Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» Hi Everyone
Les amants maudits EmptyHier à 23:37 par Nemo

» Raven and Bones
Les amants maudits EmptyHier à 23:25 par Lobscure

» Funambule feat Manhattan Redlish
Les amants maudits EmptyHier à 21:32 par Charly

» PRÉSENTATION ¬ quand c'est fini, c'est par ici
Les amants maudits EmptyHier à 20:43 par Mai Fong

» Les enfants de la lune. [PV Lulu] +18
Les amants maudits EmptyHier à 20:41 par Ezvana

» TOPS-SITES ¬ votez pour ltdr
Les amants maudits EmptyHier à 20:32 par Gäa

» We don't have to dance # Senara
Les amants maudits EmptyHier à 15:02 par Senara

» Centaures - (Val & Dreamcatcher)
Les amants maudits EmptyJeu 18 Avr - 23:39 par Dreamcatcher

» (m) souls don't meet by accident
Les amants maudits EmptyJeu 18 Avr - 23:14 par Ananas

-45%
Le deal à ne pas rater :
WHIRLPOOL OWFC3C26X – Lave-vaisselle pose libre 14 couverts – ...
339 € 622 €
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

Les amants maudits

Lojzo
Messages : 4375
Date d'inscription : 19/09/2017
Région : ardèche
Crédits : i4sullyoon (ava)

Univers fétiche : fantasy, science-fi, réel.
Préférence de jeu : Les deux
Etoiles
Lojzo
Mer 3 Mai - 12:12
Les amants maudits
Mise en situation


La rencontre
Et si Thanatos, le dieu de la mort douce, rencontrait une prêtresse d'Artemis ? Et s'ils s'aimaient ? Et s'ils se faisaient maudire parce que, même si Aphrodite est sympa (non), elle aime bien maudire les gens qui sont beaux ? Leur histoire démarre comme ça. La suite, on la verra ensemble.

Contexte provenant de nos têtes plus de celles de @EncycloMathilde & @WikiMaya qu'on ne remerciera jamais assez.
Lojzo
Messages : 4375
Date d'inscription : 19/09/2017
Région : ardèche
Crédits : i4sullyoon (ava)

Univers fétiche : fantasy, science-fi, réel.
Préférence de jeu : Les deux
Etoiles
Lojzo
Mer 3 Mai - 12:12

Thanatos
Je suis le dieu de la mort douce, un des fils de Nyx donc un immortel.  Je vis aux enfers mais j'aime me balader sur terre quand l'envie m'en prend. Je peux prendre plusieurs formes, celle d'un enfant, d'un jeune adulte, d'un vieillard ou d'un squelette. J'ai des ailes me permettant de franchir les enfers sans problèmes et je me bats à l'épée.

willy cartier par @ french and furious
Les dieux de l'Olympe s'ennuyaient, comme toujours laissant les autres faire le vrai travail. Dans les fosses des enfers, Hadès règnent en maître, mais il a tout une armée de serviteurs et de dieux mineurs pour l'aider, j'en fais partie. Et parfois, c'est épuisant, parce qu'on a l'impression de travailler cent fois plus que ces dieux de là-haut qui célèbrent la vie à chaque occasion, alors que la mort est bien plus présente. Au fond de l'Érèbe, où je vis avec mon frère jumeaux, Hypnos, je cherche une manière de m'inviter à la dernière des festivité prévue pour les dieux. La naissance d'un nouvel enfant divin, ou un bal costumé, qu'importe, j'aurai ma place pour une fête de l'Olympe. Je veux quitter les enfers pour un instant, oublier la mort omniprésente autour de moi le temps d'une soirée.

L'occasion se présente bientôt et je n'hésite pas une seule seconde. A part mon costume - noir - habituel, je porte un masque, pour cacher mes yeux, apparemment, c'est la dernière mode. Ils sont fous. J'accepte leur folie. Et je monte sur l'Olympe. Tout y est tellement lumineux, brillant et bruyant, que je me rappelle pourquoi je vis en bas. C'est mon caractère en réalité, même si je m'en plains. Je préfère les gémissements des blessés que les exclamations grandiose et surjoués des dieux exaltés. Mais bon, quitte à être déjà sur place.

Une longue table est installée et certains angelots servent des boissons, je renifle l'odeur des verres, inquiets je sais combien les déesses sont capables du pire et je repose le verre préférant boire l'alcool que j'ai moi-même apporté. Je ne suis pas éloigné de la table qu'Aphrodite s'empare d'un verre et me le tends avec un sourire enjôleur. J'avais donc bien raison, je hausse un sourcil qui apparaît au-dessus du masque - je sais qu'elle aime ça - puis soupire en attrapant le verre. Je me jure que je ne boirai pas dedans. Aphrodite est si belle qu'elle éclipse tout le monde dans cette pièce, c'est pour ça que je n'ai eu aucun doute en la reconnaissant. Elle s'éloigne, appelée par d'autres et je me retrouve seul. C'est peut être tant mieux.

J'observe la foule réunie, les couleurs se mélangent, les cris de joies, les grandes embrassades, tout ça, ça me dégoûte un peu, je reste stoïque dans mon coin. Et, c'est sûrement de ma faute, mais j'oublie ce que j'ai en main et je bois une gorgée. Ou deux. Puis tout le verre. L'alcool est léger, fruité, je ne crois pas que ce soit de la drogue, mais l'effet est immédiat. Je me sens plus joyeux, plus apte à faire la fête. J'ose même un sourire, si ça, ce n'est pas le comble ! Et, transporté par cette énergie nouvelle, je m'avance vers la piste de danse et tend la main vers la première femme seule que je croise pour l'inviter à danser.
Eona
Messages : 24
Date d'inscription : 02/05/2023
Crédits : windspiritz

Univers fétiche : Fantasy
Préférence de jeu : Femme
Valise
Eona
Mer 3 Mai - 14:22

Rheia
Je suis une prêtresse d'Artemis, lien entre les hommes et la déesse, mortelle au privilège de pouvoir naviguer entre les mondes.  Je vis dans un des temples parmi ceux dont la vie est fragile. Issue d'une famille riche et respectable, je ne suis qu'innocence et dévotion, malgré une envie toujours fulgurante de vouloir découvrir le monde à travers toutes les émotions existantes. À croire qu'il me faudrait vivre mille vies afin d'être sûre d'avoir exploré la mortalité humaine dans son intégralité.

Kate Winslet @ Eona


Quelle situation imprévue, et pourtant bien réelle. Une simple prêtresse au coeur d'une fête donnée par les Dieux, jamais tu n'aurais espéré te rendre un tel événement dans ta simple vie de mortelle, et pourtant...

Une étrange histoire de sacrifice d'animaux t'avait poussée à parler à celle que tu vénérais, celle que tu servais, celle à qui tu avais offert ta vie... Artémis. Ainsi, tu t'étais rendue dans ces lieux si mythique où les immortels résidaient, sur invitation, accompagnées par tes soeurs, afin de faire le point sur ce qu'il se passait dans la ville qui jouxtait votre temple.

Une discussion qui avait alors débouché sur une nouvelle invitation, beaucoup moins sérieuse. Celle d'assister à cette fête qui allait être donnée.

Ainsi, tu étais là, parmi tes semblables, largement en nombre inférieur par rapport aux Dieux qui s'abreuvaient et riaient pleinement sans se soucier des regards. Vêtue d'une robe plutôt simple, un loup en dentelle couvrant la moitié de ton faciès, tes cheveux ondulés tombant le long de tes courbes, tu te contentais de sourire poliment, évitant d'ouvrir la bouche pour ne pas dire de bêtise. La curiosité l'aurait sûrement emportée si tu avais été préparée, parce que ce monde te fascinait et parce que tu aimais ressentir toutes émotions du monde.

Mais alors que ton regard se perdait dans la foule, un homme déboula dans ton champ de vision, une main tendue vers toi, une invitation à danser impossible à refuser...

"Oh..." soufflas-tu en te laissant embarquer.

Incapable de refuser, mais aussi, de mettre un nom ou un titre sur le visage charmant et masqué de celui qui venait de t'entraîner au centre des hostilités, tu te laissas dominer par ton naturel si spontanée.

"Je suis une horrible danseuse, vos pieds n'en sortiront pas indemnes et je m'en excuse par avance." grimaças-tu en usant d'une voix teintée de douceur et de malaise.

Tes prunelles tentèrent alors rencontrer les siennes qui se trouvaient quelque part derrière le masque, par politesse, même si tout cela te mettait dans l'embarras.

Mais où es-ce que tout cela allait te mener ?


Lojzo
Messages : 4375
Date d'inscription : 19/09/2017
Région : ardèche
Crédits : i4sullyoon (ava)

Univers fétiche : fantasy, science-fi, réel.
Préférence de jeu : Les deux
Etoiles
Lojzo
Mer 3 Mai - 19:36

Thanatos
Je suis le dieu de la mort douce, un des fils de Nyx donc un immortel.  Je vis aux enfers mais j'aime me balader sur terre quand l'envie m'en prend. Je peux prendre plusieurs formes, celle d'un enfant, d'un jeune adulte, d'un vieillard ou d'un squelette. J'ai des ailes me permettant de franchir les enfers sans problèmes et je me bats à l'épée.

willy cartier par @ french and furious
La main est douce, mais surtout, elle est chaude. Depuis quand n'as-tu pas touché une main d'un être vivant ? Depuis des décennies, tu t'es enfermé toi-même avec Hypnos dans l'Érèbes, la vitalité t'avait manqué, ton frère est un être taciturne qui préfère rêver, peux-tu vraiment lui en vouloir ? Et les mains des morts que tu accompagnes vers leur dernier lieu de résidence... disons qu'elles sentent moins bon. Cette main donc est particulièrement délicate, mais n'a pas la force des poignes des dieux. Il y a donc des mortels par ici ? Non, ça doit être une déesse mineure, mais elle n'a pas l'air d'être une main habituée à l'oisiveté, tu ne sais pas précisément ce que fait cette main, mais elle est active.

Puis la bouche se met à parler, des mots léger, emprunt d'un soupçon de malaise. Ne veut-elle pas danser ? A moins que ce soit un malaise pour toi ? Tu as envie de rire, tout le monde est gêné par ta présence, toujours, à cause de ce qu'elle signifie. Ce peut-il que cette personne-là soit gênée parce qu'elle a envie que tu sois à l'aise ? Tu réponds avec un sourire « Ne vous inquiétez pas, tout est dans le cavalier. »

Et tu la fait s'envoler. Tu es musclé, puissant et elle est si légère que c'est facile. Elle tournoie en l'air attirant les regards. Puis tu la déposes délicatement sur le sol. Elle est intuitive, ou elle a menti. Elle suit tes mouvements avec grâce, laissant son corps bouger au rythme de tes pas. Tu ne t'intéresses pas beaucoup à ses jambes - elles sont légères, gracieuses et musclée, elle doit marcher, beaucoup - tu préfères t'attarder sur son visage.

Bien sûr, son loup en cache une grosse partie, comme le sien, mais ses cheveux bouclés, blond vénitien sont comme une flamme dorée qui brûle. Le feu c'est un élément magistral et elle semble briller. Tu comprends à cet instant que tu auras du mal à détourner les yeux.

Forcément, tu te concentres sur elle et tu en oublies la danse, ton regard se perd dans ses prunelles brillantes et émotives. Depuis quand n'as-tu pas vu cette émotion dans les yeux d'être vivants ? Les dieux maîtrisent la ruse, la rage et le sexe. Les mourants sont plutôt suppliants, soulagés ou terrifiés. Et elle, c'est plus naturel, plus simple, plus vrais.

Un pas, puis deux et vos pieds se touchent. C'est un courant électrique qui remonte jusque dans tes doigts. Tu t'arrêtes. « Et voilà, vous avez été trop dure avec vous même, c'est moi qui ait raté mon pas. » Ta voix est grave, un peu rauque. « Puis-je vous proposer un rafraichissement ? » La question n'en est pas une, elle va t'accompagner, tu veux en savoir plus.
Eona
Messages : 24
Date d'inscription : 02/05/2023
Crédits : windspiritz

Univers fétiche : Fantasy
Préférence de jeu : Femme
Valise
Eona
Mer 3 Mai - 21:15

Rheia
Je suis une prêtresse d'Artemis, lien entre les hommes et la déesse, mortelle au privilège de pouvoir naviguer entre les mondes.  Je vis dans un des temples parmi ceux dont la vie est fragile. Issue d'une famille riche et respectable, je ne suis qu'innocence et dévotion, malgré une envie toujours fulgurante de vouloir découvrir le monde à travers toutes les émotions existantes. À croire qu'il me faudrait vivre mille vies afin d'être sûre d'avoir exploré la mortalité humaine dans son intégralité.

Kate Winslet @ Eona


Tes pas suivirent ceux de l’Inconnu au masque sombre afin de les entraîner dans une danse qui te donna l’impression de virevolter dans les airs. Sa voix, aussi suave qu’envoûtante s’était faite entendre afin de te rassurer sur le fait que tu devais te laisser guider, sans réfléchir, l’esprit libéré… Comment réussir à interrompre le cour de tes pensées face à un Dieu ? Car oui, tu n’étais pas ignare, son aura si imposante malgré la légèreté de ses gestes te hurlait qu’il était lié à l’Olympe et qu’il ne devait pas être n’importe qui si tu te référais aux regards adressés par l’assemblée.

* Ne pense pas *

Alors tu reportas toute ton attention sur ton cavalier, le coeur battant et le souffle court… Tes yeux allèrent se poser sur le masque qui cachait une grande partie de son visage.. Tu aurais tout donné à cet instant pour le voir sans, pour essayer de deviner son identité… Cependant, avant d’avoir le temps d’émettre des suggestions silencieuses, un faux pas de sa pas vint interrompre votre danse et sa voix se fit de nouveau entendre. Pour mentionner son erreur tout d’abord, puis, pour t’inviter à te désaltérer.

Gênée par ton statut parmi toute cette caste immortelle, tu laissas passer une moue étrange sur ton faciès… Non, tu ne pouvais pas accepter, ce n’était pas convenable… Mais tu n’avais pas le cœur à refuser cette invitation… par politesse.

« Je serai ravie de boire quelque chose… » répondis-tu avec sincérité avant de suivre l’immortel d’un pas léger, le palpitant battant à tout rompre.

Il fallait dire que certains regards ne vous quittaient plus, ce qui avait le don de te mettre mal à l’aise. Alors, poussée par ta spontanéité naturelle, tu laissas échapper un murmure, seulement audible par ton cavalier.

«  Vous êtes sur que tout cela est… bien vu ? »

Il y a avait un souci quelque part… Était-ce ta nature humaine, ou l’identité du Dieu à tes côtés ? Ou bien les deux ? La soirée risquait de t’apporter des réponses très vite et tu ne savais pas si tu avais hâte d’en savoir plus ou si préférais regagner ton Temple… Perdue entre le coeur et la raison, tu ne savais plus vraiment quel comportement adopter.


Lojzo
Messages : 4375
Date d'inscription : 19/09/2017
Région : ardèche
Crédits : i4sullyoon (ava)

Univers fétiche : fantasy, science-fi, réel.
Préférence de jeu : Les deux
Etoiles
Lojzo
Mer 3 Mai - 21:45

Thanatos
Je suis le dieu de la mort douce, un des fils de Nyx donc un immortel.  Je vis aux enfers mais j'aime me balader sur terre quand l'envie m'en prend. Je peux prendre plusieurs formes, celle d'un enfant, d'un jeune adulte, d'un vieillard ou d'un squelette. J'ai des ailes me permettant de franchir les enfers sans problèmes et je me bats à l'épée.

willy cartier par @ french and furious
Elle accepte, hésitante et là tu comprends que ta première idée était juste. C'est une mortelle. Et l'intérêt que tu lui portais déjà vient de passer un nouveau pallier. Tu la regardes jeter des coups d'oeil autour de vous alors que toi, tu ne regardes qu'elle. Tu te fiches des murmures, toute ta vie tu n'as entendu que ça. En temps que dieu mineur, tu es un peu protégé, mais les rumeurs vont vite, dans tous les cas. Tu les ignores, ostensiblement, sans savoir que c'est ce qui causera ta perte.

« Bien sûr que non, ce n'est pas bien vu comme vous dites, mais n'est-ce pas ce qui est amusant ? »

Tu lui offres un clin d'oeil et un sourire éloquent avant de récupérer deux verres, mais la seule chose que tu lui tends, c'est le bras.

« Venez, j'ai envie d'admirer les étoiles. »

Encore une fois, ce n'est pas une question, tu as l'habitudes des plaidoiries, des gens qui tentent de négocier, de parlementer, t'offrir ou de refuser. Ta voix est faite pour être écoutée. Au coeur de tes mots, tu y mets un peu de miel divin, les mortels ne peuvent pas le détecter, mais ils ont la subite envie d'obéir aux mots prononcés, comme si c'était la plus merveilleuse des idées qu'ils n'aient jamais eu. Si tu n'avais agi qu'égoïstement, tu t'en voudrais un peu, mais en réalité, tu lui proposais une échappatoire. Le balcon est toujours plus vide que la salle de bal et les regards seront moins curieux dans la nuit. Puis le noir, c'est ta couleur, toi aussi tu t'y sentiras plus à l'aise.

Tu la guides vers l'extérieur. Selon beaucoup de dieux, ce balcon a un soucis principal, c'est qu'on n'y voit pas l'Olympe puisqu'on est dessus. Pour toi, c'est plutôt une qualité. Tu préfères admirer les étoiles que tu ne vois pas autant que tu aimerais. Ce spectacle des anciens héros est sublime. Même si, ces fameux héros tu les côtoies dans les Champs Élysées.

« A votre santé, belle mortelle, » dis-tu enfin en lui tendant son verre.

Tu lui montres par ces mots que tu connais sa condition, même si tu ne veux pas lui parler de la tienne. Tu espères qu'elle sera moins timide ici, loin de la foule, même si l'intimité est un terme relatif entouré de dieux surpuissants qui entendent les paroles des mortels tout en bas.
Eona
Messages : 24
Date d'inscription : 02/05/2023
Crédits : windspiritz

Univers fétiche : Fantasy
Préférence de jeu : Femme
Valise
Eona
Jeu 4 Mai - 9:49

Rheia
Je suis une prêtresse d'Artemis, lien entre les hommes et la déesse, mortelle au privilège de pouvoir naviguer entre les mondes.  Je vis dans un des temples parmi ceux dont la vie est fragile. Issue d'une famille riche et respectable, je ne suis qu'innocence et dévotion, malgré une envie toujours fulgurante de vouloir découvrir le monde à travers toutes les émotions existantes. À croire qu'il me faudrait vivre mille vies afin d'être sûre d'avoir exploré la mortalité humaine dans son intégralité.

Kate Winslet @ Eona


L'Olympe et sa pureté, une utopie pensas-tu alors que tu suivais naturellement ton cavalier. Pour sûr, ta présence était déjà quelque chose d'étrange bien que pas si extraordinaire, néanmoins, le fait que tu sois aux côtés d'un des Dieux donnait de quoi délier les langues acérées des commères. Votre duo improbable n'était pas bien vu, pourtant, la pointe d'amusement que tu avais descellé dans la voix si particulière de l'inconnu masqué te poussa à oublier un court instant ton malaise.

Décidément, qui était-il pour tenir ce genre de propos ? Tu avais beau fouillé dans ta mémoire, tu ne voyais pas... Même lorsque tu laissas tes pas te guider vers le balcon qui allait vous permettre de contempler la magnificence des constellations. Un souhait plutôt étrange, mais tellement agréable car il vous poussait à vous tenir à l'écart de la foule. Un pur soulagement.

La tension quelque peu envolée une fois arrivée à destination, tu levas la tête et plongea alors tes prunelles dans l'immensité étoilées. Complètement subjuguée par la beauté du tableau, tu restas silencieuse, ton verre reposant entre tes doigts fins... Jamais tu n'avais été transcendée par une telle vision dans ta vie de mortelle... C'était comme si, ton corps se trouvait entre le ciel et la terre, à la frontière des deux mondes...

Mais alors que ton esprit divaguait, ton cavalier leva son verre, à toi dont la vie n'était qu'un battement de cil dans la sienne. Tournant la tête vers lui, tu affichais une mine intriguée et étrange à la fois. Certes, ce n'était pas bien difficile de voir que tu n'avais rien d'une Déesse, même mineure, mais pourquoi donc être si poli et agréable ?

Les Dieux avaient bien des plaisirs, tu le savais pertinemment... Ainsi, tu ne savais pas quoi penser... Voulait-il se moquer de toi ? Ou pire, te considérer comme une poupée maniable à sa guise ? Bien sûr, tous les résidents de l'Olympe n'étaient pas à mettre dans le même panier concernant leur avis sur les mortels, toutefois, tu décidas de rester sur tes gardes.. et de laisser ton naturel prendre le dessus afin de te faire entendre.

"À votre santé, Monsieur dont l'identité reste secrète par mégarde ou... par plaisir." lanças-tu avec douceur sur une note des plus sarcastiques.

A l'instant où tu avais prononcé tes derniers mots, tu t'en étais voulue. Sincèrement Rheia, pour qui te prenais-tu ? Partagée entre la politesse due par son statut qui t'imposait de courber l'échine et ton tempérament plutôt directe face à une situation qui pouvait te mettre en danger, tu avais oublié où tu te trouvais...

Cependant, au lieu de te confondre en excuses, tu portas ton verre à tes lèvres afin de boire une petite gorgée du breuvage olympien, les yeux plantés dans ceux de ton interlocuteur.

La soirée risquait de s'écourter pour toi, ou au contraire, durer bien plus longtemps que prévu.

Lojzo
Messages : 4375
Date d'inscription : 19/09/2017
Région : ardèche
Crédits : i4sullyoon (ava)

Univers fétiche : fantasy, science-fi, réel.
Préférence de jeu : Les deux
Etoiles
Lojzo
Jeu 4 Mai - 10:09

Thanatos
Je suis le dieu de la mort douce, un des fils de Nyx donc un immortel.  Je vis aux enfers mais j'aime me balader sur terre quand l'envie m'en prend. Je peux prendre plusieurs formes, celle d'un enfant, d'un jeune adulte, d'un vieillard ou d'un squelette. J'ai des ailes me permettant de franchir les enfers sans problèmes et je me bats à l'épée.

willy cartier par @ french and furious
Elle est sarcastique, elle n'hésite pas une seule seconde, puis elle se cache dans son verre. Regrette-t-elle ses paroles ? Pourtant, elle ne songe même pas à s'excuser. C'est là que tu comprends pourquoi tu as été attiré vers elle, parce qu'elle est exactement la bouffé d'humanité qu'il te manquait.

Tu lèves les yeux vers le ciel, regardant les étoiles, laissant planer un instant de silence. Tu ne veux pas la mettre mal à l'aise, mais tu veux savoir jusqu'où elle est prête à aller pour rester elle-même. Les mortelles sont toujours impressionnés par les dieux, si elle est là, c'est qu'elle n'est pas commune. Unique même. Et magnifique. Aphrodite a même de quoi être jalouse. Bien sûr, ça te fait sourire.

« Exactement pour cette raison. Mon identité n'est pas un secret d'état et si je préfère la taire, c'est uniquement parce que vous ne réagiriez pas de cette manière si je vous la dévoilais. »

Las, tu pousses un soupire. Les gens te fuient, les mortels t'évitent jusqu'à la dernière minute. Tu n'es pas aussi terrifiant qu'Hadès, certains même ignorent ton identité, mais jamais on t'accueille avec un sourire comme elle l'a fait, jamais on ne te tend la main et accepte de danser avec toi. Ou alors, ce sont les suicidaires.

« Pouvez-vous me faire ce plaisir, imaginer que je ne suis qu'un pauvre mortel en mal d'affection ? Juste pour cette soirée. Et me traiter comme tel, bien sûr. »

Tu supposes qu'elle n'en fera rien, tu as attiré sa curiosité et vu ses paroles, elle risque de ne pas te laisser tranquille. Tant pis, au moins tu auras essayé. Tu bois une nouvelle gorgée de cette boisson délicieuse et ton humeur se fait plus douce, moins mélancolique. Tu plonges ton regard dans le sien et murmure.

« Je vous jure, sur l'Olympe, la mer et les enfers qu'il ne vous arrivera rien de ma part si vous agissez comme tel, je ne cherche ni à vous induire en erreur, ni vous manipuler, je n'attends rien de vous, sinon une de vos remarques acérée et si naturelle. »

Oh, dans quelle promesse t'es-tu lancé imbécile ? Tu ne le sais pas encore, mais tu viens de marquer le début de la fin, de sa fin.
Eona
Messages : 24
Date d'inscription : 02/05/2023
Crédits : windspiritz

Univers fétiche : Fantasy
Préférence de jeu : Femme
Valise
Eona
Jeu 4 Mai - 10:46

Rheia
Je suis une prêtresse d'Artemis, lien entre les hommes et la déesse, mortelle au privilège de pouvoir naviguer entre les mondes.  Je vis dans un des temples parmi ceux dont la vie est fragile. Issue d'une famille riche et respectable, je ne suis qu'innocence et dévotion, malgré une envie toujours fulgurante de vouloir découvrir le monde à travers toutes les émotions existantes. À croire qu'il me faudrait vivre mille vies afin d'être sûre d'avoir exploré la mortalité humaine dans son intégralité.

Kate Winslet @ Eona


L'inconnu souhaitait garder son masque car il craignait un changement de comportement de ta part si jamais tu venais à connaître son prénom. Ton coeur manqua un battement lors de cet aveu... Devais-tu avoir peur, ou au contraire, pouvais-tu te laisser porter par ta curiosité même si cela n'était pas conventionnel ?

L'hésitation aurait pu être longue face à un tel dilemme, toutefois, le Dieu masqué te fit une proposition des plus étranges... Le considérer comme ton égal, un mortel, pour avoir de nouveau à entendre le sarcasme dans ta voix.

* Non je ne pourrais pas *

Première pensée, et pourtant, elle ne franchit pas tes lèvres pour prendre vie. Le jeu était beau, dangereux certes, mais n'était-ce pas lui qui te le demandait ? Quel mal y aurait-il à entrer dans cette danse incongrue si l'invitation ne venait pas de toi ?

"Très bien... " chuchotas-tu en allant boire une nouvelle gorgée pour humidifier tes lèvres. "Alors, qu'est ce qu'un simple mortel que vous fait dans cette fête ? Êtes-vous... au service d'un Dieu ou bien sous le contrôle d'un ?" lanças-tu sans réfléchir et sans le regretter cette fois-ci.

Les esclaves, les dominés, les amoureux, il n'y avait pas que des mortels dévoués liés positivement à une divinité. D'ailleurs, cela te fit penser à une autre possibilité...

"Un enfant illégitime ?" fis-tu mine de chuchoter un air malicieux passant sur ton visage.

Tu t'étais prise au jeu, les limites que tu avais toujours pris soin de respecter venaient de voler en éclat. Et puis, n'était-ce pas ce Dieu anonyme qui avait souhaité prendre part à un jeu de rôle afin de mieux te connaître ?

Dans l'attente de sa réponse, tu décidas de finir ton verre puis de lever de nouveau la tête vers les étoiles. Un fin sourire posé sur tes lèvres, tu te délectas un court instant de l'air qui venait faire danser ta chevelure ondulée... Peu t'importaient les conséquences de cette soirée, c'était la première fois que tu te retrouvais avec un autre Dieu qu'Artemis... Mais bien plus important, jamais auparavant tu n'avais eu l'occasion de t'amuser en étant toi-même.



Lojzo
Messages : 4375
Date d'inscription : 19/09/2017
Région : ardèche
Crédits : i4sullyoon (ava)

Univers fétiche : fantasy, science-fi, réel.
Préférence de jeu : Les deux
Etoiles
Lojzo
Jeu 4 Mai - 11:45

Thanatos
Je suis le dieu de la mort douce, un des fils de Nyx donc un immortel.  Je vis aux enfers mais j'aime me balader sur terre quand l'envie m'en prend. Je peux prendre plusieurs formes, celle d'un enfant, d'un jeune adulte, d'un vieillard ou d'un squelette. J'ai des ailes me permettant de franchir les enfers sans problèmes et je me bats à l'épée.

willy cartier par @ french and furious
« Alors, qu'est ce qu'un simple mortel que vous fait dans cette fête ? Êtes-vous... au service d'un Dieu ou bien sous le contrôle d'un ? »

Sa remarque te prend au dépourvu, elle a donc continué dans cet état d'esprit. Elle a sauté à pied-joint dans ta proposition, elle joue, elle teste et son regard transmet tellement de chose que tu tombes doucement. Oh, pas physiquement, mais à l'intérieur de toi, des sensations nouvelles te font frémir et tu ne sais pas quoi faire de ses informations.

« Oh pire que ça, je suis le futur sacrifice humain. Celui pour lesquels les dieux se réjouissent ce soir. Merci de m'accorder des derniers instants heureux. »

Tu es resté très sérieux en parlant, comme si c'était la réalité. Tu es très doué avec la mort, peut être un peu trop. Alors tu te permets un éclat de rire, bref, un peu rauque, tu n'as pas l'habitude de faire de l'humour et d'être compris, les autres ne rient que peu en ta présence. Pourtant, tu apprécies ça, la joie. Les naissances de dieux sont inexplicables, est-ce qu'en te voyant, Nyx a su ce que tu serais plus tard ? Ou au contraire, a-t-elle décidé de ton rôle dans ce monde et tu as appris à t'y conformer ? Pour la première fois de ta longue existence, tu te remets en question. Et si ce boulot à temps plein ne te convenait plus ? Et si tu voulais être plus ? Comment une simple mortelle peut-elle tout remettre en question par sa simple présence ? Voilà une question qui mérite d'être posée.

Pourtant, tu ne le fais pas. Au contraire, tu guettes sa réaction, sa réponse, tu as hâte de savoir ce qu'elle pense et ce qu'elle va en dire. Il y a une excitation nouvelle, d'habitude, tu sais et voilà qu'elle est l'inconnue qui va balayer toutes tes croyances. Obnubilé par elle, tu en oublies le reste, tu en oublies le monde. Or, les dieux n'aiment pas être oubliés.
Contenu sponsorisé
Les amants maudits
Page 1 sur 5
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Sujets similaires
-
» (m) meilleurs amis, meilleurs ennemis, meilleurs amants ? (terminée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers fantasy-
Sauter vers: