Le Deal du moment :
Codes promo Cdiscount : -30€ dès ...
Voir le deal

Partagez
 
 
 

 Miss Americana and the HeartBreak Prince (ft.Mad Max)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 
En ligne
Mad Max
Mad Max
Féminin MESSAGES : 266
INSCRIPTION : 06/05/2021
ÂGE : 20
RÉGION : Centre-Val de Loire
CRÉDITS : Mad Max (signature : magma)

UNIVERS FÉTICHE : Historique / Fantastique / City Gang
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t4512-partenaires-pour-des-liens-romances-dans-un-univers-medieval-antique#92811
patrick

Miss Americana and the HeartBreak Prince (ft.Mad Max) - Page 3 Empty

xv22.png
Roxanne Bartholomew
J'ai 23 ans et je vis à New-York, aux Etats-Unis. Dans la vie, je suis chanteuse, vedette de la pop et je m'en sors fantastiquement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je me moque bien de mon célibat, ma passion pour la musique étant ce qui m'importe le plus.

God save the Prom Queen,
Turned her tears to diamonds
in her crown.


Miss Americana and the HeartBreak Prince (ft.Mad Max) - Page 3 X2c0

Le minois placardé sur toutes les affiches publicitaires de parfum ou de maquillage. La voix qui résonne dans tous les postes radios. Toujours à la une des magazines peoples. Roxie, elle s’est attirée un succès que jamais elle ne penserait obtenir, ou du moins, pas aussi jeune, pas alors qu’il lui reste tant à apprendre du monde musical. Étoile montante de la pop, son visage de poupée est la raison de sa gloire florissante. Paillettes, followers et argent rythment son quotidien de vedette favorite du moment. Roxanne, elle se complaît dans sa fortune, offrant au monde entier le sourire qu’il veut voir, l’image qu’il veut contempler, la femme qu’il désire. Elle se perd un peu, dans toute cette richesse. Elle doute. Elle écrit en secret. Et elle chante les chansons des autres. Roxanne fait ce qu’on attend d’elle, au nom de l’amour qu’elle porte à la musique. Elle veut chanter. Elle veut se produire sur scène. Elle suffoque dans ce rôle mais...le jeu en vaut bien la chandelle, quitte à ne plus reconnaître son reflet dans un miroir. Roxie, la fabuleuse icône de la pop, la pousse à croire que son talent, celui qu'elle dissimule, n’est rien d’autre qu’une pierre au milieu des rochers. Et, au fond, peut-être est-ce la vérité.

jfa2.gifIt is sometimes an appropriate
response to reality to go insane.


Il avait disparu toute la journée. Sans l’en informer. Pas même un petit mot, lancé dans le couloir pour lui annoncer qu’il s’apprêtait à se cloîtrer pour une raison que Roxanne ignorait. Et qu’elle ne tenait pas à découvrir. La starlette ne s’était pas inquiétée de sa disparition pour autant, à vrai dire, elle s’était même délectée de cette après-midi passée sans avoir à supporter la froideur de Pete. Parce qu’après les événements de la matinée, le virtuose s’était empressé de retrouver son masque terriblement austère. Comme elle s’y attendait.

Accablée par l'ennui, Roxie avait couché quelques mots insignifiants sur des feuilles de papier pendant une bonne partie de la journée. Elle avait gribouillé. Raturé. Son carnet n’était plus qu’un amas d’encre noire et de notes incohérentes lorsqu’elle l’avait refermé, en début de soirée. Elle avait finalement pris quelques photos de son visage, avant de les poster sur Instagram. Elle s’était ensuite penchée une seconde fois sur son calepin pour étudier les quelques palabres inscrites par-ci par-là, enfermée dans l’idée que les paroles de ses chansons devaient avant tout séduire le public. Qu’importe qu’ils étaient dépourvus de sens…pourvu qu’ils divertissent son audience.

C’est seulement lorsqu’elle entendit le grondement de son estomac que Roxanne se décida enfin à abandonner sa chambre, non sans redouter de croiser son hôte en chemin…Elle refermait sa porte derrière elle, lorsque ce dernier apparut subitement dans le couloir. Le sourire qui éblouissait son visage fut si surprenant, que la demoiselle s’attarda longuement, bien trop longuement sur ce rictus si joliment esquissé. Les traits de son visage étaient bien plus détendus qu’à l’ordinaire. L’enthousiasme le rendait…un brin plus jeune, et assurément plus séduisant. Et comme si l’entrain du virtuose était contagieux, la starlette sentit ses lèvres s'étirer doucement à son tour. Ses paroles éveillèrent sa curiosité. Elle aurait sans aucun doute dû s’indigner pour son manque cruel de politesse, mais elle était trop déroutée pour éprouver la moindre rancœur envers lui. “ Heu d’accord…je vous suis.”assura-t-elle en lui emboîtant le pas. Roxanne ne put s’empêcher de jeter des regards intrigués dans sa direction. Il était apparu aussi brusquement qu’il s’était éclipsé. État-il-il le même homme qui, ce matin même, la jaugeait de ses yeux aussi perçants que glaciaux ? C’était…difficile à croire.

“ Ça a un rapport avec votre disparition ? ”La question avait filé sans qu’elle ne puisse la retenir. La demoiselle s’était longuement questionnée sur l’explication qui se cachait derrière son isolement et elle avait commencé à croire que le malentendu de ce matin en était la première cause…mais, à en voir sa soudaine vitalité, il semblerait qu’elle faisait fausse route. Lorsqu’ils pénétrèrent dans la petite enceinte du studio, les questions se bousculèrent dans son esprit. La faim la tiraillait. Seulement, Roxie n’écoutait plus les alertes envoyées par son estomac, trop concentrée à étudier le comportement de Pete en espérant déceler le moindre signe révélateur. son embarras. “ Alors ?”demanda-t-elle courtoisement, laissant son impatience s’exprimer lorsqu’elle comprit que le virtuose ne lui révélerait rien. Bien que le souvenir de l’incident refusait de quitter son esprit maintenant que son hôte était à proximité, la curiosité était telle qu’elle oubliait progressivement l’embarras dans lequel elle s’était elle-même plongée en fin de matinée.



j1uq.pnggtfb.png9m0b.png
But do you feel like a young God? You know the two of us are just young Gods and we'll be flying through the streets with the people underneath...And they're running, running, running.
Revenir en haut Aller en bas
 
MonkeyMama
MonkeyMama
MESSAGES : 177
INSCRIPTION : 17/06/2021
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : vocivus

UNIVERS FÉTICHE : réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

tea

Miss Americana and the HeartBreak Prince (ft.Mad Max) - Page 3 Empty

f180a7a411d611b1a157e794fcc00692c02247a8.gifv
Pete
Hewson

J'ai 44 ans et je vis aux USA. Dans la vie, je suis auteur compositeur interprète et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis divorcé et je le vis plutôt pas bien.

Miss Americana and the HeartBreak Prince (ft.Mad Max) - Page 3 Giphy

I could sing it to you all night, all night, if I could, I'd make it alright, alright, nothing's stopping you except what's inside, I can help you, but it's your fight, your fight.

Malgré sa célébrité, Pete est quelqu'un qui a su rester très discret. Il essaye d'avoir le moins possible les projecteurs braqués sur lui et il se confie extrêmement peu sur sa vie privée. Ses chansons sont des classiques, son public est plutôt mature et le suit depuis qu'il a commencé il y a de ça vingt ans. C'est un homme qui pense trop et qui a tendance à se refermer sur lui-même, faisant de lui quelqu'un de solitaire. Il n'a jamais eu d'enfant justement parce qu'il ne se voyait pas imposer la célébrité à quelqu'un qui n'aurait rien demandé. Lassée du train de vie infernal de l'artiste et contrariée par ce choix de ne jamais avoir d'enfant, c'est sa femme qui a demandé le divorce il y a de ça un an. Ils n'en ont jamais parlé publiquement mais il va de soi que le monde entier est déjà au courant malgré tout. Pete est reconnaissant de son train de vie de privilégié, tellement qu'il est extrêmement investi dans l'humanitaire. C'est sa façon à lui de ne pas perdre pied dans les affres du show-business. C'est quelqu'un qui essaye de rester simple. Il est plutôt agréable, charmant et abordable, mais son coté loups solitaire peut le rendre extrêmement grognon aussi.  
Quand Pete se laissait emporter par sa créativité, il se faisait totalement happer. Ses besoins vitaux n’en étaient plus, ou presque. Il pouvait passer des jours et des jours en négligeant de manger. Il irradiait. C’était un sentiment fragile, menacé par la moindre contrariété, mais c’était délicieux. Et ça se voyait. C’était presque un autre homme que Roxanne pouvait découvrir devant elle, pourtant il n’était jamais autant lui-même que lors de ces pics d’inspiration. Ce qu’il pensait d’elle, ce qui venait de se produire entre eux, paraissait bien loin à ce moment-là. Pete était au dessus de ça… Il était au dessus de tout. Il avait conduit sa jeune collaboratrice jusqu’au studio, excité comme le serait un enfant le matin de Noël. C’est à peine s’il ne bondissait par sur place, il était hors de contrôle. « Ma dispa… » qu’il avait commencé, incapable sur le moment de quoi elle voulait parler. Dans ce genre de moments, il était capable d’en oublier jusqu’à son propre prénom. Une fois, il en avait même oublié l’anniversaire de sa femme. Enfin. De son ex-femme. Rien de surprenant quand on additionne ce genre d’accidents à ce qu’il se soit retrouvé seul. Qui peut supporter quelqu’un d’aussi lunatique ? « Ah, oui. J’ai été occupé, c’est vrai. Désolé.» qu’il réalisa en se rappelant de l’heure à laquelle il avait émergé du studio. Il haussa les épaules, comme si c’était sans intérêt et, à ses yeux, ça l’était totalement. Il navigua dans la pièce pour appuyer sur quelques boutons qui règleraient l’acoustique de l’endroit tandis que Roxanne s’impatientait. « Ça vient. » avait-il dit sans se défaire une seule fois de son enthousiasme. Il lui indiqua de la main un fauteuil sur lequel elle devait s’assoir. En face de ce fauteuil se tenait un immense piano sur lequel Pete s’installa. Il laissa ses doigts chercher naturellement quelques notes avant de faire une pause pour retrouver le regard de Roxanne. « Je sais que ça vous sortirait de votre registre mais… C’est prometteur. Vraiment. » Pete avait fermé les yeux, cherchant la concentration nécessaire pour jouer le morceau qu’il venait de terminer. Il avait inspiré et, quand il avait rouvert les yeux, il était déjà en train de jouer les premières notes de piano. Sa voix s’était élevé à travers la pièce, d’une tristesse bouleversante. Sa chanson n’avait rien de joyeux, à l’image de sa vie qui s’était presque suspendue depuis son divorce. C’était l’histoire de quelqu’un qui avait construit quelque chose qu’il croyait solide mais qui s’était avéré être un château de cartes que la première rafale avait balayé. Elle exprimait sa mélancolie, sa solitude, la fin de quelque chose qui avait été merveilleux. Ses mots, cette mélodie, tout lui collait à peau. C’était lui, sa douleur et ses regrets. Quand la dernière note de piano avait retentit, il s’était senti vidé. Ça l’avait remué tout entier d’interpréter pour la première fois cette chanson. Ses yeux brillaient d’émotion et il s’était recueilli un moment sur son instrument avant de relever les yeux vers sa seule et unique spectatrice. C’était à son tour d’attendre, il guettait la réaction de la starlette avant une certaine appréhension.
 
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Mad Max
Mad Max
Féminin MESSAGES : 266
INSCRIPTION : 06/05/2021
ÂGE : 20
RÉGION : Centre-Val de Loire
CRÉDITS : Mad Max (signature : magma)

UNIVERS FÉTICHE : Historique / Fantastique / City Gang
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t4512-partenaires-pour-des-liens-romances-dans-un-univers-medieval-antique#92811
patrick

Miss Americana and the HeartBreak Prince (ft.Mad Max) - Page 3 Empty

xv22.png
Roxanne Bartholomew
J'ai 23 ans et je vis à New-York, aux Etats-Unis. Dans la vie, je suis chanteuse, vedette de la pop et je m'en sors fantastiquement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je me moque bien de mon célibat, ma passion pour la musique étant ce qui m'importe le plus.

God save the Prom Queen,
Turned her tears to diamonds
in her crown.


Miss Americana and the HeartBreak Prince (ft.Mad Max) - Page 3 X2c0

Le minois placardé sur toutes les affiches publicitaires de parfum ou de maquillage. La voix qui résonne dans tous les postes radios. Toujours à la une des magazines peoples. Roxie, elle s’est attirée un succès que jamais elle ne penserait obtenir, ou du moins, pas aussi jeune, pas alors qu’il lui reste tant à apprendre du monde musical. Étoile montante de la pop, son visage de poupée est la raison de sa gloire florissante. Paillettes, followers et argent rythment son quotidien de vedette favorite du moment. Roxanne, elle se complaît dans sa fortune, offrant au monde entier le sourire qu’il veut voir, l’image qu’il veut contempler, la femme qu’il désire. Elle se perd un peu, dans toute cette richesse. Elle doute. Elle écrit en secret. Et elle chante les chansons des autres. Roxanne fait ce qu’on attend d’elle, au nom de l’amour qu’elle porte à la musique. Elle veut chanter. Elle veut se produire sur scène. Elle suffoque dans ce rôle mais...le jeu en vaut bien la chandelle, quitte à ne plus reconnaître son reflet dans un miroir. Roxie, la fabuleuse icône de la pop, la pousse à croire que son talent, celui qu'elle dissimule, n’est rien d’autre qu’une pierre au milieu des rochers. Et, au fond, peut-être est-ce la vérité.

jfa2.gifIt is sometimes an appropriate
response to reality to go insane.


L’euphorie de Pete s’avérait être tout aussi intrigante que le mystère qu’il entretenait. Roxanne ne le quittait pas des yeux, l’expression empreinte d’une incrédulité bien visible tant le comportement de son hôte la surprenait. Elle avait l’impression de se retrouver…face à un étranger. S’étant familiarisée au tempérament glacé du virtuose, cette facette, bien différente de la personnalité dont elle avait été témoin jusqu’à maintenant, lui était inconnue. Mais pas irritante. Lorsque le studio apparut dans son champ de vision, la compréhension ne tarda pas à se mêler à la curiosité. Pour la première fois depuis leur rencontre, Roxie avait l’impression d’apercevoir enfin un fragment de l’artiste qu’elle adulait tant. Son regard brûlait de passion pour ce qui l’entourait. Et la starlette ne pouvait que partager ses sentiments pour la musique, ne comprenant que trop bien l’effet que celle-ci pouvait avoir sur une âme. Au moins avaient-ils ce point commun.

Elle s’installa sur le fauteuil présenté par Pete, sans autre forme de réaction, la concentration verrouillée sur son hôte tandis que ce dernier s’installait face à un piano. Ses yeux s’écarquillèrent de manière à peine perceptible. Ses propos ne firent qu’attiser sa curiosité qui, à ce stade, la dévorait entièrement jusqu’à illuminer ses prunelles. Roxie pencha la tête sur le côté. Et s’enfonça un peu plus dans le dossier du siège pour être plus confortable. Avait-il disparu sous l’impulsion de l’inspiration ? Même son cœur semblait s’être cristallisé dans sa poitrine, comme s’il craignait de bouleverser par ses palpitations saccadées l’ambiance étrange et insolite qui enveloppait soudainement la pièce. Ces questions ne servirent qu’à amplifier le mystère qui rôdait autour de Pete. Elle n’était pas décontenancée par tous ses secrets. En revanche, l’expression placardée sur son visage constituait une véritable surprise et dénotait avec l’image qu’elle s’était faite de lui.

Seulement, quand la voix mélodieuse de Pete s’éleva dans le studio, Roxanne oublia toutes ses nombreuses interrogations. Ses songes furent réduits au silence. Même son cœur semblait s’être cristallisé dans sa poitrine, comme s’il craignait de bouleverser par ses palpitations saccadées l’ambiance étrange et insolite qui enveloppait soudainement la pièce. L’émerveillement ne tarda pas à s’étendre sur son minois. Oui, c’était bel et bien l’artiste qu’elle admirait tant, qui se trouvait en face d’elle. Et quel artiste…son timbre touchait des parties lointaines de son âme, laquelle se retrouvait transportée par la mélodie diffusée par les notes de piano. Les paroles semblèrent se réunir pour former une masse titanesque. Qui retomba lourdement sur sa poitrine pour l’écraser avec une cruauté manifeste.

Roxie ne comprenait pas la mélancolie qui imprégnait les mots de Pete. Elle ne comprenait pas non plus la tristesse qui l’animait, elle qui n’avait jamais rien construit d’assez solide pour se sentir anéantie en sentant ses espoirs être balayés. Mais il y avait quelque chose…quelque chose qui l’impactait, dans la manière dont le virtuose s’exprimait, l’émotion avec laquelle il chantait. Elle avait l’impression de déceler enfin les raisons qui se dissimulaient derrière ce masque de froideur…et c’était comme faire un pas dans l'intimité de son hôte.

Lorsqu’il se tut, un long silence s’installa entre eux. Roxanne l’étudiait, le visage à la fois émerveillé et ébranlé par sa prestation. “ C’est beau. C’est vraiment très beau.”Son désarroi parlait à sa place. Maintenant que le piano était redevenu muet, elle se sentait comme arrachée brusquement à un univers illusoire. Et la réalité n’avait rien d’agréable. Oh, non. Déjà, une idée s’insinuait vicieusement dans son esprit ; elle ne pouvait pas chanter ça. Qu’importe la beauté de la musique, ce n’était tout simplement pas son registre et ce n’était pas ce que désirait entendre son public. La possibilité que cela puisse être un échec la terrifiait. Elle ne pouvait tout simplement pas sortir des sentiers battus, Roxie, le risque étant bien trop important pour qu’elle ose quitter sa zone de confort. Soucieuse de ne rien laisser paraître, la starlette recouvra son air confiant. Qui ne laissait aucune place à l’admiration. Ou à la confusion. “ Mais je ne peux pas chanter ça.”déclara-t-elle d’une voix claire et assurée. “ Franchement, c’est très beau je l’ai dit, mais ça donne envie de prendre une corde et un tabouret. Et j’ai pas envie que les concerts se transforment en hécatombe.”Roxanne se râcla la gorge. Elle attrapa sa chevelure dorée et la glissa sur son épaule dans un geste désinvolte. Son œuvre l’avait réellement touché, plus qu’elle ne l’aurait imaginé, mais ses craintes l’emportaient sur tout le reste.

Sans surveiller ni sa langue, ni la teneur de ses propos, elle reprit la parole. “ Je n’ai pas envie de chanter un truc aussi…triste. Ce n’est pas ce que mon public veut entendre. Les gens veulent…de l’énergie… du fun…pas des trucs aussi dramatiques.”conclut-t-elle alors, le regard accroché à celui de Pete. Et une part d’elle croyait entièrement à ce qu’elle insinuait. La musique permettait de s’échapper de la réalité et de fuir la dureté du quotidien ; elle diffusait une pluie de mensonges pour que, le temps de quelques minutes, on ne se retrouve plus confronté à la misère du monde réel. Or, la chanson de Pete faisait tout le contraire. Et c’était ce petit détail qui empêchait Roxanne de ressentir un quelconque attachement pour sa chanson, bien que l’interprétation du virtuose ne lui facilitait pas la tâche.



j1uq.pnggtfb.png9m0b.png
But do you feel like a young God? You know the two of us are just young Gods and we'll be flying through the streets with the people underneath...And they're running, running, running.
Revenir en haut Aller en bas
 
MonkeyMama
MonkeyMama
MESSAGES : 177
INSCRIPTION : 17/06/2021
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : vocivus

UNIVERS FÉTICHE : réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

tea

Miss Americana and the HeartBreak Prince (ft.Mad Max) - Page 3 Empty

f180a7a411d611b1a157e794fcc00692c02247a8.gifv
Pete
Hewson

J'ai 44 ans et je vis aux USA. Dans la vie, je suis auteur compositeur interprète et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis divorcé et je le vis plutôt pas bien.

Miss Americana and the HeartBreak Prince (ft.Mad Max) - Page 3 Giphy

I could sing it to you all night, all night, if I could, I'd make it alright, alright, nothing's stopping you except what's inside, I can help you, but it's your fight, your fight.

Malgré sa célébrité, Pete est quelqu'un qui a su rester très discret. Il essaye d'avoir le moins possible les projecteurs braqués sur lui et il se confie extrêmement peu sur sa vie privée. Ses chansons sont des classiques, son public est plutôt mature et le suit depuis qu'il a commencé il y a de ça vingt ans. C'est un homme qui pense trop et qui a tendance à se refermer sur lui-même, faisant de lui quelqu'un de solitaire. Il n'a jamais eu d'enfant justement parce qu'il ne se voyait pas imposer la célébrité à quelqu'un qui n'aurait rien demandé. Lassée du train de vie infernal de l'artiste et contrariée par ce choix de ne jamais avoir d'enfant, c'est sa femme qui a demandé le divorce il y a de ça un an. Ils n'en ont jamais parlé publiquement mais il va de soi que le monde entier est déjà au courant malgré tout. Pete est reconnaissant de son train de vie de privilégié, tellement qu'il est extrêmement investi dans l'humanitaire. C'est sa façon à lui de ne pas perdre pied dans les affres du show-business. C'est quelqu'un qui essaye de rester simple. Il est plutôt agréable, charmant et abordable, mais son coté loups solitaire peut le rendre extrêmement grognon aussi.  
Les émotions de Pete étaient chamboulées. Il avait du mal à atterrir, à revenir dans la réalité. La musique était un merveilleux refuge dans lequel il avait toujours aimé se replier dans le bonheur comme dans le malheur. Une thérapie bien plus fructueuse que celle que lui avait proposé la psy que son ex femme avait absolument tenu à ce qu’il aille voir quand elle l’avait quitté. L’air absent, il fixait sa jeune collaboratrice du regard. Il fallait qu’elle dise quelque chose rapidement, autrement, Pete serait capable de faire une attaque. L’expression qu’il voyait sur son visage ne lui permettait pas lui-même de faire de conclusions tant elle était ambivalente. Alors il attendait, le souffle coupé, en silence. Après s’être vidé de la sorte pour interpréter sa chanson, Il n’avait pas les mots pour interroger la vedette. Il ressentait encore les vibrations du piano jusqu’au plus profond de sa chair et, pour mieux se concentrer sur les remarques qu’elle lui ferait, il avait fait le tour de l’instrument pour s’y adosser. Les premiers mots qui sortirent enfin de la bouche de Roxanne furent plutôt positifs. Pourtant, Pete n’arrivait pas à les recevoir de cette façon. Quelque chose sur son visage ne lui plaisait pas. Il attendait le « mais », il y avait un « mais ». Il inspira. C’était toujours une expérience assez difficile pour un artiste de voir son oeuvre être critiqué. D’autant plus par quelqu’un qu’on n’estime pas dans la matière. Mais c’était une collaboration. Il écrivait pour Roxanne, pas pour lui. Il se devait donc d’être prêt à recevoir ses remarques, même si elles s’avéraient être désagréables. C’était après tout son seul moyen de s’approprier son art. Vraiment, il avait fait tous les efforts du monde au préalable pour ne pas prendre la mouche. Mais quand elle lui expliqua ce qu’elle en pensait, il l’avait prise, la mouche. Il l’avait observé un long moment, interdit. Il était prêt à être constructif mais… Elle était si dénigrante, il en était scandalisé. Et blessé. Il ne l’admettrait probablement pas mais il était blessé au plus profond de lui-même. Il s’était exposé comme jamais il l’avait fait en sa présence et ça lui apportait… ça. C’était si décevant. Il regrettait de lui avoir proposé, il regrettait de s’être dévoilé, il en était même venu à regretter de s’être montré de prime abord si enthousiaste. Il l’avait toisé de longues secondes d’un air sévère, les bras croisés sur sa poitrine. Elle aurait pu dire non. Juste non. Elle n’était pas obligée de sous-entendre que sa chanson ne plairait qu’à des dépressifs prêts à se jeter par la fenêtre après l’écoute. N’avait-elle donc aucun respect pour le travail d’autrui ? « Peut-être que le public pourrait aimer voir quelque chose de vrai. » Oh, qu’est-ce que ça lui coutait de mesurer la dureté de ses propos. Il avait juste envie de la piquer en retour et, finalement, c’est tout ce qu’il parvint à faire. « Mais qu’est-ce que je dis, pardon… » Il marqua une pause, fit mine de lever les yeux au ciel, avant de reprendre : « Il n’y a rien de vrai chez vous. » Et pour une fois, Pete s’autorisait enfin à exprimer l’opinion qu’il avait d’elle. Pas de la manière la plus élégante qui soit, ni de la façon la plus agréable mais franchement… Ça faisait du bien. La colère commençait doucement à naitre dans ses entrailles. Il ne suffirait que de quelques mots pour qu’il la laisse éclater. « Il vous faudra du talent pour persévérer dans le milieu, mademoiselle Bartholomew, et je suis navré mais ça ne s’achète pas. » qu’il avait ajouté, comme s’il avait été nécessaire d’être encore plus cinglant qu’il ne l’avait déjà été auparavant. Ce début de colère laissait enfin apercevoir ce que Pete pensait vraiment de la jeune femme et il ignorait encore que son petit studio bien aimé abriterait bientôt une guerre entre vedettes de la chanson.
 
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Mad Max
Mad Max
Féminin MESSAGES : 266
INSCRIPTION : 06/05/2021
ÂGE : 20
RÉGION : Centre-Val de Loire
CRÉDITS : Mad Max (signature : magma)

UNIVERS FÉTICHE : Historique / Fantastique / City Gang
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t4512-partenaires-pour-des-liens-romances-dans-un-univers-medieval-antique#92811
patrick

Miss Americana and the HeartBreak Prince (ft.Mad Max) - Page 3 Empty

xv22.png
Roxanne Bartholomew
J'ai 23 ans et je vis à New-York, aux Etats-Unis. Dans la vie, je suis chanteuse, vedette de la pop et je m'en sors fantastiquement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je me moque bien de mon célibat, ma passion pour la musique étant ce qui m'importe le plus.

God save the Prom Queen,
Turned her tears to diamonds
in her crown.


Miss Americana and the HeartBreak Prince (ft.Mad Max) - Page 3 X2c0

Le minois placardé sur toutes les affiches publicitaires de parfum ou de maquillage. La voix qui résonne dans tous les postes radios. Toujours à la une des magazines peoples. Roxie, elle s’est attirée un succès que jamais elle ne penserait obtenir, ou du moins, pas aussi jeune, pas alors qu’il lui reste tant à apprendre du monde musical. Étoile montante de la pop, son visage de poupée est la raison de sa gloire florissante. Paillettes, followers et argent rythment son quotidien de vedette favorite du moment. Roxanne, elle se complaît dans sa fortune, offrant au monde entier le sourire qu’il veut voir, l’image qu’il veut contempler, la femme qu’il désire. Elle se perd un peu, dans toute cette richesse. Elle doute. Elle écrit en secret. Et elle chante les chansons des autres. Roxanne fait ce qu’on attend d’elle, au nom de l’amour qu’elle porte à la musique. Elle veut chanter. Elle veut se produire sur scène. Elle suffoque dans ce rôle mais...le jeu en vaut bien la chandelle, quitte à ne plus reconnaître son reflet dans un miroir. Roxie, la fabuleuse icône de la pop, la pousse à croire que son talent, celui qu'elle dissimule, n’est rien d’autre qu’une pierre au milieu des rochers. Et, au fond, peut-être est-ce la vérité.

jfa2.gifIt is sometimes an appropriate
response to reality to go insane.


Ses mots avaient peut-être exagérément exprimé ses pensées intérieures. Peut-être. Mais la mélodie du virtuose lui avait suscité d’étranges sentiments et Roxanne n’était parvenu à ne maîtriser aucun d’entre eux. Ou plutôt.. Ne l’avait pas spécialement voulu. Elle avait parlé sans vraiment réfléchir aux conséquences de ses paroles. À l’impact que pouvaient avoir ses propos.

Ce n’est que lorsque l’expression de Pete se durcit, que la starlette réalisa qu’elle s’était probablement avancée sur un terrain dangereux. Et les propos de son hôte lui donnèrent raison. Le sourire de Roxy frémit, subtilement, tandis que les muscles dans son dos se tendirent aussitôt. Aïe. Ses nerfs tressautèrent, ébranlés par les provocations du musicien. La colère commença à poindre dans sa poitrine, se propageant à mesure que les mots s’échappaient de la bouche de Pete, telle un flot de lave en fusion. Son rictus s’était fané. La remarque sur l’absence de son talent la percuta de plein fouet. La voix glacée de Pete la transperça, mais la froideur de son timbre ne fut rien comparée à son regard à présent d’un bleu acier. Les yeux de Roxanne s’accrochèrent au sien. Malgré le poids écrasant des prunelles de l’homme, elle ne détourna pas un instant la tête, loin d’être intimidée par son petit numéro de musicien à l’ego blessé.

“ Heureusement que la connerie c’est gratuit parce que sinon, vous seriez ruiné.”répliqua-t-elle sèchement après que la starlette eût affronté silencieusement le virtuose. Elle se sentait terriblement insultée. Et blessée. Son orgueil venait lui aussi de recevoir un sacré choc et l’impact était aussi violent qu’un coup de poing dans la mâchoire. Elle n’aimait pas être ainsi humiliée, Roxie. Oh, non. Pas plus qu’elle n’appréciait de recevoir un tel jugement de la part d’un artiste aussi talentueux que Pete Hewson. La starlette aurait aimé qu’il voit par-delà les apparences, ou alors qu’il abandonne ses théories à son sujet pour ne laisser place qu’au professionnalisme. Mais il n’avait rien fait de tout ça. Bien-sûr que non. Un élan d’animosité la balaya et son regard se mit à crépiter dangereusement, signe manifeste que les étincelles ne tarderaient pas à s’embraser.

En dépit du feu qui s’était allumé, Roxanne prit une profonde inspiration intérieure. Elle avait toujours su maîtriser ses émotions, même les plus dévastatrices, et Dieu seul savait ô combien sa haine pouvait être sauvage et impitoyable. La starlette offrit à Pete la chaleur d’un sourire glacée. “ Enfin bon, vous basez votre jugement sur quoi, au juste, Monsieur Hewson ? Après une semaine passée à vous montrer aussi aimable qu’une porte de prison ? Sur ce que vous voyez dans la presse ? Je pensais que vous valiez mieux que ça et que vous étiez plus malin que les médias. Mais en faites vous êtes pire. Vous êtes là, dans votre coin en vivant comme un ermite à vous morfondre sur je ne sais quoi de tragique, à fuir les projecteurs pour éviter les critiques…alors que vous faites exactement comme eux. ”Son timbre fielleux s’était envenimé au fil de sa tirade, devenant aussi acide que le venin d’un serpent. Mais son sourire ne s’était pas un seul instant évaporé. Toutes les cellules de son corps étaient tendues, redoutant le moment où la grenade dégoupillée exploserait.

Mais en plus de ça, vous prenez les gens de haut, vous les méprisez, persuadé que vous êtes bien meilleur qu’eux alors qu’en faite vous êtes juste un gros snob prétentieux qui croit que vivre en solitaire le rend plus intelligent que les autres.”reprit-elle, ne se rendant même pas compte qu’elle avait quitté son fauteuil pour mieux se faire entendre. Ah ça, oui, elle voulait se faire entendre Roxy, depuis le temps qu’elle gardait pour elle tout ce qu’elle pensait au sujet de Pete Hewson. Et qu’est-ce qu’était libérateur ! La starlette avait l’impression qu’un poids immense avait déserté ses épaules. “ Le talent ne s’achète peut-être pas, mais ce qui est sûr c’est qu’il ne donne pas la science infuse.” Malgré sa petite taille, elle s’était dressée de toute sa hauteur pour faire face au virtuose, galvanisée par tout ce qui brûlait en son sein.



j1uq.pnggtfb.png9m0b.png
But do you feel like a young God? You know the two of us are just young Gods and we'll be flying through the streets with the people underneath...And they're running, running, running.
Revenir en haut Aller en bas
 
MonkeyMama
MonkeyMama
MESSAGES : 177
INSCRIPTION : 17/06/2021
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : vocivus

UNIVERS FÉTICHE : réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

tea

Miss Americana and the HeartBreak Prince (ft.Mad Max) - Page 3 Empty

f180a7a411d611b1a157e794fcc00692c02247a8.gifv
Pete
Hewson

J'ai 44 ans et je vis aux USA. Dans la vie, je suis auteur compositeur interprète et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis divorcé et je le vis plutôt pas bien.

Miss Americana and the HeartBreak Prince (ft.Mad Max) - Page 3 Giphy

I could sing it to you all night, all night, if I could, I'd make it alright, alright, nothing's stopping you except what's inside, I can help you, but it's your fight, your fight.

Malgré sa célébrité, Pete est quelqu'un qui a su rester très discret. Il essaye d'avoir le moins possible les projecteurs braqués sur lui et il se confie extrêmement peu sur sa vie privée. Ses chansons sont des classiques, son public est plutôt mature et le suit depuis qu'il a commencé il y a de ça vingt ans. C'est un homme qui pense trop et qui a tendance à se refermer sur lui-même, faisant de lui quelqu'un de solitaire. Il n'a jamais eu d'enfant justement parce qu'il ne se voyait pas imposer la célébrité à quelqu'un qui n'aurait rien demandé. Lassée du train de vie infernal de l'artiste et contrariée par ce choix de ne jamais avoir d'enfant, c'est sa femme qui a demandé le divorce il y a de ça un an. Ils n'en ont jamais parlé publiquement mais il va de soi que le monde entier est déjà au courant malgré tout. Pete est reconnaissant de son train de vie de privilégié, tellement qu'il est extrêmement investi dans l'humanitaire. C'est sa façon à lui de ne pas perdre pied dans les affres du show-business. C'est quelqu'un qui essaye de rester simple. Il est plutôt agréable, charmant et abordable, mais son coté loups solitaire peut le rendre extrêmement grognon aussi.  
Pete avait été piqué au vif, précisément là où ça faisait le plus mal par quelqu’un pour qui il n’avait jamais eu aucune estime. Et c’était dur. La piqure avait embrasé tous ses sens. Pete qui faisait d’ordinaire plutôt preuve de bon sens et de sang froid était sorti de ses gongs. Il s’était laissé emporter, aussi facilement qu’il s’était laissé aller dans l’euphorie de la création quelques minutes auparavant. Roxanne ne lui avait jamais apparue aussi irritante qu’à ce moment précis. Elle avait mis le doigt sur ce qui n’allait pas chez lui et Pete la détestait de lui renvoyer en pleine face ce qu’il était : un quarantenaire déprimé. Elle n’avait pas détourné le regard et Pete voyait maintenant apparaitre en elle les mêmes sentiments qu’il ressentait. Elle n’avait pas tardé à répliquer, Pete avait accueilli son sarcasme avec un rictus mauvais sur le visage. Les sourcils froncés, tout son être était occupé à juger et déprécier la jeune femme qui se trouvait devant lui. Les hostilités étaient officiellement lancées. Pete n’avait pas un seul instant douté de la réaction de Roxanne. Elle n’aurait jamais fait profil bas. Il avait beau l’avoir anticipé, la défense de la starlette avait définitivement ôté toute sérénité de son esprit. Pete n’était que colère. « Oh, pitié, ne me faites pas croire que les médias causent du tort à votre image. Vous êtes exactement ce qu’ils attendent de vous. Ce n'est pas un hasard... Non mais regardez-vous… Le parfait stéréotype, la blonde qui sourit. Version 2021, avec le smartphone greffé au bras. Vous savez combien on en voit des starlettes sans lendemain dans votre genre ? » Et ce qu’il pensait vraiment éclatait au grand jour sans qu’il ne cherche à le maîtriser plus longtemps. Elle s’était levé, Pete n’avait pas reculé. Plus la discussion s’animait, plus ils semblaient proches l’un de l’autre. L’attraction magnétique de deux personnes qui s’étrangleraient bien mais qui ne peuvent pas se permettre de lever la main l’un sur l’autre. « Mais vous avez raison sur un point… Derrière le masque d’idole des jeunes aurait pu se cacher quelqu’un de beaucoup plus intéressant… Je n’y vois qu’une perfide petite fille capricieuse. » Il n’avait pas le souvenir d’avoir un jour été aussi cru avec quelqu’un. Le choc des générations entre eux était peut-être bien trop énorme pour avoir seulement envisagé un jour de travailler ensemble. « Alors peut-être que ça fait de moi un gros snob prétentieux. » Les mots sifflaient entre les dents de Pete telles des balles qui sortiraient d’un revolver. « Ou peut-être que ça me rend juste incroyablement réaliste. » Et il tirait à bout portant. Il n’avait aucune idée de comment cette discussion allait finir. Il était assez évident que leur collaboration allait prendre fin s’ils n’étaient pas capables l’un et l’autre de s’excuser. Et comment dire que des excuses, Pete n’avait absolument pas l’intention d’en faire à cet instant.
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Miss Americana and the HeartBreak Prince (ft.Mad Max) - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Miss Americana and the HeartBreak Prince (ft.Mad Max)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: