Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» Le ciel est un océan suspendu (Val & Dreamcatcher)
Riveria * But how am I supposed to love you when I don't love who I am ? - Page 2 EmptyAujourd'hui à 1:58 par Val

» Vermines & Rage
Riveria * But how am I supposed to love you when I don't love who I am ? - Page 2 EmptyAujourd'hui à 0:17 par Snardat

» Je ne suis pas seule dans ma tête (Recherche)
Riveria * But how am I supposed to love you when I don't love who I am ? - Page 2 EmptyAujourd'hui à 0:05 par Rein

» Ces esquisses qui trottent dans ma tête...
Riveria * But how am I supposed to love you when I don't love who I am ? - Page 2 EmptyHier à 23:57 par Rein

» "Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour" - Ft. Charly
Riveria * But how am I supposed to love you when I don't love who I am ? - Page 2 EmptyHier à 23:03 par Manhattan Redlish

» Through hell, we thrive, and rebuild we will -feat Ananas
Riveria * But how am I supposed to love you when I don't love who I am ? - Page 2 EmptyHier à 17:26 par Mr.Wolf

» Dust And Shadows
Riveria * But how am I supposed to love you when I don't love who I am ? - Page 2 EmptyHier à 16:43 par Invité

» Recherche lien H/H
Riveria * But how am I supposed to love you when I don't love who I am ? - Page 2 EmptyHier à 15:59 par stitch

» De métal et de griffe. [PV Mandrin] [+18]
Riveria * But how am I supposed to love you when I don't love who I am ? - Page 2 EmptyHier à 9:47 par Mandrin

Le deal à ne pas rater :
ETB Pokémon Fable Nébuleuse : où acheter le coffret dresseur ...
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

Riveria * But how am I supposed to love you when I don't love who I am ?

LarkoDim
Messages : 2242
Date d'inscription : 14/06/2022
Région : Occitanie
Crédits : LarkoDim (Av.)

Univers fétiche : City/Surnaturel/Fantasy
Préférence de jeu : Homme
Super Nana
https://www.letempsdunrp.com/t5186-la-colocation-des-enfers https://www.letempsdunrp.com/t5197-listing-d-un-anxieux https://www.letempsdunrp.com/t5271-cerveau-mono-cellule-et-idee-en-vracs https://www.letempsdunrp.com/t5185-larkodim-une-plume-fragile-au-service-d-un-esprit-etrange
LarkoDim
Dim 19 Nov - 18:00

River Carter
J'ai 19 ans et je vis à Toronto, Canada. Dans la vie, je suis patineur et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance/malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas mal pour le moment.

Connu pour être la coqueluche du club, il est aussi réputé pour être insupportable, un fils à papa. ¤ Porte toujours sur lui un pendentif en forme de cercle avec les lettres "RC" ¤ Sait qu’il a plus de rivaux que d’amis ¤ N’a pas froid aux yeux, téméraire et un peu bagarreur ¤ Possède deux chats ¤ Son père est coach pour les patineuses au même centre où il s’entraîne. ¤ Il a une grande sœur qui s’occupe des hockeyeurs.

Ft. Marco Ilsø
Elle ferme les yeux pour ne pas voir ce que tu es en train de faire, la peur au ventre alors que toi, tu es limite en train de te taper la barre de la semaine, courant le plus vite possible. Tu rigoles comme un enfant que l’on a mis dans un cadis pour le pousser dans le supermarché. Tu rigoles comme un débile même. Mais tu rigoles, fier de ta connerie, de ton impulsion du moment. Pourtant, tu finis par calmer le jeu, enfin, pour que le calvaire mental de la jeune femme s’arrête. Tu ne reçois pas de gifle cependant, juste une réprimande et…

Tu fronces les sourcils en voyant sa réaction alors qu’elle confirme ce que tu savais déjà, que tu es assez inconscient, au bord de la folie même. Tu croises son regard un instant alors qu’elle se pince les lèvres et… Tu vois qu’elle baisse la tête avant de… Oh.. Tu approches doucement, posant une main sur son épaule.

- Hey…

Ok, tu t’attendais à tout sauf à ça. Tu regardes un peu autour de vous, te pinçant les lèvres à ton tour avant de t’approcher de nouveau pour la prendre maladroitement dans tes bras, la berçant un peu. Tu ne sais pas si ça va aider, mais tu l’espères. Enfin, ça marche en général, pourquoi ça changerait avec elle ? Tu ne sais pas.

- Ça va aller…. Respire… J’suis sûr que tu reviendras bientôt sur la glace.. T’es une vrai warrior…

Tu lui tapotes le dos doucement avant de reculer, approchant ton visage du sien, souriant. Tu hoches un peu la tête.

- Tu vas voir… J’suis sûr que c’est une histoire de temps, de séance kiné et de revenir à ton rythme sur la glace.

Tu lui touche gentiment la joue de l’index, essuyant ses larmes.


Recherches sans idées fixes ¤ Jusqu'à ce que la mort nous sépare

~
:heart1:  :heart1:
We can get high, we can get high, touching the sky
Never gonna come back down
We can run wild, shooting stars now, faster than sound
Build a kingdom in the clouds
~
Elsy Lullaby
Messages : 4249
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
LULLABY
https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always-ok-mai-2023#71962
Elsy Lullaby
Dim 19 Nov - 21:18

Arya Wallace
J'ai 18 ans et je vis à Toronto, Canada. Dans la vie, je suis patineuse et je m'en sors bien. Sinon, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Carrière en stand-bye, la faute à une blessure en début de saison. • Ne sait pas si elle pourra remonter sur des patins un jour, encore moins si elle pourra reprendre la compétition. • Déprimée depuis l'accident, probablement dépressive, n'a pas voulu le confirmer.
La glace lui manque. Terriblement. Ça fait déjà plusieurs semaines qu’elle n’a pas pu chausser ses patins, plusieurs semaines qu’elle est clouée dans ce fauteuil… Enfin pas vraiment, mais qu’elle y passe le plus clair de son temps pour soulager sa cheville, attendre patiemment qu’elle se répare sans abîmer quoi que ce soit d’autre. Et cette attente est terrible. Interminable. Insupportable. Alors elle s’effondre, en apercevant la glace, quand il lui fait dire que la sensation de vitesse lui a manqué. Oui, tout ça lui manque. Terriblement. La sensation de glisser. Pouvoir enchaîner les Axels, les Lutz… Elle manque de ce sport qu’elle aime, qui coule dans ses veines, depuis sa plus tendre enfance. Elle en manque au point que ça fait trop mal d’imaginer qu’elle pourrait ne jamais pouvoir retourner à la compétition. Et en même temps que ça la terrifie, ça lui fait redouter la moindre erreur qu’elle pourrait commettre et qui précipiterait, vraiment, la fin de sa carrière.

Elle sent qu’il pose une main sur son épaule mais ne bouge pas, ne la repousse pas, continuant de baisser la tête, de maintenir son visage loin de son regard. Et c’est quand il la prend dans ses bras pour essayer de la réconforter qu’elle craque, qu’elle ouvre les vannes, qu’elle commence à pleurer. Elle reviendra bientôt sur la glace, affirme-t-il, parce qu’elle est une warrior. Mais cette affirmation soulève une autre possibilité. Celle qu’elle n’y revienne pas. Qu’elle ne puisse jamais y revenir. Qu’elle soit définitivement hors jeu. Pas aussi forte qu’il le pense. Pas aussi forte qu’il l’affirme.

Le corps secoué de sanglots, elle laisse aller ces larmes qu’elle ne peut pas retenir, qui lui sont devenues quotidiennes depuis l’accident. Il ne se passe pas un jour sans qu’elle ne pleure, plus ou moins longtemps, plus ou moins de fois dans la journée, en imaginant qu’elle pourrait très bien devoir faire une croix sur la carrière et les médailles dont elle a rêvé. Il ne se passe pas un jour sans qu’elle n’imagine qu’elle pourrait ne jamais obtenir les récompenses qu’elle espère. Pas un jour sans qu’elle ne s’imagine contrainte de vivre une carrière par procuration, en devenant coach. Elle ne le pourrait jamais, toutefois. Elle jalouserait sans aucun doute beaucoup trop ses recrues. Elle ne pourrait jamais s’y épanouir, en considérant qu’elle devrait être à leur place, qu’une putain de blessure avait mit un terme à sa carrière. Qu’une putain de bousculade avait ruiné sa vie. Si on ne l’avait pas déséquilibré pendant ce warm-up, si elle n’avait pas foiré sa position de départ, alors elle n’en serait peut-être pas là. Et c’est difficile à encaisser.

LarkoDim
Messages : 2242
Date d'inscription : 14/06/2022
Région : Occitanie
Crédits : LarkoDim (Av.)

Univers fétiche : City/Surnaturel/Fantasy
Préférence de jeu : Homme
Super Nana
https://www.letempsdunrp.com/t5186-la-colocation-des-enfers https://www.letempsdunrp.com/t5197-listing-d-un-anxieux https://www.letempsdunrp.com/t5271-cerveau-mono-cellule-et-idee-en-vracs https://www.letempsdunrp.com/t5185-larkodim-une-plume-fragile-au-service-d-un-esprit-etrange
LarkoDim
Dim 19 Nov - 21:19

River Carter
J'ai 19 ans et je vis à Toronto, Canada. Dans la vie, je suis patineur et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance/malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas mal pour le moment.

Connu pour être la coqueluche du club, il est aussi réputé pour être insupportable, un fils à papa. ¤ Porte toujours sur lui un pendentif en forme de cercle avec les lettres "RC" ¤ Sait qu’il a plus de rivaux que d’amis ¤ N’a pas froid aux yeux, téméraire et un peu bagarreur ¤ Possède deux chats ¤ Son père est coach pour les patineuses au même centre où il s’entraîne. ¤ Il a une grande soeur qui s’occupe des hockeyeurs.

Ft. Marco Ilsø
Elle ne dit rien, continuant de pleurer, rester dans un mutisme que tu reconnais que trop bien. Tu fronces les sourcils, inquiet, mine de rien, sans oser le dire à voix haute. Tu essayes encore de lui retirer les larmes des joues en cherchant à croiser son regard, te voulant étrangement sincère dans ta démarche. Tu vois ce que tu craignais au fond de ses yeux, de ses billes noisettes. L’abandon. L’abandon de beaucoup de choses, la perte d’espoir aussi. Peut-être pour sa carrière. Tu grimaces, parce que c’est quelque chose que tu connais, étrangement. Tu n’aimes pas en parler, mais tu connais.

Tu soupires un peu avant de te tourner vers la glace qui se vide doucement. Tu réfléchis un peu avant de te redresser pour aller dans son dos et reprendre les poignées du fauteuil. Tu commences à la bouger ailleurs, l’éloignant de la baie.

- Vient. On va t’éviter de t’exposer à ces rapaces..

Que tu souffles, en pensant un peu aux possibles rivales, possibles yeux et oreilles indiscrets. Tu la bouges un peu pour être dans un couloir un peu plus intime, un peu plus caché et pas en plein dans la baie vitrée qui donne sur la patinoire. Par chance, le centre se vide doucement. Tu souris un peu, marchant doucement pour reprendre le chemin de la patinoire. Tu souris en voyant que cette dernière était bel et bien vide après votre départ et récupères ton téléphone.

- Tu aurais aimé patiner sur quoi, cette saison ?

Que tu demandes par curiosité, simple curiosité. Parce que mine de rien, entre grandes vedettes, vous aviez maintenant vos petites astuces pour préparer les saisons à la suites, équilibrer les entraînements et les possibles spectacles à part, les invitations etc… Tu te penches de nouveau vers elle, pour essayer d’avoir son attention. Tu souris un peu avant de chercher un mouchoir dans ta poche.

- Tient. Le rouge te va pas comme ça, Championne. Peut-être en tenue, mais pas dans le regard.


Recherches sans idées fixes ¤ Jusqu'à ce que la mort nous sépare

~
:heart1:  :heart1:
We can get high, we can get high, touching the sky
Never gonna come back down
We can run wild, shooting stars now, faster than sound
Build a kingdom in the clouds
~
Elsy Lullaby
Messages : 4249
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
LULLABY
https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always-ok-mai-2023#71962
Elsy Lullaby
Dim 19 Nov - 21:19

Arya Wallace
J'ai 18 ans et je vis à Toronto, Canada. Dans la vie, je suis patineuse et je m'en sors bien. Sinon, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Carrière en stand-bye, la faute à une blessure en début de saison. • Ne sait pas si elle pourra remonter sur des patins un jour, encore moins si elle pourra reprendre la compétition. • Déprimée depuis l'accident, probablement dépressive, n'a pas voulu le confirmer.
Elle pleure, sans pouvoir s’arrêter, comme il essaie pourtant de la réconforter, mettant des mots sur ses angoisses. Il affirme qu’elle va se remettre, que ce n’est qu’une question de temps avant que tout ça ne soit rien de plus qu’un mauvais souvenir, mais elle n’en est pas aussi sûre, pas aussi certaine. Et ces doutes, ces angoisses… Elle ne sait pas comment gérer ça. Elle peut gérer la pression avant une compétition, le stress, le trac qui accompagnent les épreuves. Mais dealer avec le risque de ne jamais retrouver son niveau ? Celui de mettre un terme à sa carrière avant même d’avoir pu en avoir vraiment une ? Non, ça non, elle ne sait pas comment faire.

Il propose de la bouger de place, de l’éloigner des vautours qui pourraient traîner sans qu’elle ne sache de qui il veut parler exactement mais elle ne proteste pas tandis qu’il l’emmène un peu plus loin, la cachant finalement dans un couloir désert, la patinoire se vidant petit à petit comme l’heure avance. Habituellement, elle est toujours une des dernières à la quitter. Les autres s’en vont toujours bien plus tôt.

Une question. Celle des programmes de la saison, programme qu’elle a appris, mais qu’elle ne pourra pas défendre. Peut-être en spectacles, un jour. Peut-être jamais. Elle grimace un peu, essuie ses joues comme elle peut, y laissant pourtant quelques traces d’humidité.

"- On… On avait préparé le Bolero de Ravel et… l’In memoriam de Kirill Richter."

Elle renifle et il sort un mouchoir de sa poche, le lui tendant en remarquant que le rouge est loin de lui aller, en tout cas pas dans les yeux. Elle ne répond pas, se contentant de le remercier d’un petit signe de la tête avant de tapoter le linge sur son visage pour effacer les traces de ses larmes, reniflant encore.

"- Pourquoi tu fais tout ça ?" demande-t-elle finalement après quelques instants de silence, le regardant à peine.

D’habitude ils s’ignorent. Pas volontairement, ils sont juste focus sur leur entraînement. Trop focus pour faire attention à autre chose. Alors pourquoi ça change ? Pourquoi, d’un coup, il en a quelque chose à faire d’elle ? De ce qu’elle traverse ? De la voir au bord de la patinoire ou de chercher à savoir ce qu’il lui est arrivé ? Pourquoi River Carter ne se soucis pas de lui et lui-même, comme d’habitude ?

LarkoDim
Messages : 2242
Date d'inscription : 14/06/2022
Région : Occitanie
Crédits : LarkoDim (Av.)

Univers fétiche : City/Surnaturel/Fantasy
Préférence de jeu : Homme
Super Nana
https://www.letempsdunrp.com/t5186-la-colocation-des-enfers https://www.letempsdunrp.com/t5197-listing-d-un-anxieux https://www.letempsdunrp.com/t5271-cerveau-mono-cellule-et-idee-en-vracs https://www.letempsdunrp.com/t5185-larkodim-une-plume-fragile-au-service-d-un-esprit-etrange
LarkoDim
Dim 19 Nov - 21:20

River Carter
J'ai 19 ans et je vis à Toronto, Canada. Dans la vie, je suis patineur et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance/malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas mal pour le moment.

Connu pour être la coqueluche du club, il est aussi réputé pour être insupportable, un fils à papa. ¤ Porte toujours sur lui un pendentif en forme de cercle avec les lettres "RC" ¤ Sait qu’il a plus de rivaux que d’amis ¤ N’a pas froid aux yeux, téméraire et un peu bagarreur ¤ Possède deux chats ¤ Son père est coach pour les patineuses au même centre où il s’entraîne. ¤ Il a une grande soeur qui s’occupe des hockeyeurs.

Ft. Marco Ilsø
Tu restes à ses côtés alors qu’elle est toujours en train de se calmer, de s’essuyer les joues et les yeux en acceptant ce que tu lui tendais.Tu gardes un oeil sur elle, attendant qu’elle prenne le temps pour te répondre alors que tu as les mains dans les poches de ta veste, regardant la glace un instant. Tu balayes ton regard dessus, comme par réflexe, habitude. Tu lèves un sourcils quand tu entends la voix de la patineuse et te penches pour l’entendre.

- Ah ouais ? Bon choix d’musique. Je l’ai jamais tenté le Boléro.

Que tu dis avant de te remettre sur un genoux pour être à son niveau. Tu grimaces un peu alors qu’un truc te reviens, une discussion que tu avais entendu alors que tu te préparais pour aller patiner avec les autres. Tu entends de nouveau la voix de la blonde insupportable qui avait tapé un scandale devant ton père et la chorégraphe alors qu’ils avaient été très clair sur le sujet et qu’apparement, c’était déjà clos pour eux. Tu avais ri doucement en suivant plus ou moins le pourquoi du comment du conflit.

- Par contre, j’crois que Karen a récup l’In Memoriam. Enfin, veut l’récup. Mais Ruby et papa disent qu’elle a pas la technique encore. Donc elle aura autre chose.

Que tu clames en haussant les épaules. Après tout, vu le morceau… Tu étais d’accord avec ton père, il n’y avait qu’Arya pour le réussir, le tenir et sans chuter. Tu finis par te redresser de nouveau, basculant un peu la tête sur le côté, repensant à ton propre programme. Mémoire musculaire qui s’agite d’ailleurs et tu te balances un peu sur place avant d’entendre sa voix.

- Hum ?

Tu la regardes, baissant la tête vers elle. Pourquoi ? Tu hausses les épaules.

- Qui sait. J’ai mes raisons p’t-être…


Recherches sans idées fixes ¤ Jusqu'à ce que la mort nous sépare

~
:heart1:  :heart1:
We can get high, we can get high, touching the sky
Never gonna come back down
We can run wild, shooting stars now, faster than sound
Build a kingdom in the clouds
~
Elsy Lullaby
Messages : 4249
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
LULLABY
https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always-ok-mai-2023#71962
Elsy Lullaby
Dim 19 Nov - 21:21

Arya Wallace
J'ai 18 ans et je vis à Toronto, Canada. Dans la vie, je suis patineuse et je m'en sors bien. Sinon, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Carrière en stand-bye, la faute à une blessure en début de saison. • Ne sait pas si elle pourra remonter sur des patins un jour, encore moins si elle pourra reprendre la compétition. • Déprimée depuis l'accident, probablement dépressive, n'a pas voulu le confirmer.
Bon choix de musique. Elle sait, même si elle n’y est pour rien. C’est Carter et Morrow qui ont décidé de ces musiques, qui les lui ont soumises et qui ont prévu quelque chose sur ces titres. Ce sont eux qui ont décidé que ça lui irait bien, que ce serait de bons programmes. Elle, elle se contente de leur faire confiance. Elle n’est généralement pas embêtante sur les programmes de toute façon. Parfois elle propose des choses, ou elle demande à ne pas avoir deux musiques sans paroles - bien que ce soit le cas cette année -, mais ses exigences sont relativement faibles.

"- Tu devrais."

Le boléro lui irait sûrement, c’est un fait. Il a le rythme dans la peau et ferait sûrement quelque chose de très bien sur ce titre. Elle ne doute pas, cependant, qu’il en a de tout aussi intéressant pour la saison à venir. Elle ne sait pas sur quoi il est supposé performer, mais… C’est River Carter, ce n’est pas comme s’il pouvait échouer ou proposer quelque chose de mauvais. Non, ça, ce n’est pas poss…

"- QUOI ? Mais…"

Elle se coupe dans ses pensées, sursautant face à ce qu’il annonce. Comment ça, Karen veut performer sur son In Memoriam ? Elle le regarde, hébétée, n’osant pas croire ce qu’elle entend. Comment est-ce qu’elle peut oser ? Comment Karen peut-elle se dire que les coachs accepteraient ? Ils ont dit non, évidemment. Heureusement.

"- Ruby l’a chorégraphié pour moi, l’In Memoriam. Ma place lui suffit pas, il faut mes programmes aussi !?" elle s’écrit, agacée. "On change pas de programme pendant la saison, de toute façon…"

La frustration la gagne. La question ne se poserait pas, si elle était capable de patiner. Si elle pouvait défendre le titre. Si elle pouvait aller aux compétitions. Mais elle ne peut pas. Pas cette année. Et ça la consterne un peu que River Carter semble s’en soucier, lui qui semble ne jamais se soucier de personne. Il est toujours très focus sur son entraînement et rien d’autre ne compte alors le voir se soucier de quelqu’un d’autre… D’elle… ça la surprend, évidemment. Mais bien entendu, il ne répond pas à sa question. Du moins, pas vraiment, se la jouant un peu mystérieux.

"- … C’est bien pour ça que je te demande."

LarkoDim
Messages : 2242
Date d'inscription : 14/06/2022
Région : Occitanie
Crédits : LarkoDim (Av.)

Univers fétiche : City/Surnaturel/Fantasy
Préférence de jeu : Homme
Super Nana
https://www.letempsdunrp.com/t5186-la-colocation-des-enfers https://www.letempsdunrp.com/t5197-listing-d-un-anxieux https://www.letempsdunrp.com/t5271-cerveau-mono-cellule-et-idee-en-vracs https://www.letempsdunrp.com/t5185-larkodim-une-plume-fragile-au-service-d-un-esprit-etrange
LarkoDim
Dim 19 Nov - 21:22

River Carter
J'ai 19 ans et je vis à Toronto, Canada. Dans la vie, je suis patineur et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance/malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas mal pour le moment.

Connu pour être la coqueluche du club, il est aussi réputé pour être insupportable, un fils à papa. ¤ Porte toujours sur lui un pendentif en forme de cercle avec les lettres "RC" ¤ Sait qu’il a plus de rivaux que d’amis ¤ N’a pas froid aux yeux, téméraire et un peu bagarreur ¤ Possède deux chats ¤ Son père est coach pour les patineuses au même centre où il s’entraîne. ¤ Il a une grande soeur qui s’occupe des hockeyeurs.

Ft. Marco Ilsø
Tu devrais qu’elle dit. Tu lèves un sourcils vers elle, te redressant un peu. Comment ça, tu devrais ? Tu secoues la tête négativement et pouffes un peu. Si ton père l’avait choisi pour Arya à l’époque, c’est qu’il y avait une raison.

- Non, j’ai déjà autre chose.

Que tu dis tout simplement avant de l’avertir de l’immense connerie qu’a voulu faire sa rivale principale. Tu te retournes vers la brune quand elle semble encaisser la nouvelle et semble s’agacer d’un coup. Tu m’étonnes. Tu le prendrais tout aussi mal à sa place, voir un programme quasiment fait sur mesure tenter par un autre… Ouais non, hors de question. Et de toute façon, vous ne pouviez pas modifier vos programmes comme ça alors que vous étiez déjà en train de commencer les compétitions.

- Oui oui je sais. Papa m’en a parlé le soir quand on a mangé ensemble. Il était très énervé d’ailleurs à propos de Karen.

Que tu dis en haussant les épaules avant qu’elle ne se pose la question de pourquoi tu en parles, pourquoi tu viens la voir alors qu’elle est au plus bas, qu’elle semble vouloir être sûrement tranquille dans son coin à déprimer sur son état physique. Tu dis que tu as tes raisons et confirme que c’est à cause de ça qu’elle pose la question, qu’elle insiste. Tu pouffes un peu, venant devant elle, les mains sur les accoudoirs du fauteuil.

- Et pourquoi ça t’interesse ? Hum ? Hey, puis au pire, j’ai aucune raison d’te faire du mal, on joue pas dans la même catégorie.

Que tu dis, un sourire en coin, face à elle. Tu croises son regard avant de regarder de nouveau la glace derrière vous et une idée, certes débile, te vient à l’esprit. Tu souris avant de regarder de nouveau la brune, jetant un coup d’oeil à ses chaussures.

- Tu peux tenir debout ?


Recherches sans idées fixes ¤ Jusqu'à ce que la mort nous sépare

~
:heart1:  :heart1:
We can get high, we can get high, touching the sky
Never gonna come back down
We can run wild, shooting stars now, faster than sound
Build a kingdom in the clouds
~
Elsy Lullaby
Messages : 4249
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
LULLABY
https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always-ok-mai-2023#71962
Elsy Lullaby
Dim 19 Nov - 21:22

Arya Wallace
J'ai 18 ans et je vis à Toronto, Canada. Dans la vie, je suis patineuse et je m'en sors bien. Sinon, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Carrière en stand-bye, la faute à une blessure en début de saison. • Ne sait pas si elle pourra remonter sur des patins un jour, encore moins si elle pourra reprendre la compétition. • Déprimée depuis l'accident, probablement dépressive, n'a pas voulu le confirmer.
Il remarque qu’il ne dansera pas le boléro, parce qu’il a déjà autre chose, et elle lève un sourcil. Est-ce qu’il l’a prise pour une débile ? Elle sait bien qu’il a déjà ses programmes pour la saison en cours, le contraire serait préoccupant. Mais elle n’a jamais précisé quand est-ce qu’il devrait le faire. Elle sait juste qu’il a la capacité de le faire. Et que Morrow lui concocterait sûrement une chorégraphie parfaite pour accompagner le morceau. De toute façon, il peut tout faire, ce type.

"- J’ai pas dit pour cette saison…" remarque-t-elle finalement, les lèvres pincées.

Karen qui veut récupérer son morceau, tout du moins l’un d’entre eux, c’est la nouvelle qu’elle n’attendait pas aujourd’hui. La nouvelle qui la fait sortir de ses gonds, à vrai dire. Comment ça, Karen veut interpréter ses morceaux ? Comment ça, Karen veut lui piquer non seulement sa place, mais aussi sa programmation ? Pour la place… Elle ne peut pas y faire grand chose, malheureusement, elle est hors jeu. Mais pour le reste…

"- Elle énerve tout le monde, mais elle est toujours là. On doit juste… Faire avec. Son côté petite fille pourrie-gâtée…"

Elle a un tant soit peu de talent, sinon elle ne serait pas admise au centre, de toute façon. Si les caractères de merdes étaient rédhibitoire, ce serait une chose, mais comme ça ne compte pas… La seule chose qu’ils peuvent faire, c’est souffrir la présence de Smith. Pas qu’ils aient le choix, en fait.

Mais plus préoccupant que Smith, dans l’immédiat, il y a River lui-même. River qui est toujours focus sur sa carrière, sur son entraînement et qui, aujourd’hui, a quitté celui-ci plus tôt pour la voir. Pour… lui parler. Et ça, c’est encore plus bizarre que d’apprendre que Karen a eu une idée de merde. Vraiment plus bizarre.

"- Parce que tu donnes toujours l’impression de t’intéresser à personne, juste à toi même ?" questionne-t-elle, ses sourcils se fronçant.  "Tu trouverais pas ça bizarre si d’un coup, quelqu’un qui ne calcule jamais personne, qui reste focus sur son entraînement, arrêtait son entraînement pour… faire c’que tu fais ?" poursuit la brune. "J’sais bien qu’on est pas dans la même catégorie. Mais ça reste… surprenant… d’ta part."

Elle lève un sourcil, encore, ne comprenant pas pourquoi il pose cette question, ce que ça peut lui faire, de savoir si elle peut tenir debout. Elle peut, dans la théorie absolue. Mais… Si elle est assise dans ce fauteuil, à priori, ça n’est pas pour rien. Pas par plaisir, en tout cas.

"- Je peux… Le fauteuil c’est juste pour que ma cheville se remette sans risquer de traumatismes supplémentaires, sans risquer de blesser autre chose. Mais j’peux marcher. Un peu. Un tout petit peu. Pourquoi ?"
LarkoDim
Messages : 2242
Date d'inscription : 14/06/2022
Région : Occitanie
Crédits : LarkoDim (Av.)

Univers fétiche : City/Surnaturel/Fantasy
Préférence de jeu : Homme
Super Nana
https://www.letempsdunrp.com/t5186-la-colocation-des-enfers https://www.letempsdunrp.com/t5197-listing-d-un-anxieux https://www.letempsdunrp.com/t5271-cerveau-mono-cellule-et-idee-en-vracs https://www.letempsdunrp.com/t5185-larkodim-une-plume-fragile-au-service-d-un-esprit-etrange
LarkoDim
Dim 19 Nov - 21:22

River Carter
J'ai 19 ans et je vis à Toronto, Canada. Dans la vie, je suis patineur et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance/malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas mal pour le moment.

Connu pour être la coqueluche du club, il est aussi réputé pour être insupportable, un fils à papa. ¤ Porte toujours sur lui un pendentif en forme de cercle avec les lettres "RC" ¤ Sait qu’il a plus de rivaux que d’amis ¤ N’a pas froid aux yeux, téméraire et un peu bagarreur ¤ Possède deux chats ¤ Son père est coach pour les patineuses au même centre où il s’entraîne. ¤ Il a une grande soeur qui s’occupe des hockeyeurs.

Ft. Marco Ilsø
Tu écoutes attentivement ce qu’elle te répond, qu’elle peut en théorie se lever, marcher, mais que son corps n’est pas encore assez fort pour la maintenir debout trop longtemps non plus. Tu grimaces, n’aimant pas vraiment cette réponse, mais pas le choix pour le moment. Il va falloir attendre.. L'attendre. Tu devras avoir son aval complet alors qu’une idée te trotte en tête. Puis mine de rien, tu sais qu’il y a sûrement aussi ta soeur qui devra donner son avis, ton père et Ruby. Mais tu as cette foutue idée et elle ne partira pas de suite. Tu secoues la tête en te redressant, serrant les dents en murmurant.

- Dommage.

Tu te grattes le bras, nerveusement avant de voir l’heure qui s’affiche en grand dans la salle alors que lentement, les lumières s’éteignent autour de vous. Tu fronces les sourcils et soupires. Le temps joue contre toi. Comme d’habitude. Tu grognes contre toi-même et va derrière elle, reprenant les poignets du fauteuil en reculant doucement pour la sortir de la glace.

- Merde. Le centre va fermer. Vient j’te ramène. T’es parents t'attendent ?

Que tu demandes sans avoir de réponses alors que tu vois déjà deux têtes qui approchent du couloirs. Ah bah, en parlant du loup. Tu les salues rapidement avant de faire signe.

- Et voilà ! J’vous la rend ! Elle a rien, promis !

Que tu clames en venant dans son dos pour lui faire un sourire, plaçant tes index à chaque extrémités de ses lèvres pour la forcer à sourire. Tu recules ensuite avant qu’elle ne réagisse vraiment à ce que tu viens de faire et lui fait un grand signe de la main en repartant dans les vestiaires pour changer tes patins pour tes chaussures, lui posant une question alors que tu n’attends même pas la réponse.

- Tu r’viens d’main ?

—--------------------------------------------------
~ [Trois semaines plus tard]

Tu grimaces en rangeant ton téléphone, quittant la patinoire d’un pas décidé, sans écouter les réprimandes ou les appels derrière toi. Tu files aux vestiaires pour changer de chaussures, prendre ton sac, tes clés et hop, te voilà dans ta voiture. Tu avais réussi à avoir l’adresse par hasard -en fouillant dans les dossiers de ton père- et te voilà devant la porte sans trop de difficulté. Tu te gares et vas rapidement sonner à la porte. Tu souris en voyant la tête de son père et fait un petit coucou rapide.

- Bonjour M’sieur Wallace ! Arya est dans l’coin ? J’viens la chercher pour l’amener à la patinoire.


Recherches sans idées fixes ¤ Jusqu'à ce que la mort nous sépare

~
:heart1:  :heart1:
We can get high, we can get high, touching the sky
Never gonna come back down
We can run wild, shooting stars now, faster than sound
Build a kingdom in the clouds
~
Elsy Lullaby
Messages : 4249
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
LULLABY
https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always-ok-mai-2023#71962
Elsy Lullaby
Dim 19 Nov - 21:23

Arya Wallace
J'ai 18 ans et je vis à Toronto, Canada. Dans la vie, je suis patineuse et je m'en sors bien. Sinon, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Carrière en stand-bye, la faute à une blessure en début de saison. • Ne sait pas si elle pourra remonter sur des patins un jour, encore moins si elle pourra reprendre la compétition. • Déprimée depuis l'accident, probablement dépressive, n'a pas voulu le confirmer.
La couette remontée jusqu'au dessus de sa tête, elle ignore les notifications incessantes qui font biper son téléphone depuis de longues minutes et dont elle devine sans mal le responsable. River Carter. Depuis sa première visite à la patinoire après l'accident, il n’y a pas une seule fois où il n’est pas venu la voir, quand il l’apercevait. Pas une seule fois où il ne demandait pas si elle comptait revenir le lendemain. Alors aujourd'hui quand il avait vu, à son heure habituelle, qu'elle n’arrivait pas…

Elle s’enfonce un peu plus sous la couverture, se recroquevillant sur elle-même, ne voulant voir personne, parler à personne et ignorant alors volontairement les messages de son alter-ego masculin. Elle sait ce qu'il demande et elle n’a pas envie de répondre. Une réponse en soi.

Enfin, le bruit des notifications cesse, quand Arya se décide à éteindre son téléphone. N'étant alors plus gênée par le bip incessant des notifications, elle ferme les yeux, en quête d'un peu de repos. Dormir. Juste oublier tout le reste. Rêver de la glace. Retrouver la sensation de patiner, même si ce n’est qu’illusoire. Se plonger dans ses programmes, dans son monde onirique, et remporter les médailles qu'elle ne peut plus espérer.

”- Ma chérie ? Il y a quelqu'un pour toi à la porte…”

Elle repousse la couette et lève paresseusement une paupière pour observer son père dans l’encadrement de la porte de sa chambre, avant de soupirer en portant une main à son front. Non. Il n’a pas fait ça ? Elle pousse un long soupir. Évidemment que SI. Mais elle bougonne, grimaçant en répondant.

”- J’veux pas l’voir… s'il te plaît papa … dis lui de partir… J’veux voir personne.” qu'elle souffle en rabattant la couette sur son visage.

S'endormir. Juste oublier. Oublier sa cheville, sa blessure, sa carrière en stand-by. Oublier même le patineur devant la porte qui, parce qu'il lui accorde une attention anormale, lui rappelle sa condition.

Contenu sponsorisé
Riveria * But how am I supposed to love you when I don't love who I am ?
Page 2 sur 3
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Sujets similaires
-
» Love doesn’t make the world go round. Love is what makes the ride worthwhile. (némésis)
» Love sucks, dont try it. [EvieLeigh]
» We're not supposed to fail, to die.
» Ma vie est une énigme dont ton nom est le mot ♠ Haimai
» Un pirate dont le pseudonyme est Noxeus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: