Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» "Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour" - Ft. Charly
Quand le destin décide de se foutre de toi (Arthécate) - Page 5 EmptyAujourd'hui à 10:18 par Manhattan Redlish

» Vermines & Rage
Quand le destin décide de se foutre de toi (Arthécate) - Page 5 EmptyAujourd'hui à 1:11 par Snardat

» Eyes contact (ft Clionestra)
Quand le destin décide de se foutre de toi (Arthécate) - Page 5 EmptyHier à 23:45 par Clionestra

» Recherche lien H/H
Quand le destin décide de se foutre de toi (Arthécate) - Page 5 EmptyHier à 23:11 par Raton

» Les enfants de la lune. [PV Lulu] +18
Quand le destin décide de se foutre de toi (Arthécate) - Page 5 EmptyHier à 22:47 par Lulu

» Love isn't soft, like those poets say. ... (avec Gina)
Quand le destin décide de se foutre de toi (Arthécate) - Page 5 EmptyHier à 20:24 par Clionestra

» La honte n'est pas là où elle devrait être ! [PV Lullaby] +18
Quand le destin décide de se foutre de toi (Arthécate) - Page 5 EmptyHier à 18:02 par Elsy Lullaby

» Un Orque du Mordor
Quand le destin décide de se foutre de toi (Arthécate) - Page 5 EmptyHier à 14:15 par Snardat

» Sugar in my teeth, demons in my dreams
Quand le destin décide de se foutre de toi (Arthécate) - Page 5 EmptyHier à 11:20 par Senara

Le Deal du moment :
Display Star Wars Unlimited Ombres de la Galaxie : ...
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

Quand le destin décide de se foutre de toi (Arthécate)

Disney lover
Messages : 418
Date d'inscription : 05/07/2020
Région : Québec
Crédits : Groovyicons (tumblr)

Univers fétiche : Réel
Préférence de jeu : Les deux
Code lyokko
https://www.letempsdunrp.com/t5943-mon-monde-et-leur-multiverse https://www.letempsdunrp.com/t5924-le-monde-fantastique-du-rp#120239 https://www.letempsdunrp.com/t6103-le-chaudron-a-idees https://www.letempsdunrp.com/t3994-parce-que-si-le-rp-payait-je-serais-riche
Disney lover
Dim 1 Oct - 15:09

Phillip
Ford

J'ai 37 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis Enquêteur et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt moyen.

Phillip est le bébé de famille et a toujours eu un sens aigu de la justice donc quand il a dit aux gens qu'il voulait rejoindre la police, ça n'a surpris personne. Phillip a tout miser sur ses études de police et il s'est donné à fond pour aboutir à ses fins. Il sort de l'école de police diplôme en main et il postule à la Chicago police. Il a tout fait. Du radar, de la patrouille, la circulation. Il a vu le beau mais aussi le très mauvais de Chicago. Il a vu une porte pour être enquêteur et il a appliqué pour obtenir les examens requis et ainsi quitter la patrouille. Depuis maintenant 11 ans il est enquêteur et il s'en sort vraiment bien. Dans sa vie personnelle, il a déjà été en couple pendant près de 5 ans et un jour, du jour au lendemain, il est revenu dans un appartement vide avec la simple note "Je te quitte" sans plus d'explication. Depuis il est célibataire, oui il lui arrive de ne pas avoir de nuits seul. Mais il est devenu un peu maladroit pour la drague.

Quand le destin décide de se foutre de toi (Arthécate) - Page 5 A47633b0b8193bf0_5
Je voulais tellement envoyer cette enquête le plus loin possible! C’était tout mélangé au point que même moi je perdais un peu le fil, merci d’ailleurs à ma partenaire de ramener e tout. Cependant si j’espérais en apprendre énormément je dû me rendre à l’évidence qu’encore une fois on avait le début d’un mini quelque chose qui me foutait le début d’une migraine. Une pause serait bienvenue le temps que je me mette quelque chose de plus consistant dans le ventre qu’un tout petit muffin. Je pris des comprimés en posant ma tête sur mes bras repliés sur le bureau.

- Juste plus de sommeil aiderait beaucoup…

Répondis-je à son commentaire. Quand elle me dit qu’elle m’en commandait je relevais simplement un pouce en l’air. Merci partenaire. Même si j’étais posé sur mon bureau, je ne pouvais m’empêcher de réfléchir. Pourquoi veillé sur Maria? De quoi avais peur Pablo? Elle était visiblement très amoureuse d'Henrique et malgré le début de mensonge, n’empêche qu’il veillait sur elle dans tout les sens du terme. Je proposai donc d’aller voir les co-détenus de Maria en espérant qu’elles pourraient nous en apprendre un peu plus quoique même là j’étais à un point qu’on était dans un putin de cul de sac. Je me redressai lentement quand elle me dit qu’elle me voyait plus aux mœurs qu’à la criminelle en mettant l’accent que j’avais les tripes des mœurs et mon obsession sur Victoria. Je poussai un long soupir en posant mon regard dans le sien.

- Je ne serais pas capable d’être aux moeurs. J’ai été voir quand un poste a ouvert et… non ce n’est pas pour moi. J’ai dû me retenir pour ne pas gerber en voyant la vidéo. Puis pour ce qui est de Victoria… je fouillais dans mon classeur et lui donnait le dossier de l’arrestation de la Nourrice, Bill et moi on se doutait qu’elle avait quelque chose à voir là-dedans. On avait pas assez de preuves contre elle et c’était une gamine à l’époque. La regret de mon ancien partenaire a été de ne pas la coincer alors… peut-être qu’inconsciemment je tentes de régler ça pour lui.

Je haussai les épaules car c’était mon mentor, mon ami et même s’il était encore en bonne forme physique, je ne voulais pas qu’il parte et qu’on ai pas coincé cette petite conne. C’étai peut-être un degré élevé de loyauté mais j’étais comme ça. Il avait fait ce boulot pendant tellement longtemps, il avait le flair et des choses non-réglées, des cold case il en avait vu plus que son lot. Je ne voulais pas que celui-ci en soit un. Je hochai la tête quand elle appella la prison alors que je regardais mes notes à nouveau. Qu’est-ce qui m’avait échappé? Il y avait sûrement une chose qui m’avait passé sous le nez sans que je m’en rende compte. On serait donc au pénitencier le lendemain pour Pablo. Taylor revint à la charge en posant des questions, les mêmes que je me posais.

- S’ils devaient passer des filles à l’étranger j’imagine qu’il fournissait des faux-papiers pour éviter qu’on retrouve les filles. Donc peut-être lui devait-elle de l’argent pour celles qu’elle a envoyées ailleurs quand on l’a arrêté?

La secrétaire d’accueil apporta la boîte de poulet et je la remerciai en l’ouvrant devant moi et la poussant entre nous si Taylor voulait grappiller dedans.

- Tiens… un petit repas à deux! C’est tout mignon Phil…

Je relevai un regard lourd vers Stef et poussai un soupir. Bah voilà! Parce que je partageais on supposait maintenant que je devais la foutre dans mon lit tiens.

- Tu es jaloux parce que le tient ne partage pas Stef? Parce que c'est ce que font les gentils partenaires. Quoique… c’est peut-être toi qui est égoïste. Maintenant tu peux nous laisser bosser, on a du boulot NOUS.

Je me détournai de lui relevant mon regard vers Taylor.

- Alors, où en était-on? dis-je en prenant une grosse bouchée de mon poulet alors que Stef partait sans dire un mot sous les rires de quelques collègues. Quel con j’te jure… sifflais-je entre mes dents.

Je fini mon repas et déjà la migraine s'était calmé, donc je pourrais bosser comme il faut cette fois. J’appelais au pénitencier de femmes m’assurant que nous pouvions passer sans problème. Essuyant mes mains et ma bouche on quitta donc pour le pénitencier de femmes. Encore là, la fouille d’usage on nous plaça dans une salle et on nous fit attendre… longtemps.

- On croise les doigts pour qu’on en sache plus cette fois.

Ça serait con de prier pour des pistes? J’en étais rendu là en ce moment.
Arthécate
Messages : 1325
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Dim 1 Oct - 15:38

Taylor Martinez
J'ai 34 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis enquêtrice et je m'en sors plutôt bien. Je suis célibataire et je le vis plutôt très bien!

Informations supplémentaires ici.


Ouais, croisons les doigts, soupirais-je de lassitude.

Malgré le sentiment de "ras le bol" qui me tenait par les tripes, je veillais à rester professionnelle jusqu'au bout. Il fallait tout de même avouer qu'on en avait marre de reculer deux pas après chaque avancée… Et puis, tous ces interrogatoires pour pas grand-chose… Celui-ci allait-il en faire partie ?

Nous allions voir Mathilde Levoe, une ancienne racoleuse devenue matrone d'une maison close, évidemment, illégale. Elle purgeait sa peine depuis à peu près deux ans et avait partagé sa cellule avec Maria pendant six mois environ. Mathilde, alias Maty pour les intimes, nous attendait dans une petite pièce aux murs bleu sale. Elle était assise à la table, les mains menottées et reliées à une chaîne elle-même attachée à un anneau sur le plateau. C'était une femme plutôt maigre, aux traits marqués. La détenue attitrée à la coiffure devait être en grève puisque les racines blanches de la femme arrivaient jusqu'à ses oreilles tandis que ses pointes arboraient une teinture rousse délavée.

– Oh, tiens, quel joli petit couple, nous lança-t-elle en souriant.
On préfère le terme de "collègues", rétorquais-je un peu sèchement avant de nous présenter et de lui exposer les raisons de notre "visite".
– J'ai appris pour Maria, c'est triste, dit-elle visiblement sincère. En réalité, la prison est rarement bénéfique. On attend simplement la fin de notre peine pour recommencer. Après tout, on ne connaît rien d'autre… Mais pour Maria, c'était différent. Elle voulait vraiment changer de vie…
C'est ce qu'elle vous a dit ?
– En effet, et ce, à plusieurs reprises…
Et connaissez-vous la raison de ce changement ?
– Le temps passé ici avec des femmes, sans doute. Vous savez, nous avons toutes eu une vie compliquée… Et certaines filles ici, quand elles ont appris ce que Maria avait fait… Et bien, je n'ai pas vraiment besoin de vous faire un dessin. Elles n'ont pas du tout apprécié.

Maty nous apprit alors que Maria avait été envoyée à l'infirmerie plusieurs fois et que, là-bas, elle avait fait la connaissance du père Mickaël, l'aumônier de la prison. Elle y aurait trouvé la voie du seigneur et que pour avancer, il lui faudrait régler tous ses problèmes.

Je me tournais vers Ford afin de m'assurer que ce dernier puisse l'interroger à sa guise avant que nous puissions retourner au poste interroger les deux autres ex co-détenues.



Disney lover
Messages : 418
Date d'inscription : 05/07/2020
Région : Québec
Crédits : Groovyicons (tumblr)

Univers fétiche : Réel
Préférence de jeu : Les deux
Code lyokko
https://www.letempsdunrp.com/t5943-mon-monde-et-leur-multiverse https://www.letempsdunrp.com/t5924-le-monde-fantastique-du-rp#120239 https://www.letempsdunrp.com/t6103-le-chaudron-a-idees https://www.letempsdunrp.com/t3994-parce-que-si-le-rp-payait-je-serais-riche
Disney lover
Dim 1 Oct - 17:43

Phillip
Ford

J'ai 37 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis Enquêteur et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt moyen.

Phillip est le bébé de famille et a toujours eu un sens aigu de la justice donc quand il a dit aux gens qu'il voulait rejoindre la police, ça n'a surpris personne. Phillip a tout miser sur ses études de police et il s'est donné à fond pour aboutir à ses fins. Il sort de l'école de police diplôme en main et il postule à la Chicago police. Il a tout fait. Du radar, de la patrouille, la circulation. Il a vu le beau mais aussi le très mauvais de Chicago. Il a vu une porte pour être enquêteur et il a appliqué pour obtenir les examens requis et ainsi quitter la patrouille. Depuis maintenant 11 ans il est enquêteur et il s'en sort vraiment bien. Dans sa vie personnelle, il a déjà été en couple pendant près de 5 ans et un jour, du jour au lendemain, il est revenu dans un appartement vide avec la simple note "Je te quitte" sans plus d'explication. Depuis il est célibataire, oui il lui arrive de ne pas avoir de nuits seul. Mais il est devenu un peu maladroit pour la drague.

Quand le destin décide de se foutre de toi (Arthécate) - Page 5 A47633b0b8193bf0_5
Je notais dans le ton de ma collègue la lassitude il fallait vraiment qu’on trouve une piste, une preuve n’importe quoi pour qu’on ferme ce dossier de merde! On attendit un long moment jusqu’à ce qu’on fasse entrer Maty, une matrone de maison close, s’assied devant nous et nous serve la même blague qu’on nous servait à chaque fois. Comme à chaque fois Taylors répondit sèchement pour éviter d’élaborer sur le sujet. Assis devant elle, je l'écoutais sagement laissant Taylor mener l’interrogatoire. Pas que j’en avais pas envie, je prendrais le relais après mais je voulais m’assurer qu’on ne perdait pas notre temps encore une fois. Donc après nos présentations et le but de notre visite, la dame usée par le temps, s’attrista du décès de Maria et de mon point de vue ça semblait sincère. C’était quelque part presque irréel que Maria ai “trouvé le Seigneur” mais à se faire taper dessus et envoyé à l’infirmerie… un moment on se dit qu’on doit changer de vie. C’est quelque part triste qu’elle ai tant voulu et avait fini morte de la plus horrible des façons.

- Comment elle était en arrivant ici?

- Oh elle n’a pas beaucoup sortie de cellule. Elle n’était pas idiote, elle savait que les filles l’attendaient pour la faire payer. Même moi je me suis retenue parce que bon j’étais plus costaude à l’époque.

- Quand elle a “trouvé le Seigneur” est-ce qu’elle était moins craintive?


- Envers les femmes un peu moins ouais. Elle était toujours un peu sur ses gardes mais elle avait fait de gros changements puis comme elle avait eu sa leçon, elles la laissaient tranquille.

Je m’appuyai sur la table en croisant les bras et fouillai le regard de la dame.

- Est-ce qu’elle a déjà dit qu’elle avait peur de quelqu’un dehors? Quelqu’un qui aurait pu en vouloir à sa vie?

Pitié dis-moi oui! Même juste un nom! Je ne dis rien en la laissant réfléchir. Je pense que je ne respirais même pas de peur de la déranger. Elle ne devait pas réfléchir pendant des siècles mais il me semblait que ça durait une éternité. C’était trop long et déjà que ma patience était minime… Je pense que même Taylor était changée en statue de sel alors que nous attendions comme deux gamins devant un sapin de Noël.

- Pendant qu’elle était ici, non. Après son changement elle semblait même je dirais calme. C’est quand est venu la fin de sa peine qu’elle était plus nerveuse, plus agitée.

- Elle vous a dit pourquoi?

- Elle avait peur de retomber dans son ancienne vie, de revoir certains de ses anciens partenaires ou de membres de famille des jeunes filles. Affronter la vie quoi.


Hé merde… Encore une piste qui finissait en cul de sac. Marre à la fin. Je poussai un soupir en me redressant.

- Mais elle avait plus peur de un en particulier.

- Elle vous a dit qui?
dis-je en jetant un regard en coin à Taylor.

- Pablo Henriquez.

ENFIN UN NOM!! Quoique encore là c’était bien mince à peu près tout le monde de la rue craignais Pablo.

- Pourquoi elle craignait Pablo?

- Parce qu’elle lui devait un paquet d’argent. Il avait fait des faux-papiers, des faux passeports pour passer des filles à l’étranger.

- Mais Pablo est en prison alors elle n’avait rien à craindre non?

- Elle en avait peur parce que sa fille devait remettre tout l’argent qu’elle lui devait et ça n’a pas été fait. Même si Pablo est en taule, il a le bras long, il connaît un paquet de gens. Maria a eu un contrat sur sa tête…


- Maty, il me faut des preuves de ce que vous avancez, présentement ce n’est que des hypothèses. Vous comprenez? C’est trop… mince en fait.

- Allez rencontrer Patty Sanchez… c’est une qui est sortit d’ici. Elle en sait plus que moi et elle pourrait corroborer mes dires. Elle a traîné avec les frères Henriquez.


J’allais griffonner le nom de Patty quand je vis que c’était une des deux détenues que nous devions voir tout à l’heure. Je tournai mon regard vers Taylor. Est-ce le début d’une piste?

- Vous saviez que Maria fréquentait Henrique?

- Tout finit par se savoir ici on a pas beaucoup de choses à faire. Méfiez-vous. C’est un menteur. Il fait tout ce que son frère dit. Je ne serais pas étonné qu’il soit mêler au meurtre de Maria.


Je baissai le regard en réfléchissant. Est-ce que je me serais fait avoir? Est-ce que je me serais laissé berné? Si c’était le cas j’étais bien con.
Arthécate
Messages : 1325
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Dim 1 Oct - 20:36

Taylor Martinez
J'ai 34 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis enquêtrice et je m'en sors plutôt bien. Je suis célibataire et je le vis plutôt très bien!

Informations supplémentaires ici.


Je me lançais dans l'écoute active de tout ce que nous racontait Maty… Très rapidement, la conversation dévia sur les deux frangins douteux… Plus elle avançait dans ses explications, plus la matrone laissait entendre que cette pauvre Maria avait été trahie plus d'une fois. Par sa fille, puis par l'homme qu'elle aimait et à qui avait accordé toute sa confiance… De quoi vous faire perdre toute foi en l'être humain… Surtout quand il vous en reste très peu.

Elle nous renvoya vers une autre personne, l'une des anciennes co-détenues de Maria que nous devions rencontrer un peu plus tard dans la journée.

Bien, dis-je en me relevant. Merci beaucoup pour toutes ces informations Maty.
– Oh, mais je vous en prie … Vous êtes si mignons tous les deux…

Mouais … Dans la voiture qui nous reconduisit au poste, nous pûmes échanger sur ces dernières révélations.

Bien, on va pouvoir fouiller un peu plus du côté de Pablo et d'Henrique… Victoria va visiblement se prendre un bon retour de karma à la figure… Avec toutes les preuves qui ont été rassemblées contre elle.

Au moins ça … En revanche, il nous fallait encore trouver des éléments compromettant contre les deux frangins Hernandez, plus particulièrement contre le plus jeunes des deux. Nous n'étions pas encore arrivés que j'avais déjà contacté le bureau du procureur pour demander un mandat afin de fouiller l'appartement d'Henrique. L'assassin avait utilisé des gants, un couteau. Il avait frappé avec des bottes… Sauf s'il s'était débarrassé de tout ça, nous pourrions probablement trouver quelque chose chez lui. J'appelais également la prison où était incarcéré Pablo pour demander sa liste d'appels et de contacts… Je demandais également une fouille de sa cellule afin de trouver un éventuel téléphone portable.

Quand nous arrivâmes finalement, les deux femmes nous attendaient dans le hall. Je proposais donc à Ford de nous séparer pour partager les interrogatoires. Je lui laissais Patty et me chargeais donc de Magda Kornikov.

Magda avait partagé sa cellule avec Maria au tout début de son incarcération. Elles n'étaient pas très amies, bien au contraire puisqu'elle faisait partie des femmes qui l'ont passé à tabac. Leur entente était même si mauvaise que les gardiens avaient dû changer Magda de cellule… Merci, au revoir.

N'ayant récolté aucune information intéressante, je décidais de rejoindre Ford dans la salle numéro deux.


Disney lover
Messages : 418
Date d'inscription : 05/07/2020
Région : Québec
Crédits : Groovyicons (tumblr)

Univers fétiche : Réel
Préférence de jeu : Les deux
Code lyokko
https://www.letempsdunrp.com/t5943-mon-monde-et-leur-multiverse https://www.letempsdunrp.com/t5924-le-monde-fantastique-du-rp#120239 https://www.letempsdunrp.com/t6103-le-chaudron-a-idees https://www.letempsdunrp.com/t3994-parce-que-si-le-rp-payait-je-serais-riche
Disney lover
Dim 1 Oct - 21:41

Phillip
Ford

J'ai 37 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis Enquêteur et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt moyen.

Phillip est le bébé de famille et a toujours eu un sens aigu de la justice donc quand il a dit aux gens qu'il voulait rejoindre la police, ça n'a surpris personne. Phillip a tout miser sur ses études de police et il s'est donné à fond pour aboutir à ses fins. Il sort de l'école de police diplôme en main et il postule à la Chicago police. Il a tout fait. Du radar, de la patrouille, la circulation. Il a vu le beau mais aussi le très mauvais de Chicago. Il a vu une porte pour être enquêteur et il a appliqué pour obtenir les examens requis et ainsi quitter la patrouille. Depuis maintenant 11 ans il est enquêteur et il s'en sort vraiment bien. Dans sa vie personnelle, il a déjà été en couple pendant près de 5 ans et un jour, du jour au lendemain, il est revenu dans un appartement vide avec la simple note "Je te quitte" sans plus d'explication. Depuis il est célibataire, oui il lui arrive de ne pas avoir de nuits seul. Mais il est devenu un peu maladroit pour la drague.

Quand le destin décide de se foutre de toi (Arthécate) - Page 5 A47633b0b8193bf0_5
C’était déjà plus étoffé que tout ce qu’on avait pu avoir depuis les dernières semaines. Donc on devait retourner au poste pour interroger nos deux autres co-détenues. Même en partant quand elle nous dis que nous étions mignons, je roulais des yeux. Encore… pourquoi les gens n’arrêtaient pas de nous dire ça? Elle avait le caractère le plus dur que je connaisses, un sens de l’humour quasi absent mais c’était quand même une bonne flic. De retour dans la voiture on discuta des dernières révélations.

- Ouais… n’empêche que je me suis fais avoir comme un con…

Ça me gonflait de m’être fait avoir ainsi. Alors qu’elle appelait pour les mandats, je me dis qu’on pourrait éplucher les appels de la prison, ils étaient tous enregistré alors avec un mandat solide on pourrait y avoir accès. Mais avant interrogeons la dite Patty. Elle aussi arrêter pour racolage, elle s'était reconvertie en serveuse dans un bar. Donc si elle commença par me “draguer” je ne répondis pas à ses avances lui rappelant pourquoi elle était là en plantant mon regard bleu dans le sien. Elle aussi était désolé de la mort de Maria même si elle avait fait partie de ceux qui lui avait flanquée une raclée mais après - et je cite - c’était une fille bien. Je lui parlais de ce que Maty nous avaient dit et elle soupira en tournant son gobelet de café.

- Je lui avais dit de se tenir loin de ce gros débile. Mais elle en était folle. Il lui avais promis mont et merveilles, il fait tout le temps ça! En plus ça lui faisait une baise assuré quand il voulait.

- Patty… comment est Henrique et Pablo?

- Pablo fait les papiers que les gens demandent. Ils avaient amasser un bon pactole avec Maria à l’époque. Mais quand il n’a pas été payé il a demandé à Henrique de s’approcher de Maria par tout les moyens possible
.

Il l’avait fait. Il avait su où allait Maria pour ses rendez-vous de groupe, il c’était joint à la bande et c’était montré tout mielleux avec elle pour la gagner. D’abord méfiante, elle ne c’était pas laissé approcher mais il était galant, gentil et lui offrait même des cadeaux. C’est après que ça c’est gâcher alors qu’il voulait l’argent de son frère, il levait la main sur elle, criait dessus, dévalisait son appartement.

- Elle ne vous a jamais dit qu’elle voulait le quitter?

- Non. Elle se mettait tout sur le dos vous savez comment les femmes battues sont.

- Comment vous les avez connus les frères?

- Oh histoire classique. J’avais fuguée de chez-moi, je me cherchai et je vivais dans la rue, puis bon histoire courte je me suis mis à me prostituer pour cette bande. Pablo est la tête dirigeante, Henrique fait tout ce qu’il lui dit. Si on ne rapportait pas assez, on en avait pour quelques jours à se remettre des coups d’Henrique. son truc c’était l’étranglement. Je sais pas il aimait ça nous voir nous débattre ou je sais pas. Oh! vous ne trouverez rien chez-lui s’il y a des preuves.


Bon… autre chose putin!

- Ah bon et pourquoi?

- Parce qu’il est pas con qu’est-ce que tu crois?! Il doit cacher ça au bar où je travaille.


J’ouvris le dossier et je vis que le bar n’était pas à son nom mais elle me dit rapidement que le nom du proprio est une prête-nom mais que le bar est bien à Henrique. Elle pourrait nous guider vers la salle où elle a vu une boîte bizarre quelques jours après le meurtre. Je la remerciai gentiment et lui dit qu’on la rappellerait quand on aura vérifié les choses de notre côté. Je retournai à mon bureau pas peu fier de ce que nous avions amassé jusqu’à maintenant.

- On a un truc intéressant Taylor! Regarde!

Je lui glissai mes notes tout sourire.

- On aurait même une entrée dans le bar! Bon il va falloir la jouer un peu mission infiltration mais ça peut le faire. Tu en penses quoi?
Arthécate
Messages : 1325
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Lun 2 Oct - 12:09

Taylor Martinez
J'ai 34 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis enquêtrice et je m'en sors plutôt bien. Je suis célibataire et je le vis plutôt très bien!

Informations supplémentaires ici.


Épuisée, je m'étais envoyé un café en évitant soigneusement la salle de pause toujours pleines de "travailleurs". Je me demandais bien comment ils faisaient pour passer autant de temps dans cette toute petite pièce alors que Ford et moi courions partout. Et puis, je remarquais que tout le monde se taisait à mon passage… J'avais l'impression d'être revenue à l'époque du lycée. Ainsi, même après des semaines après mon arrivée, je ne connaissais toujours pas mes collègues et, honnêtement, j'en avais strictement rien à faire.

Lorsque je retrouvais Ford, il était tout sourire. Apparemment, il venait enfin de grappiller quelques éléments intéressants, de quoi lui faire oublier son mécontentement d'un peu plus tôt.

Mission infiltration ? Tu me fais peur là, dis-je en relisant ses notes. Un bar à catin, de mieux en mieux… Encore un truc à balancer aux mœurs…

Décidément, on leur en mâchait du boulot…

"Affectionne l'étranglement", voilà qui est intéressant… Et donc elle pense que Henrique aurait planqué les preuves du meutre dans ce bar ?

Je trouvais cela quand même bien étonnant. Alors certes, l'endroit n'était pas officiellement à son nom, il n'y avait donc rien sur papier qui le reliait à ce fameux bar. Néanmoins, ce dernier semblait fréquenté… Que ce soit par les employés ou par la clientèle. Je ne voyais donc pas comment il pourrait être suffisamment confiant pour y cacher des preuves… Mais bon, soit.

Et donc, tu veux t'y prendre comment ? lui demandais-je en m'adossant à mon siège.


Disney lover
Messages : 418
Date d'inscription : 05/07/2020
Région : Québec
Crédits : Groovyicons (tumblr)

Univers fétiche : Réel
Préférence de jeu : Les deux
Code lyokko
https://www.letempsdunrp.com/t5943-mon-monde-et-leur-multiverse https://www.letempsdunrp.com/t5924-le-monde-fantastique-du-rp#120239 https://www.letempsdunrp.com/t6103-le-chaudron-a-idees https://www.letempsdunrp.com/t3994-parce-que-si-le-rp-payait-je-serais-riche
Disney lover
Lun 2 Oct - 22:07

Phillip
Ford

J'ai 37 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis Enquêteur et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt moyen.

Phillip est le bébé de famille et a toujours eu un sens aigu de la justice donc quand il a dit aux gens qu'il voulait rejoindre la police, ça n'a surpris personne. Phillip a tout miser sur ses études de police et il s'est donné à fond pour aboutir à ses fins. Il sort de l'école de police diplôme en main et il postule à la Chicago police. Il a tout fait. Du radar, de la patrouille, la circulation. Il a vu le beau mais aussi le très mauvais de Chicago. Il a vu une porte pour être enquêteur et il a appliqué pour obtenir les examens requis et ainsi quitter la patrouille. Depuis maintenant 11 ans il est enquêteur et il s'en sort vraiment bien. Dans sa vie personnelle, il a déjà été en couple pendant près de 5 ans et un jour, du jour au lendemain, il est revenu dans un appartement vide avec la simple note "Je te quitte" sans plus d'explication. Depuis il est célibataire, oui il lui arrive de ne pas avoir de nuits seul. Mais il est devenu un peu maladroit pour la drague.

Quand le destin décide de se foutre de toi (Arthécate) - Page 5 A47633b0b8193bf0_5
Patty se montra bavarde et j’étais heureux qu’elle le soit. Peut-être avait-elle peur de lui ou cherchait comment le retirer de la circulation. Toujours est-il qu’en sortant de la salle, je donnai mes notes à Taylor en m’asseyant devant elle lui faisant un sourire en coin et poussant un petit soupir quand elle dit que c’était un bar à catin.

- C’est un bar tout ce qu’il y a de plus normal. Il n’y a pas de danseuses nues si c’est ce que tu veux dire. je la laissai lire alors que je m’adossais a ma chaise en mettant mes pieds sur mon bureau. Hum hum, elle a vu une boîte bizarre quelques jours après le meurtre, je sais que c’est con mais il le serait encore plus de le garder chez-lui.

Les mains nouées sur moi je la regardais attentivement pendant qu’elle finissait de lire les notes. Quand elle me demanda comme je voulais m’y prendre je lui servit le plus grand sourire que j’ai pus faire pendant des mois.

- Alors d’abord je dois m’informer quand elle travaille pour ne pas qu’on aille là pour rien. On pourrait aller au bar comme un couple bien normal qui souhaite sortir. Attends avant de t’objecter! je reposai mes pieds au sol et plantai mon regard bleu dans le sien, On a rien Taylor, pas le soupçon d’une miette de preuve, alors on risque quoi? Au pire on c’est déplacé pour rien, au mieux on trouve le Graal.

Au point ou on en était j’étais même prêt à sauter dans une benne à ordures pour trouver un soupçon de preuve pour coffrer quelqu’un.

- Donc tenue pour un bar, et bonne humeur requise. dis-je sourire en coin
Arthécate
Messages : 1325
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Mar 3 Oct - 13:03

Taylor Martinez
J'ai 34 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis enquêtrice et je m'en sors plutôt bien. Je suis célibataire et je le vis plutôt très bien!

Informations supplémentaires ici.


Tandis qu'il m'affirmait qu'il s'agissait d'un bar on ne peut plus "normal", je continuais à lire ses notes.

Une boîte bizarre… Voilà qui est original, soupirais-je avant de lever les yeux au ciel.

Ouais, c'est vrai, je commençais à me sentir blasée par toute cette histoire. On passait de rien du tout à la possibilité de trouver des preuves incriminantes dans une jolie petite boîte… Cette dernière se trouvant posée quelque part, à la vue de tous les employés d'un bar tout à fait normal. Avouez que tout cela tenait de l'étrange quand même… non ?

Un couple ? pouffais-je malgré moi alors qu'il me coupait pour m'expliquer que nous n'avions plus beaucoup de possibilités et encore moins de solutions. On risque quoi ? Oh, juste de foutre la trouille au propriétaire de cette boîte qui pourrait ensuite avoir tout le loisir d'effacer sa trace.

De nouveau, je soupirais. C'était à mon tour d'avoir la migraine maintenant.

– Donc tenue pour un bar, et bonne humeur requise.
Bah voyons! m'écriais-je en me relevant pour poser mes deux mains à plat sur mon bureau afin de l'affronter du regard. Pour info, notre "couple" traverse une mauvaise passe et nous sommes en froid. Pour la peine, je viendrai en jeans, je ne me maquillerai pas pour ainsi prouver au monde que je n'ai plus la moindre envie de faire d'effort pour mon "mec".

Sur ce, je m'éloignais sans aucune raison puisque je n'avais plus rien à faire… Mais je trouvais que théâtralement parlant, ça se justifiait.


Disney lover
Messages : 418
Date d'inscription : 05/07/2020
Région : Québec
Crédits : Groovyicons (tumblr)

Univers fétiche : Réel
Préférence de jeu : Les deux
Code lyokko
https://www.letempsdunrp.com/t5943-mon-monde-et-leur-multiverse https://www.letempsdunrp.com/t5924-le-monde-fantastique-du-rp#120239 https://www.letempsdunrp.com/t6103-le-chaudron-a-idees https://www.letempsdunrp.com/t3994-parce-que-si-le-rp-payait-je-serais-riche
Disney lover
Mer 4 Oct - 7:38

Phillip
Ford

J'ai 37 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis Enquêteur et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt moyen.

Phillip est le bébé de famille et a toujours eu un sens aigu de la justice donc quand il a dit aux gens qu'il voulait rejoindre la police, ça n'a surpris personne. Phillip a tout miser sur ses études de police et il s'est donné à fond pour aboutir à ses fins. Il sort de l'école de police diplôme en main et il postule à la Chicago police. Il a tout fait. Du radar, de la patrouille, la circulation. Il a vu le beau mais aussi le très mauvais de Chicago. Il a vu une porte pour être enquêteur et il a appliqué pour obtenir les examens requis et ainsi quitter la patrouille. Depuis maintenant 11 ans il est enquêteur et il s'en sort vraiment bien. Dans sa vie personnelle, il a déjà été en couple pendant près de 5 ans et un jour, du jour au lendemain, il est revenu dans un appartement vide avec la simple note "Je te quitte" sans plus d'explication. Depuis il est célibataire, oui il lui arrive de ne pas avoir de nuits seul. Mais il est devenu un peu maladroit pour la drague.

Quand le destin décide de se foutre de toi (Arthécate) - Page 5 A47633b0b8193bf0_5
- Ouais une boîte bizarre… tu ne oeux pas demander aux criminels à être tous des génies.

Je sais c’était con même moi je trouvais ça complètement débile mais bon comme on avait rien on risquait quoi au fond? Donc je lui exposai mon idée tout content de moi. J’étis comme un gamin a qui on venait de promettre la plus grosse surprise de sa vie. Je la trouvais même pas mal mon idée. Comment entrer incognito sinon? Si j’étais content, Taylor venait de faire éclater ma bulle de joie. Bah oui! Pourquoi je pensais qu’elle allait être aussi contente que moi? Je me redressai en m’adossant à mon dossier en croisant les bras et pinçai les lèvres. Elle me gonflait avec son caractère de merde! Presque jamais de sourire, presque pas d’humour et rigide à un point que je suis certain qu’elle casse durant l’hiver. Elle quitta le bureau en me faisant mordre la lèvre inférieure. Ah puis merde! Je me levai et allai à sa suite.

- Si tu as une meilleure idée MADAME la génie du crime alors dis-en une!

Je la dardais de mon regard bleu profondément agacé qu'elle me prenne pour le dernier des cons. Je ne bougeai pas de ma place et j’enfonçai mes mains dans mes poches.

- Ça te tuerais juste une fois d’être plaisante? Tu sais… avoir un peu de bonne humeur? J’en ai marre que tu me prenne pour le derniers des cons. Si tu ne veux pas venir parfait j’irais tout seul. Mais je te signale qu’on est partenaire alors si tu as mieux à proposé alors vas-y au lieu de me faire sentir comme un gros débile.

Je soufflais fortement vraiment en pétard qu’elle me prenne de haut. Qu’elle me traite comme si j’étais un putin de gamin. Si elle voulait vivre sa vie en étant la femme la plus chiante au monde, elle y arrivais presque. Encore quelques années et elle serait la plus aigrie des femmes que je pourrais connaître. Putin.. c’est pas possible d m’avoir collé une femme pareille dans les pattes merde!

- Est-ce que je peux appeler Patty ou je dois encore te demander si c’est une bonne idée ou si c’est à chier encore?
Arthécate
Messages : 1325
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Mer 4 Oct - 8:31

Taylor Martinez
J'ai 34 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis enquêtrice et je m'en sors plutôt bien. Je suis célibataire et je le vis plutôt très bien!

Informations supplémentaires ici.


Je fus vraiment surprise de le voir ainsi prendre la mouche. Alors quoi, il n'avait pas compris que je plaisantais ? Cela me semblait plutôt clair avec ce surjeu débile et ces références à notre couple imaginaire… Je restais coite quelques secondes, lui lançant simplement un regard empreint de toute mon incompréhension… Et j'encaissais, encore, ses réflexions débiles sur mon humeur maussade et ma propension à le prendre pour un "con".

Je serrais les dents en agitant la tête. Ok, peut-être aurais-je dû fermer ma gueule autant au sujet de mon passé que de manière générale.

Tu sais ce qui est marrant ? De t'entendre critiquer mon caractère de merde à longueur de journée quand le tien ne vaut guère mieux. Je plaisantais, abruti. Je pensais que c'était plutôt clair au vu des conneries que je racontais. Mais soit, prends ça comme tu veux.

Je pris grand soin d'afficher un sourire bien hypocrite avant de me casser pour de bon.

– Est-ce que je peux appeler Patty ou je dois encore te demander si c’est une bonne idée ou si c’est à chier encore?

Fais ce que tu veux, grognais-je en lui désignant mon majeur.

Je passais le reste de ma journée dans une salle vide pour mettre de l'ordre dans mes dossiers et remettre mes rapports au propre. Je remerciais l'inventeur des ordinateurs portables. Il saurait me prévenir quand il aurait des nouvelles de Patty… Ou non d'ailleurs… Quoi qu'il en soit, en attendant, je préférais me tenir à l'écart de sa mauvaise humeur.




Contenu sponsorisé
Quand le destin décide de se foutre de toi (Arthécate)
Page 5 sur 32
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 18 ... 32  Suivant
Sujets similaires
-
» "Don't decide for me, okay ?" Ft Jully
» Maybe a new start? ft Arthécate
» Kimlev • You decide what lives... and what dies... Princess...
» Miss "Déjà-Vue" - Ft. Arthécate
» Hell on wheels ft. Arthécate [/!\ -18]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: