Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» "Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour" - Ft. Charly
Everyone’s a whore. We just sell different parts of ourselves. - Page 3 EmptyAujourd'hui à 10:18 par Manhattan Redlish

» Vermines & Rage
Everyone’s a whore. We just sell different parts of ourselves. - Page 3 EmptyAujourd'hui à 1:11 par Snardat

» Eyes contact (ft Clionestra)
Everyone’s a whore. We just sell different parts of ourselves. - Page 3 EmptyHier à 23:45 par Clionestra

» Recherche lien H/H
Everyone’s a whore. We just sell different parts of ourselves. - Page 3 EmptyHier à 23:11 par Raton

» Les enfants de la lune. [PV Lulu] +18
Everyone’s a whore. We just sell different parts of ourselves. - Page 3 EmptyHier à 22:47 par Lulu

» Love isn't soft, like those poets say. ... (avec Gina)
Everyone’s a whore. We just sell different parts of ourselves. - Page 3 EmptyHier à 20:24 par Clionestra

» La honte n'est pas là où elle devrait être ! [PV Lullaby] +18
Everyone’s a whore. We just sell different parts of ourselves. - Page 3 EmptyHier à 18:02 par Elsy Lullaby

» Un Orque du Mordor
Everyone’s a whore. We just sell different parts of ourselves. - Page 3 EmptyHier à 14:15 par Snardat

» Sugar in my teeth, demons in my dreams
Everyone’s a whore. We just sell different parts of ourselves. - Page 3 EmptyHier à 11:20 par Senara

Le deal à ne pas rater :
Display Star Wars Unlimited Ombres de la Galaxie : où l’acheter ?
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

Everyone’s a whore. We just sell different parts of ourselves.

Azylth
Messages : 222
Date d'inscription : 21/04/2021
Région : Rhône-Alpes
Crédits : /

Univers fétiche : Fantasy/Romance/Historique/City
Préférence de jeu : Femme
Sabrina
Azylth
Jeu 10 Aoû - 18:49

David Prescott
J'ai 30 ans et je vis à Runvollr, sur Mars. Ici, je travaille dans les affaires, quelles qu’elles soient, et je m'en sors vraiment très bien.


Sa petite chose se jeta sur son assiette pour la dévorer. Littéralement. David s'autorisa un sourire amusé en se permettant de filmer rapidement son cadeau, mais sans cacher ce qu'il faisait. De toute façon, cette sauvage ne devait même pas savoir ce que c'était. Il envoya la vidéo à son cousin et fit mine d'attendre jusqu'à ce qu'elle ait fini de manger.

David prenait en général soin de ses affaires. Il avait lavé et nourri sa jolie chienne. A présent, il comptait bien l'utiliser comme ils se devait. Il la regarda toucher le médaillon sur son collier, puis remonter ses mains de chaque côté, jusqu'à la boucle.

- Hé !, la prévint David. Vilaine fille.

Il se leva tranquillement, sachant qu'elle ne tenterait rien pour le moment, et l'attrapa par les cheveux pour qu'elle se lève. Les vénusiennes ne parlaient pas la même langue qu'eux, il le savait très bien. Il faudrait qu'il lui apprenne... Pour l'instant, ça passait au second plan.

A présent debout, le riche excentrique passa tranquillement dans son dos et posa ses mains à plat sur son ventre fragile. Si elle était une gentille fille, alors il serait un gentil maître. L'inverse marchait aussi. Il espérait qu'elle comprendrait vite. Pour le moment, son attitude ne lui déplaisait pas, alors c'est avec des gestes tranquilles qu'il glissa ses mains sous sa brassière pour la peloter. Son nez partit dans son cou et il laissa ses dents taquiner sa peau alors que la main droite décidait d'aller explorer la peau qui se cachait sous ses vêtements du bas. Il y prenait plus de plaisir qu'il n'y aurait pensé. Savoir qu'elle était à lui, juste à lui, et qu'elle n'avait d'autre choix que de se plier au moindre de ses désirs... c'était putain de jouissif.

Sa main droite partit plus franchement entre ses jambes et un doigt téméraire se glissa entre ses lèvres. D'ailleurs, est ce que les filles de Vénus étaient éduquées sur ce plan là ? Il allait vite le savoir...

maioral
Messages : 188
Date d'inscription : 28/01/2022
Région : Belgique
Crédits : fays

Univers fétiche : dystopie, fantastique
Préférence de jeu : Les deux
Tournesol
https://www.letempsdunrp.com/t5312-prete-moi-ta-plume#106129
maioral
Jeu 17 Aoû - 23:19

Pandora
J'ai 24 ans et je viens de Nemrès, sur Vénus. Là-bas, j'étais une chasseuse et je m'en sortais très bien. Grâce à ma malchance, j'ai été kidnappée pour vivre sur Mars, et je le vis plutôt mal.

(c) India Eisley.

Merde.

Pandora n'avait pas été assez discrète dans son geste. Voilà que son geôlier l'avait hélé et revenait vers elle. Elle sentait son duvet se hérisser sur sa peau en le sentant se rapprocher.

La jeune femme se raidit sur sa chaise. La poignée de l'homme sur ses cheveux la força à se relever. Intérieurement, elle pesta. Elle s'imaginait se rebiffer, alors que les mains vagabondes de son propriétaire sillonnaient sur son corps. Elle frissonnait. Parce que sa bouche sur son cou et son souffle sur son épiderme aiguisaient ses sens autant qu'ils ne la dégoûtaient.

Si Pandora se sentait déjà mal, son mauvais pressentiment montait à son paroxysme désormais. Que cet homme vienne glisser ses doigts sous sa brassière ne lui inspirait rien qui vaille. Elle ramena ses mains contre elle, cherchant à bloquer le passage, à lui interdire l'accès dans une attitude semi-passive.

Le visage tourné à l'opposé, elle essayait de faire abstraction de ce qu'il se passait. De ne pas y penser. De cette autre main qui filait vers son intimité. Elle serra les cuisses, bien décidée à ne pas le laisser s'y infiltrer aisément. Mais il continuait, comme s'il n'avait même pas remarqué.

Quand ses doigts franchir cette limite, celle d'effleurer la commissure de son sexe, elle n'y tint plus. Elle repoussa son ravisseur, avec plus de véhémence. Ses mains rejetèrent celles de l'homme avec force, se retira de ses bras, quitte à foncer et faire tomber la chaise qu'elle avait voulu traverser pour sortir de cette situation. Elle manqua de tomber, se rattrapant de justesse, une main sur la table alors qu'elle enjambait le mobilier en vitesse.

Elle fit face à son agresseur. Qu'il ne la touche pas... Elle n'en avait aucune envie. Et elle comptait bien le lui faire comprendre.
Azylth
Messages : 222
Date d'inscription : 21/04/2021
Région : Rhône-Alpes
Crédits : /

Univers fétiche : Fantasy/Romance/Historique/City
Préférence de jeu : Femme
Sabrina
Azylth
Mar 22 Aoû - 15:42

David Prescott
J'ai 30 ans et je vis à Runvollr, sur Mars. Ici, je travaille dans les affaires, quelles qu’elles soient, et je m'en sors vraiment très bien.


- Espèce de petite pute..., souffla David avec véhémence en la regardant rejoindre l'autre côté de la table. Un sourire mauvais étira ses lèvres, révélant le véritable démon qui l'habitait. Tu vas céder, que tu le veuilles ou non.

Il rabattit une mèche de ses cheveux derrière sa tête et grimpa directement sur la table. Pas besoin d'en faire le tour si elle pouvait l'imiter. Elle allait voir... Il allait la choper. Et la punir.


maioral
Messages : 188
Date d'inscription : 28/01/2022
Région : Belgique
Crédits : fays

Univers fétiche : dystopie, fantastique
Préférence de jeu : Les deux
Tournesol
https://www.letempsdunrp.com/t5312-prete-moi-ta-plume#106129
maioral
Mar 22 Aoû - 23:29

Pandora
J'ai 24 ans et je viens de Nemrès, sur Vénus. Là-bas, j'étais une chasseuse et je m'en sortais très bien. Grâce à ma malchance, j'ai été kidnappée pour vivre sur Mars, et je le vis plutôt mal.

(c) India Eisley.
Son sang n'avait fait qu'un tour. En vérité, elle avait réagi avec une certaine panique, repoussant l'homme dans un réflexe de défense. Qu'il ne me touche pas.

Pandora s'était ainsi éloignée et retrouvée de l'autre côté de la table, regardant où se trouvait son ravisseur. Ce dernier avait une expression carnassière sur le visage. Une expression qui inquiétait Pandora, son coeur battait la chamade dans sa poitrine après s'être extirpée aussi rapidement de ses bras. Elle risquait de regretter son geste. Mais tant pis, pas le temps pour y penser.

Elle devait bouger, car elle le vit passer au-dessus de la table. D'abord figée, Pandora s'écarta de la table. Le regard fou, elle examina tout autour d'elle. Sortir d'ici. Elle devait trouver une porte de sortie ! Alors à petits pas précipités sur le sol glissant, elle se dirigea vers une porte ouverte, pour changer de pièce. Où pouvait-elle échapper à cet homme ? Y arriverait-elle seulement ? Elle se rendit compte au moment de passer la chambranle qu'elle venait d'entrer dans une pièce... sans sortie. La cuisine. Elle se figea, tourna la tête pour regarder derrière et se rendre compte que... c'était trop tard pour faire demi-tour.
Azylth
Messages : 222
Date d'inscription : 21/04/2021
Région : Rhône-Alpes
Crédits : /

Univers fétiche : Fantasy/Romance/Historique/City
Préférence de jeu : Femme
Sabrina
Azylth
Mar 29 Aoû - 12:00

David Prescott
J'ai 30 ans et je vis à Runvollr, sur Mars. Ici, je travaille dans les affaires, quelles qu’elles soient, et je m'en sors vraiment très bien.


Sa petite chose fila en direction d'une impasse. Parfait. David sauta souplement sur le sol et se dirigea en direction de la cuisine sans trop se presser. Sa chose se retournait vers la sortie au moment où il s'arrêtait dans le cadre de la porte. Mais quelle idiote. Croyait-elle vraiment avoir le moindre contrôle ici ?

Alors qu'elle essayait désespérément de faire une dernière tentative de fuite, David la chopa par les cheveux et la ramena de force devant lui. Il la gifla si fort sur chaque joue que le son de la claque résonna dans la pièce. Elle devait être à moitié assommée avec ça... et elle en garderait sûrement la marque. Sans attendre qu'elle s'en remettre, David la balança sur le comptoir de la cuisine, à plat ventre sur la surface imitation marbre. Il arracha tous les vêtements qu'elle portait en dessous de la taille avec une satisfaction perverse. Puis il la frappa à nouveau, sur le cul, sans retenir sa force. Il lui arracha sans surprise un hurlement de douleur qui le fit frémir d'anticipation.

Sa main gauche repartit agripper violemment ses cheveux alors que la droite partait déboutonner son propre pantalon. Elle allait bien voir qui commandait après ça. Elle allait bien voir qu'il était dans son intérêt de lui obéir à la lettre, de lui appartenir corps et âme. David la pénétra sans aucun état d'âme, partant tout au fond d'elle. Sa main droite revint s'enfoncer dans sa hanche, autant pour se stabiliser que pour la maintenir plaquée au comptoir.

Putain, qu'est-ce que c'était bien... Les autres n'avaient pas menti. C'était chaud et serré et... est-ce que c'était leur première fois à tous les deux ? Probablement. David ne savait pas d'où lui venait cette pensée stupide. Evidemment. Il n'y avait pas d'hommes sur Vénus. Il chassa les autres pensées qui arrivaient, et la frappa à nouveau avant de se mettre à la baiser sauvagement.


maioral
Messages : 188
Date d'inscription : 28/01/2022
Région : Belgique
Crédits : fays

Univers fétiche : dystopie, fantastique
Préférence de jeu : Les deux
Tournesol
https://www.letempsdunrp.com/t5312-prete-moi-ta-plume#106129
maioral
Ven 1 Sep - 12:06

Pandora
J'ai 24 ans et je viens de Nemrès, sur Vénus. Là-bas, j'étais une chasseuse et je m'en sortais très bien. Grâce à ma malchance, j'ai été kidnappée pour vivre sur Mars, et je le vis plutôt mal.

(c) India Eisley.
Pandora regarda autour d'elle, le regard fou. N'y avait-il vraiment aucun moyen de lui échapper ? Elle reconsidérait la pièce, sans trouver d'échappatoire, si ce n'était l'entrée... Celle-là même où l'homme apparut à l'embrasure. Son expression était étrange, comme démunie d'émotion. À part peut-être cette flamme dans les yeux lorsqu'ils se posaient sur elle.

Le souffle saccadé, son rythme cardiaque surfait sur des montagnes russes. Elle ne pouvait abandonner ainsi. Le seul moyen de s'en sortir, c'était de réussir à lui échapper en sortant. Si seulement. Mais Pandora n'avait guère le choix. Elle lui fonça dessus, ou plutôt, elle essaya de passer à côté de lui, quitte à le bousculer. C'était sans compter ses mains qui attrapèrent la chevelure de la jeune femme.

Pandora chercha à ignorer sa poigne en forçant le passage. Mais l'homme la tenait si bien qu'il la fit basculer comme un pantin devant lui. Adieu monde cruel. Les deux gifles qu'il lui donna étaient probablement méritées. Si on méritait d'être kidnappé.

Les coups teignirent ses joues d'un rose écarlate. D'abord, c'était l'ahurissement, l'hébétement. Elle ne comprenait pas ce qui lui arrivait. Un peu assommée, il y eut ce moment de battement où elle ne savait plus où elle était, ce qu'elle faisait là. Puis le fourmillement désagréable qui se transformait en brûlure sur son visage.

C'était dans cet état de semi-conscience qu'elle fut jetée sur le plan de travail. Les deux mains à plat sur la surface pour se retenir, elle ne vit pas arriver la suite. La pression qu'exerça ses vêtements en se déchirant lui arracha un cri de douleur. Cela la réveilla pleinement et réalisa ce qu'il se passait avec horreur. Elle tourna la tête au moment où son bourreau poigna à nouveau dans ses cheveux, tirant son visage en arrière tout en la gardant plaquée sur le meuble.

Mais le regard de biais qu'elle lançait en sa direction lui permettait de deviner ses gestes plus qu'elle ne les voyait. Était-il vraiment en train de faire ça ? Était-il vraiment en train de se déshabiller ? Un frisson de dégoût la traversa et la raidit. Il n'allait quand même pas...


Azylth
Messages : 222
Date d'inscription : 21/04/2021
Région : Rhône-Alpes
Crédits : /

Univers fétiche : Fantasy/Romance/Historique/City
Préférence de jeu : Femme
Sabrina
Azylth
Lun 4 Sep - 11:12

David Prescott
J'ai 30 ans et je vis à Runvollr, sur Mars. Ici, je travaille dans les affaires, quelles qu’elles soient, et je m'en sors vraiment très bien.


Là. Enfin. Avachie en silence sur le plan de travail, elle comprenait la place qui était sienne. Une chose, sa chose, sans désirs, sans parole, sans rien. Elle n'était rien sans lui car elle vivrait pour lui. Elle mesurait enfin l'ampleur de sa défaite. David sourit comme un démon, rejeta la tête en arrière et profita du moment. Le fait de la posséder était presque plus jouissif que le fait d'abuser d'elle.

Il attrapa une de ses cuisses pour la relever sur la surface de faux marbre. Est-ce que ça lui faisait mal ? En tout cas cette grognasse se gardait bien de crier. Est-ce qu'elle pensait lui résister un peu, en retenant ses gémissements ? Elle verrait bientôt que rien ne pourrait l'empêcher de rester dans son ombre. Il allait la mater, la briser, l'anéantir.

David ne tarda pas à éjaculer en s'enfonçant une dernière fois dans ses entrailles. Ses mains se crispèrent sur sa peau alors qu'il savourait son plaisir qui arrivait par vagues successives. Il lui donna un dernier coup de reins, sec et nerveux, avant de la libérer de son emprise. Et puis sans plus se préoccuper d'elle, il se rhabilla tranquillement.

Il ne lui accorda pas le moindre regard, pas plus qu'il ne lui adressa la parole. Il devait bosser aujourd'hui. Il était même déjà en retard à cause de cette salope qui n'avait pas voulu se laisser faire. Alors il rassembla ses affaires, ferma à clé derrière lui et s'en alla. Il avait hésité à lui laisser la maison en entier la première fois, mais il avait finalement décidé qu'elle pouvait sa balader un peu partout. De toute façon, les objets dangereux ou tranchants étaient rangés dans des tiroirs fermés à clé, les fenêtres étaient bloquées et David avait fait en sorte que son appart soit le plus safe possible. Il ne lui arriverait rien, même si elle tentait de se tuer par tous les moyens. Satisfait par ses pensées, il entra dans son taxi.

maioral
Messages : 188
Date d'inscription : 28/01/2022
Région : Belgique
Crédits : fays

Univers fétiche : dystopie, fantastique
Préférence de jeu : Les deux
Tournesol
https://www.letempsdunrp.com/t5312-prete-moi-ta-plume#106129
maioral
Mar 12 Sep - 18:23

Pandora
J'ai 24 ans et je viens de Nemrès, sur Vénus. Là-bas, j'étais une chasseuse et je m'en sortais très bien. Grâce à ma malchance, j'ai été kidnappée pour vivre sur Mars, et je le vis très mal.

(c) India Eisley.
Impuissante. Pandora devait éviter de penser à ce qui se déroulait en cet instant, ce qu'il se passait en elle. Nier cet événement, comme si tout cela n'existait pas.
Elle fronça des sourcils, le visage fermé par la douleur. Elle tentait de contrôler sa respiration, pour atténuer son supplice. Son souffle parfois se coupait quand l'assaut brutal de l'homme la faisait trop souffrir. Ça faisait mal. Trop mal.

Elle émit un gémissement quand il haussa sa jambe sur le plan de travail. Et bientôt, son esprit lui-même se retirait. C'était comme si elle se voyait quitter son corps, devenant elle-même spectatrice de la scène, sans la moindre volonté ou capacité d'agir.

Son bourreau arriva au comble du plaisir et se retira.

Le souffle court, le regard fixant un point imaginaire, Pandora se laissa doucement glisser du meuble jusqu'à s'assoir à même le sol. Ses bras recouvrirent ses jambes qu'elle serrait contre elle tandis que l'homme quittait la pièce sans un égard.

Ce ne fut qu'au moment où elle entendit la porte se fermer que Pandora sentit un haut-le-coeur vriller son estomac. La jeune femme se pencha, les deux mains à plat au sol et elle vomit tout le repas qu'elle avait mangé si goulûment avant. Un goût amer restait dans sa bouche. Aussi amer que le viol qu'elle venait de subir.

Elle resta là, comme une éternité. Son visage au-dessus de ses restes, l'acidité écorchant son oesophage. Elle restait pétrifiée, comme son âme en peine n'arrivait à digérer son malheur.

Le temps fut long. Et il lui en fallut beaucoup pour reprendre ses esprits. Ou il s'agissait plutôt de son estomac qui se rappelait à elle.

Manger. Il faut manger.

Pour autant, Pandora n'en avait plus aucune envie, après ce qu'elle venait de vivre. Peut-être devrait-elle cacher ce qu'elle venait de faire. Nul doute que cet être abominable n'apprécierait pas qu'elle ait sali son intérieur.

Les hommes et leur sale manie de vouloir tout posséder. Tout jusqu'à même leur égal, la femme.

Non. Elle ne lui ferait pas ce plaisir. Puis, elle ne savait même pas où elle pourrait mettre le reste qu'elle venait de régurgiter. Mais cette pensée en amena une autre : chercher une issue.

Pandora s'essuya la bouche et se releva, un peu tremblante. Une main sur le plan de travail, elle s'avança jusqu'à la pièce principale de l'habitation et décida de vérifier toutes les fenêtres et les portes... Il lui laissait un soupçon de liberté. Autant en profiter.
Azylth
Messages : 222
Date d'inscription : 21/04/2021
Région : Rhône-Alpes
Crédits : /

Univers fétiche : Fantasy/Romance/Historique/City
Préférence de jeu : Femme
Sabrina
Azylth
Ven 15 Sep - 8:59

David Prescott
J'ai 30 ans et je vis à Runvollr, sur Mars. Ici, je travaille dans les affaires, quelles qu’elles soient, et je m'en sors vraiment très bien.


David rentra chez lui sur les coups de 16h. Sa journée avait été plutôt tranquille et il s’était arrangé pour déléguer pas mal de travail. De toute façon, il faisait bien ce qu’il voulait avec ses horaires. Il était le patron… futur patron de sa boîte. Il en serait le vrai patron quand son père passerait l’arme à gauche. Cependant, ça ne l’empêchait pas de contrôler une grande partie de leur entreprise.

Devant la porte, David se prépara à attraper son cadeau s’il voulait s’échapper. Il l’ouvrit, puis la referma sans que rien ne se passe. Tant mieux. Il sonda les environs sans la voir. Par contre, il sentit une vilaine odeur acide chez lui. Qu’est ce qu’elle avait fait encore ?

- Où es tu, petite chose ?, chantonna-t-il avec une attitude de prédateur.

David passa devant la cuisine et ses yeux tombèrent sur la flaque qui devait être là depuis quelques heures déjà. Son demi sourire retomba. C’était très agaçant.

- Ramène toi !, s’agaça David, beaucoup moins gentil.

Il allait lui laisser une chance de venir. Parce que s’il devait aller la chercher, ça allait vraiment mal se passer pour elle.

maioral
Messages : 188
Date d'inscription : 28/01/2022
Région : Belgique
Crédits : fays

Univers fétiche : dystopie, fantastique
Préférence de jeu : Les deux
Tournesol
https://www.letempsdunrp.com/t5312-prete-moi-ta-plume#106129
maioral
Lun 18 Sep - 14:29

Pandora
J'ai 24 ans et je viens de Nemrès, sur Vénus. Là-bas, j'étais une chasseuse et je m'en sortais très bien. Grâce à ma malchance, j'ai été kidnappée pour vivre sur Mars, et je le vis très mal.

(c) India Eisley.
Pandora avait fait le tour, mais tout était fermé sans la moindre exception. Toutes les fenêtres avaient conçues avec une serrure. Quant aux portes, les seules qu'elle put ouvrir donnaient simplement sur de nouvelles pièces. Elle râla de ne pas avoir été plus attentive, de ne pas savoir où se situait exactement la porte qu'il avait pris pour sortir... Il lui faudrait trouver un autre moyen de s'en sortir.

Alors, en attendant que le temps passe, elle s'était réfugiée dans la chambre de son bourreau. Un grand lit trônait au milieu de la pièce et, surtout, ses fenêtres donnaient sur l'extérieur, qu'elle put admirer longuement. La différence entre les deux planètes étaient étonnantes...

Assise sur le lit, Pandora avait finalement décidé de se reposer. Allongée au-dessus des draps, elle s'était assoupie quand son propriétaire était revenu. Le bruit de la serrure qui tournait dans la porte la fit sursauter de là où elle était. Elle se glissa en bas du lit, et en vint même à se cacher sous le lit. Mais pensait-elle réellement pouvoir lui échapper, même ainsi ?
Contenu sponsorisé
Everyone’s a whore. We just sell different parts of ourselves.
Page 3 sur 5
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers science-fiction-
Sauter vers: