Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues
qui tu veux,
quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
Le deal à ne pas rater :
Carte graphique MSI – AMD Radeon RX 6800XT GAMING Z TRIO 16G à ...
699 €
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

Want to see you [ft. LarkoDim]

Beloved
Messages : 4117
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
stitch
Beloved
Dim 11 Sep - 18:38
Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Après un an d'échange de lettres, ils se rencontrent enfin...

Contexte faisant suite à ce rp
Beloved
Messages : 4117
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
stitch
Beloved
Dim 11 Sep - 20:59

Milo Bennett
J'ai xx ans et je vis à Chipping Norton , Angleterre. Dans la vie, je suis ingénieur et je m'en sors pas vraiment bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis sur le point de rencontrer l'homme dont je suis fou amoureux et je le vis plutôt bien, en stress aussi.

il a joué au foot au lycée ¤ il fait des petits boulots pendant les vacances, le plus souvent comme serveur ¤ il est spécialisé en ingénierie biomédicale ¤ il ne sait pas qui est son père ¤ il est boursier ¤ il a pris cette spécialité pour suivre un ami

Ca va pas... ça va pas du tout. Il est onze heures sept minutes et ça fait exactement vingt trois minutes que je tourne dans cette putain de rue. Peut être qu'il a regardé par la fenêtre et qu'il m'a vu. Il doit se dire que je suis complètement taré, que je me suis dégonflé et que je ne monterais pas. Oui je suis entrain de me dégonfler, de paniquer plutôt. Je suis certain qu'il va me détester. Il va me voir et il va se rappeler de mes exploits de la veille à la soirée. Il faut dire que j'y suis allé fort aussi la veille...

Mais en même temps c'est la faute des mecs en chimie. Ils nous ont encore sorti des cocktails beaucoup trop corsé. J'en ai juste bu quoi... trois ou quatre... cinq grand max, avant que ça ne commence à me monter à la tête. Ils les ont fait trop boire aussi, les mecs étaient même plus capable de résoudre notre machine, petite merveille d'ingénierie et comme le gage en cas de non réussite c'était de picoler un peu plus... tout le monde a fini défoncé. L'un des derniers souvenirs que j'ai de la soirée, c'est quand je me suis mis au karaoké, dans mon costume de tahitienne, avec les noix de coco sur le torse, le collier à fleurs et la petite jupe, et que j'ai fini par chanter "I was made for loving you baby, you was made for loving me". J'aurais aimé la lui chanter à lui en vrai, pas bourré à cette soirée, dans une version un peu moins pitoyable de la sorte, entrain de me déhancher avec des pouffes qui me regardaient. Je savais que je n'aurais pas du écouter Joe et mettre cette tenue, je voulais gagner des points avec elle et... voilà.

Non mais c'était sûr il avait du voir ma prestation de chant. Il va se dire que je suis un abruti sans cervelles, même si j'ai de bonnes notes, un con, un sale beauf qui passe son temps à picoler, à faire le craneur, à faire le con et que je n'ai rien d'intéressant. Que ce gars là qui a fait le con, et qui maintenant a un magnifique mal de crâne, n'a rien à voir avec le Milo de ses lettres. Il va se dire que je lui ai menti, que je me suis foutu de lui. Non non.. je ne peux pas y aller.

Mais si je ne le fais pas, il va se dire que je me suis dégonflé. Il va être blessé. Il va peut être recommencer à angoisser. Puis il ne m'écrira plus jamais. Non... ça je ne peux pas.

Alors je prends mon courage à deux mains, je monte ces putains d'escaliers et je frappe à sa porte...

LarkoDim
Messages : 181
Date d'inscription : 14/06/2022
Région : Occitanie
Crédits : LarkoDim (Av.)

Univers fétiche : City (student/gang)/Surnaturel (vampire.vampyr/loup)/HP
Préférence de jeu : Homme
patrick
https://www.letempsdunrp.com/t5186-la-colocation-des-enfers https://www.letempsdunrp.com/t5197-listing-d-un-anxieux https://www.letempsdunrp.com/t5271-cerveau-mono-cellule-et-idee-en-vracs https://www.letempsdunrp.com/t5185-larkodim-une-plume-fragile-au-service-d-un-esprit-etrange
LarkoDim
Dim 11 Sep - 22:02

Max’ Lewis
J'ai xx ans et je vis à Oxford, Angleterre. Dans la vie, je suis étudiant en chimie, spécialité biochimie moléculaire et je m'en sors relativement bien. Sinon, grâce à un carnet retrouvé, je suis en train de rencontrer une Etoile et je le vis plutôt sereinement.

A trois amis d’enfance, eux aussi en chimie, dont un avec des soucis de gestion de la colère. Ils l'appellent Rhys ¤ Possède une bonne mémoire des visages ¤ Très timide à la limite de l’anxiété sociale ¤ Souffrait d’insomnies et d’angoisses. Cela lui revient de temps en temps quand il est trop nerveux ¤ Avant-dernier d’une fratrie de 7 enfants ¤ Grande sœur transgenre ¤ Petit frère absent ¤ Plusieurs séjours à l’hôpital pour tentatives de suicides ¤ Est suivi par un psy, cela semble bien s’améliorer ¤

av. par patsy avatars (tumblr)
6h02

Maudit Morphée qui s’en va, me laissant ouvrir les yeux, dans une habitude ancrée dans un coin de mon horloge biologique. Je tente de me frotter les yeux, m’habituant aux maigres lueurs du soleil qu’une tête sort de la porte de la chambre, presque en trombe.

- Maxou ! On t’a laissé de la tarte pour le dessert si tu veux ! On file, je te téléphone sur la route.

J’essaye de lui répondre avant de voir ma sœur partir et… revenir l’instant d’après. Elle me fait son grand sourire, celui qui sait qu’elle sait ce que je sais sans le savoir. Elle lève le pouce, me fait un clin d’oeil et murmure.

- Passe le bonjour à Star de ma part!

Je soupire un peu. Star… Étoile… Le nom de code donné entre nous pour parler de Lui… Je redresse mes yeux vers les dessins accrochés à mon mur, ce joli mur rempli d’une histoire. J’inspire un grand coup et me lève du lit, cherchant un t-shirt pour ne pas me balader en simple boxer dans le lieu de vie. Je dois préparer le reste de la maison. Il me reste exactement quatre heures et cinquante-cinq minutes. C’est ce que je me dis en entendant la voiture de Jayden partir pour de bon.

~

8h30

Plan de travail et cuisine faits. Salon fait, même sous le canapé. Chambre faite, même si je me demande si c’est vraiment nécessaire. Chambre de Jayden et Sasha fermée à clé, parce qu’il n’y a aucune raison d’y aller. Salle de bain et toilette faits. J’inspire un grand coup en voyant que tout est parfaitement en ordre. Du moins assez pour ne pas rebuter mon invité. Le stress commence légèrement à venir gratter dans mon dos et je me sens alors obligé de retourner dans ma chambre pour vérifier comment je suis habillé. Mais en théorie, j’ai fait tout ce qu’il fallait et je suis habillé correctement.

Un haut, un pantalon, des chaussettes aussi, parce que j’entends en fond la voix de ma sœur qui me hurle de mettre ces stupides chaussettes pour ne pas attraper froid en baladant pied nu sur le bois. Je me pince le nez doucement avant de décider de ne pas en mettre. Nous n’avons pas le chauffage au sol pour rien. Puis, il ne fait pas encore froid. Nous sommes en été, je n’ai aucune raison de tomber malade. Enfin. Je dois me calmer, il reste deux heures et demie. Qu’est-ce que je peux faire pour attendre ?

~

11h07

J’arrête le piano électrique, voyant l’heure sur l’horloge. Mon coeur déraille d’un coup et je me lève, presque en tombant pour sortir de la chambre pour aller rejoindre la porte d’entrée. Mais je réalise que trop tard que pour le moment, personne n’a sonné, ou toqué. Pourquoi ? Je recule ma main de la poignée d’un coup pour me mordre l’ongle. Et s’il n’était pas là ? Un pas en arrière, mon regard se balade sur toute la porte en bois, incapable de réfléchir correctement. Où est-il ? Je commence à faire quelques pas devant. Il aurait fini par annuler sans le savoir ?

Non. Si ? Je me passe une main sur le visage, commençant légèrement à angoisser avant de sursauter quand on toque à la porte. Je déglutis doucement et refais le chemin inverse pour poser ma main sur la poignée. Le contact avec le fer m’offre un soudain frisson dans le dos. Une inspiration… Deux inspirations. Je ferme un peu les yeux et j’ouvre enfin ce qui me sépare de ce moment fatidique. Un souffle alors que je passe les yeux dehors.

- Milo?

Que j’ose.
Beloved
Messages : 4117
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
stitch
Beloved
Lun 12 Sep - 14:01

Milo Bennett
J'ai xx ans et je vis à Chipping Norton , Angleterre. Dans la vie, je suis ingénieur et je m'en sors pas vraiment bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis sur le point de rencontrer l'homme dont je suis fou amoureux et je le vis plutôt bien, en stress aussi.

il a joué au foot au lycée ¤ il fait des petits boulots pendant les vacances, le plus souvent comme serveur ¤ il est spécialisé en ingénierie biomédicale ¤ il ne sait pas qui est son père ¤ il est boursier ¤ il a pris cette spécialité pour suivre un ami

J'allais me décomposer sur place. J'avais l'impression que le stress allait me tuer. Je sentais mon corps qui battait la chamade, tellement violemment dans ma poitrine que j'avais le sentiment qu'elle allait exploser à tout moment. Je n'arrêtais pas de me dire que je pouvais encore partir, qu'il n'était pas trop tard pour faire demi tour. Il n'était pas encore là. Il ne m'avait pas ouvert. Il se dirait peut être que c'était un canular que quelqu'un ait frappé pile à cette heure ci. Je pouvais partir, mais mes jambes refusaient de bouger.

Puis j'entendis la poignée de la porte bouger. Les battements se firent de plus en plus violent, jusqu'à ce que mon coeur rate un battement en le voyant. Il était là... il n'y avait plus aucun doute possible. Ce n'était plus un visage vague que je tentais de deviner au comptoir du mac do. Ce n'était plus une forme que je tentais d'éviter dans les couloirs de la fac, sans chercher à savoir qui il était. Non... il était là devant moi, Max...

Je souris maladroitement en l'entendant m'interroger.

- Oui... c'est moi...

Et la gêne prit place. Mon coeur était reparti, reprenant son rythme effréné qui allait finir par me tuer. Je ne savais pas où me mettre, ni même quoi dire. Ca ne me ressemblait pas. Je n'avais jamais été aussi nerveux de ma vie. Mais je n'avais jamais été amoureux non plus.

- Est ce que je peux entrer?

J'entrais tranquillement dans l'appartement alors qu'il se décalait pour me laisser passer. Je parcourais l'endroit des yeux, essayant d'en graver les détails dans ma mémoire. Je ne savais pas bien à quoi je m'étais attendu. Je ne m'étais jamais vraiment imaginé son appartement. Je n'avais pensé qu'à lui. Mais l'endroit était joli, bien rangé, à l'opposé du bordel qui régnait dans ma chambre.

- C'est sympa chez toi...

Je me retournais vers lui, lui souriant de ce sourire mal à l'aise que je ne me connaissais pas. Je me laissais aller à le regarder à nouveau. Oui, le dessin était fidèle. Il était comme je me l'étais imaginé. Une crevette qu'il avait dit. Il donnait une impression de fragilité, de douceur aussi. J'avais plus que jamais envie de le prendre dans mes bras, de le rassurer, de lui dire que tout irait bien, que je ferais tout pour ça. Et puis... de faire tout un tas de choses pas très catholiques qu'il n'apprécierait certainement pas.

- Tu es comme je me l'étais imaginé, en plus beau peut être encore et...

Je m'arrêtais, encore plus mal à l'aise que précédemment si c'était possible. Putain mais je foutais quoi là avec mes déclarations à la con?

Je me repris, essayant d'avoir l'air moins lourd dans ma façon de l'aborder.

- C'est très joli chez toi...

Putain ce que je pouvais être nul...


LarkoDim
Messages : 181
Date d'inscription : 14/06/2022
Région : Occitanie
Crédits : LarkoDim (Av.)

Univers fétiche : City (student/gang)/Surnaturel (vampire.vampyr/loup)/HP
Préférence de jeu : Homme
patrick
https://www.letempsdunrp.com/t5186-la-colocation-des-enfers https://www.letempsdunrp.com/t5197-listing-d-un-anxieux https://www.letempsdunrp.com/t5271-cerveau-mono-cellule-et-idee-en-vracs https://www.letempsdunrp.com/t5185-larkodim-une-plume-fragile-au-service-d-un-esprit-etrange
LarkoDim
Mar 13 Sep - 14:19

Max’ Lewis
J'ai xx ans et je vis à Oxford, Angleterre. Dans la vie, je suis étudiant en chimie, spécialité biochimie moléculaire et je m'en sors relativement bien. Sinon, grâce à un carnet retrouvé, je suis en train de rencontrer une Étoile et je le vis plutôt sereinement.

A trois amis d’enfance, eux aussi en chimie, dont un avec des soucis de gestion de la colère. Ils l'appellent Rhys ¤ Possède une bonne mémoire des visages ¤ Très timide à la limite de l’anxiété sociale ¤ Souffrait d’insomnies et d’angoisses. Cela lui revient de temps en temps quand il est trop nerveux ¤ Avant-dernier d’une fratrie de 7 enfants ¤ Grande sœur transgenre ¤ Petit frère absent ¤ Plusieurs séjours à l’hôpital pour tentatives de suicides ¤ Est suivi par un psy, cela semble bien s’améliorer ¤ 

av. par patsy avatars (tumblr)
Croisement de regard noisette qui se fait. Le temps qui s'arrête et le cœur qui se synchronise avec le sien dans un rythme assourdissant. Visage qui s'ancre enfin dans ma mémoire et des flash se font rapidement. Oui. Je l'ai déjà vu. Vaguement. Dans un tournant de couloir, au détour d'un aller retour dans les escaliers de la faculté, quand les promotions se croisaient. Dans un moment d'égarement lors des fêtes, quand les chimistes offraient les verres. Mais mes yeux ne s'étaient pas plus attardé sur lui. Pourquoi ? Ma voix déraille et lorsque son nom sort, comme un doute, il sourit.

Il sourit avec maladresse, mais il sourit. Je tremble un peu, n'arrivant pas à lui rendre alors que je sais que mon esprit est heureux de le voir enfin face à moi. Moment de flottement qui semble immense avant de me rendre compte que oui, il faut que je me déplace pour qu'il puisse entrer, ne pas le laisser sur le pas de la porte. Je me décale lentement avant de refermer avec lenteur ce fichu bout de bois qui semble soudainement lourd. Claquement du loquet qui se fait et j'avance vers mon Étoile qui balade ses yeux sur ce salon sobre, moderne, mais décoré subtilement d'affiche de film qu'aime Sasha et de groupe de musique qu'aime Jayden.

Il y a aussi des photos de nous tous, les Quatre Mousquetaires et d'elle avec chacun de nous. Cela pourrait sembler idiot, mais je m’y suis habitué à cette décoration, n’y ayant jamais vraiment prêté attention jusqu’à ce que je le voie balader ses yeux dessus. Qu’est-ce qu’il va en penser ? J’y fais vaguement attention quand il a dit que c’était sympa. Je me gratte le bras en me mordant la lèvre, essayant de trouver un moyen d’y répondre, mais rien ne sort. Je me alors à rougir un peu violemment quand il commence à se… Déclarer ? C’est ça le terme. Je me masse alors par réflexe la paume de la main avec le pouce, ouvrant la bouche pour répondre…

Mais il se résigne et recommence avec la décoration. Il n’y a pas à dire.. Nous avons vraiment l’air de deux abrutis au milieu du salon là. J’inspire doucement, prenant mon courage à deux mains. Je montre la cuisine d’une main tremblante.

- Tu… Boires… Quelque chose ?

*Bravo Maxwell… Il manque le verbe le plus important… Recommence...*

Pincement de lèvre soudain. Il va vraiment falloir que je me réhabitue à parler avec des inconnus… Pas très inconnus pour le coup, mais la nervosité de la situation, son stress et le mien font que je suis presque incapable de parler. Au secours, je suis bien plus à l’aise à l’écrit, ça, on ne pourra pas me le reprocher.

- Pardon… Je…
Beloved
Messages : 4117
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
stitch
Beloved
Mar 13 Sep - 19:40

Milo Bennett
J'ai xx ans et je vis à Chipping Norton , Angleterre. Dans la vie, je suis ingénieur et je m'en sors pas vraiment bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis sur le point de rencontrer l'homme dont je suis fou amoureux et je le vis plutôt bien, en stress aussi.

il a joué au foot au lycée ¤ il fait des petits boulots pendant les vacances, le plus souvent comme serveur ¤ il est spécialisé en ingénierie biomédicale ¤ il ne sait pas qui est son père ¤ il est boursier ¤ il a pris cette spécialité pour suivre un ami

On avait pas l'air cons là tout les deux, à se regarder sans réussir à articuler grand chose d'intelligent. J'étais mal à l'aise, mais ce n'était rien comparé à lui. Je savais que ça pouvait être comme ça. Il me l'avait déjà avoué, il n'était pas à l'aise avec les inconnus. Et quand on pensait au fait qu'il lui avait fallu des mois pour arrêter de me vouvoyer à l'écrit, ce n'était pas surprenant de le voir réagir comme ça. Mais que pouvais je faire pour ça? Je ne pouvais pas aller le prendre dans mes bras comme j'en avais envie, j'avais l'impression que ce serait bien pire, qu'il se sentirait encore plus mal.

- Je veux bien boire quelque chose oui. Mais par pitié pas un de vos cocktails d'hier soir. J'ai encore mal à la tête.

Je lâchais un petit rire essayant de détendre l'atmosphère. Je ne voulais pas qu'il se sente mal. Je n'avais aucune envie que ma présence le mette dans cet état.

- Ne t'excuse pas Max, ça va. C'est... c'est juste moi. Juste en chair et en os mais... je veux juste que tu te sentes bien. Si... si c'est trop pour toi, je peux partir.

Je pouvais comprendre. Je pouvais partir si ça lui permettait d'aller mieux. Ca serait dur c'était certain. J'étais venu pour être avec lui, pour surmonter ma propre gêne et pouvoir enfin passer un peu de temps avec lui. Je voulais savoir si il ressentait la même chose que moi ou si je me faisais des idées.



LarkoDim
Messages : 181
Date d'inscription : 14/06/2022
Région : Occitanie
Crédits : LarkoDim (Av.)

Univers fétiche : City (student/gang)/Surnaturel (vampire.vampyr/loup)/HP
Préférence de jeu : Homme
patrick
https://www.letempsdunrp.com/t5186-la-colocation-des-enfers https://www.letempsdunrp.com/t5197-listing-d-un-anxieux https://www.letempsdunrp.com/t5271-cerveau-mono-cellule-et-idee-en-vracs https://www.letempsdunrp.com/t5185-larkodim-une-plume-fragile-au-service-d-un-esprit-etrange
LarkoDim
Mar 13 Sep - 20:15

Max’ Lewis
J'ai xx ans et je vis à Oxford, Angleterre. Dans la vie, je suis étudiant en chimie, spécialité biochimie moléculaire et je m'en sors relativement bien. Sinon, grâce à un carnet retrouvé, je suis en train de rencontrer une Étoile et je le vis plutôt sereinement.

A trois amis d’enfance, eux aussi en chimie, dont un avec des soucis de gestion de la colère. Ils l'appellent Rhys ¤ Possède une bonne mémoire des visages ¤ Très timide à la limite de l’anxiété sociale ¤ Souffrait d’insomnies et d’angoisses. Cela lui revient de temps en temps quand il est trop nerveux ¤ Avant-dernier d’une fratrie de 7 enfants ¤ Grande sœur transgenre ¤ Petit frère absent ¤ Plusieurs séjours à l’hôpital pour tentatives de suicides ¤ Est suivi par un psy, cela semble bien s’améliorer ¤ 

av. par patsy avatars (tumblr)
Il fait de son mieux en face, c’est un fait, je peux le voir à ses paroles. Je souris, sincèrement et je rigole aussi à sa petite pique lancée. Il n’avait pas tort, avec ce que nous avions servi la veille, les maux de crâne devaient être de mise dans les promotions de science. Mais au moins, je reprends un peu de consistance, je me redresse un peu, je voûte mes épaules, plus détendu. C’était le temps de la surprise, le temps de m’habituer à sa soudaine présence en ces lieux et je hoche la tête.

- Promis…

Je secoue la tête négativement en réponse à sa demande, au fait qu’il puisse repartir. Oh bien sûr que non. J’inspire doucement, commençant lentement à trouver comment retrouver mes mots. Oh, que Dieu nous garde sinon…

- Ce n’est rien… On avait mis un mois de délai, juste ce qu’il fallait pour que je m’habitue à l’idée de t’avoir enfin devant moi après tout ce temps et je t’avouerais que j’ai été surpris. Pas tant par ta présence, juste que c’est si nouveau pour moi. Je ne sais même pas où me mettre, je fais un mauvais hôte et je viens d’oublier ce qu’on avait dans le frigo alors qu’il y a pour manger, pour plus tard… Si tu veux, hein ? Sinon il y aussi de quoi commander, on a un classeur de flyer dans le placard. Et...

Le regard s’était perdu par terre avant de se relever de nouveau vers lui. J’écarquille les yeux, me rendant compte du monologue que je venais de sortir presque aussi rapidement que mes pensées pouvaient le faire. Je referme violemment la bouche, montre la cuisine et me mord la lèvre.

- Je… Je vais chercher des sodas déjà… Et une aspirine… Si tu en as besoin… P… Pose-toi dans.. Dans le canapé… Fait comme chez toi...

Je souris de nouveau, nerveusement. Je dois partir quand pour revenir comme si j’avais vu un fantôme dans le reste de l’appartement ?
Beloved
Messages : 4117
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
stitch
Beloved
Jeu 15 Sep - 9:42

Milo Bennett
J'ai xx ans et je vis à Chipping Norton , Angleterre. Dans la vie, je suis ingénieur et je m'en sors pas vraiment bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis sur le point de rencontrer l'homme dont je suis fou amoureux et je le vis plutôt bien, en stress aussi.

il a joué au foot au lycée ¤ il fait des petits boulots pendant les vacances, le plus souvent comme serveur ¤ il est spécialisé en ingénierie biomédicale ¤ il ne sait pas qui est son père ¤ il est boursier ¤ il a pris cette spécialité pour suivre un ami

Il finit par parler et je pouvais sentir à sa façon de parler, à sa voix, à quel point il était encore nerveux. Je commençais à me demander si ce n'était pas une mauvaise idée ce rendez vous. Ni lui ni moi n'étions à l'aise. Cela faisait trop longtemps qu'on se parlait à distance, qu'on s'échangeait des lettres. Nous aurions peut être du en rester là. Ou peut être que j'aurais du être moins con, que j'aurais du le voir plus tôt, quand il en avait envie, au lieu de flipper. A ce moment là nous aurions sûrement été moins mal à l'aise. Là j'avais seulement l'impression que cette rencontre arrivait trop tard, que nous n'arriverions jamais à passer par dessus cette gêne qui régnait entre nous, que nous ne pourrions jamais retrouver l'insouciance de nos lettres.

- Juste un soda ça va. J'ai déjà pris ce qu'il faut ce matin.

Je m'installais dans le canapé comme il me l'avait dit de le faire. Je continuais de détailler son appartement pendant qu'il s'affairait dans la cuisine. Il y avait pas mal de photos de lui et de ses amis et je m'attardais dessus. Je tentais d'associer les visages aux descriptions qu'il m'en avait fait. J'avais déjà aperçu de loin certains de ses amis, mais pas lui, jamais lui.

Je le remerciais quand il arriva avec le soda. Je lui montrais les photos d'un geste de la main.

- Elles sont sympas... C'est Sasha la fille qu'on voit dessus?

Je me doutais très bien que c'était elle. C'était la seule fille dans son entourage dont il me parlait. Mais je tentais de faire la conversation. Je ne savais pas de quoi on pourrait bien parler sans que la situation ne soit encore plus gênante...






LarkoDim
Messages : 181
Date d'inscription : 14/06/2022
Région : Occitanie
Crédits : LarkoDim (Av.)

Univers fétiche : City (student/gang)/Surnaturel (vampire.vampyr/loup)/HP
Préférence de jeu : Homme
patrick
https://www.letempsdunrp.com/t5186-la-colocation-des-enfers https://www.letempsdunrp.com/t5197-listing-d-un-anxieux https://www.letempsdunrp.com/t5271-cerveau-mono-cellule-et-idee-en-vracs https://www.letempsdunrp.com/t5185-larkodim-une-plume-fragile-au-service-d-un-esprit-etrange
LarkoDim
Jeu 15 Sep - 10:37

Max’ Lewis
J'ai xx ans et je vis à Oxford, Angleterre. Dans la vie, je suis étudiant en chimie, spécialité biochimie moléculaire et je m'en sors relativement bien. Sinon, grâce à un carnet retrouvé, je suis en train de rencontrer une Étoile et je le vis plutôt sereinement.

A trois amis d’enfance, eux aussi en chimie, dont un avec des soucis de gestion de la colère. Ils l'appellent Rhys ¤ Possède une bonne mémoire des visages ¤ Très timide à la limite de l’anxiété sociale ¤ Souffrait d’insomnies et d’angoisses. Cela lui revient de temps en temps quand il est trop nerveux ¤ Avant-dernier d’une fratrie de 7 enfants ¤ Grande sœur transgenre ¤ Petit frère absent ¤ Plusieurs séjours à l’hôpital pour tentatives de suicides ¤ Est suivi par un psy, cela semble bien s’améliorer ¤ 

av. par patsy avatars (tumblr)
Pas d’aspirine. Cela m’emperchera juste de faire un stupide détour dans la salle de bain, c’est parfait en un sens. Je souris un peu pour disparaître un temps dans la cuisine, reprendre un peu de contenance, pour calmer mon cœur qui bat beaucoup trop vite. Je tremble légèrement en attrapant les canettes et les verres. Pourquoi je tremble ? C’est idiot de trembler autant. C’est normal au moins ? Une profonde inspiration plus tard, je reviens dans le salon déposant le tout sur la table basse. Cherchant à prendre place à ses côtés, je me met en tailleur sur le canapé, légèrement tourné vers lui.

Une vieille habitude, drôle de position prise, mais je l’ai toujours fait en y repensant. Même, de temps en temps en cours, cela m’arrive de forcer pour me mettre en tailleur sur ma chaise. Je me mords un peu la joue et cherche ce qu’il montre du regard. Je souris doucement en prenant une gorgée de mon verre, manquant de rigoler doucement.

- Oui. C’est elle… Elle se plaint de son passing, mais je le trouve correct. Mais je ne suis pas objectif avec elle. Je crois qu’on le sera jamais.

Que je lui répond, simplement, un peu plus calme. Dieu merci qu’elle ne soit pas présente. Elle aurait râlé, me jetant un coussin à la figure. Plus j’y pense, plus j’ai envie de rire. Je me surprend alors à lever complètement les yeux vers lui ne buvant de nouveau, le détaillant du regard. A-t-il toujours eu ces yeux brillants ? Aussi caramel que les miens ? Je secoue la tête, me grattant l’ongle, une question qui traîne dans mon esprit, comme sorti de nul part mais qui me semble soudainement important.

- Comment va ta mère ?

Vu la pente prise au départ, autant continuer de la dévaler.
Beloved
Messages : 4117
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
stitch
Beloved
Jeu 15 Sep - 12:40

Milo Bennett
J'ai xx ans et je vis à Chipping Norton , Angleterre. Dans la vie, je suis ingénieur et je m'en sors pas vraiment bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis sur le point de rencontrer l'homme dont je suis fou amoureux et je le vis plutôt bien, en stress aussi.

il a joué au foot au lycée ¤ il fait des petits boulots pendant les vacances, le plus souvent comme serveur ¤ il est spécialisé en ingénierie biomédicale ¤ il ne sait pas qui est son père ¤ il est boursier ¤ il a pris cette spécialité pour suivre un ami

Je pris le verre de soda qu'il me tendait, le remercier. Je me réfugiais dedans, essayant de trouver un minimum de courage pour aborder les sujets qui comptaient vraiment et pas parler de sa soeur et de son... je ne sais quoi. Je ne savais même pas ce que c'était que le passing. Putain j'étais vraiment l'un des pires membres de la communauté LGBTQ+. Je ne connaissais même pas les trucs de ce genre.

Je le regardais surpris alors qu'il venait prendre des nouvelles de ma mère. Ouais on était vraiment parti dans les sujets bateaux. On parlait de tout, de nos proches surtout, mais absolument pas de nous.

- Euh oui... oui... elle va bien.

Mais en même temps j'avais envie de lui dire qu'on s'en foutait de ma mère, qu'elle n'était pas là et que je n'avais pas spécialement envie de parler d'elle, ni même de Sasha. Que l'important c'était lui, c'était pour lui que j'étais venu. C'était lui que j'avais envie de voir. C'était de lui dont j'étais entrain de tomber amoureux et ça depuis sa première lettre. Je devrais lui dire que je le trouvais magnifique, que je mourais d'envie de pouvoir l'embrasser. Je voulais savoir si moi aussi je lui plaisais. Est ce qu'il n'avait pas été trop déçu en me voyant? Et ressentait il la même chose? Avait il des sentiments lui aussi pour moi? Beaucoup trop de questions se pressaient sous mon crâne. Pourtant aucune d'elles ne sortit.

- Désolé, je suis complètement nul là dedans. Je vais certainement faire des tonnes de conneries le jour où je la rencontrerais. Mais c'est quoi le passing?

Oui je n'avais pas tord dans le fond. Il valait mieux que je lui pose les questions à lui plutôt qu'à elle au risque de passer pour un parfait connard quand on se rencontrera enfin. Mais ce n'était PAS ce que je devais dire. Je n'étais pas venu pour ça. Putain je me désespérais...

Contenu sponsorisé
Want to see you [ft. LarkoDim]
Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» La clé du temple (ft. LarkoDim)
» LarkoDim ~ Une plume fragile au service d'un esprit étrange

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Europe-
Sauter vers: