Le Deal du moment :
Clé licence Windows 10 professionnel 32/64 bits ...
Voir le deal
0.88 €

Partagez
 
 
 

 "On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22  Suivant
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1320
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : ManonGG/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 21 Empty

200515111407214259.png
Lucious Thompson
J'ai 42 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis gérant d'un restaurant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt très bien.


Un accident de voiture a plongé Lucious dans un profond coma durant deux mois. Deux mois de sa vie qui lui a été ôté brutalement. Deux mois durant lesquels, plongé dans un autre monde, il est tombé amoureux de Katelyn, avec qui il a envisagé une vie à deux, pour finalement tout détruire pour une nuit dans les bras d'une autre femme, le poussant au fond d'un gouffre duquel, il a eu bien des difficultés à se sortir, pour finalement se rendre compte que tout ça, n'était qu'un mauvais tour de son esprit... Il se retrouve maintenant dans la réalité, mais une réalité sans Katelyn... Alors que lui est finalement tombé amoureux de la jeune femme, cette dernière ne le perçoit comme un riche emmerdeur. Un mauvais tour du destin ? Ou une seconde chance qui s'offre à lui ?


"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 21 9f3100425431fe62aaef1bc7484bcfa89d8f33c5
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 21 Tumblr_nft7vlbfCO1sgc5wqo4_250


avatar :copyright:️ moi-même


Les séparation étaient toujours difficile, même pour une aussi courte durée. Cette fois-ci, encore plus que les précédentes. Peut-être parce que Lucious avait l’impression que la jeune femme était soucieuse depuis quelques jours. Peut-être parce qu’ils ne faisaient que de se croiser aussi ces derniers temps. C’était la raison pour laquelle, le millionnaire avait décidé de prendre quelques heures pour l’accompagner sereinement à l’aéroport, et s’assurer que tout irait bien. « Avec sa femme et son fils… Je sais » parce qu’il avait été témoin de cette scène dans son coma. Perturbant. Il reporta son attention sur Katelyn qui l’embrassa et sourit « Je te fais confiance » et il ne disait pas cela uniquement pour s’assurer qu’elle le saluerait en le voyant…
Lucious n’aurait pas pensé devoir presque l’entrainer jusqu’à la porte de l’avion pour qu’elle embarque. Elle ne semblait pas vouloir partir. Cette sensation étrange au creux de l’estomac qu’il trainait depuis quelques jours sembla, soudainement, s’intensifier. Il trouva alors les mots pour la réconforter, lui promettant qu’il serait là à son retour.

Deux jours… Lucious ne les vit presque pas passer en réalité. Le restaurant avait su occuper correctement son temps. Il avait maintenu les mêmes habitudes, même en l’absence de Kate, à une exception prêt. En rentrant entre deux services, le millionnaire avait appelé Sarah dans l’espoir qu’elle sache pourquoi la jolie brune avait changé de comportement. Il ne lui posa pas franchement la question pour ne pas qu’elle s’inquiète au sujet d’un simple pressentiment, et avait su faire couler cela dans une conversation lambda qui avait duré plus d’une heure. Après le restaurant, il avait été déçu d’avoir raté les appels de sa petite-amie, et lui avait écrit un rapide message pour le lendemain matin.

Ce fut avec retard que le quarantenaire était arrivé à l’aéroport. Ils avaient eu un accrochage avec son taxi, et il avait dû appeler Gary à la rescousse. Ce dernier n’avait pas hésité à le réprimander sur son choix de conducteur, ce qui avait amusé le millionnaire qui le remercia de sa disponibilité, même en congés. Un regard sur le tableau des vols, puis il se hâta dans sa marche en voyant que son avion avait déjà atterrit. Au loin, il l’aperçu en train de le chercher du regard, valise en main, et semblablement inquiète de ne pas le voir. Lucious fit quelques rapides foulés pour arriver plus vite et lui sourit en arrivant à sa hauteur « Bonjour toi ». Il la serra dans ses bras, ses lèvres contre les siennes. De l’extérieur, on aurait pu penser qu’ils ne s’étaient pas vus depuis des semaines, voire des mois, alors qu’en réalité, cela ne faisait que deux jours. Le quarantenaire se recula « Ça va mon cœur ? » souffla-t-il inquiet « Je t’ai tant manqué que ça ? » tout en souriant, et ajouta « Tu m’as manqué aussi » et se saisit de sa valise d’une main, entrelaçant ses doigts à ceux de Kate de l’autre « Je suis désolé pour mon retard. Mon taxi a eu un accrochage avec un autre taxi. Le charme de New York » tout en hochant de la tête. Bon, sur l’instant, cela lui avait rappelé de mauvais souvenirs. De très mauvais souvenirs. Il avait eu la peur au ventre. Mais avouer tout cela à Kate alors qu’elle n’était pas dans son état normal, ce n’était pas possible. « Comment s’est passée ton interview ? Et je suis désolé pour la conversation que tu as dû avoir avec ma messagerie, mais j’ai eu énormément de travail… » et ajouta « Mais je saurais me faire pardonner. Je t’ai préparée une petite surprise. Enfin Maria, vu que je suis là. Je ne suis pas encore capable d’être à deux endroits en même temps. Enfin, je n’ai pas essayé, tu me diras. Ça doit être particulier quand même… » et ajouta « Désolé » alors qu’il était encore perdu dans ces monologues dont il avait le secret.

Lucious tendit la valise à Gary, puis ouvrit la portière à la jeune femme « Je suis content que tu sois rentré » alors qu’il prenait place à ses côtés. Le trajet fut silencieux. Lorsqu’ils arrivèrent devant la maison, le quarantenaire se saisit de la valise de Kate d’une main, et sa main de l’autre, avançant ainsi jusqu’à chez eux. Maria était là et il lui confia le soin de ranger les effets personnels de sa petite-amie. Il se retourna vers cette dernière « Je sais que cette interview t’a tracassé, mais c’est fini maintenant. Aujourd’hui, pas de travail pour toi. Aujourd’hui, je m’occupe de toi » tout en l’embrassant avec douceur, puis se saisit de ses mains, marchant à contre-sens, restant face à Kate, mais il cogna dans la première marche et loupa la deuxième. Il se mit à rire de sa propre chute « Je vais marcher dans le bon sens, finalement » et se retourna, gardant toujours les mains de Kate dans les siennes. Il l’entraina jusque devant la porte de la chambre, puis se retourna face à elle « Maintenant, tu fermes les yeux et tu me fais entièrement confiance ». Il déposa ses lèvres sur sa joue en souriant. Doucement, il l’entraina jusque dans la salle de bain où il avait disposé des bougies autour de la baignoire, des pétales de roses dans un bain moussant. Dans la chambre voisine, il avait fait pareil sur le lit « Tu peux rouvrir les yeux » un petit silence « On va te faire oublier ces petits tracas » puis fronça les sourcils « Hum… Non, je vais te faire oublier ces petits tracas ».




Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1251
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 21 Empty


160206082619668080.png
Katelyn Thomas
J'ai 36 ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis journaliste et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple .
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 21 8e307985ab0a9cb49f7e4ec47aa54135677b6171
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 21 Tumblr_inline_nulwku9elL1qlt39u_250


Un accident de voiture et tout bascule.



avatar :copyright:devotedtothetruth

 Elle s’était imaginée lui sauter au cou… Mais il n’était pas là. Sans vraiment savoir pourquoi cela lui créa une boule dans le creux du ventre. Elle sen sentit bien seule soudainement au milieu de tous ces gens qui se retrouvaient. Et puis le soulagement lorsqu’elle entendit sa voix et qu’elle sentit ses mains la serrer contre lui. Kate lui rendit son baiser comme si c’était la première fois qu’ils s’embrassaient. « -ça va mieux maintenant... » souffla la jeune femme avant que son sourire ne s’étire et qu’elle réponde avec franchise : « -oui tu m’as horriblement manqué... » sa main dans la sienne, elle l’écouta lui raconter la raison de son regard en fronçant les sourcils. « -quoi ? Mais toi tu n’as rien ? Pourquoi tu as pris un taxi ? » ça n’avait pas de sens… « - ah mais si Gary est en congé ! Enfin en tout cas, ton léger retard à totalement ruiné mon idée de retrouvaille à l’aéroport... » déclara t elle avec un petit sourire en coin.

Comme souvent, elle n’eut pas le temps de répondre à la première question qu’il enchaînait et se perdait dans ce qu’il disait. Pour toute réponse elle se mis à rire en s’agrippant à son bras. Il lui avait vraiment manqué. Et elle ne voulait pas le perdre. Jamais… « -tu as demandé à Gary de venir à ton secours ? » demanda Kate trouvant ça assez déplacé vu que le chauffeur était en congé ! Le pauvre. « -vous êtes bien trop gentil... » commenta Kate en pointant un doigt vers le chauffeur. « -moi aussi... » répondit Kate ne se blottissant dans les bras de Luci, savourant sa présence, son odeur et sa chaleur.

Une fois à la maison Kate n’eut que le temps de bredouiller un : « -non je v... » mais Maria avait déjà suivit les ordres du patron, et avait saisit sa valise. Hé merde… Elle n’était pas encore habituée à ça. Et trouvait ça gênant. « -bien sur que c’est fini, je suis rentrée ! » s’amusa Kate en comprenant tout à fait ce qu’il voulait dire, mais qui adorait le taquiner. Elle adorait surtout lorsqu’il était aux petits soins comme ça. Elle se pinça les lèvres pour éviter de rire, avant de répondre : « -oui ça serait plus prudent... » oui vraiment, il lui avait manqué… Et à nouveau, alors qu’il montait les marches devant elle, Kate éprouva cette sensation de trahison, cette angoisse qu’il la quitte. « -je te fais toujours entièrement confiance... » souffla la jeune femme après avoir fermé les yeux.

Lorsqu’elle ouvrit les yeux, elle sourit, évitant de penser à Adam, surtout dans un moment pareil. « -c’est magnifique… Merci... » Kate embrassa avec douceur Lucious. Il la laissa quelques minutes pour aller remercier Maria pour son service, juste le temps qu’il fallait à Kate de se glisser dans l’eau chaude et parfumée. Elle ferma les yeux, savourant le bien être que cela pouvait procurer. Lorsqu’il revint, elle lui sourit et lui dit : « -tu as l’air encore fatigué… Il va falloir lever le pieds… J’ai bien réfléchis tu sais pendant ces deux jours, et il faut qu’on revois un truc dans nos plannings. On ne fait que se croiser… Et… Et j’aime pas ça. » elle était sincère. Vraiment, il n’y avait pas que durant ces deux jours qu’il lui avait manqué. Le travail c’était bien, mais ça ne faisait pas tout.
Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1320
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : ManonGG/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 21 Empty

200515111407214259.png
Lucious Thompson
J'ai 42 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis gérant d'un restaurant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt très bien.


Un accident de voiture a plongé Lucious dans un profond coma durant deux mois. Deux mois de sa vie qui lui a été ôté brutalement. Deux mois durant lesquels, plongé dans un autre monde, il est tombé amoureux de Katelyn, avec qui il a envisagé une vie à deux, pour finalement tout détruire pour une nuit dans les bras d'une autre femme, le poussant au fond d'un gouffre duquel, il a eu bien des difficultés à se sortir, pour finalement se rendre compte que tout ça, n'était qu'un mauvais tour de son esprit... Il se retrouve maintenant dans la réalité, mais une réalité sans Katelyn... Alors que lui est finalement tombé amoureux de la jeune femme, cette dernière ne le perçoit comme un riche emmerdeur. Un mauvais tour du destin ? Ou une seconde chance qui s'offre à lui ?


"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 21 9f3100425431fe62aaef1bc7484bcfa89d8f33c5
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 21 Tumblr_nft7vlbfCO1sgc5wqo4_250


avatar :copyright:️ moi-même


Lucious avait l’impression d’être amoureux, un peu plus, chaque jour. Et chaque jour, il se demandait si c’était possible de l’aimer davantage. Et la réponse était « oui » parce que c’était ce qu’il éprouvait en cet instant, alors qu’elle lui avait terriblement manqué ces derniers jours. Ses lèvres contre les siennes, il savourait sa présence dans ses bras et sourit à sa réponse « Tant mieux alors » tout en la regardant avec tendresse « On ne peut pas se passer de l’un et l’autre » alors qu’ils avançaient parmi les voyageurs pour rejoindre la sortie de l’aéroport « Ne t’en fais pas, je n’ai rien. Ne t’en fais pas » tout en embrassant sa main pour la rassurer et hocha de la tête « Exactement, mais les taxis New-yorkais ne savent pas rouler, sache-le très chère » tout en esquissant une petite moue désolé « Je saurai me rattraper » tout en pensant à la soirée qui lui avait préparé.

Perdu dans son monologue sans but, Lucious s’interrompit et s’excusa. Apparemment, cela ne semblait pas déranger Kate au vu du regard qu’elle portait sur lui. Puis un froncement de sourcil tout en regardant, tour à tour, Kate et Gary « Bien sûr ! Je n’allais pas remonter dans ces véhicules de la mort » puis leva les yeux au ciel à son commentaire à son chauffeur « Pas un mot vous » tout en pointant son doigt vers ce dernier « C’est toujours un plaisir de vous servir Monsieur Thompson » « Bonne réponse. Je vous offrirai une prime » tout en prenant place dans la berline. Il passa son bras autour de la jolie brune, la gardant tout contre lui. Elle lui avait terriblement manqué.

Lucious pencha la tête sur le côté, comme pour lui faire comprendre d’arrêter de le taquiner ainsi, même s’il aimait cela. Évidemment, Lucious fit gaffe sur gaffe en se cassant la figure dans les marches. Heureusement, il savait aussi soigner ses entrées, ou plutôt ses surprises. Un sourire en entendant les mots de Kate « Parfait » tout en la conduisant jusqu’à la salle de bain « Je me suis dis que ça te ferait le plus grand bain, enfin bien » tout en haussant les sourcils, taquin. Il lui rendit son baiser et s’éclipsa pour remercier Maria, la laissa prendre congé pour les laisser seuls pour la soirée. En revenant, il prit place sur le rebord de la baignoire « J’ai raté la meilleure partie du spectacle » et laissa le bout de ses doigts se plonger dans l’eau du bain, fixant sans but l’eau mousseuse. Lucious releva lentement son regard sur elle « Ces dernières semaines ne m’ont laissé aucun répit, mais je suis d’accord. J’ai aussi envie qu’on se retrouve tous les deux » tout en penchant pour l’embrasser. Il caressa sa joue « Et toi, ça va ? ». Le quarantenaire se recula légèrement, restant toujours assis sur le rebord de la baignoire « Tu me le dirais si quelque chose te tracassait, Kate ? » tout en passant sa main dans ses cheveux « Parle-moi un peu de cette interview. Madame Irma t’a dit que tu allais tombée amoureuse d’un beau blond et que vous alliez passer votre vie ensemble ? » puis sourit tout en s’approchant de nouveau d’elle, l’embrassant avec douceur « Parce que personnellement, j’aime bien ce genre de prédiction » et l’embrassa de nouveau « Je t’aime tellement » et reprit possession de ses lèvres tout en se laissant tomber dans la baignoire tout habillé, souriant contre ses lèvres.



Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1251
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 21 Empty

160206082619668080.png
Katelyn Thomas
J'ai 36 ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis journaliste et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple .
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 21 8e307985ab0a9cb49f7e4ec47aa54135677b6171
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 21 Tumblr_inline_nulwku9elL1qlt39u_250


Un accident de voiture et tout bascule.



avatar :copyright:devotedtothetruth

Kate poussa un long soupire en fermant les paupières quelques secondes. « -ça va… je suis fatiguée. J’ai l’impression qu’elle m’a piqué toute mon énergie cette femme… » c’était vraiment l’impression qu’elle avait, même si cela faisait plus d’un mois qu’elle sentait une grande fatigue peser sur ses épaules. Pour lui répondre, elle se contenta de lui sourire. Il était insistant là dessus, il n’était pas aveugle… Elle devait lui dire, cela avait bien trop traîné. Puis se fut un bel éclat de rire qui envahit la pièce alors que Lucious venait de se laisser tomber dans l’eau tout habillé. « -ce n’est pas une prédiction ça. Je suis déjà amoureuse d’un beau blond... » commenta Kate après avoir embrasser celui qu’elle aimait. Elle l’attira à lui, lui retira sa chemise et ils firent l’amour dans l’eau.   Le coeur battant encore rapidement dans la poitrine, ses doigts caressant les cheveux de Lucious lover entre ses seins, elle lui dit : « -tu veux bien cuisiner pour moi ? » rien de très romantique, mais elle avait faim, et il fallait qu’elle lui dise ce qu’elle avait sur le coeur.

Ils prirent le temps de s’habiller avant de descendre jusque dans le cuisine. Là, elle s’installa comme à son habitude, sur le plan de travail. Il lui proposa du vin et elle refusa, la tête légèrement penchée sur le côté, le regardant avec tendresse. « -j’ai quelque chose d’important à te dire. De difficile à te dire surtout... » commença Kate en ne sachant pas trop par où prendre la chose pour lui faire le moins peur possible. Elle se mordit les lèvres quelques secondes, balançant ses jambes dans le vide, puis elle déclara : « -je suis enceinte... » bon ba voilà ! C’était dit ! Tant qu’il ne faisait pas une crise de panique là tout de suite. « -j’ai pas réussit à te le dire plus tôt. J’avais, et j’ai encore peur de ta réaction. J’ai surtout peur de te perdre... » elle releva les yeux doucement vers lui : « -La voyante m’a fait une sorte de prédiction super étrange. Et j’y ai beaucoup réfléchit. Elle m’a dit de faire un choix, pour mon bonheur. Et je... » elle commença à sa triturer les doigts, le regard river sur ses ongles : « -je veux pas de ce bébé. Je te veux toi. Et uniquement toi. Je ne veux pas que notre vie change. Enfin si… Je veux qu’on se vois plus. » un léger sourire en disant cela, avant un nouveau pincement de lèvres. Puis elle leva les yeux sur Lucious et lui demanda pardon : « -je suis désolée de pas t’en avoir parlé plus tôt. Je savais pas faire… Quoi pense. Je… j’ai eu peur c’est tout."  
Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1320
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : ManonGG/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 21 Empty

200515111407214259.png
Lucious Thompson
J'ai 42 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis gérant d'un restaurant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt très bien.


Un accident de voiture a plongé Lucious dans un profond coma durant deux mois. Deux mois de sa vie qui lui a été ôté brutalement. Deux mois durant lesquels, plongé dans un autre monde, il est tombé amoureux de Katelyn, avec qui il a envisagé une vie à deux, pour finalement tout détruire pour une nuit dans les bras d'une autre femme, le poussant au fond d'un gouffre duquel, il a eu bien des difficultés à se sortir, pour finalement se rendre compte que tout ça, n'était qu'un mauvais tour de son esprit... Il se retrouve maintenant dans la réalité, mais une réalité sans Katelyn... Alors que lui est finalement tombé amoureux de la jeune femme, cette dernière ne le perçoit comme un riche emmerdeur. Un mauvais tour du destin ? Ou une seconde chance qui s'offre à lui ?


"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 21 9f3100425431fe62aaef1bc7484bcfa89d8f33c5
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 21 Tumblr_nft7vlbfCO1sgc5wqo4_250


avatar :copyright:️ moi-même


Une main dans la chevelure brune de Kate qui semblait être épuisée par son travail. L’interview avait dû être étrange pour qu’elle ait l’impression que cette femme l’ait vidé de toute son énergie « Ça ira mieux demain. Ce soir, je prends soin de toi ». Lucious avait prévu de conclure la journée par un massage dans leur lit. Il voulait prendre soin d’elle, qu’elle se repose sur lui et surtout, qu’elle se détende. Finalement, il parvint à la faire rire aux éclats lorsqu’il se laissa tomber dans la baignoire tout habillé « Tu es même folle de lui » tout en l’embrassant avec envie. Lucious se laissa faire, la laissant lui ôter la chemise qui tomba au pied de la baignoire à pied, faisant ainsi l’amour parmi la mousse et les pétales de rose, leurs corps nus seulement illuminés par la lueur des bougies. Embrassant sa peau, il releva ses yeux vers elle « Bien sûr » et se redressa pour l’embrasser.

Pour ne pas gâcher la surprise des pétales de rose sur leur lit, Lucious était partie chercher leurs vêtements dans le dressing et ils prirent leurs temps pour se vêtir. Le quarantenaire ne comptait pas ressortir, donc enfila rapidement un jean et un t-shirt. Ils rejoignirent la cuisine, se servant un verre de vin, et fronça les sourcils quand Kate refusa le sien. Il lui proposa donc un verre d’eau et porta son propre verre à ses lèvres. Tout en sortant de quoi leur faire un sandwich, le quarantenaire garda son geste en suspens en étalant les tranches de pain sur le comptoir. Un regard pour elle, et sentit son cœur se serrer dans sa poitrine. Il craignait le pire. Silencieux, il ne voulait pas l’interrompre ou faire d’impair, alors il poursuivit la préparation. Couteau en main, il coupa les tomates, et se loupa en entendant les trois petits mots. Enceinte… Le quarantenaire porta son doigt à ses lèvres. Enceinte. Kate était enceinte. Il la laissa poursuivre, pas par choix, mais parce qu’il était complètement perdu. Son regard posé sur la jolie brune qui poursuivit. Peur de le perdre… La médium… Un choix à faire… Elle ne voulait pas de ce bébé… Elle avait peur de le perdre… Il n’esquissa pas le moindre sourire à ses derniers mots. Il n’avait pas envie de sourire. Le visage fermé, il ne quittait plus Kate des yeux. Sans mot dire, Lucious passa son doigt sous l’eau, puis l’enveloppa d’un morceau de sopalin. Il s’appuya contre l’établi face à Kate posée sur l’ilot central « Tu es enceinte… ». Le quarantenaire avait l’impression de suffoquer.

Lucious ferma les yeux, ressassant chaque parole qu’elle venait de dire, puis baissa la tête. Il allait devoir trouver les mots justes. Il passa sa main dans ses boucles désordonnées, puis posa ses yeux clairs sur sa petite-amie, les sourcils au milieu du front « Pourquoi tu penses que tu vas me perdre si tu es enceinte ? Tu penses que je vais prendre mes jambes à mon cou parce que tu vas avoir un bébé ? » Un soupir et il se détacha de l’établi « Tu me connais bien mal, Kate... ». Il s’approcha de cette dernière pour prendre son verre de vin qu’il porta à ses lèvres. Ses mains posée sur le comptoir, il baissa la tête, inspira profondément « Je ne veux pas être père, pas seulement parce que notre vie me convient comme telle. Mais parce que les Thompson font de très mauvais parents » tout en relevant ses yeux sur elle « Mon grand-père a reproché à son père, son absence, mais a réitéré ses erreurs avec mon père, qui l’a fait avec nous. Je ne veux pas reproduire les mêmes erreurs. Je n’ai pas envie qu’il soit éduqué par la nourrice, comme on l’a été avec Rebecca, pendant que tu plonges dans un profond alcoolisme pour échapper à ton quotidien pesant. Et comme je viens de te le dire, j’aime notre vie comme elle est. Je ne veux pas qu’on se demande comment faire garder notre enfant si on veut partir en vacances à l’autre bout du monde. Je n’ai pas envie de m’inquiéter pour un autre être que toi. J’ai envie que ça soit toi qui me réveille la nuit pour faire l’amour, et non le bébé parce qu’il a faim. J’aime notre vie telle qu’elle est, Kate… ». Lucious se redressa complètement, se plaça face à Kate et posa ses mains sur ses genoux « Toutefois, tu ne me perdras pas. Et jamais je ne te demanderai de faire un choix entre ton envie d’être mère et moi. Tu ne sembles pas avoir conscience de l’amour que je te porte » tout en posant ses doigts sur son menton « Est-ce que tu as envie d’être maman ? Est-ce que tu veux une mini-tornade dans cette maison ? Si oui, alors je tenterai d’être le plus présent pour vous deux. Et si c’est non, alors je t’accompagnerai à la clinique ». Le millionnaire déposa ses lèvres sur les siennes, posant son front contre les sien « J’aurais aimé que tu me préviennes plus tôt… Et je suis désolé d’avoir immiscé cette idée dans ton esprit ». Le quarantenaire n’avait jamais voulu la faire prendre un tel choix et il s’en voulait que ça ait été le cas.

Il posa ensuite son regard sur le ventre de sa moitié, puis releva les yeux vers elle, hésitant et finalement, déposa sa main sur son ventre « Tu es enceinte… ».




Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1251
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 21 Empty

160206082619668080.png
Katelyn Thomas
J'ai 36 ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis journaliste et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple .
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 21 8e307985ab0a9cb49f7e4ec47aa54135677b6171
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 21 Tumblr_inline_nulwku9elL1qlt39u_250


Un accident de voiture et tout bascule.



avatar :copyright:devotedtothetruth

Voilà. Kate venait d’avouer son lourd secret. Et il prenait de le distance en se collant au meuble en face. Il venait de répéter mot pour mot ce qu’elle venait de dire. Dans sa tête, elle était presque déjà prête à subir des reproches, de la colère, le regard noir dont il avait le secret. Elle avait déjà pensé à faire ses valises, à le quitter avant qu’il ne le fasse. « -non c’est pas je mais on. » répliqua Kate en lui coupant la parole. Puis elle soupira et détourna le visage pour regarder par la fenêtre. Il était drôle. Elle le connaissait mal ?! C’était pourtant lui qui lui avait clairement fait comprendre qu’il ne voulait pas d’enfant. Et ça depuis toujours. Lui qui était presque en panique lorsqu’Adam et Maggie avaient abordé le sujet. Lui qui avait peur et doutait de tout toutes les trois secondes en ce qui les concernaient. Et là il osait lui dire qu’elle se trompait dans sa façon de penser ?! L’espace d’une seconde, elle se dit qu’elle aurait peut être mieux fait d’avorter sans lui en parler. Puis elle se mordit les lèvres en détestant cette pensée.

« -quoi ? » demanda la jeune femme en fronçant les sourcils. C’était quoi encore ça ? Une autre malédiction, mais familiale cette fois ci ? Elle haussa les sourcils cette fois ci en l’entendant parler d’alcoolisme. Si elle n’avait pas été mise au courant par Rebecca que leur chère maman avait ce gros penchant pour la boisson, Kate aurait pu très mal prendre cette réflexion. La jeune femme avait fait son choix, elle avait prit sa décision. Elle trouvait seulement légitime qu’il soit mis au courant. Et plus il parlait plus elle savait que ce bébé n’avait pas sa place ici. Ils n’étaient pas fait pour ça. Trop vieux, trop carriériste, trop égoïste peut être.

« -si j’en suis consciente, mais je sais aussi que ce sujet et un sujet sensible. Je me souviens encore très bien de ta réaction la dernière fois… Sauf que là, c’est du réel. Il est bel et bien là. » elle sauta du plan de travail pour rejoindre le salon, elle avait besoin de plus d’espace pour bouger. « -je ne veux pas de ce bébé Lucious. Je viens de te le dire. Mini tornade ou alien je... » elle resta la bouche ouverte en cherchant ses mots : « -je voulais juste te le dire et j’ai pas trouvé le courage jusqu’à présent. Moi aussi parfois j’ai peur. Et même si je sais que tu m’aimes, et ba ça change rien au fait que j’ai peur de te perdre, que tu me quittes ou simplement ne plus t’avoir dans ma vie ! » puis il posa sa main sur son ventre et elle ajouta : « -et je sais même pas pourquoi je cris vu qu’en fait on est d’accord… » elle avait la gorge soudainement nouée, les yeux brillants. Elle prit sa main et la retira de son ventre avant de dire : « -je vais prendre un rendez vous. Mais je veux bien que tu m’accompagnes. Parce que ça aussi ça me fait peur... » puis elle passa ses bras autour du cou de Lucious avant de lui souffler à l’oreille : « -je suis désolée... »
Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1320
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : ManonGG/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 21 Empty

200515111407214259.png
Lucious Thompson
J'ai 42 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis gérant d'un restaurant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt très bien.


Un accident de voiture a plongé Lucious dans un profond coma durant deux mois. Deux mois de sa vie qui lui a été ôté brutalement. Deux mois durant lesquels, plongé dans un autre monde, il est tombé amoureux de Katelyn, avec qui il a envisagé une vie à deux, pour finalement tout détruire pour une nuit dans les bras d'une autre femme, le poussant au fond d'un gouffre duquel, il a eu bien des difficultés à se sortir, pour finalement se rendre compte que tout ça, n'était qu'un mauvais tour de son esprit... Il se retrouve maintenant dans la réalité, mais une réalité sans Katelyn... Alors que lui est finalement tombé amoureux de la jeune femme, cette dernière ne le perçoit comme un riche emmerdeur. Un mauvais tour du destin ? Ou une seconde chance qui s'offre à lui ?


"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 21 9f3100425431fe62aaef1bc7484bcfa89d8f33c5
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 21 Tumblr_nft7vlbfCO1sgc5wqo4_250


avatar :copyright:️ moi-même


Lucious avait tenté de trouver les mots justes pour la rassurer, ainsi que pour lui faire comprendre sa décision qui n’était pas seulement une question de pure égoïsme, de vouloir vivre sa vie sans contraintes. Pourtant, en entenant la question, sûrement rhétorique, de Kate, il comprenait doucement que, finalement, il ne parvenait pas à apaiser ses peurs. Alors qu’il tentait de lui faire comprendre que, peu importe sa décision, il resterait à ses côtés parce qu’il était tout simplement fou d’elle, la jolie brune lui jeta un reproche auquel il ne s’était pas attendu… La fois dernière. Apparemment, elle n’avait pas compris sa réaction. Il la laissa prendre de l’écart, mettre de la distance avec lui, comme s’il était le responsable de tout cela, de ses peurs, de sa grossesse. Pourtant, sans savoir vraiment pourquoi, il ne baissa pas les bras et la rejoignit dans le salon, glissant ses mains dans ses poches. Il ne savait pas si c’étaient les hormones qui la faisaient agir ainsi, ses paroles ou simplement la colère qu’elle éprouvait face à tout cela. Alors le quarantenaire tenta de faire un nouveau pas vers elle. En vain. Elle ne voulait pas de cet enfant, et sa manière de retirer sa main lui fit mal. Oui, le millionnaire ne savait pas comment prendre sa réaction… Un lent hochement de tête alors qu’elle lui demanda de l’accompagner à la clinique. Et il garda les bras le long du corps quand elle vint se blottir contre lui. Il hésita un instant, puis posa une main dans son dos « Ce n’est rien… » et la repoussa avec lenteur, sans même un regard pour elle.

Lucious avait l’impression avoir parlé dans le vide la première fois, au même titre qu’aujourd’hui. A la différence près, c’était que cette fois-ci, elle était véritablement enceinte… Silencieusement, il retourna dans la cuisine pour poursuivre ce qu’il avait commencé, et plaça le sandwich dans une assiette qu’il déposa sur la table basse du salon. Elle avait faim. Il lui avait fait à manger. Quand à lui, il se servit un fond de scotch tout en gardant son regard rivé sur l’extérieur « La fois dernière, j’étais en colère parce que tu ne m’avais rien dit. Que tu m’avais caché cette histoire de grossesse… Et je t’ai dit que tu n’étais pas seule, que tu devais te fier à moi et que tu ne me perdrais pas si, un jour, le test s’avérait positif » et se retourna en direction de Kate « Tu as entendu ce que tu voulais ce jour-là… Comme aujourd’hui. Tu parles de me perdre, mais je ne vais pas te quitter parce que tu es enceinte ou que tu veux garder cet enfant. Je ne sais pas sur quel genre d’homme tu es tombée par le passé, mais je ne suis pas eux » Il avala cul sec son verre et reprit « Je ne veux pas d’enfant. Tu le sais. Mais je m’adapterai si jamais le fait d’avorter était trop dur pour toi. Je le comprendrai. Je tenterai d’un bon père » puis s’approcha de Kate « Mais je ne veux plus que tu passes des mois avant de m’avertir. Je me suis inquiété pendant plus d’un mois sur ta fatigue, ton changement de comportement. J’ai eu peur que ça soit mon absence, que ça soit moi, que tu sois malade… Tu n’as pas idée du nombres de scénarios qui me sont passés en boucle dans la tête, Kate. Alors je vais répéter ce que je t’ai dit la dernière fois : Parle-moi ».

Lucious se resservi un verre de scotch qu’il avala d’une seule gorgée, grimaçant sous la brûlure du liquide ambré et poursuivit « Si tu as peur, viens me parler. Je pensais que notre couple était fondé sur la communication, mes serais-je trompé ?! Je sais que je m’inquiète rapidement, mais je sais aussi être solide pour toi, encore faut-il que tu me permettes d’être un pilier pour toi… ». Un soupir, une main lasse sur le visage « J’ai l’impression d’étouffer, j’ai besoin… j’ai besoin de prendre l’air » tout en quittant le salon pour se hâter jusqu’au jardin, respirant pleinement l’air fleuris de ce début de printemps. Debout au milieu du jardin, les bras le long du corps, le millionnaire ferma les yeux en tentant d’apaiser ce flux d’émotions contradictoires qui l’accablait.



Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1251
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 21 Empty

160206082619668080.png
Katelyn Thomas
J'ai 36 ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis journaliste et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple .
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 21 8e307985ab0a9cb49f7e4ec47aa54135677b6171
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 21 Tumblr_inline_nulwku9elL1qlt39u_250


Un accident de voiture et tout bascule.



avatar :copyright:devotedtothetruth

Finalement elle n’avait plus faim. Elle ne toucha pas ce qu’il avait déposé dans l’assiette, fixant seulement son regard sur le verre que venait d’avaler Lucious. Si elle avait bien des mimiques, lui il avait un tic qui ne trompait pas. Lorsqu’il buvait ainsi c’était qu’il était en colère. « -oh oui bien sur… j’ai entendu ce que je voulais. Parce que tu as la palme de la communication conjugale peut être. » rétorqua Kate amer. Il ne voyait que le fait qu’elle n’ait rien dit ! Il n’était pas capable de se mettre à sa place trois secondes et de tenter de comprendre ce qu’elle avait pu éprouver. Soudainement, elle se sentait vraiment seule et incomprise. Pourtant, elle entendait bien qu’il tentait de faire des efforts dans ses paroles, de lui faire comprendre qu’il l’aimait. « -je ne pensais pas que ça arriverait... » souffla t elle en retour sans le regarder. Les belles paroles c’était bien, mais une fois que le fait était là, c’était différent. « -si je te perdrais… parce que ça serait t’obliger à rester, t’obliger à subir une situation que tu n’as pas voulu. T’obliger à l’aimer et à m’aimer encore. C’est certain que dans ce cas là tu suivra la lignée Thompson. » elle était claire dans ses propos.

« -et je vais te répéter ce que je t’ai dis la dernière fois : ça n’est pas comme ça que je fonctionne, excuses moi de ne pas tout le temps y parvenir. » changer de comportement c’était compliqué. Confiance ou pas, la peur paralysait. « -et bien comme ça on est deux. » oui, il n’y avait pas que lui qui s’était fait des films. « -non tu ne t’es pas trompé. Mais… » elle leva les yeux vers le plafond : « -je ne suis pas parfaite Lucious, je te l’ai dis, moi aussi parfois j’ai peur, et... » elle se mordit les lèvres. Il venait d’annoncer qu’il étouffait. Elle le laissa sortir dans le jardin en baissant les yeux. Un long soupire passa ses lèvres avant qu’elle ne tourne les talons et regagne l’étage.

Un regard pour la chambre, le lit et les pétales de rose. Son coeur se serra. A cause d’elle la magnifique soirée que Luci avait prévu tombait à l’eau. Elle avait tout gâché. A avoir trop peur de le perdre, c’était peut être le cas actuellement. Elle prit quelques affaires, et rédigea un mot qu’elle posa sous son verre. Je ne veux pas de cet enfant. Je ne veux pas devenir maman. Mon amour je veux te le donner à toi. Exclusivement. Je vais dormir chez Sara. A demain. Je t’aime. Puis elle quitta la maison en claquant la porte, sauta dans le premier taxi venu et aller passer la soirée chez Sara. Demain serait un autre jour. Ils avaient besoin tous les deux de temps pour digérer tout ça. Et en reparler de façon plus posé.

Elle avait coupé son portable pour la soirée, l’allumant uniquement le lendemain matin lorsqu’elle alla courir. La soirée avait été longue. Kate s’était confiée à Sara, qui avait répondu un : ça craint ! Avant de la consoler et de tenter de la conseiller au mieux. La journaliste avait couru durant une bonne heure, et puis d’un coup, au milieu du parc, elle avait ressentit une vive douleur qui l’avait cloué sur place. Elle s’était pliée en deux, grimaçant et serrant les dents. Puis une seconde vague de douleur la fit mettre les genoux au sol. Il y avait un problème… Ce fut un joggeur qui appela les urgences, lui demandant de rester avec lui, serrant sa main. Elle finit par s’évanouir sous la douleur. Ce fut les urgences qui téléphonèrent à Lucious.
Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1320
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : ManonGG/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 21 Empty

200515111407214259.png
Lucious Thompson
J'ai 42 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis gérant d'un restaurant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt très bien.


Un accident de voiture a plongé Lucious dans un profond coma durant deux mois. Deux mois de sa vie qui lui a été ôté brutalement. Deux mois durant lesquels, plongé dans un autre monde, il est tombé amoureux de Katelyn, avec qui il a envisagé une vie à deux, pour finalement tout détruire pour une nuit dans les bras d'une autre femme, le poussant au fond d'un gouffre duquel, il a eu bien des difficultés à se sortir, pour finalement se rendre compte que tout ça, n'était qu'un mauvais tour de son esprit... Il se retrouve maintenant dans la réalité, mais une réalité sans Katelyn... Alors que lui est finalement tombé amoureux de la jeune femme, cette dernière ne le perçoit comme un riche emmerdeur. Un mauvais tour du destin ? Ou une seconde chance qui s'offre à lui ?


"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 21 9f3100425431fe62aaef1bc7484bcfa89d8f33c5
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 21 Tumblr_nft7vlbfCO1sgc5wqo4_250


avatar :copyright:️ moi-même


Elle était bien loin leur complicité en cet instant. Ils ne se comprenaient plus. Ils ne s’écoutaient plus. Lucious avala un verre de scotch. C’était mieux que de crier, de se laisser emporter. Un regard noir pour la jeune femme « Je n’aurais pas attendu des semaines avant de t’annoncer une telle chose, Kate. Alors oui, je pense communiquer davantage ». Il ne criait pas. Cela ne servait rien. Mais il savait qu’il pouvait être dur, alors il reprit un autre verre, comme pour tenter d’apaiser sa colère à coup de liquide ambré. Un froncement de sourcil et il posa, de nouveau, son regard sur la jeune femme. Elle l’aurait perdu. En tout cas, dans son esprit. Son cœur se serra en imaginant finir dans une famille dont il ne voulait pas. Est-ce que si elle gardait cet enfant, il finirait comme Caleb ? Comme son propre père ? « On ne peut pas savoir… » souffla-t-il, dans un murmure.

Un nouveau regard, mais pas de mots. Il n’y parvenait pas de toute manière. Ils étaient en pleine crise et il risquait de tout perdre s’il se montant trop dur, trop blessant… Elle avait peur. Lui aussi, il était terrifié par tout cela. Il était terrifié de voir que Kate ne lui faisait pas part de ses craintes avec lui. Il avait peur de la savoir enceinte. Il avait peur de l’avenir. Il avait peur des conséquences sur leur relation. Il avait, qu’un jour, il soit fatigué qu’elle ne se confie pas à lui. Face à tout cela, Lucious ne parvenait plus à respirer. Il étouffait et décida de quitter la pièce. Lucious resta peut-être une longue demi-heure, peut-être plus, dans leur jardin. Lorsqu’il revint, plus apaisé, il appela Katelyn à plusieurs reprises. Pas un mot. Les battements de son cœur commençaient à s’accélérer dans sa poitrine en faisant les tours des pièces. La peur au ventre, il grimpa en toute hâte les marches. La valise n’était plus là. Il redescendit les marches, arriva dans la cuisine, puis son regard se posa sur le papier… Il poussa doucement le verre et se saisit du morceau de pied entre ses doigts. Il se laissa glisser contre l’établi de la cuisine, ramenant ses jambes contre son torse. Paniqué, épuisé, il la laissa les larmes couler.

Lucious tenta d’appeler Sarah, mais elle ne répondit pas. La solidarité féminine… Il aurait pu se rendre jusqu’à chez elle, mais pourquoi ? Elle avait besoin de prendre de la distance, alors il la laissa faire. Ne fermant pas les yeux de la nuit, le millionnaire passa son temps à son bureau, tentant de travailler. Mais à chaque fois, son esprit divaguait sur Kate, sur cet enfant qu’elle portait… Il finit par s’endormir, la tête sur son bureau.

Son portable sonna, le réveillant en sursaut. Il tâtonna le bureau jusqu’à trouver le petit appareil alors qu’il se redressait. Il crut défaillir sur place en entendant le médecin. Kate avait été emmenée aux urgences. Il devait venir. La peur au ventre, le quarantenaire était paniqué. Il échappa le portable sur le bureau, se redressa rapidement, enfila rapidement une paire de chaussure, se saisit de sa veste et se précipita jusqu’aux urgences.
Lucious arriva dans le hall en courant, cherchant la jeune femme du regard, puis arriva à l’accueil et demanda Katelyn Thomas. L’infirmière l’emmena à elle, ouvrant le rideau qui lui offrait un peu d’intimité dans le grand bran de combat des urgences. Un regard pour l’homme qui se leva à sa venue, qui lui expliqua que c’était lui qui l’avait trouvé et l’emmené ici. Lucious le remercia tout en prenant la main de sa petite-amie, son autre main dans ses cheveux. Le sportif leur laissa un peu d’intimité, et le remercia une fois encore avant de le laisser partir.

Un baiser sur sa main « Qu’est-ce qui s’est passé ? » tout en prenant place sur le rebord du lit « Kate… je suis désolé pour hier, pour ma colère… je… » et déposa ses lèvres sur son front, fermant les yeux à ce contact.



Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1251
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 21 Empty

160206082619668080.png
Katelyn Thomas
J'ai 36 ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis journaliste et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple .
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 21 8e307985ab0a9cb49f7e4ec47aa54135677b6171
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 21 Tumblr_inline_nulwku9elL1qlt39u_250


Un accident de voiture et tout bascule.



avatar :copyright:devotedtothetruth

On ne peut pas savoir… Bien sur que si. Il venait de le lui décrire en détail. Malgré la tension qui régnait entre eux, Kate savait qu’elle avait prit la bonne décision. Garder cet enfant, c’était une erreur. Cela revenait à fragiliser leur couple, et conduirait à l’éloignement de Lucious. Il se réfugierait dans le travail, serait absent de la maison, et peu à peu, leur amour si fort et encore si frais, allait s’éteindre. Elle lui avait dit, elle ne voulait pas le perdre.

Peut être n’avait elle pas prit la bonne décision en ce qui concernait la fin de soirée, en trouvant asile chez Sara. Mais rester au près de Lucious cette nuit ne résoudrait rien. Il avait, tout comme elle, besoin de prendre du recule, un peu de temps face à tout ça. Cela faisait des semaines qu’ils ne faisaient que se croiser, un soir de plus ou de moins… Sa meilleure amie n’était pas la mieux placé pour consoler Kate, mais elle était franche et Lucious comptait beaucoup pour elle. Après des phrase du genre : mais pourquoi aimer les hommes, ah les gosses, elle était passée à : non mais il t’aime ma belle, il faut juste qu’il digère le truc. Tu as fais ton choix et c’est sans doute le meilleur pour vous deux. Ça va aller ne t’en fais pas. Au pire si vous vous faites la gueule, ma salle de bain est toujours là.

Une fois aux urgences, Kate avait été rapidement prise en charge malgré le monde. Elle avait eut droit à une prise de sang, à un questionnaire détaillé, puis on lui avait dit d’attendre sagement, un gynécologue allait la voir. Pour en savoir plus… Pour lui expliquer. On lui avait également rapporté que son conjoint avait été prévenu et qu’il était en route. Fatiguée, le bas du ventre douloureux, elle avait déposé sa tête contre l’oreiller. Pas besoin qu’on lui explique plus en détails. Elle savait ce qui était en train de ce passer. Le bébé qu’elle portait avait comprit qu’il s’était trompé de maman, et il avait décidé de plier bagage. Une fausse couche en d’autre terme.

Malgré la présence du joggeur à ses côtés, elle s’était recroquevillée sur elle même. Pas de larmes, pas non plus de soulagement. Seulement une sorte de vide, comme si son cerveau avait soudainement arrêter de se poser tant de questions. Puis le rideau s’était ouvert et elle avait vu apparaître Lucious. Son coeur fit un bon dans sa poitrine. Il était là. Kate serra ses doigts entre les siens, sans pour autant tenter de se redresser. « -un malaise pendant que je courrais… » souffla t elle avant de fermer les yeux sous le baiser de son homme. « -non c’est moi qui suis désolée… tu as raison, et je le sais. J’aurai dû t’en parler plus tôt. » elle n’avait pas envie qu’ils se renvoient la balle des regrets et de la plus grosse culpabilité. Alors elle ajouta : « -je dois voir un gynéco… Je… je crois que c’est un début de fausse couche... » voilà, ça aussi c’était dit. Un jour de plus à attendre et Lucious n’aurait rien su ou l’aurait appris là, par la bouche d’un autre. Le médecin arriva rapidement. On les emmena dans une salle de consultation, il réalisa une échographie, avant d’annoncer son verdicts. « -je suis désolé… » ajouta t il avant de préciser que Kate devrait subir une petite intervention dans la journée. Juste pour vérifié que tout allait bien. Elle pourrait rentrée ce soir, si tout allait bien. Lucious ne pouvait pas être présent, il devrait attendre dehors. « -ça va aller… » lui souffla la jeune femme en glissant ses doigts dans ses cheveux avant qu’on l’emmène. En salle d’opération, elle demanda à ce qu’on lui ligature les trompes. Plus jamais elle ne voulait vivre ça. On lui demanda des raisons, elle en donna. Son âge, sa profession, le fait qu’ils ne voulaient pas d’enfant. Mais on lui précisa que pour ça, il faudrait une autre intervention. Dans quelques mois. Quelques heures plus tard, elle fut installée dans une chambre bien trop blanche à son goût, encore quelque peu sous l’effet de l’anesthésie.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 21 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 21 sur 22Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» Un peu d'intimité... [ pv : Perséphale et Hentaï]
» G - "With or Without You" [HENTAÏ] [PV Mina]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: