Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues
qui tu veux,
quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : où commander le coffret Pokémon Go Collection ...
64.99 €
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

You are the peace I crave in this chaotic world. ((Leona&Ethan))

Azylth
Messages : 171
Date d'inscription : 21/04/2021
Région : Rhône-Alpes
Crédits : /

Univers fétiche : Fantasy/Romance/Historique/City
Préférence de jeu : Femme
tea
Azylth
Sam 12 Juin - 14:29
ayi7.png
Ethan Anderson
J'ai 31 ans et je vis à Paria. Dans la vie, je suis dealer et informateur à mes heures perdues et je m'en sors plutôt bien. Je fait partie d’un des gangs les plus influents de la ville et je contrôle mon propre réseau et je le vis plutôt bien.

Informations supplémentaires ici.
Je suis plutôt froid en apparence mais quand on me connait bien, je me révèle être quelqu’un d’assez chaleureux même si je suis aussi anxieux de nature. Je suis parfois impulsif et j’ai tendance à faire plus confiance à mon intuition et mon instinct plutôt qu’à mon expérience. Je possède également une sorte de sixième sens qui m’a sauvé la vie à plusieurs reprises. Mon boulot exige que je décrypte la personnalité des gens que je croise au premier coup d'œil et je suis devenu excellent dans ce domaine. Enfin, je suis le roi du déguisement. Me fondre dans la foule est également essentiel pour moi et me permet de ne pas me faire repérer si facilement.



Il avait sentit avec une certaine délectation qu'il n'expliquait pas les muscles de la princesse blonde se crisper sous sa main. En fait, peut-être bien que c'était explicable. Il aimait trop imposer le respect partout où il allait. Il maîtrisait chaque situation et le fait même d'avoir été décontenancé par la main d'Annabeth sur son sac l'avait fortement irrité. Presque partout où il passait, c'était lui le maître, et personne d'autre.

L'air presque amusée qu'il pouvait décrypter chez Leona lui indiqua qu'il n'avait pas fait de conneries mais à la place de se calmer, son foutu cœur s'emballa et avec une certaine horreur intérieure, Ethan comprit : il aimait lui faire plaisir. C'était quelque chose que son corps lui criait et il aurait beau essayer de le nier, ce n'en était pas moins vrai. Et foutrement réel.
- Bon. Je vais te raccompagner à la porte, Ethan.
Les mots de Leona le soulagèrent tellement qu'il se laissa traîner par le poignet come un gentil petit animal de compagnie.
Enfin, putain. Quel calvaire... Il ne le dit pas mais se contenta de le penser suffisamment fort pour presque s'entendre le dire. Elle l'amena carrément hors de l'appart, et il ne pouvait pas lui en être plus reconnaissant.

Une fois la porte de son appart presque refermée derrière elle, son visage crispé se relâcha, arborant à nouveau un air aimable et doux, et Ethan se détendit encore plus. Il n'avait rien fait de mal, rien qui pouvait l'irriter. Il s'en serait voulu au moins toute la semaine sinon...
- Désolé de t’avoir coincé ici. C’était pas prévu qu’elle vienne et...bon, bref.
Grouille toi, trouve un truc à dire ! Mais rien ne lui venait réellement à l'esprit.
- À plus, continua-t-elle, lui offrant quelques minutes supplémentaires par la même occasion.
Mais rien que de voir son visage aussi près du sien... Ethan en oublia de chercher une réponse convenable. Il la laissa lui déposer un baiser bien trop tendre sur sa joue, qui provoqua un ensuite un court circuit quelque part entre ses deux oreilles, et le tout le conduit à une réponse bredouillante et carrément foireuse :
- Heu.. Je... Ouais. A plus.
Il ne s'était jamais autant détesté depuis qu'il avait accepté de passer la mâtinée chez elle, c'est à dire depuis trop peu de temps.

Ethan décida que c'était le moment de quitter définitivement les lieux, laissant derrière lui deux princesses et l'aura d'abrutissement qu'il avait fait naître sur le palier. Il lui adressa un dernier regard, un rapide signe de la main, puis rabattit sa capuche sur sa tête avant de plonger les mains dans les poches de son sweat et de rejoindre la sortie d'un pas rapide.

Mad Max
Messages : 329
Date d'inscription : 06/05/2021
Région : Centre-Val de Loire
Crédits : Mad Max (signature : magma)

Univers fétiche : De tout
Préférence de jeu : Femme
patrick
Mad Max
Sam 12 Juin - 18:27
cnla.png
Leona Kinglsey
J'ai 23ans et je vis à Paria,. Dans la vie, je suis en première année de mastère actuariat et je m'en sors parfaitement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire un peu trop volage et je le vis plutôt bien.

If I cannot bend heaven, I will raise h e l l.

♕. Elle a grandi dans le luxe, l’opulence...mais également au sein d’une fratrie dévorée par la jalousie et désireuse de se déchirer.

♕. Bien trop mature pour son âge, Leona est une femme charismatique, solaire et passionnée. Elle a le cœur grand, mais une patience fragile. La nervosité ruisselle dans ses veines, frisant presque la névrose. Son éducation l’a rendue superficielle et attentive aux moindres détails de son apparence.

♕. Si Leona se trouve toujours à la lumière d’un projecteur...elle n’en reste pas moins une femme secrète et renfermée, presque pudique par bien des aspects, camouflant une profonde timidité par une assurance démesurée.

 You are the peace I crave in this chaotic world. ((Leona&Ethan))  - Page 4 Qsyb

jfa2.gifI used to think I set a fire in your eyes but I’ve learned that was just the reflection of the one you set in mine.

Leona braqua brusquement son regard sur la silhouette d’Ethan, la surprise se peignant sur son expression. “ M’en débarrasser ? Je ne comprends pas. répliqua-t-elle, son timbre laissant clairement refléter son incompréhension. Sa solution lui semblait bien trop...radicale, et pendant un instant, elle crut que le dealer plaisantait. Mais lorsque ses yeux effleurèrent son visage...aucun sourire n’était placardé sur sa façade de pierre. La jeune femme resta un long moment interdite. Elle se contentait de contempler le criminel, désemparée par la situation, s’égarant dans le labyrinthe de ses songes...et puis, doucement, progressivement, une idée germa dans son esprit. Ethan n’était pas au courant. Annabeth ne lui avait rien dit. Son père en personne ne l’avait pas contacté...et s’il était là, c’était tout simplement parce que son message avait tellement porté à confusion, que le criminel en avait déduit ce qui semblait être le plus évident. Pourquoi n’y avait-elle pas songé plus tôt ? La pensée que sa sœur aînée puisse joindre Ethan d’une quelconque manière l’avait tant accaparé, que Leona n’avait pas réfléchi davantage aux propos du dealer....

“ Mais bien sûr, c’est évident...”Leona s’approcha du criminel, dissimulant bien sa surprise quant à sa présence dans son logement, quand bien même il la croyait...enceinte. Bien que la situation aurait été nettement plus simple, si ça avait été le cas. Il lui aurait suffit d’avorter. Sa vie se résumant à ses études et sa carrière professionnelle, la Kingsley ne désirait aucunement un gamin dans les jambes, encore moins à son âge. “ Je ne suis pas enceinte, Ethan.”déclara-t-elle, son expression s’adoucissant légèrement tandis qu’elle prononçait ses fameux mots que beaucoup espéraient tant entendre.





j1uq.pnggtfb.png9m0b.png
But do you feel like a young God? You know the two of us are just young Gods and we'll be flying through the streets with the people underneath...And they're running, running, running.
Azylth
Messages : 171
Date d'inscription : 21/04/2021
Région : Rhône-Alpes
Crédits : /

Univers fétiche : Fantasy/Romance/Historique/City
Préférence de jeu : Femme
tea
Azylth
Sam 12 Juin - 22:05
ayi7.png
Ethan Anderson
J'ai 31 ans et je vis à Paria. Dans la vie, je suis dealer et informateur à mes heures perdues et je m'en sors plutôt bien. Je fait partie d’un des gangs les plus influents de la ville et je contrôle mon propre réseau et je le vis plutôt bien.

Informations supplémentaires ici.
Je suis plutôt froid en apparence mais quand on me connait bien, je me révèle être quelqu’un d’assez chaleureux même si je suis aussi anxieux de nature. Je suis parfois impulsif et j’ai tendance à faire plus confiance à mon intuition et mon instinct plutôt qu’à mon expérience. Je possède également une sorte de sixième sens qui m’a sauvé la vie à plusieurs reprises. Mon boulot exige que je décrypte la personnalité des gens que je croise au premier coup d'œil et je suis devenu excellent dans ce domaine. Enfin, je suis le roi du déguisement. Me fondre dans la foule est également essentiel pour moi et me permet de ne pas me faire repérer si facilement.



Ethan se passa une main dans les cheveux, observant la silhouette en costume gris/rose qui lui faisait dos. Ca faisait presque trente minutes qu'ils étaient là, à parler des affaires qu'ils avaient tous en cours et Charles avait décidé de commencer par lui.
- Le fournisseur veut que tu écoules 500 grammes avant la fin de la semaine.
Le dealer roula des yeux et poussa un soufflement de nez irrité.
- Un commentaire, Anderson ?
La voix du petit jeune en costume pastel était neutre, terriblement calculatrice.
- Ba... C'est que ça fait beaucoup, répondit le dealer d'un ton un peu hésitant. Il est con aussi. S'il veut pas s'faire choper il a qu'à pas garder d'aussi grandes quantités, continua-t-il, clairement agacé.

Charles se contenta d'hocher vaguement la tête, toujours dos à ses sbires. Il avait les mains dans les poches de son pantalon pastel, et regardait le trafic en contrebas par la grande baie vitrée de son bureau d'homme d'affaires qui ne laissait en rien présager de ses activités illicites. C'était un homme influent au sein du gang. Un des nombreux lieutenants du Lotus Pourpre, dirigeant ses hommes et son secteur et ne répondant que de l'autorité du Père. Il avait un peu moins de la trentaine, les cheveux bruns un peu plus longs que les siens, des yeux verts qui pouvaient intimider n'importe qui et un visage aux traits fins qui semblait avoir été sculpté dans le marbre.

- Dis moi Anderson. Putain, ça commençait mal. Ethan détestait les phrases qui commençaient comme ça. Tu veux le garder ton boulot ou pas ? Pour la première fois depuis trente minutes, Charles tourna un instant la tête dans sa direction, le regardant du coin de l'œil. Le dealer frissonna et pris soin de regarder ailleurs. Tout sauf le regard vert du boss.
- Ouais..., lâcha-t-il du bout des lèvres.
- Bien. Le sujet était clos. On était mercredi et en quatre nuits, il allait devoir écouler 500 grammes. Quel merdier...
La petite tape compatissante d'Aiden sur son épaule ne suffit pas à chasser sa mauvaise humeur. Ethan, les bras croisés, enfoncé dans le canapé du boss, cessa tout simplement d'écouter la suite de la conversation qui ne le concernait plus. Il voulait réfléchir au meilleur moyen de refiler la marchandise aux clients sans se faire niquer. Et pour ça il allait devoir...

- T'as l'air d'avoir trop le seum, ricana Bexx pas trop loin de lui. Elle était adossée au mur à sa gauche, les bras croisés sur sa poitrine couleur chocolat clair, ses boucles noires serrées débordant de partout même si elle s'était attaché les cheveux. Evidemment, elle ne pouvait pas s'en empêcher.
- Tu ferais mieux d'ferme ta gueule, ne put-il s'empêcher de répliquer les dents serrées.
- Oouuuuh. Ethan pas content on dirait, continua-t-elle à se moquer avec insolence.
Il soupira fortement et décida d'ignorer la pique. Bexx était une vraie saloperie quand elle s'y mettait.

Son portable vibra dans sa poche, lui offrant au moins quelques secondes de répit. Si c'était ce trou du cul de fournisseur qui savait pas faire son métier, il risquait de lui dire ce qu'il pensait, et ça n'allait pas être bon pour lui. Ce n'était pas le fournisseur. C'était Leona. Et il ne savait franchement pas si c'était mieux, vu la gueule du message.

Salut, il faudrait qu’on parle. C’est urgent.

C'était clairement pire. Son cœur rata un battement puis se mit a accélérer subitement. Tout ce qu'il entendait à présent était le sang qui battait à ses tempes et qui résonnait dans toute sa boîte crânienne.  Putain de merde. Putain de bordel de merde. Ses mains se mirent à trembler alors qu'il se décidait à répondre au message.

Qu'est ce qu'il y a ?

Il allait être papa. Putain, il était pas du tout prêt !!

Mad Max
Messages : 329
Date d'inscription : 06/05/2021
Région : Centre-Val de Loire
Crédits : Mad Max (signature : magma)

Univers fétiche : De tout
Préférence de jeu : Femme
patrick
Mad Max
Sam 12 Juin - 22:35
cnla.png
Leona Kinglsey
J'ai 23ans et je vis à Paria,. Dans la vie, je suis en première année de mastère actuariat et je m'en sors parfaitement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire un peu trop volage et je le vis plutôt bien.

If I cannot bend heaven, I will raise h e l l.

♕. Elle a grandi dans le luxe, l’opulence...mais également au sein d’une fratrie dévorée par la jalousie et désireuse de se déchirer.

♕. Bien trop mature pour son âge, Leona est une femme charismatique, solaire et passionnée. Elle a le cœur grand, mais une patience fragile. La nervosité ruisselle dans ses veines, frisant presque la névrose. Son éducation l’a rendue superficielle et attentive aux moindres détails de son apparence.

♕. Si Leona se trouve toujours à la lumière d’un projecteur...elle n’en reste pas moins une femme secrète et renfermée, presque pudique par bien des aspects, camouflant une profonde timidité par une assurance démesurée.

 You are the peace I crave in this chaotic world. ((Leona&Ethan))  - Page 4 Qsyb

jfa2.gifI used to think I set a fire in your eyes but I’ve learned that was just the reflection of the one you set in mine.


Leona avait finalement gagné le balcon, s’accoudant à la balustrade pour profiter du semblant d’air frais qui jouait dans ses cheveux. Elle essayait en vain de tempérer sa tempête d’émotion. Mais c’était laborieux. Terriblement laborieux. Une cigarette dans une main, son téléphone dans l’autre, les secondes qui défilaient lui paraissaient interminables...une éternité sembla s’écouler, avant que la notification de sa messagerie ne retentisse. La Kingsley se précipita sur son cellulaire, manquant d’échapper ce dernier dans son geste. Elle s’attarda sur le message d’Ethan, lequel lui demandait ce qu’il se passait, probablement sans se douter un seul instant de ce que Leona voulait signifier par urgent. La demoiselle tira sur sa cigarette avant d’exhaler une nuée de vapeur toxique. Elle fumait qu’en de rares occasions...mais l’angoisse qui l’empoisonnait à cet instant valait bien qu’elle s’empoisonne davantage. Sans réfléchir, ses doigts filèrent rapidement sur l’écran.

Il faut que je t’en parle de vive voix.

Elle n’avait décidément aucun tact. Aucune douceur. Il fallait que les mots sortent. Qu’elle lui transmette la panique qui l’envahissait...parce que Leona ne pouvait plus supporter le poids qui l’écrasait depuis que son père lui avait appris qu’il souhaitait rencontrer Ethan. Le fameux Ethan. Celui qui, d’après les dires d’Annabeth, avait capturé le cœur de sa fille, qui avait jusqu’alors été bien secrète sur ses relations…

Tu es dispo, prochainement ? envoya-t-elle aussitôt, désireuse de voir au plus vite si le dealer prendrait la fuite suite à ses messages...Leona tapota de l’index sa cigarette pour en chasser les cendres. Respirer. Inspirer. Et relativiser...seulement, ses pensées s’embrouillaient et tout ce qu’elle souhaitait dorénavant, c’était d’en parler de vive voix avec Ethan...s’il ne disparaissait pas de son existence.





j1uq.pnggtfb.png9m0b.png
But do you feel like a young God? You know the two of us are just young Gods and we'll be flying through the streets with the people underneath...And they're running, running, running.
Azylth
Messages : 171
Date d'inscription : 21/04/2021
Région : Rhône-Alpes
Crédits : /

Univers fétiche : Fantasy/Romance/Historique/City
Préférence de jeu : Femme
tea
Azylth
Sam 12 Juin - 22:48
ayi7.png
Ethan Anderson
J'ai 31 ans et je vis à Paria. Dans la vie, je suis dealer et informateur à mes heures perdues et je m'en sors plutôt bien. Je fait partie d’un des gangs les plus influents de la ville et je contrôle mon propre réseau et je le vis plutôt bien.

Informations supplémentaires ici.
Je suis plutôt froid en apparence mais quand on me connait bien, je me révèle être quelqu’un d’assez chaleureux même si je suis aussi anxieux de nature. Je suis parfois impulsif et j’ai tendance à faire plus confiance à mon intuition et mon instinct plutôt qu’à mon expérience. Je possède également une sorte de sixième sens qui m’a sauvé la vie à plusieurs reprises. Mon boulot exige que je décrypte la personnalité des gens que je croise au premier coup d'œil et je suis devenu excellent dans ce domaine. Enfin, je suis le roi du déguisement. Me fondre dans la foule est également essentiel pour moi et me permet de ne pas me faire repérer si facilement.



Ethan avait à nouveau verrouillé son portable pour ne pas que le regard de Bexx, ou de qui que ce soit d'autre, se perde sur la conversation qu'il avait avec Leona. Complètement paniqué, il avait toujours du mal à digérer la bombe qu'elle venait de lui lancer. Mais il se força à se calmer peu à peu, essayant même d'imaginer un semblant de vie de famille avec elle. Est-ce que ça pourrait le faire ? Il essaya de visualiser une grande maison, un beau jardin, un gamin courant dans leurs pattes. Et un chien. Un beau berger allemand. Non, ça ne le ferait pas. Tout ce qu'il trouvait agréable et qui n'était pas source de stress dans cette vision était le chien...

Deux nouveaux messages arrivèrent et Ethan se précipita dessus, nauséeux, attirant l'attention de ses deux voisins. Bexx sembla s'en désintéresser presque aussitôt mais Aiden, lui, avait eu le temps de lire les messages sans aucun problème.
- T'es dans la méga merde, mon pote, lui assura-t-il d'une voix profondément désolée tandis que Charles faisait le point avec Shen, le dernier membre de leur petit comité restreint.
Ethan ferma les yeux et se massa les tempes avec ses index. Méga merde était un mot bien trop faible. Même s'il était le genre d'homme à fuir, il ne pouvait pas faire ça à Leona. Il lui demanderait d'avorter, ou au pire de faire adopter... A moins qu'elle ne veuilles le garder. Mais il n'était pas sûr de pouvoir tenir le coup. Ce n'était pas une vie faite pour lui.

Vers 11h30

Il hésita un instant, mais le besoin de savoir était trop fort. Il allait exploser.

C'est grave ?

Mad Max
Messages : 329
Date d'inscription : 06/05/2021
Région : Centre-Val de Loire
Crédits : Mad Max (signature : magma)

Univers fétiche : De tout
Préférence de jeu : Femme
patrick
Mad Max
Sam 12 Juin - 23:09
cnla.png
Leona Kinglsey
J'ai 23ans et je vis à Paria,. Dans la vie, je suis en première année de mastère actuariat et je m'en sors parfaitement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire un peu trop volage et je le vis plutôt bien.

If I cannot bend heaven, I will raise h e l l.

♕. Elle a grandi dans le luxe, l’opulence...mais également au sein d’une fratrie dévorée par la jalousie et désireuse de se déchirer.

♕. Bien trop mature pour son âge, Leona est une femme charismatique, solaire et passionnée. Elle a le cœur grand, mais une patience fragile. La nervosité ruisselle dans ses veines, frisant presque la névrose. Son éducation l’a rendue superficielle et attentive aux moindres détails de son apparence.

♕. Si Leona se trouve toujours à la lumière d’un projecteur...elle n’en reste pas moins une femme secrète et renfermée, presque pudique par bien des aspects, camouflant une profonde timidité par une assurance démesurée.

 You are the peace I crave in this chaotic world. ((Leona&Ethan))  - Page 4 Qsyb

jfa2.gifI used to think I set a fire in your eyes but I’ve learned that was just the reflection of the one you set in mine.


Les moteurs des voitures en contrebas grondaient. Des pneus crissaient sur la route. Des bribes de voix lui parvenaient. Mais tout ce que Leona entendait, c’était les battements frénétiques de son palpitant. Répond, répond, répond…étaient dorénavant les mots qu’elle se répétait comme une litanie infernale. Mais, à son plus grand soulagement, son téléphone vibra peu de temps après que ses messages furent envoyés. C’était...positif ? Oui, peut-être. Ethan ne faisait pas encore le mort...ce qui était encourageant. Du moins, ses réponses faisaient naître en elle un semblant d’espoir. Elle passa une main dans ses cheveux, comme pour défaire des nœuds invisibles, contemplant son deuxième message...de longues minutes défilèrent, sans qu’une seule réponse ne lui vienne à l’esprit.

La Kingsley réalisa alors que cinq bonnes minutes s’étaient étiolées, avant que ses doigts ne reviennent de nouveau tapoter son téléphone.

D’accord, passe chez moi quand tu peux.

Elle se mordit violemment l'intérieur des joues. Pendant une éternité, la jeune femme se demanda s’il n’était pas préférable d’ignorer sa question...cinq nouvelles minutes venaient de passer. Sans qu’elle le remarque réellement...Leona emplit ses poumons d’oxygène, avant d’écrire un nouveau message.

Non, ce n'est pas grand chose.

Un magnifique et beau mensonge...qui ne duperait jamais Ethan. La Kingsley s’en doutait mais...que pouvait-elle lui dire d’autre ? Répondre positivement à son interrogation n’était pas une option, quand bien même son dernier message hurlait ennuis et problèmes autant qu’un simple et vague “oui”.






j1uq.pnggtfb.png9m0b.png
But do you feel like a young God? You know the two of us are just young Gods and we'll be flying through the streets with the people underneath...And they're running, running, running.
Azylth
Messages : 171
Date d'inscription : 21/04/2021
Région : Rhône-Alpes
Crédits : /

Univers fétiche : Fantasy/Romance/Historique/City
Préférence de jeu : Femme
tea
Azylth
Sam 12 Juin - 23:22
ayi7.png
Ethan Anderson
J'ai 31 ans et je vis à Paria. Dans la vie, je suis dealer et informateur à mes heures perdues et je m'en sors plutôt bien. Je fait partie d’un des gangs les plus influents de la ville et je contrôle mon propre réseau et je le vis plutôt bien.

Informations supplémentaires ici.
Je suis plutôt froid en apparence mais quand on me connait bien, je me révèle être quelqu’un d’assez chaleureux même si je suis aussi anxieux de nature. Je suis parfois impulsif et j’ai tendance à faire plus confiance à mon intuition et mon instinct plutôt qu’à mon expérience. Je possède également une sorte de sixième sens qui m’a sauvé la vie à plusieurs reprises. Mon boulot exige que je décrypte la personnalité des gens que je croise au premier coup d'œil et je suis devenu excellent dans ce domaine. Enfin, je suis le roi du déguisement. Me fondre dans la foule est également essentiel pour moi et me permet de ne pas me faire repérer si facilement.



Les mains crispées sur son potable, Ethan regarda les secondes défiler sans que Leona ne lui adresse la moindre réponse. Putain, ça devait être vraiment grave. A cet instant précis, il n'avait qu'une seule envie. Mettre sa vie en pause le temps de se calmer et de faire calmement le point. Mais ça n'était pas possible et à la place, il devait subir cette affreuse temporalité qui ne faisait que le rapprocher du moment fatidique, quoi qu'il fasse.
- Anderson, on te cause. C'était la voix de Bexx la casse couille.
Ethan relava précipitamment la tête, une panique furieuse ancrée dans les yeux. Il avait envie de vomir, plus que jamais.
Il croisa le regard toujours aussi froid de Charles dans lequel pointait une once d'interrogation. Mais il ne lui laissa pas le temps de parler et se leva d'un bond du canapé pour s'enfuir dans le couloir, ne laissant à sa division qu'une vague excuse peu crédible. Ce n'est qu'un fois adossé à un mur frais dans la grande tour qui abritait le bureau de Charles qu'il arriva à se calmer un peu.

Son portable sonna à nouveau. Elle voulait qu'elle le retrouve chez elle. Ethan regarda l'heure : il n'était même pas onze heures mais il ne pouvait pas attendre plus longtemps.

Ok. J'arrive.

Ce n'est que sur le chemin qu'il reçut le deuxième message qui lui indiquait qu'il n'y avait rien de grave. Mais ses tripes lui disaient tout le contraire et il préférait aller tirer ça au clair le plus vite possible, priant tous les dieux qui aient jamais pu exister pour que Leona ait raison.


Mad Max
Messages : 329
Date d'inscription : 06/05/2021
Région : Centre-Val de Loire
Crédits : Mad Max (signature : magma)

Univers fétiche : De tout
Préférence de jeu : Femme
patrick
Mad Max
Dim 13 Juin - 11:06
cnla.png
Leona Kinglsey
J'ai 23ans et je vis à Paria,. Dans la vie, je suis en première année de mastère actuariat et je m'en sors parfaitement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire un peu trop volage et je le vis plutôt bien.

If I cannot bend heaven, I will raise h e l l.

♕. Elle a grandi dans le luxe, l’opulence...mais également au sein d’une fratrie dévorée par la jalousie et désireuse de se déchirer.

♕. Bien trop mature pour son âge, Leona est une femme charismatique, solaire et passionnée. Elle a le cœur grand, mais une patience fragile. La nervosité ruisselle dans ses veines, frisant presque la névrose. Son éducation l’a rendue superficielle et attentive aux moindres détails de son apparence.

♕. Si Leona se trouve toujours à la lumière d’un projecteur...elle n’en reste pas moins une femme secrète et renfermée, presque pudique par bien des aspects, camouflant une profonde timidité par une assurance démesurée.

 You are the peace I crave in this chaotic world. ((Leona&Ethan))  - Page 4 Qsyb

jfa2.gifI used to think I set a fire in your eyes but I’ve learned that was just the reflection of the one you set in mine.

Il arrivait. Ethan était en chemin alors que son téléphone n’affichait pas encore onze heures. Était-il furieux ? Angoissé ? Indifférent ? Peu lui importait, car il venait de lui assurer qu’il arrivait et c’était tout ce qui suffisait à Leona pour l’apaiser... chose qui n’était pas arrivée depuis qu’elle était revenue du manoir des Kingsley, une heure plus tôt. Elle avait rendu visite à son père pour lui annoncer ses, prestigieux, résultats d’examens et oh, la joie que la demoiselle avait ressenti lorsqu’elle avait aperçu la sublime silhouette d’Annabeth ! L’allégresse avait aussitôt gonflé son cœur. Elle pourrait vanter ses mérites devant son aînée et contempler la jalousie brûler dans ses yeux lorsqu’Oscar Kingsley louangera la perspicacité de son esprit...oui, Leona s’était senti jubilé intérieurement en songeant à ce tableau. Seulement, Annabeth avait fait claquer sa langue de vipère avant que Leona ne prononce le moindre mot. Le nom d’Ethan avait sonné à maintes reprises. Et la petite Kingsley s’était retrouvée à court de mots, furieuse que son plus beau secret soit ainsi dévoilé, réprimant tant bien que mal le brasier de haine qui avait incendié ses veines.

Elle était alors partie avant que son masque d’assurance ne se brise devant Annabeth et son géniteur. Leona ne souhaitait, pour rien au monde, dévoiler à ses proches la moindre faiblesse, même la plus infime. Jamais, au grand jamais, elle ne ferait ce plaisir-là à son aînée. Alors la jeune femme s’était empressée de rejoindre son appartement, si bien qu’elle avait laissé ses sandales dans un coin du salon ainsi que sa jupe qu’elle avait troqué pour un short. Son sac était renversé sur le comptoir. Elle avait également abandonné son soutien-gorge, qui traînait dorénavant sur les draps de son lit. Ne lui restait plus que ce débardeur noir et léger...qui pourtant, la faisait presque suffoquer. Seul son chignon bohème semblait être un ordre. Ainsi que les deux mèches brunes qui encadraient de par et d’autres son visage, lequel était maquillé discrètement de mascara et d’une fine couche de rouge à lèvre rosé. Mais, au fond, son esprit était un véritable champ de bataille.

Très bien, je t'attends. avait-elle simplement répondu, malgré que ses doigts semblaient être écrasés par le poids écrasant de l’appréhension.

Leona pénétra à l’intérieur de son logement après avoir terminé sa cigarette, s’empara d’une grande bouteille d’eau et en avala de longues gorgées. Elle fit ensuite couler du café. Entrouvrit la porte d’entrée pour laisser un peu l’air frais du couloir s’engouffrer dans la salle de séjour. Puis attrapa le balais afin de chasser des poussières invisibles incrustées dans le parquet du salon...avant de se figer brusquement. Bon sang. Plus la Kingsley repensait à son message, et plus le sens de ce dernier devenait...flou, et vague. Ah, elle n’avait décemment pris aucun gant pour atténuer les tensions...d’autant plus que Leona n’avait pas revu le dealer depuis cette nuit où il s’était attardé dans son lit, pour la première fois depuis leur rencontre...et qui avait semé un certain malaise entre eux, comme s’ils étaient tout deux conscients qu’ils avaient franchi une limite...alors qu’ils n’auraient pas dû.






j1uq.pnggtfb.png9m0b.png
But do you feel like a young God? You know the two of us are just young Gods and we'll be flying through the streets with the people underneath...And they're running, running, running.
Azylth
Messages : 171
Date d'inscription : 21/04/2021
Région : Rhône-Alpes
Crédits : /

Univers fétiche : Fantasy/Romance/Historique/City
Préférence de jeu : Femme
tea
Azylth
Dim 13 Juin - 12:00
ayi7.png
Ethan Anderson
J'ai 31 ans et je vis à Paria. Dans la vie, je suis dealer et informateur à mes heures perdues et je m'en sors plutôt bien. Je fait partie d’un des gangs les plus influents de la ville et je contrôle mon propre réseau et je le vis plutôt bien.

Informations supplémentaires ici.
Je suis plutôt froid en apparence mais quand on me connait bien, je me révèle être quelqu’un d’assez chaleureux même si je suis aussi anxieux de nature. Je suis parfois impulsif et j’ai tendance à faire plus confiance à mon intuition et mon instinct plutôt qu’à mon expérience. Je possède également une sorte de sixième sens qui m’a sauvé la vie à plusieurs reprises. Mon boulot exige que je décrypte la personnalité des gens que je croise au premier coup d'œil et je suis devenu excellent dans ce domaine. Enfin, je suis le roi du déguisement. Me fondre dans la foule est également essentiel pour moi et me permet de ne pas me faire repérer si facilement.



Le chemin jusqu'à chez elle fut une véritable torture, même si elle n'habitait pas si loin que ça de la grande tour où Charles avait son bureau, construite elle aussi dans le quartier chic. Ses pensées tournaient sauvagement dans sa tête, se cognant contre les bords de son crâne. Le simple fait d'imaginer qu'il allait avoir un gosse lui donnait des vertiges. Il était certainement la personne la moins qualifiée pour ce job, il allait être un papa vraiment nul !
Sans s'en rendre compte, il avait commencé à marcher beaucoup plus vite, terrifié et terrassé par le doute. Il voulait savoir au plus vite et même si elle lui annonçait ce qu'il savait déjà, il serait déjà beaucoup plus calme.

Une vingtaine de minutes plus tard, il arriva devant l'immeuble de Leona. Aiden avait laissé quelques messages sur son portable mais il n'y avait jeté qu'un très rapide coup d'œil lorsqu'il avait vu qu'ils ne venaient pas d'elle. Il arriva à se glisser dans l'immeuble à la suite d'une petite vieille très sympathique qui en sortait et il put directement grimper les marches quatre à quatre jusqu'au premier étage, fébrile et profondément angoissé.

Il remarqua que la porte d'entrée était légèrement ouverte. Cependant, il n'eut pas le temps de s'inquiéter : il entendait du bruit derrière et se dit qu'elle avait juste ouvert pour aérer. Encore derrière la porte, il prit une grande inspiration, le cœur battant à mille à l'heure, puis toqua presque timidement avant de se permettre de franchir le seuil de l'appartement.
Elle était là, en train de s'acharner sur le parquet avec un balais. Ethan sentit son cœur cogner encore plus douloureusement et il décida de prendre les devants, pour que son angoisse retombe un peu.

- Je...Je suis désolé, lui dit-il d'un ton qui laissait entrevoir toute sa crainte et son désespoir tout en s'avançant vers elle. Mais on va trouver une solution... je pense...
Le poids de la situation lui retomba lourdement sur les épaules et il eut l'impression d'avoir perdu au moins cinq bon centimètres. Incapable de continuer, il se tut et chercha une réponse dans ses yeux.


Mad Max
Messages : 329
Date d'inscription : 06/05/2021
Région : Centre-Val de Loire
Crédits : Mad Max (signature : magma)

Univers fétiche : De tout
Préférence de jeu : Femme
patrick
Mad Max
Dim 13 Juin - 18:00
cnla.png
Leona Kinglsey
J'ai 23ans et je vis à Paria,. Dans la vie, je suis en première année de mastère actuariat et je m'en sors parfaitement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire un peu trop volage et je le vis plutôt bien.

If I cannot bend heaven, I will raise h e l l.

♕. Elle a grandi dans le luxe, l’opulence...mais également au sein d’une fratrie dévorée par la jalousie et désireuse de se déchirer.

♕. Bien trop mature pour son âge, Leona est une femme charismatique, solaire et passionnée. Elle a le cœur grand, mais une patience fragile. La nervosité ruisselle dans ses veines, frisant presque la névrose. Son éducation l’a rendue superficielle et attentive aux moindres détails de son apparence.

♕. Si Leona se trouve toujours à la lumière d’un projecteur...elle n’en reste pas moins une femme secrète et renfermée, presque pudique par bien des aspects, camouflant une profonde timidité par une assurance démesurée.

 You are the peace I crave in this chaotic world. ((Leona&Ethan))  - Page 4 Qsyb

jfa2.gifI used to think I set a fire in your eyes but I’ve learned that was just the reflection of the one you set in mine.

Le furtif martèlement provenant de l’entrée résonna lourdement dans son crâne, l’arrachant brusquement à l’océan de pensées qui la submergeait. Leona se retourna, lentement, sans lâcher son balais. Il était là. Enfin. Face à elle. Il était bien là. Son expression était tirée par l’anxiété, son regard était un puits d’angoisse sans fond et il lui semblait que ses épaules étaient légèrement plus affaissées que d’ordinaire…. Mais il était là. Et sa présence, bien qu’elle dégageait une aura chaotique, la rassura. Ses doigts autour du manche se desserrèrent lentement. Le pire n’était pas encore passé, mais Leona éprouvait la sensation d’être de nouveau en mesure de réfléchir rationnellement.

Le criminel fut le premier à briser le silence pesant. Une excuse fila dans l’atmosphère, allumant dans le regard de la Kingsley une lueur d’interrogation. Elle s'attendait à beaucoup de réaction de sa part...mais pas celle-ci. Mais les paroles subséquentes dissipèrent le brouillard qui s’était déposé dans son esprit. Il était au courant...mais comment ? Annabeth l’avait-elle contacté ? Bordel, c’était évident que son aînée l’avait contacté. Peut-être même qu’elle lui avait laissé entendre qu’elle voulait...Leona jura intérieurement. Imaginer Ethan dans les bras de sa sœur était bien la dernière chose dont elle avait besoin à cet instant. La Kingsley étudia l’homme qui se trouvait à quelques mètres d’elle, le regard légèrement effacé, une sérénité lugubre envahissant sa physionomie. Son sang pulsait dans ses veines, dans ses tempes, dans son crâne. La peur lui laissait un goût amer dans la bouche. Parce que c’était bien ça qu’elle ressentait...un bourgeon de peur, prêt à éclore à tout instant.

Leona abandonna son balais contre un fauteuil, avant de se diriger vers Ethan. “ Désolé de quoi ? Comment est-ce que tu es au courant ?”demanda-t-elle, quand bien même la réponse lui semblait évidente...mais une grande partie de son être chérissait l’espoir que ce n’était pas Annabeth. Elle croisa les bras sur sa poitrine et ses yeux voguèrent dans le vide. “ Je voulais pas te mêler à tout ça... j’ai essayé de chercher des solutions pour t’éviter d’intervenir mais je n'ai rien trouvé...”Oui, elle avait essayé, un peu. Seulement, la vérité avait fini par lui éclater à la figure...pour lui rappeler qu’elle n’avait qu’une seule option. Qu’une seule. Et celle-ci impliquait qu’Ethan rencontre véritablement son père et demeure à ses côtés, rien qu’un temps, afin de donner l’image d’un couple idyllique pour ne pas éveiller les soupçons sur la vie d’Ethan. Une vie dont Leona ignorait absolument tout. Mais elle savait que celle-ci était majoritairement...dangereuse. Une existence dont elle aurait dû se tenir éloignée, mais qui l’attirait pourtant comme un aimant...ou plutôt, le dealer l’attirait comme la lumière attire un papillon de nuit.

“ Quel bordel, c’est moi qui devrais m’excuser de t’entraîner là-dedans…”lâcha-t-elle en se pinçant les lèvres, alors que la torpeur l’envahissait. Elle se sentait comme face à un mur. Un mur infranchissable. Qu’elle ne pouvait détruire, malgré toute sa volonté… Ses mains écartèrent de son visage quelques mèches de cheveux, avant de se poser sur son front pour prendre une grande inspiration. Le calme, voilà ce qu’elle s’évertuait à retrouver. Parce qu’en dépit de son air délicatement impassible et son dos excessivement droit, ses mains tremblaient légèrement, ses muscles étaient engourdies et plus les secondes filaient...et plus la sensation d'écrasement s’amplifiait. Des symptômes qui lui étaient bien trop familiers...et qu’il lui fallait apaiser, au plus vite.





j1uq.pnggtfb.png9m0b.png
But do you feel like a young God? You know the two of us are just young Gods and we'll be flying through the streets with the people underneath...And they're running, running, running.
Contenu sponsorisé
You are the peace I crave in this chaotic world. ((Leona&Ethan))
Page 4 sur 14
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9 ... 14  Suivant
Sujets similaires
-
» (tw) chaotic (nix)
» chaotic heartbeats [beloved]
» Gäa ☮ Peace love and rock
» Gäa ☮ "Eternal peace is probably overrated"
» Just what you need - Ethan&James

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel-
Sauter vers: