Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» La Folie du Prince
 Sharp teeth and beauty little wings (ft Gäa) EmptyAujourd'hui à 19:21 par Ezvana

» « Even on the darkest night, I will be your sword and shield, your camouflage. »
 Sharp teeth and beauty little wings (ft Gäa) EmptyAujourd'hui à 19:03 par Touriste

» « Connais ton adversaire, connais-toi, et tu ne mettras pas ta victoire en danger. »
 Sharp teeth and beauty little wings (ft Gäa) EmptyAujourd'hui à 18:59 par Stormy Dream

» Get out of my head !
 Sharp teeth and beauty little wings (ft Gäa) EmptyAujourd'hui à 18:30 par Aloy

» Funambule feat Manhattan Redlish
 Sharp teeth and beauty little wings (ft Gäa) EmptyAujourd'hui à 17:21 par Manhattan Redlish

» If these wings could fly
 Sharp teeth and beauty little wings (ft Gäa) EmptyAujourd'hui à 16:24 par Aloy

» Recensement 2024
 Sharp teeth and beauty little wings (ft Gäa) EmptyAujourd'hui à 16:10 par Scarlett Thompson

» Welcome to the Puppet Show - ☽ Rein ☾
 Sharp teeth and beauty little wings (ft Gäa) EmptyAujourd'hui à 16:09 par Rein

» Un équilibre fragile (avec Nemo) [+18]
 Sharp teeth and beauty little wings (ft Gäa) EmptyAujourd'hui à 16:03 par Scarlett Thompson

Le Deal du moment :
TCL C74 Series 55C743 – TV 55” 4K QLED 144 ...
Voir le deal
499 €

LE TEMPS D'UN RP

Sharp teeth and beauty little wings (ft Gäa)

Senara
Messages : 643
Date d'inscription : 04/06/2022
Région : J'habite en théorie, parce qu'en théorie tout se passe bien
Crédits : avatar (senara) signature (minori) texte (Ronnie Radke et Andy Black)

Univers fétiche : Réel, urban fantasy, fantastique, jeu vidéo
Préférence de jeu : Les deux
Power Rangers
https://www.letempsdunrp.com/t5165-my-rainbow-s-dreams https://www.letempsdunrp.com/t5222-les-disgressions-de-senara https://www.letempsdunrp.com/t5157-senara-my-mind-is-up-and-away
Senara
Ven 4 Aoû - 3:06
Le contexte du RP
Mise en situation


 Sharp teeth and beauty little wings (ft Gäa) Cvm3

Jarod est un jeune loup, fraîchement débarqué du Texas au Groenland. Autant dire que le changement de température et de météo le laissent quelque peu... curieux et maladroit. Et tandis qu'il essaie de se faire à son nouvel environnement, il attire l'attention d'une fée protectrice de la nature. Metsä l'observe ainsi de loin, curieuse elle-aussi de cette présence à laquelle elle ne s'attendait pas.



I lost my fucking mind, it happens all the time 'cause I can't stand myself. So please believe me I'm a needy insecure fucking freak and it ain't as easy or as dreamy as you thought it would be
Gäa
Messages : 570
Date d'inscription : 04/06/2022
Région : Seine Maritime
Crédits : Giada (ava)

Univers fétiche : Crossover, fantasy, city, apocalypse, jeux vidéo etc...
Préférence de jeu : Les deux
Power Rangers
https://www.letempsdunrp.com/t5159-gaa-eternal-peace-is-probably-overrated#102809 https://www.letempsdunrp.com/t5181-l-agenda-de-gaa https://www.letempsdunrp.com/t5877-mes-idees-du-moment-et-c-est-loin-d-etre-fini#118956 https://www.letempsdunrp.com/t5156-gaa-peace-love-and-rock#102794
Gäa
Mer 16 Aoû - 23:57

Jarod Solveig
J'ai 18 ans et je vis à Maniistoq, Groenland. Dans la vie, je suis loup oméga et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, j'ai retrouvé ma mère biologique et je le vis plutôt bien.

 Sharp teeth and beauty little wings (ft Gäa) Tumblr_inline_o7e0964EP31rifr4k_500
- Jarod n'est pas doué à la chasse, mais c'est un très bon pêcheur
-Son regard d'oméga et d'une couleur argentée
-Il aime la nature, se promener en solitaire
-Jarod a toujours eu peur de son père
-Il veut apprendre la langue de sa mère
-Il redevient vite un louveteau dans l'âme
Je voulais rendre la meute fière ! je n'avais pas encore rencontré celle-ci, mais je savais que c'était pour bientôt. Alors j'étais toujours avec mon dictionnaire, pour apprendre à parler la langue de ma mère, je voulais sans cesse améliorer mon accent, et souvent j'allais demander à ma mère si je m'en sortais bien, parfois, j'avais peur qu'elle me dise oui, uniquement par amour, alors je me remettais en question, alors je poursuivais mon apprentissage, tout en restant proche de la meute de loup et de chien. La propriété était immense, et c'était agréable, je n'avais pas non plus les leçons que alpha venait m'imposer, en faite, j'avais même la sensation de vivre dans un tout autre monde. Je pouvais sortir dehors, me retrouver parmi les chiens, ainsi que les loups, puis me regarder le paysage pendant des heures, tout en jouant avec les protéger de ma mère. Pas de leçon, je n'avais pas non plus à avoir peur, ici je ne craignais rien, j'étais libre d'être moi-même, alors oui, je voulais vraiment rendre la meute fière.

Si je prenais mes habitudes, c'est à dire avec ma mère, les chiens, bientôt je ressenti le besoin d'explorer ... La neige avait le don de m'intriguer, le froid aussi, d'ailleurs, je commencé à m'y habituer, même si ma fourrure n'avait pas encore complètement changer de couleur, elle n'était pas non plus encore très épaisse, seulement c'était long, et ma soif d'exploration se faisait bien présente, la propriété de ma mère n'était plus suffisante, j'avais besoin de me dégourdir les pattes.

Aujourd'hui, alors que ma mère était parti travailler à la boulangerie, j'optais pour prendre ma forme de loup, pour enfin élargir mes horizons. Bon, ma fourrure n'était pas encore assez épaisse, par contre, mon pelage commencé à devenir d'un blanc neige, et j'en étais fier ! humant l'air extérieur, je me senti encore plus euphorique, que lorsque j'étais sous forme humaine. Dans ce pays, il n'y avait pas d'odeur à faire fuir, évidemment, je parle surtout de pollution, ici j'avais surtout le droit à la délicieuse odeur des sapins, des pins, de l'air frais, même très frais ce qui me fit frissonner. Puis il y eu cet appel, celui de la nature, alors c'était peut-être des petits pas, mais j'arrivais en forêt, m'amusant du craquement des branches et des feuilles sous mes pattes, les nouvelles odeurs me rendant toujours aussi euphorique. Puis me vint l'idée de courir, je fus pris d'une puissante adrénaline et lorsque je débuta ma course, se fut un véritable plaisir de sentir le vent à travers ma fourrure, comme une douce caresse de la nature, l'odeur du bois, des autres animaux, la faune flore, tout ! j'étais au comble du bonheur, jusqu'au moment ou j'atteignis la poudreuse. Me stoppant devant celle-ci, j'y déposais d'abord une patte, avant de poursuivre, puis sautillant à cause du froid, jusqu'à ce que je finisse par me rouler dans la neige, découvrant que la neige pouvait aussi être une caresse. Voila, je n'étais plus un jeune loup, j'étais plutôt redevenu un louveteau. Plongeant la truffe dans la poudreuse, j'éternuais, m'amusant seul avant de m'élancer dans la neige, courant après une proie imaginaire. C'était ça être libre ? C'était un sentiment puissant, mais j'aurais certainement du mieux écouter ma mère ... C'est une douleur à la patte qui me stoppa net, mais faisant gémir et sursauter, et c'est la que je reconnu un piège de braconnier. M*rde, m*rde pensais je ... Qu'est ce que je devais faire ? Si je faisais du bruit, j'avais bien peur d'attirer l'attention sur moi, mais en même temps, se serait pas mal ? Sauf que je ne voulais pas me retrouver face à un chasseur ... Ma chance ? Tenter de sortir ma patte de la avec mes crocs, mais plus je forcé, plus le piège se venait à se fermer, ce qui me faisait gémir, je commencé à tourner en rond, gémissant, la queue entre les jambes et les oreilles complètement en direction du sol, j'avais peur, je n'aurais pas du aller aussi loin, mais je ne perdais pas espoir pour autant, alors je reniflais les odeurs autour de moi, jusqu'à en sentir une toute nouvelle.


❝ Hold my hand ❞ Hold my hand, everything will be okay I heard from the heavens that clouds have been grey Pull me close, wrap me in your aching arms I see that you're hurtin', why'd you take so long To tell me you need me? I see that you're bleedin' You don't need to show me again But if you decide to, I'll ride in this life with you I won't let go 'til the end
Senara
Messages : 643
Date d'inscription : 04/06/2022
Région : J'habite en théorie, parce qu'en théorie tout se passe bien
Crédits : avatar (senara) signature (minori) texte (Ronnie Radke et Andy Black)

Univers fétiche : Réel, urban fantasy, fantastique, jeu vidéo
Préférence de jeu : Les deux
Power Rangers
https://www.letempsdunrp.com/t5165-my-rainbow-s-dreams https://www.letempsdunrp.com/t5222-les-disgressions-de-senara https://www.letempsdunrp.com/t5157-senara-my-mind-is-up-and-away
Senara
Ven 1 Sep - 22:25

Metsä
J'ai 220 ans et je vis à Qinngua, Gröenland. Dans la vie, je suis une fée protectrice de la nature et ça me tient particulièrement à cœur. Sinon, grâce à mon statut de fée, je suis libre comme l'air et je le vis très bien.

 Sharp teeth and beauty little wings (ft Gäa) Kp54
c'est une fée novice qui a remplacé l'ancienne gardienne depuis moins d'un an.
comme les autres gardiennes de l'île avant elle, Metsä possède une multitude de pouvoirs magiques qui lui permettent de protéger et de prendre soin de la nature.
sous ses airs adorables, la fée peut se montrer particulièrement redoutable.
si son rôle principale est de prendre soin de la faune et de la flore, Metsä peut aussi se montrer bienveillante envers toute personne qui montre un intérêt pour la préservation et la protection de la nature.
Cela faisait des dizaines d’années que Metsä observait, apprenait et voyageait dans la Vallée de Qinngua. Elle en connaissait chaque recoin, chaque animal qui y était né, avait vécu puis était mort. Elle avait eu la joie d’assister à la croissance de buissons et d’arbres qui étaient passés de petits arbrisseaux fragiles à de magnifiques bouleaux pubescents et de saules gris. Elle aimait aussi sentir les changements de saisons, bien que le réchauffement climatique ait un impact sur cette vallée qu’elle protégeait, et sur elle-même. Néanmoins la jolie et délicate fée parcourait quotidiennement ce terrain qui était sous sa surveillance, et elle le faisait avec entrain et joie à chaque jour renouvelé. Aujourd’hui n’échappait pas à cette règle, et Metsä virevoltait comme une enfant entre les troncs et les feuilles. En dépit de la neige qui avait commencé à tomber et à recouvrir le paysage, certains arbres jouissaient toujours de leur apparat verdoyant. La fée, ou esprit de la forêt, n’oubliait cependant pas sa mission et ses responsabilités. Elle détestait en particulier les chasseurs et les braconniers, tous comme ceux qui utilisaient la nature comme une poubelle publique. Aussi gracile puisse-t-elle paraître, sa fonction de gardienne et d’esprit de la forêt pouvait la rendre particulièrement redoutable. Si elle décidait de s’en prendre à un humain salissant sa magnifique vallée ou pire, à un être répugnant venu attaquer ses amis les animaux, il ne serait jamais retrouvé. Les pouvoirs conférés par son statut lui permettraient de faire un véritable carnage si elle le désirait. Un juste châtiment pour la souffrance qu’on infligeait à ce lieu. Mais voilà, le mentor de Metsä lui avait enseigné la patience et la fragilité des humains. Elle représentait la vie, la protection et le bonheur d’être en contact avec la faune et la flore. Ainsi, elle ne devait pas céder à des pulsions punitives qui ne feraient que la transformer en ce qu’elle détestait. La violence et la destruction, c’était l’apanage des hommes et de certaines créatures magiques, pas celui des gardiens de la nature. Et surtout, il ne fallait pas oublier que tous ne partageaient pas cette mentalité. On comptait nombre d’humains qui passaient leur vie à justement protéger la faune et la flore. Là-dessus, Metsä ne pouvait qu’être d’accord. Elle avait déjà croisé la route de tels individus, et pour les en remercier, elle les avait même aidés et pris sous sa protection le temps de leur périple en ces terres. Elle devait trouver le bon équilibre et ne pas oublier que personne de magique ne devait apprendre leur existence. D’ailleurs, les fées et autres esprits ne se mêlaient guère des histoires des autres races, à tel point que pour la majorité ils n’étaient que mythes et légendes. Certains croyaient en eux, d’autres étaient indécis sur la question, et d’autres encore n’accordaient aucun crédit à leur prétendue existence. Il ne fallait pas s’en offusquer, bien au contraire. Leur présence sur cette planète n’avait jamais été dans l’optique de diriger les humains, juste de limiter les dégâts et de rendre encore plus belle la nature. Mais effectivement, avec le temps, ils se faisaient de plus en plus rares. Un jour peut-être, ils disparaitraient car ils n’auraient plus d’utilité. En attendant, Metsä était heureuse de vivre et prenait sa mission très à cœur. C’était une jeune fée pleine de bonne volonté, encore curieuse des rencontres qu’elle pouvait faire sur son terrain de jeu. Par exemple, entre arbres qui poussaient et animaux qui gambadaient, Metsä était parfaitement au courant de la présence d’une meute de loups ici. Et elle aimait leur rendre visite sous sa forme de petite fée ailée. Mais elle ne s’était jamais montrée sous sa forme habituelle, c’est-à-dire celle qui faisait qu’elle ressemblait davantage à une humaine, une fois ses ailes rendues transparentes. Tous les jours, ou tout du moins une fois par semaine selon les soucis ou les dangers que pouvaient rencontrer la Vallée, Metsä volait jusque là-bas et observait tous ses loups avec plaisir et curiosité.

Aujourd’hui n’échappait pas à la règle. Après être partie du côté ouest, puis vers le nord, la fée s’était dirigée du côté des loups où elle en avait aperçu un qui s’amusait avec la neige. Elle sourit, amusée par cette douce innocence, et l’observa pendant un temps, avant de le laisser à ses découvertes et à ses péripéties. Elle s’envola alors vers le sud et décida de se poser au pied d’un sorbier pour profiter d’un moment de répit. Là, elle joua avec ses pouvoirs, faisant tantôt apparaître des fleurs ou des animaux en glace dans sa main, tantôt s’allonger les racines de l’arbre auprès duquel elle se reposait. Jusqu’à ce qu’un « clank ! » suivi de gémissements plaintifs se fassent entendre. Fronçant les sourcils, elle sut immédiatement ce que cela signifiait : un piège et un animal qui venait de tomber dans cette machination. Se relevant aussitôt, elle reprit sa petite taille et s’envola en direction des plaintes. Arrivant sur place, elle aperçut le jeune loup qui se débattait pour sortir sa patte de là. Elle prit alors une taille plus grande et s’approcha de lui.

« Hé, doucement petit loup. Je vais t’aider à sortir de là. » déclara-t-elle sur un ton doux et calme. « Je sais que c’est contre-intuitif, mais bouge le moins possible, sinon tu vas davantage te blesser. »

Et tout en parlant, elle avait appuyé sur les bords métalliques du piège pour l’ouvrir. Une fois que sa patte fut libre, elle le relâcha et le piège se referma à nouveau. Mais à présent, il ne ferait plus de mal à un autre animal. Avisant ensuite sa blessure, elle lui laissa le temps de retrouver un semblant de quiétude.

« Bonjour ! Je suis Metsä, gardienne de la nature du Groenland et de cette Vallée en particulier. Si tu n’y vois aucun inconvénient, j’aimerais bien soigner ta blessure. Elle n’est pas très grave, mais ce sera toujours plus agréable de la soulager. » sourit-elle amicalement, dégageant une aura fiable, rassurante et protectrice.


I lost my fucking mind, it happens all the time 'cause I can't stand myself. So please believe me I'm a needy insecure fucking freak and it ain't as easy or as dreamy as you thought it would be
Gäa
Messages : 570
Date d'inscription : 04/06/2022
Région : Seine Maritime
Crédits : Giada (ava)

Univers fétiche : Crossover, fantasy, city, apocalypse, jeux vidéo etc...
Préférence de jeu : Les deux
Power Rangers
https://www.letempsdunrp.com/t5159-gaa-eternal-peace-is-probably-overrated#102809 https://www.letempsdunrp.com/t5181-l-agenda-de-gaa https://www.letempsdunrp.com/t5877-mes-idees-du-moment-et-c-est-loin-d-etre-fini#118956 https://www.letempsdunrp.com/t5156-gaa-peace-love-and-rock#102794
Gäa
Ven 15 Sep - 22:29

Jarod Solveig
J'ai 18 ans et je vis à Maniistoq, Groenland. Dans la vie, je suis loup oméga et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, j'ai retrouvé ma mère biologique et je le vis plutôt bien.

 Sharp teeth and beauty little wings (ft Gäa) Tumblr_inline_o7e0964EP31rifr4k_500
- Jarod n'est pas doué à la chasse, mais c'est un très bon pêcheur
-Son regard d'oméga et d'une couleur argentée
-Il aime la nature, se promener en solitaire
-Jarod a toujours eu peur de son père
-Il veut apprendre la langue de sa mère
-Il redevient vite un louveteau dans l'âme
Ma mère m'avait dit qu'il y avait des braconniers, mais je n'aurais jamais cru, que certains viennent poser des pièges, aussi près de notre demeure ... Enfin je n'avais qu'à regarder derrière moi, je mettais bien éloigner du domaine familial, seulement lorsque j'étais dans la nature, surtout avec cette découverte de la neige, je redevenais comme un louveteau assez insouciant. J'étais allé assez loin, sans même m'en rendre compte, et à présent je ne savais plus quoi faire ... Tentant de retirer le piège, disons que je n'avais que empirer les choses ... Gémissant, j'espérais une aide, j'avais peur, j'étais même affolé, je voulais rentrer chez moi, pensais je tout en baissant les oreilles.

Humant l'air, je pouvais sentir une douce odeur, ce n'était pas un animal, ni même un humain, c'était autre chose ... Il y avait une présence, je pouvais à présent la ressentir, et j'eu un léger sursaut, en voyant une jeune femme rousse, apparaître assez soudainement. Elle avait une voix douce, une visage doux, ainsi qu'une délicieuse odeur sucrée et de fleurs ... Voyant celle-ci s'approcher de moi, j'hésitais ... Un piège ? Non elle n'était pas humaine, ce piège venait d'un humain, mais alors qui était-elle ? Observant celle-ci, j'étais tout de même prêt à attaquer, les oreilles aplatis, je mettais mis en position d'attaque, pas que j'étais en condition d'attaque, c'était surtout pour faire passer un message, je serais prêt à me défendre si besoin. Seulement voila, il y avait ce ton à la fois doux et calme, puis tout en continuant de regarder le moindre de ses gestes, celle-ci réussi à me libérer. Mon instinct me disait de fuir, seulement j'avais toujours cette curiosité en moi, qui était-elle ? Pourquoi ? Alors je mettais contenter de reculer, tout en ne la lâchant pas du regard, puis je trébucha ... Oui en même temps fallait sans doute, le museau dans le neige, j'aurais pu grimacer si c'était possible, mais à la place je gardais mon calme, léchant ma patte blessée, avant de laisser échapper un petit éternuement  ... Ma mère n'allait plus jamais me laisser sortir en voyant ça ... La douce voix de la rousse me fit pencher la tête sur le côté, une gardienne de la nature ... Voila pourquoi elle avait cette douce odeur, voila aussi pourquoi, je me sentais bien en sa présence. Metsä venait de me proposer de soigner cette blessure ... Encore une fois, je penchais la tête sur le côté, mais après tout, je n'y connaissais rien en "gardien" de la nature, alors je me rapprochais de la rousse, pour la laisser faire. Voyant celle-ci utiliser sa magie, la blessure laissant place à une patte neuve, j'avais déjà envie de montrer ma joie, me secouant comme ci je venais de sortir d'un bain, puis sautillant dans la neige en jappant de contentement, seulement ce ne serait jamais suffisant pour la remercier, je devais lui en offrir plus, je le voulais aussi, elle m'avait sauver ! pensais je tout en lui redonnant un petit coup de museau, frottant ma tête contre elle. Puis lui donnant à nouveau un petit coup de museau, je lui fis signe de me suivre (si tourner sur moi même, avait pour sens de dire suis moi), je venais de commencer à prendre le chemin du retour, et je ne cessais de me retourner, tout en jappant, pour inviter Metsä à me suivre. En aucun cas je ne pouvais reprendre forme humaine ici, je n'avais pas de vêtements à proximité et même en loup, j'avais froid, alors humain, je ne voulais même pas imaginer ce que ça pouvait donner. Est-ce que ma mère savait qu'il y avait des gardiens ? Est-ce que Metsä avait déjà rencontrer la meute ? J'avais tellement de questions, mais est-ce qu'elle voudrait y répondre ? Est-ce qu'elle pouvait ? Si la rousse ne venait pas, tant pis, je reprendrais tout de même forme humaine, et je ferais tout pour la retrouver, il y avait quelque chose chez elle ... Je ne serais dire, mais voir une autre personne en dehors de la meute, ça me faisait du bien, surtout que j'étais en train de découvrir, qu'il n'y avait pas que les loups dans cette forêt, jamais je n'avais rencontrer de gardien au Texas.  


❝ Hold my hand ❞ Hold my hand, everything will be okay I heard from the heavens that clouds have been grey Pull me close, wrap me in your aching arms I see that you're hurtin', why'd you take so long To tell me you need me? I see that you're bleedin' You don't need to show me again But if you decide to, I'll ride in this life with you I won't let go 'til the end
Senara
Messages : 643
Date d'inscription : 04/06/2022
Région : J'habite en théorie, parce qu'en théorie tout se passe bien
Crédits : avatar (senara) signature (minori) texte (Ronnie Radke et Andy Black)

Univers fétiche : Réel, urban fantasy, fantastique, jeu vidéo
Préférence de jeu : Les deux
Power Rangers
https://www.letempsdunrp.com/t5165-my-rainbow-s-dreams https://www.letempsdunrp.com/t5222-les-disgressions-de-senara https://www.letempsdunrp.com/t5157-senara-my-mind-is-up-and-away
Senara
Mer 3 Jan - 22:44

Metsä
J'ai 220 ans et je vis à Qinngua, Gröenland. Dans la vie, je suis une fée protectrice de la nature et ça me tient particulièrement à cœur. Sinon, grâce à mon statut de fée, je suis libre comme l'air et je le vis très bien.

 Sharp teeth and beauty little wings (ft Gäa) Kp54
c'est une fée novice qui a remplacé l'ancienne gardienne depuis moins d'un an.
comme les autres gardiennes de l'île avant elle, Metsä possède une multitude de pouvoirs magiques qui lui permettent de protéger et de prendre soin de la nature.
sous ses airs adorables, la fée peut se montrer particulièrement redoutable.
si son rôle principale est de prendre soin de la faune et de la flore, Metsä peut aussi se montrer bienveillante envers toute personne qui montre un intérêt pour la préservation et la protection de la nature.
Le jeune loup se montra méfiant lorsqu’il la vît et prit aussitôt une posture offensive. Malgré tout, il n’avait pas l’air bien dangereux et ne serait de toute façon pas de taille contre sa magie féérique. Cependant Metsä comprit qu’il cherchait surtout à se montrer plus agressif qu’il ne l’était réellement pour indiquer qu’il était prêt à se défendre si jamais ses intentions étaient mauvaises. La fée n’en prit guère ombrage. Il était jeune et, pour autant qu’elle se souvienne, c’était la première fois qu’elle le rencontrait. Il devait donc ignorer quelle était sa vraie nature. En effet, lorsqu’elle prenait taille humaine, on pouvait facilement la confondre avec cette race dont elle partageait nombre de traits physiques, du moins de prime abord. Il était aisé, alors, de comprendre qu’il la confondait sûrement avec une de ces créatures aussi fascinantes que cruelles. Piégé de la sorte, il avait toutes les raisons d’être suspicieux. Toutefois, comme elle lui demanda, il resta calme le temps qu’elle parvienne à libérer sa patte de son entrave métallique. Une fois fait, le loup la fixa et, hésitant comment réagir, décida de reculer tout en continuant de l’observer. Se faisant, il finit par glisser et se retrouver la truffe dans la neige. Amusée par ce spectacle qui se révélait comique malgré le côté dramatique de la situation, la fée se laissa à rire, éclat cristallin qui se perdit dans les bois. Le jeune loup ne s’en offusqua pas. A la place, il se lécha la patte blessée avant d’émettre un petit éternument. Metsä le contemplait avec émerveillement et gaîté, tant elle le trouvait adorable. En fait, elle avait terriblement envie de faire un gros câlin à cette petite boule de poils toute mignonne ! Néanmoins elle préféra d’abord soigner sa blessure et lui laisser le temps de lui accorder sa confiance plutôt que de lui sauter dessus et de venir enfouir sa tête dans son pelage. Si elle adorait les animaux et son statut de gardienne, la jeune fée devait cependant apprendre à se maîtriser et à ne pas laisser sa joie déborder au point d’agacer et de traumatiser toute la faune du Groenland en leur courant après pour les prendre dans ses bras. Il fallait néanmoins admettre que c’était parfois plus difficile qu’à d’autres moments. Comme là, où elle avait envie de venir consoler ce petit loup malchanceux. D’ailleurs ce dernier finit par revenir vers elle. Heureuse qu’il accepte de lui faire confiance, elle lui offrit un magnifique sourire.

« Promis tu ne sentiras rien. » fit-elle en attrapant doucement sa patte.

Elle referma ensuite ses deux mains autour de la plaie et se concentra. Usant de la magie guérisseuse de la nature, le sang cessa de couler et les chairs se remirent en place. En quelques secondes, la blessure se cicatrisa pour finalement disparaître.

« Et voilà ! C’est comme si tu n’avais jamais rien eu ! » s’exclama-t-elle avec joie.

Retirant ses mains d’autour de sa toute nouvelle patte, Metsä le regarda en s’esclaffant tandis que le loup se mettait à bondir d’exaltation. Lui-aussi était heureux, et il lui faisait savoir de la plus belle des manières. Non seulement il sautillait et jappait de bonheur, mais il vint lui donner un petit coup de museau avant de venir frotter sa tête de peluche contre elle. Metsä se mit à rire devant son comportement juvénile et posa sa tête contre son pelage. Elle pourrait rester des heures ainsi, à s’occuper des animaux de la vallée. Puis finalement, le jeune loup lui donna un autre petit coup de museau avant de tourner sur lui-même. Il attendait manifestement à ce qu’elle le suive. La fée se mit alors debout et se mit à marcher derrière lui, qui se retournait et jappait régulièrement pour s’assurer qu’elle était toujours là. Curieuse et amusée tout à la fois, elle longeait le chemin qu’il empruntait tout en se demandant où il voulait l’emmener. Quand finalement, ils arrivèrent sur le domaine des loups-garous. Metsä s’arrêta et observa les maisons couvertes de neige. Elle réfléchit un instant avant de reposer ses iris sur le loup.

« Oh ! Mais que je suis stupide ! J’étais tellement occupée à vouloir te soigner que je n’ai pas fait attention que tu étais l’un d’eux ! » s’exclama-t-elle en se donnant une tape sur le front. « Quelle piètre gardienne je fais si je n’arrive même pas à faire la différence entre un loup et un loup-garou... » fit-elle cette fois-ci dans un soupir.

La fée hésita un instant puis haussa les épaules et retrouva le sourire.

« Bon, on va dire que c’est parce que c’est la première fois que j’ai affaire avec un loup-garou. » reprit-elle en lui faisant un clin d’œil. « Mais je préfère te prévenir, les tiens pensent que les fées et les gardiennes font partie des mythes et légendes d’autrefois, même si quelques-uns croient encore en notre existence. Ils sont rares cela dit... » fit-elle en tapotant son index droit sur ses lèvres, pensive. « Et toi, tu m’as vue mais... en général, nous faisons en sorte de ne pas interférer avec les meutes. Nous sommes là pour protéger la nature dans son ensemble mais ne prenons pas part aux conflits qui peuvent avoir cours. Bien sûr, nous gardons un œil sur vous aussi et nous nous assurons que vous n’êtes pas en danger. Mais en dehors de cela, notre existence même n’a pas vocation à se mêler au commun des mortels. Autrement dit, je ne sais pas si c’est une bonne idée que je te suive là-bas... ou en tout cas, pas sous ma forme de fée. Qu’est-ce que tu en dis ? »

Encore novice dans son rôle de gardienne, Metsä n’était pas certaine de comment aborder certaines situations, comme celle d’entrer dans la meute du Groenland en se faisant connaître sous son vrai jour alors qu’elle était censée rester à distance et protéger tout ce petit monde depuis les hauteurs. Ceci dit, on ne lui avait jamais interdit de le faire non plus. On lui avait simplement expliquer ce qu’elle venait de dire mot pour mot au loup. Et quand elle avait voulu avoir plus de renseignement, sa prédécesseuse avait simplement hausser les épaules. Une règle tacite tendait néanmoins à pousser les fées au secret. Metsä jugea donc plus prudent de ne rien révéler pour le moment. Car si ce principe existait, ce n’était sans doute pas pour rien.


I lost my fucking mind, it happens all the time 'cause I can't stand myself. So please believe me I'm a needy insecure fucking freak and it ain't as easy or as dreamy as you thought it would be
Gäa
Messages : 570
Date d'inscription : 04/06/2022
Région : Seine Maritime
Crédits : Giada (ava)

Univers fétiche : Crossover, fantasy, city, apocalypse, jeux vidéo etc...
Préférence de jeu : Les deux
Power Rangers
https://www.letempsdunrp.com/t5159-gaa-eternal-peace-is-probably-overrated#102809 https://www.letempsdunrp.com/t5181-l-agenda-de-gaa https://www.letempsdunrp.com/t5877-mes-idees-du-moment-et-c-est-loin-d-etre-fini#118956 https://www.letempsdunrp.com/t5156-gaa-peace-love-and-rock#102794
Gäa
Ven 19 Jan - 20:44

Jarod Solveig
J'ai 18 ans et je vis à Maniistoq, Groenland. Dans la vie, je suis loup oméga et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, j'ai retrouvé ma mère biologique et je le vis plutôt bien.

 Sharp teeth and beauty little wings (ft Gäa) Tumblr_inline_o7e0964EP31rifr4k_500
- Jarod n'est pas doué à la chasse, mais c'est un très bon pêcheur
-Son regard d'oméga et d'une couleur argentée
-Il aime la nature, se promener en solitaire
-Jarod a toujours eu peur de son père
-Il veut apprendre la langue de sa mère
-Il redevient vite un louveteau dans l'âme
Pour un loup-garou, disons que je pouvais facilement passer pour un loup ordinaire ... Les lycans sont plus grands et que les loups ordinaires, en ce me concerné, je n'avais jamais été un loup-garou très corpulent, ainsi, on pouvait souvent me confondre avec un loup. Evidemment, c'était tout moi d'oublier assez facilement, que mon sous ma forme loup-garou, j'étais facilement confondu avec un loup, alors lorsque j'aperçu la réaction de la rousse, j'eu un léger gémissement plaintif, avant de revenir vers elle, donnant des petits coups de museaux, pour l'encourager à avancer. J'avais aussi envie de lui parler, de lui dire que c'était normal d'avoir confondu, je voulais la remercier, lui offrir quelque chose, je voulais aussi me présenter, qu'elle connaisse mon nom ... Puis je réfléchi quelque instant ... Oui, c'était important pour moi, je voulais vraiment lui parler, alors que d'habitude, j'étais du genre assez solitaire... C'était peut-être son odeur ? Son sourire ? Sa voix ? Ouh la ... Qu'est ce qui était en train de m'arriver ?  Bref, j'écoutais Mëtsa me parler, et j'eu un nouveau gémissement plaintif, lorsqu'elle parla des fées, comme quoi c'était surtout des légendes. Je comprenais ou elle voulait en venir, moi-même je ne savais pas que les fées existaient, mais je pouvais dire, que j'étais heureux de le savoir !

Commençant à grelotter, j'étais pas encore habitué au froid de ce pays, je tournais autour de Mëtsa, tout en jappant, avant de me rouler dans la neige, du moment que je l'entendais rire, j'en étais heureux. Celle-ci réfléchissant à me suivre ou pas, je ne pouvais que l'encourager en hochant la tête, tout en continuant de jouer dans la neige, ce qui faisait qu'à présent, j'avais la fourrure trempée ... Ben bravo ... Regardant autour de moi, nous étions en territoire loup-garou, la maison n'était pas loin, mais je ne pouvais pas non plus forcer la rouquine à venir. Je fis alors un choix, ça allait être sportif, mais je pouvais toujours essayer ... D'une patte, je lui fis signe d'attendre ou elle était, avant de partir à toute vitesse (sa magie avait vraiment été efficace) en direction du la maison ... Trop loin ... Puis j'aperçus un cabanon ! tout en allant à l'intérieur, je repris forme humaine, grelottant et prenant des vêtements de rechange. Quand on est un loup garou, il est préférable de cacher des vêtements un peu partout ... La j'avais trouvé un immense jogging avec un sweet, mais pas de chaussure ... Bon peu importe, je devais faire vite. Retournant aussi vite que je pouvais auprès de Mëtsa, j'eu un léger sourire en la voyant et je ralenti, avant de m'accroupir pour reprendre mon souffle. J'avais les cheveux tout mouillé, encore une fois merci la neige, mais ce n'était pas grave, j'avais réussi le défi que je mettais donner. "Jarod Solveig ! enchanté et merci ... Je tenais à le dire" dis je tout en me sentant rougir, mais pourquoi j'étais en train de rougir ? Sans doute le froid ... Oui il faisait froid, puis malgré mes vêtements, je n'avais pas pris le temps de me sécher. "Je suis nouveau ici ... Et ma mère n'est pas la, la maison est vide, je voulais t'offrir quelque chose, enfin si tu veux ... Je ne savais pas que les fées existaient et ... Enfin je suis curieux, d'ailleurs je te rassure de suite, c'est normal que tu ai cru que j'étais un loup, je suis plus petit que la moyenne" dis je tout en mettant les mains dans mes poches, commençant vraiment à geler sur place.  


❝ Hold my hand ❞ Hold my hand, everything will be okay I heard from the heavens that clouds have been grey Pull me close, wrap me in your aching arms I see that you're hurtin', why'd you take so long To tell me you need me? I see that you're bleedin' You don't need to show me again But if you decide to, I'll ride in this life with you I won't let go 'til the end
Senara
Messages : 643
Date d'inscription : 04/06/2022
Région : J'habite en théorie, parce qu'en théorie tout se passe bien
Crédits : avatar (senara) signature (minori) texte (Ronnie Radke et Andy Black)

Univers fétiche : Réel, urban fantasy, fantastique, jeu vidéo
Préférence de jeu : Les deux
Power Rangers
https://www.letempsdunrp.com/t5165-my-rainbow-s-dreams https://www.letempsdunrp.com/t5222-les-disgressions-de-senara https://www.letempsdunrp.com/t5157-senara-my-mind-is-up-and-away
Senara
Dim 11 Fév - 22:33

Metsä
J'ai 220 ans et je vis à Qinngua, Gröenland. Dans la vie, je suis une fée protectrice de la nature et ça me tient particulièrement à cœur. Sinon, grâce à mon statut de fée, je suis libre comme l'air et je le vis très bien.

 Sharp teeth and beauty little wings (ft Gäa) Kp54
c'est une fée novice qui a remplacé l'ancienne gardienne depuis moins d'un an.
comme les autres gardiennes de l'île avant elle, Metsä possède une multitude de pouvoirs magiques qui lui permettent de protéger et de prendre soin de la nature.
sous ses airs adorables, la fée peut se montrer particulièrement redoutable.
si son rôle principale est de prendre soin de la faune et de la flore, Metsä peut aussi se montrer bienveillante envers toute personne qui montre un intérêt pour la préservation et la protection de la nature.
La jeune fée, qui avait pris une taille humaine et fait disparaître ses ailes, observait pensivement les chalets qui lui faisaient face. Pour autant qu’elle sache, la dernière fois que les fées et les loups-garous avaient été en contact remontait à des centaines d’années. Elle ignorait pourquoi les siens avaient fini par se retirer du monde et ne s’y aventuraient que pour protéger la nature. Mais cela était sûrement dû au fait que la population de son peuple avait drastiquement chuté. Malheureusement, entre les siècles qui s’étaient écoulés et la mort des dernières fées qui avaient connu le déclin, plus personne ne savait ce qui s’était réellement passé. Metsä pourrait se poser mille questions et vouloir trouver des réponses. Mais comme son mentor, elle ne s’intéressait pas au passé. Pas qu’elle soit indifférente au sort qu’avait subi les fées, après tout elle en était une, simplement elle savait qu’elle ne pouvait rien y faire. Si leur histoire se transmettait oralement, alors il n’en restait plus rien. Et s’il restait des archives, de vieux papiers expliquant comment elles vivaient jadis, aucune ne les avait jamais retrouvés. C’était triste, Metsä en convenait, mais c’était ainsi et elle préférait s’occuper des animaux et protéger la nature plutôt que de s’apitoyer sur un monde qu’elle n’avait, de toute façon, jamais connu. Alors maintenant qu’elle était là, sur le territoire des loups-garous, elle ignorait totalement si elle était en train de commettre une erreur ou si sa présence n’avait aucune importance. Dans le doute, et même si elle était de nature candide, elle préféra néanmoins se montrer prudente. Même si, côté discrétion, ça aurait quand même été mieux qu’elle ne raconte pas tout ça à l’homme-loup qui se tenait justement en face d’elle. Mais il était tellement adorable et elle était tellement ingénue que c’était venue naturellement. De toute façon, s’il existait une interdiction de se mêler aux autres créatures comme les lycans, Metsä n’était pas au courant. Elle supposa que les loups-garous ne devaient pas le savoir davantage après tout ce temps. Surtout que rien ne l’obligeait à leur dire quelle était sa véritable nature. Il faudra qu’elle réfléchisse à tout cela, bien qu’en réalité ça ne servirait pas à grand-chose. Car non, elle ne serait pas frappée par une soudaine illumination lui donnant toutes les réponses à ses questions. Puis au final, c’était plus par habitude et tradition que les fées, du moins celles du Groënland, ne nouaient pas de relation avec les autres peuples. Ce fut sans doute pour cette raison qu’elle lui posa la question, à lui, pour ce qui était de savoir si elle devait le suivre jusque sur son territoire ou non. S’attendant à le voir japper ou tourner autour d’elle comme il le faisait depuis le début, la jeune fée fut surprise par son geste. Après lui avoir fait comprendre de l’attendre, elle le vit courir jusqu’à ce qu’il disparaisse. La tête penchée sur le côté, Metsä décida de patienter jusqu’à son retour.

Lorsqu’il reparut en courant, la rousse fut intriguée et amusée par le spectacle qu’il offrait malgré lui. Le loup était un jeune homme qui devait avoir, selon leur race respective, à peu près le même qu’âge qu’elle. Il avait de grands yeux bleus dans lesquels transparaissaient une infinie douceur, des cheveux bouclés et une peau opaline semblable à la sienne. Même si pour cette dernière, Metsä se disait que c’était le cas de tous les habitants de cette île. Toujours est-il qu’il avait une adorable frimousse aussi bien sous forme de loup que sous forme humaine. En revanche, il portait un sweat et un pantalon trop grand pour lui, et il était pieds nus dans la neige. La rousse comprit qu’il ne s’agissait pas de ses habits et se demanda à qui il avait pu les prendre. Sans doute que le propriétaire légitime voudra les récupérer... Mais cette réflexion lui sortit de la tête alors que le loup se présentait et la remerciait. Metsä lui offrit un grand sourire. Elle trouva adorable qu’il ait tenu à se montrer sous sa forme humaine pour lui donner son nom et la remercier.

« Enchantée Jarod Solveig ! Je suis contente d’avoir pu t’aider. Mais tu sais, tu n’as pas à me remercier. C’est pour ainsi dire mon travail que de veiller sur la Vallée et ses habitants. Même si, pour être honnête, si j’avais été plus attentive, tu ne serais jamais tombé dans ce piège... Alors, désolée pour la patte... J’espère au moins que je ne me suis pas ratée sur la guérison. » déclara-t-elle, un peu gêné mais sans se départir de son sourire.

Metsä savait qu’il était presque impossible de débarrasser la vallée entière de tous les pièges tendus par les humains. Comme elle, ils s’y rendaient souvent. Donc elle devait en enlever autant qu’ils en posaient. Qui sait si l’un d’entre eux ne tomberaient pas dedans, un jour, totalement par hasard et pas du tout parce qu’elle les y aurait poussé... Mais bref ! Tout s’était bien fini et c’était le principal. Puis comme à quelque chose malheur est bon, elle avait ainsi pu faire la connaissance de ce mignon petit loup avec qui, et sans savoir pourquoi, elle pressentait qu’une belle amitié allait naître.

Jarod lui avoua ensuite être nouveau dans cette contrée et être plus petit que la moyenne des lycans, raison pour laquelle elle ne l’avait pas reconnu. D’ailleurs, il ne voulait pas qu’elle s’en veuille pour ça. Par contre, il était curieux à son sujet et souhaitait lui offrir quelque chose. Quant au fait de cacher sa nature de fée, sa mère était absente, donc ce ne serait pas un problème pour qu’ils parlent librement. Et comme pour la quasi-totalité des créatures foulant cette terre, lui-aussi ignorait l’existence des fées. L’observant avec tendresse, Metsä finit par hocher la tête. Elle-aussi était curieuse à son sujet. Et surtout, même si elle adorait passer du temps en compagnie des plantes et des animaux, pouvoir échanger avec quelqu’un qui la comprendrait et lui répondrait lui ferait du bien.

« D’accord. » sourit-elle simplement.

Puis elle se rendit compte que le pauvre jeune homme frissonnait de froid. Metsä se tapa donc la main sur le visage.

« Tu as froid. » remarqua-t-elle soudainement. « Évidemment que tu es gelé, tu n’es pas comme moi ! Décidément, je suis une vraie catastrophe... »

Comment avait-elle pu rater ce détail ? Il avait les cheveux mouillés, il était pieds nus et il portait les vêtements de quelqu’un d’autre. Bien sûr qu’il grelottait ! Sans se poser de question, elle vint poser ses mains sur ses bras et commença à le frictionner pour aider son corps à se réchauffer. Peut-être que... ? Metsä se concentra et chercha dans sa magie comment l’aider à se réchauffer. Elle opta finalement pour le plus évident et le plus logique, la géothermie. Ainsi ses pieds allaient pouvoir se dégeler et il garderait tous ses orteils ! Mais ça n’allait pas durer éternellement. Ça lui demandait beaucoup d’énergie de puiser de la chaleur dans la terre.

« Allez on y va. Je te suis. »

Et joignant le geste à la parole, la fée le suivit jusqu’à arriver au milieu des chalets, et qu’il l’emmène chez lui, tout en veillant à ce qu’il reste bien au chaud grâce à sa magie. Metsä devait se l’avouer, elle n’était manifestement pas très douée pour la prévention. En revanche, elle arrivait à réparer ses erreurs et, pour l’heure, c’était déjà mieux que rien.


I lost my fucking mind, it happens all the time 'cause I can't stand myself. So please believe me I'm a needy insecure fucking freak and it ain't as easy or as dreamy as you thought it would be
Gäa
Messages : 570
Date d'inscription : 04/06/2022
Région : Seine Maritime
Crédits : Giada (ava)

Univers fétiche : Crossover, fantasy, city, apocalypse, jeux vidéo etc...
Préférence de jeu : Les deux
Power Rangers
https://www.letempsdunrp.com/t5159-gaa-eternal-peace-is-probably-overrated#102809 https://www.letempsdunrp.com/t5181-l-agenda-de-gaa https://www.letempsdunrp.com/t5877-mes-idees-du-moment-et-c-est-loin-d-etre-fini#118956 https://www.letempsdunrp.com/t5156-gaa-peace-love-and-rock#102794
Gäa
Mer 28 Fév - 23:23

Jarod Solveig
J'ai 18 ans et je vis à Maniistoq, Groenland. Dans la vie, je suis loup oméga et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, j'ai retrouvé ma mère biologique et je le vis plutôt bien.

 Sharp teeth and beauty little wings (ft Gäa) Tumblr_inline_o7e0964EP31rifr4k_500
- Jarod n'est pas doué à la chasse, mais c'est un très bon pêcheur
-Son regard d'oméga et d'une couleur argentée
-Il aime la nature, se promener en solitaire
-Jarod a toujours eu peur de son père
-Il veut apprendre la langue de sa mère
-Il redevient vite un louveteau dans l'âme
Mëtsa avait quelque chose de différent ... Pour commencer, c'était une fée, je ne pouvais pas dire que j'avais halluciner, puisque j'avais vue ses ailes, et j'avais senti sa magie. Elle était d'une beauté incroyable, peut-être parce que c'était une fée ? Je n'en savais rien, je n'y connaissais rien en fée, j'allais devoir faire des recherches. Son aura était pur, je pouvais sentir du réconfort, de la bonté chez elle, ça me changer d'une meute de loup sur les nerfs ... Bon, concernant ma famille ce n'était pas pareil, en faite, j'étais même en train de la découvrir, mais c'était tout de même des loups, et j'avais cet instinct qui me disait "prends garde". Avoir peur des siens ... C'était tout de même ridicule, seulement j'avais grandi ainsi. Avec le temps, j'irais mieux, mais on ne pouvait pas me retirer 18 ans de discipline, auprès d'alpha.

J'admirais beaucoup la rousse, j'avais des questions à lui poser, mais je ne voulais pas lui faire peur non plus ... En aucun cas je ne voulais faire fuir la fée ... Puis je me dis, pourquoi ma mère ne m'avait parler des fées ? Est-ce qu'elle savait qu'elle était réelle ? Entre les secrets de famille, et la découverte de ce pays, ça me faisait pas mal de surprises. Peut-être que je pouvais aussi en demander davantage à ma grand mère ? Bon, tout d'abord, demander l'avis de Mëtsa, c'était tout de même elle la fée, et si ça devait rester un secret, ça ne me poser aucun problème. Me présentant enfin à la rousse, je pouvais la voir sourire ... Rien que ce sourire, j'avais envie de sourire à mon tour, ça faisait un peu bête n'est ce pas ? Mais ça faisait vraiment beaucoup de bien, de ressentir de la douceur, je me sentais bien auprès d'elle, elle était apaisante et je pouvais même dire, qu'elle était comme un soleil, tout devenait plus lumineux ... Avec mes sens oméga, j'étais bien plus sensible aux personnes purs, alors une créatures magiques ! ainsi, c'était son travail de protéger la nature, puis lorsqu'elle me demanda pour ma patte, je levais ma main "Plus rien, bon un tout petit hématome, mais rien de méchant comparé à ce que ça aurait pu être, en ce qui concerne le piège, notre meute aurait du aussi vérifier" j'eu un soupire "je vais sans doute devoir en parler à ma mère, ce piège doit être récent", car je savais, que ma mère faisait souvent des rondes.

Je proposais à Mëtsa de me suivre, je voulais la remercier, lui offrir quelque chose à boire, à manger ... Puis j'avais aussi besoin de me changer, enfin d'abord me sécher. J'eu un léger rire, c'était comme ci elle venait de lire dans mes pensées "en vrai les loups qui sont d'ici, arrivent à bien réguler leur température, mais comme je suis nouveau, je découvre le froid ... La neige aussi, j'en avais jamais vue avant et l'air sent si bon !" , montrant le chemin à la fée, je cru virer pivoine, lorsque je l'a senti me frictionner le dos, puis je senti de la chaleur m'envahir, je compris que la rousse était en train d'utiliser sa magie, pour que je n'ai pas froid ... Je me sentais un peu coupable, et en même temps, ça faisait une raison de plus, pour qu'elle vienne à la maison.

En arrivant au chalet, c'est des aboiements de chiens, ainsi que de loups, qui vinrent nous saluer, j'eu un sourire "Je te présente les protéger de ma mère, et je dois t'avouer que j'ai encore du mal à retenir tout les noms" , c'est vrai qu'ils étaient nombreux ... Il y avait des loups, des huskys, sans oublier nos deux nouveaux chiens. Ne voulant pas que Mëtsa ne perde plus d'énergie, je ne m'attarda pas, me dirigeant plutôt vers l'entrée pour la laisser passer. "Voila, c'est ici que j'habite et j'ai encore du mal à y croire tellement que c'est immense, dit moi, tu as faim ? Tu as soif ?" je guidais la rousse en direction du canapé, allumant un feu de cheminée, lui montrant qu'elle n'avait plus besoin d'user de sa magie, pour me garder au chaud, de plus, elle m'avait déjà soigner, elle allée finir par s'épuiser. 


❝ Hold my hand ❞ Hold my hand, everything will be okay I heard from the heavens that clouds have been grey Pull me close, wrap me in your aching arms I see that you're hurtin', why'd you take so long To tell me you need me? I see that you're bleedin' You don't need to show me again But if you decide to, I'll ride in this life with you I won't let go 'til the end
Contenu sponsorisé
Sharp teeth and beauty little wings (ft Gäa)
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Life is short. Smile while you still have teeth.
» i got chains and you got wings (cheval de troie)
» Take these broken wings and learn to fly - Ft. Lullaby
» (Beauty and the Beast)
» let's be serious < collateral beauty

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers fantasy :: Surnaturel-
Sauter vers: