Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues
qui tu veux,
quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
Le Deal du moment : -59%
TEFAL Marmite 28 cm inox – Tous feux dont ...
Voir le deal
21.99 €

LE TEMPS D'UN RP

haut les masques [chou]

Gaïa
Messages : 211
Date d'inscription : 25/08/2017
Crédits : ethereal

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Femme
patrick
Gaïa En ligne
Lun 26 Sep - 16:47
Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Sydney - appartement d'Ashley et Olympe.
Olympe n'est pas rentrée de son voyage d'affaire en Chine. Son mari, Ashley, est persuadé que le conseil d'administration de Coleman Cosmetics est à l'origine de sa disparition. Ne pouvant rien prouver seul, il se tourne vers la seule personne capable de l'aider, Esther, la jumelle d'Olympe. Esther se retrouve donc à prendre la place d'Olympe pour sauver la situation en attendant que sa soeur soit retrouvée. Sur le papier, c'est parfait. Jusqu'au moment où Esther doit faire face à Ike, son ex et frère d'Ashley. Combien de temps la couverture pourra-t-elle tenir ?

Contexte provenant de NOS ESPRITS BEAUCOUP TROP TORDUS (mais brillants).
Gaïa
Messages : 211
Date d'inscription : 25/08/2017
Crédits : ethereal

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Femme
patrick
Gaïa En ligne
Lun 26 Sep - 16:52

Esther
Coleman

J'ai 42 ans et je vis en ce moment à Sydney, Australie. Dans la vie, je suis professeure de théâtre et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis divorcée et je le vis plutôt bien.

Esther est née le 4 décembre 1979. Elle a une soeur jumelle, Olympe née quelques minutes avant elle. D'aussi loin qu'elle se souvienne, Esther a toujours ressenti de la jalousie à l'égard d'Olympe. Moins calme et posée que sa soeur, elle laisse son côté artistique la mener au gré de ses envies. La tension tendue avec Olympe atteint son paroxysme lorsque leur père et que sa soeur devient CEO de l'entreprise familiale qu'Esther aurait aimé présidé. A la suite d'une énorme dispute, Esther plaque tout : famille, amis, boulot, petit-ami et part s'installer en Argentine d'où elle ne donne plus aucune nouvelle. Elle y devient professeure de théâtre, se marie, donne naissance à Sirius en 2011, puis divorce. Bien qu'elle en soit loin, elle nourrit toujours une rancoeur envers sa famille et son passé.

crédit avatar : neventer.

Haut les masques.
***

Putain, où est Ashley quand tu as besoin de lui ? Tu laisses tomber ton téléphone sur l’immense canapé, les yeux toujours rivés sur les notes qu’il t’a laissées avant de partir. Tu ne comprends rien à ce fouillis d’informations. Comment es-tu censée avoir l’air crédible dans le rôle d’Olympe si tu ne connais même pas le sujet de la réunion à laquelle tu dois te rendre. Ton beau-frère a intérêt à rentrer de son rendez-vous avec peu importe qui avant cette rencontre. Tu souffles en laissant tomber ta tête contre le cuir du canapé. Qui aime les canapés en cuir déjà ? C’est peut-être classe mais ce n’est pas le summum du confort. C’est froid et hautain. A l’image du couple qui vit ici de toute façon. Tu tentes une nouvelle fois de te plonger dans les instructions d’Ashley, sans succès. D’habitude, tu ne portes pas vraiment ma sœur dans mon cœur mais tout de suite, tu la détestes carrément. Elle a encore dû agacer Dieu sait qui et se mettre à dos les mauvaises personnes. Olympe est invivable et tu ne peux pas t’étonner complètement de ce qui lui arrive. Tu aurais pu rester tranquille en Argentine, ignorer le problème, continuer ta vie en paix. Mais tu n’as pas su dire non à ton beau-frère quand il est venu la bouche en cœur te demander ton aide. Au nom de l’entreprise familiale, surtout pour le souvenir de ton père et parce que tu as longtemps rêvé du poste de ta jumelle, tu as accepté de prendre sa place.  Si les années passées avec elle et tes capacités d’actrices te permettent d’être crédible en surface, quand il s’agit de faire son boulot, c’est une autre histoire… Tu es mal à l’aise dans ses vêtements trop serrés, ses talons trop hauts et sous son maquille hors de prix qui ne sort pas que de ses usines. Son parfum agresse tes narines à chaque instant. Olympe en fait trop, a un goût trop prononcé pour les artifices. Avec le temps, elle a embrassé le luxe alors que tu as choisi la simplicité. Tu t’allonges sur le canapé, comptant les secondes avant que ton faux mari se décide à te rappeler. Tu dois finir par m’assoupir et tu te réveilles en sursaut quand les portes de l’ascenseur du penthouse s’ouvrent. Tu te redresses en essayant d’arranger ton chemisier. Tu es prête à aller passer mes nerfs sur Ashley, mais les mots te manquent quand tes yeux rencontrent Ike. Merde. C’était la condition quand tu as accepté le marché : ne pas rencontrer la famille. D’abord parce que tu ne veux pas, ensuite parce qu’ils connaissent par cœur les différences qui existent entre Olympe et toi. Merde. Qu’est-ce qu’il fout là ? Quelle relation ta sœur entretient-elle avec ton ex ? Merde, merde, merde. Ton ex… c’est que ça te foutrait presque encore un coup au cœur. C’est juste bizarre de le revoir après autant d’années, juste bizarre. Ok, reste calme Esther, il n’a aucune raison de penser que tu n’es pas Olympe. « … Ike. Salut... » Tu diriges ta voix vers les graves pour reproduire le timbre d’Olympe légèrement altéré par la cigarette. « Qu’est-ce que tu fais là ? » Putain Ashley n’est vraiment jamais là quand t’as besoin de lui...
Chouu'
Messages : 143
Date d'inscription : 09/08/2022
Région : Rhône-Alpes
Crédits : Chouu'

Univers fétiche : Réel
Préférence de jeu : Homme
tea
https://www.letempsdunrp.com/t5278-le-bon-la-brute-et-le-truand-les-persos-de-chou https://www.letempsdunrp.com/t5273-toujours-plus-d-idees-que-de-temps-pour-les-jouer
Chouu'
Mer 28 Sep - 11:17

Ike Rawne
J'ai 44 ans et je vis là où me porte les évènements, actuellement en Australie. Dans la vie, je suis actuellement éducateur spécialisé et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance ?, je suis en couple et je le vis plutôt bien.

Serviable, patient, tolérant, mystérieux.
J'ai toujours été dans l'ombre d'un aîné très charismatique et me suis contenté d'être le second dans tous les domaines. J'y ai trouvé des avantages certains : moins de popularité rime avec plus de calme, plus de temps, moins de pression. Cependant j'ai évolué et j'ai fini par être à l'aise dans des activités que Ashley ne comprend même pas. Je suis un ami fidèle et utile, je sais garder les secrets alors on me les confie, je n'ai qu'une parole, j'agis par bienveillance et rarement par intérêt.
Esprit posé pourtant toujours en voyage, j'ai visité de nombreux pays, partagé de belles histoires dans le Monde entier et suis épanoui dans tous les métiers que j'ai exercé. Assistant social, conseiller en insertion, organisateur culturel et aujourd'hui éducateur pour les adolescents en difficulté ...
Je suis en couple depuis quelques semaines avec une italienne mais avant de donner un sens sérieux à cette histoire - moi qui n'ai jamais vraiment su me ranger sentimentalement - je suis obligé de tenir une promesse.
Ce qui implique de renouer avec mon frère et sa délicieuse femme ;
" Ça marche bellezza, dis-moi quand tu arrives j'irai te récupérer à l'aéroport. Addio. "

L'italienne a prévu de me rejoindre pour passer quelques jours ici, à Sydney. Nous avons pris l'habitude de jouer les touristes partout où le travail nous emmène.
Pourquoi pas là où les contraintes familiales me guident ?

Je replace le téléphone dans la poche avant de ma veste au moment de franchir les immenses portes automatiques de l'entreprise. Tour d'ivoire peu accueillante que j'aurai préféré ne pas approcher. Je ne suis jamais venu ici, chez Olympe et Ashley. Cette société qui fabrique des cosmétiques représente sans doute tout ce que je déteste dans la société.
Hypocrisie, profit, excès, pollution.
Ça correspond si bien à mon frère que j'en souris, moqueur.

Mon sourire s'efface rapidement quand deux énormes types viennent se placer devant moi pour signifier que je n'irai pas plus loin. Je fronce les sourcils, cherche à capter le regard d'un des nombreux professionnels en costume qui traversent l'accueil et réalise que mon blouson de cuir sur un t-shirt basique ainsi que le jean usé que je porte m'ont aussitôt fait repérer par la sécurité.
Dans certains endroits il faut montrer patte blanche.
Ici, il faut afficher son prix.

" ... Je ne vais pas vous mentir mais vous m'avez l'air assez intelligents pour l'avoir deviné : je ne travaille pas ici ! Je n'ai pas rendez-vous non plus. Je, j'aimerai voir mon frère. Ashley. Ashley Rawne. Le, directeur adjoint ? "

Quel est son poste exactement ? Je n'ai aucune idée de ses tâches professionnelles ni du statut que lui confère son mariage avec Olympe. Certainement une très haute position hiérarchique, il n'aurait pas supporté moi. Je suppose d'ailleurs qu'ils sont tous les deux à la tête de l'empire Coleman Cosmetics ;
J'ignore tout de leurs différends.
J'ignore quasiment tout de leur vie, en réalité.

Forcément je ne suis pas convaincant. On me demande ma pièce d'identité, on me fait ensuite patienter près de vingt minutes dans un recoin où sont apparemment mis de côté tous les cas "complexes", les non affiliés par la marque, les non habitués.
Je soupire et sort un bouquin de mon sac à dos pour avaler deux chapitres de ce roman fantastique. Finalement on vient me chercher et on m'installe dans un ascenseur - du genre jamais vu, j'ai l'impression d'être envoyé dans les appartements privés d'une star internationale. Sans le moindre commentaire, le type appui sur le derniers étages et les numéros se mettent à défiler.
C'est vertigineux.

Le trac commence à monter quand je cherche les mots à prononcer. J'aimerai que Olympe soit là, car elle a toujours su temporiser Ashley et je pense que la conversation pourra être normale s'il n'a pas la liberté de m'emmerder.
Paradoxalement si ma belle-sœur est présente... j'ai trop hâte de la revoir pour que ce soit une bonne chose.

Les portes s'ouvrent et je retiens mon souffle.
La silhouette qui se présente est familière, si jolie. J'entre d'un pas, un seul pour ne pas être ravalé par l'ascenseur, et admire ses traits surpris en affichant sans doute la même tête.

« … Ike. Salut... [...] Qu’est-ce que tu fais là ? »

" Bonjour Olympe. "

Je ne saurai formuler une réponse cohérente à sa question. Je ne sais pas vraiment ce que je fais là. Mes yeux ne savent pas se détacher des siens, sans doute parce qu'ils sont magnifiques, sûrement aussi parce que le reste du tableau est déroutant. Tant de richesse, de confort, de fausse sobriété sous les éléments de qualité.
Je fini par sortir les mains de mes poches pour aller fouiller dans mon sac et en extraire une enveloppe rose.

" ... C'est, Camille, notre cousine. Son mariage a lieu dans quelques semaines et elle m'a fait promettre de remettre l'invitation à Ashley en main propre mais ; je suppose que ça compte si c'est toi qui la récupère. "

Et puis quoi ? Je fuis dès à présent pour éventuellement revoir mon ainé à ce mariage - s'il s'y rend - dans trois mois ? Je ne veux surtout pas déranger une femme occupée comme Olympe doit l'être ;
Pourtant j'aimerai rester un peu.
Je sens mes lèvres s'étirer en un sourire doux tandis que je reprends doucement confiance. On s'entendait de manière cordiale, on n'a jamais trop bavardé mais j'ai toujours eu l'impression que nous étions d'accord sur tout. Pourquoi ne pas envisager de rattraper - un peu - le temps perdu ?

" Tu es seule ? ...tu vas bien ? Ça fait sincèrement plaisir de te voir. "

Dis-je en lui tendant l'invitation.

En voyant Olympe après si longtemps, j'ai l'impression de recroiser une femme que j'ai aimé sincèrement.
Je suis loin d'imaginer que ce n'est pas Esther qui est portée disparue, bien au contraire.

Gaïa
Messages : 211
Date d'inscription : 25/08/2017
Crédits : ethereal

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Femme
patrick
Gaïa En ligne
Mer 28 Sep - 17:31

Esther
Coleman

J'ai 42 ans et je vis en ce moment à Sydney, Australie. Dans la vie, je suis professeure de théâtre et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis divorcée et je le vis plutôt bien.

Esther est née le 4 décembre 1979. Elle a une soeur jumelle, Olympe née quelques minutes avant elle. D'aussi loin qu'elle se souvienne, Esther a toujours ressenti de la jalousie à l'égard d'Olympe. Moins calme et posée que sa soeur, elle laisse son côté artistique la mener au gré de ses envies. La tension tendue avec Olympe atteint son paroxysme lorsque leur père et que sa soeur devient CEO de l'entreprise familiale qu'Esther aurait aimé présidé. A la suite d'une énorme dispute, Esther plaque tout : famille, amis, boulot, petit-ami et part s'installer en Argentine d'où elle ne donne plus aucune nouvelle. Elle y devient professeure de théâtre, se marie, donne naissance à Sirius en 2011, puis divorce. Bien qu'elle en soit loin, elle nourrit toujours une rancoeur envers sa famille et son passé.

crédit avatar : neventer.

Haut les masques.
***

Il détonne Ike dans ce décor bien trop précieux. Ça t’arracherait un sourire si tu ne devais pas rester dans ton personnage. Toujours aussi simple sur lui, cet homme, remarques-tu. Ce visage tout droit sorti du passé te ramène plus de quinze ans en arrière. Vous avez toujours été un peu bancals Ike et toi. Vous vous êtes sans doute aimé, mais pas correctement. Vous n’avez jamais été réellement en phase. Tu es presque persuadée que vous n’étiez pas fait l’un pour l’autre. Mais dans le fond tu lui en veux sûrement encore un peu pour votre rupture brutale. De toutes les personnes qui peuvent t’appeler Olympe en ce moment, c’est sans doute dans la bouche d’Ike que cela semble le plus étrange. Tu le lâches du regard alors qu’il cherche quelque chose dans son sac à dos. Tu en profites pour sortir ton téléphone et tapoter quelques mots pour Ashley. Tes ongles trop longs vernis de rouge cliquettent sur l’écran et ça t’agaces. Pourquoi faut-il qu’Olympe soit une si grande adepte des manucures. Ramène ton cul ou je t’assassine Ashley. Ton frère vient de débarquer. Elle pense quoi de lui, Olympe ? T’as déteint sur elle ou pas encore ? S’il me crame, c’est de ta faute. Parce qu’il faut bien un coupable et les absents ont toujours tort de toute façon. D’un geste maladroit tu récupères l’enveloppe. Il faut que tu te reprennes avant qu’il te démasque. Sérieusement une invitation à un mariage ? La cousine ne peut pas poster sa lettre ? Ou mieux encore envoyer un mail ou un sms ? Non, il faut qu’elle demande au frangin le plus abordable de faire le facteur pour le deuxième. Et en même elle n’a pas vraiment tort, tu vois d’ici ton beau-frère supprimer le message l’air de rien. Il n’est pas certain que le faire part ait plus de chance, mais cela ne te regarde pas. Tu te retiens de lever les yeux au ciel en laissant tomber le papier trop rose sur le petit meuble de l’entrée, décoré d’une photo de mariage, Ashley et ta sœur étaient vraiment beaux ce jour-là. Tu imagines un instant ce qu’un tel cliché d’Ike et toi aurait pu donner et tu secoues bien vite la tête, cela n’a aucun sens. « Je lui donnerai quand il rentrera. » Si tu y penses. Tu n’es pas sa femme, ce genre de détails t’importe peu.

Tu aimerais que ton ex reparte comme il est venu. Ce serait beaucoup plus simple. Mais tu doutes qu’Olympe, aussi pénible soit-elle, soit du genre à mettre son beau-frère à la porte. « Je suis seule oui, Ashley est en rendez-vous en ville. Entre ! » proposes-tu en reprenant la direction du salon, invitant Ike à te suivre. « Je vais bien oui, merci… » Tu hésites un instant avant de te reprendre, Olympe ne se laisse jamais démonter. « Et toi ? » Tu te réinstalles le plus délicatement possible sur le canapé. « Je suis contente de te voir aussi. » Pas du tout. Repars avant que la situation m’échappe. Quitte cet appartement avant que cette histoire prenne des proportions incontrôlables. Tu n’oses pas engager une véritable conversation de peur de dire une bêtise. Ton téléphone sonne enfin et tu te précipites pour lire la réponse de ton beau-frère. Ike ? Ils s'entendaient bien je crois... Enfin tu connais mon frère, si effacé. Olympe ne m'a jamais trop donné son avis. J'arrive chérie.  Tu lèves les yeux au ciel. Tu comprends néanmoins que ta jumelle et ton ex n’ont pas dû se voir depuis longtemps et que tu ne risques pas de faire trop grosse boulette. T’as plusieurs frères maintenant ? Magne-toi, j’ai pas accepté de t’aider pour prendre le thé avec mon ex. « Un mariage alors ? C’est ce qui te ramène à Sydney ? » Si ton chéri pouvait se dépêcher… « Qu’est-ce que tu deviens ? Je t’offre quelque chose à boire ? »
Chouu'
Messages : 143
Date d'inscription : 09/08/2022
Région : Rhône-Alpes
Crédits : Chouu'

Univers fétiche : Réel
Préférence de jeu : Homme
tea
https://www.letempsdunrp.com/t5278-le-bon-la-brute-et-le-truand-les-persos-de-chou https://www.letempsdunrp.com/t5273-toujours-plus-d-idees-que-de-temps-pour-les-jouer
Chouu'
Mer 28 Sep - 18:07

Ike Rawne
J'ai 44 ans et je vis là où me porte les évènements, actuellement en Australie. Dans la vie, je suis actuellement éducateur spécialisé et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance ?, je suis en couple et je le vis plutôt bien.

Serviable, patient, tolérant, mystérieux.
J'ai toujours été dans l'ombre d'un aîné très charismatique et me suis contenté d'être le second dans tous les domaines. J'y ai trouvé des avantages certains : moins de popularité rime avec plus de calme, plus de temps, moins de pression. Cependant j'ai évolué et j'ai fini par être à l'aise dans des activités que Ashley ne comprend même pas. Je suis un ami fidèle et utile, je sais garder les secrets alors on me les confie, je n'ai qu'une parole, j'agis par bienveillance et rarement par intérêt.
Esprit posé pourtant toujours en voyage, j'ai visité de nombreux pays, partagé de belles histoires dans le Monde entier et suis épanoui dans tous les métiers que j'ai exercé. Assistant social, conseiller en insertion, organisateur culturel et aujourd'hui éducateur pour les adolescents en difficulté ...
Je suis en couple depuis quelques semaines avec une italienne mais avant de donner un sens sérieux à cette histoire - moi qui n'ai jamais vraiment su me ranger sentimentalement - je suis obligé de tenir une promesse.
Ce qui implique de renouer avec mon frère et sa délicieuse femme ;
A son invitation je suis ma belle-sœur dans le salon lumineux et dois bien admettre que ce débordement d'aisance matérielle n'est pas désagréable quand on est invité à entrer. Néanmoins je serai incapable de vivre dans une appartement qui vaut le prix de dix autres, c'est totalement stupide.
Gaspillage, égoïsme, inconscience.

Puisque Ashley est en rendez-vous j'ai l'espoir d'échapper aux retrouvailles. Revoir Olympe m'est déjà compliqué. Je ne déteste pas mon frère mais l'amour n'a jamais été fou entre nous, je doute qu'il soit content d'apprendre que je suis passé. Je préfère repartir avant son retour et voir s'il m'appelle. Le moindre signe serait surprenant, pas déplaisant.
Je n'y crois pas, tout simplement.

Je m'installe face à la jolie directrice en posant mon sac à mes pieds et hausse les épaules quand elle prend des nouvelles. Sa politesse est aussi hypocrite que la plupart de ses réactions, comme avant. Comme son époux. J'ai cependant toujours aimé croire qu'elle avait pour moi plus de respect que ça ;
Qu'elle aurait pu m'apprécier, dans d'autres circonstances et sans Ashley au milieu.
Je lui souris.

" Eh bien si figure-toi, je reviens pour ça. C'était l'occasion de prendre de vos nouvelles, et j'ai un nouveau contrat dans le coin. Pour quelques mois. Je suis éducateur pour des ados en difficulté. "

Rien de définitif, jamais. Je ne supporterai pas d'être coincé dans un job ni dans une relation d'ailleurs. Je suis persuadé être fait pour bouger. Solidement ancré dans mes pensées, totalement instable physiquement.
Émotionnellement c'est un autre débat. J'ai tendance à me croire dans le contrôle des sentiments, mais un type qui sait ce qu'il veut enchaine-t-il ainsi les amours ?

« Qu’est-ce que tu deviens ? Je t’offre quelque chose à boire ? »

" Un café s'il te plait. Désolé, je viens les mains vides... Je pensais juste remettre ça à mon frère. "

Dis-je en désignant le faire-part de princesse.

" J'ai perdu le compte des années depuis la dernière fois mais, tu n'as pas changée. Enfin, tu es radieuse. "

Comment s'adresse-t-on à la femme de son aîné dans cette catégorie sociale ? Je mise sur mon sourire élégant pour faire passer les maladresses.
Elle est radieuse oui, et c'est fou comme elle ressemble à sa sœur. Le principe des gémellités me direz-vous, n'empêche, je suis troublé. Pourtant mieux vaut ne pas aborder le sujet Esther et sa fuite. Elle a fait du mal à tout le monde en partant, j'en suis sûr. Je ne veux pas faire souffrir cette dernière ;
A moins qu'elle ai des nouvelles ? A première vue dans la pièce, rien n'évoque la deuxième Coleman.

" Impressionnant... La tour, votre logement, cette foule à l'accueil... vous avez apparemment du succès. Je suis content pour vous. "

Je déteste le concept de leur affaire mais je suis sincèrement ravi qu'ils y trouvent leur compte. Je ne souhaiterai jamais du mal à ma famille.

En me plaçant sur le bord du canapé pour être plus près de Olympe, j'essaye de la sonder et de retrouver ces légères et douces confidences qui ont pu un jour nous rassembler. Je crois que j'avais sa confiance, à l'époque.

" Et si tu me faisais une réponse honnête ? Hm ? Tout va bien ? Tu fais toujours de l'équitation ?! "

Tant de choses me reviennent en mémoire.

Gaïa
Messages : 211
Date d'inscription : 25/08/2017
Crédits : ethereal

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Femme
patrick
Gaïa En ligne
Sam 1 Oct - 19:19

Esther
Coleman

J'ai 42 ans et je vis en ce moment à Sydney, Australie. Dans la vie, je suis professeure de théâtre et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis divorcée et je le vis plutôt bien.

Esther est née le 4 décembre 1979. Elle a une soeur jumelle, Olympe née quelques minutes avant elle. D'aussi loin qu'elle se souvienne, Esther a toujours ressenti de la jalousie à l'égard d'Olympe. Moins calme et posée que sa soeur, elle laisse son côté artistique la mener au gré de ses envies. La tension tendue avec Olympe atteint son paroxysme lorsque leur père et que sa soeur devient CEO de l'entreprise familiale qu'Esther aurait aimé présidé. A la suite d'une énorme dispute, Esther plaque tout : famille, amis, boulot, petit-ami et part s'installer en Argentine d'où elle ne donne plus aucune nouvelle. Elle y devient professeure de théâtre, se marie, donne naissance à Sirius en 2011, puis divorce. Bien qu'elle en soit loin, elle nourrit toujours une rancoeur envers sa famille et son passé.

crédit avatar : neventer.

Haut les masques.
***

Tu feins une curiosité qu’Olympe pourrait avoir pour satisfaire la tienne. Il est toujours un peu dérangeant de croiser ses anciens petits-amis, cela l’est plus encore quand on se fait passer pour une autre. Tu espères parvenir à dissimuler ton malaise en imitant ta jumelle à la perfection. Dans le fond tu as envie de savoir ce qu’Ike devient. Tu ne te poses jamais la question, tu ne penses jamais à lui de toute façon, mais maintenant qu’il est face à toi, tu veux savoir. Tu ne peux pas t’empêcher de remarquer que les années lui vont bien. Tu n’as aucune idée de qui est la cousine qui se marie, peut-être l’as-tu su à une époque avant d’effacer cette information de ta mémoire. Peu importe à vrai dire. Tu souris, légèrement en coin. Rapidement tu affiches un sourire plus doux, Olympe ne sourit pas en coin. Tu hoches la tête, cela lui correspond bien ce métier, à mille lieues des voies empruntées par Ashley et Olympe. Sans doute a-t-il bien eu raison de s’éloigner aussi après ton départ. Tu estimes aujourd’hui encore qu’il ne te méritait pas. Mais il méritait mieux que l’hypocrisie de son frère et de ta sœur. Olympe se montrerait probablement froide et distante. « Eh bien, si cela te plaît tant mieux. » Ta jumelle est bien incapable de se réjouir pour les autres, trop centrée sur elle-même pour essayer de faire plaisir à son entourage. Tu hausses les épaules pour signifier que cela ne fait rien d’être venu les mains vides. Que ramener au couple Rawne-Coleman de toute façon ? Ils ont déjà tout ce qu’ils désirent et le moindre cadeau semble dérisoire. Tu détournes le regard en te levant pour ne pas que le rouge te monte aux joues. C’est ridicule, tu n’es plus une adolescente, tu peux survivre à un compliment. Qui ne t’est pas adressée de toute façon… Dans les yeux de ton ex, c’est ta sœur qui est radieuse. Super… « Merci. » Froid et simple, Olympe sait qu’elle est jolie. En quelques pas tu te places devant la machine à expresso un peu trop sophistiquée. Heureusement que ton beau-frère a pris le temps de t’expliquer un minimum comment fonctionnent les appareils dans cet appartement. Tu aurais eu l’air maline sinon dans le rôle de la maîtresse de maison incapable de servir un café à son invité. Alors que tu tournes le dos à Ike un sourire moqueur étire tes lippes. La tour, le logement, la foule… quel ramassis de conneries, l’arrogance et la vanité à l’état pur, l’inutilité même. Olympe et Ashley aiment bien trop afficher leur réussite et leur rang social. On voit aujourd’hui les résultats… Tu te retournes finalement. « Ce n’est pas si impressionnant que ça tu sais, la tour est consacrée à l’entreprise. Mais oui, nous sommes bien installés ici. » Tu vois bien la fierté dans le regard de ton beau-frère quand il te dévoile un nouveau détail du penthouse, agissant comme si c'était naturel de vivre dans un tel lieu. Deux tasses à la main, tu viens te réinstaller et te forces à ne pas reculer quand Ike se rapproche de toi. Les questions te désarçonnent quelque peu et tu jettes rapidement un coup d’œil à ton téléphone. Pas de nouvelle d’Ash. « Tout va bien. » affirmes-tu dans un sourire. « Je monte toujours oui ! Moins qu’avant cela dit je n’ai plus autant de temps. » Olympe et ses chevaux… Olympe et ses concours hippiques… Qu’est-ce que ça pouvait t’agacer de te lever aux aurores pour aller la voir rayonner sur son immense cheval, à l’autre bout de l’Australie. « Et toi alors ? Ce sont toujours les voyages qui t’animent ? » Tu te demandes où l’âme d’aventurier d’Ike a bien pu le mener depuis presque quinze ans. Plus ou moins loin de l’Argentine ?
Chouu'
Messages : 143
Date d'inscription : 09/08/2022
Région : Rhône-Alpes
Crédits : Chouu'

Univers fétiche : Réel
Préférence de jeu : Homme
tea
https://www.letempsdunrp.com/t5278-le-bon-la-brute-et-le-truand-les-persos-de-chou https://www.letempsdunrp.com/t5273-toujours-plus-d-idees-que-de-temps-pour-les-jouer
Chouu'
Lun 3 Oct - 9:50

Ike Rawne
J'ai 44 ans et je vis là où me porte les évènements, actuellement en Australie. Dans la vie, je suis actuellement éducateur spécialisé et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance ?, je suis en couple et je le vis plutôt bien.

Serviable, patient, tolérant, mystérieux.
J'ai toujours été dans l'ombre d'un aîné très charismatique et me suis contenté d'être le second dans tous les domaines. J'y ai trouvé des avantages certains : moins de popularité rime avec plus de calme, plus de temps, moins de pression. Cependant j'ai évolué et j'ai fini par être à l'aise dans des activités que Ashley ne comprend même pas. Je suis un ami fidèle et utile, je sais garder les secrets alors on me les confie, je n'ai qu'une parole, j'agis par bienveillance et rarement par intérêt.
Esprit posé pourtant toujours en voyage, j'ai visité de nombreux pays, partagé de belles histoires dans le Monde entier et suis épanoui dans tous les métiers que j'ai exercé. Assistant social, conseiller en insertion, organisateur culturel et aujourd'hui éducateur pour les adolescents en difficulté ...
Je suis en couple depuis quelques semaines avec une italienne mais avant de donner un sens sérieux à cette histoire - moi qui n'ai jamais vraiment su me ranger sentimentalement - je suis obligé de tenir une promesse.
Ce qui implique de renouer avec mon frère et sa délicieuse femme ;
Je n'ai pas le charisme de mon frère, je ne possède pas ses talents politiques, d'orateur, de leader. Contrairement à Ashley je déteste être au centre de l'attention, et même en périphérie : j'aime être dans l'ombre, loin, derrière. Tant pis si je manque l'essentiel du spectacle, tant que les gens ne me voient pas. C'est légèrement exagéré mais vous vous faites ainsi une idée de ma capacité à m'intégrer à un groupe, à me sociabiliser.

Avec Olympe, j'ai toujours eu du mal à communiquer. Mais c'était jusqu'alors différent de toutes les autres formes de contact que j'avais. Notre lien était particulier à plusieurs niveau : elle était - est - l'intime de mon frère ainé. Je la respectais, nous étions liés par Ash, par la famille entière et de manière officielle - définitive ? - quand ils se sont mariés ! Je partageais avec elle une forme d'affinité muette, séduisante, complice.
Je crois.
J'aimais ses regards à la volée quand son mari narrait je ne sais quelle histoire marrante ou impressionnante. J'adorais ses discrètes attentions, sa façon de me saluer que j'estimais plus sincère que les autres.

Il faut admettre qu'elle me plaisait, Olympe. Physiquement elle est - au même titre que sa jumelle bien sûr - sublime. Les deux soeurs dégagent d'ailleurs deux beautés différentes mais percutantes. J'étais presque intimidé par Olympe, je l'admirais. Mais je n'aurais jamais franchi de limites conventionnelles... je doute en avoir jamais l'occasion.
Et puis je me suis rapproché d'Esther. Si elle pouvait lire mes pensées, cette dernière serait persuadée que je l'ai aimée par défaut. Par frustration de ne pas avoir eu Olympe. Ce qui est totalement faux. J'ai été passionné par notre aventure. J'ai souvent une pensée pour elle et regrette de ne pas avoir eu la capacité à sauver le couple que nous formions.

Aujourd'hui face à l'une des sœurs, je me confronte à deux ressentis. A mon passé avec les deux Coleman. C'est un peu comme si elles étaient là, à m'observer, à attendre que je tire les conclusions de ces années en famille puis toutes celles séparés ;
Parfois j'aimerai juste qu'on se retrouve. Olympe, Ashley, Esther et moi. Avons-nous seulement partagé un repas en étant deux couples ? Je suis incapable de m'en souvenir et j'en suis étonnement blessé.

Notre conversation m'ennuie et me dérange en même temps. Tous les paradoxes qui me tiraillent sont bientôt insupportable. Je secoue la tête pour balayer les détails de mes voyages : je sais qu'elle n'en a rien à foutre.
Je pose mon café et soupire, le regard dans le vague, avant de choper ses beaux yeux :

" Olympe... Tu vas trouver ça très étrange mais, si je suis là pour quelques temps, quelques mois disons : est-ce qu'on pourrait les mettre à profit ? Est-ce qu'il n'est pas enfin le moment de nous retrouver un peu ? Je... Toi, moi " Doucement j'attrape sa main et profite de la surprise pour la serrer entre mes doigts, avant de poursuivre : " mais aussi Esther et mon frère. On est une famille et je sais bien que je n'ai jamais pris de nouvelles ni fait signe d'attachement. " J'en souris, embarrassé. " Mais la roue tourne et pardon de ne pas savoir l'exprimer : vous me manquez, je crois. "

Elle surtout ? Peut être.
Si seulement j'avais conscience de ne pas parler à la bonne Coleman. Si seulement je savais à quel point mes pensées sont plutôt partagées par celle qui à l'insu de tous disparue ;


Gaïa
Messages : 211
Date d'inscription : 25/08/2017
Crédits : ethereal

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Femme
patrick
Gaïa En ligne
Lun 3 Oct - 17:51

Esther
Coleman

J'ai 42 ans et je vis en ce moment à Sydney, Australie. Dans la vie, je suis professeure de théâtre et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis divorcée et je le vis plutôt bien.

Esther est née le 4 décembre 1979. Elle a une soeur jumelle, Olympe née quelques minutes avant elle. D'aussi loin qu'elle se souvienne, Esther a toujours ressenti de la jalousie à l'égard d'Olympe. Moins calme et posée que sa soeur, elle laisse son côté artistique la mener au gré de ses envies. La tension tendue avec Olympe atteint son paroxysme lorsque leur père et que sa soeur devient CEO de l'entreprise familiale qu'Esther aurait aimé présidé. A la suite d'une énorme dispute, Esther plaque tout : famille, amis, boulot, petit-ami et part s'installer en Argentine d'où elle ne donne plus aucune nouvelle. Elle y devient professeure de théâtre, se marie, donne naissance à Sirius en 2011, puis divorce. Bien qu'elle en soit loin, elle nourrit toujours une rancoeur envers sa famille et son passé.

crédit avatar : neventer.

Haut les masques.
***

Ike ignore ta question et tu le regrette un peu. Mais tu restes impassible, après tout, Olympe se ficherait probablement de la réponse. Tu n’es même pas sûre qu’elle ait un jour su quelque chose de l’attrait de ton ex pour les voyages. Tu sais alors qu’il pose son café et plante son regard dans le tien que la suite de cette conversation ne va pas te plaire. Tu l’imites sans détourner les yeux, te forçant à maintenir de contact visuel. Les yeux peuvent-ils mentir à ce point ? Ne sont-ils pas le reflet de l’âme ? Comment Ike peut-il te confondre encore avec ta jumelle alors qu’il te regarde si intensément. Tu te crispes face à sa demande. Comment ça mettre le temps à profit et se retrouver ? Tu fronces les sourcils malgré toi, incertaine face à la tournure de cette conversation. Tu as envie de retirer ta main de celle du brun. Tu n’aimes pas découvrir cette ambiance qui devait pourtant déjà exister il y des années entre ta moitié et ton petit-ami. Olympe s’amusait-elle déjà à se laisser prendre délicatement par la main ainsi ? Tu as envie d’hurler, parce que c’est injuste, parce que même sans le vouloir ta jumelle avait, sans la chercher, l’attention d’Ike. Comme si elle ne pouvait pas se contenter de captiver Ashley, il fallait aussi qu’elle attire le regard de l’homme que tu avais choisi. Presque identiques et pourtant, tu as l’impression de n’avoir toujours été qu’une pâle copie de ta sœur. Il finit par t’évoquer et tu te retiens de hocher la tête. Enfin. Qu’est-ce que cela donnerait de se réunir à nouveau tous les quatre ? Probablement rien, trop de mal a été fait, depuis trop longtemps. Si Ashley et Olympe ont plus ou moins tenu la route, tu estimes ne rien avoir en commun avec eux ni avec Ike. A tes yeux, il y a bien longtemps que vous ne formez plus une famille. Et pourtant, ce que tu peux lire dans le regard de ton ex te touche. Tu soupires en retirant tes doigts et en croisant tes bras sur ta poitrine. Cela te fait de la peine de le tenir loin de la vérité, c’est difficile pour toi de continuer à te faire passer pour Olympe. Ike a toujours été le plus honnête de vous quatre. Vous représentez un beau bazar : une disparue, deux complices et un ignorant. Elle est belle la famille Rawne-Coleman… Que répondre ? Qu’Ashley et Olympe n’ont probablement jamais ne serait-ce que penser à l’idée de se voir ? Que tu es d’habitude tranquille dans ton coin et que tu comptes retourner à ta vie en Argentine le plus vite possible ? « Ike… » Tu t’apprêtes à te montrer sans doute plus douce que ta jumelle, mais cela ne fait rien, l’homme prendra certainement cela pour de la surprise. « Il y a longtemps que nous ne sommes plus une famille. Partager deux noms ne suffit pas à nous rassembler. Tu connais ton frère… tu débarques comme une fleur après des années, Esther se cache dieu seul sait où… Des retrouvailles ne mèneraient à rien. Ce serait beaucoup d’énergie dépensée pour bien peu de résultats. » Et il y aurait surtout une absente à déplorer. Enfin, autant que l’on peut déplorer l’absence d’Olympe… « Ne te tortures pas l’esprit avec ça, on a tous choisi cette situation, c’est ce qu’il y a de mieux pour nous quatre. » Pour toi, conserve ton innocence, protège-toi de nous…  
Chouu'
Messages : 143
Date d'inscription : 09/08/2022
Région : Rhône-Alpes
Crédits : Chouu'

Univers fétiche : Réel
Préférence de jeu : Homme
tea
https://www.letempsdunrp.com/t5278-le-bon-la-brute-et-le-truand-les-persos-de-chou https://www.letempsdunrp.com/t5273-toujours-plus-d-idees-que-de-temps-pour-les-jouer
Chouu'
Lun 3 Oct - 20:01

Ike Rawne
J'ai 44 ans et je vis là où me porte les évènements, actuellement en Australie. Dans la vie, je suis actuellement éducateur spécialisé et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance ?, je suis en couple et je le vis plutôt bien.

Serviable, patient, tolérant, mystérieux.
J'ai toujours été dans l'ombre d'un aîné très charismatique et me suis contenté d'être le second dans tous les domaines. J'y ai trouvé des avantages certains : moins de popularité rime avec plus de calme, plus de temps, moins de pression. Cependant j'ai évolué et j'ai fini par être à l'aise dans des activités que Ashley ne comprend même pas. Je suis un ami fidèle et utile, je sais garder les secrets alors on me les confie, je n'ai qu'une parole, j'agis par bienveillance et rarement par intérêt.
Esprit posé pourtant toujours en voyage, j'ai visité de nombreux pays, partagé de belles histoires dans le Monde entier et suis épanoui dans tous les métiers que j'ai exercé. Assistant social, conseiller en insertion, organisateur culturel et aujourd'hui éducateur pour les adolescents en difficulté ...
Je suis en couple depuis quelques semaines avec une italienne mais avant de donner un sens sérieux à cette histoire - moi qui n'ai jamais vraiment su me ranger sentimentalement - je suis obligé de tenir une promesse.
Ce qui implique de renouer avec mon frère et sa délicieuse femme ;
FAIL
Gaïa
Messages : 211
Date d'inscription : 25/08/2017
Crédits : ethereal

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Femme
patrick
Gaïa En ligne
Mer 5 Oct - 15:26

Esther
Coleman

J'ai 42 ans et je vis en ce moment à Sydney, Australie. Dans la vie, je suis professeure de théâtre et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis divorcée et je le vis plutôt bien.

Esther est née le 4 décembre 1979. Elle a une soeur jumelle, Olympe née quelques minutes avant elle. D'aussi loin qu'elle se souvienne, Esther a toujours ressenti de la jalousie à l'égard d'Olympe. Moins calme et posée que sa soeur, elle laisse son côté artistique la mener au gré de ses envies. La tension tendue avec Olympe atteint son paroxysme lorsque leur père et que sa soeur devient CEO de l'entreprise familiale qu'Esther aurait aimé présidé. A la suite d'une énorme dispute, Esther plaque tout : famille, amis, boulot, petit-ami et part s'installer en Argentine d'où elle ne donne plus aucune nouvelle. Elle y devient professeure de théâtre, se marie, donne naissance à Sirius en 2011, puis divorce. Bien qu'elle en soit loin, elle nourrit toujours une rancoeur envers sa famille et son passé.

crédit avatar : neventer.

Haut les masques.
***

N’importe quelle excuse aurait l’air valable dans l’immédiat à tes yeux pour dissuader Ike de nourrir l’idée d’une réunion. Alors tu prends la responsabilité de parler pour les deux absents qui pour une fois seraient probablement d’accord avec toi. Les liens ne sont pas toujours bon à renouer. « Je me fiche d’Esther. » finis-tu par lancer avec un sourire arrogant et en fronçant les sourcils. Mais c’est réciproque Olympe. Tu suis des yeux chacun des mouvements de ton ancien petit-ami et l’imites quand il se redresse. Tu vois bien que les mots que tu as employés pour qualifier sa visite soudaine l’ont vexé. Ike a toujours eu ce côté sensible qui correspond à l’une des qualités que tu recherches chez les hommes, et tu culpabilises légèrement. Mais continuant d’agir comme ta sœur, tu affiches seulement un sourire. « Je t’en prie. Je dirais à Ashley que tu es passé. » assures-tu à nouveau. Maintenant que le plus jeune des frères Rawne est sur le point de s’en aller, tu te dis qu’il vaut mieux que le deuxième prenne son temps. Tu n’as pas vraiment envie de te retrouver entre deux feux. Ton cœur tombe dans ta poitrine quand il finit par demander comment te contacter. Et ça te laisse un goût amer, un goût de trahison. Parce que sa rencontre avec Olympe n’a pas été satisfaisante, il se rabat sur l’idée de te contacter. « Je n’ai pas de nouvelles d’elle. » Tu t’apprêtes à le laisser partir. « Ike ! » Une main à moitié tendue vers l’avant, tu resserres ton poing avant de laisser tomber ton bras le long de ton corps. Le destin se moque de toi depuis quelques jours mais peut-être est-il temps que tu cesses de le fuir et que tu lui laisses une chance. « La dernière fois que j’ai dû lui parler, pour la succession de mon père, elle vivait à Buenos Aires… » C’est faux, Olympe n’a jamais eu à te contacter à ce moment-là, tu vivais en Malaisie d’ailleurs, mais Ike n’a pas besoin de connaître tous les détails. « Peut-être qu’elle y habite toujours. » Avec un fils. Tu te demandes un instant à quoi aurait ressemblé la vie si tu étais tombée enceinte de Ike. Peut-être seriez-vous toujours ensemble, ou en train de faire des allers-retours d’un bout à l’autre de la planète pour partager la garde d’un enfant. La vie aurait été bien différente, c’est certain. Tu hausses les épaules, ce n’est pas avec cette pauvre information que ton ex va retrouver ta trace mais tu ouvres tout de même une porte. « Et puis, Esther est si imprévisible… Tu pourrais te retrouver à la croiser bien plus vite que prévu, sans t’y attendre. » N’est-ce pas ? De peur d’en dire trop tu étires à nouveau tes lèvres d’un sourire distant, laissant volontairement planer le mystère. « Enfin… merci à toi d’être passé. Ton frère ne devrait pas tarder… »  
Contenu sponsorisé
haut les masques [chou]
Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» La galerie des masques
» Landscape - Un paysage haut en couleurs
» Récap pas plus haut que trois pommes
» I need you more than I want to (chou)
» "Vous voyez cette colline ? Allez voir là-haut si j'y suis." Et ils y allèrent.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Océanie-
Sauter vers: