Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» Can't Get You Out of My Head (avec Rein)
Ed • This is your life, drive it like you stole it (+18) EmptyAujourd'hui à 1:17 par Clionestra

» Raven and Bones
Ed • This is your life, drive it like you stole it (+18) EmptyAujourd'hui à 0:15 par Lobscure

» Silicon Heart ft. Lexis
Ed • This is your life, drive it like you stole it (+18) EmptyHier à 22:47 par Lexis

» "Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour" - Ft. Charly
Ed • This is your life, drive it like you stole it (+18) EmptyHier à 21:46 par Manhattan Redlish

» Apocalypse Rouge [PV Opale Or]
Ed • This is your life, drive it like you stole it (+18) EmptyHier à 21:11 par Opale Or

» La librairie, une vie de dangers.
Ed • This is your life, drive it like you stole it (+18) EmptyHier à 18:13 par Snardat

» Grimm | Personnages
Ed • This is your life, drive it like you stole it (+18) EmptyHier à 1:46 par Grimm

» Un frère éloigné vaut moins qu'un voisin (avec Lexis)
Ed • This is your life, drive it like you stole it (+18) EmptyHier à 0:52 par Lexis

» “Please. I love her.” (avec Leolyne)
Ed • This is your life, drive it like you stole it (+18) EmptyHier à 0:47 par Léolyne

Le Deal du moment : -25%
Adhérents Fnac : Smartphone Honor 200 Pro ...
Voir le deal
599 €

LE TEMPS D'UN RP

Ed • This is your life, drive it like you stole it (+18)

Elsy Lullaby
Messages : 4251
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
LULLABY
https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always-ok-mai-2023#71962
Elsy Lullaby
Mar 29 Aoû - 22:07
Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Parfois, Cupidon, tu fais vraiment n'importe quoi.

Il est son professeur à l'université. L'homme intouchable par excellence, celui avec lequel elle ne peut pas espérer vivre la moindre relation. Elle est son élève, le genre de fille à laquelle il ne devrait pas penser en dehors du travail et des dossiers. Oui, mais...
Elsy Lullaby
Messages : 4251
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
LULLABY
https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always-ok-mai-2023#71962
Elsy Lullaby
Mar 29 Aoû - 22:29

Daphné Sharp
J'ai 26 ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis étudiante en droit et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Enfant unique, née dans les beaux quartiers, parents aisés. • Elle a toujours été poussée à travailler dur à l'école pour ramener de bonnes notes. • Elle est passionnée par la danse classique, la gymnastique et le patinage artistique. • Elle aime les hommes plus âgés, vraiment plus âgés, et s'en cache. • Elle connait Aayden, son meilleur ami, depuis qu'elle a 3 ans, une rencontre sur la glace. • Elle connait Andy, son autre meilleur ami, grâce à lui. • Elle a toujours su que ces deux-là finiraient ensemble.

Aayden et Andy sont gentiment prêtés par LarkoDim.


avatar :copyright:️ Elsy
Ce sera encore une longue journée de cours, à n’en pas douter. La demoiselle sait d’avance que, ce soir, elle risque d'être très fatiguée pour son cours de patinage. Peu importe. Elle ira tout de même. Elle entendra encore son "coach" se plaindre de son "manque de repos", mais peu importe. Elle aime encore mieux ça que d'annuler une leçon.

Patientant dans le couloir en attendant que l'amphithéâtre se libère, la jeune femme soupire en répondant à quelques textos, avant de rejoindre Karen et Lukas qui papotent devant la porte. Enfin, celle-ci finit par s’ouvrir pour laisser sortir une flopée d’élèves. Karen grimace, faisant un commentaire sur l'odeur qui doit régner dans la salle au vu de la concentration humaine et des températures. Il fait encore chaud, en cette mi septembre. Daphné se contente d'un sourire à sa remarque tandis que son regard observe le troupeau qui quitte la salle.

"- Quelqu'un peut me dire pourquoi les premières années ont toujours l'air si... sérieux ?"

Elle ne comprendra jamais. Ils portent toujours des costumes et des valisettes comme des hommes d'affaires, quand la moitié ne passera pas l'année. Même pas le premier semestre, en fait. Mais peu importe. Daphné entre la première et prend place au second rang, avant de sortir ses affaires. La journée ne fait que commencer. Pourtant, elle se sent lasse. Fatiguée. Peut-être pas forcément à sa place, ne sachant plus trop où elle en est dans ce cursus universitaire qu'elle poursuit.

"- Aller, plus que six heures de cours !" lance Karen avec un léger sourire.
"- Tu veux dire… encore six heures ? On commence à peine !" fait remarquer Daphné.

Les six cours qui s’annoncent l’épuisent déjà, non pas physiquement, mais psychologiquement. Elle voudrait être ailleurs, elle voudrait faire autre chose de sa vie. Profiter. Bouger. Ne pas restée clouée sur les bancs de l’université juste parce que d’autres ont décidés de cela pour elle et qu’elle n’ose pas se dresser contre eux, faire reconnaître ses propres envies pour son avenir, pour sa profession, pour son futur.

"- En plus le prof est beau non ?" demande Karen en se tournant vers sa copine, laquelle la fusille du regard.
"- C’est bien le seul point positif de mon cursus." répond Daphné, les lèvres pincées, en haussant les épaules.

Oui, le prof est beau. Ce que la blonde cache cependant plus soigneusement, c’est qu’elle ne trouve pas son professeur seulement beau, mais qu’il l’attire vraiment. Elle le trouve... Elle ne saurait le dire. Charismatique. Magnétique. Et là où Karen se contente de le mater discrètement de temps à autres, comme elle le fait avec d’autres professeurs, Daphné le regarde plus sérieusement. Si Karen le trouve agréable à regarder mais plaisante souvent sur l’âge qu’il doit avoir, Daphné n’est pas freinée pour sa part par ce qui, pour d’autre, passe pour être une limite. Et quand l’homme entre dans la salle justement, la jeune femme pose son regard sur lui, sans s’en détacher, admirant une fois de plus les traits mûrs de son visage.
Edward
Messages : 825
Date d'inscription : 08/08/2023
Crédits : Ma tronche (presque)

Univers fétiche : Médiéval Fantastique (mais pas que)
Préférence de jeu : Homme
Cités d'or
Edward
Mar 29 Aoû - 23:28

Robin Gallaway
J'ai 38 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis Professeur de droit et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.

Né à Baltimore, j’ai fait mes études à New-York dans l’université où j’enseigne maintenant. J’habite à un quartier plutôt tranquille et donne de mon temps bénévolement dans un cabinet d’avocats aidant les plus démunis. Sportif, je suis également membre réserviste des sauveteurs de l’Hudson. Je n’ai jamais eu de relation stable, ayant tendance à préférer les jeunes femmes plus jeunes que celles que je semble attirer. Vu mon métier, je suis bien contraint de ne pas faire n’importe quoi.

Une nouvelle journée qui commence par une température plutôt clémente. Une bonne partie de mes élèves sont déjà installés lorsque je rentre dans l’amphi et il ne me faut guère de temps pour repérer le regard de Daphné. Je lui souris avant de sourire de la même façon à plusieurs autres élèves.
Daphné est une jeune femme charmante et brillante. Assidue, elle ne rate jamais un cours et jusqu’à récemment, ses notes étaient toujours restées plutôt bonnes, voir très bonnes.

Cependant, j’ai noté, depuis quelques semaines, une baisse progressive, qui paraît se confirmer dans les autres matières, après renseignements pris. A l’évidence, ses traits un peu tirés confirment un manque de sommeil.

Au-delà de l’aspect pédagogique, Daphné m’a tapé dans l’œil très rapidement. Elle est intelligente, donc, mais également amusante et peut avoir son petit caractère. Sa silhouette svelte et athlétique trahie une activité physique intense et régulière. Je dois bien avouer que cela fait de très nombreux paramètres qui me plaisent.
De bien trop nombreux paramètres plaisants.

Le cours se déroule normalement ; une moitié d’amphi somnolente, l’autre tâchant de comprendre les particularités des contrats synallagmatiques et pourquoi il est important de toujours lire un contrat, même si ce dernier est rédigé sur du papier toilette.

Daphnée ! Vous pourriez venir me voir à mon bureau après vos cours ? J’aimerais vous parler. Dis-je à l’intéressée après m’être approché pendant qu’elle rangeait ses affaires.

Il fallait que je lui parle de ses notes, de la direction qu’elle prenait et de ce qui l’empêchait de dormir. Sans cela, je ne pourrais pas l’aider à redresser sa scolarité avant qu’elle ne s’embourbe complètement.

Elsy Lullaby
Messages : 4251
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
LULLABY
https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always-ok-mai-2023#71962
Elsy Lullaby
Mer 30 Aoû - 0:05

Daphné Sharp
J'ai 26 ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis étudiante en droit et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Enfant unique, née dans les beaux quartiers, parents aisés. • Elle a toujours été poussée à travailler dur à l'école pour ramener de bonnes notes. • Elle est passionnée par la danse classique, la gymnastique et le patinage artistique. • Elle aime les hommes plus âgés, vraiment plus âgés, et s'en cache. • Elle connait Aayden, son meilleur ami, depuis qu'elle a 3 ans, une rencontre sur la glace. • Elle connait Andy, son autre meilleur ami, grâce à lui. • Elle a toujours su que ces deux-là finiraient ensemble.

Aayden et Andy sont gentiment prêtés par LarkoDim.


avatar :copyright:️ Elsy
Une notification silencieuse apparaît sur l’écran de l’ordinateur sur lequel elle prend ses notes et un sourire se dessine sur son visage, celle-ci annonçant un nouveau message dans sa discussion commune avec les deux cinglés qui lui servent de meilleurs amis, lesquels sont en ce moment même tranquillement en train de se dorer la pilule aux Bahamas pour leur voyage de noces. Chanceux. Ouvrant donc la notification tout en suivant le cours, elle glisse un regard sur la photo qu’Aayden vient de lui envoyer. Le soleil, la plage, une paire de grimaces… Du grand art. Une photo qu’elle enregistre, naturellement, sourire en coin.

*Parfait, j’ai des munitions pour l’anniversaire du streamer, maintenant !* tape-t-elle rapidement dans la conversation, avant que l'émoticône d’Andy n’indique qu’il est en train de répondre. Elle quitte l’onglet discord, revenant sur ses notes. Le professeur Gallaway continue son cours, lui, et elle sait très bien que si elle ne se montre pas un peu sérieuse, les examens de mi-semestre feront mal. Ils arriveront déjà bien assez vite à son goût sans qu’elle ne se donne plus de stresse.

Nouvelle notification. Elle revient sur l’onglet, lit rapidement le message de celui qui l’a aidée à tenir le cap dans ce monde de barges. Celui qui, d’une certaine façon, lui a donné l’amour qu’elle n’a pu recevoir d’un frère, la vie ayant décidé qu’elle pouvait mener sa barque toute seule. * Sinon Néné, ça va ?*. Elle esquisse un sourire. Den lit toujours au travers de ce qu’elle ne dit pas. Il en a toujours été ainsi entre eux, même quand il n’est pas physiquement là. Je tendrais toujours la main pour pas te lâcher*. avait-il dit un jour. Et, de fait, il ne l’avait vraiment jamais lâché.

Elle pousse un soupir, regarde par-dessus son écran le professeur qui continue son cours. Elle note une information, revient sur la conversation. Oh bah écoute. Il fait chaud mais moins qu’aux Bahamas. La salle empeste la sueur des premières années qui étaient biiiiiien trop nombreux. Gallaway est toujours so sexy et moi… J’me demande toujours c’que je fou là ?

Le cours se poursuit, la demoiselle prenant encore des notes, jusqu’à ce qu’enfin, ce soit l’heure de ranger ses affaires. L’heure de filer. Ou… pas. Le professeur avance vers elle, demande à lui parler. Elle déglutit, hoche la tête. Il se détourne et elle termine de ranger ses affaires, disant à Karen et Lukas de ne pas l’attendre, mais de prévenir le professeur Spencer qu’elle arrive. Puis elle avance jusqu’au bureau du prof.

"- Oui monsieur ?" demande-t-elle alors en arrivant devant lui.

* LarkoDim
Edward
Messages : 825
Date d'inscription : 08/08/2023
Crédits : Ma tronche (presque)

Univers fétiche : Médiéval Fantastique (mais pas que)
Préférence de jeu : Homme
Cités d'or
Edward
Mer 30 Aoû - 1:32

Robin Gallaway
J'ai 38 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis Professeur de droit et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.

Né à Baltimore, j’ai fait mes études à New-York dans l’université où j’enseigne maintenant. J’habite à un quartier plutôt tranquille et donne de mon temps bénévolement dans un cabinet d’avocats aidant les plus démunis. Sportif, je suis également membre réserviste des sauveteurs de l’Hudson. Je n’ai jamais eu de relation stable, ayant tendance à préférer les jeunes femmes plus jeunes que celles que je semble attirer. Vu mon métier, je suis bien contraint de ne pas faire n’importe quoi.

Je lui souris alors que le dernier élève ferme la porte derrière lui.

Merci de prendre un peu de votre temps Daphné ! Voilà, ce n’est jamais très agréable comme discussion, mais j’ai noté une baisse constante de vos notes dans toutes les matières. Rassurez-vous, il n’y a encore rien d’alarmant, mais il faut rectifier le tir rapidement. Sans cela, vous risquez de passer un mauvais moment lors des partiels.

Bon, c’est vrai, je ne prends pas de gants. Je ne suis pas du genre à tourner autour du pot pendant cent-sept ans, je dis les choses.
Je fais le tour de mon bureau, descendant de l’estrade, afin d’avoir les pieds au même niveau qu’elle. Je suis déjà bien assez grand comme cela, nul besoin d’insister plus et de la dominer plus encore.
Je me livre à un exercice difficile. Un tête-à-tête avec l’étudiante que je trouve la plus jolie de tout le campus, j’ai toujours évité jusqu’à présent, mais je n’ai vraiment pas envie qu’elle se plante à ses examens…Ou qu’elle ne suive pas la filière qui lui convient.

Le droit est un domaine très particulier. Je sais déjà que le tiers de l’amphi ne passera pas le premier semestre avec des notes convenables. Nous n’en sommes qu’au début, alors si ma matière ne vous convient pas ou qu’elle n’est pas l’orientation que vous souhaitiez, il n’est pas trop tard pour demander une réorientation.

Je marquais une petite pause pour tenter de sonder une réaction, mais rien. Elle semblait apeurée.

Si quelque chose d’autre vous ennuis ou occupe votre esprit, alors je suis là, je peux vous écouter et vous aider. Tout ce que vous me direz restera entre nous, je vous le promets. Qu’est-ce qui vous angoisse Daphné ? Qu’est-ce qui vous travaille l’esprit ?

J’avais toujours appris qu’un peu d’autodérision permettait de se sortir de situations compliquées. Je l’avais utilisé à maintes reprises et cela permettait en plus de mettre votre interlocuteur à l’aise.
Aussi, décidais-je de l’utiliser une fois de plus.

Ce n’est tout de même pas moi qui hante vos nuits, si ? Demandais-je, paré d’un grand sourire. Moi, elle me plaisait énormément, mais j’étais conscient qu’une bonne dizaine d’années d’écart, ce n’était généralement pas ce que cherchaient les jeunes femmes telles qu’elle.
De fait, je ne me mettais pas en difficulté en faisant cette plaisanterie, visant uniquement à détendre cette étudiante à qui je signalais les difficultés.

Elsy Lullaby
Messages : 4251
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
LULLABY
https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always-ok-mai-2023#71962
Elsy Lullaby
Mer 30 Aoû - 2:24

Daphné Sharp
J'ai 26 ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis étudiante en droit et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Enfant unique, née dans les beaux quartiers, parents aisés. • Elle a toujours été poussée à travailler dur à l'école pour ramener de bonnes notes. • Elle est passionnée par la danse classique, la gymnastique et le patinage artistique. • Elle aime les hommes plus âgés, vraiment plus âgés, et s'en cache. • Elle connait Aayden, son meilleur ami, depuis qu'elle a 3 ans, une rencontre sur la glace. • Elle connait Andy, son autre meilleur ami, grâce à lui. • Elle a toujours su que ces deux-là finiraient ensemble.

Aayden et Andy sont gentiment prêtés par LarkoDim.


avatar :copyright:️ Elsy
En un mot comme en cent, s’il veut la voir, ce n’est pas pour rien mais parce que, clairement, elle est de plus en plus dans la merde, une merde dans laquelle elle se jette elle-même, en fin de compte, en plein décrochage. Elle ne se sent pas bien dans ce qu’elle fait, n’est pas sûre d’être à sa place. Le droit, c’est la volonté de ses parents, comme beaucoup de choses dans son existence, évidemment. Elle, elle aurait aimé faire du patinage ou de la danse. Elle aurait adoré une carrière artistique ou sportive. Mais il n’en avait pas été question. Ils ne l’auraient jamais laissé faire. Depuis qu’elle était enfant, ses parents lui répétaient qu’elle devait faire des études, qu’elle devait se construire, qu’elle devait devenir quelqu'un. Ils la poussaient à travailler, non pas pour elle mais pour eux, à atteindre des rêves qu’elle n’avait jamais fait. Et, maintenant, maintenant elle câle en cherchant un sens à tout ça.

Parce que toi au moins t'es plus intelligente que nous, à faire des métiers de saltimbanques ? avait dit Den en réponse à son message à peine quelques minutes plus tôt, quand elle avait dit ne pas vraiment savoir ce qu’elle foutait là, dans cette salle de classe, avec tous ces gens si déterminés à devenir de grands avocats, des juges, des personnalités incontournable du domaine de la justice, elle qui rêvait de paillettes et d’applaudissements, de pirouettes et de quadruples axels. Il le savait aussi bien qu’elle, en réalité. Ces métiers de saltimbanques qu’ils avaient, elle les enviait. Elle aurait voulu être libre de suivre la même voix. Être libre de faire ses propres choix, pour elle-même, non pour se sentir acceptée par d’autres. C’était trop tard, maintenant. Elle ne pourrait jamais devenir patineuse professionnelle. Elle avait vingt années de retard, pour ça.

Il voit bien que quelque chose la préoccupe, qu’elle ne dit pas tout, que son esprit est encombré. Il peut l’écouter, lui. Il l’enjoint à parler. Mais elle ne peut pas lui dire que le problème n’est pas sa matière, que la problème vient seulement du fait qu’elle n’est pas à sa place ici, que ce n’est pas elle qui rêve de faire du droit, que c’est un rêve que d’autres ont fait pour elle et l’ont poussé à suivre. Elle ne peut pas lui avouer qu’elle prend la place d’un étudiant qui voudrait vraiment être là. Même s’il promet que tout cela restera entre eux, n’est-ce pas ?

Elle va pour se jeter à l’eau, pourtant, quand il l’interrompt en reprenant la parole. Et elle se raidit. Ce n’est pas possible. Il n’a pas dit ça. Il n’a pas voulu sous-entendre ça. Il n’est pas possible que l’homme ait des soupçons sur l’intérêt qu’elle lui porte, si ? Elle veut croire que non. Que ce n’est rien de plus qu’une boutade. Une boutade qui lui a fait lâcher son portable.

”- Merde !”

Elle se penche en réalisant qu’elle a laissé l’objet échapper. Depuis combien de temps, au juste ? Elle ne sait pas. Le ramassant, en tout cas, elle vérifie l’écran. Ça a l’air d’aller. Elle souffle, posant une main sur sa poitrine un instant, le temps de reprendre son souffle, ses esprits.

”- Désolé je… Euh… Je… Je suis un peu distraire en ce moment, c’est vrai.” confesse-t-elle avec un sourire, essayant de masquer sa gêne. ”Je euh… Je sais que… Que je n’ai pas été vraiment à la hauteur ces derniers temps mais je… Je vais me reprendre.” affirme la blonde, le sourire crispé. ”C’est… C’est seulement que… Je… Enfin je… Ces derniers temps je… Je ne sais pas si je suis… àmaplaceici.”
Edward
Messages : 825
Date d'inscription : 08/08/2023
Crédits : Ma tronche (presque)

Univers fétiche : Médiéval Fantastique (mais pas que)
Préférence de jeu : Homme
Cités d'or
Edward
Mer 30 Aoû - 10:10

Robin Gallaway
J'ai 38 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis Professeur de droit et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.

Né à Baltimore, j’ai fait mes études à New-York dans l’université où j’enseigne maintenant. J’habite à un quartier plutôt tranquille et donne de mon temps bénévolement dans un cabinet d’avocats aidant les plus démunis. Sportif, je suis également membre réserviste des sauveteurs de l’Hudson. Je n’ai jamais eu de relation stable, ayant tendance à préférer les jeunes femmes plus jeunes que celles que je semble attirer. Vu mon métier, je suis bien contraint de ne pas faire n’importe quoi.

Oups !
Alors là, j’ai peut-être gaffé en faisant cette plaisanterie ridicule. Au moment où je pose cette question destinée à la faire sourire, à la détendre, je la vois qui, à l’inverse, pâlie et se crispe. Cela la secoue tellement qu’elle en lâche son téléphone. Elle pousse un juron avant de se pencher pour le ramasser, m’obligeant à détourner le regard car son décolleté se retrouve brusquement exposé.
Elle vérifie alors l’état de son appareil avant de respirer avec force, la main sur sa poitrine.

Je patiente, essayant de ne pas interpréter de travers ce que je pense avoir compris malgré moi. Ma question lui a fait plus perdre ses moyens que tout ce que j’ai dit avant. Tout ce que j’ai affirmé ou demandé au préalable l’ai certes touché mais pas au point de devenir blanche et de perdre le contrôle de ses doigts.
Alors, une bouffée de chaleur remonte de mon ventre pour se diffuser en moi, comme un hurlement libérateur.

Lorsque, finalement, elle reprend son souffle, c’est pour bredouiller. Elle m’avoue être distraite, me certifie qu’elle va se reprendre avec un sourire plus que tendu. En conclusion, cependant, elle confirme par une phrase hachée et des mots mâchés qu’elle s’interroge sur le fait qu’elle soit bien à sa place.
Habituellement, Daphné est une jeune femme à l’expression claire, fluide et intelligible, mais là, elle est complètement perturbée.
Cela vient me conforter dans ce que je pense avoir découvert par erreur.
Ce que je redoutais, en tant que professeur, est sur le point de se produire et j’ai beau faire, je sens que je flanche.

Pour la façade, je m’arme de mon sourire compréhensif avant de faire le tour de mon bureau dans l’autre sens et d’attraper mon carnet et un stylo.

Il n’y a aucun mal à se sentir un peu perdu en début de semestre. Vous êtes une jeune femme brillante, mais si vous pensez ne pas être à votre place, alors vous êtes assez adulte pour le faire entendre et changer de voie. Dans tous les cas, je vous soutiendrai et appuierai vos éventuelles requêtes auprès du corps enseignant et même de vos parents s’il le faut. Si vous décidez de poursuivre, alors n’hésitez pas à venir me trouver si vous avez des questions.

J’avais dit cela tout en écrivant, étant trop haut pour qu’elle voie ce que je notais. Je déchirais et pliais la feuille de mon carnet avant de la glisser dans une petite enveloppe. Je revenais face à elle et lui tendais le pli.

Retournez en cours Daphné, vous lirez cela en fin de journée. Quoi que vous pensiez de cela. Dis-je en tapotant l’enveloppe. N’hésitez pas à me demander de l’aide.

Je la laissais filer pour rejoindre M. Spencer, sentant la douce chaleur qui m’habitait se diluer doucement.

La petite enveloppe renfermait un court message à sa destination.

“Peut-être cela vous semblera déplacé et vulgaire, mais je prends le risque.
Vous me plaisez énormément.
Si vous n’en avez que faire, alors je vous pris d’excuser ce message et de l’oublier, je ne tenterai rien de plus que de vous aider.
A l’inverse, si ce sentiment est partagé, retrouvez-moi chez moi, mon adresse est dans l’annuaire.

R.”


Je vous l’ai dit, je ne suis pas quelqu’un qui tourne autour du pot en attendant que les arbres poussent.

Elsy Lullaby
Messages : 4251
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
LULLABY
https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always-ok-mai-2023#71962
Elsy Lullaby
Mer 30 Aoû - 12:56

Daphné Sharp
J'ai 26 ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis étudiante en droit et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Enfant unique, née dans les beaux quartiers, parents aisés. • Elle a toujours été poussée à travailler dur à l'école pour ramener de bonnes notes. • Elle est passionnée par la danse classique, la gymnastique et le patinage artistique. • Elle aime les hommes plus âgés, vraiment plus âgés, et s'en cache. • Elle connaît Aayden, son meilleur ami, depuis qu'elle a 3 ans, une rencontre sur la glace. • Elle connaît Andy, son autre meilleur ami, grâce à lui. • Elle a toujours su que ces deux-là finiraient ensemble.

Aayden et Andy sont gentiment prêtés par LarkoDim.


avatar :copyright:️ Skeyde
Mais qu'est-ce qu'elle fait ? Qu'est-ce qu'elle est en train de faire ? Elle ne sait pas vraiment. En fixant la porte devant elle, elle ne sait pas encore si elle va oser frapper. Elle ne sait pas encore si elle aura cette audace, même si ce n'est pas elle qui l'a eu la première. Elle flippe un peu. Le message de Gallaway a mit un sacré bordel dans sa tête et le fait que le rendez-vous soit chez lui ne manque pas de la stresser. Elle ne sait pas trop à quoi s'attendre. Il a dit qu'elle lui plaisait, lui a demandé de passer si elle ressentait la même chose mais... elle ne sait pas trop pourquoi. Est-ce qu'il veut parler de tout ça ? Ou est-ce qu'il s'imagine la foutre dans son lit et passer à autre chose ? Est-ce qu'elle veut de ça ou pas ? Elle en sait rien, elle s'est jamais sérieusement posé la question. Elle dirait pas qu'elle a pas fantasmé une ou deux fois sur une situation dans ce genre là mais... de là à franchir le pas, elle ne sais pas trop.  

Attrapant son téléphone portable, elle relit les derniers messages discord échangés avec ses meilleurs amis. Le message ne les a pas tellement choqués. Les connaissant, elle s’y attendait. Elle avait demandé leur aide pour savoir quoi faire et… Hé bien, ils l’avaient tous deux poussés à venir. Après tout, comme ils l’avaient dit, elle le voulait. Elle ne pouvait pas prétendre qu’elle n’en avait strictement rien à faire de son professeur, alors même qu’ils l’appelaient entre eux “Monsieur BienFoutu”. L’hypocrisie aurait été totale. Et elle ne pouvait pas être sûre qu’il lui donnerait une autre chance, s’il considérait que l’absence de réponse voulait dire qu’elle n’était pas intéressée. Tout ça allait finir par lui faire des nœuds au cerveau.

Son regard louche sur un passage en particulier, d’un message d’Andy, qui la fait frissonner. *Prends des capotes et envoie un smiley toutes les heures.* Prendre des capotes. Bordel. Elle était quand même pas là pour ça si ? Non ? Peut-être que si. Peut-être qu’il ne voulait pas plus qu’un peu de bon temps comme ça. Et elle ? Est-ce qu’elle était prête à lui donner ça ? Elle n’en sait rien. Pas que ça la dérange foncièrement de coucher avec des types qu'elle ne revoit pas mais, dans ce cas précis, la situation est un peu particulière. C’est son prof. Un prof de droit, en plus. Alors bien sûr, ce n’est pas illégal de se taper son enseignant à son âge, mais tout de même bien immoral. Bien passible d’une exclusion de l’université pour l’un ou pour l’autre, si ça n’est pas pour les deux. Clairement pas un jeu.

Alors qu’est-ce qu’elle fout là au juste ? Pourquoi est-elle encore là ? Pourquoi elle ne prend pas ses jambes à son cou ? Pourquoi elle n’oublie pas cette mauvaise idée et ne rentre pas chez elle comme si de rien était ? Parce qu’elle a pas envie qu’il s’imagine qu’elle est pas intéressée, probablement. L’exacte raison qui la fait finalement avancer vers cette porte, le cœur battant la chamade, quoiqu’elle ne soit pas sûre de ce qu’elle fait.

Néné a écrit : Ok, j’viens de toquer chez lui :argh: J'sais pas ce que j'fais !!!!
Edward
Messages : 825
Date d'inscription : 08/08/2023
Crédits : Ma tronche (presque)

Univers fétiche : Médiéval Fantastique (mais pas que)
Préférence de jeu : Homme
Cités d'or
Edward
Mer 30 Aoû - 13:57

Robin Gallaway
J'ai 38 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis Professeur de droit et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.

Né à Baltimore, j’ai fait mes études à New-York dans l’université où j’enseigne maintenant. J’habite à un quartier plutôt tranquille et donne de mon temps bénévolement dans un cabinet d’avocats aidant les plus démunis. Sportif, je suis également membre réserviste des sauveteurs de l’Hudson. Je n’ai jamais eu de relation stable, ayant tendance à préférer les jeunes femmes plus jeunes que celles que je semble attirer. Vu mon métier, je suis bien contraint de ne pas faire n’importe quoi.

L’inconvenient avec le message que j’avais laissé à Daphné, c’est qu’il me fallait patienter jusqu’au soir pour savoir ce qu’il en était.
L’avantage, non des moindres, c’est que rien de ce que j’avais écrit ou dit ne permettait de constituer la moindre preuve.
En effet, la loi n’interdisait pas ce type de relation ou, plus exactement, Daphné avait un âge qui m’évitait de tomber sous le coup de la loi.

Non, ce que je risquais, c’était vis-à-vis du règlement intérieur. Là encore, n’ayant eu aucune parole ou geste déplacé, le risque était minime et, ce qu’il pouvait se dérouler en dehors de l’université, ne pouvait en aucun cas m’être reproché. Ni à elle, par ailleurs.

En revanche, il m’avait fallu attendre le soir pour en savoir plus. Il m’avait fallu attendre jusqu’à entendre frapper à ma porte.

Je n’avais strictement rien changé de mes habitudes. Je voulais me montrer de la façon la plus naturelle qu’il soit, aussi, je n’avais pas préparé de bouteille ou d’amuses-bouches, je n’avais même pas fait de surplus de ménage. De base, mon appartement était propre et bien rangé, peu de choses trainaient mis à part un vélo dans l’entrée, mon sac de secouriste proche de la porte et quelques bricoles de-ci de-là.
Après les cours, je m’étais mis à l’aise et portais donc un pantalon de lin blanc avec une chemisette de la même matière de couleur bleu ciel. J’étais pied-nus lorsque j’ouvrais la porte, dévoilant la jolie blonde que j’avais invité.

Plus qu’invité, je lui avais avoué l’attirance que j’avais pour elle en lui disant, si c’était réciproque, qu’elle pouvait venir chez moi. Le fait qu’elle soit là devait donc, en théorie, signifier que je ne laissais pas Daphné indifférente.

Bonsoir Daphné ! Entrez, je vous en prie ! Demandais-je en m’effaçant de la porte, souriant bien qu’un peu anxieux.

Une fois la porte fermée, je lui indiquais le canapé tout en prenant place dessus, à l’autre bout. Elle était donc libre de s’asseoir à côté de moi, plus loin ou, même, sur un des deux fauteuils qui me faisaient face.

Elsy Lullaby
Messages : 4251
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
LULLABY
https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always-ok-mai-2023#71962
Elsy Lullaby
Mer 30 Aoû - 18:26

Daphné Sharp
J'ai 26 ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis étudiante en droit et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Enfant unique, née dans les beaux quartiers, parents aisés. • Elle a toujours été poussée à travailler dur à l'école pour ramener de bonnes notes. • Elle est passionnée par la danse classique, la gymnastique et le patinage artistique. • Elle aime les hommes plus âgés, vraiment plus âgés, et s'en cache. • Elle connaît Aayden, son meilleur ami, depuis qu'elle a 3 ans, une rencontre sur la glace. • Elle connaît Andy, son autre meilleur ami, grâce à lui. • Elle a toujours su que ces deux-là finiraient ensemble.

Aayden et Andy sont gentiment prêtés par LarkoDim.


avatar :copyright:️ Skeyde
Elle déglutit en fixant la porte devant elle, attendant patiemment que l’homme vienne ouvrir alors qu’elle vient de toquer. Prévenant ses meilleurs amis rapidement dans leur conversation, son regard s’attarde sur les préservatifs évoqués par Andy, sans savoir si le pire est qu’il ait pensé que ce genre de choses pouvait se produire, lui conseillant de fait de prendre ses précautions, ou qu’elle l’ait écouté, prenant effectivement de quoi dans le tiroir de la table de nuit avant de filer. Elle ne sait pas si ce sera utile mais… Il vaut toujours mieux les avoir au cas où, c’est sûr. Elle sait qu’Andy a raison, qu’on ne sait jamais. Elle avait bien insisté, il y a de ça sent ans maintenant, pour qu’ils prennent leurs précautions aussi, quand ils étaient encore dans le flou sur leur relation. Elle, elle savait que ça allait finir par déraper. Et s’ils ne l’avaient pas écouté, le moment venu… Ils se seraient trouvés bien bêtes. Il vaut nettement mieux en avoir qui ne servent pas que l’autre solution. Même si d’un autre côté… Si la soirée en vient à ce qu’elle sorte ce genre de choses, qu’est-ce qu’il pensera d’elle ? Qu’elle avait tout prévu ? Qu’elle avait la cuisse légère ou ce genre de chose ? Bien sûr, elle sait que c’est ce que certains peuvent dire, ou penser, parce qu’elle est plutôt à l’aise avec sa sexualité en général - il faut bien quand tu as deux meilleurs amis comme Aayden et Andy - mais… De la part d’un prof… Elle ne sait pas vraiment si elle a envie qu’il ait cette image d’elle pour le reste de l’année. Elle sait bien que y’a deux poids deux mesures dans ce genre de cas. Les mecs sont encensés pour être des séducteurs et les filles… Les filles, elles, c’est toujours la même rengaine. Et peut-être que son professeur n’est pas ce genre de type mais ça, elle n’en sait rien. En dehors du cadre strictement professionnel dans lequel ils ont toujours parlé, elle ne le connaît pas.

Enfin la porte s’ouvre et comme l’homme l’invite à entrer, beau comme un Dieu dans sa tenue confortable en lin, la demoiselle ne se fait pas prier pour entrer, le suivant dans le salon. Bon sang, elle n’aurait peut-être pas dû se changer et opter pour cette robe là, ni refaire son maquillage. Est-ce qu’elle a l’air assez décontractée ? Elle ne sait pas. Elle n’en est pas sûre. En comparaison de lui… mais il faut dire que, décontractée, elle ne l’est pas vraiment. Qui le serait en étant dans un salon, installé dans le même canapé qu’un professeur, même si chacun s’est placé aux deux extrémités dudit canapé ?

"- C'est... joli, chez vous." finit-elle par dire pour rompre le silence qui s'est installé entre eux, ne sachant trop comment aborder la situation.
Contenu sponsorisé
Ed • This is your life, drive it like you stole it (+18)
Page 1 sur 11
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant
Sujets similaires
-
» somebody stole my car radio
» Jump on a taxi and just drive || ft HATAKE
» Dracoola • I hear the birds on the summer breeze, I drive fast
» life is now.
» life + you

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: