Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» Funambule feat Manhattan Redlish
For the glory [LarkoDim] - Page 2 EmptyAujourd'hui à 13:59 par Manhattan Redlish

» Lire entre tes lignes
For the glory [LarkoDim] - Page 2 EmptyAujourd'hui à 9:09 par Dinamite

» Délit de fuite [Ft Lo] (TW+18)
For the glory [LarkoDim] - Page 2 EmptyAujourd'hui à 5:34 par Lobscure

» The Hour of Joy [ Ft. Pyramid Rouge]
For the glory [LarkoDim] - Page 2 EmptyAujourd'hui à 4:30 par Lobscure

» Death upon us [ Ft. Pyramid Rouge]
For the glory [LarkoDim] - Page 2 EmptyAujourd'hui à 0:26 par Lobscure

» TOPS-SITES ¬ votez pour ltdr
For the glory [LarkoDim] - Page 2 EmptyHier à 23:55 par Gäa

» « Connais ton adversaire, connais-toi, et tu ne mettras pas ta victoire en danger. »
For the glory [LarkoDim] - Page 2 EmptyHier à 19:36 par Stormy Dream

» Mes personnalités (en cours)
For the glory [LarkoDim] - Page 2 EmptyHier à 19:29 par Lexis

» Carnets d'écriture de Lexis&Co.
For the glory [LarkoDim] - Page 2 EmptyHier à 19:06 par Lexis

-50%
Le deal à ne pas rater :
Kit Standard Starlink: Internet très haut débit par satellite
224.99 € 449.99 €
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

For the glory [LarkoDim]

LarkoDim
Messages : 2172
Date d'inscription : 14/06/2022
Région : Occitanie
Crédits : LarkoDim (Av.)

Univers fétiche : City/Surnaturel/Fantasy
Préférence de jeu : Homme
Super Nana
https://www.letempsdunrp.com/t5186-la-colocation-des-enfers https://www.letempsdunrp.com/t5197-listing-d-un-anxieux https://www.letempsdunrp.com/t5271-cerveau-mono-cellule-et-idee-en-vracs https://www.letempsdunrp.com/t5185-larkodim-une-plume-fragile-au-service-d-un-esprit-etrange
LarkoDim
Mar 27 Juin - 22:31

Hvitserk Lothbrok
J'ai 22 ans et je vis à Jorvik, Angleterre. Dans la vie, je suis berserker et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et c’est pas de ma faute, pour une fois.

Second fils de Ragnar Lothbrok et la Princesse Aslaug. ¤ Encore un peu traumatisé par la mort de ses petits frères, il en parle peu et cache son deuil dans l’alcool ¤ Passif, il laisse son frère aîné prendre les décisions politiques ¤

¤ Av. par avengedinchains 
¤ FC : Marco Ilsø
Tu ne sais pas combien de temps, tu as passé dans cette chambre, à lâcher des râles de plaisir au milieu de ses cris, essayant de lui bloquer les poignets alors que ses ongles t’arrachaient la peau de tes bras, de ton dos, alors que tes dents dévoraient son cou à lui laisser des marques d’appartenance. Tu ne sais pas combien de temps, tu as mis pour t’endormir après. Tu es presque tombé comme une masse sur elle, la bloquant dans le lit, conscient de toute façon qu’un autre viking bloquait la porte au cas où elle voudrait s’en aller. Mais tu n’es pas resté dans les bras de Morphée bien longtemps.

Juste assez pour que le soleil disparaisse pour de bons et pour te permettre de redescendre un peu, reprend lentement conscience de ton environnement. Tu relèves la tête et souris, croisant le regard de la jeune femme aux cheveux cendrés. Tu pouffes un peu en te levant, sentant tout de même de l’humidité dans les draps. Tu fronces les sourcils, les prenant en main, cherchant la source de tout ça. Tu ne faisais plus attention à sa nudité que tu avais eue le temps d’observer avant et écarquilles alors les yeux sous les traces écarlates laissées. Tu relèves les yeux vers elle et lui montres.

- Tu… C’est toi qui...

Tu lâches un rictus nerveux, comprenant bien trop rapidement de quoi il s’agissait. Tu te relèves alors, tapant du pied contre un bijou de métal. Sûrement tomber de sa robe que tu avais arrachée. Tu le prends en main et souris avant de revenir vers, à quatre pattes sur le lit pour la surplomber de nouveau. Tu lui montres la bague trouvée, fièrement, comme un trophée arraché.

- C’était elle hein ? Qu’on cherchait à la base, non ?

Tu te mords la lèvre, lui touchant le nez du bout du doigt avant de l’embrasser fougueusement, lui mordillant la lèvre inférieure au passage.

- Finalement, tu n’avais pas menti...

Que tu souffles un peu, entre vos lèvres rougies. Tu recules ton visage et pose ton menton sur son ventre, complètement avachi de nouveau sur elle. Tu souris un peu, récapitulant doucement dans ta tête la situation, alors que lentement, mais sûrement, les effets de ce que tu avais consommé avant de lancer l’assaut étaient en train de s’estomper. Tu as là, sous tes mains, une noble, de haut rang. Cousine de votre ennemi. Dont tu venais d’arracher quelque chose de précieux, qui faisait enfin d’elle une vraie femme, symbole de fertilité sacré. Tu reposes la bague entre ses seins avant de poser les mains dessus, simplement.

- Mais ça change rien à c’que j’veux faire d’toi, p’tite Souris… Tu le sais au moins ?


Recherches sans idées fixes ¤ Jusqu'à ce que la mort nous sépare

~
:heart1:  :heart1:
We can get high, we can get high, touching the sky
Never gonna come back down
We can run wild, shooting stars now, faster than sound
Build a kingdom in the clouds
~
DarkStar
Messages : 257
Date d'inscription : 11/05/2021
Crédits : uc

Univers fétiche : Post-apocalyptique, Surnaturels, fantastiques, science-fiction
Préférence de jeu : Femme
Sabrina
DarkStar
Mar 27 Juin - 23:54

Elyanna
J'ai 19 ans et je vis à Ladenses, Angleterre. Dans la vie, je suis une noble cousine du roi Alfred et je m'en sors plus très bien depuis que les vikings on ravagé notre ville. Sinon, grâce à ma malchance, je suis fiancée et je le vis plutôt mal étant donné que c'est un mariage arrangé.

Elyanna a un frère marié depuis longtemps à une noble du Sussex. Son père l'appelait "Souricette" à cause de ses cheveux gris très clairs. C'est une chasseuse hors paire surtout à l'arc qu'elle maîtrise à merveille. C'est aussi une très bonne cavalière.

For the glory [LarkoDim] - Page 2 J4ck
Avant, cette pièce représentait un petit havre de paix pour la petite noble. Lorsque parader dans la cour de son père et jouer au faux-semblant avec les parasites entourant ce dernier devenait insupportable, alors elle se réfugiait ici. Sous sa grande fenêtre faite de vitraux, elle pouvait sentir les effluves agréables d'un laurier gigantesque. Mais à présent, c'était terminé. Hvitserk en abusant d'elle, ici, venait de salir à tout jamais ce petit havre de paix dans lequel Elyanna se sentait en sécurité.

Lorsque son calvaire prit fin, elle du encore supporter des heures durant le corps de Hvitserk contre le siens. Et durant ces heures interminables la jeune femme supplia Dieu de la reprendre auprès de lui. Son corps la faisait souffrir, mais toujours moins que le sentiment de honte qui marqua son âme. Elle se sentait sale et épuisée. Son corps était comme...vidé de sa substance. Plus de force pour hurler, plus de force pour pleurer. Elyanna resta alors là, sous le guerrier à fixer d'un regard vide une des pierres du mur de sa chambre. La jolie noble ne repris conscience que lorsque le viking émergea enfin de son sommeil. Un sentiment de honte envahit à nouveau Elyanna qui détourna les yeux lorsque le guerrier lui montra les traces de ses méfaits maculant ses draps.

"Oui je...je n'avais connu aucun homme...avant..."


Avant Hvitserk. Cette évidence lui fit l'effet d'un coup de poignard entre les vertèbres. Dire qu'elle avait préservé sa vertu pour son fiancé. A présent, si elle se sortait de ce guêpier dans lequel elle était, plus aucun homme ne voudra d'elle. Les femmes même nobles, étaient bien peu de choses ici bas et leur seule chance de salut se trouvait bien souvent dans le mariage et dans l'enfantement d'un héritier. La concernant, son fiancé allait la répudier et elle finirait dans un couvent.

Elyanna s'apprêta à couvrir son corps d'une couverture en fourrure afin de recouvrer un peu de pudeur mais Hvitserk ne lui en laissa pas le temps, revenant se poser sur elle avec sa bague représentant le sceau de sa famille. Avait-il cru qu'elle lui avait menti? Elyanna était bien des choses mais certainement pas une menteuse. Pour l'instant, son état d'épuisement était telle qu'elle était complètement amorphe mais elle se sentait une énième fois outrée.

"Je suis beaucoup de choses. Indisciplinée, têtue, irrévérencieuse mais certainement pas une menteuse. Ah et autre chose que je ne suis pas, c'est devin! Alors non je ne sais pas ce que vous allez faire de moi. Mais attendez laissez-moi essayer de deviner. Votre esclave? Votre animal de compagnie? Votre jument saxonne? Allez-y! Dites moi comment est-ce que vous comptez m'avilir plus encore que maintenant!"


S'énervait la jeune femme qui sentait encore sur ses lèvres la présence de celles du jeune Lothbrok. Dans un petit regain d'énergie, la jeune femme essaya de repousser Hvitserk.
LarkoDim
Messages : 2172
Date d'inscription : 14/06/2022
Région : Occitanie
Crédits : LarkoDim (Av.)

Univers fétiche : City/Surnaturel/Fantasy
Préférence de jeu : Homme
Super Nana
https://www.letempsdunrp.com/t5186-la-colocation-des-enfers https://www.letempsdunrp.com/t5197-listing-d-un-anxieux https://www.letempsdunrp.com/t5271-cerveau-mono-cellule-et-idee-en-vracs https://www.letempsdunrp.com/t5185-larkodim-une-plume-fragile-au-service-d-un-esprit-etrange
LarkoDim
Lun 3 Juil - 16:00

Hvitserk Lothbrok
J'ai 22 ans et je vis à Jorvik, Angleterre. Dans la vie, je suis berserker et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et c’est pas de ma faute, pour une fois.

Second fils de Ragnar Lothbrok et la Princesse Aslaug. ¤ Encore un peu traumatisé par la mort de ses petits frères, il en parle peu et cache son deuil dans l’alcool ¤ Passif, il laisse son frère aîné prendre les décisions politiques ¤

¤ Av. par avengedinchains 
¤ FC : Marco Ilsø
Tu étais le premier. Tu étais celui qui venait de lui faire découvrir le loup. Tu étais celui qui venait de lui arracher l’enfance en un claquement de doigts. Tu n’avais aucun remords à cela, tu le sais. Peut-être quelques-uns de tes hommes ou alors, au contraire, auraient été dégoûté et effrayé d’être passé en premier. Mais toi, non. Peut-être était-ce un honneur donné par les Dieux, qui sait. Le fait est que la petite, aussi pudique soit elle, n’a pas la langue dans sa poche. Elle râle. Elle râle un peu, tentant de se défaire de ton poids sur elle.

Tu te redresses un peu sur tes genoux, lui attrapant les poignets en rigolant. Tu la surplombes un instant et poses ton front contre le sien, la forçant ainsi à croiser ton regard. Tu souris, sans comprendre pourquoi. Sans comprendre ce qui te plaisait chez elle. Son énergie vivace, malgré ce que tu venais de lui faire subir ? Son franc-parler, proche du tient quand tu tenais des joutes verbales avec tes frères, n’étais pas le plus diplomate de la fratrie ? Ou le tout ? Ou l’idée même d’avoir mis la main sur du sang royal ? Bonne question.

- Hey hey, calme, p’tite Souris… T’as vraiment pas envie d’un second round...

Que tu clames, sous le coup de l’ironie, venant lui dévorer une nouvelle fois les lèvres, cognant tes dents contre les siennes. Venant lui bloquer le cou d’une main, tu forces les baisers, revenant entre ses cuisses que tu soulèves sur les tiennes. Bloquée de nouveau, la jeune saxonne. Tu souris contre ses lèvres, reculant un peu pour la laisser reprendre son souffle. Tu lui redresses un peu le visage.

- Esclave, c’est possible. Mais tes cheveux te trahiront où que tu ailles. Animal de compagnie ? Bonne idée, mais tu es trop farouche pour ça. Nan...

Tu te redresses pour de bon, restant à genoux, tes mains sur ses hanches du tu caresses du bout du pouce.

- J’vais juste te garder pour moi. Pour m’amuser un peu. Qu’est-ce que...

Tu ne peux pas finir ta phrase, interrompu par des coups à la porte. Tu grimaces et la lâches complètement. Tu devines bien qu’il y a sûrement ton frère de l’autre côté, mais dans un élan de civilité, tu mets un bas avant d’aller lui ouvrir. Tu gardes un œil derrière toi, surveillant la jeune femme, discutant rapidement avec l’homme qui venait de briser votre petite bulle. Tu pouffes un peu en lui parlant, comprenant rapidement ce qu’il voulait avant de sortir de la chambre, laissant Elyanna seule l’espace de quelques secondes avant de réapparaître suivit de deux esclaves, les mains pleines de nourriture.

- L’repas d’la Souris est servi.

Que tu clames, tapant dans tes mains. Une petite pause dans son enfer.


Recherches sans idées fixes ¤ Jusqu'à ce que la mort nous sépare

~
:heart1:  :heart1:
We can get high, we can get high, touching the sky
Never gonna come back down
We can run wild, shooting stars now, faster than sound
Build a kingdom in the clouds
~
DarkStar
Messages : 257
Date d'inscription : 11/05/2021
Crédits : uc

Univers fétiche : Post-apocalyptique, Surnaturels, fantastiques, science-fiction
Préférence de jeu : Femme
Sabrina
DarkStar
Lun 3 Juil - 21:03

Elyanna
J'ai 19 ans et je vis à Ladenses, Angleterre. Dans la vie, je suis une noble cousine du roi Alfred et je m'en sors plus très bien depuis que les vikings on ravagé notre ville. Sinon, grâce à ma malchance, je suis fiancée et je le vis plutôt mal étant donné que c'est un mariage arrangé.

Elyanna a un frère marié depuis longtemps à une noble du Sussex. Son père l'appelait "Souricette" à cause de ses cheveux gris très clairs. C'est une chasseuse hors paire surtout à l'arc qu'elle maîtrise à merveille. C'est aussi une très bonne cavalière.

For the glory [LarkoDim] - Page 2 J4ck
"Non! S'il vous plait pas...pas encore, ne me faites plus mal."

Elle n'était pas certaine de pouvoir supporter un nouvel assaut car l'appétit du jeune guerrier semblait...insatiable. De plus, elle craignait de se retrouver enceinte de ses oeuvres. Les conséquences seraient dramatiques pour elle comme pour le restant de sa famille. Le fixant comme un petit animal acculé, elle serra les dents tandis qu'il fanfaronnait sur son petit corps brisé. La belle essaya encore une fois d'échapper aux lèvres inquisitrices du guerrier mais sans succès. Un frisson de dégoût parcouru son échine en sentant son souffle ainsi que sa langue se mêler à la sienne. Fermant les yeux, Elyanna pria Dieu de lui donner le force de supporter tout ceci.

Puis, elle haussa un sourcil en écoutant ce que le viking prévoyait pour elle. Bon...elle ne serait ni esclave, ni son animal de compagnie, ce qui était assez rassurant en revanche, la belle resta perplexe lorsque Hvitserk lui annonça qu'il allait la garder pour elle "pour jouer". Un rire sardonique emplit de dédain s'échappa de sa gorge tant elle trouvait que la maturité de ce guerrier avoisinait le zéro absolu. Ne se rendait-il pas compte du petit trésor qu'il avait entre ses mains?

"Vous me gardez juste pour vous amusé? Parce que ce n'est qu'un jeu pour vous? Avez-vous la moindre idée de ce que je représente? "


Ce n'était absolument pas pour se faire mousser qu'elle étalait son statut. Mais elle était quelque peu estomaquée de constater que la jeune noble n'était utilisée que pour satisfaire uniquement les passions charnelles de cet individu. Etait-il stupide, ne réalisait-il pas l'atout qu'il avait en main? Alfred serait prêt à payer des coffres remplis d'or et de pierres précieuses pour récupérer la jeune lady, elle représentait une formidable monnaie d'échange, l'épouser permettrait aux vikings d'obtenir légitimement des terres, bref, les possibilités politiques étaient légion. Des coups à la porte vinrent interrompre leur échange et pour son plus grand soulagement, le guerrier consentit enfin à la relâcher.

Profitant un instant que l'absence de Hvitserk, Elyanna gémit de douleur tandis qu'elle ramenait ses jambes contre elle. Elle avait si mal...Lentement elle se redressa et couvrit son corps de ses draps souillés. Si elle avait la force de râler, elle n'était pas encore la force de chercher à s'échapper. Alors elle se contenta de caler ses draps sous ses petits bras puis, en voyant la "bête curieuse" revenir avec tout un tas de nourriture elle grimaça. La faim n'était pas présente. Pourtant il était important de manger.

" Je n'ai pas très faim." Déclara t-elle en sentant la nausée pointer le bout de son nez. " Par l'enfer...vous êtes répugnant! Même une porcherie empeste moins que vous!"

Puis elle détailla l'accoutrement du guerrier et grimaça franchement de dégoût. Dire qu'il l'avait prise en étant complètement crotté des pieds à la tête, couvert de boue, de crasse et de sang. Il empestait à des lieux à la ronde. Puis elle eu une idée. Le château du son père comportait des bains romain. Il s'agissait d'anciens bains public datant de l'occupation romaine de l'ile d'Angleterre. Son père n'avait pu se résoudre à tous les condamner aussi il continuait de nourrir les feux sous certains bassins.

"Est-ce que...est-ce que vous voudriez venir avec moi lorsque vous aurez terminé de manger? Je...voudrais vous montrer quelque chose. Ce n'est pas dangereux et ce n'est pas une tentative désespéré de ma part de vous tendre un piège."

Pendant ce temps sur les routes saxonnes, un cavalier ne ménageait pas sa monture, déplaçant des nuages de poussières sur son passage, cherchant à atteindre la Mercie le plus rapidement possible. En effet, un témoin avait réussit à s'échapper au raid de Ladenses et cherchait désespérément à prévenir le roi de la tragédie qui avait eu lieu ici-même.

LarkoDim
Messages : 2172
Date d'inscription : 14/06/2022
Région : Occitanie
Crédits : LarkoDim (Av.)

Univers fétiche : City/Surnaturel/Fantasy
Préférence de jeu : Homme
Super Nana
https://www.letempsdunrp.com/t5186-la-colocation-des-enfers https://www.letempsdunrp.com/t5197-listing-d-un-anxieux https://www.letempsdunrp.com/t5271-cerveau-mono-cellule-et-idee-en-vracs https://www.letempsdunrp.com/t5185-larkodim-une-plume-fragile-au-service-d-un-esprit-etrange
LarkoDim
Mer 12 Juil - 21:15

Hvitserk Lothbrok
J'ai 22 ans et je vis à Jorvik, Angleterre. Dans la vie, je suis berserker et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et c’est pas de ma faute, pour une fois.

Second fils de Ragnar Lothbrok et la Princesse Aslaug. ¤ Encore un peu traumatisé par la mort de ses petits frères, il en parle peu et cache son deuil dans l’alcool ¤ Passif, il laisse son frère aîné prendre les décisions politiques ¤

¤ Av. par avengedinchains 
¤ FC : Marco Ilsø
Non, tu ne sais pas ce qu’elle représente. La hiérarchie anglaise te semble encore si lointaine et peu importante à ton égard. Ce qui t’intéresse, comme ton frère, c’est l’exploration, la bataille et festoyer après une douce victoire comme celle-ci, celle du ravage que vous aviez fait en entrant dans Ladenses. Peut-être qu’elle ne le sait pas, elle pourrait le découvrir plus tard, si elle reste à tes côtés, aussi sagement que tu l’espères. Mais tu le sais que pour la dompter, il te faudra du temps et de la force. L’apprivoiser sera difficile, mais sûrement très amusant. Il suffira de trouver ce qui la brisera assez pour qu’elle te soit aussi docile que maintenant.

Tu entends à peine sa demande quand tu reviens lui dévorer les lèvres. Son refus ne se fait pas entendre, tant tu désires juste la faire tienne, encore. Petite proie qui se débat vainement entre tes jambes alors qu’elle essaye de reprendre sa capacité à te dire qui elle est, se défendant qu’avec ses mots, qui semblent un peu loin dans ton esprit et pourtant si familier. Elle clame son statut, du dégoût à ton égard dans le regard. Tu le sais, tu t’en fiches, tu as eu ce que tu voulais. Tu en redemandes, par jeu, par envie de la voir se mouvoir, essayant de trouver une issue, encore.

Mais vous êtes interrompu. Elle est sauve pour le moment, sauvée par le glas, l’appel du ventre. Tu bascules même la tête sur le côté, voyant bien qu’elle refusait cette bonne nourriture qui vous étiez présenté. Tu avais du mal à comprendre, toi qui appréciais tant manger un bon repas après une danse charnelle aussi éreintante, mais fort agréable dans ton esprit. Seulement le tient. Tu te prépares alors à attraper un verre d’hydromel pour le porter à tes lèvres alors qu’elle se tourne vers toi, son corps caché par le drap. Tu fronces les sourcils, essayant d’avoir tous les mots qu’elle prononce.

Tu fronces les sourcils, bois ton verre d’un trait avant de t’essuyer les lèvres du revers de la main avant de t’approcher d’elle. Tu attrapes sa mâchoire dans ta main et lèves un sourcil.

- Et c’est quoi qu’tu veux m’montrer hum ? Pourquoi attendre la fin du repas pour ça ?

Que tu demandes, méfiant. Trop habitué aux magouilles d’Ivar. Trop habitué au plan foireux d’Ubbe enfant. Trop habitué à te faire balader, manipulé. Tu en as marre. Alors cette fois, tu veux contrôler ce qui t’arrive. Tu cherches à déceler la vérité dans son regard, mais tu ne vois que de la peur. Tu pouffes un peu en la relâchant, lui caressant la joue dans un sourire macabre.

- Dit moi… Montre-moi...

Et alors que tu prononces ces mots, vous ne savez pas, qu’au loin, à mille lieux du château… On est au courant de votre venue. De vieux adversaires ont leurs regards qui s’assombrissent en entendant votre nom.. Et celui de votre père… Le plus virulent d’entre tous, l’actuel Roi, le siffle… Comme un serpent… Il râle le nom de votre père et dit que tant que lui, Aethelwulf, fils d’Ecbert, est en vie… Vous tomberez…

Un par un...


Recherches sans idées fixes ¤ Jusqu'à ce que la mort nous sépare

~
:heart1:  :heart1:
We can get high, we can get high, touching the sky
Never gonna come back down
We can run wild, shooting stars now, faster than sound
Build a kingdom in the clouds
~
DarkStar
Messages : 257
Date d'inscription : 11/05/2021
Crédits : uc

Univers fétiche : Post-apocalyptique, Surnaturels, fantastiques, science-fiction
Préférence de jeu : Femme
Sabrina
DarkStar
Jeu 13 Juil - 14:13

Elyanna
J'ai 19 ans et je vis à Ladenses, Angleterre. Dans la vie, je suis une noble cousine du roi Alfred et je m'en sors plus très bien depuis que les vikings on ravagé notre ville. Sinon, grâce à ma malchance, je suis fiancée et je le vis plutôt mal étant donné que c'est un mariage arrangé.

Elyanna a un frère marié depuis longtemps à une noble du Sussex. Son père l'appelait "Souricette" à cause de ses cheveux gris très clairs. C'est une chasseuse hors paire surtout à l'arc qu'elle maîtrise à merveille. C'est aussi une très bonne cavalière.

For the glory [LarkoDim] - Page 2 J4ck
A des centaines de lieues de là, Elyanna luttait pour sa propre survie. Elle ne pouvait se permettre d'attendre des secours qui ne viendraient peut-être pas. Ou tout du moins pas tout de suite. Alors essayant de surpasser sa terreur et la douleur de son corps malmené la jeune noble tentait de mettre en place une stratégie de survie. Bonne ou mauvaise, Dieu seul le savait. En premier lieu, il aurait fallut qu'elle mange mais après ce qui lui était arrivé, il lui était bien impossible d'avaler quoi que ce soit sans risquer de vomir tripes et boyaux.

Ses pensées allaient et venaient dans son esprit, fusant tel des lucioles affolées. Que faire? Comment faire? Déjà s'occuper de cet animal puant qu'était cet homme qui lui avait ravi son honneur. Elle n'avait pas d'armes à porté de main alors elle pouvait oublier l'approche violente. A première vue, le viking ne semblait pas être très futé. Violent et fort certes mais pas très futé. Peut-être y avait-il une faille à exploiter? Essayant de garder la tête froide, Elyanna tenta cette approche. Car attaquer Hvitserk de manière frontal serait vouer à l'échec. Cela n'enlevait en rien sa peur de lui et son aversion mais cela lui donnait un but à atteindre pour se tirer de cet enfer.

"Mais lâchez-moi bon sang! Vous pensez peut-être que je vais vous assassiner dans un couloir sombre?" S'énerva subitement la petite souris bien que sa voix tremblait de peur en essayant de dégager son petit menton. "C'est jute parce que vous n'avez pas terminé de manger que je vous dis cela!" Cependant...si vous insistez vous pouvez amener de quoi continuer à manger."

Elle ignorait qu'il avait été souvent victime de ses frère et que c'est pour cela qu'il était si méfiant. Lorsqu'il lui demanda de lui montrer ce dont elle parlait, Elyanna s'éloigna de Hvitserk pour aller enfiler une simple chemise longue en lin finement tissé. C'était un habit pour le coucher mais étant donné la situation, ce serait suffisant pour préserver sa pudeur. Il était hors de question qu'elle sorte nu. Invitant le viking à la suivre, ils traversèrent les couloirs à pas lents tant son corps était perclus de courbatures.

En chemin Elyanna passa devant Thorvald, celui qui réclamait sa mort quelques heures plus tôt. Digne, elle garda la tête haute lorsqu'il cracha à ses pieds. Elle avait tué son frère, c'était de bonne guerre. Continuant sa route, elle essaya d'ignorer les hurlements terrorisés de ses gens et les flaques de sang dans lesquelles ses petits pieds blancs marchaient. Bientôt, une grande en pierres anciennes apparut aux yeux du guerrier. De petites volutes de vapeurs s'échappaient des deux bassins de pierres creusés à même le sol. Par chance, la pièce n'avait subit aucune dégradation. Aucun corps ne flottait à la surface de l'eau calme.

"Voilà où je voulais pour amener. Regardez-vous, vous êtes dans un état pitoyable et même une fausse commune pue moins que vous."


Construis sous la période romaine ces bains n'avaient pas été détruis par les souverain qui s'étaient succédé. Un feu perpétuel creusés en sous-sol permettait de maintenir l'eau à une certaine température. Avant que Hvitserk ne décide de faire demi tour, Elyanna laissa dégringoler sa longue chemise le long de son corps et avança dans l'eau à reculons pour attirer le guerrier à elle. Elle aussi était dans un état déplorable après avoir supporté les assauts violents du fils Lothbrok. Il pouvait voir les marques qu'il avait laissé sur sa peau blanche, le sang entre ses cuisses étroites, entendre ses petite couinements de douleur tandis que l'eau chaude la recouvrait petit à petit.

"Venez, rejoignez-moi, cela vous fera du bien..."


Elyanna souffrait de la présence du viking, cela se voyait dans ses yeux. Mais elle faisait un pas vers lui. Au nom de sa survie.
LarkoDim
Messages : 2172
Date d'inscription : 14/06/2022
Région : Occitanie
Crédits : LarkoDim (Av.)

Univers fétiche : City/Surnaturel/Fantasy
Préférence de jeu : Homme
Super Nana
https://www.letempsdunrp.com/t5186-la-colocation-des-enfers https://www.letempsdunrp.com/t5197-listing-d-un-anxieux https://www.letempsdunrp.com/t5271-cerveau-mono-cellule-et-idee-en-vracs https://www.letempsdunrp.com/t5185-larkodim-une-plume-fragile-au-service-d-un-esprit-etrange
LarkoDim
Jeu 13 Juil - 17:00

Hvitserk Lothbrok
J'ai 22 ans et je vis à Jorvik, Angleterre. Dans la vie, je suis berserker et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et c’est pas de ma faute, pour une fois.

Second fils de Ragnar Lothbrok et la Princesse Aslaug. ¤ Encore un peu traumatisé par la mort de ses petits frères, il en parle peu et cache son deuil dans l’alcool ¤ Passif, il laisse son frère aîné prendre les décisions politiques ¤

¤ Av. par avengedinchains 
¤ FC : Marco Ilsø
Une voix qui tremble, qui tente de te faire face alors que tu montres que c’est toi qui décides… Qui croit décider. Sans t’en rendre compte, te voilà doucement en train de sombrer dans son regard clair. Étrangement, tu trouves cela agréable. Tu es prêt à voir où sont ses limites, à force oser, tester ta patience face à cette jeune femme qui a tout perdu, mais qui se bat encore, encore, sans relâche. Elle essaye de t’amadouer, essaye de comprendre comment tu fonctionnes. Tu recules un peu, la voyant se lever doucement pour mettre quelque chose sur elle. Tu suis son corps du regard, en souriant légèrement.

Tu te perds un peu en contemplation avant de voir qu’elle essayait de t’inviter à la suivre. Passant ta langue rapidement entre tes lèvres, tu te lèves alors à ton tour, mettant un de tes hauts rapidement dessus aussi, ayant déjà ton bas et tu attrapes ton épée, par habitude, pour la suivre. Tu vois qu’elle avance lentement, sûrement le corps encore pris de douleurs que tu lui avais infligées. Les yeux un peu perdus sur sa nuque, tu grimaces un peu en voyant Thorvald. Il crache à ses pieds, encore pris de colère et tu t’approches pour lui faire face, yeux dans les yeux.

Tu souris doucement, voyant qu’il ne bouge pas, incapable de s’en prendre à toi, avant de reculer pour continuer à suivre la jeune noble. Il y a encore des prisonniers qui sont baladés pour être réunis, des vikings qui s’amusent avec les femmes et les enfants arrachés à leur mère. Vous marchez dans la boue amenée par les tient, le sang des ennemis et tu regardes un peu autour de vous, conscient de ce que vous aviez fait, enfin. Un raid qui s’est bien passé, pour toi, de ton point de vue. Tu souris, te disant que ton frère aîné doit être ravi.

Pourtant, le silence commence à venir à vous, approchant d’un coin encore méconnu. Tu regardes un peu autour de toi, nerveux. Ou alors c’est le calme qui te semblait étrange. Il faisait plutôt bon pourtant. Tu regardes derrière toi avant de te figer en voyant le corps nu de la jeune femme rejoindre l’eau. Le sourire qui se trace sur ton visage et tu approches du bord. Tu poses ton épée dans un bruit sourd, laissant tomber ton haut et ton pantalon, venant la rejoindre dans demander ton reste. Un léger frisson te parcourt l’échine, dû à la différence de température, toi qui est plus habitué à aller dans les eaux glacées du Nord.

Tu plonges complètement, nageant vers elle avant de sortir dans son dos. Tu passes une main sur ton visage, secouant la tête. Tu rigoles un peu, avant de venir récupérer la jeune femme contre toi, le menton posé sur son épaule.

- T’as quoi dans l’crâne, p’tite Souris ? Hum ? Pourquoi on est ici ?

L’eau chaude était agréable, mais l’invitation te semble étrange, surtout après ce que tu lui avais fait subir. Tu poses tes lèvres dans sa nuque, lui caressant le ventre du pouce avant de poser ton front contre l’arrière de son crâne. Fermant les yeux, tu profites un peu du calme pour t’imprégner de son parfum, de la douceur de sa peau. Tu profites pour légèrement baisser la garde, assez pour réfléchir plus posément. Pas assez pour lui permettre de fuir.

- L’Roi nous tuerait s’il te savait en vie, on est d’accord ?


Recherches sans idées fixes ¤ Jusqu'à ce que la mort nous sépare

~
:heart1:  :heart1:
We can get high, we can get high, touching the sky
Never gonna come back down
We can run wild, shooting stars now, faster than sound
Build a kingdom in the clouds
~
DarkStar
Messages : 257
Date d'inscription : 11/05/2021
Crédits : uc

Univers fétiche : Post-apocalyptique, Surnaturels, fantastiques, science-fiction
Préférence de jeu : Femme
Sabrina
DarkStar
Jeu 13 Juil - 18:53

Elyanna
J'ai 19 ans et je vis à Ladenses, Angleterre. Dans la vie, je suis une noble cousine du roi Alfred et je m'en sors plus très bien depuis que les vikings on ravagé notre ville. Sinon, grâce à ma malchance, je suis fiancée et je le vis plutôt mal étant donné que c'est un mariage arrangé.

Elyanna a un frère marié depuis longtemps à une noble du Sussex. Son père l'appelait "Souricette" à cause de ses cheveux gris très clairs. C'est une chasseuse hors paire surtout à l'arc qu'elle maîtrise à merveille. C'est aussi une très bonne cavalière.

For the glory [LarkoDim] - Page 2 J4ck
Elyanna fut fort aise de voir le viking la rejoindre dans l'eau. Elle craignait que ce dernier ne soit rebuté par l'idée même de devoir tremper un de ses orteils dans cette grande cuve d'eau faite de pierres millénaires. A sa grande surprise et sans perdre une minutes, l'homme venu du Nord plongea à sa rencontre. Tss...elle qui pensait que ces sauvages étaient rebutés par l'hygiène, voilà qu'elle se trompait. Hvitserk avait disparu sous l'eau l'espace de quelques secondes et pendant de laps de temps, la jeune noble respira à fond pour se donner le courage de supporter ce qu'elle s'apprêtait à faire...pour survivre.

Quand enfin le deuxième fils de Ragnar Lothbrok sorti enfin la tête de l'eau pour venir se placer dans son dos, Elyanna se figea. Son "geôlier" pouvait la sentir contre lui, se tendre comme la corde d'un arc. Mais tout la rebutait. Sentir ses lèvres sur son épaule lui faisait horreur, tout comme sentir sa main sur son ventre. Mais cela n'avait rien d'étonnant après ce qu'il lui avait fait subir. Il l'avait meurtri dans sa chair, humilié de la pire des manières pour une femme. A cause de lui elle n'était plus rien, tel un ange ayant perdu sa grâce. Si cela n'était pas la promesse de condamner son âme à l'Enfer éternel, probablement aurait-elle préféré s'ôter la vie. Mais si elle faisait cela, alors il était certain qu'elle pourrait dire adieu au paradis. Et que ses portes lui resteraient définitivement closes. Alors elle affronterait ce qui lui arrivait la tête haute. Rares étaient les fidèles qui franchissaient les portes du paradis sur un lit de plumes.

"Nous sommes ici parce que vous...en aviez besoin. Et moi aussi pour être tout à fait honnête."
murmurait-elle tandis qu'elle sentait à nouveau les lèvres de Hvitserk sur sa nuque.

Elle ne dirait jamais à voix haute vouloir amadouer le viking.

"De plus, de vous à moi, auriez-vous accepté de me laisser venir ici en toute liberté? Bien sûr que non. Alors...autant en profiter tous les deux." D'une voix éteinte elle ajouta: "...je voulais me purifier, après ce que vous m'avez fait païen. Je voulais retirer toute trace de vous sur moi."

La flemme intérieure de la princesse de sang était vacillante, mais pas éteinte. Jamais. Elle était de sang royal et béni par Dieu. Bien qu'étant une femme, son père ne lui avait jamais appris à courber l'échine et en sa mémoire, c'est ce qu'elle ferait. La belle sentait bien que tenter de fuir pour l'instant était vain alors elle préféra épargner son corps de souffrances inutiles. Lorsqu'il serra son corps contre lui et ce malgré la répugnance que lui inspirait Hvitserk, elle ne pu s'empêcher de remarquer combien le guerrier pouvait être doux. Ce qui était hautement perturbant pour elle sachant ce qu'il avait pu lui faire et aux vues de tous les chrétiens qu'il avait tué.

"Comment pouvez-vous faire preuve de tant de cruauté et de tant de douceur à la fois?"

C'est vrai non? Il était en train de la cajoler, la caresser comme aucun homme avant. Cet homme était-il donc fou? Et puis, lorsque le guerrier évoqua ce que le roi allait leur faire s'il apprenait qu'elle avait survécu au massacre de Ladenses, les larmes lui montèrent aux yeux pour couler en abondances sur ses joues rougies par la chaleur de l'eau. La pensée de son oncle venant à son secours lui gonfla le coeur. Alors elle se tourna vers Hvitserk, le visage toujours baigné de larmes mais avec ce feu ravivé, brûlant au fond de ses prunelles et lui répondit sans détour sifflant entre ses petites dents.

"Oh que oui. S'il sait que je suis en vie il n'hésitera pas une seule seconde à lever une armée pour venir vous réduire en cendres les uns après les autres."
LarkoDim
Messages : 2172
Date d'inscription : 14/06/2022
Région : Occitanie
Crédits : LarkoDim (Av.)

Univers fétiche : City/Surnaturel/Fantasy
Préférence de jeu : Homme
Super Nana
https://www.letempsdunrp.com/t5186-la-colocation-des-enfers https://www.letempsdunrp.com/t5197-listing-d-un-anxieux https://www.letempsdunrp.com/t5271-cerveau-mono-cellule-et-idee-en-vracs https://www.letempsdunrp.com/t5185-larkodim-une-plume-fragile-au-service-d-un-esprit-etrange
LarkoDim
Ven 14 Juil - 15:13

Hvitserk Lothbrok
J'ai 22 ans et je vis à Jorvik, Angleterre. Dans la vie, je suis berserker et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et c’est pas de ma faute, pour une fois.

Second fils de Ragnar Lothbrok et la Princesse Aslaug. ¤ Encore un peu traumatisé par la mort de ses petits frères, il en parle peu et cache son deuil dans l’alcool ¤ Passif, il laisse son frère aîné prendre les décisions politiques ¤

¤ Av. par avengedinchains 
¤ FC : Marco Ilsø
Accalmie que tu offres à la jeune saxonne, le temps de reprendre un peu tes forces avant de prendre un bon repas. La boue, le sang et autre fluide corporels s’en vont, se diluant dans l’eau chaude. La vapeur n’offrait pas de visibilité de l’extérieur. Juste assez pour apercevoir des silhouettes, dans une intimité étrange. Et vous êtes là. Au milieu du bain, la tenant dans tes bras comme la chose la plus précieuse au monde. Sans toucher cette zone que tu avais déjà souillée, sans toucher ses pauvres seins meurtris. Juste tes mains sur ses hanches, son ventre que, du pouce, tu caresses avec tendresse.

Avoir besoin de cela ? Peut-être. C’était peut-être vrai, tu en avais eu besoin après ce raid, cet assaut charnel que tu lui avais imposé. Tu plisses un peu les yeux quand elle pose une question dont elle connaît déjà la réponse, qu’elle murmure doucement. Tu l’écoutes. Tu ne dis rien, comprenant comme tu pouvais à travers ces mots ce qu’elle voulait insinuer. Tu serres doucement les dents, n’ayant pas tout, mais au moins l’essentiel. Tu te redresses un peu et d’une main essaye de réarranger ses cheveux couleur argent, te laissant accès à ses épaules dans son intégralité. Effleurant doucement sa peau des doigts, tu t’affaires délicatement à la tâche.

Tu reposes tes lèvres sur le bas de sa nuque, ses omoplates et ses épaules avant de rire doucement contre sa peau à sa question. Oui. Tu es capable de cruauté. De barbarie. Tu es sanguinaire, violent. Comme beaucoup d’hommes de ta famille, de ton peuple. Et pourtant, oui. Tu ne saurais l’expliquer, mais tu sais te montrer tendre, affectif, tactile. Peut-être seulement avec les femmes. Qui sait. Tu hausses alors les épaules.

- Tout le monde peut faire les deux.

Que tu souffles, avant de redresser la tête, la voyant se tourner pour te faire face. Tu te mets à sourire, écoutant ses douces menaces, levant la main vers elle. Tu ne le prends pas spécialement, mal, lui caressant la joue, essayant de retirer ses mèches de cheveux qui lui collaient au visage. Au moins, c’est confirmer. Il ne faudrait pas que le Roi sache qu’elle est encore en vie. Tu viens chercher à poser son front contre le sien, tes mains caressant son dos.

- Hey.. Calme… j’vais croire qu’t’en r’demande… J’posais juste une question…

Tu rigoles un peu avant de venir l’embrasser dans le cou, mais des bruits de pas t’arrêtent dans ta course. Tu te redresses et la garde contre toi avant d’apercevoir le visage d’Ubbe dans la brume des bains.

- J’vois qu’tu perds pas d’temps avec elle.

Tu rigoles un peu, profitant de la surprise pour la soulever dans l’eau, en position princesse dans tes bras, avançant vers ton frère. Tu vois pourtant dans son regard que quelque chose ne va pas. Il a appris une mauvaise nouvelle et te cherchait pour la partager, il n’y a que ça comme explication. Tu grimaces, embrassant Elyanna sur le front et fait signe de parler.

- Harald… Il compte envahir Kattegat et Björn nous demande de l’aide… Puis...

Il s’accroupit pour vous faire face, montrant de la main la jeune femme dans tes bras.

- Y s’peut qu’un rescapé soit parti avertir Aethelwulf.. Faut qu’on dégage dés demain. Et faut me dire c’que tu veux faire d’elle.

Tu serres les dents, la ramenant contre toi. Ton choix était fait. Tu la garderais avec toi, même si cela voulait dire être dans la ligne de mire de la famille royale, d’avoir en ennemis Aethelwulf, Aethelred et Alfred. Même si cela voulait dire que tu ramènerais une Saxonne qui mettra du temps à s’habituer à la vie vikings sur vos terres. Le risque d’avoir une espionne, un boulet, une balance. Ubbe rigole et hoche la tête.

- J’vois… Comment on fait alors ? T’as une idée ?

Tu caresses un peu la tempe de la concernée avec le nez, le nichant dans son cou et sourit doucement avant de croiser son regard clair.

- Ivar aurait fait comment ?

Que tu oses demander. Sans qu’elle ne puisse comprendre, sans qu’elle puisse savoir. Alors que toi, dans ta cervelle, doucement, se dressait un plan des plus machiavélique… Et au sourire d’Ubbe, il avait compris, lui aussi. Il rigole de nouveau en se redressant.

- Profite de ton bain. J’m’occupe du reste… On part demain dans la soirée… T’as encore la journée pour la préparer. J’vais faire en sorte qu’on t’dérange pas trop. M’d’moiselle...

Qu’il dit à Elyanna en s’inclinant avant de quitter les bains, vous laissant de nouveau seul. Encore…


Recherches sans idées fixes ¤ Jusqu'à ce que la mort nous sépare

~
:heart1:  :heart1:
We can get high, we can get high, touching the sky
Never gonna come back down
We can run wild, shooting stars now, faster than sound
Build a kingdom in the clouds
~
DarkStar
Messages : 257
Date d'inscription : 11/05/2021
Crédits : uc

Univers fétiche : Post-apocalyptique, Surnaturels, fantastiques, science-fiction
Préférence de jeu : Femme
Sabrina
DarkStar
Ven 14 Juil - 16:59

Elyanna
J'ai 19 ans et je vis à Ladenses, Angleterre. Dans la vie, je suis une noble cousine du roi Alfred et je m'en sors plus très bien depuis que les vikings on ravagé notre ville. Sinon, grâce à ma malchance, je suis fiancée et je le vis plutôt mal étant donné que c'est un mariage arrangé.

Elyanna a un frère marié depuis longtemps à une noble du Sussex. Son père l'appelait "Souricette" à cause de ses cheveux gris très clairs. C'est une chasseuse hors paire surtout à l'arc qu'elle maîtrise à merveille. C'est aussi une très bonne cavalière.

For the glory [LarkoDim] - Page 2 J4ck
Le comportement de Hvitserk était à se perdre. D'un côté il pouvait être le plus doux des hommes et la toucher comme aucun homme ne l'avait déjà touché auparavant et de l'autre, lui faire du mal comme aucun autre non plus. Elyanna et Hvitserk étaient ennemis alors pourquoi agir de la sorte?

"Non. Tout le monde n'agit pas de la sorte, et encore moins avec son ennemi. Pourquoi faites-vous ça?"

Cette question était importante et ne saurait souffrir d'un silence. Car bien que ce contact la répugnait, elle ne pouvait qu'être reconnaissante envers le viking de malgré tout être cesser momentanément de lui faire du mal. Cependant à cause du comportement déroutant de Hvitserk, la jolie saxonne ne savait quelle position adopter...devait-elle se montrer ouvertement hostile ou bien devait-elle baisser la garde? Non...impossible pour elle de faire ça. En revanche, lui, en se montrant de la sorte, confirmait à la jeune femme qu'elle avait une faille à exploiter. Maintenant à elle de l'utiliser avec suffisamment de subtilité pour en tirer des bénéfices dans apparaître comme étant quelqu'un de manipulateur.

Rien n'était plus difficile pour elle que de s'engouffrer dans ce "jeu" car à peine eut-elle essuyé une nouvelles "menace" de la part du blond qu'elle tremblait et était à deux doigts de le supplier de laisser son corps en paix. Respirant profondément afin de garder courage et calme, Elyanna préféra ne rien rétorquer pour ne pas provoquer plus encore la lubricité du païen. La belle allait au contraire, lui proposer de poursuivre leur bain en allant s'assoir sur un petit banc de pierre pour utiliser du savon mais un homme fit irruption dans la pièce. Elle se rappelait l'avoir déjà vu peu de temps après la chute de Ladenses.

"Oh nom du Ciel laissez-moi descendre!" Beugla Elyanna en essayant de préserver sa pudeur aux yeux de cet inconnu avec lequel Hvitserk parlait. Ils causaient en norrois et donc, elle ne comprenait pas un traitre mot de ce qu'ils disaient.

La belle essaya de lire sur leurs lèvres, d'interpréter leurs regards mais rien. Elle ne comprenait rien du tout sauf qu'elle avait le curieux sentiment que quelque chose se tramait contre elle à cause des regards qu'ils lui lançaient tour à tour. Cela la laissa toute inquiète lorsque Ubbe tourna les talons pour les laisser à nouveau seuls.

"Que voulait-il?"

Finit-elle par demander tout en commençant à s'agiter comme une truite sortie de l'eau. Elle finit par échapper à l'emprise de Hvitserk et retomba dans l'eau avec toute la grâce d'une pierre. Ses pauvres petites fesses heurtèrent le fond du bassin, réveillant toutes ses douleurs qui s'étaient apaisées grâce à l'eau chaude. Remontant à la surface, elle du s'accrocher aux épaules du guerrier pour tenir sur ses jambes.

"Suivez-moi...hm...on n'a pas terminé."


Elle le mena à un petit banc en pierres lui aussi, ou patientait sur un socle, un pain de savon. Faisant l'effort sur-humain de ne pas lui envoyer le bloc en plein visage, elle se contenta de le mouiller et de le prendre entre ses petites mains pour faire mousser le tout. Ce n'était pas un exercice simple, Hvitserk pouvait le voir aux nombreuses hésitations dont elle faisait preuve avant de poser ses mains sur ses épaules pour commencer à le laver. Les traces de sang séché ne partaient pas si facilement. Elle arrivait à faire preuve d'abnégation pour s'occuper de lui.

"J'ai entendu le nom de mon oncle. Vous avez parlé de lui n'est-ce pas?" demanda t'elle doucement alors que ses mains quittaient ses épaules pour glisser sous ses aisselles et ensuite s'attarder sur son torse. Des trainées de sang avaient réussit à se faufiler sous sa cuirasse.




Contenu sponsorisé
For the glory [LarkoDim]
Page 2 sur 6
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Sujets similaires
-
» Want to see you [ft. LarkoDim]
» We can get High • Larkodim
» La clé du temple (ft. LarkoDim)
» LarkoDim - Absence complète 12/09 au 3/10
» Hell Hounds (LarkoDim)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers historique :: Moyen-Âge-
Sauter vers: