Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues
qui tu veux,
quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
-40%
Le deal à ne pas rater :
-40% Nike Waffle One – Chaussure pour Homme
65.97 € 109.99 €
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

But i can't help falling in love with you • MonkeyMama

MonkeyMama
Messages : 684
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Narnia
MonkeyMama
Dim 14 Aoû - 16:27
tumblr_ouqzlwOaT81wyrzvto6_250.png
Glen
Holloway

J'ai 40 ans et je vis à Miami, USA. Dans la vie, je suis agent et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Glen est un grand sensible qui se cache derrière l'apparence d'un clown. C'est quelqu'un de taquin qui a toujours le mot pour rire et détendre l'atmosphère. C'est un bon vivant, il profite de la vie mais il a ralenti la cadence depuis qu'il a atteint la quarantaine. Il n'a rien d'un impulsif. Il est calme et pondéré. Depuis toujours, il rêve de suivre les traces de son père qui était lui-même agent et ce dernier étant parti à la retraite, il a récupéré la totalité de sa clientèle. Glen est un agent en vogue, un homme fiable sur qui on peut compter et si tout lui réussit professionnellement, sa vie personnelle n'est de loin pas aussi réussie. Heureusement, le travail l'occupe assez pour qu'il ne se préoccupe pas trop du désert sentimental qu'est sa vie. Ou presque...

But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 17 Tumblr_inline_o06h9dXThN1rifr4k_500

Et alors que la jolie blonde affirme que ça ne devait pas être si terrible que ça, Glen ne peut s’empêcher de grimacer. Bien sûr que c’était terrible. S’il parlait de ce dossier, il était à peine envisageable qu’il lui montre une fois. Peut-être s’il perd à un pari… Et encore. Il y a des choses qui avaient bien leur place dans le passé. Mais la façon qu’elle avait de toujours le voir sous son meilleur jour avait quelque chose de flatteur. Etait-ce objectif ? Ou les sentiments qu’elle éprouvait pour lui qui l’aveuglaient ? Glen était assez certain que la deuxième option était la bonne et ça n’avait à vrai dire pas vraiment d’importance tant c’était de toute évidence agréable. « Ça te prendrait la journée, je t'assure que ça vaut pas le coup. » qu’il rétorqua avec un petit sourire malicieux en coin. Oh oui, la collection d’album photo concernant le petit Holloway était affolante. C’est la rançon de la gloire, celle d’être enfant unique. Des fois, Glen aurait aimé ne pas grandir seul… Et d’autres fois, cette attention toute particulière qu’il concentrait sur sa personne lui allait égoïstement très bien. Et pour le moment, l’attention que lui portait Lullaby le gênait alors qu’elle lui exprimait clairement qu’elle avait envie de l’embrasser. S’il en avait envie lui aussi ? Indéniablement. Mais il avait commis des impairs, il s’était laissé emporté par le passé et, aujourd’hui, il voulait vraiment faire les choses correctement. Dans les règles de l’art. Pas à la sortie d’un taxi, pris au dépourvu. Alors il avait tempéré les choses, remis à plus tard sans plus de précision en espérant ne pas froisser sa belle. Ça aurait pu s’arrêter là. Mais Lullaby semblait avoir besoin de comprendre et lui demandait maintenant pourquoi. Pourquoi ? « J’ai jamais fait d’âne, je toucherais le sol si je montais sur une bestiole pareille, non ? » qu’il tenta d’abord dans le but de faire diversion, combine pas vraiment discrète pour s’en sortir sans répondre. Et puis il soupira, rassembla tout son courage et alors que ses pieds l’avaient cloué sur place, il répondit : « Je veux juste… Le bon moment. Quelque chose de bien. De… romantique. » et ce simple mot avait suffit à le faire rougir. Il détourna le regard. « Toute cette attente, cette envie… C’est bien. J’en ai besoin parce que… Ça me conforte dans l’idée que c’est pas juste un coup de tête. » Il s’était furtivement mordu la lèvre en retrouvant son regard, cherchant son approbation.
 
Lullaby
Messages : 1936
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
vol de nez
Lullaby En ligne
Dim 14 Aoû - 22:12

Lullaby Watson
J'ai 28 ans et je vis à Miami, Floride, USA. Dans la vie, je suis influenceuse & wedding planer et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire, amoureuse d'un ami d'mon père et c'est plutôt la galère.

Elle est la troisième enfant d'un couple composée d'une chirurgienne, Erin, et d'un mannequin, Mickaël. * Ses parents sont devenus parents jeunes et son père s'est lancé dans le mannequinat pour subvenir à leurs besoins pendant que sa mère poursuivait ses études. * Elle a deux grands frères et est la marraine du fils de Philipp, l'aîné de la famille. Ce neveu s'appelle Noah. Son autre frère s’appelle Ethan. * Elle est devenue influenceuse à l'âge de 16 ans. * Elle a monté sa société d'organisation de mariage à 20 ans * Lullaby en pince pour un ami de son père qui est aussi l'agent de ce dernier depuis quelques années.


Iga Wysocka :copyright:️ copiright

But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 17 180423084222

Lorsque l’homme affirme que la jeune femme y passerait la journée si elle se plongeait dans les vieux albums photos de ce dernier et que ça ne valait pas le coup, Lullaby hausse les épaules, alors qu’elle est pour sa part persuadée du contraire. Cela ne pouvait jamais être une perte de temps quand il s’agissait de lui et elle était prête à passer deux jours, même, sur l’exploration de ses albums photo si c’était nécessaire. Elle ne pourrait pas s’ennuyer une seule seconde et elle ne doutait pas un instant d’y  faire des découvertes pour le moins intéressantes sur tout ce qui composait le passé de l’homme ayant dérobé son cœur.

”- Je suis sûre que… tout ce qui te concerne… vaut toujours le coup.” souffle la demoiselle pour toute réponse à son affirmation.

Ce petit sourire malicieux, cependant, ce qu’elle pouvait l’aimer… Elle avait eu l’impression que son cœur manquait un battement au moment même où cette paire de lèvres s’était étirée. Que ne donnerait-elle pas pour les caresser des siennes encore et encore, jusqu’à n’en plus pouvoir, jusqu’à en être fatiguée, crampée ? Il n’y avait probablement rien qu’elle ne sacrifierait pas pour cela. Exception faîte, bien sûr, de sa famille.

”- J’ai… envie de tout savoir de toi.” murmure-t-elle encore, son regard plongé dans le sien.

Elle n’en avait jamais assez de lui, jamais assez de l’apprendre, de le découvrir, de creuser la surface pour découvrir ce qui se cachait plus profondément au fond de son être. Pourrait-elle un jour être seulement rassasiée de cette quête ? Probablement pas avant d’en avoir exploré toutes les facettes. Elle avait ainsi devant elle le temps de voir venir, largement.

Si elle avait envie de le découvrir, elle brûlait aussi d’une autre envie, plus sauvage, plus spontanée, plus intense. Celle de l'embrasser. Là, maintenant. En sortant de ce taxi. Si ce n’était pas ce qu’il y avait de plus romantique, c’était ce qu’il y avait, au moins, de plus vrai. De plus spontané. La manifestation évidente de ces émotions violentes qu’il générait chez elle. Une spontanéité que l’homme refuse quoiqu’il ne la trouve pas mauvaise, remettant cette idée à plus tard sans qu’elle ne comprenne pourquoi, refusant dans un premier temps d’éclairer sa lanterne sans qu’elle ne lui réponde. Les ânes étaient, là, le cadet de ses soucis. Avec lui, depuis le premier soir, elle ne savait jamais vraiment ni à quoi s’attendre, ni sur quel pied danser. Il était déconcertant. Aussi déconcertant qu’il était éblouissant. Mais il avait cette fois des raisons que la jeune femme pouvait accepter. L’envie d’un certain romantisme. Le besoin de réaliser que tout ceci était vrai. Que ce n’était pas seulement un coup de tête mais bel et bien la réalité.  

”- Tu vois ça ?” souffle-t-elle, s’étant approché de lui d’un pas, désignant le point culminant de la ville. ”On va se promener dans Oia. Et quand on arrivera là-haut, que le soleil se couchera sur la ville, alors je t’embrasserai.” promet-elle. ”Tu vois ? C’est tout sauf un coup de tête.” murmure la jeune femme. ”C’est tout à fait prémédité.”

Peut-être aurait-il alors, d’ici qu’ils y parviennent, le temps de le réaliser. D’attendre, d’espérer ce baiser. D’ici là, attrapant la main de Glen, Lullaby plonge dans une ruelle d’Oia, l’entraînant avec elle à la découverte des petites rues étrécies.


MonkeyMama
Messages : 684
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Narnia
MonkeyMama
Lun 15 Aoû - 13:58
tumblr_ouqzlwOaT81wyrzvto6_250.png
Glen
Holloway

J'ai 40 ans et je vis à Miami, USA. Dans la vie, je suis agent et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Glen est un grand sensible qui se cache derrière l'apparence d'un clown. C'est quelqu'un de taquin qui a toujours le mot pour rire et détendre l'atmosphère. C'est un bon vivant, il profite de la vie mais il a ralenti la cadence depuis qu'il a atteint la quarantaine. Il n'a rien d'un impulsif. Il est calme et pondéré. Depuis toujours, il rêve de suivre les traces de son père qui était lui-même agent et ce dernier étant parti à la retraite, il a récupéré la totalité de sa clientèle. Glen est un agent en vogue, un homme fiable sur qui on peut compter et si tout lui réussit professionnellement, sa vie personnelle n'est de loin pas aussi réussie. Heureusement, le travail l'occupe assez pour qu'il ne se préoccupe pas trop du désert sentimental qu'est sa vie. Ou presque...

But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 17 Tumblr_inline_o06h9dXThN1rifr4k_500

Tout ce qui le concerne vaut toujours le coup. C’est ce qu’elle disait, elle en était sûre. Glen avait du mal à comprendre pourquoi mais, visiblement, l’affection qu’elle lui portait le dépassait. Et il se sentait privilégié. Il était à peu près certain que Lullaby pouvait avoir n’importe quel homme sur cette île… Et c’était lui qu’elle voulait. Quelles étaient les chances ? Les yeux plongés dans les siens, elle avait même rajouté qu’elle voulait tout savoir de lui. Tout. Sur le moment, le cerveau de Glen avait gelé et il avait difficilement cligné des yeux. Quand il avait récupéré ses facultés cognitives mais pas la parole, Glen prit le temps de la réflexion. Est-ce qu’il ressentait la même chose pour elle ? Est-ce qu’il avait lui aussi envie de tout savoir, de passer son temps à la découvrir ? La réponse était venue rapidement. Oui. Tout ce qui la concernait de près ou de loin le fascinait et il était impossible de le nier. « Ça… va prendre un peu de temps ça. » qu’il finit par dire à voix basse, sans exclure cette fois que cela puisse être possible. Quelque chose s’était passé, quelque chose rendait l’idée de céder à la tentation moins imprudente qu’elle l’est à Miami. Et la conversation était devenue plus que sérieuse bien que Glen avait tenté de la détourner de façon humoristique. Alors il avait fini par s’expliquer, dire ce qu’il avait sur le coeur. Ce n’était pas simple pour lui de s’exposer de cette façon. Sa sensibilité l’obligeait bien souvent à camoufler ses émotions, à les dissimuler sous des blagues et des pitreries. Mais avec Bee, il ne se sentait pas en danger. Elle aurait le pouvoir de lui faire plus mal que personne d’autre sur Terre mais il savait également qu’elle n’en ferait rien. Alors, quand elle lui souffla ses projets pour leur baiser à venir, Glen ne pensa même pas à refuser. A la place, il avait esquissé un demi-sourire et s’était laissé attrapé par la main. Ses doigts entremêlés aux siens, sa pâleur contre son teint halé. Son coeur battait un peu plus vite et il aimait ça. Il se sentait transporté et toutes les inquiétudes qu’il nourrit au sujet de la jolie blonde s’étaient évanouies. « Je crois que la Grèce est mon nouveau pays préféré. » qu’il avait sourit alors même qu’il ne se sentait jamais aussi bien qu’à la maison. Oh, il aimait le voyage… Mais il appréciait toujours rentrer aussi.
 
Lullaby
Messages : 1936
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
vol de nez
Lullaby En ligne
Lun 15 Aoû - 16:17

Lullaby Watson
J'ai 28 ans et je vis à Miami, Floride, USA. Dans la vie, je suis influenceuse & wedding planer et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire, amoureuse d'un ami d'mon père et c'est plutôt la galère.

Elle est la troisième enfant d'un couple composée d'une chirurgienne, Erin, et d'un mannequin, Mickaël. * Ses parents sont devenus parents jeunes et son père s'est lancé dans le mannequinat pour subvenir à leurs besoins pendant que sa mère poursuivait ses études. * Elle a deux grands frères et est la marraine du fils de Philipp, l'aîné de la famille. Ce neveu s'appelle Noah. Son autre frère s’appelle Ethan. * Elle est devenue influenceuse à l'âge de 16 ans. * Elle a monté sa société d'organisation de mariage à 20 ans * Lullaby en pince pour un ami de son père qui est aussi l'agent de ce dernier depuis quelques années.


Iga Wysocka :copyright:️ copiright

But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 17 180423084222

Le découvrir prendrait un peu de temps, Lullaby veut bien le croire. Glen ayant quelques années de plus qu’elle, il avait eu le temps de connaître son lot d’expériences. Le temps de connaître beaucoup plus d’aventures de toutes sortes que la jolie blonde qui ne pourrait jamais en faire le tour en seulement quelques heures ni même quelques jours. Evidemment, elle sait que tout savoir de lui ne se fera pas en un jour. Elle sait que ça prendra du temps pour connaître de lui la moindre facette. Mais elle sait aussi que cette perspective ne lui fait pas peur, pas une seconde? Qu’au contraire, elle ne demande que ça. Qu’elle ne demande pas mieux. Elle prendrait le temps qu’il faudrait mais s’il lui en laissait l’occasion, l’opportunité, elle ne se ferait pas prier.

”- Je sais.”

En attendant de le découvrir davantage, c'était la ville d'Oia qu'elle allait redécouvrir en sa compagnie, parcourir à ses côtés, pour s'en rappeler les merveilles qu'elle avait pu observer quelques années plus tôt et qu’elle verrait d’un oeil nouveau cette fois, alors qu'elle n'y venait pas dans les mêmes circonstances. Pas avec la même personne. Même si c’était un concours de circonstances, cela restait finalement leur premier voyage ensemble et même si elle avait à travailler, la demoiselle espérait avoir le temps d’en profiter un peu. Un jour, peut-être, si Dieu le veut, ce serait un souvenir précieux qu’ils chériraient l’un et l’autre particulièrement. Elle l’espérait, en tout cas.

Promettant de l’embrasser plus tard, énonçant exactement à quel moment elle comptait s’y prendre, Bee espère que ses mots aideront l’homme à accepter l’évidence même, à comprendre que les sentiments, les désirs, de la demoiselle n’étaient en rien des coups de tête mais bel et bien la manifestation d’une réalité ancrée dans son coeur, dans son corps. Il ne pourrait pas penser que ce serait agir sur un coup de tête si la demoiselle l’embrassait exactement comme elle l’avait dit, au moment qu’elle avait prédit, quand le soleil viendrait dorer les façades des maisons et qu’ils jouiraient d’une vue incroyable sur la ville. S’il fallait sacrifier la spontanéité de ses envies pour cette fois, afin d’aider l’homme à accepter certaines choses, à avancer, elle était prête à prendre sur elle. Prête à patienter, quand bien même cette envie de dérober ses lèvres titille encore les siennes.

”- Je crois que tu n’as encore rien vu…” affirme la blonde comme il déclare que la Grèce était son nouveau pays préféré.

Pour oublier toutefois cette envie encore folle de l’embrasser qu’elle ressent, la demoiselle s'enfonce avec lui dans les rues de la ville, parcourant celles-ci main dans la main, s’arrêtant parfois devant une ou deux petites boutiques dans l’une desquelles elle finit par acheter une bouteille de vin pour la soirée avant de reprendre leur excursion à la découverte des beautés de la ville, progressant petit à petit vers le sommet et, avec lui, ce baiser au soleil couchant qu’elle lui avait promit.
MonkeyMama
Messages : 684
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Narnia
MonkeyMama
Mer 17 Aoû - 8:05
tumblr_ouqzlwOaT81wyrzvto6_250.png
Glen
Holloway

J'ai 40 ans et je vis à Miami, USA. Dans la vie, je suis agent et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Glen est un grand sensible qui se cache derrière l'apparence d'un clown. C'est quelqu'un de taquin qui a toujours le mot pour rire et détendre l'atmosphère. C'est un bon vivant, il profite de la vie mais il a ralenti la cadence depuis qu'il a atteint la quarantaine. Il n'a rien d'un impulsif. Il est calme et pondéré. Depuis toujours, il rêve de suivre les traces de son père qui était lui-même agent et ce dernier étant parti à la retraite, il a récupéré la totalité de sa clientèle. Glen est un agent en vogue, un homme fiable sur qui on peut compter et si tout lui réussit professionnellement, sa vie personnelle n'est de loin pas aussi réussie. Heureusement, le travail l'occupe assez pour qu'il ne se préoccupe pas trop du désert sentimental qu'est sa vie. Ou presque...

But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 17 Tumblr_inline_o06h9dXThN1rifr4k_500


Elle savait et Glen n’avait pas besoin de l’entendre pour comprendre qu’elle était disposée à prendre ce temps pour apprendre à le connaître. Son cœur était léger dans sa poitrine, débarrassé de toutes les questions morales qui le retenait, et il battait tellement vite qu’il aurait juré que ce dernier cherchait à se faire la malle. Main dans la main, ils avaient commencé à s’enfoncer dans les ruelles de la ville et l’agent était tant et si bien transporté par ses émotions qu’il avait du mal à se concentrer sur la visite. Évidemment, l’endroit était magnifique et ça rajoutait du charme à la situation mais ils auraient très bien pu se retrouver dans un PMU de Tourcoing que Glen aurait été tout autant charmé. Il l’avait compris à ce moment précis : il l’appréciait sincèrement. C’était plus qu’une lubie, bien plus qu’un simple coup de coeur… Elle était la toute première femme à lui faire ressentir tout ce panel de sentiments qui lui donnait l’air béat qu’il avait à ce moment-là. Et pour une fois, il ne tentait pas de dissimuler ses états d’âme. Tant pis. C’était plus fort que lui… plus fort qu’eux. Il y a des choses tellement évidentes dans la vie qu’il en devient difficile de s’y soustraire. Comme cette bouteille de vin que Bee achète au détour d’une boutique que Glen se voit déjà partager avec elle, trinquant à ce nouveau départ. Leur nouveau départ. C’était vertigineux comme perspective, aussi Glen continua à avancer dans la ville en ayant l’impression d’être à deux doigts de sauter dans le vide. Étrangement, cette sensation n’était pas désagréable. Au contraire. Elle était grisante. Le quarantenaire ne s’était pas senti aussi bien depuis un moment et il ne chercha pas à se poser trop de questions cette fois. Il profitait. Est-ce le comportement qu’il aurait du avoir dès le départ ? Il aimait penser que non, qu’il avait eu raison de mettre autant de mesure que possible dans leur relation pour en arriver à une si belle conclusion aujourd’hui. « Je ne demande qu’à voir… » qu’il souffla en se surprenant à se demander où en était le soleil dans sa progression dans le ciel. Il avait hâte et s’il était un peu nerveux, ça ne gâchait en rien son enthousiasme. Il serra sa main dans la sienne un peu plus fort, comme si elle allait partir en courant. En réalité, il cherchait juste à ancrer ce moment un peu plus dans la réalité. C’était réel, il ne rêvait pas, la sensation de sa peau sur la sienne ne trompait pas.

 
Lullaby
Messages : 1936
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
vol de nez
Lullaby En ligne
Mer 17 Aoû - 13:27

Lullaby Watson
J'ai 28 ans et je vis à Miami, Floride, USA. Dans la vie, je suis influenceuse & wedding planer et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire, amoureuse d'un ami d'mon père et c'est plutôt la galère.

Elle est la troisième enfant d'un couple composée d'une chirurgienne, Erin, et d'un mannequin, Mickaël. * Ses parents sont devenus parents jeunes et son père s'est lancé dans le mannequinat pour subvenir à leurs besoins pendant que sa mère poursuivait ses études. * Elle a deux grands frères et est la marraine du fils de Philipp, l'aîné de la famille. Ce neveu s'appelle Noah. Son autre frère s’appelle Ethan. * Elle est devenue influenceuse à l'âge de 16 ans. * Elle a monté sa société d'organisation de mariage à 20 ans * Lullaby en pince pour un ami de son père qui est aussi l'agent de ce dernier depuis quelques années.


Iga Wysocka :copyright:️ copiright

But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 17 180423084222

Il ne demandait qu’à voir. Et elle ne demandait, elle, qu’à lui montrer, espérant vraiment, tout à coup, que la Grèce serait le début de quelque chose. Un tournant. Ici, bien mieux qu’à Miami, ils pouvaient se permettre de se rapprocher l’un de l’autre, d’ancrer les prémices de quelque chose. Ici, ils pouvaient cultiver les débuts d’une histoire qu’ils pourraient par la suite faire croître à Miami. Et si Lullaby n’avait pas été très optimiste dans l’avion au vu du comportement du quadragénaire, elle espère désormais que la ville permettra de donner une dynamique nouvelle à ce qu’ils pouvaient vivre tous les deux. Peut-être qu’ici, ils se permettraient de nouveau de danser ensemble au beau milieu du salon, sans se poser de question, simplement ? Peut-être qu’ils pourraient prendre le temps de partir à la découverte tant de la ville que de l’autre ? Le découvrir vraiment, aller plus loin que la surface qu’ils n’avaient fait qu'effleurer ces dernières années.

Tandis que le jour avance, que le soleil se rapproche de plus en plus de l’horizon, tous deux parcourent la ville, en découvrent des endroits charmants, s’émerveillent devant les paysages qu’ils rencontrent. Et à mesure que les minutes s’écoulent, le cœur de Lullaby s’emballe, tandis que son stress augmente. Maintenant qu’elle a promis de l’embrasser un peu plus tard, lui décrivant les circonstances exactes envisagées pour ce baiser, la demoiselle réalise l’élan qui l’a pris. Assumerait-elle celui-ci une fois parvenue à destination ? Parviendrait-elle à aller au bout de son initiative sans se défiler ? Son envie de l’embrasser était belle et bien toujours présente, toujours là. Mais son courage, lui…

Poursuivant leur visite, le duo parvient finalement jusqu’aux ruines du château Byzantin placé sur les hauteurs de la ville, dominant celle-ci, offrant une vue parfaitement incroyable tant sur la ville que les couleurs orangées nimbant le ciel à présent comme le soleil se retire. Un spectacle merveilleux, sensationnel. Existait-il sur terre un plus bel endroit pour regarder un coucher de soleil ? Peut-être pas. Et Bee se perd quelques instants dans la contemplation de ces couleurs, avant de tourner le regard vers l’homme à ses côtés. Ici, maintenant, c’était assez romantique selon lui ? Assez prémédité pour ne pas être un simple coup de tête ? La jeune femme voulait le croire. Et réduit l’espace entre eux, alors, quoique timidement.

"- Je crois que je te dois quelque chose..." murmure la blonde.
MonkeyMama
Messages : 684
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Narnia
MonkeyMama
Mer 17 Aoû - 14:33
tumblr_ouqzlwOaT81wyrzvto6_250.png
Glen
Holloway

J'ai 40 ans et je vis à Miami, USA. Dans la vie, je suis agent et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Glen est un grand sensible qui se cache derrière l'apparence d'un clown. C'est quelqu'un de taquin qui a toujours le mot pour rire et détendre l'atmosphère. C'est un bon vivant, il profite de la vie mais il a ralenti la cadence depuis qu'il a atteint la quarantaine. Il n'a rien d'un impulsif. Il est calme et pondéré. Depuis toujours, il rêve de suivre les traces de son père qui était lui-même agent et ce dernier étant parti à la retraite, il a récupéré la totalité de sa clientèle. Glen est un agent en vogue, un homme fiable sur qui on peut compter et si tout lui réussit professionnellement, sa vie personnelle n'est de loin pas aussi réussie. Heureusement, le travail l'occupe assez pour qu'il ne se préoccupe pas trop du désert sentimental qu'est sa vie. Ou presque...

But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 17 Tumblr_inline_o06h9dXThN1rifr4k_500


Glen avait l’impression que son coeur avait commencé à battre telle une horloge dans sa poitrine. Tic tac, à mesure que le soleil poursuivait sa progression dans le ciel. Il sentait l’atmosphère se refroidir et s’en réjouissait puisqu’il savait que c’était le signe manifeste que le soleil était en train de se faire la malle. Le bon Miaméen qu’il était n’avait jamais eu aussi hâte de voir le soleil s’en aller. L’impatience qu’il ressentait était délicieuse. Rien ne l’avait jamais fait se sentir aussi vivant que cette attente-là. Oui, ne pas céder tout de suite avait été une bonne idée. C’était précisément ce dont il avait besoin. Car, si baiser il y a, ce ne sera pas sans conséquence. Cette fois, ça signera le début de quelque chose. Un engagement, un vrai, et pas des moindres compte tenu des obstacles qu’ils allaient probablement devoir affronter. Là, tout de suite, il avait envie de penser qu’il était capable. Ce dont il était d’ores et déjà certain, c’est que ça valait le coup. Elle en valait le coup. La ville était mignonne, les paysages à couper le souffle. Glen en prenait plein la vue mais rien n’égalait le spectacle de Lullaby, main dans la main avec lui. Il aurait aimé pouvoir le lui dire mais il n’avait pas su trouver les mots pour le faire. Sans doute encore trop pudique pour se permettre de tels compliments. La visite s’était poursuivie sur le château qui surplombe la ville, Glen avait alors vu le moment fatidique s’approcher. Alors qu’elle regardait la vue, lui ne voyait qu’elle. Il était piqué. Totalement foutu. Accro alors qu’il y avait à peine goûté et tout son être en réclamait plus. Quand elle s’était retournée vers lui et s’était approché, Glen avait sourit timidement. Doucement, il avait hoché la tête quand elle avait murmuré qu’elle lui devait quelque chose. Avec une infinie tendresse, il avait glissé ses mains de chaque côté de son visage. Il avait furtivement caressé son visage et, n’en pouvant plus d’attendre, avait fini par retrouver ses lèvres. Pas d’alcool pour venir modifier ses sens cette fois, il était pleinement conscient. Ce n’était pas une erreur de parcours mais un choix. Les secondes s’étaient étirées en minutes avant que Glen ne trouve la force de se défaire des lèvres de la jolie blonde. « Alors, dis-moi… » qu’il avait soufflé avant de venir se mordre malicieusement la lèvre inférieure. « Elle est où cette bouteille de vin ? Je crois qu’on a quelque chose à fêter. » Et, euphorique, il l’avait entrainé d’un geste de la main de manière à ce qu’elle fasse une rotation sur elle-même.

 
Lullaby
Messages : 1936
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
vol de nez
Lullaby En ligne
Mer 17 Aoû - 15:08

Lullaby Watson
J'ai 28 ans et je vis à Miami, Floride, USA. Dans la vie, je suis influenceuse & wedding planer et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire, amoureuse d'un ami d'mon père et c'est plutôt la galère.

Elle est la troisième enfant d'un couple composée d'une chirurgienne, Erin, et d'un mannequin, Mickaël. * Ses parents sont devenus parents jeunes et son père s'est lancé dans le mannequinat pour subvenir à leurs besoins pendant que sa mère poursuivait ses études. * Elle a deux grands frères et est la marraine du fils de Philipp, l'aîné de la famille. Ce neveu s'appelle Noah. Son autre frère s’appelle Ethan. * Elle est devenue influenceuse à l'âge de 16 ans. * Elle a monté sa société d'organisation de mariage à 20 ans * Lullaby en pince pour un ami de son père qui est aussi l'agent de ce dernier depuis quelques années.


Iga Wysocka :copyright:️ copiright

But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 17 180423084222

Oui, elle lui devait quelque chose. Mais alors que c’est elle qui avait promis de l’embrasser dans le soleil couchant, c’est bel et bien lui qui vient glisser ses mains sur chacune de ses joues, prenant son visage en coupe tandis qu’il caresse du bout de ses doigts sa peau veloutée. Lui qui avait réduit les derniers centimètres séparant encore ses lèvres des siennes pour les retrouver, non sans un certain empressement. Il lui sembla, alors, qu’elle avait attendu ça perpétuellement depuis la toute première soirée. Que depuis que leurs lèvres avaient rompu leur baiser alcoolisé, elle n’avait fait qu’attendre de sentir, de nouveau, celles de l’homme contre les siennes. Cette fois, cependant, ce n’était pas l’alcool qui le poussait à agir. Leur baiser n’était plus la conséquence qu’un état passager. Non, c’était un tout autre enivrement dont il était question, alors que leurs bouches s’attardent l’une contre l’autre, se redécouvrant tandis que ni l’un ni l’autre ne semble avoir l’intention de rompre ce moment, jusqu’à ce que l’homme s’y résolve toutefois, soufflant quelques mots qui font lever un sourcil à la demoiselle comme il laisse sa phrase en suspend. Lui dire quoi ? Telle est la question. Une question qu’il vient dissiper en explicitant sa pensée, ses intentions. Celles de faire sa fête à la bouteille qu’elle avait acheté un peu plus tôt. Parce qu’ils avaient, dit-il en la faisant tournoyer, quelque chose à fêter. Et comment !

”- Elle est là, elle est là !” affirme la jeune femme en sortant la bouteille de son sac en toile. ”Je vais regarder l’expert en ouverture de bouteille à l'œuvre !” plaisante-t-elle en la lui tendant, alors qu’elle n’a pas le moindre tire-bouchon avec elle.

Était-il capable de sortir, là, sous ses yeux ébahis - ou presque - un couteau suisse équipé d’un petit ouvre bouteille ? Bee l’en pensait parfaitement capable, à dire le vrai, sans quoi ils devraient attendre d’être rentrés pour goûter à ce nectar dont ils espéraient pourtant se repaître devant le spectacle des couleurs crépusculaires. En tant que grand amateur de vin, elle le suspectait toutefois d’avoir toujours sur lui de quoi tenir sa réputation. Ou d’avoir malgré tout quelques subterfuges en réserve pour les satisfaire. Elle, en attendant, se charge de diffuser de la musique depuis son portable, choisissant soigneusement un titre. Vienna. Au hasard. Bien sûr
MonkeyMama
Messages : 684
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Narnia
MonkeyMama
Mer 17 Aoû - 16:14
tumblr_ouqzlwOaT81wyrzvto6_250.png
Glen
Holloway

J'ai 40 ans et je vis à Miami, USA. Dans la vie, je suis agent et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Glen est un grand sensible qui se cache derrière l'apparence d'un clown. C'est quelqu'un de taquin qui a toujours le mot pour rire et détendre l'atmosphère. C'est un bon vivant, il profite de la vie mais il a ralenti la cadence depuis qu'il a atteint la quarantaine. Il n'a rien d'un impulsif. Il est calme et pondéré. Depuis toujours, il rêve de suivre les traces de son père qui était lui-même agent et ce dernier étant parti à la retraite, il a récupéré la totalité de sa clientèle. Glen est un agent en vogue, un homme fiable sur qui on peut compter et si tout lui réussit professionnellement, sa vie personnelle n'est de loin pas aussi réussie. Heureusement, le travail l'occupe assez pour qu'il ne se préoccupe pas trop du désert sentimental qu'est sa vie. Ou presque...

But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 17 Tumblr_inline_o06h9dXThN1rifr4k_500


Il s’était lancé, il avait osé. Il avait retrouvé ses lèvres qu’il s’était interdit pendant bien trop longtemps. Elle lui avait terriblement manqué. Ça avait été beaucoup trop d’efforts que de s’empêcher de l’aimer. Et il avait beau avoir essayer, il n’y était pas parvenu. Elle était parfaite, comme faite sur mesure pour lui. Quelle meilleure raison alors que d’envoyer paitre sa morale et ses principes que l’amour ? Glen allait profiter du bonheur qu’on lui accordait enfin et donner une chance à cette idylle qui avait déjà tout d’une grande histoire d’amour. Il avait fini de se battre contre ce qu’il ressentait. Il avait alors réclamé la bouteille de vin, pressé de trinquer à ce renouveau. Lullaby l’extirpa de son sac, lui tendant en lui attribuant la charge de l’ouvrir. Parce qu’elle n’avait pas acheté de limonadier avec. Evidemment. Ça aurait été trop facile. Glen gloussa. Heureusement, il avait sa petite expérience dans le domaine de l’ouverture de bouteilles. « Eh bien, regarde-moi bien parce que tu vas être absolument bluffée… » qu’il plaisanta en fouillant ses poches à la recherche de la clé de leur chambre. Heureusement, ce n’était pas une de ces clés électroniques dont il n’aurait eu aucune utilité. Il brandit la clé sous les yeux de Bee, un air plein de défi sur le visage. « Ce que je m’apprête à faire demande beaucoup de dextérité et il y a toujours une petite marge d’échec possible dans le processus… » qu’il préféra la prévenir, conscient d’être un être relativement maladroit tout de même. Mais il allait s’appliquer. D’un geste franc, il avait enfoncé non sans mal la clé dans le bouchon en liège. Ensuite, il avait doucement fait pression sur la clé pour que le bouchon s’en aille. C’était la partie délicate, celle où à tout moment le bouchon s’effritait en plusieurs morceaux et où il risquait de saccager une pauvre bouteille de vin innocente. Finalement, Glen réussit cette délicate manoeuvre. Non sans une pointe de fierté, il entonna : « Et voilà, madame est servie ! » Du regard, il chercha les verres qu’il devait remplir. Verres qui n’étaient pas là. Une nouvelle fois, il pouffa. « Pitié, dis-moi que t’as des verres et qu’on va pas boire à la bouteille comme deux ivrognes. » Même si ça devait être des gobelets en plastique, ce serait toujours mieux.

 
Lullaby
Messages : 1936
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
vol de nez
Lullaby En ligne
Mer 17 Aoû - 16:48

Lullaby Watson
J'ai 28 ans et je vis à Miami, Floride, USA. Dans la vie, je suis influenceuse & wedding planer et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire, amoureuse d'un ami d'mon père et c'est plutôt la galère.

Elle est la troisième enfant d'un couple composée d'une chirurgienne, Erin, et d'un mannequin, Mickaël. * Ses parents sont devenus parents jeunes et son père s'est lancé dans le mannequinat pour subvenir à leurs besoins pendant que sa mère poursuivait ses études. * Elle a deux grands frères et est la marraine du fils de Philipp, l'aîné de la famille. Ce neveu s'appelle Noah. Son autre frère s’appelle Ethan. * Elle est devenue influenceuse à l'âge de 16 ans. * Elle a monté sa société d'organisation de mariage à 20 ans * Lullaby en pince pour un ami de son père qui est aussi l'agent de ce dernier depuis quelques années.


Iga Wysocka :copyright:️ copiright

But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 17 180423084222

Comme l’homme lui conseille de bien regarder parce qu’elle risquait d’être bluffée par la technique d’ouverture de bouteille en pleine nature et sans tire-bouchon, Lullaby esquisse un sourire. Comme si elle allait risquer de perdre une miette du spectacle. Comme si elle comptait détourner son regard de lui. Même pas en rêve. Qu’y aurait-il de plus intéressant à voir, de toute façon, que l’homme le plus sexy du monde occupé à déboucher une bouteille de vin dans le couchant du soleil ? Rien ne pouvait-être plus appréciable que cette vision, sous aucun prétexte.

”- Je ne te quitte pas des yeux !” affirme la blonde, prenant place sur un rocher à peu près plat tout proche.

Elle rit. S’il commence déjà à se trouver des excuses au cas où l’expérience soit un cuisant échec, ils étaient mal barrés ! Voilà qui promettait. Et qui donne à la jeune femme une occasion de le taquiner. Après tout, c’est lui qui a tendu une perche pour qu’elle en ait la possibilité. La jolie blonde ne fait que la saisir, finalement. Il pourrait être trop déçu qu’elle loupe une si belle occasion.

”- Ah ! Je croyais que j’allais être bluffée et tu commences déjà à préparer le terrain au cas où… ?” rit-elle. ”Non non non, pas le droit de se défiler Monsieur ! On m’a promis du grand spectacle, je veux voir ça !”

Bon, s’il advenait que ça ne soit pas une franche réussite il pourrait toujours s’y prendre autrement pour lui faire oublier ça mais elle n’allait quand-même pas le lui confier dès à présent ! Elle attend d'abord de le voir à l'œuvre et elle avisera ensuite. En espérant tout de même que la pauvre bouteille ne finisse pas imbuvable, pleine de petits bouts de liège. Ce serait dramatique. Et une insulte au domaine d’où provenait la bouteille, un bon producteur de Santorin. Mais, étonnement, Glen s’en sort bien et au bout de quelques minutes, enlève le bouchon, l’air de rien. Et la belle applaudit.

”- Je n’aurai jamais pensé aux clés pour ouvrir une bouteille, je dois l’admettre !”

Mais force était de constater que ça fonctionne et elle se promet de retenir l’astuce au cas où elle se retrouve un jour coincée en pleine nature sans ouvre-bouteille, avec une furieuse envie de vin. On ne sait jamais, après tout ! Un tas de gens devaient être touchés par ce fléau chaque année. Comme par celui de ne pas avoir de verre à proximité. Exactement comme eux, ce que Glen remarque rapidement, tout en espérant ne pas devoir boire au goulot tel un ivrogne.

”- Tu m’as vu acheter des verres ?” remarque-t-elle en riant. ”Je crains qu’on ne doive utiliser ce merveilleux verre unique appelé… goulot !” poursuit la jeune femme en montrant celui-ci sur la bouteille, telle une animatrice de télé-achat. ”Et pour trinquer…” elle vient dérober ses lèvres des siennes, murmurant contre celles-ci. ”Santé…”
Contenu sponsorisé
But i can't help falling in love with you • MonkeyMama
Page 17 sur 24
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18 ... 20 ... 24  Suivant
Sujets similaires
-
» But i can't help, falling in love with you * DonJuanAuxEnfers
» Love is not an emotion, love is a promess (univers Star Wars)
» From hate to love, there’s only a few steps. (Lafayette Love & AMGK)
» Jusqu'à la fin de nos jours.. [PV MonkeyMama]
» i'd give you my soul, but i already sold it (MonkeyMama)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: