-30%
Le deal à ne pas rater :
Maillot de Football de l’Équipe de France
63 € 90 €
Voir le deal

Partagez
 
 
 

 Belle, Bulle, Peter... ― Guardians of society

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
SneakySkunk
SneakySkunk
Féminin MESSAGES : 571
INSCRIPTION : 17/02/2020
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Gifs (SneakySkunk) | Avatar (Google) | Signature (Crack in time)

UNIVERS FÉTICHE : J'apprécie les univers de survie. Je suis attirée par ce qui concerne les zombies. Je suis attirée par le science-fiction. J'aime toucher à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3619-presentation-de-sneakyskunk https://www.letempsdunrp.com/t3872-m-robert-sheehan-frere-autres-liens https://www.letempsdunrp.com/t3621-creation-s-dream https://www.letempsdunrp.com/t3622-all-the-earth-is-mine
cat

Belle, Bulle, Peter... ― Guardians of society Empty

7ei5.pngMise en Situation


Des filles nées en laboratoire, dotées de nombreux pouvoirs. Des ennemis redoutables. Une vie normale à conquérir. Des alliés inespérés. Des émotions à découvrir. Des catastrophes à éviter. Un monde rempli de surprises et de confettis et de sang.


i3tb.png


I'm just a woman in love with another woman
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
SneakySkunk
SneakySkunk
Féminin MESSAGES : 571
INSCRIPTION : 17/02/2020
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Gifs (SneakySkunk) | Avatar (Google) | Signature (Crack in time)

UNIVERS FÉTICHE : J'apprécie les univers de survie. Je suis attirée par ce qui concerne les zombies. Je suis attirée par le science-fiction. J'aime toucher à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3619-presentation-de-sneakyskunk https://www.letempsdunrp.com/t3872-m-robert-sheehan-frere-autres-liens https://www.letempsdunrp.com/t3621-creation-s-dream https://www.letempsdunrp.com/t3622-all-the-earth-is-mine
cat

Belle, Bulle, Peter... ― Guardians of society Empty

asMWtzft_o.png
Bulle
Ses soeurs et elle sont nées d'une fusion chimique improbable, faisant d'elles des filles parfaites, des supers-filles. Elles sont nées à Townsville où elles ont à plusieurs reprises combattu la racaille ; des ennemis tous plus variés les uns que les autres, et ce, depuis leur enfance. Bulle est douce, bienveillante et rigolote. Sa joie est contagieuse lorsqu'elle n'est pas sujette à ses vilaines crises de larmes. Il arrive souvent qu'elle soit pessimiste, mais elle finit toujours par retrouver le sourire. Elle est terrifiée par le noir et tout ce qui ressemble de loin ou de près à un labyrinthe. Elle est naturellement douée en langue, en dessin, et l'une de ses plus grandes passions est les animaux.

Ulbbrq6x_o.png
Peter Parker

Orphelin à l'âge de 6 ans, il a été élevé par sa tante et son oncle. Un jour, il a été mordu par une araignée radioactive, ce qui lui a octroyé des sens développés. Il est photographe de passe-temps. Il a tendance à se parler à lui-même. Ses plaisanteries l'aident à dédramatiser certaines situations et à dompter le stress. Il possède aussi un côté obscur et vindicatif. Lorsqu'il se voit dépassé par les événements, ses réactions peuvent être d'une violence extrême, au point de choquer d'autres héros et d'horrifier ses ennemis.

Lili Reinhart :copyright:️ Dylan O'brien
Professeur! s'enthousiasme la blondinette lorsqu'elle le voit entrer dans la cuisine.

Le professeur Utonium est un scientifique, mais avant tout le créateur des soeurs, autrement dit leur père, mais pour une raison inconnue, elles ont toujours apprécié l'appeler par son titre. Probablement qu'elles trouvaient cela amusant et qu'elles n'ont pas souhaité changer leurs habitudes. Le lien entre l'homme et les filles est pourtant très fort. Elles ne sont peut-être pas de son sang et elles n'ont peut-être pas de mère comme la plupart des terriens qu'elles fréquentent, mais elles le considèrent réellement comme un père. Rebelle est de loin la plus capricieuse en ce qui concerne cet homme qu'elle met constamment à rude épreuve. Alors lorsque le professeur Utonimum entre dans la cuisine, Bulle cesse ses tâches pour venir passer un bras autour de son flanc afin de lui offrir sa première accolade de la journée.

La blondinette vit encore sous ce toit, ce qui n'est malheureusement plus le cas de Rebelle et cela l'attriste parfois ; Bulle appréciait leur cohabitation. [Va savoir pour Belle.] En vieillissant, elle est restée la fille à son papa. C'est une petite boule d'énergie pétillante qui ne manque d'idées pour le distraire. Son père craint parfois de lui refuser des activités au risque de la froisser. Il aime sa Bulle, mais elle sait aussi être envahissante. Et ce n'est pas une jeune fille ordinaire. Lorsqu'elle a une idée en tête, comme ses soeurs, elle peut passer d'une pièce à l'autre à la vitesse de la lumière, ce qui fait souvent voler en l'air tous ses papiers importants. Il est souvent difficile de rester concentré. Et Bulle, malgré sa joie de vivre, n'est pas le genre de personne à apprécier faire le ménage après son passage. Et ça se remarque immédiatement lorsque le professeur pose ses yeux sur le comptoir et que ses dents crissent.

Aujourd'hui, c'est l'anniversaire du professeur et Bulle a eu la brillante idée de préparer des biscuits. Le problème, c'est qu'on retrouve de la farine à la fois sur les armoires, à la fois sur le sol, à la fois sur ses joues. Des moules sont éparpillés sur toute la largeur du comptoir. Elle avait envie que les biscuits aient chacun une forme particulière. Il est touché de cette affection, mais sait qu'il devra la gronder pour qu'elle nettoie si quelqu'un ne le fait pas à sa place. Elle se décale finalement pour continuer à préparer son second mélange dans lequel elle ajoute des pépites de chocolat. Une première fournée est déjà terminée. Elle essaie donc de gérer des glaçages à côté. Un vrai chantier de construction. Au moins, se dit le professeur, il n'a pas à gérer de petit ami du temps qu'elle reste à vivre chez lui. Et ça, ça le rassure énormément.

J'espère que ce sera une belle journée et que nous n'aurons pas à intervenir, fais savoir la blondinette qui essuie son front, mais laisse une grosse traînée blanche à sa peau. Notre rabat-joie préférée doit normalement venir.

Bulle essaie de cacher la déception qui pointe le bout de son nez dans son coeur. Sa soeur a parfois tendance à se défiler et/ou arriver en retard. C'est l'anniversaire de leur père quand même. Que peut-elle faire de plus important? Elle ignore complètement qu'elle est sur une affaire. Le scientifique se gratte la nuque, tentant vainement de camoufler des émotions que Bulle ne remarque même pas. C'est vrai, ça fait longtemps que le téléphone n'a pas sonné pour les prévenir d'un quelconque crime. C'est parce qu'il détourne les appels pour essayer de donner à ses filles une vie normale.

________________

Et pendant ce temps, Rebelle se prend une raclée pour empêcher un terroriste de lâcher une bombe quelque part sur Townsville.
________________

Le jeune homme lui, s'extirpe d'un taxi face à un hôtel de la ville. Il paie le chauffeur et se retourne pour lever la tête. L'immeuble est haut et s'enfonce littéralement dans le ciel. Le soleil l'aveugle. Ses yeux ultra-puissants sont sensibles, la clarté l'oblige à cligner des yeux à plusieurs reprises. Peter vient de débarquer en ville. Il est là en tant que " Peter " afin de rencontrer un grand scientifique qui pourra l'aider pour une thèse qu'il doit rendre prochainement. Le problème, c'est qu'il passe tellement de nuit dans les rues à combattre le crime qu'il perd la notion du temps. Il devrait avoir terminé ce devoir depuis une éternité. Et même s'il se trouve à Townsville aujourd'hui, il garde précieusement son costume - qui le moule parfois un peu trop - dans sa valise.

Et d'un coup, il prend conscience qu'il a oublié de prendre sa valise dans le coffre du taxi. Il tourne la tête ; le véhicule est déjà en train de tourner au bout de la rue.

Tu commences bien ton séjour, crétin.

Il ne connait pas cette ville, mais ça ne l'empêche pas d'entamer une course rapide au travers des piétons pour atteindre le véhicule. Il évite agilement chaque piéton, se faufilant à la manière d'une vive araignée. D'où il se trouve, il peut voir le conducteur ajuster son rétroviseur et l'apercevoir au travers. Le conducteur semble surpris, mais ne souhaitant pas s'arrêter, il gonfle les joues et détourne les yeux en mimant ne pas le voir. Peter en fronce les sourcils. Il est sur le point de rattraper le véhicule lorsqu'il s'arrête net devant une femme. Il freine sur la pointe des pieds, mais le mouvement de son corps lui fait perdre pied. Et alors qu'il aurait dû la renverser de tout son poids, il parvient a tourner sur lui-même et la retenir à la manière d'une danseuse qu'on courbe avec habilité, un bras à sa taille. Sa seconde main se retient sur l'abri-bus. Comme un con, il sourit à la vue de ce beau visage. Et sans directement penser changer de position, il relève les yeux pour voir son taxi disparaître. Avec sa valise. Avec son costume, son identité secrète.

Merde.


I'm just a woman in love with another woman
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
@Robz
@Robz
MESSAGES : 452
INSCRIPTION : 17/02/2020
ÂGE : 27
RÉGION : France.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : Post-apocalyptique, touche à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

cat

Belle, Bulle, Peter... ― Guardians of society Empty

f1519df6ced4b686acb1921c7eccdeda7f2af05e.png
Belle Utonium
Elle est belle, elle est parfaite, mais a tout de même un sacré et vilain défaut : l'égocentrisme. C'est la plus intelligente de ses soeurs, et celle qui a tout fait en premier. C'est pour ça qu'elle est leader née, qu'elle échafaude les meilleurs plans et les meilleures constructions. Sa couleur préférée est le rose, comme toutes filles qui se respectent. Ce qu'elle cache le plus, c'est son petit côté criminel. Parce que Belle n'a jamais hésité à voler pour faire plaisir à quelqu'un, parce qu'elle aime mettre une bonne branlée à ceux qui le méritent, mais aussi parce qu'elle aime bien les mauvais garçons. Comme ses soeurs, elle peut voler, sa force est incroyable et sa vision rayon laser n'a rien à envier aux machines dernièrement sorties. Pourtant, Belle est la seule à pouvoir cracher de la glace ou du feu. Elle aime cette touche d'originalité, la meilleure à son point de vue.

Belle, Bulle, Peter... ― Guardians of society WeFn

Si elle a été créée à l'aide de tout un tas de bonnes choses, Belle a une peur bleue du dentiste et du désordre. Alors elle passe son temps à ranger, lorsqu'elle n'est pas en train de se coiffer ou d'étudier. Aujourd'hui, elle ne se sent pas plus différentes des autres gens de son âge, qu'à l'époque. Jeune, elle n'appréciait pas les différences avec les autres enfants et ne cessait d'être triste pour cela. La joie de vivre qu'elle montre au quotidien aujourd'hui montre qu'elle a accepté sa conception et sa place dans la société. Pourtant, elle reste souvent à côté du gros téléphone rouge. Belle aime que la mairie ait besoin d'elles, impossible de se lasser des bonnes choses.


Belle, Bulle, Peter... ― Guardians of society Original
Holland Roden :copyright:️ unknown
Elle est toujours bien habillée, Belle. Tous les matins, elle prend le temps de choisir une robe, ou une jupe assortie avec un chandail. Même si chaussure font la paire, et ça, c'est quand elle ne porte pas un manteau ou un chapeau. Elle est coquette, elle aime se plaire, se regarder dans le miroir en se coiffant pendant des heures. Belle prend soin d'elle autant qu'elle prend soin des autres, et ce matin, en quittant le conteneur transformé en studio dans le jardin du Professeur. Belle aurait voulu pouvoir quitter totalement la maison familiale, comme sa sœur Rebelle, mais son cocon est trop important. Elle a mal que la brune soit partie sans elle, elle a mal que la brune soit partie tout court. Mais elle aurait mal de quitter le Professeur, et surtout Bulle, elle n'a pas envie de le faire.

Aujourd'hui, elle sort d'un grand bâtiment avec un immense sourire aux lèvres. Tout d'abord. C'est l'anniversaire du professeur et Belle et ses sœurs ont prévu le cadeau parfait cette année : plutôt Belle, elle est le cerveau, elle sait qu'elle va réussir, mais l'amour qu'elles portent à leur créateur est infini. Il est égal, Belle le voit dans les yeux de ses sœurs à chaque fois qu'elles le regardent. Le présent est lourd à porter, à pousser, à tirer pour quiconque de normal ; Belle n'a besoin de personne, ni d'effort, pour y parvenir. Elle pousse un grand truc rectangulaire, caché sous un rideau noir. Elle le pousse avec bonne humeur jusqu'à le faire rentrer dans un camion de livraison qui attend en double file sur la route.

Lorsque le camion s'en va, Bulle retourne à l'intérieur du bâtiment pour remercier le vendeur ; non elles n'avaient pas suffisamment d'argent pour le payer. Mais Belle est imprévisible, elle peut parfois être malhonnête. Elle a trouvé le moyen d'obtenir le présent par un autre moyen que de l'argent ; elle a volé quelque chose pour l'homme qui détenait la machine. Elle n'est pas toute rose, Belle, contrairement aux vêtements qu'elle porte d'habitude -cette couleur qu'elle aime tant. Pourtant, elle s'en prend toujours à sa sœur brune parce qu'elle est soit disant plus irresponsible. Elle tente en ce moment de l'appeler :

'' - T'as intérêt à être là, Rebelle ! Le Professeur fait mine que ce n'est pas important... Mais on sait que si !'' C'est vrai, il n'en tiendrait sûrement pas compte à la brune si elle devait être absente, ou en retard. Mais les deux autres le feraient. '' Bulle s'occupe de la maison, le cadeau est en route... C'est à toi de jouer !''

Belle est tombée sur la messagerie de sa sœur, ne se doute pas un seul instant que Rebelle est en train de combattre un terroriste pour sauver la ville. Par contre, la rousse commence à douter du téléphone rouge, ou du maire. Voilà trois jours qu'elle se promet de se rendre à la mairie pour savoir si tout ce passe bien. Pourquoi n'ont-ils pas besoin d'elles ? Mais elle ne nierai pas que cette relaxation fait du bien. Ça permet de respirer, de profiter d'autres choses. Ça semble aussi les éloigner.

Elle tourbillonne au milieu du trottoir, et si l'acte en lui-même n'avait pas été si doux, Belle aurait pu croire être au milieu d'une tornade surprise de Rebelle. Mais une main la retient, un corps la courbe et fair virevolter sa jupe bleue. Elle qui peut paraître froide, comme tant joyeuse, à besoin d' un temps d'adaptation pour se faire à la situation ; le visage d'un inconnu est au dessus du sien, et il prononcé un mot grossier en regardant ailleurs.

'' - De la nouveauté en ville... '' Qu'elle lâche avec douceur, avec un léger rire, tout en posant sa main sur l'épaule de l'inconnu pour qu'elle se redresse. '' C'est intéressant. Quel est l'honneur pour tant de vulgarité?''

Belle s'est éloignée de l'inconnu en replaçant une mèche de cheveux derrière son oreille. Elle rigole, elle dit aussi de ces mots vulgaires lorsque quelque chose la contrarié. Mais elle veut montrer qu'elle approche de la perfection à quelqu'un qu'elle n'a jamais vu. Rares sont les nouveaux à Townsville, il faut sauter sur l'occasion pour se faire de nouveaux amis.

'' - Sérieusement ?'' Qu'elle demande en endantant parler du taxi trop pressé contenant les affaires de l'individu. '' Quelle enflure... Ils sont tous plus pressés que le temps lui-même.''

Belle se proposerait d'avance d'aller à la vitesse de l'éclair pour rattraper ce taxi. Mais par automatisme, elle se détourne de l'inconnu pour user de sa vision rayon x ; ses yeux ont changé de couleur avant même qu'elle ne regarde à travers le mur pour voir où se trouve le taxi. Un sourire se dessine au coin de ses lèvres lorsqu'elle se rend compte que trois d'entre eux sont bloqués à la prochaine intersection à cause de travaux qui bloquent la circulation.

Le taxi n'est pas près d'avancer, mais elle se détourne de la scène pour reposer ses yeux sur lui. Ses pupilles perdent leur éclat étrange, presque magique, quand elle le regarde. Belle n'a pas peur de montrer ses pouvoir ici ; à Townsville, tout le monde la connaît. Tout le monde sait qu'elles ont été créées par le Professeur Utonium ; il ne lui vient pas naturellement à l'esprit de cacher ses facultés.

'' - Les travaux bloquent la route. Vous devriez courir pour le rattraper.''

Le bus passe à ce moment précis ; il fait remuer ses cheveux avant qu'il ne s'arrête pour prendre les quelques habitants qui attendaient à l'arrêt. Belle ne se rend même pas compte qu'on lance quelques regard en biais sur elle ; certain habitants ont remarqué que les supers nanas ne viennent plus autant à l'aide de leur communauté.
Revenir en haut Aller en bas
 
SneakySkunk
SneakySkunk
Féminin MESSAGES : 571
INSCRIPTION : 17/02/2020
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Gifs (SneakySkunk) | Avatar (Google) | Signature (Crack in time)

UNIVERS FÉTICHE : J'apprécie les univers de survie. Je suis attirée par ce qui concerne les zombies. Je suis attirée par le science-fiction. J'aime toucher à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3619-presentation-de-sneakyskunk https://www.letempsdunrp.com/t3872-m-robert-sheehan-frere-autres-liens https://www.letempsdunrp.com/t3621-creation-s-dream https://www.letempsdunrp.com/t3622-all-the-earth-is-mine
cat

Belle, Bulle, Peter... ― Guardians of society Empty

asMWtzft_o.png
Bulle
Ses soeurs et elle sont nées d'une fusion chimique improbable, faisant d'elles des filles parfaites, des supers-filles. Elles sont nées à Townsville où elles ont à plusieurs reprises combattu la racaille ; des ennemis tous plus variés les uns que les autres, et ce, depuis leur enfance. Bulle est douce, bienveillante et rigolote. Sa joie est contagieuse lorsqu'elle n'est pas sujette à ses vilaines crises de larmes. Il arrive souvent qu'elle soit pessimiste, mais elle finit toujours par retrouver le sourire. Elle est terrifiée par le noir et tout ce qui ressemble de loin ou de près à un labyrinthe. Elle est naturellement douée en langue, en dessin, et l'une de ses plus grandes passions est les animaux.

Ulbbrq6x_o.png
Peter Parker

Orphelin à l'âge de 6 ans, il a été élevé par sa tante et son oncle. Un jour, il a été mordu par une araignée radioactive, ce qui lui a octroyé des sens développés. Il est photographe de passe-temps. Il a tendance à se parler à lui-même. Ses plaisanteries l'aident à dédramatiser certaines situations et à dompter le stress. Il possède aussi un côté obscur et vindicatif. Lorsqu'il se voit dépassé par les événements, ses réactions peuvent être d'une violence extrême, au point de choquer d'autres héros et d'horrifier ses ennemis.

Lili Reinhart :copyright:️ Dylan O'brien
Les cheveux de la rouquine volent dans les airs. Un bruit strident fait légèrement grincer les freins de l'autobus lorsque ce dernier s'arrête. Une fois Peter redressé, maintenant qu'il ne la touche plus, son premier réflexe est de gratter sa nuque pour ensuite enfoncer ses mains dans ses poches. Il a pris l'habitude de ne plus serrer la main des personnes qu'il rencontre ; quand il est nerveux ou, comme maintenant, pressé à cause du taxi ou déstabilisé par le charme de cette fille, ses mains ont tendance à devenir… collantes. Et pas seulement collantes dans le sens où le sucre fermente, mais plutôt dans le sens où il aurait les doigts couverts de microscopiques crochets. Toutes surfaces s'agrippent à lui qu'il le veuille ou non. Encore heureux qu'il n'est pas déshabillée cette fille en retirant sa main de sa taille. Il n'est pas encore complètement à l'aise avec ses nombreuses habilités. Il est maladroit, mais ça ne lui fait pas peur. Il s'est quand même jeté du haut d'un immeuble dans l'espoir de vérifier ses compétences surhumaines. Donc non, il ne va pas serrer la main de cette fille qui semble faire la différence entre un habitant typique de Townsville et un touriste. Ça le surprend quand même, de la bonne façon, et ça le fait sourire.  

Une rencontre que j'attends depuis une éternité, qu'il répond à sa question concernant sa présence, même si on ne sait pas si - sous l'effet du charme de Belle ― il parle de cette fille ou du grand scientifique.

Étant donné qu'elle mentionne la construction, là où ce n'est pas visible, Peter incline légèrement la tête en fixant le vide. Il se concentre sur ses sens ainsi que son oreille interne pour capter les fluctuations de mouvements au loin. Et maintenant qu'il est aux aguets, concentré aux propos de la fille, il capte cette fréquence où une rue entière est soumise aux rénovations. Lui ne se doute pas qu'il s'agit d'un manque de jugement de la part de Rebelle, voilà peu, qui traquait un ennemi, seule. Ici, comme chez lui, les héros sont une source d'ennuis pour la société à ce niveau. Tentant à tout prix d'arrêter les méchants en pleine rue, ils en oublient souvent les infrastructures ; Peter a la chance d'être fluide et agile. Un robot fracasserait une vitre alors que lui y collerait - la majeure partie du temps -, donc en principe. Mais Peter n'est pas dans son élément à Townsville. Bien évidemment, il est informé, connait l'existence de ces filles aux nombreux pouvoirs, mais il ne connait pas leur visage ni même leurs motivations. À cette époque, à chaque ville ses soucis, à chaque ville ses héros. Certains ne craignent pas de s'afficher, d'autres préfèrent l'anonymat, comme lui qui porte un masque. Il n'a pas honte de qui il est, mais être doté de facultés, c'est faire face à des choix. Leur mode de vie est controversé à cause des citoyens qui les craignent. Il se sait encore jeune et ne souhaite pas non plus mettre en danger ses quelques rares proches encore en vie.

C'est curieux, j'aurais juré que vos yeux avaient changé de couleur, qu'il fait remarqué, intrigué par ce phénomène ; tous les phénomènes le fascinent. Merci pour le tuyau, j'vais me dépêcher.

Même s'il aurait voulu l'admirer plus longtemps, il doit rapidement récupérer ses effets personnels. Il la contourne sans la quitter des yeux, sautillant presque sur place, comme si ça pouvait l'aider à recharger les batteries dans ses jambes avant qu'il ne s'élance. Ce garçon a beaucoup d'énergie à revendre. Et alors que ses yeux sont rivés sur la Belle, il esquive se justesse une passante armée de son café, à croire qu'il l'a vue débouler dans son champ de vision. Et plutôt que de souhaiter une agréable journée à Belle, comme tout bon samaritain, il parle avant que ses pensées n'atteignent sa bouche :

À un de ces quatre?

Il prend donc en chasse son fameux taxi. Lorsqu'il le repère, il est soulagé, car le véhicule est immobilisé. Il ralentit donc sa course. Or, comme tous les piétons, il finit par lever la tête vers le ciel à l'entente d'un profond bourdonnement. Finalement, une ombre assombrit les rayons du soleil pendant quelques secondes. Quelque chose passe au-dessus de la ville. Et de cette chose se détachent de nombreux débris. Des débris qui chutent et qui grossissent à vue d'oeil. Peter comprend d'instinct qu'une plaque de métal est sur le point de venir percuter le taxi dans lequel il est arrivé. Il s'empresse donc de le rejoindre. Rapidement, il empoigne la poignée de la portière sans jauger sa force. En fait, il arrache carrément la portière, ce qui terrorise aussitôt le chauffeur. Peter n'y porte pas attention lorsqu'il agrippe le collet de l'homme pour le sortir de là. L'homme est projeté quelques mètres plus loin en glissant sur l'asphalte. Peter a tout juste le temps de se reculer que le matériel tombe sur la voiture qui s’affaisse. Sa valise, dans le coffre, est tout bonnement crachée hors de là. Peter, fier de son sauvetage, redresse le visage, tout sourire, mais se voit vite éclipsé sans qu'on le remarque.

Les gens applaudissent surtout lorsqu'ils voient une lueur colorée dans le ciel ; les filles interviennent-elles à nouveau après une si longue absence? Une fille tente de gérer quelque chose ; elle semble déplacer des étincelles vertes à chaque fois qu'elle se déplace. Peter devient à son tour un spectateur. Il n'est pas habitué à être un spectateur. Il adore intervenir et sauver des vies. Si seulement il avait gardé son costume sous ses vêtements... En voyant ce spectacle, il oublie déjà son séjour et sa thèse, ne ressentant que le besoin de plonger dans l'action. Et tandis que l'agitation grandit en ville, Bulle, toujours à la maison, se lèche les doigts et trouve excellent son glaçage, jusqu'à ce qu'elle fronce les sourcils, l'oreille sensible.

Ce serait pas le téléphone qu'on entend?


I'm just a woman in love with another woman
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
@Robz
@Robz
MESSAGES : 452
INSCRIPTION : 17/02/2020
ÂGE : 27
RÉGION : France.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : Post-apocalyptique, touche à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

cat

Belle, Bulle, Peter... ― Guardians of society Empty

f1519df6ced4b686acb1921c7eccdeda7f2af05e.png
Belle Utonium
Elle est belle, elle est parfaite, mais a tout de même un sacré et vilain défaut : l'égocentrisme. C'est la plus intelligente de ses soeurs, et celle qui a tout fait en premier. C'est pour ça qu'elle est leader née, qu'elle échafaude les meilleurs plans et les meilleures constructions. Sa couleur préférée est le rose, comme toutes filles qui se respectent. Ce qu'elle cache le plus, c'est son petit côté criminel. Parce que Belle n'a jamais hésité à voler pour faire plaisir à quelqu'un, parce qu'elle aime mettre une bonne branlée à ceux qui le méritent, mais aussi parce qu'elle aime bien les mauvais garçons. Comme ses soeurs, elle peut voler, sa force est incroyable et sa vision rayon laser n'a rien à envier aux machines dernièrement sorties. Pourtant, Belle est la seule à pouvoir cracher de la glace ou du feu. Elle aime cette touche d'originalité, la meilleure à son point de vue.

Belle, Bulle, Peter... ― Guardians of society WeFn

Si elle a été créée à l'aide de tout un tas de bonnes choses, Belle a une peur bleue du dentiste et du désordre. Alors elle passe son temps à ranger, lorsqu'elle n'est pas en train de se coiffer ou d'étudier. Aujourd'hui, elle ne se sent pas plus différentes des autres gens de son âge, qu'à l'époque. Jeune, elle n'appréciait pas les différences avec les autres enfants et ne cessait d'être triste pour cela. La joie de vivre qu'elle montre au quotidien aujourd'hui montre qu'elle a accepté sa conception et sa place dans la société. Pourtant, elle reste souvent à côté du gros téléphone rouge. Belle aime que la mairie ait besoin d'elles, impossible de se lasser des bonnes choses.


Belle, Bulle, Peter... ― Guardians of society Original
Holland Roden :copyright:️ unknown
Il est si rapide qu’elle n’a pas vraiment le temps de poser des mots sur le changement de couleur de ses iris lorsqu’elle a usé de ses yeux rayons-x. Il est si rapide et attentionné, qu’il esquive de justesse une passante avec son café : ça, Belle le remarque bien. A croire qu’il a des yeux derrière la tête. Ca la fait sourire, la rousse, lorsqu’il lance un à un de ces quatre?, mais elle ne le lâche pas des yeux lorsqu’il se met à courir pour rattraper le dit taxi qui est parti avec ses affaires personnelles. Belle ne peut pas s’empêcher de bouger frénétiquement la tête ; comme si elle n’était pas contente, alors qu’elle a un sourire collé à son visage. A peine a-t-elle levé la main pour le saluer et lui dire au revoir en douceur, qu’il a déjà disparu de sa vision. Un étranger en ville et voilà qu’elle a déjà des étoiles plein les yeux. Enfin une bonne et nouvelle distraction qui la fera penser à autres choses que la vie monotone qui s’est installée à Townsville. Ce type est plus intéressant que les méchants qui ne font pas entendre parler d’eux ces derniers temps.

Belle n’est pas encore rentrée à l’intérieur du camion -où elle a déposée la grosse machine qu’elles comptent offrir au professeur- que son ouïe finie capte déjà les problèmes qui sont en train de s’effectuer dans les rues d’à côté. Elle lève, en même temps que tous les autres, les yeux vers le ciel pour voir les quelques dégâts qu’on peut apercevoir d’ici : c’est les paillettes vertes qui suivent le sillon de Rebelle qui attisent tout de suite sa curiosité.

Voilà que la rousse referme, avec trop de force, la portière du camion. Celui-ci vrille légèrement, sans pour autant tomber, à cause de la colère qui anime le coeur de Belle. Voilà qu’elle découvre où se trouve sa soeur, voilà qu’elle se rend compte, sans trop de mal, que la brune s’occupe seule d’un méchant s’attaquant à Townsville. Pourquoi est-ce qu’elle est en colère, Belle, alors qu’elle aime la tranquillité qu’elles vivent depuis quelques temps ? Parce que c’est la meilleure, parce qu’elle devrait être la première au courant, la première à agir. Elle voudrait que ce soit le cas : peut-être qu’elle en voudra à Rebelle d’être tête brûlée et de faire les choses seules. Une chose est sur, elle sera en colère contre le professeur Utonium pour avoir faire en sorte que le téléphone rouge ne sonne plus à chaque fois qu’il aurait du le faire.

Grâce à sa vitesse supra-luminique, Belle arrive rapidement dans la ruelle où les voitures bouchonnent, où les gens crient et font des aaaah élogieux parce qu’ils voient Rebelle agir. C’est à se demander si Belle a volé, ou si elle a couru pour arriver jusque là. Une chose est sûr, elle n’a pas vu le nouvel arrivant sauver le conducteur du taxi : lorsqu’elle arrive, elle ne fait attention à personne sauf à Rebelle qui produit encore des étincelles pour tenter d’attraper, ou de vaincre, le méchant qui ne semble pas du tout être content de se faire prendre, encore une fois. Aujourd’hui, c’est Mini-Man qui s’en est prit à Townsville. Il semble avoir décidé d’envoyer son robot pour faire on ne sait quel méfait en ville. Mais voilà que Belle croise les bras sous sa poitrine en gonflant ses joues ; elle se demande alors si ce n’est pas principalement pour s’en prendre à Rebelle qu’il est venu jusque là. Parce que tout le monde sait qu’il a un penchant pour la brune, même s’ils sont ennemis jurés.

” - Rebelle !” Qu’elle cri, dans l’espoir que sa soeur l’entende. Mais c’est peine perdu ; entre les bruits du robot et les coups portés par Rebelle. La rousse aurait voulu avoir la puissance du hurlement dévastateur de Bulle pour qu’on l’entende. ” C’est pas possible d’être aussi butée…”

Ses bras se décroisent, et voilà que Belle passe, à vitesse normale, entre les voitures. Elle ne bouscule aucune des personnes sur sa route : à croire qu’on la laisse passer parce qu’on sait qu’elle va agir. Si Peter aurait voulu avoir son costume sous ses vêtements pour agir en toute discrétion, ce n’est pas le cas de Belle. Alors elle avance, sous les yeux de tous, jusqu’à arriver au croisement de la rue. Là, le sol le met à trembler parce que le robot de Mini-Man tombe lourdement sous la force de Rebelle. Nul doute que la brune aurait pu s’en sortir sans l’aide de sa soeur, mais voilà : Belle est la meilleure.

Sa main se porte à ses lèvres, comme si elle comptait envoyer un baiser dans le vent, mais c’est un souffle froid qui s’en échappe. Assez froid pour glacer tout sur son passage, même des petits flocons de neige semblent sortir de sa bouche. Son souffle de glace s’en prend directement au robot qui craque, qui frise, qui devient complètement immobile à cause de la glace qui le recouvre. Mini-man, à l’intérieur de l’habitacle, se met à claquer des dents sans pouvoir s’arrêter : tous ceux qui ont une ouïe fine peuvent l’entendre.

” - Belle, tu fais chier !” S’impatiente Rebelle qui redescend en flèche vers le sol. Les étincelles vertes qui la suivaient s’arrête au moment où ses pieds touchent le sol. Elle a un visage contrarié, comme si la venue de la rousse était la pire chose de la journée. ” Je pouvais l’avoir toute seule, sérieux. Décongèle-le, que je puisse le renvoyer d’où il vient.”
” - C’est à ça que tu comptais jouer toute la journée ?” Rouspète Belle qui pose une main sur sa hanche, juste à la limite de sa jupe et de sa chemise. Elle a les yeux plein de reproches, comme si le comportement de Rebelle était plus important que l’attaque de Mini-Man. ” On a l’anniversaire du professeur, j’te rappelle !”
” - Tu crois pas que ça c’est plus important ?”

Les deux soeurs sont en train de s’énerver, sous les yeux de tous les habitants de la ville. Si le téléphone a bien sonné, Bulle sera là avant que les choses s’enveniment. C’est toujours Bulle qui leur permet de ne pas s’arracher les yeux, aux deux autres. Mais plus elles se prennent la tête, plus ça laisse du temps à Mini-Man pour qu’il se sorte de cette prison de glace. D’ailleurs, la première jambe du robot parvient légèrement à bouger, ce qui fait craquer la glace. Les deux super-nanas devraient se concentrer sur l’ennemi de la ville au lieux de se concentrer sur leur problème familiaux. Elles devraient l’attraper et l’enfermer dans les cellules de la ville ; là où Belle n’a pas mi les pieds depuis longtemps.

” - Je crois surtout que tu veux montrer à tout le monde que toi tu protèges la ville. Tu devrais avoir autre chose à faire…” Rouspète Belle, qui lève son nez avec dédain : même si elle aussi aime être l’héroïne des habitants de Townsville. ” Occupons-nous de Mini-Man, et après, on ira directement à la maison.”

Mais ledit Mini-man n’a pas dit son dernier mot, non. Il compte bien essayer de se faire la malle avant que les super-nanas ne se mettent toutes les trois après son cul. Lui qui pensait être tranquille pour faire ses mauvais coups, puisqu’on ne voit plus vraiment les filles aux supers pouvoirs en ville. Belle aurait vraiment préféré que cette journée soit autrement : est-ce que Peter prendra le risque de les aider à vaincre ce vilain ? Car il a trouvé ce qu’il cherchait en venant à Townsville : les super-nanas qui pourront directement l’emmener au Professeur Utonium. Voilà que Peter sera de la partie pour cette fête d’anniversaire.


tumblr_pz593gZC4Q1ynme1po6_250.gifv xONqj.jpg 98088e0fddfdb9b8b6600afce2828bdcdf84ff2e.gifv
❝ you have to be special to love me❞ and i'll love you a little bit more every day of our life. You are simply the woman I was waiting for to learn how to live and love.
Revenir en haut Aller en bas
 
SneakySkunk
SneakySkunk
Féminin MESSAGES : 571
INSCRIPTION : 17/02/2020
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Gifs (SneakySkunk) | Avatar (Google) | Signature (Crack in time)

UNIVERS FÉTICHE : J'apprécie les univers de survie. Je suis attirée par ce qui concerne les zombies. Je suis attirée par le science-fiction. J'aime toucher à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3619-presentation-de-sneakyskunk https://www.letempsdunrp.com/t3872-m-robert-sheehan-frere-autres-liens https://www.letempsdunrp.com/t3621-creation-s-dream https://www.letempsdunrp.com/t3622-all-the-earth-is-mine
cat

Belle, Bulle, Peter... ― Guardians of society Empty

asMWtzft_o.png
Bulle
Ses soeurs et elle sont nées d'une fusion chimique improbable, faisant d'elles des filles parfaites, des supers-filles. Elles sont nées à Townsville où elles ont à plusieurs reprises combattu la racaille ; des ennemis tous plus variés les uns que les autres, et ce, depuis leur enfance. Bulle est douce, bienveillante et rigolote. Sa joie est contagieuse lorsqu'elle n'est pas sujette à ses vilaines crises de larmes. Il arrive souvent qu'elle soit pessimiste, mais elle finit toujours par retrouver le sourire. Elle est terrifiée par le noir et tout ce qui ressemble de loin ou de près à un labyrinthe. Elle est naturellement douée en langue, en dessin, et l'une de ses plus grandes passions est les animaux.

Ulbbrq6x_o.png
Peter Parker

Orphelin à l'âge de 6 ans, il a été élevé par sa tante et son oncle. Un jour, il a été mordu par une araignée radioactive, ce qui lui a octroyé des sens développés. Il est photographe de passe-temps. Il a tendance à se parler à lui-même. Ses plaisanteries l'aident à dédramatiser certaines situations et à dompter le stress. Il possède aussi un côté obscur et vindicatif. Lorsqu'il se voit dépassé par les événements, ses réactions peuvent être d'une violence extrême, au point de choquer d'autres héros et d'horrifier ses ennemis.

Lili Reinhart :copyright:️ Dylan O'brien
Mais oui, c'est le téléphone s'enthousiasme la petite tête blonde qui repose aussi son ustensile dans l'optique de quitter ses fourneaux pour aller répondre.

Le professeur intervient aussitôt, prétextant que ce n'est probablement pas une urgence ; est-ce vraiment obligatoire? Il met l'emphase sur les précédentes paroles de Bulle : j'espère que ce sera une belle journée et que nous n'aurons pas à intervenir.

Professeur! s'indigne la jeune femme. C'est notre devoir de répondre. C'est vrai, j'aurais voulu qu'on nous appelle une journée où nous ne fêtons pas votre anniversaire, mais la ville a besoin de nous. Les appels sont si rares en ce moment.

Bulle considère qu'on peut changer d'avis quand la vie des autres est en péril. Pourquoi les contacter via le téléphone si ce n'était pas urgent? Innocemment, elle est prête à faire face à ce défi, même si ces soeurs ne sont pas encore là. Elle voudrait parfois être leur héroïne. Ces soeurs sont intelligentes et fortes. Bulle aimerait leur ressembler davantage. Malheureusement, le professeur ne semble pas de cet avis. À nouveau, il bloque le passage à Bulle lorsqu'elle tente de passer ; elle fronce les sourcils momentanément, pour ensuite afficher un sourire comme si c'était un jeu amusant.

Vous savez que je suis plus rapide que vous? demande-t-elle.

Elle mime une feinte en se déplaçant à la vitesse de la lumière vers la gauche, puis vers la droite, pour qu'il tente de deviner quel chemin elle choisira de prendre. Et comme il se penche vers la gauche pour la retenir, elle se faufile sur la droite. Le professeur se retrouve bredouille, alors que les emballes précédemment posés sur le comptoir s'envolent au vent. Il a tout juste le temps de tendre l'oreille pour entendre bulle décrocher le combiner et murmurer des " hm, oui, parfait, j'arrive! " La blondinette lui fausse compagnie à quelques secondes ; à peine arrive-t-il au bas de l'escalier que la porte d'entrée s'ouvre à la volée, libérant un halo bleuté : c'est Bulle qui vient de franchir le seuil pour s'envoler vers les cieux.

_____________________

Peter est déjà impressionné : parce que la brune vole. Mais surtout, il est subjugué, des étoiles plein les yeux, lorsqu'il voit la rouquine utiliser son souffle pour capturer le malfaiteur. Ce spectacle ne semble pas anodin dans le coin. Il observe avec émerveillement, même s'il est lui-même doté de quelques capacités. Mais lui ne crée pas de la glace avec son souffle. Décidemment, cette ville saura l'instruire. Il ne regrette pas d'être venu. Mais la glace ne semble pas résister...

Les filles, je ne voudrais pas vous interrompre, mais...

Les deux héroïnes de l'heure s'engueulent sur des sujets qui ne concernent aucunement les piétons. De toute manière, ceux-ci n'écoutent pas, ils se contentent d'applaudir les filles pour leur bravoure. Encore une fois, la ville a été sauvée grâce à leurs bons soins. Mais Peter, il essaie surtout d'attirer leur attention sans éveiller davantage leur colère. À nouveau, il demande : les filles? Sans résultat. Il essaie même de lever la main tel un collégien pour capter un regard, toujours rien. En réalité, il veut seulement les prévenir que la glace qui devait fortifier l'habitacle du robot ne parvient pas à contenir l'homme qui était caché à l'intérieur. L'ennemi se faufile hors de sa prison pour tenter de fuir, profitant de la querelle entre les héroïnes.

Bon, Peter, ça ne coûte rien d'intervenir. Ne laisse pas ce type s'enfuir... marmonne-t-il pour lui-même.

N'ayant pas eu le temps d'enfiler son costume, il doit se contenir de ne pas faire quelques rocambolesques acrobaties ; Peter raffole de la sensation d'avoir la tête à l'envers, suspendu dans le vide. Quand il se balance sur ses toiles, il est pire qu'un gamin ne sachant trouver le juste milieu entre la raison et l'idiotie. Et cette ville regorge d'immeubles sur lesquels s'amuser. Restant discret, il se place face au malfaiteur, haussant les épaules :

J'veux pas gâcher la fête, mais j'peux pas vous laisser filer, gronde-t-il sans sérieux dans la voix. Va falloir obtempérer.

Le malfaiteur est particulier : Peter ne saurait dire s'il est jeune ou s'il est vieux ; on dirait un géant, avec des muscles d'acier, dans le corps d'une personne qui ne saurait posséder cette morphologie surdimensionnée. Peter est débité, le relooke comme s'il le jugeait à sa couverture. Sans oublier cette barbe rousse particulièrement dense. Les sourcils de Peter se froncent lorsqu'il se demande s'il n'y a pas une jungle là-dedans.

T'arrives vraiment à balancer ton poids avec tout ça? qu'il demande, réellement curieux, même si ce n'est clairement pas le bon moment. Parce que ça doit pas être léger...

Le barbu semble vexé et furieux qu'on puisse se moquer de cette apparence physique qui fait pourtant tout son charme selon lui, alors il tente de frapper Peter une première, de son poing ferme et solide. Il y met d'ailleurs toute son énergie, tout son poids. Peter évite avec succès le premier coup, avec autant d'agilité qu'il a évité la piétonne et son café.

Ô, désolé, j'étais censé me laisser faire? J'avais pas compris cette partie... ironise-t-il, Peter aime parfois trop provoquer les méchants.

Voilà que le vilain devient cramoisie d'impatience, cette humeur étant le fruit de sa nouvelle défaite avec les filles. Un jour, il saura prendre le dessus sur Rebelle afin de ne l'avoir que pour lui. Il tente à nouveau de frapper Peter. Encore raté. Peter évite chaque coup avec une facilité déconcertante, que ce soit en se courbant, en se baissant ou en reculant. Il utilise le poids du vilain pour contrer les coups portés. Mini-Man n'avait encore jamais eu un adversaire à la " hauteur " des super-héroïnes. Mais voyant que cet abruti se prend pour quelqu'un de plus intelligent qu'un simple homme, Mini-Man roule des yeux et change d'approche. Par quelconque magie ou transformation génétique, il laisse sa barbe se décupler comme un lasso et se contente d'envoyer valser Peter contre une voiture en le balayant comme il l'aurait fait du revers de la main avec une mouche.

La carrosserie est carrément défoncée, dans un impact violant et bruyant. Tout ce qu'on entend, c'est un faible aïe, sortir d'entre les lèvres de Peter. Ce coup l'aurait peut-être tué s'il n'était pas lui-même inhumain. Le fait que Mini-Man s'en prenne à la foule réveille à nouveau la peur des civils qui hurlent et s'éparpillent. Les filles auront-elles fini par réagir? Que ce soit avant ou maintenant. Cependant, elles n'auront pas le temps de pourchasser l'homme musclé, car elles sont rapidement interrompues par une silhouette tombée du ciel. La blondinette s'écrase sur l'asphalte en la faisant craquer, comme si elle avait trop mangé de sucrerie dans les dernières semaines. Pourtant mignonne, elle déboule comme un boulet de canon pour rapprocher à ses heures d'avoir commencé sans elle, ce qui permet malheureusement au bandit de fuir les lieux du crime. Rebelle tente pourtant de le prendre en chasse, car son ego en prend un coup, mais Bulle lui hurle dessus, ce qui l'oblige à plaquer ses mains à ses oreilles.

On est censé faire ça à trois! C'est pour ça que le téléphone ne sonne plus, parce que vous réglez ça dans votre coin? Vous n'avez plus besoin de moi? Et dire qu'on devait se retrouver pour l'anniversaire du professeur Utonium!

Mais contrairement aux deux autres, elle n'argumente plus. Comme elle boude et qu'elle est sur le point de pleurer, elle se contente de leur tourner le dos en faisant la grève de la parole. Elle ne dira plus rien jusqu'à recevoir des excuses ; Rebelle n'a certainement pas envie d'en faire. Bulle est peut-être le pilier qui les empêche de s'entre-tuer, mais elle peut rapidement devenir émotive. Bulle perd rapidement sa gaieté. De plus, il n'y a plus de méchant à combattre pour sauver la ville.

Quant à Peter, il tente tant bien que mal de se déloger de la carrosserie dans laquelle il semble fusionné. C'est ce qui arrive quand on joue les têtes fortes dans une nouvelle ville. L'aura-t-on aidé à se dégager de sa fâcheuse position? Dans tous les cas, il sera surpris de comprendre que le professeur mentionné depuis le début dans la querelle des filles était ledit Utonium qu'il doit lui-même rencontrer. Malgré ses muscles endoloris, il affiche un sourire, disant comme si de rien était :

Ô, et moi qui devait le rencontrer.

La police arrivera finalement sur les lieux, dispersera les derniers curieux, mais de façon générale, la population semble être habituée à ce genre d'intervention. Pour les habituées, ce qui n'est pas le cas de Peter. En réalité, il aurait beaucoup de questions à poser aux filles. C'est son côté intello qui voudrait tout savoir. Alors c'est vrai, la science du professeur est exceptionnelle. Il n'aurait pu choisir meilleur homme pour approfondir ses connaissances. Aux nouvelles, on parlera forcément du retour prodigieux des filles après un moment d'absence ; pourquoi attendre tout ce temps? Les filles pensent peut-être que Mini-Man restera dans son coin encore un moment, mais il compte bien revenir à l'attaque plus rapidement que prévu. Elles n'auraient pas dû détourner le regard, tout ça pour quelques querelles familiales.

_____________________

Dans l'impatience de revoir ses filles, le professeur aura nettoyé le bordel de Bulle dans la cuisine et terminé les biscuits. Il sera directement à l'entrée quand elles arriveront, toutes les trois, car Rebelle n'aura pas eu le temps de se désister. Arriveront-ils tous à la maison en même temps? Auront-elles volé ou choisi de prendre un taxi avec Peter?  Parce que celui-ci est censé être un humain. Que les filles se dévoilent, c'est fantastique, mais lui, il a toujours vécu les choses différemment. Il n'a pas jugé que c'était le moment de s'exposer. Le cadeau sera-t-il arrivé en un seul morceau?

Chose certaine, les yeux de Peter quittent difficilement Belle, d'une part, parce qu'elle est effectivement belle, d'autre part, parce qu'elle est merveilleuse. L'esprit de Peter la perçoit telle une déesse depuis qu'il l'a vue à l'œuvre, sans la moindre crainte de s'exposer. Peter est toujours le héro de l'histoire - du moins, il est souvent un héro, car parmi tous ceux qui affrontent quotidiennement des menaces, il est encore novice en la matière -, mais Belle est différente.

Certes, le professeur sera heureux de voir que son rendez-vous est arrivé en un seul morceau... Il aura un regard pour les filles. Il ne dira pas un mot sur les blessures visibles de Peter. Car malgré ses capacités, il n'est pas à l'abri des coupures et des hématomes. Peter a tellement l'habitude qu'il n'en fera pas toute une histoire. Mais surtout, le professeur saura remercier les filles d'avoir pris le temps de souligner cette journée.


I'm just a woman in love with another woman
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Belle, Bulle, Peter... ― Guardians of society Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Belle, Bulle, Peter... ― Guardians of society
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UploadHero] La Belle et la Bête [DVDRiP]
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» quelle belle soirée (pv val ) (HENTAÏ !!!)
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]
» L'Orchidée ensanglantée [Hentaï ?] [PV Gakupo]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers autres :: Univers anime-
Sauter vers: