Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
Le deal à ne pas rater :
My Hero Academia : où acheter le Tome 39 édition Collector du manga ...
24.90 €
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

C'est qui le nouveau?

Charly
Messages : 3385
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
Lune
Charly
Mar 6 Fév - 17:10

Elionor Griffins
J'ai 35 ans et je vis à Washington. Dans la vie, je suis agent de la CIA et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien .

C'est qui le nouveau?  - Page 13 Fast-and-furious-gal-gadotC'est qui le nouveau?  - Page 13 Bc859978d44776cb7678fb79573e70b2

Avatar : tumblr / Gif : Tumblr

« -j’ai pas besoin que tu me protège Ian. D’accord ? » Jusqu’à présent elle parvenait à gérer Robby. Et surtout, elle n’avait jamais eu besoin d’un homme pour protéger son cul. Il était en train de tout mélanger ? Eli se posa la question. Vraiment. L’attirance qu’ils avaient l’un pour l’autre, ne lui ouvrait pas de passe-droit. Elle avait déjà assez de Robby à gérer. Elle ne souhaitait pas qu’Ian devienne également un problème. « -tu feras rien du tout parce que crois-moi je l’aurai buté avant que tu interviennes. » Ian semblait oublié à qui il était en train de parler. Il avait l’esprit embrumé ou un complexe du chevalier servant tout d’un coup ? Eli n’était pas le genre de nana à se laisser faire.

La soirée ne termina pas exactement comme Eli l’avait pensé. Et clairement ça n’avait pas été la meilleure soirée de sa vie. Pour une fois qu’elle se décidait à s’envoyer en l’air, il fallait qu’elle tombe sur un mec qui n’était pas des plus endurant et compétent. Au matin, elle l’avait viré rapidement, avant de rejoindre le bureau. Il avait tout de même deux heures de retard. Elle ne préta aucun intérêt à Ian sur le coup, obnubilé par la moto qu’elle avait sous les yeux. « -si ça t’emmerde je peux aisément prendre ta place tu sais. Hein Jiminy ? » ça ne la gênait absolument pas de mettre les mains dans les cambouis. « -ok ça veut dire moi. » avait conclue Eli en se relevant. « -je t’attends dehors. » elle en profita pour fumer sa première clope de la journée. Lorsqu’Ian débarqua, elle grimpa en voiture et répondit : « -je suis désolée, j’ai éteint le réveil, je me suis rendormie et puis j’ai dû virer un naze de mon lit, prendre une douche et puis j’avais faim alors j’ai pris le temps manger un truc. » chose qu’elle ne faisait que très rarement. « -et toi alors ? Debby… » elle avait articulé ce prénom comme si cela lui écorchait les lèvres. Elle regarda Ian de haut en bas, avant de regarda à nouveau la route.

Elle espérait qu’il allait dire qu’il était rentré seul ou bien que c’était le total pieds toute la nuit. De son côté, se taper quelqu’un n’avait pas du tout éviter qu’elle pense à lui. Au contraire, c’était parce qu’elle l’avait imaginé lui, qu’elle était parvenue à prendre du plaisir. Eli chassa tout ça dans un coin de son esprit. Si elle commençait déjà à penser à Ian ainsi, elle ne tiendrait pas la journée. "-tu sais quoi, c'était loin d'être terrible, mais... je me sens quand même bien plus détendu. T'avais raison..."

Manhattan Redlish
Messages : 3492
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Sunny.

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
Lune
Manhattan Redlish
Mar 6 Fév - 18:10

Ian Edwards
J'ai 41 ans et je vis à Washington. Dans la vie, je suis agent du FBI et je m'en sors pas trop mal. Sinon, grâce à ma chance, je suis divorcé et je le vis, tout simplement.

A venir ...

C'est qui le nouveau?  - Page 13 Tumblr_ota2oqv7G71qbwrnuo1_500
C'est qui le nouveau?  - Page 13 0c9c020af49c2341887652c418364fe8c027a085
C'est qui le nouveau?  - Page 13 Tumblr_inline_oe6h1eiK0O1tae3h3_250

Avatar : Tumblr / Gif : Tumblr


Ian l’avait suivi jusqu’à l’extérieur du bar pour la retenir à lui, mais à la tournure de la conversation, il s’interrogea sur la pertinence de son idée. Peut-être aurait-il dû la laisser partir seule et continuer à boire avec le reste de la cellule comme si de rien ne s’était passé entre lui et Robby. Toutefois, il se trouvait maintenant devant elle et ne pouvait faire marche arrière. Ce ne fut pas pour autant que la conversation fut plaisante. Bien au contraire. Par ces mots, Elie laissait à penser que le pyromane serait capable du pire. Une idée qui ne séduisait pas particulièrement l’agent qu’il était, mais sa mise en garde était inutile et elle le lui fit remarquer à sa manière. Le regard rivé sur elle, il resta silencieux l’espace de quelques secondes, puis finit par répliquer « Je n’ai jamais dit le contraire ». Seulement, si elle rencontrait un moment de faiblesse ou qu’elle hésitait le moment venu, lui n’hésiterait pas. Il leva ses mains par la suite en faisant quelques pas à reculons « Très bien. Tu sais quoi ?! Démerde-toi avec lui, ce n’est plus mon problème ». Il avait tenté de lui venir en aide, et voilà ce qu’il récoltait. Si c’était ainsi, alors soit. Ian n’interviendrait plus en faveur d’Eli lorsque le pyromane déciderait de s’ingérer, une nouvelle fois, dans sa vie personnelle. Sur ces mots, il retourna au bar quelques minutes et finit par rentrer à son appartement en compagnie de Debby.

Le fait qu’il soit à l’heure au Bureau le lendemain laissait tout à penser que la nuit n’avait pas si fantastique qu’il aurait aimé qu’elle soit. Bien au contraire. Ce fut un véritable désastre, et sans la caresse de sa main sous la douche, il n’aurait pas jouit de toute la nuit, et ce, malgré la présence d’une femme entièrement nue et avide de sexe dans son lit. En fait, ce fut Eli qui arriva en retard le lendemain et au lieu de s’excuser de ce désagrément, elle n’eut d’yeux que pour la bécane de laquelle elle le dégagea. « Je n’ai jamais dit que ça m’emmerdait. Tu dois vraiment arrêter de tout interpréter à ta sauce ! » renchérit-il pour se défendre. Ça ne le dérangeait aucunement que de se salir les mains pour réparer la bécane. Bien au contraire. Il avait dorénavant une occupation différente lorsque ça devenait trop difficile d’être en présence d’Eli. Il leva les yeux au ciel « Encore une fois, elle n’entends que ce qu’elle veut » et s’éloigna pour se nettoyer ses mains pleines de cambouis. Il rejoignit ensuite le SUV dans lequel Eli était déjà installée et démarra le véhicule en direction du métro. Il profita de ce trajet pour l’interroger sur son retard. Mais peut-être aurait-il dû s’abstenir parce qu’il n’apprécia pas d’apprendre qu’elle avait passé la nuit avec un homme… Même si à la manière dont elle le désigna, la nuit n’avait pas été fantastique. D’une certaine manière, c’était une nouvelle qui le ravivait tout particulièrement « Il était si nul que ça ? » et posa son coude contre la portière, ses doigts contre ses lèvres, quand il lui adressa un bref regard au moment où elle l’interrogea au sujet de Debby. Il n’était pas le seul à éprouver ce ressentiment étrange. Il hésita un instant entre mentir ou tout lui avouer, et opta finalement pour la seconde option « Une catastrophe » et passa sa main libre dans ses cheveux d’un geste las, avant de poser sa tête contre son poing, toujours accoudé à la portière « Elle a une grande gueule, mais seulement pour simuler. Je n’ai pas pris mon pied. J’ai eu plus de pannes qu’une bagnole d’occasion… Le seul moment où je suis parvenu à me vider, c’est ce matin sous ma douche en solitaire… Enfin… » et lui jeta un regard « Pas tout à fait en solitaire », faisant ainsi référence à la présence d’Eli dans son esprit tout du long. Il se reconcentra sur la route, avant de souffler « Pardon, c’était déplacé… », se sentant réellement gêné alors que l'agent reprenait le dessus de temps à autre.

Il resta silencieux quelques instants, avant que la jeune femme ne vienne briser le silence pour lui confier qu’elle se sentait tout de même plus détendue après sa nuit avec celui qui avait été plus maladroit que performant « Tant mieux » rétorqua-t-il simplement sans quitter la route des yeux « Au moins l’un de nous deux qui va parvenir à oublier l’autre quelques temps ». Ce qui n’était pas son cas. En fait, sa nuit avec Debby n’avait fait que croître son attirance pour Eli. Il savait qu’avec elle, la nuit aurait été tout autre. Il n’aurait pas fermé les yeux de la nuit. Il aurait pris le temps de découvrir chaque parcelle de son corps, chacune de ses faiblesses, il en aurait joué pour la faire jouir. Il se serait délecté de l’avoir enfin à sa merci pour une fois. Il remua légèrement sur son siège et concentra son esprit sur le métro, et tout ce qui composé une station. Les rats. Les odeurs. Tout cela afin de ne pas se faire trahir par sa virilité, une fois encore. « Je devrais peut-être installer ton application de rencontres ».

Charly
Messages : 3385
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
Lune
Charly
Mar 6 Fév - 19:11

Elionor Griffins
J'ai 35 ans et je vis à Washington. Dans la vie, je suis agent de la CIA et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien .

C'est qui le nouveau?  - Page 13 Fast-and-furious-gal-gadotC'est qui le nouveau?  - Page 13 Bc859978d44776cb7678fb79573e70b2

Avatar : tumblr / Gif : Tumblr

« -roh commence pas tu veux. » avait répliqué Eli alors qu’Ian lui faisait déjà un reproche. C’était quoi le problème ? Qu’elle soit en retard ? Qu’elle n’ait pas prévenu ? Qu’elle ne lui ait pas fait un câlin pour lui dire bonjour ? La moto qu’elle avait sous les yeux était juste parfaite ! Et clairement elle avait déjà hâte de pouvoir l’essayer. Mais elle n’était pas la seule. Jiminy n’avait pas envi de se mouiller et Ian râla à nouveau. Ouh la journée allait être sympa… Mais ils avaient autre chose à faire que de la mécanique aujourd’hui. Ils devaient se rendre en reconnaissance dans le métro, ce qui ne mettait pas Eli autant en joie que cette moto.

Une fois dans la voiture, elle justifia son retard, glissant dans sa phrase qu’il y avait eu un homme dans son lit cette nuit. « -oui. » avait elle répondu avant d’en rajouter : « -dans le genre je sais pas m’y prendre… d’accord les abdos étaient vrai, mais pour le reste, limite j’ai dû lui faire un dessin ! » elle roula des yeux et ajouta : « -c’est fou comme la plus part des mecs pensent être des dieux aux pieux alors qu’en réalité, ils ne savent pas s’y prendre. » enfin, peut-être qu’il serait plus performant avec un autre femme, une femme qui serait totalement avec lui durant l’action. Pas comme Eli qui pensait à un autre. « -désolée pour toi. » mais elle l’avait prévenu. Elle grimaça en écoutant la suite. Frustration… normal qu’il ne soit pas d’hyper bonne humeur. Puis elle avait lentement tourner la tête. La douche… en solitaire. Mais pas tant que ça. « -t’as pensé à moi ? » elle n’était pas certaine de vouloir entendre la réponse, même si il avait déjà plus ou moins confirmer. « -non t’excuses pas. C’est rien. » est ce qu’elle devait lui avouer que c’était lui qu’elle avait imaginé entre ses cuisses. « -j’ai pensé à toi aussi… » voilà comme ça c’était dit.

A nouveau elle avait tourné la tête dans sa direction. Il pensait ce qu’il venait de dire ? Elle sourit avant de coller sa tempe contre son poing, coude sur la portière. Elle n’était pas certaine que la nuit qu’elle venait de passer allait suffire. Au contraire… « -le problème venait pas de toi, mais d’elle. Si au bout de trois secondes, elle était déjà en train de crier, je comprends que ça t’es légèrement fait débander. » une légère grimace : « -au bout d’un moment, j’en pouvais plus de regarder le plafond. Et lui il était là, persuadé qu’il gérait comme un pro. Je l’ai viré comme une merde ce matin, alors qu’il avait les yeux pleins d’espoir. Le pauvre… » enfin… c’était pas son problème. Elle jeta un coup d’œil à Ian, retenant une furieuse envie de laisser une main glisser sur sa jambe… Non… ça n’avait pas fonctionné. "- et puis oublie l'appli, avec ma chance tu vas tomber sur mon profile." et elle avait précisé avoir mit des photos sexy. Pas certaine que c'était ce qu'ils leur fallaient.


Manhattan Redlish
Messages : 3492
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Sunny.

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
Lune
Manhattan Redlish
Mar 6 Fév - 19:52

Ian Edwards
J'ai 41 ans et je vis à Washington. Dans la vie, je suis agent du FBI et je m'en sors pas trop mal. Sinon, grâce à ma chance, je suis divorcé et je le vis, tout simplement.

A venir ...

C'est qui le nouveau?  - Page 13 Tumblr_ota2oqv7G71qbwrnuo1_500
C'est qui le nouveau?  - Page 13 0c9c020af49c2341887652c418364fe8c027a085
C'est qui le nouveau?  - Page 13 Tumblr_inline_oe6h1eiK0O1tae3h3_250

Avatar : Tumblr / Gif : Tumblr


Il n’aura pas fallu plus de quelques minutes en présence de la jeune femme pour qu’il formule son premier reproche à son égard. Était-ce dû à la nuit pitoyable qu’il avait passé en compagnie de la serveuse ou la pensée que le retard d’Eli résultait du fait qu’elle n’avait pas passé la nuit seule, elle non plus ?! Il ne renchérit pas à sa demande et quitta plutôt la pièce pour se nettoyer les mains tâchées de cambouis, et la rejoignit dans son SUV, prenant cette fois-ci place derrière le volant. Il démarra la voiture et prit la direction de la station de métro qui était devenue leur deuxième cible. Un endroit constamment bondé de mondes, toutes ethnies, catégories socio-professionnelles, statut social. Le métro ne faisait pas la différence entre le banquier d’affaire et le SDF. Toby semblait séduit par l’idée que sa bombe sale puisse impacter tout le monde, pas seulement une part de la population. Mais dans cette voiture, tout cela importait peu à Ian. Malheureusement. Ce dernier était davantage préoccupé par le retard d’Eli qui lui confirma qu’elle avait passé la nuit en compagnie d’un autre homme. Ce qui le réconforta quelque peu, c’était que son amant d’une nuit n’était pas à la hauteur de ses prétentions. Ian n’avait pas retenir un petit rire quand elle évoqua le dessin « Tu peux m’expliquer comment tu as fait pour ne pas le dégager aussitôt après ? ». Enfin, au vu de la nuit qu’il avait passé en compagnie de la serveuse, il n’était pas certain d’avoir le droit de juger les capacités sexuelles de ce jeune homme. « Imagine ceux qui se savent nuls au lit alors » répliqua-t-il en lui lançant un regard complice, le tout accompagné de son petit sourire en coin, avant qu’il ne se reconcentre sur la route devant eux. Quant à sa nuit à lui, il ne cacha rien à Eli. Allez savoir pourquoi ?! Mais il ne le souhaitait pas. Peut-être parce qu’il avait encore en mémoire sa réaction de la veille quand ils avaient évoqués la serveuse et la possibilité qu’il puisse passer la nuit avec elle. Cela avait déplu à la jeune femme. « Pas autant que moi » répliqua-t-il avant de préciser qu’il était parvenu à dissiper quelque peu sa frustration en solitaire, sous sa douche matinale. Une fois encore, il ne savait pas ce qui le poussait à se montrer aussi sincère, mais il lui confia avoir pensé à elle. Il déglutit avec lenteur tout en restant silencieux quelques instants, et finit par souffler un « Oui… Oui, je n’ai fait que penser à toi ». Ce qui avait sûrement participé à son plaisir. Toutefois, il s’excusa de ses propos qu’il jugea déplacé. Parfois, c’était difficile de maintenir une distinction nette entre O’Brien et Edwards. Il esquissa un maigre sourire. Elle ne lui en voulait pas. Et contre toute attente, elle lui avoua également avoir pensé à lui tout du long de son aventure d’une nuit avec cet homme. Il l’observa juste avant de jeter un coup d’œil au rétro. Le véhicule de derrière l’avait klaxonné. Le feu était passé au vert entre-temps. « Tu as pensé à moi… » murmura-t-il. C’était plus que flatteur.

En finalité, Ian en arriva à la conclusion qu’il n’était pas parvenu à oublier la jeune femme. Cela avait même empiré la situation, et il n’était pas le seul. Il lui jeta quelques coups d’œil alors que cette dernière tentait de lui attribuer des excuses quant à la nuit qu’il venait de passer en compagnie de la serveuse « Je n’arrivais pas à comprendre ce qu’elle pouvait bien aimé dans ce que je lui faisais… » répliqua-t-il et continua de la regarder de temps à autre, tout en restant vigilant à la route. Ils étaient en ville. A tout moment un chien, un gamin ou même un vieux pouvait surgir de nulle part et finir sur le capot de sa voiture. « Ce n’est pas lui qui est le plus à plaindre, mais toi qui a dû te taper un cours d’anatomie au beau milieu de la nuit pour qu’il sache où il devait aller pour te faire du bien ». Cela l’amusait finalement. Il valait mieux prendre cela à la dérision. Peut-être que lui aussi devrait se laisser tenter par une application de rencontres. « J’aurais de la matière pour mes nuits de célibataire au moins » et lui sourit avec une certaine douceur, signifiant qu’il plaisantait, et même qu’il s’en voulait encore de son aveu. « On fantasme littéralement l’un sur l’autre, et … On est comme deux cons à dire « non ». Tu peux m’expliquer pourquoi ? » et précisa « En dehors du fait que je viens de t’apporter la preuve que j’étais un mauvais coup et que vu l'heure, tout le bar doit être au courant maintenant - il pointa son index en sa direction - Il est maintenant inenvisageable qu'on y retourne ». Parce que si elle en doutait auparavant, maintenant il lui avait donné les arguments comme quoi, il était aussi performant qu’il pouvait le dire.


Charly
Messages : 3385
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
Lune
Charly
Mer 7 Fév - 13:20

Elionor Griffins
J'ai 35 ans et je vis à Washington. Dans la vie, je suis agent de la CIA et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien .

C'est qui le nouveau?  - Page 13 Fast-and-furious-gal-gadotC'est qui le nouveau?  - Page 13 Bc859978d44776cb7678fb79573e70b2

Avatar : tumblr / Gif : Tumblr

« -tu veux vraiment que je réponde à cette question ? » Eli n’était vraiment pas certaine que la réponse allait aider. C’était vrai, elle aurait pu mettre dehors le type en question. Sauf que… malgré le fait que la soirée n’avait pas été folle, cela lui avait occupé l’esprit. Si elle l’avait viré directement, la jolie brune aurait finit par fixé le plafond, en ruminant sur la soirée au bar, sur sa relation étrange avec Ian… « -ça m’a éviter de trop penser. » ouais c’était moche. Mais elle s’en foutait. Eli en ajouta une couche en se plaignant de l’attitude des hommes en général. Elle lui rendit son sourire et son regard. Elle était convaincue qu’il mentait. Mal. S’il avait été un mauvais amant, il ne ressentirait pas ça pour elle. Il serait déjà parti en courant, parce qu’il se savait incapable d’assurer. Il était toujours bien présent, jouait toujours avec le feu. Eli faisait partie des femmes capables de faire peur à un homme. Femme forte, avec un caractère bien trempé, franche, directe, canon au passage. Pas le genre de femme qu’un homme peu sur de lui sexuellement allait draguer.

Elle se montra désolée pour lui. Parce que dans le fond, ça aurait été bien que le plan fonctionne et qu’il parvienne à l’oublier. Ils en étaient arrivé à un point de sincérité assez désarmant. Ian avoua avoir prit du plaisir, seulement seul sous la douche… Seulement seul sous la douche en pensant à elle. Eli aurait pu s’en offusquer. Cela l’avait fait sourire. Elle à nouveau, elle avait eu la sensation d’avoir un tout autre homme en face. Quelqu’un qui était capable de s’excuser, d’être gêné. Ça ne collait pas vraiment avec celui qui avait été capable de lui dire qu’il cherchait une femme pour se vider. C’était comme s’il y avait deux personnes en lui parfois. Quoi qu’il en soit, de son côté, Eli était fautive également. Parce qu’elle avait laisser Ian prendre de la place dans sa tête, elle avait imaginé ses mains sur elle, ses lèvres sur sa peau… Et bien plus encore. « -ouais… » avait elle avoué en détournant le regard sur la route : « -tu… tu devrais avancer. »

Ils n’allaient pas résoudre le souci en se disant de pareil chose. « -pourquoi tu lui faisais quoi ? » mais pourquoi est ce qu’elle venait de poser cette question. « -non. » elle avait levé sa main droite et ajouté : « -non ne réponds pas. Je veux pas savoir. » ouais, autant qu’il garde les détails pour lui. « -ouais ba c’est pas la première fois que ça m’arrive. Mais j’avais pas vraiment envie de ça hier soir. » non, elle aurait aimé un étalon, un vrai pour lui faire oublier Ian. « -je comprends pas l’intérêt de faire semblant. Autant renfiler tes fringues et te tirer. » elle parlait de la serveuse bien entendu. « -je lui ai rendu service à ce mec. Ça évitera qu’il soit pas terrible toute sa vie et que la plus part des nanas qu’il va se taper se dise : non mais là, tu y es pas du tout mec ! » Eli déconseilla donc à Ian de s’inscrire sur l’appli. « -tu as pas besoin de photos visiblement… » son sourire se fit taquin, et son regard tout autant.

La question qu’Ian posa la fit frémir. Si seulement elle était capable de lui dire la vérité. Parce qu’il ne vivait pas dans la même monde quelle. Parce qu’elle bossait pour le gouvernement. Qu’elle était là, au milieu de ce bordel pour tous les arrêter. Mais comment lui dire cela sans qu’il ne la bute en trois secondes. Eli sourit en écoutant l’argumentaire d’Ian, puis elle inspira et répondit : « -gare toi par-là. » ils étaient arrivés. Fin de la conversation. Eli descendit de la voiture, et alluma une cigarette. Elle tendit machinalement le paquet à Ian. « -je prends le temps d’en fumer une avant de rentrer là-dedans. » heureusement ce n’était pas l’heure de pointe.

Manhattan Redlish
Messages : 3492
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Sunny.

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
Lune
Manhattan Redlish
Mer 7 Fév - 14:06

Ian Edwards
J'ai 41 ans et je vis à Washington. Dans la vie, je suis agent du FBI et je m'en sors pas trop mal. Sinon, grâce à ma chance, je suis divorcé et je le vis, tout simplement.

A venir ...

C'est qui le nouveau?  - Page 13 Tumblr_ota2oqv7G71qbwrnuo1_500
C'est qui le nouveau?  - Page 13 0c9c020af49c2341887652c418364fe8c027a085
C'est qui le nouveau?  - Page 13 Tumblr_inline_oe6h1eiK0O1tae3h3_250

Avatar : Tumblr / Gif : Tumblr


Leur conversation de la veille avait sonné comme une séparation. Ils avaient souhaité s’oublier mutuellement. Ils s’étaient aventurés auprès de corps nus d’inconnus, et l’issue avait été désastreuse. La conquête d’Eli avait été maladroite. La sienne n’avait fait que flatter son égo masculin, en vain. C’était donc naturellement qu’il lui demanda ce qui l’avait poussé à garder cet homme à ses côtés toute la nuit durant malgré sa prestation chaotique ?! « Je ne pose pas de questions dont je ne veux pas connaître la réponse ». Cela signifiait que oui, il voulait savoir, et elle lui apporta sa réponse. Elle souhaitait arrêter de penser « De notre conversation d’hier soir ou de nous deux ? ». Ou peut-être même un peu des deux, parce qu’ils étaient intrinsèquement liés. Cette volonté de coucher avec Debby, son altercation avec Robby. Tout cela était lié à Eli, à eux deux, à leur relation. Et si cela ne s’était pas produit, s’ils n’avaient pas été attirés l’un par l’autre de la sorte, Ian n’aurait sûrement pas couché avec la serveuse ou alors il aurait été bien meilleur. Mais malheureusement, son aventure d’un soir n’avait pas été particulièrement affriolante, et cette manière de crier son plaisir n’avait eu que l’effet contraire. Il s’était presque senti froissé qu’elle mette autant d’ardeur dans ses cris plutôt que dans ses mains ou ses coups de reins. L’expression « Jamais mieux servi par soi-même » avait donc prit un tout autre sens sous la douche, même s’il n’avait pas été particulièrement à ce moment-ci. Il avait uniquement pensé à la jeune femme, à sa peau, à ses lèvres, à la savoir entièrement nue sous ce jet d’eau avec lui. Il s’en excusa tout de même. Gêné de formuler un tel aveu, mais aussi de s’être donné du plaisir ainsi, en ne pensant qu’à elle. Toutefois, Eli le rassura à sa manière, parce qu’elle avait pensé également à lui alors que ça avait été un tout autre homme qui se trouvait en elle. « Oui… » souffla-t-il en redémarrant le véhicule. Elle l’avait quelque peu perturbée.

À la question qui suivit, Ian n’eut le temps que d’ouvrir la bouche sans qu’aucun son n’en sorte qu’elle l’interrompit. Elle ne voulait pas savoir finalement. Il se mit à sourire, et finit tout de même par lui répondre « On est resté uniquement au missionnaire. Pas de préliminaires. En fait, je crois que j’ai vu ça un peu comme une contrainte » et grimaça à cette pensée « C’est horrible de penser ainsi ». Mais ça avait été un peu cela. Il avait fait cette démarche uniquement pour oublier Eli, et finalement, ça n’avait rien arrangé. C’était le contraire qui venait de se produire. « Rassure-moi, tu as déjà pris ton pied quand même ? » répliqua-t-il en lui lançant un bref regard « Je crois qu’on n’a jamais envie de ça ». C’était toujours plus agréable lorsque c’était bien fait et qu’on prenait son pied. En aucun cas, une personne espérait avoir le temps de faire sa liste de choses à faire pour le lendemain pendant que l’autre s’évertué à lui donner du plaisir. Ou alors il ne comprenait plus rien aux femmes. « Je crois que j’aurais aimé qu’elle le fasse ». C’était la vérité. Il aurait préféré cela, que de l’avoir dans son lit toute la nuit durant, devenant ainsi un rappel constant qu’il n’était pas parvenu à la satisfaire. Ni elle. Ni lui. « Tu penses vraiment que tu es la première à avoir pris le temps de lui expliquer comme fonctionnait l’anatomie féminine ? » ou alors il n’avait rencontré que des Debby depuis la création de son profil sur cette appli de rencontres. Il se mit à sourire au commentaire qu’elle ajouta tout en échangeant un regard avec elle « Pas le moins du monde ».

Ils fantasmaient l’un sur l’autre à tel point que Ian ne parvenait pas à comprendre pourquoi ils ne succombaient pas. Une fois. Une seule et unique fois. Peut-être que la CIA et le FBI ne l’apprendraient jamais. Même si rien ne lui attestait qu’Eli n’ouvre pas la bouche lors de son arrestation pour écrire une toute autre histoire en sa faveur, lui faisant ainsi perdre son poste. Elle ne répondit pas, préférant lui demander de se garer à proximité du métro. Il reposa sa tête contre son siège. Il allait tout de même réfléchir à cette application de rencontres… Il sortit du véhicule et prit une cigarette à son tour « Tu sais, je suis là. Tout ira bien » et tira une longue taffe sur sa cigarette « Écoute, pour ce que je viens de te proposer dans la voiture… Oublie. Je veux dire, on a tous les deux nos raisons de résister et… si jamais ça venait à mal se passer, je n’ai pas envie que ça impacte notre travail ». Oh que c’était difficile de lui dire cela, alors qu’ils savaient l’un et l’autre, dorénavant, l’effet qu’ils se faisaient réciproquement. « Nos pensées peuvent nous tenir chaud quelques temps » finit-il par ajouter sur un ton taquin. Il jeta son mégot dans la poubelle, et posa sa main dans le bas du dos d’Eli pour l’inviter à traverser la route. La station de métro étant de l’autre côté.


Charly
Messages : 3385
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
Lune
Charly
Mer 7 Fév - 18:21

Elionor Griffins
J'ai 35 ans et je vis à Washington. Dans la vie, je suis agent de la CIA et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien .

C'est qui le nouveau?  - Page 13 Fast-and-furious-gal-gadotC'est qui le nouveau?  - Page 13 Bc859978d44776cb7678fb79573e70b2

Avatar : tumblr / Gif : Tumblr

« -à toi… juste arrêté de penser à toi. » mais ça n’avait pas du tout fonctionné. Eli n’avait pas imaginé faire tels aveux ce matin, ni en entendre de la bouche d’Ian. Leur relation devenait vraiment étrange. Eli avait peur que cela dérape et finisse par leur cause du tort, à l’un comme à l’autre. Ian se ferait probablement tuer par Robby, et de son côté, elle allait finit par perdre son poste. Elle ferait quoi si elle se faisait virer ? Elle ne savait rien faire d’autre que ce job… ça faisait tellement d’année qu’elle l’occupait. L’agence l’avait recruté tôt et aujourd’hui, malgré la pression, malgré les risques, malgré le stress qu’elle éprouvait, Eli avait presque peur de perdre sa place au sein de l’agence. Et pour quoi ?! Pour une attirance physique, une envie purement animal… si Ian avait été un parfait inconnu, ça aurait changé les choses. Sauf qu’il faisait parti de la cellule terroriste qu’elle devait arrêter.

Une grimace. « -en missionnaire ? » c’était peut-être complètement con, mais elle n’avait pas imaginer Ian adapte de cette position classique. « -ba après les préliminaires… si l’envie est vraiment là… » elle haussa les épaules, sous entendant qu’il n’était pas forcement nécessaire de prendre le temps de faire monter la tension si elle était déjà bien là. « -mais elle a pas chercher à… » elle fit un geste de la main qui signifiait beaucoup, enfin qui imaginait bien ce qu’elle voulait dire. « -si tu voulais la faire taire, fallait changer de position et lui mettre la tête dans l’oreiller ! » ils étaient vraiment en train de parler de ça ?! C’était surréaliste. « -je sais pas, mais ce matin il m’a regarder comme si j’étais la plus gentille du monde. » elle regarda Ian : « -est ce que je suis gentille sérieux ? » elle prit la peine d’ajouter : « -et pour te répondre, oui, j’ai déjà pris mon pieds. » elle n’était pas frigide. Elle avait seulement besoin d’avoir une certaine communion avec le type qui partageait ce moment. Chose qui n’était pas le cas hier soir. Elle lui adressa un sourire entendu, presque complice par la suite, avant de décidé qu’il était temps d’aller bosser.

Non, elle ne répondrait pas à la question. Parce qu’elle ne pouvait pas lui expliquer qui elle était vraiment. Tout en fumant, elle écouta Ian, revenir sur le sujet. « -ouais… le boulot avant tout. » avait elle conclue avant de porter sa cigarette à ses lèvres. Il ne pensait pas si bien dire. Une voix dans la tête d’Eli disait pourtant : comment ça si ça venait à mal se passer ? C’était comme si son elle intérieure savait d’avance que l’alchimie serait là. Que les préliminaires ils n’en auraient pas besoin. Qu’à peine auraient ils passé la porte, qu’il l’aurait soulevé, coller au mur et prise avec passion. Ils auraient prit le temps de se redécouvrir ensuite, en remettant le couvert… Eli avait sourit en regardant ses pieds. « - exactement. » ils devraient se contenter de ça. « -aller… » souffla la jeune femme : « -au boulot… » elle prit place sur l’escalator, une marche avant Ian. Toujours ses gardes, elle observait les alentours, caméra, sortie de secours. Elle eut un léger arrêt en voyant les portes automatiques que les usager devaient faire ouvrir avec leur ticket. Personne ne pourraient sortir d’ici lors de l’explosion… ça allait être un véritable massacre.

Manhattan Redlish
Messages : 3492
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Sunny.

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
Lune
Manhattan Redlish
Mer 7 Fév - 18:44

Ian Edwards
J'ai 41 ans et je vis à Washington. Dans la vie, je suis agent du FBI et je m'en sors pas trop mal. Sinon, grâce à ma chance, je suis divorcé et je le vis, tout simplement.

A venir ...

C'est qui le nouveau?  - Page 13 Tumblr_ota2oqv7G71qbwrnuo1_500
C'est qui le nouveau?  - Page 13 0c9c020af49c2341887652c418364fe8c027a085
C'est qui le nouveau?  - Page 13 Tumblr_inline_oe6h1eiK0O1tae3h3_250

Avatar : Tumblr / Gif : Tumblr


Ian lui avait seulement adressé un sourire, presque doux, voire désolé de compliquer tant leurs existences, alors qu’elle lui confia qu’elle n’avait désiré qu’une chose. L’oublier. En vain. Il aurait pu jubiler, mais il n’en éprouvait pas la moindre envie. Cette relation, cette attirance, cette affection, peu importe le nom qu’ils pouvaient leur donner, était en train de compliquer tout, et notamment la mission de ce dernier. Ce double-rôle qu’il parvenait difficilement à tenir en sa compagnie, ces mensonges perpétuels, et surtout cette frustration qui devenait constante, omniprésente. Il aurait tant aimé la rencontrer dans des circonstances différentes, dans une autre vie. Elle n’aurait pas été la criminelle. Il n’aurait pas été l’agent engagé pour l’arrêter. Ils n’auraient été que deux personnes banales se croisant dans un café et discutant. Bien évidemment, ça ne se pas résumait à cela. Ils auraient terminé cette discussion chez l’un ou l’autre, et auraient fait sauvagement l’amour. Mais ce n’était pas leur cas à eux deux. Le temps s’écoulait et la date fatidique se rapprochait. D’ici peu, il lui passerait les menottes aux poignets. Une réalité à laquelle il ne souhaitait pas penser, préférant plutôt se confier sur sa nuit désastreuse avec Debby « Ça te rend perplexe » remarqua-t-il avec un petit sourire en coin « Je n’étais pas particulièrement inspiré en sa compagnie… ». La preuve en était, ils avaient délaissé les préliminaires. Son regard resta appuyé sur Eli quand elle évoqua l’envie présente « Un peu comme nous deux », et avala lentement sa salive avant de se reconcentrer sur la route. « Elle a commencé à me caresser. J’ai profité de ma vigueur pour … Enfin tu vois. Et puis plus rien » et précisa « Quant à sa bouche, elle ne l’a utilisé que pour parler… ça m’aurait sûrement plus aidé ». Il se racla la gorge en y pensant, remuant légèrement sur son siège. Cette conversation était pour le moins étrange et surprenante « J’étais tellement mal que je n’y ai pas pensé » finit-il par avouer. Même si en réalité, ce genre de position, il préférait les réserver à celles avec qui l’attirance était présente.

Un petit rire résonna dans la voiture « Pas le moins du monde ! Il est peut-être tombé amoureux parce que tu lui as donné les clefs de ton royaume » ou alors il espérait qu’ils remettraient le couvert le matin venu. C’était peine perdue. C’était lui qu’elle voulait. Elle avait su le lui faire comprendre à sa manière. « M’en voilà soulagé ! Ça aurait été dommage que tu ne connaisses pas ça » répliqua-t-il tout en lui adressant un regard en coin. Par la suite, Ian mit des mots sur l’évidence même. Ils fantasmaient l’un sur l’autre, et pourtant, ils freinaient des quatre fers à chaque fois. Mais Eli avait raison. Ils avaient du travail. Il rejoignit donc cette dernière de l’autre côté du SUV pour lui taxer une cigarette et décida de dissiper tout malaise concernant sa proposition. Un sourire. Elle avait compris. La jeune femme ne resterait qu’un fantasme. De ceux qui tiennent chaud la nuit. Par ces mots, il était parvenu à la faire sourire. Le mégot dans la poubelle, sa main dans son dos, ils traversèrent l’avenue pour prendre place sur les marches de l’escalator.

L’endroit était confiné, étouffant également. Du pain béni pour les dégénérés à l’image de Toby qui souhaitait engendrer le plus de victimes possibles avec une bombe sale. Il nota l’arrêt d’Eli devant les tourniquets. Il en connaissait la raison. Il éprouvait la même sensation. D’un geste délicat, il caressa les deux derniers doigts de sa main « Je sais » murmura-t-il à son oreille, et finit par poser sa main dans son dos « On essaie de faire vite. Promis » et lui adressa un sourire dont seul le vrai Ian avait le secret. Un sourire rassurant et doux à la fois. Des qualités dont étaient dénués O’Brien. Mais avec la jeune femme, il était difficile de n’être que l’ancien taulard. Ils passèrent les tourniquets, Ian joua avec son téléphone, filmant les lieux, tout en laissant Eli noter les points pertinents, tels que les caméras de surveillance. Ils prirent un autre couloir, pour atteindre les voies en face. Après pratiquement une heure et demie à observer les lieux, ils ressortirent ensemble dans un silence de plomb. Ce ne fut que dans le SUV que Ian prit la parole « On va boire un café avant de rentrer ? Je paie ».

Charly
Messages : 3385
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
Lune
Charly
Mer 7 Fév - 20:42

Elionor Griffins
J'ai 35 ans et je vis à Washington. Dans la vie, je suis agent de la CIA et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien .

C'est qui le nouveau?  - Page 13 Fast-and-furious-gal-gadotC'est qui le nouveau?  - Page 13 Bc859978d44776cb7678fb79573e70b2

Avatar : tumblr / Gif : Tumblr

« -c’était peut-être juste pas celle qui collait le mieux pour… » elle hésita puis sourit et ajouta : « -pour éviter de penser à moi. » voilà, il fallait qu’il trouve une nana qui serait capable d’être un plus gros fantasme quelle. Quant aux préliminaires, d’accord ils étaient importants mais quand il y avait urgence à se faire du bien, généralement ils passaient à la trappe. Eli était quasi certaine que s’ils avaient décidé de rentrer ensemble, lui et elle, ils auraient finit par coucher dans cette voiture. Pas le temps d’arriver chez lui ou chez elle. Ils auraient plus de temps ensuite. Bref… elle se faisait du mal à toute seule en pensant à tout ça. Une grimace. « -roh non… » la panne… est ce qu’il était vraiment un mauvais coup au lit ? « -ah oui mais bon, ça tu pouvais pas le forcer… » clairement pas. La faire taire d’une autre façon oui, ou tout simplement lui dire de partir.

« -merci ! Quoi ? Non mais n’importe quoi ! » et maintenant elle espérait vraiment que le type en question allait oublié où elle vivait et également son profil sur l’appli. Putain d’appli… « -non mais au bout d’un moment, je peux pas passer la nuit à jouer la pétasse du gps. A droite, à non, trop à gauche, l’autre gauche… va s’y fonce, le tour du rondpoint, oui voilà… à ba non loupé.. » comprenait ce qu’Ian voulait dans sa métaphore un peu tordu. Puis elle confirma que oui, ça lui était déjà arrivé par le passé.

L’ambiance fut bien différente lorsqu’ils arrivèrent sous terre. Eli n’aimait pas le métro. Elle ne le prenait jamais. Trop de gens, pas assez d’air… Mais ils étaient là pour une cause précise. Il fallait faire le job. Pourtant, elle eut un temps d’arrêt devant les porte automatiques qui ne s’ouvraient que si on avait un ticket. Elle eut envie de s’accrocher aux doigts d’Ian lorsqu’il effleura les siens. Un regard. Puis un hochement de tête. La belle brune fut soulagée lorsqu’ils furent à nouveau en surface. Rapidement elle alluma une cigarette, et la fuma le temps de revenir au SUV. Une fois terminée, elle grimpa en voiture, incapable de dire quoi que se soit. A quoi bon ? Ian suivait le plan. Il savait pour ses états d’âmes. Il avait peur qu’elle n’aille pas jusqu’au bout. De son côté, Eli ne pensait qu’à avoir un entretien avec l’agence afin de savoir comment ils pensaient éviter un massacre. Seule, elle ne pouvait pas tout faire. La jeune femme avait tourné la tête vers Ian. Un café ? C’était ça qu’il venait de dire ? Elle se força à sourire, pencha la tête sur le côté : « -t’es sérieux ? Toi qui payes ? Je demande à voir ! » jusqu’à présent, c’était elle qui allongeait la monnaie à chaque fois. Elle lui payait même les clopes !

« -tu veux bien qu’on prenne à emporté et qu’on marche un peu ? » elle avait besoin d’air. Elle avait besoin de bouger. Alors ils passèrent commande au Starbucks du coin et rapidement elle se retrouva avec un gobelet dans les mains sur lequel il était écrit : brune canon. Elle le porta à ses lèvres tout en marchant aux côtés d’Ian. « -on peut éviter d’en parler ? » demanda la jeune femme. Elle ne tenait pas à avoir à nouveau une leçon de moral sur sa naïveté. « -si tu avais la possibilité de refaire ta vie, genre de changer quelque chose, tu ferais quoi ? »
 

Manhattan Redlish
Messages : 3492
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Sunny.

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
Lune
Manhattan Redlish
Mer 7 Fév - 21:12

Ian Edwards
J'ai 41 ans et je vis à Washington. Dans la vie, je suis agent du FBI et je m'en sors pas trop mal. Sinon, grâce à ma chance, je suis divorcé et je le vis, tout simplement.

A venir ...

C'est qui le nouveau?  - Page 13 Tumblr_ota2oqv7G71qbwrnuo1_500
C'est qui le nouveau?  - Page 13 0c9c020af49c2341887652c418364fe8c027a085
C'est qui le nouveau?  - Page 13 Tumblr_inline_oe6h1eiK0O1tae3h3_250

Avatar : Tumblr / Gif : Tumblr


Ian était parvenu à la même conclusion que la femme assise à ses côtés dans le SUV. La serveuse n’avait peut-être pas été son meilleur choix. Toutefois, et ce n’était pas joli à dire, mais elle était une femme facile, et c’était tout ce dont il avait eu besoin ce soir-là. Finalement, il s’était fourvoyé en pensant ainsi. Néanmoins, il savait aussi ce que voulait sous-entendre les paroles d’Eli, et il décida de couper court à son allusion en tournant la tête en sa direction « Je crois que je n’ai pas envie de t’oublier ». Probablement parce que l’agent n’était pas certain d’éprouver une telle attirance physique pour une autre femme qu’Eli. Pas de cette importance, tout du moins. Il devait se résoudre à rester frustrer de la sorte jusqu’à la fin de sa mission. Et qui sait, en reprenant son quotidien et en s’éloignant définitivement de la jeune femme, il finirait par l’oublier. C’était comme tout. Seul le temps parviendrait à faire son œuvre. Enfin, en ce qui concernait les aventures d’un soir, Ian n’était pas certain de réitérer de sitôt l’expérience. Pas tant que la jeune femme serait dans les parages. Il avait constaté l’effet que cela avait sur ses capacités durant cette nuit, et il n’était pas particulièrement satisfait du résultat « Tu étais prévenue. Je suis un mauvais coup » répliqua-t-il. Elle venait de laisser entrouvert une porte qui leur permettrait peut-être de prendre un peu de distance et d’éteindre cette tension sexuelle qu’ils ressentaient l’un pour l’autre. « Ce n’est pas ce que j’ai dit ! » renchérit-il aussitôt avant qu’Eli ne comprenne de travers les propos qu’il venait de tenir « On ne se connait pas. Elle ignore tout de moi. C’est un peu normale qu’elle ne l’ai pas envisagé. Je… Je… je ne suis pas comme ces types qui… » et se mit à rire nerveusement, accoudé à la portière, ses lèvres contre ses lèvres, réellement gêné par la tournure de cette conversation « Ce que je veux dire par-là, c’est que je ne l’ai obligé à rien ». Il n’appartenait pas à cette catégorie d’homme. Il voulait que ça soit clair dans l’esprit de la femme à ses côtés. Il pouvait être un connard finit parfois, tenir peut-être, de temps à autre, des propos sexistes, mais il n’avait pas poussé le vice aussi profondément en construisant O’Brien.

« J’en sais rien moi ! » répliqua-t-il par la suite en lui jetant un bref regard « Tu marques les esprits. Il aura peut-être envie de te revoir ». Si ça avait été son cas, il ne se serait pas contenter d’une nuit avec Eli. Raison de plus de s’abstenir et de ne jamais succomber. Les sourcils au milieu du front, il contrastait le tout par un sourire en coin alors que la porte-flingue de la cellule avait choisi une jolie métaphore pour exprimer son expérience de cette nuit « Même avec sa langue, il n’était pas doué. Tu peux me dire ce qu’il a fait pour qu’il puisse rester toute la nuit dans ton lit ?! » et leva sa main « Je n’ai rien dit ! Je suis mal placé pour juger de toute manière ». Entre la réputation qu’il s’était lui-même construite et son expérience avec Debby la nuit dernière. Oui, il était bel et bien mal placé pour critiquer qui que ce soit. La conversation prit fin à l’initiative d’Eli qui décida de redevenir brusquement professionnelle. La voiture garée, la cigarette fumée, ils descendirent les escalators jusqu’au tourniquet de la station de métro. A ce moment-là, Eli se retrouva comme paralysée et l’agent n’avait nullement besoin d’explication à ce sujet. Il savait ce qui se tramait dans son esprit. Il avait les mêmes pensées. Il lui tardait que l’opération cesse et que tout ce beau monde soit embarqué. Pour rassurer la jeune femme, il effleura ses doigts, tout en se retenant de lui saisir la main. Il n’avait pas envie de recevoir une gifle au milieu de la foule. Contre toute attente, elle ne lui reprocha pas son geste. Ils échangèrent un regard et se mirent au travail. Ian apprécia le retour à la surface, inspirant à pleins poumons l’air frais de ce début de printemps. En silence, ils retournèrent au SUV et brisa le calme ambiant pour lui proposer un café. Son sourire n’était pas sincère, tout autant que sa réaction. Il tendit la main vers sa cuisse, mais à mi-chemin, s’abstint en serrant le poing et lui rendit son sourire « Je te dois au moins ça ».

« Non » fut sa seule réponse et suivit Eli jusqu’au Starbucks à proximité. Ils commandèrent tous les deux une boisson, et quittèrent les lieux aussitôt après. « Je ne vois pas de quoi tu veux parler » et prit une longue gorgée de café tout en continuant de fixer l’horizon. Ils en avaient déjà parlé. Ian comprenait qu’elle ne veuille pas tuer tous ces pauvres gens, et d’une certaine manière, c’était sûrement cette humanité qui l’attirait également chez elle. Il posa son regard sur elle, surprit de sa question. Ce n’était pas une conversation banale. Ian s’autorisa une nouvelle gorgée tout en réfléchissant. Après tout, c’était au taulard qu’elle posait la question, alors il répondit « Tout ». Puis grimaça après réflexion « Non. Peut-être pas tout » et se justifia « J’ai aimé m’engager dans l’armée avant que ça tout ne parte en couilles en arrivant en Irak. J’ai aussi aimé aimer ma femme, avant qu’elle ne préfère une autre paire de couilles » et se mit à sourire, satisfait de son parallèle, et reprit avec sérieux « Et si je devais garder une dernière chose, c’est notre rencontre. J’aurais seulement souhaité changer les circonstances » et lui donna un petit coup d’épaule « Et toi ? ».


Contenu sponsorisé
C'est qui le nouveau?
Page 13 sur 20
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14 ... 16 ... 20  Suivant
Sujets similaires
-
» A nouveau Jo' - Ok Mai 2023
» La vie prend un nouveau tournant
» HUNGER GAMES ◇ nouveau flood
» Un nouveau monde de lumière - Lyuba
» New York où le nouveau monde des créatures magiques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: