Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» "Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour" - Ft. Charly
Vizons & Echoes, les cavaliers de l'apocalypse. {Melinoe & Nash} EmptyAujourd'hui à 9:38 par Charly

» Le ciel est un océan suspendu (Val & Dreamcatcher)
Vizons & Echoes, les cavaliers de l'apocalypse. {Melinoe & Nash} EmptyAujourd'hui à 1:58 par Val

» Vermines & Rage
Vizons & Echoes, les cavaliers de l'apocalypse. {Melinoe & Nash} EmptyAujourd'hui à 0:17 par Snardat

» Je ne suis pas seule dans ma tête (Recherche)
Vizons & Echoes, les cavaliers de l'apocalypse. {Melinoe & Nash} EmptyAujourd'hui à 0:05 par Rein

» Ces esquisses qui trottent dans ma tête...
Vizons & Echoes, les cavaliers de l'apocalypse. {Melinoe & Nash} EmptyHier à 23:57 par Rein

» Through hell, we thrive, and rebuild we will -feat Ananas
Vizons & Echoes, les cavaliers de l'apocalypse. {Melinoe & Nash} EmptyHier à 17:26 par Mr.Wolf

» Dust And Shadows
Vizons & Echoes, les cavaliers de l'apocalypse. {Melinoe & Nash} EmptyHier à 16:43 par Invité

» Recherche lien H/H
Vizons & Echoes, les cavaliers de l'apocalypse. {Melinoe & Nash} EmptyHier à 15:59 par stitch

» De métal et de griffe. [PV Mandrin] [+18]
Vizons & Echoes, les cavaliers de l'apocalypse. {Melinoe & Nash} EmptyHier à 9:47 par Mandrin

Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon EV6.5 : où trouver le Bundle Lot 6 Boosters Fable ...
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

Vizons & Echoes, les cavaliers de l'apocalypse. {Melinoe & Nash}

Nash
Messages : 188
Date d'inscription : 29/07/2023
Crédits : Phoenix

Univers fétiche : Au feeling.
Préférence de jeu : Homme
Tournesol
https://www.letempsdunrp.com/t6009-capacious-extremis
Nash
Lun 14 Aoû - 18:12
Le contexte du RP
Mise en situation

La situation

En 2054, de la Terre, il ne reste que des ruines. Des êtres, anciennement humains, ont ravagé la planète, transformé chaque Homme en l'un des leurs. Il ne reste plus qu'une centaine de survivants, résistants à un monde apocalyptique. C'est le combat des vivants contre les morts-vivants, les zombies.

Il en existe deux sortes, les vizons, ceux qui voient mais ne peuvent entendre et les echoes, ceux qui entendent mais sont incapables de voir. Comment les reconnaître ? Impossible. Les deux clans agissent communément en étant séparé, bien qu'un mythe persiste... Un vizon et un echo qui chasseraient ensemble, séparés de leur groupe respectif, comblant les lacunes qui leur sont propres.

Une ville a été construite, regroupant les derniers espoirs de l'humanité. Tout le monde contribue à l'améliorer, à la protéger davantage. Car peu à peu, la "zone interdite", la zone dite occupée par les zombies, s'étend, prend de plus en plus d'ampleur... Les zombies chassent, mais les humains se faisant plus rare, il agrandisse leur terrain de chasse... Pour l'instant, le camp n'a pas encore à s'inquiéter de la menace, tant que personne ne s'approche trop près de la horde de zombie, elle n'est pas encore prête à venir vers eux.

Malgré cela, un nouveau fléau s'abat sur la ville... La faim. Un autre raid va devoir avoir lieu... Mais la vraie question est de savoir...

Qui se porte volontaire ?
Melinoe
Messages : 11
Date d'inscription : 08/08/2023
Crédits : effet mer (avatar)

Univers fétiche : Imaginaire, science fiction, post-apo, réel.
Préférence de jeu : Les deux
Valise
https://www.letempsdunrp.com/t6008-le-cocktail-d-idees https://www.letempsdunrp.com/t5986-melinoe
Melinoe
Mer 16 Aoû - 20:07

Raiden Green
J'ai 27 ans et je vis dans le camp de survivants de la ville. Dans la vie, je fais un peu de tout pour survivre, raider, garde du camp, paire de bras mise à disposition et je m'en sors plutôt bien pour l’instant, peut-être grâce à mon immunité contre les vizons, que j’essaie tant bien que mal de cacher. Sinon, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Des volontaires ? La question plane dans l’air, aussi efficace qu’un sort destiné à réduire le groupe au silence. Cela n’a rien d’inattendu. Il suffit généralement de mentionner la zone dite interdite pour que même les plus coriaces d’entre eux fassent preuve d’hésitation. Qui aurait envie de s’y risquer ? Ils ont beau balayer les rumeurs d’un rire moqueur ou en levant les yeux au ciel, elles circulent dans le camp pour une raison. Les coïncidences sont nombreuses, quand on y réfléchit.
Raiden y a réfléchi. Pas au point de se laisser convaincre par le mythe, mais suffisamment pour s’admettre intrigué. Faute de conviction, c’est une curiosité indéniable qui le pousse à se tenir au courant des histoires racontées à travers la ville. Il est bien placé pour savoir que l’impossible peut parfois se produire et c’est cette certitude qui alimente son étrange intérêt pour les créatures qui cherchent à les dévorer - un intérêt qu’il essaie de cacher au même titre que sa condition particulière.
Pourtant, ce n’est pas la curiosité qui le pousse à lever la main lorsque personne ne semble le faire. Statistiquement, Raiden a plus de chances de s’en sortir que tous ceux qui l’entourent : des deux sortes de monstres qui parcourent la Terre, il n’a à s’inquiéter que de l’une d’entre elles. Factuellement, un bon nombre des personnes présentes auront quelqu’un qui attendront leur retour. Pas Raiden, pas vraiment. C’est une question de logique, il a moins à perdre.

Vous deux, c’est tout ?” demande enfin leur supérieur après un long silence. Deux ? Raiden tourne la tête, cherche jusqu’à ce que son regard s’arrête sur l’autre volontaire. Il en reconnaît les traits sans pouvoir y associer de nom. Raiden doute qu’ils se soient déjà adressé la parole, mais il pourrait se tromper. Il a une bonne mémoire des visages mais ses conversations sont généralement forcées par le travail et vite oubliées. Peu importe, ils apprendront à se connaître bien assez tôt. Qu’ils s’entendent ou non ne fait pas de différence, ils n’auront pas d’autre choix que de survivre ensemble.
Et comme aucun autre volontaire ne se manifeste, il acquiesce (en effet, il n’y a qu’eux deux) sans quitter son partenaire des yeux. Il guette une réaction, peut-être un signe de possibles regrets d’avoir accepté leur mission. Raiden, lui, s’efforce de se dire qu’ils auront le mérite d’être discrets en si petit nombre. Il espère seulement que l’autre homme sait se débrouiller et n’est pas de ceux qui veulent faire leurs preuves par pur ego. Il en a vu plus d’un se précipiter sur l’une ou l’autre mission à la mention de danger, le torse bombé par une confiance inébranlable. Ce sont souvent ceux qui ne reviennent pas, zone interdite ou non.
Son attention ne se détache de l’inconnu que lorsque la conversation reprend, les dernières informations et conseils donnés aux différents groupes formés. En ce qui les concerne, ils auront droit à un véhicule qu’ils devront abandonner à distance de la zone infestée. Raiden se contente d’acquiescer machinalement ; ils auront plus de temps pour fouiller la ville avant la tombée de la nuit, comme ça. Il n’empêche que son calme en prend un coup. Malgré les années, il n’est pas à l’aise en voiture et ne le sera probablement plus jamais. Ignorant le nœud qui se forme dans le creux de son ventre, Raiden avance avec les autres. Avec un peu de chance, on leur donnera une moto. Il le saura bien assez vite, écartant ces pensées pour se concentrer sur l’expédition qui les attend et ses préparatifs.

Une vingtaine de minutes plus tard, Raiden est le premier arrivé au point de rendez-vous qui leur a été donné. Accroupi devant son sac, il en vérifie (et revérifie) le contenu et s’assure de la présence de ses armes jusqu’à l’arrivée de son partenaire. Raiden se redresse, faisant glisser la bretelle de son sac sur son épaule. “Hey. Raiden,” il se présente. “Prêt ?” Il l’espère. “On ne devrait pas perdre de temps.” Il pourrait avoir toute la confiance du monde, il ne se risquerait pas à passer la nuit au milieu de la zone interdite. “Est-ce que tu sais quel véhicule on est supposés prendre ?” Plutôt que de le dévisager trop longtemps, Raiden promène son regard autour d’eux, comme si la bonne voiture allait lui adresser un signe.  
Nash
Messages : 188
Date d'inscription : 29/07/2023
Crédits : Phoenix

Univers fétiche : Au feeling.
Préférence de jeu : Homme
Tournesol
https://www.letempsdunrp.com/t6009-capacious-extremis
Nash
Dim 20 Aoû - 15:21

Zed
J'ai 27 ans et je vis dans le camp de survivants de la ville. Dans la vie, mes talents d’ingénieure, de balistique et de conception sont mis en avant, créateur d'armes et de munitions, mécanicien, électricien, garde du camp de nuit et je m'en sors plutôt bien pour l’instant, peut-être grâce à mon don de perception, que j’essaie tant bien que mal de cacher. Sinon, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Des volontaires... ?
Ah ! La question qui fâche. Celle qui fait que personne ne bronche. Qui accepterait de risquer sa vie dans la zone interdite ? Beaucoup le savent, ce serait du suicide. Zed est au courant, adossé contre le mur du fond, écoutant de loin. Il croyait qu'aucune main ne se lèverait, il a eu tord. Un bras se tend au dessus d'une tête et voilà... Un volontaire. Plissant les yeux, il sent que c'est la personne qui va bientôt se transformer. Depuis des mois, il sent que le jeune homme abrite en lui, des cellules ennemies. Celles des Vizons, les seules ayant un temps d'incubation. Il a toujours senti cela chez ce jeune homme, mais à aucun moment, il n'a su quand cela s'est manifesté. Comme si, les cellules étaient en dormance et donc, plus difficile à repérer. C'est étrange. Bien qu'il n'empêche, il représente un danger... Il est hors de question que cet inconnu mette en péril la vie de sa famille. Quitte à ce qu'il doive l'éliminer de ses proposes mains. C'est pourquoi, il lève la main. Ils ne seront que deux. Cela arrange Zed. Après tout, il n'y aura aucun témoin pour ce qu'il s'apprête à faire. Oui, il va tuer. Et il ne le fait pas de gaieté de cœur, il le fait comme il l'a déjà fait avant... Plusieurs fois. Il a juré de les protéger, quitte à ce qu'il en perde la vie. Et personnellement, il préférerait mourir tout de suite, que de devenir un vizon ou un Echo... C'est pourquoi, la culpabilité de tuer, il la portera jusqu'à la fin de sa vie. Malgré cela, il ne dira pas pardon. Il ne s'excusera pas. Même si cela fait de lui un assassin, qu'importe. Ce n'est qu'un petit sacrifice pour préserver la ville. Et puis, il préfère devoir se salir les mains. Il encaissera mieux que quiconque. Il sait faire avec. Tout le monde n'en est pas capable.

Ce n'est pas la première fois que Zed part en mission, en raid. Depuis ses 17 ans, il accepte de faire une mission par an. 11 missions en tout. 4 missions dont il est revenu tout seul. 7 missions où, miraculeusement, ils sont tous revenus sains et saufs. Presque comme s'il décidait de revenir seul ou non... Ce qui est, en fait, le cas. S'il y a un contaminé dans les rangs, il s'en charge. Les raids où il est revenu seul, hé bien... Ils n'étaient que deux ou trois. Par contre, paradoxalement, les raids de 6 ou 7, ils étaient tous revenus. Normalement, cela devrait être l'inverse. Le risque d'être plus bruyant et visible revient bien évidemment à un groupe nombreux... Mais grâce à son don, sa capacité à diriger les autres, il a toujours réussi à garder une bonne cohésion de groupe, de sorte qu'ils survivent. Il part aussi en raid pour tester les armes qu'il a fabriqué, s'ils sont au point pour mettre un terme à la menace que représente les zombies ou non. Apportant un cahier, il note tout. Il a besoin de ces chiffres pour fabriquer les armes.

Sentant un regard sur lui, il remarque que le premier volontaire l'observe. A cela, Zed sourit. Un sourire de politesse. Ha ! Ne serait-ce pas le gars qui l'a aidé à apporter le matériel dans son atelier ? Il n'a pas vraiment fait attention, trop concentré sur ses croquis. Et puis des gens viennent et partent pour lui apporter du matériel, puis ils reviennent pour amener ses inventions dans l'armurerie. Il avoue que côté attaque, ils auront de quoi faire. Côté défense... Il n'a toujours pas compris le mécanisme des vizons et échoes. De ce qu'il a compris, les échoes ont comme lui, une portée d'à peu près 50m, bien que lui, cela soit de perception, eux, de son. Après pas étonnant, il doit son don à un écho. Ce n'est pas étonnant qu'il y ait des similitudes entre ces deux là. Malheureusement, il n'en sait pas assez. Donc ces raids l'aident un peu. De plus, c'est assez logique, il a plus de chance d'en réchapper que les autres, sans parler d'expérience... C'est un radar de zombies vivants ! Bien qu'il ne sache pas faire la distinction entre les deux.

-ZED !
Le dénommé sursaute légèrement devant cette voix qui lui crie dessus et qu'il reconnait sans aucun mal.

-Em... 'Coute, je peux t'expliquer.

-M'EXPLIQUER QUOI ? QUE TU AS DECIDE DE MOURIR ? C'EST PAREIL TOUS LES ANS ! LA DERNIERE FOIS, TU AS FAILLI Y PASSER !

Zed se tourne vers les autres, il répond simplement au supérieur "Oui, il n'y a que nous deux" puis se tourne vers les autres en leur disant "Ne vous en faites pas, elle fait ça chaque année" de manière nonchalante comme s'il s'y attendait et que ce n'était vraiment qu'une petite broutille.

-Allons ailleurs, Em.
Il tourne le dos à la salle et décide de partir par l'entrée.

Le supérieur l'arrête et lui dit qu'il faut écouter les prérogatives avant de partir. Ce à quoi Zed répond simplement, une main levée en l'air, nonchalant.  
-Laissez-moi deviner, exactement pareil que les 11 dernières années ? Hé ouais, faut changer de disque, m'sieur. Bon, c'est pas tout ça mais j'ai une soeur à raisonner.

-Ouais hé bah la soeur en question pourrait dire la même chose, je te signale !

Enfin "soeur", cela se voit facilement qu'ils n'ont aucun lien de sang. Il est coréen, cela ne fait aucun doute, elle, elle ressemble plus à une anglaise, cheveux blonds, yeux bleus, 1m69, elle est belle, c'est indéniable. Elle est comme son grand frère, ingénieure, c'est la personne à qui Zed a enseigner tout son savoir "au cas où". Ainsi, la ville a quelqu'un pour reprendre le flambeau. Ils ont dix ans de différence quand même. Bientôt, ce sera à son tour de prendre quelqu'un sous son aile et lui enseigner la fabrication des armes. Ils ne sont qu'une poignée à faire ce métier dans la ville. Et puis aussi, Em est devenue la main qui lui manque pour faire ce travail. Ce n'est pas que sa main gauche derrière son gant noir est inerte, c'est juste...  Qu'il a perdu 30% de ses capacités motrices. Mais c'est grâce au kinée qu'il a récupéré, avant, il n'avait que 40% de capacités motrices. Très handicapant quand il s'agit de survie. Malgré cela, sa main fait toujours des siennes. C'est pourquoi, il a inventé... Un gant émanté ! Cela lui arrive de perdre son arme, le laissant tomber à cause de sa motricité défectueuse, donc ainsi, même s'il tombe, il n'a qu'à tendre la main et hop, elle revient automatiquement dans sa main. Bien sûr, l'aimant n'est pas assez puissant pour dire arrêter la chute de l'arme, il faut qu'il la tienne, mais elle est assez magnétique pour dire que l'arme revienne dans sa poigne. C'est pour cela qu'il porte toujours ce gant.

-ZED, tu m'écoutes ?

Ha zut, il a oublié qu'elle était toujours là elle. Essayant de se souvenir de ce qu'elle avait dit, il cherche mais...

-Non.

Et là voilà qui refait sa moral, vraiment. Qui est le plus âgé entre les deux ? Difficile à dire. Elle se comporte comme sa mère ! Rhaa. Après avoir débattu et redébattu, ils repartent, comme toujours, fâchés.

Mais donc, préparant son sac à dos, sa nourriture qui peut être conservée longtemps, ses armes, ses munitions, quelques pièces de monnaies -même si l'argent en ce monde n'a aucune valeur, c'est pour tester quelque chose-, des boissons, un sac de couchage -parce qu'il a le droit de dormir confortablement. Quelques autres trucs plus tard, il arrive au point de rendez-vous. L'autre gars est déjà là.

-J'espère ne pas t'avoir fait attendre trop longtemps ? La ponctualité, ça a jamais été mon truc.

Puis le gars se présente. Zed en fait de même donc.

-Okay Red, je suis Zed.

Tandis que Red lui dit qu'ils devraient partir, Zed lève sa main pour lui dire d'attendre quelques instants.

-Dans 5 secondes, tu veux ? 5, 4,...
Il se met dos à Red, s'avance vers quelque chose qui n'est pas encore là. Comme s'il attendait quelque chose, ou quelqu'un.

-3, 2, 1...

Puis une tête blonde arrive, courant vers lui telle une furie.

-Zeeeeed.
Elle semble presque en pleurs.

-Je suis désolée. Je ne voulais pas qu'on se quitte comme ça. 

Bon, elle n'est plus cette crevette de 7 ans qu'il lui sautait dessus quand il partait dans la zone interdite ou autre lieu en dehors de la ville, non, là, c'était une jeune femme qui, avec le poids de son sac à dos, fit qu'ils tombent tous les deux à la renverse !

-A peine arrivée, tu essaies déjà de m'assassiner, crevette ?

-Rho ça va, je l'ai pas fait exprès. Pas ma faute si tu ne sais pas me rattraper.

-Bah tu fais ton poids, j'y peux rien !

-Attends, t'es en train de me traiter de grosse là ?
Fit la demoiselle faussement outrée, enfin il le croit.

-Mais naaan. Tu ne comprends vraiment que ce que tu as envie d'entendre, toi.

-Donc tu insinues que j'ai envie qu'on me traite de grosse ?

-Pfff, sale gosse va !

Puis après s'être sourit mutuellement, ils éclatent de rire. Une fois qu'ils se sont calmés, il lui demande.

-T'aurais pas envie de te relever, non ?

-Nan. Puis tu peux pas partir, c'est moi qui ait les clefs. La maire m'a demandé de te les donner.

Comme chaque année quoi. C'est toujours elle que la maire amène pour cette tâche. A croire qu'elle sait que c'est comme ça que la fratrie se réconcilie.

Puis elle se relève et lui dit, le regard malicieux.

-Bon, tu vas arrêter de pioncer devant ton camarade de survie là ? Il va avoir une mauvaise impression de toi. Et tu sais très bien que la première impression est toujours la plus importante !

Quelle sale gosse. Se relevant, il lui dit.

-Ô toi, si je t'attrape... !

-Hum oui ? Qu'est-ce que tu feras ?
Demande-t-elle innocemment, les cils battant. 

Laissant tomber son sac à terre, il lui court après et la prend sur son épaule comme un sac à patate, puis regarde Red.

-T'aurais pas envie d'une petite soeur par hasard ?

-Attends, t'oses vraiment me vendre là ?

-MOI, OSER faire cela ? Jamais. Je ne te vends pas mon p'tit cœur à la crème, je te donne. Si je te vendais, on sait tous les deux que je serai un véritable arnaqueur. Tu manges pour dix ! Tu râles tout le temps ! Vraiment, faudra t'y faire, t'es pas un cadeau. T'es vraiment sale gosse, que puis-je dire de plus pour te qualifier ?  

-T'es en train de parler de toi là, non ?

Riant, il la redépose sur le sol.

-C'est vrai ça, que font les sales gosses... ? Je ne sais pas moi, prendre les clefs de la voiture dans les poches de leur soeur ? 
Fit-il en lui montrant les clefs dans sa main droite, la secouant pour la narguer.

-Je te déteste.
Dit-elle les bras croisés, un sourire sur le point de pointer le bout de ses commissures.

-Moi aussi, je t'aime. Bon. Faut qu'on y aille, prend soin de toi, d'accord ?

Elle hoche la tête et lui fait un bisou sur la joue avant de partir.

-Bon, maintenant, on peut y aller.

Ha, maintenant que Red le demande, il n'a pas demandé à Em qu'elle était la bonne voiture.

-Il n'y a qu'un moyen de le savoir.
Il appuie sur le bouton "ouvrir les portes" de sa clef et... Une voiture tout terrain, de l'armée, bip. Il n'y a pas de toit, deux places à l'avant et de la place derrière pour mettre ses affaires. C'est une sorte de remorque incrustée à la voiture. Il y a moyen d'y mettre des gens aussi, malgré le fait qu'il n'y ait pas de ceinture de sécurité. Elles ont depuis longtemps été abolies. Pratique pour mettre leurs affaires quand même.

-On a notre réponse. Je conduis ! Mets-toi où tu veux.
Derrière ou à côté, peu importe réellement. Il dépose son sac derrière et se met derrière le volant, il demande.

-C'est bon ? Je peux démarrer le moteur ?
Contenu sponsorisé
Vizons & Echoes, les cavaliers de l'apocalypse. {Melinoe & Nash}
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Melinoë
» Hold the gun, I'll pull the trigger - ft. Melinoe
» Nash • All of me love all of you
» La proposition {Ananas & Nash}
» La Belle et l'Inconnu [Nash]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers science-fiction :: Survival/Apocalyptique-
Sauter vers: