Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» "Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour" - Ft. Charly
What's the plan ? The.. what ?  EmptyAujourd'hui à 10:18 par Manhattan Redlish

» Vermines & Rage
What's the plan ? The.. what ?  EmptyAujourd'hui à 1:11 par Snardat

» Eyes contact (ft Clionestra)
What's the plan ? The.. what ?  EmptyHier à 23:45 par Clionestra

» Recherche lien H/H
What's the plan ? The.. what ?  EmptyHier à 23:11 par Raton

» Les enfants de la lune. [PV Lulu] +18
What's the plan ? The.. what ?  EmptyHier à 22:47 par Lulu

» Love isn't soft, like those poets say. ... (avec Gina)
What's the plan ? The.. what ?  EmptyHier à 20:24 par Clionestra

» La honte n'est pas là où elle devrait être ! [PV Lullaby] +18
What's the plan ? The.. what ?  EmptyHier à 18:02 par Elsy Lullaby

» Un Orque du Mordor
What's the plan ? The.. what ?  EmptyHier à 14:15 par Snardat

» Sugar in my teeth, demons in my dreams
What's the plan ? The.. what ?  EmptyHier à 11:20 par Senara

Le Deal du moment :
Bon plan achat en duo : 2ème robot cuiseur ...
Voir le deal
600 €

LE TEMPS D'UN RP

What's the plan ? The.. what ?

Leonnor
Messages : 559
Date d'inscription : 23/08/2018
Région : IDF
Crédits : Joumana Medlej

Univers fétiche : ça dépend de quel pied je me suis levé ce matin
Préférence de jeu : Les deux
Power Rangers
Leonnor
Sam 22 Avr - 14:50
Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Curieuse chose que le hasard qui oblige à s'allier une révolutionnaire qui s'est réfugiée dans un manoir pour se protéger et son captif un noble vampire qui n'a pas vraiment l'obscurité à tous les étages. Compagnons d'infortune, les voilà obligés de s'entraider.

Contexte provenant de cette [url=LIEN]recherche[/url]
Leonnor
Messages : 559
Date d'inscription : 23/08/2018
Région : IDF
Crédits : Joumana Medlej

Univers fétiche : ça dépend de quel pied je me suis levé ce matin
Préférence de jeu : Les deux
Power Rangers
Leonnor
Sam 22 Avr - 14:54

Caïn Sintclair
J'ai 214 ans et je vis à ville, Pays. Dans la vie, je suis Noble à la cours et je m'en sors bien). Sinon, grâce à ma chance, je suis libre comme l'air et je le vis plutôt très bien.

What's the plan ? The.. what ?  611b8b77c0db5854f0f4ab46488f62c7


Caïn griffonna à la va-vite une note avant de partir pour sa résidence secondaire. C'était un manoir défraichi qu'il n'appréciait pas particulièrement mais il n'avait pas trop le choix. Les intrigues de cours avaient toujours une manière surprenante de se dérouler malgré leur prévisibilité et Caïn n'avait pas fait exception à la règle. Il faisait partie des favoris du roi et ça, ça n'avait pas plus à sa Némésis de toujours Lady Frentica. Une noble qui était dans les petits papiers du roi. Elle avait monté toute une histoire à laquelle franchement Caïn ne comprenait rien. Tout ce qu'il savait c'était qu'il avait été accusé d'avoir refourgué un humain contaminé au roi pour l'empoisonner. Chose qu'il n'avait effectivement pas faite mais allez convaincre une cour assoiffée de sang, figurativement comme littéralement, que ça n'était pas le cas. Les scandales étaient ce qui faisait vivre la cour. Son bien-aimé roi n'en avait pas cru une miette évidemment mais il avait été obligé pour faire bonne mesure de l'expulser de la cour. Jusqu'à ce que les choses se calment avait-il mentionné dans sa missive. Jusqu'à ce que les choses se calme dans la langue des vampires ça pouvait vouloir dire plusieurs décennies.

Le vampire enrageait silencieusement ourdissant déjà de son côté un complot pour faire payer Lady Frentica. Sauf que… en tant que fils de noble fortuné, il n'avait jamais eu à faire de grands efforts de réflexion. Tout s'était toujours passé exactement de la manière dont il l'avait voulu sans qu'il eut jamais à lever le petit doigt. Ça l'avait rendu indolent et foncièrement incapable de se prendre par la main pour s'occuper des choses. Pour sa défense, on avait toujours tout fait pour lui. La débrouillardise n'avait donc jamais fait partie de ses prérogatives. Pour quelqu'un habitués aux frasques de la cour, il s'était d'ailleurs fait avoir comme un bleu par une gueuse. La dite gueuse le contemplait à présent qu'il était enfermé dans une geôle de son propre manoir. L'ironie à son comble. En plus, on ne lui avait jamais dit que les prisons étaient si inconfortables. Qui était le sadique qui avait décidé qu'il devrait dormir sur un matelas de paille poussiéreux. Pour couronner le tout, il y avait une petite lucarne qui donnait sur le jour. Alors il devait toujours faire attention à ne pas s'endormir n'importe où sous peine de retrouver son beau, son magnifique, son exceptionnel faciès carbonisé au petit matin. Trois jours avaient passés et la situation ne s'était pas améliorée. Loin de là, car présentement, la faim se faisait ressentir cruellement. Or le buffet se trouvait de l'autre côté de la prison avec la ferme intention de l'y laisser.

Il enrageait de ne pas pouvoir la tuer car même si elle était d'accord pour lui donner de son sang, il ne pouvait pas vider sa seule réserve disponible. Quelle petite garce, comment avait-elle osé se moquer de lui ainsi ? Il était tout de même un membre éminent, pas en ce moment certes, de la cour. Idiot qu'il était, il n'avait pas pensé à utiliser ses pouvoirs de manipulation pour obtenir d'elle qu'elle lui ouvre la cage. Bien qu'il eut comme tous les vampires quelques dons à sa disposition, il n'en faisait que très peu usage car ça n'était pas nécessaire. Les femmes humaines se battaient pour pouvoir le nourrir et son pouvoir ne fonctionnait de toute façon pas sur les autres vampires. Maintenant, il était trop faible pour ne serait-ce que s'en servir. Et vu le peu qu'il en avait profité, il n'aurait sans doute pas réussi à obtenir la domination qu'il aurait souhaité sur elle. Ne restait pour lui que sa capacité à embobiner les gens. Son faciès commençant à s'émacier, ses traits à se creuser, il ne pouvait même pas compter sur son physique avantageux. Quelle plaie. Il se morigéna d'avoir pensé au mot plaie car ça lui ouvrir l'appétit encore plus.

" Ecoute,euh…" Ne sachant pas son nom, il s'arrêta en milieu de phrase." toi. C'est quand même grâce à moi que tu peux te cacher ici et tu me laisses mourir de faim dans ce cachot infâme et puant. Tu pourrais au moins me nourrir. Je promets de ne pas te tuer. Je ne peux pas me le permettre de toute façon étant donné que tu es la seule réserve à disposition. Je n'ai pas envie de mourir dans une prison. Nourris-moi." Il se rendit compte qu'il lui avait donné un ordre et que globalement ça risquait de ne pas le servir. Pourtant s'abaisser à demander gentiment quelque chose à un bout de viande ambulant, ça le dégoutait profondément. La faim l'assaillit de nouveau. Il savait que d'ici quelques jours, il allait commencer à perdre la raison et à se comporter comme une bête assoiffée. En vérité, ce n'était pas non plus dans l'intérêt de la jeune femme de le laisser croupir là. Lorsque les vampires passaient dans cet état bestial, leur force était décuplée et leur sauvagerie n'avait d'égale que leur besoin de se sustenter. Autant dire, qu'elle ne pourrait pas être en sécurité très longtemps s'ils en venaient à cette extrémité. " S'il…te… plait." finit-il par articuler avec un air miséreux, se détestant de devoir s'abaisser à montrer du respect à cette gourgandine.





À partir de l’adresse
Clionestra
Messages : 3836
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Sam 22 Avr - 16:28

Manon
Leclerc

J'ai 21 ans et je vis où je peux, juste à côté de Versailles. Dans la vie, je suis résitante et je m'en sors mal surtout depuis la mort de mes parents. Sinon, grâce à ma chance, je suis me retrouve coincé avec un vampire sexy mais tebé et je le vis plutôt Mal.

Elle a un grand coeur. Vraiment grand. Elle est le genre adorable personne, gentille et douce. Mais pas pour les vampires... N'est-ce pas ?
Manon rongeait son ongle. Plus exactement, elle rongeait la peau autour de son ongle et se l’arracher jusqu’à s’en faire saigner. N’en déplaise à l’humanité, qui avait décidé que les vampires étaient leurs seigneurs et maîtres… Manon faisait parti de la résistance. Elle essayait, tant bien que mal, de faire tuer tous les enfoirés de monstres revenu de leur tombe. Même si on lui donnait la possibilité, elle, elle refuserait de se changer en … Hé bien en monstre. Elle mordit un peu plus l’ongle de son pouce et sentit une douleur plus fulgurante que les autres. Elle allait peut être une peu loin. Mais il le fallait. La douleur la garder éveillé. La nuit était pleine et elle ne pouvait pas sortir … elle était enfermé dans ce manoir … et elle savait ce qu’elle avait fait.

Si ce n’était pas l’énergie du désespoir, elle serait déjà morte. Sans cette énergie, comment expliquer qu’elle eut réussi à enchainer un vampire ? Un vampire en pleine nuit qui plus est. Comment expliquer qu’elle ne soit toujours pas morte ? Un peu de chance. Il n’y avait pas de serviteur. Ni humain, ni vampire, ni qu’importe l’état de semi-mort dans lequel se trouvait les vivants parfois. Pas mort, pas vampires, mais vivant au dépends de la santé de leur vampire de maître. Soumission, manipulation. Saloperie de monstre. Manon avait fait plusieurs passages devant la prison de ce vampire.

Beau.

Les vampires l’étaient tous. Beaux. Bien fait. Lisse. On ne pouvait leur enlever l’attirance qui la faisait s’approcher de lui comme une abeille quand on sortait le pique-nique. Mais c’était un vampire. Elle devrait le faire disparaître. Il était un tueur et n’hésitait pas à vider les humains de leur sang … alors même qu’ils n’ont pas besoin de autant de sang. Les vampires étaient cruels et s’amusaient de la mortalité des vivants, des petits-gens.

Alors pourquoi ne tuait-elle pas celui-ci ? Cela serait si simple. Il dormait quand elle veillait. Il était toujours … Etrange. Manon ne savait pas comment lui parler, ni pourquoi elle en avait envie pour tout avouer. Il y avait quelque chose dans l’homme qui lui donner envie de comprendre. Oui. C’était ça. Pour la première fois, depuis sa naissance, elle n’avait pas peur d’un vampire, et elle n’avait pas à le tuer pour se défendre. Il était là, et elle pouvait le voir. Lui parler. Mais elle était incapable de lui parler. Elle ne lui avait pas décocher deux mots. Parce qu’elle devait le tuer. Alors elle le regardait à travers le trou sur la porte. Et il la regardait. Moins beau. Toujours aussi intimidant. Elle le regardait et au bout d’un moment, il parla. Il abdiqua plus exactement. Cela donna a Manon l’impression d’être toute puissante. Prête à changer le monde, comme tous les résistants le voulait au fond.

- Manon, souffla-t-elle alors en le regardant. Je m’appelle Manon. Et toi, sangsue ?

Elle se mordit l’ongle encore. Elle ne pouvait pas ouvrir la porte et rentrer. Elle se retrouverait enfermer avec lui et incapable de faire quoi que ce soit. Elle avait tué un oiseau dans la journée pour s’en nourrir. Elle savait ce qu’était la faim. Elle posa un nouveau regard vers lui. Elle savait que le sang était meilleure « chaud ». La récolte du sang sur les petits gens n’étaient que pour augmenter les réserves du roi et qu’il puisse assoir un peu plus sa soumission sur ses sujets morts. Elle pinça ses lèvres en lâchant un instant son ongle. Pouvait-il en sentir l’odeur sanglante ? Elle mit son doigt dans sa bouche en le regardant. Léchant le sang avec une petite, minuscule, fierté de pouvoir ainsi mettre à mal un gros méchant vampire.

- Tu veux mon sang ? Mhh…. C’est vrai qu’il n’est pas mauvais. Je ne suis pas malade ni contaminée et j’ai toujours mangé sainement. Il est bon.

Et elle roula sa langue pour laisser voir le doigt qui continuer de couler contre ses doigts. C’était qu’un peu de sang mais c’était suffisant pour faire le taf. Elle ne faisait pas confiance à l’homme mais n’avait aucune idée de comment offrir du sang sans offrir son bras à son prisonnier. Elle déglutit.

- C’est vrai que vous pouvez mordre sans douleur ? Si je t’offre mon bras, peux-tu me donner ta parole d’âme que tu t’arrêteras avant de me tuer, que tu ne tenteras rien, que tu le feras avec le moins de douleur ?

La parole d’âme. La promesse la plus sacré pour les vampires. La promesse dont il ne pourrait déroger, même s’ils en avaient envie. Manon avait peur de souffrir. Elle connaissait une prostituée qui disaient aimé se faire mordre par un vampire, que c’était la chose la plus érotique qu’elle n’eut jamais connu et qu’elle venait à chaque fois…. Manon préférait mourir que d’être ainsi excité … D’ailleurs, le monstre pourra-t-il savoir son inexpérience ? Elle avait toujours son doigt dans la bouche et reprit son massacre de sa peau autour de l’ongle.  


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Leonnor
Messages : 559
Date d'inscription : 23/08/2018
Région : IDF
Crédits : Joumana Medlej

Univers fétiche : ça dépend de quel pied je me suis levé ce matin
Préférence de jeu : Les deux
Power Rangers
Leonnor
Lun 24 Avr - 0:17

Caïn Sintclair
J'ai 214 ans et je vis à ville, Pays. Dans la vie, je suis Noble à la cours et je m'en sors bien). Sinon, grâce à ma chance, je suis libre comme l'air et je le vis plutôt très bien.

Informations supplémentaires ici.

Il grimace à l'appellation Sangsue, il est tenté de lui répondre en précisant qu'elle est une gueuse mais il s'avère qu'il a trop faim pour risquer de perdre sa pitance sur un mauvais coup. Il répond d'un air suffisant. "Caïn Sintclair, troisième du nom." Pour un peu il aurait tendu sa main pour un baisemain mais quelque chose lui soufflait à l'oreille qu'il risquait de se prendre un vent monumental. Ses yeux se sont agrandis comme des soucoupes quand elle a commencé à appuyer sur son pouce faisant ressortir l'odeur du sang. Mon dieu, c'était enivrant, il avait fermé les yeux un instant. Rien que d'imaginer pouvoir en sucer juste quelques gouttes…Pour un peu, ça l'aurait fait saliver. Heureusement qu'il savait encore faire preuve d'un peu de tenue. Enfin, autant que c'était possible quand on était coincés comme un vil paysan, un vulgaire sous-fifre dans une cage. Son regard est happé par la vision du sang sur le doigt. Il déglutit douloureusement à cause de la faim qui le tenaille.  

Il ne peut s'empêcher de sourire en entendant sa dernière phrase. Caïn ne tuait pas les humains qu'il buvait. Pas spécialement par gentillesse mais plus par logique. S'il avait bien aimé le sang de cet humain en particulier, le tuer serait s'en priver. C'était quand même pratique qu'ils puissent en refabriquer au besoin. Le bétail, c'était bien fait quand même. " Je ne tue jamais quand je bois. Et puis, te tuer, ça m'apporte pas grand-chose alors que je suis coincé dans une cage, non ?" Il s'approche des barreaux pour être le plus proche possible d'elle que la cage le lui permet. "Tu as ma parole d'âme que tu ne ressentiras aucune douleur." Un léger sourire mutin s'était montré dévoilant légèrement ses crocs. Sa manière de le formuler était précise pour une raison. En vérité lorsqu'on était un vampire, on pouvait choisir de ne pas faire souffrir la victime en endormant ses sens. Il ne connaissait pas spécialement la science derrière cela, il savait juste que s'il le désirait, il pourrait lui donner l'orgasme de sa vie. Ce qui le faisait déjà beaucoup ricaner intérieurement. Pour le coup, c'était sûr qu'elle ne s'attendrait pas à ressentir ce genre de choses. Et puis ce n'était pas parce qu'on était en prison qu'on ne pouvait pas s'amuser un peu, que diable ! " A priori, la plupart des humains trouve ça plaisant. Ils reviennent souvent de leur plein gré sans qu'on ait véritablement à les solliciter." Surtout les humains à la cour qui rêvait secrètement d'obtenir la vie éternelle. S'ils savaient quel genre de cadeau empoisonné ça pouvait être, sans doute qu'ils y réfléchiraient à deux fois. " Maintenant que cela est réglé, chère Manon daignerais-tu approcher, à ton gré, ton bras ou ton cou si tu te sens plus aventureuse, que je puisse me nourrir ? Ni toi, ni moi n'avons envie de découvrir ce qu'il se passe quand un vampire n'a pas été nourri depuis trop longtemps. Ton sang a une odeur délicieuse d'ailleurs si je peux me permettre." Malgré ses airs paysans, elle embaumait une odeur d'écorces d'orange et de printemps, un met simple mais qui ravirait les papilles des utilisateurs avisés. Caïn n'avait pas beaucoup de talent mais en revanche il avait du goût en ce qui concerne l'hématologie. En tant que connaisseur, il lui arrivait souvent qu'on lui demande conseil à la cour. Du moins, quand il avait encore le droit d'y aller.


Clionestra
Messages : 3836
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Lun 24 Avr - 10:00

Manon
Leclerc

J'ai 21 ans et je vis où je peux, juste à côté de Versailles. Dans la vie, je suis résitante et je m'en sors mal surtout depuis la mort de mes parents. Sinon, grâce à ma chance, je suis me retrouve coincé avec un vampire sexy mais tebé et je le vis plutôt Mal.

Elle a un grand coeur. Vraiment grand. Elle est le genre adorable personne, gentille et douce. Mais pas pour les vampires... N'est-ce pas ?
Caïn. Elle l’observa. Dans la bible, c’est le nom donné à l’homme qui, pour la première fois de l’humanité, tua son frère par jalousie. Elle n’était pas croyante mais comme la plupart des résistants, qui avait compris que Dieu mettait mal à l’aise les vampires, elle avait pris deux trois choses. Caïn était un prénom biblique. Les parents de l’homme avaient appelé leur enfant ainsi, et ses ancêtres aussi. Même vivant, la famille de ce vampire devait avoir une araignée au grenier. Elle soupira. Son doigt dans sa bouche était en train de la faire souffrir alors qu’elle cherchait la meilleure solution à cette situation. On la cherchait. Les chevaliers noirs, des humains à la solde des vampires pendant la journée, recherchaient les survivants du camp de résistant qu’elle venait de quitter… Et elle ne pouvait pas se permettre de rester longtemps. Elle se cachait. Elle croqua un peu plus dans sa main. Merde, merde, merde. Elle écouta sa logique mais ne le croyait pas.

Les vampires tuaient. Elle n’avait jamais rencontré un seul vampire qui ne soit pas un connard cruel. Elle plissa le nez dans sa grimace qu’elle ne pu contenir. Mais il avait raison, s’il venait à la tuer …Et bien, il se retrouverait coincé dans la cage, elle morte et son sang mort. Surtout que les vampires ne pouvaient pas boire le sang de quelqu’un de mort. S’il avait été prélevé avant la mort, le sang restait bon. Mais si le sang venait d’un cadavre alors ça les rendait malade. Encore une information dont la résistance disposé. Elle se figea, le regarda horrifié alors qu’elle croqua un autre bout de peau qui lui donna une douleur dans le bras.

- Je n’ai pas envie de trouver cela plaisant, cracha-t-elle malgré elle un peu acide.

Elle avait peur de trouver cela plaisant. Peur qu’elle se transforme aussi, même si elle savait que le processus de transformation était beaucoup plus long et douloureux que ça. Elle s’approcha de la porte. Toujours assez loin mais tout de même. Elle pouvait voir le vampire, sa frimousse. Il lui mentait. Quelque part, elle avait oublié quelque chose, ou elle ne pensait pas à quelque chose. Elle n’était pas sûr. Elle cherchait dans son visage le signe d’une monstruosité mais non… rien.

- Vous étiez si beaux, lâcha-t-elle alors, pourquoi être devenu … pourquoi perdre ta couleur ?

Elle avait conscience d’alterné entre le tu et le vous … mais il y avait des questions qui prenaient parfois tout l’espace de son esprit et elle était incapable de s’empêcher. Même dans son état, sale et amaigrit par le manque de sang, Caïn avait quelque chose de beau en lui. Elle aimait la forme de son nez, par exemple, et trouvait étrange qu’il ne soit plus beige mais ce blanc sale des morts. Elle savait aussi qu’elle se sentait attirer par lui à cause de sa condition de vampire. Elle était assez porche pour tendre le bras mais se mit à mordre une nouvelle fois la peau de ses doigts en le regardant. Son coeur battait la chamade par la peur et l’appréhension.

- Mon bras … je ne te fais pas assez confiance pour … pour le reste.

Le cou, c’était trop intime. Pour une une fille qui n’avait jamais connu de toucher intime ou de caresse, son cou comme ses lèvres étaient dénudés de la moindre sensation amoureuse. Elle aimerait bien avoir un baiser, dans son cou, avant de devoir se faire mordre par un vampire. Elle n’avait jamais eu l’occasion de se faire embrasser ses lèvres non plus. Rien qu’une femme de son âge aurait pu connaître par un voisin trop zélée. Elle se posait parfois la question, de ce que ça faisait de se faire embrasser ou toujours amoureusement. Comme les caresses sur les bras de sa mère par son père quand ils regardaient le feu. amoureusement. Elle ne demandait pas beaucoup plus qu’un peu d’amour. Elle remonta sa chemise, qui était en réalité la chemise de l’homme puisqu’elle avait volé ses affaires. Troquant sa robe de femme du premier jour pour un pantalon d’homme et la chemise assorti. Elle releva donc la manche. Dévoilant une cicatrice de frottement sur la peau. Pour rentrer dans la résistance sans y être né, il faut prouver ne pas être un traitre. Pour cela, les résistants l’avaient kidnappé petite, mis au fer et mal nourri pour avoir la preuve que ses parents ne balanceraient pas. Elle ne le savait pas à l’époque, que ce n’était qu’un test, et elle avait passé une grande partie de sa vie à maudire cette semaine de souffrance. Les résistants étaient du bon côté mais n’était pas non plus tout blanc.

- Tiens, et elle tendit son bras à l’intérieur par le trou dans la porte.

Son bras était pratiquement jusqu’à l’épaule et elle sursauta au premier bruit en attendant de souffrir. Son autre main sur son visage pour se cacher de la peur.

- Mais tu mords sur la cicatrice… S’il te plait.

Elle ne voulait pas plus de cicatrice sur son corps. Elle avait déjà plusieurs marques. C’était déjà trop pour son âge.


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Leonnor
Messages : 559
Date d'inscription : 23/08/2018
Région : IDF
Crédits : Joumana Medlej

Univers fétiche : ça dépend de quel pied je me suis levé ce matin
Préférence de jeu : Les deux
Power Rangers
Leonnor
Sam 29 Avr - 0:14

Caïn Sintclair
J'ai 214 ans et je vis à ville, Pays. Dans la vie, je suis Noble à la cours et je m'en sors bien). Sinon, grâce à ma chance, je suis libre comme l'air et je le vis plutôt très bien.

Informations supplémentaires ici.


Il hausse les épaules l'air de dire, soit c'est plaisant, soit c'est désagréable. Il n'y avait pas vraiment d'entre deux. En tous cas, Caïn n'avait jamais essayé car les gens ne l'avaient jamais suppliés de rendre ça juste indolore. La plupart des "mordus" comme ils les appelaient en ricanant entre nobles venaient pour prendre leur pied (bon certains aimaient bien la douleur aussi, chacun ses goûts). Sa question l'étonne parce qu'en vérité, personne ne s'est intéressé à lui ou à son passé depuis bien longtemps. D'ailleurs, plus le temps passe plus les souvenirs de sa non-vie s'estompent. Un des privilèges de l'âge. D'ailleurs, souvent en vieillissant les vampires perdaient toutes traces d'humanité. L'humanité c'est inutile lorsqu'on est immortel. Avec le temps, on devait comme ces pierres sur lesquelles les vagues viennent en permanence se briser : lisse, érodé et poli comme un joyau.

"Je te ferais remarquer que je suis toujours beau. C'est une de mes nombreuses, nombreuses qualités." lâche-t-il avec un ton semi joueur, semi prétentieux. Il ne manquerait plus qu'on vienne remettre en doute sa plus grande qualité. Quel toupet, ces humains quand même. Sans plus de cérémonie, il attrapa le bras. Son geste s'était doux et caressant, c'était la force de l'habitude. Il n'était pas un rustre ou un noble de seconde zone. Il avait du respect pour le bétail tout de même. Et puis, ces petites créatures pouvaient se montrer divertissantes. Elles étaient si…si pleines de vie et leurs réactions étaient toujours colorées par leurs émotions. Son sang était si frais, si doux. C'était du sang de vierge il en était certain. Il y avait un côté rafraichissant et dynamisant. En vérité, la sensation qu'il avait été indescriptible. Il ne saurait pas dire si c'était parce qu'il n'avait jamais passé autant de temps sans boire ou si juste le sang avait une qualité différente. Peut-être que c'était aussi parce qu'aucun vampire, il le supposait, n'avait encore posé ses crocs sur elle ? Pendant la morsure, il avait réussi à faire en sorte qu'elle ne se torde pas d'extase sur le sol. Les premiers orgasmes de ce type, ça incapacitait les humains trop longtemps. Or il avait besoin d'elle. La sensation se voulait comme une caresse, comme une brise légère, c'était agréable sans être un torrent d'émotions. C'était doux comme le baiser d'un amoureux dans le creux du coup. Pas peu fier d'être parvenu à se contrôler, il se redressa et s'essuya avec le peu de noblesse qu'il lui restait. Néanmoins, il ne recula pas. Ils étaient à présent plutôt proches même si les barreaux continuaient à le déranger.

"Je répondrais à ta question, si tu réponds à la mienne d'abord : pourquoi tu ne m'as pas encore tué ?" C'était une question légitime après tout. Ça ne lui était pas venu plus tôt, mais si elle avait voulu se débarrasser de lui, elle aurait pu facilement le faire. Caïn était plus du type vampire capricieux que fier combattant. Autant dire qu'il n'aurait pas été difficile à maîtriser, il suffisait de voir comme il s'était fait berné facilement. Néanmoins, il maîtrisait l'art des mots et comptaient bien s'en servir pour essayer de s'en sortir. "C'est quoi ton plan ?" ajouta-t-il pensif. Il avait beau se crever les deux pauvres méninges qui se battaient en duel dans son cerveau, il ne parvenait pas vraiment à comprendre.



Clionestra
Messages : 3836
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Sam 29 Avr - 2:39

Manon
Leclerc

J'ai 21 ans et je vis où je peux, juste à côté de Versailles. Dans la vie, je suis résitante et je m'en sors mal surtout depuis la mort de mes parents. Sinon, grâce à ma chance, je suis me retrouve coincé avec un vampire sexy mais tebé et je le vis plutôt Mal.

Elle a un grand coeur. Vraiment grand. Elle est le genre adorable personne, gentille et douce. Mais pas pour les vampires... N'est-ce pas ?
- Tu es moins beau, avait-elle renchérit sans débattre sur ses autres qualités.

Elle doute qu’elle puisse voir un jour des qualités dans cet être. Il était mort. Ce défaut éclipsait absolument toutes les qualités qu’il aurait pu, un jour, avoir. Il lui prit le bras et elle ferma les yeux comme si cela pouvait avoir un impact sur la douleur. Elle respirait vite, trop vite, alors qu’elle avait l’impression que le temps s’était arrêté une demi seconde avant qu’il ne plante les crocs. Mon Dieu, elle allait se faire mordre par un vampire. Son coeur tambourinait d’autant plus dans sa poitrine. Elle allait se faire mordre. Elle allait mourir ? Elle allait devenir un monstre aussi ? Elle se concentra malgré tout sur ce qu’il faisait. C’était étrange. Elle avait l’impression qu’une plume la caressait et elle se sentait étrangement bien. Elle ne voulait pas se sentir bien, mais c’était le cas. Elle frissonna un peu en récupérant son bras qu’elle plaqua contre son torse pour calmer son coeur. Elle ne recula pas non plus.

Elle écouta sa question… ainsi que l’autre qui arriva par la suite. Elle se mordit l’ongle avant de réaliser que c’était trop proche de la morsure et de trouver le geste beaucoup trop intime. Elle soupira.

- Honnêtement ? Je n’ai pas de plan. Je devais me cacher le temps de trouver un plan pour éviter les chevaliers humains de la cours. Je fais parti de la résistance, tu l’as compris… Et ils viennent de décimer mon groupe, quelques jours auparavant. Ils pourchassent les survivants et je pensais me poser ici avant de repartir… Ailleurs.

Il y avait une rumeur comme quoi, à Paris, la cour des miracles était devenu le QG de la révolution. Assez loin de Versailles pour ne pas être inquiéter mais assez prés pour pouvoir attaquer. Manon avait innocemment pensé que c’était là-bas qu’elle devait se rendre. Avait vu un manoir presque abandonné et avait voulu y dormir, et y avait croisé un vampire. Elle le regarda encore un instant puis soupira.

- Si je ne t’ai pas tué, c’est parce que je suis faible. D’une part, je n’ai jamais tué de vampire. D’autre part, je viens de voir toute ma famille se faire massacrer, je n’ai pas le droit de les pleurer, et je me sens seule.

Même s’il était un monstre, tueur, responsable par procuration de la mort des siens … et bien, elle était seule Manon. Pour la première fois depuis des années. Et pas seulement seule avec d’autres pour la protéger au loin, ou pour un test stupide qui prouve sa valeur. Elle était seule parce que tout le monde était mort. Elle soupira en finissant de mettre un foulard autour de sa blessure.

- A toi, deux questions que j’ai répondu, alors j’ai le droit à deux questions. Pourquoi devenir un vampire, alors que tu étais si beau avec ta couleur ? Et pourquoi es-tu tout seul ici ?

La solitude la rendait malade. Elle n’aimait pas l’idée d’être seule et avait besoin de quelqu’un… Caïn semblait lui aussi le genre à aimer être entouré, adulé même si elle en croyait sa manière de se voir le plus beau du monde … alors pourquoi était-il seule ici ?   


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Leonnor
Messages : 559
Date d'inscription : 23/08/2018
Région : IDF
Crédits : Joumana Medlej

Univers fétiche : ça dépend de quel pied je me suis levé ce matin
Préférence de jeu : Les deux
Power Rangers
Leonnor
Mer 24 Mai - 11:55

Caïn Sintclair
J'ai 214 ans et je vis à ville, Pays. Dans la vie, je suis Noble à la cours et je m'en sors bien). Sinon, grâce à ma chance, je suis libre comme l'air et je le vis plutôt très bien.

Informations supplémentaires ici.


Il avait incliné la tête avec un air contris quand elle lui avait dit qu'il était moins beau. Qu'est-ce qu'elle en savait après tout de la beauté cette roturière ? En même temps, personne ne lui avait jamais dit qu'il n'était pas beau, encore moins depuis sa transformation. Bon il est vrai que ça commençait à dater un peu, quoique foncièrement il n'était pas non plus dans les plus vieux vampires. Il avait été transformé grâce aux efforts de son père, ça avait été la récompense ultime pour toute sa famille et pour lui. 

"La résistance ? Quelle drôle d'idée ! On ne peut pas dire que tu ne sois pas cocasse. J'avoue que je ne comprends pas trop en quoi le système est déplaisant pour vous. Vous n'avez pas eu de conflits depuis des années grâce à la pax vampiria. Certes, vous devez payer un peu de votre sang en échange mais il n'y a pas de bain de sang. Je veux dire, les vampires sont autant sous contrôle juste d'une manière différente." Ce n'était pas une attaque envers Manon plus une véritable incompréhension. Caïn avait grandi protégé dans la cours, il ne connaissait rien de la vie de roturier, il savait juste que toute personne croisée le soir pouvait être dévorée. Toutefois, à sa connaissance les gens se battaient pour obtenir le droit d'être des vampires. "En plus, les humains rêvent de devenir comme nous, ils font la queue tous les matins devant le palais pour pouvoir être introduit dans la cour et faire partie des festins hebdomadaires. C'est étrange ce que tu racontes, je ne comprends pas." Et c'était vrai, il y avait beaucoup de choses que Caïn ne comprenait pas pour être honnête. Couvé comme il l'avait été, il n'avait pas du tout le sens des réalités, ne réalisait pas non plus le poids que faisait reposer la dîme de sang sur les humains. Il n'avait jamais croisé que des humains satisfaits d'être là et qui se contorsionnaient dans des courbettes impossibles pour se faire bien voir. 

"Quand tu repartiras, auras-tu l'obligeance de ne pas me laisser croupir ici et de me libérer ? Si je voulais te tuer, je l'aurais déjà fait. En plus, je n'apprécie pas de tuer, c'est trop...salissant et provincial à mon goût." Lorsqu'elle expliqua pourquoi elle ne l'avait pas tué, il eut un début d'empathie pour elle, enfin la légende voulait que les vampires en soient incapables mais les vampires trouvaient toujours Caïn plus humain que vampire alors... Il se reconnut étrangement en elle car il connaissait la solitude. Il avait essayé plusieurs fois de tisser des liens avec ses sensables mais ça lui semblait impossible. Les amourettes et les relations étaient encore plus éphémères que chez les humains. Et ces derniers ne s'approchaient de lui que dans l'espoir infime d'obtenir une transformation. A bien y penser, il était tout aussi seul qu'elle à ce moment. " Je tiens à dire deux choses. Ne pas tuer est une preuve de force et non une preuve de faiblesse d'une part. Tuer c'est facile. De deux, je suis sincèrement désolé pour ta famille. Je comprends que ça soit difficile, tu devais être proche d'eux. Son visage exprimait de la sincérité même s'il supposa qu'elle ne croirait pas une goutte comme on disait à Versailles. 

"Je vois qu'on aime jouer sur les mots petite humaine. Soit, je comptais aller au bal et danser tout seul dans mon salon, mais puisque mes plans sont annulés, je vais te répondre. Je ne me suis jamais vraiment posé la question de si je voulais devenir vampire. On m'a éduqué dans l'idée que c'était une récompense exceptionnelle. Mon père a énormément travaillé pour que cela puisse arriver à toute ma famille, enfin la famille qui restait. Ma mère est morte de la maladie avant d'être transformée. Mon frère fait partie des...forces armées dirons-nous. Il risque sa vie immortelle presque tous les jours. Je ne voyais tout simplement pas comment refuser. Refuser ne m'est même pas venu à l'esprit. Tu dois trouver ça stupide. Un vampire qui n'a pas eu l'impression d'avoir d'autres choix que de se transformer. Pour ta deuxième question, si je suis tout seul c'est à cause d'une machination politique. Ma rivale a la cour n'a pas apprécié que je me rapproche du roi et s'est arrangé pour faire croire que j'avais essayé de l'assassiner. Le roi n'était pas dupe, c'est pour cela que je suis encore vivant, cependant il m'a envoyé en exil le temps que les choses se calment. Face à de telles accusations, nul doute qu'il ne pouvait pas y faire grand chose. C'est ma résidence secondaire ici. Comme tu peux le voir, ce n'est pas un endroit en très bonne état. Il faut dire que je ne me sers jamais de cette vieille bicoque." Une idée le frappa brusquement. Dame Frentica avait peut être été plus maligne qu'il ne lui en aurait donné le crédit. A présent, il était isolé en campagne. Il n'avait pas eu le droit d'emmener ses serviteurs ou sa suite. Son amant était responsable de la garde de nuit. "Et je viens de réaliser que je suis tout seul à des kilomètres de Paris, cette buveause de sang suintant est tout à fait capable d'envoyer ses gens finir le travail. Ce n'est pas comme si le roi, dans sa grande vampiriscence, risquait de s'en soucier." Il soupira profondément, ça n'aurait pas du se passer comme ça. Le roi avait été trop clément, il aurait du se douter que ça ne jouerait pas en sa faveur. "Nous voilà, tous les deux bien pris au piège Manon, il semblerait au final que nous ayons les mêmes ennemis. S'ils te retrouvent, ils me tueront certainement aussi. Ils diront que j'hébergeais un membre de la résistance, quelle ironie. Qu'allons-nous faire ?" 

Clionestra
Messages : 3836
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Mer 24 Mai - 19:40

Manon
Leclerc

J'ai 21 ans et je vis où je peux, juste à côté de Versailles. Dans la vie, je suis résitante et je m'en sors mal surtout depuis la mort de mes parents. Sinon, grâce à ma chance, je suis me retrouve coincé avec un vampire sexy mais tebé et je le vis plutôt Mal.

Elle a un grand coeur. Vraiment grand. Elle est le genre adorable personne, gentille et douce. Mais pas pour les vampires... N'est-ce pas ?
- Tu ne comprends pas ?! fit-elle outrée légèrement de cet idiot qui lui dit clairement qu’ils devaient être content de sa condition, nous sommes obligés de saigner pour vous, menacer, utiliser, je…

Elle se stoppe et lui lance un regard qui voulait clairement dire « Tu ne comprendrais pas ». Et c’était un fait. Elle n’était même pas en colère. Elle était simplement blasée. Il ne pouvait même pas se douter de ce qu’il se passe hors de la cuillère dorée dans sa bouche. Il était aveugle. Et il avait quel âge ? Il était donc aussi stupide de ne pas comprendre la réalité ? Ou alors vivait-il réellement dans un autre monde. Si tout le monde voulait devenir un vampire, c’était parce que la vie était meilleure en étant un monstre. Il était plus facile de faire le mal que le bien. C’était sa mère qui disait ça. Elle sentit son cœur se serrer. Sa famille était morte. Sa mère ne lui dirait plus rien. Tout ça à cause de cette situation que le vampire ne trouvait pas si mal. Elle préféra arrêter là, cette discussion qui serait vide de sens avec un putain de vampire. Il était mort. Il ne pouvait pas comprendre les problèmes des vivants. Elle se calma et le regarda. Il avait quel âge ? Vraiment. Son âge ? Est-ce que les vampires restaient bloqués mentalement à l’âge de leur transformation ? Elle ne savait pas. Elle ne connaissait pas assez bien les vampires. Elle l’observa. Elle essayait de le comprendre.

- Ok, fit-elle pour lui promettre de ne pas le laisser croupir ici.

Elle n’aimait pas l’idée d’être un monstre qui donne la mort. Même un vampire, elle n’oserait pas le tuer. Elle ne savait pas si elle serait capable de faire du mal à une autre personne. Même si cette personne avait tué ses parents, si elle lui avait fait du mal…. Elle caressa la peau sous la morsure qu’il lui avait causé. Elle n’était pas sûre de pouvoir faire du mal à qui que ce soit. Jamais. Elle remonta ses yeux vers lui. Une preuve de force ? Elle laissa échapper un rire sans joie. Elle n’était clairement pas forte mais ça faisait plaisir que quelqu’un le pense. Elle ne voulait pas le croire mais étrangement, elle le croyait.

- Merci, murmura-t-elle en détournant les yeux avant de faire un soupir.

Elle l’écouta par la suite, attentivement, plus que ce qu’elle n’aurait fait pour n’importe qui. Elle l’écouta et pleins de questions germèrent dans son esprit. S’il avait dû choisir, aurait-il voulu de cette condition ? Est-ce que son père était toujours là ? Pourquoi son père voulait la mort pour son fils ? Pourquoi quelqu’un voudrait la mort comme option pour sa famille ? Cela fait mal ? Il préférait avant ou maintenant ? Cela ne lui manque pas de pouvoir toucher la pelouse à la lumière de la journée ? Et le soleil ? Et manger une tomate juteuse ? Elle se posait la question pour Caïn. Elle ne se l’était jamais posé pour les autres. Il avait quelque chose de vivant, surtout maintenant qu’il s’était nourri… nourri d’elle, en plus. Quand il parla de sa rivale, elle se rapprocha. Des vampires, pour venir le chercher ? Ici ? Là ? Oh.

- Putain, jura-t-elle malgré elle alors qu’elle avait cru avoir trouvé le bon moyen de se protéger quelques jours de tout ça.

Elle devait se rendre à Versailles, mais elle était fatigué, moralement et physiquement. On venait de lui prendre du sang en plus … Il lui fallait se reposer. Elle devait réfléchir.

- Nous ? fit-elle étonnée.

Elle ne pensait pas à le prendre avec elle dans le plan qu’elle venait de fomenter. Elle comptait le laisser dans sa merde. Elle l’observa. Elle ne pouvait pas lui faire confiance … Ou alors faire un échange ? Elle l’observait et se rapprocha.

- Tu veux venir avec moi ? ce n’était pas une question, plus un étonnement de sa part.

Elle trouvait cela surprenant qu’un vampire « allié » à la cours, veuille avoir un « nous » avec une résistante qu’il ne comprenait même pas. Oh, elle savait qu’il voulait le « nous » pour se sauver le cul… mais il était … un vampire. Elle ne pouvait pas récupérer un vampire dans sa mission contre les vampires.

- Est-ce qu’elle te manque ? finit-elle par demander doucement, ta maman ? Tu te souviens d’elle ?

Si elle pouvait le voir comme un humain, comme une personne comme elle, avec la même douleur et la même souffrance, peut-être ressentira-telle l’envie de la pitié pour lui ? Plus que ce qu’elle ressent déjà en tout cas …  


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Contenu sponsorisé
What's the plan ? The.. what ?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers fantasy :: Surnaturel-
Sauter vers: