Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues
qui tu veux,
quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
-37%
Le deal à ne pas rater :
Couette 2 places (220×240) – Polyester – Fabrication Française
29 € 46 €
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

by the way... congratulations? (chou)

Gaïa
Messages : 211
Date d'inscription : 25/08/2017
Crédits : ethereal

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Femme
patrick
Gaïa En ligne
Sam 19 Nov - 19:03
Le contexte du RP
Banlieue parisienne, 18/11/2022, 14h

La situation
Quelque temps après le premier rendez-vous pour l'organisation du mariage de Joaquim et Sophia, le Portugais et Gemma se retrouvent pour visiter un lieu. La fiancée est une nouvelle fois absente et la wedding planner est loin d'être au meilleur de sa forme.

Contexte provenant de cette [url=LIEN]recherche[/url]
Gaïa
Messages : 211
Date d'inscription : 25/08/2017
Crédits : ethereal

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Femme
patrick
Gaïa En ligne
Sam 19 Nov - 19:09

Gemma Presley
J'ai 33 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis wedding planner et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal.

Première née d’un couple franco-britannique, le 12 mai 1989, Gemma a longtemps partagé sa vie entre Londres et Paris. Installée définitivement depuis le début de sa vingtaine dans la ville lumière, elle y a fait des études de communication avant de spécialiser dans l’évènementiel et de devenir wedding planner.
Évoluant dans un milieu particulièrement aisé, elle cache ses relations à sa famille, depuis Le désastre, comme chacun l’appelle.



crédit avatar : ethereal

By the way... congratulations?
***

Nerveusement, Gemma jette un coup d’œil à son agenda dans l’espoir vain qu’il ait miraculeuse changé. Elle soupire en se massant la tempe du bout des doigts lorsque son regard tombe sur la ligne qu’elle redoute tant. Elle a rendez-vous à quatorze heures pour visiter un lieu pour le mariage de Joaquim. Cela a beau faire plusieurs semaines que la nouvelle lui est tombée dessus, elle le vit toujours aussi mal. La brune est partagée entre frustration et jalousie. Elle regrette de ne pas avoir pu trouver le bonheur à l’inverse de son ex. Mais surtout, revoir le Portugais est venu éveiller en elle de vieux souvenirs qui sont encore douloureux. Elle n’a jamais été aussi épanouie qu’au temps où le brun partageait sa vie. Et elle est jalouse de Sophia qui goûte un bonheur que Gemma n’a pas connu malgré des années de relation. La wedding planner aurait dû refuser ces clients, elle le sait, il aurait fallu qu’elle se protège. Mais c’est son ego qui a parlé, quand les orbes plantés dans ceux de Joaquim, elle a affirmé être parfaitement capable d’organiser son mariage. Elle s’en veut désormais. Pour couronner le tout, elle ne se sent pas bien ces derniers temps. Depuis la fin de l’été, elle est épuisée sans arrêt, peu importe le nombre d’heures de sommeil, les migraines la prennent régulièrement et les malaises sont de plus en plus fréquents. Elle refuse pour l’instant de voir un médecin pour parler de ses symptômes. Elle a simplement du mal avec le changement de saison, c’est l’automne qui a cet effet sur elle. Tout le monde est d’humeur variable avec la fin des beaux jours. Elle verra avec le début de l’hiver si cela ne va pas mieux. Mais pour l’instant, Gemma ne s’inquiète pas. Elle termine son café et cesse de penser à Joaquim lorsque ses premiers clients de la journée arrivent. La professionnelle passe toute la matinée avec ce couple qu’elle rencontre pour la première fois et qui vient se renseigner.

Quand la pause de midi arrive, Gemma est soulagée de pouvoir souffler un instant. Elle rejoint Justine dans la salle de pause pour manger tranquillement. La brune compte bien se plaindre à sa collègue de l’après-midi à venir. Elle discute en jouant plus avec sa nourriture du bout de sa fourchette qu’en mangeant. Elle n’a pas faim du tout, elle se sent même écœurée. La jeune femme finit par mettre son repas de côté et le ranger de façon à le ramener chez elle à la fin de la journée. Quand vient l’heure, elle quitte à regret le bureau, rejoint la station de RER la plus proche et grimpe dans un train en direction de la banlieue parisienne. Un trajet en Uber plus tard, elle enfin face au grand domaine qu’elle a présélectionné selon les exigences de Sophia. Objectivement, l’endroit est joli, un élégant manoir et un grand jardin, parfaitement adapté pour le mariage de princesse dont la blonde rêve. Ignorant le mal de tête qui s’accentue, Gemma se dirige à l’intérieur lorsque son téléphone professionnel vibre dans sa main. Hello Gemma ! C’est Sophia by the way... congratulations? (chou) 1f609 Je dois faire visiter un appartement en urgence. Joaquim va venir seul au rendez-vous. Je vous fais confiance à tous les deux ! Et prend soin de mon fiancé haha by the way... congratulations? (chou) 1f602 Agacée par la familiarité de celle qu’elle ne peut s’empêcher de considérer comme une rivale, la wedding planner lève les yeux au ciel avant de se présenter au propriétaire des lieux. Elle prétexte préférer attendre son client à l’extérieur pour sortir à nouveau prendre l’air. Elle ne sait pas ce qui est mieux, supporter Sophia ou passer un moment seule avec Joaquim… La brune souffle en s’installant sur un banc en attendant son ex. Elle ferme un instant les yeux et sent le sommeil l’emporter peu à peu.
Chouu'
Messages : 143
Date d'inscription : 09/08/2022
Région : Rhône-Alpes
Crédits : Chouu'

Univers fétiche : Réel
Préférence de jeu : Homme
tea
https://www.letempsdunrp.com/t5278-le-bon-la-brute-et-le-truand-les-persos-de-chou https://www.letempsdunrp.com/t5273-toujours-plus-d-idees-que-de-temps-pour-les-jouer
Chouu' En ligne
Mar 22 Nov - 18:41

Joaquim Sandro
J'ai 36 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis pâtissier et je m'en sors assez bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancé et je le vis plutôt bien.

Né au Portugal, est venu s'installer en France à 20 ans pour tenter sa chance dans la boulangerie. Finalement c'est la pâtisserie qui gagne mon coeur et je m'investis corps et âme pour accéder à la meilleures des formations, à Paris.
En parallèle je devais apprendre le français et j'ai vite été passionné par ce pays frimeur. Les paysages, les monuments historiques, les plats typiques, les légendes, les artistes, les filles ;
J'ai vécu ici mes plus belles années et si les choses ne se sont pas toujours passées comme prévu, j'ose espérer avoir trouvé ma place.
Certains milieux ne pourront jamais trop se fréquenter, les frontières sont épaisses, surtout dans les esprits.
Depuis que le projet mariage est officiel, je ne sais pas où est passée ma sérénité. Je me sens plus fatigué, je dors mal, mes gestes sont plus nerveux et ma capacité à être optimiste est mise à rude épreuve. Je suppose que cela arrive à tout futur marié mais ça n'est pas une raison pour tolérer la chose : je déteste cette angoisse permanente. J'ai l'impression que les évènements m'échappent et je remets en question une grande partie des choix que Sophia a fait ;
Je remets en question cette histoire et je ne parviens pas à me rassurer. Certains proches me disent que c'est normal. Que plus la date va approcher, moins j'aurai de certitudes sur mon couple mais que je dois surmonter ça... Vraiment ? Doit-on épouser une femme en voyant le mariage comme une épreuve à surmonter ?

Perdu mais pas capable d'en parler à l'intéressée, je continue de suivre ses directives. Je la laisse totalement gérer l'organisation. De toute façon lorsque je donne mon avis, Sophia ne le partage pas et est sûre que son idée est meilleure.
Je vois la bêtise arriver et je peine à l'assumer.
Et puis, Sophia, je m'y suis attaché.

Cette après-midi nous avons rendez-vous avec Gemma pour valider une salle. Grosse décision. Belle avancée. Un pas de plus vers des noces qui me font de moins en moins sourire. Et lorsque j'apprends que je dois me rendre seul dans ce bâtiment pour jouer le futur époux exigeant : j'hésite à annuler.
C'est une mission pour ma fiancée, pas pour moi. J'essaye donc de changer la donne par téléphone alors que le bus m'emmène à contrecœur jusqu'à mon ex ;

« [...] Stephan a besoin que je l'accompagne encore sur cette  visite, tu peux comprendre non ? T'es encore en train d'apprendre des choses toi aussi, tu ferais quoi sans ton mentor en pâtisserie devant le four ? »

« Je peux comprendre Sophia mais, enfin tu as tellement parlé de cette salle, je pensais que tu voulais absolument la voir. Je ne vais pas penser à toutes tes questions et ; »

« Ne sois pas égoïste, retrouve Gemma et prends toutes les informations. On donnera notre décision qu'après en avoir parlé tous les deux. Bisous. »

Je me retrouve devant la fameuse salle alors qu'elle me raccroche au nez. Après avoir retiré mes lunettes de soleil je laisse le portable glisser dans la poche de mon jean et hésite à m'asseoir un instant sur ce banc. Parfaitement situé, il me permettra de préparer ma nouvelle rencontre avec Gemma et puis sans doute de réaliser que ce bel édifice laissera bientôt sortir madame et monsieur Sandro...

Au moment où je m'assois, le smartphone mal rangé s'échappe et tombe sur les genoux de la femme installée à mes côtés.

« Oh pardon ! Je ne t'avais même pas vue. »

Dis-je en réalisant que la belle avait choisi le même point de vue que moi. Sans réfléchir je me penche vers elle pour l'embrasser.

« Je ne sais pas si elle t'a prévenue, Sophia ne viendra pas. C'est la course à l'agence. »

Je préfère ne pas penser à ce Stephan si peut dégourdi et me concentre sur Gemma. Elle paraît fatiguée, ennuyée. Je sais que la situation est bizarre et sans doute pénible pour elle mais nous étions d'accord pour aller au bout du contrat malgré tout.

« Tout va bien ? »
Gaïa
Messages : 211
Date d'inscription : 25/08/2017
Crédits : ethereal

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Femme
patrick
Gaïa En ligne
Ven 25 Nov - 18:57

Gemma Presley
J'ai 33 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis wedding planner et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal.

Première née d’un couple franco-britannique, le 12 mai 1989, Gemma a longtemps partagé sa vie entre Londres et Paris. Installée définitivement depuis le début de sa vingtaine dans la ville lumière, elle y a fait des études de communication avant de spécialiser dans l’évènementiel et de devenir wedding planner.
Évoluant dans un milieu particulièrement aisé, elle cache ses relations à sa famille, depuis Le désastre, comme chacun l’appelle.



crédit avatar : ethereal

By the way... congratulations?
***

Le sommeil assomme Gemma et semble presque salvateur. Elle s’assoupit sans même s’en rendre compte. Elle sursaute lorsqu’un objet tombe sans délicatesse sur ses jambes. Elle émerge difficilement, cligne plusieurs fois des paupières avant de passer une main sur son visage sans maquillage. Elle fronce les sourcils, son regard navigant un moment entre Joaquim et son téléphone. Complètement dans les vapes, elle se redresse lentement alors qu’il récupère son smartphone et le laisse lui faire la bise sans enthousiasme. Les quelques minutes de repos n’ont eu aucun effet sur son mal de tête. « Je ne t’avais pas vu non plus… » répond-elle sur un ton légèrement hésitant. Joaquim se met à parler trop vite, trop fort, avec l’enthousiasme habituel qui le caractérise. « Oh, heu… oui, oui elle m’a prévenue. » Elle se serait bien passée du message de Sophia d’ailleurs. La jeune future mariée a décidé seule qu’elles devraient être amies. Et c’est loin de lui faire plaisir à Gemma. Elle a hâte que ce mariage soit passé pour ne plus voir la blonde, pour ne plus avoir à faire face au bonheur de son ex. Et dans le même temps, elle veut que cette union n’arrive jamais, elle a envie de continuer à voir Joaquim de temps en temps. La brune soupire légèrement alors qu’il lui demande si tout va bien. « Ça va. » Et parce que face au Portugais, elle a toujours envie de dire la vérité, sauf en ce qui concerne le désastre de sa vie amoureuse, elle reprend bien vite. « Pas vraiment… Je suis fatiguée, je dois couver quelque chose. » Elle réalise alors qu’elle n’aurait pas dû le laisser l’embrasser. « Désolée… » Elle se racle la gorge avant d’arranger ses cheveux autour de son visage. Péniblement, elle se lève du banc et souffle un moment alors que sa tête se remet à tourner. « Ce n’est rien. Allez le propriétaire nous attend. Prêt pour cette visite ? » Elle se traîne légèrement lorsqu’elle se dirige à nouveau, en compagnie de Joaquim cette fois, vers l’accueil du lieu. « N’hésite surtout pas à me dire ce que tu en penses au fur et à mesure. Tu peux bien évidemment poser autant de questions que tu le souhaites. Prend des photos si tu as envie. Je pourrais bien évidemment t’aider à faire un compte-rendu à Sophia… si tu as besoin de mon regard de professionnelle. » La wedding planner sourit difficilement en poussant la porte pour pénétrer dans le manoir et retrouver le propriétaire. Elle s’interrompt au milieu de son geste lorsque sa vision se brouille jusqu’à devenir complètement noire. Elle a chaud, sa respiration s’accélère et ses jambes ne semblent plus être capables de la porter. Instinctivement, elle tend une main en direction de Joaquim dans l’espoir de se rattraper alors qu’elle s’affaisse déjà contre le mur et perd rapidement connaissance.  
Chouu'
Messages : 143
Date d'inscription : 09/08/2022
Région : Rhône-Alpes
Crédits : Chouu'

Univers fétiche : Réel
Préférence de jeu : Homme
tea
https://www.letempsdunrp.com/t5278-le-bon-la-brute-et-le-truand-les-persos-de-chou https://www.letempsdunrp.com/t5273-toujours-plus-d-idees-que-de-temps-pour-les-jouer
Chouu' En ligne
Aujourd'hui à 19:12

Joaquim Sandro
J'ai 36 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis pâtissier et je m'en sors assez bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancé et je le vis plutôt bien.

Né au Portugal, est venu s'installer en France à 20 ans pour tenter sa chance dans la boulangerie. Finalement c'est la pâtisserie qui gagne mon coeur et je m'investis corps et âme pour accéder à la meilleures des formations, à Paris.
En parallèle je devais apprendre le français et j'ai vite été passionné par ce pays frimeur. Les paysages, les monuments historiques, les plats typiques, les légendes, les artistes, les filles ;
J'ai vécu ici mes plus belles années et si les choses ne se sont pas toujours passées comme prévu, j'ose espérer avoir trouvé ma place.
Certains milieux ne pourront jamais trop se fréquenter, les frontières sont épaisses, surtout dans les esprits.
Quand j'apprends que Gemma est au courant pour l'absence de ma fiancée, je suis presque contrarié. S'entendent-elles à ce point que Sophia prévient notre organisatrice mariage avant moi ? Elle ignore toujours que la belle est mon ex et j'ai à cœur de conserver le secret. A quoi bon ? Ma promise est du genre à faire une crise de jalousie qui n'a pas lieu d'être. Gemma et moi c'est de l'histoire ancienne, si le hasard s'amuse à nous avoir réuni pour mon mariage... c'est juste une blague de mauvais goût de la part du destin.

Je me retiens de demander une ultime fois à Gemma si elle souhaite que je passe par une autre professionnelle. Elle va finir par penser que je suis le plus gêné des deux ;
À ma question elle répond :

« Pas vraiment… Je suis fatiguée, je dois couver quelque chose. [...] Désolée… »

« Mais, tu aurais dû annuler ce rendez-vous pour aller voir le médecin plutôt ! C'est pas sérieux. »

Je balaye ses excuses et réalise que j'aurai préféré qu'elle fasse passer sa santé avant ma cérémonie de mariage.
Je reprends le sourire quand elle semble vouloir affronter malgré tout la visite qui nous attend. A ses yeux, ça fait partie des bonnes choses d'un avant jour J. Aux miens, l'après-midi s'annonce surtout chargée en responsabilités, doutes et hésitations. Sans parler de la conversation qui suivra avec la future mariée. Je sais déjà que je n'aurai pas pensé à tout...

Impeccablement pro, Gemma me propose de l'aide et je me sens soulagé. Ce serait bien en effet qu'elle fasse le compte-rendu à Sophia, à ma place.
Nous entrons dans le bâtiment et je m'apprête à lui répondre :

« Ce serait parfait si tu... Gemma ! »

La jeune femme s'écroule et je l'attrape immédiatement par les épaules avant de glisser mes bras sous les siens pour la soutenir. Je m'accroupis lentement pour l'aider à s'assoir contre moi et jette un regard désespéré dans l'immense pièce.

« Gemma ! Merde ; »

J'attrape mon téléphone et compose le numéro des urgences avant de passer une main contre son front puis sur sa gorge pour chercher un pouls. Elle est inconsciente mais elle respire, cependant s'il s'agissait d'un simple malaise vagal elle serait déjà en train de me repousser. Pour l'instant, je n'ai aucune réaction.

« Qu'est-ce qui t'arrives ? Gemma ! » Je coince mon portable entre l'épaule et la joue. « Oui allo ? Mon amie vient de s'évanouir, elle ne me répond pas vous devez venir !! »

Je bafouille mais parviens néanmoins à donner notre localisation précise à mon interlocuteur. On m'indique qu'une ambulance est en route et j'applique comme je peux les conseils du soignant au bout du fil.
L'attente me paraît interminable mais en moins de dix minutes, les sirènes retentissent.

D'abord les urgentistes me repoussent avant finalement de donner les informations d'identité de la patiente. Tandis qu'ils la placent sur un brancard, je me précipite après elle.

« ... Oui oui je suis avec elle. »

Sans vraiment leur laisser le choix je m'invite dans le véhicule qui prend la route vers l'hôpital. L'équipe paraît sereine. Moi en revanche, je suis au bord de l'implosion.
Je tiens la main de Gemma, recroquevillé dans un coin, paniqué...
Contenu sponsorisé
by the way... congratulations? (chou)
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» je me demandais juste s'il était possible de prendre mes aises dans ta vie (chou)
» haut les masques [chou]
» Le bon, la brute et le truand ► les persos de Chou
» l'alcool rend aveugle (chou)
» le soleil a rendez-vous avec la lune (chou)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Europe-
Sauter vers: