-60%
Le deal à ne pas rater :
Red Dead Redemption 2 – PS4 ou Xbox One
15.99 € 39.99 €
Voir le deal

Partagez
 
 
 

 Fire on fire would normally kill us but this much desire, together, we're winners [ft. Maddy'n & Patate douce]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivant
 
Patate Douce
Patate Douce
Féminin MESSAGES : 459
INSCRIPTION : 25/10/2019
ÂGE : 28
RÉGION : Basse-Normandie
CRÉDITS : idk

UNIVERS FÉTICHE : Réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t3396-patate-douce#72133 https://www.letempsdunrp.com/t3992-m-petit-secret-grand-probleme-ecoute-moi-sans-reponse#84052
cat

Fire on fire would normally kill us but this much desire, together, we're winners [ft. Maddy'n & Patate douce] - Page 10 Empty

tumblr_pkb95pvMdd1qiw3fso7_250.png
Loyd
ANDREWS

J'ai 30 ans et je vis à Oslo, Norvège. Dans la vie, je suis Médecin depuis dix ans et je m'en sors plus que bien . Sinon, grâce à ma chance , je suis à toutes les femmes et je le vis plutôt comme une liberté totale.

Enfant unique des Andrews, mère avocate internationale, père chirurgien de renom. J'ai grandi avec ma nounou. Elle est ma figure paternelle, jusqu'à qu'elle soit renvoyé au Mexique. Je la cherche depuis. J'en ai terriblement voulu à ma mère pour cet abandon. D'ailleurs, nos relations sont tendues mais demeurent cordiales en apparence. Mon père est mon modèle.. Je me demande encore comment peut-il aimer ma mère aussi eperdument ? Je souffre de la peur de l'abandon. Impossible de terminer ma nuit avec quelqu'un, pas même mon meilleur ami Jay. J'enchaine les conquêtes, de peur de m'attacher et de finir seul.


Heny Cavill by deadly-disturbed on Tumblr


Je lis les messages et je ris doucement. Je laisse les filles repartirent parce qu'en vérité, j’étais solo. J’avais surtout eu envie de me poser et réfléchir à tout ça. Je ne pouvais pas dire que leur message ne me faisait rien. Parce que ça m’énervait encore plus. Si on était juste des amants, me voir avec d’autres ne devraient rien leur faire. Et ça me chamboule encore plus autant que ça m’énerve de prêter attention à leur ressenti. Et je crois que nous allions avoir besoin de cette fameuse discussion que je redoutais tant de fois.  

Loyd aux neuneus:
 




Fire on fire would normally kill us but this much desire, together, we're winners [ft. Maddy'n & Patate douce] - Page 10 Y2SMLgu
Revenir en haut Aller en bas
 
Lullaby
Lullaby
Féminin MESSAGES : 1269
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : Vie réelle / HP / Twilight / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1201-lullaby https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always https://www.letempsdunrp.com/t1204-les-personnages-de-lullaby
vol de nez

Fire on fire would normally kill us but this much desire, together, we're winners [ft. Maddy'n & Patate douce] - Page 10 Empty

original.jpg
Alexandra Blomdahl
J'ai 28 ans ans et je vis à Oslo, Norvège. Dans la vie, je suis Créatrice de robe de mariée et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire. Je suis née en Suède

Alexandra, de son nom complet Alexandra Viktoria Aurora Blomdahl, est née en suède, à Stockholm, dans une famille d'artistes. Son père est pianiste, sa mère est artiste peintre et la petite fille a grandie dans l'amour de l'art auprès de ses parents. C'est une romantique, sensible. Le genre de fille qui pleure devant le moindre film. Elle rêve de son mariage depuis toute petite et elle adore la mode. Elle a entreprit des études dans l'univers de la mode. Elle est devenue créatrice de robes de mariées en 2014.


Iga Wysocka

Elle était en colère. Elle était tellement en colère, qu'elle ne parvenait pas même à dessiner, que le trait sur sa feuille blanche n'était pas assez précis, pas assez inspiré, pas assez défini. À quoi jouait Loyd ? Pourquoi leur envoyer ce commentaire, cette photo, comme pour les provoquer ? Il ne se doutait pas que cela pourrait les frustrer, les blesser, atteindre leur égo ? Il avait pourtant été le premier à ne pas apprécier qu'un autre drague la demoiselle, s'érigeant en compagnon de cette dernière devant ses amis pour finalement... Aller fourrer toutes celles qui voulaient bien écarter les cuisses devant lui ? Qu'elle avait été sotte. Qu'elle avait été stupide. Tant de poursuivre cette relation, s'y enfonçant, que de croire que l'intervention de Loyd signifiait quelque chose. Et qu'elle était plus stupide encore d'avoir évoqué le souhait de passer avec eux du temps en dehors la couette. Bien sûr que contrairement à Jay, il n'en avait aucune envie. C'était tellement plus facile d'être un fuckboy, de ne pas avoir à se poser de questions. Tellement plus facile de séduire milles personnes avec la même technique que la même personne milles fois.

Son téléphone bipe de nouveau et la demoiselle l'ignore un moment. Elle avait déjà vu la réponse de Jay. Elle sait que ce nouveau message vient de Loyd. Et elle n'a pas envie de le lire. Elle n'est pas certaine d'en avoir la force pour l'instant. Pas certaine de pouvoir encaisser une seconde provocation ou une nouvelle photo. Et quand elle se décide à lire son message, une bonne heure plus tard, elle recrache presque le Starbucks qu'elle vient d'aller s'acheter à l'angle de la rue. Il ne manquait vraiment pas d'air.

Alexandra a écrit:
Tu penseras à nous expliquer aussi ton pétage de câble pour le type qui me draguait du coup ? J'ai dis que je voulais pouvoir passer du temps en dehors de la couette avec vous. Je pouvais pas être plus claire. Mais t'as préféré faire comme si j'avais rien dit. Alors pour ce soit on verra.

Elle ne sait pas. Elle ne sait pas si elle veut y aller le soir même. Et en même temps Loyd a tendu la perche pour évoquer l'hypothèse d'une relation plus sérieuse. Lexie ne sait pas si c'est une bonne chose. Quand le sujet sera sur le tapis, ne risque t'il pas tout simplement de dire que lui ne le souhaite pas ? Ne risque t'il pas de mettre les choses à plat en la rejetant ? En les rejetant ?

Indécise, Lexie s'est préparée tout de même. Petite robe rouge, courte, méga décolleté. Il voulait jouer à ce jeu-là, elle le pouvait aussi. Avec un peu de chance il en oublierai les autres. Toutes les autres. Mais ce n'est pas la direction de l'appartement de Loyd qu'elle prend après s'être glissé derrière son volant. C'est celle de la salle de sport. D'abord parce que Jay n'a pas le permis. Elle ne sait pas pourquoi. Ensuite parce qu'elle n'est pas certaine de ce qu'elle va faire encore. Alors il l'aiderait peut-être à se décider. Elle avait plus de chances d'avoir des réponses en venant directement qu'en lui envoyant un message : s'il coachait il pouvait ne répondre que dans longtemps.

Traversant la salle de sport, retirant ses escarpins pour ne pas niquer la moquette, Lexie s'avance parmi les habitués, ignorant quelques regards qui lui sont jetés sur son passage comme elle rejoint le bureau de Jay. Autant commencer par le chercher ici avant de faire le tour complet de la salle. Toquant à la porte elle attend une invitation à ouvrir. Ou le silence qui l'enverrait à sa recherche au milieu des machines.
Revenir en haut Aller en bas
 
Maddy'n
Maddy'n
Féminin MESSAGES : 322
INSCRIPTION : 10/10/2019
ÂGE : 28
RÉGION : IDF
CRÉDITS : Pop-Gun

UNIVERS FÉTICHE : Fantasy / Réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3361-once-upon-a-time-maddy-n https://www.letempsdunrp.com/t3983-les-experiences-a-faire https://www.letempsdunrp.com/t3362-my-experiences-maddy-n
patrick

Fire on fire would normally kill us but this much desire, together, we're winners [ft. Maddy'n & Patate douce] - Page 10 Empty

11P324u.png
Elijah "Jay"
Anders

J'ai 30 ans ans et je vis à Oslo, Norvège. Dans la vie, je suis Coach de Sport et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

+ Il pratique l’escrime depuis tout petit. + Accro à l’adrénaline et aux sports extrême.+ Il a frôlé la mort dans l’accident qui a coûté la vie à sa mère. + Né à Copenhague. + Grand-frère de 2 petits monstres après le remariage de son père. + Enfant, il voulait devenir dresseur de chien de traineaux.



Jamie Dornan :copyright:️ Shiya
Nouvelles vibrations qui se font sentir, nouveau message de Loyd. Et je comprends immédiatement à la longueur de celui-ci qu’il n’était plus question de plaisanter. C’était sérieux, on allait devoir avoir une discussion tous les trois. Il avait raison sur ce point, car même si son message était on ne peut plus culotté, il avait quand même soulevé un point important : toute notre relation était devenue trop ambiguë. Et c’était cette ambiguïté qui posait problème depuis plusieurs semaines désormais. Est ce que notre relation impliquait que l’on soit exclusif aux autres, ou ça n’était pas un problème à partir du moment où on exposait pas ses conquêtes aux yeux des autres ? Car pour être cent pour cent honnête, j’avais moi aussi continué de batifoler là où le vent me portait, mais contrairement à Loyd, j’avais eu l’intelligence de ne pas m’en vanter comme il le faisait. Ce qu’il pouvait être con parfois celui-là.

Ne trouvant rien de censé à répondre pour le moment, je repose mon téléphone et retourne me concentrer sur la salle et ses occupants. On verrait bien si au fil des heures je devenais plus disposé à aller à son rendez-vous. A l’écouter. Pour le moment, j’avais juste besoin de me vider la tête. Ce que je fais durant deux bonnes heures, alternant les coaching, avant de m’autoriser une pause dans mon bureau. J’ai à peine le temps de m’y poser et de récupérer mon téléphone que l’on frappe à la porte. « Entrez ! » La porte s’ouvre et je découvre avec surprise Lexie qui se trouvait derrière. « Hey Alexandra ! Ca va ? » Je pose la question pour la forme. Vu sa tenue, elle n’était sûrement pas là pour s'entraîner, et aux derniers messages échangés, ceux de Loyd semblaient avoir du mal à passer. Tout comme pour moi. Mais au moins, maintenant qu’elle était là, on pourrait peut-être déjà parler des choses entre nous, savoir si on attendait la même chose de Loyd, ou si nos attentes allaient en plus se faire discordantes, comme si tout cela n’était déjà pas assez compliqué. « Assieds toi. » Je l’invite à prendre place face à moi pour que nous puissions mettre au clair tout cela. « Je suppose qu’on est tous les deux d’accord pour dire que Loyd est un con… » Ce qui n’était pas compliqué à admettre, ce qu’il faisait de lui-même sans rechigner, mais ça faisait toujours du bien de pouvoir le dire à haute voix. « Je ne sais pas ce que tu avais prévu, mais je pense y aller ce soir. Parce que le connaissant, il est vraiment capable de débarquer ici sans prévenir pour foutre je ne sais quel bordel… » Aucun doute là-dessus. « … Mais je pense qu’en plus il est nécessaire de clarifier les choses. » Sinon on allait droit dans un mur. « Il a été con et méchant sur ce coup là, mais il faut qu’on se mette d’accord sur nos limites si ça commence à devenir sérieux pour l’un d’entre nous. Est ce qu’on essaye quelque chose de sérieux tous les trois ? Ou au moins exclusif ? Parce que même si ça n’est pas sérieux, je n'ai pas particulièrement envie de recevoir une nouvelle photo de ce genre à chacune de ses conquêtes. » Et je pense que là-dessus, on était bien d’accord elle et moi.

Je me lève et contourne le bureau pour me rapprocher d’elle, sourire aux lèvres. « Et s’il devient vraiment trop con, on se barre et je t’emmène manger des sushis. Ca te va ? »
Revenir en haut Aller en bas
 
Lullaby
Lullaby
Féminin MESSAGES : 1269
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : Vie réelle / HP / Twilight / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1201-lullaby https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always https://www.letempsdunrp.com/t1204-les-personnages-de-lullaby
vol de nez

Fire on fire would normally kill us but this much desire, together, we're winners [ft. Maddy'n & Patate douce] - Page 10 Empty

original.jpg
Alexandra Blomdahl
J'ai 28 ans ans et je vis à Oslo, Norvège. Dans la vie, je suis Créatrice de robe de mariée et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire. Je suis née en Suède

Alexandra, de son nom complet Alexandra Viktoria Aurora Blomdahl, est née en suède, à Stockholm, dans une famille d'artistes. Son père est pianiste, sa mère est artiste peintre et la petite fille a grandie dans l'amour de l'art auprès de ses parents. C'est une romantique, sensible. Le genre de fille qui pleure devant le moindre film. Elle rêve de son mariage depuis toute petite et elle adore la mode. Elle a entreprit des études dans l'univers de la mode. Elle est devenue créatrice de robes de mariées en 2014.


Iga Wysocka

Elle se sentait perdue, ce soir, à ne pas savoir ce qu'elle devait faire, à ne pas trop savoir si elle voulait entendre ce que Loyd avait à dire, à ne pas trop savoir si elle était prête pour la conversation qu'il demandait et qui pouvait ruiner tout ce qu'il y avait entre eux, quoi qu'il puisse se passer et qu'ils ne savaient nommer. Elle avait le cul entre deux chaises. La raison, d'un côté, qui ne cessait de dire que tout cela était folie, qu'elle ferait bien mieux de prendre ses distances avec eux, car elle finirait par y laisser des plumes. Loyd était un homme à femmes, ce n'était pas comme si elle pouvait l'ignorer. Et Jay était du même acabit, quoique peut-être un peu plus sage. Et elle, elle était sérieusement en train de s'attacher à deux hommes qui allaient finir par la briser. La blesser, c'était déjà fait. C'était stupide. Elle était un putain de parie entre eux, rien de plus. Un plan cul. Et c'était sympa au début. C'était sympa, mais elle s'était faite avoir comme une imbécile. Elle l'était sûrement, d'ailleurs. Et clairement, ce soir, elle risquait de sérieusement le regretter. Parler, c'était bien. Mais il semblait assez peu probable que Jay et Loyd ne l'envoient pas bouler. Ils avaient tous les deux ignorés son propos, la dernière fois, quand elle avait seulement émit l'hypothèse de se voir hors du lit. Alors leur demander plus sérieux encore, leur demander d'être la seule, espérer leur suffire, c'était sûrement trop demander. C'était trop espérer. Et de fait, elle n'y croyait même pas.

En arrivant à la salle de sport, Alex espère que Jay saura ce qu'il veut faire pour sa part, pour l'aider elle-même à se décider en fin de compte. Si elle s'est préparée, la jeune femme n'est toujours pas certaine d'être en mesure d'avoir cette discussion que Loyd réclame. Elle n'est pas certaine d'être en mesure de voir les garçons ce soir. Elle n'est pas certaine qu'elle ne va pas le regretter, si elle accepte de s'y rendre. Trop de questions l'entravent, l'empêchent de prendre une décision.

Entrant dans le bureau, la jeune femme s'installe sur un fauteuil, faisant face à Jay, saluant ce dernier avant qu'il ne prenne la parole, résumant la situation à sa manière. Un con. Ouai. Il en avait fait une belle pour le coup. Alex l'avait encore en travers de la gorge. Et sans connaître ces filles, elle les détestait furieusement. Du plus profond de son être.

"- Je n'ai pas encore prit ma décision pour ce soir." avoue la créatrice comme Jay  se confie lui-même sur sa décision d'y aller.

Mais il avait raison, il fallait clarifier la situation. Sauf que ça lui faisait peur, maintenant. Ils avaient ignorés sa demande il y a de cela quelques jours, faisant comme s'ils n'avaient rien entendu, comme si elle n'avait rien dit. Alex n'avait pas oublié ça. Seulement, à présent, il fallait bien qu'ils en parlent puisqu'ils semblaient tous être un peu au pied du mur. Et Jay n'hésite pas à aborder le sujet, déjà, lui évitant de le faire. Lexie se mord la lèvre inférieure. Essayer quelque chose de sérieux, d'exclusif... Ils pouvaient vraiment faire ça ? Elle n'a pas le temps de répondre qu'il lui tire un sourire en évoquant la possibilité de l'emmener manger des sushis, au besoin. Elle ne refuserait jamais.

"- Toujours partante pour des sushis." affirme la jeune femme, avant de retrouver un air plus sérieux, hésitante, comme elle cherche ses mots. "Je... J'n'ai pas... la prétention de vous suffire tu sais..." souffle-t-elle, rivant son regard sur ses doigts, n'osant plus le regarder. Ils allaient de toute façon devoir en parler ce soir. Mieux valait qu'elle se jette à l'eau petit à petit, alors, l'un après l'autre. Ce serait plus gérable. "Mais j'aimerais." murmure-t-elle. Elle ose le regarder de nouveau, hésitant encore, comme si ses mots avaient décidés de foutre le camp pour de bon. "Mais c'est pas possible. Loyd n'est... pas l'homme d'une seule femme, hein ?" souffle-t-elle. "Et j'suis même pas sûre que toi tu le sois." remarque la jeune femme. "Et quand il saura ça... il voudra plus m'voir."
Revenir en haut Aller en bas
 
Maddy'n
Maddy'n
Féminin MESSAGES : 322
INSCRIPTION : 10/10/2019
ÂGE : 28
RÉGION : IDF
CRÉDITS : Pop-Gun

UNIVERS FÉTICHE : Fantasy / Réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3361-once-upon-a-time-maddy-n https://www.letempsdunrp.com/t3983-les-experiences-a-faire https://www.letempsdunrp.com/t3362-my-experiences-maddy-n
patrick

Fire on fire would normally kill us but this much desire, together, we're winners [ft. Maddy'n & Patate douce] - Page 10 Empty

11P324u.png
Elijah "Jay"
Anders

J'ai 30 ans ans et je vis à Oslo, Norvège. Dans la vie, je suis Coach de Sport et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

+ Il pratique l’escrime depuis tout petit. + Accro à l’adrénaline et aux sports extrême.+ Il a frôlé la mort dans l’accident qui a coûté la vie à sa mère. + Né à Copenhague. + Grand-frère de 2 petits monstres après le remariage de son père. + Enfant, il voulait devenir dresseur de chien de traineaux.



Jamie Dornan :copyright:️ Shiya
Alexandra semble inquiète par cette discussion qui potentiellement nous attend, ce que j'arrive à comprendre. Loyd et moi n'avions jamais vraiment fait dans la dentelle. Si physiquement on avait toujours été prudents pour ne pas heurter la jeune femme, sentimentalement, il faut avouer qu'on avait toujours été un peu plus sauvage. Loyd comme moi. Je n'avais pas été bien plus intelligent que lui quand la jeune femme nous avait annoncé vouloir passer plus de temps ensemble, même sans qu'il soit question de sexe. Mais les derniers jours m'avaient permis de réfléchir à tout ça, à ce que je voulais, attendais de notre relation. Loyd était déjà mon meilleur ami, passer des soirées avec lui, sans qu'il soit question d'affinité physique, était possible. Après tout, on le faisait depuis des années. La question était de savoir si cela était possible avec Alexandra. Et en y réfléchissant, j'ai commencé à penser que oui. On avait quand même sympathisé, sa présence était agréable, alors même si notre trio devait se séparer ce soir, je ne pense pas que la créatrice redeviendrait une inconnue. En tout cas, je ne l'espérais pas. Comme je n'espérais pas que Loyd coupe les liens avec moi.

Mais personne ne peut prédire ce qu'il va se dire ce soir. Même si je connaissais Loyd depuis quinze ans, cette situation restait inédite, et je ne savais pas dans quel état d'esprit il se trouvait. Encore moins depuis notre petit jeu de provocation dans son bureau. Même avec lui, je ne savais pas où j'en étais, alors qu'il était supposé être une source de stabilité dans ma vie, une valeur sûre. Les choses avaient visiblement changées bien plus qu'on ne le voulait depuis qu'on s'était mis à  fréquenter la jeune fille. Et la rassurer sur ce qui allait se passer par la suite était délicat. « Je ne sais pas ce qu'il se passe dans la tête de Loyd en ce moment. J'avoue être un peu perdu avec lui. Mais pour ma part… » Je me rapproche de la demoiselle, m'abaisse pour que nos regards soient au même niveau. « Je ne sais pas si je peux être l'homme d'une seule femme, mais je pense que je peux être l'homme d'une seule femme et d'un seul homme. » Un léger sourire tendre se dessine sur mes lèvres. « En tout cas, j'ai envie d'essayer. Mais pour ça il va falloir qu'on y aille. » Je ne lui disais pas seulement ça pour la convaincre de venir avec moi, mais parce qu'en ayant retourné le problème dans tous les sens, c'était la conclusion qui en était ressortie. Même si je tenais individuellement à Alexandra et Loyd, c'était la particularité de notre trio qui pouvait me forcer à faire des efforts et m'offrir ce qu'aucune autre relation ne pouvait. Même si ça représentait un sacré risque, j'étais tout de même prêt à tenter l'expérience, ne serait-ce que pour ne pas regretter un jour de ne pas l'avoir fait.
Revenir en haut Aller en bas
 
Lullaby
Lullaby
Féminin MESSAGES : 1269
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : Vie réelle / HP / Twilight / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1201-lullaby https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always https://www.letempsdunrp.com/t1204-les-personnages-de-lullaby
vol de nez

Fire on fire would normally kill us but this much desire, together, we're winners [ft. Maddy'n & Patate douce] - Page 10 Empty

original.jpg
Alexandra Blomdahl
J'ai 28 ans ans et je vis à Oslo, Norvège. Dans la vie, je suis Créatrice de robe de mariée et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire. Je suis née en Suède

Alexandra, de son nom complet Alexandra Viktoria Aurora Blomdahl, est née en suède, à Stockholm, dans une famille d'artistes. Son père est pianiste, sa mère est artiste peintre et la petite fille a grandie dans l'amour de l'art auprès de ses parents. C'est une romantique, sensible. Le genre de fille qui pleure devant le moindre film. Elle rêve de son mariage depuis toute petite et elle adore la mode. Elle a entreprit des études dans l'univers de la mode. Elle est devenue créatrice de robes de mariées en 2014.


Iga Wysocka

La discussion à venir inquiétait la demoiselle au plus haut point. Elle avait conscience, parfaitement conscience, de tout ce qui pouvait se passer ce soir. Elle avait conscience du fait que leur relation pouvait éclater ce soir et qu'ils pouvaient ne plus jamais se revoir après ça. Avec la discussion qu'ils devraient avoir, peut-être que ni l'un ni l'autre ne voudraient encore la fréquenter, faire partie de sa vie. Ils ne l'avaient pas vraiment mise en confiance, quand elle avait confié son souhait de les voir plus souvent, de les voir en d'autres circonstances que le sexe. Comme une promenade. Un film. Une bouffe. Un bowling. N'importe quoi. Seulement, ils avaient tous les deux fait comme si elle n'avait rien dit, comme s'ils n'avaient rien entendus, lui laissant pensé à un refus catégorique de cette proposition. Si elle évoquait encore ce souhait ce soir, elle avait bien peur de signer la fin de tous ça. Ce serait peut-être mieux. Une fracture, une bonne fois pour toute, afin de tourner la page. Au moins, ça ferait mal un bon coup et puis, par la suite, ça irait mieux. Peut-être. Elle ne pouvait que le supposer. Mais ça l'angoissait malgré tout.

Il ne savait pas ce qui pouvait bien se passer dans la tête de Loyd en ce moment même. Et elle non plus. personne ne pouvait le savoir, en dehors de Loyd lui-même, bien entendu. Ils étaient déjà trop perdus eux-mêmes, de toute façon. Et Jay ne manque pas de le lui confirmer, contournant son bureau pour retrouver la demoiselle devant laquelle il s'abaisse, de sorte que leurs regards puissent se croiser sans que la jeune femme n'ose fuir, malgré la crainte qui lui tord les boyaux là, tout de suite. Heureusement qu'elle lui parlait à lui d'abord. Heureusement qu'elle n'en parlait pas tout de suite avec les deux. Elle n'aurait pas survécut à une telle pression. Mais la réponse de l'homme est bien moins terrible qu'elle ne l'aurait imaginé. Bien plus inattendue. Bien plus réjouissante que le scénario qu'elle s'est imaginé. Tant et si bien qu'elle ne sait pas quoi dire. Mais ses yeux, son regard, l'éclat de son visage parlent pour elle et elle se redresse.

"- Allons-y, dans ce cas." souffle la demoiselle avant de quitter le bureau avec lui.

Focalisée sur Jay, elle ignore un regard ou deux glissant sur elle, traversant le hall d'entrée de la salle pour retrouver son véhicule sur le siège conducteur duquel elle prend place avant de démarrer, Jay ayant prit place à ses côtés. Direction l'appartement de Loyd, à la porte duquel ils s'annoncent en sonnant, après quelques minutes.
Revenir en haut Aller en bas
 
Patate Douce
Patate Douce
Féminin MESSAGES : 459
INSCRIPTION : 25/10/2019
ÂGE : 28
RÉGION : Basse-Normandie
CRÉDITS : idk

UNIVERS FÉTICHE : Réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t3396-patate-douce#72133 https://www.letempsdunrp.com/t3992-m-petit-secret-grand-probleme-ecoute-moi-sans-reponse#84052
cat

Fire on fire would normally kill us but this much desire, together, we're winners [ft. Maddy'n & Patate douce] - Page 10 Empty

tumblr_pkb95pvMdd1qiw3fso7_250.png
Loyd
ANDREWS

J'ai 30 ans et je vis à Oslo, Norvège. Dans la vie, je suis Médecin depuis dix ans et je m'en sors plus que bien . Sinon, grâce à ma chance , je suis à toutes les femmes et je le vis plutôt comme une liberté totale.

Enfant unique des Andrews, mère avocate internationale, père chirurgien de renom. J'ai grandi avec ma nounou. Elle est ma figure paternelle, jusqu'à qu'elle soit renvoyé au Mexique. Je la cherche depuis. J'en ai terriblement voulu à ma mère pour cet abandon. D'ailleurs, nos relations sont tendues mais demeurent cordiales en apparence. Mon père est mon modèle.. Je me demande encore comment peut-il aimer ma mère aussi eperdument ? Je souffre de la peur de l'abandon. Impossible de terminer ma nuit avec quelqu'un, pas même mon meilleur ami Jay. J'enchaine les conquêtes, de peur de m'attacher et de finir seul.


Heny Cavill by nukadoesart on Tumblr
Je ne sais pas dans quel état d’esprit sont mes deux - anciens ? - amants mais moi, je m’étouffe dans l’angoisse. Je déteste ça. L'impression de nager en eaux troubles, sans avoir pieds. Sans voir le rebord à proximité. Il était temps que cela cesse. Je voulais me poser sur la serviette là. Je m’étais bien fait chier à faire des sushis et lasagnes. Deux doigts coupés, un sur chaque main. J'espérais avoir un bisou - ou une pipe - magique. Je regarde mes sushis, pas aussi propres que ceux qu'on commande et mes lasagnes .. Je soupire... J'espère que ça sera bon sinon on commandera. Je sais plus, quelle heure j’avais dit mais au moins la table était dressée et il me restait plus qu’à me laver.

Début de douche. Porte qui sonne. Bon. Je ressors trempé et en serviette. J’ouvre la porte et me décale pour les laisser entrer. Faites comme chez vous. Et je repars finir me laver. Mettre de l’ordre dans mes pensées. En vérité, je ne savais pas du tout comment j’allais amener les choses. A ma façon pour sûr. Je ressors propre et sec. Je prends le temps d’enfiler des fringues classes, j’ai cru apercevoir une sirène bien tapée. Un t-shirt noir et un pantalon bleu. Paire de chaussettes cactus pour ne pas rester pieds nus et je ressors légèrement parfumé. J’avais la sensation que ca faisait des semaines qu’on ne s’était pas vu. Comme si on se voyait la première fois. Bonsoir vous deux. Désolé pour l’attente. Maladroit dans mon comportement. Alors que je me sentais bien avec. A la base. J’ouvre le frigo pour sortir une bouteille de champagne et trois coupes. Je serre les trois, même si un whisky aurait été plus judicieux. Puis je leur donne chacun la sienne. Avant de trinquer, j’ai une question à vous poser : on sort ensemble ?

Cœur qui va exploser. Totale improvisation. Je ne sais pas si c'est ce que je voulais dire exactement. Mais je voulais commencer la soirée par mettre les choses à plat. Qu'on en discute. Qu'on gueule. Qu'on s'accuse - m'accuse - mais on devait prendre le temps de parler. J'avais fui plus d'une fois, et maintenant, je veux assumer. Je suppose qu'il était temps de réfléchir à mon avenir. Et l'idée de le construire à trois demeurait atypique et l'idée me plaisait bien. Ca match bien au pieu autant devenir plus ... sérieux et qu'à vous ...

Je les regarde tous les deux, mal assuré. J'avais l'impression de passer un concours. Que j'étais le candidat, celui qui allait encore devoir faire face aux juges. Celui qui avait merdé tout seul. Le deux contre un qui persiste encore, celui-là qui m'avait fait fuir une fois. configuration qui m'effraie.


Fire on fire would normally kill us but this much desire, together, we're winners [ft. Maddy'n & Patate douce] - Page 10 Y2SMLgu
Revenir en haut Aller en bas
 
Maddy'n
Maddy'n
Féminin MESSAGES : 322
INSCRIPTION : 10/10/2019
ÂGE : 28
RÉGION : IDF
CRÉDITS : Pop-Gun

UNIVERS FÉTICHE : Fantasy / Réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3361-once-upon-a-time-maddy-n https://www.letempsdunrp.com/t3983-les-experiences-a-faire https://www.letempsdunrp.com/t3362-my-experiences-maddy-n
patrick

Fire on fire would normally kill us but this much desire, together, we're winners [ft. Maddy'n & Patate douce] - Page 10 Empty

11P324u.png
Elijah "Jay"
Anders

J'ai 30 ans ans et je vis à Oslo, Norvège. Dans la vie, je suis Coach de Sport et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

+ Il pratique l’escrime depuis tout petit. + Accro à l’adrénaline et aux sports extrême.+ Il a frôlé la mort dans l’accident qui a coûté la vie à sa mère. + Né à Copenhague. + Grand-frère de 2 petits monstres après le remariage de son père. + Enfant, il voulait devenir dresseur de chien de traineaux.



Jamie Dornan :copyright:️ Shiya
Alexandra rassurée, nous partons en direction de l’appartement de Loyd. L’inconnu nous attend là-bas, mais nous étions décidé à l’affronter. Ne serait-ce que pour savoir définitivement comment nous positionner sur certaines choses. Aurais-je dû remettre certaines personnes en place pour s’être un peu trop attardées sur la silhouette de la suédoise lorsque nous avons quitté la salle ? Un exemple parmi d'autres qui risquait de se répéter et sur lequel j’allais certainement devoir apprendre à mesurer ma réaction.  Et ce qu’importe ce qu’on déciderait ce soir. Mais quitte à passer pour jaloux et possessif, j’aimerais au moins que ce soit partiellement légitimé par ma relation avec la jeune femme. Dans la voiture conduite par Lexie, nous discutons de tout et de rien, évitant de mentionner Loyd pour le moment. On aurait tout le temps parlé de lui plus tard, de son comportement aussi.. Notamment quand on l’aurait en face de nous.

Le trajet n’étant pas très long, on se retrouve rapidement devant la porte du médecin. Bouton de la sonnette pressée, c’est dans une tenue des plus inhabituelles qu’il nous ouvre la porte. Serviette autour des hanches et peau humide, j’arque un sourcil et retient toute remarque sarcastique consistant à lui demander combien de pimbêches se trouvaient sous sa douche cette fois. Parce que nous connaissant, on risquait fort de se disputer avant même d’être entrés. Je soupire et roule des yeux alors qu’il repart en direction de la salle de bain, nous plantant dans son entrée Lexie et moi. « Incroyable.... » Je murmure pour moi-même alors que je me mets à mon aise, enlevant manteau et chaussures, invitant notre sirène à faire de même. Je n’avais pas vraiment besoin de l’accord du brun pour faire comme chez moi. Depuis le temps, son appartement était un peu une annexe du bien et inversement. J’entraine Alexandra sur le canapé tandis que je me sers de la télé pour lancer une playlist depuis une application. Quoi ? Il avait dit de faire comme chez nous.

Après plusieurs minutes, il réapparaît enfin, séché et habillé cette fois, mais je ne peux m’empêcher de jeter un petit coup d'œil derrière lui, des fois que quelqu’un soit caché dans la salle de bain. Je ne le croyais pas suffisamment con pour jouer à ce petit jeu directement face à nous, mais bon, je ne l’aurais pas cru aussi con pour nous envoyer une photo de ses conquêtes, mais il l’avait fait. Alors qui sait de quoi il était réellement capable. Salutations plutôt étrange, je le regarde se diriger vers la cuisine, sortir une bouteille de champagne du frigo. Le geste m’intrigue et je me lève pour le rejoindre. Trois coupes servies, offertes à chacun, je ne sais pas encore où il veut en venir, et pourtant la question tombe brutalement. « Quoi ? » Est-ce qu’il était sérieux ?

Je le détaille, le jauge, l’évalue. Il était sérieux ? Mon cœur s’accélère dans ma cage thoracique. Alors, il acceptait tout ? Autant Alex que moi ? Je jette un rapide coup d'œil à Lexie. A une femme et un homme, c’est ce que je lui avais dit plus tôt, mais j’étais loin de penser que la discussion prendrait cette tournure. « Je… Est ce que tu réalises vraiment ce que ça peut signifier ? Autant envers Alexandra que moi ? Je veux dire… Que… » J’ai du mal à trouver les mots, je ne sais pas comment me faire comprendre sur un point essentiel du nous qui pourrait se dessiner un jour. Je pose ma coupe sur le plan de travail, attrape le visage de Loyd et l'embrasse langoureusement, comme j’aurais pu embrasser Alexandra. Baiser que je prolonge jusqu’à ce que mon cœur s’emballe trop avant de me reculer. « Ca pourrait arriver à nouveau Loyd. Et je ne veux pas m’en cacher, ni avoir à refouler quoique ce soit. Est ce que tu es ok avec ça ? Est ce que vous l’êtes, tous les deux ? » Si on devait sortir ensemble tous les trois, il fallait qu’au moins ce genre d’attentions soient approuvées par tous. Sinon, ça ne pourrait pas fonctionner.
Revenir en haut Aller en bas
 
Lullaby
Lullaby
Féminin MESSAGES : 1269
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : Vie réelle / HP / Twilight / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1201-lullaby https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always https://www.letempsdunrp.com/t1204-les-personnages-de-lullaby
vol de nez

Fire on fire would normally kill us but this much desire, together, we're winners [ft. Maddy'n & Patate douce] - Page 10 Empty

original.jpg
Alexandra Blomdahl
J'ai 28 ans ans et je vis à Oslo, Norvège. Dans la vie, je suis Créatrice de robe de mariée et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en trouple. Je suis née en Suède

Alexandra, de son nom complet Alexandra Viktoria Aurora Blomdahl, est née en suède, à Stockholm, dans une famille d'artistes. Son père est pianiste, sa mère est artiste peintre et la petite fille a grandie dans l'amour de l'art auprès de ses parents. C'est une romantique, sensible. Le genre de fille qui pleure devant le moindre film. Elle rêve de son mariage depuis toute petite et elle adore la mode. Elle a entreprit des études dans l'univers de la mode. Elle est devenue créatrice de robes de mariées en 2014.


Iga Wysocka

Leur arrivée chez Loyd ne ressemble en rien à ce que Lexie aurait pu imaginer. Si elle avait refait cinquante fois  - au moins - le scénario des possibles de la soirée, aucune des situations qu'elle avait imaginé n'impliquaient de voir le médecin les accueillir dans le plus simple appareil, une serviette autour de la taille et visiblement prêt à aller à la douche ou venant d’en sortir, les invitant à faire comme chez eux avant de filer de nouveau, les plantant au milieu de son salon. Ok. Bien. Il ne restait plus qu'à attendre, de toute évidence. Ils n’avaient de toute façon pas vraiment le choix. Heureusement pour elle, afin de passer le temps, Jay était beaucoup moins sans gêne - et connaissait beaucoup mieux l’appartement - permettant qu’ils allument un peu de musique pour patienter, papotant dans un même temps jusqu’à ce que le maître des lieux les rejoignes dans ce salon, lavé de frais et habillé on ne peut plus classe. Son parfum, immédiatement, envahit alors la pièce, venant chatouiller les narines d’Alexandra comme il ouvre le réfrigérateur à la recherche d’une bouteille. Attrapant trois coupes, il fait le service, distribuant une coupe à chacun avant de reprendre la parole. Et Alex manque de s’étrangler. Elle ne s’était pas attendu à ça. Elle ne s’était pas attendu à cette question. Elle ne s’était pas attendu à ce que la proposition vienne immédiatement et de la bouche de Loyd qui plus est. Qu’elle aborde le sujet était une chose. Que Jay le fasse parce qu’elle n’y arrivait pas, c’était encore envisageable. Mais que ce soit Loyd qui le propose, lui qui pose la question… Lexie reste bouche bée, vraiment. Et Jay pour sa part trouve la force de parler, posant les mots sur les questions que la jeune femme avait elle aussi. Est-ce que Loyd était sérieux ? Est-ce qu’il se rendait compte de ce qu’il disait, de ce qu’ils voulaient ?

Son cœur s’arrête de battre en même temps qu’elle aperçoit les mains de Jay prendre en coupe le visage de Loyd pour l’embrasser. Bonté divine. La jeune femme les regarde sans pouvoir détourner le regard de cette scène, son estomac faisant comme un looping dans son ventre, en même temps qu’il se contracte. C’était un peu trop sexy, ça. Un peu trop caliente. La jeune femme en retient sa respiration, sans même s’en apercevoir, alors que la dernière fois qu’elle avait assisté à une scène de cette envergure, ça avait viré au drame. Mais le discours de Jay fait sens, complètement. Il avait bien dit à une femme et un homme, un peu plus tôt. Cela voulait bien dire ce que cela voulait dire. Est-ce qu’elle avait un problème avec ça ? Pas du tout. Si l’idée que deux hommes puissent s’embrasser l’avait révulsé, elle ne serait pas ici. Elle n’aurait même pas dit oui la première fois. Elle aurait déjà fait demi-tour la dernière fois, déjà. Evidemment qu’elle n’avait aucun problème avec ça.  

“- Tu me poses sérieusement la question ?” remarque Lexie en haussant un sourcil. “Bien sûr que je suis ok.”
Revenir en haut Aller en bas
 
Patate Douce
Patate Douce
Féminin MESSAGES : 459
INSCRIPTION : 25/10/2019
ÂGE : 28
RÉGION : Basse-Normandie
CRÉDITS : idk

UNIVERS FÉTICHE : Réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t3396-patate-douce#72133 https://www.letempsdunrp.com/t3992-m-petit-secret-grand-probleme-ecoute-moi-sans-reponse#84052
cat

Fire on fire would normally kill us but this much desire, together, we're winners [ft. Maddy'n & Patate douce] - Page 10 Empty

tumblr_pkb95pvMdd1qiw3fso7_250.png
Loyd
ANDREWS

J'ai 30 ans et je vis à Oslo, Norvège. Dans la vie, je suis Médecin depuis dix ans et je m'en sors plus que bien . Sinon, grâce à ma chance , je suis à toutes les femmes et je le vis plutôt comme une liberté totale.

Enfant unique des Andrews, mère avocate internationale, père chirurgien de renom. J'ai grandi avec ma nounou. Elle est ma figure paternelle, jusqu'à qu'elle soit renvoyé au Mexique. Je la cherche depuis. J'en ai terriblement voulu à ma mère pour cet abandon. D'ailleurs, nos relations sont tendues mais demeurent cordiales en apparence. Mon père est mon modèle.. Je me demande encore comment peut-il aimer ma mère aussi eperdument ? Je souffre de la peur de l'abandon. Impossible de terminer ma nuit avec quelqu'un, pas même mon meilleur ami Jay. J'enchaine les conquêtes, de peur de m'attacher et de finir seul.


Heny Cavill by nukadoesart on Tumblr
Je ne m’y attendais pas à ce baiser. Vraiment pas. On s’est déjà embrassé. C’était chaste. On était saouls. Mais là, je peux pas mettre son acte sous le compte d’une flute de champagne. Je cligne des yeux. On peut recommencer ? J’étais pas prêt. Vraiment pas. Personne n’était finalement prêt à s’engager directement. Mais, ils étaient temps. Si tout le monde ok, plus de coucheries avec d’autres partenaires ? Entends toi parler Loyd. Pas de drague. Et si c’est le cas, on doit le dire ? Parce que ca m’arrive tous les jours. Sans parler de me taper des internes. Ca va faire du monde à plus revoir. Respire respire aventure à trois. Des soirées chastes. Et on le dit ... à quel moment ? Ca va être la partie plus que délicate. Ma mère va me tuer sur un planche de ouija. Je serre nos flutes. Je crois qu’on peut trinquer. Cette fois.


Fire on fire would normally kill us but this much desire, together, we're winners [ft. Maddy'n & Patate douce] - Page 10 Y2SMLgu
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Fire on fire would normally kill us but this much desire, together, we're winners [ft. Maddy'n & Patate douce] - Page 10 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Fire on fire would normally kill us but this much desire, together, we're winners [ft. Maddy'n & Patate douce]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 10 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Fire Girls [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Europe-
Sauter vers: