Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
Le Deal du moment :
TCL C74 Series 55C743 – TV 55” 4K QLED 144 ...
Voir le deal
499 €

LE TEMPS D'UN RP

Everything is not fine !

Beloved
Messages : 4825
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
ETOILES 2
Beloved
Sam 2 Sep - 13:14
1394547337-17.png
Johan Müller
J'avais 31 ans au moment de ma mort et je vivais dans une petite ville, de Djibouti. Dans la vie, j’étais médecin humanitaire et je m'en sortais bien, je n'y pensais pas en général. Sinon, à cause de mon boulot trop prenant, j’étais célibataire et je vivais pas trop mal.

+ Il a été adopté à l'âge de sept ans alors qu'il tentait de survivre dans un orphelinat en Estonie + Il a grandi en Suisse, à Genève + Il s'est engagé dans l'humanitaire dés qu'il a eu son diplome de médecin anesthésiste, réanimateur. C'était important pour lui de venir en aide aux plus pauvres, comme on lui était venu en aide + Il était trop occupé par son travail pour prendre le temps de construire une vraie relation + Il est mort lors de l'attaque de son dispensaire


Daniel Bederov :copyright:️ bazzart

- Je ne sais pas souder désolé, je ne pourrais pas t'aider.

Et vu qu'on était certainement entouré de démons ou d'un truc dans le genre, je doutais qu'on trouve quelqu'un pour nous apprendre à souder ou autres. Nous étions dans une période calme et j'étais certain que ça n'allait pas durer. On n'allait pas nous laisser le loisir de vivre notre vie tranquillement, de pouvoir faire tout ce que nous n'avions pas eu la chance de faire sur terre. Les choses ne fonctionnaient pas ici. C'était sûrement comme ça au paradis, mais si nous étions au paradis, il y avait trop de choses qui clochaient, à commencer par nous deux. Si nous étions vraiment au paradis, on ne nous aurait jamais forcé à vivre ensemble. Ca ressemblait plus à l'enfer. Mais je sentais aussi qu'ils n'étaient pas au maximum de ce qu'ils pouvaient nous faire. Le pire restait à venir.

J'évitais volontairement de répondre à sa question. Ce que je voulais, c'était vivre une vie ordinaire. Je me fichais de faire des trucs extraordinaires comme piloter un hélicoptère ou un sous marin. J'avais fait plus ou moins de l'extraordinaire pendant ma vie. J'étais parti à l'autre bout du monde soigner les populations qui en avaient le plus besoin. Ma vie avait eu ce côté extraordinaire, elle avait eu un sens. Du moins c'était ce que je pensais. Elle avait surtout été désespérément vide. Il n'y avait eu personne avec qui partageait tout ça. Pas de vie à deux, de moment de tendresse et de complicité partagés. Il me manquait ça. Et jamais je ne pourrais l'avoir ici.

- Le vélo je peux t'apprendre mais pour le reste je ne peux rien pour toi.

Je soupirais doucement alors qu'il parlait de sa vie, de combien elle lui semblait vide.

- Il n'y a pas besoin de faire de grandes choses tu sais. Tout le monde ne peut pas être pilote, astronaute, sous marinier ou je ne sais quoi. Ca ne veut pas dire que notre vie est nulle.

Je lâchais un petit rire désabusé avant de conclure.

- Mais vu qu'on est coincé ici je pense qu'on peut dire qu'on a raté notre vie toi et moi.

Je ne voyais pas trop d'autres explications. Et si on avait raté notre vie, on n'y pouvait plus rien désormais.

Maddy'n
Messages : 545
Date d'inscription : 10/10/2019
Région : IDF
Crédits : Pop-Gun

Univers fétiche : Fantasy / Réel
Préférence de jeu : Les deux
Power Rangers
Maddy'n
Dim 8 Oct - 20:55
1394547337-17.png
Oliver Kõva
J'avais 32 ans au moment de ma mort et je vivais à Tallinn, en Estonie. Dans la vie, j’étais serveur et je m'en sortais mal, obligé de flirter avec l’illégalité pour vivre. Sinon, à cause de mon sale caractère, j’étais célibataire et je suppose que peu de gens regrette ma disparition.

+ Il s’est enfui de chez lui à 18 ans, fuyant ses parents qui le battaient. + Il enchainait les petits boulots pour vivre, notamment ceux de serveurs. + N’arrivant pas à s’en sortir, il a passé un peu de drogue, mais n’en a jamais consommé. + Il n’a jamais vraiment réussi à se sentir intégré où que ce soit. + Il se moque des gens trop intelligents, trop sérieux, mais en réalité, il se sent en position de détresse face à eux. + Il a tendance à justifier ses mauvais choix par son enfance difficile. + Il a prit mille fois des résolutions pour changer, qu’il n’a jamais tenues. + Il est mort renversé par une voiture.


Theo James :copyright:️ Sweet Disaster
Je ne sais pas si Johan avait totalement raison sur notre présence en enfer ou non, mais pour moi, ça ne changeait pas grand chose. Ma vie sur terre était déjà un enfer, et si je devais errer dans ce faux paradis pour l’éternité, autant essayer d’y faire quelque chose. Peut-être qu’on ne connaîtrait jamais le bonheur lui et moi, peut-être qu’on serait torturé subtilement, peut-être qu’il était là pour cela, mais au final, qu’importe. Jusqu’à maintenant, même si bien des choses m’avaient mis mal à l’aise, on était loin du pire que j’ai connu. Et que pourrais faire l’enfer de pire que les coups de mes propres parents, les humiliations, la déconsidération. J’imaginais bien des choses au sujet de l’au-delà, mais pas que l’enfer pourrait avoir un côté presque doux, paisible. Plus besoin de travailler, plus besoin de se saigner pour essayer de payer un loyer ou manger. Plus de douleur, plus d’arrestation, plus de fatigue, ni même de culpabilité, sauf envers Johan. Parce que je ne comprenais toujours pas pourquoi il était là, avec moi, lui qui pourtant avait dû faire bien mieux dans sa vie que moi dans la mienne. Mais je n’allais pas relancer le sujet. Au lieu de cela, j’évoque tout ce que j’aimerais apprendre et que je n’ai jamais appris. Des choses les plus banales aux plus exceptionnelles. Celle dont j’aurais rêvé si j’avais un jour pû être quelqu’un d’autre que moi. « Ca serait toujours ça. Je me suis toujours senti con de n’avoir jamais réussi à en faire. » Il faut dire que je n’avais pas eut de modèle, pas de parents aimants pour m’aider à trouver l’équilibre, pour m’accompagner le temps de maintenir le vélo droit, ou pour me guider afin d’éviter les arbres. Bien sur, j’avais essayé par moi-même, mais quand au bout de la énième chute, j’avais fini par rentrer chez moi couvert d’égratignures et de saleté, la sanction n’avait pas tardé à tomber, me poussant à abandonner.

Ca pouvait sembler être de l’ordre du détail pour beaucoup, et pourtant, c’est ce genre de choses qui me donnaient l’impression d’être passé à côté de tellement dans ma vie. Pas de plaisir simple, pas de petite victoire ou de fierté, simplement de la survie en espérant qu’un jour les choses s’arrangent, quand bien même je faisais continuellement les mauvais choix. « Mouais, t’as sûrement raison, mais crois moi, la mienne était nulle. Passer son temps à esquiver la police pour divers délits, c’est pas vraiment ce qu’il y a de plus enrichissant. » Et pourtant, ça faisait partie de mon quotidien. Penché au-dessus de l’eau, j’écoute ses mots. Indéniablement, on avait raté nos vies. Mais est ce qu’on pouvait encore réussir nos morts ? D’un habile geste de la main, je viens projeter de l’eau pour l’éclabousser un peu, grand sourire aux lèvres. « Mais ça ne veut pas dire qu’on ne peut plus profiter de rien. Allez viens ! » Je me déshabille pour rester en maillot de bain et plonger dans l’eau sans réfléchir. Si c’était encore tout ce que l’enfer avait à proposer, alors j’allais le prendre.


Everything is not fine !
Page 11 sur 11
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11
Sujets similaires
-
» Welcome! Everything is fine.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers fantasy :: Surnaturel-
Sauter vers: