Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !

LE TEMPS D'UN RP

Raven and Bones

Lexis
Messages : 90
Date d'inscription : 26/11/2023
Région : Belgique
Crédits : allteenwolfies (on Tumblr)

Univers fétiche : City, université, magie.
Préférence de jeu : Homme
Valise 2
Lexis
Mer 27 Déc - 20:06
 
Lucas Artwood  
Agé de 29 ans, Lucas vit à Londres où il travaille pour la Brigade de Police Magique, ou la BPM comme il l’appelle. Célibataire, il n’a jamais tenu une relation plus que quelques mois, son caractère renfermé et secret et le fait qu’il soit dévoué à son travail ayant tendance à faire fuir les femmes.


Lucas aurait pu monter bien plus haut dans les échelons de la Brigade. Il aurait même pu devenir Auror, mais il a refusé le poste pour on ne sait quelle raison. Dévoué à son travail, il est un excellent agent malgré son côté quelque peu bourru et son manque d’avenance. Le silence ne le gêne pas, au contraire, et il est plutôt difficile d’avoir une conversation autre que professionnelle avec lui.  

De ce fait, Lucas est quelqu’un de solitaire. Et ce n’est pas sans raison.  

Des suites d’une sombre affaire remontant des tréfonds du passé, le jeune homme va pourtant devoir faire face à ses démons pour espérer ne pas voir sa vie basculer pour de bon...

Chanson thème de Lucas
Raven and Bones - Page 2 Tumblr_odzu65rp1N1sv35kdo1_500  

La réponse d’Apollonia ne satisfait pas l’agent. Il lève les yeux au ciel et serre les poings lorsqu’elle lui avoue que, bien sûr que non, le fait que Colt ait été retrouvé ne la laisse pas indifférente, lui rappelant au passage qu’il était également son ami. Lucas garde le silence un instant, le regard détourné, avant de la mettre en garde. Elle ne réagit pas, restant d’une impassibilité exaspérante. Elle aussi à bien changée...

Elle finit par se lever, lui lançant un reproche à peine voilé concernant le whisky et le fait qu’il n’aide pas vraiment dans l’enquête. Tant que maintenant, il n’a juste rien de plus qu’elle à apporter...

Apollonia monte dans sa chambre. Lui reste là un moment, remettant sa tête dans ses mains et hésitant à recommander un second verre. Finalement, il se lève, abandonne quelques pièces sur la table, et monte à son tour. Au niveau des chambres, il hésite un instant, ne sachant pas où se trouve exactement l’héritière. C’est un craquement caractéristique qui lui indique où aller. Il se dirige aussitôt vers la porte qu’il ouvre sans frapper, devinant déjà qu’il trouvera la pièce vide. Il se précipite vers la fenêtre ouverte. La corneille n’est déjà plus visible dans l’obscurité de la nuit. Sans attendre, le jeune homme se métamorphose à son tour et s’élance dans le ciel. Sous sa forme d’aigle, il ne lui faut pas longtemps pour retrouver la trace d’Apollonia. Il se doute d’où elle se rend, de toute façon.
Il la suit en restant un peu plus haut qu’elle, ne voulant pas qu’elle le repère.

Il ne faut pas longtemps pour que les doutes de l’agent soient confirmés : elle se rend à la grotte.

Au lieu de s’y engouffrer à la suite de la corneille, Lucas s’arrête devant et reprend forme humaine, devant retenir un haut le cœur alors que le passé lui saute à la gorge. Il se retiens à un arbre, le souffle court.  

Des images défilent dans son esprit. Il se revoit hurler, il revoit le regard de Colt se tourner vers lui au moment où le sort l’atteint. C’était il y a 13 ans, et pourtant le souvenir brûle aussi vivement que s’il venait de se passer. Lucas tombe à genoux, le bras serrés autour de lui.  

Il se croyait anesthésié, pourtant...
 
Crédit avatar : Bianca Hequibal sur Pinterest
Lobscure
Messages : 305
Date d'inscription : 27/04/2021
Région : Qc
Crédits : Oniisama e

Univers fétiche : -
Préférence de jeu : Femme
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t4495-la-boite-a-lo-personnages#92588 https://www.letempsdunrp.com/t4596-la-boite-a-lo-ok-fev-2022
Lobscure
Jeu 28 Déc - 3:00
gwen11.png
Apollonia Black
J'ai 16 ans et je vis à Poudlard, Royaume-Uni. Dans la vie, je suis une apprentie sorcière de sixième année de la maison Serpentard et seule héritière de la famille Black. Sinon, je suis amoureuse d'un né-moldu et je le vis dans le plus grand secret.


Apollonia est une adolescente joyeuse et pleine de légèreté, malgré les abus psychologiques que lui fait subir son père depuis son plus jeune âge qu’elle cache à coup de sourire. Son cœur est tiraillé entre sa famille et ses amours interdits. Seule héritière de la famille Black, elle veut se montrer à la hauteur. Si elle ne partage pas l’idéologie de pureté du sang inculquée par son foyer, elle se montre incapable de leur tenir tête, trop craintive à l’idée de décevoir son père et manquer à ses responsabilités.

Chanson thème Apollonia 2



Septembre, 1982


La lueur orangée des torches projette des ombres dansantes sur les murs en pierre de Poudlard. La journée touche à sa fin. Les couloirs sont empreints d'une quiétude feutrée, interrompue par les pas hâtifs de Colt qui tente de rattraper Apollonia tout juste sortie de son dernier cours.
— Apo, attends ! » appelle-t-il, le souffle court. Les éclats de rire lointains des autres étudiants s'estompent à mesure qu'ils s'éloignent du tumulte des salles de classe. Il l’a tire dans un couloir moins fréquenté.
La jeune sorcière se retourne, ses yeux scrutant le visage du Serpentard.
— Colt ? Tout vas bien ?
Les ombres des portraits figés sur les murs semblent s'animer discrètement, témoins silencieux de leur conversation. Colt, les yeux brillants, regarde autour de lui avant de baisser la voix.
— Apo, il faut que tu m'apprennes ce sort. Tu sais… Le sort de la m-o-r-t.
Les prunelles d'Apollonia se plissent, exprimant une réticence immédiate.
— Et pourquoi donc, voudrais-tu apprendre ce sort ? Je serais curieuse de le savoir…
Colt hausse les épaules, un mélange d'insouciance et de sérieux dans son regard.
— C'est une forme de magie comme une autre… Tous les sorciers devraient le connaître. Pour se défendre ! » se justifie-t-il.
Un froncement de sourcils apparaît sur le visage sceptique de la jeune fille. Elle n’est pas convaincue.
— Il existe un tas d'autres sorts pour ça ! » qu’elle le réprimande du regard, son œil sévère scrutant les motivations qui se cachent derrière la demande de son ami.
Il y a quelques jours de cela, Apollonia, le cœur lourd, s’était confiée à ses deux amis alors que leur discussion tournait autour des trois sorts impardonnables. Sans oser entrer dans les détails, elle avait laissé insinuer qu’elle les connaissait grâce à son père qui les lui avait appris alors qu’elle était tout juste âgée de 9 ans. Un secret de son enfance, qu’elle n’avait jamais révélé à personne de peur qu’on la retire de son foyer. Si son père lui inspirait une peur terrible, elle l’aimait profondément.
Le couloir, baigné dans la lueur tamisée des torches, devient le théâtre d'une négociation implicite entre l'interdit et la curiosité. Enfin, Apollonia souffle.
— Je ne sais pas, Colt… La magie noire est défendue à Poudlard. On risquerait gros...
— Allez, Apo ! Tu me connais ! Tu sais que je ne ferai pas de bêtise avec ça. Tu seras bien heureuse de me l’avoir appris le jour où je viendrai à ton secours lorsque des mages noirs réclameront ton sang pour avoir fricoté avec un né-moldu ! » un soupçon de sarcasme se glisse dans sa voix et Apollonia, dont le teint est d’habitude aussi pâle que de la porcelaine, vire au rouge.
— Chut!! Tais-toi enfin ! » Elle le frappe à plusieurs reprises au bras avec son livre, un geste teinté d'embarras. Elle capitule. « Bon ! Ça va ! C’est d’accord. Retrouve-moi à la lisière de la forêt, demain à l’aurore. »
L'expression de Colt s'illumine, un sourire conquérant sur le visage. Elle le retient par le bras avant qu’il ne reparte.
— Colt, ne me le fais pas regretter… Et promets-moi de ne rien dire à Lucas !
— Je te le promets.


***

— Bien. Dessine un éclair avec ta baguette et dis les mots. Comme ceci.
Pleine de précaution, elle s’exécute sur une fleur, prononce les mots interdits, et celle-ci se fane instantanément sous leurs yeux. Colt s’émerveille. Apollonia se racle la gorge pour se donner de la consistance. Tout ceci la rend mal à l’aise, et elle ne sait dire en quoi, mais au regard de leur amitié, elle n’a pas eu le cœur de lui dire non.
— N’oublie pas… Il faut… vraiment que tu aies une volonté de donner la mort. Pense à des souvenirs que tu préfèrerais oublier, des souvenirs désagréables. Ça aide. » Lâche la jeune sorcière en connaissance de cause. Colt, acquiesce avec une expression mêlée de fascination et de nervosité. Il s’exécute à son tour… Et voilà une mauvaise herbe en moins en ce bas monde.
— Aaah les Black… Tu as bien de la chance que ton père t'ait appris ces puissants sortilèges, le mien refu-
— De la chance ?! » s’indigne la jeune fille. « Mon père m’a forcé à les apprendre sur mon chat ! »
— Ah… Apo, désolé, je-je ne savais pa-
— Laisse tomber ! » La jeune fille interrompt ses excuses d’un geste de la main. Son regard sombre exprimant une douleur vive, elle repart en trombe vers le château.


***
En règle générale, Apollonia ne se montrait pas en public en compagnie de Colt Tauris et de Lucas Artwood, craignant que son affiliation avec un né-moldu lui coûte d'être répudiée par sa propre famille. Pire, par son père qui le lui avait lui-même strictement interdit. En deuxième année, cela passait encore. La jeune fille étant encore ignorante des conséquences que ses choix de fréquentations pouvaient avoir sur son avenir dans la famille Black. Mais dès la troisième année, alors qu’elle attendait le train de Poudlard à la gare avec son père, elle a vraisemblablement révélé sa proximité avec Lucas et Colt qui se trouvait non loin sur le quai. Si son père n’avait rien dit en l’instant, elle fut sévèrement punie durant les vacances de Noël, et depuis, Apollonia n’a jamais plus démontré explicitement son affection pour ses deux amis en public. Colt Tauris y compris, par association. Lors de leur cinquième année, ce dernier était donc venu avec l’idée complètement folle de devenir des animagis afin qu’ils puissent tous trois se retrouver la nuit. Elle et Lucas profitaient de ces occasions pour se retrouver secrètement quelques heures plus tôt, ou après, en revenant de leur excursion. Parfois, Apollonia brisait elle-même les règles, en les rejoignant lorsqu’ils étaient seuls dans la journée, au bord du lac par exemple et qu’elle feignait se trouver là par pur hasard.

Elle se tenait donc avec des amies de sa maison ce jour-là, mais n'était jamais aussi lumineuse avec qu'elles qu'elle ne l'était en présence des deux garçons. Dans la cour, les filles discutaient des derniers potins, de Quidditch et surtout des garçons. Apollonia écoutait d’une oreille distraite, repensant à sa matinée mouvementée avec Colt. Elle craignait que lui avoir appris ce sort soit une mauvaise idée… Justement, le voici débarquer à son tour dans la cour accompagné de Lucas. Le cœur de la jeune fille s’accélère lorsque son regard se pose sur ce dernier.
— Apollonia ! Tu nous écoutes un peu ? » La dénommée est ramenée à la discussion par l’une de ses amies qui la regarde les yeux brillants de malice.
A-t-elle raté quelque chose ? Son regard hagard incite la jeune fille à se répéter.
— Toi et Justin Harris, c’est du sérieux ? Vous sortez ensemble ?
— Quoi ?! Mais pas du tout !! » Se défend Apollonia offusquée. « J’ai accepté d’aller sur un rancard avec lui. Cela ne veut pas dire que l’on sort ensemble, Astoria ! J’espère que tu ne vas pas répandre ces rumeurs à tous vents ! » Ses amies rigolent de la voir ainsi sur la défensive pour si peu.
— Oh ! Ça va ! Pas besoin d’en faire tout un plat ! » ajoute Astoria. « Je me demandais juste…
Apollonia se renferme davantage. Garder les apparences, ne jamais refuser un rendez-vous, mais ne jamais accepter le second pour ne pas blesser Lucas. Autrement, ses amies se méfieraient. Elle n’a pas le choix si elle ne veut pas passer pour une traîtresse à son sang. La maison Serpentard, reconnue pour être remplie de sang-pur et de l’élite, n'en demeure pas moins un nid de vipères. Apollonia était consciente que son père ne lui accorderait jamais son pardon si sa fréquentation avec un né-moldu parvenait jusqu'à ses oreilles. La jeune fille avait donc deux réputations à tenir. Sa crédibilité au sein des Serpentard et celle de l’illustre famille Black. Enfin, le petit groupe se sépare pour regagner leurs cours respectifs, et Apollonia en profite pour rejoindre le couloir de la cour où se trouvent Colt et Lucas. Elle passe mine de rien devant eux sans se retourner, un sourire mutin aux lèvres. Derrière elle, elle a échappé un petit bout de parchemin sur lequel on pouvait lire les mots : Rendez-vous au clair de lune.



Le dernier acte est sanglant


quelque belle que soit la comédie en tout le reste: on jette enfin de la terre sur la tête, et en voilà pour jamais.
- B.P.

KoalaVolant
Raven and Bones - Page 2 0us6
Lexis
Messages : 90
Date d'inscription : 26/11/2023
Région : Belgique
Crédits : allteenwolfies (on Tumblr)

Univers fétiche : City, université, magie.
Préférence de jeu : Homme
Valise 2
Lexis
Lun 1 Jan - 20:19
 

Lucas Artwood  

Agé de 16 ans, Lucas vit dans un petit village près de Londres. Il est étudiant en sixième année à l'école de magie Poudlard, où il fait partie de la maison Poufsouffle. Il ne rentre chez lui que pour les vacances. Né-moldu, il est en relation secrète avec la descendante de la famille Black. , avec qui il vit une histoire passionnée.  


Lucas est un adolescent plein de vie et d’entrain. D’un naturel calme, il se laisse pourtant facilement entrainer dans des coups plus abracadabrants les uns que les autres par son meilleur ami depuis son premier jour à Poudlard, Colt Tauris. Ensemble, ils font les 400 coups. Ils sont même devenus des animagis, juste pour le fun, et aussi pour pouvoir trainer avec Apollonia en toute tranquillité.  

Lucas est en relation avec Apollonia Black depuis l’année précédente, mais du fait de leurs origines respectives, ils gardent le secret. Seul Colt est au courant.

Chanson thème de Lucas 2  

Raven and Bones - Page 2 Tumblr_mat98eU1Mx1rfq3aio1_500    


Septembre 1982


L’année vient de reprendre. Avec le temps, Lucas a de moins en moins de mal à quitter ses parents et les quelques amis moldus avec qui il a gardé contacte malgré la distance. Il a toujours hâte de retrouver Colt et Apollonia. La séparation d’avec la jeune fille a été particulièrement difficile cette année vu qu’ils sortent secrètement ensemble depuis quelques mois et, s’il peut voir Colt durant les vacances, ce n’est pas le cas pour Miss Black, son père désapprouvant fortement qu’ils ne soient même qu’amis. Fichue apologie du “sang-pur”...

Depuis la rentrée, les trois amis tentent de se retrouver dès qu’ils le peuvent. Ils n’ont pas les mêmes cours, ce qui ne facilite pas les choses, mais ils s’en sortent malgré tout, leurs forment animale les aidant bien.

Et surtout, Colt semble encore plus téméraire que d’habitude, n’hésitant pas à braver le règlement avec ou sans ses deux amis. Lucas soupçonne qu’il lui cache quelque chose, mais il n’a pas envie de gâcher leurs retrouvailles tout de suite, alors il attend et observe, profitant de leurs moments communs, à deux ou à trois.

Et puis, la sélection de Quidditch est pour bientôt, ils doivent se concentrer.

Colt, devenu capitaine de l’équipe de Serpentard, brief Lucas durant la récréation pour lui assurer un poste dans sa propre équipe. Ils ont beau être amis, sur le terrain il ne se font pas de pitié, mais cela ne les empêche pas de s’entrainer ensemble en dehors, même si les coéquipiers de Colt ont toujours désapprouvé. La première fois qu’ils ont été vu sur le terrain ensemble, en troisième année, Colt a été accusé de traitrise envers son équipe et Lucas a été sérieusement insulté. Mais les deux amis ne se sont pas laissé faire, et force a été de constater par la suite que leur amitié n’affecte en rien leur jeu. Sur le terrain, ils sont adversaires, point barre.

Dans la cour, Lucas croise brièvement le regard d’Apollonia, ce qui lui arrache un sourire. Mais celui-ci se fige lorsqu’il capte la question de la Serpentard concernant un certain... Justin.

— Allo la lune ici la terre, est-ce que vous me recevez ?

Le Poufsouffle cligne des yeux vers son ami qui le regarde avec un sourire en coin.

"’Tu as dit quelque chose ?"

— Que l’amour rend con...

Lucas donne un coup de coude à Colt qui ricane puis reprend la conversation sur les sélections. Peu avant la sonnerie, Apollonia passe prêt d’eux et Colt ramasse le bout de parchemin qu’elle a nonchalamment laissé tomber. Il fait lire les mots inscrits au Poufsouffle qui souris de plus belle, bien que le nom de ce Justin ne lui ait pas quitté l’esprit.

***

Le soir venu, Lucas reste à la bibliothèque jusqu'à la fermeture. Sur le retour de sa maison, il attend d’être seul pour se métamorphoser en aigle et se ruer dehors par une fenêtre ouverte. Il vole un instant, profitant de l’air encore doux de septembre, puis se dirige vers un cabanon de pierre en bordure de la forêt, lieu de leurs rendez-vous nocturne. Apollonia est déjà là, Colt pas encore. Tant mieux.

Lucas reprend forme humaine un peu à l’écart et s’approche discrètement de la jeune fille pour venir l’enlacer par derrière. Il la serre contre lui en lui soufflant d’une voix mi-amusée, mi-jalouse.

"’Justin Harris hein ? Ce n’est pas le type qui a une fâcheuse tendance à faire exploser ses potions ? Vos goûts en matière de garçons me semblent plutôt douteux, Miss Black."

Il pose un baisé dans son cou avant de reprendre.

"’Heureusement que je suis là pour relever le niveau."

Prochaine fois, c’est lui qui fera exploser la potion de ce Justin...


Crédit avatar : Francisco Lachowski par Myself
Lobscure
Messages : 305
Date d'inscription : 27/04/2021
Région : Qc
Crédits : Oniisama e

Univers fétiche : -
Préférence de jeu : Femme
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t4495-la-boite-a-lo-personnages#92588 https://www.letempsdunrp.com/t4596-la-boite-a-lo-ok-fev-2022
Lobscure
Jeu 4 Jan - 18:45
gwen11.png
Apollonia Black
J'ai 16 ans et je vis à Poudlard, Royaume-Uni. Dans la vie, je suis une apprentie sorcière de sixième année de la maison Serpentard et seule héritière de la famille Black. Sinon, je suis amoureuse d'un né-moldu et je le vis dans le plus grand secret.


Apollonia est une adolescente joyeuse et pleine de légèreté, malgré les abus psychologiques que lui fait subir son père depuis son plus jeune âge qu’elle cache à coup de sourire. Son cœur est tiraillé entre sa famille et ses amours interdits. Seule héritière de la famille Black, elle veut se montrer à la hauteur. Si elle ne partage pas l’idéologie de pureté du sang inculquée par son foyer, elle se montre incapable de leur tenir tête, trop craintive à l’idée de décevoir son père et manquer à ses responsabilités.

Chanson thème Apollonia 2


Apollonia s’était rendue la première au lieu du rendez-vous. Elle espérait ainsi être rejointe par Lucas avant Colt afin de profiter un peu de lui. Il lui avait cruellement manqué durant les vacances. Justement, le voici arrivé à son tour. Elle sursaute à peine, aussitôt rassurée par ses bras qui l’enlacent. Elle réalise que les paroles d’Astoria ont dû se rendre jusqu’à ses oreilles. Après tout, ce n’était pas la première fois depuis leur relation qu’elle sortait une première fois avec quelques garçons afin de cacher les soupçons. N'était-elle jamais celle à faire le premier pas, ni n’acceptait jamais d’aller plus loin. Cette situation la peinait néanmoins. Elle aimerait tant pouvoir se promener dans les couloirs, sa main dans la sienne, Apollonia…
— Je dirais même qu’ils frôlent le scandale. » Lui fit-elle, amusée.
Elle lui offre sa nuque volontiers, échappe un peu sa garde dans ses bras, puis finalement, se retourne pour lui faire face. « …mais je ne changerai cela pour rien au monde, Artwood. »
Fait-elle alors référence à son affection inusitée pour un né-moldu. Ses ancêtres peuvent bien se retourner dans leur tombe ! Elle s’en fiche ! Le regard de la jeune fille déborde de tendresse. Apollonia en est convaincue. Ce n’est pas une flamme passagère incitée par la ferveur de son jeune âge. Ce lien-ci, elle en est certaine, il est ineffable. Elle embrasse donc ses lèvres qui lui sont si chères, avec une infinie douceur.
Soudain, son regard se voile de tristesse. Elle cache son désarroi en dégageant d’une caresse une mèche de cheveux rebelle qui barrait le front du jeune homme. Devoir cacher ainsi leur relation lui serre le cœur. Et si la honte n’est pas ce qui l’oblige à agir ainsi, mais la peur d’être répudiée par les siens, cela ne change en rien ces doutes qui l’assaillent parfois. Elle se demande alors, Apollonia, combien de temps encore les choses pourront perdurer en leur état. Car au fond d’elle, elle sait ce bonheur-là être condamné. Elle semble vouloir dire quelque chose, mais cette réflexion meurt à la commissure de ses lèvres. Elle ne veut pas l’accabler lui aussi avec de telles pensées. De nouveau, elle l’embrasse. Cette fois-ci pour l’empêcher de parler. Car au Poufsouffle au regard patient, elle sait qu’il a ce talent de lire au fond même de son âme. Et pour une fois, elle veut s’y dérober.
Hum! Hum! Je ne dérange pas j’espère ?
Colt surgit de la forêt, un air malicieux sur le visage. Aussitôt, Apollonia reprend ses distances avec Lucas. Non pas qu’elle cache aussi leur relation à leur ami, mais elle ne veut pas que Colt se sente à part du groupe et n’agit donc qu’en amie lorsqu’ils sont un trio. Elle craint parfois aussi, que cela n’affecte Colt. Après tout, personne ne veut servir de troisième roue !
La jeune fille rigole le cœur léger.
— Tu n’avais qu’à arriver à l’heure si ce genre de scène te dérange, Colt.
— Oui… oui, c’est ça… Comme si cela aurait changé quelque chose… Bon ! Vous connaissez les règles ! C’est celui qui convoque qui mène la danse…
— Alors… qui m’aime me suive. » souffle la Serpentard.
Apollonia sourit malicieusement, se transforme dans l’instant en une corneille, et s’élance à basse altitude dans la forêt dans un croassement retentissant pour guider ses deux amis dans la nuit. Colt se change en loup et part en trombe à sa suite. Ce soir, elle les emmène voir la danse nuptiale des fées. Elle ne se produit qu’une fois par an.

Quelques nombreux battements d’aile plus tard, la corneille se pose sur une grosse branche d’un immense arbre, seul au milieu d'une clairière, et sur laquelle elle reprend forme humaine avec aisance. Ce n’est pas la première fois qu’elle vient ici, Apollonia. Assurément. La jeune fille attend patiemment que Lucas se pose à son tour près d’elle pour poser un doigt sur ses lèvres lui signifiant de se faire discret et de l’autre, lui pointant où regarder. Là, devant eux, un trou béant dans le tronc noueux de l’arbre d’où provient une douce lumière. À l’intérieur même, se joue un spectacle sans nom. L’intérieur de l’arbre est complètement creux et abrite des centaines et centaines de fées qui dansent joyeusement dans une valse, laissant derrière elles de longues traînées de paillettes lumineuses. Colt les rejoint avec un peu de retard, ayant dû retrouver forme humaine au pied de l’arbre pour y grimper. Lorsque le jeune homme les rejoint enfin, il souffle légèrement agacé.
Pffff…. Sérieux Apo? Tout ça pour ç-
Elle le coupe en reportant de nouveau son doigt à ses lèvres et lui lançant un regard noir. Deux en une seule journée ! Le faisait-il exprès à la fin ? Heureusement, le jeune homme s’excuse en silence, bien que ne comprenant pas un tel engouement pour si peu. Si les fées sont considérées moindres dans le monde des sorciers pour leur vanité débordante et leur piètre intelligence, Apollonia a vraisemblablement découvert à ses heures perdues qu’elles étaient très appréciées chez les Moldus. Présentes dans de nombreux contes et légendes. Elle n’a pu s’empêcher de s’imaginer Lucas tout petit, s’imaginant leur existence à défaut de les savoir réelles. Elle sait aussi que Lucas n’en a jamais vues de ses yeux et espérait ainsi l’émerveiller un peu, avant que leur innocence à tous deux ne disparaisse avec l’âge. Ses jambes suspendues dans le vide à une quinzaine de mètres de hauteur, la jeune fille est sans peur, contrairement à Colt qui s’agrippe comme un singe à l’une des branches craignant de tomber. Elle guette discrètement la réaction de Lucas, un sourire timide aux lèvres.



Le dernier acte est sanglant


quelque belle que soit la comédie en tout le reste: on jette enfin de la terre sur la tête, et en voilà pour jamais.
- B.P.

KoalaVolant
Raven and Bones - Page 2 0us6
Lexis
Messages : 90
Date d'inscription : 26/11/2023
Région : Belgique
Crédits : allteenwolfies (on Tumblr)

Univers fétiche : City, université, magie.
Préférence de jeu : Homme
Valise 2
Lexis
Ven 5 Jan - 22:58
 
Lucas Artwood  
Agé de 16 ans, Lucas vit dans un petit village près de Londres. Il est étudiant en sixième année à l'école de magie Poudlard, où il fait partie de la maison Poufsouffle. Il ne rentre chez lui que pour les vacances. Né-moldu, il est en relation secrète avec la descendante de la famille Black. , avec qui il vit une histoire passionnée.  


Lucas est un adolescent plein de vie et d’entrain. D’un naturel calme, il se laisse pourtant facilement entrainer dans des coups plus abracadabrants les uns que les autres par son meilleur ami depuis son premier jour à Poudlard, Colt Tauris. Ensemble, ils font les 400 coups. Ils sont même devenus des animagis, juste pour le fun, et aussi pour pouvoir trainer avec Apollonia en toute tranquillité.  

Lucas est en relation avec Apollonia Black depuis l’année précédente, mais du fait de leurs origines respectives, ils gardent le secret. Seul Colt est au courant.

Chanson thème de Lucas 2  

Raven and Bones - Page 2 Tumblr_mat98eU1Mx1rfq3aio1_500    

Septembre 1982

Apollonia répond avec amusement. Lucas la serre un peu plus contre lui et plonge son regard dans le sien lorsqu’elle se retourne. Lui non-plus ne changerait ça pour rien au monde. Ses yeux, ses lèvres, il aime tout en elle.

Il lui rend le baisé qu’elle lui donne, un frisson le parcourant alors qu’une immense joie l’emplis. Ces moments sont si rares... Il voudrait que celui-ci ne se termine jamais. Pourtant, la jeune fille sépare leurs lèvres, et... c’est de la tristesse qu’il lit dans ses yeux ? Il s’apprête à lui demander ce qui ne va pas, mais elle l’embrasse à nouveau, coupant court à toutes paroles. Mais il ne compte pas en rester là, quelque chose ne va pas et il veut savoir quoi. Sauf qu’une voix se fait alors entendre et la Serpentard s’écarte aussitôt de Lucas. Ce mouvement lui fend le cœur, il en voudrait presqu’à Colt d‘être arrivé si tôt, malgré le fait qu’il soit en retard, d’après Apollonia.  

Pourtant, il ne montre rien de sa peine. A la place, il se dirige vers son ami, passe un bras autour de ses épaules avec un petit sourire, et prend la parole à son tour.  

"’Je pense plutôt qu’il est jaloux."

Lucas fait alors une grosse bise sur la joue de Colt, qui le repousse en grimaçant.

— Sérieux mec, t’es dégoutant !

Le Poufsouffle est hilare. Colt, s’essuyant la joue, annonce alors les règles. Apollonia lance un “Qui m’aime me suive” avec un sourire malicieux puis se métamorphose pour prendre aussitôt son envol. Le Serpentard fait aussitôt de même. Lucas, un sourire au coin des lèvres, fini par se transformer à son tour. L’aigle se faufile entre les arbres, curieux de savoir où les emmènes Apollonia.

Ils parcourent la forêt pendant un bon moment, Lucas allant de temps en temps voleter autour de Colt pour l’embêter. Finalement, ils arrivent dans une clairière où le jeune homme trouve la corneille, redevenue humaine, assise sur la branche d’un immense arbre. L’aigle la rejoins, reprenant forme humaine de façon peu assurée, même si la branche est relativement large... Il n’a le temps de rien dire qu’Apollonia lui ait signe de se taire et lui indique quelque chose. Un trou dans le tronc, plus exactement. Il faut quelques secondes à Lucas pour distinguer ce qui se trouve à l’intérieur et, lorsqu’il comprend enfin ce qu’il voit, ses yeux s’écarquillent d’émerveillement.  

Colt arrive à son tour, mais Lucas ne l’entend même pas ni ne remarque le regard noir que lui lance sa comparse de maison. Il a appris l’existence des fées ici, à Poudlard, mais jusqu’à maintenant il avait encore du mal à y croire, n’en ayant jamais vue avant. Mais là... avec le spectacle qui s’offre à lui, il ne peut plus nier qu’elles sont bien réelles. Bouche-bée, il admire la danse des petites créatures lumineuse. Il ne pense même pas à se tenir ni ne fait attention à Colt qui, lui, semble plutôt mal à l’aise. Peut-être qu’avec leurs formes d’animagis Lucas et Apollonia sont moins gênés par le vide... ou peut-être Lucas est-il bien trop émerveillé que pour avoir peur...

Il tourne brièvement les yeux vers sa petite amie, un sourire rayonnant aux lèvres. Il aime beaucoup Colt, mais là, tout de suite, il aurait préféré être seul avec la Serpentard...  Il aurait voulu profiter de ce moment magique en amoureux. Malheureusement, ils sont trois... et Colt le rappel par un soupir prolongé.  

— Est-ce qu’on va passer la nuit là ?

C’est au tour de Lucas de fusiller son ami du regard après son murmure. Au moins, il n’a pas parlé fort... Il a envie de lui dire qu’il peut y aller, que rien ne le retient, mais il s’abstient. Il sait que ça ne doit pas être facile pour le Serpentard de voir ses deux amis les plus proches sortir ensemble. Apo et lui ont toujours fait en sorte qu’il ne se sente pas comme la troisième roue du carrosse ni n’ai l’impression de tenir la chandelle à chacun de leur rendez-vous. Alors il se tait, reportant simplement ses yeux brillants sur le spectacle des fées. Finalement, il parle dans un souffle à peine audible.  

"’C’est... magnifique... Merci, Apo."

Colt lève les yeux au ciel et fini par entreprendre la descente de l’arbre.

— Je vous attends en bas...

Lucas soupir à tour, attend quelques secondes que son ami soit plus bas puis s’approche d’Apollonia.

"’On ne peut pas le laisser en bas tout seul, il serait capable de se battre ave un vrai loup... Mais avant..."

Le jeune homme embrasse son amie, longuement, une main passée dans sa nuque.

Lorsqu’il consent enfin à lâcher ses lèvres, il pose son front le sien, les yeux plongés dans ceux de la demoiselle.

"’Merci, vraiment. Je n’oublierais jamais ce moment."

Il sourit, lance un dernier regard aux fées (il aurait pu passer la nuit à les regarder avec Apollonia), puis se métamorphose pour descendre à son tour et rejoindre Colt.

Crédit avatar : Francisco Lachowski par Myself
Lobscure
Messages : 305
Date d'inscription : 27/04/2021
Région : Qc
Crédits : Oniisama e

Univers fétiche : -
Préférence de jeu : Femme
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t4495-la-boite-a-lo-personnages#92588 https://www.letempsdunrp.com/t4596-la-boite-a-lo-ok-fev-2022
Lobscure
Sam 6 Jan - 7:14
gwen11.png
Apollonia Black
J'ai 16 ans et je vis à Poudlard, Royaume-Uni. Dans la vie, je suis une apprentie sorcière de sixième année de la maison Serpentard et seule héritière de la famille Black. Sinon, je suis amoureuse d'un né-moldu et je le vis dans le plus grand secret.


Apollonia est une adolescente joyeuse et pleine de légèreté, malgré les abus psychologiques que lui fait subir son père depuis son plus jeune âge qu’elle cache à coup de sourire. Son cœur est tiraillé entre sa famille et ses amours interdits. Seule héritière de la famille Black, elle veut se montrer à la hauteur. Si elle ne partage pas l’idéologie de pureté du sang inculquée par son foyer, elle se montre incapable de leur tenir tête, trop craintive à l’idée de décevoir son père et manquer à ses responsabilités.

Chanson thème Apollonia 2


Des mois et des mois de repérage sur son temps libre ainsi qu'au moins deux gros livres dédiés sur les fées et leur habitat, c'est ce que cela avait pris à Apollonia pour leur offrir cette scène. Car oui, si les fées sont assez communes dans leur monde, servant même de décorations lors de certaines festivités (ces petites bestioles raffolent d'être le centre d'attention de toute évidence), peu connaissaient ce rituel qu'elles tenaient une fois par an. La jeune Serpentard aurait pu donc se contenter d'une quelconque fée de maison, mais Apollonia voulait marquer les esprits. Enfin, un en particulier, et le sourire que lui renvoie Lucas sur leur branche à tous les deux la convainc que tous ses efforts ne sont pas vains.
— Elles sont plutôt communes, tu sais… dans le monde des sorciers. Mais lorsque j'ai lu à leur sujet, j'ai découvert qu'elles avaient une place spéciale chez les moldus. Alors voilà, ravie si cela te plaît. » Elle l'embrasse furtivement sur la joue.
S'en est trop pour Colt qui roule des yeux avant de se mettre à descendre l'arbre tout en douceur, branche par branche. Lorsque Lucas soupire exaspéré, elle lâche un petit rire grelot et repart de plus belle à la suite de ses propos.
— C'est tout à fait possible !
Elle se fait surprendre cette fois-ci par un énième baiser qui est loin de lui déplaire. La chaleur de celui-ci se répand dans tout son être. Heureusement, la nuit noire cache ses joues empourprées. Finalement, il la remercie avant de reprendre la forme de son animagi. Apollonia se laisse tomber par en arrière dans le vide et dans la chute, fait de même et se change en corneille. Elle reprend forme humaine à quelques centimètres du sol avec habileté.

— Si tu n'avais jamais vu de fée avant, fallait le dire ! » qu'elle entend alors Colt s'exclamer. « Ma grand-mère les accumule dans son salon comme des breloques ! Et je te dis même pas ce que ça donne à Noël... Une véritable infestation de ces bestioles… » qu'il termine en tirant une grimace de dégoût.
Apollonia qui se doute que les paroles de Colt puissent être mal interprétées (les fées du monde des sorciers n'ayant pas la même réputation que celles des légendes moldues), se permet d'ajouter :
— Elles se complaisent à être admirées. Elles ne sont pas contraintes à le faire, comme c'est le cas des elfes de maison.
— Oooh, Apo !! Lucas connaît l'histoire de Matty ? » demande alors Colt avec enthousiasme.
— Humm… Je doute que cela lui plaise, Colt. » Répond la jeune fille un mince sourire aux lèvres.
— Je te défie de le lui dire.
Elle soupire et lui rend son regard provocateur.
— Très bien ! Lorsque j'étais petite, nous avions un elfe de maison, Matty.
— Tu dois le savoir depuis le temps... » s'immisce Colt dans le récit. « …mais c'est quelque chose d'assez commun chez les familles de sang-pur !
— C'était peu de temps avant Noël, avec mon père nous faisions les marchés nocturnes et je me souviens que cette journée-là était d'un froid glacial. Matty nous suivait les bras chargés de paquets, habillé d'un rien qui lui servait de vêtement. Je lui ai donc offert mon bonnet alors que mon père était affairé à discuter avec un vendeur, et elle a disparu en un clin d'œil.
— Comme ça ! Pouff ! » ajoute Colt imitant un claquement de doigt devant le visage de Lucas, dont l'histoire l'a toujours amusé.
Les coutumes des sang-pur lui faisaient horreur et pour le blond, toute occasion était bonne à prendre pour se moquer de celles-ci.
— Donner un vêtement à son elfe de maison les libères de leur charge. Je l’ignorais alors, mais je ne le regrette pas !
Cette fois-ci, c'est au tour de la jeune fille de se pincer les lèvres au souvenir de la tête de son père, celui-ci d'ordinaire affichant toujours un air impassible. Colt un béant sourire aux lèvres à le regard vague en tentant de s'imaginer la scène. Ce souvenir a le mérite de la rendre de meilleure humeur. Elle sourit à Lucas alors qu'elle dépasse ses deux amis, à la tête du petit groupe, et profitant de la proximité pour lui frôler la main à la dérobée.

Le trio marche un peu dans la clairière, profitant des quelques rayons du clair de lune. Ils discutent, rigolent, étendus dans l'herbe et observant le ciel étoilé. Les fées voltigeant dans les hauteurs se mêlent aux étoiles. Apollonia se fait moins bavarde ce soir-là. La jeune fille est ailleurs, angoissée par l'avenir peut-être. Elle se contente de sourire aux boutades que lui envoie Colt, auxquelles elle est d'habitude d'un tranchant légendaire. Dans moins d'un an, elle aurait 17 ans. L'âge de maturité chez les sorciers. Et ce qu'elle ne disait pas à ses deux amis ce soir-là - la raison de son malaise - était que de nouvelles responsabilités lui avaient été imposées par sa famille. Un devoir incontournable chez les Black dont la devise bien connue « Toujours pur » préside sur tous les aspects de la vie de ses membres depuis des générations.

Ainsi, depuis cet été, Apollonia était la promise du fils d'une puissante famille de sang-pur. Les mariages arrangés étaient chose courante chez les plus anciennes familles de sorciers. Il était donc convenu qu'après sa scolarité, sa nouvelle priorité serait de faire prospérer sa lignée. Elle n’en avait encore rien dit à Lucas, elle ne savait pas comment aborder la chose. Et puis… Ils venaient tous juste de se retrouver après deux longs mois, elle ne voulait pas tout gâcher.



Le dernier acte est sanglant


quelque belle que soit la comédie en tout le reste: on jette enfin de la terre sur la tête, et en voilà pour jamais.
- B.P.

KoalaVolant
Raven and Bones - Page 2 0us6
Lexis
Messages : 90
Date d'inscription : 26/11/2023
Région : Belgique
Crédits : allteenwolfies (on Tumblr)

Univers fétiche : City, université, magie.
Préférence de jeu : Homme
Valise 2
Lexis
Mer 10 Jan - 19:35
 
Lucas Artwood  
Agé de 16 ans, Lucas vit dans un petit village près de Londres. Il est étudiant en sixième année à l'école de magie Poudlard, où il fait partie de la maison Poufsouffle. Il ne rentre chez lui que pour les vacances. Né-moldu, il est en relation secrète avec la descendante de la famille Black. , avec qui il vit une histoire passionnée.  


Lucas est un adolescent plein de vie et d’entrain. D’un naturel calme, il se laisse pourtant facilement entrainer dans des coups plus abracadabrants les uns que les autres par son meilleur ami depuis son premier jour à Poudlard, Colt Tauris. Ensemble, ils font les 400 coups. Ils sont même devenus des animagis, juste pour le fun, et aussi pour pouvoir trainer avec Apollonia en toute tranquillité.  

Lucas est en relation avec Apollonia Black depuis l’année précédente, mais du fait de leurs origines respectives, ils gardent le secret. Seul Colt est au courant.

Chanson thème de Lucas 2  
Raven and Bones - Page 2 Tumblr_mat98eU1Mx1rfq3aio1_500    

Septembre 1982

Elle a fait tout ça juste pour lui. Elle s’est renseignée, a fait des recherches, apparemment. Cette idée ravie encore un peu plus le Poufsouffle. Il ne s’attendait clairement pas à ça.

Malheureusement, ils doivent mettre fin à ce moment littéralement féérique pour retrouver Colt. Même si ce n’est pas l’envie qui lui manque, ils ne peuvent vraiment l’abandonner seul dans la forêt, même en loup... Et Apollonia est d’accord avec Lucas sur ce point.

Après lui avoir volé un baisé et remerciée comme il se doit, les deux oiseaux rejoignent le sol. La jeune fille est impressionnante d’habilité, changeant de forme comme si elle était née comme ça. Lucas et Colt sont moins à l’aise dans leurs changements, mais l’un comme l’autre s’améliore avec le temps.  

Colt, pour qui les fées sont apparemment chose commune, à moins apprécié la sortie. Lucas ouvre de grands yeux choqués lorsque son ami sort tout naturellement que sa grand-mère garde des fées dans son salon. Heureusement, Apollonia intervient pour préciser la situation.

"C’est un peu comme des... créatures de compagnie du coup."

Vu comme ça, c’est moins choquant, tant qu’on les laisse quand même sortir et qu’elles sont bien traitées...

Les trois amis se mettant lentement en marche, et Colt demande à Apo si elle a parlé de Matty à leur ami. Deux questions passent aussitôt dans la tête du jeune homme : Qui est Matty ? Et quand ont-ils pu parler d’elle ? Surement dans leur salle commune... ou lors d’un cours. Lucas les envie d’être ensemble dans la même maison. Il aime beaucoup la sienne, mais il ne peut s’empêcher une certaine jalousie du temps qu’ils peuvent passer ensemble du fait d’être à Serpentard tous les deux. Même si Apollonia évite de trainer avec eux en public, elle peut quand même plus facilement se permettre d’adresser la parole à Colt devant d’autre gens. Même s’il est sang-mêlé, il est tout de même à Serpentard.

Lucas garde le silence au lieu de poser ses questions, se contentant d’observer son amie avec curiosité. Colt insiste : apparemment il apprécie beaucoup cette histoire, et finalement Apo raconte. Et Lucas apprend donc que Matty est une elfe de maison ayant appartenue à la famille Black jusqu’à ce que la demoiselle la libère involontairement. Lucas ne peut s’empêcher de rire ave Colt.

"Plutôt cocasse comme situation. Ton père n’a pas du beaucoup apprécier..."

Encore une chose qu’il aime chez elle : sa bonté naturelle malgré ses origines. Le Poufsouffle à eu le temps d’apprendre des choses sur les familles dites “de sang-pur" au fil des années, et il en ressort rarement du bon... Mais Apollonia ne ressemble en rien aux portraits des sorcières et sorciers décris dans les livres d’histoire ou par les ragots transmis de générations en générations...

Les trois amis rient en chœur. Apo passe devant les garçons, en profitant pour frôler la main de Lucas au passage. Ils finissent par s’allonger dans l’herbe, discutant de tout et de rien. Lucas est si bien. Pour lui, rien ne pourra jamais briser leur amitié.  

Pourtant, quelque chose chiffonne le jeune homme. Déjà plus tôt dans la soirée Apollonia semblait... bizarre... Plus silencieuse, plus... absente... Elle ne répond même pas à Colt lorsqu’il la charrie. Lui aussi l’a remarqué...

Lorsqu’il pose une question à la jeune fille et que celle-ci reste sans réponse, les deux garçons se lancent un regard suspicieux. Lucas se redresse alors sur les coudes.

"Apo, quelque chose ne va pas ? Tu es bien silencieuse depuis tout à l’heure..."

— Et ton manque de répondant va finir par me vexer... Aurais-je perdu la main durant l’été ?

La réflexion se veut légère, pour détendre l’atmosphère. Mais elle indique clairement qu’ils ont tout le deux remarqué que quelque chose cloche... S’est-il passé quelque chose pendant les vacances ? Lucas espère vraiment que non... Ou, si c’est le cas, que ce n’est rien de grave...

Il sait que Colt n’a pas passé un été facile lui non, sa mère étant malade, et il sait que la famille d’Apollonia est... compliquée... Mais il aurait tout de même espéré qu’elle aurait passé de bonnes vacances malgré tout...

Crédit avatar : Francisco Lachowski par Myself
Lobscure
Messages : 305
Date d'inscription : 27/04/2021
Région : Qc
Crédits : Oniisama e

Univers fétiche : -
Préférence de jeu : Femme
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t4495-la-boite-a-lo-personnages#92588 https://www.letempsdunrp.com/t4596-la-boite-a-lo-ok-fev-2022
Lobscure
Jeu 11 Jan - 19:14
gwen11.png
Apollonia Black
J'ai 16 ans et je vis à Poudlard, Royaume-Uni. Dans la vie, je suis une apprentie sorcière de sixième année de la maison Serpentard et seule héritière de la famille Black. Sinon, je suis amoureuse d'un né-moldu et je le vis dans le plus grand secret.


Apollonia est une adolescente joyeuse et pleine de légèreté, malgré les abus psychologiques que lui fait subir son père depuis son plus jeune âge qu’elle cache à coup de sourire. Son cœur est tiraillé entre sa famille et ses amours interdits. Seule héritière de la famille Black, elle veut se montrer à la hauteur. Si elle ne partage pas l’idéologie de pureté du sang inculquée par son foyer, elle se montre incapable de leur tenir tête, trop craintive à l’idée de décevoir son père et manquer à ses responsabilités.

Chanson thème Apollonia 2


Apollonia est finalement ramenée au temps présent par ses deux amis. Après tout, pourquoi se préoccuper de tout ceci ? Elle a encore deux bonnes années devant elle. Et puis, beaucoup de choses peuvent survenir et changer le cours de l’avenir dans ce laps de temps. Elle pose son regard tour à tour sur le Poufsouffle puis le Serpentard, dont les regards sont inquisiteurs. Un sourire énigmatique étire ses lèvres. Elle le cache bien, mais elle est réellement touchée par leur sollicitude. Néanmoins, elle ne leur dira rien. Elle s’amuse de leur tête avide de réponse, ramasse tranquillement une marguerite qu’elle coince dans ses cheveux, à la fois rêveuse et tentant plutôt de les distraire de ce geste. Voyant cependant toute leurs préoccupations à son égard, elle finit par répondre.
— Je suis juste un peu fatiguée. Je crois que je ne vais pas tarder, j’ai un test en potion demain matin.
Sur ces mots, la jeune fille se lève, préférant couper court à la discussion avant que celle-ci ne se transforme en interrogatoire. « On se voit demain en cours !
De nouveau en corneille, Apollonia s’envole dans les hauteurs et fuit dans l’obscurité de la nuit.


***

Les mois défilent et ainsi, les excursions secrètes en dehors de l’enceinte du château se font de plus en plus rares en raison du froid et de la neige. Cela n’empêche en rien Apollonia de se risquer à retrouver Lucas dans les couloirs les moins fréquentés du château la nuit tombée et de discuter avec Colt à la fin de la journée dans leur salle commune. Ce dernier semble de plus en plus en proie à l’insomnie ces derniers temps.

Elle revient alors de quelques heures de batifolage avec Lucas, pour découvrir le blond, seul, près du feu, étudiant savamment un morceau de parchemin. Apollonia s’approche tranquillement, cherchant à lui faire savoir qu’elle est là et lui éviter de sursauter. La jeune fille finit par s’asseoir à ses côtés sur le canapé. Elle reconnaît alors la page qu’il scrute intensément depuis plusieurs nuits maintenant.
— Tu es encore à lire ce vieux bout de parchemin ? Où l’as-tu trouvé déjà ? » Elle lui prend des mains, cherchant à l’examiner à son tour.
— Je sais plus trop... J’étais à la bibliothèque et la dernière chose que je me souviens, c’est d’être reparti avec ceci. » Il lui montre un livre. « Le parchemin s’y trouvait entre les pages. »
Apollonia fronce les sourcils et regarde l’ouvrage un instant. C’est un livre d’histoire banale, qu’elle-même avait par le passé déjà emprunté. Elle ne se rappelle pas néanmoins être tombée sur cette étrange page déchirée.
— C’est écrit en rune ancienne. » Fini-t-elle par lui dire en lui rendant le parchemin. « Si tu avais suivi le cours en troisième année comme tout le monde au lieu de sécher le cours, tu aurais pu le lire !
Elle prend un coussin sur sa droite et lui tape la tête avec avant de se lever et se diriger vers les chambres. Colt, tout ébouriffé, se retourne sur le canapé, les yeux grands écarquillés.
— Attends, t’es sérieuse ?! Tu pouvais pas me le dire avant ?
Elle fait mine de bailler de fatigue.
— On le décodera ensemble demain si tu veux. Je vais me coucher, on a traîné avec Lucas… » Toussote-t-elle faussement pour lui épargner les détails, mais Colt la regarde avec un regard brillant.
— Tu comptes lui dire ?
Quel changement de sujet en force. Apollonia souffle, comprenant immédiatement la subtilité de ses propos. Démentir ne servirait à rien, Colt est plus malin que ça et de surcroît, beaucoup plus au courant que Lucas en ce qui concerne les pratiques d’anciennes familles de sang pur. Il a dû se douter pour les arrangements de fiançailles, pense-t-elle. Sinon, deviner ?
— Comment tu le sais ?
Elle ne peut s'empêcher de le lui demander. Le jeune homme hausse les épaules.
— J’ai entendu tes amies discuter autour de ça l’autre jour dans le dortoir lorsque tu n’y étais pas, et puis je m’en doutais un peu.
Apollonia a le regard absent, un instant pensive. Elle relève enfin la tête vers son ami.
— Je devrais, tu crois ? Le lui dire ? » Elle déserre le nœud de sa cravate. Son opinion sur la question l’intéresse. Après tout, lui et Lucas sont comme des frères.
— Si ça permettrait de faire revenir notre bonne vieille Apo ! Alors, oui. Tu es plus distante ces derniers temps et ça se ressent.
— Je vois… Je vais y réfléchir. » Promet-elle un sourire mutin aux lèvres. Elle se retient de lui dire que lui aussi agit de plus en plus étrangement ces temps-ci, partant en solitaire au-delà du château et sans piper mot à son meilleur ami. Elle n’en fait rien toutefois. « Bonne nuit Colt ! »
— Ciao.

Justin Harris était revenu en force ces dernières semaines, faisant des pieds et des mains pour retenir l’attention d’Apollonia et ce n’était pas sans raison : le bal d’hiver arrivait à grand pas. Que ce soit en cours ou dans les airs durant les entraînements de quidditch, et auxquels la jeune sorcière assistait assidûment malgré le froid, assise sur un banc de la cour. Cela, non pas pour admirer les pirouettes du jeune Serpentard éperdu qui tentait d’agripper son regard à chaque instant, mais plutôt celles d’un Poufsouffle en particulier. Elle faisait mine de lire son livre, relevant de temps à autre discrètement les yeux au ciel. C’est de cette manière qu’Apollonia se fait surprendre par un Vif d’or qui virevolte sur place devant elle. L’équipe des Serpentard a regagné terre et tous les regards sont tournés vers elle alors que Justin l’approche lui faisant signe de le prendre dans ses mains. Apollonia redoute la suite, et le regard impatient de Colt non loin, lui confirme ses doutes. Elle attrape néanmoins la petite boule dorée. Ses ailes se rangent immédiatement et celle-ci s’ouvre entre ses mains révélant un petit morceau de papier avec la fameuse demande. Apollonia n’a d’autre choix que d’accepter d’accompagner Justin Harris pour le bal d’hiver devant la cohorte de Serpentard fébrile.

De retour dans la salle commune ce jour-là, elle découvre Colt toujours suspendu à ce parchemin, les yeux rougis par le manque de sommeil. Ils sont seuls, et lorsque le blond remarque sa présence, il lui envoie un regard mauvais.
— T’en as pas marre de jouer sur plusieurs tableaux ? Des fois je me dis que tu ne mérites pas quelqu’un comme Lucas. » Il ne prend même pas la peine de le dire tout bas. « Heureusement, ça ne durera pas éternellement…
Apollonia se raidit.
— Pardon ?! Mais c'est quoi ton problème ?!
Trop obnubilé par son parchemin, il ne prend pas même la peine de la regarder dans les yeux.
— Faut croire que je ne supporte plus l’hypocrisie de certains. Au fait, tu ne m’as jamais aidé à décortiquer le parchemin… » Lui fit-il en remuant celui-ci sous ses yeux. Alors seulement, il accepte de la regarder. Son regard est vide, voire totalement blasé. Elle lui arrache des mains et se retient pour ne pas l’envoyer bouler. La jeune sorcière relève les yeux du parchemin après quelques instants posés dessus.
— Ça mentionne une certaine relique ayant des capacités de guérison… et ça… » Fait-elle froidement en pointant les étranges lignes sinueuses sur le papier. «… ce sont des indications. Voilà, maintenant tu sais ce qu’il veut dire ton foutu papier. »
Elle lui jette le parchemin au visage, et repart se coucher contrariée.

Jamais Colt ne lui avait parlé sur ce ton. Plus que quiconque, il comprenait la situation délicate dans laquelle se trouvait la jeune fille par rapport à ses fréquentations. Toujours conciliant et jamais ne la jugeant pour ce motif, que s’était-il passé pour que la méchanceté prenne le pas sur ses contrariétés ? Et puis, sa relation avec Lucas ne le regardait pas. Mais au fond… peut-être avait-il raison… N’avait-elle jamais vraiment demandé au jeune Poufsouffle quels étaient ses sentiments face à son manège pour cacher leur relation ? Cette pensée lui serre le cœur et Apollonia se promet d’en parler à Lucas au bal d’hiver, lorsque tous seront trop concentrés à mettre en pratique les "complexes" pas de danse enseignés par McGonagall ces derniers jours.



Le dernier acte est sanglant


quelque belle que soit la comédie en tout le reste: on jette enfin de la terre sur la tête, et en voilà pour jamais.
- B.P.

KoalaVolant
Raven and Bones - Page 2 0us6
Lexis
Messages : 90
Date d'inscription : 26/11/2023
Région : Belgique
Crédits : allteenwolfies (on Tumblr)

Univers fétiche : City, université, magie.
Préférence de jeu : Homme
Valise 2
Lexis
Dim 14 Jan - 16:59
 
Lucas Artwood  
Agé de 16 ans, Lucas vit dans un petit village près de Londres. Il est étudiant en sixième année à l'école de magie Poudlard, où il fait partie de la maison Poufsouffle. Il ne rentre chez lui que pour les vacances. Né-moldu, il est en relation secrète avec la descendante de la famille Black. , avec qui il vit une histoire passionnée.  


Lucas est un adolescent plein de vie et d’entrain. D’un naturel calme, il se laisse pourtant facilement entrainer dans des coups plus abracadabrants les uns que les autres par son meilleur ami depuis son premier jour à Poudlard, Colt Tauris. Ensemble, ils font les 400 coups. Ils sont même devenus des animagis, juste pour le fun, et aussi pour pouvoir trainer avec Apollonia en toute tranquillité.  

Lucas est en relation avec Apollonia Black depuis l’année précédente, mais du fait de leurs origines respectives, ils gardent le secret. Seul Colt est au courant.

Chanson thème de Lucas 2  
Raven and Bones - Page 2 Tumblr_mat98eU1Mx1rfq3aio1_500    

De septembre à décembre 1982


Alors que les deux garçons attendent une réponse, Apollonia fait sa mystérieuse et fini par leur sortir qu’elle est juste fatiguée et qu’elle va rentrer, se métamorphosant sans attendre après un simple au revoir qui n’en est même pas vraiment un. Lucas et Colt se regardent un instant, interloqués.

— Tu n’as même pas eu droit à un bisous d’au revoir...

Lucas fusille brièvement son ami du regard. Il y a définitivement quelque chose qui ne va pas...

"Déjà tout à l’air elle eut l’air... triste... Elle t’a dit quelque chose ? En cours ou au dortoir ?"

— Probablement pas plus qu’à toi...

Lucas fait une moue dubitative puis se relève à son tour.

"On ferait mieux de rentrer aussi... il se fait tard."

Colt acquiesse. Ils ne se métamorphosent pas tout de suite, préfèrent discuter un peu en marchant. Ils parlent de la mère de Colt, des amis moldus de Lucas, et d’Apo, un peu... essayant de déterminer ce qui ne va pas...

Malheureusement, aucune de leurs théories ne semble tenir la route et, au fil du temps, Lucas n’obtient rien de plus de la part de la jeune fille. Il finit donc par laisser tomber, ne voulant pas gâcher les quelques moments qu’ils peuvent grapiller ensemble. Il leur devient difficile de se retrouver tous les trois, mais les deux amoureux arrivent à voler quelques heures par-ci par-là durant la nuit et Colt donne des nouvelles d’Apo lorsqu’ils se retrouve tous les deux dans la cour ou sur le terrain d’entrainement.

Colt semble de plus en plus fatigué au fil du temps, la tête ailleurs... et Apo à beau le cacher, Lucas voit bien qu’elle est préoccupée également. Le jeune homme peine à savoir comment aider ses deux amis, ni l’un ni l’autre ne lui parlant vraiment. Cela en devient vexant, à la longue. Et, comme tout adolescent qui se respectent, ayant l’impression que ses deux meilleurs amis manquent de confiance en lui, il en devient amer à son tour. Il asticote plus Apollonia durant leurs rendez-vous, est plus distant avec Colt, s’isole lorsqu’il le peut en prétextant devoir faire des recherches à la bibliothèque ou restant dans sa salle commune pour “bosser”.  Il a fini par arrêter de demander ce qui n’allait pas, en ayant assez de s’entendre dire que tout va bien alors qu’il sait que ce n’est pas le cas. Avec Apo, il fait en sorte de même plus parler, rendant leur relation un peu plus... physique... C’est simple ainsi...  

Il a bien essayé d’en discuter avec Colt, mais celui-ci élude chaque fois le sujet, donnant l’impression qu’il sait quelque chose mais qu’il refuse de le dire. Cela énerve encore plus Lucas. Des non-dits semblent s’accumuler et semer le trouble dans leur amitié à tous les trois... Lucas se réfugie dans le monde moldus en écrivant plus régulièrement a ses parents et à l’un de ses amis, le seul qui est au courant de ce qu’il est... Mais cela ne chasse pas la tristesse grandissante en lui... Ni sont envie d’envoyer son poing dans la figure de Justin Harris. En effet, toute l’école est au courant de ses tentatives pour sortir avec Apollonia et l’inviter au bal d’hiver.  Le cœur de Lucas saigne de ne pas pouvoir l’y emmener, lui. Et, secrètement et égoïstement, il espère qu’elle ira seule... ou pas du tout... Peut-être pourraient ne pas y aller ni l’un ni l’autre et se retrouver ailleurs, juste tous les deux, pendant les que les autres dansent ?

Il valide intérieurement cette idée alors qu’il voltige sur son balai pour un entrainement de quidditch, lançant de temps en temps un regard à la Serpentard qui lit tranquillement sur un banc. L’équipe de sa maison étant là aussi, cela ne choque pas qu’elle soit là.

Malheureusement pour le Poufsouffle, Harris le devance en faisant une demande remarquée. Déconcentré, il ne fait pas attention au souaffle qui lui fonce droit sur le nez, l’obligeant à mettre pied à terre, du sang plein sa tenue. Colt le rejoins rapidement.

— Ça va ?

"C’est rien... ça ne saigne déjà presque plus."

— Je ne parle pas de ça...

”Ça va j’te dit ! J’ai pas besoin de toi !"

Les paroles du Poufsouffle sont sèches et laissent Colt pantois alors que son ami s’éloigne vivement vers l’infirmerie.

Il est rapidement soigné et s’empresse d’aller prendre une douche avant que la salle de bain ne soit assaillie par le reste de l’équipe. Il reste longtemps sous le jet d’eau chaude, laissant les larmes se noyées en silence. Il ne sort que lorsque les autres arrivent à leur tour, lui demandant s’il va bien. Il affiche un sourire faux, répond que tout va bien, qu’il a juste été déconcentré par les Serpentards, il lance une blague peu aimable à l’encontre d’Harris puis quitte les lieux en vitesse. Il ne veut plus voir personne.

****

C’est la veille du bal d’hiver. Lucas s’est arrangé pour trouver des excuses pour éviter les rendez-vous avec Apollonia, demandant à Colt de jouer les hiboux. Il a invité une fille, pour la soirée. Une Poufsouffle avec qui il s’est toujours bien entendu et qui ne l’a jamais jugé de trainer avec un Serpentard. Marie Chapmann. Mignonne, elle avait déjà laissé sous-entendre qu’elle espérait qu’il l’invite, et il a exhaussé son souhait. Colt a vite compris que Lucas agissait par pure rancœur... et jalousie. Qu’il agisse ainsi envers Marie a d’ailleurs surpris le Serpentard. Lucas n’est pas comme ça, d’habitude... Mais un cœur meurtri peut parfois agir étrangement...  

— T’as pas l’air bien...

”Tu t’es regardé ?"

Les deux jeunes hommes sont assis côté à côté dans la grande salle, au bout de la table des Poufsouffle.  Lucas a le nez plongé dans un livre qu’il ne lit pas vraiment alors que Colt griffonne sur un morceau de parchemin.  

— Tu vas vraiment aller au bal avec elle ?

”Tu vas vraiment y aller avec Powell ?"

— Tu sais très bien ce que je veux dire...

”Et ?"

Colt soupire, comprenant qu’il n’obtiendra rien de plus de la part de son ami.

Lucas relève les yeux de son livre et lance un regard fatigué sur la salle. Il croise alors le regard d’Apollonia qu’il soutien une seconde avant de détourner les yeux. Il ne faudrait pas que quelqu'un surprenne ce bref échange, n’est-ce pas... ?

Crédit avatar : Francisco Lachowski par Myself
Lobscure
Messages : 305
Date d'inscription : 27/04/2021
Région : Qc
Crédits : Oniisama e

Univers fétiche : -
Préférence de jeu : Femme
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t4495-la-boite-a-lo-personnages#92588 https://www.letempsdunrp.com/t4596-la-boite-a-lo-ok-fev-2022
Lobscure
Lun 15 Jan - 15:50
gwen11.png
Apollonia Black
J'ai 16 ans et je vis à Poudlard, Royaume-Uni. Dans la vie, je suis une apprentie sorcière de sixième année de la maison Serpentard et seule héritière de la famille Black. Sinon, je suis amoureuse d'un né-moldu et je le vis dans le plus grand secret.


Apollonia est une adolescente joyeuse et pleine de légèreté, malgré les abus psychologiques que lui fait subir son père depuis son plus jeune âge qu’elle cache à coup de sourire. Son cœur est tiraillé entre sa famille et ses amours interdits. Seule héritière de la famille Black, elle veut se montrer à la hauteur. Si elle ne partage pas l’idéologie de pureté du sang inculquée par son foyer, elle se montre incapable de leur tenir tête, trop craintive à l’idée de décevoir son père et manquer à ses responsabilités.

Chanson thème Apollonia 2


Les jours précédant le bal d’hiver sont chaotiques dans les dortoirs. D’autant plus chez les filles pour lesquelles c’est l’occasion de se mettre dans leurs plus beaux atours. Dans les chambres, celles-ci peinent à retenir leur excitation et se montrent respectivement leurs robes. Apollonia, le cœur lourd, refuse pourtant de s’y prêter, étendue sur son lit en étoile de mer et sans volonté de quoi que ce soit. Partageant sa chambre avec Astoria et deux autres comparses de maisons, cette dernière essaie de la tirer de sa léthargie en lui présentant la robe fuchsia qu’elle compte porter.
— Il paraît qu’Harris t’a fait sa demande en grand ? » demande-t-elle le regard brillant.
C’est vrai. Harris lui a envoyé un Vif d’or, elle l’avait presque oublié. Tout ce qu’Apollonia retient de cette journée, c’est le col ensanglanté de la chemise de son copain et sa dispute avec Colt. Loin d’être un souvenir agréable qu'elle veut se remémorer. À cette pensée, elle prend un coussin et s’enfouit la tête dedans dans une tentative de s’étouffer avec. Astoria qui interprète ce geste pour de la gêne alors qu'il est ici question de culpabilité, le lui arrache et la regarde amusée. « Arrête de te morfondre ! Vous allez bien ensemble. Mat, même pas foutu de me le demander en face, il m’a simplement envoyé un hibou… » rouspète-t-elle.
— Au moins tu y vas avec ton copain, toi… » grommelle Apollonia dans un souffle presque inaudible.
— Quoi ?
— Quoi ? Je n’ai rien dit… » se rattrape-t-elle.

Si les rendez-vous nocturnes avec Lucas se multiplient, ils ne parviennent pas à combler le cœur de la jeune fille pour qui aimer semble aller de pair avec des compromis. Leurs retrouvailles sont désormais teintées de tensions. Et puis le jeune homme devient plus… frontal avec elle, fuyant lui aussi le dialogue et cherchant des étreintes plus charnelles. C’est nouveau cette fois-ci, pour tous les deux. Et pourtant, Apollonia refuse d’aller plus loin, ressentant que le sentiment qui les pousse à se désirer si ardemment n’est pas le bon.

Lors d’une séance d’études dans la grande salle, les deux amis l’ignorent même allègrement. Lucas glisse son regard sur elle quelques instants, sans un sourire ni une paillette de brillance dans les yeux, préférant fureter ailleurs. Elle s'efforce de replonge la tête dans ses études. Depuis quelques jours déjà, le jeune homme l’évite, faisant passer ses faux bonds pour des contretemps… enfin d’après ce que lui colporte Colt. Elle sait que c’est faux, mais la serpentard ne dit rien malgré la peine que cela lui cause. Elle craint que les sentiments du poufsouffle à son égard aient changé. À la jeune fille, se pourvoir de l’indifférence a toujours été sa plus grande défense et jusqu’ici, celle-ci l’a préservée de bien des tourments. Mais cette fois-ci, incapable de se contenir, elle rassemble précipitamment ses affaires sous les regards interloqués de ses amies, et quitte les lieux avant que la valve des larmes ne cède, là, devant tous.

Aussi prend-elle son mal en patience depuis plusieurs semaines, sachant la résolution de leurs affres être pour bientôt. Du moins, elle l’espère Apollonia, s’il n’est pas encore trop tard…


***

Le jour J, il n’y a pas un seul étudiant de Poudlard qui tient en place ni n’écoute réellement en cours. La fin des classes se fait attendre avec fébrilité pour enfin débuter les festivités du temps des fêtes en beauté.

Apollonia semble plus lumineuse ce jour-là, confortée par l’idée qu’elle parlera enfin à Lucas à cœur ouvert. Elle a arrangé ses cheveux en un chignon bas agrémenté de quelques mèches soigneusement échappées, et revêt pour l’occasion une robe noire à volants en tulle descendant en cascade. N’ayant toujours pas réglé ses différends avec Colt, elle n’a néanmoins pas le choix que de passer par le jeune homme pour transmettre son mot à l’intention du poufsouffle afin lui faire part de cet ultime rendez-vous. En descendant dans la salle commune, elle lui remet donc cette délicate mission et lui fait promettre de transmettre le lieu du rendez-vous à Lucas durant la soirée. Colt le lui promet sans toutefois parvenir à retenir un commentaire qui scille dans les oreilles de la jeune sorcière : « C’est peut-être pour le mieux ce qui vous arrive, non ? » Elle se retient de répondre à sa remarque acerbe et se contente de lui lancer un sourire endurant. La jeune fille repart ainsi le cœur un peu plus léger avec Astoria et les autres. À l’entrée de la grande salle où se déroule la soirée, elle y rencontre Justin qui complimente l’élégance de sa tenue des étoiles plein les yeux. Apollonia Black se présente avec une allure envoûtante, le contraste de sa peau blanche éclipsant l'obscurité de sa robe par une élégance qui attire les regards. Elle le remercie précipitamment et a son bras, s’empresse d’entrer à la suite de ses amies pour guetter le moment où Colt transmettra ses indications à Lucas. Son sourire s’évanouit toutefois, lorsqu’elle le découvre lui aussi accompagné… d’une autre. La jalousie porte un visage ce soir-là.

Entre deux pas de danse, Apollonia s’éclipse à la première occasion, parvenant à échapper aux bras de Justin Harris dans le tumulte de la foule et se faufile discrètement en dehors de la grande salle alors que le concierge est affairé à s’empiffrer de beignets. À quelques couloirs de là, au point de rendez-vous, elle reconnaît avec soulagement la silhouette de Lucas. Pour cette fois, le jeune homme n’a pas cherché à lui poser un lapin. Et alors qu’elle s’approche de lui, sa bouche s’entrouvre, mais les mots s’envolent lorsque le mur adjacent révèle soudainement la présence d’une porte. La porte de la salle sur demande. Elle pose les yeux sur le jeune homme, un sourire ravi aux lèvres.

Apollonia pénètre la première l’étrange pièce découvrant son étendue. Entièrement vide, elle est vaste et ses murs sont des miroirs qui renvoient à l’infini les reflets des deux jeunes gens. Elle ne s’attendait pas à ça. Apollonia se demande alors si la salle sur demande n’a-t-elle pas mal interprété le fond de son cœur. La jeune sorcière se sent plutôt confrontée avec elle-même dans cette pièce. La vérité étant qu’elle déteste voir son propre reflet.
— On l’appelle la salle sur demande. » dit-elle pour elle pour rompre le silence. « Je pensais ne jamais la trouver, mais tu sais ce qu’il y a de plus drôle ? Elle nous a sauvé les miches à maintes reprises des rondes du concierge… Tu ne t’es jamais demandé comment se faisait-il qu’il y ait autant de placards à balais au quatrième étage..? » Elle lui sourit malicieusement au souvenir de cette cachette qui leur arrivait chaque fois à point les nuits où leur chemin croisait par mégarde celui du concierge. Elle s’avance un peu plus dans la salle, découvrant avec un peu plus de curiosité la pièce. Finalement, elle se retourne pour lui faire face. « Lucas… Je sais que ça n’a pas été évident ces derniers temps entre nous, mais j’ai une faveur à te demander… » Elle semble alors hésitante, se mord brièvement les lèvres. « …Mais d’abord, il y a quelque chose que tu dois savoir. »
Il n’y a pas de façon facile de le dire. Aussi préfère-t-elle aller droit au but que le faire attendre encore plus longtemps. « Après Poudlard… je serai tout probablement fiancée. » Elle hésite un moment à continuer dans les détails, guettant nerveusement sa réaction, puis se dit qu’elle le lui doit bien. « Mes parents ont fait des arrangements l’été dernier avec les Lestrange. Je m’y attendais un peu pour être honnête… » lui annonce-t-elle les yeux soudain embués du sentiment. « … c’est assez commun chez certaines familles de sang-pur. Encore heureuse que je n’ai pas de cousins à marier... » ajoute-t-elle dans une tentative d’humour voulant se donner du courage, en vain. Cette situation était pourtant bien le cas de ses parents. « Enfin, tu comprends qu’après notre graduation… nous ne pourrons plus nous voir comme maintenant. » Elle s’essuie rapidement la joue du revers de la main lorsque qu’une larme vient s’échapper du coin de son œil, un sourire affligé aux lèvres. « Et puis, si ça se trouve, tu ne voudras plus de moi d’ici là. Ça me semble plutôt bien parti… » Apollonia rit doucement entre deux sanglots face à cette réalisation. Fait-elle allusion à la distance qui s’est installée entre eux ces derniers temps ainsi qu’à cette autre fille sortie de nulle part.



Le dernier acte est sanglant


quelque belle que soit la comédie en tout le reste: on jette enfin de la terre sur la tête, et en voilà pour jamais.
- B.P.

KoalaVolant
Raven and Bones - Page 2 0us6
Contenu sponsorisé
Raven and Bones
Page 2 sur 6
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Sujets similaires
-
» Raven and Bones
» (m/f) the raven cycle/the raven boys (gansey/ronan/adam..) (en cours)
» Why do I feel like I have to be accountable to you ? ft. Blue & Bloody Raven [Kanej]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers fantasy :: Harry Potter-
Sauter vers: