Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» Le ciel est un océan suspendu (Val & Dreamcatcher)
En attendant l'hiver  - Page 20 EmptyAujourd'hui à 1:58 par Val

» Vermines & Rage
En attendant l'hiver  - Page 20 EmptyAujourd'hui à 0:17 par Snardat

» Je ne suis pas seule dans ma tête (Recherche)
En attendant l'hiver  - Page 20 EmptyAujourd'hui à 0:05 par Rein

» Ces esquisses qui trottent dans ma tête...
En attendant l'hiver  - Page 20 EmptyHier à 23:57 par Rein

» "Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour" - Ft. Charly
En attendant l'hiver  - Page 20 EmptyHier à 23:03 par Manhattan Redlish

» Through hell, we thrive, and rebuild we will -feat Ananas
En attendant l'hiver  - Page 20 EmptyHier à 17:26 par Mr.Wolf

» Dust And Shadows
En attendant l'hiver  - Page 20 EmptyHier à 16:43 par Invité

» Recherche lien H/H
En attendant l'hiver  - Page 20 EmptyHier à 15:59 par stitch

» De métal et de griffe. [PV Mandrin] [+18]
En attendant l'hiver  - Page 20 EmptyHier à 9:47 par Mandrin

Le Deal du moment : -55%
Coffret d’outils – STANLEY – ...
Voir le deal
21.99 €

LE TEMPS D'UN RP

En attendant l'hiver

Edward
Messages : 823
Date d'inscription : 08/08/2023
Crédits : Ma tronche (presque)

Univers fétiche : Médiéval Fantastique (mais pas que)
Préférence de jeu : Homme
Cités d'or
Edward
Jeu 22 Fév - 12:33

Matthew Phillips
J'ai 28 ans et je vis à Vancouver, Colombie Britannique. Dans la vie, je suis Photographe et je m'en sors moyennement pour un nouveau dans le métier. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal.

Informations supplémentaires ici.

Je ne vais pas accepter de rencontrer une de ses collègues alors que c’est elle qui m’intéresse. Cela dit, cette proposition a, au moins, le mérite de me faire comprendre qu’Hailey n’a pas compris… Cela dit, je n’ai probablement pas été très clair non plus.
Ce ne serait pas la première fois qu’une fille qui me plait ne se rend compte de rien, il faudrait peut-être voir à changer de stratégie…

Je pouffe lorsqu’elle évoque les bouquins d’Alex. En ayant vu trainer plusieurs, je ne peux que confirmer qu’ils sont nombreux à être particulièrement ennuyeux. Je fronce les sourcils lorsqu’elle me parle d’une soirée studieuse.

Je préfère les deux soirées qu’on vient de passer à mes soirées studieuses, tu sais… Avouais-je alors tout en acceptant le verre d’eau. Je me marre bien avec toi, c’est nettement plus agréable qu’une soirée solo devant mon ordi à bosser…

Je la remercie pour le verre d’eau avant de boire une gorgée avant de finalement me lever.

Je n’ai pas envie de te laisser seule, mais si je reste, on va encore partir dans un jeu ou dans du bavardage et tu as sûrement besoin de dormir. Enfin, je n’ai pas spécialement sommeil, mais je peux te laisser si tu préfères. Lançais-je alors.

Arthécate
Messages : 1325
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Jeu 22 Fév - 12:59

Hailey Stevens
J'ai 23 ans et je vis à  Vancouver, Colombie Britannique. Dans la vie, je vis de petits boulots, ce qui me convient parfaitement. Je suis récemment redevenue célibataire et tant mieux… Sauf que je suis obligée de squatter le canapé de mon frère.


Informations supplémentaires ici.


Je souris lorsque je l'entends me dire qu'il s'amuse bien avec moi. J'ai plutôt l'habitude d'entendre ce genre de choses. Il paraît que je suis plutôt distrayante comme fille… Ouais… Il paraît.

Ne t’inquiète pas pour moi. Je vais aller m'installer sur le lit d'Alex. Un vrai lit, quel bonheur ! Et puis, il ne faut pas sous-estimer le pouvoir soporifique de ses bouquins. Ça va le faire.

Et puis au pire … Je survivrai bien à une nuit blanche de plus. Ce n'est pas un problème.

Bonne nuit, Matthew, lui dis-je après avoir déposé mon verre dans l'évier.

Je le salue d'un geste de main puis disparaît dans la chambre de mon frère, porte fermée. Comme je l'avais prédit, mes yeux se ferment après plusieurs chapitres de “Les statistiques sont nos amis”. Honnêtement, je trouve ce titre parfaitement mensonger, mais qu'importe. Le plus important c'est que je finis par m'endormir.

Le réveil annonce midi. C'est un peu tôt pour une personne qui travaille en fin de journée. Tant pis, je peux au moins traîner un peu avant de devoir me préparer. Je me lève, prête à commencer ma journée avec un bon café. Matthew est bien évidemment réveillé.

Bonjour, je lui lance avant de bâiller bruyamment. Ça fait longtemps que tu es debout ?

Je me dirige tout droit vers la cafetière… Elle, c'est une véritable amie ! Je me sers une tasse et savoure avec bonheur le parfum qui s'en échappe… Puis je lance un regard par la fenêtre.

Oh merde, il pleut … Nul !




Edward
Messages : 823
Date d'inscription : 08/08/2023
Crédits : Ma tronche (presque)

Univers fétiche : Médiéval Fantastique (mais pas que)
Préférence de jeu : Homme
Cités d'or
Edward
Jeu 22 Fév - 13:26

Matthew Phillips
J'ai 28 ans et je vis à Vancouver, Colombie Britannique. Dans la vie, je suis Photographe et je m'en sors moyennement pour un nouveau dans le métier. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal.

Informations supplémentaires ici.

Comme tu veux. Répondis-je avec un sourire. Bonne nuit Hailey ! Lui lançais-je en répondant à son geste, alors qu’elle disparaissait dans la chambre de son frère.
Je terminais mon verre d’eau, le déposait dans l’évier avant de rejoindre ma propre chambre.

Évidemment, le sommeil se refuse à moi. Je cogite trop tellement je suis incapable de savoir comment !
Comment lui faire comprendre qu’elle me plaît vraiment ? Merde ! Ca ne devrait pas être aussi compliqué ! Heureusement que, lors de notre jeu, il n’a pas été question du nombre de râteaux ou de flop, parce que là, punaise, j’éclatais les scores.
Je n’ai jamais réussi à dire les choses correctement à ce sujet, et franchement, cela me plombe.

Alors, je finis par me relever et j’attrape une feuille blanche et un crayon. Je me lance alors dans le dessin d’une sorte de BD qui raconte les moments que l’on a passés ensemble tous les deux jusqu’à ce soir. Arrivé à la moitié de la sixième page, ce n’est plus ce que l’on a fait, mais ce que j’aimerais.
Ainsi, après quelques activités, les deux personnages finissent par se faire un câlin avant de s’embrasser sur la huitième page.
Je suis plutôt bon dessinateur et il ne faut pas beaucoup d’imagination pour reconnaitre les personnages.

Au moins, cela m’aura calmé et le sommeil finira par me cueillir.

Le lendemain, mes planches de dessins, étalées sur mon bureau, me semble nulles. Je soupire, trouvant cela minable, avant de faire mon sport et d’aller prendre une douche pendant que le café coule.

Hello ! Répondis-je à la blonde lorsqu’elle émerge de la chambre de son frère, bâillant à s’en décrocher la mâchoire. Une heure environ, ça va, tu as réussi à t’assommer à coup de probabilités ? Plaisantais-je alors qu’elle allait chercher un café.

Ouai, aujourd’hui, le temps est pourri ! On a eu de la chance les deux derniers jours
! Lançais-je depuis le canapé

Arthécate
Messages : 1325
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Jeu 22 Fév - 13:57

Hailey Stevens
J'ai 23 ans et je vis à Vancouver, Colombie Britannique. Dans la vie, je vis de petits boulots, ce qui me convient parfaitement. Je suis récemment redevenue célibataire et tant mieux… Sauf que je suis obligée de squatter le canapé de mon frère.


Informations supplémentaires ici.



Oui, mais pas avant une bonne centaine de pages… Étonnamment, je rétorque avant de me laisser tomber sur le canapé, le regard perdu dans la contemplation de ce ciel grisâtre et terriblement monotone.

J'espère vraiment que la pluie se sera calmée d'ici l'heure de partir… Je n'ai pas la moindre envie de prendre ma voiture pour un si petit trajet… Mais je n'ai pas spécialement envie de me mouiller non plus.

Et toi ? Tu as pu t'endormir facilement ?

Un temps pareil me donne généralement envie de passer la journée devant la tête, couchée sous la couette… Même s'il fait chaud, l'humidité ambiante me donne toujours froid, allez savoir pourquoi.

Tu as prévu quoi aujourd'hui ? je lui demande, curieuse avant de m'étirer comme un chat.

Je décide de traîner un peu avec lui, le temps de boire deux cafés pour me réveiller davantage. Après ça, je récupère mes affaires et file sous la douche. Je lance ma playlist et je chante tout en me préparant. Puisqu'il pleut, je décide de ne pas me maquiller. À quoi bon ? Je déteste les produits waterproof et c'est un coup à se pointer au boulot avec une mine de raton laveur… Mieux vaut éviter. J'enfile donc un jean noir déchiré qu niveau des genoux, un débardeur noir arborant une magnifique tête de mort et chemise à tartan rouge et vert.

Une fois habillée, je quitte la salle de bain avec mes cheveux toujours mouillés et une serviette afin de continuer à les essuyer dehors. Je dépose mes affaires dans la chambre d'Alex avant de passer devant celle de Matthew… Je remarque tout un tas de papiers éparpillés sur un bureau habituellement rangés… Des dessins, vus d'ici… Cela éveille ma curiosité, mais je n'ose pas entrer pour voir… Question de respect.

Je retrouve donc Matthew dans le salon et décide donc de lui poser directement la question.

Tu dessines ? je lui demande sans détour avant de m'asseoir face à lui. Tu me montres ?




Edward
Messages : 823
Date d'inscription : 08/08/2023
Crédits : Ma tronche (presque)

Univers fétiche : Médiéval Fantastique (mais pas que)
Préférence de jeu : Homme
Cités d'or
Edward
Jeu 22 Fév - 14:12

Matthew Phillips
J'ai 28 ans et je vis à Vancouver, Colombie Britannique. Dans la vie, je suis Photographe et je m'en sors moyennement pour un nouveau dans le métier. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal.

Informations supplémentaires ici.

Je me marre en l’entendant dire, surprise, qu’elle a tenue une centaine de pages avant de s’effondrer.

Non, j’ai galéré. Ce m’arrive parfois, mais j’ai trouvé à m’occuper pour m’assommer moi aussi ! Dis-je en souriant avant qu’elle ne me demande mon programme.

Je pensais faire quelques courses, tu as vu que le frigo était vide. Alex absent, je vais essayer de nous nourrir. M’esclaffais-je. Du coup, mon programme ça va être de cuisiner sans faire tout cramer, appartement compris.

On flâne ensuite, côte à côte sur le canapé, échangeant quelques âneries jusqu’à ce qu’elle se décide à aller se préparer. Je l’entends chanter et cela m’arrache un sourire. Laissant aller ma tête à la renverse sur le canapé, je me redresse brusquement lorsqu’elle me parle de mes dessins.
Oh merde ! J’espère qu’elle n’a rien vu ! Ma manie de ne pas fermer ma porte aussi…

Euh ! Oui, je dessine un peu, mais… Je… Peut-être plus tard… Là, c’est pas fini et… c’est moche… Balbutiais-je en sentant mes joues chauffer très largement. C’est nul et… Je… C’est pas fini… !

Bon sang, c’était bien beau de soupirer devant tout à l’heure, j’aurais pu aussi ranger tout ça !

Arthécate
Messages : 1325
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Jeu 22 Fév - 14:24

Hailey Stevens
J'ai 23 ans et je vis à Vancouver, Colombie Britannique. Dans la vie, je vis de petits boulots, ce qui me convient parfaitement. Je suis récemment redevenue célibataire et tant mieux… Sauf que je suis obligée de squatter le canapé de mon frère.


Informations supplémentaires ici.


Il bafouille, l'air gêné comme si je venais de découvrir un secret inavouable ou que sais-je encore. C'est suspect… Très suspect. Je me dis qu'il s'est amusé à dessiner des playmates en position étrange. Alex faisait ça quand il était ado… À défaut de pouvoir s'acheter le fameux magazine au lapin, il dessinait lui-même ses modèles.

J'ai donc probablement là une super raison de le taquiner pendant plusieurs jours… Un sourire espiègle étire mes lèvres tandis que je me penche en avant.

Toi… Tu as dessiné quelque chose que tu ne veux surtout pas que je voie… Je me trompe ?

Mon sourire s'étire un peu plus puis je lui jette ma serviette mouillée sur le visage pour le distraire, avant de détaler comme un lapin dans le couloir pour m'emparer de ces fameux dessins.





Edward
Messages : 823
Date d'inscription : 08/08/2023
Crédits : Ma tronche (presque)

Univers fétiche : Médiéval Fantastique (mais pas que)
Préférence de jeu : Homme
Cités d'or
Edward
Jeu 22 Fév - 14:48

Matthew Phillips
J'ai 28 ans et je vis à Vancouver, Colombie Britannique. Dans la vie, je suis Photographe et je m'en sors moyennement pour un nouveau dans le métier. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal.

Informations supplémentaires ici.

Naturellement, elle comprend tout de suite que j’ai quelque chose à cacher. Elle ne se prive d’ailleurs pas de me le faire savoir, me lançant un sourire mutin avant de me balancer sa serviette mouillée à la figure.
Le temps de me débarrasser du tissu trempé, je la vois, courant en direction de ma chambre.

Aucun doute n’est permis quant à sa destination, elle compte bien aller découvrir ce que j’ai pu dessiner. Je suis mortifié.
A la fois partagé entre le fait que, si elle voit, alors elle comprendra peut-être mes émotions à son égard mais, également terrifié à l’idée qu’elle se moque de moi, me trouve ridicule et mille et une autres choses désagréables. Si moi-même, je trouvais cela nul, elle allait probablement détester.
Sans parler du fait qu’elle allait forcément m’éconduire dans une honte fracassante.

Je me redresse brusquement et m’élance à sa suite.

NON ! Criais-je à son intention. Hailey, je t’en prie ! Ajoutais-je en lui saisissant l’épaule, rouge de honte. J’étais terriblement gêné et c’était tout bonnement impossible à masquer. Je l’avais intercepté et tournée face à moi, mes yeux tournants en tous sens sans savoir où se fixer.
Dans l’instant, j’avais envie de l’embrasser, ce qui n’était pas une bonne idée. J’avais aussi furieusement envie de brûler ces dessins.

Je… J’ai vraiment horreur que… l’on voit mon travail non terminé… Soufflais-je, mon cœur tambourinant sévèrement dans ma poitrine. Je… Je termine ça aujourd’hui et… Tu pourras voir à ton retour… Lâchais-je finalement, ne croyant pas moi-même à ce que je venais de dire… Je donnais le bâton pour me faire battre, c’était pitoyable.

Lâchant son épaule, je changeais immédiatement de sujet.

Je te dépose en partant faire les courses ? Demandais-je, fermant la porte de ma chambre.

Arthécate
Messages : 1325
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Jeu 22 Fév - 15:29

Hailey Stevens
J'ai 23 ans et je vis à Vancouver, Colombie Britannique. Dans la vie, je vis de petits boulots, ce qui me convient parfaitement. Je suis récemment redevenue célibataire et tant mieux… Sauf que je suis obligée de squatter le canapé de mon frère.


Informations supplémentaires ici.


Je suis peut-être taquine, mais je ne suis pas cruelle pour autant. À sa réaction, je comprends bien vite que cette situation le met franchement mal à l'aise. Alors, quand il m'intercepte avec une inquiétude parfaitement visible sur ses joues, je n'insiste pas…

Attends… Tu as carrément la trouille de me les montrer ces dessins en fait, dis-je en le dévisageant, les yeux ronds comme des soucoupes.

Je suis presque sûre que c'est son cœur que j'entends battre aussi vivement … Et ce regard franchement hagard… Ouais, pas de doute, il est clairement en train de paniquer.

Je lève donc mes deux mains en l'air en signe de reddition. S'il ne veut pas que je les voie, alors je ne chercherai plus à les regarder.

C'est bon, dis-je en souriant. Excuse-moi, je voulais juste t'embêter un peu, mais certainement pas te mettre dans cet état. Pardon. On va dire que c'est ton jardin secret, d'accord ? Inutile donc de me les montrer …

Bon, je dois bien avouer que je me sens un peu vexée. Mais ce n'est pas grave. C'est son droit le plus strict après tout.

Pas la peine de me déposer, merci quand même, dis-je avant de faire volte face et de retourner dans la chambre de mon frère.

Je termine de préparer mes affaires, je me brosse les cheveux, et puis je prends la route du boulot. En pleine semaine, c'est plutôt calme. Il n'y a que quelques clients à servir, de fait, nous pouvons prendre le temps de discuter et de rigoler tous ensembles. Mon service terminé, je m'arrête à une baraque à hot-dog pour grignoter un peu avant de rentrer… Enfin, disons plutôt que je traîne la patte. Je n'ai pas spécialement envie de regagner leur appartement dans l'immédiat.

Je passe devant le cinéma de l'autre jour. Ils diffusent West Side Story. La version de 1961 bien sûr. Je m'achète un seau de popcorn que je dévore durant le film. Je me rends à la salle d'arcade pour faire quelques parties dPac-Man...Je ne vois pas vraiment le temps passer. C'est finalement vers quatre heures, je me décide à rentrer…






Edward
Messages : 823
Date d'inscription : 08/08/2023
Crédits : Ma tronche (presque)

Univers fétiche : Médiéval Fantastique (mais pas que)
Préférence de jeu : Homme
Cités d'or
Edward
Jeu 22 Fév - 15:59

Matthew Phillips
J'ai 28 ans et je vis à Vancouver, Colombie Britannique. Dans la vie, je suis Photographe et je m'en sors moyennement pour un nouveau dans le métier. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal.

Informations supplémentaires ici.

A ce moment-là, elle se rend compte de mon état et abdique sans faire de problème. Il faut dire que, oui, je panique complètement.
Ces dessins, je les ai faits avec le cœur, avec les mots que je ne trouve pas, avec mes émotions et les lui montrer sans y être préparé, cela me terrifie.

Alors, lorsqu’elle dit tout haut que j’ai la trouille, je ne dis rien. Je ne peux pas protester puisque c’est la stricte vérité.

Finalement, souriante, elle s’excuse, avouant qu’elle cherchait surtout à me taquiner et m’assurant qu’il n’était pas nécessaire de me montrer quoi que ce soit.
Je voulais répondre un truc, dire quelque chose, mais je ne voyais pas quoi. Elle refusa que je la dépose et, partant de là, elle disparut dans sa chambre pour ne ressortir qu’une fois l’heure venue pour elle d’aller au travail.

J’étais complètement paumé. Je voyais bien, à sa façon de m’éviter en partant, que je l’avais vexé et cela me faisait profondément chier.
Je me servais un café et retournais dans ma chambre.

Pendant quatre heures, je repris tous les dessins, je les ajustais, je les rectifiais, je les améliorais.
J’ajoutais également un certain nombre de choses, détaillant plus les moments que l’on avait passé ensemble, ajoutant des cases et refaisant les dessins plus loin.
Je fis une pause pour aller faire les courses avant de me replonger sur mes planches.
Au final, j’en tirais quatorze pages propres, quatorze pages qui résumaient les deux jours merveilleux que j’avais passés avec elle et, l’avenir que j’espérais naïvement. Tout était au crayon, en noir et blanc avec des jeux d’ombre. Il y avait quelques touches de couleur, notamment les cheveux et quelques détails par moment, comme les boutons des bornes d’arcade ou le paquet de bonbons.
Toute la BD était une retranscription du bonheur, de l’amusement et de la tendresse des moments passés, vu depuis mon personnage.

Je laissais cela reposer, vers 23h, pour préparer un repas pour nous deux. Elle finissait vers 1h, donc le temps que je me perde dans la cuisine, ce serait prêt pour son retour.

A 2h30 du matin, je rangeais le repas au frigo, déçu, mais conscient que ma réaction l’avait profondément vexée.
Oubliant de ranger les couverts que j’avais sortis, je retournais dans ma chambre et glissais ma BD dans une grande enveloppe marron.
Sur l’enveloppe, je laissais un message et la déposais sur son lit avant de me mettre devant un film.
Entre les émotions de la journée et probablement la fatigue, la dernière fois que je vis l’heure, il était 3h30.
Je m’étais donc endormi sur le canapé.


Le message:
Arthécate
Messages : 1325
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Jeu 22 Fév - 16:40

Hailey Stevens
J'ai 23 ans et je vis à Vancouver, Colombie Britannique. Dans la vie, je vis de petits boulots, ce qui me convient parfaitement. Je suis récemment redevenue célibataire et tant mieux… Sauf que je suis obligée de squatter le canapé de mon frère.


Informations supplémentaires ici.


Consciente de l'heure plus que tardive, je retire mes bottes avant de rentrer dans l'appartement. Je me fais aussi silencieuse que possible pour éviter de réveiller le dormeur se trouvant sur le canapé. La pièce est plongée dans le noir. Seule la lumière émanant du projecteur apporte un minimum de clarté. J'éteins l'appareil et dépose une couverture sur le photographe plongé dans un profond sommeil.

Après un bref passage dans la salle de bain, je regagne la chambre pour enfiler mon pyjama et glisser sous les couvertures… Je ne remarque pas tout de suite l'enveloppe et pour cause, j'ai balancé ma veste dessus. C'est en la rangeant que le pli glisse sur le sol attirant finalement mon attention.

Je lis le message, un peu perplexe. Il m'a vexé, c'est vrai, mais pas au point d'avoir besoin de se faire pardonner non plus. Toutefois, ces quelques mots m'interpellent, plus particulièrement le passage où il affirme avoir toujours peur de me montrer ses dessins… Peur de quoi au juste ?

Cela, je ne le découvre pas tout de suite. Je tire les feuilles de leur étui de papier et m'installe en tailleur sur le lit. Je prends le temps de découvrir chacun des dessins. Je souris en réalisant ce qu'ils représentent, touchée par ce jeu de couleur qui rend le tout particulièrement poignant. A travers ces planches, je me remémore les instants que nous avons partagés. Je réalise alors à quel point il les a appréciés… Chacun d'eux. Cela se lit parfaitement dans les détails qu'il apporte.

Il a énormément de talent, c'est un fait. Je nous reconnais parfaitement tous les deux … Chahutant devant la bande d'arcade, partageant un repas savoureux. Tout y est… Le magasin de guitare, la vendeuse vexée, nos petits jeux de la veille… Techniquement, tout devrait s'achever là, mais il reste des pages… Que peut-il bien avoir ajouté ?

Je découvre un Matthew rougissant prenant les mains de cette fille qui me ressemble … Je sais que c'est moi, tout me pousse à le croire et pourtant, je peine à le réaliser. Les regards, les sourires, cette main qui prend celle de la fille… cette étreinte, ces lèvres qui se touchent…

À quel moment mon cœur s'est-il emballé ? Je ne saurais le dire… Mais c'est bien le cas. Ces dernières planches, je les ai étalées sur le lit. Je ne me rends pas bien compte ..

Oui, j’avais peur de te montrer mes dessins, cette peur, je l’ai toujours.

Et que suis censée faire moi ? me dis-je en me laissant tomber en arrière pour mieux observer le plafond.

Il me l'a dit l'autre jour, mais je ne l'ai pas vraiment écouté. Il m'a avoué que je lui plaisais mais, je me suis empressée de le repousser en sortant la carte “pote du frangin”. Je pensais qu'il avait compris, qu'il était passé à autre chose parce que, au fond, je ne suis que la petite sœur un peu loufoque de son meilleur ami.

En réalité, je ne sais même pas ce que tout cela signifie vraiment. C'est peut-être juste une histoire avec des personnages qui nous ressemblent. Je me fais peut-être des films… Ou alors, je lui plais, comme pour tous les autres :“Juste pour passer un bon moment”. Je ne suis alors qu'une sorte de distraction, rien de plus.

Ça veut dire quoi, bordel ? je grogne contre mon oreiller.

Je n'avais clairement pas besoin de ça moi… Pas maintenant. Pas avec lui… En réalité, puisqu'il est l'ami d'Alex, je n'ai jamais cherché à le voir tel qu'il est. J'ai bien vu qu'il est beau à tomber – j'ai des yeux, je m'en sers –mais c'est tout.

Je suis bien tentée d'aller le réveiller pour lui poser la question, mais à quoi bon ? Après tout, il reste et restera toujours le meilleur ami de mon frère. À ce compte là, il n'y a pas vraiment de questions à se poser…

Ok, mais du coup, je fais quoi ? Je ne peux décemment pas rester ici… Ce serait franchement stupide. Mais pour aller où cette fois? Et puis… Si jamais tout cela n'est que le fruit de ma propre interprétation… À quoi bon partir puisque je fabule ?

Ce problème, ces questions, je les remue toute la nuit. Je finis probablement par m'endormir sur les dessins à force de les regarder.



Contenu sponsorisé
En attendant l'hiver
Page 20 sur 23
Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 19, 20, 21, 22, 23  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: