Le Deal du moment : -15%
Manette Xbox sans fil Pulse Red
Voir le deal
50.99 €

Partagez
 
 
 

 [UA] Like fire and ice ft. Dracoola

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
Petitananas
Petitananas
Féminin MESSAGES : 747
INSCRIPTION : 01/06/2019
ÂGE : 32
RÉGION : Nord, France
CRÉDITS : Môa

UNIVERS FÉTICHE : Fantsay, Horreur, Vie réelle, Science-fiction, Romance..
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t3081-bonjour-tout-le-monde-d https://www.letempsdunrp.com/t3112-journal-de-bord-d-un-petitdino
Narnia

[UA] Like fire and ice ft. Dracoola  Empty

7ei5.pngMise en Situation



[UA] Like fire and ice ft. Dracoola  AgonizingOnlyBluefish-small

Écosse, 2020

Nous sommes au 21éme siècle et les clans en Écosse existent toujours, continuant de diriger les Highlands d’une main ferme, mais juste (enfin pour la plupart). Comme au bon vieux temps, les querelles et autres jeux de pouvoir font rage entre chaque famille Écossaise. Certaines luttant pour leur survie et celle des leur, quand d’autres n’aspirent qu’à étendre leur pouvoir et leur domaine.

Il n’y qu'avec l’obtention de la propriété de Dunvegan, que cette lutte de pouvoir qui se joue depuis des lustres pourrait contrebalancer définitivement. Hélas, la demeure est pour le moment dirigé par un intendant, dans l’attente d’un ou d’une héritière potentielle...

Et la voilà finalement l’héritière. Hannah Ayla Brown ne sait certes pas encore où elle met les pieds, cependant, les Lairds qui vont tenter de la courtiser n'ont qu'à bien se tenir, c'est qu'elle a un sacré caractère cette demoiselle.


i3tb.png


[UA] Like fire and ice ft. Dracoola  Fa53b207326646d8da7018c60891be7d
Revenir en haut Aller en bas
 
Petitananas
Petitananas
Féminin MESSAGES : 747
INSCRIPTION : 01/06/2019
ÂGE : 32
RÉGION : Nord, France
CRÉDITS : Môa

UNIVERS FÉTICHE : Fantsay, Horreur, Vie réelle, Science-fiction, Romance..
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t3081-bonjour-tout-le-monde-d https://www.letempsdunrp.com/t3112-journal-de-bord-d-un-petitdino
Narnia

[UA] Like fire and ice ft. Dracoola  Empty

clem_011.jpg
Hannah Ayla
Brown

J'ai 27 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis femme de ménage et je continue de bosser c'est déjà pas si mal. Sinon, grâce à ma malchanceje suis célibataire et je le vis pas très bien.

[UA] Like fire and ice ft. Dracoola  Y74n
* Ainée de la famille Brown.
* Aurait aimé faire quelque chose d’autre que femme de ménage, mais dur dur de faire des belles études quand on a aucun moyen.
* Créative, elle rêve néanmoins de pouvoir faire un jour des études d'art.
* Si elle sait être une jeune très sociable et aimable, méfiez tout de même, celui ou celle qui viendras lui chercher des poux en prendra pour son grade.
* Pétillante, pleine de vie, attachiante, douce, aimable, sociable, créative, joyeuse, travailleuse.
* Maladroite, entêtée, caractérielle, distraite, colérique, boudeuse.
* Son arrivée en Écosse après avoir reçu une lettre testamentaire, va marquer un important tournant dans sa vie.

[UA] Like fire and ice ft. Dracoola  3266015352_1_7_Pwxv1gNV
Bree Kish
Hannah a encore beaucoup de mal à y croire, la voilà en route pour l’Écosse, car elle aurait hérité quelque chose d’un lointain parent et d’après le notaire, ce n’est même pas une vague fumisterie. Cependant, elle doit en connaître les tenant et les aboutissants une fois qu’elle sera sur place, la jeune femme se demande quand même pourquoi il y a autant de mystère autour de cette succession. D’ailleurs, elle a beau s’être retourné le cerveau dans tous les sens, elle ne voit pas pourquoi quelqu’un l’aurait mise sur son testament, ni ce que cette personne veut lui léguer. Il est vrai que la famille de la jolie rousse à des origines Écossaises, donc le coup du lointain parent n’est peut-être pas si étrange que ça. En attendant, elle est bien heureuse de faire ce voyage, c’est la première fois qu’elle va dans ce pays, voir même qu’elle sort tout simplement du sol américain. Qui plus est, elle a également beaucoup de chance puisque l’aller-retour en avion tout frais payé faisait partit du testament, une aubaine pour la miss qui ne roule clairement pas sur l’or. La jeune Brown n’est pas spécifiquement prés de ses sous non plus, quoi que, mais, elle ne crachera pas sur un petit pécule pour aider ses parents, ainsi que son plus jeune frère.

Bref, vu qu’elle en a au moins pour dix-heures d’avion avant d’arriver à destination. Hannah va avoir tout le temps de spéculer, fantasmer, ou se demander si quelqu’un ne se serait pas trompé à l’office Notarial d’Aberdeen. Aberdeen qui est également sa destination finale, quelqu’un est censé venir la chercher et après… Après, c’est un grand mystère. C’est donc à force de cogiter qu’elle finit par s’endormir, loupant le déjeuner et une collation pour quatre heures, finalement, son ventre gargouillant la réveil au moment où le gros oiseau de fer atterri sur la piste. La voilà arrivée à bon port, c’est déjà un bon début, pourvu que ça dure. Miss Brown récupère rapidement ses bagages après avoir passé la douane, la jeune femme n’a pas emmené grand-chose, elle ne peut de toute façon que rester deux semaines grand maximum. Après cela, retour à la vie quotidienne, avec le travail, la famille, les amis et les galères qui vont avec tout ça.

Alors qu’elle attend le hall Hannah repère rapidement un homme, tenant une pancarte « Miss Brown ». Cet accueil et sans aucun doute pour elle, à moins qu’il n’y ait une autre jeune femme portant le nom de Brown. Ce qui semble exclu vu que l’homme en question lui fait un signe en la regardant elle et uniquement elle. La rouquine ne se retrouve devant cet inconnu aussi roux qu’elle, et elle pose un regard un peu surpris sur lui, avant de sourire.

— Bonjour… Vous m’attendiez ? questionne-t-elle tout de même.
— Vous êtes Miss Hannah Ayla Brown ?


Elle hoche la tête en le regardant de nouveau avec étonnement. Comment connaît-il son second prénom ?

— Alors oui je vous attendais. Je suis Fergus Bain, je suis le bras droit de l’intendant du domaine de Dunvegan, explique-t-il en prenant ses bagages et en l’invitant à la suivre.
— Domaine de Dunvegan ? répète la miss de plus en abasourdie. Q… Qu’est-ce que j’ai à voir avec un domaine Écossais ?!


Fergus se tourne brièvement vers elle avec un sourire avant de reprendre.

— Je ne suis pas censé vous en parler moi-même, mais comme vous avez l’air un peu perdu avec tout ça. Ce que je comprends parfaitement, je vais éclairer votre lanterne. Vous êtes là pour une succession, le domaine de Dunvegan et votre héritage, vous êtes la nouvelle maîtresse du domaine de Dunvegan.

Plait-il ?! Miss Brown est tellement sur… Sur le cul, c’est peu de le dire, qu’elle manque de se prendre l’une des portes vitrées qui mène à l’extérieur, heureusement, Fergus semble avoir des bons réflexes puisqu’il la tire avant le drame.

— Mais enfin, ce n’est pas possible, pourquoi j’hériterais de ça moi ?!
— Je ne connais pas tous les détails Miss, mais sachez que notre Laird, paix en son âme. À pris grand soin de vérifier chaque détail de cette transmission, votre venue n’est donc pas une erreur.


Si Fergus le dit, mais enfin, elle n’en reste toujours pas moins aussi stupéfaite. Oui, hérité d’un petit peu d’argent aurait été vraiment incroyable pour mettre du beurre dans les épinards. Mais un domaine, une putain de domaine ! Non, cette idée-là n’aurait jamais effleuré son esprit, c’est bien trop abracadabrant. Le bras droit de l’intendant après avoir chargé ses bagages dans le coffre, l’invite cette fois à monter dans une belle voiture en lui ouvrant la porte.

— Vous êtes sûr ? interroge la jeune femme qui a du mal se départir de son étonnement.

Le rouquin hoche la tête, et comme ils ne vont pas coucher ici, Hannah monte à l’arrière alors que la portière se referme.

— Le chemin est long jusqu’au votre nouveau domaine Miss. Nous allons donc nous arrêter pour la nuit, chez un Laird qui a gracieusement offert de nous héberger, l’informe Fergus pendant qu’il démarre.
— Hum d’accord…


Bon, ce n’est pas très évident pour elle, mais ça ne sert à rien de paniquer ou de chercher à comprendre le pourquoi du comment. Lorsqu’elle sera à Dunvegan, sans doute que toute cette histoire rocambolesque deviendra plus claire pour elle, en attendant, elle devrait peut-être essayer de se détendre ?

— Oh j’oubliais, bienvenue en Écosse Miss Brown !


[UA] Like fire and ice ft. Dracoola  Fa53b207326646d8da7018c60891be7d
Revenir en haut Aller en bas
 
Dracoola
Dracoola
Féminin MESSAGES : 363
INSCRIPTION : 20/04/2018
ÂGE : 20
RÉGION : Québec
CRÉDITS : Frimelda et Google

UNIVERS FÉTICHE : LOTR/ Fantasy / City / Historique
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

cat

[UA] Like fire and ice ft. Dracoola  Empty

tumblr_o456b5ZHgy1qiiwoqo7_250.png
Alastair Ban Drummond
J'ai 39 presque 40 ans et je vis sur l'ile de Skye, en Écosse. Dans la vie, je suis homme d'affaire et un laird et je survis. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal.

[UA] Like fire and ice ft. Dracoola  Tumblr_n5kdpy3Ha41s4juazo5_250


 Alastair est un vieux con.
 Alastair est un vieux con.
 Alastair est un vieux con.
 Alastair est un vieux con.
 Alastair est un vieux con.
 Alastair est un vieux con.
 Alastair est un vieux con.





Nikolaj Coster-Waldau @ Blondie

cc9365cef0dc600433aece3c533f15ed037e5757.gifvUn jour, Alastair Ban Drummond s’était levé et avait tout simplement cessé de vivre. Oh, son cœur ne s’était point tari, pour sûr ! Cependant, l’étincelle des passions, les soulèvements du palpitant, le tumulte des luttes intérieures tout ce qui le rendait humain s’était volatilisé en l’espace d’une nuit. Il avait tout essayé du saut à l’élastique aux cascades potentiellement mortelles. Un mot existait pour décrire une telle affliction, dix petites lettres que sa fierté lui refusait d’admettre. Depuis le décès de son géniteur et sa succession au titre de laird, il avait dû confier son entreprise de menuiserie à son cousin Glenn. Forcé de se conformer à un mode de vie qu’il n’avait pas choisi, Alastair vivait de l’eau-de-vie. Ses matins se ressemblaient tous. Le tintamarre des excès de la veille entre les deux oreilles et l’estomac qui partait en vrille. Aux yeux de cet agréable individu, plus rien n’avait d’importance. Finis ses vieux rêves d’enfants ! Adieu, son atelier et ces après-midi passés à sculpter le bois. Sans parler du domaine, du manoir, de son héritage. Au diable ! À l’aube de la quarantaine, il ne voyait que des jours sombres devant lui. La lame de son rasoir appuyé sur sa jugulaire il contemplait l’idée de fuir ses responsabilités. D’un point de vue extérieur, le lecteur pourrait le juger comme égoïste et inconscient et pourtant Alastair s’en fichait. Parce qu’Al’ ne s’était jamais particulièrement sentie interpellé par ce que les gens pensaient de lui. Cela expliquait sans doute la réputation scandaleuse du clan Drummond depuis les dernières années. Selon lui, rien ni personne n’avait la langue plus acérée que ses regrets ; ceux qui le submergeaient lorsqu’il se toisait dans la glace.
Austère, c’était l’adjectif qui collait à sa figure. Le même qualificatif usé pour le décrire dans ce stupide magazine à gogo. Bon, le terme alcoolique fut également employé, mais ça, il n’était pas encore prêt à l’admettre. Il rinça la lame de son rasoir pliable puis le rangea dans la pharmacie. Pour quelle raison s’était-il fait la barbe déjà ? Ah oui ! Il était supposé faire la cour. L’héritière des Dunvegan débarquait de son Amérique natale pour prendre possession de son territoire. Pauvre Alastair, qui donc espérais-tu séduire avec ton haleine de brandy ? De toute façon, son pipeau n’avait plus joué de morceau, depuis sa dernière virée à Perth. Peut-être était-il cassé ? Après tout, il n’était plus aussi fringant qu’il aurait aimé le croire. Ses cheveux autrefois blonds devenaient de plus en plus argentés et il fallait bien l’admettre : la superficie de son front avait considérablement augmenté. À quoi bon ? Nul doute qu’un laird ou un duc plus beau, mais surtout plus fréquentable l’emporterait sur un cheval blanc de naïveté et de faux espoirs si caractéristiques aux jeunes gens. S’il avait eu quinze ans de moins, alors peut-être ? Remarque qu’on lui disait souvent qu’il avait bien vieilli. Que faire ? Un cognement contre la porte de la salle de bain le tira brusquement de ses contemplations sur son sex-appeal.
 
– « Monsieur ? Ils sont arrivés. Êtes-vous présentable ? »
 
Présentable ? pensa-t-il. Alastair était bel et bien vêtue d’une chemise d’un bleu nuit profond et d’un pantalon de courtier noir. Tant qu’il n’avait pas le cul à découvert il supposa que présentable était un adjectif qui pouvait s’appliquer à lui.
 
– « Merci, Rosanna, pourriez-vous leur demander de patienter dans le petit salon ? »
 
Pour toute réponse Al’ entendit un reniflement de dégoût et le claquement de ses talons Zanotti sur le sol en damier. La jeune femme de 26 ans ne le portait pas particulièrement dans son cœur. Cela devait être dû au fait qu’elle était auparavant l’assistante de son père. Sur son lit de mort, celui-ci l’avait supplié de veiller sur son seul fils. Rosanna lui avait promis de s’assurer que le nom des Drummond ne soit pas sali. Toutefois, elle en était venue à le regretter assez rapidement. Le soir suivant les obsèques, elle retrouva l’héritier étendu sur le sol, piaulant à côté de la cuvette des toilettes. Quand elle eut vent des plans de séduction de son employeur, elle avait pris sur elle-même de l’inscrire à son insu à une rencontre hebdomadaire des A.A (Alcoolique anonyme). Avec un peu de chance peut-être que le quinquagénaire reviendrait à lui-même et que le statut des Drummond en bénéficierait.
 
Nerveux, Al’ fixait la poignée de porte. Il y a belle lurette qu’il n’avait pas fait de sortie publique. Depuis les funérailles de son très cher papa. S’il n’avait été que de lui, les choses en seraient demeurées ainsi. L’héritier des Drummond avait des tendances plutôt solitaires ce qui pour un laird était terriblement fâcheux. Heureusement, la poigne de fer de son assistante était suffisante pour le faire accomplir son devoir. Quand, il avait reçu le coup de fil de son vieil ami Fergus, il avait d’abord cru à un canular. Pfff… Mec, tu m’as vu ? Je suis plus aussi beau gosse qu’avant, pour être tout à fait honnête j’ai de la difficulté à enfiler mes pantalons le matin. Le rouquin s’était empressé de le contredire et avait réussi à le convaincre malgré tout. Ce n’était que pour préparer la nouvelle héritière à sa trépidante vie de cheftaine des Dunvegan rien de plus. Ah, et les poules ont des dents et le haggis est un plat entièrement végétalien. La pression pour se trouver une tendre moitié se faisait de plus en plus lourde. Le cœur du laird se serrait au fur et à mesure que ses pas l’emportaient vers le petit salon. La pièce en question mise à part ses dimensions n’avait rien à envier aux châteaux avoisinant la propriété. Les murs étaient plaqués de panneaux de chênes tigrés et sous les plafonds à moulures, la décoration mêlait soie et chintz fleuris, édredons moelleux et meubles anciens. Le raffinement était poussé jusque dans les moindres détails. Alastair pénétra dans le salon, arborant l’expression d’un vieux lion bourru lequel on aurait dérangé durant sa sieste. Cependant, son ton était chaleureux en apercevant la tignasse de feu de son vieil ami. Les deux se firent une longue accolade sans rien dire. Puis en se reculant, Fergie lui demanda :
 
– « Tu tiens le coup, mon vieux ? »
 
Un sourire amer était venu ourler les lèvres du blond et d’un ton las il lâcha :
 
– « J’ai eu de meilleurs jours… Mais bon, n’embêtons pas notre invitée. »
 
Drummond se tourna vers la jeune femme et sans réellement la regarder lui fit un sourire qui se voulait accueillant, mais qui n’atteignit pas ses yeux. Elle était captivante, d’une beauté qui se révélait dans sa simplicité, sans artifice. Un regard charbonneux et profond, des lèvres charnues sur un joli visage. De magnifiques courbes accentuaient sa figure droite et féminine, des épaules larges, une posture alerte et attentive. Derrière sa cascade de cheveux auburn, elle semblait complètement confondue. En apercevant l’inconfort de la demoiselle, le blond s’empressa de s’identifier :
 
– « Vous devez être mademoiselle Brown, si je ne m’abuse ? Je me présente Alastair Drummond, je suis le Laird de ce domaine. Vous devez être absolument exténuée de votre long voyage. Je vais vous montrer votre chambre.»
 
D’un geste plutôt élégant pour un taux d’alcoolémie aussi élevé que le sien il invita la jeune femme à le suivre. D’un pas rapide qui trahissait sa nervosité, il grimpa les escaliers de services qui menait au deuxième étage. Putain. Qu’est-ce qu’il l’avait poussé à dire oui ? L’homme d’affaires ressentait un immense stress d’accueillir de nouveau des inconnus sous son toit. La solitude le rongeait, c’était évident. Or, l’idée que quelqu’un ne perçoivent les trous et les crevasses qui parsemaient sa façade de bon bourgeois ne l'enchantait guère. Parce qu’au fond, Al’ avait joué au mort pendant si longtemps qu’il craignait de se sentir à nouveau vivant.


LA MORT DES AMANTS


Usant à l'envie leurs chaleurs dernières | Nos deux cœurs seront deux vastes flambeaux | Qui réfléchiront leurs doubles lumières | Dans nos deux esprits, ces miroirs jumeaux. | FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
 
Petitananas
Petitananas
Féminin MESSAGES : 747
INSCRIPTION : 01/06/2019
ÂGE : 32
RÉGION : Nord, France
CRÉDITS : Môa

UNIVERS FÉTICHE : Fantsay, Horreur, Vie réelle, Science-fiction, Romance..
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t3081-bonjour-tout-le-monde-d https://www.letempsdunrp.com/t3112-journal-de-bord-d-un-petitdino
Narnia

[UA] Like fire and ice ft. Dracoola  Empty

clem_011.jpg
Hannah Ayla
Brown

J'ai 27 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis femme de ménage et je continue de bosser c'est déjà pas si mal. Sinon, grâce à ma malchanceje suis célibataire et je le vis pas très bien.

[UA] Like fire and ice ft. Dracoola  Y74n
* Ainée de la famille Brown.
* Aurait aimé faire quelque chose d’autre que femme de ménage, mais dur dur de faire des belles études quand on a aucun moyen.
* Créative, elle rêve néanmoins de pouvoir faire un jour des études d'art.
* Si elle sait être une jeune très sociable et aimable, méfiez tout de même, celui ou celle qui viendras lui chercher des poux en prendra pour son grade.
* Pétillante, pleine de vie, attachiante, douce, aimable, sociable, créative, joyeuse, travailleuse.
* Maladroite, entêtée, caractérielle, distraite, colérique, boudeuse.
* Son arrivée en Écosse après avoir reçu une lettre testamentaire, va marquer un important tournant dans sa vie.

[UA] Like fire and ice ft. Dracoola  3266015352_1_7_Pwxv1gNV
Bree Kish
Le voyage en voiture se fit tranquillement, Hannah se contentait de regarder le paysage défilant sous ses yeux, changeant petit à petit alors que le temps passait et que le soleil s’en allait dormir. Tout en observant l’horizon, Fergus l'abreuver de tout un tas d’anecdotes sur les lieux devant lesquels ils passaient fugacement, l’Écosse ayant de quoi faire en termes d’histoires en tout genre. De la guerre la plus sanglante, à un récit héroïque du sauvetage d’un camarade, ça lui avait presque donné l’impression d'être retourné en enfance avec son père qui lui racontait des contes avant de dormir. Et la jeune femme aurait beaucoup apprécie de continué à écouter le chauffeur du véhicule, mais hélas, entre la nuit qui avait finit par tomber et la pluie qui avait encore plus obscurcit la nature environnante, il n’y avait plus grand chose à voir. Hannah s’était donc contentée de rester assise tranquillement sur son siège, à se demander à quoi pouvait bien ressembler la demeure où elle dormirait ce soir, ou encore, si les gens qu’elle allait bientôt rencontrer seraient aussi sympathiques que Fergus ?

Questions qui allaient vite trouver des réponses lorsqu’ils furent en vue d'un magnifique château. Dis donc, si les chambres étaient aussi belle que le bâtiment qu’elle avait sous les yeux, la jeune femme risque d’être vraiment comme un coq en pâte. Mieux encore et au-delà du confort qu’il doit y avoir à l’intérieur, c’était bien la première fois qu’elle allait dormir dans pareil endroit, lui donnant presque l’impression d’être un genre de princesse des temps moderne. Mais c’est un peu ce qu’elle est en train de vivre après tout, certes, Hannah est bien loin du qualitatif de ce que doit être une jolie et douce princesse. Cependant et d'après ce qu’elle avait compris, bientôt elle va hériter d’un domaine digne d’un château de de conte de fée. De toute façon, elle sera vite fixée, dès demain en arrivant au domaine de Dunvegan.

La voiture s'était finalement stoppée dans une vaste cour en pierre sombre, bien propre et bien éclairée malgré la nuit tombée. Et elle n’avait même pas eu le temps de défaire sa ceinture, que quelqu’un du domaine avait accouru vers la voiture avec un parapluie pour venir les accueillir. Peu habituée à cela, c’est grâce à Fergus qu’elle avait fini par comprendre que cette personne venait pour elle et ainsi la conduire à l’intérieur, tout en lui évitant d’être trop mouillée. Bien sûr, il en avait été de même avec ses bagages, elle qui avait toujours eu l’habitude de faire les choses par elle-même, laisser des gens gérer était un brin étrange. Toujours est-il que les choses été ensuite allaient vite et avant de dire ouf, les deux rouquins s’étaient retrouvés dans un charmant petit salon en attendant leur hôte.

— Alors miss Brown, que pensez vous de l’Écosse ? Pas trop dépaysé j'espère ?
— Hé bien… Commence-t-elle en continuant de fixer la pièce. C’est un très joli pays, avec de beaux paysages et de splendides châteaux, mais je dois dire que tout ça….

Hannah fait un geste du bras pour indiquer le salon, mais plus encore le reste du château.

— Tout ça, reprend la jeune femme. C’est tout de même drôlement déroutant.
— Il ne faut pas vous inquiéter miss Brown, vous venez juste d’arriver, laissez vous le temps de prendre vos marques. Je suis sûr que vous allez apprécier votre séjour parmi nous, en tout cas nous ferons en sorte que l’Écosse devienne, si ce n’est pas votre premier foyer, au moins comme une seconde maison.

La demoiselle hoche la tête en souriant de façon plus proche, quelle que soit la façon dont se déroulera sa visite sur ses terres, elle a au moins la certitude de pouvoir compter sur Fergus. Le silence retombe dans une ambiance confortable, la jeune femme continuant d’admirer les détails de la pièce pendant que le bras droit de l’intendant de Dunvegan semble trépigner dans l’attente. Attente dont elle finit par mieux en comprendre la teneur, quand elle voit un homme débarquer dans le salon, la quarantaine bien entamée, le visage quelque peu marqué par elle ne sait quoi, mais habillé élégamment. Sans aucun doute le maître des lieux, que Fergus semble bien connaître au vu de leur accolade, d'où l'impatience que trahissait le rouquin. Et Hannah capte bien les quelques mots qu’ils échangent, sans en comprendre la portée cependant, tout cela est de toute façon bien vite chassé quand le châtelain vient se présenter à elle. Pendant les quelques secondes ou il a l’air de la détailler, la rouquine fait de même et s’il reste plutôt bel homme pour son âge, il a le regard sacrément triste selon elle.

— Oui c’est moi et euh… Enchantée Laird Drummond, merci de m'accueillir pour la nuit. Et euh…

Pouf, même pas le temps de lui dire qu’en vérité elle est plutôt en forme malgré le voyage, qu’il l’invite d’un geste à le suivre pour rejoindre sa chambre. D’accord, il est un peu tard, mais c’est tout de même vachement expéditif non ? Pendant qu’ils montent la volée de marche, Hannah se demande de fait, si ça ne serait pas trop impoli si elle demande à pouvoir manger un bout, même un quignon de pain.

— Excusez moi Laird Drummond, je ne veux pas vous déranger plus que de mesure, se lance-t-elle finalement. Mais, je me demandais s’il serait possible de manger quelque chose ?

Fergus qui les a suivis se met à rire.

— Alors mon vieux Alastair, on envoie ses invités dormir sans manger. Tu as perdu la main on dirait.


[UA] Like fire and ice ft. Dracoola  Fa53b207326646d8da7018c60891be7d
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


[UA] Like fire and ice ft. Dracoola  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
[UA] Like fire and ice ft. Dracoola
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Fire Girls [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Europe-
Sauter vers: