Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues
qui tu veux,
quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
-59%
Le deal à ne pas rater :
TEFAL Marmite 28 cm inox – Tous feux dont induction – 9,6 L
21.99 € 53.97 €
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

La vie n'est pas un long fleuve tranquille

Manhattan Redlish
Messages : 2520
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Tumblr

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
flower
Manhattan Redlish
Mar 14 Déc - 21:37
6pyh.gif
Nolan Campbell
J'ai 44 ans et je vis à Brooklyn, New York. Dans la vie, je suis chef de chantier et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt mal parce que c'est compliqué



Nolan n’avait qu’un souhait : Devenir architecte. Il passait la majeure partie de son temps entre le lycée et les chantiers sur lesquels travaillaient son oncle. Chaque dollar durement gagné était mis de côté pour l’université. Mais le destin en décida autrement… Il fut projeté soudainement dans une autre vie lorsque son père tomba gravement malade, engendrant des frais médicaux insurmontables pour sa mère. Pour la soulager financièrement, il s’engagea donc dans l’armée et envoya la majeure partie de son salaire à cette dernière. Après avoir passé les trois-quarts de son temps au front, et son contrat enfin terminé, Nolan revint au pays. Il s’autorisa un temps de recul pour s’adapter de nouveau à la vie civile et retourna travailler pour son oncle. Ce qui aurait dû être une solution de quelques mois, dura davantage de temps. Nolan rencontra sa première femme, acheta sa première maison, et eut son premier divorce. Il se remaria une seconde fois, eut un enfant, et divorça une fois encore. Au fil des tumultes de son existence, son rêve de devenir architecte disparu, ne lui laissant que d’autres choix que d’évoluer autrement, et cela, jusqu’à devenir chef de chantier. Exécutant les ordres des hommes et des femmes qu’il aurait pu être dans une autre vie…

La vie n'est pas un long fleuve tranquille  - Page 16 F9dd71e3c80c97ac5d034061dc3e22e78030d02e
La vie n'est pas un long fleuve tranquille  - Page 16 20f24f33fa3859b1257fc89fabd2b602cd3c0235
La vie n'est pas un long fleuve tranquille  - Page 16 Tumblr_ol0m1uCO7D1w3jr62o3_540

crédit : :copyright:littlewildling-rpg


Il ne leur fallait pas grand-chose pour que le désir ne les accable. Quelques baisers, des caresses et surtout, ce regard animait par une lueur d’envie. Nolan décida qu’ils avaient encore un peu de temps devant eux et lui fit l’amour dans la cuisine, répondant uniquement à ce désir soudain. Pas de préliminaires ou de douceur. Ils voulaient juste combler cette envie soudaine de l’autre. Par chance, leur partie de jambes en l’air ne furent pas perturbées par l’arrivée des parents qui n’arrivèrent qu’à l’issue. Nolan s’éclipsa donc pour se changer, troquant sa chemise sale contre une propre, se passa un rapide coup d’eau sur le visage pour reprendre contenance, quelques gouttes de parfum et revint auprès de Maggie et ses beaux-parents. Parce qu’après tout, c’étaient ça. C’étaient ses beaux-parents. Il tendit la main, la serrant tour à tour tout en gardant son sourire charmeur sur les lèvres et ils firent un tour de l’appartement qui était leur œuvre. Le chef de chantier s’occupa de servir les verres avant de prendre place aux côtés de la jeune femme, souriant avec tendresse au compliment du père et caressa son dos avec douceur avant de prendre son verre pour le porter à ses lèvres.

Il inspira discrètement quand la jeune femme s’apprêtait à annoncer la venue de leur bébé d’ici quelques mois, mais elle fut interrompue par la mère de Maggie qui sembla s’intéresser à lui soudainement. Il déposa lentement son verre sur le rebord de la table basse et posa sa main sur celle de la jeune femme avec qui il échangea un bref regard avant de répondre à la mère de cette dernière « Exactement. J’ai obtenu mon diplôme il y a quelques mois. Ça n’a pas été simple, mais j’y suis parvenu et ça n’aurait pas eu lieu sans Maggie. C’est elle qui m’a donné envie de reprendre mes études, de réaliser mon rêve » tout en tournant la tête vers l’intéressée, la couvant du regard avec amour et embrassa sa tempe avant de poursuivre « On s’apprête à ouvrir un cabinet à nos noms d’ici quelques semaines dans l’appartement de Maggie. Évidemment, je garde mon entreprise de bâtiment pour nous assurer des revenus en parallèle » et se rendit compte qu’il parlait peut-être trop « Pardon. Je suis nerveux. Je veux dire, vous êtes ses parents et j’ai envie de vous faire bonne impression » rétorqua-t-il avec sincérité. Nolan ne souhaitait pas entendre que ses parents l’avaient détesté et qu’ils lui disent qu’il n’était pas un homme pour elle.

Le chef de chantier se leva « Je vais chercher les amuses-bouches » et s’éclipsa dans la cuisine pour récupérer les toasts qu’il avait préparé en amont, s’autorisant quelques secondes pour lui, et revint ensuite sur la terrasse, déposant le tout sur la table basse et reprit place aux côtés de Maggie, posant sa main sur sa cuisse et ajouta « Je suis ravi de faire votre connaissance en tout cas. Ça a mis un peu plus de deux ans, mais nous y sommes parvenus » nous en esquissant un sourire timide. Bon, le chef de chantier était mal à l’aise, mais il finirait bien par se détendre peu à peu.


Charly
Messages : 2435
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
flower
Charly
Mer 15 Déc - 13:50
lzo7.png
Margaret Hall
J'ai 36 ans. Je vis à New York - Brooklyn, États-Unis. Dans la vie, je suis architecte et décoratrice d'intérieure et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance , je suis en couple et je le vis plutôt mal.


Enfant, Maggie passait son temps à aménager à ses poupées des maisons de rêves. Elle adorait ça. Bonne en dessin, pas trop mauvaise en math, c’est tout naturellement qu’elle a choisi de devenir architecte et de compléter son diplôme par une formation en tant que décoratrice d’intérieur. Dans ses rêves de jeune femme, elle était ainsi capable de proposer un projet à ses clients qu’elle pouvait mener de bout en bout. Mais lorsqu’on est une femme dans un milieu d’homme, ça n’est jamais évident de trouver sa place, encore moins de se faire sa place.
Sa rencontre avec Nolan Campbell fut comme une bouffée d'oxygène dans sa vie. Ils n'ont rien commandé, ça leur ait tombé dessus. Un lien unique et plus fort que leur volonté est né, les poussant l'un vers l'autre.
Aujourd'hui, après deux années de vie commune, leur envie d'avoir un enfant ensemble est en train de tuer leur couple à petit feu.

La vie n'est pas un long fleuve tranquille  - Page 16 1d462ec2e53a0836b2b8e33091277dc788dde3e3
La vie n'est pas un long fleuve tranquille  - Page 16 Tumblr_psdtikeUWk1qimjzwo7_500
crédit : tumblr

Maggie voulait que tous se passe bien. Elle savait que Nolan était stressé parce cette rencontre. Elle connaissait assez ses parents pour savoir que ça n’allait pas être la meilleure soirée de leur vie. Mais elle y croyait tout de même ! Parce qu’ils allaient faire leur annonce et qu’ils feraient au mieux pour éviter une prise de tête. Ses parents adoraient leur deux petites filles. Celles de sa sœur. Alors un petit enfant de plus. Assis sur la terrasse, prenant un verre tous ensemble, Maggie avait décidé de lancer directement le sujet, histoire d’éviter les autres. Mais c’était sans compter sur sa mère qui se montra curieuse. La jolie rousse laissa répondre Nolan, il était assez grand pour le faire tout seul. Et puis elle ne voyait pas ce qu’aurait pu dire ses parents là dessus !

Nolan se mis à rentrer dans les détails, et Maggie fit mine de tousser comme si elle avait bu une gorgée de travers. Ça ne servait à rien de faire un exposé détaillé. Ils n’avaient plus dix huit ans. Elle le couva du regard lorsqu’il se confondit en excuses, alors que son père n’avait toujours pas lâcher trois mots depuis qu’ils s’étaient assis. Pas un mot à Nolan surtout. Sa mère sourit à Nolan, avant de le regarder partir. « -il est charmant. » « -oui je sais maman ne commen… attends quoi ? » demanda Maggie non sans sourire, alors que les mots de sa mère lui montait au cerveau. « -se sont tes finances qui ont servit à acheter cet appartement ? » demanda alors son père. Et bien dans le genre jour et la nuit. Maggie avala une gorgée du verre qu’elle tenait en main et répondit : « -en partie. Et je pense que cela ne vous regarde pas. » elle fixa du regard son père durant un bon moment et sourit tout de même à Nolan lorsqu’il revint, avant de serrer ses doigts.

« -mieux vaut tard que jamais n’est ce pas ? »
répondit la mère de Maggie avant que la jeune femme ne décide de se lancer histoire d’éviter de faire monter la pression. « -si on a voulu cette rencontre c’est parce qu’on a une nouvelle à vous annoncer. » Un regard pour Nolan avant qu’elle ne lâche enfin l’info : « -je suis enceinte. » un léger temps de pause et elle reprit : « -nous allons avoir un enfant. Je suis dans le quatrième mois. » Sa mère avait porté ses mains devant sa bouche, et elle semblait la plus heureuse du monde. Son père… Son souffla de sa voix posé de monocorde : « -félicitation. » Alors Maggie enchaîna : « -on ne sais pas encore si c’est une fille ou un garçon. » sa mère se leva et vint la prendre dans ses bras. « -je suis ravie pour vous ! » et elle serra ensuite la main de Nolan presque chaleureusement.

Le repas se déroula plutôt bien. Son père ne parla pas plus que ça. Il semblait observer Nolan, se faire une idée de lui dans son esprit. Sa mère fit la conversation à elle seule, comme souvent. Elle la supplia de faire la paix avec sa sœur, et Maggie lui promis de le faire. Lorsqu’elle referma la porte derrière eux, elle souffla doucement, laissant ses épaules s’affaisser tout en regardant Nolan souriant peu à peu. Le dos contre le porte, elle lui dit : « -ça c’est bien passé tu vois... » comme si elle en était plus que certaine !
Manhattan Redlish
Messages : 2520
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Tumblr

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
flower
Manhattan Redlish
Mer 15 Déc - 20:51
6pyh.gif
Nolan Campbell
J'ai 44 ans et je vis à Brooklyn, New York. Dans la vie, je suis chef de chantier et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt mal parce que c'est compliqué



Nolan n’avait qu’un souhait : Devenir architecte. Il passait la majeure partie de son temps entre le lycée et les chantiers sur lesquels travaillaient son oncle. Chaque dollar durement gagné était mis de côté pour l’université. Mais le destin en décida autrement… Il fut projeté soudainement dans une autre vie lorsque son père tomba gravement malade, engendrant des frais médicaux insurmontables pour sa mère. Pour la soulager financièrement, il s’engagea donc dans l’armée et envoya la majeure partie de son salaire à cette dernière. Après avoir passé les trois-quarts de son temps au front, et son contrat enfin terminé, Nolan revint au pays. Il s’autorisa un temps de recul pour s’adapter de nouveau à la vie civile et retourna travailler pour son oncle. Ce qui aurait dû être une solution de quelques mois, dura davantage de temps. Nolan rencontra sa première femme, acheta sa première maison, et eut son premier divorce. Il se remaria une seconde fois, eut un enfant, et divorça une fois encore. Au fil des tumultes de son existence, son rêve de devenir architecte disparu, ne lui laissant que d’autres choix que d’évoluer autrement, et cela, jusqu’à devenir chef de chantier. Exécutant les ordres des hommes et des femmes qu’il aurait pu être dans une autre vie…

La vie n'est pas un long fleuve tranquille  - Page 16 F9dd71e3c80c97ac5d034061dc3e22e78030d02e
La vie n'est pas un long fleuve tranquille  - Page 16 20f24f33fa3859b1257fc89fabd2b602cd3c0235
La vie n'est pas un long fleuve tranquille  - Page 16 Tumblr_ol0m1uCO7D1w3jr62o3_540

crédit : :copyright:littlewildling-rpg


Le débit de parole de Nolan trahissait son anxiété. Ce n'était pas la première fois qu'il était présenté aux beaux-parents. Après deux mariages, il était presque devenu familier de l'exercice, et pourtant, il n'avait jamais autant appréhendé l'exercice que ce soir. Peut-être parce qu'il avait eu connaissance de leur rudesse par Maggie, ou parce qu'il avait à cœur d'établir une bonne entente avec ces dernier. Dans tous les cas, le chef de chantier n'était pas à l'aise, et même s'il voyait que la mère de Maggie semblait l'accepter sans mal, il se confrontait à un mur en ce qui concernait son père. Ce dernier ne se montrait pas curieux, ne lui adresser pas le moindre mot et maintenait une distance avec Nolan qui l'empêchait de se détendre.

Alors, lorsque Maggie annonça la bonne nouvelle de sa grossesse, Nolan s'était presque tendu sur la banquette, appréhendant la réaction de ses beaux-parents. Il avait alors serré son emprise sur la jambe de Maggie, puis se fut un soulagement en voyant la réaction de la mère de Maggie et lui rendit sa poignée de main, sourire aux lèvres. En ce qui concernait le père l'accueil fut différent et il ne tenta pas la moindre approche, au risque que ce dernier prenne mal son geste. Le reste de la soirée se déroula relativement bien, mais il ne put s'empêcher de pousser un soupir de soulagement lorsqu'ils quittèrent l'appartement. Il s'approcha de cette dernière, venant entourer sa taille de ses bras "Oui... Je doute que ton père me porte dans son cœur" tout en affichant une légère moue et se baissa à hauteur du ventre légèrement arrondie de Maggie " Tu n'as pas idée à quel point tu as sauvé la peau de papa ce soir" et posa son oreille contre le ventre avant de se redresser pour être à hauteur de Maggie " Notre petit cœur a dit que tout le plaisir était pour lui" et déposa ses lèvres sur celle de la jolie rousse "Je t'aime tellement" et ajouta " Tu penses que ton père va finir par m'adresser la parole un jour ?" En étant sceptique face à cette idée.

Charly
Messages : 2435
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
flower
Charly
Mer 15 Déc - 20:53
lzo7.png
Margaret Hall
J'ai 36 ans. Je vis à New York - Brooklyn, États-Unis. Dans la vie, je suis architecte et décoratrice d'intérieure et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance , je suis en couple et je le vis plutôt mal.


Enfant, Maggie passait son temps à aménager à ses poupées des maisons de rêves. Elle adorait ça. Bonne en dessin, pas trop mauvaise en math, c’est tout naturellement qu’elle a choisi de devenir architecte et de compléter son diplôme par une formation en tant que décoratrice d’intérieur. Dans ses rêves de jeune femme, elle était ainsi capable de proposer un projet à ses clients qu’elle pouvait mener de bout en bout. Mais lorsqu’on est une femme dans un milieu d’homme, ça n’est jamais évident de trouver sa place, encore moins de se faire sa place.
Sa rencontre avec Nolan Campbell fut comme une bouffée d'oxygène dans sa vie. Ils n'ont rien commandé, ça leur ait tombé dessus. Un lien unique et plus fort que leur volonté est né, les poussant l'un vers l'autre.
Aujourd'hui, après deux années de vie commune, leur envie d'avoir un enfant ensemble est en train de tuer leur couple à petit feu.

La vie n'est pas un long fleuve tranquille  - Page 16 1d462ec2e53a0836b2b8e33091277dc788dde3e3
La vie n'est pas un long fleuve tranquille  - Page 16 Tumblr_psdtikeUWk1qimjzwo7_500
crédit : tumblr

« -Nolan ! » Maggie s’était levée en pleine nuit, enfin s’était trainée hors du lit après dix bonnes minutes à tenter de se redresser sur ses jambes, sans réveiller Nolan qui dormait à poing fermé juste à côté d’elle. Elle n’en pouvait plus de ce ventre qui prenait une place folle. Elle avait la sensation d’être devenue une petite baleine et cela faisait des jours qu’elle se demandait quand le bébé allait vouloir pointer le bout de son nez. La date butoir approchait, et la future maman était partagée entre un sentiment de soulagement et une certaine angoisse. Elle avait envie que ça s’arrête. Non pas qu’elle ait détesté sa grossesse. Elle avait été en forme jusqu’au bout. Mais elle commença à avoir mal au dos, et en avait marre de ne plus parvenir à voir ses pieds ! Pourtant elle avait peur de l’accouchement, de ne pas supporter la douleur, que quelque chose se déroule mal.

Encore une fois, elle s’était donc levée dans la nuit pour se rendre aux toilettes, à croire que la petite fille qu’elle attendait s’amusait à donner des coups parfaits dans sa vessie. Cambrée en arrière, une main sur le ventre, Maggie était donc allée jusqu’aux toilettes et c’était sur le chemin du retour, après avoir bu un verre d’eau qu’elle s’était retrouvée les pieds noyés. Elle venait de perdre les eaux. Alors elle avait crié le nom du futur papa afin de le réveiller. Les deux mains sur le plan de travail de la cuisine, n’osant pas bouger d’un centimètre, elle avait crié à nouveau : « -Nolan ! » afin qu’il ouvre les yeux. Du temps qu’il arrive, elle avait saisi les torchons qu’elle avait sous la main pour éponger la marre dans laquelle elle pataugeait. Et puis elle avait levé les yeux sur Nolan et dit : « -je crois que… enfin non, il faut qu’on… enfin c’est maintenant ! » une belle dose de stress venait de s’abattre sur elle. Elle savait pourtant parfaitement ce qu’elle devait faire, ce qu’il y avait à prendre. Mais là tout de suite, elle avait besoin qu’il la rassure.

« -la valise… il faut… et heu… je vais pas y aller comme ça… J’ai le temps de… j’ai le temps de prendre une douche. La sage femme a dit ça. Que même si… enfin j’avais le temps. »
elle avait posé ses deux mains sur son ventre, sentit bouger le bébé et avait finit par sourire. « -tu… tu appelles un taxi et je prends une douche... » oui, une douche rapide. Et ils pourraient partir pour la maternité. Un fois sous l’eau, Maggie grimaça une première fois, une vive douleur venant de lui traverser le ventre. « -attends un peu… encore une tout petit peu... » elle était passée sous l’eau chaude et avait ajouté : « -je sais, ça fait des jours que je te dis de sortir, et maintenant je te dis d’attendre. Je veux pas accoucher dans le taxi… alors encore un peu de patience... » une nouvelle grimace et elle coupa l’eau, se sécha le plus rapidement qu’elle pouvait avant d’enfiler une robe. « -je suis prête… enfin… on peut y aller. » parce qu’elle n’était pas certaine d’être prête à ça. Mais elle n’avait pas le choix. Techniquement elle savait tout ce qu’il y avait à savoir. Ils avaient fait les cours à l’accouchement, la façon de respirer, les moyens de soulager la douleur… alors dans quelques heures… elle deviendrait maman. Bientôt elle tiendrait leur bébé entre ses bras et elle serait la plus heureuse du monde. Maggie enfila la veste que Nolan lui tenait, grimaçant à nouveau avant de dire pour le rassurer : « -ça va… ça va… » pour le moment, c’était largement supportable. « -on est d’accord, on prévient pas tout de suite tout le monde. On le fera quand notre princesse sera là. » ils s’étaient mis d’accord là dessus, Maggie voulant éviter d’avoir à gérer ses parents en plus de l’accouchement. Elle voulait vivre ce moment uniquement avec Nolan.
Manhattan Redlish
Messages : 2520
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Tumblr

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
flower
Manhattan Redlish
Mer 15 Déc - 21:22
6pyh.gif
Nolan Campbell
J'ai 44 ans et je vis à Brooklyn, New York. Dans la vie, je suis chef de chantier et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt mal parce que c'est compliqué



Nolan n’avait qu’un souhait : Devenir architecte. Il passait la majeure partie de son temps entre le lycée et les chantiers sur lesquels travaillaient son oncle. Chaque dollar durement gagné était mis de côté pour l’université. Mais le destin en décida autrement… Il fut projeté soudainement dans une autre vie lorsque son père tomba gravement malade, engendrant des frais médicaux insurmontables pour sa mère. Pour la soulager financièrement, il s’engagea donc dans l’armée et envoya la majeure partie de son salaire à cette dernière. Après avoir passé les trois-quarts de son temps au front, et son contrat enfin terminé, Nolan revint au pays. Il s’autorisa un temps de recul pour s’adapter de nouveau à la vie civile et retourna travailler pour son oncle. Ce qui aurait dû être une solution de quelques mois, dura davantage de temps. Nolan rencontra sa première femme, acheta sa première maison, et eut son premier divorce. Il se remaria une seconde fois, eut un enfant, et divorça une fois encore. Au fil des tumultes de son existence, son rêve de devenir architecte disparu, ne lui laissant que d’autres choix que d’évoluer autrement, et cela, jusqu’à devenir chef de chantier. Exécutant les ordres des hommes et des femmes qu’il aurait pu être dans une autre vie…

La vie n'est pas un long fleuve tranquille  - Page 16 F9dd71e3c80c97ac5d034061dc3e22e78030d02e
La vie n'est pas un long fleuve tranquille  - Page 16 20f24f33fa3859b1257fc89fabd2b602cd3c0235
La vie n'est pas un long fleuve tranquille  - Page 16 Tumblr_ol0m1uCO7D1w3jr62o3_540

crédit : :copyright:littlewildling-rpg


La chambre n’attendait plus que leur fille, leur princesse, comme s’ils se plaisaient à la surnommer. Et en allant se coucher la veille, Nolan n’aurait jamais pensé et même envisagé, être réveillé par la voix affolée de Maggie. La première fois, Nolan avait juste ronchonner dans son rêve et s’était tourné. Il était encore bien trop tôt. Toutefois, la seconde fois, il ouvrit les yeux et se redressa sur ses coudes. Il était seul dans leur lit. Il eut besoin d’une bonne minute avant émerger et se leva, se frottant les yeux avec la paume de ses mains « Maggie ? Chérie, tu… » et arriva dans la cuisine, obtenant rapidement une réponse à cette question qu’il n’avait pas fini de poser. Interdit, il prit, là aussi, une petite minute pour réaliser tout en sentant les battements de son cœur s’accélérer « Tu… On… Ok » rétorqua-t-il en levant les mains, sentant un vent de paniquer l’accabler violemment. Ce n’était pas une première pour lui et pourtant, l’homme nonchalant qu’il était habituellement venait de soudainement disparaître en prenant conscience que leur bébé arrivait. « Tu veux que je t’aide ou ça ira ? » et se dirigea vers la chambre, pour revenir en toute hâte dans la cuisine pour écouter la jeune femme « Oui… Oui. Le taxi ! Faut appeler le taxi » et se précipita jusqu’à la chambre, appelant le taxi tout en troquant son pyjama pour un jean et un pull. Il se saisit ensuite de la valise qui attendait patiemment ce jour en bas de la penderie.

Nolan posa la valise près de la porte d’entrée et récupéra la veste de Maggie qu’il lui tendit, l’aidant à l’enfiler et senti soudainement son inquiétude grandir en la voyant grimacer « Tu es sûre ? » et se saisit ensuite de la valise d’une main et du bras de Maggie de l’autre « Nous sommes d’accord ! Juste nous trois » avant de sourire stupidement. Ils allaient enfin avoir leur bébé… Ce n’était plus qu’une question de quelques heures. Peu à peu, Nolan se sentait partagé entre l’appréhension et l’effervescence du moment. Ils allaient devenir parents ! Il l’aida à descendre les deux étages qui les séparaient du taxi et tendit la valise au chauffeur du taxi qui arriva jusqu’à eux « Merci » « C’est normal. J’ai vécu ça avec ma fille il y a quelques mois » rétorqua-t-il en arborant un sourire joyeux et rassurant. Nolan prit place à l’arrière avec Maggie, ne détachant pas son regard de la jeune femme une seule seconde « Ça va ? Comment tu te sens ? » tout en posant sa main sur le ventre arrondi de la jolie rousse.

En franchissant les portes des urgences, Nolan fit entendre sa voix pour avoir un médecin et suivit le brancard sans quitter sa main, et cela, jusqu’à la salle d’accouchement. Hors de question pour le chef de chantier de la laisser seul avec cette épreuve une seconde « Tout va bien aller ma chérie… On va avoir un bébé » tout en souriant, approchant son visage du sien pour venir embrasser son front. Un regard pour la sage-femme qui se montra rassurante « Tout ira bien, vous allez voir. Le col est bien dilaté. C’est le moment » tout en affichant un sourire franc. Nolan resserra son emprise sur les doigts de Maggie, son regard vacillant entre son bas ventre et sa femme.


Charly
Messages : 2435
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
flower
Charly
Jeu 16 Déc - 21:21
lzo7.png
Margaret Hall
J'ai 36 ans. Je vis à New York - Brooklyn, États-Unis. Dans la vie, je suis architecte et décoratrice d'intérieure et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance , je suis en couple et je le vis plutôt mal.


Enfant, Maggie passait son temps à aménager à ses poupées des maisons de rêves. Elle adorait ça. Bonne en dessin, pas trop mauvaise en math, c’est tout naturellement qu’elle a choisi de devenir architecte et de compléter son diplôme par une formation en tant que décoratrice d’intérieur. Dans ses rêves de jeune femme, elle était ainsi capable de proposer un projet à ses clients qu’elle pouvait mener de bout en bout. Mais lorsqu’on est une femme dans un milieu d’homme, ça n’est jamais évident de trouver sa place, encore moins de se faire sa place.
Sa rencontre avec Nolan Campbell fut comme une bouffée d'oxygène dans sa vie. Ils n'ont rien commandé, ça leur ait tombé dessus. Un lien unique et plus fort que leur volonté est né, les poussant l'un vers l'autre.
Aujourd'hui, après deux années de vie commune, leur envie d'avoir un enfant ensemble est en train de tuer leur couple à petit feu.

La vie n'est pas un long fleuve tranquille  - Page 16 1d462ec2e53a0836b2b8e33091277dc788dde3e3
La vie n'est pas un long fleuve tranquille  - Page 16 Tumblr_psdtikeUWk1qimjzwo7_500
crédit : tumblr

« -oui, oui, oui… ça va… » pour le moment c’était supportable. De toute manière elle savait très bien qu’elle allait avoir mal ! C’était rare les accouchements sans contraction ! Nolan semblait assez paniqué également de son côté. Il avait pourtant déjà vécu cela. Enfin sans doute pas de la même façon. Elle descendit tant bien que mal les escaliers, se tenant aux bras de Nolan. Puis elle grimpa avec quelques difficulté dans le taxi, avant de souffler lentement en posant sa tête contre le siège. C’était ce soir. Maintenant… Maggie posa sa main sur celle de Nolan, avant de le regarder en esquissant un petit sourire : « -ça va… je suis contente… » elle sourit de plus belle : « -j’avais peur que ça arrive en pleine journée… que tu sois pas là… » finalement c’était parfait ! Il était présent pour l’accompagner, il n’y avait pas trop de circulation.

Maggie sentait les contractions se rapprocher peu à peu, la douleur prendre un peu plus d’ampleur. Debout dans la pièce, elle n’avait pas envie de rester allonger pour le moment, préférant rester en activité comme lui avait dit la sage femme pendant les cours. Ça aidait le bébé à descendre, ça aidait à avancer le travail. Elle dût pourtant s’allonger un moment, juste le temps que l’infirmière fasse son travail. Le col était déjà bien ouvert. C’était une bonne nouvelle ça ! Pas encore assez pour que leur princesse arrive vraiment. Un hochement de tête avant que Maggie ne se lève à nouveau. « -tu marches avec moi... » durant de longues minutes elle fit des aller et retour dans le couloir avec Nolan à ses côtés, stoppant sa marche en gémissant de douleur lorsqu’une contraction arrivait. « -oh j’en peux plus... » râla la future maman alors qu’elle venait sans doute de broyer la main de Nolan. « -aller ma belle… décides toi... » souffla t elle en caressant son ventre, avant de grimacer à nouveau. « -je crois que… ça s’accélère... » les contractions étaient de plus en plus douloureuse, de plus en plus rapproché. On fit par lui demandé de s’allonger pour regarder à nouveau.

« -cette fois ci c’est la bonne Margaret. Elle est juste là… Vous êtes prête ? »
Maggie hocha la tête vigoureusement avant de saisir la main de Nolan. « -tu restes avec moi hein... » comme si c’était possible qu’il parte en courant. Le front en sueur, les cheveux collés à son front, on lui demanda de pousser. « -hé tu regardes pas ! » ajouta Maggie avant de s’exécuter. Hors de question qu’il ait une vision pareil de son entre jambe ! A la contraction suivante, elle poussa de toute ses forces. Encore… encore… encore… Les minutes passaient elle s’épuisait peu à peu et la petite ne venait pas. Posant la tête dans l’oreiller, à bout de souffle, elle demanda : « -il y a… il y a forcement un problème… pourquoi… pour... » une des sages femmes présente leur expliqua que le cordon devait être un peu court, que la petite remontait… On lui demanda encore quelques efforts. Elle s’était mis à pleurer. « -je vais pas… je vais pas y arriver… » souffla t elle en regardant Nolan. Elle avait besoin de lui. Plus que jamais.
Manhattan Redlish
Messages : 2520
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Tumblr

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
flower
Manhattan Redlish
Jeu 16 Déc - 21:43
6pyh.gif
Nolan Campbell
J'ai 44 ans et je vis à Brooklyn, New York. Dans la vie, je suis chef de chantier et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt mal parce que c'est compliqué



Nolan n’avait qu’un souhait : Devenir architecte. Il passait la majeure partie de son temps entre le lycée et les chantiers sur lesquels travaillaient son oncle. Chaque dollar durement gagné était mis de côté pour l’université. Mais le destin en décida autrement… Il fut projeté soudainement dans une autre vie lorsque son père tomba gravement malade, engendrant des frais médicaux insurmontables pour sa mère. Pour la soulager financièrement, il s’engagea donc dans l’armée et envoya la majeure partie de son salaire à cette dernière. Après avoir passé les trois-quarts de son temps au front, et son contrat enfin terminé, Nolan revint au pays. Il s’autorisa un temps de recul pour s’adapter de nouveau à la vie civile et retourna travailler pour son oncle. Ce qui aurait dû être une solution de quelques mois, dura davantage de temps. Nolan rencontra sa première femme, acheta sa première maison, et eut son premier divorce. Il se remaria une seconde fois, eut un enfant, et divorça une fois encore. Au fil des tumultes de son existence, son rêve de devenir architecte disparu, ne lui laissant que d’autres choix que d’évoluer autrement, et cela, jusqu’à devenir chef de chantier. Exécutant les ordres des hommes et des femmes qu’il aurait pu être dans une autre vie…

La vie n'est pas un long fleuve tranquille  - Page 16 F9dd71e3c80c97ac5d034061dc3e22e78030d02e
La vie n'est pas un long fleuve tranquille  - Page 16 20f24f33fa3859b1257fc89fabd2b602cd3c0235
La vie n'est pas un long fleuve tranquille  - Page 16 Tumblr_ol0m1uCO7D1w3jr62o3_540

crédit : :copyright:littlewildling-rpg


Ce n’était pas la première fois que Nolan devenait papa, et pourtant, il ne put s’empêcher de se montrer tout autant anxieux à l’arrivée du nouveau-né. Il n’aurait jamais pensé revivre cela à nouveau, surtout après avoir essayé durant des mois au point de mettre leur avenir ensemble en péril. Et voilà qu’ils se dirigeaient vers l’hôpital dans un de ces célèbres taxi jaune New-Yorkais, pour mettre au monde leur princesse. Dans quelques heures, il allait devenir papa pour la seconde fois et Maggie allait enfin connaître cette joie d’être maman de leur bébé. C’était la consécration de leur amour. Une consécration tant désirée. Nolan se mit à sourire en entendant les paroles rassurantes de la jeune femme, alors que c’était son rôle de la rassurer, de trouver les paroles réconfortantes « Je serais venu en quatrième vitesse, tu sais » en resserrant son emprise sur la main de la jolie rousse. Ces derniers jours, il avait toujours fait en sorte de garder son portable à portée de main, n’hésitant pas à jeter des coups répétés pour être sûr de n’avoir raté aucun appel de Maggie ou de l’hôpital.

Enfin installés dans la chambre qui allait voir leur bébé naître, Nolan se leva de son siège tout en acquiesçant à sa demande, restant à ses côtés à chaque seconde. Ils firent les aller-retour dans le couloir à proximité de la chambre afin d’enclencher l’accouchement et grimaça légèrement en sentant l’emprise de Maggie sur ses doigts qui souffraient bien plus que lui en cet instant « Elle va bientôt arriver » tout en souriant timidement et se pencha pour parler au bébé « Ce n’est pas le moment de mettre maman en colère, alors tu devrais peut-être sortir » et se redressa, portant la main de la jeune femme à ses lèvres pour déposer un baiser « On retourne à la chambre, viens ».

L’anxiété s’accentua alors que l’infirmière annonça l’arrivée du bébé. Nolan ne quitta pas la jolie rousse une fraction de seconde, respirant avec elle, lui laissant sa main pour qu’elle l’écrase à son bon vouloir, tout en notant mentalement qu’il aurait besoin d’une poche de glace à l’issue. Elle parvint presque à faire de l’humour alors qu’il se pencha légèrement en avant dans l’espoir de voir la tête de son bébé, en vain et se recula tout en s’adressant à la sage-femme « Ne jamais contredire une femme qui accouche » et embrassa le front humide de sa femme « Si, tu vas y arriver chérie. Tu m’entends ?! Tu y es presque. Je suis fier de toi. Tu es en train de mettre au monde notre bébé. Tu te rends compte ? Allez, encore un dernier effort et ensuite, c’est terminé. Tu vas y arriver » tout en posant son front contre le sien, soufflant doucement « Tu y es presque Maggie » et la laissa pousser encore, jusqu’à entendre les cris du bébé retentir dans la chambre. Nolan ne put s’empêcher de sourire de soulagement d’entendre le cri de son enfant, mais aussi heureux de voir les deux femmes de sa vie réunies. Il embrassa la tempe de la jolie rousse « Tu es maman… » et ajouta « Je t’aime » et reporta son attention sur le nouveau-né sans lâcher la main de la jeune femme qui venait de donner la vie.


Charly
Messages : 2435
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
flower
Charly
Ven 17 Déc - 21:07
lzo7.png
Margaret Hall
J'ai 36 ans. Je vis à New York - Brooklyn, États-Unis. Dans la vie, je suis architecte et décoratrice d'intérieure et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance , je suis en couple et je le vis plutôt mal.


Enfant, Maggie passait son temps à aménager à ses poupées des maisons de rêves. Elle adorait ça. Bonne en dessin, pas trop mauvaise en math, c’est tout naturellement qu’elle a choisi de devenir architecte et de compléter son diplôme par une formation en tant que décoratrice d’intérieur. Dans ses rêves de jeune femme, elle était ainsi capable de proposer un projet à ses clients qu’elle pouvait mener de bout en bout. Mais lorsqu’on est une femme dans un milieu d’homme, ça n’est jamais évident de trouver sa place, encore moins de se faire sa place.
Sa rencontre avec Nolan Campbell fut comme une bouffée d'oxygène dans sa vie. Ils n'ont rien commandé, ça leur ait tombé dessus. Un lien unique et plus fort que leur volonté est né, les poussant l'un vers l'autre.
Aujourd'hui, après deux années de vie commune, leur envie d'avoir un enfant ensemble est en train de tuer leur couple à petit feu.

La vie n'est pas un long fleuve tranquille  - Page 16 1d462ec2e53a0836b2b8e33091277dc788dde3e3
La vie n'est pas un long fleuve tranquille  - Page 16 Tumblr_psdtikeUWk1qimjzwo7_500
crédit : tumblr

Les heures passaient, la douleur ne faisait qu’augmenter et Maggie commençait à fatiguer. Elle avait envie que cela se termine, de pouvoir tenir entre ses bras leurs petite fille, de pouvoir voir son visage. La jolie rousse tenait bon, surtout grâce à Nolan qui était là, présent pour elle. Lorsque la sage femme annonça que c’était le moment, une dose de peur s’infiltra dans l’esprit de Maggie. Malgré les efforts et les nombreuses poussées, la petite ne montrait pas le bout de son nez. A bout de force, la future maman commençait à désespérer. Pourtant elle ne souhaitait pas avoir une césarienne. « -d’accord… d’accord... » souffla t elle en adressant à Nolan un faible sourire, serrant un peu plus encore sa main, avant de pousser une nouvelle fois de toutes ses forces. Enfin les pleures du bébé, enfin la délivrance. Elle laissa sa tête retomber sur l’oreiller, à bout de souffle et de force, souriant malgré tout, heureuse d’entendre leur fille pousser ses premiers cris.

Nolan coupa le cordon, puis on déposa la petite sur son ventre. « -coucou toi... » souffla Maggie en larmes. « -je suis ta maman... » un regard pour Nolan. « -elle est magnifique... » avant de blottir son visage dans le cou du papa, tout en caressant du bout des doigts le petit visage. Le comble de la joie. Elle venait de donner naissance à leur fille. Enfin elle était là !

Et puis soudain, Maggie se sentit mal. « -Nolan... » souffla t elle alors que la tête lui tournait. Et puis ce fut le trou noir. Une sage femme prit rapidement l’enfant, avant qu’une autre ne dise à Nolan de reculer. On venait de biper le chirurgien obstétrique. Il y avait un problème. « -monsieur vous devez sortir. » sans plus d’explication, on fit sortir Nolan de la pièce, alors que tout le personnel présent était en train de s’occuper de Maggie. Hémorragie de la délivrance. Ça arrivait. Il était urgent que Maggie aille au bloc, pas le temps d’expliquer quoi que se soit à Nolan.

Flash Back

« -Surprise !! » tous en coeur, rassemblé sur la terrasse de l’appartement, ils étaient tous là pour fêter l’anniversaire de Nolan. Cela faisait des mois que Maggie préparait la petite fête dans le plus grand secret. Helen était présente avec son mari et leur bébé. Tout comme les amis de Nolan, ses parents aussi que Maggie avait contacté par l’intermédiaire de Desmond. Tess et Iggy bien sur, avec leur fille. Julie aussi était là. Ils s’étaient tous regroupé en silence alors que Maggie faisait venir Nolan sur la terrasse, en lui demandant comment s’était passé sa journée. Enceinte de sept mois, le ventre déjà bien arrondit, elle avait aimé voir le sourire sur le visage de l’homme qu’elle aimait. Lorsqu’il avait passé ses bras autour de sa taille pour la remercier, elle lui avait soufflé un je t’aime entre deux baiser…

Fin du Flash

C’était je t’aime qui résonnait dans l’esprit de Maggie alors qu’elle était allongée en salle d’opération et que l’équipe chirurgicale tentait de lui sauver la vie.


Manhattan Redlish
Messages : 2520
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Tumblr

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
flower
Manhattan Redlish
Ven 17 Déc - 22:48
6pyh.gif
Nolan Campbell
J'ai 45 ans et je vis à Brooklyn, New York. Dans la vie, je suis architecte et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt très bien



Nolan n’avait qu’un souhait : Devenir architecte. Il passait la majeure partie de son temps entre le lycée et les chantiers sur lesquels travaillaient son oncle. Chaque dollar durement gagné était mis de côté pour l’université. Mais le destin en décida autrement… Il fut projeté soudainement dans une autre vie lorsque son père tomba gravement malade, engendrant des frais médicaux insurmontables pour sa mère. Pour la soulager financièrement, il s’engagea donc dans l’armée et envoya la majeure partie de son salaire à cette dernière. Après avoir passé les trois-quarts de son temps au front, et son contrat enfin terminé, Nolan revint au pays. Il s’autorisa un temps de recul pour s’adapter de nouveau à la vie civile et retourna travailler pour son oncle. Ce qui aurait dû être une solution de quelques mois, dura davantage de temps. Nolan rencontra sa première femme, acheta sa première maison, et eut son premier divorce. Il se remaria une seconde fois, eut un enfant, et divorça une fois encore. Au fil des tumultes de son existence, son rêve de devenir architecte disparu, ne lui laissant que d’autres choix que d’évoluer autrement, et cela, jusqu’à devenir chef de chantier. Exécutant les ordres des hommes et des femmes qu’il aurait pu être dans une autre vie…

La vie n'est pas un long fleuve tranquille  - Page 16 F9dd71e3c80c97ac5d034061dc3e22e78030d02e
La vie n'est pas un long fleuve tranquille  - Page 16 20f24f33fa3859b1257fc89fabd2b602cd3c0235
La vie n'est pas un long fleuve tranquille  - Page 16 Tumblr_ol0m1uCO7D1w3jr62o3_540

crédit : :copyright:littlewildling-rpg


Sans avoir le temps de prendre conscience de ce qui était actuellement en train de se passer, on l’écarta de sa femme et de son bébé, sans la moindre explication. Pas un regard à son attention. Pas même un mot. Il fut poussé à l’extérieur de la chambre, se retrouvant seul et interdit au milieu d’un couloir interminable, alors qu’on le garda à distance pendant qu’on éloignait la mère de son enfant de lui, son regard restant figé sur les portes battantes qui se mouvaient encore au loin. Il ne parvenait pas à détourner le regard une fraction de seconde alors qu’un mélange d’émotions, allant de l’angoisse à la terreur, l’accablaient de plein fouet. Il sentait ses jambes trembler sous son poids et une envie soudaine de vomir ses tripes sur le sol blanc de l’hôpital. Il sursauta en entendant une voix derrière lui et eut un brusque mouvement de recul en sentant sa main se poser sur son épaule. C’étaient Tess et Iggy dont le sourire s’éclipsa soudainement en voyant le visage de leur ami « Nolan… Que se passe-t-il ? ». L’intéressé eut besoin d’une longue minute avant de réagir, et sans mot dire, posant ses mains sur son visage en sentant les larmes embuer ses prunelles sombres. Il laissa ses doigts glisser jusqu’au bas de son visage, masquant ses lèvres et sa barbe mal rasée. Ce fut au tour de Tess de laisser ses larmes couler sans attendre la moindre explication, comme si en voyant la réaction de l’architecte, elle avait compris. Toujours silencieux, il se retenait de pleurer et déglutit avec difficulté en laissant retomber ses mains le long de son corps. « C’est le bébé ? » demanda alors Iggy, préoccupé, ce à quoi, Tess répondit aussitôt sans quitter Nolan du regard « Non… C’est Maggie ». Comme si l’expression de Nolan parlait plus que les mots qu’il aurait pu prononcer.

« Monsieur Campbell ? ». Ces quelques mots poussa l’architecte à se retourner pour faire face à un médecin « Votre femme est actuellement au bloc. Suite à l’accouchement, elle a fait une hémorragie qu’on appelle hémorragie de délivrance. Nos chirurgiens travaillent actuellement pour stopper le saignement. Je reviendrais vers vous au fur et à mesure pour vous informer de l’avancée des soins… Monsieur Campbell ?! Vous allez bien ?! Monsieur Campbell ? » mais ce dernier venait de sentir ses jambes se dérober sous son poids, rattrapé de justesse par le médecin et Iggy qui l’accompagnèrent jusqu’au siège le plus proche. Son regard rivé sur un point invisible sur le mur en face, Nolan n’entendait plus qu’un brouhaha autour de lui. Maggie était au bloc opératoire pour une hémorragie interne… C’était tout ce à quoi l’ancien chef de chantier pensait en cet instant… Il ne pouvait pas perdre sa femme. Il ne pouvait pas élever un enfant sans sa mère… Pas encore… Pas Maggie…

FLASH-BACK

Les éclats de rires de la petite famille résonnaient dans l’appartement. Desmond jouaient à la console tour à tour avec Maggie et Nolan dont, ce dernier, confia la manette à la femme qu’il aimait en entendant son portable sonner « Je reviens et tu ne triches pas Des’ ! » en désignant du doigt le petit garçon qui lui fit une grimace, faisant rire son père. Sans se départir de son sourire amusé, le chef de chantier attrapa son portable « Allô ? » « … » « Oui, c’est bien moi » « … » et au fur et à mesure que son interlocuteur parlait, le sourire de Nolan disparu et il se laissa tomber sur la chaise à ses côtés. Le visage soudainement pâle et le regard embué de larmes, Nolan appuya sur la touche de son téléphone et le laissa retomber sur l’établi de la cuisine. Il tourna ensuite la tête vers son fils qui riait aux éclats avec Maggie. Il s’autorisa une minute et se leva, avançant lentement jusqu’au canapé « Papa ! Papa ! Regarde, je gagne ! ». Puis l’enthousiasme de l’enfant disparu soudainement en voyant le visage décomposé de son père qui se mit à essuyer vulgairement ses larmes. Il prit place à ses côtés, se saisit des mains de son enfant et d’une voix brisée, se lança « Desmond… Mon fils… L’hôpital m’a appelé pour maman. Elle a eu un accident et… Desmond… Elle est morte » et sa voix se brisa sous les larmes en cet instant précis en voyant son enfant pleurer dans ses bras.

FIN FLASH-BACK.

« Monsieur Campbell, vous m’entendez ? » et ce dernier releva la tête vers le docteur, puis acquiesça avant de se redresser sur ses jambes lorsqu’il vit l’infirmière arriva avec le nouveau-né dans ses bras « Elle ne cesse de pleurer. Elle a besoin de son papa » tout en la tendant vers Nolan qui fit un pas en arrière « Non… Occupez-vous d’elle » et tourna la tête vers la doctoresse « Dites-moi que ma femme va s’en sortir ! C’est tout ce qui m’importe pour le moment » alors qu’une certaine haine perçait dans sa voix. Une haine envers la vie qui s’acharnait sur lui, sur eux deux. Nolan ne voulait pas perdre Maggie. « Je ne veux pas élever nos enfants seuls… Ce n’était pas ce qu’on avait prévu » murmura-t-il pour lui-même et baissa son regard sur la main de Tess qui venait de saisir la sienne « Elle va s’en sortir. Elle est forte ».


Charly
Messages : 2435
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
flower
Charly
Sam 18 Déc - 13:53
lzo7.png
Margaret Hall
J'ai 36 ans. Je vis à New York - Brooklyn, États-Unis. Dans la vie, je suis architecte et décoratrice d'intérieure et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance , je suis en couple et je le vis plutôt mal.


Enfant, Maggie passait son temps à aménager à ses poupées des maisons de rêves. Elle adorait ça. Bonne en dessin, pas trop mauvaise en math, c’est tout naturellement qu’elle a choisi de devenir architecte et de compléter son diplôme par une formation en tant que décoratrice d’intérieur. Dans ses rêves de jeune femme, elle était ainsi capable de proposer un projet à ses clients qu’elle pouvait mener de bout en bout. Mais lorsqu’on est une femme dans un milieu d’homme, ça n’est jamais évident de trouver sa place, encore moins de se faire sa place.
Sa rencontre avec Nolan Campbell fut comme une bouffée d'oxygène dans sa vie. Ils n'ont rien commandé, ça leur ait tombé dessus. Un lien unique et plus fort que leur volonté est né, les poussant l'un vers l'autre.
Aujourd'hui, après deux années de vie commune, leur envie d'avoir un enfant ensemble est en train de tuer leur couple à petit feu.

La vie n'est pas un long fleuve tranquille  - Page 16 1d462ec2e53a0836b2b8e33091277dc788dde3e3
La vie n'est pas un long fleuve tranquille  - Page 16 Tumblr_psdtikeUWk1qimjzwo7_500
crédit : tumblr

Flash Back

L’accouchement était prévue pour bientôt. Plus que trois semaines à attendre. La petite pouvait arriver à tout moment. Maggie était installée dans le canapé, les jambes sur la table basse, Desmond assis juste à côté. Le nez plongé dans un livre sur la maternité, lui dans un bd. Depuis la mort de Julie, quatre mois plus tôt, ils passaient beaucoup de temps ensemble. Il était hors de question pour Maggie que le fils de Nolan se sente mis à l’écart, délaissé ou encore oublié parce qu’un autre bébé allait faire son entrer dans la famille. Elle était consciente qu’elle ne deviendrait jamais sa mère, mais c’était important pour elle qu’ils aient une belle relation. « -tu crois que je pourrais lui donner son biberon ? » avait demandé le gamin sans préliminaire à la conversation. Maggie avait tourné la tête vers lui, et avait répondu en souriant avec douceur : « -bien sur. » Quelques minutes de silence et il demanda à nouveau : « -et je pourrais la porter ? » Maggie leva à nouveau les yeux et répondit : « -si tu es bien installé et que ton père ou moi sommes à côté, oui bien sur... » un sourire et en voyant qu’il regardait à nouveau sa bd, elle en avait fait de même. Mais quelques minutes plus tard elle demanda pour le faire sourire : « -et changer les couches ça te tente pas ? » Desmond avait sourit, et répondu : « -non, ça je suis sur que papa le fera pour nous. » un rire complice entre les deux avant que Desmond ne demande s’il pouvait poser sa main sur le ventre de Maggie.

La petite avait bougé à ce moment là, et Maggie avait sourit de plus belle. « -tu crois qu’elle va m’aimer ? » « -elle va t’adorer. Et tu vas devenir le meilleur des grands frères. » Desmond avait reculé, et après une seconde de réflexion avait dit : « -oui enfin techniquement je suis pas ton fils... » Maggie le couva du regard avec tendresse avant de lui répondre : « -de mon point de vu c’est tout comme. Alors oui, comme tu dis, techniquement ça n’est pas le cas. Mais sentimentalement, ce qui est à mon sens bien plus fort, ça l’est. » ils avaient terminé cette conversation par un câlin. Et le soir même, allongée dans le lit, alors que Nolan lui massait les pieds Maggie déclara : « -j’aimerais adopter Desmond. »

Fin du flash

L’intervention était longue. Maggie avait tant redouté ce moment. Cet accouchement. Que quelque chose se passe mal. Elle n’avait eu le temps de voir sa fille que l’espace d’une petite minute. Elle n’avait pas eut le temps de dire à Nolan qu’elle l’aimait…

Flash Back

« -si jamais ça se passe mal, tcht laisse moi finir ! » elle avait levé sa main pour que Nolan écoute jusqu’au bout : « -si jamais donc… je veux que tu préviennes quelqu’un. Tess et Iggy ou bien tes parents ou encore Helen. Je veux pas que tu te retrouves seul avec ta peur. » pour le faire sourire un peu elle avait ajouté : « après tu préfères peut être appeler mes parents ? » même si leur relation s’était bien amélioré et que parfois son père et Nolan trouvait un sujet de conversation en commun - Le sport, ça marchait pas mal – ça n’était pas devenu une relation harmonieuse pour autant. Le plus gros point positif était que ses parents adoraient l’un comme l’autre Desmond. Son père en particulier d’ailleurs. « -oh et tu sais ce que j’adorerais que tu fasses aussi ! Enfin ça tu peux le faire aussi si tout se passe bien. J’aimerais que tu fasses du peau à peau avec la petite. Je suis certaine que ça lui permettrait d’être rassurer. » l’odeur de son papa, les battements de son coeur… « -et ça ferait des photos super sexy. » elle avait finit en l’embrassant avec amour. « -oh et puis... » et elle avait poursuivit sur ses idées…

Fin du Flash

Contenu sponsorisé
La vie n'est pas un long fleuve tranquille
Page 16 sur 17
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17  Suivant
Sujets similaires
-
» Le fleuve est une eau tranquille sauf dans les tempêtes...
» La vie n'est pas si tranquille, à Tomoeda ! (team CardCaptor Sakura)
» (M) It's been a long time
» S3th * How long I've waited for you
» madriel › it's been a long time.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: