Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» il est bizarre ce sol il est palpable
C'est qui le nouveau?  - Page 12 EmptyAujourd'hui à 16:16 par Zeppelin

» I want to fight for her ft. Clio et Gäa
C'est qui le nouveau?  - Page 12 EmptyAujourd'hui à 14:35 par Gäa

» Funambule feat Manhattan Redlish
C'est qui le nouveau?  - Page 12 EmptyAujourd'hui à 12:38 par Manhattan Redlish

» Tous ceux qui errent ne sont pas perdus. [PV Lulu] [+18]
C'est qui le nouveau?  - Page 12 EmptyAujourd'hui à 12:05 par Ezvana

» Death upon us [ Ft. Pyramid Rouge]
C'est qui le nouveau?  - Page 12 EmptyAujourd'hui à 11:54 par Pyramid Rouge

» " Lorsque j'aurai fini de regarder ces chemins menant plus loin que la vie et que sous le ciel vous m'aurez couchée, gardez captive l'aile qui frémit pour que mes yeux consentent à se fermer. " Rina Lasnier
C'est qui le nouveau?  - Page 12 EmptyAujourd'hui à 11:48 par Val

» Les enfants de la lune. [PV Lulu] +18
C'est qui le nouveau?  - Page 12 EmptyAujourd'hui à 7:33 par Lulu

» Alpha & Omega
C'est qui le nouveau?  - Page 12 EmptyAujourd'hui à 5:53 par Lojzo

» Raven and Bones
C'est qui le nouveau?  - Page 12 EmptyAujourd'hui à 5:07 par Lobscure

Le deal à ne pas rater :
Coffret Pokémon Bundle 6 Boosters EV05 Forces Temporelles : où ...
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

C'est qui le nouveau?

Charly
Messages : 3385
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
Lune
Charly
Lun 5 Fév - 0:59

Elionor Griffins
J'ai 35 ans et je vis à Washington. Dans la vie, je suis agent de la CIA et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien .

C'est qui le nouveau?  - Page 12 Fast-and-furious-gal-gadotC'est qui le nouveau?  - Page 12 Bc859978d44776cb7678fb79573e70b2

Avatar : tumblr / Gif : Tumblr

Jusqu’à présent, Eli avait toujours passé de bonnes soirées avec le reste du groupe. Mais ce soir, c’était différent. Parce que c’était une soirée pour Ian, et que forcement il était là. Elle ne lui avait pas encore adressé un mot depuis qu’ils étaient arrivés. En fait, elle n’avait rien dit du tout. Eli s’était contentée de sourire ou rire légèrement tout en sirotant sa bière. Son regard croisant de temps à autre celui d’Ian. Rien de plus. Pourtant intérieurement, c’était autre chose. En l’observant de loin jouer au billard, elle se demanda encore ce qu’elle pouvait lui trouver. Elle ne pouvait pas compromettre sa mission. Il l’avait dit lui-même, dans une autre vie ça aurait été complètement différent. Mais là… impossible. Surtout qu’ils savaient l’un comme l’autre que s’il y avait une nuit, il y en aurait d’autre. Alors, bêtement, Eli se raccrochait à ce qu’il lui avait dit : ce n’était pas un bon coup. Et puis il y avait Robby… Robby qui allait créer des problèmes si jamais. Enfin… même si elle ne couchait pas avec Ian, Robby ferait des histoires. Ça avait déjà commencé. Alors la distance, c’était ce qu’il y avait de mieux pour tout le monde.

Max voulait jouer au billard, alors Eli s’était levée également. Si elle restait trop dans son coin, ils allaient tous trouver son comportement étrange. Alors, elle s’était penchée sur le billard, elle avait levé les yeux au ciel en entendant les conneries des autres, et elle avait joué. D’un peu plus loin, elle observa le manège de Debby… Ian allait tomber dans la panneau. Ça ne serait pas le premier. Ni le dernier. Un regard pour Robby, puis un pour Ian qui était le seul à ne pas trouver ça drôle visiblement. Eli haussa les sourcils comme pour dire : quoi ? Il n’avait aucun compte à lui rendre après tout. Elle se força à regarder ailleurs lorsqu’il joua à son tour. Mais son regard accrocha rapidement le sien quand elle le vit s’approcher. Regard qu’elle soutient alors qu’il lui confiait comme un secret ces quelques mots. « -pas certaine que ça fonctionne… » c’était ironique. Il était temps de jouer à nouveau. Puis elle porta sa bière à ses lèvres sans le quitter des yeux.

Entourée de Max et Jiminy, Eli sourit en voyant Ian se faire avoir en beauté par Debby. Cela faisait des mois qu’ils venaient ici. Ils la connaissaient tous. Il avaient tous remarqué son petit jeu. « -elle l’a harponné. » s’amusa Jiminy. « -qui dirait non à une partie de jambes en l’air ? A part Eli. » la belle brune donna un coup d’épaule à Max pour sa réflexion. Ils adressèrent tous un beau sourire au nouveau quand il parla des frites, avant de répondre tour à tour à la question d’Ian. Eli fit seulement un non de la tête. Lorsqu’il s’approcha après sa joute verbale avec Robby, elle lui tendit son paquet et son briquet également. « -il s’appelle reviens. » non, elle n’allait pas sortir avec lui pour en fumer une. Un frisson lorsque ses doigts touchèrent ceux d’Ian. Il le faisait exprès sérieux ? Roh maintenant elle avait terriblement envie de fumer. Oui, de fumer… Elle termina sa bière en le regardant partir.

Debby… pourquoi ça la gênait qu’elle se tape Ian ce soir… Quelques minutes plus tôt elle était en train de se dire que c’était tant mieux pour lui ! Il fallait qu’elle se tire d’ici. « -tiens ma belle… » Robby venait de la faire revenir sur terre, en lui donnant des frites. « -il s’est passé quoi avec le nouveau ? » un froncement de sourcils. « -on s’est pris la tête. » « -te fou pas de ma gueule Eli, ça fait trois jours que tu desserts pas les dents. » Elle poussa un long soupire. « -vous allez tous me faire chier ce soir ? » Robby posa sa main dans le bas de son dos. Aucun frisson, rien avoir avec la proximité d’Ian. « -me parle pas comme ça. Tu sais que j’aime pas. » et elle, elle détestait quand il s’adressait à elle ainsi. « -arrêtes. » lui demanda-t-elle avant de poser ses frites et de prendre la direction de la sortie. Elle chopa Ian au passage : « -file moi mes clopes. » sans le regarder.

Manhattan Redlish
Messages : 3492
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Sunny.

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
Lune
Manhattan Redlish
Lun 5 Fév - 4:56

Ian Edwards
J'ai 41 ans et je vis à Washington. Dans la vie, je suis agent du FBI et je m'en sors pas trop mal. Sinon, grâce à ma chance, je suis divorcé et je le vis, tout simplement.

A venir ...

C'est qui le nouveau?  - Page 12 Tumblr_ota2oqv7G71qbwrnuo1_500
C'est qui le nouveau?  - Page 12 0c9c020af49c2341887652c418364fe8c027a085
C'est qui le nouveau?  - Page 12 Tumblr_inline_oe6h1eiK0O1tae3h3_250

Avatar : Tumblr / Gif : Tumblr


Au vu de l’aisance de Debby pour flirter avec lui alors qu’elle ignorait tout de sa personne, Ian se doutait pertinemment qu’elle n’en était pas à son premier coup d’essai. Qu’il ne serait qu’un nom parmi tant d’autres sur la liste de ses conquêtes. Mais qu’importe. Tout ce que souhaitait l’agent, c’était d’oublier Eli. Enfin, tant soit-il que ça puisse être possible. Il ignorait ce qui l’avait endoctriné autant chez elle, mais elle était presque devenue omniprésente dans ses pensées, et ça compliquait quelque peu sa mission. Il n’était pas ici pour s’aventurer dans les draps de cette femme, mais pour démanteler la cellule avant que l’irréparable ne se produise. D’autant plus qu’aucun d’eux ne pourrait se résoudre à une seule et unique nuit. L’attirance, la tension était bien trop palpable pour que ça puisse se dissiper en l’espace d’une nuit d’étreinte. Ian devait donc trouver une autre conquête, l’occuper toute la nuit durant, et ce, jusqu’au petit matin, et priait pour que ça lui suffise. Il avait donc jeté son dévolu sur Debby qui semblait appartenir aux femmes faciles. Elle trouvait un homme attirant, elle ne se souciait pas de l’administratif et passait ses jambes autour de son cou à l’issue de la soirée. Mais pourtant, Ian n’était pas en paix avec cette démarche… Ce n’était pas la question d’une aventure d’un soir avec une femme qui avait sûrement laissé la moitié du bar lui passer dessus. Que bien lui en fasse. Cela n’avait que peu d’importance pour l’agent du FBI. C’était Eli. C’était avec elle qu’il jouait avec le feu depuis quelques jours. C’était avec elle qu’il avait envie de flirter, c’étaient ses lèvres qu’il voulait embrasser, son corps qu’il voulait étreindre. Pas celui de Debby. Il s’approcha alors de cette dernière, lui soufflant qu’il souhaitait seulement l’oublier. Son regard croisa le sien et souffla un « Je sais », parce qu’il s’était fait une raison. Ce n’était pas Debby ou une autre femme qui allait apaiser cette tension entre eux.

Toutefois, l’espoir faisait vivre et laissa Debby caresser sa joue en le surnommant affectueusement. Ce qui confirmait qu’elle n’était pas amatrice dans les coups d’un soir. Cela n’avait que peu d’importance. Il joua ensuite son tour, échangea quelques mots avec Robby et décida qu’il était temps pour lui de s’éloigner du groupe. « Tu donnes mêmes des petits noms à tes paquets » répliqua-t-il en s’en saisissant et alluma une cigarette à peine eut-il mit le pied dehors. Il était difficile pour lui de discuter, d’échanger, de tisser des liens avec ces personnes-là. Dans une autre vie, certains auraient pu devenir des amis, en pensant à Max ou encore le Cricket. Et dans quelques mois, ils allaient tués des familles, des militaires, des amis, peut-être même un des siens, qui sait. Il allait sûrement devoir user de la force contre eux, alors que ce soir, ils buvaient une bière tous ensemble en échangeant des anecdotes dans des rires bienveillants. Puis il y avait Eli au milieu de tout ça. Son anomalie. Celle qui faisait ressortir le vrai Ian à certains moments, et qui mettait donc sa couverture en péril. Et en parlant du loup, on en voyait la queue. Il lui tendit le paquet « La politesse t’écorche la bouche à toi » et tira une longue taffe, avant de jeter un bref regard à l’intérieur, puis fixa à nouveau Eli « Tout va bien ? » et ajouta « C’est rapport à Debby ? ».



Charly
Messages : 3385
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
Lune
Charly
Lun 5 Fév - 5:36

Elionor Griffins
J'ai 35 ans et je vis à Washington. Dans la vie, je suis agent de la CIA et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien .

C'est qui le nouveau?  - Page 12 Fast-and-furious-gal-gadotC'est qui le nouveau?  - Page 12 Bc859978d44776cb7678fb79573e70b2

Avatar : tumblr / Gif : Tumblr

Il voulait l’oublier. Avec Debby ou une autre, Eli doutait que se soit possible. Enfin, il pouvait toujours essayer. Il en avait parfaitement le droit. C’était même très bien si cela fonctionnait. Pourtant, il l’avait dans la peau. C’était réciproque. Ça leur était clairement tombé sur la gueule. Parce qu’à la base, elle avait braqué un flingue sur lui et lui avait presque promis qu’elle ne le louperait pas. Mais il fallait se rendre à l’évidence, il y avait une attirance. Une attirance dangereuse et redoutable. Une attirance qui pouvait mettre Eli dans la merde. A cause de lui, elle avait la sensation de ne plus parvenir à se concentrer convenablement. Il était toujours là, dans un coin de son esprit. Lorsque Ian confirma ce qu’elle venait de dire, Eli su qu’elle n’aurait pas dû venir ce soir. Qu’il n’y avait pas encore eut assez de distance entre eux. Soit ils passaient à l’action, ce qui était impossible, soit ils allaient devoir mettre les choses à plats. Et ça allait être hyper gênant. Compromettant pour elle surtout si jamais Ian parlait une fois les menottes aux poignets. Elle avait la sensation d’être dans une belle impasse.

Elle lui confia ses clopes et son briquet, le laissant s’éloigner, évitant de penser à son propre besoin de nicotine. Seulement Robby décida de venir faire la conversation et la possessivité à son encontre la saoula bien vite. Eli fila dehors. Ni une ni deux, elle demanda ses cigarettes à Ian qui ne se fit pas prier pour faire un petit commentaire. « -commence pas. » elle n’avait pas envie, ni besoin d’une dispute maintenant. Elle voulait seulement prendre l’air. La belle brune alluma sa clope et rangea son paquet dans la poche arrière de son jean. « -ouais ça va. » avait-elle répondu en recrachant la fumée sans même le regarder. Puis elle fronça les sourcils et le dévisagea. « -de quoi tu parles ? » elle savait parfaitement à quoi il faisait allusion. Une nouvelle bouffée de tabac, puis une autre. « -tant mieux si elle te plait. Tu fais ce que tu veux, ça me regarde pas. » ça ne lui plaisait pas pour autant. Mais elle ne pouvait pas accorder ce genre de chose à Ian. C’était pourtant claire dès le premier soir. Alors autant qu’il trouve ça chez une autre femme.

« -faut qu’on arrête de se tourner autour. Faut aussi qu’on arrête le trop de distance. Parce que Robby est du genre parano. Je sais pas pourquoi il crois avoir des droits sur moi. Mais je… je veux pas que ça t’attire des emmerdes. » elle porta sa cigarette à ses lèvres. « -alors, on va rester professionnel toi et moi. On va faire le job et si tu évites de me plaquer contre un mur, ça devrait bien se passer. » elle lui adressa un léger sourire. Rien que d’évoquer ce souvenir, elle avait envie de le revivre. « -t’avais raison, j’apprécie ta présence et ta conversation. » voilà il était content ?! « -mais on sais l’un comme l’autre que ça doit en rester là. » elle l’entendait presque déjà se foutre de sa gueule en lui disant qu’elle s’était fait des films à son sujet. Après tout, c’était le meilleur moyen de noyer le poisson. Sauf que quelques minutes plus tôt, il lui avait dit devoir l’oublier. Le lendemain, ils étaient censés faire leur reconnaissance dans le métro. « -si jamais t’es en retard demain, vu que tu ne vas pas dormir de la nuit, envoie un message. » pas qu’elle attente comme une conne pendant trois heures.

Manhattan Redlish
Messages : 3492
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Sunny.

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
Lune
Manhattan Redlish
Lun 5 Fév - 6:02

Ian Edwards
J'ai 41 ans et je vis à Washington. Dans la vie, je suis agent du FBI et je m'en sors pas trop mal. Sinon, grâce à ma chance, je suis divorcé et je le vis, tout simplement.

A venir ...

C'est qui le nouveau?  - Page 12 Tumblr_ota2oqv7G71qbwrnuo1_500
C'est qui le nouveau?  - Page 12 0c9c020af49c2341887652c418364fe8c027a085
C'est qui le nouveau?  - Page 12 Tumblr_inline_oe6h1eiK0O1tae3h3_250

Avatar : Tumblr / Gif : Tumblr


Ian n’avait pas seulement besoin de prendre l’air, il avait aussi besoin de prendre de la distance avec tout ce beau monde. L’entente était au rendez-vous. Cela ne faisait aucun doute qu’en l’absence de Toby, tout le monde parvenait à discuter avec décontraction sur tous les sujets. Il s’était même plu à échanger quelques mots avec Robby. Qui l’aurait cru ?! Et pourtant, dans trois mois, certains d’entre eux périront sous ses balles pendant que d’autres seraient menés au pénitencier de haute sécurité pour les dix à quinze prochaines années. Quant à Eli… Elle n’avait pas conscience à quel point sa présence compliquait sa mission. Des fois, il regrettait qu’elle n’ait pas appuyé sur la gâchette le premier jour. Elle l’aurait marqué à vie, mais au moins, il aurait éprouvé une certaine colère, même une certaine rancœur à son encontre. Alors que là… Elle occupait ses pensées au quotidien. Elle était belle la distance de ces deux derniers jours, mais elle n’avait été que physique. Dans son esprit, elle n’avait jamais été bien loin. Et voilà que cette dernière venait le rejoindre pour prendre une cigarette à son tour. Il ne s’abstint pas pour lui faire une remarque sur son absence totale de politesse, et tourna la tête en direction de l’intérieur du bar en comprenant que sa mauvaise humeur était sûrement due à un autre membre que lui. « Tu mens très mal. On te l’a déjà fait remarquer ? » et inspira une nouvelle bouffée de nicotine. Lui qui avait arrêté depuis des années. Le jour même de son infiltration, il avait replongé dans ce vice. Il évoqua Debby. Peut-être que tout fin de compte, c’était lui le problème. Il inclina la tête en esquissant un sourire en coin « Pas à moi ». Elle le prenait pour un abruti en agissant de la sorte et n’appréciait pas vraiment cela. « Elle ne me plait pas » précisa-t-il « Je veux seulement me la faire, prendre mon pied et le large ». Il n’avait pas jeté son dévolu sur la serveuse pour une relation sérieuse ou davantage qu’une nuit d’ébats.

Tout en s’éloignant de quelques pas pour jeter son mégot à la poubelle, il tourna la tête en sa direction, les sourcils au milieu du front. Il ne s’était pas attendu à ce qu’Eli avoue à voix haute qu’ils se tournaient autour. Un coup d’œil à l’intérieur du bar quand elle évoqua Robby « Je le buterais avant s’il tente quoi que ce soit » répliqua-t-il avec aplomb. Le pyromane ne lui faisait pas peur. Il se mordit la lèvre inférieure quand elle évoqua ce qui s’était passé au centre-commercial « Je ne te promets rien. J’agis un peu sur l’instant ». Parce qu’il aurait préféré, lui aussi, ne pas en venir jusque-là. Ne pas avoir à la plaquer contre le mur ainsi, ne pas éprouver cette envie de l’embrasser sauvagement, comme si sa vie en dépendait. Il se rapprocha d’Eli au fil de la conversation, et cette fois-ci, esquissa un sourire satisfait « Tu vois ! » tout en tendant les mains en sa direction « Les miracles existent ! ». Oui, il se foutait gentiment de sa gueule en cet instant. « Tu crois que je n’essaie pas de m’en convaincre tous les jours Eli ?! » finit-il par répliquer « Je ne sais pas ce qui se passe entre nous, je ne sais pas ce que tu m’as fait ou ce que j’ai bien pu te faire, mais je la sens aussi cette tension…Je lutte au quotidien » il se passa une main sur le visage et posa ses deux mains à hauteur de sa ceinture de jean « J’ai envie de t’oublier Eli… Vraiment. Ça rendrait notre collaboration plus simple, non ? Alors je vais sauter Debby ce soir, et espérer que ça change quelque chose, mais pour être sincère avec toi, je n’en crois rien ». Autant dire les choses. Debby était diamétralement opposée à la femme face à lui. Elle plus petite, plus accessible… Trop accessible, même. Blonde, aux yeux clairs. Mais si ça venait à fonctionner. Il se mit à sourire « Je t’ai dis que je ne tiendrais pas toute la nuit. Je serais déjà bien content si j’arrive à la faire jouir » puis passa devant Eli, et lui ouvrit la porte. Lorsqu’elle passa devant lui, il souffla à son oreille « Et elle n’est pas toi… », puis lui sourit et rejoignit la table de billard « Vous avez bouffez toutes les frites ? Bande de salopards».




Charly
Messages : 3385
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
Lune
Charly
Lun 5 Fév - 6:35

Elionor Griffins
J'ai 35 ans et je vis à Washington. Dans la vie, je suis agent de la CIA et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien .

C'est qui le nouveau?  - Page 12 Fast-and-furious-gal-gadotC'est qui le nouveau?  - Page 12 Bc859978d44776cb7678fb79573e70b2

Avatar : tumblr / Gif : Tumblr

Un regard en coin, sans même bouger le visage. Oui, il avait raison, c’était un mensonge très mal réalisé. Elle en rajouta une couche lorsqu’il demanda si c’était à cause de la serveuse. « -ouais, c’est ce que je disais. » elle n’avait insinuer qu’il allait en faire sa petite amie. Eli évoqua Robby et sa paranoïa. Elle ouvrit la bouche à la réplique d’Ian, mais elle la referma sans rien dire. Elle prit une grande inspiration. « -tu me facilites pas les choses-là t’es au courant ? » grosso modo, l’option buter Robby était plus simple que celle : on arrête de se tourner autour. Ce qui une fois énoncé dans sa tête,  devait bien faire reconnaitre à Eli que oui, c’était plus simple. « -ouais ba essaie s’te plais. Parce que… » elle grimaça comme si la frustration était vraiment douloureuse. Il n’aurait pas à chaque fois un type pour faire irruption et les arrêter dans leur élan. « -j’essaie d’être sympa alors évites de te foutre de ma gueule, sinon j’arrête tout de suite. » et voilà, c’était ça qu’elle aimait… « -tu sais quoi, je vais retirer ce que je viens de dire." Elle écrasa son mégot et ajouta : « -voilà annulé. » avant de jeter le reste dans la poubelle.

« -non sérieusement Ian… » c’était important. Et voilà qu’il passait aux aveux. Elle eut du mal à déglutir. C’était quelque chose de l’entendre de vivre voix. « -t’es tout le temps dans ma tête et c’est chiant ! » avait elle ajouté en fermant les poings devant elle pour illustrer ses propos. Malgré tout, elle souriait. Ce n’était pas rien de parler de tout ça. Mais ça allait peut-être leur permettre de repartir du bon pieds. Se faire la gueule ou éviter de se voir, ça ne fonctionnait pas. « -vraiment… » reprit la jeune femme en écho, presque déçue d’entendre ça. « -ouais… c’est certain. » elle venait de croiser les bras, comme pour éviter de se laisser atteindre par tout ça. « -ba la saute pas alors. » s’était elle entendu répondre avant d’ajouter avec une touche d’humour : « -ça t’évitera une mst. » sous entendant ainsi que Debby n’était pas clean clean.

Eli revint sur le sérieux du moment. Le boulot. Elle esquissa un sourire en coin. « -tu t’en rendra même pas compte si t’y arrive pas vu qu’elle aura simulé. » ouais, c’était tout à fait le genre. Debby n’allait pas laisser croire qu’elle n’était pas un super coup. Le but était de faire revenir les clients. Pas qu’ils repartent en se pensant mauvais au lit. Un regard lorsqu’il ouvrit la porte, une légère hésitation pour finalement passer devant. La jeune femme se tourna vers lui : « -pas de murmure à l’oreille non plus. » en enfonçant son index dans son torse, pour lui faire prendre de la distance. Ça lui évita de confirmer que oui, la serveuse était d’un tout autre genre.

Eli laissa Ian rejoindre le reste du groupe, afin de commander une autre tournée. Alors qu’elle attendait son tour, un mec lui adressa la parole, avec un beau sourire. Elle discuta quelques minutes, rit à ses petites blagues et sous-entendu, avant de le remballer sans ménagement. Elle avait même prit soin de montrer Ian du doigt au loin, histoire de lui faire comprendre qu’elle n’était pas seule. Si le type lui avait plu, elle aurait également pu adopter la méthode, j'en baise un autre pour te sortir de ma tête. Elle n'en avait pas envie. Pas ce soir. Alors, plusieurs bouteilles de bières en main, elle avait rejoint le groupe. Robby dégaina directement sa question: "-il te voulait quoi ce type?" elle avait répondu après une gorgée de bière: "-mon numéro." "-et tu lui as donné?" "-non."


Manhattan Redlish
Messages : 3492
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Sunny.

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
Lune
Manhattan Redlish
Lun 5 Fév - 7:32

Ian Edwards
J'ai 41 ans et je vis à Washington. Dans la vie, je suis agent du FBI et je m'en sors pas trop mal. Sinon, grâce à ma chance, je suis divorcé et je le vis, tout simplement.

A venir ...

C'est qui le nouveau?  - Page 12 Tumblr_ota2oqv7G71qbwrnuo1_500
C'est qui le nouveau?  - Page 12 0c9c020af49c2341887652c418364fe8c027a085
C'est qui le nouveau?  - Page 12 Tumblr_inline_oe6h1eiK0O1tae3h3_250

Avatar : Tumblr / Gif : Tumblr


Il ne faisait plus aucun doute que sa manière de flirter avec la serveuse était aucunement au goût de la jeune femme. Si ça ne tenait qu’à lui, son choix se serait porté uniquement sur la femme avec qui il était actuellement en train de fumer une cigarette devant le bar. Mais le soir de leur rencontre, ils s’étaient mis d’accord sur un point : Leur relation n’irait jamais plus loin que ce qu’elle était actuellement. Et maintenant, ils étaient tous les deux frustrés et ne voyaient aucune issue à cette attirance qu’ils éprouvaient l’un pour l’autre. D’autant plus qu’elle se percevait de temps à autre dans leurs paroles, un peu comme au moment où Eli évoqua implicitement Debby avec un certain mépris « Je vois » avait-il simplement répliqué. Il n’aimait pas quand elle agissait de la sorte. « Tu penses une seconde que je vais m’empêcher de t’approcher parce que Robby est un gros con, et que tu as peur pour moi ? Je n’hésiterais pas à le buter s’il tente quoi que ce soit ». Que ça soit à son égard ou à l’encontre de la jeune femme à ses côtés. De toute manière, il n’avait plus d’affinité que cela avec le pyromane. Il avait conscience que tôt ou tard, ils en viendraient aux mains, et qu’un seul d’eux deux en ressortirait vivant de cette altercation. En attendant, Robby n’était pas réellement le problème entre eux deux, c’était davantage cette tension palpable qui prenait de plus en plus d’ampleur « Parce que c’est difficile de résister, je sais » conclut-il pour elle. C’était une évidence. Néanmoins, ça ne laissait pas Ian de marbre que d’évoquer tout cela à voix haute. Il ne s’était pas fait d’idées sur ce qu’elle éprouvait également pour lui. C’était réel… Dangereux notamment, mais avant tout, ils se l’interdisaient. « Je me tais ! » finit-il par rétorquer en levant les deux mains et sourit « Non… Eli. Je plaisantais. Continue. Allez. Tu sais que je suis un con quand je m’y mets ». Mais ils avaient besoin d’en parler tous les deux.

Ian décida donc d’avouer à son tour l’attirance qu’il éprouvait pour elle, cette lutte continuelle, son omniprésence dans son esprit au quotidien, et ce, depuis le premier jour de leur rencontre. « Tu crois que ça m’enchante également ?! Surtout quand je sais que je ne peux pas te toucher sans que ça… ça devienne grisant, excitant… Difficile aussi ». C’était son quotidien à lui aussi. C’était pour cela qu’il avait envie de l’oublier. Parce qu’ils ne pouvaient pas succomber. Parce qu’elle était l’ennemie et lui, le gentil de l’histoire. Bien évidemment, Eli souleva le mot qu’il venait d’employer, sans parler de cette manière de croiser les bras « N’interprète pas mal ce que je viens de dire. Je t’en prie Eli. Ce n’est vraiment pas le moment. Tu le dis toi-même, c’est difficile au quotidien. On ne parviens pas à être à proximité l’un de l’autre sans que ça ne réveille quelque chose en nous. Ça ne serait pas plus simple si je parvenais à t’oublier, et que toi aussi ? » et inclina légèrement la tête « À moins que… Tu n’es pas envie de me voir avec une autre femme. Et là, tout est différent. Mais je ne resterais pas à me languir de toi éternellement. Soit on succombe, soit j’essaie de t’oublier avec une autre ». Parce qu’à se tourner ainsi autour constamment risquait d’entrainer plus d’un problème sans solution. Robby, dans un premier temps, peut-être même Toby, et il ne parlait même pas de la CIA et du FBI qui se feraient un plaisir de le sanctionner pour avoir eu une aventure avec une terroriste… « J’ai de quoi me protéger, si c’est ce qui t’inquiète ».

Comme bien souvent, le travail n’était jamais loin, mais Ian n’avait pas oublié que demain, ils devaient repérés les alentours du métro, ainsi que la station en elle-même. De toute manière, il ne comptait pas l’empêcher de dormir toute la nuit. Il n’était pas certain de parvenir à bander en sa compagnie, quant à la faire jouir… « Super… Tout ce que j’aime chez une nana. Une flatteuse d’égo ». Pourquoi ces femmes ne pouvaient-elles pas simplement dire que ce n’était pas ainsi qu’elles aimaient se faire prendre, et qu’elles proposaient une autre manière de s’envoyer en l’air ?! Il lui ouvrit la porte du bar, et murmura à son oreille que de toute manière, peu importe ce qui se passerait avec Debby, elle n’était pas elle. Il se mit à rire sincèrement quand elle le poussa avec son doigt « Bien mon ange » et la laissa s’éloigne de son côté pendant qu’il passait commande pour la prochaine tournée. Il ne pouvait s’empêcher de poser son regard sur Eli, et il comprit soudainement ce qu’elle pouvait éprouver lorsqu’elle le voyait en présence de la serveuse, parce qu’il n’apprécia pas la manière qu’elle eut de rire à ses plaisanteries. Ça le dérangeait. Il fronça les sourcils quand elle le désigna du doigt, et se mit à sourire en voyant l’individu s’éloigner. Apparemment, ils étaient devenus un couple. Intéressant. Ils rejoignirent le groupe tous les deux, bières en main, et alors qu’il portait la sienne à ses lèvres, tout en se tenant aux côtés de la porte-flingue de la cellule, Robby se montra curieux. Une jalousie et une possessivité qui ne furent pas au goût de Ian qui ne put s’empêcher de répliquer « Qu’est-ce que ça peut bien te foutre ?! ». Il sentit les regards des autres membres sur sa personne, mais avant tout celui du pyromane qui se durcit aussitôt « Qu’est-ce que tu viens de dire le nouveau ? » « Je t’ai demandé qu’est-ce que ça pouvait te foutre qu’elle ait donné ou non son numéro à ce type ? Il me semble que vous ne couchez pas ensemble aux dernières nouvelles, et je ne parle pas de tes fantasmes ou encore de tes… » et n’eut le temps de finir sa phrase qu’il se prit le poing de son interlocuteur en plein visage le faisant chuter au sol « On ne t’as rien demandé à toi ! ». Ian aurait pu s’offusquer, mais se mit seulement à rire, crachant le sang qu’il avait en bouche à même le sol, et s’essuya avec le dos de la main tout en se redressant « Elle ne t’appartient pas » « Laissez tomber vous deux » intervint Max qui se tenait entre eux, Robby étant fermement retenu par les deux autres hommes du groupe. Un regard pour Eli alors que Max renchérit « On va passer … à la téquila. Ça vous rend con la bière ». L’agent acquiesça, et alors que tout le groupe retournait à table, Ian se saisit du poignet d’Eli pour la retenir discrètement à lui « Je suis désolé ».



Charly
Messages : 3385
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
Lune
Charly
Lun 5 Fév - 12:15

Elionor Griffins
J'ai 35 ans et je vis à Washington. Dans la vie, je suis agent de la CIA et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien .

C'est qui le nouveau?  - Page 12 Fast-and-furious-gal-gadotC'est qui le nouveau?  - Page 12 Bc859978d44776cb7678fb79573e70b2

Avatar : tumblr / Gif : Tumblr

C’était presque surréaliste d’avoir cette conversation avec Ian. Il n’y avait rien de calculer en amont, même si l’agent de la CIA qu’elle était, aurait dû le faire. Si elle se retrouvait à devoir les passer les menottes et qu’il ouvrait sa bouche, elle pourrait toujours dire que c’était un moyen de pression sur lui ou alors une façon de le contrôler. Elle avait envie de vomir rien que d’y penser. Elle détestait ça. Manipuler les gens. Cette attirance mutuelle lui faisait perdre de vu qui il était vraiment. Et elle ne pouvait pas se le permettre. Alors, autant mettre carte sur table, essayer d’être des adultes responsables et qu’il en baise une autre si cela pouvait l’aider à ne plus penser à elle. Eli mit en avant l’argument jalousie débile et maladive de Robby. Son impulsivité également. Et surtout, elle avait qu’elle ne voulait pas qu’il s’en prenne à Ian par sa faute. Eli ouvrit la bouche et le referma. Elle regarda ailleurs l’espace de quelques secondes, pour éviter de laisser la colère gagner du terrain. « -Ian si ça arrive tout ce qu’on… ce qu’on à fait depuis des mois n’aura servit à rien. Je sais qu’il est loin d’être parfait, sympathique ou je ne sais quoi. Seulement… » elle se pinça les lèvres. « -fais pas ça » voilà. C’était tout ce qu’elle trouvait à dire, même si elle devait admettre qu’elle trouvait qu’Ian avait un certain cran. Ou alors des pulsions suicidaires… « -Robby est juste derrière Tobby question équilibre mentale… s’il veut te buter, il attendra pas de te regarder en face. » ça serait quelque chose de fourbe. Elle en était certaine.

Ils devaient tenter de trouver un truc, un nouvelle équilibre, qui leur permettrait d’éviter les emmerdes. « -ouais… » avait elle conclue en regardant ailleurs. Ce qui arriva ensuite, c’était le petit truc en plus qu’elle aimait. Parce qu’il y avait l’attirance physique, mais il y avait cette capacité de communication fluide et ensuite merdique et hachée. Et là, elle fut obligée de répondre : « -merci de le reconnaitre enfin ! » ils pouvaient plaisanter, cela ne réduisait pas le problème. Et le sujet était toujours sérieux. Ils étaient dans une sorte d’impasse. « -quoi, parait que je sais faire que ça ! » avait elle répondu sans le moindre sourire. Elle avait presque la sensation de rompre. C’était trop étrange. « -si.. si forcement. » bien sur que ça serait plus simple. Elle se pinça les lèvres, fixa son regard ailleurs quelques instants, cherchant la meilleure réponse à donner. « -prend la seconde option. » en baiser une autre. Parce que succombé était exclus. « -rah mais fait un effort aussi ! » avait elle râlé ensuite. « -merveilleux, comme ça on sait que ça aurait jamais pu coller parce que c’est pas mon genre. » elle n’avait pas perçu l’ironie dans la voix d’Ian. Eli était du genre cash, et quand ça n’allait pas, même au lit, elle le disait. Mais bon, une petite voix dans sa tête lui hurlait qu’il serait parfaitement capable de la faire jouir et ce plus d’une fois. Son cerveau n’avait pas du tout envie d’assimiler l’idée qu’il puisse être un mauvais coup.

De retour au bar, elle prit le temps de mettre un limite en plus. Puis elle passa commande pour tout le monde. Au passage, un mec décida de la draguer et comme elle n’était pas d’humeur, elle l’envoya sur les roses avant de revenir vers le reste du groupe. Robby recommença avec ses questions. Et la situation dégénéra assez rapidement. Le premier coup fut donner. Ian se retrouva au sol. Eli détesta le voir rire de la sorte. « -Robby ça suffit ! » il se détacha d’elle comme si elle n’était qu’un vulgaire moustique. « -Ian c’est bon ! » gronda la belle brune qui détestait ce genre d’attitude pleine de testostérone. Max parvint à la apaiser à sa façon. Tequila… hors de question. Elle se pinça les lèvres en écoutant les excuses d’Ian. « -si on se fait buté, ça sera par ta faute. » son visage proche du sien, elle l’avait regarder droit dans les yeux. « -maintenant je rentre chez moi. Et tu ferais bien d’en faire autant. » même si elle savait parfaitement qu’il allait attendre la fin du service de Debby. Après tout, elle n’était pas sa babysitter, s’il voulait rester avec le reste du groupe… c’était elle l’élément perturbateur. Eli récupéra sa veste sur sa chaise et souhaita une bonne fin de soirée à tout le monde : « -on plaisantait Eli ! » lança Robby comme si cela allait la retenir. « -salut. » conclue la jeune femme avant de quitter le bar.

Manhattan Redlish
Messages : 3492
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Sunny.

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
Lune
Manhattan Redlish
Lun 5 Fév - 13:13

Ian Edwards
J'ai 41 ans et je vis à Washington. Dans la vie, je suis agent du FBI et je m'en sors pas trop mal. Sinon, grâce à ma chance, je suis divorcé et je le vis, tout simplement.

A venir ...

C'est qui le nouveau?  - Page 12 Tumblr_ota2oqv7G71qbwrnuo1_500
C'est qui le nouveau?  - Page 12 0c9c020af49c2341887652c418364fe8c027a085
C'est qui le nouveau?  - Page 12 Tumblr_inline_oe6h1eiK0O1tae3h3_250

Avatar : Tumblr / Gif : Tumblr


Tout cela ne résultait que de son obstination qu’il ferait bien mieux de tuer dans l’œuf la fois prochaine ! S’il ne s’était pas si entêté à vouloir enquêter sur le meurtre de Byron Foster, il ne se serait pas retrouvé embrigader dans cette infiltration. Il ne serait pas actuellement en train de mettre des mots sur ce qu’il éprouvait vis-à-vis d’Eli, et ce, devant un bar occupé en partie par de futurs assassins de masse. Il serait à son bureau à éplucher un nouveau dossier d’enquête ou bien à boire un scotch devant une série télévisée débile qui le ferait somnoler dans son canapé. Et voilà qu’il passait la soirée à avouer à une criminelle qu’il était attiré par elle, et que ç’en était grisant. Même si pour le moment, ce qui semblait préoccupé davantage la jeune femme, c’était la possession toxique et abusive de Robby. Ian avait conscience que cet homme était dangereux, et c’était l’une des raisons qui l’obligeait à être continuellement armé. Il savait qu’au moindre moment de faiblesse, il finirait avec une balle dans la tête ou poussé de l’autre côté d’une rambarde en prétextant que ce n’était qu’un accident. Ce jour-là, il ferait en sorte de le tuer pour qu’il cesse de nuire à quiconque, notamment à Eli. Et pourtant, elle était actuellement en train de le défendre. Le regard rivé sur elle, il entendait ses arguments, mais pour lui, aucun ne tenait la route « C’est seulement parce que c’est toi qui me le demande ». Si ça ne tenait qu’à lui, il aurait tout mis en œuvre pour qu’il soit hors état de nuire. Il comprit ensuite qu’elle faisait cela pour le protéger lui. Pas Robby. Pas Toby. Mais lui. Il laissa donc échapper un soupir « Je ne ferais rien de stupide ». C’était une certaine forme de promesse qu’il lui faisait là.

Le dialogue fut moins évident en ce qui les concernait tous les deux. Ils en plaisantaient, mais la problématique était toujours bel et bien présente, et difficile aussi « J’espère que tu as enregistré, parce que c’est un peu comme perdre sa virginité, ça ne se produit qu’une fois ». Normalement. Enfin, c’était un tout autre débat, et ils n’étaient pas là pour ça. Et voilà que la jeune femme interprétait, une fois encore, mal ses propos. « Oui, je confirme parce que tu recommences ! » renchérit-il, ne cherchant pas à apaiser la situation. Pourquoi cette discussion était si difficile ?! C’était comme un aurevoir à une relation qu’ils n’avaient jamais eu. « J’essaie de trouver des solutions. Ne pense pas que ça ne soit pas difficile pour moi aussi ». À moins qu’elle n’accepte de succomber à la tentation. Mais était-il prêt à en faire de même lui aussi ?! Pour que la CIA et le FBI l’accuse de fraternisation avec l’ennemi ?! S’ils s’étaient rencontrés autrement, tout aurait pu être plus simple… La seconde option. Eli venait de prendre la décision pour lui, et souffla un « Ok » presque de déception. Il n’était pas enthousiaste à la pensée que ça ne serait pas avec elle qui passerait la nuit, d’autant plus maintenant qu’il venait d’apprendre que Debby avait la réputation de simuler pour satisfaire l’égo masculin. Il ironisa sur cette précision, et une fois n’était pas coutume, la jeune femme interpréta mal ses propos « Tu le fait exprès, ce n’est pas possible autrement ! Tu crois vraiment qu’entendre une femme crier de plaisir juste pour satisfaire mon égo, ça me fait bander ? Alors tu as raison, ça n’aurait jamais pu coller entre nous ». Cette fois-ci, pas d’ironie. Il était sérieux.

À leur retour au bar, la situation dégénéra bien vite. Des paroles de trop prononcées par Robby, et un agent qui ne put s’abstenir de fermer sa gueule. Il lui rappela qu’il n’était personne pour Eli. Qu’il n’avait donc pas le moindre mot à dire sur la manière dont elle gérait sa vie sexuelle et personnelle. Il eut pour réponse, un coup dans la mâchoire qui le fit chuter au sol. Un rire résonna alors qu’il crachait le sang au sol. Il n’allait pas jouer des poings à son tour. Dans trois mois, il aurait sa revanche. Ce n’était qu’une question de temps. En attendant, tout ce qui le préoccupait, c’était Eli. Il s’excusa, mais elle refusa et lui reprocha également son comportement « De… Quoi ?! » et voilà qu’elle décida de quitter le bar seule. Max lui lança un regard lui signifiant de la poursuivre et disposa. Il se hâta jusqu’à l’extérieur de l’établissement et rattrapa la jeune femme par le bras, et relâcha son emprise quand il eut son attention « Eli ! Attends une seconde ! » et passa le dos de sa main contre sa lèvre. Ce fils de pute ne l’avait pas épargné. « Je suis sincèrement désolé. Je n’ai jamais cherché à te mettre en danger. Mais il n’a pas le droit de te dire avec qui tu peux sortir ou non… C’est malsain, en plus d’être un gros con ». Il posa ses mains à hauteur de ses hanches tout en baissant la tête quelques secondes, et finit par la relever pour croiser le regard de la jeune femme « S’il doit buter quelqu’un, ça sera moi. Tu ne risques rien toi. Il est dingue de toi… » et finit par avancer d’un pas en sa direction « Je suis un con, mais un con qui réfléchit… Rentre bien et fait attention à toi. Les rues ne sont pas sûres la nuit », et après une brève hésitation, se recula un pas après l’autre, tout en lui adressant un signe de main et revint au bar tout en levant les bras « Je n’ai rien pu faire » « A quoi tu nous sers ?! » « J’apporte une belle gueule à l’équipe » « Bois et t’as gueule » avait répliqué Max.

« Oh mon dieu ! Encore ! Oh oui ! » criait presque Debby dans un simulacre de gémissements de plaisir auquel Ian ne croyait nullement. Il continuait ses vas-et-viens tout en s’interrogeant sur comment il en était venu à accepter de rentrer avec la serveuse jusqu’à son studio. Tout cela pourquoi ?! Pour oublier Eli ?! Et pourtant, en cet instant, il ne pensait qu’à elle et uniquement à elle. C’était Eli qu’il désirait voir allongée entièrement nue dans ses draps, l’aguichant de son sourire en coin alors que la lueur de son regard ne trahisse son envie de lui… Il se retira de la serveuse dans un mouvement de recul, ce qui la fit se redresser sur ses coudes « Où vas-tu joli cœur ? Tu as finis ? » et d’une voix aguicheuse ajouta « Parce que si tu as quelques difficultés, j’ai d’autres talents cachés … ». Nu au milieu de son studio alors qu’il s’était éloigné pour boire un verre, il observa la femme dans son lit. Que devait-il faire ?! Il reposa son verre d’eau sur le comptoir de la cuisine et revint jusqu’à elle « Comme quoi ? » et sentit alors sa main venir caresser sa virilité alors que ses lèvres dévoraient d’ores et déjà les siennes. Il lui retira sa main pour se sentir en elle de nouveau et tenta de se concentrer sur son amante d’une nuit, et elle cria de nouveau, jusqu’à ce qu’elle ne se redresse sur ses coudes « Tu… » « Oui je sais. La ferme » alors qu’il ferma les yeux avec violence en tentant de se concentrer sur l’instant présent, et reprit ses vas-et-viens, jusqu’à ce qu’elle ne crie davantage, et ne soupir dans un « Tu m’as épuisé », laissant deviner qu’elle avait jouie, alors qu’il n’en était rien. Quant à lui, il abandonna et se laissa tomber sur le côté, ne lui adressant qu’un maigre sourire. Lui qui avait parlé de se vider… C’était peine perdue. Il ne parvint pas à fermer l’œil de la nuit et éteignit son réveil avant qu’il ne sonne, se glissa sous l’eau chaude et décida de prendre les choses en main à sa manière, retenant un râle de plaisir au moment venu. Il termina de se doucher, s’habilla et réveilla Debby « Tu dois y aller » « Il est quelle heure ? » « L’heure de partir. Je dois partir bosser et je ne te laisse pas dans l’appartement ». C’était même hors de question. Un coup d’œil à sa montre en constatant qu’Eli n’était toujours pas arrivée, et la voix de Robby se fit entendre « Alors Debby, elle est bonne ? » « Tu n’as pas autre chose à foutre ? » « Il n’a pas conclu ! J’ai gagné le pari » « Putain, tu fais chier Ian » « J’ai conclu et on a remis ça ce matin. Content ?! » et s’éloigna jusqu’à Cricket qui bossait sur une bécane cette fois-ci « Elle est à toi ? » « Oui. Un cadeau de mon beau-père. Je n’ai pas le matos à la maison alors je l’ai ramené ici » répliqua-t-il tout en remarquant que Ian observait les alentours, enfin plus précisément, il cherchait quelqu’un du regard « Elle n’est pas encore arrivée » « De quoi ? » « Eli ». Il sourit. Il commençait à l’apprécier ce père de famille qui se mêlait plus de son cul que de ceux des autres, et retira sa veste pour l’aider « J’en ai eu une comme ça ». Ce ne fut que deux bonnes heures plus tard que la jeune femme arriva au Bureau, et elle eut le droit à un « Tu es en retard » de Ian qui se redressa, posant ses fesses sur l’assise de la moto, s’essuyant les mains pleines de cambouis avec un chiffon.



Charly
Messages : 3385
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
Lune
Charly
Mar 6 Fév - 2:42

Elionor Griffins
J'ai 35 ans et je vis à Washington. Dans la vie, je suis agent de la CIA et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien .

C'est qui le nouveau?  - Page 12 Fast-and-furious-gal-gadotC'est qui le nouveau?  - Page 12 Bc859978d44776cb7678fb79573e70b2

Avatar : tumblr / Gif : Tumblr

Ils avaient un problème. Il fallait trouver une solution. Eli avait décidé d’ouvrir le dialogue et de reconnaitre haut et fort qu’elle avait du mal à résister Sans grande surprise Ian l’avait reconnu aussi. S’il avait osé dire le contraire, elle se serait permis de se foutre bien correctement de sa gueule. Parce qu’elle n’était pas encore devenu totalement folle. Pour Ian il y avait deux options, soit ils sautaient le pas, soit il irait trouvé un moyen de l’oublier dans le lit d’une autre. Pour Eli la question ne se posait pas. C’était impossible de choisir la première option. Elle risquait de tout perdre et pour quoi ? Une nuit ? Pour assouvir une envie d’un homme qu’elle ne connaissait pas quelques jours plus tôt ? Non, impossible. Elle était déjà sur le fil du rasoir depuis bien trop longtemps. La mort de Byron n’avait pas arrangé son cas, elle l’avait bien comprit. Peut-être que la CIA la soupçonnait toujours d’ailleurs, d’avoir rejoindre l’autre camp, d’avoir buté son collègue. Elle pensait avoir été assez claire, mais ça restait la CIA. Alors elle avait répondu, même si elle n’était pas du tout en accord avec ce qu’elle venait de dire. Elle n’avait pas envie de l’imaginer avec une autre femme… mais… à part cette attirance entêtante, ils n’étaient rien l’un pour l’autre. Et ne serait jamais rien. Parce qu’il avait choisi le mauvais chemin, et que de son côté, elle s’était racheté une conscience depuis bien longtemps.

Il avait murmuré à son oreille. Elle lui avait demandé de garder ses distances. Ils devaient l’un comme l’autre, faire en sorte que ça fonctionne, sans se sauter dessus. « -mais quoi ?! » avait elle râlé alors qu’il s’emportait contre elle à nouveau. « -qu’est ce que j’en sais moi ! » elle balaya tout ça de la main pour aller commander une nouvelle tournée. Mais l’intervention de Robby fit basculer la soirée dans une toute autre ambiance. Rien de stupide avait dit Ian quelques minutes plus tôt. Bravo ! Bien joué ! Eli décida de partir. C’était mieux. Elle avait la nette sensation de foutre le bordel dans l’équipe. Et elle ne tenait pas à envenimer les choses.

Forcement Ian la rattrapa. Elle l’avait peut-être espéré finalement, alors elle lui fit face. « -tu viens de me dire que tu ferais rien de stupide et voilà que tu le provoques ! » elle leva les yeux aux ciel en faisant du pas sur le côté, avant de revenir devant Ian. « -je le sais ça Ian. Seulement faut que je fasse avec. Je préfère qu’il me pose ce genre de question plutôt qu’il me coince dans la réserve. » Elle espérait avoir assez de pouvoir de persuasion pour éviter ça. Ian venait foutre le bordel dans le petit équilibre malsain qu’elle avait établi avec Robby. Bien sur qu’elle avait aimé qu’il prenne sa défense, bien sur qu’il avait raison. « -le crime passionnel tu connais pas ? Le genre si je peux pas t’avoir personne d’autre ne t’aura. » Robby était capable, parfaitement capable de vriller de la sorte. Elle pencha la tête sur le côté lorsqu’il lui parla de sa sécurité dans les rues de la ville. Il était sérieux ? « -salut… » avait elle soufflé en le regardant reculer. Lorsqu’il eut disparu, elle alluma une clope et prit la direction de son appartement. Un fois chez elle, elle reçu une notif de l’application. Les abdos demandait si elle était dispo ce soir. Eli avait poser son téléphone et puis elle s’était ravisée.

Un rendez vous trente minutes plus tard chez elle. Flemme de bougea à nouveau. Ils avaient échangé trois quatre banalité et elle avait fini par balancer un : « -bon écoute on est pas là pour faire ami ami. » Il lui avait retiré rapidement ses vêtements. Elle en avait fait de même. « -ok c’était pas trafiqué. » avait elle commenté en découvrant les abdos qui étaient bel et bien sous la chemise. Ça avait pourtant bien commencé, mais il avait voulu en faire de caisse et au bout de 15 minutes avec sa tête entre ses cuisses sans qu’il soit capable de faire monter quoi que soit en elle, Eli avait décidé de passer aux choses sérieuses. Trop rapidement peut-être parce qu’elle avait fini par dire : « -attends t’as déjà fini ? » elle n’en avait rien à foutre que l’égo du mec soit en vrac. Elle avait poussé un long, très long soupire. « -ça va pas le faire… » lui, il était désolé. Et voilà comment elle s’était retrouvée un donné une sorte de court d’anatomie à son coup d’un soir. Bon, elle avait finit par jouir, mais uniquement parce que dans son esprit s’était le visage d’un autre homme qui s’imposait à elle.

Au matin, elle avait grimacé en entendant son réveil. Elle l’avait coupé, s’était rendormi et lorsque les abdos – elle n’avait pas demandé son prénom – étaient venu se coller à elle pour l’embrasser dans le cou, Eli était sortie du lit avec précipitation. Elle était en retard. « -barre toi. » « -quoi ? » « -écoute je t’ai rendu service hier soir, mais je suis pas prof. Alors salut. » elle l’avait foutu dehors à peine habillé pour ensuite filer sous la douche. Elle se gara avec un joli dérapage, retira son casque et passa la porte du bureau. Elle était clairement en retard. Elle ne prit pas la peine de dire bonjour, son regard avait été directement attiré par la moto. « -il est qui ce petit bijou ? » demanda la jeune femme en filant droit dessus. Elle posa son casque sur la capot de la voiture à côté, et poussa Ian sans ménagement : « -pousse toi tu veux. » elle prit sa place. « -désolé ma belle, tu pourras l’essayer quand elle ronronnera à nouveau. » précisa Jiminy. Eli grimaça de déception. « -j’ai hâte. » ça n’était pas tombé dans l’oreille d’une sourde. Un regard pour Ian. « -on y va ? » et sans attendre, elle ressortie du bureau, direction la voiture d’Ian.

Manhattan Redlish
Messages : 3492
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Sunny.

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
Lune
Manhattan Redlish
Mar 6 Fév - 3:22
[quote="Manhattan Redlish"]

Ian Edwards
J'ai 41 ans et je vis à Washington. Dans la vie, je suis agent du FBI et je m'en sors pas trop mal. Sinon, grâce à ma chance, je suis divorcé et je le vis, tout simplement.

A venir ...

C'est qui le nouveau?  - Page 12 Tumblr_ota2oqv7G71qbwrnuo1_500
C'est qui le nouveau?  - Page 12 0c9c020af49c2341887652c418364fe8c027a085
C'est qui le nouveau?  - Page 12 Tumblr_inline_oe6h1eiK0O1tae3h3_250

Avatar : Tumblr / Gif : Tumblr


L’ingérence de Robby dans la vie personnelle et sentimentale de la jeune femme avait fini par irriter Ian qui, malgré ses paroles rassurantes quelques minutes plus tôt, n’avait pu tenir parole. Il avait poussé ce dernier jusqu’à la confrontation physique et sans l’intervention de Max, il lui aurait sûrement rendu son coup. Pour Eli, ce fut la confrontation de trop et choisi de quitter la soirée brusquement. À ses yeux, l’agent était l’unique responsable de cette altercation alors qu’il n’avait fait que la défendre. Elle ne pouvait pas continuellement devoir répondre à un interrogatoire en bon uniforme parce qu’il éprouvait des sentiments pour elle, et qui n’étaient pas réciproques. C’était malsain. « Je ne pensais pas qu’il me foutrait son poing dans la gueule. Je voulais seulement que ça cesse ». Il voulait qu’elle retrouve une certaine liberté dans ses relations avec les hommes sans qu’elle n’appréhende ou craigne la réaction du pyromane de service. Ce n’était pas un quotidien acceptable. Ça ne faisait qu’une semaine qu’il était présent au sein de la cellule, et ça l’irritait déjà. Qu’en était-il de la jeune femme ?! Elle devait comprendre que par son intervention, il n’avait jamais cherché à la mettre en danger. Il voulait seulement que ça cesse un jour. Il serra la mâchoire pendant que son esprit imaginait sans mal la situation. Robby en était parfaitement capable. « S’il te touche… » mit-il en garde. Si jamais il tentait quoi que ce soit à l’encontre d’Eli, il n’était plus certain de rester raisonnable à l’encontre de ce dernier, et finirait sûrement par le tuer. Il n’avait jamais apprécié la violence envers les femmes, quel qu’en soit la forme. Pourtant, au cours de sa carrière, plus d’une fois il avait été témoin de ce que les hommes étaient capables à leurs encontre… Et l’idée que Robby en soit capable ne faisait qu’accentuer la colère qu’il pouvait éprouver pour lui. « Non… Non, je n’y avais pas pensé » finit-il par avouer et se passa une main sur sa barbe mal rasée « Je suis désolé » et la laissa partir.

Il rejoignit son appartement peu de temps après le départ d’Eli, et ce, en compagnie de nulle autre que la serveuse avec laquelle il avait flirté durant la soirée. Il s’était attendu à une nuit d’ébats torrides, à des cris de plaisir et des gémissements témoignant du plaisir éprouvé. Il n’en fut rien. Debby simulait et il en avait conscience, parce qu’en ce qui le concernait, il ne prenait aucun plaisir. Il se demandait si finalement il était encore capable de donner du plaisir à une femme, ou si son cerveau s’était conditionné aux paroles qu’il ne cessait de répéter à Eli. Il était un mauvais coup. Il décida donc de s’autoriser un plaisir en solitaire le lendemain matin, alors que le visage d’une toute autre femme s’imposait à lui, et finit par se rendre au Bureau. C’était l’heure. Contre toute attente, ce fut Eli qui arriva avec quelques heures de retard. Dans l’attente, il avait prêté main forme à Jiminy pour l’entretien de sa moto. Bécane par laquelle fut aussitôt attirée la jeune femme, en venant même à l’ignorer lui « Ça fait plaisir » alors qu’il se leva de la moto pour la laisser admirer la pièce de collection « Je suis le premier dessus. C’est moi qui me casse le cul à la réparer » précisa-t-il tout en désignant Jiminy du doigt, comme pour lui faire promettre que ça se déroulerait ainsi « Démerdez-vous entre vous » « Lâcheur ! » et laissa le Cricket poursuivre les réparations « Laisse-moi cinq minutes que je me nettoie les mains ». Quelques minutes plus tard, il était dans le SUV et tourna les clefs de contact « Pourquoi tu étais en retard ce matin ? » tout en espérant secrètement qu'elle ne soit pas rentrée accompagnée. A cette pensée, il éprouva un ressentiment qu'il n'aurait pas dû. Cela le dérangeait qu’elle puisse avoir confié son corps à un autre homme que lui… Lui qui avait espéré que Debby lui fasse oublié la jeune femme… C’était le contraire qui s’était produit. Il désirait encore plus celle qui se trouvait à ses côtés.  


Contenu sponsorisé
C'est qui le nouveau?
Page 12 sur 20
Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13 ... 16 ... 20  Suivant
Sujets similaires
-
» A nouveau Jo' - Ok Mai 2023
» La vie prend un nouveau tournant
» HUNGER GAMES ◇ nouveau flood
» Un nouveau monde de lumière - Lyuba
» New York où le nouveau monde des créatures magiques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: