Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues
qui tu veux,
quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : où commander le coffret ...
Voir le deal
64.99 €

LE TEMPS D'UN RP

You are the peace I crave in this chaotic world. ((Leona&Ethan))

Azylth
Messages : 171
Date d'inscription : 21/04/2021
Région : Rhône-Alpes
Crédits : /

Univers fétiche : Fantasy/Romance/Historique/City
Préférence de jeu : Femme
tea
Azylth
Dim 13 Juin - 19:30
ayi7.png
Ethan Anderson
J'ai 31 ans et je vis à Paria. Dans la vie, je suis dealer et informateur à mes heures perdues et je m'en sors plutôt bien. Je fait partie d’un des gangs les plus influents de la ville et je contrôle mon propre réseau et je le vis plutôt bien.

Informations supplémentaires ici.
Je suis plutôt froid en apparence mais quand on me connait bien, je me révèle être quelqu’un d’assez chaleureux même si je suis aussi anxieux de nature. Je suis parfois impulsif et j’ai tendance à faire plus confiance à mon intuition et mon instinct plutôt qu’à mon expérience. Je possède également une sorte de sixième sens qui m’a sauvé la vie à plusieurs reprises. Mon boulot exige que je décrypte la personnalité des gens que je croise au premier coup d'œil et je suis devenu excellent dans ce domaine. Enfin, je suis le roi du déguisement. Me fondre dans la foule est également essentiel pour moi et me permet de ne pas me faire repérer si facilement.



- Désolé de quoi ? Comment est-ce que tu es au courant ?
- Bin, je..., fut tout ce qu'il trouva à dire, désemparé. Ca semblait évident, voilà comme il le savait. Mais les mots restaient bloqués dans sa gorge, aussi gros et lourds que des cailloux.
- Je voulais pas te mêler à tout ça..., continua-t-elle en croisant ses bras sur sa poitrine. J’ai essayé de chercher des solutions pour t’éviter d’intervenir mais je n'ai rien trouvé...
Ethan ne comprenait pas. Il avait quand même sa part de responsabilités là dedans, même si la situation le faisait chier.
- Quel bordel, c’est moi qui devrais m’excuser de t’entraîner là-dedans…

Ethan secoua la tête, la gorge un peu serrée. C'était pas vrai. Il allait craquer pour ça ? Non, non, pas pour l'instant. Il avait furieusement envie de fuir, de la laisser se démerder toute seule, d'oublier tout ça. Mais il savait qu'en faisant ça il ne pourrait jamais se le pardonner. Ca allait être foutrement pénible, carrément chiant même, mais il allait falloir rester...
- Tu... Il se passa une main dans les cheveux, terriblement nerveux, tout en cherchant ses mots. Sa voix était un poil plus aigue que d'habitude et trahissait son angoisse. Est-ce que tu comptes... Il se tut à nouveau. Il n'aimait pas ce mot, mais c'était le seul qu'il avait en tête sur le moment. ... t'en... t'en débarrasser ?
Il se tut, crispé, anxieux à l'idée qu'elle dise non.
Mad Max
Messages : 329
Date d'inscription : 06/05/2021
Région : Centre-Val de Loire
Crédits : Mad Max (signature : magma)

Univers fétiche : De tout
Préférence de jeu : Femme
patrick
Mad Max
Dim 13 Juin - 20:21
cnla.png
Leona Kinglsey
J'ai 23ans et je vis à Paria,. Dans la vie, je suis en première année de mastère actuariat et je m'en sors parfaitement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire un peu trop volage et je le vis plutôt bien.

If I cannot bend heaven, I will raise h e l l.

♕. Elle a grandi dans le luxe, l’opulence...mais également au sein d’une fratrie dévorée par la jalousie et désireuse de se déchirer.

♕. Bien trop mature pour son âge, Leona est une femme charismatique, solaire et passionnée. Elle a le cœur grand, mais une patience fragile. La nervosité ruisselle dans ses veines, frisant presque la névrose. Son éducation l’a rendue superficielle et attentive aux moindres détails de son apparence.

♕. Si Leona se trouve toujours à la lumière d’un projecteur...elle n’en reste pas moins une femme secrète et renfermée, presque pudique par bien des aspects, camouflant une profonde timidité par une assurance démesurée.

 You are the peace I crave in this chaotic world. ((Leona&Ethan))  - Page 5 Qsyb

jfa2.gifI used to think I set a fire in your eyes but I’ve learned that was just the reflection of the one you set in mine.

Leona braqua brusquement son regard sur la silhouette d’Ethan, la surprise se peignant sur son expression. “ M’en débarrasser ? Je ne comprends pas. répliqua-t-elle, son timbre laissant clairement refléter son incompréhension. Sa solution lui semblait bien trop...radicale, et pendant un instant, elle crut que le dealer plaisantait. Mais lorsque ses yeux effleurèrent son visage...aucun sourire n’était placardé sur sa façade de pierre. La jeune femme resta un long moment interdite. Elle se contentait de contempler le criminel, désemparée par la situation, s’égarant dans le labyrinthe de ses songes...et puis, doucement, progressivement, une idée germa dans son esprit. Ethan n’était pas au courant. Annabeth ne lui avait rien dit. Son père en personne ne l’avait pas contacté...et s’il était là, c’était tout simplement parce que son message avait tellement porté à confusion, que le criminel en avait déduit ce qui semblait être le plus évident. Pourquoi n’y avait-elle pas songé plus tôt ? La pensée que sa sœur aînée puisse joindre Ethan d’une quelconque manière l’avait tant accaparé, que Leona n’avait pas réfléchi davantage aux propos du dealer....

“ Mais bien sûr, c’est évident...”Leona s’approcha du criminel, dissimulant bien sa surprise quant à sa présence dans son logement, quand bien même il la croyait...enceinte. Bien que la situation aurait été nettement plus simple, si ça avait été le cas. Il lui aurait suffit d’avorter. Sa vie se résumant à ses études et sa carrière professionnelle, la Kingsley ne désirait aucunement un gamin dans les jambes, encore moins à son âge. “ Je ne suis pas enceinte, Ethan.”déclara-t-elle, son expression s’adoucissant légèrement tandis qu’elle prononçait ses fameux mots que beaucoup espéraient tant entendre.





j1uq.pnggtfb.png9m0b.png
But do you feel like a young God? You know the two of us are just young Gods and we'll be flying through the streets with the people underneath...And they're running, running, running.
Azylth
Messages : 171
Date d'inscription : 21/04/2021
Région : Rhône-Alpes
Crédits : /

Univers fétiche : Fantasy/Romance/Historique/City
Préférence de jeu : Femme
tea
Azylth
Dim 13 Juin - 21:01
ayi7.png
Ethan Anderson
J'ai 31 ans et je vis à Paria. Dans la vie, je suis dealer et informateur à mes heures perdues et je m'en sors plutôt bien. Je fait partie d’un des gangs les plus influents de la ville et je contrôle mon propre réseau et je le vis plutôt bien.

Informations supplémentaires ici.
Je suis plutôt froid en apparence mais quand on me connait bien, je me révèle être quelqu’un d’assez chaleureux même si je suis aussi anxieux de nature. Je suis parfois impulsif et j’ai tendance à faire plus confiance à mon intuition et mon instinct plutôt qu’à mon expérience. Je possède également une sorte de sixième sens qui m’a sauvé la vie à plusieurs reprises. Mon boulot exige que je décrypte la personnalité des gens que je croise au premier coup d'œil et je suis devenu excellent dans ce domaine. Enfin, je suis le roi du déguisement. Me fondre dans la foule est également essentiel pour moi et me permet de ne pas me faire repérer si facilement.



Ethan en était tellement certain, la pensée même qu'il avait dépassé un cap dans sa vie avait tellement remué entre ses deux oreilles qu'il ne comprit pas ce qu'elle venait de lui annoncer. Mais après coup, cette courte phrase lui fit lâcher un léger soupir tremblant. Tout son corps sembla soudainement plus léger tandis que sa poitrine semblait s'ouvrir après s'être contractée et refermée sur elle même avant les mots libérateurs de Leona. L'air qu'il inspirait ne pesait plus autant dans sa cage thoracique et il s'en fallu de peu pour qu'il s'écroule par terre à cause de sa pression sanguine.

Dire qu'il était soulagé était un terrible euphémisme. Ethan ne s'était jamais sentit aussi reconnaissant de toute sa vie. Il laissa passer quelques secondes, le temps que le reste de son corps soit à son tour convaincu par les paroles de Leona, puis son regard, qui n'avait toujours pas quitté le sien, fut caché par ses paupières qui se fermèrent lentement. Il franchit le très mince espace qui les séparait et l'attrapa par les épaules pour l'amener contre lui, lui cachant ainsi son visage qui laissaient entrevoir toutes les émotions qui le submergeaient. Soulagement, quelques bribes d'angoisse qui subsistaient encore mais surtout la pointe d'euphorie que laissait apercevoir son sourire tremblant.

- Putain Leona. Tu m'as fait peur..., lui annonça-t-il d'une voix basse encore blanche mais rendue elle aussi tremblante par la délivrance de son aveu. Le choc avait été assez brutal pour qu'il laisse sa carapace se fissurer, juste un instant, le temps d'évacuer toute la tension qu'avait dû abriter son pauvre petit corps. A présent, le monde paraissait absolument merveilleux et il ne voyait pas en quoi la réelle annonce de Leona pourrait le perturber d'avantage que la précédente. Mais il fallait avouer que le temps d'un battement de paupières, le fait de s'imaginer engagé auprès d'elle à cause, ou plutôt grâce à un enfant, ne lui avait pas parut si désagréable. Mais ce n'était surement qu'une hallucination de son cerveau due au stress intense et puis de toute façon, il ne s'en souvenait déjà plus.

Mad Max
Messages : 329
Date d'inscription : 06/05/2021
Région : Centre-Val de Loire
Crédits : Mad Max (signature : magma)

Univers fétiche : De tout
Préférence de jeu : Femme
patrick
Mad Max
Lun 14 Juin - 8:29
cnla.png
Leona Kinglsey
J'ai 23ans et je vis à Paria,. Dans la vie, je suis en première année de mastère actuariat et je m'en sors parfaitement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire un peu trop volage et je le vis plutôt bien.

If I cannot bend heaven, I will raise h e l l.

♕. Elle a grandi dans le luxe, l’opulence...mais également au sein d’une fratrie dévorée par la jalousie et désireuse de se déchirer.

♕. Bien trop mature pour son âge, Leona est une femme charismatique, solaire et passionnée. Elle a le cœur grand, mais une patience fragile. La nervosité ruisselle dans ses veines, frisant presque la névrose. Son éducation l’a rendue superficielle et attentive aux moindres détails de son apparence.

♕. Si Leona se trouve toujours à la lumière d’un projecteur...elle n’en reste pas moins une femme secrète et renfermée, presque pudique par bien des aspects, camouflant une profonde timidité par une assurance démesurée.

 You are the peace I crave in this chaotic world. ((Leona&Ethan))  - Page 5 Qsyb

jfa2.gifI used to think I set a fire in your eyes but I’ve learned that was just the reflection of the one you set in mine.

Ses mots eurent l’impact d’une bombe. Une douce déflagration libératrice implosa dans les iris d’Ethan, comme s’il venait de délester un poids immense qui l'empêchait de respirer depuis trop longtemps. La tornade de soulagement emportant le dealer à cet instant fit presque oublier à Leona les raisons de ses angoisses. Un élan de quiétude souleva son regard, parvenant ainsi jusqu’à son corps, jusqu’à ses muscles, avant qu’Ethan ne vienne soudainement abolir la distance entre eux. La silhouette de la Kingsley se retrouva enveloppée dans son parfum. Sa chaleur. Sa présence. Le criminel l’enveloppa entre ses bras, construisant autour d’elle une imprenable forteresse qui rendait cette urgence futile, presque négligeable. Leona resta un moment immobile. Son cerveau se retrouvait dans l’incapacité d’envoyer la moindre information à ses muscles tendus. Cette démonstration d’affection la...déstabilisait. C’était inattendu. Surprenant. Mais loin d’être déplaisant.

Oh, oui, cette tendresse était bien loin d’être désagréable. Elle sentit son cœur s’en imprégner aussitôt, à son plus grand dam, car cet idiot se souviendrait de ce geste, dans les moindres détails. Et il en redemandera. Avide d’éprouver de nouveau cette dévastante sérénité. Il en redemandera, quand bien même la raison lui commanderait de réprimer cette indomptable envie qui se transformera doucement en besoin impérieux...c’était inéluctable, Leona le savait au plus profond d’elle-même.

Seulement, lorsque sa voix résonna près de son oreille, frissonnante et encore marquée par l’accablement qui l’avait dominé...la pression de son corps se relâcha doucement, lentement. Le moindre de ses muscles se détendirent un à un. S’extirpant enfin de son mutisme, la Kingsley glissa ses bras dans le dos d’Ethan, pressant son buste contre le sien, se retrouvant inconsciemment à déposer son front contre ses pectoraux...Et son cœur palpitant. Une myriade d'alarmes se déclencha dans son esprit. Des lumières rougeoyantes illuminaient son crâne, désireuses de claironner le danger de ressentir une telle accalmie dans les bras du dealer. Mais Leona les ignora. Ses yeux se fermèrent, alors qu’elle se focalisait sur la mélodie produite par les palpitations s’échappant de la poitrine d’Ethan.

Au cœur de cette paix intérieure, une pointe de douleur perfora à l’improviste son palpitant. Il allait la haïr. Il allait la haïr, parce que la vie qu’il menait risquait d’éclater en plein jour si elle ne le traînait pas devant Oscar Kingsley. Toute son existence était dorénavant menacée. Par sa faute. Celle d’Annabeth. Il était la victime d’une guerre entre deux sœurs, deux belligérants détruits par la jalousie, déterminés à remporter la victoire en se préoccupant aucunement des dommages collatéraux. Seulement voilà, Ethan faisait dorénavant partie de ces conséquences. Et Leona sentit que la donne venait brutalement de changer, parce que le dealer choisirait l’option de facilité...et la plus raisonnable. Disparaître. Le temps que les hostilités s’apaisent. Toutes les cellules de son corps pesteront alors contre cette maudite poupée Kingsley, bien trop lâche pour s’opposer à son divin paternel et sa vipère de sœur. Oui, il allait la haïr...et cette idée lui infligea une douleur si intense, qu’elle crut sentir chaque nerf de son corps frissonner. Mais c’était bel et bien son myocarde, qui en fut le plus impacté.

“ La dernière chose que je souhaite avoir, c’est bien un enfant, tu sais…”souffla-t-elle doucement pour le rassurer tandis que son corps se tendait de nouveau. Les signaux de son cerveau devinrent plus intenses, plus violents, plus frénétiques. Cette douceur ne devait pas lui devenir familière. Non, pas quand elle venait d’Ethan. Parce que c’était dangereux et qu’elle risquait d’y laisser son esprit, sa raison, et son cœur. La Kingsley se recula, un peu trop rapidement. Comme si son corps tout entier venait d’être brûlé. Quelques centimètres, puis un mètre, se glissèrent de nouveau entre eux. Une impression de vide la saisit. Mais au moins les lueurs messagères s’étaient-elles enfin éteintes.

Cette fois-ci, se fut autour de la jeune femme de fuir allégrement le regard d’Ethan. Ses doigts se nouèrent. Pour se défaire. Pour se renouer. Elle se gratta légèrement l'intérieur du poignet. Les symptômes, que l’étreinte du dealer avait inconsciemment étouffés, l’assiégèrent de nouveau. Respiration saccadée. Sensation de chaleur infernale. Paumes tremblantes. Elle connaissait que trop bien la chanson, Leona. C’était ainsi depuis des années, à l’approche de situations qui heurtaient sa sensibilité et qui faisaient naître en elle une nervosité absolue. Sa mère lui avait prescrit des médicaments. Mais Leona n’en prenait que rarement, craignant d’en devenir accro, comme elle. Elle savait contrôler son corps. Elle en avait la force. Du moins s’efforçait-elle de le croire. Elle se rappela qu’elle devait dans un premier temps respirer. Calmer ses battements saccadés. La jeune femme inspira. Expira. Une fois, deux fois…la Kingsley se sentait soudainement petite, infime, et terriblement frêle. Mais, elle parvint à maîtriser un brin son rythme cardiaque et cette impression lui redonna un semblant de courage.

“ Mon père souhaite te rencontrer.”avoua-t-elle enfin, d’une voix voilée, presque plate, quand bien même les mots avaient refusé de couler sur ses lippes. “ Annabeth lui a dit que je fréquentais quelqu’un et il...il...il...cherchera par tous les moyens à savoir qui tu es, ce que tu fais, si je ne te présente pas. ”Cet aveu ne la libéra pas de la charge qui l’oppressait depuis ce matin. Non, au contraire, il renforça davantage la pression.

Ne pas oublier de respirer. D’inspirer. Si elle contrôlait sa respiration, alors elle pouvait contrôler son anxiété. Ce n’était rien d’inhabituel...en revanche, ce qui le figurait...était son besoin de retrouver le contact d’Ethan. Seulement, Leona n’osait pas lui jeter ne serait-ce qu’un simple coup d'œil, parce qu’elle refusait de contempler la colère dans ses yeux, lesquels devenaient lentement, sans qu’elle s’en rende réellement compte, un véritable et déroutant pilier. Non, elle ne pouvait pas. Tout simplement.





j1uq.pnggtfb.png9m0b.png
But do you feel like a young God? You know the two of us are just young Gods and we'll be flying through the streets with the people underneath...And they're running, running, running.
Azylth
Messages : 171
Date d'inscription : 21/04/2021
Région : Rhône-Alpes
Crédits : /

Univers fétiche : Fantasy/Romance/Historique/City
Préférence de jeu : Femme
tea
Azylth
Lun 14 Juin - 10:38
ayi7.png
Ethan Anderson
J'ai 31 ans et je vis à Paria. Dans la vie, je suis dealer et informateur à mes heures perdues et je m'en sors plutôt bien. Je fait partie d’un des gangs les plus influents de la ville et je contrôle mon propre réseau et je le vis plutôt bien.

Informations supplémentaires ici.
Je suis plutôt froid en apparence mais quand on me connait bien, je me révèle être quelqu’un d’assez chaleureux même si je suis aussi anxieux de nature. Je suis parfois impulsif et j’ai tendance à faire plus confiance à mon intuition et mon instinct plutôt qu’à mon expérience. Je possède également une sorte de sixième sens qui m’a sauvé la vie à plusieurs reprises. Mon boulot exige que je décrypte la personnalité des gens que je croise au premier coup d'œil et je suis devenu excellent dans ce domaine. Enfin, je suis le roi du déguisement. Me fondre dans la foule est également essentiel pour moi et me permet de ne pas me faire repérer si facilement.



Il ne sentit presque pas les bras de Leona venir l'entourer tellement il était focalisé sur son propre bonheur. Il fallait dire qu'il avait littéralement vu sa vie défiler devant ses yeux tout à l'heure.
- La dernière chose que je souhaite avoir, c’est bien un enfant, tu sais…, lui répondit-elle doucement.
Conscient d'avoir paniqué pour rien, et se trouvant à présent con même si le soulagement primait encore sur le reste, Ethan hocha simplement la tête, le nez presque à hauteur de ses cheveux, nageant toujours dans son propre monde. Mais le charme fut brutalement rompu lorsqu'elle se dégagea de son étreinte pour reprendre sa distance de sécurité et ce n'est qu'à ce moment là qu'il comprit réellement ce qu'il avait fait. Il se trouvait encore plus con, plus que jamais même.

Terriblement gêné d'avoir cédé à ses instincts primaires, il se passa non pas une mais deux mains dans les cheveux, mortifié à l'idée de l'avoir agacée avec ses agissements puérils. Elle avait raison, mais qu'est ce qui lui avait pris de faire une connerie pareille ? Il osa enfin retourner ses yeux vers elle et vit que cette fois-ci, c'était elle qui fuyait son regard. Ses mains se tordaient dans tous les sens. Ce simple geste éveilla en lui une petite étincelle de colère, qui n'avait pourtant rien à voir avec elle. Sa mère faisait ça aussi et au fil des ans, il avait appris à haïr ce putain de geste qui ne signifiait qu'une seule chose chez elle : qu'elle allait encore leur sortir à lui et ses frangins une excuse foireuse parce qu'elle devait s'absenter et si ce n'était pas ça, c'était une autre connerie. Essaya de faire abstraction des gestes saccadés de Leona, il usa de toute sa volonté pour ne pas se ruer vers elle et lui attraper violemment les poignets pour les séparer.

- Mon père souhaite te rencontrer.
Seul un tressautement des muscles au niveau de son œil gauche vint perturber le masque d'incompréhension d'Ethan. Quoi ? Son père ? Hors de question ! Mais qu'est ce qu'elle s'imaginait ? Et qu'est ce qu'elle était allée lui dire ? Il n'y avait pas grand chose entre eux.
- Annabeth lui a dit que je fréquentais quelqu’un et il...il...il...cherchera par tous les moyens à savoir qui tu es, ce que tu fais, si je ne te présente pas, continua-t-elle d'une voix chargée d'angoisse.
Ah. Ethan comprenait mieux à présent. C'était certes moins pire que le bébé mais c'était quand même chiant. Il ne savait pas qui était son père mais qu'il arrive à le retrouver et savoir qui il était lui semblait impossible. Il travaillait pour le gang le plus influent de la ville, et il doutait qu'on puisse trouver comme ça des informations sur sa personne. De l'autre côté... elle avait l'air sûre de ce qu'elle affirmait. Son père devait être un crack en filature ou avoir pas mal de contacts ou...

- Quoi ? C'est quoi c'bordel ?
Les mots étaient sortis, beaucoup plus durs qu'il ne l'aurait voulu. Il s'en voulut instantanément, mais c'était trop tard.
- 'Fin, j'veux dire... J'peux pas faire ça. Tu sais très bien dans quoi je traîne, c'est trop dangereux pour moi, se reprit-il rapidement, de peur de la blesser. Même si la situation n'était pas agréable du tout, il avait bien compris que ce n'était pas sa faute mais celle de sa soeur.

Mad Max
Messages : 329
Date d'inscription : 06/05/2021
Région : Centre-Val de Loire
Crédits : Mad Max (signature : magma)

Univers fétiche : De tout
Préférence de jeu : Femme
patrick
Mad Max
Lun 14 Juin - 12:09
cnla.png
Leona Kinglsey
J'ai 23ans et je vis à Paria,. Dans la vie, je suis en première année de mastère actuariat et je m'en sors parfaitement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire un peu trop volage et je le vis plutôt bien.

If I cannot bend heaven, I will raise h e l l.

♕. Elle a grandi dans le luxe, l’opulence...mais également au sein d’une fratrie dévorée par la jalousie et désireuse de se déchirer.

♕. Bien trop mature pour son âge, Leona est une femme charismatique, solaire et passionnée. Elle a le cœur grand, mais une patience fragile. La nervosité ruisselle dans ses veines, frisant presque la névrose. Son éducation l’a rendue superficielle et attentive aux moindres détails de son apparence.

♕. Si Leona se trouve toujours à la lumière d’un projecteur...elle n’en reste pas moins une femme secrète et renfermée, presque pudique par bien des aspects, camouflant une profonde timidité par une assurance démesurée.

 You are the peace I crave in this chaotic world. ((Leona&Ethan))  - Page 5 Qsyb

jfa2.gifI used to think I set a fire in your eyes but I’ve learned that was just the reflection of the one you set in mine.

Leona refusait de le regarder. Elle ne souhaitait pas être témoin de son expression afin que celle-ci ne s’imprègne pas complètement dans son esprit, afin de garder pour seul souvenir de cet instant...sa voix, et ses mots. Si elle croisait son regard perçant, ne serait-ce que pour une infime seconde, son âme deviendrait un livre ouvert et il découvrirait alors la colère qu’elle se vouait à elle-même, la déception, la tristesse, la peur...et la lâcheté. Il découvrirait une palette de sa personnalité que Leona masquait par des sourires lumineux. Il découvrirait qu’elle était comme un navire à la dérive, voguant sur des flots impétueux sans réel direction. Et ça...c’était un secret qu’elle réservait pour elle-même.

La voix d’Ethan explosa. La détonation se répercuta dans la moindre parcelle de son être, lui arrachant un tressaillement. Mais cette fois-ci, la Kingsley s’attendait à cette réaction. Elle s’attendait à cette colère qu’elle ne pouvait que comprendre, quand bien même la dureté de son timbre la frappa douloureusement. Elle glissa ses bras sur ses omoplates, puis arrêta ses paumes dans sa nuque. Elle aurait préféré se recroqueviller dans sa coquille plutôt que d’affronter cette situation, mais cet abri n’en aurait pas été réellement un, car elle n’avait aucune échappatoire au pétrin dans lequel Annabeth l’avait piégé. Absolument aucun.

Le dealer reprit la parole, semblant s’évertuer à tempérer ses émotions pour ne pas rendre la tension encore plus écrasante qu’elle ne l’était déjà. Son cœur faisait du saut à l’élastique dans sa poitrine. Il sautait dans le vide, sans cesse. Et Leona avait l’impression que les cordes qui le maintenaient allaient lâcher d’un instant à l’autre. Peut-être bien qu’elle finirait par prendre ce foutu comprimé, dont la boîte se terrait dans l’ombre de son placard telle une maudite. Oui, peut-être bien. C’était un pas de plus vers la dépendance mais après tout...sa mère semblait être heureuse, même si elle fonctionnait à longueur de journées aux antidépresseurs et autres cachets que seuls les riches raffolent...alors pourquoi pas ?

“ Bien sûr que je sais que ce n’est pas envisageable. ”répliqua-t-elle d’une voix blanche, se tournant dos à lui pour contempler une photographie sans intérêt de la Tour Eiffel. La Kingsley avait toujours imaginé que le seul homme qu’elle présenterait à son père, serait celui avec qui elle voudrait partager sa vie. Celui qui lui aurait glissé une bague pourvue d’un somptueux diamant à l’annulaire gauche. Celui qui lui aurait promis de chérir son cœur et son amour jusqu’à ce que la mort l’emporte. Ethan ne lui offrira jamais rien de tout ça. Espérer le contraire aurait été naïf et idiot de sa part. Leurs ébats lui prodiguaient des sensations que Leona n’avait jamais éprouvées jusqu’alors mais...leur relation s’arrêtait là. Elle devait s’arrêter là.

La Kingsley emplit ses poumons d’air, avant de l’expirer lentement. Elle ferma les yeux afin de recomposer son masque d’assurance, qui s’était fissuré depuis longtemps. Avait-elle réussi à recoller les morceaux ? Leona n’en était pas persuadée, mais elle imposa tout de même à son corps de se retourner pour faire face à Ethan, et de recevoir dans la figure sa fureur. Seulement, elle n'y arriva qu'à moitié. “ J’ai cherché d’autres solutions, je connais quelqu’un qui aurait été ravi de te remplacer et de...bref, mais Annabeth sait à quoi tu ressembles. Et ça sera encore pire. ”Elle aurait roucoulé auprès de Jasper, lui aurait murmuré quelques mots doux et...ça aurait suffi pour qu’il se retrouve à son bras, fier comme un paon de s’afficher ainsi avec la Kingsley, bien loin d’imaginer que ça ne serait qu’une comédie pour la jeune femme. Un jeu pour leurrer Oscar Kingsley. Jasper était le gendre idéal. Son père l’aurait à coup sûr adoré et n’aurait jamais discerné que Leona se contentait de jouer un rôle.


Elle ne parvint finalement pas à lui faire face. À la place, Leona se dirigea vers la cuisine, redoutant que ses jambes ne succombent au poids de son myocarde si elle restait immobile trop longtemps. Ses doigts frémissants continuèrent finalement leurs nœuds improbables. Elle avait besoin d’air. Mais même le souffle de l’extérieur la faisait suffoquer. “ Il faut que tu fasses profil bas pendant quelque temps. Je peux peut-être arranger la situation mais faut que tu partes d’ici. Y a que comme ça que ça fonctionnera. Je parlerais avec Annabeth, on arrivera peut-être à un compromis, de toute façon elle veut coucher avec toi alors... ”ajouta-t-elle terriblement rapidement, s’adressant à elle-même plus qu’à Ethan, comme si elle communiquait le fil de ses pensées à voix haute. Elle referma ses poings et les posa sur ses hanches alors que son regard s’attardait dans la pièce, à la recherche de...rien, en particulier.





j1uq.pnggtfb.png9m0b.png
But do you feel like a young God? You know the two of us are just young Gods and we'll be flying through the streets with the people underneath...And they're running, running, running.
Azylth
Messages : 171
Date d'inscription : 21/04/2021
Région : Rhône-Alpes
Crédits : /

Univers fétiche : Fantasy/Romance/Historique/City
Préférence de jeu : Femme
tea
Azylth
Lun 14 Juin - 14:26
ayi7.png
Ethan Anderson
J'ai 31 ans et je vis à Paria. Dans la vie, je suis dealer et informateur à mes heures perdues et je m'en sors plutôt bien. Je fait partie d’un des gangs les plus influents de la ville et je contrôle mon propre réseau et je le vis plutôt bien.

Informations supplémentaires ici.
Je suis plutôt froid en apparence mais quand on me connait bien, je me révèle être quelqu’un d’assez chaleureux même si je suis aussi anxieux de nature. Je suis parfois impulsif et j’ai tendance à faire plus confiance à mon intuition et mon instinct plutôt qu’à mon expérience. Je possède également une sorte de sixième sens qui m’a sauvé la vie à plusieurs reprises. Mon boulot exige que je décrypte la personnalité des gens que je croise au premier coup d'œil et je suis devenu excellent dans ce domaine. Enfin, je suis le roi du déguisement. Me fondre dans la foule est également essentiel pour moi et me permet de ne pas me faire repérer si facilement.



Ethan regarda, impuissant, la panique envahir Leona. Elle était à présent dos à lui et il pouvait entendre d'ici son souffle tremblotant s'il tendait l'oreille. Il s'en voulait forcément un peu... mais pas trop quand même. Ok, il avait peut-être été un peu brutal tout à l'heure et il avait bien vu que ses mots l'avaient fait tressaillir, mais merde. C'était pas de sa faute si la famille de Leona était pourrie jusqu'à la moelle.
- J’ai cherché d’autres solutions, je connais quelqu’un qui aurait été ravi de te remplacer et de...bref, mais Annabeth sait à quoi tu ressembles. Et ça sera encore pire.
Ce fut au tour d'Ethan de tressaillir. Lui ? Lui il était remplaçable ? Il ne croyait pas non... Mais il ne dit rien, se contentant de garder son égo terriblement blessé pour lui. A chaque fois, il faisait genre que tout allait bien pour lui mais il était quelqu'un d'assez susceptible, et il le savait et en général, sentir son égo se briser en mille morceaux à chaque fois qu'on lui lançait une pique l'agaçait considérablement.

Leona finit par se diriger dans la cuisine et il fit quelques pas pour la suivre, toujours aussi dépassé par les évènements. Il ne savait pas quoi faire...
- Il faut que tu fasses profil bas pendant quelque temps. Je peux peut-être arranger la situation mais faut que tu partes d’ici. Non, impossible. Il avait tout un stock de cocaïne à écouler avant dimanche, il ne pouvait certainement pas partir d'ici ! Y a que comme ça que ça fonctionnera. Je parlerais avec Annabeth, on arrivera peut-être à un compromis, de toute façon elle veut coucher avec toi alors...
Lui qui avait ouvert la bouche pour répliquer se retrouva tout à coup à court de mots. Quoi ?
Il fallait avouer que la chose ne lui déplaisait pas mais... ce n'était certainement pas ce qu'il y avait de plus moral à faire. Et puis il avait autre chose à faire que de se plier aux caprices des femmes. S'ils devaient coucher ensemble, soit. Mais seulement s'il le décidait. Pour l'instant, il avait d'autres priorités.

- Y'a pas moyen que je parte d'ici, lui répondit-il après avoir fait un peu le vide dans son esprit, même si l'image qu'il s'était fait du corps nu d'Annabeth s'introduisait de temps à autre involontairement dans ses pensées. J'ai beaucoup de... de trucs à faire, ajouta-t-il en restant vague le plus possible, et... et je vais pas m'enfuir parce que ton père pense pouvoir me coincer merde ! Il avait haussé la voix sur la fin et prit le temps de se calmer un peu. Ca n'arrivera pas, je fais super attention..., dit-il beaucoup plus doucement pour essayer de la rassurer. Il était sûr de lui : personne ne pourrait jamais le retrouver s'il faisait attention.

Mad Max
Messages : 329
Date d'inscription : 06/05/2021
Région : Centre-Val de Loire
Crédits : Mad Max (signature : magma)

Univers fétiche : De tout
Préférence de jeu : Femme
patrick
Mad Max
Lun 14 Juin - 15:31
cnla.png
Leona Kinglsey
J'ai 23ans et je vis à Paria,. Dans la vie, je suis en première année de mastère actuariat et je m'en sors parfaitement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire un peu trop volage et je le vis plutôt bien.

If I cannot bend heaven, I will raise h e l l.

♕. Elle a grandi dans le luxe, l’opulence...mais également au sein d’une fratrie dévorée par la jalousie et désireuse de se déchirer.

♕. Bien trop mature pour son âge, Leona est une femme charismatique, solaire et passionnée. Elle a le cœur grand, mais une patience fragile. La nervosité ruisselle dans ses veines, frisant presque la névrose. Son éducation l’a rendue superficielle et attentive aux moindres détails de son apparence.

♕. Si Leona se trouve toujours à la lumière d’un projecteur...elle n’en reste pas moins une femme secrète et renfermée, presque pudique par bien des aspects, camouflant une profonde timidité par une assurance démesurée.

 You are the peace I crave in this chaotic world. ((Leona&Ethan))  - Page 5 Qsyb

jfa2.gifI used to think I set a fire in your eyes but I’ve learned that was just the reflection of the one you set in mine.

L’entêtement d’Ethan ne lui facilitait pas la tâche. Son esprit implosait à chaque nouvelle seconde et Leona se retrouvait bombardé d’idées, de possibilités et de songes diverses...elle sentait que son corps frôlait le court-circuit. Mais lorsqu’il haussa de nouveau la voix, la Kingsley resta de marbre. Elle referma ses mains sur le comptoir, réfléchissant aux paroles du dealer de manière presque trop intense. Faire attention ? Jamais ça ne suffirait pour le protéger d’Oscar Kingsley. Jamais. Sa fuite était peut-être une option légèrement déraisonnable sans aucun doute mais...la jeune femme haïssait l’autre possibilité. Jusqu’au plus profond de ses entrailles. La douceur de son timbre ne l’apaisa aucunement et sema plutôt le doute, la confusion, et la colère. Quel idiot. L’envie de le réprimander sur son manque de vigilance s’intensifiait progressivement...seulement, elle n’était pas en position pour lui faire le moindre reproche.

Ses paumes s’éloignèrent de l’immobilier. “ D’accord. Très bien.”rétorqua-t-elle abruptement. La dureté avec laquelle ses mains enserraient la surface du meuble se logea dans son ton. La décision qu’elle venait de prendre lui insufflait une rage débordante, mais avait-elle réellement d’autres choix? La Kingsley attrapa un verre et le remplit d’eau. Ses nerfs continuaient de tressauter, la contraignant à ralentir ses mouvements pour ne pas faire de gestes trop maladroits. La chaleur lui tapait véritablement sur le crâne...et tout ce bordel lui faisait perdre complètement la tête. Ah, comme Annabeth devait se réjouir de son stratagème. La vipère devait à cet instant lézarder au soleil, paisible, bien trop fière de son coup, bien trop consciente du chaos qu’elle venait de créer.

Leona parut se redresser, légèrement. Son cœur semblait tomber éternellement dans le vide mais...la Kingsley se focalisait sur son idée...qui lui prodiguait tout autant la nausée que les plongeons de son palpitant. Elle se retourna, enfin, avant de s’appuyer contre le meuble dans son dos. Son visage était empli d’une froide assurance. Presque mordante. Elle épuisait toute l’énergie de son corps pour ne pas ressembler à une petite boussole désorientée. La colère contre sa sœur était plus efficace que n’importe quel médicament.

Son regard croisa finalement celui d’Ethan. Elle le toisa, comme si elle cherchait sur son visage une raison qui lui prouverait le contraire de ce qu’elle imaginait. Mais elle avait vu ses iris suivre les jolies formes de son aînée. Il était tombé, volontairement ? Dans le piège. Alors, la demoiselle ne décela absolument aucune preuve sur ses traits qu’elle aimait effleurer du bout de l’index lors de leurs moments éphémères. Sa mâchoire ciselée. Son nez légèrement incurvé. Ses lèvres pleines. Pas étonnant qu’Annabeth ait été charmée.

Leona avait inconsciemment redressé le menton pour se redonner confiance. Oh, ses tremblements persévéraient, mais lorsqu’elle ouvrit de nouveau la bouche, sa voix résonnait de manière limpide et claire. “ Je t’oblige à rien. Après, si l’idée de coucher avec ma sœur ne te déplaît pas alors vas-y, ça réglera sûrement ce bordel.”Inutile de préciser que ses mains ne le toucheront en revanche plus jamais. Il pouvait fréquenter autant de femmes qu’il le souhaitait...mais l’imaginer entre les griffes d’Annabeth tourmentait son estomac. “ Crois moi quand je te dis que faire attention ne suffira pas pour te protéger de mon père...De mon côté, je présenterais Jasper et... Normalement, ça devrait le faire. Oui, ça devrait le faire. J’expliquerai qu’Annabeth s’est trompée de prénom puis tu pourras poursuivre tranquillement tes affaires. ”Et Leona poursuivra sa vie, de son côté.





j1uq.pnggtfb.png9m0b.png
But do you feel like a young God? You know the two of us are just young Gods and we'll be flying through the streets with the people underneath...And they're running, running, running.
Azylth
Messages : 171
Date d'inscription : 21/04/2021
Région : Rhône-Alpes
Crédits : /

Univers fétiche : Fantasy/Romance/Historique/City
Préférence de jeu : Femme
tea
Azylth
Lun 14 Juin - 17:47
ayi7.png
Ethan Anderson
J'ai 31 ans et je vis à Paria. Dans la vie, je suis dealer et informateur à mes heures perdues et je m'en sors plutôt bien. Je fait partie d’un des gangs les plus influents de la ville et je contrôle mon propre réseau et je le vis plutôt bien.

Informations supplémentaires ici.
Je suis plutôt froid en apparence mais quand on me connait bien, je me révèle être quelqu’un d’assez chaleureux même si je suis aussi anxieux de nature. Je suis parfois impulsif et j’ai tendance à faire plus confiance à mon intuition et mon instinct plutôt qu’à mon expérience. Je possède également une sorte de sixième sens qui m’a sauvé la vie à plusieurs reprises. Mon boulot exige que je décrypte la personnalité des gens que je croise au premier coup d'œil et je suis devenu excellent dans ce domaine. Enfin, je suis le roi du déguisement. Me fondre dans la foule est également essentiel pour moi et me permet de ne pas me faire repérer si facilement.



- D’accord. Très bien.
La dureté de ses paroles le fit légèrement sursauter. Qu'est ce qu'il lui prenait à présent ? Il se souvenait que dans ses rares périodes de sobriété, son père disait que les femmes étaient vachement difficiles à comprendre. Il avait toujours trouvé ça faux. Tout ce qu'elles voulaient en général était de l'attention, des compliments et du fric. Et certaines voulaient un mec comme lui qui les caresse de temps à autre. Mais aujourd'hui, les paroles de son paternel prenaient tout leur sens et Ethan était complètement désorienté.

Il fut cette fois-ci complètement perdu lorsqu'elle le toisa avec ce regard dur et condescendant, le menton légèrement levé pour le regarder un peu de haut, sans doute, tout en continua à trembler continuellement. Ethan le sentait mal et il avait raison.
- Je t’oblige à rien. Après, si l’idée de coucher avec ma sœur ne te déplaît pas alors vas-y, ça réglera sûrement ce bordel.
Il faillit s'étouffer avec sa propre respiration. La haine qu'elle dissimulait derrière son ton sans appel fit se hérisser ses cheveux dans sa nuque. Qu'est ce qu'elle lui sortait, là ? Il avait jamais dit de trucs pareil ! Ok, il l'avait pensé mais ça, elle n'était pas censé le savoir !

- Crois moi quand je te dis que faire attention ne suffira pas pour te protéger de mon père...De mon côté, je présenterais Jasper et...
Ethan n'écouta pas le reste. C'était qui ce fils de pute ? Jasper... Ce nom lui faisait penser à un sacré trou du cul et il savait que son instinct ne le trompait jamais. Le simple fait qu'elle en choisisse un autre que lui le mit dans une rage intérieure tellement folle qu'il la coupa sans réellement réfléchir aux conséquences que tout ce bordel - comme elle le disait si justement - aurait sur lui.
- Je vais le faire. Lui aussi avait parlé clairement et distinctement comme elle l'avait fait auparavant non sans qu'une pointe de hargne ne perce dans sa voix.
Il était absolument hors de question qu'il la voie au bras de quelqu'un d'autre. Alors oui, il n'y avait aucun engagement entre eux mais y'avait des limites quand même merde ! Ethan savait parfaitement que si ça se produisait un jour, le type en question avait intérêt d'avoir des jambes rapides et un solide cœur pour pouvoir soutenir sa course infernale jusqu'à l'autre bout de la ville. Et encore, où qu'il soit dans Paria, qu'il court vire ou non, Ethan finirait par le retrouver et lui faire bouffer ses dents.
Ethan finit par s'approcher d'elle, trop énervé pour rester sur place sans bouger, et attrapa ses putain de poignets qu'il détestait voir trembler pour les immobiliser. Ca avait le don de le mettre hors de lui, comme les torsions de mains.
- T'as compris ? Il fit une pause pour la regarder dans les yeux avec résolution et un poil de colère. J'vais le faire.

Mad Max
Messages : 329
Date d'inscription : 06/05/2021
Région : Centre-Val de Loire
Crédits : Mad Max (signature : magma)

Univers fétiche : De tout
Préférence de jeu : Femme
patrick
Mad Max
Mar 15 Juin - 11:49
cnla.png
Leona Kinglsey
J'ai 23ans et je vis à Paria,. Dans la vie, je suis en première année de mastère actuariat et je m'en sors parfaitement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire un peu trop volage et je le vis plutôt bien.

If I cannot bend heaven, I will raise h e l l.

♕. Elle a grandi dans le luxe, l’opulence...mais également au sein d’une fratrie dévorée par la jalousie et désireuse de se déchirer.

♕. Bien trop mature pour son âge, Leona est une femme charismatique, solaire et passionnée. Elle a le cœur grand, mais une patience fragile. La nervosité ruisselle dans ses veines, frisant presque la névrose. Son éducation l’a rendue superficielle et attentive aux moindres détails de son apparence.

♕. Si Leona se trouve toujours à la lumière d’un projecteur...elle n’en reste pas moins une femme secrète et renfermée, presque pudique par bien des aspects, camouflant une profonde timidité par une assurance démesurée.

 You are the peace I crave in this chaotic world. ((Leona&Ethan))  - Page 5 Qsyb

jfa2.gifI used to think I set a fire in your eyes but I’ve learned that was just the reflection of the one you set in mine.

Le changement brutal de l’expression d’Ethan la déstabilisa entièrement. La colère s’insinua sur ses traits, ravageant ainsi son regard et lui donnant un air bien plus dur. Qu’avait-elle bien pu prononcer, pour déclencher une telle réaction ? Son interruption subite fissura un peu ce masque d’arrogance derrière lequel Leona réprimait son dégoût et sa jalousie, si bien qu’elle se sentit pendant un instant complètement nue et vulnérable avec cette lézarde sur son visage. Comme si sa confusion était écrite sur son front. Comme si c’était écrit que son cœur venait de tressaillir dans sa poitrine à l’entente des paroles du dealer. La torpeur s’empara de son corps tout entier. L’aigreur du criminel clouait ses pieds au sol et paralysait tous ses membres. Les centimètres entre eux se volatilisèrent aussitôt et la Kingsley se retrouva enveloppée par la présence, le contact et la chaleur d’Ethan. Ses paumes capturèrent ses poignets, lesquels s’entêtèrent à trémuler même entre les doigts du criminel, son regard captura le sien et Leona se retrouva immergée dans l’océan sombre de ses iris.

La demoiselle se retrouva piégée contre le comptoir. Incapable d’émettre le moindre son. Ou d’esquisser le moindre mouvement. La question d’Ethan s’épanouit dans les airs mais les mots parvenaient difficilement à atteindre ce traître de cerveau qui se mettait également à bondir dans sa boîte crânienne. Ses yeux étaient légèrement écarquillés. Ses lèvres étaient crispées. La suffisance de son expression s’attardait encore, retenue en otage par toutes ses pensées qui se mélangeaient et par tout ce désarroi qui s'accroissait peu à peu. Son regard soutenait celui d’Ethan, en dépit de son intensité terriblement intimidante. Cet homme avait décemment la fichue manie d’effleurer des recoins de son âme pourtant inatteignables, ce qui provoquait de nouveau le déclic d’une multitude d'alarmes flamboyantes...que la Kingsley ignora de nouveau, trop focalisée par la signification des propos d’Ethan.

“ Quoi ?”réussit-elle finalement à articuler, après ce qui lui sembla être une éternité, sur un ton bien plus délicat qu’elle ne le souhaitait réellement et qui jurait avec cette impétuosité dans ses iris. Pendant un court moment, Leona crut qu’il envisageait la possibilité de fricoter avec son aînée. Mais il n’aurait pas mis...autant de ferveur dans sa voix, n’est-ce pas ? Du moins, elle l’espérait. Son esprit bouillonnait, s’efforçant vainement d’alimenter son corps que toute cette pression rendait flottant et chancelant. Elle dériva une seconde ses prunelles vers une grande cuillère en acier. Elle parut se déconnecter. Le temps d’un battement de cils. Elle s’échappa de la réalité.

Lorsque la Kingsley reposa son regard sur Ethan, son assurance s’était éclipsée dans l’ombre du doute semé par la volonté du dealer. “ Mais tu l’as dit toi-même, c’est risqué pour toi...je veux pas que tu aies des ennuis parce que j’ai une famille tordue.”Son timbre s’était fugacement durci sur la fin de ses palabres. Elle secoua la tête pour se débarrasser d’une image de lui, derrière les barreaux. Elle ne se le pardonnerait jamais s’il lui arrivait quoi que ce soit par sa faute...parce qu’elle avait été incapable de réduire au silence Annabeth. Son menton s’affaissa et Leona se retrouva à scruter ses mains vigoureuses encerclant les siennes, dont les tremblements commençaient à s’apaiser. “ Il faudrait que tu te fasses passer pour quelqu’un d’autre, que tu arrives à convaincre mon père que t’es plein aux as et que tu me couvriras de cadeau jusqu’à la fin de tes jours, que tu participes à toutes les cérémonies et festivités ennuyeuses à mourir…”énuméra-t-elle rapidement.

Même si cette possibilité avait été sa première idée...plus Leona énonçait les différentes conséquences et plus elle prenait conscience du danger ainsi que toute la difficulté que cette option impliquait. La Kingsley inspira profondément, espérant en vain apaiser les battements endiablés de son cœur... Et calmer le chaos qu'était devenu son esprit.





j1uq.pnggtfb.png9m0b.png
But do you feel like a young God? You know the two of us are just young Gods and we'll be flying through the streets with the people underneath...And they're running, running, running.
Contenu sponsorisé
You are the peace I crave in this chaotic world. ((Leona&Ethan))
Page 5 sur 14
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9 ... 14  Suivant
Sujets similaires
-
» (tw) chaotic (nix)
» chaotic heartbeats [beloved]
» Gäa ☮ Peace love and rock
» Gäa ☮ "Eternal peace is probably overrated"
» Just what you need - Ethan&James

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel-
Sauter vers: