Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» La vie n'est qu'un songe ! Mais je t'en prie, ne me réveille pas
Funambule feat Manhattan Redlish EmptyAujourd'hui à 18:12 par Oskar

» De métal et de griffe. [PV Mandrin] [+18]
Funambule feat Manhattan Redlish EmptyAujourd'hui à 18:00 par Ezvana

» pokemon (satogou) — canon-divergent (futur)
Funambule feat Manhattan Redlish EmptyAujourd'hui à 15:06 par faithfully

» TOPS-SITES ¬ votez pour ltdr
Funambule feat Manhattan Redlish EmptyAujourd'hui à 12:30 par Gäa

» Pour mon peuple ft. Ehlana
Funambule feat Manhattan Redlish EmptyAujourd'hui à 12:18 par Ananas

» Chaussure à son pied
Funambule feat Manhattan Redlish EmptyAujourd'hui à 11:16 par Aloy

» CADMOS - mille empereurs sans aucune terreur
Funambule feat Manhattan Redlish EmptyAujourd'hui à 9:47 par Senara

» Apocalypse technologique: Échange de Groupe
Funambule feat Manhattan Redlish EmptyAujourd'hui à 8:42 par Sebi210

» Recensement 2024
Funambule feat Manhattan Redlish EmptyAujourd'hui à 8:31 par Edward

Le deal à ne pas rater :
Réassort du coffret Pokémon 151 Électhor-ex : où l’acheter ?
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

Funambule feat Manhattan Redlish

Charly
Messages : 3492
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
Lune
Charly
Ven 23 Fév - 9:47

Elionor Griffins
J'ai 35 ans et je vis à Washington. Dans la vie, je suis agent de la CIA et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien .

Funambule feat Manhattan Redlish 248b791fe69efebb4ddcb20ddab9ce8dFunambule feat Manhattan Redlish Gal-gadot-icegif-9

Avatar : Mars / Gif : Tumblr


Eli s’était fait remonter les bretelles en beauté. Il y avait eut ce rendez-vous au resto avec son agent de liaison. Elle n’avait pas vraiment su fermer sa gueule, malgré le lieu. Alors, elle avait eut droit à un beau briefing avec son supérieur. Chez elle. Tout ce qu’elle adorait. Lorsqu’il était arrivé, avec son agent de liaison bien sur -  à deux c’est toujours plus discret – deux jours plus tard, la jeune femme avait d’abord prit sur elle. « -je sais ce que vous allez dire. » avait-elle commencé en croisant les bras sous sa poitrine, collant ses fesses contre la cuisine. « -Agent Griffins vous me décevez. Si je vous ai choisi vous pour cette infiltration, c’est parce que je vous croyais capable d’aller jusqu’au bout. Seulement depuis quelques temps je doute… nous doutons de vos capacités. De votre fiabilité. » Le visage baissé, fixant les sols durant tout ce petit blabla, elle avait uniquement relevé les yeux. « -pardon ? De ma fiabilité ? » elle tentait de ne pas s’emporter. « -ça veut dire quoi ça ? » « -ça veut dire que vous prenez trop de risques et que vous ouvrez trop votre gueule. Le chef de la cellule n’a visiblement pas confiance en vous. Et c’est un problème. « -très bien et je dois faire quoi d’après vous ? Lui lécher le cul ? » elle s’en foutait qu’il soit son supérieur, il la connaissait assez bien pour savoir qu’elle ne passait jamais par quatre chemin pour lui parler. Après tout, c’était lui qui l’avait recruté des années plus tôt. « -Elionor… » « -oh non ne commencer pas à m’appeler par mon prénom ! » « -vous êtes un bon agent, seulement vous vous laissez distraire. Vous devez prendre de la distance avec cet O’brian. » elle préféra la fermer cette fois-ci. « -cet homme est un criminel. Vous ne pouvez pas le sauver. Vous m’entendez ? » « -je sais monsieur. » et c’était tout le dilemme. « -regagner la confiance de Tobby, et mettez des limites avec O’brian. Et surtout, tenez encore un peu le coup d’accord ? ça ne sera plus très long. » elle avait hoché la tête. Ce petit ton paternaliste, elle l’avait déjà entendu tant de fois.

Eli avait laisser quelques jours passer, sans prendre de nouvelles de personnes. Lorsqu’elle avait remit les pieds à la cellule, sa main était presque guérit. C’était Tobby lui-même qui l’avait convoqué. Visiblement, il avait besoin d’elle. Alors, elle était arrivée en moto, avait prit le temps de garer, puis elle avait passé la porte du hangar. L’endroit était désert. Il n’y avait que Tobby. La jeune femme se félicita d’avoir pris son arme… « -Eli ! Comment tu vas ? » sans le moindre sourire, elle se dirigea vers la cafetière et répondit : « -ça va. Et toi ? » « - pas trop. Tu sais… j’aime pas quand je dois jouer les méchants. » mais bien sur : « -et tu m’as obligé à jouer les méchants. Du coup maintenant tu fais la gueule, et j’aime pas non plus quand tu fais la gueule. » elle se retourna vers lui et demanda : « -tu veux un café ? » « -oui merci. J’ai besoin de toi tu le sais ça… » il pencha la tête comme un gamin, et s’approcha d’elle. « -je veux seulement savoir si je peux compter sur toi. » Eli évita de reculer, alors qu’il faisait deux pas pour combler la distance entre eux. « -ça va. On aurait seulement pu en discuter plutôt que de me faire un coup pareil non ? » elle avait dit qu’elle ferait profil bas. « -je sais, mais tu me connais. Je suis un acteur ! J’adore le théâtre ! Le suspens ! » il était taré surtout. « -explique. » il avait besoin d’elle, elle le savait. « -tu as parlé de protection l’autre soir. Et tu as raison, vous devez être protéger. Alors… j’ai besoin que tu me fasses une liste de ce qu’il nous faut. » Lorsque les autres arrivèrent, elle était toujours en train de voir la liste des armes et matériels qui manquaient pour le jour J. Elle avait soutiré quelques infos à Tobby, et avait rejoint sa propre partie du bâtiment. En entendant les voix des autres en bas, elle se demanda si Ian était avec eux.

Manhattan Redlish
Messages : 3605
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Sunny.

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
Lune
Manhattan Redlish
Ven 23 Fév - 11:25

Ian Edwards
J'ai 41 ans et je vis à Washington. Dans la vie, je suis agent du FBI et je m'en sors pas trop mal. Sinon, grâce à ma chance, je suis divorcé et je le vis, tout simplement.

A venir ...

Funambule feat Manhattan Redlish Tumblr_pagerzrQsI1qbwrnuo2_540
Funambule feat Manhattan Redlish Tumblr_pxusvts1Xy1qbwrnuo4_540
Funambule feat Manhattan Redlish C202be52356cb81fc4b0c8e06452ce742f15c72e

Avatar : Chubby-Dumpling / Gif : Tumblr


La nuit et la journée s’étaient pourtant si bien déroulées... Ils étaient parvenus à communiquer. Fait qui ne s’était jamais produit depuis leur rencontre. Bien évidemment, ils en étaient parvenus à la même conclusion : Ils devaient s’imposer une certaine distance. L’attirance physique n’était dorénavant plus le seul problème. Ils étaient en train de s’attacher l’un à l’autre. Or, c’était inenvisageable. Dans un peu moins de deux mois, il allait révéler au grand jour qu’il était un agent infiltré et il en serait fini de tout ce qui avait pu prendre forme entre eux durant tout ce temps passé à ses côtés. Ça risquait d’être douloureux. Tout devait donc définitivement cesser. C’était également l’ordre que lui avait donné la CIA le soir venu. Il avait été engagé en raison de son obstination à découvrir la vérité sur la disparition de Byron et démanteler la cellule. Il ne l’avait pas été pour succomber aux charmes d’une terroriste qui aurait, d’ici peu, du sang sur les mains. Ian avait encaissé chacune des paroles de la longue tirade de son agent de liaison sans prononcer le moindre mot. Il était d’ores et déjà dans une situation suffisamment délicate pour ne pas prendre le risque de tout envenimer davantage. Eli avait raison. Ils devaient s’éloigner l’un de l’autre. Seulement, en sortant ce soir dans les rues de Washington, il n’aurait pas envisagé une seconde qu’elle aurait mis en application son conseil avec autant de rigueur et d’empressement. La nuit dernière, ils s’étaient endormis dans les bras l’un de l’autre, et le soir suivant, il la retrouvait à dîner en tête-à-tête avec un autre homme. Lui aussi avait finalement baissé sa garde trop hâtivement et s’accusait d’avoir été si crédule. Comment avait-il envisager une seconde tout avait été sincère entre eux deux ?! C’était une terroriste qui avait prouvé sa loyauté envers Toby, et au même titre que les autres agents, il allait devoir la neutraliser à l’issue de son opération. Telle était la mission que lui avait confié son Gouvernement. Il ne devait pas faillir. À l’exception de ce soir où il noya sa colère dans une bouteille de bourbon bon marché qu’il avait acheté à l’épicier au coin de sa rue…

« Tu sais où est Eli ? » « Tu as des nouvelles d’Eli ? » « Tu as essayé de l’appeler ? ». Ces questions n’eurent cesse de lui être posée les jours qui suivirent. Comme s’il était le seul à pouvoir détenir cette information. Or, depuis qu’ils s’étaient dis aurevoir et souhaitait une bonne journée sur le seuil de son appartement, Ian n’avait eu aucun appel de la jeune femme, pas même un message. Il n’avait fait aucune tentative de son côté également. Elle voulait de la distance, qu’il en soit ainsi. Depuis son retour à la cellule, l’agent ne parvenait pas à desserrer la mâchoire, et avait fini par répliquer un « Vous allez arrêter de m’emmerder à la fin avec Eli. J’ignore où elle se trouve et j’en ai rien à foutre ! » avant de remettre le nez dans la bécane de Jiminy. Parce que c’était ainsi qu’il occupait ses journées lorsqu’il ne travaillait pas à surveiller le centre commercial en tant qu’agent de sécurité. De temps à autre, il prêtait mains fortes à Max, le Doc ou même encore Robby. Puis il y eut ce fameux jour où il arriva peu de temps après le reste du groupe au Bureau. Il avait fini son service et comme à chaque fois, il venait aider à l’avancement de leur projet au sein du Bureau. Il entendit un « Apparemment Eli est revenue » « Ah bon ? Depuis quand ? » et avait senti quelques regards en sa direction qu’il ignora volontairement, alors qu’il se retroussait les manches pour continuer de travailler sur la moto. Il n’eut le temps de poser ses mains sur le moteur que la voix de Toby se fit entendre « Pas cette fois-ci Ian. Tu rejoins Eli, vous avez du travail ». La mâchoire serrée, il laissa retomber sa tête en avant dans un soupir de lassitude. « Fais attention Ian, trop d’enthousiasme pourrait te tuer » avait répliqué le Doc en esquissant un sourire qu’il déforma en enfournant des chips dans sa bouche « Et si tu allais, je ne sais pas moi, te faire foutre ». Il grimpa jusqu’à l’antre d’Eli, lui adressant qu’un bref regard tout en posant ses mains à hauteur de sa ceinture « Toby m’a dit que tu avais besoin d’aide. Qu’est-ce que tu veux ? ».  


Charly
Messages : 3492
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
Lune
Charly
Ven 23 Fév - 11:53

Elionor Griffins
J'ai 35 ans et je vis à Washington. Dans la vie, je suis agent de la CIA et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien .

Funambule feat Manhattan Redlish 248b791fe69efebb4ddcb20ddab9ce8dFunambule feat Manhattan Redlish Gal-gadot-icegif-9

Avatar : Mars / Gif : Tumblr


Une fois à l’étage, la jeune femme avait prit quelques minutes pour faire le point. Visiblement Tobby ne semblait pas lui tenir rigueur… elle trouva cela étrange. Et en même temps, ils se connaissaient depuis plus longtemps que les autres. Elle avait des dossiers sur lui. Ils avaient une relation étrange. Malgré le petit discours de Tobby, elle allait rester sur ses gardes. Mais si cela lui permettait de rentrer dans le rang, alors tant mieux. Dossier sous le bras, café en main, elle s’installa à la table qui lui servait de bureau. Quelques heures plus tard, elle fit un aller-retour pour aller se chercher un truc à manger. Comme d’habitude, elle n’avait pas prit de petit déj’, alors il fallait qu’elle trouve un truc. Toujours seule avec Tobby, elle poussa le truc en lui demandant s’il voulait quelque chose. Une demi-heure plus tard, elle revenait, lui posait un sac craft sur son bureau et remontait à son étage. Frite, burger, soda. Tout en mangeant elle faisait ses listes, cherchait à qui elle pouvait demander ça ou ça.

Peu à peu, les autres arrivaient. Elle entendait des voix en bas. Elle n’avait pas la moindre envie de les voir. Particulièrement Robby. Alors elle resta bien sagement dans son espace. Si l’un ou l’autre voulait lui parler, il se bougerait. Le premier à monter fut Ian. Elle eut envie de sourire en le voyant, mais évita. Distance et ne pas attirer l’attention sur eux. C’était la ligne de conduite. Il annonça son humeur et la couleur en même pas trente secondes. « -salut Eli ! ça va Eli ? » ironisa la jeune femme avant de coller son dos dans le dossier de la chaise, récupérant son gobelet de soda. « -j’ai pas demandé d’aide, mais on est censé bosser en binôme non ? » qu’est ce qui lui prenait. Elle le regarda de la tête aux pieds. Il semblait tellement fermé. C’était quoi le souci ? « -si tu as faim, il reste des frites. » proposa la jeune femme avant de faire du bruit avec la paille de son soda. Elle le posa sur la table et se leva pour fermer la porte. Seulement à ce moment-là elle s’approcha de lui et demanda un ton plus bas : « -qu’est ce qui se passe ? ça va pas ? » elle avait du mal à comprendre. Distance ok, ça voulait pas dire je fais la gueule toute la journée. Elle soupira et demanda alors : « -quoi ? Qu’est ce que j’ai fais… encore… » un truc le dérangeait et elle voulait qu’il crache le morceau. « -t’as pas envie de m’aider, je vais me débrouiller c’est pas grave. » avait elle ajouté en haussant les épaules, avant de rejoindre sa chaise, sur laquelle elle s’installa à califourchon, attrapant quelques frites au passage.


Manhattan Redlish
Messages : 3605
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Sunny.

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
Lune
Manhattan Redlish
Ven 23 Fév - 12:22

Ian Edwards
J'ai 41 ans et je vis à Washington. Dans la vie, je suis agent du FBI et je m'en sors pas trop mal. Sinon, grâce à ma chance, je suis divorcé et je le vis, tout simplement.

A venir ...

Funambule feat Manhattan Redlish Tumblr_pagerzrQsI1qbwrnuo2_540
Funambule feat Manhattan Redlish Tumblr_pxusvts1Xy1qbwrnuo4_540
Funambule feat Manhattan Redlish C202be52356cb81fc4b0c8e06452ce742f15c72e

Avatar : Chubby-Dumpling / Gif : Tumblr


Cette fois-ci, Ian comprit que la colère qu’il éprouvait à son encontre, mais aussi à l’égard d’Eli ne se dissiperait pas aussi aisément que les fois précédentes. Cette fois-ci, ce n’était pas le personnage qu’il interprétait qui avait été blessé, mais bel et bien l’homme qui se trouvait derrière. Celui qu’il regrettait d’avoir laissé paraître aux yeux de la jeune femme. Bien évidemment, l’absence totale de contact de la part de cette dernière n’avait fait que croître ce ressentiment qui gangrénait à l’intérieur de lui. Il avait envisagé la possibilité qu’elle ait pu quitter précipitamment la ville et la cellule après ce qui s’était passé avec Toby. Mais avec son retour soudain aujourd’hui, il savait alors qu’il n’en était rien. C’était seulement lui qu’elle avait abandonné sur le bord de la route, comme s’il n’était rien qu’un vulgaire sac de déchets dont elle devait se débarrasser au plus vite pour ne pas compliquer davantage son existence. Après tout, il ne lui avait suffit que de quelques heures pour l’oublier avec un autre homme. Alors après quelques jours, elle devait tout juste être capable de se souvenir de son prénom… Oui, Ian éprouvait une véritable colère à l’égard d’Eli. Il ressentait la même pour lui-même. Néanmoins, il était ici pour faire son travail en tant que membre de la cellule, mais aussi en tant qu’agent infiltré. Il allait donc devoir mettre ses états d’âmes de côté jusqu’à la fin de l’opération. D’autant plus que Toby venait de lui ordonner de la rejoindre à l’étage supérieur pour travailler avec elle. C’était à contrecœur qu’il avait donc grimpé les marches le menant jusqu’à l’antre d’Eli. Il balaya d’un revers de main les conventions sociales. Ian ne désirait pas s’attarder sur des futilités, et la jeune femme ne se retint pas de le lui faire remarquer à sa manière. Pour seule réponse, il poussa un soupir las « Tu as besoin d’aide, oui ou non ?! » répliqua-t-il avec une pointe d’agacement et de lassitude dans la voix. C’était difficile pour lui de se tenir à quelques mètres d’elle. « Ce n’est pas l’impression que j’ai eu ces derniers jours » renchérit-il d’un ton amer. Il n’était plus certain de former un quelconque binôme avec la jeune femme. « Je n’ai pas faim ». Pourtant, il se souvenait de la fois dernière où elle avait prononcé ces mêmes mots. Il s’était rendu dans ce même endroit après avoir passé la soirée à boire à outrance, et s’était installé sur le tabouret pour déguster ses frites.

Un nouveau soupir tout en détournant le regard pendant qu’Eli s’amusait avec la paille de son gobelet. Il fallait croire qu’elle avait la conscience plus tranquille qu’il ne l’aurait pensé pour quelqu’un qui avait disparu de la circulation des jours durant. Il fit un pas en arrière tout en baissant la tête, détournant le regard, quand elle se rapprocha de lui pour parler à voix basse « Je ne suis pas venu pour taper la causette, mais pour bosser. Si tu n’as pas besoin de moi, je me casse » répliqua-t-il d’un ton froid en relevant un sombre regard sur la femme se tenant face à lui. « Tu voulais de la distance. Je t’en offre. Je ne vois pas où est le souci ». Ian était amer et ça se ressentait dans chacune de ses réponses. Il l’observa rejoindre son bureau, et ajouta un « Parfait ! » et redescendit les marches en toute hâte, quand il croisa Toby « Je t’ai demandé de bosser sur la liste avec Eli » « Elle n’a pas besoin d’aide » « Oh mais ça, ce n’est pas mon problème » « Je peux la faire seul ta liste à la con si c’est vraiment ce qui t’emmerde, mais pour le moment, elle peut se débrouiller seule et moi aussi ». Cette fois-ci, Ian soutint le regard de son supérieur qui se mit à sourire « Trouve-toi une place quelque part et mets-toi au boulot alors », et ce dernier tourna les talons sans rien ajouter de plus. Ian fronça les sourcils et osa un regard en direction de Jiminy « Il est de bonne humeur aujourd’hui. Son porte-flingue est rentré à la maison ». Il acquiesça lentement de la tête, jeta un bref coup d’œil à l’escalier et décida de prendre place à même le sol, le dos contre le mur à proximité du Cricket et des véhicules, un carnet contre son genou replié et un stylo, et s’afféra à sa tâche.


Charly
Messages : 3492
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
Lune
Charly
Ven 23 Fév - 13:17

Elionor Griffins
J'ai 35 ans et je vis à Washington. Dans la vie, je suis agent de la CIA et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien .

Funambule feat Manhattan Redlish 248b791fe69efebb4ddcb20ddab9ce8dFunambule feat Manhattan Redlish Gal-gadot-icegif-9

Avatar : Mars / Gif : Tumblr


Ok… visiblement il y avait un problème. Autre qu’un souci de communication. Qu’est ce qui lui prenait ? Il était bien loin le type bienveillant avec ses brioches. Eli s’était attendue à autre chose. Elle avait même ressentit une petite dose de stress en le voyant débouler. Est-ce que c’était le lieu qui le faisait agir comme un con ? Il voulait montrer aux autres qu’il était détaché ? Qu’il n’avait rien avoir avec elle ? Pourquoi cette relation était elle aussi complexe ?! « -attends tu… tu fais la gueule parce que j’t’ai pas envoyé un sms pour te souhaite bonne nuit ? » demanda la belle brune avec ironie. Donc c’était le silence radio le problème ? « -très bien… » il voulait pas de ses frites, pas de souci.

Elle décida de fermer la porte pour tenter de renouer le dialogue. Porte close, ils pourraient peut-être parler plus librement et il laisserait tomber le gros con en chemin. Il recula d’un pas. Elle n’allait pas le bouffer ! Elle fronça les sourcils à sa réponse et tenta vainement de lire dans ses pensées ou dans son regard. Qu’est ce qui s’était passé ? Un détail lui échappait. « -Ian putain tu… » mais elle se pinça les lèvres et décida de retourner à son bureau. S’il voulait faire la gueule, tant mieux, ça lui ferait un souci à moins. Moins ils étaient proche, mieux s’était. Au moins la CIA arrêterait de la faire chier avec ça. « -parfait ! » avait elle crié en retour alors qu’il quittait la pièce. Elle le traita mentalement de connard, avant de se remettre au boulot.

Ce ne fut que tard dans la soirée qu’Eli décida de rentrer chez elle. Elle avait bien avancé, avait passé quelque coup de fil. Mais ils allaient devoir mettre en commun. C’était complètement débile de faire deux fois le job. Pour le moment, elle n’était pas du tout décidé à aller lui parler. S’il ne voulait pas lui expliquer le problème, et bien elle n’était pas devin ! Quelque chose avait changé, mais quoi ?! Elle n’avait pas envie de se prendre la tête avec ça. Les choses se tassaient avec Tobby, et c’était tant mieux. Personne n’était venue la faire chier durant la soirée, et c’était tant mieux également. Robby tenta de lui parler avant qu’elle ne parte, sa seule réponse fut un doigt d’honneur, avant de quitter le bureau. Elle roula un bon moment, comme si cela allait pouvoir l’aider à éviter de penser à Ian. Voilà… avec ses conneries, il était en nouveau trop présent dans sa tête.

Deux jours plus tard ils devaient aller à ce match pour faire la reconnaissance sur place. Elle décida donc d'engager le dialogue. "-c'est toujours ok pour ce soir? Où tu l'as joue solo?" ok d'accord ça l'énervait de le voir faire la gueule.
Manhattan Redlish
Messages : 3605
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Sunny.

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
Lune
Manhattan Redlish
Ven 23 Fév - 13:53

Ian Edwards
J'ai 41 ans et je vis à Washington. Dans la vie, je suis agent du FBI et je m'en sors pas trop mal. Sinon, grâce à ma chance, je suis divorcé et je le vis, tout simplement.

A venir ...

Funambule feat Manhattan Redlish Tumblr_pagerzrQsI1qbwrnuo2_540
Funambule feat Manhattan Redlish Tumblr_pxusvts1Xy1qbwrnuo4_540
Funambule feat Manhattan Redlish C202be52356cb81fc4b0c8e06452ce742f15c72e

Avatar : Chubby-Dumpling / Gif : Tumblr


Tout aurait pu se dérouler différemment. Il aurait pu être heureux de la revoir après tout ce temps sans nouvelles de sa part. Il se serait sûrement laissé tenter à un message au cours des jours précédents s’il n’avait pas eu la sensation d’avoir été pris pour un imbécile par la jeune femme. Probablement qu’il aurait posé sa main dans son dos en arrivant, lui aurait sourit avec douceur et prit quelques frites. Oui, c’était ce qui aurait pu se dérouler si elle n’avait pas si hâtivement tourné la page le soir même. Elle avait pris la décision pour eux, qu’il en soit donc ainsi. De toute manière, d’ici deux mois, tout cela appartiendrait au passé et tôt ou tard, Ian finirait probablement par l’oublier. En tout cas aujourd’hui, il l’espérait. Et elle qui semblait ne rien comprendre à ce qui se passait. Cela ne faisait que croître son agacement en cet instant « Je ne suis plus un gamin Eli, je n’ai pas besoin qu’on me borde la nuit » avait-il donc répliqué en étant irrité à cette simple conversation. Il déclina également son invitation à déguster des frites. Tout ce qu’il souhaitait, c’était déguerpir de son bureau au plus vite et reprendre ses activités de son côté. Ian en vint même à faire un pas en arrière lorsqu’elle se rapprocha de lui, sûrement dans le vain espoir de renouer le dialogue avec lui. C’était peine perdue. Il ne souhaitait pas mettre de mots sur ce qu’il ressentait, et encore moins entre ces murs où tout finissait par se savoir tôt ou tard. « Tu as finis ?! » finit-il par demander alors qu’il sentait que son comportement distant était également en train d’agacer Eli. Elle n’avait pas besoin de lui. Parfait. Il quitta donc son antre d’un pas pressé et décida de travailler de son côté. Il avait déposé la feuille sur le bureau de Toby quelques heures plus tard, ignorant le regard que ce dernier avait posé sur lui. Il était ensuite rentré chez à son studio, avait bu quelques verres et avait trouvé réconfort dans les bras de Morphée.

Eli se tenait devant lui, arborant son plus beau sourire tout en avançant sensuellement. Il pouvait sentir la caresse de ses mains au travers de sa chemise, son souffle sur sa peau lorsqu’elle approcha ses lèvres à son oreille pour lui murmurer un « C’était si facile… ». Il posa alors sur elle un regard d’incompréhension, puis une vive douleur l’accabla à l’abdomen. Il effleura du bout des doigts la plaie qui l’avait traversé de part en part, son sang recouvrant sa peau et teintant sa chemise d’un rouge vif. Il releva lentement ses yeux sur Eli qui se tenait toujours face à lui, un couteau ensanglanté à la main et arborant toujours ce sourire. Ian tomba à genou, le visage déformé par la douleur pendant que des éclats de rires satiriques l’enveloppèrent. Toby, Robby, le Doc, Max et Jiminy. Ils étaient tous là. « C’est ça qui est chargé de nous arrêter ? » « Pauvre Gouvernement. Ils sont tombés bien bas » « Regarde-moi ça » « Il pleure sa pauvre Eli, ouin, ouin ». Peu à peu, les moqueries devinrent presque inaudibles, et il sombra dans une obscurité totale.

Dans un sursaut, Ian se redressa parmi ses draps trempés de sa sueur et porta aussitôt sa main contre son abdomen. Ce n’était qu’un mauvais rêve. Une main sur le visage, il sentait sa poitrine se soulever et à s’abaisser avec empressement. Il se laissa retomber sur ses draps souillés, fixant le plafond quelques minutes, puis tourna la tête en direction de son portable. C’était son réveil qui venait de retentir. Il prit une douche chaude, enfila son uniforme et partit au centre commercial pour faire son travail. A midi, après avoir terminé son service, il jeta un rapide regard à son portable. Eli. « Le lieu est trop grand pour que je gère seul. J’ai acheté deux billets de toute manière ». Il n’allait pas non plus s’excuser d’agir comme un con. Ce n’était que le résultat de son comportement à elle. A elle d’assumer. Il retourna à son studio, dormi une heure et se prépara pour le match de ce soir. Il la récupéra en bas de son immeuble et roula sans un mot jusqu’au Capital One Arena. Il confia les tickets au guichet à l’entrée, fit quelques pas jusqu’au stand de nourriture, acheta deux sodas et deux hot-dogs et ils prirent place dans les gradins, attendant patiemment le début du match.  



Charly
Messages : 3492
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
Lune
Charly
Ven 23 Fév - 15:02

Elionor Griffins
J'ai 35 ans et je vis à Washington. Dans la vie, je suis agent de la CIA et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien .

Funambule feat Manhattan Redlish 248b791fe69efebb4ddcb20ddab9ce8dFunambule feat Manhattan Redlish Gal-gadot-icegif-9

Avatar : Mars / Gif : Tumblr

« -bon putain Eli tu comptes nous créer encore des problèmes longtemps ? » la jeune femme avait fixé Tobby du regard sans comprendre de quoi il parlait. Quoi encore ? « -tu m’expliques ? » finit elle par demander. « -Arrêtez de vous faire la gueule comme deux gamins. Baiser un coup si ça vous chante et si ça peut vous détendre. Niquer mais ne niquer pas mon opération ! Bordel de merde ! » Elle resta de marbre face à son petit coup de gueule théâtral. « - qu’est ce qu’il a dit ? » demanda-t-elle. « -rien ! Il m’a balancé sa liste et rien. Alors c’est bon. Je tolère un seul caractère de merde et tu es déjà dans cette catégorie. Maintenant vous vous démerdez, mais vous faites votre job. » « -ok… » avait elle soupiré avant de que Tobby ne lui tende la liste d’Ian : « -tiens ! » elle récupéra le papier et y jeta un coup d’œil avant de le mettre dans son sac.

Ian faisait la gueule, très bien. Mais maintenant, ça lui retombait dessus. Alors il allait devoir desserrer la mâchoire. Ordre du boss ! Elle avait envoyé un message, savoir si elle devait se préparer ou non. Il avait peut-être changer de plan. En lisant son message, elle leva les yeux au ciel et répondit : cache ta joie de passer la soirée avec moi. Passe me prendre. Elle avait envoyé, et puis elle avait grimacé. Me prendre… bon, elle ajouta alors : 19h en bas de chez moi. Match de basket, elle avait opté pour un jean et une chemise blanche et une casquette, qu’elle portait à l’envers. Classique, efficace. A 19h elle attendait en bas de chez elle. Ian était ponctuel. Sans rien dire, elle monta dans la voiture. Le trajet fut silencieux. Il allait vraiment faire la gueule encore longtemps ? Elle s’était contentée de regarder par la vitre, puis de suivre le mouvement. Elle le regarda acheter à manger et fut étonné qu’il le fasse pour elle. Pas un merci, jusqu’à ce qu’ils prennent place. « -on est censé être content d’être ici non ? » avait elle dit en prenant place. Elle croisa les jambes et commença à manger tout en regardant la salle, la foule, le terrain.

La match commença, et elle tenta de suivre un minimum. Elle posa deux question qui restèrent sans réponse. « -tu vas faire la gueule encore longtemps sérieux ? » avait elle finit par demandé, avant de croiser les bras et de regarder à nouveau le terrain. Lorsque la mi-temps fut sifflé, elle s’amusa du premier kiss cam sur l’écran géant. Bien moins lorsque la caméra se braqua sur eux.


Manhattan Redlish
Messages : 3605
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Sunny.

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
Lune
Manhattan Redlish
Ven 23 Fév - 15:25

Ian Edwards
J'ai 41 ans et je vis à Washington. Dans la vie, je suis agent du FBI et je m'en sors pas trop mal. Sinon, grâce à ma chance, je suis divorcé et je le vis, tout simplement.

A venir ...

Funambule feat Manhattan Redlish Tumblr_pagerzrQsI1qbwrnuo2_540
Funambule feat Manhattan Redlish Tumblr_pxusvts1Xy1qbwrnuo4_540
Funambule feat Manhattan Redlish C202be52356cb81fc4b0c8e06452ce742f15c72e

Avatar : Chubby-Dumpling / Gif : Tumblr


Ian n’avait pas eu besoin d’échanger le moindre mot avec Toby pour savoir que leurs agissements étaient en train de l’exaspérer. Toutefois, ce dernier ne lui fit pas l’affront de le confronter ce soir, le laissant seulement poser la feuille de papier sur son bureau. Il souhaitait une liste, il en avait dorénavant une. Lui aussi aurait souhaité avoir un échange cordial avec Eli, mais il en était tout bonnement incapable. Au moins, la CIA serait satisfaite d’apprendre qu’il n’y avait plus à s’inquiéter d’un quelconque rapprochement entre eux deux. Ils devaient prendre de la distance, ils en prenaient. Ian aurait préféré que ça se déroule autrement, mais la jeune femme avait pris la décision pour eux deux et il n’avait plus son mot à dire. De toute manière, il n’avait plus envie d’échanger le moindre mot avec cette dernière. Peut-être que son agent de liaison avait raison tout fin de compte. Elle le manipulait sûrement et comme un bleu, il s’était laissé embrigader dans tout cela naïvement. Et comme si cette discorde ne suffisait pas en elle-même, il fallait également qu’elle le poursuive jusque dans ses rêves, le contraignant à se réveiller en sueur et haletant. Et si l’issue était celle-ci ?! Et si elle apprenait qu’il était du FBI ?! Serait-elle capable de le tuer comme elle venait de le faire dans son cauchemars ?! Une douche ne suffit pas à dissiper ses sombres pensées et se rendit à son travail en ressassant le sourire de la jeune femme avant qu’elle ne le poignarde sournoisement…Donc lorsqu’il reçut un message d’Eli entre midi et deux pour connaître ses projets de ce soir, il ne se montra pas particulièrement enthousiaste dans sa réponse. Elle lui répondit presque aussitôt et eut un moment de flottement en lisant ses derniers mots. Passe me prendre. Un autre message le succéda. En bas de chez elle à 19H. Il ne répondit rien. Il n’en avait pas la moindre envie.

Le soir venu, Ian l’attendait en bas de son immeuble, au volant de son véhicule. Comme toujours, il était ponctuel. Déformation professionnelle qu’il devait à ses années au sein de l’armée. Pas un mot ne fut prononcé dans l’habitacle, et pour autant, il pensa à lui prendre de quoi manger ce soir. Comme si une part de lui continuait à vouloir prendre soin d’elle. Une part bien crédule également. Ils prirent place sur les sièges indiqués sur leurs tickets et lui lança un regard noir à sa remarque « Si on te pose la question, tu n’auras qu’à dire qu’on s’est pris la gueule sur le parking. Ça te va ?! » et reporta son attention sur le terrain. Tout en tentant de suivre le déroulé du match, Ian observait également les issues et les agents de sécurités qui bordaient le terrain. Si Toby déposait une bombe ici, on ne parlerait plus alors de centaine de morts, mais bien de plusieurs milliers… Le lieu était bondé. Aucun siège n’était vide. Les joueurs, les managers, les personnes qui exerçaient leur métier dans l’ombre… La voix d’Eli l’extirpa de ses sombres pensées et poussa un soupir « Qu’est-ce que ça peut te foutre ? Tu voulais de l’espace, je t’en donne ». Il fronça les sourcils en voyant le sourire qu’arborait Eli se dissiper soudainement et suivit son regard jusqu’à l’écran géant. La caméra était rivé sur eux. Il fit un signe de main sous son menton, signalant que c’était hors de question. La foule osa un encouragement. Vain. Ian hocha négativement de la tête en croisant les bras. Il n’embrasserait pas la femme à ses côtés. Pas seulement à cause de la colère qu’il éprouvait pour elle, mais parce que s’il goûtait ses lèvres, ne serait-ce qu’une fois, il serait incapable de se résoudre à seulement ça… Et ça finirait de foutre en l’air leur relation. La caméra dévia donc sur un autre couple qui se plia au jeu avec amusement et légèreté. L’agent se pensait débarrasser. Il s’était fourvoyé. La caméra se dirigea à nouveau sur eux deux. Un soupir et se tourna en direction de la jeune femme et déposa un rapide baiser sur ses lèvres, pensant que ça suffirait, mais son regard s’ancra au sien et resta ainsi à la fixer, avec une envie irrépressible de plus…  


Charly
Messages : 3492
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
Lune
Charly
Ven 23 Fév - 15:54

Elionor Griffins
J'ai 35 ans et je vis à Washington. Dans la vie, je suis agent de la CIA et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien .

Funambule feat Manhattan Redlish 248b791fe69efebb4ddcb20ddab9ce8dFunambule feat Manhattan Redlish Gal-gadot-icegif-9

Avatar : Mars / Gif : Tumblr

Et après c’était elle la gueule de con ?! Non mais sérieusement c’était quoi son problème. « -si seulement… » avait elle marmonné pour elle-même à la réponse d’Ian. Si seulement il y avait une vraie raison à son mutisme. Mais elle avait beau chercher, elle ne trouvait pas. Ils s’étaient quitté sur une note plutôt douce… trop peut-être ? D’accord, elle n’avait pas donné de nouvelle, mais il n’en avait pas pris non plus. C’était à croire qu’elle devait toujours se prendre la tête pour quelque chose. Et puis au final, pourquoi ça la faisait autant chier ? Parce qu’elle avait baissé sa garde avec lui et qu’aujourd’hui, il se murait derrière sa gueule de con ? Elle tenta de se concentrer sur le match, mais elle craqua assez rapidement et lui demanda s’il pensait continuer comme ça longtemps. « -non. Je voudrais comprendre. » avait elle de nouveau marmonné avant de regarder à nouveau le terrain.

Un sourire un peu débile en voyant les gens s’embrasser sur l’écran géant. Elle avait toujours trouvé ça sympa. Mais lorsqu’elle se vit apparaitre, elle trouva ça nettement moins cool. Elle baissa le visage histoire qu’on la voit le moins possible sous sa casquette et jeta un regard à Ian. Il était en train de faire un non de la main. Sympa… La caméra changea de cible et elle resta là à fixer Ian. C’était une occasion en or de s’embrasser – enfin – et lui il disait non comme si c’était la pire des choses qui pouvaient arriver. Elle ne savait pas exactement comment le prendre. Elle avait vraiment fait quelque chose de travers pour qu’il réagisse comme ça. « -roh putain… » avait elle râlé lorsqu’ils furent à nouveau à l’écran. « -embrasse moi bordel, c’est pas la fin du monde. » lui avait elle soufflé histoire qu’ils ne soient pas à l’écran pendant des heures ! C’était loin d’être le truc le plus discret du monde. Elle sentit Ian se rapproché et elle resta figée sur place. Il appelait ça embrasser ? Ok à elle de prendre les choses en mains. Elle approcha son visage à son tour et l’embrassa à pleine bouche, avant de chercher sa langue afin de la faire danser avec la sienne. Après tout, c’était peut-être la seule fois où ils pourraient faire ce geste… autant en profiter un peu.

La caméra les lâcha enfin sous les applaudissements du publique. Alors Eli recula son visage de quelques centimètres, avant de se pincer les lèvres entre elle et surtout de regarder ailleurs. Ce baiser venait de faire naitre un brasier en elle. « -on attends que le match reprenne et on y va. » avait elle alors soufflé, soudainement mal à l’aise. Si la CIA voyait les images, elle allait encore se prendre un putain de savon. Et en même temps… malgré les conditions, elle avait adoré gouter les lèvres d’Ian. Quand le sifflait retentit et que les joueurs furent de nouveau en place, elle se leva et quitta sa place pour rejoindre le couloir derrière les gradins.

Manhattan Redlish
Messages : 3605
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Sunny.

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
Lune
Manhattan Redlish
Ven 23 Fév - 16:21

Ian Edwards
J'ai 41 ans et je vis à Washington. Dans la vie, je suis agent du FBI et je m'en sors pas trop mal. Sinon, grâce à ma chance, je suis divorcé et je le vis, tout simplement.

A venir ...

Funambule feat Manhattan Redlish Tumblr_pagerzrQsI1qbwrnuo2_540
Funambule feat Manhattan Redlish Tumblr_pxusvts1Xy1qbwrnuo4_540
Funambule feat Manhattan Redlish C202be52356cb81fc4b0c8e06452ce742f15c72e

Avatar : Chubby-Dumpling / Gif : Tumblr


Rien n’empêchait Ian de justifier sa mauvaise humaine, mais il considérait que ce n’était ni le moment, et encore moins l’endroit pour évoquer les raisons de son mutisme. Il n’était pas présent sur ce siège, à ses côtés, par gaieté de cœur, mais pour des raisons purement professionnelles. Il ne souhaitait pas évoquer, au milieu de la foule impatiente que le match ne commence, qu’il s’en était voulu d’avoir baissé ses barrières, de s’être dévoilé tel qu’il était sans envisager une seconde qu’elle se jouait de lui. Il ne voulait pas que la conversation ne devienne une dispute au milieu de tous ces gens. C’était une part de leur histoire, elle n’appartenait qu’à eux deux. Ils n’avaient aucunement besoin de témoins pour cela. Et pour le moment, Ian n’avait pas l’esprit à mettre des mots sur ce qu’il éprouvait vis-à-vis de tout cela. Il préféra donc éviter la moindre confrontation avec Eli, même si cette dernière voulait connaître les raisons de son changement brutal de comportement « Pas ici » avait-il alors répliqué. Sous-entendant qu’il lui apporterait tôt ou tard des réponses, mais pour le moment. Ils étaient ici pour repérés les lieux, compter les caméras et les vigiles, vérifier les couloirs et les issues de secours. Seulement et uniquement pour cela. Enfin, c’était sans compter la caméra qui se braqua sur eux deux. Ian se montra suffisamment dissuasif pour qu’elle jette son dévolu sur un autre couple. Un répit de quelques minutes tout au plus car leurs visages s’affichèrent de nouveau sur le grand écran au milieu du terrain de jeu. Un regard pour Eli qui semblait s’agacer de la situation « Eli... » et déposa finalement un rapide baiser sur ses lèvres. S’il s’attardait, il ne pourrait plus s’arrêter. Contre toute attente, la jeune femme approcha son visage et l’embrassa à pleine bouche. Ian ne se fit pas prier pour y répondre avec tout autant d’ardeur et de fougue que cette dernière, sa langue cherchant désespérément la sienne, alors que sa main caressait sa cuisse.

Les applaudissements retentirent et Eli se recula au même titre que Ian. A contrecœur pour ce dernier qui ne la quittait plus du regard en cet instant, sa main se posant sur sa joue, son pouce caressant sa lèvre qu’elle venait de mordre « O… Ok… » fut le seul mot qu’il parvint à prononcer en se reculant davantage, ses doigts délaissant son visage. Il en était sûrement finit de sa carrière si la CIA ou le FBI se trouvait actuellement devant la télévision pour regarder le match. Son agent de liaison avait exigé de lui qu’il s’éloigne. Il venait de faire tout le contraire et ne désirait qu’une chose, goûter à nouveau à ses lèvres, poser ses mains sur son corps nu et se sentir en elle. C’était pour cela qu’il s’était retenu, mais la jeune femme ne l’avait pas compris ainsi. Ils ne vibraient plus à la même fréquence depuis quelques jours. Et maintenant ?! Le coup de sifflet lança la reprise du match et ils s’éclipsèrent tous les deux pour rejoindre le couloir derrière les gradins. Sans attendre une seconde de plus, jetant un bref regard à droite et à gauche, Ian poussa Eli contre le mur et l’embrassa de nouveau. Ses mains sur sa taille, son corps se moulant au sien, il laissa sa langue s’aventurer jusqu’à la sienne, jusqu’à ce qu’une voix au loin ne les interpelle « Eh vous deux ! Trouvez-vous une chambre ! Allez, déguerpissez d’ici ». Ian mit alors brusquement fin au baiser pour apercevoir qui s’adressait à eux. Le concierge. Il leva la main pour signifier qu’il avait compris, et croisa les prunelles sombres de la jeune femme « On doit...se reme... remettre au travail » et pourtant, il n’en éprouvait pas la moindre envie. Son esprit, son corps ne souhaitait qu’une chose, qu’ils se précipitent chez l’un ou l’autre et terminent ce qu’ils venaient de commencer. Sans bouger, son corps toujours contre le sien, il souffla « On ne peut pas Eli… Et pourtant… » et se mordit la lèvre, comme pour s’interdire de dire quoi que ce soit de plus. La CIA risquait de lui retirer son opération, une enquête lui tomberait sûrement dessus pour s’assurer de son objectivité… Il ne pouvait pas perdre sa carrière pour elle. Et il y avait cet homme… Il n’y comprenait plus rien. Il se détacha finalement d’elle, un pas, puis un autre sans la quitter des yeux « On… tu…On doit vérifier les… puis… » et hocha lentement de la tête. Elle savait de toute manière ce qu’ils devaient faire.


Contenu sponsorisé
Funambule feat Manhattan Redlish
Page 1 sur 25
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 13 ... 25  Suivant
Sujets similaires
-
» Le reflet- feat Jo'
» En apesanteur (feat m&m's)
» La sauvage et le paumé ▬ Feat DonJuanAuxEnfers
» 呪い - Noroi feat Houmous
» I might look like a baby but I'm 40 Feat. Pupper

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: