Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
anipassion.com

LE TEMPS D'UN RP

Inspire-moi {+18}

Arthécate
Messages : 1308
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Mar 31 Oct - 15:29

Emily Greene
J'ai 32 ans et je vis à Castine, Maine, USA. Dans la vie, je suis artiste peintre et je m'en sors moyennement. Je suis célibataire et je le vis plutôt bien.


Informations supplémentaires ici.


À l'évidence, je venais de le surprendre… Chose plutôt étonnante en réalité, cela signifiait sans doute qu'il était sur la défensive… J'aurais très bien pu pousser ma curiosité jusqu'à lui demander la raison de ce trouble, mais je n'en fis rien. À la place, je me contentais de le taquiner un peu …

Vous essayez de me faire avoir une crise cardiaque ? Mais vous avez de la chance, j'ai le cœur plutôt solide.
Quel dommage … Je redoublerai d'effort la prochaine fois, plaisantais-je juste avant de lui demander s'il me suivait.

Évidemment, il protesta aussitôt. Aucun de nous ne suivait l'autre. Castine est une petite ville et je lui avais montré tous les coins plus ou moins intéressants dans lesquels je me rendais régulièrement. Il n'y avait donc rien de vraiment anormal dans le fait de se croiser.

Zut, vous m'avez percé à jour… ajoutais-je en souriant.

Je lui signalais ensuite que la baraque de Charly ne tarderait plus à fermer. Il n'était pas si tard que ça en réalité, seulement, nous étions toujours à Castine, petite ville perdue du Maine. Aucun restaurant ne restait ouvert passé vingt-et-une heure en pleine semaine.

Un burger… Un, lui lança Charly tout en me lançant un regard empreint d'une certaine perplexité.

Mis à part les locaux et les quelques vacanciers, non… Les seuls touristes qui s'arrêtent par ici ne sont que de passage, rétorquais-je simplement sans vraiment faire attention à cette histoire de malchance et de rencontre.
Le car de tout à l'heure avait des soucis de batterie… Ils en ont profité pour venir manger, le temps que Barry ne vienne la recharger Tant mieux pour moi ! précisa Charly. Heureusement que Mily était là pour m'aider. J'suis pas très habitué à gérer autant de commandes à la fois.

Je fus bien surprise de le voir me faire un clin d'œil… Charly ne faisait jamais de clin d'œil.

Tu devrais rentrer avant de choper froid, Mily, dit-il ensuite sans que je ne comprenne pourquoi il se montrait aussi insistant.
C'est pas très gentil de me renvoyer comme ça… Mais oui, il commence à faire froid.
Tu veux que je te raccompagne ?
Pourquoi ? Je sais encore où j'habite…
Non, c'est… C'est pas ce que je voulais dire … Euh…

Décidément, je le trouvais très étrange… Je levais les yeux au ciel en signe de reddition.

Bien, j'y vais dans ce cas… Bonne nuit.






Elwin
Messages : 343
Date d'inscription : 02/01/2023
Crédits : (Avatar : Photo de David Tennant, bricolée par moi)

Univers fétiche : Fantasy/Réel/ou autre
Préférence de jeu : Homme
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t5482-hello-tout-le-monde-presentation-d-elwin
Elwin
Mar 31 Oct - 16:47

Tom Alskell
J'ai 37 ans. J'ai grandi à Sacramento, en Californie. Je suis le chanteur du groupe Halo N Back, le groupe de pop le plus en vue du moment. Lassé de la célébrité, et en manque d'inspiration, je voyage le long de la côte Est. Je suis célibataire, après plusieurs années d'une relation compliquée.

Informations supplémentaires ici.
Je suis soulagé d'apprendre que les touristes se sont plutôt rares ici. Avec un peu de chance, ma présence sera donc passée complètement inaperçue. Et les voilà maintenant très loin. Très certainement, ils sont déjà en route pour une ville beaucoup plus touristique.

Je roule des yeux au manège entre Emily et Charly. Ce dernier a l'air particulièrement décidé à nous séparer. Ou peut-être s'inquiète-t-il pour elle ?
En tout cas, ça a l'air de fonctionner. Et je ne peux m'empêcher de lui en vouloir lorsqu'Emily fini par céder.

"– Bonne nuit, Emily !" je lui lance pourtant lorsqu'elle annonce prendre congés. "J'ai hâte de vous croiser à nouveau, une prochaine fois."

J'ai l'air maladroit et j'en suis conscient. Et je perds mes mots. Mais elle a cet effet sur moi.

Je me tourne à nouveau vers Charly, et me demande une instant s'il a été témoins de ma brève rencontre avec les touristes, tout à l'heure. Après tout, le port n'est pas bien grand…

Et il ne semble pas me reconnaître. Ou du moins, si c'est le cas il ne le montre pas.

"– Ils étaient bizarres ces touristes, non ?" je lui lance ensuite.

Il hausse les épaules. Pas bavard, le gars, quand Emily n'est pas là..

"Et vous connaissez Emily depuis longtemps, sinon ?"

"– Depuis longtemps.", il m'apprend alors. "On était au lycée ensemble."

Et il n'est pas beaucoup plus loquace à ce sujet, et je décide de lâcher l'affaire.

Je le remercie lorsqu'il me tend finalement mon burger, et je ne tarde pas beaucoup plus. Je commence à avoir froid, et ce malgré ma veste chaude. Et je serai bien mieux à l'auberge pour manger ce repas. Cette dernière n'est qu'à cinq petite minutes de marche. Trois en marchant d'un pas rapide. J'ai calé mon burger sous ma veste, tout en priant pour que l'emballage autour ne tâche pas cette dernière.

Lorsque je pousse la porte de l'auberge, je soupire de soulagement. Il fait beaucoup plus chaud ici.

Je m'installe à une des tables de l'auberge, saluant la personne derrière le comptoir.
J'avais rapidement sympathisé avec la responsable, qui tenait à elle seule cet établissement.
Suzanne est de ces personnes un peu froide au premier abord, mais qui s'avèrent être incroyablement gentille et serviable pour peu que l'on prenne le temps de discuter un peu avec elle.

J'attaque avec appétit mon burger, et la remercie d'un signe de tête lorsqu'elle pose devant-moi le verre de bière que je lui ai demandé en arrivant.

"– Longue journée ?" me lance-t-elle alors que je termine mon repas. "Vous avez l'air épuisé."
"– Vous n'avez pas idée", je soupire. "Juste des ennuis que je pensais avoir laissé derrière-moi, mais qui ont décidé de me poursuivre."
"– Ah ça…", me répond-t-elle, "Ce n'est qu'en affrontant ses problèmes que ces derniers finissent vraiment par disparaître."

Elle me jette un regard compatissant, puis se lève pour accueillir un nouveau venu lorsque la porte de l'auberge s'ouvre.

Je ne m'attarde pas, et quitte la pièce sans attendre. Je me sens incroyablement fatigué. Et j'ai juste besoin de me retirer au calme.

Tandis que le grimpe à l'étage, quelques bribes de conversations me parviennent, et je comprends vite qu'un ou plusieurs autres clients vont se rajouter à moi pour la nuit.

Bah, cela ne me regarde pas. Tant qu'ils ne font pas trop de bruits.
J'entends un moteur à l'extérieur, qui est vite étouffé lorsque je referme la porte de ma chambre derrière moi.

Epuisé par la journée étrange qui vient de s'écouler, je saute dans la douche, puis finis allongé en étoile de mer sur mon lit.

Je m'apprête à m'assoupir, et puis je me souviens soudainement du dessin que m'a donné Emily.
Je me relève en vitesse, et déroule enfin ce dernier, d'une main tremblante.

Il n'a heureusement pas été abîmé, et je ne peux m'empêcher d'émettre un souffle de surprise.
J'ai eu un bref aperçu de son talent lorsqu'elle a accepté de me montrer son carnet de croquis. Mais là…

C'est tout sauf une ébauche. Je me reconnais sans mal, avec ma chemise froissée, mon vieux jean et mes bottes usées. Mais elle a su capturer une expression que je ne m'attendais pas à voir sur mon visage.

J'ai l'air calme, détendu. Heureux, tout simplement. Jamais je n'ai vu cela, dans les séances photos que l'on m'a imposé.

Je reste là de longues minutes, n'arrivant pas à lâcher ce dessin du regard.

Et je bascule à nouveau sur le lit, soupirant de bonheur, après avoir soigneusement rangé le dessin. J'ai envie de la revoir. C'est plus fort que moi. Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas ressenti cela, et je ne sais pas si tout cela est vraiment une bonne idée. C'est encore très récent, mais mon cœur bat plus vite lorsque je suis avec elle. Et pour l'heure, je n'arrive même pas à me soucier des problèmes que cela pourrait causer à l'avenir.


Arthécate
Messages : 1308
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Mar 31 Oct - 17:22

Emily Greene
J'ai 32 ans et je vis à Castine, Maine, USA. Dans la vie, je suis artiste peintre et je m'en sors moyennement. Je suis célibataire et je le vis plutôt bien.


Informations supplémentaires ici.


Note à moi-même, lançais-je à Nix lorsque je franchis la porte. Sortir mon manteau du placard.

Il ne faisait guère plus chaud à l'intérieur… C'est le soucis avec les vieilles maisons en bois. Je ne pouvais pas encore allumer mon poêle puisque le ramoneur n'était pas encore passé… Alors je me contentais de m'enrouler dans la vieille couverture en patchwork de ma grand-mère. Je mangeais sur mon canapé sans prendre la peine de réchauffer mon repas que je dévorais donc froid. Ce dernier achevé, je jetais le tout dans la poubelle avant de remplir la gamelle de Nix…

Avant d'aller me coucher, je pris une douche dans l'espoir, sans doute illusoire, de me réchauffer. Je laissais mes pensées errer à leur guise sans jamais chercher à les retenir… Depuis quelques jours, elles s'attardaient un peu plus sur le sourire de Tom… Sur les traits de son visage, sur son regard. Je me surprenais, de plus en plus, à sourire en pensant à lui… Des pensées de plus en plus récurrentes d'ailleurs.

Je ne savais pas vraiment ce que cela signifiait. Sans doute étais-je intriguée par ce jeune homme malchanceux à la voix mélodieuse. Oui, cela ne pouvait être que ça, de la curiosité. Rien de plus… Mais pourquoi affirmait-il avoir hâte de me recroiser ? Pourquoi est-ce que cela me faisait plaisir ?

Ce soir-là, j'eu bien du mal à trouver le sommeil… Entre le froid et toutes mes pensées parasites, mon esprit ne semblait pas vouloir trouver le repos. Je me demandais s'il avait pu voir mon dessin… Et comment l'avait-il trouvé ? Je dessinais rarement les gens parce que je craignais que la vision que je représentais leur déplaise… Ou les vexe carrément… Comme la fois où Amanda avait insisté pour que je lui peigne son portrait. C'était juste après sa séparation… Elle avait une telle tristesse dans le regard que je ne voyais plus qu'elle… Je ne pouvais faire autrement que de la représenter. Ce tableau reposait au fond de son placard… La galeriste ne supportait tout simplement pas de le regarder.

Ce n'était pas la même chose pour Tom… Je l'avais senti apaisé et c'était précisément ce que je cherchais à représenter… Mais je me demandais ce qu'il ferait de cette esquisse ? Allait-il la cacher quelque part lui aussi ?

Le lendemain, c'était jour de marché. Le centre ville était rempli de stands en tout genre… J'adorais me promener au milieu des producteurs et des artisans… Nix détestait en revanche. Il n'aimait pas plus la foule que moi mais si je pouvais compter sur ma curiosité pour apaiser ma gêne, mon chien préférait clairement rester en retrait. Ce genre de petite manifestation ne se déroulait qu'une seule fois par mois. Castine était bien trop petite pour attirer tout ce petit monde plus régulièrement. Alors, forcément… La place était bondée en cette belle matinée. J'en profitais pour m'acheter une écharpe ainsi que des mitaines pour pouvoir peindre en extérieur, même en hiver.

Une fois pleinement satisfaite, je quittais le marché pour errer encore un peu… Quelque part, j'espérais pouvoir de nouveau croiser la route de Tom… Cette pensée m'arracha un nouveau sourire que je trouvais plutôt niais… Je dû résister à l'envie de me gifler pour le faire disparaître. Les gens du coin me trouvaient déjà bien assez bizarre comme ça.




Elwin
Messages : 343
Date d'inscription : 02/01/2023
Crédits : (Avatar : Photo de David Tennant, bricolée par moi)

Univers fétiche : Fantasy/Réel/ou autre
Préférence de jeu : Homme
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t5482-hello-tout-le-monde-presentation-d-elwin
Elwin
Mer 1 Nov - 23:09

Tom Alskell
J'ai 37 ans. J'ai grandi à Sacramento, en Californie. Je suis le chanteur du groupe Halo N Back, le groupe de pop le plus en vue du moment. Lassé de la célébrité, et en manque d'inspiration, je voyage le long de la côte Est. Je suis célibataire, après plusieurs années d'une relation compliquée.

Informations supplémentaires ici.
Lorsque je me lève le lendemain matin, j'ai étonnamment bien dormi. Surtout en considérant les évènements de la veille.
Lorsque je me regarde dans le miroir de l'auberge, j'ai l'air particulièrement reposé. Et mes cernes ont presque complètement disparu. Je ne sais pas si c'est l'effet Emily, ou si le climat de Castine me va particulièrement bien au teint. Mais en tout cas, c'est efficace.

Je suis surpris de l'agitation qui règne en ville quand je sors de l'auberge, et j'apprends vite qu'il s'agit tout simplement du marché mensuel.
J'en déduis que les clients de cette nuit à l'auberge n'étaient autre que des visiteurs venus spécialement pour l'occasion.

Je me plais à déambuler entre les différents étales. J'ai une fois de plus l'impression géniale de passer parfaitement inaperçu.
Soit les gens n'ont jamais entendu parler de moi, soit ils ne pensent tout simplement pas me croiser ici.

En tout cas, cette sensation est grisante.

Et pourtant, quelque chose manque. Je ne peux m'empêcher de cherche Emily dans la foule, sans pour autant réussir à la localiser. Mais il est difficile de trouver quelqu'un dans une telle foule.

Je repère machinalement un marchand d'électronique en tout genre, et notamment quelques CDs et DVDs. Je vois mon visage sur l'un d'eux, et je m'éloigne aussitôt de cet étale.

Un peu plus loin, j'arrive à trouver une veste suffisamment chaude pour supporter la baisse des températures. Et je ne réfléchis pas bien longtemps avant de l'acheter.

Je tombe même sur quelques petites pièces d'artisanat à amener à ma mère la prochaine fois que je la verrai. Cela lui fera sûrement plaisir.

J'hésite à acheter quelques cartes postales, à envoyer aux membres de mon groupe ou à des amis. Le message sera-t-il apprécié ?
Je me décide finalement sur des cartes au design suffisamment vague pour que personne ne soit au courant de ma localisation exacte. Et je verrai ce que j'en ferai. Au pire, même si je ne les envoie pas, cela me fera des souvenirs.

Quand je quitte le marché, après quelques provisions pour la journée, je fais une brève halte à l'auberge pour déposer mes trouvailles. Et je tombe sur deux hommes d'une quarantaine d'années, en train de discuter avec Suzanne, postés devant un tableau que j'ai plusieurs fois admiré en passant.

Un paysage qui pourrait être tiré d'un rêve, et qui me donne envie de composer.

"- ...Réalisé par une artiste locale", je perçois en passant.

Et je note cette information dans mon esprit.
Reste à savoir qui est l'artiste en question.
Je poserai la question à Suzanne à l'occasion.
Le style me fait penser aux croquis d'Emily. Mais elle ne m'a pas parlé de peinture.

Je décide de ne pas m'attarder pour le moment.
J'attrape ma guitare, mon carnet, et mon sac à dos avec de quoi réaliser un pic-nique, puis je pars à nouveau à l'aventure.

Je décide cette fois de prendre la direction du phare de Dyce Head, dont Suzanne m'a vanté la tranquillité.
Je me sens d'humeur à faire la petite demi-heure de marche qui constitue cette promenade, avec comme objectif de m'installer pour composer.

Marchant d'un pas rapide, je ne peux m'empêcher de jeter un coup d’œil aux alentours tous les cinq minutes, juste pour voir si Emily se trouve dans les environs.

C'est plus fort que moi, j'ai envie de la revoir.
Et tant pis si Charly continue de me jeter des regards noirs. Je lui souris en passant malgré tout. J'ignore ce qu'il y a entre Emily et lui, mais cela ne m'empêchera pas de continuer à chercher la compagnie d'Emily.

Le port est animé, aujourd'hui, et je déduis rapidement que certains des visiteurs du marché sont venus par bateau.

Je détourne le regard quand certains d'entre eux me dévisagent plus que nécessaire, et je presse le pas.

Je jette juste un coup d’œil derrière-moi, simplement pour être certain de ne pas être suivi. Et je ne regarde évidemment pas où je mets les pieds.

Un jappement de surprise m'échappe lorsque je rentre violemment dans quelque chose... Ou plutôt dans quelqu'un. Je perds l'équilibre, et attire par réflexe la personne dans laquelle je suis rentrée.

Je bascule en arrière, et je me retrouve les fesses sur le sol, et la personne en question affalée contre moi.

Je tenais heureusement la housse de ma guitare à la main, et elle est suffisamment rembourrée pour se pas risquer d'abimer l'instrument en ne tombant pas de très haut.

Mais en ce qui concerne ma rencontre surprise...

"- Oh mon dieu, je suis sincèrement désolé ! Est-ce que ça va ?" je parviens à bafouiller.

Puis je réalise l'identité de l'individu.

"- Emily ! Je suis vraiment désolé. Je ne regardais vraiment pas où j'allais."

Je suis tout rouge, et je me confonds une fois de plus en excuses.
Et pour autant, je dois bien avouer que la tenir comme ça contre moi, dans mes bras, est une sensation pour le moins agréable.
Ma main gauche glisse dans son dos, de manière à lui éviter de basculer en arrière.
Et mon regard est attiré par les quelques tâches de rousseur présentes sur ses pommettes. Elle est vraiment très belle. Et je suis un parfait idiot.


Arthécate
Messages : 1308
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Jeu 2 Nov - 5:43

Emily Greene
J'ai 32 ans et je vis à Castine, Maine, USA. Dans la vie, je suis artiste peintre et je m'en sors moyennement. Je suis célibataire et je le vis plutôt bien.


Informations supplémentaires ici.


Le temps était plutôt agréable ce jour-là. L'on aurait même pu se croire au printemps tant le soleil se faisait chaleureux. C'est sans doute pour cela que tant de personnes s'étaient déplacées pour parcourir les différentes allées du marché. J'aimais cette ambiance chargée de ce calme enthousiasme qui avait le don de couvrir les visages d'un sourire radieux. Ils n'étaient pas pressés, au contraire… Le temps ne semblait pas leur manquer… Ils ne le perdaient pas non plus. Sans doute ne se rendaient-ils pas compte de tout ceci. La "normalité", "l'habituel" ne valait guère la peine d'être admirée, pour eux… Il s'agissait-là que de simples banalités après tout. Seuls le "différent" et "l'inattendu" méritent que l'on se retourne sur leur passage…

C'était ce que je me disais en les observant depuis le banc que je venais de m'attribuer en cachette. Évidemment, je le partageais volontiers avec Magda, une vieille dame sans âge qui adorait nourrir les pigeons, au grand désespoir de Monsieur le Maire. J'avais sortis mon carnet et commencé à dessiner quelques morceaux de cette scène, sans oublier Magda et ses pigeons.

Je restais là un petit moment avant de me dire qu'il serait grand-temps de rentrer… Je n'avais pas vu Tom et puis je ne pouvais pas me permettre de rester là trop longtemps non plus, pas si je devais exploiter ces croquis. Je finis donc par me lever en saluant la vieille dame qui me félicita pour ma "bonne mine". Je la remerciais juste avant de faire volte face et de m'élancer un peu trop vivement…

L'instant d'après, je fus violemment percutée avant de me retrouver pratiquement vautrée sur Tom que je dévisageais avec des yeux ronds. Je comprenais mieux l'expression "tomber sur quelqu'un". Mon coeur, probablement surprit par tout ça, se mit à battre rapidement… Ma gorge se serra aussitôt, m'empêchant presque de déglutir et surtout de parler normalement. Le "salut" que je prononçais à ce moment-là était si étouffé qu'il me parut grotesque.

Ça va… Je suis juste affreusement gênée, parvins-je tout de même à articuler.

J'aurais pu lui demander de me relâcher, mais je n'en fis rien… A vrai dire, je n'avais même strictement rien contre le fait de rester là encore un instant… Ses yeux étaient vraiment extraordinaires vu d'aussi près. Je finis néanmoins par me reprendre, suffisamment pour retrouver un semblant de politesse et surtout de retenue… Au bout d'un temps qui devait lui semblait interminable, je me redressais, l'air gêné.

Vous étiez attendu, peut-être ? Vous sembliez pressé ? lui demandais-je plus pour trouver quelque chose à dire que par réelle curiosité.


Elwin
Messages : 343
Date d'inscription : 02/01/2023
Crédits : (Avatar : Photo de David Tennant, bricolée par moi)

Univers fétiche : Fantasy/Réel/ou autre
Préférence de jeu : Homme
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t5482-hello-tout-le-monde-presentation-d-elwin
Elwin
Jeu 2 Nov - 15:17

Tom Alskell
J'ai 37 ans. J'ai grandi à Sacramento, en Californie. Je suis le chanteur du groupe Halo N Back, le groupe de pop le plus en vue du moment. Lassé de la célébrité, et en manque d'inspiration, je voyage le long de la côte Est. Je suis célibataire, après plusieurs années d'une relation compliquée.

Informations supplémentaires ici.
"– Ça va… Je suis juste affreusement gênée" Emily articule d'un air parfaitement adorable.

J'ai envie de lui dire qu'il est inutile d'être gênée. Et qu'au contraire c'est un vrai plaisir de l'avoir ainsi sur mes genoux. Mais je risque de passer pour un horrible pervers, et je préfère donc sagement me taire.

"- Je crois que c'est principalement de ma faute", je bafouille à la place.

Et je note d'ailleurs qu'en premier lieu elle ne bouge pas, et reste simplement là, dans mes bras.
La sensation est bien trop agréable. Et je suis affreusement déçu lorsqu'elle se redresse finalement.

"– Vous étiez attendu, peut-être ? Vous sembliez pressé ?"

"-Heu..."

J'ai un peu de mal à rassembler mes idées. Il y a quelques secondes, je n'avais jamais été aussi proche d'elle...

Et puis...

Comment lui dire que je vérifiais tout simplement si je n'étais pas suivi ? Je crois que la célébrité a le don de me rendre complètement parano. Et c'est mauvais pour la santé.
Quoique... Se retrouver assis à même le sol avec une très jolie femme dans les bras devrait être recommandé par tous les médecins du monde.

Je me relève tant bien que mal, tout en grimaçant à la douleur que me renvoie mon dos. Ce n'est vraiment pas beau de vieillir.

"- A vrai dire, j'avais surtout hâte de m'éloigner de la foule", je lui réponds après un temps d'hésitation.

Puis je note le carnet de croquis sur le sol à côté de moi.

Je me penche pour l'attraper et je lui tends aussitôt.

"- Je crois que c'est à vous."

Je me penche ensuite pour rattraper ma guitare, et j'ajuste à nouveau sur mes épaules mon sac à dos avec mes provisions.

"- J'envisageais un pique-nique vers Dyce Head. J'ai tout plein de choses avec moi. Du pain, du fromage, des tomates, du beurre de cacahuète, et même de la salade. Sans oublier un peu de viande séchée. Et quelques chips de légumes aussi."

Je cite tout mon inventaire, comme si j'avais besoin de l'impressionner avec tout ça. Mais à vrai dire, c'est probablement tout le contraire. Je sais que je n'ai rien d'un fin gourmet. Mais c'est ce qui arrive quand on passe autant de temps sur la route. On finit par se nourrir avec ce qu'on trouve à portée de main. Et en général, ce n'est jamais des mets très raffinés.

"- Ça vous tente ?" je lance ensuite d'un air que j'espère nonchalant mais qui en vérité ne masque sûrement pas très bien à quel point j'ai envie qu'elle dise oui.

"- Enfin, ma compagnie ne vous dérange pas, bien sûr", j'ajoute aussitôt. "Ou si vous n'avez rien d'autre de prévu. Je ne voudrais pas me mettre en travers de votre processus créatif, ou de quoi que ce soit d'autre."

Puis mon visage s'illumine un peu plus.

"- Au fait, merci pour le dessin d'hier soir. Il est vraiment magnifique ! Vous avez du talent, Emily. Vous êtes incroyablement douée. Ça m'a beaucoup touché. Et je le garderai précieusement."


Arthécate
Messages : 1308
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Jeu 2 Nov - 17:29

Emily Greene
J'ai 32 ans et je vis à Castine, Maine, USA. Dans la vie, je suis artiste peintre et je m'en sors moyennement. Je suis célibataire et je le vis plutôt bien.


Informations supplémentaires ici.


A vrai dire, j'avais surtout hâte de m'éloigner de la foule, me dit-il d'un air hésitant.

Je ne pus m'empêcher de froncer les sourcils. Après tout, il semblait réellement pressé de quitter les lieux un peu comme s'il fuyait le monde. Peut-être détestait-il se retrouver au milieu de tant de personnes à la fois. C'était bien mon cas aussi. Je pouvais le tolérer un peu, mais je ne supportais pas les bains de foule.

Il ramassa mon carnet à dessin et me le tendit. Je le remerciais en souriant chaleureusement. Il m'expliqua ensuite qu'il comptait pique-niquer près du vieux phare.

C'est un bel endroit, vous devriez aimer, acquiesçais-je joyeusement avant de me figer tout bonnement lorsqu'il m'invita à se joindre à lui.

Pourquoi pensait-il que sa compagnie me dérangerait ? Je le trouvais plutôt apaisant, au contraire. Certes, je ne me voyais pas l'avouer à voix haute, mais cela ne m'empêchait pas de le penser.

Je n'ai… Rien de prévu, rétorquais-je. Et puis, je venais de terminer ici.

Je ne pouvais pas mettre ce dessin en peinture dans l'immédiat…Pas sans la bonne musique. Il me fallait quelque chose de chaleureux mais aussi empreint d'une certaine nostalgie… Je n'avais rien à la maison qui m'évoquait ces émotions. Il me faudrait donc attendre encore un peu…

Au fait, merci pour le dessin d'hier soir. Il est vraiment magnifique ! Vous avez du talent, Emily. Vous êtes incroyablement douée. Ça m'a beaucoup touché. Et je le garderai précieusement.
Et bien… Je suis ravie qu'il vous plaise, répondis-je en rougissant légèrement. Le modèle était assez plaisant à représenter.

J'avais dis cela avec un naturel qui me déconcertait moi-même. Je détournais le regard dans l'espoir qu'il n'y fasse guère attention.

Dyce Head, donc… C'est par là, dis-je en prenant la direction que je venais d'indiquer.

Il faisait beau, mais il y avait une certaine humidité dans l'air ce qui indiquait une venue prochaine de la pluie. Pour l'heure, je n'y prêtais guère attention, sans doute ne resterions pas suffisamment longtemps sur place pour avoir à affronter le moindre déluge.

Quelques promeneurs longeaient la petite falaise, mais ils n'étaient pas suffisamment nombreux pour nous gêner. Le phare en lui-même ne représentait pas vraiment d'intérêt. Il se trouvait loin de l'eau, trop loin même pour réellement assurer la fonction pour laquelle il avait été conçu. Néanmoins, il ouvrait l'accès à un petit chemin qui menait jusqu'à une zone rocailleuse faisant face aux multiples îles qui entouraient la côte.

Que vous a dit Barry, à propos des réparations de votre véhicule ? lui demandais-je alors. Je suppose que l'on vous attend chez vous …




Elwin
Messages : 343
Date d'inscription : 02/01/2023
Crédits : (Avatar : Photo de David Tennant, bricolée par moi)

Univers fétiche : Fantasy/Réel/ou autre
Préférence de jeu : Homme
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t5482-hello-tout-le-monde-presentation-d-elwin
Elwin
Ven 3 Nov - 11:53

Tom Alskell
J'ai 37 ans. J'ai grandi à Sacramento, en Californie. Je suis le chanteur du groupe Halo N Back, le groupe de pop le plus en vue du moment. Lassé de la célébrité, et en manque d'inspiration, je voyage le long de la côte Est. Je suis célibataire, après plusieurs années d'une relation compliquée.

Informations supplémentaires ici.
"- Le modèle était assez plaisant à représenter."

Je ne peux m'empêcher de sourire à cette remarque. Venant de qui que ce soit d'autre, j'aurais aussitôt pris cela comme une tentative de flirt. Mais, je n'ose cette fois pas tirer de conclusion hâtive.

"- Tout comme la dessinatrice", je rétorque avant de me rendre compte que ma phrase ne veut pas dire grand chose.

Et j'essaie aussitôt de rattraper tant bien que mal cette maladresse.

"- Enfin, ce que je veux dire, c'est que vous êtes aussi très plaisante à regarder."

Et je m'enfonce. Que quelqu'un me donne une pelle, juste histoire que je puisse creuser ma propre tombe.

Je sais que je suis tout rouge, une fois de plus. J'ai encore une fois l'impression d'être un adolescent maladroit. Mais je crois que je dois me résigner à cet effet particulier qu'Emily a sur moi.

"– Dyce Head, donc… C'est par là."

Et c'est là que je réalise qu'elle a accepté ma proposition de pique-nique. Je la suis avec un sourire un peu idiot plaqué sur les lèvres.

Je me sens bien ici, avec cette air marin qui emplie mes poumons, bien différent de la pollution de Los Angeles.

"– Que vous a dit Barry, à propos des réparations de votre véhicule ?  Je suppose que l'on vous attend chez vous …"

Je suis passé voir Barry dans la matinée, mais le statut de ma réparation n'a pas changé depuis la dernière fois. Et au fond de moi, je ne peux qu'apprécier pleinement ce sursis.

"– Il attend de recevoir les pièces, sans réussir à me donner de date précise. Et à vrai dire, je ne suis pas pressé de repartir. Mon travail m'attend, certes. Mais je suis censé être en vacances encore quelques temps. Et à part quelques collègues et amis, personne d'autres n'attend désespérément mon retour".

Mon ex m'aurait longuement sermonné vis à vis de mon retard. Mais cela fait déjà un moment que nous n'avons pas échangé le moindre message.

J'ai brièvement allumé mon téléphone ce matin, juste assez longtemps pour recevoir des sms de plus en plus agacés de Jake. Ce dernier menace de venir me chercher par la peau des fesses dès qu'il aura trouvé où je me cache.
Je lui ai répondu de me laisser du temps, et qu'ils n'avaient qu'à se débrouiller sans moi pour le concert à Las Vegas. Mais je sais d'ors et déjà que des remontrances m'attendront de pieds ferme à Los Angeles.

"– Mon patron ne sera pas très content si je rentre plus tard que prévu", j'ajoute juste après. "Mais pour l'instant, je m'en moque un peu. J'ai envie de profiter du temps que j'ai ici. Et du temps que je passe avec vous."

Mon regard se perd un instant en direction de l'océan, avant de revenir se poser sur le visage d'Emily.
Le vent qui souffle le long de la côte l'a quelque peu décoiffé, avec notamment des mèches de cheveux qui sont venus se perdre sur son visage.
Je ne résiste pas à l'envie de remettre l'une d'elle juste derrière son oreille.


Arthécate
Messages : 1308
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Ven 3 Nov - 14:15

Emily Greene
J'ai 32 ans et je vis à Castine, Maine, USA. Dans la vie, je suis artiste peintre et je m'en sors moyennement. Je suis célibataire et je le vis plutôt bien.


Informations supplémentaires ici.


Enfin, ce que je veux dire, c'est que vous êtes aussi très plaisante à regarder, ajouta-t-il avant de se mettre brusquement à rougir.

Avant cela, je pensais bien naïvement que seuls les femmes et les enfants pouvaient voir leurs joues se teinter ainsi. Visiblement, je me trompais. Néanmoins, je dois bien avouer que cette vision était fort amusante. Je le trouvais plutôt attendrissant…

Je restais silencieuse jusqu'à ce que nous parvînmes à destination. Il ne s'agissait pourtant pas de l'un de ces silences gênant provenant de deux personnes qui ne savaient que dire… Enfin, pour ma part … J'appréciais simplement ce calme que je trouvais particulièrement reposant.

Arrivés sur la côte, je l'interrogeais sur l'état de sa voiture… Curieuse de savoir combien de temps il comptait encore rester par ici. Il m'apprit alors que le mécanicien attendait encore pour recevoir les pièces qu'il avait dû commander. J'imaginais que le fait de se retrouver coincé ici pouvait être frustrant pour lui, mais apparemment, il semblait plutôt soulagé de pouvoir rester…

Mais pour l'instant, je m'en moque un peu. J'ai envie de profiter du temps que j'ai ici. Et du temps que je passe avec vous, me dit-il sur un ton que je trouvais plutôt intrigant.
Avec moi ? répétais-je un peu surprise tandis qu'il vint dégager mon visage d'une mèche de cheveux portée par le vent.

Je voulus le remercier… Mais j'en fus étrangement incapable. Je détournais simplement le regard parce que le sien était… difficilement soutenable. Ne sachant que faire, je me décidais finalement à m'asseoir sur un rocher.

Vous n'êtes donc pas… En couple ? l'interrogeais-je au bout de quelques secondes de silence. Je ne savais strictement rien de sa vie mais l'on me bassinait sans cesse sur l'étrangeté du célibat passé la trentaine… Alors, forcément… J'étais curieuse…



Elwin
Messages : 343
Date d'inscription : 02/01/2023
Crédits : (Avatar : Photo de David Tennant, bricolée par moi)

Univers fétiche : Fantasy/Réel/ou autre
Préférence de jeu : Homme
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t5482-hello-tout-le-monde-presentation-d-elwin
Elwin
Ven 3 Nov - 15:29

Tom Alskell
J'ai 37 ans. J'ai grandi à Sacramento, en Californie. Je suis le chanteur du groupe Halo N Back, le groupe de pop le plus en vue du moment. Lassé de la célébrité, et en manque d'inspiration, je voyage le long de la côte Est. Je suis célibataire, après plusieurs années d'une relation compliquée.

Informations supplémentaires ici.
"– Avec moi ?" Emily répète suite à ma tirade. Et je lui souris aussitôt.

Elle ne donne pas l'impression d'être complètement opposée à ma compagnie. Mais elle reste pour autant silencieuse lorsque je lui remets une mèche de cheveux derrière l'oreille.
Ai-je été trop loin ?

Je ne tarde pas à la rejoindre lorsqu'elle va s'asseoir sur un rocher, et je m'installe à mon tour sur un autre à proximité.

Cet endroit est vraiment magnifique. Sauvage, isolé. Nous sommes absolument seuls sur la plage. Je sais que c'est un lieu dans lequel je reviendrai.

Je suis surpris lorsque, au bout de plusieurs secondes de silence, Emily me demande si je suis en couple.

Et je m'empresse de secoue la tête tout en continuant de contempler l'horizon.

"– Non ! Ma dernière relation ne s'est pas terminée de la meilleure des manières. Nous sommes restés ensemble des années, pour finalement nous rendre compte que nous n'étions pas fait pour vivre ensemble."

J'ai rencontré Helena il y a une dizaine d'années, à un gala de charité auquel mon groupe et moi avions été conviés. A l'époque, elle était l'une des mannequins les plus en vue du moment, et j'avais même été particulièrement surpris qu'elle daigne vouloir m'accorder un peu d'intérêt.
Au début très légère et décousue, notre relation était devenue plus sérieuse lorsqu'elle avait quitté les tapis rouges il y a environ 5 ans, pour se concentrer sur une carrière de styliste.
Et puis les choses ont changé. Elle parcourait le monde, et moi aussi, mais jamais plus dans les mêmes fuseaux horaires. Si au début cela ne nous avait pas dérangé tant que cela, cette distance s'était faite plus dure à supporter au fil des années.
Je rencontrais beaucoup de monde, et elle aussi. Et la presse à scandales n'arrangeait rien, en colportant de fausses rumeurs d’infidélité.
Notre dernière dispute - la dernière d'une très longue série - où elle m'a une fois de plus accusé de ne penser qu'à ma petite personne, a sonné le glas de notre couple.
La presse ne s'est d'ailleurs pas fait prier pour relayer tous les détails de notre séparation, bien entendu.

"– Donc non", je termine d'une voix calme en posant à nouveau mon regard sur le visage d'Emily. "Je ne suis plus en couple. A vrai dire, ce voyage était aussi l'occasion pour moi d'oublier ma rupture, même si elle date d'il y a déjà quelques mois. J'avais besoin de m'éloigner, et de me centrer à nouveau sur moi pour pouvoir aller de l'avant. C'est chose faite."

Je souris avec nostalgie. Toute cette histoire est derrière moi, désormais. Il y a eu des hauts et des bas, mais je fais de mon mieux pour garder en moi uniquement le positif.

"– Je peux vous retourner la question", je déclare ensuite. "J'ai cru comprendre vous viviez seule. Une jolie jeune femme comme vous est donc célibataire ? A moins que Charly et vous..."

Je laisse ma phrase en suspens, en haussant un sourcil. Je ne sais pas trop comment formuler cela sans la gêner et sans émettre la moindre hypothèse qui pourrait s'avérer fausse.


Contenu sponsorisé
Inspire-moi {+18}
Page 4 sur 62
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 33 ... 62  Suivant
Sujets similaires
-
» (m/f) inspiré de l'univers Psi Changeling (en cours)
» D'habitude je suis inspiré pour les titres mais là, non.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: