Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» L'ennemi - En recherche
Les jeux des affamés EmptyAujourd'hui à 1:10 par Pyramid Rouge

» Wake up, it's just the beginning (Clionestra)
Les jeux des affamés EmptyAujourd'hui à 1:00 par Clionestra

» in the shadows (clionestra)
Les jeux des affamés EmptyAujourd'hui à 0:29 par Clionestra

» Aldaroc
Les jeux des affamés EmptyAujourd'hui à 0:28 par DarkStar

» happier than ever (clionestra)
Les jeux des affamés EmptyAujourd'hui à 0:10 par Clionestra

» Comme une langue de chimère, comme une flamme liquide et bleue, le fjord dort entre les monts à pic, tel un long lac tortueux
Les jeux des affamés EmptyHier à 23:59 par Dreamcatcher

» open your eyes (Clionestra)
Les jeux des affamés EmptyHier à 23:44 par Clionestra

» The taste of your lips is something i can't forget (ft Ally)
Les jeux des affamés EmptyHier à 22:26 par Ally

» Guerre froide coeur chaud | Hysy
Les jeux des affamés EmptyHier à 22:25 par Jo'

Le Deal du moment :
Coffret Pokémon dresseur d’élite ...
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

Les jeux des affamés

Selenaë
Messages : 4234
Date d'inscription : 19/09/2017
Région : république tchèque
Crédits : aslaug. (ava)

Univers fétiche : fantasy, science-fi, réel.
Préférence de jeu : Les deux
Etoiles
Selenaë
Jeu 23 Fév - 11:10

Lyam Ashan
J'ai 16 ans et je viens du district 11 de Panem. Pour ces jeux, je ne suis absolument pas là de mon plein gré.

Lyam est au milieu de ses frères et soeurs, celui qu'on oublie, celui qui était trop jeune pour faire des choses jusqu'à ce qu'il soit trop vieux pour qu'on le laisse tranquille. Lyam il travaille au champ, pendant des heures et des heures sous un soleil éclatant, au moins, il est endurant et il supporte la chaleur. Lyam a vu des hommes se mutilés pour éviter d'être envoyés aux champs, il a vu des hommes en tuer d'autres pour gagner de quoi manger. Lyam n'est pas prêt pour les Hunger Games, personne ne devrait jamais l'être, mais il va faire de son mieux en tout cas.


dylan sprayberry (c) sekmeth

Depuis l’appel de son prénom par le représentante du Capitole, Lyam vivait dans la peur de mourir. Il avait toujours su qu’il ne mourrait pas vieux - qui était vieux dans le district 11 ? - mais il avait toujours cru pouvoir échapper aux jeux de la faim. Ses frères avaient mis plusieurs fois leurs noms pour obtenir des ressources, mais aucun n’avait jamais été tiré au sort et tous avaient dépassé l’âge de concourir. Il était l’enfant du milieu, celui qu’on protégeait et qu’on oubliait… voilà bien la preuve que ce ne serait plus que jamais vrai. Qui se souviendrait de lui plus tard ? Parce qu’il allait mourir sur l’arène, il n’était pas en bonne forme, il n’était pas doué pour attaquer, il savait manier une faux, certes, mais uniquement pour des légumes, pas pour faucher des gens.

Assis dans l’étable - vide depuis des années - derrière la main, Lyam était recroquevillé sur lui-même. Son coeur battait à tout rompre et les larmes n’étaient pas loin. Il aurait dû en profiter pour dire au revoir à sa famille - c’était le seul moment dont ils disposaient - mais il n’en était pas capable. Il aurait pleuré et il ne voulait pas qu’ils gardent cette image-là de lui. « Ah Lyam, on te cherchait partout. » Le jeune garçon se relève bien vite, à l’entente de cette voix fraternelle qu’il connait si bien. Il tente de sourire. « Vous allez me voir sur grand écran bientôt » Idiot. Son frère le serre dans ses bras, avec une force qu’il ne soupçonnait pas, est-il triste pour lui ? Sincèrement ? Jack était le premier à l’embêter quand ils étaient enfants et il a souvent obligé Lyam à le couvrir quand il faisait une connerie, voilà sûrement ce qui lui manquera, ne plus pouvoir utiliser Lyam.

Et puis, d’un coup, c’est terminé. Il est dans le train, faisant connaissance avec Olive. Cette gamine qui est une forte tête et semble prête à toute détruire. Lyam lui promet de veiller sur elle et de l’aider autant qu’il peut. Il voit bien qu’elle lève les yeux au ciel, qu’elle n’a pas envie d’un boulet pareil dans les pâtes, mais c’est plus fort que lui, il faut qu’il fasse quelque chose pour quelqu’un, vu que pour lui, c’est trop tard.

Arrivés au Capitole, Lyam goûte enfin les fruits délicieux qu’il cultive et dont il n’a jamais pu découvrir la saveur. Il s’habille dans des vêtements si confortable qu’il se met en colère. Il y a des ressources, pourquoi son district n’y a pas le droit ? Pourquoi doivent-ils souffrir pour des… Olive l’empêche de prononcer des mots qu’il regretterait, elle est bien plus futé que lui. Une fois de plus, il tente de sourire pour faire ce qu’on attend de lui. Leur mentor leur a bien expliqué qu’ils n’ont pas le droit de faire la tête, d’avoir l’air d’être une vache qui se rend à l’abattoir. Il doit juste faire semblant, faire au mieux. Et c’est dur, putain de dur.

Et là, alors que tous les tributs sont habillés, coiffés et maquillés pour passer devant le Capitole entier et sur les écrans de tous les districts, Lyam croise son regard. A ce carrière sûrement abominable, mais qui dégage un truc si fort que Lyam sent son coeur battre. Soudain, il y a une volonté de vivre, il n’a plus envie de mourir, il n’a plus envie d’abandonner. Quelque chose de nouveau s’éveille en lui, alors qu’il n’a même pas encore discuté avec le carrière. C’est au tour de ce dernier de parler d’ailleurs et Lyam n’écoute pas ses mots, il écoute les sons, l’intonation, sa façon de finir ses mots et comment il roule les lettres. Lyam vient de découvrir… on peut tomber amoureux d’une voix et malheureusement, cette voix, c’est celle d’Eole, l’un des candidats les plus sérieux et abominable de cette saison. Il est foutu.

C'est leur premier jour d'entraînement, dans cette salle qui pue déjà la peur et la sueur. Lyam se dirige vers les armes, il se doute que les carrières viendront par-là, il espère pouvoir entendre à nouveau cette voix. « Elles sont magnifiques, tu préfères tuer avec laquelle ? » demande-t-il tout de go en se retournant vers les pas qui se sont approchés. C'est lui. Et bon sang de merde, il est encore plus beau en vrai et de près.
Kosmos
Messages : 44
Date d'inscription : 20/12/2022
Région : Nouvelle-Aquitaine
Crédits : kosmos (av), joemaw-torpeur (gif profil)

Univers fétiche : Fantastique, Fantasy, SF
Préférence de jeu : Femme
Valise
https://www.letempsdunrp.com/t5464-kosmos-monte-tombe-de-sur-scene
Kosmos
Dim 26 Fév - 9:51

Eole Wildheart

J'ai 17 ans et je vis dans le district 1 à Panem. J'ai attendu de participer aux Hunger Games toute ma vie.

av (c) goldanthem

Entraîné depuis sa plus tendre enfance pour se tenir à cette place qui lui est destinée, Eole est impatient. Ce ne sera pas une partie de plaisir, puisqu'il n'a jamais tué, bien qu'il soit entraîné aux armes. Mais mentalement et physiquement, il est prêt. Plutôt grand, il a été obligé de développer ses muscles, ce qui lui donne un air plus âgé que ses autres camarades ou que ses plus jeunes frères, qui espèrent suivre son exemple.

Le jour venu de se présenter à tous les districts, il ne bronche pas. Il connait l'emplacement exact de ses pieds sur la scène, la façon dont il doit se tenir et les mots qu'il doit employer. Assis face au présentateur, il en impose, avec ses beaux yeux bleus qui se reflètent dans tous les écrans. Quand il sourit, il renvoie une aura d'apaisement et de joie qui contamine tout le monde. Il est sûr de lui, tout le monde le sait. Il est également conscient que les autres tributs l'observent, dans les couloirs, sur l'écran, l'écoutent et l'analyse et il veut les intimider par sa prestance. Pour la plupart, c'est réussi, sauf pour sa carrière qui le connait déjà. De son côté, il les observe aussi. Eole ne laisse aucun détail de côté. Il tente de cerner les personnalités des autres districts, même s'ils sont prévisibles, et il retient les mots les plus importants pour les retourner contre eux ensuite. Aucune d'entre eux ne l'inquiète, aucun d'entre eux ne l'intrigue. S'il leur porte si peu d'importance, c'est surtout parce qu'il sait qu'il ne les laissera pas vivre longtemps, alors à quoi bon trouver quelqu'un beau, intéressant et intrigant si on ne va pas le croiser plus de quelques semaines dans sa vie ? C'est ce qu'on lui a appris, et c'est ce qu'il applique tous les jours. Comme si être à l'abri des sentiments serait plus facile ensuite, quand ils seront tous dans l'arène à se regarder en chien de faïence.

Finalement, l'entraînement commence. Ils sont tous réunis dans une immense salle faite de béton, avec tout le matériel nécessaire pour s'entraîner, encore. De leurs fenêtres, les sponsors sont probablement en train de dîner derrière ces vitres fumées et s'attendent à être surpris, et pourront changer le cours du jeu. Eole passe sous leurs fenêtres, jette un regard et un sourire en cette direction, comme une promesse silencieuse : il les impressionnera. Déjà, sa carrure le fait pour lui. Mais sous cette montagne de muscles, il tente de cacher l'inquiétude au fond de son regard. Il a beau être entraîné, préparé, avoir quitté sa famille pour ce destin a créé une fêlure qu'il emportera avec lui dans sa victoire ou dans sa tombe.

Muet, il se dirige alors vers les armes, où un autre tribut est déjà là. Lyam du district 11. Il a retenu son nom, comme pour tous les autres. Un beau garçon dont il tranchera certainement malgré lui le fil du destin. « Je ne sais pas. Je n'ai encore jamais tué. » commente t-il en s'emparant d'une hache légère, avant de la reposer et d'en attraper une plus grande. « Mais celle-ci fera l'affaire. » ajoute t-il en haussant les épaules, petit sourire en coin sur son visage alors qu'il tourne la tête vers lui. « Et toi ? » demande t-il à son tour, toujours aussi serein qu'il le laisse paraître, avec ce même air adorable qui donnerait à certains l'envie de le frapper. Pourtant, c'est de la sincérité, et un peu de curiosité qui s'entend, à l'idée qu'un district plus bas s'intéresse à ses pratiques.
Selenaë
Messages : 4234
Date d'inscription : 19/09/2017
Région : république tchèque
Crédits : aslaug. (ava)

Univers fétiche : fantasy, science-fi, réel.
Préférence de jeu : Les deux
Etoiles
Selenaë
Mer 1 Mar - 9:30

Lyam Ashan
J'ai 16 ans et je viens du district 11 de Panem. Pour ces jeux, je ne suis absolument pas là de mon plein gré.

Lyam est au milieu de ses frères et soeurs, celui qu'on oublie, celui qui était trop jeune pour faire des choses jusqu'à ce qu'il soit trop vieux pour qu'on le laisse tranquille. Lyam il travaille au champ, pendant des heures et des heures sous un soleil éclatant, au moins, il est endurant et il supporte la chaleur. Lyam a vu des hommes se mutilés pour éviter d'être envoyés aux champs, il a vu des hommes en tuer d'autres pour gagner de quoi manger. Lyam n'est pas prêt pour les Hunger Games, personne ne devrait jamais l'être, mais il va faire de son mieux en tout cas.


dylan sprayberry (c) sekmeth

Il est là, en chair et en os, et lui lui parle. Lyam essaie d'être maître de lui, d'avoir l'air détaché, mais si ça ne fonctionne, ce n'est qu'une apparence. Son coeur bat trop vite et il a peur. Il est autant fasciné que terrifié par ce tueur en herbe. Bien idiotement, il est étonné qu'Eole n'ait jamais tué, même si c'est logique, il n'allait pas blesser l'un des rares humains vivant dans le plus riche des districts et personne ne sort de son district excepté pour se rendre dans l'arène du Capitole.

Lyam reprend sa respiration et lui tourne le dos, pour cacher l'émotion qui le parcourt et c'est sûrement la dernière fois qu'il fait ça. Si dans le jeu il lui tourne le dos, Lyam signe son arrêt de mort. Il fait mine de regarder les armes exposées, mais il n'a pas envie d'en tenir une dans sa main, rien que l'idée lui soulève le coeur. Lyam se pense incapable de tuer quelqu'un sans mourir lui-même. « Ouais, elle te va comme un gant. » Lyam lui-même n'est pas certain que ce soit de la moquerie ou un compliment. « Aucune idée, je comptais les tester, mais peut être d'abord celles en bois ? » Si depuis toujours, Lyam manie une faux, il ne compte pas donner cette information au tribut ennemi, Eole n'est pas là pour être son ami, il ne doit pas lui donner le moindre indice sur lui-même.

Lyam tend le bras vers l'une des épées factice en bois. « Tu veux t'entraîner ? » Bien sûr que c'est intelligent de mesurer son adversaire avant, histoire de voir comment il combat, comprendre ce que lui-même risque face à un adversaire de cette taille et de chercher à pouvoir le contrer plus tard, mais ce n'est pas vraiment pour cette raison que Lyam lui fait cette proposition, il a juste envie de comprendre ce mec et aujourd'hui, leur seule possibilité, c'est de jouer le jeu attendu par le Capitole. « A moins que t'aies peur de te faire laminer par un district 11 ? » Chatouiller son égo ça devrait fonctionner, Eole devrait avoir envie de lui rabattre le clapet, chose qui ne tardera pas à arriver. Même si Lyam s'est souvent battu avec ses frères pour jouer, il n'y connait pas grand chose et puis ils n'étaient qu'une bande d'affamés qui voulaient s'échapper de la réalité terrifiante qui les entouraient. Là, si Lyam et Eole se battent, c'est pour une raison totalement différente et Eole n'a absolument rien à gagner. Pourtant, Lyam se met en place, bien sur ses appuis et tend l'épée en bois. Il ne sait pas que c'est l'arme de prédilection de Lexi Vaderr, l'autre carrière du district 1 et donc qu'Eole s'est souvent battu contre elle.
Kosmos
Messages : 44
Date d'inscription : 20/12/2022
Région : Nouvelle-Aquitaine
Crédits : kosmos (av), joemaw-torpeur (gif profil)

Univers fétiche : Fantastique, Fantasy, SF
Préférence de jeu : Femme
Valise
https://www.letempsdunrp.com/t5464-kosmos-monte-tombe-de-sur-scene
Kosmos
Jeu 2 Mar - 17:42

Eole Wildheart

J'ai 17 ans et je vis dans le district 1 à Panem. J'ai attendu de participer aux Hunger Games toute ma vie.
Il est de ceux qu'on entraîne toute sa vie pour rendre honneur aux Hunger Games. Pas le droit à l'erreur, il a du se sculpter un mental et un corps d'acier pour y parvenir. Il tente de se créer une carapace et de ne pas s'attacher aux autres pour ne pas trop leur briser le coeur s'il ne gagne pas. La partenaire de son district cette année est Lexi, encore plus sauvage et brutale que lui.

av (c) goldanthem
Peu importe les intentions derrière ces mots, ils arrachent un sourire à Eole. C'est la première fois qu'il a une conversation normale avec quelqu'un d'à peu près son âge depuis longtemps. On le croit bien entouré d'amis ou d'une amoureuse, mais il n'a rien de tout ça. Quelques alliés, mais pas tellement des amis, et pour l'amoureuse, on y reviendra plus tard, mais c'est encore moins probable.

« Les tester ? Tu n'en as jamais essayé avant ? » le garçon fronce les sourcils, un peu perplexe. Il a bien entendu des choses à propos des autres districts, notamment du fait que certains adolescents ne savent pas manier les armes, mais maintenant qu'il en prend conscience, il se pose de nombreuses questions. Déjà, en quoi se battre serait-il équitable ? Il observe Lyam, lui trouvant un air de faux chevalier avec son épée en bois. C'est un choix classique pour quelqu'un qui ne sait pas manier les armes, mais pas tellement judicieux. En fer, elle sera plus lourde et difficiles à manier. Elle nécéssite deux mains et l'empêcherait clairement de se protéger avec son autre bras en cas de danger, et son bras, lui, a l'air bien maigre comparé au sien, musclé.

Il se met alors à rire, attirant quelques regards surpris autour de lui. Quand il s'en rend compte, il hausse les sourcils et repose sa hache pour en prendre une en bois : ce serait dommage de tuer un tribut ennemi alors que le spectacle n'a même pas commencé. Il croit d'ailleurs entendre quelques voix le qualifier de fou, pour se mesurer immédiatement au district 1. « Tu devrais t'entraîner sur les mannequins là-bas, plutôt. » Il désigne du bout de sa hache en bois les mannequins prévus à cet effet. Ils sont en cuir et en paille, et immobiles. En gros, il les juge à la portée de ce garnement dont les yeux déterminés seraient presque capables de le faire changer d'avis. Et c'est ce qu'il se passe, quand il le provoque. « J'ai surtout peur de te briser des membres avant l'arène. » soupire t-il en levant les yeux au ciel.

Eole a conscience que désormais, tout le monde les regarde et les sponsors aussi, derrière leurs vitres fumées. Le blond fixe de ses yeux clairs l'épée et la position bancale de Lyam. « C'est comme tu veux, joli coeur. » capitule t-il en se mettant en place solidement sur ses appuis. Il veut lui laisser un tout petit avantage pour avoir l'occasion d'étudier chacun de ses mouvements, et pour mieux pouvoir le déstabiliser au dernier moment. « Vu que je suis plutôt galant, je te laisse mener la danse. » propose t-il, un éternel sourire en coin fixé sur son visage. Lyam a réussi à attirer son attention et attiser sa curiosité. Ils vont vraiment pouvoir s'amuser.
Selenaë
Messages : 4234
Date d'inscription : 19/09/2017
Région : république tchèque
Crédits : aslaug. (ava)

Univers fétiche : fantasy, science-fi, réel.
Préférence de jeu : Les deux
Etoiles
Selenaë
Mer 8 Mar - 11:30

Lyam Ashan
J'ai 16 ans et je viens du district 11 de Panem. Pour ces jeux, je ne suis absolument pas là de mon plein gré.

Lyam est au milieu de ses frères et soeurs, celui qu'on oublie, celui qui était trop jeune pour faire des choses jusqu'à ce qu'il soit trop vieux pour qu'on le laisse tranquille. Lyam il travaille au champ, pendant des heures et des heures sous un soleil éclatant, au moins, il est endurant et il supporte la chaleur. Lyam a vu des hommes se mutilés pour éviter d'être envoyés aux champs, il a vu des hommes en tuer d'autres pour gagner de quoi manger. Lyam n'est pas prêt pour les Hunger Games, personne ne devrait jamais l'être, mais il va faire de son mieux en tout cas.


dylan sprayberry (c) sekmeth

Sa voix est décidément parfaite. Grave comme il faut, pleine d'assurance, avec un léger ton mordant. Lyam a encore envie de l'entendre parler, alors il dit n'importe quoi, il fait n'importe quoi, juste pour passer un temps de plus avec lui, car une fois dans l'arène, s'ils se croisent, Lyam signe son arrêt de mort. Et là, il se rend compte que s'il se fait tuer par quelqu'un d'autre que lui, il risque d'être extrêmement déçu. Est-ce une pensée saine ? « J'avais pas l'temps d'beaucoup m'entraîner. » dit-il en haussant les épaules. Il a retenu sa pique, violente. Il sait que les autres tributs le jugent là tout de suite. Il se demande si les autres pensent qu'il tente de créer une alliance, de faire ami-ami, mais c'est bien plus que ça ou moins, ça dépend du point de vue.

Lyam ignore les mannequins, il n'a d'yeux que pour le grand gaillard face à lui, qui a déjà attrapé une hache en bois. Malgré ses mots, il a envie de jouer avec lui. Malgré ses regards vers le ciel et ses soupirs, il s'avance. Lyam sourit avant de se concentrer. L'épée n'est pas très lourde comparée à la faux qu'il manie, mais il ne sait pas se battre avec une telle arme.

Galant ou manipulateur, Eole le laisse commencer. D'un coup d'oeil, Lyam copie la position d'Eole puis tente un petit mouvement. Il frappe au pif, un peu comme il a essayé d'apprendre face à Olive dans le train. Le district 11 est loin, ils ont eu le temps de s'entraîner. Ou du moins, d'essayer de faire quelques passes. Il tend le bras droit et avance d'un pas sur la gauche. Evidemment, il n'atteint pas sa cible. Toute la pièce retient son souffle et il est heureux que personne ne parle, ça risquerait de le déranger, mais en avançant, il croise le regard noir d'Olive et il hésite. Mais tant pis, il s'est trop avancé, il ne peut plus reculer. Il donne des coups, autant qu'il le peut, autant qu'il lui reste de l'énergie, il sait qu'il ne fera pas de mal à Eole alors que ce dernier pourrait lui en faire, mais il va mourir dans tous les cas, pourquoi ne pas tenter de s'amuser un peu avant ?

Essoufflé, il s'arrête quelque seconde et plonge son regard dans celui électrisant d'Eole. 
Kosmos
Messages : 44
Date d'inscription : 20/12/2022
Région : Nouvelle-Aquitaine
Crédits : kosmos (av), joemaw-torpeur (gif profil)

Univers fétiche : Fantastique, Fantasy, SF
Préférence de jeu : Femme
Valise
https://www.letempsdunrp.com/t5464-kosmos-monte-tombe-de-sur-scene
Kosmos
Mer 8 Mar - 17:32

Eole Wildheart

J'ai 17 ans et je vis dans le district 1 à Panem. J'ai attendu de participer aux Hunger Games toute ma vie.
Il est de ceux qu'on entraîne toute sa vie pour rendre honneur aux Hunger Games. Pas le droit à l'erreur, il a du se sculpter un mental et un corps d'acier pour y parvenir. Il tente de se créer une carapace et de ne pas s'attacher aux autres pour ne pas trop leur briser le coeur s'il ne gagne pas. La partenaire de son district cette année est Lexi, encore plus sauvage et brutale que lui.

av (c) goldanthem
Parfois, Eole oublie que tous les districts ne sont pas aussi bien entraînés qu'eux pour braver ces Hunger Games. Le fait que Lyam ne se soit jamais vraiment emparé d'une épée pour la tester ne devrait pas le surprendre autant. A force d'être plongé pendant des heures et des jours durant, d'autant plus avec Lexi pour apprendre tous les rudiments de la survie, il ne s'est pas bien renseigné sur certaines coutumes des autres districts.

Ne répliquant pas, ils se ruent tous les deux dans un duel que les sponsors et concurrents estiment gagné d'avance. Ne pipant plus un mot, à l'image des tributs qui les regardent, Eole patiente pour le premier coup. D'autres viennent et il les pare avec autant d'aisance que ce qu'on espère de lui. Il y a des défauts dans ses gestes mais personne n'en prend conscience pour le moment, sûrement à l'affût de la première erreur de l'un ou de l'autre. Chaque enchaînement lui demander malgré tout de la concentration, et il laisse Lyam s'épuiser sans oser frapper.

Eole sent son coeur battre fort contre son torse, lui faisant prendre conscience qu'à part son mentor et sa partenaire de cette édition, il ne s'est jamais entraîné contre un autre adolescent. C'est comme si son esprit prenait la vérité en pleine face. Cette bataille n'est que le reflet de ce qu'ils vivront sous le dôme, et l'un d'eux mourra. Même s'il ne souhaite pas arracher la vie à un autre être humain, Eole n'aura pas le choix. Alors, quand son adversaire fait une courte pause dans son jeu, le blond saute sur l'occasion de se ruer sur lui. D'un mouvement fluide, il jette sa hache dans le vide, frôlant l'épaule de Lyam pour le distraire momentanément. Alors qu'il se rue vers lui, il se courbe et enserre sa taille de ses bras pour le plaquer brutalement dos au sol. Eole retient son adversaire en plaquant un de ses bras musclé proche de sa nuque après s'est assis sur lui en souriant, assez fier de son coup. Quand un éléphant vous tombe dessus, difficile de faire le poids.

« Échec et mat. » souffle-t-il en référence au vieux jeu des échecs que peu de citoyens utilisent encore, mais qui, par chance, a survécu dans sa famille depuis quelques générations. Il plonge son regard intense dans le sien et est parcouru de multiples picotements qui traversent tout son corps sans qu'il ne comprenne pourquoi. Autour de lui, il entend quelques applaudissements et quelques chuchotements, et il finit par se redresser sur ses deux jambes, avant de tendre le bras à Lyam pour lui proposer de l'aide pour se relever. « Est-ce que ça va, je t'ai rien brisé ? » demande t-il, malgré tout inquiet d'y avoir été trop fort. Soit les sponsors apprécieront, soit ils seront frustrés de voir des blessés avant le début du jeu.
Selenaë
Messages : 4234
Date d'inscription : 19/09/2017
Région : république tchèque
Crédits : aslaug. (ava)

Univers fétiche : fantasy, science-fi, réel.
Préférence de jeu : Les deux
Etoiles
Selenaë
Jeu 9 Mar - 9:49

Lyam Ashan
J'ai 16 ans et je viens du district 11 de Panem. Pour ces jeux, je ne suis absolument pas là de mon plein gré.

Lyam est au milieu de ses frères et soeurs, celui qu'on oublie, celui qui était trop jeune pour faire des choses jusqu'à ce qu'il soit trop vieux pour qu'on le laisse tranquille. Lyam il travaille au champ, pendant des heures et des heures sous un soleil éclatant, au moins, il est endurant et il supporte la chaleur. Lyam a vu des hommes se mutilés pour éviter d'être envoyés aux champs, il a vu des hommes en tuer d'autres pour gagner de quoi manger. Lyam n'est pas prêt pour les Hunger Games, personne ne devrait jamais l'être, mais il va faire de son mieux en tout cas.


dylan sprayberry (c) sekmeth

Même s'il avait su que ce n'était qu'une feinte, Lyam n'aurait pu faire autrement que de regarder la hache voler. Si elle n'a fait que le frôler, il a ressenti ses entrailles se serrer et la peur prendre possession de son corps. Il a frappé Eole, chaque coup était paré avec adresse, mais il n'avait pas encore réellement pris conscience de sa force. Le fait de voir la hache en l'air lui rappelle inexorablement combien sa vie ne tient qu'à un fil et qu'il n'a pas la moindre chance dans l'arène. Olive non plus d'ailleurs, mais il ne peut pas partir négatif pour elle. Lyam doit garder espoir pour une autre personne que lui, sinon c'est trop dur.

Ses yeux suivent donc la trajectoire de la hache et soudain, son souffle est coupé, son dos s'écrase contre le sol et la chaleur d'un autre corps humain contre le sien l'étouffe. Eole s'est jeté sur lui. Eole le serre entre ses bras, si fort qu'il n'arrive plus à respirer correctement, à moins que ce ne soit son cerveau qui bloque tout mouvement pour ne surtout pas interrompre l'instant. Le corps d'Eole contre le sien est chaud, puissant et Lyam ressent toute la force de son adversaire. Eole est assis sur lui et Lyam a envie de rire. Cette situation n'a aucun sens, ce n'est qu'un jeu, comme c'est facile de le croire. Pourtant, il évite de passer pour un hystérique et aucun son ne franchi ses lèvres. De toute manière, peu de souffle les franchissent.

« Est-ce que ça va, je t'ai rien brisé ? » Il lui tend le bras et il ... s'inquiète ? Les paupières de Lyam papillonnent d'incrédulité. Il n'a eu que ce qu'il méritait, il n'en attendait pas moins, alors pourquoi meurt-il d'envie de toucher la paume d'Eole ? De sentir les fourmis lui picorer la main et vérifier la douceur ou la rudesse de ses doigts ? Sans plus d'hésitation, le garçon attrape la main tendue. Elle est chaude elle aussi, et Eole est plein d'assurance. Le coeur de Lyam manque un battement. Vraiment, le destin lui en veut. Après l'avoir tiré au sort pour les jeux, voilà qu'une flèche de Cupidon est plongé dans son coeur. Quand cette mascarade s'arrêtera enfin ? Bientôt lui souffle son esprit

« Non non, ça va. » bredouille-t-il avant d'enlever ses doigts, il a peur qu'Eole sente ses mains moites et soit dégoûté, c'est idiot. Il méprise sûrement déjà largement Lyam, comment pourrait-il en être autrement ? Un frêle gamin du 11 face à un colosse sexy du 1. « T'es pas si lourd va. » se permet-il avec un petit sourire. « J'ai trois grand frère » admet-il avec une grimace, justifiant ainsi l'habitude d'être charrié et victimisé par des plus grands et plus costauds que lui. « Je n'avais aucune chance, je le savais, mais... merci du combat c'était instructif. » Idiot. Il se rend compte des mots, il ne voulait pas lui donner à penser que tout était calculer, mais il ne sait pas vraiment trop quoi dire. Puis au loin, il imagine les regards et les chuchotements, ils vont devoir se séparer rapidement. « Tu m'accepterais sur ton balcon ce soir ? » chuchote-t-il rapidement en baissant le regard. « J'ai bien envie de tester d'autres manières de combat. » finit-il en relevant les yeux vers Eole. Est-ce réellement lui qui fait cette proposition ? Evidemment, ça ne viendrait jamais d'Eole. Et Lyam, n'a vraiment plus rien à perdre, dans trois jours les jeux commencent, alors pourquoi pas profiter de ce peu de temps qu'ils ont ? Même si c'est juste pour se faire latter la gueule, même si c'est juste pour discuter, même si c'est juste pour être assis côte à côte sans rien dire face au soleil qui se lève.

Lyam sait qu'Olive ne sera pas contente mais qu'elle ne dira rien. Lexi par contre, peut poser problème, mais avant toute chose, il faut savoir qu'elle sera la réaction d'Eole et pour ça, Lyam plante son regard dans celui de son adversaire...
Kosmos
Messages : 44
Date d'inscription : 20/12/2022
Région : Nouvelle-Aquitaine
Crédits : kosmos (av), joemaw-torpeur (gif profil)

Univers fétiche : Fantastique, Fantasy, SF
Préférence de jeu : Femme
Valise
https://www.letempsdunrp.com/t5464-kosmos-monte-tombe-de-sur-scene
Kosmos
Jeu 9 Mar - 18:49

Eole Wildheart

J'ai 17 ans et je vis dans le district 1 à Panem. J'ai attendu de participer aux Hunger Games toute ma vie.
Il est de ceux qu'on entraîne toute sa vie pour rendre honneur aux Hunger Games. Pas le droit à l'erreur, il a du se sculpter un mental et un corps d'acier pour y parvenir. Il tente de se créer une carapace et de ne pas s'attacher aux autres pour ne pas trop leur briser le coeur s'il ne gagne pas. La partenaire de son district cette année est Lexi, encore plus sauvage et brutale que lui.

av (c) goldanthem
Eole le soupçonne de ne pas vouloir le vexer en assurant qu'il n'est pas si lourd. Il cache sous son uniforme une montagne de muscles qui menace de faire exploser le tissu. N'importe qui serait sonné de se faire écraser par un tel poids. Heureusement pour Lyam, Eole n'a pas hérité de la grande taille de son père et ne mesure pas encore plus d'un mètre soixante-dix. Le blond hoche alors la tête, impressionné. « Trois ? Pas facile tous les jours. » commente t-il en songeant à sa propre enfance. Contrairement à Lyam, il ne peut pas se vanter d'avoir une fratrie.

L'aidant à se relever, Eole observe la main de Lyam accrochée à la sienne. Elle est bien plus rugeuse, preuve que chaque district a sa spécialité. Eole se rappelle alors que le district 11 est celui de l'agriculture, qui nourrit le district 1, bien incapable de se débrouiller par lui-même. S'il n'ajoute rien, c'est par conscience qu'ils ont observés par les autres tributs. Pourtant, il ne peut pas reprocher à Lyam de le tester pour observer ses capacités puisqu'il fait de même. Seuls ceux qui ne prennent pas le temps de se poser des questions sur mes autres sont des idiots ou bien ils ont accepté de mourir simplement.

Muet, Eole laisse sa main revenir le long de son corps, ouvrant grand les yeux à la question de son adversaire. Il ne sait pas ce qu'il entend pas là mais son esprit bouillonne et  ses joues rosissent sans qu'il ne contrôle plus ses pensées. Il jette un coup d'oeil nerveux autour de lui avant de s'avancer à nouveau vers Lyam. Il pose sa main sur son épaule et chuchote à son tour. « Si tu arrives déjà à gagner mon balcon, je te montrerais un truc ou deux ce soir. » il recule et lui fait un clin d'œil discret, tapotant son épaule. Il sait que ce simple geste va faire parler d'eux. Les tributs, les sponsors et le public ne cesseront de s'imaginer ce qu'ils ont pu chuchoter à l'instant. « Bon entraînement. » ajoute t-il plus fort, sur un ton plus cordial avant de s'éclipser pour poursuivre l'entraînement, non sans lui jeter des coups d'œil de temps à autre.


Le soir venu, Eole fait quelques réserves de nourriture lors du dîner en prétextant qu'il souhaite dîner dans sa chambre. Il file a la douche et quand le calme est revenue et Lexi hors de vue, il se glisse sur l'immense balcon dont la vue sur le Capitole est à couper le souffle. Même chez lui, ce n'était pas aussi luxueux. Posant un plateau à côté de lui, muni de beaucoup trop de nourriture mème pour son gabarit, et de quoi boire, il patiente en fixant l'horizon. Il espère sincèrement que Lyam viendra ce soir, et qu'il lui tiendra compagnie. Après tout, il a probablement mal interprété ses propos mais préfère en être sûr.
Selenaë
Messages : 4234
Date d'inscription : 19/09/2017
Région : république tchèque
Crédits : aslaug. (ava)

Univers fétiche : fantasy, science-fi, réel.
Préférence de jeu : Les deux
Etoiles
Selenaë
Lun 3 Avr - 9:33

Lyam Ashan
J'ai 16 ans et je viens du district 11 de Panem. Pour ces jeux, je ne suis absolument pas là de mon plein gré.

Lyam est au milieu de ses frères et soeurs, celui qu'on oublie, celui qui était trop jeune pour faire des choses jusqu'à ce qu'il soit trop vieux pour qu'on le laisse tranquille. Lyam il travaille au champ, pendant des heures et des heures sous un soleil éclatant, au moins, il est endurant et il supporte la chaleur. Lyam a vu des hommes se mutilés pour éviter d'être envoyés aux champs, il a vu des hommes en tuer d'autres pour gagner de quoi manger. Lyam n'est pas prêt pour les Hunger Games, personne ne devrait jamais l'être, mais il va faire de son mieux en tout cas.


dylan sprayberry (c) sekmeth

Eole continue de faire la conversation, comme s'ils pouvaient partager un truc, comme s'ils n'allaient pas tous mourir prochainement. Et Lyam ne peut s'empêcher de répondre, encore. « Et deux p'tites soeurs, mais ouais, pas facile tous les jours. » Il hausse les épaules, comme si ce n'était pas grand chose, comme s'ils ne mourraient pas de faim, comme si la vie était simple. Il a cessé de se poser des questions il y a longtemps. Lyam vit au jour le jour, il prend des risques, parce qu'il sait que tout peut se terminer le lendemain. Les jeux n'ont fait qu'accentuer cette possibilité, mais il en avait déjà conscience depuis des années.

Alors, Lyam fonce. Il prend ce qu'il n'a pas, parce que tout sera perdu sinon. Il fait une proposition, il veut se battre ou discuter ou qu'importe, il ne sait pas exactement ce qu'il veut. La seule chose qui est certaine, c'est qu'Eole peut lui offrir. Alors, quand le carrière pose une main sur son épaule, il se sent minuscule et rassuré à la fois. Drôle de contradiction. Il cache son sourire. Un défi, une réponse. Il y a un espoir. Lequel ? Il n'en a pas la moindre idée.

« Bon entraînement. » Les mots coupent court à toute possibilité de conversation et Lyam s'éloigne. Olive arrive immédiatement, mais, si elle ne dit rien, elle le regarde fixement. Elle estime sûrement qu'il s'est puni tout seul et peut être meure-t-elle de curiosité sur leur échange ? Elle ne prononce pas un mot, attendant sûrement le bon moment, mais Lyam ne lui expliquera rien, il veut garder cet instant pour lui tout seul. L'entraînement traîne en longueur dans l'esprit du gamin et, pendant le repas, il remarque la place vide d'Eole. Son coeur bat à tout rompre. IL grignote pour donner au change puis s'éclipse quand Olive a le dos tourné. Il ne veut pas s'expliquer.

Grimper sur le balcon du carrière du premier district est une aventure bien plus compliquée que prévue. Mais Lyam aime grimper, il y a des arbres fruitiers dans son districts et il s'est entraîné sur des minuscules branches quand il était gamin. Ici, il n'y a pas de prises, mais tout est solide. Ses doigts se recourbent sur leurs dernières phalanges pendant qu'il fait ses acrobaties. Il espère qu'il n'y a aucune caméra à l'extérieur, le seul avantage, c'est qu'ils ne sont pas trop éloignés de la ville, normalement, personne ne peut les voir.

Enfin, après mille frayeurs de glissades, c'est le souffle court qu'il finit par sauter. Il manque de se péter la cheville, mais il est là, enfin. « Hey » le salue-t-il l'air de rien. « Pas évident évident, j'me suis lancé dans un truc... » il ne finit pas sa phrase. Improbable ? Impossible ? Complètement con ? Lui-même ne sait pas pourquoi il fait ça. « Heureusement que les balcons sont de plus en plus grand, ça m'a permit de n'pas m'perdre. » Il regarde l'horizon comme ça. Il n'a pas dit la vérité, il a étudié le plan des bâtiments en arrivant, il savait déjà où se trouvait la chambre des carrières, et tous les balcons se ressemblent étrangement, personne n'est plus avantagé que les autres. Le Capitole ne sait pas faire sans le luxe. « Tu vas manger tout ça ? » finit-il par dire en montrant du doigt la grosse quantité de nourriture. Il n'aborde que des sujets faciles, simples, comme s'ils n'étaient que deux vieux amis qui s'retrouvaient après une dure journée de labeur.
Kosmos
Messages : 44
Date d'inscription : 20/12/2022
Région : Nouvelle-Aquitaine
Crédits : kosmos (av), joemaw-torpeur (gif profil)

Univers fétiche : Fantastique, Fantasy, SF
Préférence de jeu : Femme
Valise
https://www.letempsdunrp.com/t5464-kosmos-monte-tombe-de-sur-scene
Kosmos
Mer 5 Avr - 17:33

Eole Wildheart

J'ai 17 ans et je vis dans le district 1 à Panem. J'ai attendu de participer aux Hunger Games toute ma vie.
Il est de ceux qu'on entraîne toute sa vie pour rendre honneur aux Hunger Games. Pas le droit à l'erreur, il a du se sculpter un mental et un corps d'acier pour y parvenir. Il tente de se créer une carapace et de ne pas s'attacher aux autres pour ne pas trop leur briser le coeur s'il ne gagne pas. La partenaire de son district cette année est Lexi, encore plus sauvage et brutale que lui.

av (c) goldanthem
Après avoir passé de très longues minutes à observer le Capitole dans le plus grand des silences, il aperçoit les mains d'un adolescent sur son balcon, puis son visage et tout son corps. Il aurait pu tout aussi bien se présenter à la porte de l'appartement, s'il l'avait souhaité, mais il s'était mis des obstacles supplémentaires en voulant passer par ici. Le sourire aux lèvres, Eole le regarde poser les pieds devant lui, éprouvant un étrange sentiment d'amusement.

« Ah oui ? » réplique-t-il, presque moqueur. « Je suis sûr qu'ils n'auraient rien dit, si tu avais frappé à la porte. » Il aurait pu directement le lui suggérer lorsqu'ils étaient à l'entraînement, mais il ignorait que Lyam serait à ce point motivé pour venir le rencontrer. « Personne ne t'a vu ? » Le plus compliqué dans cette histoire, c'est que quiconque pourrait les voir supposerait qu'ils ont forgé une quelconque alliance, et leur survie serait tout de suite menacée. De toute façon, ils mourront, l'un ou l'autre, alors à ce moment-même, le carrière du district 1 se dit qu'il ferait mieux de profiter un peu. Qui sait, peut-être que Lexi s'était également échappé pour aller rencontrer on ne sait qui.

Posant son regard sur le plateau de nourriture à ses côtés, Eole se met à rire, réalisant qu'il avait effectivement abusé sur la quantité. « Tu me sous-estimes ? » demande t-il en haussant un sourcil, avant d'attraper deux morceaux de saucisson et de les dévorer. « J'ai des muscles à nourrir. » ajoute-t-il en haussant les épaules, avant de se lever. La lumière du balcon ne fait qu'accentuer les biceps sous son tee-shirt et il soupire en se rendant compte qu'il doit avoir l'air de l'idiot du village. Une belle gueule, des muscles, mais pas de cerveau, voilà tout ce qu'on a toujours pensé de lui au premier abord. « T'en veux un peu ? Je veux bien partager un peu. » propose-t-il en ouvrant une bière. Il avait d'abord été surpris d'en trouver sur la table, mais les organisateurs avaient dû se dire que les mentors seraient les seuls à les boire, ou peut-être ont-ils voulu faire plaisir aux adolescents qu'ils sont avant leur mort.
Contenu sponsorisé
Les jeux des affamés
Page 1 sur 3
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Sujets similaires
-
» (m/f) here we go ≡ jeux vidéo #romstation (on recherche Spyro) (en cours)
» (M) Mélange d'Harry Potter et de Jeux d'enfants (PRIS)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers science-fiction :: Hunger Games-
Sauter vers: