Le Deal du moment : -62%
DODO Oreiller Grand luxe Quallofil Allerban ...
Voir le deal
14.99 €

Partagez
 
 
 

 We're not supposed to fail, to die.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
@Robz
@Robz
MESSAGES : 437
INSCRIPTION : 17/02/2020
ÂGE : 26
RÉGION : France.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : Post-apocalyptique, touche à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

cat

We're not supposed to fail, to die.  Empty

7ei5.pngMise en Situation


Blabla qui arrive.
Inspiré de la série ; Once Upon a Time.


i3tb.png


tumblr_pz593gZC4Q1ynme1po6_250.gifv xONqj.jpg 98088e0fddfdb9b8b6600afce2828bdcdf84ff2e.gifv
❝ you have to be special to love me❞ and i'll love you a little bit more every day of our life. You are simply the woman I was waiting for to learn how to live and love.
Revenir en haut Aller en bas
 
@Robz
@Robz
MESSAGES : 437
INSCRIPTION : 17/02/2020
ÂGE : 26
RÉGION : France.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : Post-apocalyptique, touche à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

cat

We're not supposed to fail, to die.  Empty

ai1PRV6P_o.gif
Lord Gédéon
Forêt interdite :
prénom : Lord Gédéon
surnom : Grand Coquin

Ere moderne :
prénom : Gédéon Figaro.

blablabla à venir.

We're not supposed to fail, to die.  18d6d510a579d2e7899c8e8a830af72fa6e35096

Ben Barnes | sneakyskunk
Il n’y a pas vraiment un seul jour différent des autres, dans cette ville. Tout le monde semble vivre exactement la même chose, à quelques détails près. Ils se réveillent dans un monde qui n’est pas le leur, et pourtant, personne n’est capable de s’en rendre compte. Ils déjeunent et pour ceux qui sont motivés, vont faire du sport dans le parc, dans la forêt, ou dans les rues de la ville. Puis, ils vaquent tous à leurs occupations quotidiennes : ils vont travailler, ou ils cherchent du travail. Ou bien encore, ils restent à ne rien faire de particulier. Parce que tous n’ont pas la chance d’avoir des journées bien occupées. Lorsqu’il les a amené ici, Gédéon a tout fait pour leur enlever, ou leur rendre inaccessible, tout ce qui pouvait leur faire du bien. Alors pour ceux qui étaient occupés à longueur de journée dans la forêt enchantée, il n’y a rien à faire mise à part attendre le lendemain.

Contrairement à Gédéon qui se réveille à côté d’Ariel, comme la plupart du temps. Il se lève, prend une chose d’une bonne vingtaine de minutes, puis déjeune un café bien chaud toujours accompagné d’une bonne viennoiserie du seul restaurant de la ville. Ensuite de quoi, il sort de sa grande bâtisse blanche pour marcher jusqu’à sa voiture qui l’emmène faire son tour quotidien. Le tour de la ville qui lui fait du bien. De là, il peut profiter de tout ce qu’il a pris aux autres ; Gédéon a toujours un sourire en coin caché derrière sa barbe toujours parfaitement soignée. Il regarde la vie misérable des autres, et même si ça lui fait du bien, ça lui pince le cœur parce qu’elle n’est plus. Et c’est tout là le problème. Aujourd’hui, il vit dans un monde parfait mais sans magie. Et bien que ça lui manque, toute la misère des autres comble presque à la perfection les trous qu’il ressent au fond de lui.

Maire de la ville, ça lui permet d’avoir du pouvoir sur tout et n’importe quoi. Sûr ce qui se passe, et sur ce que les autres font. Sur ce qu’ils ressentent. Quand ils sont trop contents ? Il leur coupe l’herbe sous le pied. Et c’est son bonheur à lui. Puisqu’il n’a pas pu être heureux et comblé à sa manière, les autres n’y ont pas le droit. Il gare toujours sa voiture en face de la mairie, mais ça ne l’empêche pas de faire un petit tour à pied. Une main enfoncée dans la poche de son costume, l’autre tenant un café à emporter qu’il a pris chez Granny’s. Et comme tous les jours, il passe devant Amory Wolfbang qui monte dans sa voiture pour partir dans la forêt : armé d’une carabine, et son coffre plein de pièges à loup qu’il va poster dans bois pour attraper la première bête qui s’y trouvera. Ça le fait sourire, avant de retourner vers la marie ; n’est-ce pas un comble pour un loup d’être devenu le meurtrier des siens ? Lorsqu’il est enfin assit dans son fauteuil confortable, il jette le fond de son café encore tiède à la poubelle. Cela en renverse par terre, mais n’est-ce pas le travail d’Ariel de tout nettoyer derrière lui ? Elle est sa secrétaire, sa femme de ménage, son plan cul. Tout ça pour se venger d’un crime qu’elle ne se souvient pas avoir commis. C’est à cause de cette femme, qui pense s’appeller Valérie, qu’il a perdu l’amour de sa vie. Alors il se venge de la manière la plus vicieuse qu’il ait pu trouver. Et si ça lui fait du bien, ça ne l’empêche pas d’être profondément triste à chaque fois qu’il la voit. Gédéon a l’habitude de fermer les yeux quelques instants et de repenser à la façon dont tout ça a commencé.
________________________________

Le château sombre dans lequel il a posé ses affaires, voilà de nombreuses années plus tôt, est à une centaine de kilomètres de la mer. Et pourtant, il adore s’y rendre. Gédéon n’a qu’à fermer les yeux, qu’à penser à cet endroit, pour s’y rendre. Il disparaît en un nuage de fumée noire pour apparaître à quelques mètres de l’océan. Là, il respire à son aise. Là, il n’a pas besoin de voir tous les autres. Tous ces lâches à qui il mène la vie dure ; pour obtenir ce qu’il désire, pour toujours avoir plus de magie dans son immense collection, ou tout simplement pour se divertir. Lord Gédéon, qu’on le nomme dans les contrées de la Forêt Enchantée. Il n’est ni roi, et n’a jamais été prince. Il n’a jamais été de la haute hiérarchie, et pourtant, on lui donne ce nom parce qu’il fait peur à tout le monde. Parce qu’il prend ce qu’il désire, comme ce château si sombre qu’il a modifié à sa propre image. Gédéon est néfaste, un mauvais présage. Il n’est jamais bon de croiser sa route, parce qu’il ne fait pas partie de ces bonnes personnes qui peuvent vivre dans la Forêt Enchantée. Il est certainement le pire, bien que la Méchante Reine, belle-mère de la recherchée Blanche-Neige, n’ait rien à lui envier.

Il y a bon nombre de Dieux et de Déesses, dans ce monde. Des bons, comme des mauvais. Mais la plupart sont des mythes que personne n’a vu de ses propres yeux. Beaucoup de monde vivent sans même y croire réellement. On dit parfois qu’ils sont morts ou qu’ils n’ont jamais existé. Ceux qui pratiquent la magie savent qu’elle n’est pas venue de nul part ; il y a bien longtemps, elle était bien plus présente qu’elle ne l’est aujourd’hui. Même si elle est partout autour de nous, même si elle existe sans avoir besoin d’un hôte. Gédéon en use avec délice depuis sa plus tendre enfance. Parfois, il se dit qu’il doit descendre d’anciens Dieux ou d’anciennes Déesses disparues, pour être aussi bien doté de cette magie puissante et naturelle. Il n’a rien eu à apprendre : ça coulait dans ses veines.

Dans les eaux qu’il regarde avec envie, il y a de nombreuses créatures. Les sirènes sont connues pour être nombreuses dans cet océan, il en a déjà vu à de trop nombreuses reprises. Une fois, il a été capable d’en piéger une pour lui voler ses écailles flamboyantes afin de les ajouter à sa maudite collection. S’il évite d’être lui-même dans l’eau, c’est parce qu’il sait que ces sales bêtes cherchent à se venger ; il est plus à l’aise sur la terre ferme, où elles ne peuvent aller, pour se défendre.

Ses yeux se sont fermés pour pouvoir respirer à plein poumons, et lorsqu’il les a réouverts, c’est là la première fois qu’il l’a vu ; la femme qui fera chavirer son coeur, la femme qu’il finira par perdre, au coeur certainement aussi noir que le sien. Celle qui, une fois disparue, fera naître en lui une colère que jamais la Forêt Enchantée n’a connu. Parce qu’elle finira par ne plus être à ses côtés, il se vengera de ceux qui la lui auront volé ; c’est pour cette femme que la Malédiction sera jetée.


tumblr_pz593gZC4Q1ynme1po6_250.gifv xONqj.jpg 98088e0fddfdb9b8b6600afce2828bdcdf84ff2e.gifv
❝ you have to be special to love me❞ and i'll love you a little bit more every day of our life. You are simply the woman I was waiting for to learn how to live and love.
Revenir en haut Aller en bas
 
SneakySkunk
SneakySkunk
Féminin MESSAGES : 557
INSCRIPTION : 17/02/2020
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Gifs (SneakySkunk) | Avatar (Google) | Signature (Crack in time)

UNIVERS FÉTICHE : J'apprécie les univers de survie. Je suis attirée par ce qui concerne les zombies. Je suis attirée par le science-fiction. J'aime toucher à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3619-presentation-de-sneakyskunk https://www.letempsdunrp.com/t3872-m-robert-sheehan-frere-autres-liens https://www.letempsdunrp.com/t3621-creation-s-dream https://www.letempsdunrp.com/t3622-all-the-earth-is-mine
cat

We're not supposed to fail, to die.  Empty

939952_original.png
Ursula
Forêt interdite : Ursula.
Ère moderne : Zenobie Bay
We're not supposed to fail, to die.  C6a173ddc6e08c99013132d7f22a005a


Anya Chalotra :copyright:️ SneakySkunk
J'ai rêvé que j'étais quelqu'un d'autre, sa voix se brise dans un murmure à peine audible, tandis que son regard, lui, est perdu dans dans le vide.
Vous n'avez rien à envier aux autres, même leurs jambes, ma chérie, lui assure une infirmière d'une voix qui n'est pourtant pas réconfortante.

On l'installe correctement sur son lit, loin des fenêtres.  

Leurs jambes ; les autres n'ont pas à vivre quotidiennement avec le supplice de la paralysie. Leurs jambes, ils les utilisent pour sortir dehors, pour courir de long des routes, pour escalader des flancs de montagne, pour pratiquer des activités que Zénobie, un prénom qui sonne toujours curieusement à ses oreilles lorsque les autres le prononcent, ne peut pratiquer, clouée à sa chaise-roulante plusieurs heures par jour. Autrement, elle végète misérablement ou rumine funestement dans son lit. Un lit d'hôpital adapté à ses besoins.

Vous devriez manger quelque chose.
À quoi bon...

Les lumières artificielles, tout comme les odeurs antiseptiques du centre hospitalier l'agressent un peu plus chaque jour. Non, personne ne viendra la sortir de cet enfer. Ni famille ni ami. Et comme personne ne viendra, elle sera simplement relocalisée dans un foyer où elle finira ses jours, incapable de s'occuper d'elle-même. Souvent, la scène de l'accident lui revient en mémoire, comme une histoire qu'on se répète à soi-même pour se convaincre qu'elle est réellement arrivée. Tout semble si irréaliste. Pourtant, c'est la dure réalité. Une lésion à la moelle épinière l'empêche de fonctionner, les médecins ont même dit qu'il en était fallut de peu pour que les fibres nerveuses de ses bras ne soient touchées également. De la chance, ils ont dit. Et quelle chance! Il n'y a pas de chance dans son malheur.

Personne n'est venue prendre de mes nouvelles, alors personne ne viendra, pense-t-elle souvent. Elle est condamnée à la solitude. Il n'est pas rare qu'Ursula, de son vrai prénom, sans qu'elle ne s'en souvienne, refuse de s'alimenter. Mais on finit toujours par l'y obliger ou la gaver. Ils ont bien trop le coeur sur la main pour laisser périr quelqu'un à son triste sort. Et lorsque les douleurs dans ses jambes pourtant insensibles lui traversent tout le corps, on la calme avec de la morphine, pour son bien dit-on. Mais Ursula pourrait tout aussi bien ramper au sol et trouver une sortie à l'aide de ses bras, mais il est assez rare qu'on la laisse sans surveillance.

Une chambre s'est libérée au foyer d'hébergement, on pourrait la transférer aujourd'hui, souffle une infirmière à sa collègue.

Ursula écoute la conversation, un rictus sans joie accroché aux lèvres. Le découragement lui brûle les veines, mais se déferlement d'émotions s'arrête au niveau du tronc. Ursula sait qu'elle n'est pas originaire du coin. Elle aurait bien voulu trouver un arrangement, retourner chez elle, mais elle n'a pas l'impression d'avoir de foyer. Il est fréquent que la mémoire soit affectée après un accident, lui a-t-on dit. Ça devrait revenir. Si ça revient.

Il est vrai que déplacer le problème ailleurs règle souvent les choses.

_________________________________

S'enfoncent entre ses orteils nus des algues visqueuses et spongieuses. Des jambes bien humaines la promènent sur cette plage désertée par les vagues depuis plusieurs heures. La marée ne tardera pas à entamer une nouvelle ascension, efficace et fougueuse. Cette plage est parsemée d'énormes rochers, de magnifiques coquillages et de curieux crustacés. Ursula arpente les alentours, évaluant les richesses de cette vaste étendue qui serpente autour de la grotte de laquelle elle s'est nouvellement installée. Dans sa grotte, la lumière pénètre agilement, et un énorme lac naturel lui offre un passage adéquat vers les profondeurs de la mer. Ce nouveau foyer lui convient. Il le faut, puisqu'elle a été chassée du précédent. Elle n'était guère appréciée, acceptée. Encore aujourd'hui, elle ne saurait trancher : préfère-t-elle vivre en mer ou sur la terre ferme?

La réputation d'Ursula la précède, particulièrement en mer, là où les hommes naviguent et meurent. De façon générale, on accuse les tempêtes de les faucher, mais les sirènes y sont aussi pour beaucoup. Ces créatures rêvent d'aventure et certaines osent pactiser avec Ursula afin d'obtenir des privilèges qui leur permettent de voir le monde différemment. Des cadeaux empoisonnés pour ceux qui ne savent les apprécier à leur juste valeur. Une bénédiction pour ceux qui, honnêtement, se plie aux termes des contrats. Beaucoup de créatures innocentes se sont perverties en chemin. Ursula peut être généreuse, si on n'abuse pas de sa générosité. Elle est ingénieuse, mais également assoiffée. Son désir le plus cher est de se sentir chez elle, quelque part, avec quelqu'un, mais aussi, de sentir qu'elle n'est pas inférieure aux hommes et aux créatures qui l'entourent.

Ses cheveux sont bercés par la brise et le pan de sa longue robe noire s'enfonce dans les eaux restées coincées entre les rochers au recul de la marée. S'accroupissant au raz du sol, elle glisse ses doigts entre les crustacés sans craindre de se faire pincer les doigts par quelques crabes malicieux. Ils contournent agilement sa main, poursuivant leur route. Ce qui intéresse Ursula, se sont les huîtres et les perles qu'elles renferment. Les perles possèdent quelques qualités magiques fascinantes. Et lorsqu'elle se redresse, elle ne manque pas de poser pied sur les rochers pour se déplacer, même si leur surface est gluante et qu'elle pourrait tomber. Pourtant, Ursula n'a pas toujours été aussi habile sur ces deux jambes. Dans l'océan, elle se déplaçait à l'aide de nombreuses tentacules. C'est grâce à la magie si elle a réussi à créer cette illusion et peaufiner ce savoir. Ces jambes sont les siennes désormais et elle les apprécie.

Son parcourt s'arrête net lorsque son regard sombre aperçoit la silhouette de l'homme, à bonne distance. Ce sont les pêcheurs, en général, qui se perdent le long de la côte si tôt le matin. Des signaux d'alerte serpentent dans son corps, comme les éclairs en plein ciel lors d'un orage. La surprise de voir quelqu'un la met à l'envers. Et son premier réflexe n'est pas d'attendre sa venue, non. Vive, elle recule pour atteindre les eaux et disparaît alors qu'une vague roule dans sa direction. Certains hommes sont assez stupides pour s'approcher, alimentés par la curiosité. Souvent, ils sont emportés dans les eaux. Ce qu'elle ne sait pas encore, c'est qu'il n'est pas un homme ordinaire. L'apercevra-t-il dans les eaux avant qu'elle ne disparaisse pour trouver refuge dans sa grotte?


I'm just a woman in love with another woman
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


We're not supposed to fail, to die.  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
We're not supposed to fail, to die.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers fantasy :: Surnaturel-
Sauter vers: