Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» Death upon us [ Ft. Pyramid Rouge]
Inspire-moi {+18} - Page 3 EmptyHier à 23:01 par Pyramid Rouge

» Madness or reality ?
Inspire-moi {+18} - Page 3 EmptyHier à 22:02 par Senara

» il est bizarre ce sol il est palpable
Inspire-moi {+18} - Page 3 EmptyHier à 20:01 par Ananas

» Le vent nous portera...
Inspire-moi {+18} - Page 3 EmptyHier à 19:30 par Dreamcatcher

» PRÉSENTATION ¬ quand c'est fini, c'est par ici
Inspire-moi {+18} - Page 3 EmptyHier à 19:25 par Lord Xan

» Saut de l’ange - Cheryl & Nemo
Inspire-moi {+18} - Page 3 EmptyHier à 18:02 par Nemo

» On s'immerge dans la musique, comme dans un rêve mélodieux, pour s'évader d'une réalité assourdissante [Feat Houmous]
Inspire-moi {+18} - Page 3 EmptyHier à 17:57 par Houmous

» De pluie et de sang • Dinamite
Inspire-moi {+18} - Page 3 EmptyHier à 17:04 par Dinamite

» Les enfants de la lune. [PV Lulu] +18
Inspire-moi {+18} - Page 3 EmptyHier à 16:19 par Ezvana

Le Deal du moment : -36%
Karcher SC2 Upright Easyfix – Balai Nettoyeur ...
Voir le deal
89.99 €

LE TEMPS D'UN RP

Inspire-moi {+18}

Arthécate
Messages : 1308
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Lun 30 Oct - 12:00

Emily Greene
J'ai 32 ans et je vis à Castine, Maine, USA. Dans la vie, je suis artiste peintre et je m'en sors moyennement. Je suis célibataire et je le vis plutôt bien.


Informations supplémentaires ici.


Lorsque je rentrais chez moi, ce soir-là, Amanda m'attendait devant la maison. Adossée à sa voiture, la clope au bec. Je me doutais bien qu'elle ne pourrait pas patienter une minute de plus pour avoir ses toiles… et elle devait déjà attendre depuis longtemps, si je devais me baser à la pile de mégots qui jonchaient le sol autour d'elle.

Et bien… C'est pas trop tôt ? Puis-je savoir où tu étais ? Pas chez moi en tout cas… Et ton téléphone ?
Ça fait beaucoup de questions ça… soupirais-je en sortant la clé de mon atelier de ma poche. Je n'ai, techniquement, pas à te répondre… Quant à mon téléphone, il doit être posé dans ma cuisine…
En gros, tu as fait la morte.

Je pris le chemin de l'ancienne grange, sans vraiment prendre la peine de l'observer. Je n'aimais pas particulièrement la manière qu'elle avait toujours de s'adresser à moi. Sans doute pensait-elle que je lui devais beaucoup… Ouais, beaucoup trop.

En tout cas, j'ai essayé.

J'ouvris la porte et allumai la lumière. La toile trônant encore et toujours sur mon chevalet restait désespérément vide et, pourtant, cela ne semblait pas la perturber plus que ça. Dans le fond de mon atelier, se trouvait une pile de toiles que je trouvais bien peu intéressantes. Elles représentaient des lieux divers et variés. Des endroits que j'ai pu visiter au cours de mes voyages… Des images qui, au fond, ne valaient guère mieux que des photos souvenirs que beaucoup prenaient durant leurs vacances… De cette pile inintéressante, j'en choisis trois… Trois paysages lumineux, certes jolis mais qui pour moi ne valaient pas plus que ces illustrations que l'on pouvait dans les magasins au rayon encadrement…

Parfait ! s'écria-t-elle, satisfaite.
T'es sérieuse là ? C'est de la merde, rétorquais-je, à la fois vexée et blasée.

Amanda avait plusieurs diplômes dans l'étude de l'art. On aurait donc pu croire que cette impressionnante formation aurait pu attiser son esprit critique… Ou au moins ses goûts artistiques. À croire que nous.

Tu rigoles ? Elles iraient très bien dans un salon ou même dans un bureau…
Depuis quand es-tu devenue décoratrice d'intérieur ? soufflais-je, les bras croisés.
Milly… Tout le monde ne peut pas être Monet ou Picasso…

Aoutch… Ça, ça faisait mal.

Embarque-les et barre-toi… Tu viens me gâcher la journée, grognais-je, agacée.
Je repasserai le mois prochain… Puisque tu ne te donnes même plus la peine de livrer toi-même tes toiles… Une vraie petite diva de la peinture…

J'étais si vexée que j'en claquais la porte de l'atelier… De la poussière tomba du toit… Merde… Je me sentais atrocement seule… J'allumais mon vieux poste à cassette pour y entrer celle qui portait le nom "rage".

Les notes colériques résonnèrent à travers la pièce tandis que je tirais mon tiroir à peinture… De l'acrylique rouge et noire vinrent alors entacher la toile vierge… Je ne cherchais pas à représenter quoique ce soit, seulement à laisser sortir le dégoût et la haine que je ressentais à ce moment-là. La toile qui prit doucement naissance, ne serait jolie dans aucune pièce. Elle ne pourrait jamais servir de décoration… À la place, elle irait rejoindre un autre tas de toiles. Celles qui reposaient dans le coin le plus sombre de mon atelier, à l'abri des regards et de la lumière… Face cachée.

Les deux jours qui suivirent, je les passais dans mon atelier… Le tableau avait été rangé et une autre toile vierge avait pris sa place sur le chevalet. Je restais donc encore et toujours devant la vision tangible de mon manque d'inspiration. Je lançais donc un regard à Nix, toujours couché dans son panier… Il semblait s'ennuyer…

Allez, ça va… J'ai compris.

Je me levais, attrapais mon carnet à croquis puis pris un chemin au hasard… Puis encore un autre. Sans vraiment réfléchir, mes pas me conduisirent vers la plage Wadsworth Cove. Le ciel d'automne lui donnait des allures un peu tristes… Comme si, quelque part, elle se cherchait une raison d'exister… À moins que cette sensation ne vienne en fait de moi et de mes propres émotions. Je marchais dans le sable, les yeux rivés sur Nix qui sautait dans les vagues. Ce chien adorait tant l'eau qu'il se fichait bien de la température plutôt fraîche de cette mi-saison.

Je le laissais donc batifoler avec la mer et décidais de m'asseoir pour mieux l'observer… Ou plutôt pour mieux le dessiner. Des croquis de Nix, j'en avais fait des centaines… Je connaissais si bien chacune de ses courbes que je pouvais aisément le dessiner sans avoir besoin de le regarder. Je laissais donc mon crayons glisser doucement sur la feuille, traits après traits, écoutant le bruit des vagues et la douce mélodie qui…

Quelle mélodie ? Je ne portais pas mon casque…

Je relevais soudainement les yeux pour en chercher l'origine. Une guitare et une voix qui me disait vaguement quelque chose… Je me levais donc, mon carnet dans la main pour me diriger vers un petit coin reculé de la plage. C'est là que je le vis… Tom. Mais lui ne me voyait pas… Il était pris par sa chanson. Je pris donc place non loin, là où je ne pouvais le gêner et ouvris mon carnet à une nouvelle page… Un nouveau dessin. Une nouvelle ébauche d'un futur tableau aux couleurs pastelles.

Je ne posais mon crayon que lorsqu'il cessa de chanter… Je me sentais un peu déçue alors :

Oh non… N'arrêtez pas, s'il vous plaît… lançais-je sans réfléchir.

Elwin
Messages : 343
Date d'inscription : 02/01/2023
Crédits : (Avatar : Photo de David Tennant, bricolée par moi)

Univers fétiche : Fantasy/Réel/ou autre
Préférence de jeu : Homme
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t5482-hello-tout-le-monde-presentation-d-elwin
Elwin
Lun 30 Oct - 14:29

Tom Alskell
J'ai 37 ans. J'ai grandi à Sacramento, en Californie. Je suis le chanteur du groupe Halo N Back, le groupe de pop le plus en vue du moment. Lassé de la célébrité, et en manque d'inspiration, je voyage le long de la côte Est. Je suis célibataire, après plusieurs années d'une relation compliquée.

Informations supplémentaires ici.
Mon regard est posé sur le large, et mes mains bougent sur les cordes, enchainant les accords et les harmonies. Une chanson qui date... Et qui pourtant me fait toujours vibrer de la même manière.

Quelques harmoniques naturelles, qui semblent comme résonner dans le va-et-vient des vagues qui viennent inlassablement laver la plage. Et puis ma voix se tait, laissant place au silence.

"– Oh non… N'arrêtez pas, s'il vous plaît…"

Je sursaute et je manque de lâcher ma guitare. Mais je la rattrape par réflexe et lui évite ainsi de rencontrer le sol d'un peu trop près.

"– Vous m'avez fait peur", je bafouille.
Ma voix flanche, et j'ai le cœur qui bat à cent à l'heure. Perdu dans mes pensées, je ne l'avait vraiment pas entendu arriver. Depuis combien de temps est-elle là à m'écouter ?

Je note la présence de Nix le chien, qui batifole un peu plus loin dans les vagues. Et mes yeux se posent sur ce carnet, qu'Emily tient sur ses genoux.

Était-elle en train de dessiner ?

Mais je ne m'attarde pas sur ce dernier. Pas pour le moment.

Je lui souris simplement, et mes doigts s'animent pour reprendre une autre chanson, dans le même style que la précédente. Celle-ci est nouvelle, et pas encore tout à fait aboutie.
Elle parle de s'évader, de quitter une vie bien rangée pour aller à la rencontre de l'inconnu. Elle parle de voyage, de nouvelles amitiés, et notamment d'une en particulier qui provoque des émotions inhabituelles au narrateur.

Je ferme les yeux, et me laisse porter par la mélodie, tandis que ma voix délivre les paroles d'un ton doux, juste assez fort pour que l'on puisse m'entendre au-dessus des notes.

Lorsque la chanson se termine, je chuchote presque les deux dernières phrases.

Lorsque je rouvre les yeux, je croise le regard d'Emily. Et je la salue d'une voix encore rauque.

"– Depuis combien de temps êtes-vous là ?"

Et puis...

"– Vous étiez en train de dessiner ? Est-ce que... Est-ce que je peux voir ?"

Il est possible qu'elle refuse. Et ce serait tout à fait son droit. Mais après tout, elle m'a surpris en pleine composition... Et je suis curieux de savoir si ce que je chantais a pu lui inspirer quelque chose.
Arthécate
Messages : 1308
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Lun 30 Oct - 14:50

Emily Greene
J'ai 32 ans et je vis à Castine, Maine, USA. Dans la vie, je suis artiste peintre et je m'en sors moyennement. Je suis célibataire et je le vis plutôt bien.


Informations supplémentaires ici.


– Vous m'avez fait peur, lâcha-t-il subitement sans vraiment s'offusquer.

Je craignais que ma présence ne le dérange. Qu'il prenne cela pour une vilaine intrusion dans son intimité… Mais non. Plutôt que de me gronder ou de seulement pester, Tom me sourit. J'aimais bien son sourire. Je le trouvais aussi doux et chaleureux que sa musique… Puis, finalement… Il se remit à jouer, gratifiant mes oreilles et mon esprit d'une nouvelle mélodie qui m'arracha un léger rictus attendri.

Je repris mon dessin, moi aussi y ajoutant quelques notes de chaleur pour l'heure dépourvu de la moindre couleur. Il ne s'agissait que de fragments… Des petits morceaux qui attendaient de se voir rassemblés, plus tard… Mais moi, je les voyais bien ces douces couleurs… Ces petits reflets. Ces rayons de lumière. Je ne sais pas pourquoi, mais je visualisais autant la mer que les falaises rougeoyantes de l'Arizona… Mon esprit s'évade et je le laisse faire… Je ne réfléchis pas vraiment, je n'en ai pas besoin.

Mais elle a aussi une fin, cette nouvelle chanson. C'est bien dommage…

Depuis combien de temps êtes-vous là ?
Je ne sais pas… rétorquais-je en haussant les épaules. Je n'avais pas pris mon téléphone et ne possèdais aucune montre. On accorde au temps beaucoup trop d'importance à mon goût… Et vous ?

Il désigna finalement mon carnet, me demandant s'il pouvait voir ce qui se trouvait à l'intérieur. Je me demandais bien pourquoi. Il n'y a jamais rien de bien intéressant dans ce genre de livret. Des bribes d'images, des exercices… Au fond, c'était un peu comme un carnet de notes d'écrivain. Sauf qu'au lieu de trouver quelques mots ou quelques phrases, on y voyait des fragments d'images, des esquisses…Des choses que l'on ne voudrait pas oublier et que l'on gardait pour plus tard.

Tenez, lui dis-je en lui tendant le fameux calepin.

Je dus néanmoins me redresser, je n'étais pas suffisamment proche de lui pour simplement lui donner. Et une fois debout, je le restais. Observant les lames continuer de glisser vers la plage.

Il n'y a rien de bien passionnant là-dedans, n'est-ce pas ? soufflais-je en souriant. Je suis certaine que vous vous attendiez à mieux.



Elwin
Messages : 343
Date d'inscription : 02/01/2023
Crédits : (Avatar : Photo de David Tennant, bricolée par moi)

Univers fétiche : Fantasy/Réel/ou autre
Préférence de jeu : Homme
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t5482-hello-tout-le-monde-presentation-d-elwin
Elwin
Lun 30 Oct - 15:29

Tom Alskell
J'ai 37 ans. J'ai grandi à Sacramento, en Californie. Je suis le chanteur du groupe Halo N Back, le groupe de pop le plus en vue du moment. Lassé de la célébrité, et en manque d'inspiration, je voyage le long de la côte Est. Je suis célibataire, après plusieurs années d'une relation compliquée.

Informations supplémentaires ici.
"– Je rallumerais bien mon téléphone pour vous donner une idée approximative du temps que j'ai passé ici, mais j'ai appris par mégarde qu'il y avait du réseau à certains endroits de Castine. Et je n'ai pas envie de tenter ma chance ici. Pas maintenant."

Mon ton est amer, et je souris plus pour moi-même. Je n'ai guère envie d'entendre à nouveau la voix de Jake. J'en ai assez qu'il me prenne pour un gamin que l'on peut mener à la baguette. Il est plus que temps de prendre mon indépendance.

Et je chasse vite cette idée de mon esprit. Ce n'est pas le moment de m'attarder sur cette rancœur pourtant tenace. Je n'ai pas vu Emily depuis plusieurs jours. Je la connais à peine, mais je dois admettre qu'elle m'a manqué.
Elle n'est pas le seul contact humain que j'ai eu depuis mon arrivée à Castine. Au contraire, les habitants ont été très accueillants. Mais il y a quelque chose de différent chez Emily. Comme si elle et moi étions capables de nous comprendre.

Je suis surpris lorsqu'elle se lève pour se diriger vers moi et me tendre son carnet.

Je pose ma guitare dans sa housse rigide. Elle m'est trop précieuse pour risquer qu'elle prenne l'eau. Puis j'attrape délicatement ce calepin.
Je jette un bref coup d'œil à l'attention d'Emily avant que mes doigts soulèvent délicatement la couverture pour jeter un œil aux premières pages.

Elle reste debout, le regard fixé sur les vagues qui viennent s'échouer sur la plage.
Et moi… Moi je suis silencieux, les yeux rivés sur ces croquis que je découvre un par un.
Il y en a beaucoup de Nix, et je souris aux différentes poses qui ont été représentées. Certaines donnent l'impression d'être sur le point de sauter en dehors de la page.

Et puis il y a ces ébauches de paysage, qui donnent l'impression d'être tout droit tirées d'un rêve. Il y a beaucoup de dessins à moitié terminés. Et il est évident que ce carnet lui sert à dessiner tout et rien, en fonction de ce qui lui vient à l'esprit. Un peu comme celui dans lequel je note mes idées de chansons.

Le dernier croquis est celui qui me surprends le plus. Oh certes, ce n'est qu'un paysage qui aurait pu passer complètement inaperçu. Mais le simple fait de savoir que c'est celui-ci sur lequel travaillait Emily tandis que je chantais…

Mes mains tremblent presque, de peur d'abîmer ce qui se trouvent sous mes doigts.

"– Il n'y a rien de bien passionnant là-dedans, n'est-ce pas ? Je suis certaine que vous vous attendiez à mieux."
"– Vous êtes douée !" je m'exclame au même moment.

Et je ris avec gêne. Nous avons parlé au même moment, comme si ce silence s'était trop longtemps éternisé.

"– Vous êtes incroyablement douée", je répète. "Et je ne dis pas ça juste pour vous faire plaisir. Est-ce que… Est-ce que vous en avez d'autres comme celui-là ? Des dessins plus aboutis ? "


Arthécate
Messages : 1308
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Lun 30 Oct - 15:52

Emily Greene
J'ai 32 ans et je vis à Castine, Maine, USA. Dans la vie, je suis artiste peintre et je m'en sors moyennement. Je suis célibataire et je le vis plutôt bien.


Informations supplémentaires ici.


Je ne lui demandais pas pourquoi il s'entêtait à prendre son téléphone avec lui s'il ne voulait pas être contacté. Je ne lui demandais pas non plus ce qu'il essayait de fuir… Rien de tout cela ne me regardait finalement.

Je n'ai pas besoin de connaître la réponse, rassurez-vous, dis-je en souriant à pleine dents.

Je le laissais observer mes dessins sans le regarder. Je n'aimais pas vraiment découvrir ce genre de scène… Le regard d'une personne porté sur mon travail, enfin… Sur ce genre de travail. Mes croquis n'étaient pas faits pour être vus par nul autre que moi. Ils n'étaient pas travaillés, pas affûtés non plus. Son commentaire me surprit grandement… Assez pour me faire froncer les sourcils.

J'en ai, oui… Enfin…Non, je n'en ai pas, rétorquais-je, gênée, consciente que ma réponse alambiquée avait de quoi le surprendre . Disons que j'en ai fait plusieurs, mais que je ne les ai plus en ma possession.

J'aimais mieux ne pas évoquer les toiles que je considérais comme ratées ou celles appartenant à la face cachée d'Emily Greene. Les premières manquaient cruellement d'intérêt, les secondes se contentaient d'exprimer une émotion intense mais refoulée. Les unes comme les autres ne méritaient pas vraiment que l'on leur accorde la moindre importance. Et puis… Je ne voulais pas non plus lui dire quelle activité me permettait de vivre. J'attendais toujours qu'il le devine de lui-même.

Mais si vous voulez un dessin plus abouti, je peux toujours vous en faire un… lâchais-je en tendant la main pour récupérer le carnet. La seule condition, c'est que vous jouiez encore un peu… J'aime vous écouter. Vous avez une voix apaisante et vos mélodies me parlent… Et puis, il me faut un modèle à dessiner…

Mon sourire devait en dire long sur mes intentions… Je voulais le dessiner lui, là sur cette plage, sa guitare en main.







Elwin
Messages : 343
Date d'inscription : 02/01/2023
Crédits : (Avatar : Photo de David Tennant, bricolée par moi)

Univers fétiche : Fantasy/Réel/ou autre
Préférence de jeu : Homme
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t5482-hello-tout-le-monde-presentation-d-elwin
Elwin
Lun 30 Oct - 17:23

Tom Alskell
J'ai 37 ans. J'ai grandi à Sacramento, en Californie. Je suis le chanteur du groupe Halo N Back, le groupe de pop le plus en vue du moment. Lassé de la célébrité, et en manque d'inspiration, je voyage le long de la côte Est. Je suis célibataire, après plusieurs années d'une relation compliquée.

Informations supplémentaires ici.
"– Ca a l'air affreusement compliqué votre histoire", je la taquine.

Mais je ne cherche pas nécessairement à en savoir plus. Plus je passe du temps avec elle, et plus j'ai de questions à lui poser. Sans nécessairement être en mesure d'y répondre.

La proposition qui suit me prend au dépourvu.

"– Un modèle ?" je répète bêtement. "Moi, vous voulez dire ?".

"– Je peux garder mes vêtements, au moins ?" je plaisante ensuite.

Je sais bien que j'ai eu quelques séances photo où il m'avait été demandé de finir en sous-vêtements. Soi-disant que ça faisait Rock'n roll, d'après Jake. Mais ces dernières m'avaient laissé un souvenir assez amer. Un mélange de gêne, de froid, et l'impression générale d'avoir été une fois de plus une bête de foire.

J'essaie de prendre une position détendue, tout en attrapant à nouveau ma guitare. Le genre de pose que j'ai dû exécuter un nombre incalculable de fois. Que ce soit pour une pochette d'album, ou une simple série de photos pour un magazine.
Je sais comment placer un sourire digne du parfait artiste sûr de soi.
Mais je ne suis pas certain que c'est ce qu'Emily cherche à cet instant.

Je gratte distraitement quelques arpèges, m'attendant déjà à un commentaire sur la manière dont je me tiens.

Personne ne m'a jamais dessiné. Du moins, pas comme ça. Pas devant moi.

"– Mais ok, je vais jouer pour vous. Une sorte de concert privé, ça me plait."

Je lui jette un sourire charmeur tout en bidouillant un instant ma guitare pour l'accorder à nouveau. Puis je me lance dans un de nos airs les plus connus. En version acoustique, donc, bien différente de l'arrangement présent sur l'album en question.

L'après-midi tire vers sa fin, et tandis que je joue, je ne peux m'empêcher d'admirer les couleurs que prennent le ciel et la mer.

Emily n'avait pas menti, cet endroit est parfait pour les couchers de soleil.

J'enchaine plusieurs titres, empruntant certains à un répertoire un peu plus folk et indépendant, m'éloignant ainsi de ce qu'on me demande de jouer d'ordinaire.

Je me sens bien, ici sur cette plage. Et j'espère qu'il en est de même pour Emily.

Je ne peux m'empêcher de lui glisser des regards en coin. Elle a l'air affreusement concentrée sur son dessin. De temps à autre, nos regards se croisent, et je ne détourne pas le mien.
Elle est belle. Terriblement belle. Simplement là, sur cette plage, avec son carnet de croquis sur ses genoux et ses cheveux ébouriffés par le vent.
Ces derniers se parent d'ailleurs de couleurs orangées tandis que la lumière décroissante du soleil vient illuminer ces derniers.
Elle est incroyablement belle, et je me sens chanceux d'être ici.

J'espère simplement que je ne la mets pas mal à l'aise.

Arthécate
Messages : 1308
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Lun 30 Oct - 17:53

Emily Greene
J'ai 32 ans et je vis à Castine, Maine, USA. Dans la vie, je suis artiste peintre et je m'en sors moyennement. Je suis célibataire et je le vis plutôt bien.


Informations supplémentaires ici.


Je peux garder mes vêtements, au moins ? lâcha-t-il sur le ton de la plaisanterie.

Si j'avais été plus taquine, je lui aurais répondu que non. Qu'une œuvre, digne de ce nom, ne peut représenter que le naturel dans son plus simple appareil. Mais je ne le connaissais pas suffisamment pour me permettre ce genre de blague. Je me contentais donc de lui offrir un sourire en coin.

Tandis qu'il prenait place, je pris le temps d'affûter la mine de mon crayon… Je manquais d'éclater de rire en le voyant prendre une pause qui, selon moi, n'avait rien de bien naturel…

Ce n'est pas une photo, vous savez… Cela risque de prendre un peu de temps, mieux vaudrait que vous adoptiez une posture un peu plus confortable et naturelle… Contentez-vous de jouer comme vous le faisiez tout à l'heure...Il est même inutile de sourire.

Sincèrement amusée, je secouais lentement la tête avant de débuter mon dessin… J'utilisais des traits fins, délicats que je répétais à certains endroits pour donner une petite profondeur… Des nuances de gris pour illuminer son visage et la zone autour de sa guitare. Doucement, le dessin prenait forme. Je ne lui demandais pas de cesser de bouger. Les traits de son visage n'avaient rien de difficile à capturer… Je les connaissais plutôt bien pour les avoir admirés sans même m'en apercevoir.

Je me laissais de nouveau porter par la musique, la lumière qui se reflétait dans ses yeux chaque fois qu'il me regardait. Je veillais néanmoins à rester concentrée sur ma tâche même si, jamais auparavant un modèle m'avait autant troublé…

Une fois chaque trait soigneusement placé, j'utilisais mon majeur pour les estomper doucement…Je n'avais plus qu'à placer les ombrages et…

Terminé, lançais-je avant de détacher le dessin du carnet pour l'enrouler. Vous le regarderez quand vous serez seul.

Je lui tendis le rouleau avant de me relever afin de m'étirer les membres… Nix, probablement épuisé, s'était couché non loin de nous… Le se leva à ma suite avant de se dévouer en tout sens.  

Le soleil se couche déjà ? dis-je en observant l'astre doré décroître tout doucement, prêt à disparaître dans les vagues… Les journées commencent à raccourcir…

Je restais là, quelques secondes avant de me tourner vers Tom. Il était grand temps de rentrer à présent.

Bien, je vous souhaite une bonne soirée, dis-je avant de tourner les talons. Je songeais à m'arrêter au Safe Harbor pour acheter des burgers avant de rentrer… L'idée me plaisait plutôt bien.



Elwin
Messages : 343
Date d'inscription : 02/01/2023
Crédits : (Avatar : Photo de David Tennant, bricolée par moi)

Univers fétiche : Fantasy/Réel/ou autre
Préférence de jeu : Homme
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t5482-hello-tout-le-monde-presentation-d-elwin
Elwin
Mar 31 Oct - 11:17

Tom Alskell
J'ai 37 ans. J'ai grandi à Sacramento, en Californie. Je suis le chanteur du groupe Halo N Back, le groupe de pop le plus en vue du moment. Lassé de la célébrité, et en manque d'inspiration, je voyage le long de la côte Est. Je suis célibataire, après plusieurs années d'une relation compliquée.

Informations supplémentaires ici.
Nos doigts se frôlent lorsqu'elle me tend son dessin. Et je frissonne. C'est peut-être le vent qui se fait plus froid. Peut-être la fraicheur de l'océan. Ou peut-être autre chose.
Je sais en tout cas que je garderai ce dessin précieusement, qu'il soit réussi ou non. Et je ne doute pas qu'il le sera.
Je suis curieux de voir le rendu, mais je respecte sa demande, et je le range soigneusement dans la poche de devant de ma housse de guitare, afin qu'il ne soit pas abimé.

"– Merci", je souffle avec émotion.

Emily reste immobile de longues secondes, en contemplation du ciel et des vagues, et je ne tarde pas à faire de même.
Cet endroit est vraiment magnifique. Mais il se fait effectivement tard.
Et tandis que le soleil disparaît finalement derrière l'horizon, je frissonne à nouveau.
Je me fais toujours surprendre à cette époque de l'année. Et je n'avais pas prévu de passer autant de temps dehors.

"– Vous aviez raison au sujet du coucher de soleil", je lui glisse. "C'est vraiment le meilleur endroit pour l'observer. Surtout en excellente compagnie."

Je m'arrache à la contemplation de l'océan. Il fait tout de suite beaucoup plus sombre, même si je sais que l'heure bleue durera encore un moment.

Nos regards se croisent, et je suis immobile, ne sachant pas quoi lui dire.
J'ai envie de rester ici, sur cette plage.
Mais Emily fait déjà volte-face.

"– Bien, je vous souhaite une bonne soirée."

Elle est déjà loin, et moi je suis immobile, comme un parfait idiot. Je ne pensais pas qu'elle partirait ainsi. Je voulais passer plus de temps avec elle, et puis...
Je referme en vitesse la housse de ma guitare, et je la sécurise comme je peux sur mes épaules, puis je pars en courant à sa poursuite.

"– Emily ! Attendez !"

Mais elle est déjà loin, et je l'ai perdu de vue. Et puis, je ne peux pas courir avec ma guitare bien longtemps.
Je peste contre ma stupidité, puis je me résigne à prendre le chemin de mon auberge.
J'y pose ma guitare, et attrape une veste chaude. Une veste à capuche avec une grosse doublure. Suffisante pour rester bien au chaud.
Puis je décide de me rendre sur le port, en quête de quelque chose à grignoter.
Il n'y a pas foule, mais je suis surpris de croiser un groupe d'une petite dizaine de personnes qui discutent dans un mélange d'anglais et d'allemand. Des touristes ? Ici ? Sûrement les derniers de la saison.
Je croise le regard de l'un d'eux. Un jeune homme d'une vingtaine d'années.

"– Er sieht aus wie Tom Alskell", le type lance à un de ses amis.

Et ils commencent tous les deux à discuter dans un allemand que je n'arrive pas à suivre, tout en me jetant des regards appuyés.

Merde. Je ne pensais pas être reconnu ici. Et je n'ai vraiment pas envie de devoir gérer ça. Pas maintenant.

Je rabats ma capuche sur mon visage et j'accélère le pas, jusqu'à me mettre à courir, et à me réfugier juste derrière les toilettes en face du restaurant/fast food où Emily m'avait fait arrêter pour acheter à manger lors de notre promenade.

Me voilà dans de beaux draps.

Je reste là, immobile, jetant de temps à autre un coup d'œil en direction de la promenade qui longe le bord de mer.
Et enfin, lorsqu'ils semblent être partis plus loin, j'ose enfin sortir. Mon cœur bat à la chamade, et je me sens à la fois honteux et soulagé. Je ne devrais pas me mettre dans tous ces états. J'ai suffisamment de carrière derrière-moi pour avoir appris à gérer mes fans. Mais je suis soulagé qu'ils n'aient pas tenté de m'approcher.
Et surtout… J'espère sincèrement qu'ils penseront juste s'être trompés.
J'aime cette sensation de n'être qu'un simple inconnu dans cette petite ville. Un voyageur de passage, et rien d'autre.

J'envisage un instant de retourner à l'auberge au plus vite.
Mais j'ai vraiment très faim.

Arthécate
Messages : 1308
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Mar 31 Oct - 12:05

Emily Greene
J'ai 32 ans et je vis à Castine, Maine, USA. Dans la vie, je suis artiste peintre et je m'en sors moyennement. Je suis célibataire et je le vis plutôt bien.


Informations supplémentaires ici.


L'été prit officiellement fin ce soir-là. Je me fichais bien de la date, seule la position du soleil et la vitesse à laquelle il se couchait comptaient réellement à mes yeux. Il faisait particulièrement frais ce soir-là, et pourtant, je ne voulais pas rentrer directement chez moi. À la place, je me dirigeais vers la jetée. Là où se trouvait le Safe Harbor et ses délicieux burgers. Je fus surprise de voir autant de monde sur le ponton… En cette saison, l'endroit était pourtant désert d'habitude… C'était d'ailleurs ce qui le rendait particulièrement attrayant…

Je saluais le petit groupe de personnes, des étrangers probablement, puis entrait directement dans la minuscule cuisine… Il y faisait bien plus chaud qu'à l'extérieur et même si l'endroit était, bien évidemment, interdit au public, Charly n'essayait pas de me chasser.

Tiens donc, une petite faim peut-être ? me lança le jeune homme en souriant.
Yep… Mais j'avais beaucoup trop froid pour attendre dehors… soufflais-je en faisant mine de grelotter. Et puis m, je peux peut-être te donner un coup de main aussi.

Durant mon adolescence, il m'arrivait souvent de travailler ici… C'était le seul moyen de gagner un peu d'argent pour m'acheter du matériel de peinture. Je n'aimais pas devoir demander de l'argent de poche à ma grand-mère. Elle travaillait déjà très dur pour m'élever seule...Je ne tenais donc pas à devenir une charge plus importante encore…

Ce travail, je le connaissais donc plutôt bien, même si les recettes avaient changé depuis que Charly se tenait à la place de ses parents.

Volontiers ! s'écria-t-il en souriant. Même si c'est super étrange de voir la grande Émily Greene se tenir derrière un grill.
Pas plus étrange que de t'y voir, toi, pouffais-je en m'attachant les cheveux.

Charly, c'était le bon élève. Le genre à faire partie du club de mathématiques du lycée. Tout le monde pensait qu'il quitterait Castine pour poursuivre ses études et devenir ingénieur ou alors médecin… Et pourtant, il était encore là…

Tu ne voulais pas rentrer chez toi, c'est ça.

Je lui souris.

C'est bien toi ça… Mily sourit mais ne parle pas …

Cette phrase avait été prononcée si souvent que l'on pouvait aisément en tirer un slogan… Un slogan qui ressemblait beaucoup à des reproches dans la bouche de certains.

Tu sais que même après toutes ces années, je suis toujours incapable de dire ce qui se passe dans ta tête ?
Je ne suis pas certaine d'en être capable moi-même, raillais-je avant d'emballer la première commande.

J'enchainais ainsi durant une petite heure, le temps de permettre à Charly d'honorer les commandes des passagers du car qui semblaient vouloir camper devant l'échoppe. Lorsque j'eu terminé, il insista pour que je  laisse se charger de ma propre commande… Il insista également pour me l'offrir.

Prends ça pour un remerciement, me dit-il en me tendant le sac contenant mon futur repas.
Dans ce cas, merci.

Je lui souris une dernière fois avant de reprendre le chemin de ma maison. Le car des touristes n'était plus là, Nix non plus… Sans doute était-il déjà rentré. Sa patience avait des limites après tout. Je fis quelques pas lorsqu'une silhouette solitaire attira mon attention…

Tom ? l'interpelais-je en plissant légèrement les yeux. Est-ce que vous me suiviez par hasard ?

Je croisais les bras, prenant une mine faussement contrariée qui, au fond, ne devait tromper personne. Je me doutais bien que sa présence ici était très certainement due au hasard, mais je ne résistais pas à l'envie de le taquiner un peu.

Si vous veniez manger, ici, vous devriez vous dépêcher. Charly ne va pas tarder à fermer.


[/b]
Elwin
Messages : 343
Date d'inscription : 02/01/2023
Crédits : (Avatar : Photo de David Tennant, bricolée par moi)

Univers fétiche : Fantasy/Réel/ou autre
Préférence de jeu : Homme
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t5482-hello-tout-le-monde-presentation-d-elwin
Elwin
Mar 31 Oct - 15:06

Tom Alskell
J'ai 37 ans. J'ai grandi à Sacramento, en Californie. Je suis le chanteur du groupe Halo N Back, le groupe de pop le plus en vue du moment. Lassé de la célébrité, et en manque d'inspiration, je voyage le long de la côte Est. Je suis célibataire, après plusieurs années d'une relation compliquée.

Informations supplémentaires ici.
La foule s'est peu à peu dissipée, et j'arrive enfin à me détendre un peu.
Je ressers contre moi les pans de ma veste chaude. Puis je sursaute lorsqu'on m'interpelle soudainement.
Et je soupire de soulagement en notant qu'il ne s'agit que d'Emily.

"– Vous m'avez fait peur. Je pensais que c'était encore..."

Puis je secoue la tête.

"– Oubliez", je lui dis ensuite. "Vous essayez de me faire avoir une crise cardiaque ?" je plaisante ensuite. "Mais vous avez de la chance, j'ai le cœur plutôt solide."

Je ne peux m'empêcher de jeter un bref coup d'œil autour de moi, pour être absolument certain que les touristes de toute à l'heure ne sont plus là. En espérant qu'ils ne répandent pas de rumeurs au sujet de ma supposée présence ici.

Peut-être que je deviens un peu trop méfiant avec l'âge. Ou parano.

"– Je ne vous suis absolument pas !" je me défends ensuite en souriant.

Le ton est léger, et je ne peux m'empêcher d'ajouter.

"– A moins que ça ne soit l'inverse ? Je vous signale que c'est vous qui m'avez rejoint sur la plage, toute à l'heure."

Je lui souris.
Je ne peux m'empêcher de trouver sa mine faussement contrariée absolument adorable.

"– Si vous veniez manger, ici, vous devriez vous dépêcher. Charly ne va pas tarder à fermer", elle me prévient ensuite.

Et j'acquiesce aussitôt.

"– A vrai dire, je n'avais pas vu qu'il était si tard. Et je ne dirai pas non à un petit quelque chose."

Je ne vais absolument pas lui avouer que j'ai passé un certain temps planqué derrière la cabane de toilettes en espérant me cacher de touristes un peu trop perspicaces.
Je jette à nouveau un coup d'œil autour de moi, puis je me dirige vers l'échoppe qui vend à manger.

"– S'il vous reste un burger avant de fermer, je suis preneur", je lance après avoir salué le dénommé Charly qui tient cette dernière.
Je dépose quelques dollars sur le comptoir, et je fais signe à Charly de garder la monnaie.

"– Vous avez beaucoup de touristes, par ici ?" je demande ensuite à Emily. "En dehors des malchanceux dont la voiture les lâche sans prévenir. Enfin, peut-on vraiment parler de malchance ? Après tout, sans cela je ne vous aurais jamais rencontré."

Contenu sponsorisé
Inspire-moi {+18}
Page 3 sur 62
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 32 ... 62  Suivant
Sujets similaires
-
» (m/f) inspiré de l'univers Psi Changeling (en cours)
» D'habitude je suis inspiré pour les titres mais là, non.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: