Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» Can't Get You Out of My Head (avec Rein)
Les jeux des affamés - Page 2 EmptyAujourd'hui à 1:17 par Clionestra

» Raven and Bones
Les jeux des affamés - Page 2 EmptyAujourd'hui à 0:15 par Lobscure

» Silicon Heart ft. Lexis
Les jeux des affamés - Page 2 EmptyHier à 22:47 par Lexis

» "Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour" - Ft. Charly
Les jeux des affamés - Page 2 EmptyHier à 21:46 par Manhattan Redlish

» Apocalypse Rouge [PV Opale Or]
Les jeux des affamés - Page 2 EmptyHier à 21:11 par Opale Or

» La librairie, une vie de dangers.
Les jeux des affamés - Page 2 EmptyHier à 18:13 par Snardat

» Grimm | Personnages
Les jeux des affamés - Page 2 EmptyHier à 1:46 par Grimm

» Un frère éloigné vaut moins qu'un voisin (avec Lexis)
Les jeux des affamés - Page 2 EmptyHier à 0:52 par Lexis

» “Please. I love her.” (avec Leolyne)
Les jeux des affamés - Page 2 EmptyHier à 0:47 par Léolyne

-32%
Le deal à ne pas rater :
-32% Gigabyte G5 MF – PC portable 15,6″ – GeForce RTX™ 4050
749.99 € 1099.99 €
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

Les jeux des affamés

Lojzo
Messages : 4377
Date d'inscription : 19/09/2017
Région : ardèche
Crédits : i4sullyoon (ava)

Univers fétiche : fantasy, science-fi, réel.
Préférence de jeu : Les deux
Etoiles
Lojzo
Jeu 6 Avr - 10:14

Lyam Ashan
J'ai 16 ans et je viens du district 11 de Panem. Pour ces jeux, je ne suis absolument pas là de mon plein gré.

Lyam est au milieu de ses frères et soeurs, celui qu'on oublie, celui qui était trop jeune pour faire des choses jusqu'à ce qu'il soit trop vieux pour qu'on le laisse tranquille. Lyam il travaille au champ, pendant des heures et des heures sous un soleil éclatant, au moins, il est endurant et il supporte la chaleur. Lyam a vu des hommes se mutilés pour éviter d'être envoyés aux champs, il a vu des hommes en tuer d'autres pour gagner de quoi manger. Lyam n'est pas prêt pour les Hunger Games, personne ne devrait jamais l'être, mais il va faire de son mieux en tout cas.


dylan sprayberry (c) sekmeth

Face à la remarque d'Eole, Lyam se sent complètement con, puis explose de rire. « Je n'y ai même pas pensé. » avoue-t-il quand il se calme enfin. Passer par la porte, comme s'ils avaient le droit.. ils en ont sûrement le droit d'ailleurs, tous les mouvements sont suivis, regardés, écoutés, amplifiés, ils ont le droit de créer des alliances, tout le monde sait qu'elles ne survivent pas à l'arène, toutes les alliances finissent par se briser parce que la fin est proches pour chacun des joueurs. « Alors, personne non, tout le Capitole est certainement au courant, j'imagine que nos balcons ont des caméras et qu'ils m'ont observés, mais je n'ai croisé aucun tribut, iels sont tous.tes encore en train de manger, enfin sauf deux que j'ai aperçue par les grandes fenêtres, elles sont dans les bains. J'ai pas bien reconnu leurs visages, mais elles ne m'ont pas vu. » Deux filles, forcément deux districts différents, une autre alliance en cours ? Peut être. Une trahison future ? Bien plus probable.

« Tu me sous-estimes ? » Et il fait jouer ses muscles. Lyam ne peut rien faire d'autre qu'admirer ce mec, incroyablement beau. Bon sang. « Je n'oserais pas. » Comment en sont-ils arriver là ? Pourquoi toutes les barrières ont été abattues ? Comment peuvent-ils échanger, badiner, l'air de rien ? Ils ne se connaissent pas et Lyam n'a jamais fait ça, avec personne. « Ouais. » affirme-t-il avec plus d'assurance qu'il n'en a jamais eu. Boire de la bière, c'est inattendu. De l'alcool dégueulasse distillé à partir de restes quelconques oui, mais de la bière ? Il n'en a jamais bu. Il goute, l'air sûr de lui et... apprécie le goût. Encore un fossé entre lui et tous les autres. Il tourne le regard vers le Capitole et les lumières de la ville, plutôt que d'admirer encore la perfection du visage de son compagnon pour la soirée. Eole. Un compagnon pour la soirée. Ah, que c'est plus facile de penser à lui comme ça, plutôt que d'un ennemi dangereux. Il est idiot, Lyam, et il le sait.

« C'est affreux d'être... content d'être là ? » demande-t-il soudainement. « C'est la première, et dernière, fois de ma vie que je vois autant de luxe, autant de choses et, j'sais pas, c'est le calme avant la tempête, je m'en doute bien, mais j'sais pas, là, j'suis bien. » C'est la présence d'Eole qui fait ça, mais c'est trop niais à dire, même lui s'en rends compte. Alors il se tait. Il ne veut pas parler de la suite, juste parler de ce soir. Et il n'a pas grand chose d'autres à dire.
Kosmos
Messages : 50
Date d'inscription : 20/12/2022
Région : Nouvelle-Aquitaine
Crédits : kosmos (av), joemaw-torpeur (gif profil)

Univers fétiche : Fantastique, Fantasy, SF
Préférence de jeu : Femme
Valise
https://www.letempsdunrp.com/t5464-kosmos-monte-tombe-de-sur-scene
Kosmos
Mer 3 Mai - 16:48

Eole Wildheart

J'ai 17 ans et je vis dans le district 1 à Panem. J'ai attendu de participer aux Hunger Games toute ma vie.
Il est de ceux qu'on entraîne toute sa vie pour rendre honneur aux Hunger Games. Pas le droit à l'erreur, il a du se sculpter un mental et un corps d'acier pour y parvenir. Il tente de se créer une carapace et de ne pas s'attacher aux autres pour ne pas trop leur briser le coeur s'il ne gagne pas. La partenaire de son district cette année est Lexi, encore plus sauvage et brutale que lui.

av (c) goldanthem
En y repensant, Eole se met à rire. Il avait complètement oublié que leurs faits et gestes étaient suivis, peu intimidé par toutes les caméras. Il redressa alors la tête vers celle du balcon puis reposa son regard sur Liam. A défaut que leurs images soient diffusées aux autres districts, les autres tributs ne verront peut-être jamais ces images. Une chance pour eux, leur permettant de garder ce secret jusqu'à leur potentielle mort quelques jours plus tard. « Donc tu sais grimper aux balcons, et tu observes les filles dans leur bain, tout ça pour rejoindre un mec que tu connais pas. » le taquine t-il avant de hausser les épaules. « T'es plus malin que t'en as l'air. » avoue t-il finalement, impressionné.

S'il remarque le regard de Lyam sur son corps, Eole ne le montre pas. Il semble indifférent, quoiqu'un peu amusé par la situation, mais terriblement naturel. Sourire aux lèvres, c'est comme s'il partait en classe de scout et non face à une mise à mort. Sûrement parce qu'il s'était entraîné depuis toujours, et qu'il se sentait prêt à mourir pour perpétuer les traditions du Capitole. Il n'y a que comme ça qu'ils sont parvenus à rétablir la paix dans les Districts, et le garçon n'a jamais pensé à rien d'autre. Pour oublier tout ça, il tend une bière à Lyam et boit une gorgée de la sienne, qu'il trouve aussi mauvaise que s'il avait bu une limonade d'un district pauvre. Une grimace étire ses traits, puis il s'habitude à l'amertume de la boisson en silence. A son tour, son regard se perd sur les lumières de la ville alors qu'il reste debout, l'air rêveur.

La question de ce nouvel allié impromptu le surprend, et il hausse les sourcils. Il le laisse terminer ses propos puis pousse un long soupir. « Je sais pas si je suis content, comme toi. Mais je le fais pour mon district. C'est un honneur d'être là, alors disons que je suis plutôt serein, et apaisé. » Toute cette pression accumulée pendant des années allait enfin retomber, et il ne la ressentirait plus jamais. Il pose sa bière, grigonte un petit four puis tend sa main à Lyam. « Bon, lève-toi. » lui ordonne t-il doucement, une idée en tête. « T'étais venu pour d'autres méthodes de combat, non ? On devrait s'y mettre. » Il n'avait pas oublié leur conversation lors de l'entraînement. Si le blond voulait apprendre de son aîné, ils feraient mieux de ne pas perdre de temps et de commencer à s'entraîner.
Lojzo
Messages : 4377
Date d'inscription : 19/09/2017
Région : ardèche
Crédits : i4sullyoon (ava)

Univers fétiche : fantasy, science-fi, réel.
Préférence de jeu : Les deux
Etoiles
Lojzo
Mer 3 Mai - 21:29

Lyam Ashan
J'ai 16 ans et je viens du district 11 de Panem. Pour ces jeux, je ne suis absolument pas là de mon plein gré.

Lyam est au milieu de ses frères et soeurs, celui qu'on oublie, celui qui était trop jeune pour faire des choses jusqu'à ce qu'il soit trop vieux pour qu'on le laisse tranquille. Lyam il travaille au champ, pendant des heures et des heures sous un soleil éclatant, au moins, il est endurant et il supporte la chaleur. Lyam a vu des hommes se mutilés pour éviter d'être envoyés aux champs, il a vu des hommes en tuer d'autres pour gagner de quoi manger. Lyam n'est pas prêt pour les Hunger Games, personne ne devrait jamais l'être, mais il va faire de son mieux en tout cas.


dylan sprayberry (c) sekmeth

Liam est excité, terrifié et un peu dans un autre monde. Il en oublie sa retenue habituelle, c'est le dernier jour de sa vie. Enfin, le dernier beau jour de sa vie, le reste ne sera qu'un cauchemar possédant un décompte. Alors ce n'est pas le moment de jouer les timides et les timorés. Bon, il est assez à l'aise en règle générale, mais jamais à ce point-là. « T'es plus malin que t'en as l'air. » Liam grimace. « J'ai envie de croire que c'est un compliment. » C'est presque une question et il demande confirmation en plongeant son regard dans celui d'Eole, parce qu'il n'a pas envie qu'il se moque de lui, mais qu'il n'est pas sûre que ce soit sympa. Enfin, dans tous les cas, ce n'est pas très sympa, mais il vient du district onze, et Eole du un. Forcément, ils n'ont pas été instruit de la même manière et les préjugés ont la vie dure.

Nouvelle grimace aux paroles d'Eole. « Pour ton district, ils en ont conscience du sacrifices ? Ceux qui ne se sont jamais portés volontaires et qui du coup, n'ont jamais eu peur d'être tiré. » Soudain, il se tait. Il n'avait pas prévu d'être véhément, pas prévu de se battre inutilement contre le Capitole. C'est trop tard, Liam est trop engagé maintenant, il ne pourra rien changer. « Pardon, oublie. »

Et il se lève, comme il le lui a demandé. C'est peut être plus simple de le prendre comme un jeu, Liam a déjà oublié l'euphorie précédente, le bonheur du luxe, c'était ridicule. Il est ridicule. Eole a grandi dans le luxe, ça ne le touche pas ici. Heureusement, Eole va lui remettre les idées en place. En lui défonçant la gueule. Super belle soirée en perspective. Le sourire qui s'étire sur ses lèvres et un peu travaillé, c'est celui qu'il emploie sur ses grands frères, et qui ne fonctionne jamais. Il voudrait bien que les grands cessent de le prendre pour un bébé, alors il voulait leur faire peur en se montrant confiant. Evidemment, ça ne fonctionnait jamais. « J'suis prêt. » Il se met en position d'attaque, toujours la même. Il n'en connait qu'une, celle qui lui protège le visage et dont les pieds sont prêts à se mettre en mouvement pour fuir. Il a mis du temps avant de comprendre que sa petitesse était un atout, parce qu'au début, il le voyait plutôt comme un défaut. Il ne sait pas s'il doit attendre des directives ou frapper le premier. Dans le doute, il va taper. Au pire, il dira que c'était pour qu'Eole ait de quoi le tenir pour lui montrer ce qu'il faut vraiment faire.
Kosmos
Messages : 50
Date d'inscription : 20/12/2022
Région : Nouvelle-Aquitaine
Crédits : kosmos (av), joemaw-torpeur (gif profil)

Univers fétiche : Fantastique, Fantasy, SF
Préférence de jeu : Femme
Valise
https://www.letempsdunrp.com/t5464-kosmos-monte-tombe-de-sur-scene
Kosmos
Lun 8 Mai - 9:10

Eole Wildheart

J'ai 17 ans et je vis dans le district 1 à Panem. J'ai attendu de participer aux Hunger Games toute ma vie.
Il est de ceux qu'on entraîne toute sa vie pour rendre honneur aux Hunger Games. Pas le droit à l'erreur, il a du se sculpter un mental et un corps d'acier pour y parvenir. Il tente de se créer une carapace et de ne pas s'attacher aux autres pour ne pas trop leur briser le coeur s'il ne gagne pas. La partenaire de son district cette année est Lexi, encore plus sauvage et brutale que lui.

av (c) goldanthem
C'en est un, et Eole a tendance à ne pas les distribuer souvent, ou en tout cas, pas gratuitement. Il lui sourit simplement et hausse les épaules en guise de réponse. C'est vrai qu'on lui a appris toute sa vie que les autres districts n'avaient rien, comparé à eux, mais que cela leur était utile. A ses yeux, Lyam fait malgré lui parti de ceux qui sont utiles, mais dont l'intelligence n'égalera jamais la leur. Ce n'est pas de sa faute, il a été élevé comme ça, et rien ne peut y changer.

Pourtant, les choses semblent changer et l'aîné ne sait pas comment prendre la grimace de Lyam. Il fronce les sourcils et détourne soudainement le regard, gêné par les propos du tributs adverse. Poussant un soupir, il se met en place sur le balcon, l'air plus sombre qu'auparavant. « Les sacrifices sont parfois utiles. Ils nous apportent la paix, à tous. » Pourtant, sa voix se met à vaciller, comme si Lyam avait réussi à atteindre une partie de sa raison, bien enfouie sous son tas de muscles et son éducation.

Debout sur le balcon, Lyam finit par lui faire face. Il ancre ses pieds dans le sol de façon maladroite et ses bras devant son visage risquent vite de le déséquilibrer. Muet, Eole l'observe, presque déçu de savoir d'avance qu'il va gagner ce duel à la con. « Non, t'es pas prêt. » soupire Eole, toute euphorie envolée pour lui aussi. « J'vais pas te taper, tu vas t'effondrer. Un coup dans le genou et t'es déjà à terre. » commente t-il en s'approchant, perplexe. S'il essaie vraiment, il va juste l'abîmer et il ne pourra plus se battre dans l'arène. En plus, ils ne savent pas quelle arène va leur être attribuée. « Et si tu veux faire demi-tour pour courir sur une pente en pleine nature, tu vas tomber, et là, il n'y aura plus qu'à t'achever d'un coup de hache dans le dos. » Il s'arrête face à lui, puis s'accroupit et lui attrape doucement le pied des deux mains pour le déplacer. Il fait ça avec chacun de ses membres pour lui montrer une posture plus équilibrée. « Et tu dois couper tes cheveux. Plus ils sont courts, moins tu as de chance de réduire ta propre vision, moins tu as de chance de te les faire attraper. » Il est presque étonné que leur mentor ne leur ait pas déjà expliqué quelques bases. Dans les jours à venir, peut-être, mais pour des enfants non habitués au combat, c'est se tirer une balle dans le pied.

« T'as une copine dans ton district ? Ou un mec ? » demande t-il de but en blanc, la posture complètement décontracté. S'il avait envie de le taper, il l'aurait fait depuis longtemps. Or, l'adolescent ne montre aucun signe d'agressivité. Il a juste envie de discuter, parce qu'ils n'en auront peut-être pas l'occasion quand ils seront dans l'arène. Et en même temps, si ça peut le déstabiliser pour l'attaquer, car Lyam semble vouloir ce duel... Ils allaient bien s'amuser.
Lojzo
Messages : 4377
Date d'inscription : 19/09/2017
Région : ardèche
Crédits : i4sullyoon (ava)

Univers fétiche : fantasy, science-fi, réel.
Préférence de jeu : Les deux
Etoiles
Lojzo
Mer 10 Mai - 10:02

Lyam Ashan
J'ai 16 ans et je viens du district 11 de Panem. Pour ces jeux, je ne suis absolument pas là de mon plein gré.

Lyam est au milieu de ses frères et soeurs, celui qu'on oublie, celui qui était trop jeune pour faire des choses jusqu'à ce qu'il soit trop vieux pour qu'on le laisse tranquille. Lyam il travaille au champ, pendant des heures et des heures sous un soleil éclatant, au moins, il est endurant et il supporte la chaleur. Lyam a vu des hommes se mutilés pour éviter d'être envoyés aux champs, il a vu des hommes en tuer d'autres pour gagner de quoi manger. Lyam n'est pas prêt pour les Hunger Games, personne ne devrait jamais l'être, mais il va faire de son mieux en tout cas.


dylan sprayberry (c) sekmeth

« Les sacrifices sont parfois utiles. Ils nous apportent la paix, à tous. » Les mots d'Eole lui glacent le sang et le gamin ne peut empêcher son regard horrifié. Il sait que c'est ce qu'on enseigne, qu'on l'a conditionné pendant toutes ces années, mais ça n'en reste pas moins terrifiant. Lyam tente de se reprendre et de détourner le regard, on ne peut pas discuter avec quelqu'un qui pense comme ça, trop d'énergies dépensées pour peu de changement gagné. Et puis, il va mourir dans quelques heures, autant ne pas perdre ces dernières.

Debout, pied ancré dans le sol, Lyam se prend une douche froide. Pourtant, chacun des mots d'Eole n'a qu'un seul but : l'aider. Pourquoi perd-il sont temps avec lui ? Lyam rougit légèrement quand Eole s'approche de lui pour lui bouger les bras, les pieds et les mains. « Mouais » soupire-t-il avec une petite moue « Je veux être beau pour mourir. » Il a envie de rire et de pleurer à la fois, il se retient et laisse juste échapper un sourire. Il sait qu'il ne va pas tenir, il n'a aucun autre objectif que de protéger au maximum Olive, rien d'autre ne compte. « Merci des conseils » Et dans sa voix, c'est réel. Il essaie de retenir les mouvements et en effet, vu comment il est posté maintenant il se sent plus équilibré. Tout peut changer rien qu'en quelques millimètres ? Il a bien conscience que ça ne suffira pas.

Il allait ouvrir la bouche pour poser une autre question, mais Eole le surprend. Il ouvre et referme les lèvres, indécis. C'est un piège pour mieux l'attaquer ? Il décidé de rester concentré et, puisqu'il est choqué, il n'a même pas eu le temps de rougir. Ses joues s'empressent de rectifier le tir et il bredouille. « Non, personne. » Comment a-t-il su ? Lyam ne s'est jamais posé de questions, de toute manière, il n'aurait pas voulu commencer une histoire avant d'être certain de ne pas aller dans l'arène, l'espoir et l'amour c'est bon pour les districts qui ont du temps à perdre, pas pour lui. Pourtant, l'amour, ça ne se commande pas n'est-ce pas ? Mais est-ce de l'amour ce qu'il ressent ? N'est-ce pas plutôt de la fascination morbide ? Il s'empêche de répondre à cette question. « Et toi ? J'imagine qu'il y a une foule qui attend ton retour. » Ce n'est même pas de la moquerie, il est sincère Lyam, il ne veut pas croire qu'Eole n'a pas d'admiratrice.

A cet instant, il baisse sa garde, parce qu'il sent son coeur durcir, il devient douloureux. Qu'est-ce qu'il imaginait en venant là ? Qu'Eole lui sauterait dessus pour l'embrasser sauvagement et échapper à cette mascarade mortelle le temps d'une soirée ? Il ferait mieux de partir, avant d'être totalement brisé. Ah, brisé avant même d'entrer dans l'arène, c'est beau ça.
Kosmos
Messages : 50
Date d'inscription : 20/12/2022
Région : Nouvelle-Aquitaine
Crédits : kosmos (av), joemaw-torpeur (gif profil)

Univers fétiche : Fantastique, Fantasy, SF
Préférence de jeu : Femme
Valise
https://www.letempsdunrp.com/t5464-kosmos-monte-tombe-de-sur-scene
Kosmos
Mer 10 Mai - 20:45

Eole Wildheart

J'ai 17 ans et je vis dans le district 1 à Panem. J'ai attendu de participer aux Hunger Games toute ma vie.
Il est de ceux qu'on entraîne toute sa vie pour rendre honneur aux Hunger Games. Pas le droit à l'erreur, il a du se sculpter un mental et un corps d'acier pour y parvenir. Il tente de se créer une carapace et de ne pas s'attacher aux autres pour ne pas trop leur briser le cœur s'il ne gagne pas. La partenaire de son district cette année est Lexi, encore plus sauvage et brutale que lui.

av (c) goldanthem
Bêtement, il le regarde, en attendant une réponse qui tarde à venir. Il voit bien qu'il a décontenancé Liam avec sa question, mais Eole ne comprend pas tout de suite pourquoi. Il s'écarte juste assez de lui, pour le laisser respirer et pour éviter de se prendre une droite après ce qu'il vient de demander. Est-ce que c'est tabou de parler de couples dans d'autres districts ? Le grand ne s'est jamais posé la question. Pour lui, c'est naturel et évident.

« Ok. » Cette nouvelle le réjouit intérieurement. Il y aurait des interviews où ils en parleraient pour la télé. Eole ne mentira pas en disant qu'il n'a personne. Enfin, ils ne le croiront pas, mais peu importe, ce qu'il veut, c'est donner au public ce qu'il attend et pas forcément la vérité. Et puis, s'il peut flirter un peu avant de mourir ou de gagner, c'est pas mal non plus.

Alors, quand la question revient, il rigole sans se cacher et jette un coup d'œil aux caméras du balcon. Elles filment en permanence et écoutent, et s'il a la chance de survivre, il reverra cet instant en pleurant sûrement d'avoir mené le tribut du district 11 dans ses filets, on pensera que c'était pour mieux le manipuler et mieux gagner derrière. « Oh ouais, au moins tout ça. Plein de filles et de mecs à mes pieds. Je n'aurais qu'à tendre la main pour les avoir, en souriant. Un peu comme ça, regarde. » Il se met à sourire, une petite étincelle malicieuse dans les yeux et pose doucement sa main sur l'épaule de Lyam. « Tu veux pas me regarder comme tu me regardais à l'entraînement tout à l'heure ? J'ai beaucoup aimé ça. » demande t-il en haussant un sourcil innocent alors qu'il s'avance d'un pas, jouant définitivement de son comportement pour faire craquer Lyam en premier. Quelque chose dans son regard l'attire véritablement. Même s'il aime s'amuser, Eole sait être doux, et attentif. De toute façon, toutes les minutes, son cerveau lui rappelle que dans le meilleur des cas, un seul des deux s'en sortiront. Ils ont quelques jours devant eux, et une idylle ferait plaisir aux spectateurs, aussi courte soit-elle. C'est dans leur intérêt, et surtout, il reste une lueur d'espoir au fond de son cœur. Avec un peu de chance, ils pourraient s'en sortir, et avec beaucoup d'espoir, ils pourraient refaire le monde.
Lojzo
Messages : 4377
Date d'inscription : 19/09/2017
Région : ardèche
Crédits : i4sullyoon (ava)

Univers fétiche : fantasy, science-fi, réel.
Préférence de jeu : Les deux
Etoiles
Lojzo
Jeu 11 Mai - 12:11

Lyam Ashan
J'ai 16 ans et je viens du district 11 de Panem. Pour ces jeux, je ne suis absolument pas là de mon plein gré.

Lyam est au milieu de ses frères et soeurs, celui qu'on oublie, celui qui était trop jeune pour faire des choses jusqu'à ce qu'il soit trop vieux pour qu'on le laisse tranquille. Lyam il travaille au champ, pendant des heures et des heures sous un soleil éclatant, au moins, il est endurant et il supporte la chaleur. Lyam a vu des hommes se mutilés pour éviter d'être envoyés aux champs, il a vu des hommes en tuer d'autres pour gagner de quoi manger. Lyam n'est pas prêt pour les Hunger Games, personne ne devrait jamais l'être, mais il va faire de son mieux en tout cas.


dylan sprayberry (c) sekmeth



Si jusque là Lyam espérait, pour la première fois il en est certain. « Tu veux pas me regarder comme tu me regardais à l'entraînement tout à l'heure ? J'ai beaucoup aimé ça. » Son coeur se met à battre à toute vitesse et il commence à avoir chaud. Chaud, ici, sur ce balcon où une légère brise les rafraichi pendant que le soleil se couche, lui qui passe ses journées en plein cagnard... il a chaud, parce que Eole flirte ouvertement avec lui. Et, forcément, il sent que son coeur, ses mains moites et son regard le trahit. Bien sûr qu'il le regarde avec envie, désir et passion. Qui ne regarderait pas Eole de cette même manière ?

Alors, Lyam, parce qu'il est certain d'avoir compris les signaux, parce qu'il n'a pas une seconde à perdre, parce que la mort les attend au bout du tunnel et qu'il faut qu'il savoure chaque seconde avant que ne sonne la dernière, s'approche d'Eole. Il est bien plus petit qu'Eole, bien plus fin, mais tant pis, il monte sur la pointe des pieds. Et, sans quitter son regard des yeux, il réduit la distance. Juste assez lentement pour que l'autre puisse le repousser, mais pas trop non plus pour avoir le temps de réfléchir à son geste et reculer de lui-même.

Et, après avoir respirer le même air, Lyam plaque sa bouche contre celle d'Eole. Les lèvres du carrières sont si douce que c'en est déstabilisant. Il les imaginait aussi dures que ses mains, aussi violentes que ses mots, pourtant, il vient d'embrasser un nuage mêlé au bonheur absolu. Lyam ne respire plus, son coeur s'est arrêté, à moins qu'il ne se soit mis à battre à toute allure. Il ne sait pas, il ne sait plus, il ne pense plus.

Quelques secondes plus tard, le choc lui revient en pleine face et il recule, juste un peu, il garde son visage très proche et murmure. « Je n'ai absolument aucun regret. » lance-t-il d'une voix moins assurée qu'il ne l'avait voulu. Et si Eole s'était juste foutu de sa gueule ? Tant pis, ce sera une histoire de plus à vendre aux média.
Kosmos
Messages : 50
Date d'inscription : 20/12/2022
Région : Nouvelle-Aquitaine
Crédits : kosmos (av), joemaw-torpeur (gif profil)

Univers fétiche : Fantastique, Fantasy, SF
Préférence de jeu : Femme
Valise
https://www.letempsdunrp.com/t5464-kosmos-monte-tombe-de-sur-scene
Kosmos
Jeu 11 Mai - 17:19

Eole Wildheart

J'ai 17 ans et je vis dans le district 1 à Panem. J'ai attendu de participer aux Hunger Games toute ma vie.
Il est de ceux qu'on entraîne toute sa vie pour rendre honneur aux Hunger Games. Pas le droit à l'erreur, il a du se sculpter un mental et un corps d'acier pour y parvenir. Il tente de se créer une carapace et de ne pas s'attacher aux autres pour ne pas trop leur briser le cœur s'il ne gagne pas. La partenaire de son district cette année est Lexi, encore plus sauvage et brutale que lui.

av (c) goldanthem
Les réactions qu'il provoque sur le visage du garçon l'amusent beaucoup. Il avait remarqué tout de suite, dans la salle d'entraînement, la façon dont Lyam le fixait. S'il l'avait provoqué pour l'attaquer, c'était juste un prétexte pour être plus proche de lui. Maintenant, il en à la certitude. Le rouge de ses joues le rend chou, et son regard, désirable. Il le connait, ce regard qui lui donne l'impression d'être un peu adulte, ce qu'il ne sera jamais, sauf si...

Il sourit en coin, ne quitte plus Lyam du regard. Il se passe quelque chose entre eux, quelque chose de fort qu'ils n'auront le droit de vivre que ce soir et les prochains, s'ils brisent à nouveau les règles et se retrouvent. Muet, imperturbable, Eole se laisse approcher par l'adolescent. Sa main reste ancrée à son épaule alors que l'impensable se produit. Doucement, il pose ses lèvres contre les siennes. On aurait dit que deux contraires étaient en train de s'entrechoquer. Deux planètes différentes entrées en collision pour n'en être qu'une. C'est l'instinct qui guide le blonde quand il le laisse l'embrasser sans pour autant prolonger ce qu'il se passe entre eux. Juste quelques secondes le temps que son cerveau ne réagisse à ce qu'il était en train de faire.

Soudain, les propos de Lyam lui font comme un électrochoc et il rit. C'est la première fois qu'il rit en présence de quelqu'un d'autre, d'une autre manière que la moquerie. « Moi, j'en ai. » réplique t-il pour l'emmerder alors qu'il s'humecte les lèvres et laisse glisser sa main contre la nuque de l'adolescent. « Tu m'as même pas laissé finir. Pire, c'est toi qui a commencé. » se plaint-il faussement, sûrement insupportable. C'est à son tour de se pencher vers lui et de plaquer sa bouche contre la sienne pour goûter à nouveau à la sécheresse de ses lèvres, mais à toute l'émotion qui transpirait par ses pores. Son corps puissant se plaque aussi contre le sien, sans aucune hésitation. Quand il se sépare, c'est pour murmurer à son tour. « C'est bon, on est quitte. Zéro regret maintenant. » C'est absurde et con, mais c'est ce qu'il a toujours été. Et à l'instant présent, il est même plus que ça, il est vivant.
Lojzo
Messages : 4377
Date d'inscription : 19/09/2017
Région : ardèche
Crédits : i4sullyoon (ava)

Univers fétiche : fantasy, science-fi, réel.
Préférence de jeu : Les deux
Etoiles
Lojzo
Ven 12 Mai - 10:42

Lyam Ashan
J'ai 16 ans et je viens du district 11 de Panem. Pour ces jeux, je ne suis absolument pas là de mon plein gré.

Lyam est au milieu de ses frères et soeurs, celui qu'on oublie, celui qui était trop jeune pour faire des choses jusqu'à ce qu'il soit trop vieux pour qu'on le laisse tranquille. Lyam il travaille au champ, pendant des heures et des heures sous un soleil éclatant, au moins, il est endurant et il supporte la chaleur. Lyam a vu des hommes se mutilés pour éviter d'être envoyés aux champs, il a vu des hommes en tuer d'autres pour gagner de quoi manger. Lyam n'est pas prêt pour les Hunger Games, personne ne devrait jamais l'être, mais il va faire de son mieux en tout cas.


dylan sprayberry (c) sekmeth

Le myocarde de Lyam bat à tout rompre pendant qu'il perd son regard dans celui d'Eole. Il est sûr de lui, il a eu raison et pourtant, l'autre imbécile de carrière joue avec son coeur. Il se moque de lui avant de l'embrasser à nouveau. Lyam se sent bien, heureux, complet, pour la première fois de sa vie.

Il s'interdit de penser à autre chose qu'à cette seconde précise où Eole l'embrasse avec toute la passion dont il peut faire preuve. Ils ont dix-sept ans, ils sont des gamins, idiots un peu et sûrement malmenés par la vie pour croire que c'est la seule destinée possible. Il ressent mille choses, du bonheur à l'état brut, des frissons, de la passion et une soudaine envie de vivre. Il avait cru qu'il était prêt. Oh, on n'est jamais prêt pour sa propre mort, mais vu le peu de gagnant venant de son districts, il s'était résigné. Et voilà que soudainement, il a envie de fuir. Avec Eole. Il se sent rougir, il est tellement puéril.

« J'avais donc bien interprété les signes, pendant un instant, j'ai eu peur » dit-il doucement, incapable de se détacher du carrière. Les mains d'Eoles sont toujours sur son corps et Lyam ne veut absolument pas qu'il les enlève. Tant pis s'il se fait prendre en bateau pour la suite, ce moment est le seul vrai de son existence. De sa main libre, il passe un doigt sur le visage d'Eole, sa machoire carrée, son nez fin, ses joues bien rasées, ses lèvres si merveilleuses. Il avale sa salive et son coeur se remet à tambouriner, ils sont si proche. « Pourquoi il faut que ça m'arrive maintenant ? » c'est au ciel qu'il adresse cette supplique, parce que le destin est cruel, injuste, parce que le Capitole leur a tout pris. Au moins, cette soirée n'appartiendra qu'à eux. Et aux milliers de citoyens derrières les caméras.

Il l'enserre de ses bras et pose sa tête sur son torse. Il a envie de pleurer, de tempêter, et il ne veut pas qu'Eole voit une larme couler le long de sa joue. Ses émotions tourbillonnent en lui. Il veut vivre ou mourir tout de suite. Il ne sait plus. Il est perdu. « J'crois qu'j'ai b'soin d'une bière » dit-il finalement. Parce que sinon, il ne va plus lâcher les lèvres d'Eole de la soirée, pas que ça le dérange mais peut être que le carrière avait prévu autre chose. « Enfin, sauf si ce n'était qu'une technique pour me mettre à terre. » finit-il en se redressant pour regarder Eole. Les yeux de Lyam brille d'émotion, il espère qu'Eole le prendra pour de la malice et non pas pour ce que c'est réellement : de la douleur de devoir perdre quelqu'un alors que son coeur s'est enfin décidé à aimer sans limite.
Kosmos
Messages : 50
Date d'inscription : 20/12/2022
Région : Nouvelle-Aquitaine
Crédits : kosmos (av), joemaw-torpeur (gif profil)

Univers fétiche : Fantastique, Fantasy, SF
Préférence de jeu : Femme
Valise
https://www.letempsdunrp.com/t5464-kosmos-monte-tombe-de-sur-scene
Kosmos
Dim 21 Mai - 16:49

Eole Wildheart

J'ai 17 ans et je vis dans le district 1 à Panem. J'ai attendu de participer aux Hunger Games toute ma vie.
Il est de ceux qu'on entraîne toute sa vie pour rendre honneur aux Hunger Games. Pas le droit à l'erreur, il a du se sculpter un mental et un corps d'acier pour y parvenir. Il tente de se créer une carapace et de ne pas s'attacher aux autres pour ne pas trop leur briser le cœur s'il ne gagne pas. La partenaire de son district cette année est Lexi, encore plus sauvage et brutale que lui.

av (c) goldanthem
« Chez nous, on a tendance à dire que les choses nous arrivent quand on a plus aucun espoir. » Parce qu'on a jamais cessé d'y croire, l'envie de vivre une chose a fini par s'ancrer en nous. Et c'est quand on est au fond du gouffre que ce moi profond se révèle et qu'on laisse exploser notre plein potentiel.  C'est bête, peut-être un peu fataliste aussi de croire ces paroles, mais ça avait toujours donné du baume au cœur à Eole. Sa mère le lui répétait sans cesse car elle voyait toujours de la lumière derrière les nuages, et elle avait toujours cru en lui, plutôt qu'en elle.

Muet désormais, l'adolescent ne bouge pas d'un iota quand Lyam se love dans ses bras. Ce contact a quelque chose de doux et réconfortant, et s'ils étaient du même district, ce ne serait pas aussi dramatique. Là, derrière les écrans, il peut aussi bien attendrir le cœur des siens comme les décevoir profondément à accorder aveuglément sa confiance à un district différent. Pourtant, il s'en fiche. Il n'a jamais eu l'occasion de vivre comme un vrai adolescent, et c'est la première fois qu'il semble résolu à ouvrir son cœur.

« Ouais, moi aussi. » En plongeant dans son regard, son cœur se serre. Pas un seul instant il n'avait songé à fuir ou disparaître. Persuadé de gagner d'avance les Hunger Games, il n'avait jamais imaginé que sa vie puisse être en danger. Etirant ses lèvres dans un sourire amusé, il hésite. « Tu ne tiens décidément pas à la vie. » Il pourrait le plaquer par terre mais il risquerait de lui casser les omoplates en ne contrôlant pas sa force. En s'écartant de Lyam, Eole est pris d'un frisson qu'il ne sait pas s'il doit être attribué à du froid ou de la terreur. Il se rassoit sur le balcon et ouvre une autre bière pour chacun, avant de se mettre à grignoter, l'appétit réveillé. « Il ressemble à quoi, le ciel, dans ton district ? » On lui avait toujours raconté que les ciels de certains districts laissaient entrevoir des milliers d'étoiles, contrairement à celui du Capitole qui semblait toujours voilé une fois la nuit tombé. Bizarrement, il avait envie de comprendre le monde dans lequel avait grandi Lyam, pour savoir s'il avait raison ou non de faire confiance à ces Hunger Games, et à son gouvernement. Des pensées qu'il gardera évidemment secrètes, mais qui permettront de nourrir son ambition et son envie de vivre ou de le laisser vivre, dans l'espoir que les générations futures voient un monde meilleur.
Contenu sponsorisé
Les jeux des affamés
Page 2 sur 4
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Sujets similaires
-
» (m/f) here we go ≡ jeux vidéo #romstation (on recherche Spyro) (en cours)
» (M) Mélange d'Harry Potter et de Jeux d'enfants (PRIS)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers science-fiction :: Hunger Games-
Sauter vers: