Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» Death upon us [ Ft. Pyramid Rouge]
Inspire-moi {+18} - Page 53 EmptyHier à 23:01 par Pyramid Rouge

» Madness or reality ?
Inspire-moi {+18} - Page 53 EmptyHier à 22:02 par Senara

» il est bizarre ce sol il est palpable
Inspire-moi {+18} - Page 53 EmptyHier à 20:01 par Ananas

» Le vent nous portera...
Inspire-moi {+18} - Page 53 EmptyHier à 19:30 par Dreamcatcher

» PRÉSENTATION ¬ quand c'est fini, c'est par ici
Inspire-moi {+18} - Page 53 EmptyHier à 19:25 par Lord Xan

» Saut de l’ange - Cheryl & Nemo
Inspire-moi {+18} - Page 53 EmptyHier à 18:02 par Nemo

» On s'immerge dans la musique, comme dans un rêve mélodieux, pour s'évader d'une réalité assourdissante [Feat Houmous]
Inspire-moi {+18} - Page 53 EmptyHier à 17:57 par Houmous

» De pluie et de sang • Dinamite
Inspire-moi {+18} - Page 53 EmptyHier à 17:04 par Dinamite

» Les enfants de la lune. [PV Lulu] +18
Inspire-moi {+18} - Page 53 EmptyHier à 16:19 par Ezvana

Le Deal du moment :
WD Green SN350 – Disque SSD interne NVMe M.2 ...
Voir le deal
99.99 €

LE TEMPS D'UN RP

Inspire-moi {+18}

Arthécate
Messages : 1308
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Mer 7 Fév - 21:26

Emily Greene
J'ai 32 ans et je vis à Castine, Maine, USA. Dans la vie, je suis artiste peintre et je m'en sors moyennement. Je suis en couple et je le vis très bien.


Informations supplémentaires ici.


C'est juste toi qui me déconcentre, me répondit-il en souriant.
Bah voyons, je pouffe joyeusement avec la ferme intention de continuer à le taquiner.

Je ne m'en cache pas d'ailleurs. Je suis très claire avec mes projets… Je compte bien le faire mariner.

Il faudra donc que je compte sur toi pour me réchauffer.
Tant de choses reposent sur moi… je soupire théâtralement, bougeant légèrement pour le pousser à retirer ses mains… en vain.

Alors je poursuis en pointant sa fatigue, le décalage horaire et autres excuses totalement loufoques. Je m'amuse beaucoup à le taquiner de la sorte.

Ma fatigue a tendance à être vite éclipsée par autre chose.
Ah bon ? je rétorque en affichant une mine faussement surprise. Je me demande bien par quoi…

Mon sourire s'étire.

Surtout que nous devons profiter de cette journée. J'aime l'idée de t'avoir juste pour moi.
Et bien… Je suis là, il me semble, je souffle juste avant que ses lèvres ne s'emparent des miennes.

C'est décidé, je vais t'utiliser comme bouillotte.
Hm… Non, dis-je, avec sérieux. Je n'ai pas encore assez chaud … Je pense,j'ajoute en glissant une main là où nos corps se rejoignent. Contrairement à toi…

Mon sourire s'étire un peu plus tandis qu'il se met à fredonner à mon oreille…

Tendancieux et très inconvenant, monsieur Alskell, je raille gentiment avant de déposer quelques baisers dans son cou pour l'inviter à continuer.

Il ne fait plus aussi froid dans cette pièce, mais… Ce n'est toujours pas une très bonne idée de se déshabiller ici. Pas sans attraper un vilain rhume après.

On rentre ? je lui souffle à l'oreille. On pourrait… Je ne sais pas… Se cacher sous des couvertures ?






Elwin
Messages : 343
Date d'inscription : 02/01/2023
Crédits : (Avatar : Photo de David Tennant, bricolée par moi)

Univers fétiche : Fantasy/Réel/ou autre
Préférence de jeu : Homme
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t5482-hello-tout-le-monde-presentation-d-elwin
Elwin
Jeu 8 Fév - 10:37

Tom Alskell
J'ai 37 ans. J'ai grandi à Sacramento, en Californie. Je suis le chanteur du groupe Halo N Back, le groupe de pop le plus en vue du moment. Lassé de la célébrité, et en manque d'inspiration, j'ai voyagé le long de la côte Est, où j'ai rencontré ma compagne. Je suis en couple, et je suis très heureux, malgré les petits soucis liés à ma célébrité.



Je comprends bien qu'elle a décidé de me faire languir, et de me taquiner jusqu'à ce que je craque. Elle tente de se défaire de mon étreinte, mais je suis confortable. Et je n'ai vraiment pas envie de bouger.

"– C'est décidé, je vais t'utiliser comme bouillotte."
"– Hm… Non", me rétorque-t-elle. "Je n'ai pas encore assez chaud … Je pense. Contrairement à toi…"

Je soupire lorsque sa main vient se poser entre nos deux corps. Je peux presque sentir la chaleur de sa main au travers de mes vêtements. J'ai toutefois besoin de beaucoup plus pour satisfaire cette nécessité de la redécouvrir.

"– Tendancieux et très inconvenant, monsieur Alskell", me glisse-t-elle vis à vis de ces paroles que j'improvise ensuite.

J'éclate de rire, et bafouille les paroles suivantes.
Mais ses lèvres dans mon cou m'enjoignent à continuer cette mélodie. Et tant pis si j'ai un peu plus de mal à me concentrer sur ce que je chante.

"– Ne t'inquiète pas, je n'ai pas l'intention de la commercialiser celle-là", je ris lorsque j'ai terminé. "Mais je pourrai te la chanter quand tu voudras."

Je soupire profondément, et me recule juste assez pour l'embrasser avec fougue.

"– On rentre ?" me souffle-t-elle lorsque nos lèvres se séparent. "On pourrait… Je ne sais pas… Se cacher sous des couvertures ?"

Elle n'a pas besoin de me le répéter deux fois.
Cette image me plait beaucoup et me remémore des souvenirs particulièrement intéressants, qu'il me tarde d'explorer davantage.

"– Excellente suggestion," je lui murmure à l'oreille.

Je la soulève délicatement du fauteuil, assez pour réussir à me relever. Et je la repose ensuite sur ce dernier le temps d'aller lui chercher son déambulateur.

Je ne peux m'empêcher de jeter un dernier regard à cette pièce juste avant que je ne referme la porte derrière nous. Je sais déjà que je me plairai ici. Et j'ai hâte de prendre le temps de l'aménager à ma guise.
Mais pas aujourd'hui.
Je sens bien que les prochains jours seront nettement moins calmes, et j'ai envie de profiter de la quiétude de la maison en compagnie de mon amante. Juste elle et moi. Seuls.

Je frissonne lorsque nous nous retrouvons tous les deux à l'extérieur. La température est glaciale, et le vent a de quoi geler quiconque se risquerait à s'aventurer dehors sans vêtements appropriés.

Et puis il y a cette neige, qui est tombée en quantité.

J'ai hâte de rentrer. Et surtout, je ne peux détacher mon regard d'Emily, qui avance lentement à ma gauche.

Je ne regarde absolument pas où je mets les pieds, et je manque donc cette plaque de givre, sur laquelle je prends un appui confiant.

Le cri de surprise qui s'échappe de mes lèvres lorsque je glisse en arrière n'a rien de viril. Et j'ai à peine le réflexe de poser mes mains derrière moi pour essayer de réceptionner ma chute.

Perdu.

Le sol est dur. Et gelé.
Et je me retrouve étalé de tout mon long sur de la neige par endroits encore particulièrement fraiche.

Il me faut quelques secondes pour reprendre mes esprits. Et quelques secondes de plus pour ensuite faire l'inventaire de constatations particulièrement simples.

Tout d'abord, je n'ai pas entrainé Emily dans ma chute.
Ensuite, le sol est particulièrement froid et la neige commence déjà à mouiller mes vêtements.
Et enfin, mon poignet gauche me fait particulièrement mal.

Je n'ai pas entendu de craquements, et mon premier examen m'indique vite qu'il n'est pas cassé. Mais la douleur persistante ne me rassure absolument pas.

Je me redresse en grimaçant, toujours assis à même le sol.
Je ne me suis pas cogné la tête, mais la violence de la chute m'a quelque peu déboussolé.

"– Je vais bien", je marmonne autant pour moi que pour Emily.

Je pose par réflexe ma main gauche au sol pour prendre appuie sur cette dernière. Puis je siffle de douleur, et finis par me relever en m'aidant de ma main droite.

"– Tout va bien", je répète en m'appuyant contre le mur pour m'assurer de garder mon équilibre. "On devrait rentrer se mettre au chaud."
Arthécate
Messages : 1308
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Jeu 8 Fév - 14:22

Emily Greene
J'ai 32 ans et je vis à Castine, Maine, USA. Dans la vie, je suis artiste peintre et je m'en sors moyennement. Je suis en couple et je le vis très bien.


Informations supplémentaires ici.


Tom, fait atten… je j'ai malheureusement pas le temps de terminer ma phrase que je le vois chuter en arrière.

J'ai vraiment peur qu'il ne vienne à se cogner la tête contre le sol que je sais gelé par endroit… J'ai beau tendre une main pour tenter de le retenir, mais je suis beaucoup trop loin… Beaucoup trop faible et lente aussi. La chute est alors inévitable.

Bon sang, tu vas bien ? je lui demande, sincèrement inquiète… D'autant plus qu'il me paraît quelque peu désorienté.

Je vais bien, finit-il par rétorquer… Mais je vois bien que quelque chose ne va pas…Une impression bien vite confirmée par le cri qu'il pousse en posant sa main sur le sol.

Il se relève néanmoins, tant bien que mal, avant de proposer de rentrer se mettre au chaud. Il en a bien besoin en effet, ses vêtements sont trempés.

Il faut que tu te changes, dis-je en l'escortant à l'intérieur. Je me sens nulle et surtout inutile. Je ne peux strictement rien faire pour l'aider…

Je m'empresse de composer le numéro de Lucy pour lui demander de nous conduire aux urgences. Je préfère m'assurer que tout va bien… Sait-on jamais après tout. Mon appel passé et les rires de mon amie essuyés, je viens doucement déposer une couverture sur les épaules de Tom.

Ce n'était pas vraiment ce que j'avais à l'esprit à la base mais bon… je souffle en m'efforçant de sourire. Tu es bien sûr de ne pas t'être cogné la tête hein ?

Lucy ne tarde pas à nous rejoindre… Toujours aussi hilare. Son rire se tarit néanmoins sur la route de l'hôpital, quand la neige la pousse à se concentrer sur la route.

En arrivant aux urgences, Tom est rapidement envoyé à la radio. Heureusement, il n'y a personne dans la salle d'attente pour le prendre en photo… Tant mieux, je ne suis pas d'humeur à me disputer avec un fan indiscret. Je n'ai pas le droit de l'accompagner alors j'attends sagement avec Lucy qui tente maladroitement de me rassurer.

Je commence à croire que nous sommes maudits ou que des forces supérieures s'échinent à nous rendre la vie impossible… je soupire en laissant ma tête retomber sur l'épaule de mon amie.




Elwin
Messages : 343
Date d'inscription : 02/01/2023
Crédits : (Avatar : Photo de David Tennant, bricolée par moi)

Univers fétiche : Fantasy/Réel/ou autre
Préférence de jeu : Homme
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t5482-hello-tout-le-monde-presentation-d-elwin
Elwin
Jeu 8 Fév - 15:03

Tom Alskell
J'ai 37 ans. J'ai grandi à Sacramento, en Californie. Je suis le chanteur du groupe Halo N Back, le groupe de pop le plus en vue du moment. Lassé de la célébrité, et en manque d'inspiration, j'ai voyagé le long de la côte Est, où j'ai rencontré ma compagne. Je suis en couple, et je suis très heureux, malgré les petits soucis liés à ma célébrité.



Je me sens parfaitement idiot. Et je rumine contre ma stupidité tandis que Lucy nous conduit tous les deux aux urgences. Je n'avais vraiment pas envie de quitter la maison d'Emily aujourd'hui. J'avais même d'autres projets. Des projets pour le moins explicites, qui nécessitait beaucoup moins de vêtements.

Luy a l'air de trouver la situation particulièrement amusante, en tout cas. Et ça n'arrange rien à mon humeur. Bien au contraire.

La chute ne m'a pas fait du bien. Même si ma tête n'a pas tapé le sol, je suis tout de même un peu désorienté. Au point que je ne me souviens presque pas des quelques minutes qui se sont écoulées entre ma chute et le début de ce trajet en voiture.

Juste quelques impressions. La voix d'Emily, la douleur dans mon poignet, une couverture sur les épaules, une main sur ma joue...

Je ne porte pas les vêtements que j'avais enfilé ce matin. Emily m'a probablement aidé à me changer.

Elle est assise à droite à l'arrière de la voiture, sa main serrant la mienne.
Elle a l'air inquiète. Et à vrai dire, je le suis aussi.
Je n'en suis pas à ma première chute. Mais cette douleur dans mon poignet gauche ne promets rien de bon. En l'état, je sais que je suis parfaitement incapable de jouer de la guitare.

Les urgences sont fort heureusement très calmes en ce début de matinée. Assez pour que personne ne tente de me prendre en photo. Certaines infirmières me dévisagent. Mais je ne réponds qu'aux questions que l'on me pose directement.

Quel jour sommes-nous ?
Vous souvenez-vous de ce qui s'est passé ?
Où avez-vous mal ?

Leurs sourires sont encourageants, et je réalise vite que le personnel soignant qui m'accompagne n'est finalement guère inquiet au sujet des quelques minutes de vide dans mon esprit. Probablement juste la violence du choc, me disent-ils.

Ils m'envoient tout de même faire quelques examens pour écarter l'hypothèse d'une commotion. Et puis bien sûr, des radios, pour mon poignet.

Le verdict tombe assez rapidement.

Il n'y a heureusement pas de fracture. Mais le diagnostic n'est pas pour autant très encourageant.

Entorse.
Une putain d'entorse.
Comme si c'était le moment.

"– Je vous assure, monsieur Alskell, qu'une immobilisation du poignet durant quelques semaines sera l'idéal."
"– Combien de semaines, exactement ?"

Le médecin en face de moi est une femme d'une cinquantaine d'années à l'air sévère, qui a sûrement d'autres patients à traiter - dont certains qui ont probablement des pathologies bien plus graves. Elle sait en plus visiblement très bien qui je suis.

Et moi je suis là à me morfondre tel un gamin trop gâté.

"– Probablement deux. Sûrement trois. Et peut-être même quatre si vous n'êtes pas raisonnable."

Je me renfrogne, puis pousse un profond soupir.

"– Très bien", je marmonne finalement.

Et je tends mon bras, la laissant enfin appliquer le bandage.

"– Revenez nous voir dans trois semaines. Et nous pourrons déterminer la suite à donner."

Je me redresse sur la table d'examen, et je me fige lorsqu'elle me fusille du regard.

"– Et surtout, n'en faites pas trop. Pas de guitare, pas de charges lourdes soulevées avec votre main gauche."

Elle plisse les yeux, et ajoute en reniflant.

"– Et pas d'activités vigoureuses qui nécessiteraient l'utilisation de cette main. C'est bien compris, monsieur Alskell ?"

Je grogne pour unique réponse, les joues rouges.

"– Parfaitement", je soupire finalement.

J'ai l'impression d'être en train de me faire disputer tel un enfant.

"– Et vous éviterez les glissades, à l'avenir", reprend-t-elle. "C'est votre premier hiver dans le Maine ?"

J'acquiesce, profondément dépité, tandis qu'elle me conduit jusqu'à la salle d'attente où m'attendent Emily et Lucy.
Elle me tend une laisse de papiers, puis pose sur Emily un regard moins sévère que celui qu'elle m'a réservé jusqu'à présent.

"– Arrangez-vous pour qu'il applique mes recommandations à la lettre", lui déclare-t-elle en désignant les papiers qu'elle m'a tendus juste avant.

Puis elle se tourne à nouveau vers moi et m'adresse un bref signe de la tête.

"– Bienvenue dans le Maine, monsieur Alskell."

Le retour jusqu'à la maison d'Emily se fait dans une ambiance morose.
Du moins, pour moi.

Lucy a toujours l'air de trouver la situation particulièrement amusante.

"– Je suis vraiment désolé", je soupire en m'installant dans le canapé d'Emily une fois que nous sommes à nouveau tous les deux seuls. "Je n'avais vraiment pas prévu que la journée commence comme ça."

Je tends une main vers Emily - la droite, bien entendu - pour l'inviter à me rejoindre.

Et je dépose ensuite mes lèvres dans son cou, me lovant contre elle pour chercher sa chaleur.

Nix ronfle joyeusement devant le poêle, comme si rien ne pouvait le perturber. J'aimerais éprouver la même sérénité que ce chien, par moment.

Le bandage qui a été posé n'a rien de confortable. J'ai l'impression d'être beaucoup trop restreint dans mes mouvements, et ça n'a rien d'agréable.

"– J'avais des choses beaucoup plus agréables de prévues", je souffle à l'oreille d'Emily.
Arthécate
Messages : 1308
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Jeu 8 Fév - 15:51

Emily Greene
J'ai 32 ans et je vis à Castine, Maine, USA. Dans la vie, je suis artiste peintre et je m'en sors moyennement. Je suis en couple et je le vis très bien.


Informations supplémentaires ici.


Je suis vraiment désolé. Je n'avais vraiment pas prévu que la journée commence comme ça.
Je me doute, je rétorque avec tendresse avant de le rejoindre sur le canapé. Je suis désolée pour toi…

Je viens doucement l'enlacer, en prenant garde à ne pas heurter sa main bandée…

J'avais des choses beaucoup plus agréables de prévues, me souffle-t-il à l'oreille… M'arrachant, par la même, un soupir de déception.
Moi aussi… Mais ce n'est que partie remise… Combien de temps d'immobilisation déjà ?

Je connais déjà la réponse en réalité et je ne sais pas si je dois en rire ou bien en pleurer. Sans doute un subtil mélange des deux…

Enfin, je suis sûre qu'avec un peu d'imagination, je susurre à son oreille avant de la mordiller doucement, laissant ma main glisser sous son pull. On peut probablement contourner ce tout petit problème… Tant que tu restes sage et tranquille, bien-sûr…

Pas le droit d'utiliser sa main gauche ou de porter de lourdes charges… Très bien… Il y a tout de même une chose ou deux que nous pouvons faire.

Enfin, si tu n'as pas trop mal. Sinon… On peut allumer la télé. C'est la saison des films de Noël après tout.
Elwin
Messages : 343
Date d'inscription : 02/01/2023
Crédits : (Avatar : Photo de David Tennant, bricolée par moi)

Univers fétiche : Fantasy/Réel/ou autre
Préférence de jeu : Homme
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t5482-hello-tout-le-monde-presentation-d-elwin
Elwin
Jeu 8 Fév - 16:23

Tom Alskell
J'ai 37 ans. J'ai grandi à Sacramento, en Californie. Je suis le chanteur du groupe Halo N Back, le groupe de pop le plus en vue du moment. Lassé de la célébrité, et en manque d'inspiration, j'ai voyagé le long de la côte Est, où j'ai rencontré ma compagne. Je suis en couple, et je suis très heureux, malgré les petits soucis liés à ma célébrité.



"– J'avais des choses beaucoup plus agréables de prévues.

Son soupir fait écho au mien. Mais l'étreinte que nous partageons est tout de même fort agréable.

"– Moi aussi… Mais ce n'est que partie remise… Combien de temps d'immobilisation déjà ?"
"– Trois semaines", je marmonne. "C'est beaucoup trop long."

Je sais que je n'ai pas à me plaindre. Emily est bien plus mal en point que moi. Mais ce n'est pas pour autant que ça me plait.

"– A nous deux on fait la paire", je ris doucement dans son cou.

"– Enfin, je suis sûre qu'avec un peu d'imagination...", susurre-t-elle à mon oreille.

Un gémissement m'échappe lorsqu'elle me mordille doucement cette même oreille.
Et sa main se faufile sous mon pull.

"– On peut probablement contourner ce tout petit problème… Tant que tu restes sage et tranquille, bien-sûr…"
"– Je serai sage comme une image", je lui promets d'une voix rauque.

"– Enfin, si tu n'as pas trop mal. Sinon… On peut allumer la télé. C'est la saison des films de Noël après tout."
"– Je compte sur toi pour me faire oublier la douleur", je rétorque après avoir grimacé à la mention de la télé.

Je n'ai vraiment pas envie de perdre mon temps devant un écran de télévision. J'ai beaucoup mieux à faire. Surtout si Emily continue de glisser ses mains sous mes vêtements... Celle sous mon pull est bien trop agréable. Emily doit probablement sentir sous sa paume mon cœur qui bat à la chamade.

Je prends le temps de l'embrasser doucement, approfondissant peu à peu notre baiser, laissant ce dernier lentement déraper.

J'attire un peu plus Emily vers moi de ma main droite, jusqu'à ce qu'elle soit installée sur mes genoux. C'est bien mieux que toute à l'heure dans la grange. Ici il fait chaud, et je n'ai donc aucun scrupule à glisser une main sous son pull et remonter ce dernier pour le lui ôter.

Je mets un peu plus de temps à me débarrasser du mien, grimaçant en sortant mon bras gauche de ma manche.

"– Je reste sage et tranquille, donc ?" je reprends après m'être une fois de plus saisi des lèvres d'Emily. "Je suis tout à toi, mon amour."
Arthécate
Messages : 1308
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Jeu 8 Fév - 16:39

Emily Greene
J'ai 32 ans et je vis à Castine, Maine, USA. Dans la vie, je suis artiste peintre et je m'en sors moyennement. Je suis en couple et je le vis très bien.


Informations supplémentaires ici.


Je serai sage comme une image.

Sa réponse m'arrache un sourire des plus satisfaits, même si je ne résiste pas à l'envie de le taquiner en évoquant la télé et les films de Noël. La grimace qu'il affiche ne manque pas de me faire rire… Après tout, je commence à le connaître lui et son appétit pour… les jeux privés.

Je compte sur toi pour me faire oublier la douleur.
Cela semble dans mes cordes, j'affirme en souriant tandis que son cœur s'affole sous ma paume…

Nos lèvres se rejoignent dans un baiser qui se fait de plus en plus passionné. Je reprends ma position d'un peu plus tôt, à califourchon sur ses genoux jusqu'à ce qu'il ne vienne doucement retirer nos pulls. Je le vois grimacer quand il retire le sien, ce qui me fait grogner de mécontentement…

Je reste sage et tranquille, donc ?Je suis tout à toi, mon amour.
Hm… J'aime quand tu dis ça, je soupire contre ses lèvres avant de grimacer à mon tour. Sauf que dans cette position, aussi délicieuse soit-elle, je ne vois pas comment je pourrais retirer ton pantalon…

Mon sourire s'étire tandis que je me redresse pour m'éloigner. Cela fait une éternité que je ne l'ai pas vu entièrement nu et j'ai bien l'intention de satisfaire mes yeux…

Tu veux bien te lever ? Je me charge du reste.




Elwin
Messages : 343
Date d'inscription : 02/01/2023
Crédits : (Avatar : Photo de David Tennant, bricolée par moi)

Univers fétiche : Fantasy/Réel/ou autre
Préférence de jeu : Homme
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t5482-hello-tout-le-monde-presentation-d-elwin
Elwin
Jeu 8 Fév - 17:07

Tom Alskell
J'ai 37 ans. J'ai grandi à Sacramento, en Californie. Je suis le chanteur du groupe Halo N Back, le groupe de pop le plus en vue du moment. Lassé de la célébrité, et en manque d'inspiration, j'ai voyagé le long de la côte Est, où j'ai rencontré ma compagne. Je suis en couple, et je suis très heureux, malgré les petits soucis liés à ma célébrité.



Je vois bien que la grimace qui m'échappe lorsque je retire mon pull n'est pas du goût d'Emily. Elle refuse que je me mêle de sa rééducation, mais je sens bien qu'elle va être intransigeante quand à l'utilisation que j'aurai de ma main gauche les prochaines semaines.

Heureusement pour elle, j'ai pour l'instant l'esprit occupé ailleurs, et je n'ai vraiment pas envie de m'attarder sur cette constatation.

Pas pour le moment.

"– Je reste sage et tranquille, donc ? Je suis tout à toi, mon amour."
"– Hm… J'aime quand tu dis ça", soupire-t-elle. "Sauf que dans cette position, aussi délicieuse soit-elle, je ne vois pas comment je pourrais retirer ton pantalon…"

Je manque de m'étrangler avec ma salive.
Je l'ai connu moins directe que ça dans ses propos.
Mais je n'ose pas protester, ravi de la voir prendre le contrôle de la situation.

Elle me sourit d'un air provocateur tandis qu'elle se recule sur le canapé.

"– Tu veux bien te lever ? Je me charge du reste."
"– Tu sais que je suis encore capable de me déshabiller tout seul ?" je rétorque pour la forme.

Mais je ne la taquine pas davantage. Je me lève comme elle me le demande, et je me débarrasse de mon t-shirt au passage. Je galère, mais je finis tout de même par me retrouver torse-nu, abandonnant le vêtement au sol.

"– La vue te plait ?" je lui lance avec un sourire moqueur.

J'ai envie de venir embrasser cette lèvre qu'elle se mordille. Le regard qu'elle pose sur moi ne fait rien pour me calmer. Au contraire. Je sais pertinemment que son attention tout entière est posée sur ma personne.

Je me rapproche du canapé, et me penche jusqu'à pouvoir poser mes mains sur le dossier de ce dernier, encadrant Emily de mes bras... Et je grimace à la douleur dans ma main gauche.

"– Me voilà debout, mademoiselle Greene", je lui chuchote à l'oreille. "Que puis-je faire pour toi, à présent ?"
Arthécate
Messages : 1308
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Jeu 8 Fév - 18:05

Emily Greene
J'ai 32 ans et je vis à Castine, Maine, USA. Dans la vie, je suis artiste peintre et je m'en sors moyennement. Je suis en couple et je le vis très bien.


Informations supplémentaires ici.


Tu sais que je suis encore capable de me déshabiller tout seul ?
Hm… Tu te souviens que je me suis moi-même foulée le poignet durant mon accident, n'est-ce pas ? lui dis-je en rajustant ma position. C'est pas si facile de retirer un jean avec une seule main, figure-toi…

C'est possible, oui… Mais je sais à quel point on peut avoir l'air stupide en se dandinant pour faire descendre le vêtement. J'aime autant le préserver de ça… En tout cas, pour le moment. Je le laisse se débarrasser de son t-shirt, avisant son torse aux muscles légèrement plus dessinés que dans mes souvenirs…

La vue te plait ? me taquine-t-il.
Plus que celle que tu m'as montrée au téléphone… Tu as fait du sport ou ?

Mes joues me paraissent étonnamment plus chaudes que d'ordinaire… Sans doute parce que je suis en train de rougir comme une pauvre lycéenne. En même temps, quand un homme pareil vous observe et vous encadre de la sorte, c'est difficile de rester de marbre.

Me voilà debout, mademoiselle Greene. Que puis-je faire pour toi, à présent ?
Je t'ai vu grimacer, dis-je d'un ton réprobateur… Tu commences déjà à transgresser la règle du sage et tranquille…







Elwin
Messages : 343
Date d'inscription : 02/01/2023
Crédits : (Avatar : Photo de David Tennant, bricolée par moi)

Univers fétiche : Fantasy/Réel/ou autre
Préférence de jeu : Homme
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t5482-hello-tout-le-monde-presentation-d-elwin
Elwin
Jeu 8 Fév - 19:32

Tom Alskell
J'ai 37 ans. J'ai grandi à Sacramento, en Californie. Je suis le chanteur du groupe Halo N Back, le groupe de pop le plus en vue du moment. Lassé de la célébrité, et en manque d'inspiration, j'ai voyagé le long de la côte Est, où j'ai rencontré ma compagne. Je suis en couple, et je suis très heureux, malgré les petits soucis liés à ma célébrité.



"– Hm… Tu te souviens que je me suis moi-même foulée le poignet durant mon accident, n'est-ce pas ? C'est pas si facile de retirer un jean avec une seule main, figure-toi…"

J'avais presque oublié ce détail. Et je grimace à cette information. Je sens que les prochaines semaines ne vont pas être faciles à gérer.

Je peux cependant encore retirer mon t-shirt - chose que je fais sans attendre.

"– La vue te plait ?"
"– Plus que celle que tu m'as montrée au téléphone… Tu as fait du sport ou ?"

Je souris.

"– Jeff m'a traîné à la salle de sport de l'hôtel à Vegas. Parait-il que j'avais besoin de relâcher une certaine tension."

Et il avait raison.

"– Et j'ai continué chez moi."

Je ne suis pas mécontent du résultat. Surtout si ça plaît à Emily.
Et si je peux me fier au rouge qui orne ses joues, c'est le cas. J'ai bien envie de la taquiner à ce sujet.  
Je viens me poster devant elle, l'encadrant de mes jambes.

Mais la douleur à mon poignet gauche se rappelle vite à moi.

"– Je t'ai vu grimacer", me fustige-t-elle. "Tu commences déjà à transgresser la règle du sage et tranquille…"

J'éclate de rire, malgré la douleur.

"– C'est difficile de rester sage et tranquille avec toi", je lui avoue en souriant.


Contenu sponsorisé
Inspire-moi {+18}
Page 53 sur 62
Aller à la page : Précédent  1 ... 28 ... 52, 53, 54 ... 57 ... 62  Suivant
Sujets similaires
-
» (m/f) inspiré de l'univers Psi Changeling (en cours)
» D'habitude je suis inspiré pour les titres mais là, non.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: