Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» Can't Get You Out of My Head (avec Rein)
Quand le destin décide de se foutre de toi (Arthécate) - Page 32 EmptyAujourd'hui à 1:17 par Clionestra

» Raven and Bones
Quand le destin décide de se foutre de toi (Arthécate) - Page 32 EmptyAujourd'hui à 0:15 par Lobscure

» Silicon Heart ft. Lexis
Quand le destin décide de se foutre de toi (Arthécate) - Page 32 EmptyHier à 22:47 par Lexis

» "Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour" - Ft. Charly
Quand le destin décide de se foutre de toi (Arthécate) - Page 32 EmptyHier à 21:46 par Manhattan Redlish

» Apocalypse Rouge [PV Opale Or]
Quand le destin décide de se foutre de toi (Arthécate) - Page 32 EmptyHier à 21:11 par Opale Or

» La librairie, une vie de dangers.
Quand le destin décide de se foutre de toi (Arthécate) - Page 32 EmptyHier à 18:13 par Snardat

» Grimm | Personnages
Quand le destin décide de se foutre de toi (Arthécate) - Page 32 EmptyHier à 1:46 par Grimm

» Un frère éloigné vaut moins qu'un voisin (avec Lexis)
Quand le destin décide de se foutre de toi (Arthécate) - Page 32 EmptyHier à 0:52 par Lexis

» “Please. I love her.” (avec Leolyne)
Quand le destin décide de se foutre de toi (Arthécate) - Page 32 EmptyHier à 0:47 par Léolyne

Le Deal du moment : -32%
-32% Gigabyte G5 MF – PC portable 15,6″ ...
Voir le deal
749.99 €

LE TEMPS D'UN RP

Quand le destin décide de se foutre de toi (Arthécate)

Disney lover
Messages : 418
Date d'inscription : 05/07/2020
Région : Québec
Crédits : Groovyicons (tumblr)

Univers fétiche : Réel
Préférence de jeu : Les deux
Code lyokko
https://www.letempsdunrp.com/t5943-mon-monde-et-leur-multiverse https://www.letempsdunrp.com/t5924-le-monde-fantastique-du-rp#120239 https://www.letempsdunrp.com/t6103-le-chaudron-a-idees https://www.letempsdunrp.com/t3994-parce-que-si-le-rp-payait-je-serais-riche
Disney lover
Jeu 1 Fév - 15:38

Phillip
Ford

J'ai 38 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis Enquêteur au FBI et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en en couple je le vis plutôt bien.

Phillip est le bébé de famille et a toujours eu un sens aigu de la justice donc quand il a dit aux gens qu'il voulait rejoindre la police, ça n'a surpris personne. Phillip a tout miser sur ses études de police et il s'est donné à fond pour aboutir à ses fins. Il sort de l'école de police diplôme en main et il postule à la Chicago police. Il a tout fait. Du radar, de la patrouille, la circulation. Il a vu le beau mais aussi le très mauvais de Chicago. Il a vu une porte pour être enquêteur et il a appliqué pour obtenir les examens requis et ainsi quitter la patrouille. Depuis maintenant 11 ans il est enquêteur et il s'en sort vraiment bien. Dans sa vie personnelle, il a déjà été en couple pendant près de 5 ans et un jour, du jour au lendemain, il est revenu dans un appartement vide avec la simple note "Je te quitte" sans plus d'explication. Depuis il est célibataire, oui il lui arrive de ne pas avoir de nuits seul. Mais il est devenu un peu maladroit pour la drague. Ayant eu un intérêt sur sa partenaire il ose lui avouer ses sentiments mais elle finit par fuir et il n’a aucune nouvelle pendant un an. C’est à son arrivé au FBI qu’il la recroise et ils se mettent ensemble et voir où leur pas les mèneront.

Quand le destin décide de se foutre de toi (Arthécate) - Page 32 A47633b0b8193bf0_5
Disons que j’avais été plus passionné que d’ordinaire, je ne saurais pas trop comment le décrire mais c’était un mélange d’émotions. Soit celle de mon premier vrai je t’aime, de la journée disons très éprouvante et… enfin tout ça. Me signifiant que ça irait pour ce soir, pour finalement la semaine je souris doucement et me plaçai à ses côtés. Je me passai une main dans les cheveux en poussant un soupir d'épuisement et d’homme comblé. Je fermai les yeux pour simplement savourer ce moment de calme, de plénitude jusqu’à ce que Taylor me demande si j’allais mieux. J’ouvris les yeux, fixant le plafond quelques seconde pour tourner la tête vers elle les sourcils légèrement froncés.

- Euh… oui…

Pourquoi elle me demandait ça? En général ce n’était pas ce genre de commentaire qui ressortais quand un homme et une femme… enfin vous comprenez. Je me tournai lentement sur le côté, me relevant sur un coude et fouillant son regard un moment. Oh merde… est-ce que j’avais été TROP passionné? Mon incompréhension se changea en culpabilité de peut-être avoir été… trop.

- Merde… je t’ai pas fait mal? Je suis désolé, je.. ce n’est pas moi tu le sais. Enfin si tel est le cas mais je te promet de faire attention la prochaine fois… Je suis vraiment désolé.

Je me sentais vachement mal en ce moment et j’espérais qu’elle ne m’en tenais pas rigueur ou du moins savait qu’en général j’étais bien plus doux.
Arthécate
Messages : 1325
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Jeu 8 Fév - 14:46

Taylor Martinez
J'ai 35 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis enquêtrice pour le FBI et je m'en sors très bien. Je suis en couple et je le vis plutôt bien!




Informations supplémentaires ici.


Il est évident que je préfère classer aussitôt cet "incident" dans la catégorie "à oublier aussitôt". Je décide donc de ne plus en parler et je me contente simplement de sourire avant de m'endormir… Demain sera un autre jour.

Le lendemain, justement, nous passons la journée à fouiller dans les affaires de Miguel. Nous y trouvons le manuscrit de La Mort en Vert signé de son nom à lui… Nous découvrons également un autre manuscrit, avorté celui-ci, dans lequel il raconte une sordide histoire d'amour entre un homme et… le cadavre de sa femme. Je ne m'attarde pas sur le texte. Quelques lignes suffisent à me donner envie de vomir et je ne mange d'ailleurs rien de la journée.

Des preuves, on en trouve par dizaine et c'est un putain de soulagement. Pas de doute ici, Miguel est bien le meurtrier de toutes ces femmes, mais ce n'est visiblement pas lui qui a tué la sienne. Au contraire, il s'agissait de sa complice et cette dernière aurait succombé à une vulgaire chute dans leurs escaliers… L'autopsie semble d'ailleurs le confirmer.

L'affaire peut donc être officiellement classée, quel soulagement ! En fin de soirée, quand tout est enfin bouclé pour de bon, nous prenons le temps de répondre aux questions des journalistes. Miguel ne paiera malheureusement pas pour ses crimes, mais ce n'est pas le plus important ici. Nous avons enfin des réponses à offrir aux familles des victimes. Cette histoire peut s'arrêter là.

Il ne nous reste ensuite qu'à préparer nos valises pour rentrer à Chicago. C'est notre toute dernière nuit ici, et il est beaucoup trop tard pour envisager une sortie ou même de se faire livrer un repas directement dans la chambre.

À quel heure notre vol est-il prévu déjà? demandé-je à Ford tout en refermant ma valise.

Disney lover
Messages : 418
Date d'inscription : 05/07/2020
Région : Québec
Crédits : Groovyicons (tumblr)

Univers fétiche : Réel
Préférence de jeu : Les deux
Code lyokko
https://www.letempsdunrp.com/t5943-mon-monde-et-leur-multiverse https://www.letempsdunrp.com/t5924-le-monde-fantastique-du-rp#120239 https://www.letempsdunrp.com/t6103-le-chaudron-a-idees https://www.letempsdunrp.com/t3994-parce-que-si-le-rp-payait-je-serais-riche
Disney lover
Dim 11 Fév - 17:44

Phillip
Ford

J'ai 38 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis Enquêteur au FBI et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en en couple je le vis plutôt bien.

Phillip est le bébé de famille et a toujours eu un sens aigu de la justice donc quand il a dit aux gens qu'il voulait rejoindre la police, ça n'a surpris personne. Phillip a tout miser sur ses études de police et il s'est donné à fond pour aboutir à ses fins. Il sort de l'école de police diplôme en main et il postule à la Chicago police. Il a tout fait. Du radar, de la patrouille, la circulation. Il a vu le beau mais aussi le très mauvais de Chicago. Il a vu une porte pour être enquêteur et il a appliqué pour obtenir les examens requis et ainsi quitter la patrouille. Depuis maintenant 11 ans il est enquêteur et il s'en sort vraiment bien. Dans sa vie personnelle, il a déjà été en couple pendant près de 5 ans et un jour, du jour au lendemain, il est revenu dans un appartement vide avec la simple note "Je te quitte" sans plus d'explication. Depuis il est célibataire, oui il lui arrive de ne pas avoir de nuits seul. Mais il est devenu un peu maladroit pour la drague. Ayant eu un intérêt sur sa partenaire il ose lui avouer ses sentiments mais elle finit par fuir et il n’a aucune nouvelle pendant un an. C’est à son arrivé au FBI qu’il la recroise et ils se mettent ensemble et voir où leur pas les mèneront.

Quand le destin décide de se foutre de toi (Arthécate) - Page 32 A47633b0b8193bf0_5
Elle ne répondit rien à ma question me laissant encore dans le vague plus que je l'étais maintenant. Si elle, elle s'endormit, moi je fixais le plafond un bon moment, il me semblait des siècles même. Cependant, je me suis endormi quelque part entre la fin de la nuit et les premières lueurs de l'aube. Autant dire que ce matin-là si j'avais pu me mettre du café en intraveineuse je l'aurais fait. Je mangeai rapidement un déjeuner pour mieux avaler des litres de café question de réveiller mon cerveau entier. Je fis mon boulot comme toujours, méticuleux et professionnel. Les preuves nous pleuvaient dessus si La mort en vert était troublant ce n'était rien au deuxième manuscrit que dont je lu quelques lignes, peut-être un peu plus que Taylor mais arrêtai sentant mon petit-déjeuner vouloir finir sur le plancher.

L'enquête était bouclée et quelque part je trouvais malheureux qu'Alana ai simplement chuter dans les escaliers. Quelle mort de merde mais en même temps, elle était aussi coupable que son cinglé de mari. J'avais aussi de la peine pour les victimes qui n'auront jamais de réponses. Je sais comment Taylor a bossé dur pour cette enquête et elle n'a pas lâcher un morceau. Comme un chien tient à son os, elle était pareille. Quand elle flairant quelque chose elle y allait à fond et c'est ce que j'adorais chez-elle. Je lui j'étais des œillades au cours de la journée inquiet pour elle. Que cette enquête ce termine ainsi alors qu'on étaient à deux doigts d'avoir des réponses c'était frustrant.

Au retour je fis un stop dans un dépanneur et pris un truc à manger. Bon en soit ce n'était pas tellement glorieux. Un sandwich à peu près mangeable, quelques légumes et un peu de fromage. Ma valise fut rapidement bouclée car mon estomac me rappela qu'il était vide et que j'étais à deux doigts de me taper une migraine. J'ouvris mon sandwich et mordit dedans alors que ma brunette me demandait l'heure du vol. Mon regard remonta directement à elle, en haussant un sourcil curieux. Depuis quand elle oubliait des trucs elle? Ok… clairement ça n'allait pas.

Neuf heures notre vol.

Dis-je simplement finissant par me lever et aller la rejoindre et du bout de l'index je tournai son visage vers le mien.

Qu'est-ce qui se passe ma puce? Tu n'oublie jamais rien. Jamais.


Je fouillai son regard, inquiet et avant même qu'elle ouvre la bouche je dis:

Ne me dis surtout pas que tu n'as rien. Je t'ai observé toute la journée. Tu as à peine ouvert la bouche, tu semblais vraiment contrarié. Je sais que tu te démène pour les enquêtes et je sais aussi comment tu es passionnée donc je peux
comprendre…

Je fouillais son regard de nouveau. Et si ce n'était pas l'enquête?

Est-ce que c'est ce que j'ai fait hier?

Dis-je inquiet. Ok je pouvais bien m'excuser mais reste que je ne sais pas ce qui se passait dans sa tête et je n'aimais pas quand elle agissait ainsi et je tentais, au mieux de la comprendre.
Arthécate
Messages : 1325
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Jeu 15 Fév - 16:05

Taylor Martinez
J'ai 35 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis enquêtrice pour le FBI et je m'en sors très bien. Je suis en couple et je le vis plutôt bien!




Informations supplémentaires ici.


Neuf heures notre vol, me répond-t-il alors que je dépose ma valise sur le sol.

Je ne m'attends à rien de plus, pourtant il se lève pour me rejoindre, l'air inquiet.

Qu'est-ce qui se passe, ma puce? Tu n'oublies jamais rien. Jamais.
Ma puce ? C'est nouveau les petits surnoms ? je demande avant de pouffer alors qu'il me coupe la parole afin d'ajouter :
Ne me dis surtout pas que tu n'as rien. Je t'ai observé toute la journée. Tu as à peine ouvert la bouche, tu semblais vraiment contrarié. Je sais que tu te démènes pour les enquêtes et je sais aussi comment tu es passionnée donc je peux comprendre…

Je ne vois absolument pas ce qu'il sous-entend. Après tout, j'ai pourtant travaillé très dur toute la journée afin de boucler définitivement cette affaire. Plus rien ne nous retient ici à présent et il est grand temps de passer à autre chose. Des affaires irrésolues et oubliées, il y en a des centaines et je ne tiens pas à perdre davantage mon temps par ici. Alors… où est le mal ? Qu'est-ce qui l'inquiète réellement.

Est-ce que c'est ce que j'ai fait hier?
Ce que tu as fait hier ? je répète un peu bêtement avant de réellement comprendre. Attends, tu veux vraiment parler de “ça” ? Personnellement, je préfère largement passer à autre chose.

Je me détourne afin de ranger ma valise dans l'entrée.

Je vais bien, Phillip. J'avais juste besoin d'en finir avec cette affaire puisqu'il n'y a plus rien à en tirer. Disons que j'étais extrêmement concentrée sur ma tâche toute la journée. Pas de quoi en faire toute une histoire.

Rien de dramatique dans tout ça hormis le fait de penser à des dizaines de choses, toutes en même temps. De quoi simplement me brouiller gentiment le cerveau.

J'ai l'impression d'oublier quelque chose, je soupire, une main posée sur mon menton. Qu'est-ce que j'ai fait de mon badge moi…


Disney lover
Messages : 418
Date d'inscription : 05/07/2020
Région : Québec
Crédits : Groovyicons (tumblr)

Univers fétiche : Réel
Préférence de jeu : Les deux
Code lyokko
https://www.letempsdunrp.com/t5943-mon-monde-et-leur-multiverse https://www.letempsdunrp.com/t5924-le-monde-fantastique-du-rp#120239 https://www.letempsdunrp.com/t6103-le-chaudron-a-idees https://www.letempsdunrp.com/t3994-parce-que-si-le-rp-payait-je-serais-riche
Disney lover
Jeu 15 Fév - 21:40

Phillip
Ford

J'ai 38 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis Enquêteur au FBI et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en en couple je le vis plutôt bien.

Phillip est le bébé de famille et a toujours eu un sens aigu de la justice donc quand il a dit aux gens qu'il voulait rejoindre la police, ça n'a surpris personne. Phillip a tout miser sur ses études de police et il s'est donné à fond pour aboutir à ses fins. Il sort de l'école de police diplôme en main et il postule à la Chicago police. Il a tout fait. Du radar, de la patrouille, la circulation. Il a vu le beau mais aussi le très mauvais de Chicago. Il a vu une porte pour être enquêteur et il a appliqué pour obtenir les examens requis et ainsi quitter la patrouille. Depuis maintenant 11 ans il est enquêteur et il s'en sort vraiment bien. Dans sa vie personnelle, il a déjà été en couple pendant près de 5 ans et un jour, du jour au lendemain, il est revenu dans un appartement vide avec la simple note "Je te quitte" sans plus d'explication. Depuis il est célibataire, oui il lui arrive de ne pas avoir de nuits seul. Mais il est devenu un peu maladroit pour la drague. Ayant eu un intérêt sur sa partenaire il ose lui avouer ses sentiments mais elle finit par fuir et il n’a aucune nouvelle pendant un an. C’est à son arrivé au FBI qu’il la recroise et ils se mettent ensemble et voir où leur pas les mèneront.

Quand le destin décide de se foutre de toi (Arthécate) - Page 32 A47633b0b8193bf0_5
Je commençais à connaître cet air-là, celui qui est que quelque chose la travaille, lui triture le cerveau. Cet air qui m’avait valu nombres de prise de becs parce que, et je cite: “Je ne cherchais pas à la comprendre”. Donc oui quand elle me demanda l’heure du vol je fus rapidement interpellé. Elle n’oubliait jamais rien elle était chronométré à la seconde près alors qu’elle me demande ça ce fut assez pour que je lâche mon sandwich peu appétissant et que je me lève pour aller la voir et lui demander ce qu’elle avait. Oui bon avec un surnom qui la fit pouffer de rire, rire qui s’arrêta quand je lui fit pas de mon inquiétude. Ouais j’allais à tâtons, en éliminant un peu les choses qui pouvaient lui donner cet air. Oui la fin de l’enquête pouvait faire chier et je pouvais aisément comprendre mais visiblement ce n’était pas ça. Donc j’allais avec le côté un peu plus… passionné de la nuit dernière, c’était la seule chose que je voyais. Quand elle demanda si je voulais parler de “ça”, je fronçai légèrement les sourcil. Ça? Bah… ouais je veux en parler! La fin de sa réponse me confirma que non, ça n’allait pas.

Je pinçais les lèvres une seconde en baissant le regard. Ouais la comprendre mais je dois la décoder… génial tiens. Et la voilà qui me parle de son foutu badge qu’elle a flanquer dans sa valise. Je relevai le regard vers elle et plantai mon regard bleu dans le sien.

- Tu l’as mis dans ta valise, comme tes chaussures, tes vêtements et sous-vêtement ainsi que ta pochette de maquillage et ton ensemble de savon et de shampoing. Tu n’as rien oublié Taylor… tu n’oublie JAMAIS rien.

Ajoutais-je en appuyant bien sur le jamais.

- Je sais que quelque chose te dérange depuis hier… tu as ton air de “tout va bien foutez-moi la paix” et c’est cet air-là justement qui m’a valu des remontrances de ta part parce que je ne cherchais pas à te comprendre. Tu évites le sujet comme à chaque fois que quelque chose te touche. Comment veux-tu que je fasse alors? J’aimerais bien lire les pensées mais je n'en suis pas encore capable.

Je m’approchai d’elle et prit son menton entre mes doigts pour éviter qu’elle détourne le regard encore. Qu’est-ce que je donnerais pour lire ce qui se passe dans sa jolie petite tête!

- Je te le répète: Qu’est-ce qui se passe? Dis-moi tout, je n’aime pas du tout te savoir comme ça… aide-moi à comprendre c’est tout ce que je demande.

Je n’avais pas envie de me prendre la tête, surtout pas la veille de notre départ. Tout avait quand même bien été alors… pourquoi ne pas continuer sur cette lancé?
Arthécate
Messages : 1325
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Jeu 22 Fév - 8:19

Taylor Martinez
J'ai 35 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis enquêtrice pour le FBI et je m'en sors très bien. Je suis en couple et je le vis plutôt bien!




Informations supplémentaires ici.


Je ne comprends décidément pas où il veut en venir. Je vais parfaitement bien. Je veux juste en finir pour de bon avec Miami et rentrer chez moi. Mais j’ai cette étrange impression d'oublier quelque chose… C'est extrêmement frustrant. Néanmoins, ce n'est rien à côté de son insistance. Et je dois bien avouer que cela commence à m'agacer.  

Mais non… Bon sang Phil, je vais bien, d'accord. C'est juste que je déteste faire mes valises. J'ai toujours peur d'oublier un truc sur place. C'est tout.

Cela, il ne peut évidemment pas le savoir, mais je suis toujours comme ça la veille d'un départ. Enfin, beaucoup moins lorsque je suis chez moi. Là, au pire, si j'oublie un truc, je le retrouverai à mon retour… Mais là…

Excuse-moi, je suis peut-être légèrement surmenée, mais rien de grave. Sinon, je t'assure que je vais bien.

Je reviens vers lui en m'efforçant de me montrer plus souriante, puis je dépose un baiser sur sa joue. Le voilà confronté à l'une de mes bizarreries. J'en ai quelques-unes dans le genre.

Tes affaires sont prêtes ? mon regard glisse sur le sandwich abandonné sur la table et je grimace. Ce truc a l'air franchement dégoûtant.

J'ai bien vu que quelque chose d'autre l'inquiète, mais je n'ai aucunement envie d'en parler. Pas maintenant du moins. J'ai grand besoin de prendre du recul avec tout ça pour ne pas me laisser influencer par mes ressentis de la veille… Sans parler de mes vieux souvenirs et traumatismes qui ont décidé de ressurgir précisément à ce moment-là. Je sais bien qu'il n'a pas voulu me faire mal. Je sais aussi qu'il ne m'a pas utilisé… Mais ce sentiment persiste et en parler ne changera strictement rien.



Disney lover
Messages : 418
Date d'inscription : 05/07/2020
Région : Québec
Crédits : Groovyicons (tumblr)

Univers fétiche : Réel
Préférence de jeu : Les deux
Code lyokko
https://www.letempsdunrp.com/t5943-mon-monde-et-leur-multiverse https://www.letempsdunrp.com/t5924-le-monde-fantastique-du-rp#120239 https://www.letempsdunrp.com/t6103-le-chaudron-a-idees https://www.letempsdunrp.com/t3994-parce-que-si-le-rp-payait-je-serais-riche
Disney lover
Mer 28 Fév - 16:59

Phillip
Ford

J'ai 38 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis Enquêteur au FBI et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en en couple je le vis plutôt bien.

Phillip est le bébé de famille et a toujours eu un sens aigu de la justice donc quand il a dit aux gens qu'il voulait rejoindre la police, ça n'a surpris personne. Phillip a tout miser sur ses études de police et il s'est donné à fond pour aboutir à ses fins. Il sort de l'école de police diplôme en main et il postule à la Chicago police. Il a tout fait. Du radar, de la patrouille, la circulation. Il a vu le beau mais aussi le très mauvais de Chicago. Il a vu une porte pour être enquêteur et il a appliqué pour obtenir les examens requis et ainsi quitter la patrouille. Depuis maintenant 11 ans il est enquêteur et il s'en sort vraiment bien. Dans sa vie personnelle, il a déjà été en couple pendant près de 5 ans et un jour, du jour au lendemain, il est revenu dans un appartement vide avec la simple note "Je te quitte" sans plus d'explication. Depuis il est célibataire, oui il lui arrive de ne pas avoir de nuits seul. Mais il est devenu un peu maladroit pour la drague. Ayant eu un intérêt sur sa partenaire il ose lui avouer ses sentiments mais elle finit par fuir et il n’a aucune nouvelle pendant un an. C’est à son arrivé au FBI qu’il la recroise et ils se mettent ensemble et voir où leur pas les mèneront.

Quand le destin décide de se foutre de toi (Arthécate) - Page 32 A47633b0b8193bf0_5
Je détestais quand elle me disait que tout allait bien alors que je SENTAIS que non. Je ne sais pas comment le décrire. Instinct de flic surement mais je le savais bien que quelque part il y avait un truc qui la chiffonnait. C’est justement dans ces cas-là qu’elle me sautait à la gueule parce que je “ne faisais rien pour la comprendre”. Là je m’efforce de le faire et elle me baratine sur des trucs bien con. Décidément je ne comprendrais jamais les femmes. Ok je pouvais lui accorder, nous nous étions pas vraiment “reposé” en tant que tel. On avait bossé en malade le jour et le soir jusqu’à épuisement pour mieux s’épuiser d’autres manières ou juste profiter du temps qui passe. Mais encore là je la croyais à moitié mais pour être honnête, je n’avais pas envie de me prendre la tête. Elle ne voulait rien dire parfait! Mais qu’elle ne me le remette pas sur le nez ensuite!

- Si tu le dis…

Répondis-je simplement. Qu’est-ce que je pouvais ajouter d’autre? Elle s’avança vers moi et me donnant un bisou sur la joue et avec le sourire en prime! Non je n’ai pas envie de me prendre la tête. Il est tard, je suis claqué de la journée et en prime on part tôt demain alors non, pas envie de me disputer. Je vais juste prendre ce qu’elle me dit sans plus.

- J’ai quelques trucs à ramasser mais ça peut attendre la fin de mon exceptionnel repas. dis-je en souriant. Et ne parle pas en mal de mon sandwich, il est… correct pour mon estomac affamé. Mais tu sais si tu as faim il me reste des légumes et du fromage.

Je lui donnai un baiser rapide et retournai à mon sandwich qui n’était SI exceptionnel. On parle d’un sandwich là quand même. Je ramassai le tout et le jetai dans la poubelle avant de me lever et ramasser mes choses. Je remis les costard dans l’enveloppe de plastique, mes chaussures bien rangées dans ma valise. Je vérifiais même si j’avais tout mes truc de toilettes et j’en profitais même pour faire le tour pour m’assurer que je n’oubliais rien, et si je ne trouverais pas un truc à Taylor pour calmer sa nervosité d’oublier un truc. Mais non, comme je l’avais prédit, rien. Elle n’oublie jamais rien. Je pris ma badge et la mis dans ma valise et en arrivant près de la table de chevet je pris le livre et regardais la couverture. J’avais dévoré ce livre en même pas une semaine pour tenter de trouver des indices pour que finalement on ce rabatte sur un squelette de femme dans un sous-sol parce qu’elle avait chuté comme une conne dans les escaliers.

- Tu veux le ravoir ou on se fait un joli feu de joie à notre retour à Chicago?

Aille… évoquer notre retour à la maison me fit l’effet d’une claque. On retournerait à notre train-train, notre routine alors qu’ici on avait eu un cadre idyllique, outre qu’on faisait une enquête. Je reposais le livre sur la table de chevet et une fois changé, mes vêtements de demain sortis et ma valise bouclée, je me glissai sous les couvertures en m’appuyant sur les oreillers un bras replié sous ma tête et fixant le plafond.

- C’est con mais on est parti de Chicago “célibataire” et on revient de Miami “en couple”. Pas que je ne suis pas content! dis-je en tournant mon regard vers elle et fouillant son regard un instant en souriant, mais ce qui va me faire bizarre c’est de me réveiller le matin et que tu ne sois pas là.

Je lui fis un sourire et retournai à la contemplation du plafond. Comment allait se passer notre retour? Est-ce que j’allais devoir tout le temps tenter de la deviner? J’aimerais lire ce qui se passe dans sa tête, comme en ce moment. Voilà!! Encore une fois je reviens à ce sentiment de merde qu’elle ne me dit pas tout! Allez Phil, tu gèras ça une autre fois, pas ce soir.
Contenu sponsorisé
Quand le destin décide de se foutre de toi (Arthécate)
Page 32 sur 32
Aller à la page : Précédent  1 ... 17 ... 30, 31, 32
Sujets similaires
-
» "Don't decide for me, okay ?" Ft Jully
» Maybe a new start? ft Arthécate
» Kimlev • You decide what lives... and what dies... Princess...
» Miss "Déjà-Vue" - Ft. Arthécate
» Hell on wheels ft. Arthécate [/!\ -18]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: