Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» "Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour" - Ft. Charly
Les amants maudits - Page 4 EmptyAujourd'hui à 10:18 par Manhattan Redlish

» Vermines & Rage
Les amants maudits - Page 4 EmptyAujourd'hui à 1:11 par Snardat

» Eyes contact (ft Clionestra)
Les amants maudits - Page 4 EmptyHier à 23:45 par Clionestra

» Recherche lien H/H
Les amants maudits - Page 4 EmptyHier à 23:11 par Raton

» Les enfants de la lune. [PV Lulu] +18
Les amants maudits - Page 4 EmptyHier à 22:47 par Lulu

» Love isn't soft, like those poets say. ... (avec Gina)
Les amants maudits - Page 4 EmptyHier à 20:24 par Clionestra

» La honte n'est pas là où elle devrait être ! [PV Lullaby] +18
Les amants maudits - Page 4 EmptyHier à 18:02 par Elsy Lullaby

» Un Orque du Mordor
Les amants maudits - Page 4 EmptyHier à 14:15 par Snardat

» Sugar in my teeth, demons in my dreams
Les amants maudits - Page 4 EmptyHier à 11:20 par Senara

-39%
Le deal à ne pas rater :
Pack Home Cinéma Magnat Monitor : Ampli DENON AVR-X2800H, Enceinte ...
1190 € 1950 €
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

Les amants maudits

Eona
Messages : 24
Date d'inscription : 02/05/2023
Crédits : windspiritz

Univers fétiche : Fantasy
Préférence de jeu : Femme
Valise
Eona
Mer 24 Mai - 12:02

Rheia
Je suis une prêtresse d'Artemis, lien entre les hommes et la déesse, mortelle au privilège de pouvoir naviguer entre les mondes.  Je vis dans un des temples parmi ceux dont la vie est fragile. Issue d'une famille riche et respectable, je ne suis qu'innocence et dévotion, malgré une envie toujours fulgurante de vouloir découvrir le monde à travers toutes les émotions existantes. À croire qu'il me faudrait vivre mille vies afin d'être sûre d'avoir exploré la mortalité humaine dans son intégralité.

Kate Winslet @ Eona


Tu flottais, littéralement. C'était comme si ton esprit était là, sans être là, comme si, la simple notion du temps s'était envolée... Tes yeux étaient posés sur Thanatos, comme s'il t'était impossible de regarder ailleurs... Il s'insurgea, s'éloigna, perdit ce sourire si charmeur qui venait illuminer son faciès... Qu'il était beau, même en colère, pensas-tu, totalement éloignée de la réalité...

Pourtant, le mot "amourette" finit par atteindre tes oreilles... Oh, si cela n'avait été qu'une simple histoire, Aphrodite ne se serait sans doute pas risquer à la briser à coup de malédiction... Elle avait du voir quelque chose, percevoir des émotions nouvelles chez celui qui vivait aux côtés de la Mort. Tu aurais pu tenter de le rassurer sur ce point, parce que ton coeur battait pour lui littéralement, même après tout ce qu'il venait de se passer... Mais tu restas silencieuse, flottant toujours dans cette bulle étrange, la conscience ailleurs, dans un autre monde déjà.

Ainsi, tu le suivis, t'accrochas à lui comme jamais pour une nouvelle virée dans les airs. Bien plus triste, bien plus froide... Tu portas une grande attention au décor durant le voyage... jusqu'à votre point de chute... face à... Circé...

Quel beau symbole en cette journée maudite... Mélancolique, tu lui souris, avant de sentir le sol accueillir tes pieds suite aux mots doux de l'Immortel. Enfin un être mystique qui se trouvait de votre côté... L'espoir renaissait soudain...

"Je suis désolée..." murmuras-tu en posant tes yeux sur le panier. "Vous pensez qu'il y a quelque chose à manger ? Je ne compte pas mourir tout de suite, et encore moins le ventre vide." osas-tu finalement en chassant définitivement tes angoisses.

Un nouveau sourire étira tes lèvres... Sincère, réel... Vivre. Il fallait simplement vivre tant qu'il était encore temps.

"Je veux... tout connaître de vous..." lanças-tu en allant enfermer une des mains de Thanatos dans les tiennes. "Votre couleur préféré, votre plat préféré... Vos occupations les plus farfelues... Vous préférez la nuit ou bien... le jour ? Vous aimez la mer ? Vous savez nager ?"

Tu te laissas alors porter par l'engouement, l'envie d'illuminer à nouveau le visage de cet homme qui semblait être, ton âme soeur au coeur de tes priorités.

Sept jours... Sept jours pour vivre comme jamais tu n'avais vécu auparavant. Pour lui, pour toi, pour vous...

Lojzo
Messages : 4377
Date d'inscription : 19/09/2017
Région : ardèche
Crédits : i4sullyoon (ava)

Univers fétiche : fantasy, science-fi, réel.
Préférence de jeu : Les deux
Etoiles
Lojzo
Mer 24 Mai - 18:06

Thanatos
Je suis le dieu de la mort douce, un des fils de Nyx donc un immortel.  Je vis aux enfers mais j'aime me balader sur terre quand l'envie m'en prend. Je peux prendre plusieurs formes, celle d'un enfant, d'un jeune adulte, d'un vieillard ou d'un squelette. J'ai des ailes me permettant de franchir les enfers sans problèmes et je me bats à l'épée.

willy cartier par @ soeurdelune
Sur l'île de Circé, après que la sorcière lui ait donné quelques provisions, vous vous installez sur un rocher. Ce n'est pas très confortable, mais tu poses ton bras contre le sien et sa chaleur te réconforte, mieux que n'importe quelle couverture ou feu pourrait le faire. Tu la regardes se servir, pauvre mortelle qui a besoin de se nourrir et de dormir. Au moins, ça te laissera le temps de faire ton travail, même si tu n'as pas vraiment envie de la quitter. Sept jours, c'est tout ce qu'il vous reste si tu n'arrives pas à conjurer la malédiction.

Ses mains se renferment sur les tiennes et tu soupires de soulagement. Qu'est-ce qu'elle fait encore là ? Tu es tellement soulagé qu'elle reste à côté de toi, qu'elle veuille aussi partager ses derniers instants en ta compagnie. Elle est si précieuse.

"Je veux... tout connaître de vous... Votre couleur préféré, votre plat préféré... Vos occupations les plus farfelues... Vous préférez la nuit ou bien... le jour ? Vous aimez la mer ? Vous savez nager ?"

Ses mots te font sourire, elle a raison, tu veux connaître la même chose, tu te promets de lui poser tout une série de question ensuite, pour connaître chaque détail d'elle et pour la retrouver plus tard, car, plus tu connais une âme, plus il est aisé de la percevoir dans le monde des vivants. Tu espères bloquer la malédiction, mais tu as peur d'en être incapable en réalité. Mais jamais tu ne lui avoueras tes doutes, tu vas juste profiter de l'instant présent.

« Ma couleur préféré est, depuis que je vous ai rencontré, le vert. Celui de vos yeux précisément. Il symbolise la vie et ça me plait plus que tout au monde. Je pourrais manger du miel à longueur de journée, en biscuit, en sauce ou en boisson, c'est vraiment le goût sucré et l'onctuosité du miel qui ravit mon palais. » Tu t'arrêtes un instant pour déposer un baiser sur ses lèvres, parce que tu es certain qu'elles ont le goût du miel maintenant. « J'aime cueillir les coquelicots pour en faire des recettes, enfin je ne mets pas moi-même la main à la pâte, mais j'aime l'odeur qui s'en dégage. » Nouveau sourire, cette couleur rouge sang des coquelicots était sûrement celle que tu préférais avant de choisir le vert de ses yeux. « Je préfère la nuit bien sûr, c'est ma mère tout de même. » Comment pourrais-tu choisir Hélios et sa chaleur quand la nuit t'enveloppe de sa bonté ? « Je sais nager, mais je n'aime pas particulièrement ça. » Les morts du à l'eau sont très rarement douce et apaisante, au contraire, mais il t'es parfois arrivé de devoir plonger tout de même et tu ne le fais pas de gaitée de coeur. Tu la regardes, persuadé qu'elle ne va pas s'enfuir si tu continues tes aveu. « En réalité, l'eau ne me fait pas peur, juste elle me dérange à cause des animosités avec Poséidon, mais, ma douce Rheia, je n'ai pas besoin de respirer, c'est pratique comme sens donc je l'utilise, mais dans l'eau, je peux juste cesser de respirer jusqu'au rivage. » Ton regard plonge dans le sien et tu l'observes. Va-t-elle paniquer si une des informations devient trop folle pour elle ? Elle servait Artémis, mais était-elle au courant de tous les dons des dieux ?

Tu te redresses et reprends. « A votre tour de me dire tout. Votre parfum préféré ? Le moment de la journée que vous aimez tout particulièrement ? Le vêtement que vous préférez porter ? La qualité que vous aimez le plus chez les autres ? Et celle que vous préférez chez vous ? Et la chose que vous aimez le moins sur vous ? Ne vous inquiétez pas, c'est juste pour que je puisse vous montrer que vous avez tort, car tout chez vous est parfait. » Et si c'était une partie de son corps qu'elle n'aimait pas, tu te ferais une joie de l'embrasser jusqu'à ce qu'elle accepte qu'elle était parfaite.
Eona
Messages : 24
Date d'inscription : 02/05/2023
Crédits : windspiritz

Univers fétiche : Fantasy
Préférence de jeu : Femme
Valise
Eona
Dim 28 Mai - 12:28

Rheia
Je suis une prêtresse d'Artemis, lien entre les hommes et la déesse, mortelle au privilège de pouvoir naviguer entre les mondes.  Je vis dans un des temples parmi ceux dont la vie est fragile. Issue d'une famille riche et respectable, je ne suis qu'innocence et dévotion, malgré une envie toujours fulgurante de vouloir découvrir le monde à travers toutes les émotions existantes. À croire qu'il me faudrait vivre mille vies afin d'être sûre d'avoir exploré la mortalité humaine dans son intégralité.

Kate Winslet @ Eona


L'angoisse s'envola, la voix de Thanatos chantait dans ton esprit tourmenté pour l'apaiser... À nouveau, tu te sentis pousser des ailes, à nouveau tu commenças à rêver, à ses côtés, alors qu'il répondait à ta demande en te fournissant des réponses précises qui te firent sourire comme jamais.

Oh, tu étais ailleurs, Rheia, tu en oublias même la terrifiante Aphrodite portée par le goût du miel si joliment décrit et l'envie de vivre simplement d'amour et d'eau fraîche.

Le Dieu de la Mort douce était si... fascinant... Et tu ne parlais pas seulement de ses baisers, non... Ses dons étaient si étranges... Tu te demandais comment on pouvait savourer la vie autant privé de sensations... Ressentir les choses, les vivre, les subir, c'était bien ce qui rendait chaque seconde si vivifiante en ce monde...

Alors, vint ton tour, de répondre, d'éclairer, d'ouvrir les yeux de Thanatos sur tes goûts, tes lubies, tes peurs et bien d'autres choses. Enjouée par cette séance de questions visant à mieux vous connaître, tu pris une bonne bouffée d'oxygène, avant de faire entendre ta voix qui se montrait bien mélodieuse.

"Hmmm parfum préféré... Je dirais, celui des embruns en début de soirée d'été... D'ailleurs, c'est aussi le moment que je préfère... Ou peut-être puis-je parler de l'aube.... J'aime lorsque le soleil se trouve à la frontière entre la nuit et le jour..." Rêveuse, tu fermas les yeux un court instant avant de reprendre... "Les vêtements amples sont parfaits, parce que j'aime courir, et même faire du cheval !" Quel aveu ! Ce n'était pas commun, tu en avais conscience, mais tu n'étais du genre à rester en place... Pensant avoir créé la surprise chez ton interlocuteur, tu tournas la tête pour lui faire face, le visage resplendissant de malice. "J'aime... l'honnêteté, je ne supporte pas le mensonge... Et... pour ce qui est de moi-même... Je dirais que j'ai la faculté à me retrouver dans des situations imprévues et improbable... Ma maladresse... Une vraie plaie..."

Pour sûr, ce que tu vivais actuellement pouvait en témoigner ! Mais avant de laissais la mélancolie prendre place, tu décidas de rajouter une petite phrase.

"Mais, à chaque fois, cela finit sur une note positive, alors... Je suis une chanceuse."

La chance, tu y croyais, de tout ton coeur. C'était pour cette raison que l'anxiété s'était envolée... Peut-être était-ce idiot de penser que l'immortel qui faisait battre ton coeur pouvait tout arranger... Toutefois, l'amour finissait toujours pas triompher, non ?

Laissant un soupir ponctuer tes réponses, tu affichas alors une moue... intriguée.

"Je pourrais vous apprendre à aimer la mer, j'en suis persuadée ! Même si vos liens avec... hm... Poséidon sont... enfin, vous voyez..." Cela te faisait bizarre de parler des dieux ainsi... C'était si irréel... "Même si ce n'est pas pour aujourd'hui, ou avant les sept jours... Nous découvrirons les merveilles de ce monde ensemble... J'en suis persuadée. !"

Une promesse faite avec le coeur, une promesse qui résonna en écho entre vos âmes... Dans cette vie ou dans une autre, vous étiez liés à jamais...

Tu y croyais.

Ce n'était pas un rêve.



Lojzo
Messages : 4377
Date d'inscription : 19/09/2017
Région : ardèche
Crédits : i4sullyoon (ava)

Univers fétiche : fantasy, science-fi, réel.
Préférence de jeu : Les deux
Etoiles
Lojzo
Mer 31 Mai - 14:04

Thanatos
Je suis le dieu de la mort douce, un des fils de Nyx donc un immortel.  Je vis aux enfers mais j'aime me balader sur terre quand l'envie m'en prend. Je peux prendre plusieurs formes, celle d'un enfant, d'un jeune adulte, d'un vieillard ou d'un squelette. J'ai des ailes me permettant de franchir les enfers sans problèmes et je me bats à l'épée.

willy cartier par @ soeurdelune
Et, peu à peu, par ses mots, elle chasse le doute. Tu te sens mieux, tu te sens en paix. Elle t'accord mille fois plus d'intérêt qu'à la malédiction et ce n'est pas de la bêtise ou de l'inconscience, au contraire, elle te fait grandement confiance. Elle t'aime réellement.

Oh, pas autant que tu l'aimes. Son petit coeur de mortelle ne pourrait pas supporter l'intensité de ce que tu ressens, mais elle y met toute sa force. Tel un chaton qui se croit un tigre. Tu caresses ses cheveux en songeant à cette image, tu te retiens de rire, tu n'as pas envie de lui expliquer, ni de la vexer.

« Ok »

Voilà la seule chose que tu dis en la regardant. Ok parce que t'es partant, parce que tu n'en as plus rien à faire du reste, vous avez sept jours et tu ne veux pas perdre le moindre d'entre eux. Tu veux savourer avec elle jusqu'au bout, tu veux la connaître par coeur, tu veux la suivre dans chacune de ses envies, chacun de ses désirs.

Tu te relèves et lui tends la main pour quelle se redresse à son tour.

« Vous avez une philosophie de vie qui me plaît, j'aime vous entendre penser et réfléchir à voix haute, j'aime votre façon de prendre le monde comme il vient et d'y voir de la beauté. Si je n'étais pas déjà à vos pieds, je crois que je tomberai à ce moment-là. »  

Tu l'aimes, ça transparait dans chacun des mots que tu lui dis, tu retombes amoureux d'elle à chaque nouveau moment. Tu souris et l'attires vers toi pour un rapide et chaste baiser, tu as des projets pour cette après-midi, tu n'as pas envie de perdre le courage et la motivation.

« Suivez-moi, » ordonnes-tu d'une voix douce.

Et ainsi commence l'ascension des rochers, enfin la descente mais vu comment le chemin est escarpé... Tu souris et avance à sa vitesse, tu ne te plains jamais de sa lenteur, tu ne la vois même pas d'ailleurs - sa lenteur. La seule chose qui brille devant toi c'est elle. Rheia et ses cheveux flamboyant, Rheia et son aura mystique, Rheia qui aurait dû être une déesse.

Bien vite, vous arrivez à la limite de l'île dans une petite crique ballottée par les vents. Les rochers sur les côtés retiennent le gros du courant et la petite plage de sable fin vous permet d'entrer doucement dans l'eau.

« Je veux aimer la mer comme vous aimez la vie, apprenez-moi, je vous suis. »

Vous n'avez que sept jours, même si elle croit en la suite, pour l'instant tu ne veux pas penser au futur. Tu veux profiter maintenant. Tu la regardes prendre les devants, depuis le début, c'est elle qui te suit, c'est toi qui l'emporte dans les airs, qui lui montre ce que tu aimes et ce que tu es. Maintenant, c'est elle la maîtresse des lieux et tu trouves ça incroyablement beau. Tu lui confierais ta vie sans le moindre doute.
Eona
Messages : 24
Date d'inscription : 02/05/2023
Crédits : windspiritz

Univers fétiche : Fantasy
Préférence de jeu : Femme
Valise
Eona
Dim 11 Juin - 14:05

Rheia
Je suis une prêtresse d'Artemis, lien entre les hommes et la déesse, mortelle au privilège de pouvoir naviguer entre les mondes.  Je vis dans un des temples parmi ceux dont la vie est fragile. Issue d'une famille riche et respectable, je ne suis qu'innocence et dévotion, malgré une envie toujours fulgurante de vouloir découvrir le monde à travers toutes les émotions existantes. À croire qu'il me faudrait vivre mille vies afin d'être sûre d'avoir exploré la mortalité humaine dans son intégralité.

Kate Winslet @ Eona


Vivre. Vivre parce que tu n’avais plus le choix. Vivre parce que chaque émotion emportait ton cœur dans une danse mystique entre rêve et réalité. Vivre parce que tu aimais être aux côtés de Thanatos dans ce monde, celui des mortels.

Alors, tu te laissas guider par ce Dieu de la Mort Douce, un mince sourire sur tes lèvres après avoir reçu un doux baiser… Où comptait-il te conduire ? En tout franchise, tu n’en savais rien mais tu savais au plus profond de ton âme que votre destination serait magnifique. Même si le chemin était ardu, même si tu cachais cette fatigue qui s’emparait de toi à chaque fois que tu réussissais à passer les roches. La récompense serait belle, oui, et elle le fut.

A la vue de la crique, tu n’avais pas pu retenir ton souffle.

« Waouh… »

Voilà, pourquoi tu aimais tant la vie, Rheia. Pour cet effort, et cette finalité, parce qu’il fallait toujours se donner du mal pour toucher le rêve du bout des doigts et ressentir cette sensation sublime qu’était le bonheur.

Ainsi, et lorsque l’Immortel te demanda de le guider, tu attrapas sa main en douceur afin de l’entraîner dans l’eau…

« J’allais m’inquiéter sur vos sensations mais… vous ne sentez rien c’est bien cela ? »

Tu éclatas de rire face à tes mots complètement idiots puis tu fis quelques grimaces amusantes qui s’intensifiaient à chaque pas que tu faisais.

« Aaaah elle est fraîche mais cela fait tellement de bien ! Essayez d'imaginer ! » lanças-tu sur un ton joyeux en riant de bon cœur.

Tu oubliais, oui tu oubliais tout… Ta main dans celle de Thanatos, au cœur de l’eau, tu étais bien loin du monde des mortels… Tu étais dans ta bulle, Aphrodite n’avait plus aucune importance.

Vivre l’instant présent. Avec l’être aimé...

Voilà tout ce qui occupait tes pensées.
 



Lojzo
Messages : 4377
Date d'inscription : 19/09/2017
Région : ardèche
Crédits : i4sullyoon (ava)

Univers fétiche : fantasy, science-fi, réel.
Préférence de jeu : Les deux
Etoiles
Lojzo
Lun 12 Juin - 11:32

Thanatos
Je suis le dieu de la mort douce, un des fils de Nyx donc un immortel.  Je vis aux enfers mais j'aime me balader sur terre quand l'envie m'en prend. Je peux prendre plusieurs formes, celle d'un enfant, d'un jeune adulte, d'un vieillard ou d'un squelette. J'ai des ailes me permettant de franchir les enfers sans problèmes et je me bats à l'épée.

willy cartier par @ soeurdelune
Son sourire, ses mots, ses émotions, elle s'amuse alors toi aussi. Tu es heureux. Tu oublies tes fonctions, tes occupations, tes doutes et Aphrodite, tu ne songes plus qu'à l'ange qui est tombé du ciel pour égayer ta vie.

Rheia est belle, elle est douce, délicate, elle est joyeuse, heureuse, elle est amoureuse de la vie en générale. Elle aime la beauté, la nature, elle aime voir des paysages somptueux, alors tu l'emmènes dans cette crique, si belle, dont l'eau si pure reflète le ciel. Tu souris à pleine dent en réaction à son propre sourire.

Main dans la main, tu essaies d'imaginer ce qu'elle veut te faire ressentir et soudain, tu sens le froid, tu sens les gouttes, tu sens l'envie de plonger. Elle t'a partagé ses émotions, est-elle capable de magie ? Tu as envie de la prendre dans tes bras et de courir dans l'eau avec elle, de vous jeter dedans, de l'embrasser, de nager, de vivre. Tu as envie de vivre avec elle. Et l'émotion te parcourt si violemment, plus violemment que tu n'as jamais rien ressenti.

Jusque là : tu ne vivais pas.

Ça te traverse avec tellement d'ardeur que tu sais que c'est vrai. La vie c'est beau et ça vaut la peine, tu n'en prends conscience que maintenant. Tu avais besoin d'elle pour te libérer de tes chaînes, chaînes que tu ne savais même pas posséder. Tu souris.

« Je fais plus qu'imaginer » murmures-tu soudainement en fermant les yeux et levant ton visage vers le soleil. « Grâce à vous, je ressens. » Et c'est vrai. Tu le sais.

Le bonheur menace d'exploser dans ton coeur et tu te tournes vers elle.

« Quelle est la prochaine étape ? Nager ? »

Tu n'as plus peur de Poséidon, tu n'as plus peur de la mort, tu n'as plus rien qui t'entrave, qui t'empêche, tu n'as qu'elle. Et pour elle, tu irais chercher la lune, tu plongerais au creux des vagues, tu appellerais chaque plante par son nom. Pour elle, tu serais capable de tout, du meilleur, comme du pire.

L'après-midi peut se dérouler sur une siècle que tu n'en aurais pas plus conscience du temps qui passe, seul compte sa présence à tes côtés.
Eona
Messages : 24
Date d'inscription : 02/05/2023
Crédits : windspiritz

Univers fétiche : Fantasy
Préférence de jeu : Femme
Valise
Eona
Dim 2 Juil - 12:42

Rheia
Je suis une prêtresse d'Artemis, lien entre les hommes et la déesse, mortelle au privilège de pouvoir naviguer entre les mondes.  Je vis dans un des temples parmi ceux dont la vie est fragile. Issue d'une famille riche et respectable, je ne suis qu'innocence et dévotion, malgré une envie toujours fulgurante de vouloir découvrir le monde à travers toutes les émotions existantes. À croire qu'il me faudrait vivre mille vies afin d'être sûre d'avoir exploré la mortalité humaine dans son intégralité.

Kate Winslet @ Eona


L'eau, cet élément si parfait à tes yeux tant il avait la particularité de te couper du monde, de la réalité, en te procurant des sensations nouvelles aussi enivrantes qu'apaisantes. Le corps léger, les vêtements mouillés, tu souriais à l'Immortel qui disait ressentir ce brin de mortalité grâce à toi. Et pourtant, vous n'aviez pas encore commencé à nager.

Le coeur léger, tu en oublias totalement la malédiction prononcée quelques heures plus tôt... A vrai dire, tout ce qui t'importait était d'emmener Thanatos dans un autre monde, comme il l'avait fait avec toi dans les airs...

"Nager, et bien plus encore !" lanças-tu en attrapant sa main pour le tirer vers toi. "Je prends ma respiration et... AAAAAH"

Sans attendre une seconde de plus, tu franchis cette mince frontière entre mer et ciel, pour aller dans ce lieu silencieux et merveilleux qu'est le monde sous-marin. Attirant le Dieu de la Mort contre toi, tu ouvrais les yeux malgré le flou environnant, pour tenter de d'apercevoir les poissons et récifs colorés. Si seulement tu avais le pouvoir de voir nettement et de pouvoir tenir le souffle coupé plus de quelques secondes...

Mais ces détails ne t'empêchaient pas de sourire malgré tout et tu pointais du doigt chaque petite chose afin de les montrer à ton amant... L'air commençait à te manquer, mais tu n'étais pas bien loin de la surface...

Ou alors...

Était-ce possible de vivre du souffle du Dieu de la Mort ? Un baiser pouvait-il te permettre de tenir un peu plus longtemps dans ce monde ? Ne sachant pas répondre à la question, et n'étant pas apte à la poser, tu te tournas vers lui, afin d'aller déposer lentement tes lèvres sur les siennes... Non pas pour une question d'air, mais par envie... Envie de passer des heures dans ses bras, ton coeur battant au rythme de vos témoignages d'affection.  

Lojzo
Messages : 4377
Date d'inscription : 19/09/2017
Région : ardèche
Crédits : i4sullyoon (ava)

Univers fétiche : fantasy, science-fi, réel.
Préférence de jeu : Les deux
Etoiles
Lojzo
Lun 4 Sep - 14:00

Thanatos
Je suis le dieu de la mort douce, un des fils de Nyx donc un immortel.  Je vis aux enfers mais j'aime me balader sur terre quand l'envie m'en prend. Je peux prendre plusieurs formes, celle d'un enfant, d'un jeune adulte, d'un vieillard ou d'un squelette. J'ai des ailes me permettant de franchir les enfers sans problèmes et je me bats à l'épée.

willy cartier par @ soeurdelune
C'est toi le dieu, l'immortel, celui qui a tant vécu et qui connait le monde des vivants et celui des morts. Et pourtant, c'est elle qui t'apprend ce qu'il te manque. Elle te donne envie de vivre. Personne d'autre n'a jamais réussi à te faire ce qu'elle t'ordonne avec tant de douceur et d'amour.

« D'acco aahhhhh »

Tu retiens ton souffle au dernier moment quand elle t'emmène sous l'eau, puis tu ouvres les yeux. L'eau est claire, pure, tu la vois dans toute sa splendeur, l'eau lui donne un air nouveau et ses cheveux flamboyants qui flottent sont superbe. A cet instant, plus rien ne compte sinon elle. Ton coeur mort se remet à battre à toute vitesse, tu nages en pleine félicité, tu pourrais hurler de joie si tu avais l'habitude de ce genre d'exultation, mais tu restes silencieux, découvrant ce nouveau monde avec elle.

Jusqu'à ce que ses lèvres capturent les tiennes. Vos souffles se mélangent et le tien lui offre ton oxygène, ton soupçon de vie. Tu la serres dans tes bras, caressant son dos, sa nuque, ses cheveux. L'eau qui vous entoure est douce, chaude et vous flottez comme suspendus au milieu de nulle part. Tu vis un rêve, clairement et tu n'as pas envie d'ouvrir les yeux, pas envie qu'il s'arrête. Sa chaleur, ses mains si douce, son coeur si vivant, c'est trop beau pour durer. Alors tu gardes chaque instant, chaque seconde offerte, refusant de penser à la malediction, au futur et à ton propre coeur meurtri.

Quand vous émergez de l'eau, des secondes ou des heures plus tard, tu ne sais plus, ton corps s'est réchauffé à son contact. Tu te sens presque humain. Tu caresses son visage sous le soleil et embrasse son nez, ses joues, ses lèvres. Chaque parcelle de son être te fait vibrer.

« Merci pour cette expérience »

L'eau n'est plus chaude quand vous êtes à l'air libre et le vent vient te faire grelotter, tu te sers contre elle, espérant profiter de sa chaleur encore un peu.

Allongés sur l'herbe fraiche, vous regardez le ciel maintenant. La nuit tombe doucement, elle a mangé ce qu'elle a trouvé dans le panier et elle s'est installée dans tes bras, comme tu te lui as proposé. De ta voix rauque et grave, tu lui parles des étoiles, de ces enfants de dieux qui sont montés au ciel, de ces histoires que tu as entendu sur les genoux de Nyx.
Eona
Messages : 24
Date d'inscription : 02/05/2023
Crédits : windspiritz

Univers fétiche : Fantasy
Préférence de jeu : Femme
Valise
Eona
Mer 10 Jan - 18:01

Rheia
Je suis une prêtresse d'Artemis, lien entre les hommes et la déesse, mortelle au privilège de pouvoir naviguer entre les mondes.  Je vis dans un des temples parmi ceux dont la vie est fragile. Issue d'une famille riche et respectable, je ne suis qu'innocence et dévotion, malgré une envie toujours fulgurante de vouloir découvrir le monde à travers toutes les émotions existantes. À croire qu'il me faudrait vivre mille vies afin d'être sûre d'avoir exploré la mortalité humaine dans son intégralité.

Kate Winslet @ Eona


Comment avoir l'impression de vivre dans la réalité ? Tu en oubliais le temps, mais aussi Aphrodite, et tout ce qui avait pu ternir ce que tu estimais être les meilleurs moments de ta vie de mortelle. Étais-tu devenue idiote ? Ou bien trop amoureuse pour te rendre compte de la gravité de la situation ? Sans doute un mélange de tout ceci... Mais tout cela t'importait peu...

Aux côtés de Thanatos, tu avais vécu un moment extraordinaire au coeur de ton élément, celui de l'eau... Allongés l'un à côté de l'autre, vos corps enlacés comme si le simple fait de vous éloigner serait fatal, vous contempliez les étoiles, en vous délectant cette nuit sans fin qui rendait l'instant encore plus magique...

Les coeurs à l'unisson,
Prêts à braver l'interdit,
Bien loin d'imaginer que la malédiction,
Dans sept jours viendrait prendre ta vie.


Tu vivais un rêve... Un rêve qui paraissait sans fin.

Et pourtant. Dans quelques jours. Tout allait basculer.

Eona
Messages : 24
Date d'inscription : 02/05/2023
Crédits : windspiritz

Univers fétiche : Fantasy
Préférence de jeu : Femme
Valise
Eona
Mer 10 Jan - 18:28

Aphrodite
Je suis Déesse de l'amour à la beauté aussi envoutante que destructice. Je ne supporte pas d'être comparée, ou encore réduite au second rang lorsqu'il s'agit de la noblesse de mes traits. Pire si une humaine vient à entrer dans la danse. J'ai maudit Thanatos et Rheia pour avoir osé franchir cette limite et me délecte de mon châtiment à la vue des deux amants maudits.

Nina Dobrev @fassylovergallery


L'aube du huitième jour resplendissait sur un des temples en ruines vénérant la déesse Artémis. Triste événement disait-on au coeur des marchés des petits villages, car bien des prêtresses avaient rejoint le Styx suite à cet incident survenu à cause d'un tremblement de terre, et pourtant, une femme à la beauté intemporelle contemplait le lieu d'un oeil flamboyant.

Un oeil flamboyant de joie.

Bien sûr, elle n'avait jamais souhaité que sa consoeur perdre autant de fidèle d'un coup.. Mais la malédiction avait frappé, emportant celle qu'elle avait maudite quelques jours plus tôt et qui portait le nom de Rheia... Ainsi, Aphrodite avait décidé d'aller évaluer les dégâts causés par son sort, et surtout, de se réjouir de cette victoire qui renforçait cette suprématie que les dieux avaient sur les mortelles et servait de bonne leçon.

On ne la défiait pas, on ne lui refusait rien, on ne la laissait pas sur la touche, et surtout, on ne la comparait pas le moins du monde à ceux qui ne pouvait jouir de l'immortalité. Jamais.

Le coeur gonflé par la fierté et la satisfaction, l'Immortelle perçut alors une présence non loin d'elle... Une présence qui se rapprochait... et qu'elle connaissait bien...

Un sourire carnassier passa sur ses lèvres parfaites, puis sa voix d'une douceur acerbe se fit entendre sur une note mélodieuse.

" Tic-tac, dit le sablier du temps,
Il est temps de payer pour les amants,
Sept jours écoulés, triste coup du sort,
Le temple s'est écroulé, causant sa mort.
"

Aphrodite éclata de rire puis continua de fredonner sa petite mélopée improvisée, en faisant comme si elle était seule en guise d'ultime provocation.

Elle avait gagné. Et à chaque victoire elle serait là.

Toujours.
Contenu sponsorisé
Les amants maudits
Page 4 sur 5
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Sujets similaires
-
» (m) meilleurs amis, meilleurs ennemis, meilleurs amants ? (terminée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers fantasy-
Sauter vers: