Le Deal du moment :
Fnac : 15% de réduction sur toutes les TV de ...
Voir le deal

Partagez
 
 
 

 La vie n'est pas un long fleuve tranquille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 
En ligne
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1719
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

La vie n'est pas un long fleuve tranquille  - Page 3 Empty

6pyh.gif
Nolan Campbell
J'ai 43 ans et je vis à Brooklyn, New York. Dans la vie, je suis chef de chantier et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt parfaitement bien parce que j'ai rencontré une femme qui a tout pour plaire.




Nolan n’avait qu’un souhait : Devenir architecte. Il passait la majeure partie de son temps entre le lycée et les chantiers sur lesquels travaillaient son oncle. Chaque dollar durement gagné était mis de côté pour l’université. Mais le destin en décida autrement… Il fut projeté soudainement dans une autre vie lorsque son père tomba gravement malade, engendrant des frais médicaux insurmontables pour sa mère. Pour la soulager financièrement, il s’engagea donc dans l’armée et envoya la majeure partie de son salaire à cette dernière. Après avoir passé les trois-quarts de son temps au front, et son contrat enfin terminé, Nolan revint au pays. Il s’autorisa un temps de recul pour s’adapter de nouveau à la vie civile et retourna travailler pour son oncle. Ce qui aurait dû être une solution de quelques mois, dura davantage de temps. Nolan rencontra sa première femme, acheta sa première maison, et eut son premier divorce. Il se remaria une seconde fois, eut un enfant, et divorça une fois encore. Au fil des tumultes de son existence, son rêve de devenir architecte disparu, ne lui laissant que d’autres choix que d’évoluer autrement, et cela, jusqu’à devenir chef de chantier. Exécutant les ordres des hommes et des femmes qu’il aurait pu être dans une autre vie…

La vie n'est pas un long fleuve tranquille  - Page 3 P4ed
La vie n'est pas un long fleuve tranquille  - Page 3 Hict
La vie n'est pas un long fleuve tranquille  - Page 3 Mvdz

crédit : :copyright:littlewildling-rpg


Assis au fond du canapé, son regard posé sur la jeune femme, il se mit à sourire avec douceur alors que cette dernière ne souhaitait que lui pour prendre en main son nouveau projet « Je n’en ai pas envie non plus. Ça serait louper une occasion de passer plus de temps avec toi » et il était sincère. Nolan n’était pas vraiment le petit-ami le plus présent qui soit ces derniers temps, alors travailler pour Maggie, c’était aussi l’occasion de la voir plus régulièrement. Mais encore fallait-il qu’il survive à son chantier maudit. Enfin, il fallait croire qu’il commençait à prendre goût à l’emploi du temps surchargé car il se proposa à faire notamment les travaux de l’appartement à la jeune femme, qui s’y opposa aussitôt, le faisant rire de bon cœur « Tu comptes rentrer souvent seule chez toi ? » rétorqua-t-il en changeant de sujet, comme s’il n’avait pas envie de se faire disputer comme un enfant. Finalement, Nolan abdiqua pour le plus grand plaisir de la jolie rousse et acquiesça « Tu sais que mes cours vont nous laissaient encore moins de temps pour nous… On ne va pas vivre les meilleurs moments de notre relation durant les prochains mois ». En ces quelques mots, le chef de chantier lui demanda implicitement si elle était prête à cela ?! Est-ce qu’elle était prête à se montrer patiente et à accepter de moins le voir. Est-ce que leur relation allait survivre à ce manque de temps pour eux ? C’était ce qui inquiétait Nolan qui avait déjà signé deux divorces à cause de cela. Il n’avait pas envie de perdre Maggie à son tour. Non, pas elle…

Nolan fut ravi d’entendre les mots de Maggie qui semblait optimise quant à sa rencontre avec son unique fils. Il n’avait pas eu de doutes sur l’entente des deux personnes les plus importantes de sa vie, mais était soulagé de voir que la jolie rousse se sentait confiante face à tout cela. Appuyé contre une rambarde, son skateboard à ses côtés, les mains dans les poches, Nolan savourait de loin le moment de complicité qu’échangeait Maggie et Desmond. « Euh… Oui » rétorqua-t-il en entendant la demande de son gamin et s’éloigna non sans un regard derrière. Il acheta trois glaces au marchand sur le bord de la route et revint vers eux, sourire aux lèvres en les voyant discuter tous les deux. « La glace est servi ! » en les levant pour les montrer à Maggie et son gamin qui arrivèrent rapidement. Il en tendit une à chacun, et passa sa main libre dans les cheveux courts de Desmond « Je vois que tu t’améliores de jour en jour. Tu en fait un peu avec maman ? » ce à quoi répondit le jeune garçon « Non. J’en fait avec Brad, le fils des voisins. Il fait de la compétition et a même des sponsors ! » « Je vois que tu apprends avec les pro maintenant et que tu délaisses ton pauvre père ». Desmond tapota le bras de ce dernier « On ne joue plus dans la même cours papa » avant d’éclater de rire. Nolan se mit à rire aussi avant de tendre les glaces à Maggie et souleva l’enfant du sol, et le fit tournoyer sur lui-même « Je vais t’apprendre moi à dire à ton père qu’il est vieux » puis l’accabla de bisous avant de le reposer au sol « Allez, va récupérer ta glace sale gosse ! » et en fit de même, posant sa main dans le dos de la jolie rousse « Ensuite on rentre à la maison tous les trois ? » en demandant à Desmond son avis d’un signe de tête, et ce dernier haussa les épaules « Oui. Je pourrais regarder un dessin-animé ? » « Oui, si tu veux, mais avant, tu dois prendre ta douche et on ne discute pas jeune homme » en levant son index, ce qui fit soupirer l’enfant « Ok… ».

En entrant à l’appartement, l’enfant se rua directement dans le canapé et mit un dessin-animé, ce qui fit lever les yeux au ciel de Nolan « Il m’épuise » et se rendit dans la cuisine pour préparer un thé et un café, attirant Maggie à lui, ses bras autour de sa taille « Ça m’embête que tu ne puisses pas dormir là ce soir… » et déposa ses lèvres sur les siennes jusqu’à entendre le bruit de la machine « Tiens » et lui tendit sa tasse, et prirent place sur le canapé, auprès de Desmond qui était figé sur la télévision.




Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1652
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

La vie n'est pas un long fleuve tranquille  - Page 3 Empty

lzo7.png
Margaret Hall
J'ai 35 ans. Je vis à New York - Brooklyn, États-Unis. Dans la vie, je suis architecte et décoratrice d'intérieure et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance , je suis fiancée et je le vis plutôt bien.


Enfant, Maggie passait son temps à aménager à ses poupées des maisons de rêves. Elle adorait ça. Bonne en dessin, pas trop mauvaise en math, c’est tout naturellement qu’elle a choisi de devenir architecte et de compléter son diplôme par une formation en tant que décoratrice d’intérieur. Dans ses rêves de jeune femme, elle était ainsi capable de proposer un projet à ses clients qu’elle pouvait mener de bout en bout. Mais lorsqu’on est une femme dans un milieu d’homme, ça n’est jamais évident de trouver sa place, encore moins de se faire sa place.
Sa rencontre avec Nolan Campbell fut comme une bouffée d'oxygène dans sa vie. Ils n'ont rien commandé, ça leur ait tombé dessus. Un lien unique et plus fort que leur volonté est né, les poussant l'un vers l'autre.
Aujourd'hui, Maggie a décidé d'annuler son futur mariage.

La vie n'est pas un long fleuve tranquille  - Page 3 E7bb748bc1f9a66cd62db2d0c954f9d62ae2d1e7
La vie n'est pas un long fleuve tranquille  - Page 3 3a3b13e7e983b452a5f7e78e8db0199ca71e193f
crédit : tumblr

« -arrêtes de culpabiliser tu veux bien. » demanda Maggie en le regardant droit dans les yeux avec le plus grand des sérieux. « -je sais pourquoi tu es occupé, et je le comprends. Je pourrais t’en vouloir si c’était pour traîner au bar alors que tu as quitté le travail à l’heure. Ça n’est pas le cas. Donc d’accord, on se vois peu, mais au moins on arrive à se voir. » voilà, c’était dit et c’était tout ce qu’il fallait retenir. Elle s’opposa à ce qu’il s’occupe du gros œuvre au sujet de son nouvel appartement. C’était hors de question et non négociable. A trop vouloir en faire, il ne tiendrait pas le coup, et c’était là que leur couple allait subir des dommages. « -pourquoi tu préfères que je rentre accompagné ? » demanda Maggie en jouant à la perfection la carte de l’humour décalé. Avec plus de sérieux elle ajouta avec douceur : « -les weekends où tu as Desmond, oui, forcement je vais rentrer seule. » elle le savait, et l’acceptait. « -les cours vont commencer, mais ton chantier pourri va se terminer, ensuite, tu laisses plus de place à Iggy sur les chantiers et ça ira. » elle croyait vraiment en lui et en leur capacité à affronter et gérer leur emploi du temps. « -je serais là pour t’aider, ça je pourrais le faire. » à la différence actuelle.

L’après midi au parc avec Desmond se passa vraiment bien. Maggie était soulagée et heureuse d’avoir pu le rencontrer. C’était un petit garçon intéressant et attachant. Elle tenta de la rassurer au mieux sur ses inquiétudes. C’était compréhensif qu’il ait peur pour son père. Leur vie de famille était faite de disputes. Elle ne promis rien, mais elle avait confiance dans leur histoire. Un sourire pour Nolan en le voyant arriver avec les glaces, qu’elle réceptionna avant de regarder le père et le fils avec tendresse. Ils avaient une belle complicité, c’était beau à voir. Elle distribua les glaces et hocha la tête. Oui, mine de rien elle manquait d’entrainement et elle était fatiguée.

Maggie sourit en voyant l’autorité de Nolan. Pré ado ! Ça ne faisait que commencer ! Mais elle ne dit rien, se contentant de poser ses affaires en gardant son sourire aux lèvres. Puis elle se rapprocha de la cuisine et laissa Nolan l’attirer à lui. Elle leva les yeux sur l’appartement et répondit : « -ton appartement n’est pas vraiment fait pour ça. » un haussement d’épaules. « -je serais à nouveau là lundi soir. Enfin si tu veux... » elle récupéra sa tasse et vint rejoindre le petit sur le canapé. Lorsque le dessin animé toucha à sa fin, Maggie leur souhaita une bonne soirée, ajouta qu’elle avait vraiment été heureuse de rencontrer Desmond, puis rentra chez Tess, heureuse de sa journée.

Les deux semaines suivantes s’enchaînèrent. Boulot, boulot, boulot… Mais ils arrivaient tout de même à passer quelques soirées ensemble. Une nouvelle après midi avec Desmond fut programmée le samedi. « -c’est quoi ça ? » demanda le gamin à peine arrivée, en voyant un carton que Maggie avait rapporté. Les fameuses photos dont ils avaient parlé avec Nolan, qu’ils n’avaient pas encore prit le temps de regarder. « -ce sont des photos. Ton père voulait voir à ce quoi ressemblait petite. » le petit demanda s’il pouvait voir aussi. Un regard pour son père. C’était à lui de choisir. Il pleuvait dehors, ils n’avaient rien prévu de particulier.
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1719
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

La vie n'est pas un long fleuve tranquille  - Page 3 Empty

6pyh.gif
Nolan Campbell
J'ai 43 ans et je vis à Brooklyn, New York. Dans la vie, je suis chef de chantier et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt parfaitement bien parce que j'ai rencontré une femme qui a tout pour plaire.




Nolan n’avait qu’un souhait : Devenir architecte. Il passait la majeure partie de son temps entre le lycée et les chantiers sur lesquels travaillaient son oncle. Chaque dollar durement gagné était mis de côté pour l’université. Mais le destin en décida autrement… Il fut projeté soudainement dans une autre vie lorsque son père tomba gravement malade, engendrant des frais médicaux insurmontables pour sa mère. Pour la soulager financièrement, il s’engagea donc dans l’armée et envoya la majeure partie de son salaire à cette dernière. Après avoir passé les trois-quarts de son temps au front, et son contrat enfin terminé, Nolan revint au pays. Il s’autorisa un temps de recul pour s’adapter de nouveau à la vie civile et retourna travailler pour son oncle. Ce qui aurait dû être une solution de quelques mois, dura davantage de temps. Nolan rencontra sa première femme, acheta sa première maison, et eut son premier divorce. Il se remaria une seconde fois, eut un enfant, et divorça une fois encore. Au fil des tumultes de son existence, son rêve de devenir architecte disparu, ne lui laissant que d’autres choix que d’évoluer autrement, et cela, jusqu’à devenir chef de chantier. Exécutant les ordres des hommes et des femmes qu’il aurait pu être dans une autre vie…

La vie n'est pas un long fleuve tranquille  - Page 3 P4ed
La vie n'est pas un long fleuve tranquille  - Page 3 Hict
La vie n'est pas un long fleuve tranquille  - Page 3 Mvdz

crédit : :copyright:littlewildling-rpg


Maggie aurait pu lui demander de moins travailler, de mettre son chantier entre parenthèse à la fin de la journée pour qu’ils puissent profiter de l’un et l’autre, d’autant plus qu’ils en étaient au début de leur relation. Mais non. La jeune femme se montra compréhensive et acceptait l’idée que son travail était prenant. Il ne pouvait donc que sourire avec douceur devant une telle réaction de sa part « Tu sais que je préfère passer du temps avec toi plutôt qu’en compagnie d’une bière dans un bar ». Nolan avala presque de travers en entendant la question de la jolie rousse qu’il méritait amplement « De… Quoi ?! Non, bien sûr que non. Enfin Tess, oui… Mais pas… » puis plissa les yeux, pencha la tête et se mit à sourire « Tu te fous juste de ma gueule en fait ?! » et elle précisa sa pensée qui était légitime. Lorsqu’il y avait Desmond les week-ends, elle serait bien obligée de dormir seule à son appartement « Ça ne sera que deux petits jours » en levant deux doigts. Mais Nolan craignait tout de même que leurs emplois du temps impactent leur relation, mais Maggie semblait déjà y avoir tout réfléchi « Je vois que tu as pensé à tout, dis-moi » et acquiesça « Tu m’aides déjà beaucoup Maggie » et se pencha pour l’embrasser.

En cet après-midi de rencontre avec Desmond, la jolie rousse put entrevoir son manque d’autorité à certains moments alors que le garçon avait décidé de regarder la télévision plutôt que de prendre sa douche. Nolan laissa passer sur l’instant, profitant de ce petit moment pour attirer Maggie à lui « Il faudrait que je construise une paroi… à méditer » et acquiesça « La question ne se pose pas. J’ai déjà hâte » et ils rejoignirent l’enfant dans le canapé, avant que Maggie ne rentre chez Tess, les laissant entre hommes pour la soirée où ils parlèrent un temps de Maggie et du ressenti de l’enfant qui semblait réellement apprécier cette dernière, au grand soulagement du père.

Ce fut pour cela qu’il décida, lors de leur prochain week-end père/fils d’entraîner Maggie avec eux. Il voulait que la jeune femme fasse partie intégrante de sa vie, mais aussi de celle de Desmond. Qu’ils apprennent à se connaître davantage, à s’appréhender mutuellement, parce que plus le temps avançait, et plus Nolan n’envisageait plus la vie sans la jolie rousse. A peine furent-ils arrivés à l’appartement que Desmond se montra dès plus curieux, s’en suivit un raclement de gorge de la part du père alors qu’il retirait sa veste « Tu n’as pas oublié quelque chose Des’ ?! ». Il vit son fils réfléchir, baisser les yeux et souffler un « Bonjour Maggie ». Nolan leva les yeux au ciel et prépara trois boissons chaudes qu’il emmena sur la table basse « On peut les regarder ensemble, enfin si ça ne te dérange pas » demanda-t-il à Maggie tout en prenant place à ses côtés, à l’opposé de Desmond, la main dans le dos de cette dernière qu’il caressa en douceur « Je suis curieux de voir tout ça ! » alors qu’il porta son café à ses lèvres, déposant sa tasse ensuite sur le rebord de table. « Je veux voir aussi ! » rétorqua Desmond, enthousiasme. « Bon… Eh bien découvrons ça ensemble » rétorqua Nolan tout en ouvrant le carton d’une main.



Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1652
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

La vie n'est pas un long fleuve tranquille  - Page 3 Empty

lzo7.png
Margaret Hall
J'ai 35 ans. Je vis à New York - Brooklyn, États-Unis. Dans la vie, je suis architecte et décoratrice d'intérieure et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance , je suis fiancée et je le vis plutôt bien.


Enfant, Maggie passait son temps à aménager à ses poupées des maisons de rêves. Elle adorait ça. Bonne en dessin, pas trop mauvaise en math, c’est tout naturellement qu’elle a choisi de devenir architecte et de compléter son diplôme par une formation en tant que décoratrice d’intérieur. Dans ses rêves de jeune femme, elle était ainsi capable de proposer un projet à ses clients qu’elle pouvait mener de bout en bout. Mais lorsqu’on est une femme dans un milieu d’homme, ça n’est jamais évident de trouver sa place, encore moins de se faire sa place.
Sa rencontre avec Nolan Campbell fut comme une bouffée d'oxygène dans sa vie. Ils n'ont rien commandé, ça leur ait tombé dessus. Un lien unique et plus fort que leur volonté est né, les poussant l'un vers l'autre.
Aujourd'hui, Maggie a décidé d'annuler son futur mariage.

La vie n'est pas un long fleuve tranquille  - Page 3 E7bb748bc1f9a66cd62db2d0c954f9d62ae2d1e7
La vie n'est pas un long fleuve tranquille  - Page 3 3a3b13e7e983b452a5f7e78e8db0199ca71e193f
crédit : tumblr

Cela faisait quelques jours qu’elle était arrivée avec ce carton sous le bras. Ils ne l’avaient pas ouvert tout de suite, parce qu’elle avait besoin de lui et de ses conseils pour ses plans et qu’ils s’étaient laissés emporter par leur imaginations. Le suite de la semaine avait été chargé et finalement, pourquoi ne pas regarder ces photos maintenant. Si cela ne gênait pas Nolan, Maggie n’y voyait aucune objection. Elle sourit avec douceur au gamin avant de lever les yeux sur son père. « -salut... » répondit la jeune femme avec un petit signe de main avant de lui répondre au sujet du carton. « -non du tout. » répondit la jolie rousse en regardant Desmond prendre le carton et venir le déposer sur la table basse. Elle prit le thé que le chef de chantier lui avait préparé et laissa Nolan ouvrir la boite. « -alors normalement y’a quelques albums, et y’en a aussi pas mal en vrac. » elle n’avait vraiment prit le temps de classer depuis qu’elle était avec David.

« -commence par l’album rose. » c’était celui tenue par sa mère. Photos de la naissance à ses dix ou onze ans. Nolan entre elle et le gamin, elle le laissa ouvrir l’album et découvrir le bébé qu’elle avait été. Rousse dés la naissance ! Petit gabarie, née quelques semaines avant la date prévue. « -on peut constater la joie de ma sœur sur certaine photo. » s’amusa Maggie qui savait parfaitement que sa sœur avait eut bien du mal à accepter de partager la vedette. « -mes premiers pas. Oh mon dieu les cheveux... » les deux couettes… S’en suivie les photos des galas de danses, de Noël avec les sapins énormes. Les premières vacances au ski, à la plage, les cours de piano, l’équitation…

Elle fouilla dans le carton alors qu’ils finissaient l’album, cherchant des choses qui pouvaient être intéressante. « -tiens, ça c’est les seule photos du roller derby que j’ai. » on la voyait avec Tess, débout sur leur patins, tirant la langue, maquillée pour la match futur. « -y’a rien dans l’ordre du coup... » souligna la jeune femme en tombant sur les photos du Népal. « -tiens c’est celle ci que tu voulais voir. du coup, ça c’est avant. Et là avec ce qu’on a construit. Et là, le groupe de petite fille qu’on a aidé. Et là les fameux cours de danse ! » on la voyait entourée des petites, habillées en tenues traditionnelles. Il y avait des étoiles dans ses yeux, du bonheur sur son visage. « -et lui là c’est qui ? » demanda Desmond on montrant un homme qui se tenait aux côtés de Maggie sur une photos. « -Danny. On s’est rencontré là bas. Un aventurier ! Il faisait le tour du monde avec son sac à dos. » elle ne savait absolument pas ce qu’il était devenu. Elle fit défiler quelques photos des paysages de là bas, souriant avec un peu de nostalgie. « -tu sais faire du snow ?! » demanda alors Desmond qui avait prit quelques photos entre les mains, coupant Maggie dans ses souvenirs. Elle regarda la photo qu’il lui mettait sous le nez. « -oh oui. J’ai appris je devais avoir ton âge. On allait tout les hier en vacances à la neige quand j’étais petites. » Desmond sourit et ajouta : « tu pourrais m’apprendre ? » avec un enthousiasme certain. « -heu… oui… enfin pour cela il faudrait prévoir des vacances à la neige. Ce qui ne me pose aucun souci. Je suis certaine que tu serais doué. Tu en penses quoi Nolan? »
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1719
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

La vie n'est pas un long fleuve tranquille  - Page 3 Empty

6pyh.gif
Nolan Campbell
J'ai 43 ans et je vis à Brooklyn, New York. Dans la vie, je suis chef de chantier et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt parfaitement bien parce que j'ai rencontré une femme qui a tout pour plaire.




Nolan n’avait qu’un souhait : Devenir architecte. Il passait la majeure partie de son temps entre le lycée et les chantiers sur lesquels travaillaient son oncle. Chaque dollar durement gagné était mis de côté pour l’université. Mais le destin en décida autrement… Il fut projeté soudainement dans une autre vie lorsque son père tomba gravement malade, engendrant des frais médicaux insurmontables pour sa mère. Pour la soulager financièrement, il s’engagea donc dans l’armée et envoya la majeure partie de son salaire à cette dernière. Après avoir passé les trois-quarts de son temps au front, et son contrat enfin terminé, Nolan revint au pays. Il s’autorisa un temps de recul pour s’adapter de nouveau à la vie civile et retourna travailler pour son oncle. Ce qui aurait dû être une solution de quelques mois, dura davantage de temps. Nolan rencontra sa première femme, acheta sa première maison, et eut son premier divorce. Il se remaria une seconde fois, eut un enfant, et divorça une fois encore. Au fil des tumultes de son existence, son rêve de devenir architecte disparu, ne lui laissant que d’autres choix que d’évoluer autrement, et cela, jusqu’à devenir chef de chantier. Exécutant les ordres des hommes et des femmes qu’il aurait pu être dans une autre vie…

La vie n'est pas un long fleuve tranquille  - Page 3 P4ed
La vie n'est pas un long fleuve tranquille  - Page 3 Hict
La vie n'est pas un long fleuve tranquille  - Page 3 Mvdz

crédit : :copyright:littlewildling-rpg


Lorsque Nolan avait proposé à son fils de voir la jolie rousse à nouveau, ce dernier s’était montré enthousiasme, pour le plus grand bonheur de son père qui avait organisé cette après-midi tous les trois, dans son appartement. Le temps était maussade, alors découvrir les photos de Maggie était une occupation parfaite et qui semblait convenir à tout le monde. Ils prirent alors tous place dans le canapé, Nolan au milieu et ouvrit la boite « On va regarder tout ça alors » en voyant le grand bazar dans le carton. Il se saisit dudit album rose et découvrit ainsi une Maggie tout juste née et déjà rousse. Un sourire attendrit en voyant le bébé, puis se mit à rire en remarquant la mine déconfite de la sœur « Je vois qu’elle t’a porté dans son cœur dès le début » en échangeant un regard avec la jeune femme, puis se mit à rire de nouveau en voyant les couettes de Maggie « On avait du style dis-donc Mademoiselle Hall » et continuèrent ainsi. Nolan et Desmond découvrirent alors tout un pan de la vie de la jolie rousse, de ses premiers jours, à ses premiers Noël et ainsi de suite. Puis ce fut au tour des photos d’une Maggie plus rebelle et Nolan se saisit d’une photo « Très sexy ! ». Commentaire qui valut une réaction de son fils « Papa !! » « On en reparlera dans quelques années mon fils » tout en passant sa main dans ses cheveux. Il grandissait tellement vite que son premier flirt risquait d’arriver à grand pas…

Puis ce fut au tour des photos du Népal qu’il se saisit entre ses doigts, les faisant défiler tour à tour. Le décor était à l’opposé des photos précédentes et il découvrait une Maggie au naturelle, souriant et semblablement épanouie « C’est magnifique. Tu devrais les faire encadrer » et puis posa son regard sur l’homme que désignait son fils « Une conquête ou… un ami ? ». Les photos continuèrent jusqu’aux photos à la neige. Nolan continua de faire tourner les photos jusqu’à entendre Maggie lui proposer d’organiser des vacances à la neige. Son geste resta en suspens un instant, posa les photos sur le rebord de la table et s’adressa à Desmond « Tu vas prendre ta douche Des’ et tu te laveras la tête aussi, s’il te plaît » « Mais papa… » « Pas de « mais », va prendre ta douche. S’il te plaît Desmond » et patienta que ce dernier soit dans la pièce voisine, puis se tourna vers Maggie « Pourquoi tu le lui as dit ça ?! C’est un gamin. Il n’a que huit ans. Pour lui, les projets, ce sont des promesses… Et je n’ai pas les moyens de partir en vacances à la neige et il est hors de question que tu paies pour nous ». Le chef de chantier se leva du canapé, poussa un soupir et parti se servir un autre café, mais il finalement, se retourna vers Maggie « Et Julie dans tout ça… Maggie, tu ne peux pas dire cela au gamin sans m’en avoir parlé avant. Je vais lui dire quoi maintenant ?! On n’ira pas au ski mon fils, parce que tu sais, je n’ai pas le temps et encore moins l’argent pour y aller. Et puis ta mère n’acceptera sûrement jamais que je t’emmène dans les montagnes pour apprendre le snowboard. Il va être déçu et c’est dur pour moi de décevoir mon gamin. A chaque fois que je projette quelque chose avec lui, c’est que je suis sûr à 100% de pouvoir le faire. Je lui montre qu’on ne doit pas s’avancer sans être sûr de pouvoir accomplir ce que l’on a promis et toi… » un soupir, une main lasse sur le visage, Nolan n’appréciait pas du tout.




Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1652
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

La vie n'est pas un long fleuve tranquille  - Page 3 Empty

lzo7.png
Margaret Hall
J'ai 35 ans. Je vis à New York - Brooklyn, États-Unis. Dans la vie, je suis architecte et décoratrice d'intérieure et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance , je suis fiancée et je le vis plutôt bien.


Enfant, Maggie passait son temps à aménager à ses poupées des maisons de rêves. Elle adorait ça. Bonne en dessin, pas trop mauvaise en math, c’est tout naturellement qu’elle a choisi de devenir architecte et de compléter son diplôme par une formation en tant que décoratrice d’intérieur. Dans ses rêves de jeune femme, elle était ainsi capable de proposer un projet à ses clients qu’elle pouvait mener de bout en bout. Mais lorsqu’on est une femme dans un milieu d’homme, ça n’est jamais évident de trouver sa place, encore moins de se faire sa place.
Sa rencontre avec Nolan Campbell fut comme une bouffée d'oxygène dans sa vie. Ils n'ont rien commandé, ça leur ait tombé dessus. Un lien unique et plus fort que leur volonté est né, les poussant l'un vers l'autre.
Aujourd'hui, Maggie a décidé d'annuler son futur mariage.

La vie n'est pas un long fleuve tranquille  - Page 3 E7bb748bc1f9a66cd62db2d0c954f9d62ae2d1e7
La vie n'est pas un long fleuve tranquille  - Page 3 3a3b13e7e983b452a5f7e78e8db0199ca71e193f
crédit : tumblr

C’était amusant de revoir tout ça. Et partager ses souvenirs avec Nolan lui faisait plaisir. Lui permettre d’apprendre à la connaître un peu plus, de mettre des visages sur des noms également. Son père, sa mère, sa sœur. Elle sourit aux commentaires, pencha la tête avant de dire : « -j’y réfléchirais pour la déco de mon appartement. » oui, ça pouvait être une bonne idée. Elle sourit à Desmond qui venait de les regarder d’une façon étrange. Elle se demanda si c’était parce qu’elle avait évoqué qu’elle avait un chez elle. Puis il demanda qui était l’homme qu’on voyait avec elle. « -une rencontre intéressante durant le voyage. On a pas gardé contact par la suite. » et il ne s’était rien passé entre eux.

Et puis elle parla des vacances au ski, se voulant gentille en proposant de probables vacances. Lorsqu’elle vis Nolan poser les photos, elle cru qu’il était surpris. Mais lorsqu’il envoya Desmond à la salle de bain, elle se demanda bien pourquoi écourter ainsi ce moment de partage. Il ne semblait pas vouloir répondre à sa question. En regardant partir l’enfant elle prit sa tasse entre les mains et colla son dos contre le canapé, croisant les jambes. Elle laissa sa tasse en suspens devant ses lèvres en écoutant les mots de Nolan, qui sonnaient comme des reproches.

Elle porta enfin sa tasse à ses lèvres, essayant de comprendre la réaction de Nolan, essayant aussi de garder son calme. Maggie ne voyait pas ce qu’elle avait dit de travers. Elle n’avait fait aucune promesses. Alors il était où le problème ? L’argent ? Elle fronça les sourcils et se redressa quelque peu à mesure qu’il parlait. La fin de sa phrase lui fit mal. « -et moi quoi ? Moi j’y connais rien en gamin ? Forcement ! » Elle rangea les photos dans le carton en tentant de prendre son temps, d’éviter de laisser grimper en elle la douleur qu’elle venait d’éprouver. Ça avait été une mauvaise idée. Elle évita avec soin de regarder Nolan. Prenant sur elle pour ne rien dire de plus. Elle avait été blessée. Mais finalement elle leva les yeux sur lui et dit : « - C’était une idée comme ça. Je t’ai demandé ton avis, il sais que ce n’est pas moi qui décide. Tu n’avais qu’à dire on verra dans quelques années. » elle ferma le carton en se levant. « -tu peux aussi lui expliquer que là tout de suite, c’est pas possible. Que ton emploi du temps et tes projets ne colle pas avec l’idée. Il est en âge de comprendre. Et ne semble pas faire des caprices pour rien. » elle avait haussé les épaules en disant cela, cherchant à comprendre où était vraiment le problème, essayant vraiment de ne pas laisser la prise de tête arriver.
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1719
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

La vie n'est pas un long fleuve tranquille  - Page 3 Empty

6pyh.gif
Nolan Campbell
J'ai 43 ans et je vis à Brooklyn, New York. Dans la vie, je suis chef de chantier et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt parfaitement bien parce que j'ai rencontré une femme qui a tout pour plaire.




Nolan n’avait qu’un souhait : Devenir architecte. Il passait la majeure partie de son temps entre le lycée et les chantiers sur lesquels travaillaient son oncle. Chaque dollar durement gagné était mis de côté pour l’université. Mais le destin en décida autrement… Il fut projeté soudainement dans une autre vie lorsque son père tomba gravement malade, engendrant des frais médicaux insurmontables pour sa mère. Pour la soulager financièrement, il s’engagea donc dans l’armée et envoya la majeure partie de son salaire à cette dernière. Après avoir passé les trois-quarts de son temps au front, et son contrat enfin terminé, Nolan revint au pays. Il s’autorisa un temps de recul pour s’adapter de nouveau à la vie civile et retourna travailler pour son oncle. Ce qui aurait dû être une solution de quelques mois, dura davantage de temps. Nolan rencontra sa première femme, acheta sa première maison, et eut son premier divorce. Il se remaria une seconde fois, eut un enfant, et divorça une fois encore. Au fil des tumultes de son existence, son rêve de devenir architecte disparu, ne lui laissant que d’autres choix que d’évoluer autrement, et cela, jusqu’à devenir chef de chantier. Exécutant les ordres des hommes et des femmes qu’il aurait pu être dans une autre vie…

La vie n'est pas un long fleuve tranquille  - Page 3 Uf1o
La vie n'est pas un long fleuve tranquille  - Page 3 B6mo
La vie n'est pas un long fleuve tranquille  - Page 3 4bft

crédit : :copyright:littlewildling-rpg


En prenant la décision d’éloigner Desmond de la pièce principale, c’était que Nolan savait d’avance que leur conversation tournerait sûrement en probable dispute… Parce qu’en cet instant, il n’était plus l’homme ou encore le petit-ami, mais le père de Desmond. Parce qu’elle venait d’envisager de l’emmener apprendre le snowboard dans les montagnes enneigées, alors qu’il n’en avait ni le temps, ni l’argent pour concrétiser de telles vacances, et qu’il n’était pas le seul à prendre des décisions concernant son fils. Sa mère avait un rôle à tenir et son avis comptait tout autant que le sien. En lui disant cela, en voyant le regard de Desmond à la simple idée de partir à la neige, Nolan avait su qu’il devait intervenir. L’enfant voyait cela davantage comme une promesse que comme une hypothèse, et il allait devoir lui dire que ça n’arriverait pas. Il aurait préféré que Maggie se taise… « Tu n’as pas d’enfants Maggie ! » rétorqua-t-il comme une évidence. Un soupir en la voyant ramasser les photographies dans le carton, et tendit l’oreille pour être sûr d’entendre l’eau couler. Il n’avait pas envie que Desmond entende leur conversation.

Nolan s’éloigna jusque dans la cuisine pour poser sa tasse sur le rebord du bar américain, et se pinça l’arête du nez en soupirant, puis releva son regard brun sur elle « L’autorisation, tu dois me la demander avant de lui en parler, pas pendant » rétorqua-t-il et fit un pas vers elle « Parce que j’essaie de le protéger un peu. J’essaie de le mettre à l’abri de mon emploi du temps, de mes problèmes d’argent, afin qu’il ne réfléchisse pas comme un grand, qu’il puisse oser me demander un vélo pour son anniversaire, ou de passer le prendre à l’école en semaine. Il a déjà grandi bien trop vite à cause de sa mère et moi… ». Oui, son enfant avait grandi trop vite, n’était pas du genre à faire des caprices pour rien, se contenter de peu, et apprécier la simplicité, parce qu’il avait conscience du monde qui l’entourait. Un peu trop parfois au goût de Nolan. Et il souhaitait seulement le protéger, l’enfermer encore dans cette bulle qu’était l’enfance. « Je vais devoir lui expliquer que ça n’arrivera pas, voire sûrement jamais. Et si jamais il en parle à Julie, ça risque d’être le sujet de notre prochaine dispute… Elle va me demander pourquoi tu t’immisces ainsi dans la vie de notre fils, et je t’en passe… Peut-être que tu n’es pas d’accord avec ma manière de gérer l’éducation de mon fils, mais je tente de faire de mon mieux pour lui… ». Un soupir et une main lasse sur le visage, puis reprit « Écoute, je crois que j’ai commis une erreur. J’aurais dû attendre encore un peu avant d’organiser cette deuxième rencontre, de t’expliquer notre fonctionnement… » et ajouta, en jetant un coup d’œil à la porte de la salle de bain, puis de nouveau sur Maggie « Il se fait tard et je pense qu’il est temps pour toi d’y aller… Je t’appelle dans la semaine » et s’approcha de cette dernière, déposant un bref baiser sur sa joue, puis se rendit près de la salle de bain, tapant contre la porte « Tu t’en sors gamin ? » « De quoi ? » « Tu t’en sors ? » « Oui, oui ».

Nolan se tourna de nouveau vers la porte d’entrée qui venait de se fermer. Le chef de chantier avait une enclume sur la poitrine à la simple pensée qu’il avait fait du mal à Maggie… Il l’aimait terriblement, et la faire souffrir d’une quelconque manière était difficile pour lui, mais son fils passerait toujours avant tout. En attendant que son fils termine de se mettre en pyjama, Nolan se servit un fond de whisky comme il le faisait rarement, ses deux mains posées sur le comptoir et la tête posée, il ferma les yeux avec force, puis avala le verre d’une seule gorgée, pile au moment où la porte de la salle de bain s’ouvrit « Je suis propre papa » « Bien. Tu veux manger quoi ce soir ? » « Elle est où Maggie ? » « Elle est rentrée. Mais elle t’embrasse ». L’enfant ne semblait pas convaincu, mais Nolan lui changea rapidement les pensées en lui proposant plusieurs menus pour ce soir, malgré le poids qu’il portait actuellement sur sa poitrine.



Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1652
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

La vie n'est pas un long fleuve tranquille  - Page 3 Empty

lzo7.png
Margaret Hall
J'ai 35 ans. Je vis à New York - Brooklyn, États-Unis. Dans la vie, je suis architecte et décoratrice d'intérieure et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance , je suis fiancée et je le vis plutôt bien.


Enfant, Maggie passait son temps à aménager à ses poupées des maisons de rêves. Elle adorait ça. Bonne en dessin, pas trop mauvaise en math, c’est tout naturellement qu’elle a choisi de devenir architecte et de compléter son diplôme par une formation en tant que décoratrice d’intérieur. Dans ses rêves de jeune femme, elle était ainsi capable de proposer un projet à ses clients qu’elle pouvait mener de bout en bout. Mais lorsqu’on est une femme dans un milieu d’homme, ça n’est jamais évident de trouver sa place, encore moins de se faire sa place.
Sa rencontre avec Nolan Campbell fut comme une bouffée d'oxygène dans sa vie. Ils n'ont rien commandé, ça leur ait tombé dessus. Un lien unique et plus fort que leur volonté est né, les poussant l'un vers l'autre.
Aujourd'hui, Maggie a décidé d'annuler son futur mariage.

La vie n'est pas un long fleuve tranquille  - Page 3 E7bb748bc1f9a66cd62db2d0c954f9d62ae2d1e7
La vie n'est pas un long fleuve tranquille  - Page 3 3a3b13e7e983b452a5f7e78e8db0199ca71e193f
crédit : tumblr

Un regard. C’est tout ce qu’elle lui rendit lorsqu’il évoqua à voix haute le fait qu’elle n’avait pas d’enfant. Un regard sombre et pas le moindre sourire. Elle n’appréciait pas la tournure que prenait la conversation, et la soirée par la même occasion. Elle ne comprenait pas, même en cherchant bien, pourquoi Nolan réagissait ainsi. « -et je fais comment pour savoir à l’avance le sujet de la conversation ? T’es capable de lire dans ses pensées ? Oh mais c’est peut être un super pouvoir de parents, que forcement je ne peux pas avoir. » oh la mauvaise foi revenait au grand galop. Elle le faisait passer ainsi, mais c’était pourtant vraie. Elle ne pouvait pas analyser chacune des réponses qu’elle donnait au gamin ou demander une autorisation écrite à ses parents.

« -je te demande pas de lui dire que tu es débordé de travail et que tu passes ton temps sur tes chantier, encore moins que ton compte en banque est dans le rouge. Simplement lui dire que ça ne se fera pas dans l’immédiat. Qu’il peut peut être mettre ça sur sa liste de projet à réaliser plus tard. »
elle essayait de lui faire comprendre qu’elle comprenait bien qu’il voulait que son fils reste un gosse encore quelques années. « -je peux lui expliquer si tu veux. » osa demander Maggie qui ne comprenait toujours pas le coeur du problème. « -ça peut aussi être intéressant de lui faire comprendre que parfois dans la vie on a pas tout ce qu’on veut non ? Qu’un projet ça prends du temps. » forcement si Nolan n’entreprenait que des choses dont il était certain de la faisabilité. Il n’y avait jamais de non à ce compte là. « -parce qu’elle a besoin d’une raison pour te prendre la tête ? Excuses moi d’en douter. » le ton était posé, le regard sombre, le visage fermé.

« -je n’ai pas à être d’accord ou non. Et je n’ai pas critiqué ta manière de faire. C’est ton fils, je l’ai bien compris. » elle avait juste émis une hypothèse, où était le mal à la fin ?! Pourquoi est ce qu’il en faisait une montagne pareil ?! « -non c’est moi qui est commis une erreur. » lâcha la jeune femme en le fixant droit dans les yeux, avant de détourner le regard et d’aller poser sa tasse dans l’évier. La phrase que Nolan ajouta, eut l’effet d’un coup de couteau. Maggie posa la tasse qu’elle venait de laver, prit le temps de s’essuyer les mains tout en hochant la tête. Elle avait l’impression de subir une injustice. D’être condamnée pour quelque chose qu’elle n’avait pas fait. Elle recula bien vite lorsqu’il posa ses lèvres sur sa joue, préférant serrer la mâchoire et aller chercher ses affaires, plutôt que d’aggraver les choses. Plutôt que de lui dire de ne pas se donner la peine de l’appeler. Parce qu’elle ne le pensait pas en vérité, mais ces mots résonnait dans sa tête.

Pas un mot, pas un regard avant qu’elle ne quitte l’appartement. Elle avait mal. Certaines paroles de Nolan avaient été dures. Très dures à supporter. Elle pleura tout en rentrant à pieds jusque chez Tess. Heureusement, sa meilleure amie étaient absente. Maggie coupa son téléphone, et se laissa tomber sur son lit. La mort dans l’âme, elle se sentait totalement désemparée face à tout ça. Et surtout, elle ne se sentait pas coupable ! Il n’y avait rien de mal dans la proposition qu’elle avait fait. Julie ne pouvait pas mettre son gosse sous bulle de protection, Nolan lui ne pouvait pas constamment prendre les devant et retirer chaque cailloux du chemin ! Il aurait pu répondre de mille façon différentes ! Et surtout de façon bien moins brutale pour elle. Il aurait pu éviter cette dispute et ces reproches.
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1719
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

La vie n'est pas un long fleuve tranquille  - Page 3 Empty

6pyh.gif
Nolan Campbell
J'ai 43 ans et je vis à Brooklyn, New York. Dans la vie, je suis chef de chantier et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt parfaitement bien parce que j'ai rencontré une femme qui a tout pour plaire.




Nolan n’avait qu’un souhait : Devenir architecte. Il passait la majeure partie de son temps entre le lycée et les chantiers sur lesquels travaillaient son oncle. Chaque dollar durement gagné était mis de côté pour l’université. Mais le destin en décida autrement… Il fut projeté soudainement dans une autre vie lorsque son père tomba gravement malade, engendrant des frais médicaux insurmontables pour sa mère. Pour la soulager financièrement, il s’engagea donc dans l’armée et envoya la majeure partie de son salaire à cette dernière. Après avoir passé les trois-quarts de son temps au front, et son contrat enfin terminé, Nolan revint au pays. Il s’autorisa un temps de recul pour s’adapter de nouveau à la vie civile et retourna travailler pour son oncle. Ce qui aurait dû être une solution de quelques mois, dura davantage de temps. Nolan rencontra sa première femme, acheta sa première maison, et eut son premier divorce. Il se remaria une seconde fois, eut un enfant, et divorça une fois encore. Au fil des tumultes de son existence, son rêve de devenir architecte disparu, ne lui laissant que d’autres choix que d’évoluer autrement, et cela, jusqu’à devenir chef de chantier. Exécutant les ordres des hommes et des femmes qu’il aurait pu être dans une autre vie…

La vie n'est pas un long fleuve tranquille  - Page 3 Uf1o
La vie n'est pas un long fleuve tranquille  - Page 3 B6mo
La vie n'est pas un long fleuve tranquille  - Page 3 4bft

crédit : :copyright:littlewildling-rpg


« Ce n’est pas un super pouvoir. Tu pouvais simplement lui répondre qu’il devait voir avec moi tout simplement, sans évoquer les vacances à la montagne ». Ce n’était pas particulièrement compliqué que de ne pas mettre ce genre d’idées dans l’esprit de son fils, surtout lorsqu’elles étaient irréalisables… « Tu t’entends Maggie ?! Il a huit ans. Il n’arrive déjà pas à prévoir quels sneakers il va mettre demain matin, et tu lui proposes de se faire une liste de projets pour l’avenir ?! » tout en se mettant à rire nerveusement en détournant momentanément le regard, puis reprit « Et ce n’est pas le sujet. Tu lui as dit que ça ne te posait aucun souci de prévoir des vacances à la neige avec lui… C’est un engagement qu’on ne peut pas tenir, autant toi que moi ». C’était tout simplement un projet irréalisable pour eux, parce qu’il n’en avait ni les moyens, ni le temps pour cela. Il ne pouvait pas simplement poser une semaine de congés comme il le souhaitait, et encore moins en ce moment-même où les contrats se bousculaient au portillon. Nolan fronça les sourcils et répondit un « Pardon ?! Non, tu ne vas rien faire. Je vais m’en occuper ». Il était hors de question que Maggie explique quoi que ce soit à son fils. Pas ce soir.

Le chef de chantier fixa la jeune femme, restant silencieux un instant, les mains posées sur ses hanches « Tu me donnes des cours d’éducation ?! ». Il savait que pourtant elle avait raison, mais ce soir, il n’avait pas envie de l’entendre. Pour le moment, Nolan se laissait uniquement conduire par l’énervement à l’encontre de Maggie, et seulement cela. Nolan craignait notamment que son fils parle de ce projet à sa mère et que cette dernière trouve à cela, une excuse pour lui prendre la tête, pour une nouvelle dispute. Évidemment, Maggie avait raison sur ce point aussi. Elle n’avait pas besoin de raisons légitimes pour cela, mais il précisa tout de même « Une raison supplémentaire si tu préfères ! ». Avec un aplomb peut-être pas nécessaire en cet instant, le chef de chantier répondit aussitôt « Exactement ! ». C’était son fils. Son éducation. Elle n’avait rien à redire là-dessus. Et comme il l’évoqua à voix haute, il avait peut-être commis une erreur en rapprochant autant les deux rencontres. Toutefois, il ne s’était pas attendu à de telles paroles de la part de Maggie… Elle avait commis une erreur… En ce qui le concernait ? Leur relation ? Il ne répondit rien, la regardant seulement fixement, le visage fermé. Il avait mal, terriblement mal, et l’invita à quitter l’appartement, et ferma les yeux avec force en la sentant se reculer à son baiser.

Sans un nouveau regard, Nolan se dirigea jusqu’à la salle de bain, et ne posa ses yeux sur la porte que lorsqu’elle fut partie… Il avait mal comme rarement il avait eu mal en amour, mais il tenta d’ignorer cette vague d’émotions pour se concentrer uniquement sur Desmond jusqu’à ce qu’il aille dormir. Installé dans le canapé, Nolan ne cessait de repenser aux mots échangés, à la brutalité de leur échange, surtout la sienne… Un regard pour son fils endormi et se saisit de son portable, puis grimpa sur le toit, inspira l’air frais et chercha le numéro de Maggie dans son répertoire. Il hésita un long moment, puis porta le petit appareil à son oreille. Sans grand étonnement, il tomba sur sa boite vocale et lui laissa donc un message « C’est Nolan… Oublie tout ce que j’ai pu te dire ce soir… Je suis le dernier des cons d’avoir réagi de la sorte alors que tu as juste voulu faire les choses biens avec Desmond… Il ne faut pas s’étonner pourquoi j’ai divorcé deux fois, finalement… » Il eut un petit rire nerveux « Tu as raison… Tu as commis une erreur… Tu as commis une erreur en pensant que j’étais un homme bon pour toi… Je… » et raccrocha, ferma les paupières avec force et enfoui son visage entre ses mains quelques instants, se maudissant, puis retourna à son appartement, auprès de son fils.


Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1652
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

La vie n'est pas un long fleuve tranquille  - Page 3 Empty

lzo7.png
Margaret Hall
J'ai 35 ans. Je vis à New York - Brooklyn, États-Unis. Dans la vie, je suis architecte et décoratrice d'intérieure et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance , je suis fiancée et je le vis plutôt bien.


Enfant, Maggie passait son temps à aménager à ses poupées des maisons de rêves. Elle adorait ça. Bonne en dessin, pas trop mauvaise en math, c’est tout naturellement qu’elle a choisi de devenir architecte et de compléter son diplôme par une formation en tant que décoratrice d’intérieur. Dans ses rêves de jeune femme, elle était ainsi capable de proposer un projet à ses clients qu’elle pouvait mener de bout en bout. Mais lorsqu’on est une femme dans un milieu d’homme, ça n’est jamais évident de trouver sa place, encore moins de se faire sa place.
Sa rencontre avec Nolan Campbell fut comme une bouffée d'oxygène dans sa vie. Ils n'ont rien commandé, ça leur ait tombé dessus. Un lien unique et plus fort que leur volonté est né, les poussant l'un vers l'autre.
Aujourd'hui, Maggie a décidé d'annuler son futur mariage.

La vie n'est pas un long fleuve tranquille  - Page 3 E7bb748bc1f9a66cd62db2d0c954f9d62ae2d1e7
La vie n'est pas un long fleuve tranquille  - Page 3 3a3b13e7e983b452a5f7e78e8db0199ca71e193f
crédit : tumblr

Elle soupira en regardant ailleurs, prenant sa position fétiche, les bras croisés, son doigt à ses lèvres. « -encore une fois, je ne vois pas ce qui à de mal à ça. Pour moi, ça s’appelle avoir des rêves. Et je trouve ça bien. » à croire que Nolan n’avait jamais eut d’envie impossible à réaliser. Des truc fou, qu’on notait dans un carnet ou dans un coin de sa tête. En soit des vacances au ski, ça n’avait rien d’irréalisable. « -j’ai été sincère dans mes paroles. Ça ne me gêne pas de l’emmener à la montagne et de lui apprendre à faire du snow. Je ne lui ai pas dis que ça se ferait demain ou dans quelques mois. Et je n’ai pas remis en doute ton autorité parentale ou ton pouvoir de décision. » elle parlait de façon posé, parce qu’elle ne souhaitait pas hausser le ton, ayant dit au gamin deux semaines plus tôt qu’elle souhaitait faire le bonheur de son père parce qu’elle l’aimait. C’était sans doute d’ailleurs pour cela que la réaction de Nolan lui faisait autant de mal. Parce qu’elle l’aimait et que visiblement à ses yeux elle venait de commettre une faute irréparable !

« -très bien. »
lâcha la jeune femme comme si elle laissait tombé, levant les deux mains. « -non. » répliqua t elle en le regardant droit dans les yeux. Encore une fois, c’était la merdique confiance en lui que Maggie entendant dans sa voix. « -je trouve seulement que c’est impossible de le surprotéger. » que ça soit Julie qui ne voulaient jamais qu’il ne prenne de risque ou Nolan qui faisait en sorte que tout soit facile pour Desmond, elle pensait sincèrement que ça n’était pas lui rendre service. Le monde n’était pas tout beau tout rose. Nolan le savait pourtant bien !

Ça ne servait à rien de poursuivre cette conversation. Il était énervé, et de son côté, Maggie était blessée. Un peu plus encore quand il osa lui demandé de quitter les lieux. Comme si elle comptait s’éterniser ici ?! Elle n’avait pas envie que Desmond constate qu’ils venaient de se prendre la tête. Alors sans dire un mot de plus, elle préféra quitter l’appartement. C’était sans doute la meilleure des choses à faire pour éviter de dire quelque chose qu’elle pourrait regretter.

Le lendemain matin, après avoir passée une nuit de merde, Maggie alluma son téléphone mais n’écouta pas tout de suite le message de Nolan. Parce qu’elle n’était pas prête à entendre ses excuses pour le moment, si seulement il avait téléphoné pour ça. Parce que si c’était le cas, c’était trop facile. Elle passa une bonne partie de la journée en pyjama, à manger des céréales devant la télé, ignorant superbement son téléphone. Ignorant Nolan et le message qu’il avait pu laissé. Il passait la journée avec son fils de toute façon, pas la peine de lui envoyer un message. Elle se décida à écouter le message une fois dans son lit au soir, après avoir prit un long bain. La jolie rousse rédigea un message, puis effaça, et recommença encore et encore, ne sachant pas comment tourner sa phrase, quoi dire exactement. Elle lui en voulait. Et pourtant… Pourtant elle l’aimait et son message lui faisait mal. Pour lui. Elle ne répondis donc rien. Et ce fut seulement deux jours après qu’elle trouva le courage de le faire. L’erreur que j’ai commise, c’est de te croire quand tu m’as dis que tous se passerait bien. J’apprécie vraiment ton fils, et je ne pensais pas mal faire. Mais je comprends, tu es son père. Mon planning est chargé cette semaine. Ce qui voulait dire qu’elle ne viendrait pas chez lui. Pas pour le moment. Elle n’avait pas envie de faire le premier pas. Elle avait besoin d’un peu de temps pour faire le point, prendre du recule.  
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


La vie n'est pas un long fleuve tranquille  - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
La vie n'est pas un long fleuve tranquille
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Une après-midi tranquille ? [PV Yuko] [Hentaï] [terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: