Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues
qui tu veux,
quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : où et quand vont sortir les coffrets EB10.5 ...
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

La vie n'est pas un long fleuve tranquille

Manhattan Redlish
Messages : 2131
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Tumblr

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
flower
Manhattan Redlish
Jeu 4 Nov - 23:05
6pyh.gif
Nolan Campbell
J'ai 43 ans et je vis à Brooklyn, New York. Dans la vie, je suis chef de chantier et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt parfaitement bien parce que j'ai rencontré une femme qui a tout pour plaire.




Nolan n’avait qu’un souhait : Devenir architecte. Il passait la majeure partie de son temps entre le lycée et les chantiers sur lesquels travaillaient son oncle. Chaque dollar durement gagné était mis de côté pour l’université. Mais le destin en décida autrement… Il fut projeté soudainement dans une autre vie lorsque son père tomba gravement malade, engendrant des frais médicaux insurmontables pour sa mère. Pour la soulager financièrement, il s’engagea donc dans l’armée et envoya la majeure partie de son salaire à cette dernière. Après avoir passé les trois-quarts de son temps au front, et son contrat enfin terminé, Nolan revint au pays. Il s’autorisa un temps de recul pour s’adapter de nouveau à la vie civile et retourna travailler pour son oncle. Ce qui aurait dû être une solution de quelques mois, dura davantage de temps. Nolan rencontra sa première femme, acheta sa première maison, et eut son premier divorce. Il se remaria une seconde fois, eut un enfant, et divorça une fois encore. Au fil des tumultes de son existence, son rêve de devenir architecte disparu, ne lui laissant que d’autres choix que d’évoluer autrement, et cela, jusqu’à devenir chef de chantier. Exécutant les ordres des hommes et des femmes qu’il aurait pu être dans une autre vie…

La vie n'est pas un long fleuve tranquille  P4ed
La vie n'est pas un long fleuve tranquille  Hict
La vie n'est pas un long fleuve tranquille  Mvdz

crédit : :copyright:littlewildling-rpg


Énième regard pour l’heure qui continuait de tourner. Nolan commençait légèrement à s’impatienter alors qu’il faisait le tour du propriétaire en compagnie du promoteur immobilier et d’Eva Grant, venue pour s’assurer de la bonne conformité des travaux. Le chef de chantier avait laissé Iggy s’éclipser un peu avant leur arrivée afin que ce dernier puisse se préparer et informer Maggie de son probable retard. Un nouveau regard pour sa montre qui lui valut une remarque de son employeur « Vous êtes pressé Monsieur Campbell ? ». Nolan hésita une seconde et fit un signe négatif de tête. Si jamais il avait répondu par la positive, ce dernier aurait sûrement fait tout ce qu’il avait en son pouvoir pour l’occuper toute la soirée durant. Il avait une dent contre lui et n’hésiterait pas à tout faire pour l’emmerder jusqu’au bout si c’était possible. Maggie allait sûrement lui en vouloir de la laisser seule avec Tess et Iggy… Mais être en retard pour être en retard, autant qu’il présente correctement son travail à ces deux comparses. L’heure continuait de tourner alors qu’il expliquait chaque détail du chantier, ainsi que les raisons du retard que ce dernier prenait et qu’ils ne parviendraient sûrement jamais à rattraper…

Après plus de deux heures à expliquer le chantier en long et en large, Nolan avait refusé l’invitation à poursuivre la soirée autour d’un verre sur invitation d’Eva Grant, et cela, malgré son insistance. Il avait pris congé de son supérieur et de cette dernière pour se hâter jusqu’à son appartement, pris une douche en quatrième vitesse et avait soigné son apparence en mettant un costume entièrement noir, dont la chemise était ouverte au col. Quelques gouttes de parfum, et voilà qu’il grimpait dans le premier taxi qui croisa sa route, direction le vernissage de Tess. Et parce que l’Univers semblait se dresser contre lui ce soir, il tomba dans un embouteillage en plein centre-ville. Un carambolage entre deux voitures de ce qu’il comprit de son chauffeur étranger à l’accent plus que prononcé. Nolan s’était donc décidé de payer la course et avait quitté la voiture jaune pour finir la route à pied, courant presque pour rejoindre la galerie d’art de la meilleure amie de Maggie. En arrivant devant, il vérifia tout de même qu’il était au bon endroit en regardant à travers les vitres, et lorsqu’il reconnu Iggy, Tess et la jolie rousse, Nolan décida d’entrer.

En arrivant à la hauteur du petit groupe, il donna une tape dans le dos d’Iggy pour le saluer de nouveau, déposa une bise sur la joue de Tess, et glissa son bras autour de la taille de Maggie et l’embrassa avec douceur « Désolé pour mon retard… Je saurais me faire pardonner… Ce connard de promoteur immobilier n’a pas trouvé mieux que de venir à l’improviste avec Eva Grant pour faire le tour du propriétaire. Deux heures à expliquer le chantier, et quand je pensais pouvoir partir sereinement, l’inspectrice des travaux finis qui sont loin d’être finis, a insisté pour que je poursuive la soirée autour d’un verre avec eux deux », ce à quoi Iggy ajouta « Arrête de charmer les inspecteurs quand ils viennent », ce qui lui valu un regard noir de la part du quarantenaire qui rétorqua « J’avais juste envie qu’ils disparaissent tous les deux ce soir ». L’affaire Eva Grant lui avait déjà valu une crise de jalousie de la part de Maggie alors qu’ils n’étaient pas ensemble. Il ne souhaitait pas savoir à quoi cela pouvait ressembler maintenant qu’ils formaient un couple. Il tourna la tête vers la jolie rousse et déposa un baiser dans son cou « Tu es belle » en lui souriant avec douceur. Il tourna ensuite la tête vers leurs amis, son bras toujours autour de la taille de sa petite-amie « Cela vous dérange si on vous abandonne pour faire un rapide tour de la galerie ? ». Aucune objection. Nolan glissa sa main dans le creux des reins de la jolie rousse, commençant à faire le tour de la galerie. Une excuse pour ce dernier qui se montra bien vite curieux « Comment ça se passe jusqu’ici ? ».

Charly
Messages : 2063
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
flower
Charly
Ven 5 Nov - 9:03
lzo7.png
Margaret Hall
J'ai 35 ans. Je vis à New York - Brooklyn, États-Unis. Dans la vie, je suis architecte et décoratrice d'intérieure et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance , je suis fiancée et je le vis plutôt bien.


Enfant, Maggie passait son temps à aménager à ses poupées des maisons de rêves. Elle adorait ça. Bonne en dessin, pas trop mauvaise en math, c’est tout naturellement qu’elle a choisi de devenir architecte et de compléter son diplôme par une formation en tant que décoratrice d’intérieur. Dans ses rêves de jeune femme, elle était ainsi capable de proposer un projet à ses clients qu’elle pouvait mener de bout en bout. Mais lorsqu’on est une femme dans un milieu d’homme, ça n’est jamais évident de trouver sa place, encore moins de se faire sa place.
Sa rencontre avec Nolan Campbell fut comme une bouffée d'oxygène dans sa vie. Ils n'ont rien commandé, ça leur ait tombé dessus. Un lien unique et plus fort que leur volonté est né, les poussant l'un vers l'autre.
Aujourd'hui, Maggie a décidé d'annuler son futur mariage.

La vie n'est pas un long fleuve tranquille  030e025c94ff1fedde8a97646005dc9028404db7
La vie n'est pas un long fleuve tranquille  1e39c12f8eef6efd92b57292dfe2dcd33a5d904c
crédit : tumblr

La galerie d’art de Tess… Trois quart d’heure avant l’arriver des premiers invités. Maggie arriva presque en courant et sa meilleure amie la regarda de la tête aux pieds. « -tu comptes vraiment être habillée comme ça ? » demanda t elle en pointant du doigt le jean et les baskets de la jolie rousse. « -roh commence pas tu veux, j’ai couru comme une folle toute la journée. Et en plus tu as de la chance j’ai viré mes bottes en caoutchouc ! » elle avait passé l’après midi à faire la visite du terrain pour le foutu parking sous terrain dont elle avait finit par accepté le projet. Et le terrain était boueux, détrempé et ça n’avait pas été une grande partie de plaisir pour la jeune femme. Le chef de chantier dont elle avait hérité n’était pas Nolan. Loin de là. Un connard misogyne. Forcement. Donc elle s’était débrouillée toute seule pour avancer dans la boue, heureuse d’avoir anticipé le merdier et mis ses bottes de pluie à petits pois rose avant d’arriver. Finalement, ça n’était pas elle qui avait perdu une chaussure dans la boue. Et après une rire retenue, quelques explications, une ou deux voir quatre ou cinq mise au point, elle avait finit par s’entendre avec le chef de chantier. Plutôt bien d’ailleurs une fois qu’il lui avait avoué la trouvé moins cruche qu’au départ et elle bien moins con.

Donc c’était dans un salle état qu’elle débarquait ici, pas encore changé, encore moins coiffé ou maquillé. « -tu m’as dis que tu avais besoin d’aide ! » ajouta Maggie en mettant sous le nez de Tess son portable où elle lui avait envoyé un message écrit en gros : HELP ! « -oui mais comme tu n’as pas répondu, j’ai fais mon choix toute seule pour mes chaussures. » Maggie leva les yeux au ciel en baissant les épaules. « -faut que tu retrouves un mec. » reprit l’architecte qui trouvait que Tess devenait de plus en plus chiante depuis que Juan l’avait quitté. « -je vais m’habiller. » claqua Maggie en se dirigeant vers le bureau de sa meilleure amie, donc elle verrouilla la porte. Trente minutes plus tard, elle était prête, robe fourreau en dentelle bleu, coiffée et maquillée avec élégance. Quelques minutes plus tard, la galerie ouvrait ses portes et les premiers invités arrivaient. « -tu cherches qui comme ça des yeux ? » demanda Tess. « -j’ai invité le bras droit de Nolan. Histoire de le remercier pour son investissement sur le chantier. Il a vraiment été super et je savais pas trop quoi faire pour lui dire merci. » Tess saluait ceux qui passaient, discutait rapidement avec l’un ou l’autre, avant de dire à Maggie : « -je suppose que c’est le brun qui vient de rentrer et qui ressemble à un petit chien perdu ? » Maggie lui lança un regard noir avant de lever les yeux au ciel. C’était pas gagné ! Elle l’avait déjà traité de chiot !

Maggie n’avait pas laissé Iggy seul bien longtemps. « -Bonsoir Iggy. Je suis ravie que vous ayez pu venir. » Ce a quoi il répondit en passant d’une jambe à l’autre : « -merci Mlle Hall. J’ai été plutôt surpris lorsque Nolan m’a parlé de l’invitation, je dois bien vous l’avouer. » Maggie ouvrit de grands yeux, sourit et répondit : « -heu… oui, je ne savais pas vraiment comme vous remercier pour votre travail et je… appelez moi Margaret ou Maggie. S’il vous plais. » oui elle n’avait pas envie de mettre cette distance. Ils n’étaient plus au travail. « -laissez moi deviner, Nolan aura du retard ? » demanda t elle en imaginant que ce soir ne serait pas différent des autres depuis deux semaines. Iggy hocha la tête, quelque peu mal à l’aise mais très élégant dans son costume. Tess arriva et l’architecte fit les présentations, espérant que Nolan arriverait avant la fin de la soirée.

Lorsqu’il arriva enfin, Maggie discutait boulot avec Iggy. Elle lui parlait de son futur parking, de son aventure merdique de la journée, et elle fut ravie que le courant passe bien et que peu à peu Iggy se détende. « -enfin ! Désolée mais il n’y a plus de champagne ! » clama Tess alors que c’était totalement faux, avant de Maggie ne regard Nolan lorsqu’il évoqua Eva Grant. « -oui Nolan, arrêtes de charmer les inspecteurs quand ils viennent. » railla t elle avec un sourire en coin, reprenant les mots d’Iggy. « -c’est pas grave, maintenant tu es là. » ajouta la jeune femme, contente qu’il soit enfin arrivé. Elle n’avait pas envie de faire une scène. Elle connaissait son point de vu sur Eva Grant, et elle lui faisait confiance.

Un sourire pour Iggy, espérant que Tess n’allait pas le laisser en plant, et elle s’éloigna avec Nolan. « -ça va, même si pour le moment c’est plus avec moi qui parle. Tess a été pas mal occupé depuis le début de la soirée. Mais là ça commence à se calmer... » elle pencha la tête pour regarder de loin leurs amis qui s’étaient mis à parler. Puis elle reporta son attention sur Nolan, lui sourit avant de le regarder de haut en bas et de lui sourire à nouveau. « -il va falloir arrêter les costumes... » lui souffla la jeune femme avec une étincelle d’envie dans les yeux. Déposant un rapide baiser sur ses lèvres, jamais démonstratrice en public, elle s’éloigna d’un pas et dit : « -je vais te chercher du champagne. » c’était peut être plus sage qu’elle s’éloigne un peu. Son esprit lui envoyait déjà des images d’eux dans le bureau de Tess… Alors… « -je reviens. » souffla t elle avant d’aller chercher deux verres. Un pour elle, et un qu’elle donna à Nolan.
Manhattan Redlish
Messages : 2131
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Tumblr

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
flower
Manhattan Redlish
Ven 5 Nov - 12:52
6pyh.gif
Nolan Campbell
J'ai 43 ans et je vis à Brooklyn, New York. Dans la vie, je suis chef de chantier et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt parfaitement bien parce que j'ai rencontré une femme qui a tout pour plaire.




Nolan n’avait qu’un souhait : Devenir architecte. Il passait la majeure partie de son temps entre le lycée et les chantiers sur lesquels travaillaient son oncle. Chaque dollar durement gagné était mis de côté pour l’université. Mais le destin en décida autrement… Il fut projeté soudainement dans une autre vie lorsque son père tomba gravement malade, engendrant des frais médicaux insurmontables pour sa mère. Pour la soulager financièrement, il s’engagea donc dans l’armée et envoya la majeure partie de son salaire à cette dernière. Après avoir passé les trois-quarts de son temps au front, et son contrat enfin terminé, Nolan revint au pays. Il s’autorisa un temps de recul pour s’adapter de nouveau à la vie civile et retourna travailler pour son oncle. Ce qui aurait dû être une solution de quelques mois, dura davantage de temps. Nolan rencontra sa première femme, acheta sa première maison, et eut son premier divorce. Il se remaria une seconde fois, eut un enfant, et divorça une fois encore. Au fil des tumultes de son existence, son rêve de devenir architecte disparu, ne lui laissant que d’autres choix que d’évoluer autrement, et cela, jusqu’à devenir chef de chantier. Exécutant les ordres des hommes et des femmes qu’il aurait pu être dans une autre vie…

La vie n'est pas un long fleuve tranquille  P4ed
La vie n'est pas un long fleuve tranquille  Hict
La vie n'est pas un long fleuve tranquille  Mvdz

crédit : :copyright:littlewildling-rpg


Évidemment, Nolan était arrivé une fois de plus en retard. Ce qui était devenu monnaie courante ces deux dernières semaines à cause d’un promoteur immobilier incompréhensif et un chantier qui ne parvenait pas à rattraper son retard… Et alors qu’il lui avait assuré qu’il finirait à l’heure pour venir au vernissage de Tess, il avait fallu que son employeur organise une visite des travaux, avec nulle autre qu’Eva Grant, sans l’en informer préalable. Pour le moment, Maggie se montrait compréhensive, mais il savait que ça ne durerait pas éternellement ainsi. Alors, quand il arriva en toute hâte au vernissage, qu’il salua tout le monde avant d’embrasser Maggie, il lui promit de se rattraper de son retard. Un regard pour Tess, pencha légèrement la tête et lui sourit avec amusement « Désolé pour mon retard Tess ». Finalement, c’était la meilleure amie qui semblait plus lui en vouloir que sa propre petite-amie. Il tourna ensuite la tête vers Maggie qui cita mot pour mot son bras droit et répondit « C’est surfait les inspecteurs de toute manière. Je préfère séduire les architectes maintenant » et acquiesça silencieusement de la tête, avant d’inviter Maggie à faire un tour de la galerie avec lui.

Le chef de chantier avait envie d’en savoir davantage sur le déroulement du début de soirée qu’il avait loupé à cause de son travail. Il jeta un regard à leurs amis tout en écoutant Maggie, puis reporta son attention sur cette dernière « Et tes impressions ? ». Après tout, elle connaissait bien mieux Tess que lui. Elle avait peut-être surpris des mots ou des regards qui trahissaient une certaine attirance pour son bras droit. Il baissa son regard sur son costume noir, puis le releva lentement sur Maggie dont le regard avait soudainement changé « Aucune chance… Surtout quand tu me dévores du regard ainsi » et lui rendit son baiser rapide. Il savait qu’elle aimait être discrète en public, alors il respectait cela. Ils se rattraperaient une fois arrivés à l’appartement, sauf s’ils succombaient avant, dans une pièce close de la galerie d’art. Nolan acquiesça « Merci » et posa son regard sur la toile devant lui. Il avait toujours apprécié l’art, peu importe sa forme. « Un artiste que j’aime beaucoup » déclara une voix féminine à ses côtés qui fit tourner la tête de Nolan sur une jeune femme un peu plus jeune que lui « Moi aussi » « Je suis Lise, une amie de l’artiste » en désignant la toile, ce à quoi répondit le quarantenaire « Enchanté, Nolan et ma femme est une très bonne amie de la propriétaire des lieux » en faisant un cercle avec son doigt, avant de se retourner, souriant en la voyant arriver « Chérie, voici Lise, une amie de l’artiste. Lise, voici Maggie, ma femme » « Enchanté… Ah ! Je crois qu’on me cherche. Bonne soirée » et la jeune femme s’éloigna, laissant Nolan seul avec la jolie rousse, la remerciant pour la coupe de champagne qu’il porta à ses lèvres.

Il avala la gorgée de liquide doré et glissa sa main libre dans la poche de son pantalon de costume « Depuis quand tu bois du champagne ? » en regardant le verre qu’elle tenait entre ses mains, non sans un sourire amusé. Il reprit avec sérieux « Je suis vraiment désolé de mon retard Maggie… J’avais réellement prévu de venir à l’heure, de me faire beau pour toi… Et pour Eva Grant, tu n’as pas à t’inquiéter… ». Il espérait qu’elle le savait, qu’elle avait toute confiance en lui sur ça. Il sorti sa main de sa poche pour la glisser dans son dos « Au fait, comment s’est passé ta journée ? Dis-moi que le chef de chantier est un con fini et difforme » en se mettant presque à rire.


Charly
Messages : 2063
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
flower
Charly
Ven 5 Nov - 21:23
lzo7.png
Margaret Hall
J'ai 35 ans. Je vis à New York - Brooklyn, États-Unis. Dans la vie, je suis architecte et décoratrice d'intérieure et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance , je suis fiancée et je le vis plutôt bien.


Enfant, Maggie passait son temps à aménager à ses poupées des maisons de rêves. Elle adorait ça. Bonne en dessin, pas trop mauvaise en math, c’est tout naturellement qu’elle a choisi de devenir architecte et de compléter son diplôme par une formation en tant que décoratrice d’intérieur. Dans ses rêves de jeune femme, elle était ainsi capable de proposer un projet à ses clients qu’elle pouvait mener de bout en bout. Mais lorsqu’on est une femme dans un milieu d’homme, ça n’est jamais évident de trouver sa place, encore moins de se faire sa place.
Sa rencontre avec Nolan Campbell fut comme une bouffée d'oxygène dans sa vie. Ils n'ont rien commandé, ça leur ait tombé dessus. Un lien unique et plus fort que leur volonté est né, les poussant l'un vers l'autre.
Aujourd'hui, Maggie a décidé d'annuler son futur mariage.

La vie n'est pas un long fleuve tranquille  E7bb748bc1f9a66cd62db2d0c954f9d62ae2d1e7
La vie n'est pas un long fleuve tranquille  3a3b13e7e983b452a5f7e78e8db0199ca71e193f
crédit : tumblr

Maggie savait enfin se doutait que Nolan ne serait pas à l’heure. Ça avait été le cas durant deux semaines. On était vendredi soir, et vu l’heure à laquelle il arrivait, c’était qu’il avait eut un gros empêchement. L’architecte savait très bien ce que c’était, et elle s’était promis de ne pas lui en tenir rigueur. Parce qu’aujourd’hui c’était lui, demain ça pouvait très bien être elle. Ils avaient des jobs prenant, et des emplois du temps serrés. Tout ce qui comptait, c’était qu’il soit enfin là et qu’il puisse profiter de la soirée.

« -pour le moment, rien de spéciale. Elle a la tête dans son expo, elle espère quelques ventes surtout. On aura peut être plus de résultats en fin de soirée. » oui pour l’instant, ils avaient brièvement discuter, mais ils venaient de les laisser en tête à tête, alors peut être qu’il y aurait un rapprochement. Ou pas. Ou peut être que ça prendrait plus de temps qu’une simple soirée. Ils les avaient mis en contact, après Maggie n’irait pas pousser Tess dans les bras d’Iggy. Simplement parce qu’en se mettant à sa place, elle n’apprécierait pas. « -enfin tu es tout en aussi sexy en tenue de travail... » ajouta la jeune femme qui ne voulait pas qu’il crois qu’elle le trouvait mieux ainsi. Elle préféra s’éloigner quelques minutes, histoire de calmer ses pensées et le feu qui commençait à la consumer de l’intérieur.

Lorsqu’elle revint avec deux coups de champagne, elle sourit à la dénommée Lise, tendant sa coupe à Nolan. « -enchantée, j’aime beaucoup son travail. Ah, oh heu… d’accord… bonne soirée... » souffla t elle en ayant du mal à comprendre ce qui venait de se passer. « -il vient de se passer quoi là ? » demanda la jeune femme en réalisant qu’il l’avait définit comme sa femme, suivant du regard celle qui venait de partir. Elle plissa les yeux en regardant Nolan et dit : « -elle n’avait pas vraiment envie de parler peinture non ? » elle serait bien idiote de penser que son chef de chantier laissait les autres femmes indifférentes. Il était bel homme, charmant, élégant et sexy au possible dans son costume sombre. Alors forcement…

« -de quoi ? » demanda la jeune femme avant de regarder son verre. « -ah ! Je n’en bois pas. Mais je trouve que ça fait classe. Ça va avec la tenue et la soirée. » un sourire et elle ajouta : « -je sais c’est débile. » elle porta pourtant le verre à ses lèvres et grimaça. « -non, vraiment, je ne sais pas comment on peut aimer ça. Mais tu finira ma coupe. » ça lui éviterait de faire un nouvel aller retour. « -je sais tout ça Nolan. » répondit la jolie rousse sur un ton posé, lui souriant avec douceur. « -et je ne m’inquiète pas. » elle lui faisait confiance à lui là dessus.

« -j’ai passé l’après midi à patauger dans la boue. » répondit Maggie avant d’enchaîner : « -le parking va être construit sur un terrain spongieux et je me suis félicitée d’avoir étudier le truc avant de me pointer là bas ! J’avais mis mes jolies bottes de pluie, qui ont bien fait rire le chef de chantier lorsque je suis arrivée. Par la suite, il s’est bien moins foutu de ma gueule lorsqu’il a perdu une de ses chaussures dans la boue. » elle décida d’avancer tout en discutant, à la base ils devaient faire le tour de la galerie. « -mais en soit, je pense qu’on devrait arriver à s’entendre. Il n’est pas difforme mais il n’est pas bel homme non plus. » enfin, elle n’en avait surtout rien à faire.
Manhattan Redlish
Messages : 2131
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Tumblr

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
flower
Manhattan Redlish
Ven 5 Nov - 22:20
6pyh.gif
Nolan Campbell
J'ai 43 ans et je vis à Brooklyn, New York. Dans la vie, je suis chef de chantier et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt parfaitement bien parce que j'ai rencontré une femme qui a tout pour plaire.




Nolan n’avait qu’un souhait : Devenir architecte. Il passait la majeure partie de son temps entre le lycée et les chantiers sur lesquels travaillaient son oncle. Chaque dollar durement gagné était mis de côté pour l’université. Mais le destin en décida autrement… Il fut projeté soudainement dans une autre vie lorsque son père tomba gravement malade, engendrant des frais médicaux insurmontables pour sa mère. Pour la soulager financièrement, il s’engagea donc dans l’armée et envoya la majeure partie de son salaire à cette dernière. Après avoir passé les trois-quarts de son temps au front, et son contrat enfin terminé, Nolan revint au pays. Il s’autorisa un temps de recul pour s’adapter de nouveau à la vie civile et retourna travailler pour son oncle. Ce qui aurait dû être une solution de quelques mois, dura davantage de temps. Nolan rencontra sa première femme, acheta sa première maison, et eut son premier divorce. Il se remaria une seconde fois, eut un enfant, et divorça une fois encore. Au fil des tumultes de son existence, son rêve de devenir architecte disparu, ne lui laissant que d’autres choix que d’évoluer autrement, et cela, jusqu’à devenir chef de chantier. Exécutant les ordres des hommes et des femmes qu’il aurait pu être dans une autre vie…

La vie n'est pas un long fleuve tranquille  P4ed
La vie n'est pas un long fleuve tranquille  Hict
La vie n'est pas un long fleuve tranquille  Mvdz

crédit : :copyright:littlewildling-rpg


Malgré son retard, Nolan souhaitait rester informer de l’avancée de leur plan machiavélique qui avait pour unique objet de réussir à caser Iggy avec Tess, si affinité naissante entre eux. Et de ce qu’il pouvait comprendre du retour de la jeune femme, leur plan n’en était qu’à ses balbutiements « Quand ils se seront détendus avec quelques coupes de champagnes ». Parce que Nolan connaissait Iggy depuis plus de dix ans à le côtoyer chaque jour de semaine. Il n’était pas le plus bavard des hommes, et loin d’être celui qui serait capable de faire le premier pas vers une femme, même si cette dernière lui plaisait. Alors avec un peu d’alcool dans le sang, il y avait peut-être un espoir. Maggie finit par changer radicalement de sujet en complimentant son costume avec cette petite lueur d’envie qui dansait dans ses prunelles claires « C’est comme ça que je te séduis » rétorqua-t-il en souriant charmeur, tout en la suivant du regard. Oui, il était dans sa tenue de travail la plupart du temps qu’ils avaient passé ensemble.

L’absence de Maggie à ses côtés permis à une jeune femme de tenter un semblant de conversation avec le beau brun qui coupa rapidement court à la conversation en désignant Maggie comme étant sa femme. A son retour à ses côtés, la dénommée Lise ne s’attarda pas plus longtemps, ne laissant même pas le temps à la jolie rousse de participer à la conversation. « Elle était appelée ailleurs » et se mit à sourire lorsque Maggie se rendit compte qu’elle n’était pas venue parler de peinture avec lui « Non, pas vraiment. Elle devait penser que j’étais seul » tout en levant les yeux sur l’inconnue un peu plus loin. Il reporta son attention juste après sur Maggie « C’est pour cela que je t’ai désigné comme étant ma femme et non pas ma copine. Copine, c’est encore récent, ça fait amourette d’adolescents. Ma femme, ça laisse penser qu’on a acheté une maison et qu’on attend notre second enfant. Bien plus sérieux et ça les éloigne plus rapidement » en se mettant presque à rire devant sa propre vision des choses. Peu importe. Le plus important, c’était que cette dernière se soit éloignée.

Nolan décida de changer de sujet comme si de rien n’était, parce que c’était le cas. Ce n’était pas la première fois qu’on venait lui adresser la parole ainsi, et ça ne serait sûrement pas la dernière. Mais il s’en moquait bien. Ce fut pour cela que le verre de champagne de la jolie rousse l’intrigua bien plus « Ton verre » en le désignant d’un signe de menton, souriant alors que Maggie semblait encore un peu perturbée par Lise. Il ne put s’empêcher de rire devant la réponse de sa petite-amie « Non, non. Ce n’est pas débile. Je ne m’attendais seulement pas à cette réponse ». Comme souvent avec cette dernière. Il grimaça en même temps qu’elle et acquiesça « Un peu plus tard dans la soirée. Je n’ai pas envie que ça me tourne la tête ». Nolan n’était pas habitué à ce genre d’alcool, se limitant bien souvent à une bière ou deux. Lorsqu’il reprit parole, ce fut avec davantage de sérieux, comme pour s’assurer que Maggie avait confiance en lui sur la question de la fidélité et des autres femmes. Il fut rassuré par les paroles de cette dernière « Bien… » et changea de sujet aussitôt.

Apparemment, la jolie rousse avait passé une aussi agréable journée de travail que lui… Un petit rire en imaginant le regard de Maggie lorsque le chef de chantier avait perdu sa chaussure dans la boue. Il reprit sa marche aux côtés de Maggie tout en lui répondant « Il va vite apprendre à ses dépens que tu as souvent raison. Souvent, j’ai dit. Pas tout le temps » en levant son index devant le visage de la jeune femme. Quant à la description de ce dernier, il acquiesça « Tout ce qui m’importe, c’est qu’il soit agréable avec toi et que tu apprécies de travailler sur ce projet » en déposant ses lèvres sur sa tempe. Le quarantenaire n’était pas de nature jalouse, et avait aussi pleinement confiance en la femme à ses côtés. Tout ce qu’il voulait, c’était qu’elle apprécie de travailler sur ce projet. Il prit une gorgée de champagne, jeta un coup d’œil en direction de leurs deux amis qui discutaient toujours, et reporta son attention sur Maggie « Au fait, Desmond veut te rencontrer. Ça serait pour notre prochain week-end. Enfin, si ça te convient ». Le chef de chantier ne voulait pas lui imposer la rencontre si elle ne se sentait pas encore prête. Il contempla la deuxième œuvre d’art, mais son esprit était encore un peu ailleurs, et poussa un soupir en pensant à la semaine qui l’attendait.



Charly
Messages : 2063
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
flower
Charly
Sam 6 Nov - 16:45
lzo7.png
Margaret Hall
J'ai 35 ans. Je vis à New York - Brooklyn, États-Unis. Dans la vie, je suis architecte et décoratrice d'intérieure et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance , je suis fiancée et je le vis plutôt bien.


Enfant, Maggie passait son temps à aménager à ses poupées des maisons de rêves. Elle adorait ça. Bonne en dessin, pas trop mauvaise en math, c’est tout naturellement qu’elle a choisi de devenir architecte et de compléter son diplôme par une formation en tant que décoratrice d’intérieur. Dans ses rêves de jeune femme, elle était ainsi capable de proposer un projet à ses clients qu’elle pouvait mener de bout en bout. Mais lorsqu’on est une femme dans un milieu d’homme, ça n’est jamais évident de trouver sa place, encore moins de se faire sa place.
Sa rencontre avec Nolan Campbell fut comme une bouffée d'oxygène dans sa vie. Ils n'ont rien commandé, ça leur ait tombé dessus. Un lien unique et plus fort que leur volonté est né, les poussant l'un vers l'autre.
Aujourd'hui, Maggie a décidé d'annuler son futur mariage.

La vie n'est pas un long fleuve tranquille  E7bb748bc1f9a66cd62db2d0c954f9d62ae2d1e7
La vie n'est pas un long fleuve tranquille  3a3b13e7e983b452a5f7e78e8db0199ca71e193f
crédit : tumblr

Maggie regarda la femme qui avait prit la fuite à sa venue. Elle voulait bien avoir confiance en Nolan. C’était les autres qui lui posait problème. Un homme seul et hop ! Mais elle n’avait pas l’intention de faire une scène ou une crise de jalousie. Surtout pas ici. Lâcher prise elle voulait bien, mais pas sur tout et tout le temps. Elle savait se tenir en société. Et puis ils étaient là pour Tess et son expo et surtout pour caser ensemble leurs amis. Elle se mis à sourire peu à peu en écoutant les justificatif de Nolan vis à vis du mot qu’il avait employé pour la définir. « -je comprends… visiblement ça a fait son effet. Après il y a des hommes que ça ne gêne pas. Même marié. » et oui, des infidèles il y en avait à la pelle.

« -disons que ça va avec la tenue, le décor aussi. Ça fait plus adulte que le jus de fruit, et ça évite également que tous le monde pense que comme je ne bois pas, je suis forcement enceinte. »
ce qui avait le dont de l’énerver à longueur de temps lorsqu’elle était avec David, puisque tout leur proche n’attendait que ça ! « -aucun souci, je garde pour faire bien. » un sourire amusé avant de lui faire comprendre qu’elle ne doutait pas de lui, et qu’elle n’en avait rien à foutre de l’inspectrice des travaux. « -pourquoi tu précises ! » répondit Maggie en riant. « -je te signale que je n’avais encore rien dit ! Et que je n’allais pas le faire. » bon d’accord elle avait penché la tête sur le côté, et son sourire en coin était apparue, satisfaite d’entendre ça. « -de toute manière je n’ai pas le choix que de l’apprécier. Je vais déprimer sinon. Et j’ai pris note de tes conseils avisés mon cher, j’ai modifier pas mal de point dans ce qui était demandé. Le budget dois être revu, mais je vais en faire un truc pas mal de ce parking. Tout le monde voudra y venir ! » encore une fois, en parlant boulot elle redoublait de passion.

« -oh mince ! » s’exclama Maggie en ouvrant de grands yeux, avant de se reprendre. « -non c’est pas ce que je voulais dire. Je pensais pas qu’il dirait oui en réalité. Du coup je suis surprise. Agréablement surprise. » elle n’essayait pas de rattraper, c’était la vérité. Vraiment, elle avait mis ça dans un coin de sa tête, et elle s’était fait à l’idée que le gamin ne voudrait pas la voir pour le moment. « -et oui bien sur que ça me convient le weekend prochain. Du coup une après midi comme on en avait parlé ? » elle ne cessait de sourire, heureuse de cette information, heureuse que la rencontre se fasse. Elle espérait que ça se passerait bien, Nolan devait commencer les cours la semaine suivante. Si la courant passait entre elle et son fils, cela lui ferait une préoccupation en moins. Puis elle pencha la tête pour jeter un coup d’oeil à leurs amis. Tess venait de rire. « -je ne sais pas ce qu’ils se disent mais elle vient de rire ! C’est super bon signe ! » cela voulait dire aussi que Iggy parvenait à faire la conversation. Et qu’elle ne l’avait pas laissé en plan au bout de trois minutes.
Manhattan Redlish
Messages : 2131
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Tumblr

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
flower
Manhattan Redlish
Sam 6 Nov - 22:10
6pyh.gif
Nolan Campbell
J'ai 43 ans et je vis à Brooklyn, New York. Dans la vie, je suis chef de chantier et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt parfaitement bien parce que j'ai rencontré une femme qui a tout pour plaire.




Nolan n’avait qu’un souhait : Devenir architecte. Il passait la majeure partie de son temps entre le lycée et les chantiers sur lesquels travaillaient son oncle. Chaque dollar durement gagné était mis de côté pour l’université. Mais le destin en décida autrement… Il fut projeté soudainement dans une autre vie lorsque son père tomba gravement malade, engendrant des frais médicaux insurmontables pour sa mère. Pour la soulager financièrement, il s’engagea donc dans l’armée et envoya la majeure partie de son salaire à cette dernière. Après avoir passé les trois-quarts de son temps au front, et son contrat enfin terminé, Nolan revint au pays. Il s’autorisa un temps de recul pour s’adapter de nouveau à la vie civile et retourna travailler pour son oncle. Ce qui aurait dû être une solution de quelques mois, dura davantage de temps. Nolan rencontra sa première femme, acheta sa première maison, et eut son premier divorce. Il se remaria une seconde fois, eut un enfant, et divorça une fois encore. Au fil des tumultes de son existence, son rêve de devenir architecte disparu, ne lui laissant que d’autres choix que d’évoluer autrement, et cela, jusqu’à devenir chef de chantier. Exécutant les ordres des hommes et des femmes qu’il aurait pu être dans une autre vie…

La vie n'est pas un long fleuve tranquille  P4ed
La vie n'est pas un long fleuve tranquille  Hict
La vie n'est pas un long fleuve tranquille  Mvdz

crédit : :copyright:littlewildling-rpg


L’infidélité et les conséquences que cela pouvait engendrer au sein d’un couple, Nolan connaissait. Peut-être trop bien, malheureusement. Il se souvient encore de ce jour où il avait appris la tromperie de son épouse peu de temps après la naissance de leur fils. Il n’avait pas vraiment discuté ce jour-là, et avait seulement fait ses valises pour partir au plus loin du domicile conjugal, tirant un trait définitif sur Julie et leur mariage. Alors plus d’une femme pouvait venir lui adresser la parole dans l’espoir qu’il succomberait, cela n’arriverait en aucun cas. Parce qu’il ne connaissait que trop bien la souffrance que cela pouvait causer, mais surtout, parce qu’il aimait tendrement la femme qui partageait aujourd’hui sa vie et qu’il percevait les femmes comme ce qu’elles étaient, des femmes, tout simplement. Pas plus, pas moins. Toutefois, il sentait que cela triturait l’esprit de la jolie rousse au vu de sa réponse. Nolan se mit donc à sourire, se penchant légèrement en avant pour rapprocher son visage du sien afin qu’elle soit entièrement ouïe par ce qu’il allait lui dire et rétorqua « Oui, mais ceux-là ne sont ni mon problème, ni le tiens. On peut me reprocher bien des choses, mais celle-ci n’en fait pas partie et vous n’avez semblablement pas encore totalement conscience de l’amour que je peux vous porter Mademoiselle Hall » et réduisit l’espace pour venir l’embrasser avec douceur. Peu importe qu’ils soient dans un endroit public.

Il se recula et son regard se porta sur la coupe de champagne qu’elle tenait entre ses doigts, ce qui intrigua le quarantenaire qui ne put que s’amuser de sa réponse « On emmerde les gens. Si tu as soif, tu peux aller prendre un jus de fruits » répondit-il avec amusement. Toutefois, la jolie rousse comptait lui donner son verre pour qu’il le termine à sa place, mais pas maintenant, ce qui semblait arranger la jeune femme « Parfait alors ». Ils en vinrent à parler du nouveau chantier de Maggie et de sa rencontre avec le chef de chantier embauché pour l’occasion. Nolan se mit à plisser les yeux sans se départir de son sourire amusé « Parce que ». Quel argument ! Et se mit à rire « Je suis prévoyant, c’est tout ». En ce qui concernait l’apparence de l’ouvrier, Nolan s’en moquait bien finalement. Tout ce qui l’importait, c’était qu’elle prenne goût à ce qu’elle faisait, et apparemment, cela semblait être le cas « Je suis curieux de voir les plans ». Il ne bossait peut-être pas sur le projet, mais il était curieux de nature et son amour de l’architecture prenait finalement le dessus.

Le sourire de Nolan finit par disparaître soudainement en entendant la réponse de Maggie quand il lui confia que son fils était prêt à la rencontrer, et demanda alors « Tu ne veux plus ? ». Ce qui l’inquiéta quelque peu, mais elle se justifia rapidement et en voyant son sourire, il se mit à en faire de même tout en précisant malgré tout « Tu as le droit de changer d’avis, tu sais ». Après tout, la date n’était pas encore fixée et ce n’était pas n’importe quelle étape dans leur couple. Finalement, cela lui convenait et acquiesça « Oui. J’avais pensé qu’on pourrait se retrouver tous les trois après déjeuner, se promener au parc, et puis faire le goûter tous les trois. Ça te convient ? ». Il finit par poser son regard sur la toile, poussant un soupir à la simple pensée de la semaine de travail qui l’attendait jusqu’à ce qu’il entende un rire. Nolan tourna la tête vers Tess et Iggy. Apparemment le contact passait bien entre eux deux. Il tourna ensuite la tête vers Maggie « Oui. Après tout, femme qui rit, à moitié dans ton lit » en affichant son sourire agaçant. Fier de sa plaisanterie. Il tourna de nouveau la tête vers leurs deux amis « J’espère que ça se passera bien entre eux s’ils décident de commencer une histoire… Je n’ai pas envie d’avoir un Iggy malheureux au possible sur le chantier. J’ai déjà bien trop de retard » rétorqua-t-il en plaisantant, comme s’il se moquait des états d’âme de son ami « Non, sincèrement, je trouve qu’ils sont mignons tous les deux ».


Charly
Messages : 2063
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
flower
Charly
Dim 7 Nov - 11:53
lzo7.png
Margaret Hall
J'ai 35 ans. Je vis à New York - Brooklyn, États-Unis. Dans la vie, je suis architecte et décoratrice d'intérieure et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance , je suis fiancée et je le vis plutôt bien.


Enfant, Maggie passait son temps à aménager à ses poupées des maisons de rêves. Elle adorait ça. Bonne en dessin, pas trop mauvaise en math, c’est tout naturellement qu’elle a choisi de devenir architecte et de compléter son diplôme par une formation en tant que décoratrice d’intérieur. Dans ses rêves de jeune femme, elle était ainsi capable de proposer un projet à ses clients qu’elle pouvait mener de bout en bout. Mais lorsqu’on est une femme dans un milieu d’homme, ça n’est jamais évident de trouver sa place, encore moins de se faire sa place.
Sa rencontre avec Nolan Campbell fut comme une bouffée d'oxygène dans sa vie. Ils n'ont rien commandé, ça leur ait tombé dessus. Un lien unique et plus fort que leur volonté est né, les poussant l'un vers l'autre.
Aujourd'hui, Maggie a décidé d'annuler son futur mariage.

La vie n'est pas un long fleuve tranquille  E7bb748bc1f9a66cd62db2d0c954f9d62ae2d1e7
La vie n'est pas un long fleuve tranquille  3a3b13e7e983b452a5f7e78e8db0199ca71e193f
crédit : tumblr

Maggie avait sourit avec douceur, de l’amour plein les yeux quand Nolan avait approché son visage du sien. Aller savoir pourquoi, elle adorait lorsqu’il lui adressait la parole de cette façon. La jolie rousse eut bien du mal à séparer ses lèvres de celle de Nolan mais lorsque ce fut fait, elle plissa le nez et répondit un peu comme un secret : « -je m’en rends compte un peu plus chaque jour... » et c’était une douce sensation qu’elle aimait énormément. Elle se sentait bien avec lui, en phase dans leur couple, malgré les emplois du temps chargés, le retard le soir… Les choses n’allaient pas s’améliorer de ce côté là vu que Nolan devait commencer les cours du soir. Mais elle croyait en lui, serait là pour le soutenir et relever ce défi qu’il se lançait. « -j’ai plus faim que soif... » ajouta Maggie en lui jetant un regard insistant et un sourire qui en disait long sur ce à quoi elle pensait.

Il la fit rire avec sa façon d’anticiper ses réactions. « -je te les montrerais, et il faut également qu’on vois ensemble quelques trucs sur l’autre chantier... » elle grimaça, parce qu’elle savait bien que c’était tendu en ce moment pour lui. Techniquement avec le retard qu’il avait là, Nolan allait devoir lancé un troisième chantier, celui dont elle lui parlait déjà depuis longtemps, celui sur lequel elle voulait vraiment pouvoir travailler avec lui. Maggie avait quelques idées, comme proposer à quelqu’un d’autre le projet, histoire d’éviter le surmenage… Restait encore à voir s’il était capable d’accepter. Enfin, ça n’était pas le sujet pour le moment, ça attendrait un peu.

« -non, non, non. Enfin si je veux toujours. » rah voilà qu’elle s’embrouillait ! « -je suis juste… surprise qu’il veuille me voir. Dans ma tête je m’étais préparé au pire scénario. Un non catégorique. Du coup je… je suis vraiment contente. » son sourire en témoignait. « -quoi ? Non ! » hors de question qu’elle change d’avis. Surtout pas maintenant que Desmond était au courant ! Et qu’il avait dit oui ! « -oui ça me va. On avait parlé du skate-parc. » elle hochait la tête en même temps, toujours souriante et ravie de la nouvelle.

Maggie leva les yeux au ciel en entendant la réflexion de Nolan. « -forcement ça donne plus envie que femme qui fait la gueule ou qui à la migraine ! » elle observa leurs amis avant de reporter son attention sur Nolan. « -j’espère aussi. Parce que je vis chez elle... » enfin en ce moment beaucoup moins. Mais tout de même. « -on verra bien, moi je ne m’en mêle pas plus que ça. » non hors de question qu’elle subisse le courroux de Tess ensuite. Elle posa sa main sur l’avant bras du beau brun et lui dit en penchant la tête sur le côté. « -ce weekend il faut vraiment que tu déconnectes. Ça se vois que ça tourne dans ta tête. D’accord le chantier à du retard, mais tu fais ton maximum. » elle voyait bien que ça lui prenait la tête. « -la semaine prochaine je vais rester chez Tess. Ça te permettra de te reposer. » ça lui arrachait la bouche de donner cette idée qu’elle détestait d’avance. Mais elle savait qu’ils en étaient au début de leur histoire, que forcement il voulait profiter de sa présence, éviter d’aller se coucher tôt vu qu’elle était là. Sauf qu’il avait besoin de repos. « -on est pas obligé de rester jusqu’à la fin de la soirée non plus. » s’il voulait rentrer, et bien ils diraient bon soir. Iggy et Tess étaient assez grands pour décider ou non de se revoir. De s’échanger leurs numéros sans avoir besoin qu’ils soient dans les parages.
Manhattan Redlish
Messages : 2131
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Tumblr

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
flower
Manhattan Redlish
Dim 7 Nov - 13:52
6pyh.gif
Nolan Campbell
J'ai 43 ans et je vis à Brooklyn, New York. Dans la vie, je suis chef de chantier et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt parfaitement bien parce que j'ai rencontré une femme qui a tout pour plaire.




Nolan n’avait qu’un souhait : Devenir architecte. Il passait la majeure partie de son temps entre le lycée et les chantiers sur lesquels travaillaient son oncle. Chaque dollar durement gagné était mis de côté pour l’université. Mais le destin en décida autrement… Il fut projeté soudainement dans une autre vie lorsque son père tomba gravement malade, engendrant des frais médicaux insurmontables pour sa mère. Pour la soulager financièrement, il s’engagea donc dans l’armée et envoya la majeure partie de son salaire à cette dernière. Après avoir passé les trois-quarts de son temps au front, et son contrat enfin terminé, Nolan revint au pays. Il s’autorisa un temps de recul pour s’adapter de nouveau à la vie civile et retourna travailler pour son oncle. Ce qui aurait dû être une solution de quelques mois, dura davantage de temps. Nolan rencontra sa première femme, acheta sa première maison, et eut son premier divorce. Il se remaria une seconde fois, eut un enfant, et divorça une fois encore. Au fil des tumultes de son existence, son rêve de devenir architecte disparu, ne lui laissant que d’autres choix que d’évoluer autrement, et cela, jusqu’à devenir chef de chantier. Exécutant les ordres des hommes et des femmes qu’il aurait pu être dans une autre vie…

La vie n'est pas un long fleuve tranquille  P4ed
La vie n'est pas un long fleuve tranquille  Hict
La vie n'est pas un long fleuve tranquille  Mvdz

crédit : :copyright:littlewildling-rpg



Le regard de Nolan parlait pour lui en cet instant alors qu’il ne la quittait plus des yeux lorsqu’elle lui confia qu’elle se rendait compte de l’amour qu’il avait pour elle, un peu plus chaque jour. Ce qu’elle ne savait sûrement pas, c’était que cet amour, il grandissait un peu plus chaque jour qu’il passait à ses côtés. Pourtant, avant de rencontrer Maggie, il n’aurait jamais pensé que ça lui arriverait de nouveau. D’aimer. Et encore moins, d’aimer de cette manière. Ce n’était pas un amour passionnel qui faisait qu’ils pouvaient autant s’aimer que se faire souffrir. C’était plus un amour authentique et inexplicable, qui leur était tombé dessus sans qu’ils ne se rendent compte, et qui ne se détériorait pas devant l’adversité. Au contraire. Son sourire changea du tout au tout, ainsi que son regard lorsqu’il comprit quel genre de faim l’accablait soudainement « Bonne nouvelle, je suis au menu ce soir et c’est buffet à volonté » alors qu’il se retenait d’embrasser sa peau. Ils n’étaient pas seuls.

Le changement de sujet leur permis de rester sage encore quelques instants, et avec son emploi du temps surchargé, Nolan en avait presque oublié le chantier de Maggie… « J’avais oublié… Je suis désolé. En ce moment, j’ai l’impression de passer ma vie au travail » en se pinçant l’arête du nez en soupirant, et ajouta en rouvrant les yeux sur la jeune femme « J’essaierai de passer à ton bureau pour qu’on en parle cette semaine ». Après tout, il avait le droit de quitter le chantier pour assurer des rendez-vous professionnels, même si la professionnelle en question était sa petite-amie. Parce que le prochain week-end qui arrivait à grand pas risquait d’être quelque peu chargé. Ça allait être celui qui marquerait un tournant dans sa relation avec Maggie. Il allait lui présenter son fils. Enfin, si elle le souhaitait toujours. En la voyant s’embrouiller de la sorte, le quarantenaire ne pouvait que sourire « Pourquoi aurait-il dit non ? » et fut touché de voir qu’en effet, la jeune femme était ravie de la faire la rencontre de Desmond « Parfait alors » et acquiesça « Tu devras prévoir ta paire de patins », puis ajouta, en se retenant de la toucher ou de trop s’approcher de cette dernière « Tu sais que ta réaction me fait plaisir ».

Ils firent quelque peu dérangés par le rire de Tess qui semblait prendre plaisir à discuter avec Iggy, et évidemment, le chef de chantier y alla de son commentaire qui fit lever les yeux de Maggie au ciel « Ça dépend la femme » alors qu’il fit glisser son regard sur la silhouette de la jolie rousse. Il tenta de se raisonner et reprit le fil de la conversation « Tu viendras à la maison si ça devient trop explosif » et il était sérieux. Nolan n’était pas contre l’idée de l’avoir tous les jours dans les pattes. Le peu de temps qu’ils avaient passé ensemble l’avait conforté dans son idée d’une vie à deux dans un seul endroit à l’avenir. Pas maintenant. Il voulait prendre son temps, mais à l’avenir, oui. « Moi non plus » et baissa son regard sur la main que Maggie venait de poser sur lui. Nolan esquissa un sourire tendre en entendant la jeune femme et acquiesça « Je ne te promets rien, mais je vais essayer » avant de froncer les sourcils « Mais… Pourquoi ? Tu en as déjà marre de moi ? » rétorqua-t-il avec un certain amusement et reprit avec plus de sérieux « Maggie, je peux très bien me reposer quand tu es là. Mon travail m’épuise et de savoir que tu es à la maison quand je rentre… Eh bien, ça adoucit ma journée ». C’était aussi ce qui lui permettait de ne pas passer sa nuit sur le chantier pour faire avancer les travaux un peu plus vite, et qui lui permettait, en franchissant le seuil de son salon, de ne plus penser à son travail.

Un regard pour leurs deux amis, puis pour la galerie, et enfin pour Maggie « Ce n’était pas prévu. Je voulais t’emmener manger un morceau dehors, mais avant ça… » il leva son index « Attends-moi une seconde » et se hâta jusqu’à hauteur d’Iggy et Tess « Désolé de vous déranger, mais Tess, où est ton bureau ? » « Tu prends la porte ici et ensuite, sur ta gauche au fond. Et laissez l’endroit propre » « Bien sûr », puis revint voir Maggie, saisit sa coupe de champagne qu’il tendit au premier venu, et glissa sa main dans la sienne, hâtant son pas jusqu’au bureau de la meilleure amie et à peine eut-il refermé la porte derrière eux que le beau brun plaqua son amante contre cette dernière, l’embrassant avec envie « Je t’ai dit que je me ferais pardonner de mon retard », reprenant possession de ses lèvres, reculant jusqu’au bureau dont il dégagea les papiers rapidement, sans y prêter attention, et d’un geste habile, porta Maggie pour la faire s’asseoir sur le rebord. Il laissa ses lèvres descendre jusque dans son cou alors qu’il souleva sa robe, retirant son sous-vêtement qu’il laissa tomber au sol, puis se baissa à genou devant elle, et posa son doigt contre ses propres lèvres « On ne doit pas nous entendre » et approcha ses lèvres de la féminité de Maggie, bien décidé à jouer un peu avec elle.

Charly
Messages : 2063
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
flower
Charly
Dim 7 Nov - 14:35
lzo7.png
Margaret Hall
J'ai 35 ans. Je vis à New York - Brooklyn, États-Unis. Dans la vie, je suis architecte et décoratrice d'intérieure et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance , je suis fiancée et je le vis plutôt bien.


Enfant, Maggie passait son temps à aménager à ses poupées des maisons de rêves. Elle adorait ça. Bonne en dessin, pas trop mauvaise en math, c’est tout naturellement qu’elle a choisi de devenir architecte et de compléter son diplôme par une formation en tant que décoratrice d’intérieur. Dans ses rêves de jeune femme, elle était ainsi capable de proposer un projet à ses clients qu’elle pouvait mener de bout en bout. Mais lorsqu’on est une femme dans un milieu d’homme, ça n’est jamais évident de trouver sa place, encore moins de se faire sa place.
Sa rencontre avec Nolan Campbell fut comme une bouffée d'oxygène dans sa vie. Ils n'ont rien commandé, ça leur ait tombé dessus. Un lien unique et plus fort que leur volonté est né, les poussant l'un vers l'autre.
Aujourd'hui, Maggie a décidé d'annuler son futur mariage.

La vie n'est pas un long fleuve tranquille  E7bb748bc1f9a66cd62db2d0c954f9d62ae2d1e7
La vie n'est pas un long fleuve tranquille  3a3b13e7e983b452a5f7e78e8db0199ca71e193f
crédit : tumblr

« -c’est pas grave. Et je peux me débrouiller pour bidouiller un truc et reporter le début du chantier dans deux semaines. Ça te permettra de souffler un peu. » ainsi il aurait presque terminé l’actuel. « -si tu n’as pas le temps de passer, on en parlera un soir. Après t’être détendu... » à nouveau un sourire taquin, un sous entendu de plus. Parler d’architecture après l’amour. Elle ne disait pas non, surtout que le projet là était bien plus plaisant que le parking. Nolan confirma ensuite que Desmond était d’accord pour la rencontrer. Le weekend qui arrivait. Surprise, Maggie fit du Maggie. « -oh heu… ba j’en sais rien. Parce qu’il a pas envie que tu aies quelqu’un dans ta vie, qu’il veut son père rien que pour lui, qu’il milite pour que tu retournes avec sa mère… Il peut y avoir tout un tas de raison. » oui, elle avait creusé le sujet. « -mais je suis ravie ! Et j’ai hâte ! » oui vraiment elle avait envie d’être fixée aussi. Est ce que le petit allait l’apprécier ou non. Est ce que ça serait une barrière entre eux… « -aucun souci. » elle avait tout autant envie de voir ce que valait Desmond sur un skate, et elle se contenta d’un sourire tendre pour répondre à ce que Nolan ajouta.

« -y’a pas de raison que ça se passe mal de toute façon. Elle ne l’a pas encore dévoré donc… ça devrait aller. » Parfois Maggie voyait sa meilleure amie comme une menthe religieuse ou une veuve noire. Qui consommait les hommes avant de les jeter. Mais la dernière histoire en date était différente. C’était elle qui avait eut mal. Et Iggy était totalement l’opposé des hommes que Tess fréquentait d’ordinaire. Alors avec un peu de chance… « -enfin ça n’empêche pas que j’aime beaucoup ta proposition. » ajouta la jeune femme avec sérieux. Explosif ou pas, elle aimait partager ses soirées, ses nuits et ses matins avec lui.

Pourtant, c’était l’inverse qu’elle lui proposa quelques minutes après. Simplement pour qu’il puisse se reposer, ou passer plus d’heure encore sur le chantier. En gros mener sa vie comme il l’entendait sans avoir à la prendre en compte. Elle sourit avec douceur. « -tu sais bien que non. » son sourire se fit plus tendre encore en écoutant son explication. « -d’accord… c’est à toi de voir… je veux juste prendre soin de toi. » elle n’aimait pas vraiment les cernes qu’elle voyait sous les yeux de Nolan.

Puis elle fronça les sourcils en se demandant ce qui venait de lui traverser l’esprit. Encore plus lorsqu’il s’éloigna pour aller parler à Tess. Maggie la regarda en ouvrant les mains devant elle, ne comprenant pas. Mais lorsque Nolan la saisit par la main, et pressa le pas elle souffla un : « -mais qu’est ce que tu... » avant de comprendre où il l’emmenait. Coincée entre lui et la porte, elle chercha la serrure à l’aveugle, verrouillant ainsi la pièce, souriant contre les lèvres de Nolan. « -je savais où se trouvais le bureau tu sais... » souffla la jeune femme alors qu’il débarrassait rapidement le bureau et qu’elle ne pensait pas une seule seconde qu’ils iraient jusqu’au bout. Pourtant, elle lui rendit ses baisers, avant de protester légèrement un : « - tu es fou... » lorsqu’il remonta sa robe et d’ajouter un : « -Nolan qu’est ce que tu... » en le voyant poser un genou au sol. Elle pencha la tête sur le côté en lui faisant presque les gros yeux, mais ne bougea pas pour autant. Elle retint un gémissement, puis un autre, glissant ses doigts dans les cheveux du beau brun, se mordant les lèvres. Pourtant elle laissa échapper un : « -oh… Nolan... » plein de sensualité et de désir, le ton de sa voix trahissant son plaisir.
Contenu sponsorisé
La vie n'est pas un long fleuve tranquille
Page 1 sur 17
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9 ... 17  Suivant
Sujets similaires
-
» Le fleuve est une eau tranquille sauf dans les tempêtes...
» La vie n'est pas si tranquille, à Tomoeda ! (team CardCaptor Sakura)
» (M) It's been a long time
» madriel › it's been a long time.
» (adrien) ▲ as long as you love me

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: