Le deal à ne pas rater :
iPhone 13 Pro : où précommander le nouvel iPhone 13 d’Apple ?
Voir le deal

Partagez
 
 
 

 Le malheur frappe toujours celui qui désobéit à la reine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 
Lo
Lo
Féminin MESSAGES : 51
INSCRIPTION : 27/04/2021
ÂGE : 23
RÉGION : Qc
CRÉDITS : Holly Warburton

UNIVERS FÉTICHE : /
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t4494-presentation-de-lo#92587 https://www.letempsdunrp.com/t4531-avant-la-tempete https://www.letempsdunrp.com/t4495-les-etheres-de-l-ordre-d-uriel#92588
Noob

Le malheur frappe toujours celui qui désobéit à la reine - Page 3 Empty

4d7169b3cbe3ab89af4284a6f5443b13.jpg
Nolwenn
Je suis sans distinction d'âge, ni d'état et je vis dans le monastère d'Uriel. Dans la vie, je suis une Éthérée et je m'en sors bien. Sinon, grâce à mes dons prophétiques et de clairvoyances, je suis au service de l'Ordre d'Uriel et je le vis plutôt bien.

Le malheur frappe toujours celui qui désobéit à la reine - Page 3 Miura-n315-a-firekeeper-d001


Éthéré : Créature surnaturelle à l'apparence humaine empruntée. Ils émanent une aura éthérée, d’où leur nom, et possèdent quelques capacités mystiques. Ils sont vêtus d’une robe sobre, de gants de cuir et d’une sorte de diadème recouvrant la partie supérieure de leur visage. Ils mènent une vie de servitude au sein de l'Ordre.

Protecteur : Rôle de haut prestige dans l’Ordre. Leur devoir consiste à protéger les Éthérés. Il ne revient qu’aux assassins les plus expérimentés. Ils doivent par ailleurs démontrer des aptitudes de combats exceptionnelles. Un Protecteur est remplacé par un autre à sa mort ou si celui-ci venait à manquer à son devoir.


Plus



Protecteur actuel de Nolwenn : Ludéric Balmont


Artiste : Maksim Kuznetsov/ Miura N315

Nolwenn l’observa se transformer en cette créature à l'instinct primaire et se jeter sur le corps pour se nourrir de façon bestiale. Quelques secondes plus tôt, elle avait vu une succession de dégoût et d’avidité dans son regard. C’était donc ça, sa dualité. Il y avait deux hôtes dans ce corps et l’un d’entre eux était humain. Nolwenn n’avait en réalité jamais vu pareil chose. Elle avait déjà été confrontée à des anges déchus et des démons desquels elle avait rapidement su gagner la confiance. Cela lui avait permis de faire “le contact”, les ramenant à une forme humaine faible, tandis qu’un des assassins se chargeait de leur donner le coup fatal. Sa nature était aussi bien inconnue des Cieux que des êtres terrestres, et il lui était tout à fait aisé de se faire passer pour un ange ou le diable à sa guise. Elle pourrait s’avancer vers elle et créer ce contact. Elle reprendrait alors la forme humaine qu’elle lui connaissait instantanément, mais pour combien de temps ? À la seconde où elle la relâcherait, elle se doutait que cet alter ego reprendrait le dessus et il aurait alors remarqué sa présence. Elle avait toujours dans sa main le canif de tout à l’heure. Elle pourrait s’en occuper, cependant, elle n’avait pas l’intention de la tuer. Elle ressemblait à ces démons qu'ils étaient chargés d'éradiquer, mais elle ne l’était pas tout à fait. Une part d’elle était humaine. De plus, elle l’avait vue dans ses visions : elle serait sa carte maîtresse pour rencontrer la reine. À ses yeux, elle était une preuve additionnelle que le temps de la création était compté et que les humains seraient bientôt à l’égal des dieux. Elle ne put s'empêcher de sourire à cette pensée, quand soudain derrière elle, une ombre se profila.

Ludéric avait atterrit derrière Nolwenn dans le silence le plus total. Son agilité était exceptionnelle pour un humain. Il se plaça devant elle et retira de sa ceinture une de ses dagues sur laquelle se trouvait des sceaux gravés. Il tourna la tête de moitié en sa direction, attendant un signal de Nolwenn, mais celle-ci ne broncha pas. Il parut surpris, la créature devant lui ressemblait à ces démons qu’il avait eu quelques fois à confronter et ils étaient assez coriaces. Pourquoi donc attendre davantage alors qu’elle était occupée à se nourrir ? Il ne lui fallut pas longtemps avant de découvrir que Nolwenn était partie de l’auberge. La retrouver avait été une autre histoire. Cependant, il était heureux d’être arrivé à temps. Mais pourquoi être partie seule pour dénicher un démon, sachant qu’à elle seule c’était là une entreprise risquée ?
    - Partons.
Avait simplement dit Nolwenn. La clarté de l’aube n’allait pas tarder à chasser le voile de la nuit, et cela fait, ils seraient tous repérables. Déjà, elle voyait au dessus d’elle la forme vaporeuse d’une femme qui ouvrirait la fenêtre pour faire entrer l’air du matin chez elle. Elle serait celle qui remarquerait le corps, hurlerait au meurtre et alerterai tout le quartier. Il fallait partir. Elle espérait seulement que la créature qui avait pris place dans le corps de la jeune femme, avait un semblant d’intelligence et ne tarderait pas non plus. Sur ce, Nolwenn et Ludéric repartir sans un bruit.
Revenir en haut Aller en bas
 
Azylth
Azylth
Féminin MESSAGES : 137
INSCRIPTION : 21/04/2021
ÂGE : 20
RÉGION : Aquitaine
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : Fantasy/Romance/Historique/City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t4475-fiche-de-presentation
tea

Le malheur frappe toujours celui qui désobéit à la reine - Page 3 Empty

2aff4303003c9395b504fa311afc079a.jpg
Alyssa Wiston
J'ai 22 ans et je vis à Nidavellir, capitale du Royaume de Phynélia. Avant, j’étais au service de ma reine. A présent, je suis libre et je m'en sors mal.

Informations supplémentaires ici.
Je ne suis que ce qu’ils ont fait de moi. Un simple réceptacle, trop étroit pour deux consciences. Il me suffit d’un moment d'inattention, d’une seule petite distraction, pour que le monstre en moi prenne le contrôle de ce corps qui a cessé de m’appartenir au moment où il y a été introduit. Je suis remplie de colère et de haine, contre mes créateurs, contre ma reine, contre l’Univers entier. Mais pourtant, j’ai l’impression d’être terriblement impuissante.

3599d70a7b5d6ba57e15ffd4c0153670.jpg
La Muse
J'ai l’air d’avoir 22 ans mais je ne sais pas exactement depuis combien de temps j’ai ouvert les yeux pour la première fois. Je vis à Nidavellir, capitale du Royaume de Phynélia. Avant, j’étais au service de ma reine. A présent, je suis libre et je m'en sors bien.

Informations supplémentaires ici.
J’ignore tout de mon passé. Il s’efface au fur et à mesure que je vis mon futur. Il n’y a que l’instant présent qui compte, rien de plus. Je n’aurais jamais dû voir le jour mais pourtant, j’existe bel et bien. Malheureusement, l’Univers n’a pas très bien digéré le fait que je sois là malgré tout, alors je ne suis pas tout à fait comme les autres. J’ai terriblement de mal à me concentrer et j’oublie vite ce qu’on me dit. J’ai l’âge mental d’un enfant de six ans et, même si j’essaye, je suis incapable de comprendre le second degré.



Alyssa se réveilla dans un endroit sombre et humide qui a première vue, ne lui disait rien qui vaille. Mais elle était encore trop groggy pour réellement se rendre compte qu'elle était en réalité enfermée dans une cave. Sa tête pulsait douloureusement, comme si on lui avait donné un violent coup. Étendue à moitié sur le dos, à moitié sur le côté, elle ouvrit d'abord péniblement les yeux pour ne trouver que du noir... et une faible, très faible lueur sur la droite. Si bien qu'elle faillit ne pas la remarquer. C'était une lumière froide qui était filtrée par une sorte de grosse porte en bois, d'après ce qu'elle pouvait en déduire. Mais celle-ci ne lui permettait pas de distinguer quoi que ce soit d'autre dans la pièce.

C'est à peu près à ce moment qu'elle réalisa réellement ce qui était en train de se passer. Elle était putain de séquestrée ! Qu'est ce qu'elle foutait là ?! Ca faisait longtemps qu'elle était inconsciente ? Pourquoi ne se souvenait-elle pas de ce qu'il venait de se passer ?
- Rooooh meeeeeeeeerde........, gémit-elle en se tournant lentement vers le côté, histoire de se redresser un peu.
Cependant, le fait de parler raviva le goût nauséabond du sang dans sa bouche, la faisant violemment émerger de son état lamentable. Elle... Est-ce qu'elle avait "bu"... quelqu'un ? Un flash douloureux lui revint à cet instant précis. Les images défilaient devant ses yeux, saccadées au rythme de ses dissociations précédentes. Quelques bribes de mémoire du Chasseur lui parvinrent également avant de disparaître aussitôt. Mais elle avait eut le temps d'y voir quelque chose de sanglant. Qui ressemblait à s'y méprendre à un cadavre.
Elle avait encore tué...  

Son coeur commença à accélérer un peu à cause de l'angoisse. Pas à cause du fait qu'elle ait enlevé une vie. Mais par rapport au fait qu'elle ne pouvait pas se souvenir de la suite des événements. Il aurait pu lui arriver n'importe quoi dans cette cave, ou même avant. Des choses que le Chasseur aurait pu accepter mais qu'elle, elle aurait probablement refusé. Un frisson d'horreur parcourut son corps et elle ressentit le besoin de retrouver la lumière du jour le plus vite possible.

Ce n'est qu'au moment où elle décida de se relever qu'elle remarqua enfin que ses mains étaient entravées derrière son dos à l'aide d'une corde solidement attachée. Elle essaya un instant de s'en défaire en se sentant commencer à paniquer, mais comprit vite qu'elle n'y arriverait pas. Elle se retourna alors sur le dos, pour faire passer ses mains sous ses pieds et ramener ses bras attachés devant son corps, faute de mieux.

Puis elle se releva et inspira un grand coup pour essayer de se calmer... avant d'expirer lentement et de se diriger résolument vers la porte. Cependant, après seulement quelques pas, sa tête heurta violemment quelque chose en bois., la faisant automatiquement tomber à genoux. Sûrement une de ces saloperies de poutres. Alyssa se recroquevilla sur elle-même et pressa ses avants bras contre sa blessure en gémissant de douleur. De légers flashs blancs venaient perturber le calme de ses paupières mais s'atténuèrent un peu avec la pulsation de son front. Elle resta comme ça sans bouger quelques secondes, redoutant le pire. Quand elle osa enfin aventurer le bout de ses doigts sur sa peau meurtrie, elle sentit un liquide poisseux recouvrir ses doigts.

Evidemment. A quoi s'attendait-elle ? Elle essuya tant bien que mal le sang qui dégoulinait de son front avec ses bras, à présent dépourvus de ses lames, puis se releva en tremblotant, peu rassurée à l'idée de croiser un nouvel obstacle.
Le chemin jusqu'à la porte fut un peu laborieux. Mais une fois atteinte, elle se laissa tomber dessus, épuisée, et décida d'écouter ce qu'il pouvait se dire de l'autre côté.
....
Rien...
- Merde..., fut le seul truc qu'elle réussit à dire d'un ton pitoyable et suppliant.
Elle savait pertinemment ce qui allait se passer à présent. Et même si elle aimait beaucoup le danger, quoi qu'elle fasse à présent, elle était foutue.


Revenir en haut Aller en bas
 
Lo
Lo
Féminin MESSAGES : 51
INSCRIPTION : 27/04/2021
ÂGE : 23
RÉGION : Qc
CRÉDITS : Holly Warburton

UNIVERS FÉTICHE : /
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t4494-presentation-de-lo#92587 https://www.letempsdunrp.com/t4531-avant-la-tempete https://www.letempsdunrp.com/t4495-les-etheres-de-l-ordre-d-uriel#92588
Noob

Le malheur frappe toujours celui qui désobéit à la reine - Page 3 Empty

4d7169b3cbe3ab89af4284a6f5443b13.jpg
Nolwenn
Je suis sans distinction d'âge, ni d'état et je vis dans le monastère d'Uriel. Dans la vie, je suis une Éthérée et je m'en sors bien. Sinon, grâce à mes dons prophétiques et de clairvoyances, je suis au service de l'Ordre d'Uriel et je le vis plutôt bien.

Le malheur frappe toujours celui qui désobéit à la reine - Page 3 Miura-n315-a-firekeeper-d001


Éthéré : Créature surnaturelle à l'apparence humaine empruntée. Ils émanent une aura éthérée, d’où leur nom, et possèdent quelques capacités mystiques. Ils sont vêtus d’une robe sobre, de gants de cuir et d’une sorte de diadème recouvrant la partie supérieure de leur visage. Ils mènent une vie de servitude au sein de l'Ordre.

Protecteur : Rôle de haut prestige dans l’Ordre. Leur devoir consiste à protéger les Éthérés. Il ne revient qu’aux assassins les plus expérimentés. Ils doivent par ailleurs démontrer des aptitudes de combats exceptionnelles. Un Protecteur est remplacé par un autre à sa mort ou si celui-ci venait à manquer à son devoir.


Plus



Protecteur actuel de Nolwenn : Ludéric Balmont


Artiste : Maksim Kuznetsov/ Miura N315

Ludéric était penché au-dessus du balcon de sa chambre. Il observait les passants circuler dans la petite rue qui s’était très tôt animée, tout en repensant aux évènements de la veille. Nolwenn l’avait joué solo, ce n’était pas son genre. Du moins, pas sans avertissements de sa part. De plus, il était arrivé assez tôt sur la scène de crime, au moment où la jeune femme ailée s’était jeté sur le corps inanimé d’un homme pour le dévorer. L’évocation de ce souvenir le fît grimacer de dégoût. Ce qui voulait dire que malgré les apparences, elle n’était pas celle l’ayant tué, mais Nolwenn ou une tierce personne. Bien sûr, lorsqu’il pensait à Nolwenn, il pensait de manière indirecte. Il avait entendu circuler l’histoire de ce moine du monastère de l’Ordre, qui avait un jour profité de l’assoupissement d’un Éthéré pour lui retirer son masque. Il voulait, comme tous, découvrir ce qu’ils cachaient sous leur diadème. À la vue du visage de celui-ci, une folie soudaine se serait emparé de lui, au point de se donner la mort en se défenestrant. C’était l’histoire que l’on racontait aux adeptes de l’Ordre afin de les dissuader d'être tenter à faire de même que ce moine.
Pourtant, il avait le pressentiment qu’il y avait derrière cette histoire une vérité cachée. Il s’éloigna du balcon et alla rejoindre Nolwenn, ils s’étaient entendu pour se rejoindre dans le hall d’entrée de l’auberge. Elle voulait apparemment revenir sur les lieux, histoire de s’assurer que la jeune femme, qui selon ses dires était la même que celle rencontrer au bar avec l’autre énergumène aux cheveux bleus, avait repris contrôle de son corps et était saine et sauf. Il l’avait senti qu’elle n’était pas nette. Maintenant, il en comprenait mieux la raison et eut même un peu pitié pour elle. Bien qu’il savait qu’elle n’était pas possédée, elle semblait tout de même avoir perdu le contrôle sur son corps pour laisser s’exprimer une personnalité démoniaque, ce qu’il la rendait un peu moins coupable à ses yeux. C’était peut-être là ce qui expliquait aussi le caractère de cochon qu’elle semblait avoir. En bas des marches, il distingua Nolwenn souriante parmi les aller et venus des voyageurs. Elle sentit sa présence, et se retourna vers lui, les mains jointes devant elle.
- Bien dormit ? » S’enquit-elle auprès de lui.
Sérieusement ? pensa-t-il pour lui-même. Sacré cauchemar, oui. Il ignorait que les Éthérés pouvaient avoir de l’humour, si l’on pouvait appeler ça comme ça.

Le duo se dirigèrent à l’endroit convenu, Nolwenn allait ainsi pouvoir y suivre la trace de la jeune femme d’hier et savoir ce qu’il était devenu d’elle. Arrivée sur place, Nolwenn s’avança dans la ruelle qui avait dû être nettoyée, car plus aucune trace de sang n’était visible. Parmi les passants, elle discerna des fumées circuler et se confondre, puis lui apparut la présence vaporeuse de la jeune femme. Il s’était passé ce qu’elle redoutait. Elle avait été surprise par une garde matinale qui passait par là et amenée, elle ne savait où. Il lui fallait pour cela suivre le mouvement des fumées qui semblaient se diriger en direction du château. Ce qu'elle fît sans attendre, Ludéric à sa suite.
Revenir en haut Aller en bas
 
Azylth
Azylth
Féminin MESSAGES : 137
INSCRIPTION : 21/04/2021
ÂGE : 20
RÉGION : Aquitaine
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : Fantasy/Romance/Historique/City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t4475-fiche-de-presentation
tea

Le malheur frappe toujours celui qui désobéit à la reine - Page 3 Empty

2aff4303003c9395b504fa311afc079a.jpg
Alyssa Wiston
J'ai 22 ans et je vis à Nidavellir, capitale du Royaume de Phynélia. Avant, j’étais au service de ma reine. A présent, je suis libre et je m'en sors mal.

Informations supplémentaires ici.
Je ne suis que ce qu’ils ont fait de moi. Un simple réceptacle, trop étroit pour deux consciences. Il me suffit d’un moment d'inattention, d’une seule petite distraction, pour que le monstre en moi prenne le contrôle de ce corps qui a cessé de m’appartenir au moment où il y a été introduit. Je suis remplie de colère et de haine, contre mes créateurs, contre ma reine, contre l’Univers entier. Mais pourtant, j’ai l’impression d’être terriblement impuissante.

3599d70a7b5d6ba57e15ffd4c0153670.jpg
La Muse
J'ai l’air d’avoir 22 ans mais je ne sais pas exactement depuis combien de temps j’ai ouvert les yeux pour la première fois. Je vis à Nidavellir, capitale du Royaume de Phynélia. Avant, j’étais au service de ma reine. A présent, je suis libre et je m'en sors bien.

Informations supplémentaires ici.
J’ignore tout de mon passé. Il s’efface au fur et à mesure que je vis mon futur. Il n’y a que l’instant présent qui compte, rien de plus. Je n’aurais jamais dû voir le jour mais pourtant, j’existe bel et bien. Malheureusement, l’Univers n’a pas très bien digéré le fait que je sois là malgré tout, alors je ne suis pas tout à fait comme les autres. J’ai terriblement de mal à me concentrer et j’oublie vite ce qu’on me dit. J’ai l’âge mental d’un enfant de six ans et, même si j’essaye, je suis incapable de comprendre le second degré.



Alyssa se massa l’épaule en crachant un autre juron, les dents serrées. La porte était solide et aucun de ses coups ne semblait la faire bouger. Le silence l’angoissait. Il fallait dire qu’elle était là, en train d’attendre son sort prochain, littéralement en train de subir le destin. Elle en avait marre du destin, même si son père adoptif lui avait un jour dit qu’il était inévitable.
Assise dans son coin, elle attendit quelques minutes dans l’obscurité seulement perturbée par le bruit de sa respiration angoissée avant d’entendre des pas se rapprocher. Elle ne prit pas la peine de se lever en entendant le verrou de la porte tourner et leva seulement des yeux éblouis par la lumière vers un grand homme en armure suivi par un autre, habillé banalement. Derrière eux se tenaient plusieurs gardes habillés en blanc qui ne comptaient pour l’instant pas franchir le seuil de la porte. Ces abrutis avaient ramenés la Kophrax, l’armée d’élite anti magie... S’enfuir n’allait pas être simple du tout...

- Tu nous fais tourner en bourrique depuis des mois..., commença le chevalier en armure. Tout ça pour te faire cueillir dans la rue... Ses yeux bleu glacés semblaient déçus.
- Je ne peux pas gagner à chaque fois, que veux tu..., lui répondit-elle amèrement en le fixant droit dans les yeux.
Le chevalier portait une armure aux couleurs de l’empire : rouge, noire et écru. Il avait les yeux de sa mère, la reine, et des cheveux blonds cendrés. Une épée à la garde dorée pendait à sa ceinture.
Il y eut un blanc pendant lequel ils échangèrent tous les trois des regards désolés avant qu’un des gardes de la Kophrax leur lance brutalement :

- On a pas la journée, bougez vous.
Le deuxième homme qui était rentré dans la pièce grimaça légèrement. Personne n’aimait la Kophrax, même ceux qui étaient dans leur camp. Il s’avança vers elle tout en sortant un mouchoir de sa poche et s’agenouilla sur son côté droit. Alyssa se crispa légèrement, mais se détendit lorsqu’il commença à éponger son front ensanglanté. Elle ne se méfiait de lui qu’a cause du serment. Mais elle considérait Darrell comme un parent. De même que Jasam, prince et chevalier du cercle.
Elle se laissa faire tranquillement, tandis que Darrell lui soufflait :
- Je suis désolé...
Alyssa ne répondit pas et se contenta de renifler vaguement, à la fois soulagée d’être entre leurs mains, mais terrifiée à l’idée d’être enfermée dans la chambre rouge pour un temps indéterminé. Ils paniquèrent à deux dans le même corps au simple souvenir des aiguilles se plantant dans leurs esprits et le corps réagit au quart de tour. Des larmes vinrent humidifier ses yeux tandis que sa gorge commençait à se serrer.

- J-je ne veux pas y aller..., lui murmura-t-elle d’une voix étranglée et pleine d’émotion, tout en gardant ses yeux fixés sur le sol, comme si personne ne pourrait y voir les larmes en train de s’accumuler. Darrell sera les dents en silence tandis que Jasam inspirait un grand coup. Il n’aimait pas cette situation lui non plus.
Il s’avança à son tour vers la pauvre petite mercenaire, recroquevillée par terre, et lui demanda d’une voix la plus rassurante possible :
- Je lui demanderai de t’épargner, si tu es d’accord pour lui jurer fidélité une deuxième fois.
Alyssa secoua la tête, libérant par la même occasion un sanglot sec qui la secoua violemment.
- Ca ne marchera pas..., lui repondit-elle d’une voix trop aiguë.
Jasam ouvrit à nouveau la bouche... mais la referma aussitôt. Elle avait raison, ça ne marcherait pas.

- Viens..., dit-il alors en lui posant une main sur l’épaule.
Derrière eux, la Kophrax, bien qu’insondable et stoïque, semblait s’impatienter.
Ils la levèrent à deux, et elle ne résista pas, trop occupée à retenir les sanglots qui menaçaient de s’échapper, préférant s’auto broyer la gorge plutôt que de réellement pleurer devant les gardes en blanc qui, elle le savait, la méprisaient profondément.

Revenir en haut Aller en bas
 
Lo
Lo
Féminin MESSAGES : 51
INSCRIPTION : 27/04/2021
ÂGE : 23
RÉGION : Qc
CRÉDITS : Holly Warburton

UNIVERS FÉTICHE : /
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t4494-presentation-de-lo#92587 https://www.letempsdunrp.com/t4531-avant-la-tempete https://www.letempsdunrp.com/t4495-les-etheres-de-l-ordre-d-uriel#92588
Noob

Le malheur frappe toujours celui qui désobéit à la reine - Page 3 Empty

4d7169b3cbe3ab89af4284a6f5443b13.jpg
Nolwenn
Je suis sans distinction d'âge, ni d'état et je vis dans le monastère d'Uriel. Dans la vie, je suis une Éthérée et je m'en sors bien. Sinon, grâce à mes dons prophétiques et de clairvoyances, je suis au service de l'Ordre d'Uriel et je le vis plutôt bien.

Le malheur frappe toujours celui qui désobéit à la reine - Page 3 Miura-n315-a-firekeeper-d001


Éthéré : Créature surnaturelle à l'apparence humaine empruntée. Ils émanent une aura éthérée, d’où leur nom, et possèdent quelques capacités mystiques. Ils sont vêtus d’une robe sobre, de gants de cuir et d’une sorte de diadème recouvrant la partie supérieure de leur visage. Ils mènent une vie de servitude au sein de l'Ordre.

Protecteur : Rôle de haut prestige dans l’Ordre. Leur devoir consiste à protéger les Éthérés. Il ne revient qu’aux assassins les plus expérimentés. Ils doivent par ailleurs démontrer des aptitudes de combats exceptionnelles. Un Protecteur est remplacé par un autre à sa mort ou si celui-ci venait à manquer à son devoir.


Plus



Protecteur actuel de Nolwenn : Ludéric Balmont


Artiste : Maksim Kuznetsov/ Miura N315

Le duo se dirigèrent à l’endroit convenu, Nolwenn allait ainsi pouvoir y suivre la trace de la jeune femme d’hier et savoir ce qu’il était advenu d’elle. Arrivé sur place, Nolwenn s’avança dans la ruelle qui avait dû être nettoyée, car plus aucune mare de sang n’était visible. Parmi les passants, elle discerna des fumées circuler et se confondre, puis lui apparut la présence vaporeuse de la jeune femme. Il s’était passé ce qu’elle redoutait. Elle avait été surprise sous sa forme “bestiale” et avait été embarquée par une sorte de brigade spéciale. Bref, elle était hors de portée. Ludéric comprit au regard de Nolwenn, que ses visions ne les avanceraient pas plus loin. Puis, un visage dont il ne pouvait oublier les traits lui vint en tête. L'énergumène aux cheveux bleus… Mais oui. Il devait toujours être quelque part, à vagabonder les rues s’il n’avait pas changé de déguisement et se faisait toujours passer pour un mendiant.
    - Et le garçon ? » Demanda-t-il à Nolwenn. « S’il est lui aussi recherché…»
Il semblait réfléchir à un plan.
- Nous pourrions l'utiliser pour infiltrer la cour en le faisant nôtre prisonnier. Et à lui… Nous pourrions lui dire en partie la vérité. Son amie s’est fait enlever et se trouve au château. S’il tient réellement à elle... Il nous suivra jusqu’à là et nous lui diront de jouer le jeu… Il sera notre laissez-passer.
Ludéric n’était pas du genre à balancer les innocents dans la gueule du loup, et si l’occasion se présentait il ferait tout en son pouvoir pour faire sortir le jeune homme aux cheveux bleus sain et sauf. Mais la mission primait sur tout le reste, et si cela impliquait le sacrifier, ils n’auraient pas d’autres choix. Ce n’était pas la première fois qu’ils utilisaient de tierces personnes pour arriver à leur fins. C’est ce que faisaient le plus couramment les assassins lorsque leur cible constituait une personne de l’élite. C’est ce qui leur permettait d’aller aux bouts de leurs missions dans la plus grande discrétion et d’ainsi agir dans l’ombre sans éveiller les soupçons. Quoique le caractère enfantin du jeune garçon lui revint à l'esprit, mais avant qu’il ne fût pris de doute, Nolwenn le coupa court dans le fil de ses pensées.
    - Dans ce cas,» dit Nolwenn « allons-y. Je crois savoir où il est.»
Là-dessus, ils s’élancèrent en direction du cirque du quartier, se trouvant à quelques pâtés de maisons non loin. Elle pouvait s’orienter aisément en suivant la trace vaporeuse d’enfants hilares, barbapapa à la main revenir de ce lieu. Après une dizaine de minutes, ils se retrouvent en face du chapiteau. Il semblait y avoir à l’intérieur aucune attraction pour le moment, mais cela n'empêche pas Nolwenn et Ludéric d’y pénétrer à la recherche du jeune homme aux cheveux bleus.
Revenir en haut Aller en bas
 
Azylth
Azylth
Féminin MESSAGES : 137
INSCRIPTION : 21/04/2021
ÂGE : 20
RÉGION : Aquitaine
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : Fantasy/Romance/Historique/City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t4475-fiche-de-presentation
tea

Le malheur frappe toujours celui qui désobéit à la reine - Page 3 Empty

2aff4303003c9395b504fa311afc079a.jpg
Alyssa Wiston
J'ai 22 ans et je vis à Nidavellir, capitale du Royaume de Phynélia. Avant, j’étais au service de ma reine. A présent, je suis libre et je m'en sors mal.

Informations supplémentaires ici.
Je ne suis que ce qu’ils ont fait de moi. Un simple réceptacle, trop étroit pour deux consciences. Il me suffit d’un moment d'inattention, d’une seule petite distraction, pour que le monstre en moi prenne le contrôle de ce corps qui a cessé de m’appartenir au moment où il y a été introduit. Je suis remplie de colère et de haine, contre mes créateurs, contre ma reine, contre l’Univers entier. Mais pourtant, j’ai l’impression d’être terriblement impuissante.

3599d70a7b5d6ba57e15ffd4c0153670.jpg
La Muse
J'ai l’air d’avoir 22 ans mais je ne sais pas exactement depuis combien de temps j’ai ouvert les yeux pour la première fois. Je vis à Nidavellir, capitale du Royaume de Phynélia. Avant, j’étais au service de ma reine. A présent, je suis libre et je m'en sors bien.

Informations supplémentaires ici.
J’ignore tout de mon passé. Il s’efface au fur et à mesure que je vis mon futur. Il n’y a que l’instant présent qui compte, rien de plus. Je n’aurais jamais dû voir le jour mais pourtant, j’existe bel et bien. Malheureusement, l’Univers n’a pas très bien digéré le fait que je sois là malgré tout, alors je ne suis pas tout à fait comme les autres. J’ai terriblement de mal à me concentrer et j’oublie vite ce qu’on me dit. J’ai l’âge mental d’un enfant de six ans et, même si j’essaye, je suis incapable de comprendre le second degré.

La Muse n'avait trouvé personne en se réveillant. Mais il ne s'était pas inquiété pour si peu. Parfois, il ne voyait pas sa compagne d'infortune durant plusieurs jours. Et ça ne l'empêchait pas de revenir plus tard. Il était au boulot, comme tous les matins. Il n'avait pas spécialement d'horaires, il venait et partait comme bon lui semblait. Parfois, il n'avait pas envie de venir, alors il ne venait pas. Mais il forçait tout de même le patron à le payer. Alyssa lui avait quand même dit d'y mettre un peu du sien, pour ne pas être louche. Alors il avait accepté et depuis, il s'entraînait, comme les autres.

D'ailleurs, c'était ce qu'il était en train de faire en ce moment. Il s'entraînait. Très très fort. Il y mettait toute son énergie. Devant lui, le patron du cirque le regardait, l'air ravi. La Muse était simplement assise sur une chaise, son visage innocent était on ne peut plus neutre. Mais ça semblait leur suffire. Alors il était content. Parce que les autres semblaient apprécier la façon dont ils s'entraînait. Mais il fallait avouer que parfois... ça le fatiguait.
La Muse plaça une main devant sa bouche et bailla, de façon si gracieuse et si précieuse, que deux personnes tombèrent dans les pommes à sa droite. Mais ceux qui étaient restés conscients ne le remarquèrent même pas...

- T'es fort gamin.... Très fort..., marmonna le patron qui semblait être un peu plus résistant à son charme que les autres.
Mais pas au point de conserver tout son libre arbitre lorsqu'il était là. C'est pour ça qu'il ne pouvait pas voir les deux personne qui étaient rentrées dans le chapiteau, alors que lui, si. En tournant la tête vers eux, il reconnut la Dame de la veille, ainsi que son compagnon. Les coins de sa bouche se relevèrent très légèrement. Il était tellement content !!
Une autre personne, qui le regardait à ce moment là, tomba à nouveau par terre. La patron avait enfin remarqué les nouveaux venus. Mais se concentrer était très difficile pour lui.

- Qu'est... qu'est ce q.. que...
Il marqua une pause. Ses yeux se perdirent dans le vide à cause de la bonne humeur contagieuse de la Muse... Puis il sembla se réveiller, l'air de ne plus se souvenir qu'il avait déjà commencé à parler :
- Qu'est c'que j'peux faire pour vous ? Vous ne devriez pas être ici. Le prochain spectacle a lieu demain soir.
Son ton était à présent beaucoup plus fluide... et beaucoup plus vivant. Il s'était déplacé entre les nouveaux venus et sa Muse, comme pour la garder pour lui. Il fallait dire qu'elle était la cerise sur le spectacle... heu, sur le gâteau. Il n'allait pas laisser de simples curieux regarder sans avoir payé.


Alyssa fut amenée à l'arrière d'un chariot, recouvert d'une sorte de toit en toile. Ainsi à l'abri des regards, elle soupira et laissa son regard tomber dans le vide. Il y avait avec elle Darrell ainsi qu'une bonne partie de la Kophrax. Jasam était monté sur son cheval et marchait à côté d'eux.
Le chariot reoulait depuis quelques minutes sur la route pavée, les secouant de temps en temps. A présent, elle n'avait plus envie de pleurer. Elle voulait juste que tout s'arrête. Mais elle avait déjà essayé, et elle n'avait jamais réussi  partir pour de bon.
Revenir en haut Aller en bas
 
Lo
Lo
Féminin MESSAGES : 51
INSCRIPTION : 27/04/2021
ÂGE : 23
RÉGION : Qc
CRÉDITS : Holly Warburton

UNIVERS FÉTICHE : /
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t4494-presentation-de-lo#92587 https://www.letempsdunrp.com/t4531-avant-la-tempete https://www.letempsdunrp.com/t4495-les-etheres-de-l-ordre-d-uriel#92588
Noob

Le malheur frappe toujours celui qui désobéit à la reine - Page 3 Empty

4d7169b3cbe3ab89af4284a6f5443b13.jpg
Nolwenn
Je suis sans distinction d'âge, ni d'état et je vis dans le monastère d'Uriel. Dans la vie, je suis une Éthérée et je m'en sors bien. Sinon, grâce à mes dons prophétiques et de clairvoyances, je suis au service de l'Ordre d'Uriel et je le vis plutôt bien.

Le malheur frappe toujours celui qui désobéit à la reine - Page 3 Miura-n315-a-firekeeper-d001


Éthéré : Créature surnaturelle à l'apparence humaine empruntée. Ils émanent une aura éthérée, d’où leur nom, et possèdent quelques capacités mystiques. Ils sont vêtus d’une robe sobre, de gants de cuir et d’une sorte de diadème recouvrant la partie supérieure de leur visage. Ils mènent une vie de servitude au sein de l'Ordre.

Protecteur : Rôle de haut prestige dans l’Ordre. Leur devoir consiste à protéger les Éthérés. Il ne revient qu’aux assassins les plus expérimentés. Ils doivent par ailleurs démontrer des aptitudes de combats exceptionnelles. Un Protecteur est remplacé par un autre à sa mort ou si celui-ci venait à manquer à son devoir.


Plus



Protecteur actuel de Nolwenn : Ludéric Balmont


Artiste : Maksim Kuznetsov/ Miura N315

En entrant dans le chapiteau, Ludéric et Nolwenn aperçurent tout de suite parmi la petite troupe celui qu’ils cherchaient. Néanmoins, ils restèrent postés à l’entrée, observant la drôle de scène. Ludéric tourna aussitôt la tête sur sa droite, et ses yeux cherchèrent un point dans le vide à fixer. Il ne voulait certainement pas se retrouver dans la situation embarrassante de la dernière fois. Puis, la Muse les remarqua, semblant tout excitée de les voir ici. En croisant son regard, Nolwenn sourit en retour d’un sourire lumineux et radieux. Le patron remarqua lui aussi leur arrivée, et se tourna vers eux les toisant du regard.
   - Qu'est c'que j'peux faire pour vous ? Vous ne devriez pas être ici. Le prochain spectacle a lieu demain soir.
Nolwenn s’avança vers lui, ce sourire toujours présent sur ses lèvres.
    - Nous ne sommes que de simples voyageurs. La réputation de votre cirque nous a menés jusqu’ici et nous espérions pouvoir intégrer votre troupe. Voyez-vous, je suis voyante et mon ami ici présent à un lancer de couteau extraordinaire. Peut-être accepteriez vous une démonstration ?
L’intensité que dégageait à l’instant Nolwenn était perturbante, et encore, sa capuche était demeurée sur sa tête. On pouvait tout juste discerner les traits inférieurs de son visage, mais son sourire était persistant et empli de chaleur. Ludéric observa du coin de l'œil, guettant la réaction du patron du cirque qui semblait être un sacré gaillard, mais qui semblait aussi aboyer plus fort qu’il ne mordait. La manière douce de Nolwenn devait fonctionner, autrement, il n’aurait d’autre choix que d’employer la manière forte.
Revenir en haut Aller en bas
 
Azylth
Azylth
Féminin MESSAGES : 137
INSCRIPTION : 21/04/2021
ÂGE : 20
RÉGION : Aquitaine
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : Fantasy/Romance/Historique/City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t4475-fiche-de-presentation
tea

Le malheur frappe toujours celui qui désobéit à la reine - Page 3 Empty

<
2aff4303003c9395b504fa311afc079a.jpg
Alyssa Wiston
J'ai 22 ans et je vis à Nidavellir, capitale du Royaume de Phynélia. Avant, j’étais au service de ma reine. A présent, je suis libre et je m'en sors mal.

Informations supplémentaires ici.
Je ne suis que ce qu’ils ont fait de moi. Un simple réceptacle, trop étroit pour deux consciences. Il me suffit d’un moment d'inattention, d’une seule petite distraction, pour que le monstre en moi prenne le contrôle de ce corps qui a cessé de m’appartenir au moment où il y a été introduit. Je suis remplie de colère et de haine, contre mes créateurs, contre ma reine, contre l’Univers entier. Mais pourtant, j’ai l’impression d’être terriblement impuissante.

3599d70a7b5d6ba57e15ffd4c0153670.jpg
La Muse
J'ai l’air d’avoir 22 ans mais je ne sais pas exactement depuis combien de temps j’ai ouvert les yeux pour la première fois. Je vis à Nidavellir, capitale du Royaume de Phynélia. Avant, j’étais au service de ma reine. A présent, je suis libre et je m'en sors bien.

Informations supplémentaires ici.
J’ignore tout de mon passé. Il s’efface au fur et à mesure que je vis mon futur. Il n’y a que l’instant présent qui compte, rien de plus. Je n’aurais jamais dû voir le jour mais pourtant, j’existe bel et bien. Malheureusement, l’Univers n’a pas très bien digéré le fait que je sois là malgré tout, alors je ne suis pas tout à fait comme les autres. J’ai terriblement de mal à me concentrer et j’oublie vite ce qu’on me dit. J’ai l’âge mental d’un enfant de six ans et, même si j’essaye, je suis incapable de comprendre le second degré.




Le patron resta méfiant un moment, les observant quelques secondes. Il savait qu'en farfouillant dans les rues, il ne trouverait pas plus louche que ces deux individus. Cependant... On ne pouvait pas dire que son nouveau petit atout respirait la normalité... Mais il avait fait le bon choix en embauchant la Muse. Alors, pourquoi ne pas donner une chance à ces deux là, même si ne pas voir le visage de la fille le dérangeait profondément.
- Ok. Toi d'abord, lança-t-il à Nolwenn, un air suspicieux plaqué sur le visage. Des dons de voyance ? Et puis quoi encore ? Les tours de ce genre étaient trafiqués et préparés à l'avance et la voyante faisait en sorte de prédire des vérités générales aux clients. Alors il était bien curieux de savoir ce qu'elle pouvait faire.
La Muse resta bien tranquillement sur sa chaise, dans son costume de scène : une tenue noire très très sobre que venait compléter un extravagant manteau bleu foncé qui faisait mal aux yeux tellement il possédait de paillettes et de sequins. Il semblait plus propre que la veille, quand il trainait dans la rue, et son bandeau blanc recouvrait toujours ses yeux. Mais son charme était tellement puissant que personne ne semblait se demander pourquoi il pouvait se déplacer aussi agilement et réagir aux expressions faciales des autres sans ses yeux.

Revenir en haut Aller en bas
 
Lo
Lo
Féminin MESSAGES : 51
INSCRIPTION : 27/04/2021
ÂGE : 23
RÉGION : Qc
CRÉDITS : Holly Warburton

UNIVERS FÉTICHE : /
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t4494-presentation-de-lo#92587 https://www.letempsdunrp.com/t4531-avant-la-tempete https://www.letempsdunrp.com/t4495-les-etheres-de-l-ordre-d-uriel#92588
Noob

Le malheur frappe toujours celui qui désobéit à la reine - Page 3 Empty

4d7169b3cbe3ab89af4284a6f5443b13.jpg
Nolwenn
Je suis sans distinction d'âge, ni d'état et je vis dans le monastère d'Uriel. Dans la vie, je suis une Éthérée et je m'en sors bien. Sinon, grâce à mes dons prophétiques et de clairvoyances, je suis au service de l'Ordre d'Uriel et je le vis plutôt bien.

Le malheur frappe toujours celui qui désobéit à la reine - Page 3 Miura-n315-a-firekeeper-d001


Éthéré : Créature surnaturelle à l'apparence humaine empruntée. Ils émanent une aura éthérée, d’où leur nom, et possèdent quelques capacités mystiques. Ils sont vêtus d’une robe sobre, de gants de cuir et d’une sorte de diadème recouvrant la partie supérieure de leur visage. Ils mènent une vie de servitude au sein de l'Ordre.

Protecteur : Rôle de haut prestige dans l’Ordre. Leur devoir consiste à protéger les Éthérés. Il ne revient qu’aux assassins les plus expérimentés. Ils doivent par ailleurs démontrer des aptitudes de combats exceptionnelles. Un Protecteur est remplacé par un autre à sa mort ou si celui-ci venait à manquer à son devoir.


Plus



Protecteur actuel de Nolwenn : Ludéric Balmont


Artiste : Maksim Kuznetsov/ Miura N315

Tandis que Nolwenn avait l’attention de la troupe sur elle, Ludéric en profita pour s'éclipser en douce. Nolwenn abaissa sa capuche et feint de prendre une profonde inspiration puis apporta un doigt à sa tempe. Elle fit mine de se concentrer, tandis qu’elle observait le tumulte des fumées autour d’elle. En réalité, son attention était concentrée sur la trace de Ludéric qu’elle voyait se déplacer agilement de pince en pince se trouvant à l’extérieur du chapiteau et qui les fragilisait juste assez pour qu’une simple poussée d’une des cordes suffise à tout faire crouler lorsque le moment serait venu. Ils profiteraient du moment de confusion pour extirper la Muse hors du cirque. Il fallait qu’elle fasse durer le spectacle afin de laisser suffisamment de temps à Ludéric de procéder à son stratagème. Elle avait assisté à quelques occasions, lorsque leur déplacement de ville en ville les poussait à sortir du monastère, aux prédictions toutes faites de ce que les hommes appellaient des diseuses de bonne aventure. Dans les rues, elles semblaient simuler une transe fiévreuse avant de lâcher quelques paroles confuses qu’elles mêlaient à un semblant de vérité visible sur leurs clients. Tout juste de quoi les pousser inconsciemment à donner une interprétation eux-mêmes à leurs paroles. En réalité, elles semblaient leur dire exactement ce qu’ils voulaient entendre. Appuyé de cette image qu’elle avait en tête, Nolwenn tendit un bras devant elle et se mit à convulser légèrement pour feindre “la transe”.
-  Il y a peu, ce cirque était au bord de la misère, vous aviez tout juste de quoi payer vos dettes. Et puis un jour, s’est présenté en ces lieux un sauveur, quelqu’un d’indispensable qui vous a permis de faire revivre votre spectacle. Depuis, vous n’avez plus rien à envier aux cirques concurrents, vous dominez largement. Mais… Prenez garde, je vois quelque chose de sombre... Il va s'abattre en ces lieux, une terrible noirceur. Lorsque la lumière reviendra, votre espoir ne sera plus.
Sur ces paroles et cette performance quelque peu poussée, Nolwenn se retourna vers le patron du cirque, affichant son plus beau sourire. Un instant passa, lorsque soudain un craquement aigu se fît entendre à l’extérieur. La seconde d’après, la toile du chapiteau s’effondra plongeant l’audience de Nolwenn dans le noir le plus total. Elle profita de ce moment de confusion pour attraper la main de la Muse et la tirer rapidement en dehors avant que le patron ne puisse comprendre la teneur de sa prophétie qui venait plus ou moins de se réaliser.
Revenir en haut Aller en bas
 
Azylth
Azylth
Féminin MESSAGES : 137
INSCRIPTION : 21/04/2021
ÂGE : 20
RÉGION : Aquitaine
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : Fantasy/Romance/Historique/City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t4475-fiche-de-presentation
tea

Le malheur frappe toujours celui qui désobéit à la reine - Page 3 Empty

2aff4303003c9395b504fa311afc079a.jpg
Alyssa Wiston
J'ai 22 ans et je vis à Nidavellir, capitale du Royaume de Phynélia. Avant, j’étais au service de ma reine. A présent, je suis libre et je m'en sors mal.

Informations supplémentaires ici.
Je ne suis que ce qu’ils ont fait de moi. Un simple réceptacle, trop étroit pour deux consciences. Il me suffit d’un moment d'inattention, d’une seule petite distraction, pour que le monstre en moi prenne le contrôle de ce corps qui a cessé de m’appartenir au moment où il y a été introduit. Je suis remplie de colère et de haine, contre mes créateurs, contre ma reine, contre l’Univers entier. Mais pourtant, j’ai l’impression d’être terriblement impuissante.

3599d70a7b5d6ba57e15ffd4c0153670.jpg
La Muse
J'ai l’air d’avoir 22 ans mais je ne sais pas exactement depuis combien de temps j’ai ouvert les yeux pour la première fois. Je vis à Nidavellir, capitale du Royaume de Phynélia. Avant, j’étais au service de ma reine. A présent, je suis libre et je m'en sors bien.

Informations supplémentaires ici.
J’ignore tout de mon passé. Il s’efface au fur et à mesure que je vis mon futur. Il n’y a que l’instant présent qui compte, rien de plus. Je n’aurais jamais dû voir le jour mais pourtant, j’existe bel et bien. Malheureusement, l’Univers n’a pas très bien digéré le fait que je sois là malgré tout, alors je ne suis pas tout à fait comme les autres. J’ai terriblement de mal à me concentrer et j’oublie vite ce qu’on me dit. J’ai l’âge mental d’un enfant de six ans et, même si j’essaye, je suis incapable de comprendre le second degré.



L'homme était à la fois pendu aux lèvres de Nolwenn, mais aussi suspicieux. Moui... C'était assez logique. Un peu trop réaliste même. Mais il n'eut pas le temps de lui dire ce qu'il en pensait : un craquement sourd l'interrompit et il leva les yeux juste à temps pour voir... son chapiteau s'effondrer sur lui... Réellement ?! Le temps de percuter et de se mettre en mouvement... c'était trop tard, et il se retrouvait coincé sous la lourde toile rouge et blanche alors que le reste s'effondrait autour de lui.
La Muse regardait avec admiration la Dame dire sa prédiction. Elle était vachement forte, comment avait-elle fait pour deviner ?!! Peut-être qu'il pourrait lui demander de lui lire son avenir à lui aussi. Et celui d'Alyssa également, même s'il était sûr de déjà connaître sa réponse : "Ah, ma petite Muse. Tu es si naïf... A quoi bon continuer de vivre si on sait déjà tout ce qu'il va s'y passer ? Ce serait d'un ennuuuuiiiii....". Bon, ok. Peut-être qu'il allait simplement lui demander son avenir à lui...

Un craquement résonna dans le chapiteau. Il y eut quelques secondes de flottement... puis le toit commença à leur tomber dessus. La Muse serait restée là à regarder ce joli spectacle, la tête en l'air comme un débile, et aurait été ensevelie comme les autres si Nolwenn ne l'avait pas attrapé par le bras et tiré hors du chapiteau. Il se laissa traîner dehors, un peu perdu, dans son ridicule manteau à paillettes.
Puis il sembla se reprendre, assez pour demander à Nolwenn "Quoi" en penchant la tête sur le côté.

Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Le malheur frappe toujours celui qui désobéit à la reine - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Le malheur frappe toujours celui qui désobéit à la reine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» G - "With or Without You" [HENTAÏ] [PV Mina]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers fantasy-
Sauter vers: