Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» pokemon (satogou) — canon-divergent (futur)
Lire entre tes lignes - Page 3 EmptyAujourd'hui à 15:06 par faithfully

» TOPS-SITES ¬ votez pour ltdr
Lire entre tes lignes - Page 3 EmptyAujourd'hui à 12:30 par Gäa

» Pour mon peuple ft. Ehlana
Lire entre tes lignes - Page 3 EmptyAujourd'hui à 12:18 par Ananas

» Chaussure à son pied
Lire entre tes lignes - Page 3 EmptyAujourd'hui à 11:16 par Aloy

» CADMOS - mille empereurs sans aucune terreur
Lire entre tes lignes - Page 3 EmptyAujourd'hui à 9:47 par Senara

» Apocalypse technologique: Échange de Groupe
Lire entre tes lignes - Page 3 EmptyAujourd'hui à 8:42 par Sebi210

» Recensement 2024
Lire entre tes lignes - Page 3 EmptyAujourd'hui à 8:31 par Edward

» Be the light in a world of darkness ft. Sebi
Lire entre tes lignes - Page 3 EmptyAujourd'hui à 8:27 par Sebi210

» Délit de fuite [Ft Lo] (TW+18)
Lire entre tes lignes - Page 3 EmptyAujourd'hui à 0:11 par Edward

-23%
Le deal à ne pas rater :
EVGA SuperNOVA 650 G6 – Alimentation PC 100% modulaire 650W, 80+ ...
77.91 € 100.91 €
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

Lire entre tes lignes

Dinamite
Messages : 231
Date d'inscription : 10/10/2022
Région : Au pays des merveilles...
Crédits : Padmachou

Univers fétiche : Réel, Historique, Fantasy, HP, SF
Préférence de jeu : Femme
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t5643-la-boite-de-dinamite-mes-persos#124049
Dinamite
Mar 2 Avr - 9:43

Lenaëlle Adamirr
Lenaëlle Adamirr a 31 ans. Elle a le Don, l'élément qu'elle maîtrise est la terre et tous ses composants. Elle aime les plantes et les fleurs ainsi que l'odeur de la terre.

Après la mort de ses parents dans un accident de voiture quand elle avait 3 ans à peine, elle a été élevée par son grand-père, Mikhaïl, qui lui a appris à maîtriser sa magie. 

Quand elle a l'âge d'aller à l'école, Mikhail est bien obligé de l'envoyer dans un établissement en dehors de Cytirr, son village magique, ou elle a grandi  jusque-là. 

La jeune fille se fait de nouveaux amis non-Mages, et se passionne pour le monde moderne et la technologie qu'elle ne connaissait pas jusqu'à ce moment-là. 

Très sociable, pleine d'humour, elle se fait rapidement tout un tas d'amis, et peu à peu elle s'éloigne de la communauté magique dans laquelle elle a grandi. 

A 18 ans elle part vivre en colocation avec des amis, et ne revient à Cytirr que lors des fêtes ou des grandes occasions qu'elle passe chez son grand-père. C'est dans ces moments-là qu'elle continue à cultiver son Don, avec les encouragements de son aïeul. 

Entre son travail, ses nombreux amis et le monde moderne, elle rend de moins en moins visite à celui- ci. 

Jusqu'à ce jour, qui va chambouler sa vie...

 Ana Paula Lima. 
Le café ingurgité me fait du bien, mais je sens quand même le poids de la fatigue et du stress accumulé lors de cette journée peser sur mes épaules. je me lève pour esquisser quelques mouvements en inspirant profondément pour me détendre. 

En souriant, la bibliothécaire m'explique qu'elle habite ici dans un appartement de fonction. Je suis plutôt mal à l'aise d'avoir à lui imposer ma présence ce soir, mais cette situation nous dépasse toutes les deux. je n'ai pas choisi de m'incruster là. Et honnêtement, je suis assez soulagée de ne pas avoir à partir en vadrouille pour trouver ou passer cette nuit. 

Je ne connais pas bien Paris et n'ai aucune idée s'il y a une auberge de jeunesse ou un hôtel dans le quartier magique où se trouve la bibliothèque, ou assez près. J'aurais peut-être dû m'occuper de trouver où loger avant de venir à la bibliothèque, mais mes recherches me paraissaient plus urgentes, et je ne pouvais anticiper les complications survenues.

Je me sens rougir lorsque la jeune femme mentionne que son lit est assez large pour nous deux. J'ai l'impression d'envahir son espace vital malgré moi, et ne sais comment réagir pendant quelques instants. Elle propose aussitôt de dormir par terre sur des couvertures et je suis encore plus gênée. Je lui réponds d'une petite voix.

- Je suis contente de savoir que vous habitez ici, ca sera bien plus agréable de dormir dans un vrai logement que sur des chaises de la bibliothèque. Par contre, c'est moi qui dormirai par terre. Je suis déjà désolée d'avoir à m'imposer, il n'y a aucune raison que vous me cédiez en plus votre lit. Quelques couvertures au sol feront parfaitement l'affaire, et je vous remercie de me recevoir. 

La bibliothécaire me propose ensuite de l'appeler par son prénom. Il est vrai que c'est un peu guindé de continuer à nous appeler par nos titres ou nos noms de famille, surtout si on doit passer encore plusieurs heures en compagnie l'une de l'autre. Et puis, nous avons l'air d'avoir sensiblement le même âge. 

- Très bien Sasha. Appelez moi Lenaëlle dans ce cas. Et puis, vous pouvez me tutoyer. 

Je souris moi même a cette phrase. Et écoute ses explications sur nos magies qui se seraient liées d'un air plus détendu. Elle a l'air honnête en me répondant, me regardant dans les yeux comme quelqu'un qui n'a rien à cacher. J'ai l'impression qu'elle n'en sait pas plus que moi, et je sens que je peux lui faire confiance. De nouveau elle me promet de m'aider. 

- Eh bien, j'ai l'impression qu'on n'en saura pas plus ce soir de toute façon. J'espère effectivement que demain la magie de la bibliothèque sera plus stable et nous permettra d'entreprendre des recherches et de trouver des réponses à nos questions. 

Je me lève de nouveau, m'étire, et récupère mon sac dans lequel je me mets à fouiller afin d'en sortir un pyjama et ma brosse à dents. Je ne veux pas brusquer Sasha, et surtout pas lui faire sentir mon impatience de me coucher. mais j'ai du mal à rester assise, et je crains que la tension ressentie précédemment remonte si je reste sans rien faire.  
Elwin
Messages : 349
Date d'inscription : 02/01/2023
Crédits : (Avatar : Photo de David Tennant, bricolée par moi)

Univers fétiche : Fantasy/Réel/ou autre
Préférence de jeu : Homme
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t5482-hello-tout-le-monde-presentation-d-elwin
Elwin
Mar 2 Avr - 17:33

Sasha Alzirr
J'ai 33 ans et je suis Maitre Bibliothécaire, et j'en suis très fière.
Je préfère la compagnie des livres à celle des gens. Je suis donc célibataire, ce qui me convient parfaitement (au grand dam de mes amis).


Sasha est issue d'une lignée prestigieuse. Elle a deux frères, qui ont tous les deux repris l'empire bancaire de leur père. Sasha est vu comme le vilain petit canard de la famille. Toujours célibataire, avec un métier que sa famille considère comme inutile, elle a donc tendance à éviter de passer trop de temps avec ses proches.

Elle se débrouille bien avec la technologie, mais cette dernière l'ennuie vite. Et elle préfère donc retourner à ses livres.

Elle manipule une magie liée à l'air, qu'elle a su adapter au fil des années pour l'aider dans l'entretien des vieux ouvrages

Elle a quelques amis, qui arrivent à la sortir de ses livres de temps en temps. Mais ses relations amoureuses sont très rares et ne durent que quelques nuits.
Visiblement, ma proposition fait rougir mon interlocutrice. Et à vrai dire, je ne suis moi-même pas très à l'aise. Ce n'est pas que je n'ai pas envie de lui faire découvrir mon domaine. Mais il y a quelque chose d'incroyablement intime dans le fait de laisser une parfaite inconnue empiéter sur mon espace de vie.

Finalement, c'est encore plus embarrassant que lorsque j'ouvre les portes à un ou une amant.e de passage.

J'en viens même à me demander dans quel état de désordre j'ai pu laisser ma chambre ce matin.

Lorsqu'elle indique préférer être celle qui dort à même le sol, je ne peux toutefois pas la laisser faire.

"- Hors de question", je rétorque d'un ton que je veux ferme. "Et si vous tenez vraiment à m'éviter de finir avec un bon mal de dos en dormant au sol, je vous assure que ça ne me dérange en rien si nous partageons le même lit."

Je souris quand elle me propose de la tutoyer, puis l'invite à faire de même.

"- Le tutoiement sera effectivement beaucoup plus confortable."

Vis à vis de la réaction entre nos deux magies, je comprends bien que mon explication ne la satisfait guère.

"- Ne t'inquiète pas", je tente de la rassurer. "Je suis certaine que la situation se sera déjà quelque peu stabilisée demain. Nous ne pouvons rien faire d'autre pour le moment que de nous reposer."

Et je constate qu'elle en a bel et bien besoin, si je peux en juger par la fatigue qui devient évidente sur son visage. Et lorsqu'elle fouille dans son sac pour en sortir un pyjama et une brosse à dents, je sais qu'il est temps pour nous de quitter ce bureau.

En espérant que la porte veuille bien coopérer cette fois.

Je ne peux réprimer une grimace d'appréhension quand ma main se pose sur la poignée. Mais hormis une brève décharge de magie - assez désagréable - je parviens à enclencher le mécanisme, nous libérant de cette prison temporaire.

"- Suis-moi ! Et prends ton sac avec toi. Il est inutile de le laisser ici."

Dans la bibliothèque, l'air est toujours saturé de cette magie ambiante, bien que cette dernière soit moins instable que précédemment.

Je fais de mon mieux pour ne pas y prêter attention, bien que mon regard s'attarde sur les dégâts causés par cette manifestation de pouvoir.

C'est plus fort que moi, j'ai envie d'effectuer les premières réparations dès à présent.

Mais je sais également que c'est parfaitement inutile.

Je dois être patiente, attendre que la magie retombe, se stabilise dans la durée.

Je serre sous mon bras trois carnets ayant appartenus à mon mentor. En espérant trouver des réponses dans ces derniers. Juste un peu de lecture avant de me laisser emporter par la fatigue. Je sais d'ors et déjà que mon sommeil sera agité.

Je grimpe d'un pas raide les marches qui mènent à mon repère, jetant de temps à autre des coups d'œil derrière moi pour m'assurer que Lenaëlle me suive.

Je déverrouille la porte, et nous y voilà.

Rien d'extraordinaire.
Un appartement comme un autre, avec une simple cuisine qui s'ouvre sur ma pièce à vivre, dont les murs sont couverts d'étagères pleines de livres.

Je pose ma main sur le mur pour activer l'éclairage avec ma magie.

"- La salle de bain est par ici, si tu veux prendre une douche", je propose à mon invitée en désignant la porte qui y mène. "Et la chambre est par là. Tu voudras manger quelque chose ?"

Je meurs de faim, et je compte bel et bien avaler quelque chose avant d'aller dormir.

"- Je peux te faire un sandwich, ou j'ai de la soupe, si tu veux ?"

Je me retourne vers elle, un peu gênée. Je sais que l'endroit est loin d'être rangé. Plusieurs livres s'entassent sur ma table basse, et des vêtements trainent dans le fauteuil.
Il y a aussi ces tasses vides qui prennent racine un peu partout dans l'appartement.

"- Désolée pour le désordre", je bafouille.

Dinamite
Messages : 231
Date d'inscription : 10/10/2022
Région : Au pays des merveilles...
Crédits : Padmachou

Univers fétiche : Réel, Historique, Fantasy, HP, SF
Préférence de jeu : Femme
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t5643-la-boite-de-dinamite-mes-persos#124049
Dinamite
Mer 3 Avr - 10:09

Lenaëlle Adamirr
Lenaëlle Adamirr a 31 ans. Elle a le Don, l'élément qu'elle maîtrise est la terre et tous ses composants. Elle aime les plantes et les fleurs ainsi que l'odeur de la terre.

Après la mort de ses parents dans un accident de voiture quand elle avait 3 ans à peine, elle a été élevée par son grand-père, Mikhaïl, qui lui a appris à maîtriser sa magie. 

Quand elle a l'âge d'aller à l'école, Mikhail est bien obligé de l'envoyer dans un établissement en dehors de Cytirr, son village magique, ou elle a grandi  jusque-là. 

La jeune fille se fait de nouveaux amis non-Mages, et se passionne pour le monde moderne et la technologie qu'elle ne connaissait pas jusqu'à ce moment-là. 

Très sociable, pleine d'humour, elle se fait rapidement tout un tas d'amis, et peu à peu elle s'éloigne de la communauté magique dans laquelle elle a grandi. 

A 18 ans elle part vivre en colocation avec des amis, et ne revient à Cytirr que lors des fêtes ou des grandes occasions qu'elle passe chez son grand-père. C'est dans ces moments-là qu'elle continue à cultiver son Don, avec les encouragements de son aïeul. 

Entre son travail, ses nombreux amis et le monde moderne, elle rend de moins en moins visite à celui- ci. 

Jusqu'à ce jour, qui va chambouler sa vie...

 Ana Paula Lima. 
Si je suis contente de l'invitation de Sasha à passer la nuit chez elle, je le suis beaucoup moins à l'idée d'empiéter sur son intimité. Elle me répond de façon catégorique qu'elle ne permettra pas que je dorme par terre. 

Je suis tellement épuisée que je n'ai aucun doute que je parviendrais pourtant à m'endormir facilement même sur des couvertures au sol. Son insistance est adorable, je sais qu'elle essaye de me mettre a l'aise, mais je ne peux m'empêcher de me sentir gênée. 

Je lui répond d'un signe vague de la main qui n'engage à rien. Il sera toujours temps, tout a l'heure de le lui faire comprendre et de la laisser regagner son lit comme ça devrait se passer. 

Je la regarde avec appréhension lorsqu'elle s'approche de la porte pour tenter une nouvelle fois de l'ouvrir. Je ne voudrais pas qu'elle subisse un nouvel assaut de magie, elle aussi semble fatiguée et elle a déjà été secouée à plusieurs reprises aujourd'hui. Mais heureusement, à part une légère décharge magique - qui la fait quand même grimacer légèrement - la porte s'ouvre sans résistance supplémentaire.

Je suis Sasha en dehors du bureau et remarque que son regard s'attarde sur les dégâts causés par les pics de magie recensés plus tôt. J'ai comme l'impression qu'elle s'apprête à aller essayer d'arranger les choses, mais après une légère pause, elle bifurque et commence à grimper un escalier, qui je le suppose doit mener à son appartement. 

C'est gentil de sa part, et je devine qu'il lui en coûte de laisser les choses en l'état derrière elle pour le moment, afin de m'accompagner. Je lui en suis reconnaissante. 

En parfaite hôtesse, elle me propose de prendre une douche puis de dîner. Je me rends soudain compte que je n'ai pas mangé depuis des heures et que mon estomac commence à gargouiller. Cette journée a véritablement bousculé tous mes repères. J'accepte volontiers une douche et un repas en la remerciant avec effusion. 

- Merci beaucoup, c'est très gentil à toi vraiment. Je ne dirais pas non pour un sandwich, je ne m'étais pas rendue compte que j'avais aussi faim. C'est vraiment une chance que tu habites ici!

Je pose mon sac et ma valise dans un coin de son salon, et regarde autour de moi, découvrant son espace de vie. Je souris en me rendant compte qu'elle a autant d'étagère de livres, alors même qu'elle habite dans une bibliothèque. La pièce est très encombrée, et je comprends rapidement que je n'aurais d'autre choix que de dormir dans la chambre avec mon hôtesse. 

Le nombre de tasses qui traînent partout m'intrigue, mais je me garde bien de faire le moindre commentaire. J'aurais assez le temps de faire plus ample connaissance avec la jeune  femme plus tard et d'en apprendre davantage sur elle.

Son désordre est tellement différent du mien! 
Tandis que livres, stylos et cahiers ainsi qu'une drôle de collection de tasses envahissent la pièce chez elle, je songe a mon étagère pleine de disques entourant ma chaine hifi, mon ordinateur portable sur ma table basse devant mon canapé confortable, mes écouteurs, ma console de jeu, mon appareil photo...

Je me demande si elle utilise des technologies non magiques ou si elle les évite. Peut être que tout est rangé dans l'armoire qui est fermée, ou peut être dans sa chambre, je n'en sais rien, mais je suis curieuse d'en apprendre davantage sur la jeune femme qui m'accueille ainsi. 

Mais voyant que celle-ci s'active déjà en cuisine, je choisis de profiter de sa proposition et de prendre une douche rapide. L'eau dégoulinant sur mon corps me fait un bien fou, et j'aurais aimé en profiter plus longtemps. Mais je ne connais pas les installations de mon hôtesse et préfère éviter d'utiliser toute l'eau chaude, pour lui en laisser. Elle aura certainement envie de se doucher également. 

Je sors donc à contrecœur de cette douche revigorante et entreprends de me sécher rapidement et d'enfiler mon pyjama. Enfin, nouant ma serviette en turban afin que mes longs cheveux ne dégoulinent pas sur mon haut sec, je sors de la salle de bain et rejoins Sasha dans la cuisine.

- Merci beaucoup, cette douche était divine. Est ce que je peux t'aider a quelque chose? Je peux terminer de préparer les sandwichs, le temps que tu te douches aussi, si tu veux.

 
Elwin
Messages : 349
Date d'inscription : 02/01/2023
Crédits : (Avatar : Photo de David Tennant, bricolée par moi)

Univers fétiche : Fantasy/Réel/ou autre
Préférence de jeu : Homme
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t5482-hello-tout-le-monde-presentation-d-elwin
Elwin
Jeu 4 Avr - 10:51

Sasha Alzirr
J'ai 33 ans et je suis Maitre Bibliothécaire, et j'en suis très fière.
Je préfère la compagnie des livres à celle des gens. Je suis donc célibataire, ce qui me convient parfaitement (au grand dam de mes amis).


Sasha est issue d'une lignée prestigieuse. Elle a deux frères, qui ont tous les deux repris l'empire bancaire de leur père. Sasha est vu comme le vilain petit canard de la famille. Toujours célibataire, avec un métier que sa famille considère comme inutile, elle a donc tendance à éviter de passer trop de temps avec ses proches.

Elle se débrouille bien avec la technologie, mais cette dernière l'ennuie vite. Et elle préfère donc retourner à ses livres.

Elle manipule une magie liée à l'air, qu'elle a su adapter au fil des années pour l'aider dans l'entretien des vieux ouvrages

Elle a quelques amis, qui arrivent à la sortir de ses livres de temps en temps. Mais ses relations amoureuses sont très rares et ne durent que quelques nuits.
Je rassemble par automatisme les quelques ingrédients dont j'ai besoin. Pain, jambon, fromage, quelques légumes, des œufs durs...

Lorsque Lenaëlle disparait dans la salle de bain, et je relâche enfin un soupir. J'ai fait de mon mieux pour ne pas laisser transparaitre mon inquiétude vis à vis de cette situation. Mais au fond de moi, je suis morte de trouille. Malgré les années passées à la tête de cette bibliothèque, le syndrome de l'imposteur qui m'habitait au début n'a jamais complètement disparu. Il a juste été endormi, au fil du temps. Mais il suffit d'une situation comme celle-ci pour qu'il resurgisse. Sans prévenir.

Je prends quelques secondes pour me calmer, avec en arrière-plan le bruit de la douche dans la pièce attenante.

Je retrousse une nouvelle fois les manches de ma blouse blanche, de la même manière que ce matin lorsque j'étais au cœur de cet inventaire. Ce vêtement est maintenant tâché à plusieurs endroits, dans un mélange de poussière et de traces de brûlures. Ma longue jupe n'est elle-même pas en bien meilleur état.

Je grimace à cette constatation.
Mais je changerai de vêtements plus tard.
J'ai moi-même besoin d'une douche. Longue, de préférence. Même si je préfèrerais éviter de laisser Lenaëlle trop longtemps toute seule dans mon espace de vie.

Je lui fais confiance. Ou du moins, j'ai envie de lui faire confiance. Le lien qui s'est créé entre nos deux magies me donne cette impression dérangeante de la connaître. Comme si elle et moi savions déjà tout de l'autre. Sauf que c'est complètement faux.

Tout en réfléchissant à cela, je coupe distraitement les ingrédients.
Je me suis lavé les mains, et les effets de la magie sur ces dernières sont encore plus évidents, à présent. J'y appliquerai un baume, après avoir diné. Je ne peux pas me permettre de laisser des blessures comme celles-ci s'infecter.

"- Merci beaucoup, cette douche était divine. Est ce que je peux t'aider a quelque chose? Je peux terminer de préparer les sandwichs, le temps que tu te douches aussi, si tu veux."

Je sursaute, et lâche mon couteau. Ce dernier retombe sur le plan de travail en un bruit métallique.

Je n'ai pas entendu Lenaëlle sortir de la douche. Et lorsque je me retourne, je constate qu'elle est à présent juste devant moi.

Ce n'est pas une bonne idée de me surprendre ainsi, particulièrement après une journée comme celle-là.

Ma magie s'est activée.
Par réflexe.
Et je me trouve à présent en position de défense, mes deux mains positionnées devant moi, brillant d'une vive lueur blanche. Du vent tourbillonne autour de moi. Je sens la magie pulser en moi, dans mes veines, dans l'essence même de l'air que je respire. Et je sens l'écho de cette puissance dans le lien qui unit cette magie à celle de Lenaëlle.

Les sensations sont incroyables. Comme si nos deux magies se nourrissaient l'une de l'autre, se mêlaient sans barrière, et puisaient dans leur consœur l'énergie nécessaire pour que ce bouclier fait d'air en mouvement inclus peu à peu Lenaëlle, nous enfermant toutes les deux dans l'œil d'un cyclone.

Je reste bien trop longtemps immobile, incapable de faire le moindre geste, le regard planté dans celui de cette femme que je ne connais que depuis seulement quelques heures.

Et pourtant, il y a quelque chose. Quelque chose que je ne comprends pas. Quelque chose qui éveille en moi une peur tenace, mêlée à un frisson d'une toute autre nature, qui…

Je ferme les yeux, puis prends une profonde inspiration.

"- Désolée", je bafouille les joues rouges de gêne alors que le vent se calme autour de nous.

Je suis incroyablement embarrassée d'avoir ainsi perdu le contrôle de cette magie que j'ai pourtant passé des années à étudier. A mon âge, ce genre de réaction est inadmissible.

"- Tu peux... Tu peux préparer les sandwichs. Les ingrédients sont prêts. Si tu veux de la moutarde, ou autre chose, il doit y en avoir dans le frigo."

Si je n'ose au début pas croiser son regard, je finis tout de même par relever la tête. La serviette qui était auparavant enroulée sur sa tête a fini au sol, libérant ses cheveux encore mouillé, qui ont pour autant déjà en partie séché à cause du vent.

"- Et désolée pour ma magie", j'ajoute aussitôt. "Je vais..."

Je désigne d'un signe de tête ma chambre. Et je n'ose pas ajouter quoique ce soit d'autre.

Je la frôle en la contournant. Assez pour réveiller un pic de magie qui me traverse et me fait frissonner.

J'accélère le pas, bien trop gênée pour ajouter un commentaire à ce sujet. J'attrape quelques vêtements propres dans ma chambre, puis j'en sors, pour aller m'enfermer dans la salle de bain.

Contenu sponsorisé
Lire entre tes lignes
Page 3 sur 3
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Sujets similaires
-
» Cinquante lignes de présentations de bleu et de gris
» " Lire c'est refuser de mourir " G. Maupassant
» Donne-moi une couleur entre 0 et 10 !
» Entre deux mondes.
» tjrs entre "ndkefekjfn" et "????"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers fantasy-
Sauter vers: