Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» Funambule feat Manhattan Redlish
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 12 EmptyAujourd'hui à 12:32 par Charly

» Lire entre tes lignes
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 12 EmptyAujourd'hui à 9:09 par Dinamite

» Délit de fuite [Ft Lo] (TW+18)
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 12 EmptyAujourd'hui à 5:34 par Lobscure

» The Hour of Joy [ Ft. Pyramid Rouge]
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 12 EmptyAujourd'hui à 4:30 par Lobscure

» Death upon us [ Ft. Pyramid Rouge]
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 12 EmptyAujourd'hui à 0:26 par Lobscure

» TOPS-SITES ¬ votez pour ltdr
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 12 EmptyHier à 23:55 par Gäa

» « Connais ton adversaire, connais-toi, et tu ne mettras pas ta victoire en danger. »
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 12 EmptyHier à 19:36 par Stormy Dream

» Mes personnalités (en cours)
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 12 EmptyHier à 19:29 par Lexis

» Carnets d'écriture de Lexis&Co.
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 12 EmptyHier à 19:06 par Lexis

Le Deal du moment : -50%
Trottinette électrique OCEAN DRIVE A9 avec ...
Voir le deal
299.99 €

LE TEMPS D'UN RP

"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.

Manhattan Redlish
Messages : 3487
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Sunny.

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
Lune
Manhattan Redlish
Jeu 7 Jan - 16:09
200515111407214259.png
Lucious Thompson
J'ai 42 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis gérant d'un restaurant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureux et je le vis plutôt très bien.


Un accident de voiture a plongé Lucious dans un profond coma durant deux mois. Deux mois de sa vie qui lui a été ôté brutalement. Deux mois durant lesquels, plongé dans un autre monde, il est tombé amoureux de Katelyn, avec qui il a envisagé une vie à deux, pour finalement tout détruire pour une nuit dans les bras d'une autre femme, le poussant au fond d'un gouffre duquel, il a eu bien des difficultés à se sortir, pour finalement se rendre compte que tout ça, n'était qu'un mauvais tour de son esprit... Il se retrouve maintenant dans la réalité, mais une réalité sans Katelyn... Alors que lui est finalement tombé amoureux de la jeune femme, cette dernière ne le perçoit comme un riche emmerdeur. Un mauvais tour du destin ? Ou une seconde chance qui s'offre à lui ?


"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 12 Tumblr_mn86drWPkI1soji09o2_250
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 12 Tumblr_mr304db6WC1r0jkmio2_250


avatar :copyright:️ moi-même


Assis sur les marches du lieu de réception avec Diana, Lucious en avait perdu la notion du temps, et plus d’une heure s’était finalement écoulée sans qu’il ne s’en rende compte. Il avait décidé de prendre congés pour rejoindre sa moitié alors qu’elle ne s’inquiète de son départ avec son ancienne belle-sœur. Dans d’autres circonstances, il serait peut-être resté quelques minutes de plus en compagnie de Diana. Toutefois, après son coma, Lucious avait confié à la jeune femme que dans cette réalité alternative, il avait fini par être infidèle et que son amante avait été nulle autre que Diana. Femme fatale et charismatique. Une femme à laquelle, il avait eu quelques difficultés à résister durant son union avec Rachel. Il ne voulait pas réitérer ses erreurs. La vie lui offrait une seconde chance et il était hors de question pour Lucious de tout perdre pour une nuit avec cette dernière.

Après un baiser sur la joue de Diana de qui il prit congés, Lucious s’approcha de sa petite-amie et déposa ses lèvres dans son cou, souriant à son sursaut et ravi de voir qu’elle n’avait pas passé ce laps de temps seule. Il l’invita à danser avec lui, pour se retrouver uniquement avec elle. Un haussement de sourcil tout en souriant « Et moi qui pensait que tu n’attendais que moi », mais ce qu’elle ajouta ne le rassura pas vraiment. Son sourire disparu et hocha lentement de la tête. Enfin, il parvint tout de même à esquisser un sourire « Non, mais j’ai une idée » et glissa sa main dans la sienne, l’entrainant dans les jardins du lieu de réception. A peine eurent-ils franchis le seuil, que Lucious la poussa délicatement contre le mur et l’embrassa avec douceur, ses mains sur ses hanches. Il recula légèrement le visage « Tu as raison de ne pas avoir confiance en elle. Elle a tenté de jouer avec moi lorsque l’on dansait, mais j’ai refusé ses avances » et l’embrassa de nouveau avant de se reculer « On devrait faire davantage de réception à l’extérieur » tout en balayant du regard, les jardins fassent à eux. Il reporta ensuite son attention sur la jolie brune « J’ai voulu me justifier parce que j’ai eu peur que tu ais eu peur… Je t’ai confié avoir trompé la Katelyn de mon subconscient avec cette femme. J’ai craint que tu n’aies pensé que ça s’était réitéré ce soir… Nous avons discuté longuement. De son divorce, de Rachel et de toi. Elle était déçue de ne pas être arrivée avant toi, mais qu’elle me souhaitait d’être de nouveau heureux » et passa ses doigts dans ses cheveux tout en suivant son geste des yeux « Je lui ai dit que c’était le cas ». Il l’embrassa de nouveau et souffla « Toujours inquiète ? » et glissa sa main dans la sienne pour retourner dans la salle de réception.

Lucious ramena la jeune femme auprès des convives « Je m’excuse de vous l’avoir enlevé » tout en prenant possession d’une coupe de champagne, glissant sa main dans son dos nu, laissant glisser ses doigts de haut en pas « Comment se porte Diana ? » demanda Rebecca « Son époux demande le divorce, et elle va partir quelques temps à l’étranger pour se retrouver » et porta sa coupe de champagne « Elle parviendra bien à mettre le grapin sur un charmant millionnaire en France ou à Moscou. Je ne me fais aucun souci là-dessus » tout en souriant « De quoi parliez-vous en mon absence pas si remarquée apparemment ? » tout en posant un regard en coin à Kate pour faire écho au fait qu’elle l’avait presque oublié.



Charly
Messages : 3381
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
Lune
Charly
Jeu 7 Jan - 21:49
160206082619668080.png
Katelyn Thomas
J'ai 36 ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis journaliste et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple .
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 12 Natalie_portman_15
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 12 CdF2moD


Un accident de voiture et tout bascule.



avatar :copyright:chaussette

« -bien sur que je t’attendais, mais je me suis dis qu’il valait mieux tenté de m’adapter à cette soirée plutôt que de me faire des films qui ne serviraient à rien. » elle précisa cependant que c’était son attitude actuelle qui ne lui plaisait pas vraiment, et qu’elle n’avait aucune confiance en cette femme.   En lui oui. Kate constata que ce qu’elle venait de dire faisait son bout de chemin dans la tête de Lucious, vu que son sourire venait de s’envoler. Elle mourrait d’envie de l’embrasser, mais elle préféra demandé si c’était permis ou non dans ce monde où on ne disait pas bon appétit. Elle fronça les sourcils en se demandant quelle était l’idée, et le suivit sans rien dire.

Kate savoura son baiser, autant que la présence de son corps contre le sien. Il lui avait manqué. Même si au final, elle trouvait qu’elle s’en était plutôt bien sortie toute seule. La soirée avait été moins horrible que ce qu’elle avait pu imaginer. « -et bien me voilà rassurée ! » ironisa Kate en l’écoutant, alors qu’elle avait envie de s’exclamer : encore heureux que tu as refusé ses avances ! Mais elle lui faisait confiance, et comptait vraiment sur l’expérience de son coma pour qu’il ne se laisse pas tenter par cette femme. Il savait sans doute que si cela arrivait, la réalité serait identique à ce qu’il avait vu et vécu en rêve. Un sourire pour l’idée de faire ce genre de soirée dehors avant qu’elle ne se concentre sur ce qu’il ajoutait. Alors qu’il parlait, elle glissa ses doigts dans ses boucles blondes, en le regardant avec tendresse. Ce qui pouvait donner l’impression qu’elle ne l’écoutait pas. « -qui a dis que j’étais inquiète ? » répondit la jeune femme en délaissant les boucles pour la joue de Lucious. « -je te l’ai dis, je te fais confiance. » voilà. Désolé pour le coté jaloux qu’il pouvait trouver sexy, ça n’était pas elle.

De retour près de Rebecca et Paul, Kate laissa Lucious faire un résumé de la vie de Diana, tout en prenant une gorgée de champagne. Paul répondit ensuite, faisant un rapide résumé de leur conversation. « -vous consulterez vos agendas respectifs afin de pouvoir prévoir une date pour un dîner. Anna a hâte de revoir son cher oncle et elle a déjà demandé plusieurs fois quand elle pourrait te revoir Katelyn. » à ces mots la jeune femme sourit, heureuse d’apprendre cela. « -ça sera avec plaisir. » Lucious s’occuperait de donner une date à sa sœur. « -tu sembles avoir plu à Mme Rottenmayer et Mme Grimming. » commenta Rebecca en s’adressant à Kate. « -elles sont de ferventes lectrice du magazine féminin pour lequel je travaille. » répondit la jeune femme qui commençait à mourir de faim et avoir mal aux pieds. Elle mourrait d’envie de demander à Lucious combien de temps encore ils devaient rester, mais n’en fit rien. Espérant que cela ne durerait pas encore des heures.



Manhattan Redlish
Messages : 3487
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Sunny.

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
Lune
Manhattan Redlish
Jeu 7 Jan - 22:14
200515111407214259.png
Lucious Thompson
J'ai 42 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis gérant d'un restaurant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureux et je le vis plutôt très bien.


Un accident de voiture a plongé Lucious dans un profond coma durant deux mois. Deux mois de sa vie qui lui a été ôté brutalement. Deux mois durant lesquels, plongé dans un autre monde, il est tombé amoureux de Katelyn, avec qui il a envisagé une vie à deux, pour finalement tout détruire pour une nuit dans les bras d'une autre femme, le poussant au fond d'un gouffre duquel, il a eu bien des difficultés à se sortir, pour finalement se rendre compte que tout ça, n'était qu'un mauvais tour de son esprit... Il se retrouve maintenant dans la réalité, mais une réalité sans Katelyn... Alors que lui est finalement tombé amoureux de la jeune femme, cette dernière ne le perçoit comme un riche emmerdeur. Un mauvais tour du destin ? Ou une seconde chance qui s'offre à lui ?


"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 12 Tumblr_p04tniAl911wrzfi2o7_r3_250
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 12 Dfe45955c61447c587672c33f734f1f777d355b0


avatar :copyright:️ bazzart.com


« Je suis désolé de t’avoir abandonné au milieu de tous ces inconnus » tout en affichant une légère moue. Ce qu’elle ajouta par la suite n’était pas vraiment ce que Lucious aurait aimé entendre, mais elle n’avait pas tort. Sa manière de se justifier alors que Katelyn n’avait pas formulé la moindre interrogation, pouvait paraitre suspect. Alors, lorsqu’elle lui demanda s’il était possible de l’embrasser au milieu de la foule, le millionnaire vit en cela, une excuse pour s’éloigner un peu de toute cette assemblée pour se retrouver seul en tête-à-tête avec sa petite-amie. Il l’embrassa avant même de prononcer le moindre mot. Ses lèvres lui avaient manqué, tout autant que ce petit moment d’accalmie. Évidemment, lorsqu’il lui confia qu’elle avait tenté de le séduire, il comprit à sa réponse que ce n’était pas la meilleure manière de lui présenter les faits. Il baissa les yeux un bref instant, tel un enfant prit en faute. Puis il releva les yeux « Ce n’est pas ce que je voulais dire… » un soupir « Ce que je tentais de t’expliquer, c’est que je ne suis pas le même homme qu’avec Rachel ou… ou encore celui que j’étais dans mon coma… ». Il avait dit cela avec hésitation, comme s’il craignait faire plus de mal que de bien avec ses mots. Il laissa son regard balayé les jardins, changeant brièvement de sujet, pour revenir de nouveau sur son excursion avec Diana. Il aimait lorsqu’elle laissait ses doigts se perdre dans ses boucles. Un sourire alors qu’il pencha légèrement la tête « Tu as raison » de lui faire confiance. Un nouveau baiser et ils retournèrent dans la salle de réception.

Lucious posa son regard brièvement sur Kate. Finalement, son absence avait eu du bon « J’en prends note » alors qu’il laissait danser ses doigts sur son dos nu et qu’il portait sa coupe de champagne à ses lèvres de l’autre. Un hochement de tête « Hum… Tu as rencontré du beau monde dis-moi. Je devrais m’absenter avec d’autres femmes plus souvent » tout en esquissant un sourire taquin derrière sa coupe de champagne « Je plaisante ». Il déposa ses lèvres contre la tempe de Kate et souffla « Je reviens ». Il termina sa coupe d’une gorgée en commentant le liquide à bulles « Tout fin de compte, il n’est pas si mauvais ce champagne ». Le millionnaire partit en quête de l’organisateur du gala, sortit rapidement son chéquier sur lequel il inscrivit un montant à six chiffres, donna une tape sur l’épaule de ce dernier avant de revenir auprès de ses proches, soufflant à l’oreille de sa moitié « Je te propose de finir la soirée dans un fast-food avant de rentrer » puis déposa embrassa la joue de Rebecca et serra la main de Paul.

A peine sortit du lieu de réception que Lucious quitta sa veste pour la poser sur les épaules de Katelyn, gardant son bras autour de ses épaules par la même occasion « J’ai l’impression que tu t’es amusée à cette soirée finalement ? ». Tout en marchant dans les rues de New York, le millionnaire observa le monde qui tournait autour d’eux avec ce léger sourire qu’il arborait régulièrement « Au fait, c’est toi et non Diana » alors qu’il reposa ses yeux clairs sur la jolie brune « Ma kryptonite. C’est toi » puis donna un coup de menton en direction d’un fast-food encore ouvert « Ça va nous rappeler ma sortie de prison ». Il la laissa entrer en première, puis ils commandèrent avant de s’installer sur une table à l’écart « Ils ne nettoient jamais les tables ici. Ça doit faire le charme de l’endroit » alors qu’il desserrait son nœud papillon et qu’il ouvrait le premier bouton de sa chemise « Mayer et Grimlins ont aimé ton travail ? ».




Charly
Messages : 3381
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
Lune
Charly
Ven 8 Jan - 20:42
160206082619668080.png
Katelyn Thomas
J'ai 36 ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis journaliste et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple .
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 12 Natalie_portman_15
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 12 CdF2moD


Un accident de voiture et tout bascule.



avatar :copyright:chaussette

C’était compréhensible qu’il tente de s’expliquer, de se justifier ou qu’il fasse des efforts pour la rassurer. Diana n’était pas n’importe quelle femme. Ils avaient un passé commun. Kate aurait peut être dû en avoir peur, mais ça n’était pas le cas. Et elle trouva approprier de simplement répondre : « -je sais... » tout en caressant la joue de Lucious. Elle avait bien compris que son coma avait changé l’homme qu’il était, et elle savait que leur relation était différente de celle qu’il avait pu avoir avec sa femme. Kate conclue tout cela en lui certifiant qu’elle avait confiance en lui. Ce qui eut le pouvoir de le rassurer lui. Parce qu’en vérité, c’était lui qui avait besoin de l’être. Pas elle. C’était lui qui semblait avoir eu peur face à l’apparition de cette femme de son passé. Plus que Kate en tout cas. La jeune femme était tout de même heureuse qu’ils aient eut cette conversation, permettant ainsi de tirer un trait sur tout ça.

« -et tu te crois drôle... » commenta Kate avec ironie. S’il pouvait éviter de disparaître en compagnie de Diana ou du même genre de femme, il fallait reconnaître que ça arrangerait la journaliste. « -et voilà qu’il s’en va à nouveau ! » déclara Rebecca en échangeant un sourire avec Kate. Celle ci comprit que c’était pour faire un chèque. Ainsi le don était fait, et ils pouvaient peut être quitter la réception. Jusqu’à présent elle l’avait bien vécu, mais rester encore deux heures de plus était haut de dessus de ses forces. Non vraiment, elle n’en avait pas la moindre envie. « -je te suis... » lui répondit Kate avant de saluer son beau frère et sa belle sœur en leur souhaitant une bonne fin de soirée.

La jeune femme jeta un regard au beau blond lorsqu’il déposa sa veste sur ses épaules, et marqua une pause dans leur marche pour retirer ses chaussures. « -un petit air de déjà vu non ?! » s’amusa la jeune femme en prenant ses talons à la main. Heureuse d’être sortie vivante de la cage aux fauves, elle fronça cependant les sourcils en ne comprenant pas ce qu’il voulait dire. Un sourire tendre apparu sur ses lèvres avant qu’elle ne les dépose sur la joue de Lucious, et lui souffle à l’oreille un je t’aime. « -autant pour ce que tu viens de dire, que pour le menu que tu proposes ! » enchaîna t elle en riant. « -soirée souvenirs ! » clama la jeune femme avant de passer la porte, en ayant prit le temps de remettre ses talons.

Il n’y avait pas grand monde, mais leurs tenues de soirée attiraient les regards. Oui, ils faisaient sans doute un peu tache là au milieu. Un peu en décalage. « -je préfère ça à ton petit café miteux et sa tarte aux pommes à vomir ! » s’exclama la jeune femme en prenant une frite. Un sourire amusé : « -tu ne les aimes donc pas beaucoup... » commenta Kate en entendant les surnoms qu’il venait de donner. « -je les ai trouvé plutôt agréable. Même si on ne deviendra sûrement jamais grande copine. » une nouvelle frite. « -oui, elles m’ont dit vraiment aimé les changements apportés aux dernières éditions, et attendre avec impatience l’interview d’Adam Spears. » tête à tête qui était à son planning deux semaines plus tard. « -ça fait trois ou quatre fois que je décale ce rendez vous, mais cette fois ci il est annoncé pour le numéro suivant, je dois vraiment la faire cette interview. » elle haussa les sourcils en disant tout cela, mettant un peu de sauce sur le bout de ses frites.


Manhattan Redlish
Messages : 3487
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Sunny.

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
Lune
Manhattan Redlish
Ven 8 Jan - 21:16
200515111407214259.png
Lucious Thompson
J'ai 42 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis gérant d'un restaurant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureux et je le vis plutôt très bien.


Un accident de voiture a plongé Lucious dans un profond coma durant deux mois. Deux mois de sa vie qui lui a été ôté brutalement. Deux mois durant lesquels, plongé dans un autre monde, il est tombé amoureux de Katelyn, avec qui il a envisagé une vie à deux, pour finalement tout détruire pour une nuit dans les bras d'une autre femme, le poussant au fond d'un gouffre duquel, il a eu bien des difficultés à se sortir, pour finalement se rendre compte que tout ça, n'était qu'un mauvais tour de son esprit... Il se retrouve maintenant dans la réalité, mais une réalité sans Katelyn... Alors que lui est finalement tombé amoureux de la jeune femme, cette dernière ne le perçoit comme un riche emmerdeur. Un mauvais tour du destin ? Ou une seconde chance qui s'offre à lui ?


"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 12 Tumblr_p04tniAl911wrzfi2o7_r3_250
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 12 Dfe45955c61447c587672c33f734f1f777d355b0


avatar :copyright:️ bazzart.com


Ce fut plus apaisé que Lucious revint dans la salle de réception en compagnie de sa petite-amie. Il avait ressenti comme une nécessité de la rassurer, de lui faire comprendre qu’elle n’avait rien à craindre concernant les autres femmes. Maintenant que c’était chose faite, le millionnaire pouvait en plaisanter avec davantage de légèreté, acquiesçant vigoureusement de la tête pour répondre à la jolie brune. Ce fut même ce moment-là qu’il choisit pour s’éclipser une fois encore, se retournant en direction des deux femmes lorsqu’il entendit le commentaire de sa sœur ainée, esquissant un sourire taquin qu’il accompagna d’un clin d’œil. Il savait que Katelyn n’aimait pas les soirées à rallonge, et d’autant plus lorsqu’elle ne se sentait pas à sa place. Il était donc hors de question de faire endurer davantage la torture et ils s’éclipsèrent après avoir signé le chèque.

A peine sortit que Lucious déposa sa veste sur ses épaules et qu’il la laissa ôter ses chaussures pour faire les quelques pas les séparant du fast-food. Il se mit à sourire « A une exception près, c’est que je compte bien te faire l’amour en rentrant ce soir » contrairement à ce qu’il lui avait confié le soir de leur rencontre. Le millionnaire profita de leur petite marche à pied pour préciser que c’était elle sa kryptonite, celle qui pouvait n’importe quoi de lui. Il se mit à sourire tendrement en sentant ses lèvres sur sa joue, et encore plus lorsqu’elle lui souffla qu’elle l’aimait. « Je sais, je suis l’homme parfait pour toi » avant d’acquiescer « Tu veux qu’on aille voir Patrick après ? »

Le quarantenaire se mit à rire alors qu’ils prenaient place à table avec leurs plateaux qui contrastaient énormément avec leurs tenues de soirées « Tu n’as même pas goûté cette tarte, mais le café a le goût d’urine de singe. J’aime bien » alors qu’il prit une frite en même temps que Kate « Je ne suis jamais parvenu à retenir leurs noms. J’ai travaillé avec leurs époux à maintes reprises, et ils avaient fini par s’habituer à ces surnoms » tout en faisant des bulles dans son coca, puis releva rapidement la tête en soufflant un « Désolé » et aspira une vraie gorgée « Vous ne faites pas parties du même monde » alors qu’il reprit une frite. Son geste resta en suspens « Ce n’est pas ce que j’ai voulu dire. Enfin si… Nous, c’est différent. C’est ce que j’aime chez toi… Je vais me taire pour le reste de la soirée » tout en esquissant une légère grimace alors qu’il continuait de manger. Il accompagna ses frites avec une gorgée de soda, mais avala de travers en l’entendant parler d’Adam Speirs « Tu vas rencontrer Adam ? ». Il se laissa choisir dans la banquette du fast-food « De quoi allez-vous parler ? » puis ajouta « A New York ? Tente de ne pas succomber à son charme naturel d’écrivain timide…Même moi je suis tombé sous son charme durant mon coma. Je devrais peut-être t’acheter une bague, juste pour éloigner tous ces écrivains charmeurs ? » tout en piquant une frite à Kate « Je fais encore mon jaloux possessif, c’est ça ? ». Lucious poussa un soupir alors qu’il jouait avec sa nourriture, faisant des cercles dans la sauce avec ses frites « De toute manière, il n’a pas d’aussi beaux cheveux que moi » tout en relevant ses yeux sur elle, esquissant un petit sourire espiègle.




Charly
Messages : 3381
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
Lune
Charly
Ven 8 Jan - 21:40
160206082619668080.png
Katelyn Thomas
J'ai 36 ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis journaliste et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple .
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 12 Natalie_portman_15
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 12 CdF2moD


Un accident de voiture et tout bascule.



avatar :copyright:chaussette


« -merveilleux programme ! » lança la jeune femme qui était clairement séduite par l’idée de faire l’amour avec lui en rentrant ! « -même si je suis certaine qu’en réalité tu as directement eut envie de moi ce soir là... » un sourire en coin puis une petite grimace, avant qu’elle ne réponde : « -c’est gentil de demander, mais non sans façon. Il ne m’a pas vraiment laissé un souvenir impérissable, alors pas la peine… Et puis de toute manière nous n’habitons plus haut dessus de chez lui... » ce qui était très bien, lui évitant ainsi de croiser cet homme dans l’ascenseur. Elle se demandait encore comment est ce qu’elle avait pu terminer la soirée dans son lit. L’alcool en soirée… Elle se demanda alors si les choses auraient été différente si c’était avec Lucious qu’elle avait couché ce soir là. Mais préféra passer la porte du fast food sans dire quoi que se soit à ce sujet.

Kate poussa de dire : « -ah parce que tu sais quel goût ça a ? » elle leva les yeux au ciel en riant. Il s’était tout de même drôlement assagit depuis qu’il s’était réveillé de son coma. Moins décalé. « -et puis si mes souvenirs sont bons, j’avais la nausée… et un mal de crâne de fou. » en résumé elle ne pouvait rien avaler, urine de singe ou tarte au pomme brûlée. Un sourire amusé et tendre à la fois en voyant faire des bulles dans son verre. Kate baissa ensuite les yeux sur ses frites. Il avait raison, elle n’appartenait pas à ce monde. Et ça ne serait sans doute jamais le cas. « -non mais c’est vrai. » commenta la jeune femme en le voyant essayer de se rattraper. « -même si je dois avoué que je m’en suis plutôt bien sortie ce soir. » elle évita de préciser un : sans toi. Ça ne servait à rien de revenir sur le sujet.

Un froncement de sourcil : « -oui. » elle lui en avait pourtant parlé non ? Elle ne savait plus. « -je devais le voir le jour où Jerry a eut son accident. Je l’ai eu au téléphone à l’hôpital parce que je l’avais complémentent oublié et que ça faisait bien deux heures qu’il attendait que je veuille bien me pointer… Le pauvre. Il va me prendre pour une folle. » Elle avala une gorgée de soda en l’écoutant, n’ayant pas le temps de répondre qu’il enchaînait. Puis elle sourit lorsqu’il se qualifia de jaloux et possessif. « - tu as raison, il est brun. » elle avait fait exprès de dire cela, sachant qu’elle lui avait dit plusieurs fois qu’à la base, elle n’était pas vraiment attiré par les blonds. « -et donc pour te répondre : oui à New York. On doit parlé de son prochain livre, de sa carrière, de son succès… en gros la base pour faire un article intéressant sur lui. » un haussement d’épaule. « -ce qui c’est passé dans ta tête n’a rien avoir avec la réalité. Je n’ai jamais lu un seul de ses livres, j’ai essayé mais je n’ai pas du tout accroché. Il va être lourdement dessus s’il s’attend à une fan ! » un petit rire avant qu’elle ne penche la tête : « -je te donnerais la date exacte, l’heure aussi si tu veux. Le lieu aussi ou ça ira comme ça ? » elle se foutait de lui mais elle ajouta avec plus de sérieux : « -et je n’ai pas besoin de bague pour être capable de refuser les avances d’un homme. C’est un rendez vous professionnel. Alors arrête tout de suite de te faire des films tu veux bien. »


Manhattan Redlish
Messages : 3487
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Sunny.

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
Lune
Manhattan Redlish
Ven 8 Jan - 22:17
200515111407214259.png
Lucious Thompson
J'ai 42 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis gérant d'un restaurant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureux et je le vis plutôt très bien.


Un accident de voiture a plongé Lucious dans un profond coma durant deux mois. Deux mois de sa vie qui lui a été ôté brutalement. Deux mois durant lesquels, plongé dans un autre monde, il est tombé amoureux de Katelyn, avec qui il a envisagé une vie à deux, pour finalement tout détruire pour une nuit dans les bras d'une autre femme, le poussant au fond d'un gouffre duquel, il a eu bien des difficultés à se sortir, pour finalement se rendre compte que tout ça, n'était qu'un mauvais tour de son esprit... Il se retrouve maintenant dans la réalité, mais une réalité sans Katelyn... Alors que lui est finalement tombé amoureux de la jeune femme, cette dernière ne le perçoit comme un riche emmerdeur. Un mauvais tour du destin ? Ou une seconde chance qui s'offre à lui ?


"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 12 Tumblr_p04tniAl911wrzfi2o7_r3_250
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 12 Dfe45955c61447c587672c33f734f1f777d355b0


avatar :copyright:️ bazzart.com


Un hochement de tête pour lui signifier que, lui aussi, trouvait que l’idée de lui faire l’amour à l’issue de cette soirée mondaine était une merveilleuse idée. Puis elle évoqua le soir de leur rencontre et Lucious se mit à rire en repensant à cette soirée « Je vais te décevoir, mais je voyais en toi, qu’une manière de me divertir totalement platonique » et c’était sincère. Ce soir-là, même s’il l’avait trouvé magnifique et charmante, il n’en restait pas moins qu’il ne parvenait à voir en elle, qu’une amie, une compagnie pour se divertir dans cette vie qui lui paraissait si maussade depuis la disparition de Rachel. Lorsqu’il la taquina sur l’issue de cette fameuse soirée qui s’était terminée dans le lit d’un inconnu de l’étage en-dessous de l’appartement du millionnaire, il se mit à rire à sa réponse « Au vu du peu de souvenirs que tu as de cette soirée, tu as bien fait de ne pas jeter ton dévolu sur moi. Cela aurait été dommage de ne pas se souvenir de notre première fois » tout en lui lançant un regard taquin. D’autant plus qu’il gardait un excellent souvenir de leur première fois sur la plage, leurs corps illuminaient à la seule lueur des bougies. Il omit le fait qu’ils n’habitaient plus à l’étage supérieur, car il ne voulait pas parler de cet appartement qu’il n’était toujours pas parvenu à mettre en location.

Un froncement de sourcils alors qu’il cherchait dans sa mémoire, puis il rétorqua « Non, mais je suppose que cela a le même goût que le café que Gina sert » alors qu’il savourait son rire, puis il acquiesça « Et tu me détestais ce matin-là. Tu avais juste une envie, que je disparaisse » alors qu’il l’avait laissé partir en sachant pertinemment, ce jour-là, que leurs routes se rencontreraient de nouveau dans un avenir proche. Il fit quelques bulles dans son soda, et lorsqu’il reprit la parole, Lucious fit de nouveau un impair. Une habitude ce soir sembla-t-il « Sans moi… » souffla-t-il « Je suis désolé de t’avoir abandonné ce soir Kate… ». Toutefois, cela avait été nécessaire pour le millionnaire que de s’assurer que la page était définitivement tournée, qu’il avait compris les enseignements de la vie.

Lorsque Katelyn évoqua sa rencontre prochaine avec Adam Speirs, il eut l’étrange impression que les rôles s’inversaient. Que c’était dorénavant à lui de rester à l’écart pendant que la jeune femme rencontrait l’écrivain. Il pencha la tête sur le côté alors qu’il tenta de se remémorer cette journée « Je m’en souviens. C’est juste que … - un petit rire nerveux – cette journée s’est avant tout résumé à notre dispute ». C’était tout ce qu’il avait retenu de cette fameuse journée à l’exception de l’accident de Jerry et de la crainte de perdre son ami. Il avait omis le fait qu’elle avait rendez-vous avec l’auteur ce jour-là « S’il te pense folle, ça ne sera plus le cas en te voyant. Je n’ai aucune crainte là-dessus » alors qu’il prit une frite. Puis il se mit à enchainer les questions et les commentaires en toute hâte, un peu comme sa petite-amie lorsqu’elle était nerveuse. Son sourire espiègle, qu’il avait affiché à l’issue de son monologue, s’élargit en entendant la jeune femme « Il n’a aucune chance » en sachant pertinemment qu’il était l’exception au principe. Il savait que Kate avait toujours eu un goût prononcé pour les bruns aux yeux noirs. Il se passa une main dans ses boucles blondes alors que la jolie brune prit le temps de répondre à toutes ses questions. Il se passa la main dans la nuque, quelque peu gêné de son propre comportement « Non, ça ne sera pas nécessaire » en ce qui concernait le lieu exact de leur rendez-vous « Je vois que tu as un bon programme… Et… Et je sais que tout est différent avec la réalité. Tu es différente… Tout est différent » tout en se décidant de manger ses frites trempées maintes et maintes fois dans la sauce.
Lorsque Kate reprit son sérieux, il prit le temps d’avaler ses frites tout en réfléchissant à ce qu’il avait pu sous-entendre en parlant de bague et rétorqua avec tout autant de sérieux « Ce n’est pas ce que j’ai voulu dire… Enfin si… Enfin pas totalement » puis il fit une petite moue tout en penchant la tête sur le côté « Je manque d’éloquence ce soir » et reprit en redressant la tête « J’ai toute confiance en toi. N’en doute pas une seule seconde. C’est juste que… Je ne sais pas… Enfin si je sais… » Il refit des bulles dans son soda tout en fixant un point invisible alors qu’il avait croisé ses bras sur la table. Il s’arrêta soudainement, releva la tête et ajouta « C’est juste que parfois, je me dis que tu pourrais trouver quelqu’un de mieux. Je veux dire, qui est du même monde que toi, qui a eu une enfance paisible, qui n’a perdu sa femme dans une tragique agression, qui n’a pas eu de coma et… Et donc en te donnant une bague, ça permettrait d’éviter les avances d’hommes bien. Les hommes bien ne séduisent pas les femmes mariées ». Il refit des bulles dans son soda et rétorqua de manière tout aussi posée et calme « On devrait faire des réceptions dans les fast-foods, tu ne penses pas ? Je vais soumettre l’idée pour le prochain gala ».


Charly
Messages : 3381
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
Lune
Charly
Sam 9 Jan - 14:48
160206082619668080.png
Katelyn Thomas
J'ai 36 ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis journaliste et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple .
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 12 Natalie_portman_15
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 12 CdF2moD


Un accident de voiture et tout bascule.



avatar :copyright:chaussette


« -hum… j’aime tellement ton tact légendaire mon amour ! » elle savait parfaitement qu’à ce moment là, il s’interdisait de rencontrer quelqu’un, ou simplement de prendre du plaisir avec un femme, par respect pour sa femme, ou bien pour se punir d’une certaine manière. Kate n’avait jamais vraiment sur trancher la question. Mais oui, elle avait dit cela pour rire. C’était réciproque en plus ! Lorsqu’elle avait posé les yeux sur lui la première fois, elle ne s’était pas dit : lui il me me faut ! Loin de là ! Encore moins lorsqu’il avait ouvert la bouche ! « -je ne suis pas certaine que tu aurai chercher à me revoir si on avait couché ensemble ce soir là. L’histoire aurait été bien différente. » étant donner qu’il n’avait pas du tout terminé son deuil, elle aurait été la tentation à laquelle il avait succombé, et se serait sans doute auto flageller pendant des siècles !

C’était de beaux souvenirs… même si il avait raison, ce matin là, elle l’avait clairement détesté ! « -j’avais envie d’une douche, de laver ma bouche à la javel et d’aspirine en intraveineuse ! » s’exclama la jeune femme en riant avant que le sujet ne dérive sur sa survit à la soirée de ce soir. « -je m’en suis sortie, avec l’aide de ta sœur. Ce qui a été peut être le plus déstabilisant ! » un haussement d’épaule, pour lui faire comprendre que ça n’était rien. Il avait des comptes à régler avec son passé. C’était chose faite.

La journaliste ne pensait pas que sa rencontre prochaine avec l’écrivain à succès poserait autant problème à Lucious. Oui d’accord il y avait une histoire dans sa tête avec cet homme, mais ça ne voulait pas dire que cela allait se reproduire dans la réalité. « -exactement il n’a aucune chance. » ajouta Kate avec conviction. Puis elle le laissa s’enliser peu à peu dans ses idées, tenter de trouver des mots. Elle n’était pas capable de lire dans sa tête tout le temps ! Alors il fallait qu’il parvienne à lui expliquer clairement ce qui le gênait tant. S’il avait confiance en elle, où était le problème ? Elle l’écouta et finit par sourire en posant son menton sur son poing : « -c’est charmant comme tu penses mal... » son sourire s’élargit, elle se redressa et leva le pouce : « -de un : je n’ai pas envie de trouver mieux. De deux : ton monde ou mon monde, je m’en contre fou. De trois : tu te trompes, les hommes bien son capable de séduire n’importe qui. Tu en es la preuve. » elle avala une gorgée de soda, inspira avant d’ajouter : « -quatre : je ne veux pas de ta bague si sa seule raison d’être et de rassurer tes peurs infondées. Cinq : on ne fait pas de bulle dans son soda, y’en a déjà assez comme ça ! » son sourire s’élargit avant qu’elle n’avance à nouveau en posant son menton sur son poing : « -je ne vais pas succomber au charme d’Adam Speirs d’accord ? » elle avait détacher chaque mot, espérant le rassurer et désamorcer cette bombe à retardement de jalousie qui pointait le bout de son nez.


Manhattan Redlish
Messages : 3487
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Sunny.

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
Lune
Manhattan Redlish
Sam 9 Jan - 15:38
200515111407214259.png
Lucious Thompson
J'ai 42 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis gérant d'un restaurant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureux et je le vis plutôt très bien.


Un accident de voiture a plongé Lucious dans un profond coma durant deux mois. Deux mois de sa vie qui lui a été ôté brutalement. Deux mois durant lesquels, plongé dans un autre monde, il est tombé amoureux de Katelyn, avec qui il a envisagé une vie à deux, pour finalement tout détruire pour une nuit dans les bras d'une autre femme, le poussant au fond d'un gouffre duquel, il a eu bien des difficultés à se sortir, pour finalement se rendre compte que tout ça, n'était qu'un mauvais tour de son esprit... Il se retrouve maintenant dans la réalité, mais une réalité sans Katelyn... Alors que lui est finalement tombé amoureux de la jeune femme, cette dernière ne le perçoit comme un riche emmerdeur. Un mauvais tour du destin ? Ou une seconde chance qui s'offre à lui ?


"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 12 Tumblr_p04tniAl911wrzfi2o7_r3_250
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 12 Dfe45955c61447c587672c33f734f1f777d355b0


avatar :copyright:️ bazzart.com


En repensant à ce qu’il venait de dire, Lucious comprit davantage ce qu’elle voulait sous-entendre et répondit un « Désolé » parce qu’il savait que ce n’était pas la première fois qu’il disait les choses ainsi, et sûrement pas la dernière. Après tout, cela faisait plus de deux ans que Katelyn était habituée à sa manière de présenter les choses. En y repensant, elle avait fait preuve d’une patience sans borne à son encontre pour parvenir à tomber amoureuse de l’homme qui lui avait fait passer la pire soirée de sa vie. En repensant à cette première soirée, Lucious observa la jeune femme en imaginant comment aurait pu tourner leur histoire si jamais ils avaient couché ensemble dès cette soirée « Tu as raison. Je m’en serai sûrement voulu d’avoir bravé mon interdit pour une nuit… » et rétorqua « Finalement, tout s’est déroulé comme cela devait se dérouler entre nous » et il en était ravi.

Un petit rire tout en prenant une frite « Oui, c’est ce que j’avais pu comprendre ce jour-là ! » puis souffla « Je bénis cette soirée chaque jour » parce que c’était ce qui les avait conduits ici, ce soir. Et en parlant de ce soir, Lucious s’excusa de son absence, puis se mit à sourire « C’était un bien pour un mal tout fin de compte ? Je veux dire par-là que cela t’a permis de tourner la page avec Rebecca » parce que c’était important pour lui aussi. Elle était sa seule famille de sang et de savoir qu’elle acceptait Kate… Oui, c’était important à ses yeux.

Puis le sujet dériva sur la rencontre prochaine de Kate avec Adam Speirs. Évidemment, les souvenirs de son coma lui revinrent rapidement en mémoire, se souvenant encore de ce regard, de ce sourire ce fameux soir. Alors oui, Lucious évoqua ses peurs à voix haute, et cela après la petite pointe d’humour échangée avec la jolie brune concernant la couleur de leurs cheveux. Le millionnaire craignait souvent de ne pas être un homme assez bien pour elle. Que son passé devait être dur à supporter. Qu’elle méritait davantage de quiétude dans la vie.
Le quarantenaire releva lentement ses yeux sur elle alors qu’il avait cessé de faire des bulles dans son soda lorsqu’elle prit la parole. Il baissa les yeux un instant alors qu’elle lui souriait. Il pensait mal « Ce n’est pas l’impression que j’ai… ». Il avait l’impression d’être lucide et légitime à penser de la sorte. Il ne voulait que son bonheur. Lucious reposa ses yeux clairs sur elle alors qu’elle comptait sur ses doigts, ajoutant une contradiction, à chaque fois, sur ce qu’il venait d’avancer comme argument. Il émit un petit rire au troisième point, puis baissa les yeux au quatrième avant de se reculer de sa paille au cinquième alors qu’il allait recommencer à faire des bulles dans son soda.

Lucious se redressa de la banquette, avança son visage vers celui de Kate et l’embrassa avec tendresse alors que sa veste trempait sûrement dans leur dîner « D’un : Merci d’être toi. De deux : Je t’aime. De trois : Si je t’offre une bague, ça sera aussi parce que je compte bien à ce que tu portes mon nom un jour. De quatre : Je suis fou de toi. De cinq : Il n’y a jamais assez de bulles dans le soda » alors qu’il avait déposé un baiser à chaque fois qu’il comptait, puis approfondis le dernier qu’il lui donna « Et de six, j’ai envie qu’on rentre chez nous » et fit signe à l’un des employés de leur emballer le tout. Il lui tendit un pourboire pour cela et glissa sa main dans celle de Kate. Un petit trajet en taxi et ils arrivèrent enfin chez eux.
Le quarantenaire posa le sac du fast-food au sol, referma la porte et plaqua doucement Kate contre la porte pour l’embrasser « Si tu n’es pas trop fatiguée, j’aimerais que l’on essaie encore ce canapé ».


Charly
Messages : 3381
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
Lune
Charly
Dim 10 Jan - 9:30
160206082619668080.png
Katelyn Thomas
J'ai 36 ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis journaliste et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple .
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 12 Natalie_portman_15
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 12 CdF2moD


Un accident de voiture et tout bascule.



avatar :copyright:chaussette


Les jours s’étaient écoulés, paisiblement. Ils prenaient peu à peu leur marque dans cette nouvelle vie à deux, et de nouvelles habitudes voyaient le jour. Kate se plaisait dans la maison. Elle se sentait bien dans ce nouveau cadre, dans ce nouveau mode de vie. Bien avec lui surtout. Heureuse de l’entendre rentrer le soir, ravie de se réveiller à ses côtés le matin. Bon tous les matins n’étaient pas de bonne humeur, mais une bonne partie tout de même l’était devenu grâce à lui. L’aménagement de leur espace privé avait prit un peu plus de temps. Kate ne voulait pas se précipiter créer cet endroit personnel. Mais c’était déjà amusant de voir comme les deux pièces ne se ressemblaient pas. La jeune femme avait passé tout un week end, alors que Lucious était absent, en déplacement, pour repeindre les murs comme elle le souhaitait. Puis elle avait tapissé un pan de mur avec des photos, installer des meubles qu’elle avait gardé de son ancien appartement qui n’avait pas leur place dans les autres pièces. Un canapé avec une tonne de coussin, deux tréteaux avec une ancienne porte dessus pour servir de bureau. A la fin du week end elle était satisfaite de son travail, et appréciait l’espace qu’elle avait créé.

La date de son interview avec Adam Speirs approchait à grand pas. Elle pensait avoir trouvé le mot qu’il fallait pour rassurer Lucious, qui n’en avait pas reparlé. Pourtant lorsqu’il lui avait annoncé devoir partir deux ou trois jours pour une histoire de dégustation de nouveaux produits pour le restaurant, Kate avait hoché la tête avant de lui rappelé tout de même qui elle devait voir. « -je te dirai comment c’est passé mon interview de Speirs. » ce qui sous entendait : pour te rassurer.

Ce matin là, elle avait passé ses bras autour du cou de Lucious, se hissant sur la pointe des pieds pour l’embrasser avec tendresse, durant de longues minutes. « -tu va me manquer... » avait elle soufflé en posant son front contre le sien. Trois jours, ça n’était pas grand-chose. Pourtant à chaque fois qu’il devait s’absenter, elle n’aimait pas ça. « -je t’appelle ce soir. Et demain soir aussi... » ça n’était que le lendemain qu’elle devait rencontrer l’écrivain célèbre. « -ce soir je vais passé un peu de temps avec Sara. Sois sage d’accord ? » plaisanta Kate avant de lui donner une petite tape sur les fesses alors qu’il passait la porte de la maison. « -je t’aime... » un dernier baiser et elle le regarda monter dans la berline.


Contenu sponsorisé
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.
Page 12 sur 22
Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13 ... 17 ... 22  Suivant
Sujets similaires
-
» De l'amour à la haine, il n'y a qu'un pas [Feat Arthécate]
» Une rencontre peut-elle encore être dû au hasard lorsque le destin s'en mêle ? Feat Senara
» (m) il n’y a pas de vacances à l’amour, ça n’existe pas. l’amour, il faut le vivre complètement avec son ennui et tout, il n’y a pas de vacances possibles à ça. (en cours)
» L'amour sans l'espoir devient une chose morte. L'amour est cette lueur d'espoir qui jaillit dans le noir. (Senara)
» (m;f;n/b) i am also a we ; IL NOUS MANQUE UN SENSATE ! (sense8) {en attente}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Archives :: Archives :: Univers réel-
Sauter vers: