Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues
qui tu veux,
quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon EB12.5 : commander le coffret ETB Zénith Suprême
Voir le deal
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon EB12.5 : commander le coffret ...
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

Hot - The true measure of a shinobi

Cheval de Troie
Messages : 1289
Date d'inscription : 08/02/2020
Région : PACA
Crédits : Bazzart

Univers fétiche : Réel - Disney - Fantasy - Surnaturel - Mythologie
Préférence de jeu : Femme
vol de nez
Cheval de Troie
Lun 31 Mai - 12:20
acc35c5e28e908ae8b4db888c9ae6c33--tsunade-naruto.jpg
Tsunade
Je suis née dans le clan Senju et malgré mon jeune âge je suis déjà Sannin. Je viens du village de Konoha et je suis la petite fille du Premier Hokage. Je suis aussi une excellente ninja médecin.


Je ne vais pas me vanter mais je possède une force surhumaine. Avec Jiraya, vaut mieux, cet abruti mérite chaque coup que je lui donne ! Il me fatigue ! Mais qu'est-ce que je ferais sans lui, sans eux. Mon équipe. Sous le commandement de Maitre Hiruzen nous ne pouvions que devenir plus fort. Personnellement, je ne cours pas après la puissance mais je sais que ce n'est pas le cas de tout le monde dans mon équipe, aussi, quand Orochimaru disparut, j'ai tout de suite senti que les ennuies ne faisaient que commencer. Mais bien qu'il ait le don de me mettre hors de moi, je sais que je ne pourrais rêver meilleur coéquipier que Jiraya. Il est le pilier sur lequel je pourrais me reposer toute ma vie, je le sais. Mais n'allait pas lui raconter ! Je nierais en bloc jusqu'à la mort !  


Hot - The true measure of a shinobi - Page 2 S3U0VMC


Tsunade :copyright:️ Google

J'admets que mon comportement a été totalement chamboulé aujourd'hui ? Pourquoi ? Est-ce l'annonce d'Orochimaru qui me perturbe ? De me retrouver seule avec Jiraya pour plusieurs jours ? Où est-ce que je ne suis juste plus la même que lorsqu'on était enfant ? Je n'en sais rien et j'avoue ne pas vouloir me prendre la tête avec toutes ces questions qui finiront bien par trouver des réponses. C'est en tout cas ce que je me dis pour ne pas me déconcentrer de mon combat à venir. Je me retrouve en face d'un ennemi qui n'est pas tout seul, je sens très clairement le chakra d'autres ninjas aux alentours.
Un petit regard au sol me réconforte, j'aperçois une petite grenouille et je comprends tout de suite que mon coéquipier se trouve dans les parages et qu'il n'hésitera pas à me prêter main forte si j'en ressens le besoin.

Je craque mes doigts en souriant d'une oreille à l'autre.

"Je te préviens, j'ai besoin de me défouler alors si tu n’es pas prêt à encaisser ma puissance, je te conseille de battre en retraite."

Le ninja en face de moi se met à rire en sous estimant ma force, amateur.

"Hahaha je sais que tu es un ninja redoutable, mais on dit de toi que ta capacité ne concerne que le ninjutsu médic...."

Il n'a pas eu le temps de finir sa phrase qu'il crache déjà du sang tant mon coup de poing était fulgurant. Je suppose que j'ai dû lui perforer l'estomac d'un seul coup. Baaaah, je l'ai prévenu et je n'ai pas envie que ce combat s'éternise.

"Pardon, tu disais ? Que je n'étais seulement douée pour le ninjutsu médical ? Laisse-moi rire."

Je lui fais signe d'approcher, sans perdre mon sourire. Le ninja tente de m'envoyer une technique katon que j'évite sans problème.

"Si tu n'as que ça en stock, tu risques de ne pas faire long feu."

Mouhahahaha, petit jeu de mot puis cette fois, je m'élance sans retenue face à l'ennemie, ma force étant considérablement plus développée que la sienne, je m'engage à ne pas le frapper de toute ma puissance. Cela dit, un bon coup de poing bien placé l'envoie ko entre les arbres, ce qui ne manque pas de faire rappliquer ses deux compagnons. Ils sont un peu plus coriace, l'un d'eux arrivent même à m'attacher avec sa technique, mais je refuse de me laisser avoir aussi facilement. Je suis une Senju et ce ne sont pas de pauvres malheureux genins qui vont me mettre des bâtons dans les roues.

"Aaaaaaaaaaaaaaah !"

Cette fois totalement déchainée, j'enchaine une succession de coups de poings et de coups de pieds jusqu'à les avoir et les faire voler de l'autre côté de la forêt. Je reprends mon souffle alors que celui qui est encore près de moi s'enfuis à toute jambe.

"Quelle force redoutable !"

"Tu ferais bien de ne pas l'oublier !"

Lui dis-je en guise de menace. Puis je reprends mon souffle, les mains posées sur mes hanches je regarde droit devant moi.

"Tu aurais quand même pu faire semblant de venir m'aider, hein, Jiraya ?"

Je lève la tête très exactement à l'endroit où il se trouve. Je souris en le voyant, je ne sais pas, mais je me sens toujours plus confiante et rassurée quand je le sais dans les parages, même si je n'irais jamais lui répéter.
Cette fois, j'ai décidé de faire comme si de rien était. Je pense que le comportement de Jiraya me perturbe, car je le suis déjà moi-même avec l'annonce d'Orochimaru, Jiraya a toujours été un pervers qui me mate les seins, il n'y a pas de sens caché à ça. C'est comme ça, ce qu'il fait avec moi, il le fait avec toutes les filles du village. Je soupire avant de sourire en regardant mon ami tout en ressentant un léger, mais pour le moins douloureux, pincement au cœur.

Jiraya finit par me rejoindre et nous continuâmes notre route en silence et pour l'instant, sans le moindre incident.

"Dis, Jiraya, un jour tu me feras lire ton histoire ?"

Je le regarde en penchant la tête sur le côté et en souriant, je suis curieuse de savoir ce que mon camarade est capable de faire sortir de son imagination.


Clionestra
Messages : 728
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La très talentueuse Eurydie

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
Narnia
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4814-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche-rp-ok-fev-2022
Clionestra
Lun 19 Juil - 22:51
7da8ce8f7a8c5c38bf4995a5cb55ebfcd083aa53r1-500-280_128.gif
Credit icon : pseudo
Jiraya

Faut il en dire plus quand son nom à lui seul est une légende ? (en cours)

Informations supplémentaires ici.

The true Measure of a shinobi

HRP – Désolée pour le temps que j’ai mis.

Jiraya était donc sur sa branche et observait la situation de sa hauteur. Il souriait et prit encore quelques notes de descriptions en observant Tsunade. Il ne pouvait bien sur pas parler de toutes ses techniques, mais il y avait des choses que tous les combattants pourraient comprendre. Puis, il souriait. Il aimait à voir les gens sous estimait sa coéquipières … personne ne devrait sous estimait une fille capable de faire des trous dans les murs quand elle est agaçait. Personne ne devrait même l’agacer… Jiraya était bien fou pour continuer à la taquiner encore et encore, mais c’était une autre histoire. Il laissa échapper un petit rire, assez audible, quand elle fit son jeu de mot, mais se laissa à nouveau tomber dans le silence par la suite. Une fois le combat fini, Jiraya sauta en bas de l’arbre. D’un sourire il regarda Tsunda, puis les traces que le combat avait laissées, malgré eux, sur la zone.

- J’aurais pu faire semblant, mais te voir était bien plus intéressant. Puis, tu n’avais pas besoin de moi.

Pourquoi se fatiguer dans un combat quand, dans tous les cas, il avait été gagné d’avance ? Il préférait garder son énergie pour plus tard. C’était de l’économie, et non pas de la fainéantise comme beaucoup le pense parfois. Jiraya n’aimait simplement pas se fatiguer s’il y avait une autre solution. Il ne comprenait pas comment ça n’était pas devenu une règle ninja. Alors qu’ils repartirent, ensemble, Jiraya laissa Tsunade dans son silence.

Il ne comprenait pas ce qu’elle avait aujourd ‘hui. Pour lui, l’annonce du départ d’Orochimaru avait était évidente. Elle serait arrivée un jour ou l’autre … et un jour ou l’autre, leur trio devrait s’éclater et n’être plus qu’un souvenir … douloureux ou non, il ne pouvait pas le dire … mais il savait que cela arriverait. Peut être que Tsunade avait les mêmes pensées ? D’où son mutisme actuel ? Il ne pouvait pas le dire. Alors qu’il pensait, lui, à tout cela, Tsunade lui fit une demande à laquelle il ne s’attendait pas.

- Pardon ?!

Il se prit les pieds sur un caillou… oui, lui, le grand ninja de Konoha auto proclamé, venait de s’étaler de tout son long pendant le chemin parce qu’il avait été surpris par une question … Et une question qu’il n’aurait préféré pas entendre. Alors qu’il se mit en tailleur pour regarder la jeune femme depuis le bas, il la regarda, rougit, et tourna la tête.

- Tu … tu veux lire … mon … mon histoire ?

Il faisait souvent des petites histoires … des petites nouvelles qu’il ne montrerait jamais à personne … et souvent cela avait un rapport avec un fantasme… Il ne pouvait pas faire lire cela à Tsunade … surtout quand dans certaines, elle se reconnaitrait clairement comme la protagoniste principale…il se promit de brûler ses nouvelles une fois revenu à Konoha … C’était juste qu’écrire était pour lui libérateur. Quand il avait l’impression d’aller mal, il fermait les yeux, une idée se formait, et il pouvait la coucher sur le papier pour la sortir de son esprit.

- Je … Je … tu sais je ne pense pas que cela te plaira …

Dès ce jour, il allait faire en sorte d’écrire une histoire qui pourrait plaire à Tsunade. Une histoire qu’il serait fière de lui faire lire… et qui serait écrite que pour elle. Devait-il le prévenir de ce qu’il venait de décider ? De plus, il avait déjà des pages de descriptions qu’il pouvait utiliser … c’était toujours Tsunade, mais au moins n’aurait elle pas l’impression qu’il ne pensait qu’à cela… bien qu’il était un jeune garçon et que forcément il y pensait souvent … les hormones. Il paniquait pour le moment.  Il était à deux doigts de lui dire qu’il la prenait en exemple dans ses rêves … il ne pouvait pas lui dire ça. Alors il se releva sur ses deux jambes. Il sourit en oubliant toute gêne et toute panique. Il venait d’avoir une idée. Une idée qu’il trouvait bonne lui.

- Si tu m’embrasses je te ferais lire celle qui parle de toi.

Et comme elle n’acceptera jamais … il n’aurait jamais à lui faire lire, et elle ne le redemandera plus jamais. C’était une bonne idée … et un risque à prendre… Il espérait juste que quand elle le cognera elle n’ira pas trop fort.

HRP – Tu peux le cogner si c’est cela que tu préfères comme réponse, n’hésite pas <3



May you be in heaven
a full half hour
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
before the devil knows
you're dead.
ANAPHORE

Mes recherches
Cheval de Troie
Messages : 1289
Date d'inscription : 08/02/2020
Région : PACA
Crédits : Bazzart

Univers fétiche : Réel - Disney - Fantasy - Surnaturel - Mythologie
Préférence de jeu : Femme
vol de nez
Cheval de Troie
Sam 24 Juil - 17:51
acc35c5e28e908ae8b4db888c9ae6c33--tsunade-naruto.jpg
Tsunade
Je suis née dans le clan Senju et malgré mon jeune âge je suis déjà Sannin. Je viens du village de Konoha et je suis la petite fille du Premier Hokage. Je suis aussi une excellente ninja médecin.


Je ne vais pas me vanter mais je possède une force surhumaine. Avec Jiraya, vaut mieux, cet abruti mérite chaque coup que je lui donne ! Il me fatigue ! Mais qu'est-ce que je ferais sans lui, sans eux. Mon équipe. Sous le commandement de Maitre Hiruzen nous ne pouvions que devenir plus fort. Personnellement, je ne cours pas après la puissance mais je sais que ce n'est pas le cas de tout le monde dans mon équipe, aussi, quand Orochimaru disparut, j'ai tout de suite senti que les ennuies ne faisaient que commencer. Mais bien qu'il ait le don de me mettre hors de moi, je sais que je ne pourrais rêver meilleur coéquipier que Jiraya. Il est le pilier sur lequel je pourrais me reposer toute ma vie, je le sais. Mais n'allait pas lui raconter ! Je nierais en bloc jusqu'à la mort !  


Hot - The true measure of a shinobi - Page 2 S3U0VMC


Tsunade :copyright:️ Google

HRP : Ne t’inquiète pas du temps de réponse, chacun fait comme il peut et je ne t’en voudrais jamais pour ça ! ^^


Je regarde Jiraya descendre de son perchoir en croisant les bras sous ma poitrine qui le fait tant saliver. Tout ce que je fais est sujet à un regard ou une réflexion salace donc je ne vais pas m’arrêter de vivre ou de bouger pour monsieur.

Je dois admettre que marcher à côté de lui sans Orochimaru me parait un peu étrange.... Je veux dire, d’habitude Orochimaru aurait reproché à Jiraya sa paresse, Jiraya en aurait profité pour lui rappeler que lui non plus n’est pas venu m’aider. Orochimaru aurait prétexté que sa situation est différente puisque lui n’est pas paresseux. Et je les aurais entendus se disputer jusqu’à ce que je craque et que je m’en prenne à Jiraya.
Cette image me fait doucement sourire et c’est là que me vient l’idée de son livre. S’imaginer des souvenirs est presque aussi satisfaisant que de s’en remémorer des vrais.

Alors que je lui demande si un jour il pourra me faire lire une de ces histoires, le voilà qu’il s’étale sur le sol. Je le regarde avec mes poings sur les hanches.

"Bhein alors, tu tiens plus sur tes jambes ?! Debout, faignant et réponds-moi !"

Le voilà qui daigne enfin me répondre... Mais le voir aussi... Je ne sais pas, perturbé ? Me déconcerte. Je ne sais pas pourquoi ma question le déstabilise autant.

"Ah oui ? Pourquoi ? Qu’est-ce qui ne pourrait pas me plaire ? Tu y as mis que des trucs cochons hein ? C’est ça, pervers ?"

Je prépare déjà mon poing à sa réponse avec une veine qui palpite sur ma tempe. Alors c’est ça qu’il fait de son temps, il écrit des revues cochonnes ?! Argggghhhhh Jiraya !

Puis il se relève et je le regarde faire, je n’attends qu’une chose, qu’il me confirme qu’il écrit des histoires salaces pour l’envoyer valser entre les arbres. Ce sale fripon qui ne pense qu’à ça, c’est pas possible d’avoir passé autant de temps à avoir écrit que des histoires comme ça et dire que je pensais qu’il écrivait des choses bien plus profondes.... Grrrrrrrrrh ce qu’il m’énerve !!!!!!

Mais au lieu de ça, qu’elle ne fut pas ma surprise à sa demande.

"Q... Quoi... ?"

Je ne me suis même pas entendue ouvrir la bouche, c’était plus un réflexe qu’une véritable question. Il fallait le temps à l’information pour parvenir à mon cerveau.
Encore une fois, mon corps réagit sans que je n’y puisse rien. Je me suis mise à rougir de la tête aux pieds, je suis vraiment gênée qu’il me demande ça. Mais je.... Et s’il me demande ça juste pour se débarrasser de ma question ? Oui, c’est sûrement ça. Il veut juste esquiver ma question, il ne veut pas vraiment que je l’embrasse, quelle idée.

"Pffff ne dis pas n’importe quoi."

Et je lui cogne le sommet du crâne suffisamment fort pour en faire sortir une petite bosse.

"Si tu n’as pas envie de me faire lire tes histoires tu n’es pas obligé, mais me demande pas ce genre de gage ridicule juste pour te débarrasser de moi."

Je le regarde du coin de l’œil pour voir sa réaction. Est-ce que c’est vraiment que pour ça qu’il me l’a demandé ?

"Puis je suis sûre que tu n’as rien écris sur moi, donc tu te moques deux fois plus de moi !"

Un petit coup sur le bras pour me défouler puis je reprends la marche, car on en oublie notre mission.

"Franchement Jiraya, quand est-ce que tu comprendras que je ne rentre pas dans ton petit manège. Je te vois mater les femmes dans les bains publiques, me fait pas croire que c’est pas plutôt sur elles que tu t’inspires, hein ?"

Je hausse les épaules l’air de dire "et puis je m’en fous" mais dans le fond.... Non. Dans le fond, rien du tout. Jiraya et moi jouons au chat et à la souris depuis l’enfance, depuis qu’il me traitait de planche à pain... Je ne vais pas risquer cette amitié qui m’est si précieuse pour une soudaine poussée de sentiments. Il ne faut pas oublier que même si je suis une ninja puissante, je n’en reste pas moins une jeune femme. Une jeune femme qui doute de ce qu’elle ressent, qui a peur de grandir et de tous ces changements qui se passe en elle. Mais à qui est-ce que je pourrais parler de tout ça hein ? Je suis Tsunade, ce genre de futilité doit me passer au-dessus de la tête.

Clionestra
Messages : 728
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La très talentueuse Eurydie

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
Narnia
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4814-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche-rp-ok-fev-2022
Clionestra
Mar 17 Aoû - 12:31
7da8ce8f7a8c5c38bf4995a5cb55ebfcd083aa53r1-500-280_128.gif
Credit icon : pseudo
Jiraya

Faut il en dire plus quand son nom à lui seul est une légende ? (en cours)

Informations supplémentaires ici.

The true Measure of a shinobi

Jiraya observait sa coéquipier. Alors qu’il avait fait sa proposition, osé dirions-nous, il s’était rendu compte qu’il avait envie qu’elle lise son histoire. Elle voulait lire son histoire, et lui voulait qu’il la lise aussi. Il voulait lui avouer toutes les pensées qu’il avait pour elle… et même si elle mettrait ça sur le dos de la perversion, il y avait beaucoup plus de tendresse quand il pensait à elle, ou écrivait sur elle, que ce qu’elle pouvait le penser. Il était un pervers. C’était ainsi qu’on le décrivait parce qu’il aimait voir des choses belles. Il aimait voir les femmes nues, et en bonne santé, car il trouvait ça tout simplement beau. Un peu comme un fan de bateau irait mater des mâts… lui il matait des seins. Cependant, Tsunade n’était pas n’importe qui, et en plus d’être belle, il l’aimait bien. Les deux sentiments faisaient qu’il faisait bien plus attention à elle que ce qu’elle ne pourrait le comprendre un jour. Dans ses histoires, il y a donc des scènes un peu osé, mais il n’avait jamais fait dans le « sale ». C’était toujours deux personnes, toujours avec amour, peut être pas toujours dans un lit, mais ça c’était juste une découverte sexuelle. Il n’allait pas demander pardon d’imaginer des choses alors que le « sexe pervers » que tout le monde lui reproche n’était en réalité que le « sexe de la vie ».

Dans tous les cas, il ne pouvait pas faire lire cela à Tsunade. Une belle blonde à grands caractères qui fait vivre un enfer à son petit ami c’était peut être un peu trop proche de Tsunade. Il pourrait lui faire lire une autre histoire ? Mais il trouvait cela tellement normal que l’amour soit dans ses livres qu’il lui faudrait en relire une pour être sur que rien ne la choque …

Alors il avait proposé un baiser contre une histoire. Un risque contre un risque. Quand elle avait réagis avec son petit « quoi » il avait compris qu’il n’aurait pas de baiser. Une part de lui était un peu triste, mais il se disait que c’était la vie, et le destin… Tsunade ne le regardait pas comme lui la regardait. Il posa un regard sur elle, et il ne pu que faire un sourire quand il la vit rougir. Elle était trop mignonne. Lui ne savait même pas s’il serait comment rougir sans de l’alcool dans les veines…ce qui montrait un peu sa vie. Quand il se fit cogner, il se tiens tout simplement la tête. Il l’observa encore.

- Tant pis pour toi. Le jour où je serais célèbre je te le dirais même pas.

Il lui tira la langue et se frotta encore la tête qui était encore douloureuse.

- Je n’aurais jamais envie de me débarrasser de toi.

Ce n’était pas plus un gage …Il ne savait pas en réalité. Il avait juste envie qu’elle l’embrasse … est ce qu’on pouvait le traité encore de pervers pour ça ? Certainement oui. On le traiterait de pervers, de désaxés, de chelous, et pleins d’autres choses. Un baiser était aussi mal que le reste. Dommage. Il aurait voulu tester. Parce que malgré ce qu’on pensait de lui, non il n’était pas expérimenté plus que ça. Il baragouina qu’il se moquait pas d’elle… Il écrivait vraiment sur elle, mais préféra laisser cela en suspens pour le moment. Il se remit à ses côtés et écouta Tsunade tout en allant vers leur destination.

- Ce n’est pas un manège ! Je regarde les femmes dans les bains publics parce qu’elles sont belles. Quand une chose est belle, il faut pouvoir la regarder. Mais, tu es la plus belle de toutes !

Il réalisa ce qu’il venait de dire et se figea un instant pour regarder Tsunade à la dérobé. Il se dit que tant qu’à faire…

- Tu sais, même si tu trouves cela un peu gênant, c’est normal pour un garçon d’avoir des envies, et pour les filles aussi. Fin ce que j’en dis.



May you be in heaven
a full half hour
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
before the devil knows
you're dead.
ANAPHORE

Mes recherches
Cheval de Troie
Messages : 1289
Date d'inscription : 08/02/2020
Région : PACA
Crédits : Bazzart

Univers fétiche : Réel - Disney - Fantasy - Surnaturel - Mythologie
Préférence de jeu : Femme
vol de nez
Cheval de Troie
Mer 25 Aoû - 15:26
acc35c5e28e908ae8b4db888c9ae6c33--tsunade-naruto.jpg
Tsunade
Je suis née dans le clan Senju et malgré mon jeune âge je suis déjà Sannin. Je viens du village de Konoha et je suis la petite fille du Premier Hokage. Je suis aussi une excellente ninja médecin.


Je ne vais pas me vanter mais je possède une force surhumaine. Avec Jiraya, vaut mieux, cet abruti mérite chaque coup que je lui donne ! Il me fatigue ! Mais qu'est-ce que je ferais sans lui, sans eux. Mon équipe. Sous le commandement de Maitre Hiruzen nous ne pouvions que devenir plus fort. Personnellement, je ne cours pas après la puissance mais je sais que ce n'est pas le cas de tout le monde dans mon équipe, aussi, quand Orochimaru disparut, j'ai tout de suite senti que les ennuies ne faisaient que commencer. Mais bien qu'il ait le don de me mettre hors de moi, je sais que je ne pourrais rêver meilleur coéquipier que Jiraya. Il est le pilier sur lequel je pourrais me reposer toute ma vie, je le sais. Mais n'allait pas lui raconter ! Je nierais en bloc jusqu'à la mort !  


Hot - The true measure of a shinobi - Page 2 S3U0VMC


Tsunade :copyright:️ Google

Mon poing s'abat sans ménagement contre le sommet de son crâne ! Il l'aura bien cherché avec ses propositions idiotes ! S'il croit que je vais me laisser avoir aussi facilement ! Je ne suis pas le genre de fille qu'il croise dans les bars et qui se laissent avoir par un "Je te montre si tu m'embrasses".
Pourtant.... Une partie de moi, mais une toute petite, mini, riquiqui, partie de moi avait envie de l'embrasser. Elle avait même envie de se jeter sur lui pour l'embrasser passionnément pendant longtemps, pendant suffisamment longtemps pour être sûre de ses sentiments. Mais je chasse cette envie rapidement. Jiraya est un coureur de jupons, il en a toujours été ainsi. Il aime les belles femmes et.... Je me dis que même moi je ne pourrais pas le faire changer alors à quoi m'attarder ? Je...Je n'ai aucune envie qu'il me brise le cœur.

Je souris malgré moi à sa réflexion.

"Toi, célèbre ? Je ne crois pas ! N'oublie pas que tu es un ninja, donc ta vie est sur les routes aux côtés d'Orochimaru.... Et aux miens."

Quand il dit qu’il n'aura jamais envie de se débarrasser de moi, je le crois sans l'ombre d'une hésitation. Je hoche la tête doucement.

"Ah oui ? Même si je vais surement finir par t'envoyer à l'hôpital avant la fin de cette mission ?"

Je ris un peu avant de me rapproche de lui. Je pose mes mains sur le sommet de sa tête pour soulager sa douleur et soigner sa blessure avec mon ninjutsu médical. Mon corps est tout près du sien, mon visage est si près que nos nez se touchent. Jusqu’à aujourd’hui, je n'avais jamais été aussi proche physiquement de Jiraya sauf durant nos entrainements. Mais cette fois.... J'ai l'impression que notre proximité prend une toute autre dimension et.... ça me fait peur. Je m'écarte avant d'avoir finis de le soigner, car je sens déjà le rouge me monter aux joues. Mon cœur bat la chamade et je me sens perdre mes moyens. Je....Non. Il ne faut pas que l'on perde de vue notre mission.

Puis comme s’il avait lu dans mes pensées, Jiraya se mit à parler pour finir par me dire qu’il est normal j'ai les hommes et les femmes d'avoir des envies. Je rougis instantanément et lui tourne le dos farouchement pour qu'il ne me voit pas. Olalala. Est-ce que j'ai été trahi par mon comportement ? Non je ne pense pas. Es...Est-ce qu’il a raison ? Est-ce que je ressens de l'envie pour lui ? Je.... Ce ne serait pas bien, ni pour lui ni pour moi. Cela risque de mettre en péril toute notre amitié et la cohésion de notre équipe. Je me mords la lèvre d'angoisse.

Et s'il ne ressent pas la même chose ? Je veux dire, de façon aussi intense ? Et si je ne faisais que passer dans sa vie ? Je ne veux pas être qu'une aventure dans la vie du grand Jiraya. Je me mordille la lèvre en cogitant à tout ça.

"Jiraya, je..."

Le ciel soit loué, au moment où je m'apprêtais à faire part de mes sentiments et de mes craintes à mon coéquipier, je remarque quelque chose accroché à un feuillage. Je m'approche et l'attrape.

"Regarde, c'est un bout de tissus de la tenue d'Orochimaru... Il est bien trop agile pour se déchirer quoi que ce soit. Soit il a dû fuir à la hâte, soit on l'a conduit de force et c'est un moyen pour lui de nous laisser des indices. Dans les tous les cas, on est dans la bonne direction. Le village le plus proche est encore à quatre heures de route, mais il commence à faire nuit. Je te propose de dormir ici et de partir à la première heure demain. Si on arrive tôt le matin dans le village, on pourra le fouiller sans alerter la population. Qu'en penses-tu ?"

J'avoue, je me réfugie derrière ça. Mon courage m'a abandonné, je n'ai plus envie de parler de tout ça avec Jiraya. C'est une mauvaise idée, j'en suis sûre. Soupire. Pourtant, j'adore quand je le regarde et que je vois qu’il est en train de me regarder. Ca me procure toujours des papillons dans le ventre. Puis il a dit qu'il trouvait que j'étais la plus belle de toute. Est-ce que c'est vrai ou est-ce que c'est une façon subtile de me faire un compliment salace. Le problème avec lui, c’est qu'on ne sait plus démêler le vrai du faux. Je n’ai pas envie de souffrir, aussi, je préfère ne pas me lancer dans cette aventure plutôt qu'être celle qui va devoir ramasser son cœur brisé.

"Je vais chercher du bois pour le feu et voir si y'a de l'eau près d'ici. Commence à bâtir un foyer et à repérer un coin où on pourra dormir."

Je le laisse ici sans prendre le temps d'écouter sa réponse. Je bondis de branche en branche puis une fois que je suis suffisamment loin, je repère un arbre résistant et cogne dedans pour me décharger.

"Pourquoi est-ce que je n'arrive pas à lui dire ce que je ressens !"

Criais-je tout en cognant contre l'arbre qui ne m'a rien fait. Puis une fois que tout ça est passé, je me mets à ramasser des brindilles pour le feu.
Clionestra
Messages : 728
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La très talentueuse Eurydie

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
Narnia
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4814-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche-rp-ok-fev-2022
Clionestra
Mer 1 Sep - 17:10
7da8ce8f7a8c5c38bf4995a5cb55ebfcd083aa53r1-500-280_128.gif
Credit icon : pseudo
Jiraya

Faut il en dire plus quand son nom à lui seul est une légende ? (en cours)

Informations supplémentaires ici.

The true Measure of a shinobi

AÏE. C’était ce qu’il pensa en prenant le coup. Il ne le dit cependant pas alors qu’il faisait comme ci de rien n’était. Il pensait autant à son « aïe » pour la douleur qu’il avait reçu, physiquement, que celle qu’il venait de se prendre mentalement… après tout, n’était ce pas un magnifique rateau que la belle blonde venait de lui fournir. Et il ne l’avait même pas demandé… Heureusement pour lui que personne ne le prenait jamais au sérieux, sinon … et bien il y aurait eu encore plus de tension dans l’air, et cela il n’en avait aucune envie. Il se mit à rire doucement de sa réfléxion.

- Je peux être célèbre et sur les routes. Comme un ermite, je serais voir bien plus et bien plus loin. Konoha pourra toujours compter sur moi, mais il ne faut pas oublier que mon caractère m’empêchera toujours d’être le ninja que le village désire.

On veut quelqu’un de bon, de bien, de réservé mais fort, de discret, on ne veut clairement pas de Jiraya comme un symbole de la ville, ça il le savait. Il n’était qu’un ninja, et il ne serait jamais Hokage … Mon dieu, rien que d’y penser il en a des sueurs froides…. Même si on lui propose, il ne pourrait pas l’être, ce n’était pas comme ça qu’il se définissait. Un bon ninja, qui aime son village, c’était sur … mais les responsabilités, et les décisions, qui lui faudrait prendre pour tout un peuple, très peu pour lui !

- Si tu m’envoie à l’hopital, j’aurais des jolies infirmières pour s’occuper de moi, tu risques d’être jalouse ! Sauf si tu veux être mon infirmière.

Il sourit à la jeune femme, à nouveau … en l’imaginant en infirmière … elle serait sexy, et il le savait sans même à avoir à faire un effort d’imagination. Il souriait encore quand elle le soigna …. Mais voilà, tout comme elle, la proximité de Tsunade le troubla un instant. Il la regardait simplement sans rien dire, mais il avait besoin de se faire violence pour ne pas faire une bêtise qu’elle finirait par regretter… Lui était sur que tout ce qui était rapprochement avec Tsunade ne pourrait jamais être un regret… Pour lui… Elle… Il n’avait pas envie qu’elle s’enfuit ensuite, ou ne lui parle plus …

La réaction de Tsunade par la suite ne fit que confirmer ce qu’il croyait vrai. Si lui était prêt à faire des choses, et en avait diablement envie, ce n’était pas le cas de la jeune femme… et il ne comptait pas mettre la pression, ou même abuser avec elle. Il se promit de faire plus attention à ses commentaires pour le reste de la mission. Il la voyait réfléchir et était prêt à l’écouter quand elle commença … pour arrêter sa phrase en plein milieu. Jiraya pensa que même quand il n’était pas là, Orochimaru lui plombait son moral.

- Je …

Il prit le bout de tissu et l’observa un instant… pouvait il dire à la jeune femme qu’il y avait une autre solution ? elle devait y avoir penser elle aussi..

- C’est peut être un piège.

Tendu par Orochimaru ou par les personnes qui avaient Orochimaru ? Peut être. Il ne pouvait pas enlever cette hypothèse de sa tête, et ça malgré le fait qu’il voulait faire confiance à son coéquipier… il voulait vraiment lui donner du crédit, dire qu’il ne pourrait pas être … et bien un monstre déserteur qui leur causera des problèmes ensuite … Cependant, il ne sait pas pourquoi ça reste dans sa tête… Il pense à ses grenouilles qui ne l’aiment pas du tout. Disant qu’il pouvait invoquer un être mangeant de la chaire humaine…. Est-ce que c’était vraiment possible ?

- Je pense que tu as raison. Dormir ici. J’ai vu pas très loin un petit trou d’eau pour se faire une petite toilette. Cela serait parfait !

Il lui fit un signe pour lui préciser qu’il avait entendu, et il se déplaça dans la forêt rapidement pour trouver un lieu pour dormir. Il trouva un grand arbre, dont les racines sortant de terre faisait un abri naturel. C’était le lieu parfait. Il fit un multiclonage rapidement pour qu’un fasse le foyer pendant que l’autre aille chercher Tsunade. Jiraya arriva pile au moment où elle tapa contre un arbre. Il resta ainsi un instant et repartit dans son abri sans rien lui avoir dit.

Il se demandait bien de quoi et de qui elle parle… pas très fut fut le Jiraya pour le coup, mais on lui pardonne. Alors qu’il reprit son carnet, il écrivit en détail le visage de Tsunade lorsqu’elle était en train de taper contre ce pauvre arbre. Colère, peur, résignation, culpabilité, qu’était ce donc le sentiment qui prédominé son esprit pendant cela ? Il laissa le carnet, ouvert, là où il avait fait sa paillasse, écrit dans le sol qu’il allait se baigner dans le trou d’eau un peu plus loin avec une flèche, et se déshabilla pour y aller. Après une petite seconde, il se retourna pour rajouter un petit « si tu veux me rejoindre… je suis nu ». Bien sur, il était toujours en caleçon pour les regards indiscrets, mais il pouvait bien teaser un peu la jeune femme. Il se demandait si elle viendrait par curiosité voir ce corps d’Apollon sorti des eaux…

Si elle le fait, peut être comprendra t elle pourquoi il regarde les femmes lui aussi ? Peut être pourra t elle comprendre la curiosité sur ce corps étranger. Si Tsunade était proche d’un ninja médecin, elle devait connaître le corps humain, Jiraya lui ne savait que ce qu’il pouvait voir, et il était curieux de nature. Il aimerait tellement qu’elle vienne. Alors il se mit dans l’eau, debout à hauteur de hanche, et il frictionna son corps pour se nettoyer de la Terre en se maudissant d’avoir de pareil pensé. Surtout une. Cela ne lui suffisait plus d’imaginer, il voulait voir Tsunade… et ça, ça le mettait dans un état émotionnel sous tension.



May you be in heaven
a full half hour
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
before the devil knows
you're dead.
ANAPHORE

Mes recherches
Cheval de Troie
Messages : 1289
Date d'inscription : 08/02/2020
Région : PACA
Crédits : Bazzart

Univers fétiche : Réel - Disney - Fantasy - Surnaturel - Mythologie
Préférence de jeu : Femme
vol de nez
Cheval de Troie
Sam 11 Sep - 12:10
acc35c5e28e908ae8b4db888c9ae6c33--tsunade-naruto.jpg
Tsunade
Je suis née dans le clan Senju et malgré mon jeune âge je suis déjà Sannin. Je viens du village de Konoha et je suis la petite fille du Premier Hokage. Je suis aussi une excellente ninja médecin.


Je ne vais pas me vanter mais je possède une force surhumaine. Avec Jiraya, vaut mieux, cet abruti mérite chaque coup que je lui donne ! Il me fatigue ! Mais qu'est-ce que je ferais sans lui, sans eux. Mon équipe. Sous le commandement de Maitre Hiruzen nous ne pouvions que devenir plus fort. Personnellement, je ne cours pas après la puissance mais je sais que ce n'est pas le cas de tout le monde dans mon équipe, aussi, quand Orochimaru disparut, j'ai tout de suite senti que les ennuies ne faisaient que commencer. Mais bien qu'il ait le don de me mettre hors de moi, je sais que je ne pourrais rêver meilleur coéquipier que Jiraya. Il est le pilier sur lequel je pourrais me reposer toute ma vie, je le sais. Mais n'allait pas lui raconter ! Je nierais en bloc jusqu'à la mort !  


Hot - The true measure of a shinobi - Page 2 S3U0VMC


Tsunade :copyright:️ Google

Je regarde Jiraya rire à ma réflexion et comme d’habitude il me répond de façon naturelle et spontané tout en étant très honnête. Il me dit qu’il peut être célèbre et sur les routes, mais que dans tous les cas, il ne sera jamais le ninja que Konoha attend de lui.....
Je me mordille la lèvre en baissant la tête. Est-ce que ça veut dire que je dois me préparer assez rapidement à lui dire au revoir.... Il va s’en aller sans moi ?

Comme il a l'habitude de le faire, je ralentis le pas sans m'en rendre compte puis je le regarde marcher. Il ne fait pas tout de suite attention au fait que je me sois arrêtée et pour être honnête, je n'ai pas remarqué non plus. Pourtant, je suis là, à le regarder, un petit sourire triste aux lèvres et un regard nostalgique pendu à mon visage.
Je... Jiraya a toujours été un modèle pour moi. Même si je fais semblant que non, si.... Il a toujours été un modèle de courage, de bravoure et de loyauté. Il est un ninja d’élite et un atout précieux pour le village. Parfois, je me demande s’il s’en rend compte ou si son insouciance le pousse à s'en foutre complètement.

Je reprends la marche en m’imaginant mon monde sans Jiraya. C’est vrai que je n’y avais jamais pensé. Personnellement, j'ai toujours cru que notre avenir serait tout tracé. Jiraya serait Hokage, Orochimaru aurait été son bras droit ou un renégat pour avoir contesté la décision de faire de Jiraya un Hokage. Quant à moi, j'aurais été celle qui l'aurait soutenu et protégé envers et contre tout.
Ouais.... Je dois admettre que ce n’est pas forcément un avenir super radieux, mais quand on est ninja, il n'y a pas beaucoup de choix d'avenir qui s'offrent à nous.

Mon coéquipier me parle d'infirmière et du fait que je puisse être jalouse. Moi ? Jalouse ? Je gonfle mes joues en rougissant comme une tomate, mes sourcils se froncent, prête à exploser je lui dis :

"Moi ? Jalouse ? Non mais ça ne va pas ! Jalouse de quoi ?! Tu sais bien que je suis la meilleure infirmière du pays ! Dis plutôt que tu veux te faire tripoter espèce de pervers !"

Je lui tire la langue avant de le menacer de mon poing vengeur. Je l'agite devant lui l'air de dire "Me chauffe pas trop les oreilles !"
Jiraya se mit à rire et je me radoucis, tellement que je décide de soigner la bosse que j'avais fait apparaitre auparavant. Le pauvre. Toutes les séquelles qu’il a dû endurer à cause de moi... Je sais que c’était mérité, mais pourtant... il continue à se montrer persévérant, il ne se lasse jamais de me faire des compliments salaces ou de me draguer ouvertement. Même si je sais que c'est le mode de fonctionnement de Jiraya, ça.... ça ne me laisse pas toujours indifférente et.... c'est pour ça que je sais que je ne pourrais pas lui faire confiance. Il aime beaucoup trop la beauté des choses et.... Je sais qu’il finira bien par rencontrer plus belle, plus forte ou plus talentueuse que moi. Et.... À ce moment-là, qu’est-ce qu'il en aura encore à faire de sa vieille copine Tsunade ?!

Je me pose toutes ces questions alors que je le soigne. La proximité entre nous me trouve et me fait serrer le cœur. Toutes mes interrogations me font plus de mal que je ne le pensais... J...J'ai presque failli cracher le morceau. J'ai bien failli lui confier mes sentiments, mes doutes, mes peurs et mes certitudes... ça ne va pas ! On n’est pas là pour ça. On est en pleine mission pour sauver notre coéquipier et éviter un potentiel drame au village et voilà que je ne pense qu’à ma relation avec Jiraya. Est-ce que j'ai un problème ? Est-ce que je suis sous l'emprise d’un genjutsu ? Je ne sais pas ce qui m’arrive et.... J'ai peur de tout lui avouer avant la fin de la mission, car tout ça me ronge de l'intérieur. Je dois en avoir le cœur net. Comme ça, s’il s'avère qu’il n’est qu’un coureur de jupon, notre relation restera celle qu'elle a toujours été : une équipe d'amis soudée.

Mais heureusement, je n'ai pas eu à lui raconter tout ça puis qu'un indice qui nous conduira sur la trace d'Orochimaru vient de nous apparaitre en pleine nature. J'en parle à mon coéquipier qui me rappelle le pire : ça pourrait être un piège qu'on nous tend. Mais pourquoi ? Est-ce que le but de ces inconnus est de chopper toute notre équipe ? Peut-être... On devrait se montrer encore plus prudent à l’avenir. Je hoche la tête en soupirant.

"Oui.... Tu crois que quelqu’un en veut à toute notre équipe ?"

Je lui propose de passer la nuit ici. Si on nous tend un piège, inutile d’y foncer tête baissée en pleine nuit. Autant reprendre des forces et tenter de reprendre l'avantage demain.
Je donne quelques instructions à Jiraya avant de partir cueillir du bois pour le feu. J'ai besoin de me retrouver seule et d’extérioriser un peu. Encore une fois, je me sens coupable de laisser mes émotions obscurcir ma mission. Si je n'étais pas tombée sur ce bout de tissu, je serais encore en train de penser à Jiaraya. C'est horrible !
Je passe ma colère contre un pauvre arbre qui ne m’a rien fait. Et encore, j’essaye de ne pas y aller à fond, car mon but n’est pas d'abattre le pauvre arbre.

Je ramasse les brindilles puis je retourne près du campement. Jiraya avait commencé le foyer pour le feu et j'y dépose ma récolte. Mon regard se pose sur le carnet que mon ami a laissé ouvert. Je regarde autour de moi, aucun signe du pervers.
Au début, je me demande si je devrais y jeter un œil... Ça serait porté atteinte à son intimité... Mais d'un autre côté, s’il le laisse posé comme ça, c’est qu’il s’en fiche un peu de l'intimité....
Je me mordille la lèvre avant de prendre le carnet de le lire. Je lis la dernière page. Apparemment, il m’a vu cogner contre l'arbre et il se demande quelle émotion me sont passées par la tête. Je rougis tout de suite.
Je feuillette quelques pages en rougissant toujours plus. Bien qu’il soit beaucoup questions de physique et de désir charnel, de curiosité du corps ainsi que de beauté. J... Je me suis sentie.... Je ne sais pas....
C’est comme si j’entrais dans le cœur et dans la tête de Jiraya. Tout ça n'est pas écris de la main d'un voyeur qui se contente d'épier et de retranscrire de façon obscène tout ce qu’il voit. Non. Jiraya tourne bien ses phrases. Il associe le désir et la beauté, le charme et la tendresse. Ses écris sont... pleins d’amour et non de perversions.... Je me sens... perturbée.... Jiraya serait-il plus profond que je le ne pensais ? Que tout le monde le pensait ? Je.... Qui est cet homme qui partage mon quotidien depuis tant d'années ? Et qui est cette fille dont il n’arrête pas de noircir les pages ?
Et oui, moi aussi je peux être débile parfois, mais c'est vrai que je ne sais pas du tout qui pourrait être cette femme qu’il a l'air d'autant aimé. Il ne m'en a jamais parlé.... Et dire qu'il me fait des avances alors qu'il a déjà une femme dans sa vie !

Je referme le carnet, triste, déçue et en colère. Je.... Dire que j'ai failli lui dire ce que je ressens alors qu'il a déjà des sentiments pour une autre. Je me serais ridiculisée et ça aurait été la fin de notre amitié !
Jiraya a laissé un mot sur le sol, m'incitant à venir le rejoindra dans l'eau. D'un coup de pied, j'efface le message tant je suis en colère.

"Abrutis ! Sale menteur ! Imposteur ! Hypocrite !"

Dis-je folle de rage avant de finir par me laisser tomber sur le sol. J'ai...mal au cœur... Je ne sais pas pourquoi... Je me sens trahie... Alors que c'est totalement stupide, je ne devrais pas me sentir comme ça et pourtant. C’est comme s'il avait passé tout ce temps à me faire croire que je lui plaisais alors qu'en fait il éprouve des sentiments pour une autre....
Je crois que je vais vomir.... Et cette pauvre fille qui doit aussi avoir des sentiments pour lui sans se douter de quel genre d'énergumène il est en réalité....
Je soupire mon malheur en ayant les yeux qui piquent.... J'ai envie de pleurer, mais je me contiens tout en posant mon menton sur mes genoux.
Clionestra
Messages : 728
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La très talentueuse Eurydie

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
Narnia
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4814-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche-rp-ok-fev-2022
Clionestra
Sam 18 Sep - 21:28
7da8ce8f7a8c5c38bf4995a5cb55ebfcd083aa53r1-500-280_128.gif
Credit icon : pseudo
Jiraya

Faut il en dire plus quand son nom à lui seul est une légende ? (en cours)

Informations supplémentaires ici.

The true Measure of a shinobi

Jiraya ne pensait, jamais, à partir complètement, mais à vadrouiller, à voir le monde. Il reviendrait toujours à Konoha. Il le savait. Là-bas se trouvait tous ses amis, Tsunade, et d’autres personnes qu’il appréciait… C’était juste qu’il n’avait pas envie de « juste » être un ninja qui attends des missions. Il voulait être plus, voir plus, qu’on le lise et le connaisse… C’était un rêve bien plus grand. Puis, de son seul avis, Konoha sans lui se porterait mieux qu’avec lui… mais c’était une autre histoire.

Jiraya, après avoir fait ce que la jeune femme lui avait demandé, était donc partit pour barboter un peu… elle avait demandé si quelqu’un en voulait à toute l’équipe … c’était aussi une idée qu’il ne pouvait pas enlever. Peut être que quelqu’un leur en voulait à eux… bien qu’il ne se sentait pas le plus fort de quoi que ce soit, il savait que Tsunade, Orochimaru et lui faisaient une équipe d’enfer …

Jiraya finit par frotter son corps comme il le pouvait. Il observait la direction du campement… il se demandait à quoi pourrait ressembler Tsunade, nue à ses côtés… il avait envie de penser qu’elle serait toujours aussi belle, mais aussi heureuse. Pourrait il avoir ce genre de relation avec elle ? Charnelle ou amoureuse ? Il secoua la tête. Charnelle serait qu’un contact physique, pour essayer, pour la curiosité, cela se faisait plus souvent qu’on ne le pensait … mais Jiraya voyait mal Tsunade s’essayait à ce genre de relation … bien que lui, ça lui suffirait pour être heureux. Savoir qu’il pouvait la voir comme personne ne la verrait jamais …

Il préférait se dire que personne ne la verrait jamais … C’était mieux pour son petit cœur qui battait la chamade. Il préféra aussi oublier les images de lit de velour et autres fantasmes pour s’éviter une humiliation si jamais elle sortait la tête pour accepter son défi. Ce qu’elle ne fit pas.

Au bout d’un moment, il finit par sortir de l’eau en soupirant et se rhabilla. Il ne savait pas ce qu’il devrait faire avec elle … avec ce qu’il ressentait non plus. Il n’y avait aucun loin qui interdisait à des coéquipiers de s’aimer n’est ce pas ? Jiraya revient au campement pour la voir bouder.

- Et bien alors ? Tu n’es pas venu me voir juste pour broyer du noir ? Tu as vraiment aucune envie de t’amuser ?

Il s’assit à côté d’elle. Proche, mais rien de plus qu’un coéquipier qui s’assoit à côté de sa partenaire. Il mit ses genoux contre son torse, la tête sur ses mains, sur ses genoux, et la regarda.

- Pourquoi tu as l’air triste ? Tu as la tête de quelqu’un qui viens d’apprendre qu’on a écrasé sa limace. Promis, c’est pas moi !

Dit il en essayant de mettre de l’humour dans sa voix… bien qu’il était inquiet en voyant sa tête si … si … comme si quelqu’un avait écrasé sa limace quoi.



May you be in heaven
a full half hour
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
before the devil knows
you're dead.
ANAPHORE

Mes recherches
Cheval de Troie
Messages : 1289
Date d'inscription : 08/02/2020
Région : PACA
Crédits : Bazzart

Univers fétiche : Réel - Disney - Fantasy - Surnaturel - Mythologie
Préférence de jeu : Femme
vol de nez
Cheval de Troie
Lun 20 Sep - 11:12
acc35c5e28e908ae8b4db888c9ae6c33--tsunade-naruto.jpg
Tsunade
Je suis née dans le clan Senju et malgré mon jeune âge je suis déjà Sannin. Je viens du village de Konoha et je suis la petite fille du Premier Hokage. Je suis aussi une excellente ninja médecin.


Je ne vais pas me vanter mais je possède une force surhumaine. Avec Jiraya, vaut mieux, cet abruti mérite chaque coup que je lui donne ! Il me fatigue ! Mais qu'est-ce que je ferais sans lui, sans eux. Mon équipe. Sous le commandement de Maitre Hiruzen nous ne pouvions que devenir plus fort. Personnellement, je ne cours pas après la puissance mais je sais que ce n'est pas le cas de tout le monde dans mon équipe, aussi, quand Orochimaru disparut, j'ai tout de suite senti que les ennuies ne faisaient que commencer. Mais bien qu'il ait le don de me mettre hors de moi, je sais que je ne pourrais rêver meilleur coéquipier que Jiraya. Il est le pilier sur lequel je pourrais me reposer toute ma vie, je le sais. Mais n'allait pas lui raconter ! Je nierais en bloc jusqu'à la mort !  


Hot - The true measure of a shinobi - Page 2 S3U0VMC


Tsunade :copyright:️ Google

Je fulmine et ce n’est vraiment pas le moment de me faire des blagues. Jiraya arrive et me reproche de ne pas vouloir m'amuser....................... En quoi le rejoindre nue dans l'eau aurait été amusant ? Ça n'aurait fait que salir mon honneur. Et pour quoi ? Je vous le demande ! Je bondis de mon siège en le fusillant du regard. Je sais que je ne devrais pas lui en vouloir car après tout c'est moi qui ai fouillé dans son intimité.... Je n'avais pas le droit de lire son carnet alors qu'il n'était pas là.... Mais il l'avait laissé là, ouvert.... J'étais bien trop curieuse pour ne pas y jeter un oeil.... Le problème c'est que toutes les vérités ne sont pas bonne à entendre.... Mon coeur vient d'affronter un affreuse vérité : Jiraya en aime déjà une autre....

"Parce que tu penses que me voir à poils aurait été amusant ? T'es vraiment qu'un détraqué !"

Je balance son carnet sur le sol, déçue, blessée et potentiellement jalouse.

"Je croyais qu’on était amis.... Mais t'es même pas fichu de me parler de la fille pour qui tu as autant de sentiments.... Par contre, pour me parler des courbes des femmes du monde entier, là t'es le premier ! Tu es un cas désespéré Jiraya ! Je croyais...... Je pensais que tu étais plus profond que ça, mais t’es juste pathétique. Je veux plus jamais te parler !"

Wow. Là je suis vraiment en colère. Jamais je ne lui avais parlé comme ça, jamais. Et pourtant, Dieu sait à quel point il a pu me rendre folle, mais là..... Là je lui balance tout le venin que j'ai dans le cœur parce que je me sens tellement stupide d'avoir pu m'intéresser à lui... C'est un cas beaucoup trop désespéré, il n'y a rien à en tirer. Je devrais l'accepter le plus vite possible pour ne pas trop en souffrir et passer à autre chose.

Dans un silence de mort, je prépare ma couchette pour dormir. Je n'ai plus faim, plus envie de me laver, je n'ai absolument plus envie de rien. J'ai juste envie de me coucher, en espérant ne pas imbiber ma couchette de larmes, j'ai envie que la nuit passe vite, qu'on soit déjà demain et qu’on continue cette mission. J'ai hâte qu’elle se termine et qu'on retourne à Konoha. J'irais voir le Hokage et je lui dirais que je ne peux plus faire équipe avec Jiraya.... plus jamais.

Je....C'est peut-être radical, mais je pense que c'est la meilleure chose à faire. Je... Je pense que notre tandem ne fonctionnera plus jamais comme avant. Quelque chose a dû se casser, sans doute quand j'ai commencé à éprouver... Enfin peu importe. Il ne le saura jamais et c'est tant mieux, je me sens assez stupide comme ça, pas la peine de se ridiculiser en prime. Je souhaite bien du courage à cette pauvre fille pour supporter un pervers comme Jiraya. Elle va devoir supporter ses blagues salaces, ses regards lubriques, ses propositions pas du tout appropriées et j'en passe. Par contre, quand elle voudra avoir une vraie discussion avec lui, elle a intérêt à s'accrocher. Soupire.

Pourquoi est-ce que je pense à tout ça ? Ce n'est pas mon problème à moi, mais son problème à elle. Qui qu'elle soit.
Près du feu, je tente de me réchauffer, allongée, je lui tourne le dos, je ne veux pas le voir, je ne veux pas qu'il me voit. Je veux jusqu’à oublier sa présence. Je soupire avant de me blottir dans ma couverture pour y trouver de la chaleur et du réconfort. La nuit s'annonce affreusement froide, nous avons plutôt intérêt à maintenir le feu en vie sinon on risque de le sentir passer. Malgré ma couverture, je frissonne encore un peu, mais je tente de ne pas y penser pour essayer de trouver le sommeil.

Clionestra
Messages : 728
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La très talentueuse Eurydie

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
Narnia
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4814-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche-rp-ok-fev-2022
Clionestra
Mar 21 Sep - 22:29
7da8ce8f7a8c5c38bf4995a5cb55ebfcd083aa53r1-500-280_128.gif
Credit icon : pseudo
Jiraya

Faut il en dire plus quand son nom à lui seul est une légende ? (en cours)

Informations supplémentaires ici.

The true Measure of a shinobi

Jiraya essayait vraiment de comprendre la jeune femme … mais il était sûr que même s’il m’était des années à l’observer, il ne pourrait pas la comprendre … il lui fallait bien plus qu’une mission ou deux avec elle pour comprendre les méandres de sa pensée. Jiraya l’observa s’énerver pour rien… quelqu’un avait réellement écraser sa limace, c’était obligé maintenant. Il répondit alors simplement à la première question.

- On aurait pu aussi s’amuser dans l’eau, notre tenue n’aurait été qu’un plus.

Lui ? Il n’avait aucune honte sur son corps…il pouvait très bien se promener tout nu dans son appartement, et même sur la terrasse. Il le faisait d’ailleurs quand il était sur que personne ne se trouvait à proximité…. Un jour il aurait une maison loin de tout, et il pourrait se trimballer à poil sans risquer de tuer de honte une autre personne… pour ce qui était de ses amis, sa famille, il fallait accepter qu’il était comme ça, on ne le changerait pas. Il rattrapa son carnet et regarda alors Tsunade. Il n’y avait rien de méchant dans ce carnet. Rien pour la mettre en colère en tout cas.

Il se prit la remarque dans la tête sans rien faire pour répondre. La fille qu’il aime ? La fille dont il parle c’était elle, il lui avait dit un peu plus tôt dans la journée, non ? Il prit son carnet et l’ouvrit pour chercher ce qui aurait pu lui faire croire qu’il parlait d’une autre. Ce carnet la décrivait presque qu’elle… si de temps en temps il analysait un paysage ce n’était que parce qu’il imaginait la silhouette de Tsunade en ombre chinoise à travers.

Vérifiant ce qu’il avait écrit, il ne comprenait clairement pas. C’était pourtant évident que la jeune femme était Tsunade non ? Et elle avait dit … qu’il avait des sentiments pour la personne dans ce carnet ? Devait-il lui dire qu’elle était cette personne ? Il se mordit la lèvre alors que Tsunade était dos à lui. Il resta devant le feu. Il réfléchit longtemps.

Alors qu’il était toujours en train de se demander ce qu’il devait faire, il eu l’impression que le froid augmenter dans la zone où ils étaient. Il regarda sa place, là où une couette se trouvait. Il la prit et se déplaça vers Tsunade pour lui mettre par-dessus. Puis, il s’assit à nouveau à côté du feu. Il prit de quoi écrire et il se mit à écrire. Il écrit un long moment. Dans la nuit. Il n’était pas sur que Tsunade se soit réellement endormit, mais il ne disait plus rien.

Au bout d’un moment, il arracha la page qu’il avait écrit. Il avait écrit beaucoup de chose, d’une écriture petite, mais droite et propre. Quelques ratures se trouvaient sur la page. Il la plia en quatre et le déposa sur le sac à Tsunade avant de s’étirer et se dire qu’il était temps d’aller patrouiller. Il faisait encore nuit.

Sur le petit papier. La description d’une femme, de dos, en train de dormir après avoir mal compris quelque chose. La femme était en colère, et le protagoniste ne savait pas pourquoi, ni même s’il devait s’excuser ou non. Cela parlait du fait que le femme se sentait, apparemment vexé, d’un secret que le héro n’aurait pas dit… alors qu’il avait cru le faire comprendre plus tôt. Le papier finit simplement par ces quelques mots « Il y a qu’une femme que j’ai pu observer aussi attentivement. Je vais patrouiller. Bonne nuit ».



May you be in heaven
a full half hour
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
before the devil knows
you're dead.
ANAPHORE

Mes recherches
Contenu sponsorisé
Hot - The true measure of a shinobi
Page 2 sur 5
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Sujets similaires
-
» Names so true, they’re dust to you. + storm
» the prophecy comes true (Mélodie de la Lune)
» Luisa + Valentin ― The course of true love never did run smooth
» Sharing tea with a fascinating stranger is one of life’s true delights.
» (m) True love, made love. - DC Comics (en cours)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers fantasy :: Surnaturel-
Sauter vers: