Le deal à ne pas rater :
AUKEY Écouteurs Bluetooth 5 sans Fil – 25h d’autonomie
22.69 €
Voir le deal

Partagez
 
 
 

 BART+TERRI Oh, un donut!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 
@Robz
@Robz
MESSAGES : 393
INSCRIPTION : 17/02/2020
ÂGE : 26
RÉGION : France.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : Post-apocalyptique, touche à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

cat

BART+TERRI Oh, un donut!  Empty

7ei5.pngMise en Situation


La famille Simpsons est connue par chaque personne vivant à Springfield à cause de leurs difficultés. Des problèmes qu'ils vivent et des problèmes qu'ils causent aux autres. Pourtant, il n'y a pas que du mauvais chez les Simpsons ; ils peuvent être de fidèles amis comme ils sont le reflets des pires vices de la société.


i3tb.png
Revenir en haut Aller en bas
 
@Robz
@Robz
MESSAGES : 393
INSCRIPTION : 17/02/2020
ÂGE : 26
RÉGION : France.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : Post-apocalyptique, touche à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

cat

BART+TERRI Oh, un donut!  Empty

tumblr11.png
Bartholomew Jojo.
Simpson

Dix-neuf ans et toujours pas capable d'avoir un logement, d'avoir un travail légal. Ceux de sa génération qui sont capables d'étudier sont à l'université, ceux qui n'ont pas les neurones pour travaillent chez Krusty Burger. Il lui, quand il travaille, va ne dure pas bien longtemps. Bart est bon pour se faire quelques billets mais pas pour garder un post. Lisa est en pleine émulsion ; ça la titille de voir son frère tomber alors que Homer vient de lui lancer sa dernière obligation. Bart va devoir garder son travail vers le livreur de BD s'il veut rester vivre à la maison : et lui pleurniche en disant que les bancs de l'école lui manquent.

BART+TERRI Oh, un donut!  Tumblr_op3xsjGCAV1qadpveo1_540
Il est blond, à moitié roux. C'est dégueulasse. Comme sa sœur. Et leur père était châtain, avant d'être à quatre-vingt-dix pourcent chauve. Leur mère se teint les cheveux, et Bart la soupçonne de cacher sa couleur naturelle ; le dégueulasse. Alors lui aussi se teint les cheveux depuis trois ans maintenant ; il se fend encore la poire en se souvenant du jour où il est rentré avec les cheveux noirs.

Richard Harmon :copyright:️ doom day

On ne lâche pas son skateboard pour n'importe quelle raison. Quand on a une passion dévorante, ça reste malgré le temps qui passe. Et s'il est plus rare de voir Bart Simpson traverser la ville sur son skateboard aujourd'hui, c'est parce qu'il utilise son vélo pour aller plus vite, pour passer inaperçu sur les trajets qu'il doit faire. Et quand il a sa planche aux couleurs psychédéliques, tous les springfieldiens savent qu'il va profiter de son temps pour en faire perdre aux autres. En grandissant les habitudes changent, elles évoluent comme les enfants le font avec l'âge. Mais le problème, c'est que Bart Simpson n'a pas vraiment changé. Il s'est fait plus intelligent pour gagner du temps ; surtout que son vélo n'était pas le sien, il l'a volé à Ralph il y a quelques temps.

Il coupe la route aux véhicules pour s'approcher de la boutique de bandes dessinées. Ça klaxonne après avoir freiné de justesse pour ne pas le percuter. D'un signe de main il en voit balader le conducteur, attrape le guidon à pleine main juste à temps pour lever la roue avant du vélo et monter sur le trottoir. Bart s'engouffre dans la ruelle de droite, va à l'arrière de la boutique et descend de son vélo pour l'attacher -à la roue avant et arrière- au range vélo. Celui qui a désormais les cheveux noirs entre par l'arrière de la boutique. Son gras de patron est déjà la, avec sa femme asiatique. Ils se font des mamours quand Bart rentre, et il ne se gêne pas de grimacer avec exubérance. On ne le remarque que par son grattement de gorge et au fait qu'il attrape le balais et un chiffon pour commencer ses taches.

La boutique s'est agrandit avec le temps ; elle fait plus du double aujourd'hui. Mais c'est toujours le paradis de Bartholomew. Sauf qu'il n'y passe plus son temps libre ; il s'occupe de la propreté de la boutique tout en flânant à regarder les derniers produits dérivés. Jusqu'à présent, son patron ne l'a pas encore prit en flagrant délit de lecture des derniers comics qu'il ne prend plus le temps d'acheter. Alors oui, il nettoie, mais il perd surtout beaucoup de temps à ses propres vacations. Les allées sont ses cachettes favorites.

'' - Ho, El Barto!''

Le jeune homme sursaute, haut du sol et se décalant du mur où il se retenait. Milhouse fait son apparition, mimant un fantôme parce qu'il sait que son meilleur ami va faire une crise cardiaque ; se faire prendre à bouquiner le dernier numéro de Radioactive Man ça pourrait le faire virer. Ça le ferait certainement virer, et automatiquement, Bart à refermé la bande dessinée pour la ranger à sa place. Il gronde contre son meilleur ami, tout en restant assez discret pour ne pas attirer les foudre du vendeur de BD en train de s'occuper de clients à l'autre bout de la boutique.

'' - T'es venu dépenser ta paye aujourd'hui ?'' Qu'il demande avec une voix pleine d'humour, mais il est tranchant. Bart n'aime pas que Milhouse dépense tout son pognon ici, c'est Simpson qui doit payer pour lui quand ils veulent sortir après.'' J'termine dans trente minutes, tu pouvais pas attendre dehors ?''

Les cheveux bleus ont l'habitude de voir Bart ronchon, Bart exubérant, Bart qui n'est jamais vraiment de bonne humeur sauf lorsqu'ils montent un coup. Il a surtout l'habitude de toujours être en dessous de Simpson. Soumis, mais amis. Bart ne se voit pas sans Milhouse aujourd'hui. Et ils vont passer quelques minutes là, d'abord à papoter puis pour Bart, à faire semblant de travailler. C'est le moment qu'il déteste, le moment où il devrait nettoyer les chiottes avant de terminer sa journée. Il trouve souvent moyen de l'esquive. Bart n'en fait toujours qu'à sa tête.
Revenir en haut Aller en bas
 
SneakySkunk
SneakySkunk
Féminin MESSAGES : 514
INSCRIPTION : 17/02/2020
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Gifs (SneakySkunk) | Avatar (Google) | Signature (Crack in time)

UNIVERS FÉTICHE : J'apprécie les univers de survie. Je suis attirée par ce qui concerne les zombies. Je suis attirée par le science-fiction. J'aime toucher à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3619-presentation-de-sneakyskunk https://www.letempsdunrp.com/t3872-m-robert-sheehan-frere-autres-liens https://www.letempsdunrp.com/t3621-creation-s-dream https://www.letempsdunrp.com/t3622-all-the-earth-is-mine
cat

BART+TERRI Oh, un donut!  Empty

hO23onH.png
Terri Mackleberry
À quelques secondes près, Terri est la cadette de sa jumelle Sherri. Deux soeurs inséparables depuis la naissance. Elles sont si fusionnelles qu'elles parviennent à se comprendre à l'insu de tous. Leur ressemblance frappante peut en berner plus d'un. Au lycée, elles ont toujours tiré avantage de leur duo pour embêter les autres, toujours en arborant le faciès le plus hypocrite possible. Un jour, elles pouvaient être aimables. Un autre jour, elles pouvaient être détestables. C'était leur façon de communiquer et d’interagir.

Mais grandir auprès d'une soeur de laquelle il est impossible de se dissocier, ce n'est pas facile. L'identité en prend un coup. Alors on tente de s'accrocher à la seule chose qui nous a toujours caractérisé ; perpétué le zone de confort. Mais Sherri est probablement plus intelligente et prospère que sa cadette. C'est inévitable ; dans un duo, il en faut toujours une meilleure que l'autre. Et la jalousie fait en sorte qu'elles veulent tout partager, même les garçons.

tumblr_pkv0zwDGBj1t4wjzko6_r3_540.gifv


Hailee Steinfeld :copyright:️ killing boys
Son dos heurte le dossier de son siège lorsqu'une bicyclette coupe la voie à son père. Il doit rapidement freiner pour ne pas heurter le jeune homme qui n'en fait qu'à sa tête. Son père est trop concentré à sa conduite, lorsqu'il marmonne que les jeunes sont des crétins, pour remarqué de qui il s'agit. Terri masse l'arrière de sa tête en marmonnant. Sherri prend le partie de son père en argumentant et en commentant la situation, comme si elle avait une opinion sur tout. Terri grimace et se penche vers sa vitre fermée ; l'air climatisé est bien plus agréable dans une voiture. C'est là qu'elle aperçoit l'énervé sur sa bicyclette qui se donne un élan pour se hisser sur le trottoir.

Qu'est-ce que tu mattes comme ça? demande Sherri.
Simpson, qu'elle souffle en suivant le garçon des yeux jusqu'à ce qu'il disparaisse de son champ de vision ; impossible de mentir à sa soeur.
Pff, toujours aussi nul celui-là.
T'as raison, aucun charme du tout, répond Terri qui fabule distraitement.

Elle repense à cette première fois où ses lèvres ont touché la joue de ce petit emmerdeur. L'emmerder était délicieux. Et ses réactions étaient magistrales. C'était dans le bus scolaire, elle s'en souvient encore. Elle pouvait entendre les murmures de sa soeur dans son oreille : alors, on le fait, t'es prête? Elles s'étaient hissées sur la pointe des pieds pour venir lui coller des lèvres mouillées sur les joues. L'une sans l'autre n'aurait probablement jamais osé faire ça à un garçon, mais avoir une soeur, avec qui on s'entend si bien, ça fait pousser des ailes, ou les cornes du diable. On prend en confiance et tout nous semble possible, même embêter le garçon qui nous fait de l'oeil. Terri n'a jamais vraiment voulu l'avouer, même si sa soeur s'en doutait. Et puis, donner à Simpson les mérites de faire battre son coeur aurait sans doute poussé Sherri à se l'accaparer davantage. C'est toujours plus agréable de prendre ce qui appartient à Sherri que de partager avec Sherri.

Leur père les accompagne finalement pour faire des courses. Aujourd'hui, c'est l'anniversaire d'une copine. Elles n'ont pas jugé nécessaire de trouver un cadeau avant le jour J. De l'énergie dépensé inutilement. Mais elles ont su qu'elles seraient nombreuses à s'y rendre, alors arriver avec les mains vides serait une calamité. Autant faire bonne impression. Autant avoir le meilleur cadeau qui soit. Et surtout, trouver un truc qui ne plaira peut-être pas à la concernée ; c'est toujours plus amusant de voir une tête débitée. Cette idée fait déjà pouffer Terri, qui rigole naturellement, même si c'est cruelle. Sa soeur lui décroche souvent des fous rires. Il est entendu que les jumelles passent la journée ensemble et qu'elles appellent leur père lorsqu'elles auront besoin de rentrer à la maison. La petite fête sera ce soir de toute façon.

Toujours autant à la botte de Simpson? demande Sherri à Milhouse, garçon que les jumelles croisent sur le trottoir, après plusieurs heures de magasinage. Il est toujours à l'intérieur? Il travaille vraiment là?
Confirmé, il est encore à l'intérieur, dénonce Terri avant que Milhouse ne puisse intervenir et leur demander de ne pas embêter Bart avant la fin de son chiffre.

Terri est collée sur la vitrine à regarder à l'intérieur. Elle pourrait presque se moquer de Bart qui travaille dans une modeste boutique de B.D., mais au moins il travaille. Elle s'était toujours imaginée qu'il finirait à la rue, sans emploi, complètement paumé, lui qui ridiculisait les professeurs et leurs enseignements. Elle l'espionne, lui, au fond d'une rangée, qui semble regarder un peu partout par crainte qu'on ne l’aperçoive flâner. Il a toujours cette même gueule incorrigible, comme s'il s'apprêtait à faire un mauvais coup alors qu'il essaie juste de passer inaperçu.

Le carillon de l'entrée attire l'attention de la plus jeune qui voit sa soeur entrer à l'intérieur du commerce. Elle ne manque pas de la suivre dans le mouvement, les mains pleines de sacs des achats du jour. Milhouse panique involontairement et s’engouffre à nouveau dans la boutique pour essayer d'intervenir sans même savoir ce qui se passera ou ce qu'il fera. N'importe qui pourrait avoir l'impression de voir double sur les miroirs accrochés dans les coins des murs lorsque les filles s'avancent dans deux allées distinctes pour observer ces étagères remplies des B.D. adulées par les garçons. Les magazines ne sont-ils pas plus intéressants?

Bart Simpson... Tu vas pouvoir mettre à profit tes nombreuses connaissances en la matière, commence par ironiser Sherri, encourageant sa soeur, d'un regard, à poursuivre dans cette lancée totalement improvisée.
Oui... On cherche un truc à offrir en cadeau. Tu es sûrement qualifié pour nous dire ce qui convient...
Un truc pas trop gore, pas trop enfantin, pas trop bizarre, vous devez sans doute avoir ça, pas vrai?

Elles parlent l'une après l'autre, mais c'est comme si elles suivaient le raisonnement de l'une et de l'autre. Et Bart n'aura pas le choix de contenter la clientèle s'il ne veut pas faire mauvaise impression, mais elles risquent d'être difficiles et particulièrement exigeantes. Milhouse trépigne derrière, mal à l'aise, parce qu'il n'a pas su retenir les deux chipies d'entrer. Terri sourit, Terri envoie une mèche de cheveu foncée comme le chocolat, mais aux teintes violettes, derrière son oreille. Réaction typique de la meuf qui a encore un crush.


I'm just a woman in love with another woman
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
@Robz
@Robz
MESSAGES : 393
INSCRIPTION : 17/02/2020
ÂGE : 26
RÉGION : France.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : Post-apocalyptique, touche à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

cat

BART+TERRI Oh, un donut!  Empty

tumblr11.png
Bartholomew Jojo.
Simpson

Dix-neuf ans et toujours pas capable d'avoir un logement, d'avoir un travail légal. Ceux de sa génération qui sont capables d'étudier sont à l'université, ceux qui n'ont pas les neurones pour travaillent chez Krusty Burger. Il lui, quand il travaille, va ne dure pas bien longtemps. Bart est bon pour se faire quelques billets mais pas pour garder un post. Lisa est en pleine émulsion ; ça la titille de voir son frère tomber alors que Homer vient de lui lancer sa dernière obligation. Bart va devoir garder son travail vers le livreur de BD s'il veut rester vivre à la maison : et lui pleurniche en disant que les bancs de l'école lui manquent.

BART+TERRI Oh, un donut!  Tumblr_op3xsjGCAV1qadpveo1_540
Il est blond, à moitié roux. C'est dégueulasse. Comme sa sœur. Et leur père était châtain, avant d'être à quatre-vingt-dix pourcent chauve. Leur mère se teint les cheveux, et Bart la soupçonne de cacher sa couleur naturelle ; le dégueulasse. Alors lui aussi se teint les cheveux depuis trois ans maintenant ; il se fend encore la poire en se souvenant du jour où il est rentré avec les cheveux noirs.

Richard Harmon :copyright:️ doom day

Il est parvenu à faire disparaître Milhouse sans que ce dernier de dépense le moindre dollar pour le vendeur de bandes dessinée. Et Bart s'était dit que pour les minutes qu'il lui restaient à travailler, il allait être tranquille. Faire les quelques dernières tâches -en esquivant les chiottes- qu'il lui reste à opérer, puis qu'il sauterait sur son vélo pour ne rentrer qu'à la nuit tombée. Bart se voyait déjà rentrer avec la lune comme seule compagnie, jusqu'à ce que Marge ou Homer se mettent à lui hurler dessus à cause de l'heure en prétextant que ce n'est pas un hôtel ici. Ca fait sourire Bartholomew parce qu'il ne s'est pas encore retrouvé à la porte de la maison familiale. Il a l'impression d'être grand et de jouer avec les bonnes règles, mais du haut de ses dix-neuf ans, Bart est plus proche du précipice que jamais. Mais au final, toutes ces idées se passent à l'intérieur de sa tête, car Bart n'est pas prêt de sortir de la boutique. Du coin de l'oeil, il voit une silhouette dans le miroir le plus proche de lui : Terri ou Sherri ? Il est incapable de les différencier de toute façon, et peut importe s'il aurait préféré en croiser une des deux et pas l'autre, son premier réflexe est de se faire plus petit pour disparaître. Mais on le repère, on lui parle. Et en découvrant que les deux sont ici, Bart s'arrête, ferme quelques secondes les yeux avant de se redresser totalement pour envoyer un regard noir à Milhouse.

" -  Bart Simpson... Tu vas pouvoir mettre à profit tes nombreuses connaissances en la matière"
" - Oui... On cherche un truc à offrir en cadeau. Tu es sûrement qualifié pour nous dire ce qui convient..."
" - Un truc pas trop gore, pas trop enfantin, pas trop bizarre, vous devez sans doute avoir ça, pas vrai?"

'' - Ohla, on va se calmer, c'qui reste des triplets.''

C'est comme ça qu'il les appelle à longueur de temps. Pour deux simples raisons : faire chier son monde, mais surtout parce qu'il est incapable de les distinguer. Bart ne se souvient pas de l'abrutis qui a commencé à lancer la rumeur comme quoi elles étaient trois, à la base. Peut-être même que c'est lui, ou Nelson ? Il s'en moque, parce que Bartholomew n'est pas le genre de garçon qui fait attention aux sentiments des autres. Il a toujours ce rapport de force avec les autres. A l'époque, il se sentait parfois supérieur. En grandissant, Bart s'est rendu compte qu'il n'avait pas de quoi être au dessus des autres. Alors sa hargne, sa colère ou sa façon de parler aux autres ; ce n'est que le reflet de son mal-être. Il se sait dispensable, il se sait remplaçable.

'' - On vous a d'jà dis de pas parler en stéréo, nan ?'' Bart utilise ce mot sans savoir si c'est le bon, sans savoir si ce qu'il dit signifie réellement quelque chose. Mais il se contente de les regarder tour à tour : il tourne la tête vers l'une, puis vers l'autre, à chaque fois qu'il prononce un mot, comme à chaque fois qu'elles parlent tour à tour. " Pis démerdez-vous, j'suis pas vendeur moi."

Bart se vexe tellement vite : parce que Milhouse ne l'a pas attendu dehors, parce que Milhouse n'a pas été capable de retenir les filles, parce que les jumelles le prennent en train de travailler. En fait, Bart a toujours un problème. Et il est de mauvaise fois, car il aurait cent fois préférer être un vendeur, qu'un homme d'entretient. Il aurait les capacités pour vendre tout ce qui se trouve ici, car il a les connaissances de ce sujet. Le seul qui l'ait vraiment intéressé dans sa vie d'ailleurs. Mais quand ça parle de Sherri et de Terri, c'est l'habitude qui prend le dessus. Les repousser, ça a toujours été plus facile d'admettre avoir un béguin sur elles. Il serait incapable de dire laquelle des deux le rend le plus timide, depuis qu'ils sont gamins.

Et alors qu'il était sur le point de changer de rayons, il recroise le regard de Milhouse. Il voit bien que le bleuté est stressé, qu'il voudrait encore être dehors, mais Bart voit bien aussi qu'il laisse ses yeux traîner sur les mèches violettes des cheveux des filles, surtout descendre sur leurs hanches et leurs fesses à contempler en double. Ca lui donne un sourire en coin, à Simpson, parce que lorsqu'il voit son meilleur ami désirer un truc, il doit le lui prendre. Ça devient intéressant à ses yeux du moment où quelqu'un d'autre le désir à sa place : inconsciemment, il veut être au dessus de Milhouse. Si le bleuté est derrière lui, ça veut dire que Bart n'est pas le dernier de la liste des nuls.

" - Vous faites chier..." Qu'il soupire comme si leur donner de son temps était une mauvaise chose. Si elles ont parlé pour qu'il agisse à leur guise, Bart fera comme si ce sont leurs mots qui l'ont fait bouger, et pas le désir palpable de Milhouse. " Si c'est quelqu'un qui aime vraiment ça... le seul choix que vous avez les triplets, c'est Radioactive Man."

N'est-ce pas ce qui a le plus de succès, depuis des années ? Les anciens super-héros ne manquent pas de perfection aussi, mais le dernier numéro sorti est celui qui fera plaisir à un fan. Mais il n'imagine pas qu'on offre ça à une fille : dans sa tête, c'est automatique. On entre ici pour offrir un cadeau à un garçon. Parce qu'il n'y a que Lisa qui puisse trouver son bonheur dans les trucs de filles vendues ici : c'est hyper nul, et ça ne peut plaire qu'à sa soeur. Alors il attrape le magasine qu'il était en train de lire plus tôt, et le glisse dans les mains de celle qui a fait voler ses cheveux, c'est la plus proche de lui.

" - Mais si c'est pour une de vos copines, vaut mieux prendre la Malibu Stacy qu'est sortie en début de saison, nan ?"

Cet humour de macho fait rire les deux garçons : à croire qu'ils n'ont pas grandis. A croire que toutes les filles jouent à la poupée, de base, ou qu'elles continuent de le faire en grandissant. Mais le rire de Bart et de Milhouse a attisé la curiosité du vendeur de bd, et pour les prendre en flagrant délit de, peu importe ce que c'est, il se motive à laver son gros gras de son fauteuil : ça prendra un peu de temps pour qu'il arrive à leur rayon.
Revenir en haut Aller en bas
 
SneakySkunk
SneakySkunk
Féminin MESSAGES : 514
INSCRIPTION : 17/02/2020
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Gifs (SneakySkunk) | Avatar (Google) | Signature (Crack in time)

UNIVERS FÉTICHE : J'apprécie les univers de survie. Je suis attirée par ce qui concerne les zombies. Je suis attirée par le science-fiction. J'aime toucher à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3619-presentation-de-sneakyskunk https://www.letempsdunrp.com/t3872-m-robert-sheehan-frere-autres-liens https://www.letempsdunrp.com/t3621-creation-s-dream https://www.letempsdunrp.com/t3622-all-the-earth-is-mine
cat

BART+TERRI Oh, un donut!  Empty

hO23onH.png
Terri Mackleberry
À quelques secondes près, Terri est la cadette de sa jumelle Sherri. Deux soeurs inséparables depuis la naissance. Elles sont si fusionnelles qu'elles parviennent à se comprendre à l'insu de tous. Leur ressemblance frappante peut en berner plus d'un. Au lycée, elles ont toujours tiré avantage de leur duo pour embêter les autres, toujours en arborant le faciès le plus hypocrite possible. Un jour, elles pouvaient être aimables. Un autre jour, elles pouvaient être détestables. C'était leur façon de communiquer et d’interagir.

Mais grandir auprès d'une soeur de laquelle il est impossible de se dissocier, ce n'est pas facile. L'identité en prend un coup. Alors on tente de s'accrocher à la seule chose qui nous a toujours caractérisé ; perpétué le zone de confort. Mais Sherri est probablement plus intelligente et prospère que sa cadette. C'est inévitable ; dans un duo, il en faut toujours une meilleure que l'autre. Et la jalousie fait en sorte qu'elles veulent tout partager, même les garçons.

tumblr_pkv0zwDGBj1t4wjzko6_r3_540.gifv


Hailee Steinfeld :copyright:️ killing boys
Pis démerdez-vous, j'suis pas vendeur moi.
Tututu… tu ne voudrais pas que nous portions plainte pour mauvais service à la clientèle? demande Terri.

Elle étire d'ailleurs le cou pour apercevoir le patron. Un gros tas. Elle mime vouloir aller porter plainte et cela amuse grandement sa sœur. Bart ne voudrait quand même pas perdre l'unique boulot qui lui soit accessible? Qui voudrait l'embaucher autrement? Il prétend ne pas être vendeur, mais il devrait apprendre à l'être s'il ne souhaite point être jeté dehors. Car travailler ici, à nettoyer les chiottes, c'est sûrement mieux que de n'avoir aucun avenir. Ici, au moins, il gagne quelques pièces…

Radioactive Man. La fille observe ce qu'on met entre ses doigts. Elle tient volontairement la BD du bout des doigts comme si, justement, elle était radioactive. Elle semble dégoûtée, mais c'est toujours l'impression qu'elles donnent ; avoir plus de valeur que autrui.

Terri aimerait que Bart soit capable de deviner qu'elle s'intéresse à lui, mais il n'est pas ce genre de garçon perspicace, loin de là. Il est arrogant et enfantin. Pourtant, c'est ce qui fait son charme. Elle n'est pas davantage accessible, froide, chipie, « bitch ».

Ne t'inquiète pas, c'est exactement ce qu'on voulait, que répond Terri en observant la BD, toujours de cet air peu intéressé.
Justement parce que la poupée lui plairait trop, enchaîne la jumelle.

Elles rigolent en duo sans se soucier des ricanements des garçons, comme si elles étaient dans un moment à part où personne ne peut les comprendre. Les garçons rigolent d'une chose, et elles, elles sont complices du crime qu'elles ont élaboré ce matin ; c'est-à-dire offrir un cadeau inattendu à " cette amie ". Un truc à la mode, mais qu'une fille ne voudrait pas recevoir pour son anniversaire. Elles sont horribles d'avoir des pensées aussi grotesques, mais c'est tellement amusant de voir la réaction de ces personnes qui essaient d'être contentes d'un présent reçu, mais qui ne peuvent montrer aucune once de déception pour ne pas décevoir.

Tu devrais venir avec nous, Simpson.

Sa sœur prend les devants, mais Terri mime ne pas être surprise, les yeux rivés sur la BD. L'enfant dans son cœur lui dit que cette BD pourrait être intéressante à lire, mais si elle doit le faire, ce sera loin du radar à sa sœur. Non pas qu'elle souhaite lui cacher des choses… mais peut-être un peu. Terri, comme sa jumelle, se cachent assurément des choses. Les relations fraternelles sont rarement aussi sereines sans quelques écarts. Elles semblent défier les lois de la nature à être si fusionnelles. Si sa jumelle n'était pas si importante à ses yeux, elle aurait bien voulu suivre Bart sur son skate, elle avec ses rollers, pour trouver un coin tranquille où lire des BD. Ça doit être une forme de romantisme, dans un sens? Elle s'est d'ailleurs toujours demandée, à l'époque, à quoi pouvait bien ressembler l'intérieur de la cabane dans l'arbre chez les Simpson.

Le patron parvient à traîner une partie de ce gros coup dans les rangées. Sherri doit sûrement se demander si Bart finira un jour par ressembler à ça. Cet homme est si gras. Sort-il d'ici parfois? Peut-il encore franchir les cadres de porte? Son gros cul le prive-t-il de quitter cet endroit? Est-ce que Bart va aussi ressembler à ça? Une image qui pourrait donner des cauchemars et des frissons.

Sherri essaie de croiser subtilement le regard à sa sœur, comme si elle réfléchissait à un mauvais coup. Elle comprend donc silencieusement que son aînée souhaite mettre Bart dans l'embarras. Un regard qu'une sœur peut décoder - si on prend également en compte ce chuchotement indescriptible qu'elle vient de lui souffler. Oui. Elle veut faire un mauvais tour à Bart. Mais où? Ici sur son lieu de travail? À la fête? Une fête à laquelle où il n'a pas été invité et pourrait foutre la merde? Ainsi, elles seraient spectatrices et amusées sans qu'on ne pose le blâme sur elles. Les doigts de Sherri glisse sur une étagère où sont alignées plusieurs BD, il serait tellement facile pour elle de, oups, les faire tomber afin de Simpson soit obligé de rester plus longtemps à bosser. Les yeux de Terri pétillent d'amusement malgré elle. Personne ne pourrait jamais leur en vouloir de leurs bêtises, surtout en présence du Simpson si facilement accusé.

Terri coince la BD à son flanc, sous son bras. Elle fouille ensuite dans son sac à main et sort un crayon noir pour se maquiller, à défaut d'avoir un crayon sous la main. Elle s'empare d'ailleurs de celle de Bart et vient écrire l'adresse dans sa paume. Un geste qui doit sûrement faire rougir Milhouse qui dresse le cou pour voir ce qu'elle fait. Et s'il devait venir, nul doute qu'elles mimeraient ne rien savoir, presque véritablement choquées. Elles sont comme ça, souvent contradictoires. Avec Lisa, elles ont toujours agi ainsi : tantôt amies, tantôt ennemies. Les gens ont du mal à savoir qui sont réellement Terri et Sherri, à se demander si leurs parents font aussi la différence entre elles, et la pair de jumeaux composée de leurs frères.

Vous avez un exemplaire exceptionnel, s'enthousiasme le golem enfin arrivé à leurs côtés.

Par le choix de ces mots, le patron postillonne sur la joue de Terri qui grimace et essuie sa pommette à l'aide de son collet parfumé. Vont-elles seulement être capables de sortir de cette endroit sans mourir noyées sous la bave de cet homme? Homme qui les submerge déjà d'informations qu'elles n'ont point demandées. Non, elles ne s'intéressent pas aux BD, non, elles ne connaissent pas ce Radioactive Man, non, elles n'ont pas vu les précédentes éditions. Il pense même qu'elles vont réagir lorsqu'il dit avec fierté l'une des répliques fétiches du personnage. Les jumelles ont plutôt l'oeil qui tique. Elles deviennent déjà impatientes, prises à leur propre piège.

Cette fois, c'est Terri qui manœuvre une distraction en faisant tomber quelques BD. Le premier réflexe du patron, face à des femmes, est de se pencher pour essayer d'en ramasser, mais son gras le prive de toute flexibilité, ce qui fait subtilement pouffer les filles. Terri est la première à plaquer une main sur sa bouche pour qu'on ne l'entende pas être témoin d'une scène totalement absurde ; cet homme qui tire sur le pan de son chandail pour cacher le fessier qui tente de sortir de son pantalon. C'était inattendu.

C'est bon, on est satisfaite, on prend cette BD, conclut Sherri.


I'm just a woman in love with another woman
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
@Robz
@Robz
MESSAGES : 393
INSCRIPTION : 17/02/2020
ÂGE : 26
RÉGION : France.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : Post-apocalyptique, touche à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

cat

BART+TERRI Oh, un donut!  Empty

tumblr11.png
Bartholomew Jojo.
Simpson

Dix-neuf ans et toujours pas capable d'avoir un logement, d'avoir un travail légal. Ceux de sa génération qui sont capables d'étudier sont à l'université, ceux qui n'ont pas les neurones pour travaillent chez Krusty Burger. Il lui, quand il travaille, va ne dure pas bien longtemps. Bart est bon pour se faire quelques billets mais pas pour garder un post. Lisa est en pleine émulsion ; ça la titille de voir son frère tomber alors que Homer vient de lui lancer sa dernière obligation. Bart va devoir garder son travail vers le livreur de BD s'il veut rester vivre à la maison : et lui pleurniche en disant que les bancs de l'école lui manquent.

BART+TERRI Oh, un donut!  Tumblr_op3xsjGCAV1qadpveo1_540
Il est blond, à moitié roux. C'est dégueulasse. Comme sa sœur. Et leur père était châtain, avant d'être à quatre-vingt-dix pourcent chauve. Leur mère se teint les cheveux, et Bart la soupçonne de cacher sa couleur naturelle ; le dégueulasse. Alors lui aussi se teint les cheveux depuis trois ans maintenant ; il se fend encore la poire en se souvenant du jour où il est rentré avec les cheveux noirs.

Richard Harmon :copyright:️ doom day

Celle qui parle de porter plainte contre lui, reçoit un regard noir et en biais de la part de Bart. Les gens qui parlent de lui depuis sa plus tendre enfance avaient tous raisons sur une chose : le fils Simpson a eu de nombreux problèmes avec la justice. Et non, comme le souhaitait Marge, ça ne s'est pas atténué avec le temps. Jusqu'à présent, il n'a connu que les nuits en cellules et les travaux d'intérêt généraux. Les stages à l'intérieur de la prison ; soit disant pour montrer l'intérieur aux délinquants qui finiront là-bas un jour ou l'autre. Mais il n'aime pas ce qu'il vient d'entendre de la jumelle, des deux de toutes façons, quant est-ce qu'elles n'ont pas été d'accord ? Peu importe que ça concerne son travail chez le vendeur de BD, ou sa vie personnelle à côté : Bart refuse de voir Wiggum cogner à leur porte.

" - Tu devrais venir avec nous, Simpson."

Ses yeux noisettes se posent directement sur Sherri ; c'est comme ça qu'il parvient à les distinguer quand il le peut. Sherri, elle fait le premier pas. C'est toujours elle qui l'invite, puis elles le mettent dans des situations qui lui sont défavorables. Mais Sherri a l'air plus ouverte, elle fonce dans le tas et c'est ça qui attire l'oeil de Bart. Il n'y a que lorsqu'il n'est pas lucide, et qu'elles sont là, que le coeur de Simpson se laissent aller à regarder Terri ; parce qu'il est calme et qu'il ne fait pas de mal. Bart se préfère de loin sous influence, quand il ne ressent pas toute cette colère au fond de lui. Mais il n'avouera jamais son penchant pour les jumelles.

'' - Avec Milhooser alors. '' Qu'il a simplement répondu, ses yeux posés dans ceux de Sherri. Il ne va nul part sans son acolyte.

Le gros tas de patron se déplace, il va arriver, et Bart est déjà mal à l'aise. Il a envie de partir ; les toilettes à nettoyer sont soudainement plus attirante. Mais ses yeux captent bien les doigts de Sherri qui cherchent déjà à provoquer le diable. Il a grincé des dents sans s'en rendre compte. Mais son visage se tourne rapidement vers l'autre qui attrape sa main pour y écrire l'adresse. Bart la laisse faire, mais récupère rapidement sa main après : il fait mine de regarder les mots écrits alors qu'il veut surtout ne pas avoir de contact avec elle.

C'est sa stupidité et son immaturité qui ressort : comme si tenir la main d'une fille signifiait qu'on l'aime. Pour lui, l'amour ça rime à ce qui se voit. A ce que les couples font : tout ce qu'il ne veut pas faire en soit. Bart est encore loin d'être capable de comprendre que l'amour se trouve à un tout autre niveau.

Quand le propriétaire des lieux arrive, Bart récupère son balais comme s'il était en train de s'en servir. Ca lui permet aussi de cacher l'écriture sur sa main, et il s'en va à la seconde où le cul gras est visible. Ses yeux se sont projetés vers le plafond, et il a disparu dans les rayons. Savoir que le patron est occupé, c'est pouvoir échapper à la corvée de chiotte. Et quand il passe devant l'horloge de la boutique, Bart voit qu'il ne lui reste plus que quelques minutes. Alors il range le matériel, vide des trois poubelles de la boutique, et lâche vingt-cinq centimes sur le comptoir alors qu'il prend un chewing-gum dans la boule adéquat. C'est son rituel quotidien, avant qu'il ne disparaisse après avoir pointé. Il est sorti par l'arrière pour récupérer son vélo, et comme en arrivant, il est passé par devant la boutique pour récupérer Milhouse. Ce dernier monte sur les cal-pieds dès que son meilleur ami s'arrête devant lui, et ils quittent la boutique sans même prévenir le vendeur de bandes dessinées.

Les deux garçons ont passé le reste de la journée ensemble. Entre le mini-marché et le bar de Moe pour une pinte, entre des rires et des conversations portées sur les jumelles. Sur la soirée. Milhouse a l'air bien plus impatient que Bart ; lui se dit que c'est un coup à tomber sur Nelson. A chaque fois qu'ils se retrouvent en soirée, Simpson se retrouve à dealer pour lui de longues semaines. Wiggum lui est tombé dessus la dernière fois, pour ça. Mais ça ne va pas l'empêcher d'y aller, au contraire. Et c'est même Homer, d'ailleurs, déjà bourré au comptoir qui va lui donner le parfait moyen de transport. Toujours aussi con.

" - ... pas moyen que j'te prête ma voiture..." Qu'il ronchonne en glissant sur son fauteuil rouge et rond, le coude qui dérape du comptoir à la fin de sa phrase. Il se redresse, le dos droit, et trouve l'idée du siècle. " T'as qu'à prendre celle de Flanders ! Il a les moyens, lui ! T'as vu ce qu'il vient de s'acheter ? Aaaaah!" Qu'il se plaint, de telle manière que ses épaules retombent et qu'il semble avoir perdu vingt centimètres de haut. " Il a la chance de pas avoir de femme ni d'enfants qui pompent tout son argent !"
" - Merci papa." Qu'il a répondu froidement à sa dernière phrase, tout en souriant en coin en pensant à Flanders. " La prochaine est pour moi Moe ! Laisse le s'imbiber encore un peu."

Et quand ils quittent le bar miteux, Bart laisse un billet conséquent sur la table. Ca fait taire son père qui, trop heureux sans voir le mal, est bien content de l'attraper pour le tendre lui-même à Moe. Mais Homer a toujours été comme ça, trop con pour se rendre compte qu'il est méchant : parce qu'il aime sa femme, parce qu'il aime ses enfants. Il n'y a pas homme sur terre, qui peut plus aimer les siens que lui. Bart est sur de ça. Comme il est sur que Flanders va se rendre compte que sa voiture a disparu : alors il a été plus vicieux encore. Bart a appelé Rod pour l'inviter aussi à la soirée, peu importe chez qui ça se trouve. Et comme Rod veut désespérément s'intégrer au reste des jeunes de la ville, Bart n'a pas de mal à le manipuler pour qu'il le laisse conduire la voiture neuve de son père. Même s'il n'a pas le permis de conduire, Bart sait conduire, et il se cache derrière ce fait pour faire basculer Rod. Alors ils ont finit par monter tous les trois dans la voiture de Ned Flanders : et comme c'est drôle d'être un petit con, ils n'ont pas hésite à passer au Krusty Burger pour manger un sandwich avant la fête. Ils n'arriveront pas au début de la soirée, mais ils n'étaient pas invité de toute façon.


tumblr_pz593gZC4Q1ynme1po6_250.gifv xONqj.jpg 98088e0fddfdb9b8b6600afce2828bdcdf84ff2e.gifv
❝ you have to be special to love me❞ and i'll love you a little bit more every day of our life. You are simply the woman I was waiting for to learn how to live and love.
Revenir en haut Aller en bas
 
SneakySkunk
SneakySkunk
Féminin MESSAGES : 514
INSCRIPTION : 17/02/2020
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Gifs (SneakySkunk) | Avatar (Google) | Signature (Crack in time)

UNIVERS FÉTICHE : J'apprécie les univers de survie. Je suis attirée par ce qui concerne les zombies. Je suis attirée par le science-fiction. J'aime toucher à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3619-presentation-de-sneakyskunk https://www.letempsdunrp.com/t3872-m-robert-sheehan-frere-autres-liens https://www.letempsdunrp.com/t3621-creation-s-dream https://www.letempsdunrp.com/t3622-all-the-earth-is-mine
cat

BART+TERRI Oh, un donut!  Empty

hO23onH.png
Terri Mackleberry
À quelques secondes près, Terri est la cadette de sa jumelle Sherri. Deux soeurs inséparables depuis la naissance. Elles sont si fusionnelles qu'elles parviennent à se comprendre à l'insu de tous. Leur ressemblance frappante peut en berner plus d'un. Au lycée, elles ont toujours tiré avantage de leur duo pour embêter les autres, toujours en arborant le faciès le plus hypocrite possible. Un jour, elles pouvaient être aimables. Un autre jour, elles pouvaient être détestables. C'était leur façon de communiquer et d’interagir.

Mais grandir auprès d'une soeur de laquelle il est impossible de se dissocier, ce n'est pas facile. L'identité en prend un coup. Alors on tente de s'accrocher à la seule chose qui nous a toujours caractérisé ; perpétué le zone de confort. Mais Sherri est probablement plus intelligente et prospère que sa cadette. C'est inévitable ; dans un duo, il en faut toujours une meilleure que l'autre. Et la jalousie fait en sorte qu'elles veulent tout partager, même les garçons.

tumblr_pkv0zwDGBj1t4wjzko6_r3_540.gifv


Hailee Steinfeld :copyright:️ killing boys
Les filles arrivent à la soirée. Elles enlacent, une à tour de rôle, leur hôte avec beaucoup d'affection et d'exclamations. Elles la complimentent, lui disent que la soirée prévoit d'être au top. Le pire dans tout ça, c'est qu'elles pensent sincèrement tout ce qu'elles disent, mais qu'elles font exprès de paraître hypocrites. D'autres filles sont déjà présentes. Elles ne sont pas nombreuses. Les parents de la fêtée sont aux anges, n'hésitent pas à prendre des photos comme s'il s'agissait là du premier anniversaire de groupe d'une enfant de 10 ans. Les filles présentes ne manquent pas de sourire largement ; mais elles n'en pensent pas moins : c'est ridicule. Des regards subtils sont échangés à la dérobée à chaque occasion. Les cadeaux sont ensuite ouverts. Lorsque la fêtée découvre la BD, elle mime un sourire. Elle ne sait pas où se mettre sans se montrer offensante. Et Terri et Sherri ne manquent pas de se taper discrètement dans la main. Et toutes rigolent lorsque son frère s'enthousiasme davantage qu'elle à la vue de Radioactive Man. Mais bientôt, les parents finissent par quitter la maisonnée, en toute confiance. Cependant, ils ne savent pas que davantage de personnes ont été invitées, filles comme garçons. Et les soeurs Mackleberry omettent volontairement de préciser qu'elles ont, de leur côté, invité Bart Simpson.

Je pense que j'ai un ticket avec Simpson, souffle Sherri à l'oreille de sa jumelle ; ne disait-elle pas à quel point Simpson était immature quelques heures plus tôt?

Terri grimace légèrement, mais se montre enchantée pour sa soeur. Elle voudrait jeter son dévolu sur quelque chose, mais elle ne trouve que les légumes et les petites bouchées étalés sur le comptoir. Elle enfonce une carotte dans sa bouche, se disant qu'un hamburger serait tellement plus consistant et savoureux. Le crunch-crunch de sa mastication lui donne l'impression d'être un lapin tout droit échappé d'une autre dimension. Vont-elles réellement se contenter de ces petites miettes de nourriture avant l'arrivée des invités? Elle regrette parfois le temps où elles étaient encore plus jeunes et où manger une pizza n'était pas mal vu. Terri espère que certains invités seront assez intelligents pour ramener des chips. Les invités ne tardent pas à arriver. Pas une centaine, mais assez pour perdre la tête.

Nelson est là, je suis comment, s'exclame Sherri, une trentaine de minutes plus tard, se postant directement devant sa soeur qui devra replacer ses cheveux et ses vêtements pour être présentable.
T'avais pas un ticket avec Simpson? que Terri se moque, glissant ses doigts dans les cheveux de sa soeur pour les rendre fou-fou et attractifs ; elle se demande surtout pourquoi Nelson est invité.

Elles sont jumelles. Pourtant, Terri trouve Sherri canon, avec ses pommettes rouges, effet de l'alcool, et ses cheveux qui lui donnent un air de rebelle. Lorsque Terri tente de faire ça dans ses cheveux, ils ont tendance à lui donner un air de psychopathe tout droit sorti de l'asile. Elles sont jumelles oui, mais les détails font la différence, surtout pour elles qui se connaissent si bien et ne se voient pas en double. Les mèches de Sherri sont plus douces et plus dociles. Et ses joues la rendent appétissantes lorsqu'elle boit un verre de trop. C'est la vision perçue par Terri.

Tu sais, on peut changer d'avis quand on veut, rien n'est gravé dans le marbre, se moque Sherri en réponse à la question de sa soeur. Si j'ai envie de changer au bout d'une heure, ça me regarde, t'es pas d'accord?

À mesure que les invités arrivent, l'alcool entre à profusion. La musique est forte et des déchets s'accumulent un peu partout. Mais dans l'ensemble, ça reste calme et propre. Les jumelles qui attendent un spectacle sont tristes de constater que Simpson ne semble pas se montrer le bout du nez. Le pire, c'est qu'on renverse même de l'alcool sur le chandail de Terri alors qu'une personne manque de perdre pied. Elle entend un " oups " et un ricanement. Ce qui l'oblige à monter à l'étage alors que sa soeur s'amuse à faire les yeux doux à Nelson. Terri devrait pouvoir trouver un vêtement adéquat à l'étage.

Super, qu'elle ronchonne lorsqu'elle découvre la porte verrouillée de son hôte.

Elle entre donc dans la chambre du frère et se voit obligée d'enfiler un t-shirt.

C'est moi qui suit trop grosse ou c'est lui qui est bien trop mince pour un mec? qu'elle s'étonne, constatant que sa poitrine est écrasée dans ce vêtement qui n'a rien d'élégant.

Le trio composé de Simpson, Milhouse et Rod est immédiatement repéré par Nelson qui ne manque pas de huer le nom de Bart, car ils ont, sembleraient-ils, des choses à mettre au point. Nelson lui fait signe d'approcher d'un bras, mais son autre bras est passé autour des épaules de Sherri qui est rarement seule, elle qui est constamment accompagnée de sa soeur. Nelson ne manque pas de se la jouer tombeur avec une meuf à son bras. Ce mec est con, profiteur, et pourtant il arrive quand même à se trouver de bonnes filles. Tout comme il a un oeil sur la soeur de Simpson. Milhouse est le premier à tourner un regard vers Terri qui revient au salon. Il lui sourit presque bêtement ― pare que c'est une fille. Terri s'étonne même à trouver cette gêne particulièrement mignonne.

Ah! Te voilà, mais où t'étais passée! s'étonne Sherri qui se dresse sur ses deux jambes, s'adressant à sa soeur.

Mais maintenant qu'elle est debout, elle ne manque pas de s'appuyer sur Bart, directement sous les yeux de sa soeur et de Nelson. Et Nelson n'est pas toujours tendre avec Bart, surtout lorsqu'il n'obtient pas ce qu'il souhaite.


I'm just a woman in love with another woman
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
@Robz
@Robz
MESSAGES : 393
INSCRIPTION : 17/02/2020
ÂGE : 26
RÉGION : France.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : Post-apocalyptique, touche à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

cat

BART+TERRI Oh, un donut!  Empty

tumblr11.png
Bartholomew Jojo.
Simpson

Dix-neuf ans et toujours pas capable d'avoir un logement, d'avoir un travail légal. Ceux de sa génération qui sont capables d'étudier sont à l'université, ceux qui n'ont pas les neurones pour travaillent chez Krusty Burger. Il lui, quand il travaille, va ne dure pas bien longtemps. Bart est bon pour se faire quelques billets mais pas pour garder un post. Lisa est en pleine émulsion ; ça la titille de voir son frère tomber alors que Homer vient de lui lancer sa dernière obligation. Bart va devoir garder son travail vers le livreur de BD s'il veut rester vivre à la maison : et lui pleurniche en disant que les bancs de l'école lui manquent.

BART+TERRI Oh, un donut!  Tumblr_op3xsjGCAV1qadpveo1_540
Il est blond, à moitié roux. C'est dégueulasse. Comme sa sœur. Et leur père était châtain, avant d'être à quatre-vingt-dix pourcent chauve. Leur mère se teint les cheveux, et Bart la soupçonne de cacher sa couleur naturelle ; le dégueulasse. Alors lui aussi se teint les cheveux depuis trois ans maintenant ; il se fend encore la poire en se souvenant du jour où il est rentré avec les cheveux noirs.

Richard Harmon :copyright:️ doom day

Quand ils arrivent, la fête bat déjà son plein. Quand ils étaient plus jeunes, on disait qu'une fête ne commençait que lorsque Bart arrivait. Aujourd'hui, les choses sont bien différentes. Et s'il est bien heureux de ne plus être ce clown de service aux yeux des autres, Bart n'avouera jamais qu'il est bien malheureux qu'on puisse faire sans lui. Ca a toujours été comme ça : le besoin d'attention. Et pourtant, quand il est au centre des regards, il n'est pas à l'aise. Bart Simpson, toute une histoire.

Une fois que la voiture est garée devant la maison, ils entrent dans la propriété. Mais Milhouse et Bart font rapidement en sorte que Tod soit en retrait et de disparaître à ses yeux. Il n'est là que pour avoir passé le volant, et ça s'arrête là : Bart ne compte pas l'avoir dans les pattes toute la soirée. Ils se retrouvent tous les deux avec une bière dans la main, quelques secondes avant que son nom ne soit hurlé à travers la foule, à travers la musique. Et la voix qui se fait entendre est reconnaissable entre mille : Nelson. Un profond frisson lui parcourt l'échine, et s'il aurait voulu faire comme s'il n'avait pas entendu, le corps de Bart se tourne directement dans la direction d'où ça provient. Après avoir prit quelques branlées par la Muntz la brute, on cherche à éviter les autres. C'est se protéger soit-même que de suivre Nelson.

" - Tu sais que ça fait deux semaines que j'essaye de te mettre la main dessus ?"

Nelson demande en tenant toujours Sherri contre lui ; ce qui est à lui n'est à personne d'autre. Bart ne peut pas s'empêcher de lancer un regard à la jumelle, lorsqu'il a le nez plongé dans son gobelet de bière rouge. Elle joue toujours sur tous les tableaux, mais le regard qu'ils s'échangent montre bien qu'ils pensent à la même chose. Bart détourne pourtant bien vite son regard d'elle, il sait qu'il doit répondre même s'il a du mal à avaler.

" - J'ai niqué mon portable, fallait passer à la boutique." Qu'il répond avec un léger détachement, mais il n'est pas à l'aise. N'a-t-il pas dit qu'il ne voulait pas être dérangé chez le vendeur de bandes dessinées ? Nelson fait exception à tout. " J'suis là maintenant, tu veux quoi ? "
" - Faut qu'on s'parle, toi et moi. On a des trucs à ..."

Mais le plus vieux, et le plus gros des garçons, est obligé de se taire quand la fille à ses côtés le coupe pour accentuer la présence de sa soeur. Bart, en train de boire dans son gobelet, manque de s'étouffer lorsque Sherri s'appui contre lui lorsqu'elle se redresse. Ce n'est plus son regard à elle qu'il cherche mais celui de Nelson : lui n'est pas content du tout. Et c'est automatiquement, Bart roule de son épaule pour que Sherri le lâche, il recule même d'un pas pour se retrouver à la hauteur de Milhouse ; il esquive la fille, ou est-ce qu'il esquive le coup de Nelson ? En tous cas, Nelson se fait plus grossier encore : il attrape Sherri par les hanches et la force à venir s'asseoir sur ses genoux. Le petit groupe bloque l'entrée des escaliers maintenant, mais ça ne choque personne.

Bart a finit sa bière en l'avalant difficilement ; il aurait voulu se faire Sherri pour passer le temps, mais elle est hors de portée du moment où Nelson est dans les parages. Non, Bart ne prendra pas une branlée dans les prochains jours pour s'être fait prendre avec la jumelle. Et ce soir, il est bien heureux de pouvoir différencier les deux. Celle collée au loubard et celle qui est coincée dans un haut trop serré. Un t-shirt qui ne lui appartient pas ; Bart le sait parce qu'il a le même dans son armoire, c'est un truc de mec. Il fronce un sourcil en volant le verre de Milhouse qui est encore plein ; c'est Simpson qui va être plein ce soir. Il compte bien boire pour oublier ce que Nelson va lui dire de faire.

Celui aux cheveux bleus a disparu dès qu'il s'est retrouvé avec un verre vide, alors il est parti en chercher un autre. Heureusement pour elle, et malheureusement pour lui, Lisa a décidé de pointer le bout de son nez à cet instant. Elle arrive en colère, avec sa robe légère mais qui cache tout ce qu'il faut, et attrape l'épaule de Bart pour le forcer à se tourner vers elle : Lisa a toujours été très autoritaire, ce n'est pas nouveau.

" - J'ai vu Tod prêt de la piscine !" Qu'elle gronde comme si c'était un problème. " T'es venu avec la voiture de Flanders ? Mais t'es stupide ou quoi ? Attends que je le dise à maman..."
" - T'étais pas censée passer la nuit à réviser pour tes examens, toi ?" Bart réagit au quart de tour : ça a le don de faire taire Lisa qui se contente de le fusiller du regard. " Alors me fait pas chier... au moins tu rentreras pas à pied ce soir."

Nelson tente de plaisanter en disant qu'il serait très content d'être celui qui ramène Lisa. Cette phrase a le don de faire réagir tout le monde : Lisa qui rougie et mime de ne pas vouloir alors qu'elle irait avec stupidité, Bart qui fronce les sourcils parce qu'il ne laissera pas Nelson baiser sa soeur, Milhouse qui revient vert de jalousie avec son verre, et Sherri qui n'aime pas du tout que l'attention se porte sur Lisa alors qu'elle est dans les bras de Nelson. Les deux garçons comprennent qu'ils ne pourront pas parler de leurs magouilles tout de suite. Ca soulage Bart qui espère passer au travers des mailles du filet.

" - Putain, regarde Bart..." Milhouse donne un coup de coude dans les côtes de son ami pour qu'il se retourne vers la porte d'entrée. " C'est Jessica Lovejoy. Elle est revenue quand, de son école catholique ?"

Personne ne saurait vraiment répondre à cette question, mais Bart se retrouve collé à Terri -après l'avoir regardé- pour pouvoir s'éloigner de Lisa et regarder la nouvelle venue. Jessica, elle est belle, mais elle est vulgaire. Le problème, c'est que tous les garçons lui courent après pour tirer un coup avec la fille du pasteur. On en voit toujours trop : de sa poitrine qui déborde parce qu'elle la gonfle avec du coton, au début de ses fesses lorsqu'elle se baisse trop. Jessica, c'est toujours trop. Lisa se plain déjà -en soufflant- que les choses vont mal partir. Milhouse ne sait plus où donne de la tête entre celle qui le fait bander et celle qu'il aime. Nelson, gros porc, siffle déjà Jessica pour qu'elle se ramène avec eux : lui aussi peut passer d'une fille à l'autre.

" - Je savais pas que vous êtiez ensemble, vous tous !" Par paire, avec ses doigts, Jessica montre tour à tour : Nelson à côté de Sherri, Milhouse avec Lisa, et Bart avec Terri. Si Lisa nie à voix haute, Bart se contente de lancer un regard furtif vers Terri, puis se recule. Avec bien moins d'écart qu'il n'en a mit avec Nelson. " Tant pis, on fera comme si vous étiez tous célibataire hein !"

Jessica lance un clin d'oeil à Bart : elle l'a toujours eu dans son collimateur. Mais elle attrape la main de Milhouse, et montre à tout le monde sur son téléphone un jeu ressemblant à action ou vérité. Un de ces trucs que les jeunes usent aujourd'hui pour pécho en soirée. Bart lève les yeux au ciel, mais déjà, elle les emmène tous dans le salon. Oui, Jessica se croit chez elle et vire tous ceux qui y étaient assis. Elle veut être entourée de ceux qui ont été ses amis, quand elle vivait à Springfield. Elle ne revient que trop rarement pendant les vacances ; c'est quoi l'occasion d'aujourd'hui ? Jessica n'en a pas besoin pour faire la fête.

" - Depuis quand qu'elle se retape Nelson ?"

Bart prononce cette phrase à voix basse, à l'attention de Terri. Il se retrouve assit à côté d'elle, sur ce grand canapé. C'est mieux que d'être assit à côté de tous les autres, mais il aurait préféré ne pas l'être du tout. Quand il picole à côté de Terri, Bart perd trop rapidement ses moyens. En voyant tout le monde assit, il se demande s'il a vraiment bien fait de venir.
Revenir en haut Aller en bas
 
SneakySkunk
SneakySkunk
Féminin MESSAGES : 514
INSCRIPTION : 17/02/2020
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Gifs (SneakySkunk) | Avatar (Google) | Signature (Crack in time)

UNIVERS FÉTICHE : J'apprécie les univers de survie. Je suis attirée par ce qui concerne les zombies. Je suis attirée par le science-fiction. J'aime toucher à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3619-presentation-de-sneakyskunk https://www.letempsdunrp.com/t3872-m-robert-sheehan-frere-autres-liens https://www.letempsdunrp.com/t3621-creation-s-dream https://www.letempsdunrp.com/t3622-all-the-earth-is-mine
cat

BART+TERRI Oh, un donut!  Empty

hO23onH.png
Terri Mackleberry
À quelques secondes près, Terri est la cadette de sa jumelle Sherri. Deux soeurs inséparables depuis la naissance. Elles sont si fusionnelles qu'elles parviennent à se comprendre à l'insu de tous. Leur ressemblance frappante peut en berner plus d'un. Au lycée, elles ont toujours tiré avantage de leur duo pour embêter les autres, toujours en arborant le faciès le plus hypocrite possible. Un jour, elles pouvaient être aimables. Un autre jour, elles pouvaient être détestables. C'était leur façon de communiquer et d’interagir.

Mais grandir auprès d'une soeur de laquelle il est impossible de se dissocier, ce n'est pas facile. L'identité en prend un coup. Alors on tente de s'accrocher à la seule chose qui nous a toujours caractérisé ; perpétué le zone de confort. Mais Sherri est probablement plus intelligente et prospère que sa cadette. C'est inévitable ; dans un duo, il en faut toujours une meilleure que l'autre. Et la jalousie fait en sorte qu'elles veulent tout partager, même les garçons.

tumblr_pkv0zwDGBj1t4wjzko6_r3_540.gifv


Hailee Steinfeld :copyright:️ killing boys
En voyant toutes ces personnes rassemblées au même endroit, Terri est certaine d'une chose : ça peut tourner à la catastrophe. Mais n'était-ce pas le but escompté? Les jumelles adorent quand il y a de l'ambiance. Elles adorent être témoins d'histoires tordues. Cette obsession était pire lorsqu'elles étaient jeunes, car elles faisaient encore moins attention aux gens qu'elles pouvaient blesser. Aujourd'hui, elles sont encore aussi dépendantes des ragots et des histoires, mais comme elles se font discrètes pour que ce soit les autres qui portent le chapeau, ça ne se remarque pas trop. Pourtant, Terri a le sentiment que ce sera différent aujourd'hui. Mais comme sa soeur lui sourit, elle lui sourit en retour. Elle connait exactement les pensées de sa jumelle. Elle doit certainement se dire : Bart est là, la tension grimpe déjà!!!

Terri est le témoin involontaire du clin d'œil que Jessica envoie à Bart. Terri se sent aussi utile que Milhouse, c'est-à-dire une intruse qui est là pour rendre attrayants ceux qui l'entourent. Sans doute le revers de la médaille pour avoir si souvent embêté les autres.

Depuis quand elle se tape Nelson?
Tu parles de Sherri ou de Jessica?

Car visiblement, toutes deux peuvent avoir n'importe lequel de ces garçons dans son lit. La fille paraît tendue, sans doute parce que tout le monde use de son sex-appeal pour plaire. Au même rythme qu'elle s’installe, elle regarde tout le monde, un après l'autre, jusqu'à ce que son regard finisse par tomber sur Bart. Elle prend alors conscience qu'elle vient de nommer Sherri. En général, elles préfèrent jouer la carte de la confusion pour que personne ne puisse faire la différence entre les deux. Elle semble surprise de sa propre maladresse, donc s'empare du premier gobelet à proximité, que quelqu'un a oublié, désormais, c'est à elle. Elle boit quelques gorgées. Pendant que les autres s'installent, elle répond à Bart :

Pourquoi tu demandes? Et vous, vous couchez ensemble depuis quand? qu'elle laisse planer, comme si elle lui retournait la balle, comme si elle savait déjà tout à ce sujet.

Elle fait rouler le liquide dans son verre. Elle est jalouse. Elle n'aime pas se dire qu'elle est considérée comme une miette. Sherri est peut-être celle qui fait les premiers pas et qui parvient à attirer les hommes, mais Terri est très certainement celle qu'on ne souhaite pas blesser au risque qu'elle se montre démesurément désagréable. Mais s'il y a une chose que Terri déteste aussi, c'est que sa soeur la fasse passer pour " la seconde ". Dans ces cas-là, Terri se laisse submerger par la petite bête au fond de son âme et ça lui fait faire des choses complètement folles. Présentement, c'est l'impression que ça donne, que Sherri souhaite tout posséder malgré leur lien fraternel si puissant.

Jessica prend déjà la parole pour entamer ce jeu plein de rebondissements. Elle paraît désinvolte lorsqu'elle pianote sur son téléphone, qu'elle joue dans son application pour y entrer les noms des participants ainsi que les catégories auxquelles ils devront se soumettre. Jessica sourit, lèvres étirées, lorsqu'elle retourne son téléphone pour montrer les inscriptions affichées à l'écran : Lisa et Amour et Vérité.

Bon, Lisa : vérité. Et je commence en demandant : es-tu amoureuse d'un garçon ici présent?

Malheureusement pour elle, la jeune Simpson est déjà timide. Et si elle était déjà rouge tomate à cause des précédentes paroles de Nelson, elle s'enflamme littéralement tant elle voudrait se faire plus petite. C'est Sherri, particulièrement jalouse de l'attention que Nelson lui porte, qui enchérit en la poussant à répondre. Mais Sherri oublie que Nelson n'arrête pas de lancer des regards en direction de Jessica, même s'il tient la jumelle bien contre lui. Une situation semblable à un sac de nœuds.

Non? Tu ne veux pas répondre, dommage. Ce sera conséquence, enchaîne rapidement Jessica qui n'a aucune seconde à perdre, et elle n'apprécie pas spécialement Lisa non plus. Vous avez des idées? qu'elle demande en regardant les participants, sauf qu'elle n'autorise personne à répondre lorsqu'elle dit : tu vas sauter toute habillée dans la piscine et revenir ici. Le grand frère s'y oppose-t-il? que Jessica nargue vicieusement.
Je peux très bien le faire, s'offusque Lisa qui ne manque jamais une occasion de vouloir faire ses preuves, alors elle se redresse et quitte déjà le salon pour faire sa punition, et son frère n'aura pas son mot à dire, même s'il devait s'en foutre.
Sympa celle-là, enchaîne déjà Jessica, le nez plongé dans son téléphone. Sexualité, Sherri, conséquence.
Et tu m'expliques pourquoi c'est toi qui devrait gérer tout le monde? maugrée ouvertement Terri à l'intention de Jess qui la foudroie du regard.
Parce que j'en ai envie et que personne n'a envie de m'arrêter, pas vrai? demande-t-elle, mais ses yeux se posent sur Nelson qui opine aussitôt pour prendre son partie.

Il devait imaginer que cette conséquence le concerne. Et sans doute bande-t-il déjà à imaginer ce qui découlera de Sherri et de Sexualité. Mais Jessica est visiblement plus fourbe que ça.

Sherri, tu dois embrasser Bart pendant 15 secondes.

Terri sent l'air quitter ses poumons, car déjà, les yeux de Sherri se posent sur Bart. Et elle se déplace juste assez pour se retrouver sur son second flanc. Bart est donc coincé en sandwich entre les deux jumelles. Sherri peut très bien le faire. Elle n'aurait aucun scrupule à le faire. Mais qui, ici, sait réellement laquelle des jumelles elles sont? Hormis Bart. Nelson doit bien se foutre de laquelle il amène dans son lit, du moment que ce soit une fille et qu'elle soit bonne. Lui, il pourrait très bien se vanter d'avoir baiser les deux jumelles en même temps. Sherri est sur le point de poser ses lèvres sur celles de Bart lorsqu'une main se glisse sur la joue du concerné, l'obligeant ainsi à tourner la tête. C'est Terri qui s'empare de cette bouche pour un baiser. Et elle ne sait pas si c'est parce que Bart l'obsède depuis des heures ou si c'est parce qu'elle n'a pas envie que sa soeur lui vole ce qui lui tient à coeur. Mais sous l'adrénaline, elle le fait. Elle prend le nom de sa soeur pour embrasser Bart Simpson. Sa soeur, la vraie Sherri, aurait pu être jalouse ; mais elle est trop saoul pour l'être. Elle rigole et embarque dans le délire en s'exclamant :

Eh bah ça c'est un baiser Sherri! Je peux en avoir un moi aussi? qu'elle rajoute non loin de l'oreille de Bart.

Mais Nelson n'a pas envie qu'on le prenne pour un con, le poil dressé sur ses avant-bras. Déjà il s'oppose, déjà il dit que Sherri n'est pas Sherri et que Terri n'est pas Terri. Il a l'air confus, comme si c'est lui qu'on venait de mener en bateau.


I'm just a woman in love with another woman
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
@Robz
@Robz
MESSAGES : 393
INSCRIPTION : 17/02/2020
ÂGE : 26
RÉGION : France.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : Post-apocalyptique, touche à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

cat

BART+TERRI Oh, un donut!  Empty

tumblr11.png
Bartholomew Jojo.
Simpson

Dix-neuf ans et toujours pas capable d'avoir un logement, d'avoir un travail légal. Ceux de sa génération qui sont capables d'étudier sont à l'université, ceux qui n'ont pas les neurones pour travaillent chez Krusty Burger. Il lui, quand il travaille, va ne dure pas bien longtemps. Bart est bon pour se faire quelques billets mais pas pour garder un post. Lisa est en pleine émulsion ; ça la titille de voir son frère tomber alors que Homer vient de lui lancer sa dernière obligation. Bart va devoir garder son travail vers le livreur de BD s'il veut rester vivre à la maison : et lui pleurniche en disant que les bancs de l'école lui manquent.

BART+TERRI Oh, un donut!  Tumblr_op3xsjGCAV1qadpveo1_540
Il est blond, à moitié roux. C'est dégueulasse. Comme sa sœur. Et leur père était châtain, avant d'être à quatre-vingt-dix pourcent chauve. Leur mère se teint les cheveux, et Bart la soupçonne de cacher sa couleur naturelle ; le dégueulasse. Alors lui aussi se teint les cheveux depuis trois ans maintenant ; il se fend encore la poire en se souvenant du jour où il est rentré avec les cheveux noirs.

Richard Harmon :copyright:️ doom day

" - Tu parles de Sherri, ou de Jessica ?"

Le visage de Bart se retrouve à tiquer à la suite de ces mots, et il ne peut s'empêcher de jeter un regard plein d'incompréhension et d'interrogation face à Terri. Son sourcil redressé montre bien qu'il est surprise : que l'une des deux jumelles trahissent l'autre, mais surtout parce qu'il aurait du se douter que la fille du pasteur y est aussi passée. Cette révélation a eu le don de lui faire lever les yeux vers le plafond, surement qu'il n'aurait pas du demander.

" - Pourquoi tu demandes? Et vous, vous couchez ensemble depuis quand?"

Tout ce que Terri, coincée dans son chandail trop petit, récolte, c'est un beau doigt d'honneur de la part de Bart. Non, il ne répondra pas à ces questions. Pourquoi tu demandes? Parce qu'il est jaloux, voudrait parfois être aussi apprécié que Nelson. Mais Bart est bien heureux de ne pas faire peur aux filles, comme Muntz. Il ne sait pas encore que l'on ne peut pas avoir les deux à la fois : soit les filles qui sont excitées de peur, soit celles qui vous apprécient réellement. Vous couchez ensemble depuis quand ? Bartholomew se trahit à cause du regard qu'il lance à Sherri ; elle a dévoré sa bite à plusieurs reprises. C'est ce soir qu'il aurait aimé lui mettre un coup., mais Nelson fait tout retomber.

Bart n'aime définitivement pas que Lisa soit dans la ronde, et lorsque son nom sort en premier, il se retient de justesse de sauter à la gorge de Jessica. Lui a le droit de faire toutes les misères du monde à sa soeur, mais les autres doivent la laisser tranquille. Elle ne veut pas répondre à sa vérité, et Bart cache son nez dans son verre pour faire croire qu'il n'en a rien à faire. Lui sait que malheureusement, c'est le nom de Nelson qui serait sortie si elle n'avait pas eu besoin de ce gage. Et Milhouse, il est jaloux du regard qu'elle porte à Muntz, mais surtout déçu qu'elle n'ait pas répondu. Il espère toujours et encore qu'ils connaîtront le grand amour. Lorsqu'elle doit quitter la ronde pour sauter vêtue de sa fine robe dans la piscine, Bart la suit du regard sans bouger le moindre muscles. Il se moque de ce qu'elle peut faire, sa soeur, en général. Mais quand ça concerne Nelson, l'aîné a toujours une boule au ventre.

" - Sherri, tu dois embrasser Bart pendant 15 secondes."
" - Nan, mais, c'est mort !"

Simpson semble enfin réagir à ce qui se passe autour, et c'est surtout parce qu'il n'a pas envie de se faire démolir par Nelson que pour repousser Sherri. Il tourne son regard automatiquement sur ladite jumelle et croise le regard du loubard. Mais Bart sait qu'il préfère prendre une branlée que prendre un gage, alors oui, il se laisse faire. Se penche même vers Sherri lorsqu'il faut l'embrasser. Mais la main de Terri, qui se glisse sur sa joue pour détourner le visage de Bart et l'embrasser avant que sa soeur n'ait eu le temps de le faire, surprend celui qui se teint les cheveux. Il se laisse faire, sans pouvoir profiter de cet instant. De ces sensations. Parce que quand c'est fini, c'est déjà trop tard. Ses yeux ouverts entrent en contact avec ceux de Terri - connaissant bien son secret. Il n'a pas la moindre idée de ce qui a poussé cette jumelle à prendre la place de l'autre, mais Bart sait d'avance que ça ne va pas suffire à calmer Nelson, qui déjà, fait entendre son point de vue : il déteste ne pas s'y retrouver avec les jumelles quand il croit en avoir une précise sous la main.

Alors Bart se retourne et c'est lui qui engage le baiser sur les lèvres de la vraie Sherri. Un baiser qui dur le même temps que le premier, quinze secondes. Mais un baiser qui ne lui apporte rien de semblable ; parce qu'il pense à Nelson mais surtout parce qu'il pense à Terri. Sherri, il l'a emballé à plusieurs occasions. Bart ne se souvient pas avoir eu ça avec la deuxième, ou alors, elles ont échangé les places sans qu'il ne le sache. Et quand il en a un coup dans le nez, Bart se tourne toujours vers Terri de toutes façons. Ce n'est qu'à ce moment-là qu'il sait les différencier ; parce qu'il se sent détendu avec elle, pas sur le point d'exploser comme avec Sherri. Avec l'alcool, les deux font ressortir des choses différentes.

" - Elle est où la troisième, que je complète mon palmarès ?"

Bart fait le malin, mais c'est surtout parce qu'il sent ses entrailles se tendre sous le regard noir de Nelson. Celui-ci tend d'ailleurs le bras pour venir mettre une claque derrière la tête de Simpson : c'est mieux qu'une branlée, mais ça a la conséquence de renverser un peu de bière sur son t-shirt. Bart ne répliquera pas, il a toujours été soumis à Nelson et les autres loubards, et ça ne changera jamais vraiment. Heureusement, c'est le moment que choisit Lisa pour revenir ; ça coupe Muntz dans n'importe lequel de ses élans. Il se contente d'oublier les jumelles et bave sur une Lisa trempée qui a enfiler un jean sous sa robe. Bart fronce les sourcils, lève la main pour la pointer dans la direction de Lisa, près à parler, mais elle le coupe lui aussi dans son élan.

" - C'est celui de Tod, ok ? Il a préféré me prêter son pantalon que son t-shirt..." Nelson est jaloux, et pas content parce qu'il aurait voulu la voir dévêtue, mais il se contente de sourire en voyant ses tétons pointer sous son soutien-gorge. Milhouse et Bart se regardent en haussant un sourcil. " Quoi, c'est gentil."
" - Il est gay surtout."

Les deux meilleurs amis sont d'accord là-dessus. Sinon, Tod aurait donné son t-shirt à la fille. Quel mec préfère se trimbaler en caleçon plutôt que torse nu ? Bart et Milhouse se tape dans la main, mais Milhouse lui essaye surtout de ne pas se concentrer sur Lisa pour ne pas paraître aussi con que Nelson. Et Bart, il allait lui-même se sacrifier pour aider sa soeur : il n'y a que lui pour s'en prendre à elle. Il allait enlever son propre chandail pour le jeter à sa soeur, mais Milhouse enlève sa propre veste et la tend à Lisa. Cette dernière l'accepte après avoir jugé la situation : il vaut mieux avoir Milooser de collé à ses fesses, plutôt que d'être ainsi toute la soirée. Alors Lisa enfile le vêtement, ça lui permet de se cacher un peu. C'est Nelson qui est vexé maintenant, et Milhouse est dans son collimateur.

Jessica, qui n'aime pas que l'attention ne soit pas portée sur elle, décide de relancer son jeu. Et cette fois-ci, elle est contente parce que c'est son prénom qui sort du lot. Jessica, Sexualité, Milhooser. Elle est dégoûtée, mais en plus, elle l'a vraiment appelé ainsi dans son téléphone. Et c'est Nelson qui saute sur l'occasion pour faire dégager celui qui a les cheveux bleus.

" - Quinze minutes, dans le placard de l'entrée." Il fait claquer ses doigts comme s'il parlait à ses petits chiens. Mais son regard est fixé sur Jessica : " Sinon, chiche d'appeler ton père pour lui dire que tu t'es faite avorter l'année dernière."
" - Attends, de quoi ?"

Cette information vient de retourner la tête de Bart qui oublie complètement le reste. Il se met à chercher le regard de Jessica, mais elle évite le sien. Et parce qu'elle n'est pas contente d'avoir perdu à son petit jeu, elle lâche son téléphone, se lève et attrape la main de Milhouse pour l'embarquer. Qu'il le veuille ou non. Mais même si ce n'est pas Lisa, il est toujours content d'avoir l'attention d'une fille. Et Bart se retrouve là, sans réponse à sa question et Nelson se met à rire.

Simpson a finit par attraper le téléphone de Jessica, mais lui, ce n'est pas pour relancer l'application. Lui, il va fouiller dans les photos de cette dernière et n'hésite pas à les montrer aux autres lorsqu'elles sont trop chelou : l'école de Jessica est pleine de filles. Et les photos qu'elle a dans son portable montre bien l'étendue des dégâts. Nelson et Bart sifflent tous les deux lorsqu'ils voient une photo de Jessica avec une autre fille.

On lui vole le téléphone une fois : c'est Nelson qui prend sa bite en photo pour Jessica. Mais Bart récupère l'engin, lui aussi veut laisser des traces qui feront griser la fille du pasteur. Alors il pose sur l'accoudoir du canapé son verre à moitié plein, c'est risqué. Puis il se tourne vers Terri, en faisant danser ses sourcils : il prépare un mauvais coup. Il la prend d'abord en photo, seule. Mais il vient vite s'incruster sur l'objectif. Sur l'une d'entre elles, il fait mine de mordre la joue de Terri : il en profite surtout pour sentir l'odeur de ses cheveux.

" - Tu pues la bière..." Qu'il se contente de constater lorsque Jessica revient, furieuse et rouge de honte, et qu'elle récupère son téléphone des mains de Bart. " Tu devrais faire comme Lisa... un plongeons, et tu sentiras bon."

En réalité, il n'est pas dérangé par l'odeur de la bière. Au contraire, c'est le genre d'odeur qui le berce depuis qu'il est petit. Il en a encore le goût en bouche, puisqu'il récupère son verre pour le vider d'une traite. Mais ce qu'il va par là, qu'elle soit trempée, c'est que sa poitrine déborde encore un peu plus de ce t-shirt masculin bien trop mince pour elle et ses formes déjà bien dessinées. Ses yeux la dévorent du regard, voit-elle où il veut en venir ? Car déjà, sa tête se tourne pour faire attention au reste des autres.


tumblr_pz593gZC4Q1ynme1po6_250.gifv xONqj.jpg 98088e0fddfdb9b8b6600afce2828bdcdf84ff2e.gifv
❝ you have to be special to love me❞ and i'll love you a little bit more every day of our life. You are simply the woman I was waiting for to learn how to live and love.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


BART+TERRI Oh, un donut!  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
BART+TERRI Oh, un donut!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers autres :: Univers anime-
Sauter vers: