Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» "Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour" - Ft. Charly
Everyone’s a whore. We just sell different parts of ourselves. - Page 2 EmptyHier à 23:25 par Charly

» Pause Indéterminée.
Everyone’s a whore. We just sell different parts of ourselves. - Page 2 EmptyHier à 22:03 par Patate Douce

» Recensement 2024
Everyone’s a whore. We just sell different parts of ourselves. - Page 2 EmptyHier à 22:01 par Patate Douce

» Lorsque sa mémoire prend la forme d'une femme (Léolyne)
Everyone’s a whore. We just sell different parts of ourselves. - Page 2 EmptyHier à 17:02 par Clionestra

» DEMANDE - Ranger les rps et les recherches
Everyone’s a whore. We just sell different parts of ourselves. - Page 2 EmptyJeu 16 Mai - 18:27 par Mr.Wolf

» Through hell, we thrive, and rebuild we will -feat Ananas
Everyone’s a whore. We just sell different parts of ourselves. - Page 2 EmptyJeu 16 Mai - 18:18 par Mr.Wolf

» You Are My Sunshine [Val et Oskar]
Everyone’s a whore. We just sell different parts of ourselves. - Page 2 EmptyJeu 16 Mai - 16:52 par Val

» Tous ceux qui errent ne sont pas perdus. [PV Lulu] [+18]
Everyone’s a whore. We just sell different parts of ourselves. - Page 2 EmptyJeu 16 Mai - 16:41 par Lulu

» It's hard to reason with your heart. It clings to every hope, every flicker ft. Ash
Everyone’s a whore. We just sell different parts of ourselves. - Page 2 EmptyJeu 16 Mai - 16:31 par Ananas


LE TEMPS D'UN RP

Everyone’s a whore. We just sell different parts of ourselves.

Azylth
Messages : 222
Date d'inscription : 21/04/2021
Région : Rhône-Alpes
Crédits : /

Univers fétiche : Fantasy/Romance/Historique/City
Préférence de jeu : Femme
Sabrina
Azylth
Sam 22 Avr - 13:57

David Prescott
J'ai 30 ans et je vis à Runvollr, sur Mars. Ici, je travaille dans les affaires, quelles qu’elles soient, et je m'en sors vraiment très bien.


Sa chose leva sur lui des yeux implorants, ouvrant la bouche à la recherche d'air. David la tint encore un moment dans sa main, avant de finir par la lâcher. Il ne voulait pas la tuer, du moins pas maintenant. Il lui marmonna une insulte en la jetant par terre, abandonnant pour ce soir. Ses yeux avaient reconnu son autorité, c'était au moins ça. Et il aurait tout le temps nécessaire pour bien la dresser.

David repartit en arrière, refermant la porte sur ses pas. Il reviendrait après avoir réfléchi à la suite, à comment il la briserait pour obtenir son obéissance éternelle.

maioral
Messages : 188
Date d'inscription : 28/01/2022
Région : Belgique
Crédits : fays

Univers fétiche : dystopie, fantastique
Préférence de jeu : Les deux
Tournesol
https://www.letempsdunrp.com/t5312-prete-moi-ta-plume#106129
maioral
Sam 22 Avr - 14:43

Pandora
J'ai 24 ans et je viens de Nemrès, sur Vénus. Là-bas, j'étais une chasseuse et je m'en sortais très bien. Grâce à ma malchance, j'ai été kidnappée pour vivre sur Mars, et je le vis plutôt mal.

(c) India Eisley.
Il l'avait regardée. Il avait intercepté ce regard que Pandora lui avait adressé. Au départ, il avait maintenu sa prise sur elle. Pandora ignorait si elle devait continuer à se montrer si misérable ou si elle aurait dû se dévoiler au grand jour.

Heureusement, la poigne de l'homme céda, avant de la jeter au sol. Pandora retomba sur le béton et se souleva à l'aide de ses mains. Au moment où elle leva la tête pour l'observer, il sortait de la pièce. Pouvait-elle se dire qu'elle venait de gagner cette manche ?

Assoiffée, la jeune femme n'attendit pas pour boire l'eau qu'il lui avait donné, mais elle préféra ensuite se lever et faire les cent pas dans son petit cagibi. Ses mains exploraient les murs, la porte. Elle tenta, tout doucement, d'ouvrir la poignée de la porte, sans succès.

Son pied, dans l'obscurité, se cogna finalement contre son écuelle, renversant ses croquettes au sol. Elle jura silencieusement. Et s'assit en considérant la ration pour chien. Son ventre criait encore famine. Elle se mordit les lèvres avant de se laisser à goûter une première croquette, puis plusieurs... Et se faisant, elle finit par terminer la gamelle, trop affamée pour faire la difficile.

Quelle honte...

Mais mieux valait-il mourir de honte ou crever de faim ? Sauf que Pandora n'avait pas pensé que le fait de boire ou manger il en suivrait forcément une conséquence... Celui d'un besoin tout aussi naturel.

La jeune femme hésita. Si l'homme l'avait finalement lâchée, peut-être aurait-il un peu pitié d'elle ? Elle finit par taper sur la porte, bruyamment, pour qu'il l'entende et lui ouvre.
Azylth
Messages : 222
Date d'inscription : 21/04/2021
Région : Rhône-Alpes
Crédits : /

Univers fétiche : Fantasy/Romance/Historique/City
Préférence de jeu : Femme
Sabrina
Azylth
Mar 2 Mai - 10:21

David Prescott
J'ai 30 ans et je vis à Runvollr, sur Mars. Ici, je travaille dans les affaires, quelles qu’elles soient, et je m'en sors vraiment très bien.


David l’entendit taper contre la porte un petit moment. Elle croyait réellement qu’il allait répondre à ses caprices ? Il souffla pas le nez, à la fois agacé et amusé. Elle allait attendre sagement dans la cave jusqu’au petit matin.

Le lendemain, il se réveilla de bonne humeur. Il avait eu le temps de réfléchir à tout ce qu’il pouvait faire avec sa nouvelle chose. Il commença par s’habiller puis alla se faire un café noir en admirant la vue imprenable qu’il avait sur les landes sanguines. Et puis ensuite, il alla ouvrir la porte. La pièce était toujours plongée dans le noir. Il se tenait en contre jour, dans l’encadrement de la porte.

- Debout, ordonna-t-il.

Il allait lui faire prendre une douche avant de commencer quoi que ce soit d’autre.

maioral
Messages : 188
Date d'inscription : 28/01/2022
Région : Belgique
Crédits : fays

Univers fétiche : dystopie, fantastique
Préférence de jeu : Les deux
Tournesol
https://www.letempsdunrp.com/t5312-prete-moi-ta-plume#106129
maioral
Mar 2 Mai - 16:17

Pandora
J'ai 24 ans et je viens de Nemrès, sur Vénus. Là-bas, j'étais une chasseuse et je m'en sortais très bien. Grâce à ma malchance, j'ai été kidnappée pour vivre sur Mars, et je le vis plutôt mal.

(c) India Eisley.
Elle avait beau taper longuement sur cette porte, des poings ou des pieds. Son ravisseur resta muet. Était-il parti ? Ou l'ignorait-il simplement ? Pandora sentit la rage la gagner. Elle n'en pouvait déjà plus, d'être emprisonnée entre ces murs.

Résignée, elle laissa ses jambes doucement se dérober sous elle jusqu'à être assise contre la porte. Elle pleura. Loin de tout ce qu'elle avait connu. Seule et sans repères.

Elle finit par s'endormir, d'un sommeil léger et apeuré. Mais cela lui permit de se reposer. Jusqu'à voir un timide rai de lumière à nouveau percer le hublot au-dessus de sa tête. Rien qu'un fin vaisceau lumineux par lequel elle voyait la poussière virevolter.

Du bruit termina de la réveiller. Pandora ramena ces genoux contre elle, l'entourant de ses bras. La porte s'ouvrit après avoir entendu une clé tourner dans sa serrure. Et la lumière derrière son bourreau l'éblouit. Pandora leva la main devant le visage, le temps que sa vue s'acclimate.

Elle se leva, espérant qu'il prenne cela plutôt comme une réaction naturelle à sa venue plutôt que par obéissance à son ordre. Elle serra les genoux, son besoin revenant de plus belle au petit matin, alors qu'elle avait réussi à se tenir jusque là. Elle se pinça les lèvres tout en plaçant ses mains devant son entrejambe pour tenter de lui faire comprendre. Et si son regard implorant hier soir avait fonctionné, elle l'afficha à nouveau dans l'espoir d'attirer sa pitié et sa clémence.
Azylth
Messages : 222
Date d'inscription : 21/04/2021
Région : Rhône-Alpes
Crédits : /

Univers fétiche : Fantasy/Romance/Historique/City
Préférence de jeu : Femme
Sabrina
Azylth
Lun 8 Mai - 11:37

David Prescott
J'ai 30 ans et je vis à Runvollr, sur Mars. Ici, je travaille dans les affaires, quelles qu’elles soient, et je m'en sors vraiment très bien.


Sa chose se leva immédiatement, dans une position franchement ridicule. David la regarda longuement, laissant apparaître un petit rictus méprisant. Il s’avança vers son regard suppliant qu’il savoura encore une fois avant de l’attraper sans pitié par les cheveux. Sans la moindre considération, il l’entraîna derrière lui à travers son appart, jusqu’à sa salle de bains. Il avait commencé à lui faire couleur un bain chaud dont la vapeur d’eau commençait à recouvrir le grand miroir. Il la lâcha ici. Baignoire, douche, toilettes, double vasque… Elle avait tout ce dont elle avait besoin et même plus encore. Sauf qu’il était sûr que cette sauvageonne ne savait même pas à quoi ressemblait l’eau chaude.

Sans lui laisser le temps de partir ou que ce soit, il se glissa derrière elle et déchira brusquement ce qui lui servait de vêtements. Ça, c’était poubelle. Il lui avait fait apporter une mini brassière noire en dentelle ainsi qu’une jupe ridiculement courte. Une jolie tenue pour sa petite pute. Sans sous vêtements, évidemment. Ses mains se posèrent à plat sur son ventre et remontèrent jusqu’à ses seins qu’il serra jusqu’à lui faire mal. C’était plaisant. Mais ça le serait plus après. Il la lâcha en lui claquant le cul au passage. Une fois ses pulsions de domination passées, il s’éloigna d’elle et se dirigea vers la porte.

- Lave toi, ordonna alors David, impatient de passer à la suite.

Il ne comptait pas la regarder se laver, ça ne l’intéressait pas. Une autre fois peut-être, quand elle serait moins sale.

maioral
Messages : 188
Date d'inscription : 28/01/2022
Région : Belgique
Crédits : fays

Univers fétiche : dystopie, fantastique
Préférence de jeu : Les deux
Tournesol
https://www.letempsdunrp.com/t5312-prete-moi-ta-plume#106129
maioral
Dim 11 Juin - 22:04

Pandora
J'ai 24 ans et je viens de Nemrès, sur Vénus. Là-bas, j'étais une chasseuse et je m'en sortais très bien. Grâce à ma malchance, j'ai été kidnappée pour vivre sur Mars, et je le vis plutôt mal.

(c) India Eisley.
Pandora pensait que ses mimiques pourraient ne serait-ce que légèrement l'attendrir. Elle ne s'était absolument pas attendue à ce qu'il l'attrape par les cheveux et la traîne ainsi dans son lieu de vie.

Passé son hoquet de stupeur, elle le suivit bien malgré elle, mais en profita surtout pour observer tout ce qu'il y avait autour d'elle. Jusqu'à arriver dans une nouvelle pièce, bien plus lumineuse, chaude et propre.

La main dans ses cheveux, elle regarda tout autour d'elle avec de grands yeux effarés. Elle s'était tellement perdue dans son observation, à vouloir enregistrer un maximum d'informations qu'elle ne se rendit pas compte que son geôlier s'était placé derrière elle. Son souffle se coupa à la douleur ressentie de ses vêtements déchirés sur elle. Les mains de son bourreau sur son corps lui glaçait le sang. Elle se mordit les lèvres dans un gémissement étouffé face à ces brutales caresses, alors que ses yeux lorgnèrent sur le miroir à sa gauche où elle le voyait l'attoucher.

Elle se raidit encore après la claque sur ses fesses, puis resta entièrement immobile. Elle n'osa bouger qu'au moment où elle vit l'homme sortir de la pièce. Pandora fixa la porte. Avait-elle rêvé où il n'avait pas fermé à clé ? Lui restait-il une chance de s'enfuir ? Pour aller où ?

Chaque chose en son temps, se calma-t-elle.

Elle se soulagea à la toilette, puis examina la salle de bain. La baignoire remplie d'eau chaude lui faisait de l'oeil. Comme c'était doux, de s'immerger dans une eau si chaude. Bien qu'elle n'aspirait pas à cela à la base, elle se laissa aller dedans. Ses cheveux laissaient perler quelques gouttes sur ses épaules lorsqu'elle en ressortit. Pandora jaugea les vêtements qu'il lui avait donné d'un air dépité, guère envieuse. Mais elle avait encore moins envie d'être nue en sa présence. Rien que l'idée qu'il repose son regard ou ses mains dans le dos la faisait désagréablement frissonner.

Elle était d'ailleurs tout juste en train de mettre ces vêtements quand la porte s'ouvrit sur lui. Pandora se figea comme une biche dans les phares d'une voiture, les mains serrées sur sa brassière qu'elle venait d'enfiler. L'avait-il trouvée trop lente ?
Azylth
Messages : 222
Date d'inscription : 21/04/2021
Région : Rhône-Alpes
Crédits : /

Univers fétiche : Fantasy/Romance/Historique/City
Préférence de jeu : Femme
Sabrina
Azylth
Mer 28 Juin - 13:14

David Prescott
J'ai 30 ans et je vis à Runvollr, sur Mars. Ici, je travaille dans les affaires, quelles qu’elles soient, et je m'en sors vraiment très bien.


David lui laissa une vingtaine de minutes durant lesquelles il commanda à manger. Il détestait cuisiner. Et puis il était plutôt d'accord sur le fait que c'était un travail d'esclave. Il avait réservé une petite surprise à son cadeau d'anniversaire. Il avait fait un cadeau à un cadeau. Si ce n'était pas ironique...

Quand il ouvrit la porte, sans toquer évidemment, elle venait de terminer de s'habiller. Il lui jeta un coup d'œil insistant. Son corps était plutôt agréable à détailler... Il avait bien évidement déjà vu des femmes mais il n'avait jamais... jamais prit le temps de les regarder comme ça. Il décida qu'il aimait bien la courbe de ses fesses. Et puis le creux de ses hanches...

Il avait envie de jouer avec elle, de se l'approprier corps et âme. Et le meilleur moyen pour qu'elle reste sienne c'était de créer une dépendance, de lui faire croire qu'il lui était dorénavant impossible de vivre sans lui. David s'approcha et l'attrapa par les hanches. Même si ses mains se voulaient douces, son regard restait froid et manipulateur. Et puis il la regarda, longtemps. Il finit même par glisser son nez dans son cou. Elle sentait les plantes, c'était plutôt étrange...

- Viens.

Il l'attrapa par la main et l'amena jusqu'à la pièce ouverte qui servait de séjour et de cuisine.

- Tu peux aller partout. Sauf là, indiqua-t-il en pointant la porte de son bureau. Tu peux aussi manger. Il montra le repas qui l'attendait sur la table, juste pour elle. Il avait peut-être été un peu trop généreux. Tant pis. Mais seulement si tu es sage.

David sortit un collier pour chien de sa poche et lui mit autour du cou. Il était vert foncé. Ca lui allait bien. Un petit pendentif doré avec son nom et son numéro pendait devant, au niveau de son cou. Pour lui montrer qu'il ne déconnait pas, David l'attrapa par l'arrière du collier et tira dessus, mais pas jusqu'à l'étrangler. Pour l'instant, il voulait juste lui faire peur.

- Si tu n'es pas sage, je te fais mal. J'espère que c'est clair pour toi, sauvageonne, lui murmura-t-il méchamment à l'oreille.

maioral
Messages : 188
Date d'inscription : 28/01/2022
Région : Belgique
Crédits : fays

Univers fétiche : dystopie, fantastique
Préférence de jeu : Les deux
Tournesol
https://www.letempsdunrp.com/t5312-prete-moi-ta-plume#106129
maioral
Jeu 20 Juil - 23:17

Pandora
J'ai 24 ans et je viens de Nemrès, sur Vénus. Là-bas, j'étais une chasseuse et je m'en sortais très bien. Grâce à ma malchance, j'ai été kidnappée pour vivre sur Mars, et je le vis plutôt mal.

(c) India Eisley.
Pandora avait bien eu envie de rester plus longtemps dans son bain, mais savoir que la porte de la salle de bain était encore ouverte l'avait poussée à se hâter. Dommage pour elle, son ravisseur avait été plus rapide qu'elle pour la retrouver. Mais avait-elle seulement eu ne serait-ce qu'une chance de s'échapper ? Et pour aller où ? Elle ne devait même plus être sur Vénus, non ?

Toute raide ses sur pieds, Pandora avait recouvert sa brassière de ses mains et de ses bras, comme si cela pouvait la couvrir et la protéger du regard dévorant de cet homme qui lorgnait sur elle. Il s'était approché. Bien trop au goût de la jeune femme. Elle recula d'un pas, pour réinstaller une distance plus agréable pour elle, mais l'inconnu réduisit à nouveau cet écart en s'approchant.

Respire.

La brune tenta de calmer son affolement en contrôlant son souffle. Inspirer. Expirer. Inspirer... Ne pas penser à ses mains posées sur ses hanches. Ses yeux remontèrent timidement vers le visage de l'homme. Même si elle les rabaissait tout aussi tôt. Comme si le voir le rendait plus réel, et sa condition plus concrète. Encore un moment, elle voulait croire que ce n'était qu'un mauvais rêve, un cauchemar dont elle se réveillerait bientôt.

Stoïque, elle se laissa faire quand son geôlier enfouit son visage dans son cou. Sa respiration qui serpentait sur la peau de la jeune femme lui provoqua une décharge électrique. Il l'emmena ensuite avec lui dans sa demeure.

Les yeux encore grands ouverts, Pandora ne perdait pas une miette de son séjour. Pourvu qu'elle ne retourne plus dans ce taudis entre quatre murs. Ce serait déjà une bonne chose pour elle. Discrètement, elle essaya de retirer sa main du contact de l'homme, profitant qu'il parlait et montrait de-ci de-là son lieu de vie.

Son regard accrocha le plateau de nourriture. Rien que de voir à manger lui donnait déjà l'eau à la bouche. Elle s'approcha de la table, mais c'était sans compter son ravisseur qui lui mit un objet autour du cou. À nouveau raidie par ce contact, Pandora attendit que cela passe, comme une bête résignée mais pas consentante pour autant.

Cette fois-ci, elle avait comme pressenti qu'il la recadrerait, car elle ne fut plus autant surprise d'être tirée en arrière contre lui. La lanière contre son cou était dérangeante, prête à influer sur sa respiration. Elle lâcha pour toute réponse qu'un geignement plaintif alors qu'elle venait interposer ses doigts sur son collier pour amoindrir son effet. Elle lorgna sur le plat encore sur la table et se demanda bien qu'elle était la réaction à avoir pour ne pas voir cette denrée lui filer sous le nez. Son envie de se rebiffer, maintenant qu'elle n'était plus attachée, la tentait mais elle se modéra.

Pourvu que je mange.
Azylth
Messages : 222
Date d'inscription : 21/04/2021
Région : Rhône-Alpes
Crédits : /

Univers fétiche : Fantasy/Romance/Historique/City
Préférence de jeu : Femme
Sabrina
Azylth
Jeu 27 Juil - 9:48

David Prescott
J'ai 30 ans et je vis à Runvollr, sur Mars. Ici, je travaille dans les affaires, quelles qu’elles soient, et je m'en sors vraiment très bien.


Sa petite chose lâcha un geignement plaintif qui lui donna l'eau à la bouche. Lui aussi il avait faim... Il la laissa galérer avec ses doigts sur le collier un moment puis la lâcha et la poussa un peu en avant, vers la nourriture. Il la laissa libre de s'asseoir ou non, de manger avec les doigts ou avec les couverts qu'il lui avait donnés. Pour sa part, il préféra s'installer plus loin sur la table avec son portable.

Il fallait surtout qu'il checke ses mails. Tout en parcourant les mails du boulot et les petits mots qui lui étaient adressés pour son récent anniversaire, il la surveillait du coin du l'œil. Il espérait qu'elle apprendrait vite à se comporter correctement.

maioral
Messages : 188
Date d'inscription : 28/01/2022
Région : Belgique
Crédits : fays

Univers fétiche : dystopie, fantastique
Préférence de jeu : Les deux
Tournesol
https://www.letempsdunrp.com/t5312-prete-moi-ta-plume#106129
maioral
Dim 30 Juil - 23:31

Pandora
J'ai 24 ans et je viens de Nemrès, sur Vénus. Là-bas, j'étais une chasseuse et je m'en sortais très bien. Grâce à ma malchance, j'ai été kidnappée pour vivre sur Mars, et je le vis plutôt mal.

(c) India Eisley.
Attendre et prier. Voilà les seules choses qu'elle s'autorisait à faire, les mains accrochées à l'avant de son collier pour ne pas le sentir serrer son cou. Son bourreau la lâcha enfin, la poussant vers l'avant. Pandora effectua quelques pas titubants vers la table quand elle fut projetée dans sa direction puis elle resta un moment immobile, son attention toute posée sur l'homme derrière elle.

Il n'effectua aucun mouvement hostile envers elle. Le doux fumet du repas flottait dans l'air et totalement affamée, Pandora fit précautionneusement les derniers pas vers la table. Un regard en coin pour vérifier où était l'homme. Il n'avait pas réagi, alors Pandora s'autorisa à prendre la fourchette et manger une bouchée du plateau.

Toujours aucune réaction de son bourreau. Elle enfourcha une nouvelle bouchée de nourriture, écartant la chaise avec son autre main pour s'assoir. Depuis combien de temps n'avait-elle pas eu de vrai repas ? Bien trop longtemps. Elle se jeta dessus comme la misère sur le monde, avec un appétit vorace. Comme si ce repas risquait de disparaître d'un instant à l'autre.

Il ne lui fallut guère longtemps pour vider son assiette et même se mettre à en lécher la sauce pour manger tout ce qu'elle pouvait.

Mieux vaut ça qu'une gamelle de croquettes pour chien, pensa-t-elle.

La peur de manquer de nourriture s'était fait sentir dans son comportement. Pandora n'avait pas su s'en empêcher. Elle avait même d'ailleurs un peu trop manger. Mais quel plaisir de se sentir rassasiée !

La vénusienne garda ensuite ses yeux rivés vers son assiette vide. Tous ses autres sens cependant étaient dirigés vers cet homme dans la pièce. Elle avait peur que si elle le regardait, elle attirerait son attention vers elle. Qui sait ce qui en découlerait ? Pouvait-elle vraiment espérer lui échapper en l'évitant ainsi du regard ? Elle n'y croyait guère. Pourtant, ça ne l'empêchait pas d'agir de la sorte pour exprimer son inconfort.

Et alors qu'elle attendait son sort, elle sentit le tressage de son collier contre son cou. Elle leva les mains pour toucher le médaillon, puis remonter jusqu'à la bouclerie qui le tenait fermé, comme si elle comptait le retirer...
Contenu sponsorisé
Everyone’s a whore. We just sell different parts of ourselves.
Page 2 sur 5
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers science-fiction-
Sauter vers: