Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» "Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour" - Ft. Charly
Everyone’s a whore. We just sell different parts of ourselves. - Page 5 EmptyAujourd'hui à 9:20 par Manhattan Redlish

» Les enfants de la lune. [PV Lulu] +18
Everyone’s a whore. We just sell different parts of ourselves. - Page 5 EmptyHier à 20:54 par Ezvana

» TOPS-SITES ¬ votez pour ltdr
Everyone’s a whore. We just sell different parts of ourselves. - Page 5 EmptyHier à 8:55 par Senara

» Raven and Bones
Everyone’s a whore. We just sell different parts of ourselves. - Page 5 EmptyJeu 18 Juil - 23:49 par Lobscure

» Apocalypse Rouge [PV Opale Or]
Everyone’s a whore. We just sell different parts of ourselves. - Page 5 EmptyJeu 18 Juil - 17:54 par Opale Or

» Silicon Heart ft. Lexis
Everyone’s a whore. We just sell different parts of ourselves. - Page 5 EmptyJeu 18 Juil - 13:00 par Lexis

» Le sang des rois
Everyone’s a whore. We just sell different parts of ourselves. - Page 5 EmptyJeu 18 Juil - 8:57 par Telanie

» Activité réduite
Everyone’s a whore. We just sell different parts of ourselves. - Page 5 EmptyJeu 18 Juil - 4:22 par Raton

» Can't Get You Out of My Head (avec Rein)
Everyone’s a whore. We just sell different parts of ourselves. - Page 5 EmptyJeu 18 Juil - 0:56 par Clionestra

Le deal à ne pas rater :
Display Pokémon japonaise Terastal Festival Ex : où la ...
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

Everyone’s a whore. We just sell different parts of ourselves.

Azylth
Messages : 223
Date d'inscription : 21/04/2021
Région : Rhône-Alpes
Crédits : /

Univers fétiche : Fantasy/Romance/Historique/City
Préférence de jeu : Femme
Sabrina
Azylth
Lun 9 Oct - 10:15

David Prescott
J'ai 30 ans et je vis à Runvollr, sur Mars. Ici, je travaille dans les affaires, quelles qu’elles soient, et je m'en sors vraiment très bien.


Sa petite chose était secouée de spasmes, de plus en plus violents. Ca le refroidissait... David essaya une dernière fois de faire abstraction et de prendre son pied... mais sans succès.

- Rah putain, mais tu sers à rien !, s'agaça-t-il en sortant de sa bouche.

Il l'attrapa à nouveau durement par les cheveux pour la forcer à se remettre debout, puis la balança sur son lit. Apparemment elle y avait dormi. Puisqu'elle avait l'air d'apprécier son matelas... Elle allait y rester quelques instants de plus.

Sans attendre qu'elle se soit remise de ses émotions, David se débarrassa sèchement de tous les vêtements qu'il portait en bas et s'allongea sur elle de tout son poids pour ne pas qu'elle lui glisse entre les doigts. Il prit le temps de détailler son visage tourmenté. Mmh... la peur lui allait bien. Elle avait raison d'avoir peur d'ailleurs. Elle n'avait fait que le contrarier depuis qu'il était rentré du boulot.

David réajusta sa prise sur sa petite chose puis l'embrocha d'un coup sec en poussant un grognement étouffé. C'était déjà mieux... Il plongea son visage dans son cou tout en l'assaillant durement avec son bassin, comme il avait fait ce matin.

maioral
Messages : 190
Date d'inscription : 28/01/2022
Région : Belgique
Crédits : fays

Univers fétiche : dystopie, fantastique
Préférence de jeu : Les deux
Tournesol
https://www.letempsdunrp.com/t5312-prete-moi-ta-plume#106129
maioral
Lun 6 Nov - 22:58

Pandora
J'ai 24 ans et je viens de Nemrès, sur Vénus. Là-bas, j'étais une chasseuse et je m'en sortais très bien. Grâce à ma malchance, j'ai été kidnappée pour vivre sur Mars, et je le vis très mal.

(c) India Eisley.
Son propriétaire râlait. Mais quel soulagement ce fut pour Pandora lorsqu'il libéra sa gorge. La jeune femme toussota pour retirer ce goût musqué de ses papilles. Aurait-elle eu encore quelque chose dans son estomac qu'elle l'aurait bien volontiers remis, mais seule une note d'acidité était remonté dans son oesophage, sans pour autant franchir la barrière de ses lèvres. Pas cette fois.

Bien entendu, ce n'était pas la fin de sa torture. L'homme attrapa sa chevelure et la balança dans le lit où elle continua de cracher du vide. Pourquoi ce goût ne voulait-il se dissiper dans sa bouche ?

Elle n'eut guère le temps d'y penser. Son bourreau la retint en se couchant au-dessus d'elle. Son sang se glaça en réalisant qu'il était déjà à moitié nu, désormais peau contre peau, et son sexe encore vigoureux.

Son regard croisa celui de son violeur et Pandora détourna la tête en fermant les yeux. Elle n'osait ni ne voulait le regarder en face. La vénusienne retint un gémissement quand il força le passage en elle d'un coup de rein solide. Un feu terrible assaillit sa chair à son entrejambe pendant qu'il s'adonnait à ses vils plaisirs avec une ardeur impétueuse. Elle n'était plus qu'un objet, un exutoire pour décharger ses pulsions.
Azylth
Messages : 223
Date d'inscription : 21/04/2021
Région : Rhône-Alpes
Crédits : /

Univers fétiche : Fantasy/Romance/Historique/City
Préférence de jeu : Femme
Sabrina
Azylth
Dim 12 Nov - 15:32

David Prescott
J'ai 30 ans et je vis à Runvollr, sur Mars. Ici, je travaille dans les affaires, quelles qu’elles soient, et je m'en sors vraiment très bien.


David fit ce qu’il avait à faire. Il la laboura sans aucune pitié et finit par se soulager en elle. Et puis il détendit tous ses muscles, toujours allongé sur elle de tout son poids. Il se sentait mieux. Cependant, la frustration revint rapidement le titiller. Pourquoi ne voulait-elle donc pas obéir ?! Elle voyait bien qu’il la violentait quand elle n’obéissait pas ! Alors pourquoi ne voulait-elle pas lui obéir, putain ?!

Devis se redressa et se rhabilla en réfléchissant à son problème. Ce n’était pas comme ça que ses amis lui avaient vendu le truc. Les esclaves de ses collègues étaient plus assagies. Plus soumises. Plus obéissantes. Il voulait une esclave comme ça lui aussi. En y réfléchissant bien, la principale différence entre sa pute et les autres femmes de mars était la barrière de la langue. Les autres avaient appris à parler comme eux au fil du temps. Il fallait peut-être qu’il lui apprenne quelques mots ?

Pff. Est-ce qu’il était un putain de professeur ? Bien sur que non. Il n’avait certainement pas la patience pour ! Il allait falloir qu’il demande à quelqu’un d’autre.

Aussitôt dit, aussitôt fait. Il avait fait venir un prof qu’il avait trouvé sur internet. Quelqu’un de discret, sans trop de visibilité. Et puis il avait préparé le reste : beaucoup trop de billets pour un simple cours et une arme à feu si jamais son petit chantage ne marchait pas. Sa petite chienne était prête elle aussi. Propre et habillée correctement, pour une fois. Il lui avait donné une robe qui couvrait son corps et d’une couleur assez neutre pour ne pas attirer le regard du prof. Il n’y avait que lui qui avait le droit de la voir en tant que femme. Que lui.

L’homme toqua à la porte une petite heure plus tard et fut invité à entrer. David ne tourna pas autour du pot et lui présenta son objet vivant à qui il avait ordonné de s’asseoir dans la salle à manger. Les yeux du prof s’écarquillèrent alors qu’il contemplait sûrement une femme pour la première fois de sa vie. David lui glissa une liasse de billets sous les yeux.

- Pour votre silence, demanda-t-il à l’homme qui n’arrivait toujours pas à digérer l’information. David était tendu. est-ce qu’il allait parler malgré ça ? Il me semble inutile de préciser que si vous parlez d’une quelconque manière, je vous retrouverai et je vous tuerai, c’est clair ?

Son ton glacial attendait cette fois-ci une réponse. L’homme déglutit et acquiesça en attrapant son salaire puis il s’assit et se mit au travail. David lui avait demander d’apprendre à sa pute en une soirée l’essentiel des mots pour comprendre et se faire comprendre. Les sujets, les verbes… Le vocabulaire de base. Et puis il demanda aussi à ce que leurs mots soient traduits en vénusien et que le type fasse un dictionnaire perso à la fille. Parce qu’ils avaient internet et qu’il fallait bien que ça serve.

Alors que la lune était déjà levée, le type dégagea de son appart et David attribua une chambre à cette sale garce au lieu de la rebalancer dans la cave. Il faisait un dernier effort pour elle, un tout dernier. Et si elle continuait à lui péter les couilles, il repasserait à la méthode brutale.

***************

Le lendemain, le type passa au commissariat. Il avait sacrément peur de se faire buter, mais cet homme avait une femme chez lui ! Il raconta l’histoire à un policier qui sembla lui rire au nez. Parce qu’il n’y avait pas de femmes sur mars. Et qu’il était en train de leur parler de David Prescott, le détenteur de la quasi totalité des industries martiennes.

maioral
Messages : 190
Date d'inscription : 28/01/2022
Région : Belgique
Crédits : fays

Univers fétiche : dystopie, fantastique
Préférence de jeu : Les deux
Tournesol
https://www.letempsdunrp.com/t5312-prete-moi-ta-plume#106129
maioral
Lun 27 Nov - 22:16

Will Byron
J'ai 29 ans et je vis sur Mars. Je suis policier et grâce à ma malchance, je suis célibataire , et je le vis mal.

(c) Brian J. Smith
David Prescott. Cet homme, cette effigie.
Will ne s'empêchait pas d'apprécier cette personnalité à chaque fois qu'il le voyait sur les magazines. Il lui inventait un caractère sur base des vidéos qu'il avait pu voir des lui, et pire, il s'imaginait converser avec lui. Et même plus encore. David Prescott faisait partie de ces gens pour qui il vouait une admiration à la limite du fanatisme. Il faisait même partie des rêves les plus érotiques de Will... Quelle déception cela serait si David préférait une créature inconnue à la place d'un homme beau et charmeur, se disait Will.

Étrange qu'un citoyen ordinaire avait eu quelque chose à lui reprocher au point d'en faire part au commissariat. Une femme, une vénusienne serait chez lui. Le service entier se mit à rire après le passage de l'énergumène, mais l'idée trotta chez Will... Il pourrait très bien prendre cette excuse pour aller lui parler. L'idée l'effrayait et l'excitait tout à la fois. Il attendit le lendemain, pendant une patrouille pour s'arrêter dans le quartier de l'homme d'affaires. Il sonna à sa porte.

Les lunettes de soleil sur le nez, il fronçait encore les sourcils pour se protéger des rayons de l'astre dans le ciel. Il réajusta sa chemise dans laquelle il suffoquait à cause de la chaleur et râla que celle-ci ne le mettait guère en valeur.

Lorsque la porte s'ouvrit, Will offrit un beau sourire à son interlocuteur. Il tendit sa main pour échanger une poignée de main. Une bonne excuse pour le toucher.

— Bonjour, je suis l'agent Byron. Je suis là pour une enquête de voisinage...

Azylth
Messages : 223
Date d'inscription : 21/04/2021
Région : Rhône-Alpes
Crédits : /

Univers fétiche : Fantasy/Romance/Historique/City
Préférence de jeu : Femme
Sabrina
Azylth
Lun 4 Déc - 9:29

David Prescott
J'ai 30 ans et je vis à Runvollr, sur Mars. Ici, je travaille dans les affaires, quelles qu’elles soient, et je m'en sors vraiment très bien.


David se leva sur les coups de 8h et partit directement se faire un café sans se préoccuper de sa petite chose pour le moment. Il l'avait enfermée dans sa chambre de toute façon. Alors il en profitait pour se détendre et penser à ce qu'il allait faire par la suite. En parlant avec son cousin et les membres du lotus pourpre, il n'aurait jamais imaginé qu'éduquer un animal soit aussi compliqué. Certains lui avaient recommandé la patience alors que d'autres ne juraient que par les coups. A vrai dire, il ne savait plus vraiment quoi faire... Peut-être bien qu'il inviterait Nathan pour lui confier ses doutes.

Il faillit renverser son café sur sa chemise noire en satin quand quelqu'un sonna à la porte. A sa porte. Mais qui pouvait donc bien le déranger à cette heure là ? David se leva, sa tasse à la main, et ouvrit au policier qui se tenait devant lui.

- Bonjour, je suis l'agent Byron. Je suis là pour une enquête de voisinage...

David resta un moment silencieux. L'immeuble tout entier n'appartenait qu'à lui. Il n'avait pas de voisins... Il se reprit après un moment d'absence et serra sa main mais sans pour autant l'inviter à entrer chez lui. C'était hors de question.

- Bonjour, David. Une enquête de voisinage ? Comment ça ?, demanda-t-il en adoptant un air détendu.

maioral
Messages : 190
Date d'inscription : 28/01/2022
Région : Belgique
Crédits : fays

Univers fétiche : dystopie, fantastique
Préférence de jeu : Les deux
Tournesol
https://www.letempsdunrp.com/t5312-prete-moi-ta-plume#106129
maioral
Ven 5 Jan - 12:59

Pandora
J'ai 24 ans et je viens de Nemrès, sur Vénus. Là-bas, j'étais une chasseuse et je m'en sortais très bien. Grâce à ma malchance, j'ai été kidnappée pour vivre sur Mars, et je le vis très mal.

(c) India Eisley.
Son quotidien ressemblerait-il à cela désormais ? Vivre enfermée dans une maison sur Mars et servir de défouloir à un homme lorsqu'il revenait de ses journées ? Combien de temps lui faudrait-il pour se résigner ? Ou mourra-t-elle avant ? Pouvait-elle réellement espérer s'en sortir un jour ? Vivante ?

Le temps qui suivit, Pandora considérait son champs des possibles. Pourrait-elle tuer son propriétaire ? Que ferait-elle ensuite ? Ne serait-elle pas considérée comme une meurtrière et donc être punie selon leurs lois pour cela ? S'ils la tuaient pour ce crime ? Et pire... S'ils la faisaient souffrir encore pire ? L'idée de tomber sur un sort plus triste que celui qu'elle avait actuellement le faisait douter de la marche à suivre.

À son grand étonnement, quelques heures plus tard, son propriétaire l'intima de s'habiller puis fit entrer un autre homme dans son appartement. Figée comme une statue sur sa chaise, Pandora se demanda ce qui l'attendait avec l'arrivée de cette nouvelle personne.

L'inconnu s'était installé en face d'elle, mais elle avait pu percevoir leur échange juste avant. Le comportement de l'homme était semblable au sien : inquiet et étonné. La peur se lisait dans son regard aussi. Y avait-il une chance qu'elle puisse obtenir de lui un moyen pour s'en sortir ?

Il jetait vers elle des oeillades nerveuses. Bientôt, il commença à essayer de se faire comprendre en énonçant des mots simples en marsien. Alors... Il était là pour lui apprendre la langue ?

Malgré les nombreuses tentatives en parlant en vénusien ou marsien, l'homme ne réussit pas à faire parler Pandora. Elle s'y refusait. Mais au bout d'un moment, alors qu'il avait changé de technique, il lui avait proposé d'écrire. Elle se prêta à l'exercice.

Pandora surveilla régulièrement ses arrières, vérifiant que son propriétaire n'était pas trop proche. Elle prit un bout de feuille et y nota "À L'AIDE". Elle le montra ensuite à son professeur. Ce dernier devint plus livide encore, lui qui n'était déjà pas à son aise. Ils partagèrent un long regard. À ce moment-là, probablement avait-il compris que Pandora connaissait déjà quelques mots de marsien, juste qu'elle n'avait pas envie de communiquer.

Le professeur attrapa vivement la feuille et la froissa quand il vit son client revenir. Il émit une phrase bateau du genre "non, c'est toujours pas ça, recommence..." pour ne pas éveiller les soupçons.

Il partit une fois sa leçon terminée et Pandora n'avait plus qu'à espérer avoir une aide ou un soutien extérieur de sa part... Sa vie dépendait de lui. Il était son seul espoir. Pour le moment.

***

La jeune femme fut soulagée de dormir dans une chambre, seule, avec un lit confortable. Elle avait l'impression d'avoir un instant de répit.

Au petit matin, elle entendit des bruits de pas dans les pièces à côté. Il ne lui en fallut pas plus pour se réveiller et s'inquiéter sur le déroulement de la suite de la journée. Jusqu'à ce que la sonnette retentisse et ne fasse battre le coeur de Pandora à la chamade. Une personne extérieure ? Pour quoi ?

— ... agent Byron... voisinage...

Elle colla son oreille à la porte pour essayer d'écouter et d'entendre. Et s'il s'agissait de l'aide qu'elle espérait ? Pouvait-elle voir à travers le trou de la serrure ? Elle essaya, et sa main par inadvertance fit baisser la clinche de sa porte avec plus que bruit qu'elle ne l'avait soupçonné. Elle se figea sur place, les sens en alerte. L'avaient-ils entendue ? Cela serait-il une bonne ou une mauvaise chose.

Une main devant la bouche pour limiter le bruit de sa respiration, elle tendit l'oreille du mieux qu'elle put.

— Un chien qui vient d'une famille, qui habite une rue plus loin, s'est échappé et enfui après avoir mordu un petit garçon... Est-ce que vous l'auriez vu par hasard ? Il serait dangereux. Il est couleur gris-bleu avec du blanc, une mâchoire assez massive, oreilles pointues... Cela vous dit quelque chose ?

maioral
Messages : 190
Date d'inscription : 28/01/2022
Région : Belgique
Crédits : fays

Univers fétiche : dystopie, fantastique
Préférence de jeu : Les deux
Tournesol
https://www.letempsdunrp.com/t5312-prete-moi-ta-plume#106129
maioral
Lun 15 Jan - 10:34

Will Byron
J'ai 29 ans et je vis sur Mars. Je suis policier et grâce à ma malchance, je suis célibataire , et je le vis mal.

(c) Brian J. Smith
Il était là, en face de lui. Encore plus beau que sur les magazines. Sa main était douce et chaude quand celle de Will rencontra la sienne.

Le policier ne se formalisa pas par rapport à cette porte qui restait à demi-fermée derrière David. Il était bien trop heureux d'avoir le célèbre mister Prescott devant lui pour lui reprocher le moindre mal.

Cependant, un bruit dans son appartement attira brièvement son attention. Le sourire de l'officier s'effaça un fragment de seconde avant de revenir.

— Vous avez un invité chez vous ? demanda Will, plus bas.

En vérité, il ne pensait pas forcément à cette histoire de femme. L'agent Byron craignait que le coeur du beau brun ne soit déjà pris par un autre homme. Et là était la raison principale de sa question.

Il se racla la gorge et reprit :

— L'enquête de voisinage concerne un chien dangereux qui vient d'une famille, qui habite une rue plus loin. Il s'est échappé et enfui après avoir mordu un petit garçon... Est-ce que vous l'auriez vu par hasard ? Il est couleur gris-bleu avec du blanc, une mâchoire assez massive, oreilles pointues... Cela vous dit quelque chose ?

Pure mensonge, bien évidemment.
Azylth
Messages : 223
Date d'inscription : 21/04/2021
Région : Rhône-Alpes
Crédits : /

Univers fétiche : Fantasy/Romance/Historique/City
Préférence de jeu : Femme
Sabrina
Azylth
Mer 24 Jan - 13:26

David Prescott
J'ai 30 ans et je vis à Runvollr, sur Mars. Ici, je travaille dans les affaires, quelles qu’elles soient, et je m'en sors vraiment très bien.


David essaya de toutes ses forces de ne pas réagir au bruit de la porte qui grinça derrière lui. De toutes. Ses. Forces. Sauf que bien évidemment, même s'il essayait de se convaincre que c'était peut-être passé inaperçu, l'homme en face de lui ne le rata pas.

- Vous avez un invité chez vous ?

David essaya de se détendre, son cerveau moulinant à toute vitesse à la recherche d'une excuse. Il avait payé un beau jeune homme pour qu'il passe la nuit avec lui et cet imbécile aurait trouvé intelligent de faire du bruit durant leur entretien... Ou alors, son cousin. Son cousin était là, il passait la nuit dans son appart.
Heureusement, il changea de sujet avant qu'il n'ait eu le temps d'ouvrir la bouche et David s'appuya juste sur l'encadrement de la porte pour passer à autre chose.

- L'enquête de voisinage concerne un chien dangereux qui vient d'une famille, qui habite une rue plus loin. Oh. C'était juste ça ? Il s'est échappé et enfui après avoir mordu un petit garçon... Est-ce que vous l'auriez vu par hasard ? Il est couleur gris-bleu avec du blanc, une mâchoire assez massive, oreilles pointues... Cela vous dit quelque chose ?

David n'était pas con. Il fit mine de réfléchir, regarda un moment dans le vide comme pour essayer de se souvenir et finit par secouer la tête.

- Non, j'ai pas vu de chien, annonça-t-il au policier en se redressant. C'était tout ?

Il se força à jouer le gars sympa pour que cet espèce d'imbécile de flic dégage son nez de ses affaires. Mais bientôt ça serait fini, il se rendrait compte qu'il n'avait vraiment pas vu de chien et il rentrerait chez lui.

maioral
Messages : 190
Date d'inscription : 28/01/2022
Région : Belgique
Crédits : fays

Univers fétiche : dystopie, fantastique
Préférence de jeu : Les deux
Tournesol
https://www.letempsdunrp.com/t5312-prete-moi-ta-plume#106129
maioral
Mar 6 Fév - 19:30

Will Byron
J'ai 29 ans et je vis sur Mars. Je suis policier et grâce à ma malchance, je suis célibataire , et je le vis mal.

(c) Brian J. Smith
David Prescott n'avait pas l'air d'être un grand bavard... Qu'il ne réponde pas à sa précédente question déçut quelque peu l'inspecteur, qui ne s'en formalisa pas au départ. Il expliqua simplement la (fausse) raison de sa visite et attendit le retour du séduisant devant lui. Rien d'étonnant à ce qu'il lui réponde par la négative, puisqu'il ne s'agissait jamais que d'un tissu de mensonge.

Will acquiesça d'abord, puis resta un moment interdit. Il... n'avait plus rien à dire. Plus de raison de rester et... Il n'avait pas forcément envie de couper la discussion directement. Il devait trouver un détail sur lequel rebondir.

Il pencha légèrement la tête de côté, comme s'il aurait pu aller regarder de l'autre côté de la porte.

— Désolé de paraître impoli mais... Vous disiez être seul ? redemanda-t-il. J'avais cru entendre du bruit à l'intérieur.
Azylth
Messages : 223
Date d'inscription : 21/04/2021
Région : Rhône-Alpes
Crédits : /

Univers fétiche : Fantasy/Romance/Historique/City
Préférence de jeu : Femme
Sabrina
Azylth
Mer 7 Fév - 15:25

David Prescott
J'ai 30 ans et je vis à Runvollr, sur Mars. Ici, je travaille dans les affaires, quelles qu’elles soient, et je m'en sors vraiment très bien.


Le flic acquiesça. David n'avait pas l'impression qu'il veuille partir. Il pencha la tête sur le côté, comme pour essayer de percer les secrets de sa tanière. Quelle insupportable créature...

— Désolé de paraître impoli mais... Vous disiez être seul ?

David prit un air des plus naturels pour lui répondre :

- Mon cousin, expliqua-t-il succinctement. Toujours au lit à une heure pareille. Bon... il va falloir que j'aille au boulot..., fit-il savoir pour le mettre à la porte avec un air avenant.



Contenu sponsorisé
Everyone’s a whore. We just sell different parts of ourselves.
Page 5 sur 5
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers science-fiction-
Sauter vers: