Partagez
 
 
 

 PETER+CLAUDIE welcome to neverland, darling.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 
@Robz
@Robz
MESSAGES : 369
INSCRIPTION : 17/02/2020
ÂGE : 26
RÉGION : France.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : Post-apocalyptique, touche à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

cat

PETER+CLAUDIE welcome to neverland, darling. Empty

7ei5.pngMise en Situation


Les compteurs ont mentis, Peter Pan n'a rien d'idyllique : meilleur ami et chef des garçons perdus, mais surtout, terreur de ces dames. Il n'enlève pas les vivants pour les amener au Pays Imaginaire : il récupère les âmes des adolescents morts.


i3tb.png
Revenir en haut Aller en bas
 
@Robz
@Robz
MESSAGES : 369
INSCRIPTION : 17/02/2020
ÂGE : 26
RÉGION : France.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : Post-apocalyptique, touche à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

cat

PETER+CLAUDIE welcome to neverland, darling. Empty

tumblr11.png
Peter Pan
Il n'a pas vingt ans, et pourtant, Peter agit comme s'il avait vécu mille et une vies. La réalité n'est pas loin de son imagination : voilà de nombreuses générations qui ont entendu parler du célèbre Peter Pan. Mais il n'a point vieillit, n'as pas prit une ride, mais il n'est pas non plus tel qu'on le dépeint aux enfants. On parle de lui comme d'un enfant perdu, un garçon qui a besoin d'être aimé et entouré. Le véritable Peter n'est pas ainsi ; il est mort il y a fort fort longtemps. Il est mort, et depuis ce jour, il vit au Pays Imaginaire. Endroit magique et plein d'aventures où, pour lui, le temps semble être infini. Les véritables garçons perdus, sont eux aussi des adolescents morts qu'il a recueilli sur Terre. Il est le chef de cette petite troupe qui met à mal l'île toute entière. Peter est mieux sur son île, roi, autant pour lui que pour les autres.

PETER+CLAUDIE welcome to neverland, darling. 1596906914-ezgif-2-d2fe6ccbc20e
La seule fille qui est restée longtemps à ses côtés, c'est Clochette. Puisqu'elle ne parle pas et qu'elle est aussi vicieuse que lui, ils s'entendent à merveille. Mais ses expériences avec les vrais filles ne sont jamais faciles : soient elles les quittent pour rejoindre un autre groupe du Pays Imaginaire, soient elles disparaissent définitivement. Le comportement des garçons est ce qui pousse les filles à fuir : de toutes façons, elles n'ont rien à faire au Pays Imaginaire.

PETER+CLAUDIE welcome to neverland, darling. 1596907362-ezgif-2-51c3acbfeedf

Thomas Brodie-Sangster :copyright:️ Battery Fox

Peter respire à plein poumons lorsqu'il revient sur Terre. Quand il vole au dessus de la ville, son coeur bat la chamade à l'idée de revenir. Mais une fois qu'il est en bas, que ses pieds touchent le sol, il a l'impression que son corps profite bien plus que son mental. C'est comme si l'air était meilleur, comme si la lumière était plus agréable, comme si la chaleur était moins imposante. Son corps préfère être au centre ville, mais tout son être est soumis à son mental qui préfère de loin le Pays Imaginaire. Alors si tout paraît si parfait aux premiers abords, Peter se met rapidement en route. Ses pieds marchent sur le bitume comme s'il savait exactement où aller. Lorsqu'il vient chercher l'âme d'un de ses futurs garçons perdus, Peter sait exactement où le trouver.

Mais les filles, elles ne sont pas censées être sauvées par Peter, car les filles désirent tant d'autres choses que celles des garçons. Les filles que Peter vient chercher ne sont jamais consentantes, et lorsqu'il arrive, elles ne sont jamais mortes : voilà la malédiction qu'apporte le garçon qui vole depuis la deuxième étoile à droite, la plus brillante du ciel. Lorsqu'il vient pour venir chercher une fille avec qui s'amuser, Peter la choisit avec grande précaution. Même s'il doit rester là, dans la nuit et les ruelles de Londres, pendant des heures. Peter ne revient jamais les mains vides, mais il revient toujours avec quelque chose qui lui plaît.

Comme à chaque fois qu'il trouve son plaisir, elle est vivante. Elle est en train de vivre sa vie qui n'est pas censée s'arrêter ce soir. Il la trouve belle, comme d'habitude. Mais surtout, il l'imagine d'avance au milieu du Pays Imaginaire, et tout de suite, elle devient splendide. Il se moque qu'elle ait pu le voir, Peter n'est pas la mort et ne tente pas de se cacher des vivants. A cette époque, il n'a rien à craindre d'être reconnu. Puis, Peter n'a jamais ramené personne. Si on devait le reconnaître, il serait prit au dépourvu. Mais rien n'ébranle le grand Peter Pan.

" - Vous voyez la fille, là-bas ?"

Sa voix n'est ni trop forte, ni trop basse. Peter s'adresse à des gamins de son âge ; dans leurs yeux, il voit très clairement qu'aucun d'eux n'est censé les rejoindre au Pays Imaginaire. Peut-être que le destin changera de route pour eux, en fonction de leur choix. Mais ce soir, il les choisit pour ça : parce qu'il n'aura plus jamais à les recroiser. Et quand les trois garçons à la peau basanée la voit, là, au loin, ils ne semblent pas être très contents de ce qui va suivre. Ces trois là ne semblent pas apprécier d'être chopés par un garçon qui fait une tête de moins qu'eux.

" - J'ai besoin qu'elle soit mienne." Peter a besoin d'elle, comme tous les autres garçons perdus qui attendent avec hâte le retour de leur chef. " Tuez-la pour moi."

C'est le petit blanc aux cheveux blonds, qui est plus taré que les trois grands noirs. Mais n'est-ce pas toujours le cas ? Ceux qui paraissent si parfaits sont en réalité pourris de l'intérieur. Et si les autres paraissent choqués, prêts à répliquer pour s'en prendre à lui, Peter agit comme il le fait à chaque fois : il sort sa main de sa poche juste à temps pour souffler sur la poudre de fée qui s'envole directement sur les visages des vivants. Là, ils sont plus apaisés, là, ils sont prêts à agir à son compte. Car Peter est incapable d'interférer physiquement avec le monde des vivants : il est impossible pour lui de tuer quelqu'un ici. Alors il se sert de la magie, et se sert des autres pour arriver à ses fins.

Les trois caïds n'hésitent plus une seconde : lorsqu'ils se tournent, c'est pour aller dans sa direction. Et quoi qu'il arrive, à moins que quelqu'un tue ces trois hommes, ils viendront à bout de leur mission. Peter, lui, restera assit sur une grosse pierre posée dans l'ombre. Un bâton sucré calé entre les dents ; Dwight, son bras droit, créait toutes sortes de confiseries auxquelles il ne peut plus se passer. C'est certainement pour ça que D' est toujours là, d'ailleurs. Et sucer la sucrerie, ça lui permet de sourire pendant toute la scène : celle où les trois noirs vont s'en prendre à une pauvre inconnue. Ils vont être violents : pour le sang, pour la faire taire, pour la faire mourir. Peter n'interviendra que lorsque l'âme de sa victime lui sera visible. De là, il aura tout d'un prince charmant : celui qui vient aider, celui qui lui prendra la main pour l'emmener dans son paradis.
Revenir en haut Aller en bas
 
SneakySkunk
SneakySkunk
Féminin MESSAGES : 488
INSCRIPTION : 17/02/2020
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Gifs (SneakySkunk) | Avatar (Google) | Signature (Crack in time)

UNIVERS FÉTICHE : J'apprécie les univers de survie. Je suis attirée par ce qui concerne les zombies. Je suis attirée par le science-fiction. J'aime toucher à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3619-presentation-de-sneakyskunk https://www.letempsdunrp.com/t3872-m-robert-sheehan-frere-autres-liens https://www.letempsdunrp.com/t3621-creation-s-dream https://www.letempsdunrp.com/t3622-all-the-earth-is-mine
cat

PETER+CLAUDIE welcome to neverland, darling. Empty

YpyINzHv_o.gif
Claudie Warren
Claudie est une jeune adulte frustrée. Dès sa naissance, elle s'est sentie abandonnée. Pourtant, elle avait une " mère ", un toit et un travail. Elle ne prenait pas conscience que tout cela était précieux avant que Peter ne demande à des hommes de la tuer. Tout juste née, on l'a laissée pourrir près d'une benne à ordure, dans un quartier tout à fait banal. Pourquoi? Elle ne le saura jamais. C'est un voisin qui a entendu les pleurs du petit bébé qu'elle était. On l'a sauvée in extremis. C'est étrange comment le monde fonctionne. Mourir près d'une benne à ordure.

PETER+CLAUDIE welcome to neverland, darling. 200809042716207677

Elle n'était pas parfaite avant de mourir. Très habile pour se faufiler dans les habitations et voler des choses afin de les revendre. Elle était persuadée qu'elle ne devait aimer personne pour que la vie soit facile ; néanmoins, elle savait se joindre aux groupes pour passer du bon temps. Fonceuse et téméraire devant autrui. Elle n'était jamais contre une bagarre. N'est jamais contre une bagarre. Pourtant, elle a perdu celle pour sa survie. Manuelle, elle a toujours été douée pour confectionner des choses, utiles comme inutiles. Son côté indépendant représentait un énorme manque d'attention. Pour sa " mère " elle n'était pas une enfant agréable, mais cela ne voulait pas dire qu'elle ne l'aimait pas. Son plus gros regret restera sans doute celui d'être morte sans lui témoigner le respect.

PETER+CLAUDIE welcome to neverland, darling. 200809042716758063


Marie Avgeropoulos :copyright:️ BALACLAVA
Tu es encore en retard.

Claudie ignore les propos de sa mère adoptive et se contente de passer derrière le comptoir où elle vient enfiler un tablier. Mère adoptive qui est également sa patronne. Mère célibataire depuis quelques années maintenant. Claudie est toujours en retard, pour une raison ou pour une autre. Elle n'apprécie pas devoir se justifier, même si elle est en tort. Elle déteste arriver à l'heure. Elle déteste travailler, point, en particulier avec cette femme qu'elle côtoie à la maison.

J'fais ça seulement pour le fric, sinon crois-moi que je n'enfilerais pas cette tenue.

Elle parle du filet qu'elle doit mettre autour de ses cheveux lorsqu'ils sont ramenés en chignon sur le dessus de sa tête. Sa mère n'a pas le temps d'exiger plus amples réponses. Des clients attendent d'être servis. Un casse-croûte ouvert jusque très tard. Il y a souvent des ivrognes qui rampent dans cet endroit le soir, mais ils ne sont pas malins. Certains disent des bêtises et d'autres s'endorment sur les tables. Claudie a même réussi à retenir le nom de la plupart de ces hommes. Ils ne sont pas effrayants lorsqu'on apprend à les connaître.

La fille se faufile en cuisine afin de remplir quelques commandes pour la soirée. C'est bientôt l'heure de la fermeture lorsque arrive le temps de sortir les vidanges. En grimaçant, elle empoigne l'un des sacs qu'elle tire à l'extérieur, non sans le déchirer. Elle observe discrètement son méfait. Elle n'a pas du tout envie de le ramasser. Elle tire plus fort malgré le dégât et se contente de venir jeter le sac dans la benne à ordure derrière le restaurant. Les rues de Londres sont toutes exiguës, elles donnent toutes l'impression d'être des ruelles ou des rues passantes. Il n'y a donc rien de terrifiant à sortir dehors alors que la nuit est déjà tombée.

Elle grimace en voyant les " jeunes " approcher. Un léger ricanement quitte sa gorge, comme si elle était déjà exaspérée. Elle vient jeter un nouveau sac et ne manque pas de lâcher :

Non, ton père n'est pas ici ce soir. Si ta mère le cherche, dis-lui plutôt d'aller voir du côté des danseuses. T'as besoin que je te le dise combien de fois?

Elle n'a pas besoin de nommer le concerné parmi le trio. Ce n'est pas la première nuit qu'ils rôdent dans le coin. Pour cette raison, c'est à peine si elle daigne leur accorder de l'attention lorsqu'ils s'approchent. Et même s'ils devaient essayer de l'intimider, elle n'aurait aucune honte à cogner pour se défendre. Elle ne se sent pas menacée. Il continue d'approcher, ce qui l'oblige finalement à relever la tête dans leur direction. Leur avancée est rapide et cela la prend de court. Sa vision se trouble.

Elle reçoit un premier coup de poing sur la tempe, ce qui lui fait momentanément perdre l'équilibre. Cependant, elle ne tombe pas immédiatement. Elle voudrait répliquer immédiatement, mais elle est surtout perturbée par leur attitude soudainement violente. C'est la première fois qu'ils se montrent aussi cons. Aucun d'eux n'ouvre la bouche. Aucune d'eux ne donne d'explication. Ils ont l'air défoncé. Sa résonne dans sa caboche. Mais cette fois, elle sait à quoi à s'en tenir. Voilà pourquoi elle parvient à éviter quelques coups lorsqu'on essaie de l'agripper pour l'immobiliser. Ne veut même pas savoir pourquoi. Elle veut juste s'en tirer avec le moins d’ecchymoses possible. Pour des crétins, cependant, ils sont forts.

Seule contre trois, elle perd vite le souffle, gagnée par la douleur. Malgré une forte volonté, elle reçoit des coups de poing, des coups de genoux et des coups de pieds, que ce soit au visage, au ventre ou aux jambes. Ils ne font pas attention ; ils la blessent là où ça fait mal. Son nez est inondé de sang. Elle voit des points danser dans son champ de vision. Elle est tout bonnement tabassée dans une ruelle. Ils ne cherchent même pas à lui prendre son argent, comme s'ils ne souhaitent qu'une chose : la voir souffrir sans que personne ne vienne l'aider. C'est violent. Sans réserve. Va savoir pourquoi elle garde un canif dans une poche, mais elle tente de s'en servir pour la retourner contre eux. Elle est vite désarmée.  Elle ne s'en rend pas compte, mais elle essaie vainement d'atteindre la porte. On la rattrape par les cheveux. Le filet tombe. Sa coiffure se défait. Comme elle ne peut pas entrer, elle se dit qu'elle va courir.

Malheureusement, au moment de prendre la fuit, elle se retrouve face à face avec l'un de ses agresseurs. Et avant même qu'elle ne remarque ce qu'il tient, elle reçoit un violent coup de barre de fer au visage. Un coup qui fait durement craquer sa mâchoire. Un coup qui lui cause de profondes lésions internes. Un traumatisme crânien. Ce coup la fait tomber. Elle s'effondre lourdement sur le dos. Elle respire par à-coup. Le sol est dur et froid. Elle n'arrive pas à articuler. Le sang coule dans sa gorge et l'empêcher d'avaler. Le goût est répugnent. Comme si elle n'avait pas encore été assez maltraitée, elle reçoit de nouveaux coups de barre de fer. Ça frappe son corps encore chaud, ça ramollit sa chair, ça ouvre des plaies. C'est douloureux et tellement psychotique. Comme si son esprit voulait crier mais que son corps était anesthésié. Une mort qui aurait dû être rapide pour ne pas ressembler à de la torture. Une mort pour être une mort. Ils ne voulaient rien d'elle, ni biens matériels ni désirs physiques.

Elle est soudainement debout, voit les garçons prendre vie graduellement. Mais elle est en colère. Elle ne comprend pas ce qui se passe, n'arrive pas à savoir pourquoi ils ne la regardent pas, pourquoi ils observent cet amas de chair en lambeaux barbouillé de sang. Ce qui lui déchire le coeur, toutefois, c'est le cri de terreur qui fend l'air. C'est celui de sa " mère " qui se tient dans l'embrasure de la porte, se demandant où était passée sa fille, se demandant si tout ce vacarme était sa faute. Les jeunes sont à la fois mortifiés, à la fois non-coupables, car ils ne semblent pas se souvenir... Pourtant, ils ont tous du sang sur les mains. La mère s'effondrera. Les autorités seront appelées. Les jeunes seront assurément punis s'ils ne fuient pas.

Les yeux se Claudie se tournent pourtant déjà sur Peter. Deux scénarios peuvent survenir. Celui où elle l'écoute ou celui où elle lui saute à la gorge selon son intervention. Elle ne sait pas encore quel est son rôle dans cet histoire et si elle va le découvrir.


I'm just a woman in love with another woman
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
@Robz
@Robz
MESSAGES : 369
INSCRIPTION : 17/02/2020
ÂGE : 26
RÉGION : France.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : Post-apocalyptique, touche à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

cat

PETER+CLAUDIE welcome to neverland, darling. Empty

tumblr11.png
Peter Pan
Il n'a pas vingt ans, et pourtant, Peter agit comme s'il avait vécu mille et une vies. La réalité n'est pas loin de son imagination : voilà de nombreuses générations qui ont entendu parler du célèbre Peter Pan. Mais il n'a point vieillit, n'as pas prit une ride, mais il n'est pas non plus tel qu'on le dépeint aux enfants. On parle de lui comme d'un enfant perdu, un garçon qui a besoin d'être aimé et entouré. Le véritable Peter n'est pas ainsi ; il est mort il y a fort fort longtemps. Il est mort, et depuis ce jour, il vit au Pays Imaginaire. Endroit magique et plein d'aventures où, pour lui, le temps semble être infini. Les véritables garçons perdus, sont eux aussi des adolescents morts qu'il a recueilli sur Terre. Il est le chef de cette petite troupe qui met à mal l'île toute entière. Peter est mieux sur son île, roi, autant pour lui que pour les autres.

PETER+CLAUDIE welcome to neverland, darling. 1596906914-ezgif-2-d2fe6ccbc20e
La seule fille qui est restée longtemps à ses côtés, c'est Clochette. Puisqu'elle ne parle pas et qu'elle est aussi vicieuse que lui, ils s'entendent à merveille. Mais ses expériences avec les vrais filles ne sont jamais faciles : soient elles les quittent pour rejoindre un autre groupe du Pays Imaginaire, soient elles disparaissent définitivement. Le comportement des garçons est ce qui pousse les filles à fuir : de toutes façons, elles n'ont rien à faire au Pays Imaginaire.

PETER+CLAUDIE welcome to neverland, darling. 1596907362-ezgif-2-51c3acbfeedf

Thomas Brodie-Sangster :copyright:️ Battery Fox

Peter se délecte de chacun des coups qui sont portés à la fille : pas parce qu'il aime particulièrement la violence crue, pas parce que ça l'excite de voir les femmes souffrir. Mais il aime voir la transcendance de chacune des filles qu'il emmène au Pays Imaginaire. C'est ce moment précis de leur vie qui fait les changer à jamais. Bien que Peter ne prenne jamais n'importe quelle fille, parce qu'il les aime déjà caractérielle, elles en ressortent à chaque fois différentes de ce qu'elles étaient. Cette renaissance est, de son point de vue, le plus beau cadeau qu'il aurait pu leur offrir. Qui ne rêve pas d'immortalité, de s'amuser sans que jamais cela ne s'arrête. Le monde des adultes n'a rien d'intéressant : au diable les responsabilités. Même s'il vient particulièrement pour lui et ses garçons perdus, Peter aime à se dire qu'il le fait un peu pour elles aussi. Mais étrangement, aucune fille n'est jamais resté bien longtemps. Si une était encore là, Peter ne viendrait pas refaire son marché. Il descend à Londres uniquement pour récupérer ce qui lui manque : une unique fille au camp.

" - On disait, même à mon époque, que vivre était difficile..." Peter prononce ces mots à voix haute lorsque l'âme de Claudie pose pour la première fois son regard sur lui. Il s'adresse à elle, mais reste assit sur sa pierre. " mais j'aime à me dire que mourir est le plus difficile. Parce que ce qui vient après, et bien..." Le fantôme du passé, pourtant fait du chaire et d'os, se lève enfin. Il fait claquer sa langue contre son palet pour se délecter des dernières gouttes sucrées de la confiseries de Dwight. " C'est plus parfait que ce que tu n'aurais jamais pu connaître ici."

La barre de fer était en trop, ses épaules à lui ont sursauté lorsque la boite crânienne de Claudie s'est brisé pour la première fois. Peter se dit surtout qu'il n'y a pas ce genre d'objet au Pays Imaginaire, rien de tel qui ne pourrait faire le même effet mise à part une énorme pierre. Mais il se contente de garder toutes ses véritables pensées pour lui : Peter ne dira pas qu'il est celui qui a prit sa vie, même si ce n'est de ses propres mains. Claudie finira pas le découvrir assez tôt, de toutes manières. Surtout, ça pourrait compromettre le fait qu'elle le suive : elle doit le faire de son plein gré, sans quoi, elle finira par s'éteindre ici. Une fois mort, on a qu'une seule chance de suivre Peter Pan. Il n'y a que le néant qui vous attendra à Londres : le néant et la solitude.

Il s'est avancé vers elle lentement, pour ne pas l'effrayer, mais surtout parce qu'il n'est pas son ennemi. Il voulait qu'elle soit sienne, c'est un fait. Mais si Claudie accepte de le suivre, elle aura une nouvelle vie. Il n'y a rien de mal pour lui, qui ne fait pas attention aux pleures de la mère. Qui ne remarque même pas que les trois garçons noirs s'échappent alors que la mère hurle à son téléphone portable, qu'on vienne en aide à sa fille. Lui se contente de poser toute son attention sur la chose qu'il est venu chercher. Mais en s'approchant, Peter passe sous un lampadaire : si Claudie est attentive, elle pourra voir qu'aucune ombre ne suit cet être. Impossible, il n'y a que la magie pour enlever la projection de l'ombre de quelqu'un : elle-même peut voir sa propre ombre parce qu'elle n'est pas touchée de la même malédiction. Arrivé à quelques pas d'elle, il s'arrête.

" - J'irais droit au but, parce que tu sais ce qu'il en est. Pas vrai ?" Qu'un léger coup de menton, Peter pointe le cadavre de la pauvre Claudie Warren. Elle est parfaite à ses yeux, alors elle doit savoir qu'elle est morte. Que tout ceci est réel. " Je suis ici pour t'aider. Personne d'autre ne le pourra."

Peter place la vérité par des mots directs. Il ne cherche pas non plus à expliquer aux autres toutes les règles du Pays Imaginaire qu'il connait par coeur, depuis des âges. Et les règles qui n'étaient pas là avant son arrivée, et bien, c'est lui qui les a inventées. Claudie est invisible aux yeux des autres sauf les siens : c'est un fait auquel il ne peut rien faire. Peter est juste là pour emmener l'âme de la défunte jusqu'à l'île de ses rêves.

" - Mais je suis sur que tu me connais, n'est-ce pas ?" Il se met légèrement à sourire en coin. Peter sait que son histoire est dépeinte à Londres, il sait surtout qu'on en dit de bonnes choses. Souvent, quasiment constamment d'ailleurs, les garçons perdus sont surpris de la différence entre le conte et la réalité. " Mon nom, c'est Peter..." A ces mots, il sort la main de sa poche, et de là, il tend la même friandise à Claudie que celle qu'il suçait plus tôt. " Peter Pan." Une sucrerie, à la place de lui serrer la main.
Revenir en haut Aller en bas
 
SneakySkunk
SneakySkunk
Féminin MESSAGES : 488
INSCRIPTION : 17/02/2020
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Gifs (SneakySkunk) | Avatar (Google) | Signature (Crack in time)

UNIVERS FÉTICHE : J'apprécie les univers de survie. Je suis attirée par ce qui concerne les zombies. Je suis attirée par le science-fiction. J'aime toucher à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3619-presentation-de-sneakyskunk https://www.letempsdunrp.com/t3872-m-robert-sheehan-frere-autres-liens https://www.letempsdunrp.com/t3621-creation-s-dream https://www.letempsdunrp.com/t3622-all-the-earth-is-mine
cat

PETER+CLAUDIE welcome to neverland, darling. Empty

YpyINzHv_o.gif
Claudie Warren
Claudie est une jeune adulte frustrée. Dès sa naissance, elle s'est sentie abandonnée. Pourtant, elle avait une " mère ", un toit et un travail. Elle ne prenait pas conscience que tout cela était précieux avant que Peter ne demande à des hommes de la tuer. Tout juste née, on l'a laissée pourrir près d'une benne à ordure, dans un quartier tout à fait banal. Pourquoi? Elle ne le saura jamais. C'est un voisin qui a entendu les pleurs du petit bébé qu'elle était. On l'a sauvée in extremis. C'est étrange comment le monde fonctionne. Mourir près d'une benne à ordure.

PETER+CLAUDIE welcome to neverland, darling. 200809042716207677

Elle n'était pas parfaite avant de mourir. Très habile pour se faufiler dans les habitations et voler des choses afin de les revendre. Elle était persuadée qu'elle ne devait aimer personne pour que la vie soit facile ; néanmoins, elle savait se joindre aux groupes pour passer du bon temps. Fonceuse et téméraire devant autrui. Elle n'était jamais contre une bagarre. N'est jamais contre une bagarre. Pourtant, elle a perdu celle pour sa survie. Manuelle, elle a toujours été douée pour confectionner des choses, utiles comme inutiles. Son côté indépendant représentait un énorme manque d'attention. Pour sa " mère " elle n'était pas une enfant agréable, mais cela ne voulait pas dire qu'elle ne l'aimait pas. Son plus gros regret restera sans doute celui d'être morte sans lui témoigner le respect.

PETER+CLAUDIE welcome to neverland, darling. 200809042716758063


Marie Avgeropoulos :copyright:️ BALACLAVA
Les jeunes s'enfuient. Elle les regarde sans pouvoir intervenir. ses agresseurs vont survivre à sa mort. Étrange comme la colère peut être si dévastatrice dans un corps aussi immobile. Elle ne ressent même pas le besoin de comprendre. Elle est morte. Il est trop tard pour comprendre quoique ce soit. Elle aimerait que sa mère adoptive les prenne en chasse afin qu'ils paient, mais celle-ci est dévastée, préfère rester près du corps meurtri, quasi méconnaissable. Claudie voudrait venger sa propre mort.

J'aime à me dire que mourir est le plus difficile. Parce que ce qui vient après. [...] C'est plus parfait que ce que tu n'aurais jamais pu connaître ici.

Le garçon lui parle ; elle est dérangée qu'il puisse tenir de telles propos alors qu'elle assiste à ses derniers instants. Elle grimace une première fois, incapable de croire qu'il puisse exister quelque chose après la mort. Son esprit disparaîtra. Ce sera le néant. Tout sera sombre pour la punir d'avoir été une si mauvaise personne de son vivant. Quand elle regarde ce corps inerte, elle se revoit recevoir les coups. Physiquement, elle ne ressent plus la douleur de cette fille morte. Psychologiquement, c'est différent.

Je suis ici pour t'aider. Personne d'autre ne le pourra.
Toi? Comment pourrais-tu seulement m'aider?
Je suis sur que tu me connais. [...] Peter Pan.

De nouveau, elle lui accorde son attention. Il lui tend une sucrerie. Elle a l'impression que le diable lui-même la met au défi, sous les traits malicieux d'un être innocent. Pendant un moment, elle s'imagine prisonnière de son propre corps, s'imagine sombrer et halluciner. Si elle ne ressent rien, c'est que son coeur ne la maintient plus en vie ou que quelque chose s'est brisée à sa nuque, la privant de toutes sensations. Une panoplie d'explications logiques lui traversent l'esprit. Mais comment peut-elle mourir tout en étant aussi consciente? Si elle devait effectivement connaître une histoire au sujet de Peter Pan, alors elle n'en dit rien, l'observant simplement. La panique qui se lisait sur son visage se transforme lentement en une nouvelle émotion : la curiosité.

Elle arrive à bouger, pivotant de quelques centimètres, ce qui permet à son bras de s'allonger pour que ses doigts puissent venir effleurer la sucette tendue. Il y a un moment d'hésitation avant qu'elle ne touche enfin le bâton. Elle voulait toucher ; voulait s'assurer de ressentir des sensations. Comment pourrait-elle prendre cette sucette si elle n'était pas réelle? Le démon se fait persuasif. Elle n'a pas ressenti la peur de prendre quelque chose pour concrètement vérifier son état, même face à la mort. D'un coup, elle se dit qu'avec un peu de volonté, elle pourrait réussir à toucher ses agresseurs pour les punir.

Et parce que je suis à l'article de la mort, je suis supposée suivre les indications du premier qui m'offre une sucrerie?

La dernière partie logique de son esprit essaie d'obtenir des réponses afin qu'elle ne s'auto-déclare " ressuscitée dans une autre dimension ". Car s'il se montre persuasif, elle comprendra que rien ne la retient désormais ici et qu'elle peut trouver un moyen de rendre sa mort intéressante. Pour s'apitoyer sur son sort lorsqu'on peut trouver une alternative à sa propre mort? Pour la première fois depuis qu'elle est une âme, elle semble réellement faire preuve d'illumination. Elle regarde Peter comme s'il était vraiment là. Elle parle à Peter comme s'il était vraiment là. Elle lui parle comme à un égal. La sucette n'a plus aucune importance à ses yeux. On peut déjà entendre les sirènes de police en approche. En tournant la tête, Claudie peut voir le visage triste de sa mère. Une part d'elle aimerait la rassurer ; mais sa rage est trop grande pour faire preuve d'un compassion. Dans l'ordre, ça ressemble davantage à 1. vengeance, 2. tendresse.

Alors si c'est le démon qui la tente, pourquoi devrait-elle refuser son offre? Trop d'informations se rendent à son cerveau pour qu'elle ne fasse attention à l'absence d'ombre ou aux voitures de patrouille qui se garent déjà de l'autre côté de la ruelle. Une ambulance est également en chemin. Mais cette ambulance sera bien inutile. Son âme s'égare déjà et son enveloppe corporelle est vide.

Prouve-moi alors que tu peux effectivement être celui dont j'ai besoin ; je dois venger ce qui vient d'arriver.

La fille laisse tomber la sucette, parce que ça ne l'intéresse pas. Mais l'impact de la sucette sur l'asphalte ne semble pas passer inaperçu. Un agent tourne la tête dans sa direction. Lui, il peut voir la sucette. Elle reste plantée là, se demandant si on va l'apercevoir, mais rien. Elle est invisible. Est-ce de même pour Peter? Son être tout entier semble comprendre qu'elle doit prendre ça au sérieux. Sa" mère " est en pleure, tente d'expliquer par où les fugitifs se sont enfuis. Elle refuse de quitter sa fille. Mais égoïstement, Claudie se recule déjà pour suivre Peter.


I'm just a woman in love with another woman
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
@Robz
@Robz
MESSAGES : 369
INSCRIPTION : 17/02/2020
ÂGE : 26
RÉGION : France.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : Post-apocalyptique, touche à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

cat

PETER+CLAUDIE welcome to neverland, darling. Empty

tumblr11.png
Peter Pan
Il n'a pas vingt ans, et pourtant, Peter agit comme s'il avait vécu mille et une vies. La réalité n'est pas loin de son imagination : voilà de nombreuses générations qui ont entendu parler du célèbre Peter Pan. Mais il n'a point vieillit, n'as pas prit une ride, mais il n'est pas non plus tel qu'on le dépeint aux enfants. On parle de lui comme d'un enfant perdu, un garçon qui a besoin d'être aimé et entouré. Le véritable Peter n'est pas ainsi ; il est mort il y a fort fort longtemps. Il est mort, et depuis ce jour, il vit au Pays Imaginaire. Endroit magique et plein d'aventures où, pour lui, le temps semble être infini. Les véritables garçons perdus, sont eux aussi des adolescents morts qu'il a recueilli sur Terre. Il est le chef de cette petite troupe qui met à mal l'île toute entière. Peter est mieux sur son île, roi, autant pour lui que pour les autres.

PETER+CLAUDIE welcome to neverland, darling. 1596906914-ezgif-2-d2fe6ccbc20e
La seule fille qui est restée longtemps à ses côtés, c'est Clochette. Puisqu'elle ne parle pas et qu'elle est aussi vicieuse que lui, ils s'entendent à merveille. Mais ses expériences avec les vrais filles ne sont jamais faciles : soient elles les quittent pour rejoindre un autre groupe du Pays Imaginaire, soient elles disparaissent définitivement. Le comportement des garçons est ce qui pousse les filles à fuir : de toutes façons, elles n'ont rien à faire au Pays Imaginaire.

PETER+CLAUDIE welcome to neverland, darling. 1596907362-ezgif-2-51c3acbfeedf

Thomas Brodie-Sangster :copyright:️ Battery Fox

'' - Et parce que je suis à l'article de la mort, je suis supposée suivre les indications du premier qui m'offre une sucrerie?''
" - Non.." Qu'il répond avec un léger rire comme si elle faisait preuve de perspicacité. Peter se moque doucement d'elle parce qu'elle perd de son précieux temps. '' Mais tu le feras avec la seule personne qui peut t'offrir quelque chose.''

Parce que les seules âmes qu'il a vu disparaître devant lui, elles sont parties seules. Et elles n'étaient pas nombreuses. Certaines ont regretté leurs choix, mais dans les yeux de tous, Peter a pu lire qu'ils avaient compris qu'il n'y aurait aucun retour en arrière. Ils ont d'abord senti le froid, avant de se sentir s'effacer. Et le silence qui a régnait a hanté Peter de nombreux jours après son retour, seul, au Pays Imaginaire. Malgré le comportement de la fille, il sent qu'elle va céder. Que Claudie finira par prendre sa main avant de le suivre dans ce pays qu'elle ne quittera plus jamais. Et dans ce geste où elle caresse la friandise, il sourit encore plus : elle montre sa curiosité et Peter ne peut s'empêcher d'imaginer tant d'autres choses au milieu de ses doigts.

'' - Prouve-moi alors que tu peux effectivement être celui dont j'ai besoin ; je dois venger ce qui vient d'arriver.''
'' - Chérie... Je suis pas là pour venger quelque chose qui devait arriver, hein ?''

Cette fois-ci, il ne se moque pas d'elle avec un rire mais avec des mots. Pourtant, son visage montre tout le contraire ; il est triste parce qu'il n'aime pas la mort. Il se souvient de la sienne. Et au fond, il sait que c'est ça qui l'anime ; la mort des garçons perdus avant qu'il ne vienne les chercher. Mais la mort de Claudie ne le fait pas rire même si ça l'arrange.

'' - Je suis là pour te donner une seconde chance. C'est à prendre ou à laisser. ''

Il se fiche de paraître étrange à parler seul, pour l'officier de police qui avance vers lui à cause de la sucette tombée au sol. Non il ne voit pas Claudie. Mais il se tait lorsque celui-ci est assez près pour entendre les mots de Peter. Quoi que l'âme de la brune puisse décider de faire, Peter ne réagira pas ; et parce qu'ils sont présence d'un vivant, elle ne pourra le toucher pour trahir la présence de son esprit. Claudie est invisible quoi qu'elle fasse.

Lorsque l'officier est assez près pour le toucher, Peter use de la même magie. De sa poche, il sort de la poudre de fée qu'il souffle directement sur le vivant. Puisqu'il ne donne pas d'ordre, l'officier à un comportement étrange. Il reste la, avec son calepin entre les doigts, prêt à écrire un compte rendu sans pour autant le faire. Ses yeux sérieux se transforment tout de suite en ceux d'un enfant qui réaliserait qui se trouve devant lui.

'' - Peu importe comment fonctionne la justice ici, si tu les retrouves... Fait leur éprouver ta vision de la justice. ''

L'officier lui fait un signe de main, commençant déjà à s'éloigner. Tel un adolescent, il lance à celui qui -heureusement- n'est jamais venu le chercher. Les lumières de l'ambulance viennent animer d'un rouge vif les lieux ; les voisins doivent tous être au courant maintenant. Mais c'est tout ce qu'il peut faire, Peter. Manipuler l'esprit des vivants avec la poudre de fée. Il n'a pas le temps de la faire courir à travers les ruelles, et n'en a pas l'envie non plus. Cette colère qu'elle ressent, c'est ce qui la fera vivre au Pays Imaginaire.

Et si lui pense à la mort, c'est sûrement la prison qui les attend. Mais si Peter les regardait tous les trois dans les yeux à ce moment précis, il se rendrait compte que l'un d'entre eux est le prochain sur sa liste de garçons perdus à venir récupérer. Le destin fait bien les choses.

La sucette restera au sol, comme la seule preuve de son passage ce soir. Mais maintenant que l'attention n'est plus porté sur lui, Peter se tourne totalement vers Claudie. Sa main retourne à l'intérieur de sa poche pendant qu'il empoigne une quantité de poudre de fée qu'il s'apprête à utiliser.

'' - Tu ne peux plus rien faire, mise à part me suivre ou disparaître. '' Il hausse les épaules de manières à dire ; c'est comme ca. Sa main sort de sa poche et il la tend à Claudie dans l'espoir qu'elle prenne la poudre pour en faire couler au dessus de sa tête ; c'est sa seule manière de pouvoir le suivre en volant jusqu'au Pays des Merveilles. '' Viens avec moi, et tout ça n'aura pas eu lieu en vain. Ou choisit de mourir définitivement, et il ne me reste plus qu'à attendre que tu disparaisse avant de partir à mon tour. ''




tumblr_pz593gZC4Q1ynme1po6_250.gifv xONqj.jpg 98088e0fddfdb9b8b6600afce2828bdcdf84ff2e.gifv
❝ you have to be special to love me❞ and i'll love you a little bit more every day of our life. You are simply the woman I was waiting for to learn how to live and love.
Revenir en haut Aller en bas
 
SneakySkunk
SneakySkunk
Féminin MESSAGES : 488
INSCRIPTION : 17/02/2020
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Gifs (SneakySkunk) | Avatar (Google) | Signature (Crack in time)

UNIVERS FÉTICHE : J'apprécie les univers de survie. Je suis attirée par ce qui concerne les zombies. Je suis attirée par le science-fiction. J'aime toucher à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3619-presentation-de-sneakyskunk https://www.letempsdunrp.com/t3872-m-robert-sheehan-frere-autres-liens https://www.letempsdunrp.com/t3621-creation-s-dream https://www.letempsdunrp.com/t3622-all-the-earth-is-mine
cat

PETER+CLAUDIE welcome to neverland, darling. Empty

YpyINzHv_o.gif
Claudie Warren
Claudie est une jeune adulte frustrée. Dès sa naissance, elle s'est sentie abandonnée. Pourtant, elle avait une " mère ", un toit et un travail. Elle ne prenait pas conscience que tout cela était précieux avant que Peter ne demande à des hommes de la tuer. Tout juste née, on l'a laissée pourrir près d'une benne à ordure, dans un quartier tout à fait banal. Pourquoi? Elle ne le saura jamais. C'est un voisin qui a entendu les pleurs du petit bébé qu'elle était. On l'a sauvée in extremis. C'est étrange comment le monde fonctionne. Mourir près d'une benne à ordure.

PETER+CLAUDIE welcome to neverland, darling. 200809042716207677

Elle n'était pas parfaite avant de mourir. Très habile pour se faufiler dans les habitations et voler des choses afin de les revendre. Elle était persuadée qu'elle ne devait aimer personne pour que la vie soit facile ; néanmoins, elle savait se joindre aux groupes pour passer du bon temps. Fonceuse et téméraire devant autrui. Elle n'était jamais contre une bagarre. N'est jamais contre une bagarre. Pourtant, elle a perdu celle pour sa survie. Manuelle, elle a toujours été douée pour confectionner des choses, utiles comme inutiles. Son côté indépendant représentait un énorme manque d'attention. Pour sa " mère " elle n'était pas une enfant agréable, mais cela ne voulait pas dire qu'elle ne l'aimait pas. Son plus gros regret restera sans doute celui d'être morte sans lui témoigner le respect.

PETER+CLAUDIE welcome to neverland, darling. 200809042716758063


Marie Avgeropoulos :copyright:️ BALACLAVA
Quelque chose qui devait arriver? répète-t-elle comme si elle n'était pas aussi convaincue que lui ; par réflexe, elle-même échappe un rire qui n'a rien de rigolo : je ne suis pas ta chérie.

Même à l'article de la mort elle trouve le moyen de répliquer. Elle n'est la chérie de personne. Elle met un point d'honneur à ce sujet. Elle ne mérite personne et personne ne la mérite. Le terme chérie ne concorde pas avec une fille autodestructrice comme elle. Depuis toujours, elle préfère avoir des amis. Ce Peter est catégorique : c'est à prendre ou à laisser. À ce sujet, il ne semble pas plaisanter. Détient-il réellement le pouvoir de lui accorder une vie après la mort? En temps normal, elle le corrigerait pour oser lui dire autant de bêtises, mais les circonstances l'obligent à être attentive. Le policier arrive enfin à leur hauteur. Il peut voir Peter. Elle recule d'un pas, surprise de passer inaperçue. Elle essaie pourtant de bouger une main sous son nez pour attirer son attention : rien. Elle n'existe plus. C'est à ce moment qu'elle voit Peter faire son petit tour de passe-passe ; la poudre soufflée au visage, les paroles insufflées. Peter entre littéralement dans la tête des gens. Le policier s'éloigne à la manière d'un automate.

― [...] Viens avec moi, et tout ça n'aura pas eu lieu en vain. Ou choisit de mourir définitivement. [...]
Si tu peux influencer un agent de la paix, alors pourquoi est-ce que tu n'as pas incité ces garçons à me laisser la vie sauve?

Son regard alterne entre son corps déposé sur la civière et la main tendue contenant la poussière. La poussière magique qui a su joué dans l'esprit du policier. Ses yeux s'attardent finalement sur la pauvre fille décédée qu'on installe dans l'ambulance. On tente de lui faire un massage cardiaque, en vain. Même le défibrillateur ni change rien. Le corps rebondit sans le moindre espoir de survie. Le choix n'est pas vraiment difficile entre disparaître et suivre Peter, même si le diable se cache dans son coeur. Le diable sera le problème de demain. Car il y aura forcément un demain. La femme, en détresse, qui sera forcément traitée pour un choc nerveux, ne mérite pas toute cette souffrance. Sa seule erreur aura été de choisir Claudie plutôt qu'un autre enfant. Cette mère a toujours été bonne, quoique parfois dépassée, mais elle était toujours là. La voir dans cet état prouve seulement à Claudie qu'elle était aimée et qu'elle n'en profitait pas. Il est trop tard maintenant. C'est peut-être pour cette raison qu'on l'arrache à cette femme, pour que cette dernière puisse faire sa vie sans culpabiliser de son échec.

Elle ouvre sa paume pour recevoir la poussière magique de cet inconnu qui lui promet une vie meilleure. Claudie a toujours cherché à trouver cette vie idéale. Non, elle ne laissera pas passer cette opportunité si sa seconde option est de disparaître à tout jamais. Ses erreurs passées ne seront pas expiées. Et elle n'a pas l'intention de se racheter. Rien ne l'empêchera d'avancer. On ne change pas la mentalité d'une personne en une seule nuit, même en la dépouillant de sa vie. Si elle avait dû tirer une leçon de tout ça, on ne lui accordera pas la chance de renaître ailleurs. Le choix est simple ; elle ne ressent même pas le besoin d'y réfléchir. Sa mère se portera beaucoup mieux sans elle, même si les regrets risquent de naître lorsque le manque se fera ressentir. La poudre glisse donc dans sa paume. Et faisant ce que dit Peter, elle la laisse dans les airs pour qu'elle dégringole au-dessus de sa tête à la manière de flocons de neige. Chaque particule de poussière l'enveloppe. Malgré sa colère, malgré le manque de vengeance ― qu'elle espère que le policier et sa mère effectueront pour elle ―, elle se surprend à sourire sous la sensation agréable de la poussière. Elle la ressent.

Après avoir observé la poussière tomber, elle pose enfin ses yeux sur lui. Son regard possède une étincelle qu'elle n'avait jamais vu dans les yeux de quiconque. Comme si tous les regards croisés au cours de sa vie avaient été ternes. Elle ne croit pas qu'il soit net, loin de là, surtout depuis qu'elle a vu agir bizarrement les garçons et le policier. Mais présentement, elle a plus à perdre en restant ici qu'en le suivant. Elle est déterminée à aller au bout de cette idée, car si elle doit se fier à ce qu'elle vient de voir ; tout est terminé pour elle, ici. On ne rembobine pas une mort. Et si sa curiosité était forte au moment de toucher la sucrerie, elle l'est d'autant plus maintenant que la poussière commence à agir. Elle veut savoir. Elle veut voir. Et elle y croit.

Et la justice, elle fonctionne comment là où l'on va? qu'elle demande sans le quitter du regard ; désormais, la scène n'existe plus, elle se laisse envahir par les nouvelles émotions.


I'm just a woman in love with another woman
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
@Robz
@Robz
MESSAGES : 369
INSCRIPTION : 17/02/2020
ÂGE : 26
RÉGION : France.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : Post-apocalyptique, touche à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

cat

PETER+CLAUDIE welcome to neverland, darling. Empty

tumblr11.png
Peter Pan
Il n'a pas vingt ans, et pourtant, Peter agit comme s'il avait vécu mille et une vies. La réalité n'est pas loin de son imagination : voilà de nombreuses générations qui ont entendu parler du célèbre Peter Pan. Mais il n'a point vieillit, n'as pas prit une ride, mais il n'est pas non plus tel qu'on le dépeint aux enfants. On parle de lui comme d'un enfant perdu, un garçon qui a besoin d'être aimé et entouré. Le véritable Peter n'est pas ainsi ; il est mort il y a fort fort longtemps. Il est mort, et depuis ce jour, il vit au Pays Imaginaire. Endroit magique et plein d'aventures où, pour lui, le temps semble être infini. Les véritables garçons perdus, sont eux aussi des adolescents morts qu'il a recueilli sur Terre. Il est le chef de cette petite troupe qui met à mal l'île toute entière. Peter est mieux sur son île, roi, autant pour lui que pour les autres.

PETER+CLAUDIE welcome to neverland, darling. 1596906914-ezgif-2-d2fe6ccbc20e
La seule fille qui est restée longtemps à ses côtés, c'est Clochette. Puisqu'elle ne parle pas et qu'elle est aussi vicieuse que lui, ils s'entendent à merveille. Mais ses expériences avec les vrais filles ne sont jamais faciles : soient elles les quittent pour rejoindre un autre groupe du Pays Imaginaire, soient elles disparaissent définitivement. Le comportement des garçons est ce qui pousse les filles à fuir : de toutes façons, elles n'ont rien à faire au Pays Imaginaire.

PETER+CLAUDIE welcome to neverland, darling. 1596907362-ezgif-2-51c3acbfeedf

Thomas Brodie-Sangster :copyright:️ Battery Fox

'' - Si tu peux influencer un agent de la paix, alors pourquoi est-ce que tu n'as pas incité ces garçons à me laisser la vie sauve?''
" - Je comprends pourquoi tu le desires." Qu'il dit à propos de sa vengeance ; il comprend parce qu'il veut continuellement se venger de certains êtres du Pays Imaginaire. '' Mais je ne suis pas là pour ça. Je suis là pour toi, pas pour eux.''

Il joue des mots, ce qu'il sait certainement le mieux faire, pour la faire chavirer. Et il n'est que plus heureux de la voir prendre la poudre de fée dans ses mains pour l'éparpiller sur ses cheveux. Peter sourit de toutes ses dents blanches, comme à chaque fois qu'il emmène quelqu'un avec lui. Il n'y a qu'aux filles qu'il ment pour les emmener, tous les garcons connaissent la vérité. S'il parvient à lire dans ses yeux qu'elle est prête à partir, le chef des garçons perdus voudrait être capable de pouvoir lire dans son esprit pour y découvrir toutes les pensées qui la perturbe en ce moment. Sa curiosité envers les filles est sans fin.

'' - Et la justice, elle fonctionne comment là où l'on va?''

Peter se met clairement à rire dans la nuit, c'est distinct et ça pourrait éveiller l'attention de ceux qui restent. Mais personne ne l'entend ; maintenant qu'il est prêt à repartir avec l'âme d'un adolescent, plus personne ne peut le voir. Plus personne ne peut réagir à sa présence. Mais son rire est franc cette fois, pour la première fois face à Claudie. S'il a dévié son regard pendant son rire, Peter repose vite ses pupilles dans celles de la fille.

'' - Chacun fait la sienne.'' Ube réponse claire qui n'a pas besoin d'être expliquée. Dans son regard, Claudie n'aura pas de mal à déceler que là où elle ira, elle pourra agir comme elle le souhaite. Et pourtant, il ajoute des mots pour lui montrer l'ampleur de ce dont il parle. '' Au Pays Imaginaire, on fait tout ce qu'on a envie de faire, putain.''

Un gros mot pour montrer à quel point ça vient du cœur, à quel point c'est important. Ils font tous ce qu'ils désirent faire. S'amuser est le maître mot ; les pirates, les indiens et les sirènes sont là pour les distraire. Leurs ennemis eux, ne voient pas la chose du même point de vue ; Peter et ses garçons perdus sont pour eux, le pire des cauchemars.

'' - Mais y a une condition pour que tu t'entends bien avec les autres.'' Peter lâche cette phrase en haussant les épaules, il sait et en joue d'avance, qu'il peut être effrayant par cette phrase, mais ça le fait sourire. '' Que t'ai une clé USB pleine de musiques à leur offrir. Ça, c'est la seule chose de ce monde qui leur manque.''

Une nouvelle fois, il rigole à ses propres mots. Mais c'est plus le comportement de ses garçons qui l'amuse ; ils pourraient manquer de tellement d'autres choses. Fut un temps, Peter leur permettait d'emmener quelque chose avec eux. Peu importe ce que cela puisse être. Mais un jour, un gamin a emmené une boite jouant de la musique. Et comme ils ont adoré entendre quelque chose résonnant différemment des tambours et des instruments à cordes créés par leurs soins, ils ont tous demandé à Peter de leur ramener de quoi les assouvir. Pour leur faire plaisir, il a changé sa règle ; d'abord pour se débrouiller à avoir une machine fonctionnant grâce au soleil, ensuite pour ne réclamer d'une clé USB. Les temps changent tellement, que Peter, lui, a du mal à tout suivre tout ça. Il préfère ses instruments en bois ou en peaux plutôt que ces sons crillards qui sortent des haut-parleurs des garçons perdus.

En réalité, il ne lui laisse pas vraiment le choix. D'un signe de tête il lui montre de la suivre. Peter lui dit qu'il faut y croire pour que ça fonctionne. Et pour lui montrer de quoi il parle, Peter monte les deux pieds sur la grosse pierre. En se tournant vers elle, il lui qu'ils ont le temps d'aller chercher cette dit clé numérique. Et pour se faire, il ne compte pas marcher. Non. D'un léger bond, il décolle ses pieds de la pierre et c'est l'air qui semble le maintenir. Comme dans un nuage, sauf que sur sa trajectoire, milles et une étoiles semblent le soutenir. C'est la poudre de fée qui le fait voler, c'est ce qui permettra à Claudie d'en faire autant. Et maintenant qu'il vole, qu'il est en l'air, ses bras s'écartent pour étirer son corps ; il est mille fois mieux là que sur le sol.

'' - Alors, qu'est-ce que tu attends ?'' Qu'il demande en l'invitant d'un coup de tête à en faire autant. '' Le jeu commence maintenant...''


tumblr_pz593gZC4Q1ynme1po6_250.gifv xONqj.jpg 98088e0fddfdb9b8b6600afce2828bdcdf84ff2e.gifv
❝ you have to be special to love me❞ and i'll love you a little bit more every day of our life. You are simply the woman I was waiting for to learn how to live and love.
Revenir en haut Aller en bas
 
SneakySkunk
SneakySkunk
Féminin MESSAGES : 488
INSCRIPTION : 17/02/2020
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Gifs (SneakySkunk) | Avatar (Google) | Signature (Crack in time)

UNIVERS FÉTICHE : J'apprécie les univers de survie. Je suis attirée par ce qui concerne les zombies. Je suis attirée par le science-fiction. J'aime toucher à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3619-presentation-de-sneakyskunk https://www.letempsdunrp.com/t3872-m-robert-sheehan-frere-autres-liens https://www.letempsdunrp.com/t3621-creation-s-dream https://www.letempsdunrp.com/t3622-all-the-earth-is-mine
cat

PETER+CLAUDIE welcome to neverland, darling. Empty

YpyINzHv_o.gif
Claudie Warren
Claudie est une jeune adulte frustrée. Dès sa naissance, elle s'est sentie abandonnée. Pourtant, elle avait une " mère ", un toit et un travail. Elle ne prenait pas conscience que tout cela était précieux avant que Peter ne demande à des hommes de la tuer. Tout juste née, on l'a laissée pourrir près d'une benne à ordure, dans un quartier tout à fait banal. Pourquoi? Elle ne le saura jamais. C'est un voisin qui a entendu les pleurs du petit bébé qu'elle était. On l'a sauvée in extremis. C'est étrange comment le monde fonctionne. Mourir près d'une benne à ordure.

PETER+CLAUDIE welcome to neverland, darling. 200809042716207677

Elle n'était pas parfaite avant de mourir. Très habile pour se faufiler dans les habitations et voler des choses afin de les revendre. Elle était persuadée qu'elle ne devait aimer personne pour que la vie soit facile ; néanmoins, elle savait se joindre aux groupes pour passer du bon temps. Fonceuse et téméraire devant autrui. Elle n'était jamais contre une bagarre. N'est jamais contre une bagarre. Pourtant, elle a perdu celle pour sa survie. Manuelle, elle a toujours été douée pour confectionner des choses, utiles comme inutiles. Son côté indépendant représentait un énorme manque d'attention. Pour sa " mère " elle n'était pas une enfant agréable, mais cela ne voulait pas dire qu'elle ne l'aimait pas. Son plus gros regret restera sans doute celui d'être morte sans lui témoigner le respect.

PETER+CLAUDIE welcome to neverland, darling. 200809042716758063


Marie Avgeropoulos :copyright:️ BALACLAVA
Une clé USB? répète-t-elle, étonnée.

Étonnée de constater que sa mort se résumera à transporter une clé USB dans un monde « imaginaire » pour des personnes qui ont sûrement eu la même décision à prendre ; disparaître à tout jamais ou suivre Peter. S'entendre avec les autres. Elle pense que c'est une règle qu'elle peut facilement accepter. Tout ça paraît tellement absurde, tellement risible. Qu'il en soit ainsi, si ça peut être une forme de gâterie pour ceux qui ont suivi Peter avant elle par le passé. À quoi ressemble donc ce monde si cet objet possède autant de valeur? Plus Peter parle et plus il brise ses perceptions du monde. Elle déteste qu'un inconnu, particulièrement un inconnu de cet âge, puisse à ce point jouer dans sa tête.

Claudie oublie momentanément sa justice lorsque le mystérieux Peter Pan prend son envol.

Le jeu commence maintenant...

Ses yeux sont vissés sur lui. Grâce à une observation rapide, elle comprend qu'il ne touche plus la terre. Il n'a pas d'ombre, et même si elle le voit, elle ne se pose pas les bonnes questions, simplement parce que ça ne l'intéresse pas. Ce qui est fascinant surtout, c'est sa capacité à voler. La poudre peut réellement donner des ailes. Comment ça fonctionne? Dans un mouvement subtil, elle se balance de ses talons jusqu'au bout de ses orteils, dans l'espoir que son corps s'élève sans effort. Quel mouvement physique doit-elle exécuter pour que ça fonctionne? Mentalement, Claudie découvre tellement de nouvelles choses qu'elle ne pense plus à sa mort prématurée. Qui a déjà vu quelqu'un voler dans cette vie? Personne. Et parce que c'est nouveau, fascinant, dangereux, unique, elle veut vivre cette sensation si ça peut lui permettre d'oublier qu'elle s'efface rapidement de cette vie.

Elle essaie plusieurs choses sous les yeux amusés de Peter : sautiller, taper des mains, fermer les yeux, ordonner à son corps de voler. Rien y fait, jusqu'à ce qu'elle assimile la dernière phrase de Peter. Le jeu commence maintenant… Elle est trop séreuse? Cette réflexion l'offusque, car elle ne s'est jamais considérée sérieuse ou réservée ou ennuyeuse. Elle veut que ça fonctionne. Elle veut voler. C'est son côté compétiteur et son côté susceptible qui la poussent à réussir. Enfin, plus elle y croit et plus ses pieds s'élèvent. Surprise, sans être terrifiée, elle sent son corps défier toutes les lois de la gravité. Son premier réflexe, typiquement humain, est de vouloir s'accrocher à quelque chose pour ne pas tomber, mais il n'y a rien à portée de main. Elle n'est pas aussi habile que lui. La sensation est la même que lorsqu'on plonge dans une piscine sans être capable d'atteindre le fond ; on est toujours ramené vers le haut. Elle a l'impression d'être gonflée d'hélium. Ses jambes et ses bras peinent à se stabiliser.

Claudie était en colère, mais dès à présent qu'elle vole, ses émotions changent radicalement. Elle est émerveillée et prête à vivre ce que les autres n'ont jamais vécu. Le sol est à quelques mètres sous ses pieds, mais elle prend conscience qu'elle pourrait voir le monde à tout autre niveau.

On peut voler au-dessus de la ville? demande-t-elle comme si c'était complètement absurde.

Absurde, certes, mais tout semble possible à cet instant. Et malgré qu'elle suive Peter jusqu'à son monde imaginaire, elle ne s'accroche pas à lui par crainte de tomber, elle ne le suit pas par crainte de le perdre de vue. Non, elle se laisse transporter par le premier courant d'air qui effleure sa peau. De là, malgré une énorme maladresse, elle parvient à suivre le mouvement du vent afin de se déplacer. C'est plus difficile que nager, mais tellement plus sensoriel également. L'adrénaline se répand comme du feu dans ses cellules. Elle est heureuse de vivre cette expérience ; est-ce normal de ressentir une telle joie après être mort? Elle veut voler plus haut, veut voir au-dessus des toitures. Elle veut voir les voitures qui circulent dans les rues comme s'il s'agissait de fourmis. Et maintenant qu'elle parvient à voler, elle veut sentir le vent fouetter son visage. De son vivant, c'était ce qu'elle voulait : vivre à 100 à l'heure. Ce monde avait tant de restrictions. Cette euphorie la fait se questionner : est-elle réellement morte?

Peu importe où Peter veut récupérer sa clé USB avec musique, ils le feront. Claudie, vivant de nouvelles sensations, est sur son petit nuage. Mais ses yeux démontrent qu'elle en souhaite davantage. C'est sûrement ce que ressentent ceux qui s'injectent de l’héroïne : une puissante sensation qui finit toujours par se calmer. Elle finira bien par demander pourquoi les garçons vivent là-bas, pourquoi Peter a-t-il souhaité qu'elle vienne. Des questions qui surgiront et qui ne lui feront sans doute pas plaisir. Les problèmes de demain.

Ne sommes-nous pas pressés par le temps? C'est le moment où tu dois me prouver que ce monde que tu vantes tant est à la hauteur de ce que tu racontes, qu'elle lui lâche finalement. Comment on s'y rend?


I'm just a woman in love with another woman
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
@Robz
@Robz
MESSAGES : 369
INSCRIPTION : 17/02/2020
ÂGE : 26
RÉGION : France.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : Post-apocalyptique, touche à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

cat

PETER+CLAUDIE welcome to neverland, darling. Empty

tumblr11.png
Peter Pan
Il n'a pas vingt ans, et pourtant, Peter agit comme s'il avait vécu mille et une vies. La réalité n'est pas loin de son imagination : voilà de nombreuses générations qui ont entendu parler du célèbre Peter Pan. Mais il n'a point vieillit, n'as pas prit une ride, mais il n'est pas non plus tel qu'on le dépeint aux enfants. On parle de lui comme d'un enfant perdu, un garçon qui a besoin d'être aimé et entouré. Le véritable Peter n'est pas ainsi ; il est mort il y a fort fort longtemps. Il est mort, et depuis ce jour, il vit au Pays Imaginaire. Endroit magique et plein d'aventures où, pour lui, le temps semble être infini. Les véritables garçons perdus, sont eux aussi des adolescents morts qu'il a recueilli sur Terre. Il est le chef de cette petite troupe qui met à mal l'île toute entière. Peter est mieux sur son île, roi, autant pour lui que pour les autres.

PETER+CLAUDIE welcome to neverland, darling. 1596906914-ezgif-2-d2fe6ccbc20e
La seule fille qui est restée longtemps à ses côtés, c'est Clochette. Puisqu'elle ne parle pas et qu'elle est aussi vicieuse que lui, ils s'entendent à merveille. Mais ses expériences avec les vrais filles ne sont jamais faciles : soient elles les quittent pour rejoindre un autre groupe du Pays Imaginaire, soient elles disparaissent définitivement. Le comportement des garçons est ce qui pousse les filles à fuir : de toutes façons, elles n'ont rien à faire au Pays Imaginaire.

PETER+CLAUDIE welcome to neverland, darling. 1596907362-ezgif-2-51c3acbfeedf

Thomas Brodie-Sangster :copyright:️ Battery Fox

Claudie tentent par tous les moyens de prendre son envole comme Peter a pu le faire. Et ce dernier n'a pas pu s'empêcher de se moquer, parfois en riant ou parfois avec des mots. Parce que lui a toujours su ce qui clochait dans le comportement de la fille. Un mince sourire s'est dessiné au coin de ses lèvres lorsque enfin, elle a réussi à prouesse de voler au dessus du sol comme les oiseaux peuvent le faire. Il a vu dans ses yeux que là, grâce à la magie de la poudre de fée, Claudie fut touchée ; chamboulée, changée, lancée dans un autre monde loin de la mort absurde et affreuse qu'elle vient de vivre. Inutile.

'' - On peut voler au-dessus de la ville?''
" - Chaque chose en son temps, non ?" Qu'il s'est empressé de répondre, accompagné d'un léger rire à cause de l'empressement de Claudie. " Tu y passeras bien assez vite."

Par la voie des airs, ils ont quitté cette sombre ruelle aux poubelles qui l'ont vu mourir. Là où compte se rendre Peter, ce n'est pas bien loin, surtout à vole d'oiseaux. Là, rien ne les dérange. Mais ça laisse le temps à Claudie de profiter des nouvelles sensations qu'elle peut ressentir. Peter ne fait plus attention à toutes les particularités des choses qui font de sa vie un rêve : l'adrénaline en plein vole, son coeur qui manque un battement lorsqu'il est trop haut, le vent qui fouette son visage, la pluie qui pique chaque parcelle de sa peau qu'elle touche. Mais il n'oublie jamais de regarder ceux qui peuvent voler grâce à lui ; ça n'arrive que pour quitter ce monde. Tous les garçons perdus ressent de la frustration à l'idée de ne plus ressentir cette sensation après. Qu'il en soit ainsi.

" - Ne sommes-nous pas pressés par le temps? C'est le moment où tu dois me prouver que ce monde que tu vantes tant est à la hauteur de ce que tu racontes..." Peter ne la regarde pas, ses yeux lancés droits devant. De là où ils sont, ils peuvent déjà entendre une musique lointaine venir jusqu'à leurs oreilles. " Comment on s'y rend ?"
" - T'as déjà dis que tu venais avec moi." Qu'il lâche en étant prêt d'elle, comme si ça pouvait répondre à sa première question. " On a tout le temps que j'ai envie d'y donner. Mais arrête d'être si pressée... t'as la vie éternelle devant toi. Allez, c'est par-là."

Peter ne répond jamais vraiment aux questions qu'on lui pose. Mais il se contente de sourire face à Claudie, parce qu'il sait que ce qu'il promet est irrésistible : les garçons sont bien pires qu'elle lorsqu'ils sont sur le point de quitter Londres pour rejoindre le Pays Imaginaire. Mais il reste pire que tous. Peter commence à descendre vers le sol, doucement d'abord, puis en flèche. Les étincelles de magie qu'il laisse derrière lui semblent même amortir sa chute lorsqu'il retombe : pieds en bas, il atterrit comme sur un petit nouage. Tout en douceur et en délicatesse.

C'est une boîte de nuit qui se trouve dans la rue d'à côté. Mais elle est tellement prisée, que la queue de la file d'attente s'étend bien au delà d'où ils atterrissent. Personne ne peut les voir, Peter ne s'en accommode même pas. Le garçon se contente de rire, en lançant un coup de tête vers la file en regardant Claudie, de manière à lui faire comprendre qu'ils sont des pauvres types à côté d'eux. Parce qu'ils attendent, et que lui passent devant eux les mains dans les poches. Personne n'est là pour les arrêter, pour les sentir. Le duo passent entre les gens sans même qu'ils ne remarquent leur présence, alors personne ne gronde parce qu'on les gruge. Personne n'est là non plus pour leur interdire l'entrée : Peter s'amuser même à faire une belle grimace à l'agent de sécurité lorsqu'ils passent devant lui.

A l'intérieur, une nouvelle musique s'est lancée quelques secondes avant qu'ils n'entrent. Les lumières tournent dans tous les sens, se reflètent sur tous les murs, et même si les faisceaux lumineux dansent, ça n'éclaire pas bien l'immense pièce assombrie. Les gens dansent ; certain aussi jeunes qu'eux, d'autre plus ou moins âgés. Ils font tous la fête sans se rendre compte des invisibles au milieu d'eux. Peter avance à reculons parce qu'il n'a pas peur d'entrer dans quelqu'un : il contemple une dernière fois Claudie dans ce qui fait parti de son monde. Ce n'est pas l'endroit qu'il préfère à Londres, bien au contraire. Trop bruyant, trop lumineux, trop de couleurs, trop de monde. Mais c'est là qu'il vient chercher ce dont il a besoin ; la clé USB qu'elle offrira aux garçons perdus. Et s'il peut danser pour mimer de s'amuser, il continue surtout à avancer vers le fond de la pièce. Peter s'assure pourtant qu'elle le suive, toujours.

" - PETER ?!" On hurle son nom au travers de la foule, et c'est à ce moment-là que Peter sait qu'il est arrivé au bout de sa soirée. Directement, il se détourne de Claudie pour ouvrir ses bras au seul homme capable de le voir : un homme vieux, pourtant bien conservé pour son âge, mais sa barbe et ses cheveux blancs trahissent la vérité. " Comment j'suis content d'te voir !"

Une accolade, ferme et longue. Comme celles de deux vieux amis qui se retrouvent. C'est Jacques, le frère que Dwight. Pourquoi est-ce qu'il est capable de voir Peter ? Et bien parce qu'il était là au moment de la mort de son frère. Parce qu'il était là lorsque Dwight a décidé de partir, parce que son grand frère l'a poussé à le faire. Et depuis ce jour, Jacques est capable de voir Peter. Jacques est celui qui fournis le matériel dont il a besoin pour retourner au Pays Imaginaire. Tout de suite, Jacques fait comprendre à Claudie qu'il peut la voir, qu'il peut s'adresser à elle, mais par le biais de Peter ; elle est canon celle-là.

" - Est-ce que Dwight va bien ?" Que le vieux demande, des étoiles plein les yeux. Il rit, tape l'épaule de Peter quand ce dernier dit clairement que son frère n'a jamais été aussi heureux. " Ca m'touche. Vraiment." Il porte sa main à son coeur, les yeux qui se remplissent de larmes. Mais le vieux se reprend quand Peter reprend la parole.
" - Tiens, c'est sa dernière folie de ton frère." Au milieu de la foule qui ne réagit pas, Peter sort de sa poche un paquet entier des bâtonnets qu'il a proposé à Claudie. Il le tend directement à Jacques qui ne peut plus retenir ses larmes. " T'as c'qui faut pour elle ?"
" - Bon dieu, ouai !" Qu'il lâche en se redressant, droit comme un poteau. Il sort de sa poche une clé USB qu'il tend directement à Claudie : ce n'est pas le cadeau que Peter ramène aux garçons perdus. Ca, c'est elle. " Profites-en bien, parce qu'à choisir... j'aurais préféré aller là-bas."

L'homme lance un clin d'oeil à Claudie lorsqu'il prononce ces mots. Il a bien vieillit, prit au moins quarante ans depuis que Peter le connaît. Et dans sa vieillesse, il sait de quoi il parle. Il voudrait revenir à ce temps-là, pour partir avec son frère et rester à ses côtés jusqu'au bout de l'éternité. Mais il se contente des bouts que Peter lui donne, sans savoir que Dwight ne sait même pas que son chef est toujours en relation avec Jacques. Peter garde bien chacun de ses secrets, et jusqu'à présent, aucune des filles n'a vendu la mèche. Car les garçons, ils ne viennent jamais ici. Claudie fait partie des privilégiées.

" - Allez, c'est l'heure d'y aller." Qu'il clame en s'étant approcher de l'oreille de Claudie pour ne pas avoir à crier. " Tu voulais voir le dessus de la ville ? Ca tombe bien, c'est par-là qu'on va."
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


PETER+CLAUDIE welcome to neverland, darling. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
PETER+CLAUDIE welcome to neverland, darling.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers fantasy-
Sauter vers: