Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» Death upon us [ Ft. Pyramid Rouge]
Help me ! He's Back  - Page 2 EmptyHier à 23:01 par Pyramid Rouge

» Madness or reality ?
Help me ! He's Back  - Page 2 EmptyHier à 22:02 par Senara

» il est bizarre ce sol il est palpable
Help me ! He's Back  - Page 2 EmptyHier à 20:01 par Ananas

» Le vent nous portera...
Help me ! He's Back  - Page 2 EmptyHier à 19:30 par Dreamcatcher

» PRÉSENTATION ¬ quand c'est fini, c'est par ici
Help me ! He's Back  - Page 2 EmptyHier à 19:25 par Lord Xan

» Saut de l’ange - Cheryl & Nemo
Help me ! He's Back  - Page 2 EmptyHier à 18:02 par Nemo

» On s'immerge dans la musique, comme dans un rêve mélodieux, pour s'évader d'une réalité assourdissante [Feat Houmous]
Help me ! He's Back  - Page 2 EmptyHier à 17:57 par Houmous

» De pluie et de sang • Dinamite
Help me ! He's Back  - Page 2 EmptyHier à 17:04 par Dinamite

» Les enfants de la lune. [PV Lulu] +18
Help me ! He's Back  - Page 2 EmptyHier à 16:19 par Ezvana

-50%
Le deal à ne pas rater :
Trottinette électrique OCEAN DRIVE A9 avec clignotants
299.99 € 599.99 €
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

Help me ! He's Back

Charly
Messages : 3389
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
Lune
Charly
Ven 1 Déc - 14:10

Victoria Ruiz
J'ai 33 ans et je vis à Miami. Dans la vie, je suis vendeuse de café de qualité et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt parfaitement bien.

Help me ! He's Back  - Page 2 Tumblr_inline_p7wjdfCVyr1vyc4sh_250Help me ! He's Back  - Page 2 Odette-annable-geri-broussard
Help me ! He's Back  - Page 2 Tumblr_inline_nu3pnz67a41sccn28_500
Avatar : Dopamine / Gif : Tumblr


Ils allaient être en retard. Qu’importe. Vic avait prévenu et comme elle venait de le préciser, leurs familles étaient au courant que Jacob travaillait. Même si cette idée de repas était la leur, ils seraient les derniers sur place. Tout le monde allait parvenir à s’adapter. Leurs familles se ressemblaient beaucoup sur bien des points. L’adaptation se ferait sans mal. C’était certain. La jeune femme sourit en apportant un café à Jacob. Hum… cette tête chiffonnée du matin… « -tu pourras toujours faire une petite sieste durant l’après-midi. » l’idée n’était pas qu’il s’endorme à table. « -et on doit faire comme si on était surpris ? » demanda la jeune femme en tirant les rideaux. « -ça l’est déjà… » avait elle avoué en le regardant encore entre les draps. Elle s’agrippa au rideau pour éviter de s’approcher de lui. Par ce que ça n’était pas sage. Et qu’ils n’avaient pas le temps pour ça. Il faudrait patienté durant toute la journée. Lorsque Jacob lui apparu dans son costume, la torture monta d’un cran. Alors elle ferma les yeux avec force et répondit : « -oui, oui, prête. Sortons d’ici sinon… » elle lui jeta un regard qui en disait long avant d’ouvrir la porte et de descendre les escaliers presque en courant, comme pour se tenir loin de lui. A l’étage du bas, elle leva les yeux par-dessus la rambarde pour le regarder descendre. « -aller ! » avant de rire joyeusement.

Dans le taxi, elle se blottit contre lui et elle passa son temps à lui montrer les décorations de Noël par la vitre. Lorsqu’ils furent arrivé, elle l’embrassa avant de sortir de la voiture. Puis elle se mit dans la peau de la meilleure amie, même si elle lui mit une main aux fesses juste avant que la porte ne s’ouvre. « -Joyeux Noël ! » chantonna La jeune femme en écartant les bras. Luis bouscula tout le monde pour venir lui sauter dans les bras. Lorsque le petit vit Jacob, il passa son petit bras autour de son cou pour qu’il fasse lui aussi parti du câlin. Vic lui colla un énorme baiser sur la joue avant de le reposer lentement au sol en demandant : « -Luis tu n’as pas ouvert mes cadeaux j’espère mi amor ! » le petit garçon se mit à rire et hocha la tête pour dire oui. Jouant le jeu Vic ouvrit des grands yeux, mais elle finit par enfin reporter son attention sur le père de Jacob. Elle le serra dans ses bras, chose qu’elle fit avec tous le monde. Elle présenta Jacob à sa propre famille. Elle cru que sa mère allait étouffer Jacob par son étreinte maternelle. Tous avaient le sourire, heureux d’être ici. Comme prévu, Jacob était tout excusé. La maison était pleine à craquer, mais Vic adorait cette ambiance. Elle avait toujours aimé Noël, et elle retrouvait cela après des années à ne pas l’avoir fêter ainsi. Elle déposa sa veste et son sac, avant de demander : « -alors comment est ce qu’on peut vous aider ? » les deux mamans échangèrent un sourire. Cela fit froncer les sourcils à Victoria qui lança un regard à Jacob. « -vu que vous n’étiez pas là pour cuisiner, c’est vous qui allez faire le service. » La plus jeune des sœurs de Vic cria : « -et la vaisselle ! » Victoria râla : « -je croyais qu’on était excusé ?! » même si elle souriait : « -Jacob est excusé. C’est lui qui travaillait. » « -on allait pas payer deux taxi ! » « -tu es plus douée en service qu’en cuisine mi luciérnaga. » Vic regarda sa mère. Merci pour le surnom… « -ok ok très bien ! » abdiqua la jeune femme en s’avouant vaincue. « -bon hé bien vous dites quand vous avez besoin du coup ! » elle s’échappa à riant pour rejoindre les enfants.

Manhattan Redlish
Messages : 3496
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Sunny.

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
Lune
Manhattan Redlish
Ven 1 Déc - 16:47

Jacob Reyes
J'ai 39 ans et je vis à Miami. Dans la vie, je suis chirurgien traumato et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt parfaitement bien.

Help me ! He's Back  - Page 2 38fc028ccee03f861537a1e656c1f5a0a774a9c1Help me ! He's Back  - Page 2 A0497ab86a08b34ef80339dceb8f1938e4c88c47
Help me ! He's Back  - Page 2 Oscar-isaac-just-kills-me-v0-v7dfav1f43ib1
Avatar : Dopamine / Gif : Tumblr


La nuit avait été de courte durée et le réveil difficile en ce jour de Noël. Victoria avait fait en sorte de ne pas le réveiller à l’heure prévue pour lui permettre de récupérer de sa garde, laissant ainsi leurs deux familles se rassemblaient seules et faire connaissance. Jacob n’était pas inquiet, et il ne semblait pas en être également chez la jolie brune qui lui apporta son café au lit « Oui, je pense que ma mère doit avoir un lit pour moi » et qu’il n’aurait pas l’occasion de partager avec Victoria. Ils avaient pris la décision quelques jours auparavant de passer leur relation sous silence pour permettre à Eva d’obtenir toute l’attention lorsqu’elle annoncerait sa grossesse au repas de famille « Elle ne m’a rien dit à ce sujet ». Piètre menteur comme il était, le chirurgien n’était pas certain de parvenir à simuler la surprise alors qu’il était déjà informé de la grossesse de sa jeune sœur. Il suivit ensuite le regard de sa petite-amie qui maintenait une certaine distance physique avec lui, et se mit à sourire « Ne commence pas Bonito Corazòn, sinon on va se sauter dessus avant ce soir ». C’était même une certitude. Il prit une douche pour tenter d’inhiber l’envie qu’il éprouvait, et pris soin de se vêtir d’un costume trois pièces pour l’occasion, même si c’était presque une tenue habituelle pour lui depuis son retour à l’hôpital. Il patienta dans la cuisine et ne put que souligner sa beauté lorsque Victoria arriva à sa hauteur. Un petit sourire en coin. Sa tenue avait l’effet escompté « Tu vas me sauter dessus ?! » rétorqua-t-il en riant, la laissant descendre les marches en toute hâte « J’arrive ! J’arrive ! » et accéléra le pas pour la rejoindre.

Dans le taxi, ils s’autorisèrent un instant de tendresse. Pas de témoin. Il avait passé son bras autour de ses épaules, et n’avait pas quitté le paysage urbain du regard, s’émerveillant devant les vitrines des magasins décorées pour Noël et les illuminations extérieures. Un dernier baiser et ils reprirent leurs rôles de meilleurs amis en arrivant devant la porte. Enfin, si on omettait la main sur ses fesses qui lui fit pencher la tête tout en souriant. Il imita Victoria en clamant un « Joyeux Noël ! » à son tour, enlaçant chaque personne présente, notamment Luis qui avait été effrayé par lui quelques semaines auparavant. La mère de la jolie brune se montra particulièrement heureuse de le voir en ces murs. Jacob avait pris soin de s’excuser, et personne ne lui en tint rigueur. Il y avait un léger brouhaha dans la maison de ses parents, mais c’était chaleureux, tout le monde apprenait à faire connaissance, que des sourires et des rires. Cela faisait chaud au cœur du trentenaire qui savoura ce petit instant de bonheur simple. Il suivit Victoria jusque dans la cuisine qui fronça les sourcils en ne comprenant pas immédiatement le sourire de connivence que les deux mères échangèrent. Jacob se mit à rire et tourna la tête vers la sœur de la jeune femme « Je m’occupe de la vaisselle, ça ne me dérange pas » et se mit à sourire « Eh oui Bonito Corazòn ! J’ai sauvé des vies toute la nuit » avant de lui adresser un clin d’œil « Je t’aiderais » lui souffla-t-il avant de hausser les sourcils, un petit sourire espiègle se glissant sur les lèvres du chirurgien « Mi luciérnaga ?! C’est adorable ! » et s’adressa à la mère de Victoria « Merci pour cette information » « Je t’en prie mon garçon ». Il suivit ensuite la jolie brune jusque dans le salon, attrapant Luis pour le jeter en l’air avant de le rattraper, l’enfant riant aux éclats dans ses bras, et reposa le petit homme au sol « Encore ? » et recommença, puis un autre lui demanda et il se retrouva à jeter en l’air les neveux et nièces de sa petite-amie pendant une longue demi-heure, et décida ensuite de se laisser tomber sur le canapé « Longue nuit petit-frère ? » demanda Teresa qui s’occupait des toasts sur la table basse par manque de place « Oui » et observa la jeune femme au loin « Tu lui as dit que tu étais amoureux d’elle ? » « Oh non ! Tu ne vas t’y mettre toi aussi ! » et leva les yeux au ciel en voyant sa sœur sourire de toutes ses dents « Je vais aller jouer avec les enfants finalement ».


Charly
Messages : 3389
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
Lune
Charly
Ven 1 Déc - 21:12

Victoria Ruiz
J'ai 33 ans et je vis à Miami. Dans la vie, je suis vendeuse de café de qualité et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt parfaitement bien.

Help me ! He's Back  - Page 2 Tumblr_inline_p7wjdfCVyr1vyc4sh_250Help me ! He's Back  - Page 2 Odette-annable-geri-broussard
Help me ! He's Back  - Page 2 Tumblr_inline_nu3pnz67a41sccn28_500
Avatar : Dopamine / Gif : Tumblr


« -ça sera toujours mieux que de tomber de sommeil la tête dans le dessert. » répondit Vic pour la charrier. Personne n’en voudrait à Jacob d’aller dormir une heure ou deux durant l’après-midi. « -bon, alors on les félicitera simplement en sautant de joie. » c’était une merveilleuse nouvelle à annoncer, alors de leur côté, ils allaient rester distant et faire comme avant. Comme s’ils n’étaient encore que deux meilleurs amis qui vivaient ensemble. « -mais quoi ?! Qu’est-ce que j’ai dit ! » s’amusa Vic alors que Jacob avait parfaitement raison, ça allait être vraiment compliquer de rester éloigné l’un de l’autre, alors qu’en trois semaines de temps, ils avaient rapidement prit l’habitude d’être coller serrer. Afin de ne pas être encore plus en retard, Victoria quitta rapidement l’appartement et elle avait lancé un : « -chut ! » pour signifier que oui, il avait vu juste, et qu’il était bien plus sage de partir d’ici avant qu’elle ne lui retire sa chemise.

Une fois chez les parents de Jacob, Vic se sentit automatiquement transporter par la cette ambiance festive de Noël qu’elle adorait tant, et ça depuis l’enfance. Elle apprécia retrouver ce rassemblement auquel elle n’avait plus vraiment participer ainsi depuis quelques années. Sa famille n’appréciant pas Roberto, elle se rendait au repas seule et ne restait jamais très tard pour ne pas laisser Roberto seul, également. Ça avait été compliqué pour elle. Aujourd’hui, cela lui faisait un bien fou de retrouver tout cela, même si ils venaient d’être assigné aux services et à la vaisselle. « -roh écoutez moi ce fayot ! » railla la jeune femme alors que Jacob était volontaire pour la vaisselle. « -tu parles, tu seras tellement fatiguée que tu vas me laisser tomber lâchement ! » ce qui risquait fort d’arriver. « -grâce à mon café. » avait elle répliqué en lui enfonçant l’index dans la poitrine, avant de retirer sa main dans un caresse. Elle décida de rejoindre les enfants qui jouaient plus ou moins tranquillement près du sapin. Elle adorait passer du temps avec ces neveux et nièces. Et elle ne put que regarder Jacob de façon attendit. Elle s’était violence pour détourner le regard.

Assise au sol, elle s’était mise à jouer aux petites voitures. Puis elle avait délaissé les enfants pour venir en aide à Diego afin de préparer un verre pour tout le monde. « -j’aime te voir heureuse comme ça. » lui avait soufflé son petit frère. « -tu sais très bien que j’adore Noël. » il avait souri : « -je sais, mais il n’y a pas que ça. Ton amitié avec Jacob te fait du bien. Et c’est agréable à voir. Je suis heureux pour toi tu sais. Et je sais que Mama l’apprécie beaucoup. » Elle lui lança un regard tout en essayant de déboucher une bouteille. « -je ne vais pas te pousser vers lui. Tu es assez grande pour savoir ce que tu veux ou non. Et si j’étais à ta place, ça m’agacerait. » Vic avait sourit avec tendresse. « -merci… Je pense que vous avez des points communs. » ils découvriraient lesquels ensemble. « -tu savais qu’Eva fait le même métier que toi ? » elle pointa la jeune femme du doigt. Diego trouva cela très intéressant et rapidement il la délaissa pour aller parler mécanique et voiture. Comme elle était assignée au service, Vic revint vers la cuisine pour demander en espagnol : « -mamita, est ce que vous avez terminé ? Je peux servir à boire à tout le monde ? » elle s’approcha de sa mère et lui passa les deux bras autour du cou. « -aller posez ça toutes les deux et venez profiter. Ne te fatigue pas trop» elle embrassa la joue de sa mère, comme elle en avait pris l’habitude à partir du moment où elle était devenue plus grande quelle.

Manhattan Redlish
Messages : 3496
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Sunny.

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
Lune
Manhattan Redlish
Sam 2 Déc - 11:37

Jacob Reyes
J'ai 39 ans et je vis à Miami. Dans la vie, je suis chirurgien traumato et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt parfaitement bien.

Help me ! He's Back  - Page 2 38fc028ccee03f861537a1e656c1f5a0a774a9c1Help me ! He's Back  - Page 2 A0497ab86a08b34ef80339dceb8f1938e4c88c47
Help me ! He's Back  - Page 2 Oscar-isaac-just-kills-me-v0-v7dfav1f43ib1
Avatar : Dopamine / Gif : Tumblr


Un petit rire encore endormi résonna dans la chambre « Oui, tu as raison ». Il allait peut-être s’éclipser de la fête durant une heure ou deux pour dormir dans son ancienne chambre, et ainsi récupérer de sa nuit de garde. Cela leur permettrait ensuite de mieux profiter du reste de la soirée. « Oui, on fera ça. Ça passera inaperçu » et de toute manière, c’était le sentiment qu’il éprouvait face à cette nouvelle. De la joie. Jacob allait devenir l’oncle de cet enfant, à défaut de devenir papa, et ainsi profiter que des bons moments avec cet enfant. Le premier dans la famille. Il pencha ensuite la tête sur le côté après avoir surpris la jolie brune observer les draps et se mit à sourire « Oh pas besoin de dire quoique ce soit, ton regard parle pour toi ». Oui, la journée allait être une véritable torture pour eux deux. La distance. Pas de regards trop appuyés. Pas de contact. Et tout cela pour éviter que leur comportement ne trahisse leur relation amoureuse. La torture monta d’un cran lorsqu’il constata que son costume ne laissait pas Victoria de marbre, et qu’il en était de même pour lui. Il la trouvait si belle ainsi vêtue, et n’avait aucun mal à imaginer ce qu’elle portait dessous… Il était plus sage de quitter leur appartement avec une hâte certaine. Un dernier baiser dans le taxi et ils reprirent leur rôle de meilleurs amis.

Leurs deux familles étaient déjà présentes à leur arrivée, et avaient commencés à converser tous ensemble. Avec la jolie brune, il rejoignit la cuisine pour s’assurer que leurs mères n’avaient pas besoin d’aide pour la préparation du repas. Un petit rire résonna dans la pièce au moment où Victoria le caractérisa de fayot, et murmura « J’essaie de gagner des points avec ta maman », même s’il avait la sensation d’être bien accueillie par l’ensemble des membres de la famille de la jolie brune. Un nouveau rire et rétorqua « Je n’ai plus vingt ans, mais je pense résister encore un peu » et baissa son regard sur le doigt qu’elle enfonça dans son torse, riant de nouveau « Je confirme, je n’aurais pas tenu sans ton café » et se mordit la lèvre inférieure, se retenant de lui dire qu’il n’y avait pas que cela qui l’avait aidé cette nuit. Sa petite visite inopinée et son idée de faire l’amour dans la salle de garde y avaient contribués également. Finalement, leurs mères n’ayant pas besoin de leur aide, Jacob avait talonné Victoria jusqu’au salon et avait joué un temps avec les neveux et nièces de cette dernière, mais la fatigue l’accabla bien vite et s’éclipsa quelques instants auprès de Teresa qui avait décidé d’évoquer sa relation avec Victoria. Rien de tel pour l’éloigner aussitôt. Il aperçut Diego rejoindre sa sœur, et rejoignit sa petite-amie dans la cuisine pour faire le service. L’épaule posée contre l’encadrement de la porte, il observa la scène entre Victoria et sa mère, et sourit avec douceur, et détourna les yeux en sentant le regard appuyé de sa mère sur lui qui en disait long. Il se détacha de l’encadrement de la porte « Venez, on va vous servir à boire et avec Vic’, on s’occupe du reste ».

En arrivant dans le salon avec leurs deux mères, Jacob s’occupa de leur service deux verres et se rapprocha de la jolie brune « Viens, je vais te faire visiter la maison » et alors qu’il avait fait deux pas, son père l’interpella « Où est-ce que vous allez tous les deux ? » « Je vais faire visiter la maison à Vic’ » et ajouta « On s’occupe de servir le repas dans cinq minutes. Ça te va papito ? » « Perfecto ! J’ai déjà faim ! » répliqua ce dernier en caressant son ventre « Comme toujours . Il a toujours faim» renchérit sa mère. Jacob profita de l’échange entre leurs parents pour faire signe à la jolie brune de le suivre à l’étage supérieur. Il montra la chambre de ses parents, la salle de bain, celles de ses soeurs, puis la sienne qui était comme enfermé dans une boucle temporelle. Rien n'avait changé depuis qu'il était adolescent. Les posters des équipes de football, la bibliothèque avec différents livres dont ceux de médecine, le ballon de basket dégonflé au pied du lit, son bureau où trônait quelques bandes dessinées de super-héros « Voilà où j'ai grandi ».


Charly
Messages : 3389
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
Lune
Charly
Sam 2 Déc - 21:52

Victoria Ruiz
J'ai 33 ans et je vis à Miami. Dans la vie, je suis vendeuse de café de qualité et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt parfaitement bien.

Help me ! He's Back  - Page 2 Tumblr_inline_p7wjdfCVyr1vyc4sh_250Help me ! He's Back  - Page 2 Odette-annable-geri-broussard
Help me ! He's Back  - Page 2 Tumblr_inline_nu3pnz67a41sccn28_500
Avatar : Dopamine / Gif : Tumblr


« -Comment ça ton café ? » demanda la mère de Victoria soudainement curieuse. En toute décontraction, Vic répondit : « -je t’ai dit qu’hier soir avant de venir diner je passais voir Jacob à l’hôpital. » sa mère hocha la tête : « -j’ai apporté un petit cadeau pour ses collègues et lui aussi par la même occasion. Il râle sans cesse au sujet du café imbuvable. Alors je leur ai offert deux paquets. Ce sont les meilleurs de la gamme que je vends au magasin. » un sourire pour Jacob : « -j’ai bien entendu laisser la carte du magasin. » comme si ce geste avait seulement pour but de lui rapporter de nouveaux clients. Ce n’était pas le cas. Elle l’avait fait avec plaisir.

Une grosse demi-heure plus tard, elle était de retour dans la cuisine. Heureuse de voir que sa mère s’entendait à merveille avec celle de Jacob, elle leur demanda si elle pouvait servir à boire. Puis elle prit soin de venir faire un petit câlin à celle qui l’avait mise au monde et élevée, lui demandant de se ménager. Elle la connaissait. Elle savait qu’elle allait vouloir en faire trop. Un regard pour Jacob. « -exactement, on s’occupe du reste. » ils allaient très bien s’en sortir et ils tenaient l’un comme l’autre à ce que leurs mères respectives passent plus de temps à table qu’en cuisine. Vic fit le service, et une fois qu’ils eurent trinqué tous ensemble et prit une gorgée, elle tourna la tête vers Jacob. « -d’accord… » elle sourit en écoutant l’échange entre le père et le fils. Puis elle grimpa les escaliers à la suite de Jacob. Elle trouvait la maison chaleureuse. Ça sentait l’amour de la famille ici. C’était agréable. Un peu comme chez ses parents. Lorsqu’il ouvrit la porte de ce qui avait été sa chambre, Vic ouvrit de grands yeux. Rien n’avait bougé. Elle s’imagina sans mal Jacob plus jeune. Elle approcha de la bibliothèque, pencha la tête pour regarder quelques titres de livres, avant de dire : « -c’est fou que ta chambre soit restée ainsi. » chez ses parents, cela faisait déjà bien longtemps que l’espace avait été réinvestie. Mais c’était plus petit. Un appartement. « -c’est drôle, je n’ai aucun mal à l’imaginer ado venir m’allonger sur ce tapis pour réviser les math avec toi… » ce qui était débile vu leur différence d’âge. Elle s’approcha de lui et souffla : « -merci de m’avoir fait visiter cette partie de toi. » ce n’était pas rien. Et elle aimait beaucoup qu’il l’ai invité ainsi à découvrir sa chambre d’ado. Elle lui sourit et l’observa quelques secondes. « -on devrait redescendre… » avait elle soufflé sans avoir la moindre envie de mettre ces mots à exécution. « -parce que pour le moment, je joue très bien le jeu et ça va… » elle lui sourit à nouveau : « -mais tu es là dans ton costume… » et ils étaient seuls…
 
Manhattan Redlish
Messages : 3496
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Sunny.

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
Lune
Manhattan Redlish
Dim 3 Déc - 13:02

Jacob Reyes
J'ai 39 ans et je vis à Miami. Dans la vie, je suis chirurgien traumato et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt parfaitement bien.

Help me ! He's Back  - Page 2 38fc028ccee03f861537a1e656c1f5a0a774a9c1Help me ! He's Back  - Page 2 A0497ab86a08b34ef80339dceb8f1938e4c88c47
Help me ! He's Back  - Page 2 Oscar-isaac-just-kills-me-v0-v7dfav1f43ib1
Avatar : Dopamine / Gif : Tumblr


Jacob n’aurait pas pensé qu’évoquer le café aussi nonchalamment puisse lever des interrogations chez la mère de Victoria. C’était sans compter le talent de cette dernière pour arranger la vérité afin qu’elle corresponde à l’idée qu’elle souhaitait véhiculer. Ainsi, sa venue à l’hôpital ne soulevait aucun soupçon chez leurs mères et cela faisait sourire le trentenaire qui trouva bon de préciser « Je ne râle pas sans cesse… Juste régulièrement » et adressa un sourire à la jolie brune qui avait su éviter davantage d’interrogations concernant sa visite inopinée à l’hôpital la veille au soir. Ils s’éclipsèrent une longue demi-heure de la cuisine pour y revenir et faire en sorte que leurs mères ne passent pas la journée de Noël enfermées dans la cuisine. Observant l’accolade de la jolie brune avec sa mère, il se souvint que cette dernière était fatiguée depuis quelques jours. Il intervint donc, précisant qu’ils allaient s’occuper du reste. Ils n’avaient plus cinq ans. Dorénavant, ils pouvaient également participer à la cuisine et à la mise en place de la table. Ils revinrent donc tous ensemble dans le salon, trinquèrent ensemble et Jacob profita de ce petit moment d’effervescence pour lui faire découvrir le reste de la maison de son enfance. C’était sans compter sur l’intervention de son père. Ils furent sauvés de peu par le commentaire de sa mère, et ils purent ainsi découvrir ensemble l’étage supérieur, dont sa chambre d’adolescent qui était comme enfermé dans une boucle temporelle. Rien n’avait bougé depuis son départ de la maison pour l’Université.

La porte refermée derrière eux pour un peu plus de tranquillité, Jacob s’appuya tout contre, ses mains dans le dos, observant la jolie brune évoluer dans sa chambre en la couvant tendrement du regard « Mes parents ont tout l’espace nécessaire au quotidien, et quand on passe un mauvais moment, avec mes sœurs, on aime revenir dans nos chambres. On a l’impression de revenir quelques années auparavant, à seize ans et durant un instant, la vie nous semble plus légère » avait-il expliqué avec douceur et nostalgie. Les soucis semblent si important adolescent, alors qu’il n’en ait rien. Et Jacob s’en rendait compte à chaque fois qu’il revenait entre ces murs. Il observa le tapis et se mit à rire doucement « Je t’aurais donné des cours particuliers » et ajouta « J’en donnais parfois, mais dans la salle à manger » tout en désignant l’étage du bas du doigt. « J’en avais envie » souffla-t-il sans la quitter des yeux. Son regard ancré dans le sien, il se mit à sourire « On devrait, oui… », mais ne bougea pas pour autant de contre sa porte d’entrée, faisant comme barrage entre sa chambre et le reste du monde. « Et c’est dur de résister » conclut-il pour elle, avant de tendre la main jusqu’à la sienne, entrelaçant ses doigts aux siens, puis l’attira à lui prêt à l’embrasser, ses lèvres proches des siennes, lorsque la voix de Teresa se fit entendre « À table Jacob ! ». Il ferma les yeux, et vint poser son front contre celui de Victoria « Vivement ce soir qu’on soit chez nous ». Il embrassa seulement sa joue, et se recula pour ouvrir la porte, invitant la jolie brune à sortir avant lui, et vint lui souffler à l’oreille « Tu as mis un joli ensemble dessous ? » et souffla contre sa peau, décidant de jouer un peu. Il reprit contenance en descendant les marches et servit l’entrée avec son père et la jeune femme, avec qui il échangea quelques regards qui en disaient long sur l’envie qu’il éprouvait pour elle.

Charly
Messages : 3389
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
Lune
Charly
Dim 3 Déc - 14:44

Victoria Ruiz
J'ai 33 ans et je vis à Miami. Dans la vie, je suis vendeuse de café de qualité et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt parfaitement bien.

Help me ! He's Back  - Page 2 Tumblr_inline_p7wjdfCVyr1vyc4sh_250Help me ! He's Back  - Page 2 Odette-annable-geri-broussard
Help me ! He's Back  - Page 2 Tumblr_inline_nu3pnz67a41sccn28_500
Avatar : Dopamine / Gif : Tumblr


Vic adora pénétrer dans l’adolescence de Jacob. Pouvoir ainsi découvrir sa chambre d’ados, qui n’avait pas bougé c’était presque magique. « -je comprends parfaitement… » ça pouvait être très réconfortant de retrouver cet espace dans des moments de doutes ou de vague à l’âme. « -à l’époque j’aurais adoré avoir ma propre chambre. » commenta la jeune femme en continuant d’observer les lieux, posant ses yeux sur les photos, souriant en découvrant Jacob ado. « -j’avais six ans quand Carmen est née. Les garçons partageaient déjà la même chambre. Quand elle a eut deux ans, elle m’a rejoint… alors que Louisa prenait sa place dans la chambre de mes parents. On a finit par être trois dans la même chambre. J’avais mon lit et de l’autre côté, un lit à étage pour les filles. » elle en parlait avec nostalgie, sourire aux lèvres, loin d’être traumatisé de ne pas avoir eut son espace à elle. « -je suis certaine que tu avais du succès au prêt des filles. » même si il ne devait pas s’en rendre compte à l’époque, vu qu’il s’était dépeins comme timide et réservé. « -et je confirme, les boucles plus longues, ça te va tellement bien… » même si elle aimait aussi court comme actuellement. « -tu avais des lunettes ? » demanda la jeune femme en regardant de plus prêt une photo.

Elle lui sourit avec douceur après l’avoir remercier pour cette découverte de sa jeunesse. Elle tenta de se montrer des plus sage. Même si elle n’avait pas la moindre envie de sortir d’ici. Jacob non plus visiblement puisqu’il n’avait pas bougé de la porte. « -exactement… » avait elle ajouta en venant coller son bassin contre le sien, avec une envie folle de l’embrasser. En entendant la voix de la sœur de Jacob, Vic sourit et posa son front quelques secondes sur son torse. Elle huma son odeur, et se fit violence pour se redresser, hocher la tête avant de dire : « -ah bon ? Pourquoi ? » d’un ton faussement curieux. « -de la dentelle noire… » avait elle soufflé avec un regard appuyé, bougeant ses épaules avec sensualité, avant de descendre l’escalier.

Une fois en cuisine, elle fit le service, comme convenue. Après un nouvel aller-retour, elle rentra de façon calculer dans Jacob : « -oh pardon. » tout en lui lançant un regard de braise. Elle apporta ensuite les dernières assiettes et vint prendre place à table, posant les mains sur les épaules de Jacob l’espace de quelques secondes, avant de s’asseoir. Assis l’un à côté de l’autre, elle lui sourit avant que tous le monde ne se souhaite un bon appétit. Vic complimenta la cuisine, parce que c’était vraiment délicieux. Bien vite Luis décida d’investir ses genoux. Elle partagea avec lui son assiette, tout en lui demandant ce que le père noël lui avait apporté. La discussion allait bon train, jusqu'à ce que Louisa lance un: "-c'est vraiment plaisant de pouvoir à nouveau passer noël tous ensemble." Victoria prit la remarque en plein cœur, comme si elle venait de tirer à bout portant. Elle sourit pourtant à sa petite sœur. ça n'était pas voulu. Pas réfléchit. Vic finit par se lever, pour débarrasser. Louisa vint s'excuser. "-c'est rien ma belle. Et je suis d'accord avec toi... ça fait du bien..." elle embrassa la joue de sa soeur lorsque celle-ci la prit dans ses bras. Puis elle quitta la pièce pour rejoindre la cuisine. Lorsqu'elle posa les assiettes sales, elle eut besoin d'une petite minute pour chasser ce truc qui venait de lui saisir la gorge.


Manhattan Redlish
Messages : 3496
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Sunny.

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
Lune
Manhattan Redlish
Dim 3 Déc - 15:34

Jacob Reyes
J'ai 39 ans et je vis à Miami. Dans la vie, je suis chirurgien traumato et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt parfaitement bien.

Help me ! He's Back  - Page 2 38fc028ccee03f861537a1e656c1f5a0a774a9c1Help me ! He's Back  - Page 2 A0497ab86a08b34ef80339dceb8f1938e4c88c47
Help me ! He's Back  - Page 2 Oscar-isaac-just-kills-me-v0-v7dfav1f43ib1
Avatar : Dopamine / Gif : Tumblr


Lui faire découvrir sa chambre d’adolescent, c’était également lui faire découvrir une part de lui, de son enfance. Ainsi, Victoria pouvait apercevoir les ouvrages qu’il lisait, proprement rangé dans sa bibliothèque, les groupes de musique qu’il aimait, ses super-héros préférés, ou encore des photographies de lui avec quelques années de moins. C’était son antre lorsque la vie devenait trop difficile. Il revenait ici et avait la sensation de revenir à l’âge de seize ans, avec toute l’insouciance qu’on peut éprouver à cet âge-là. Un sourire alors que la jolie brune comprenait. Elle aussi avait eu une vie compliquée ces dernières années, et il avait conscience qu’elle était la plus à même de comprendre. Son dos toujours contre la porte close de sa chambre, Jacob lui prêta une oreille attentive quand elle évoqua son enfance, cette chambre qu’elle avait dû partager avec ses sœurs. Un tendre sourire étira les lèvres du chirurgien « Vous deviez faire souvent des cabanes et vous racontez des histoires ? » demanda-t-il, appréciant qu’elle se confie aussi à lui sur cette partie de sa vie. Un petit rire quand elle tomba nez à nez avec une photo de lui adolescent, les boucles en bataille et les lunettes de vue sur le nez « Aucune idée ! Peut-être, je ne sais pas. J’ai eu des copines, comme tous les adolescents, mais ça se compte sur les doigts d’une seule main ». Jacob n’avait jamais été un conquérant en matière de femmes. Timide et réservé, le football lui avait permis de s’endurcir, mais il n’en jouait pas pour séduire. Il avait laissé ça à ses coéquipiers. « Je préfère les garder courts pour le travail, mais quand je serais en vacances, je les laisserais pousser pour toi ». Ça ne le dérangeait aucunement d’avoir les cheveux un peu plus long qu’à son habitude. Seulement, ils étaient moins disciplinés et plus difficiles à ranger sous son calot pour le bloc opératoire. « Oui, j’en ai porté quelques années jusqu’à ce que je me fasse opérer ». Un des meilleurs investissement qu’il avait pu faire avec ses salaires d’interne.

Au moment où Victoria se rapprocha, il put constater à son regard qu’il n’était pas le seul à éprouver cette envie de rester entre ces murs pour se rapprocher davantage. C’était une véritable torture pour eux deux que de rester à distance de l’un et l’autre, de ne pas pouvoir s’embrasser, se toucher. Ils le ressentaient en cet instant. C’était pourquoi il avait rapproché son visage, prêt à l’embrasser. Il n’eut le temps de déposer ses lèvres sur les siennes que la voix de Teresa leur parvint. Un baiser sur la chevelure brune de la jeune femme qui venait de poser son front contre son torse, et ils quittèrent finalement à chambre à contrecœur. « Pour dormir » répliqua-t-il en mentant ouvertement à Victoria, sans se départir de son sourire. Il marqua un arrêt en se mordant la lèvre inférieure en entendant parler d’un ensemble en dentelle noire sous sa tenue de soirée, et murmura un « Mon dieu… » de frustration. Que la journée allait être longue. Il la rejoignit pour descendre les marches et ils firent le service ensemble. Un petit sourire et un regard qui en disait long lorsque la jolie brune le percuta sûrement volontairement « Tu veux jouer ?! » murmura-t-il à son attention, même s’il connaissait d’ores et déjà la réponse. Ils poursuivirent le service et prit enfin place à table, un sourire à l’attention de la jeune femme en sentant ses mains sur ses épaules. La distance était difficile à maintenir pour eux deux, d’un naturel tactile depuis le début de leur amitié. Jacob avait glissé sa jambe contre la sienne jusqu’à ce que Luis ne vienne prendre place sur les genoux de Victoria, et observa le duo avec tendresse, jusqu’à ce que les mots de la petite sœur de Victoria soient prononcés avec une maladresse certaine.

Le chirurgien avait observé un instant la jolie brune, se retenant le moindre geste à son attention, et dieu sait que c’était difficile de se faire ainsi violence alors qu’elle en avait sûrement besoin, et poursuivit son repas. Il débarrassa la table en silence, jetant quelques regards soucieux à l’encontre de la jolie brune, même après que Louis se soit excusé. Leurs familles discutant vivement entre elles, Jacob profita de ce moment d’effervescence pour rejoindre Victoria dans la cuisine. Il pris soin de pousser la porte de la cuisine afin de leur octroyer un peu d’intimité, glissa sa main dans le dos de la jeune femme et l’attira à lui « Viens-là » avait-il murmuré, l’autre main se perdant dans sa chevelure brune « Il te manque… » en évoquant Roberto. Il savait que ce dernier n’avait pas été le bienvenu dans la famille de Victoria dès le début, l’éloignant ainsi de ses proches. Sa mort avait permis à la jeune femme de renouer avec son entourage, mais ça n’en restait pas moins douloureux d’avoir perdu l’homme qu’elle avait tant aimé « Ça a été maladroit… Elle a dû oublier à quel point il te manque au quotidien et que tu l’as aimé… ».


Charly
Messages : 3389
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
Lune
Charly
Dim 3 Déc - 16:20

Victoria Ruiz
J'ai 33 ans et je vis à Miami. Dans la vie, je suis vendeuse de café de qualité et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt parfaitement bien.

Help me ! He's Back  - Page 2 Tumblr_inline_p7wjdfCVyr1vyc4sh_250Help me ! He's Back  - Page 2 Odette-annable-geri-broussard
Help me ! He's Back  - Page 2 Tumblr_inline_nu3pnz67a41sccn28_500
Avatar : Dopamine / Gif : Tumblr


Un léger rire et elle avait hoché la tête : « -exactement ! Mais c’est aussi comme ça que j’ai prit le rôle de… seconde maman. C’était compliqué pour ma mère. Mon était souvent absent, parce qu’il était en déplacement professionnel. Et nous… on était cinq. Avec très peu d’années d’écarts. Alors je crois que… dès que j’ai su lire, je passais énormément de temps à faire la lecture. Aujourd’hui, c’est un peu grâce à ça que nous sommes encore tous les cinq assez liés. » elle employait le mot assez parce que les liens se resserraient maintenant. Enfin depuis la mort de Roberto. Il n’y avait pas de secret, ils savaient tous ce qu’elle avait voulu faire, par quoi elle était passée. Même si elle avait toujours été proches d’eux, sa relation de couple avec Roberto avait placé quelques barrières. Surtout parce qu’elle ne voulait pas entendre leur reproches ou ouvrir les yeux.

Vic évoqua le succès que Jacob devait avoir au prêt des filles lorsqu’il était jeune. « -le beau gosse timide… » s’amusa Vic en trouvant ça très sexy. « -hé non, tu fais comme tu veux. Je te trouve très beau court ou long ! » ce n’était pas à elle de décidé de sa coupe de cheveux. Même si ça l’amusait de faire des réflexions sur le sujet. « -j’imagine que c’est bien plus pratique pour la chirurgie. » il avait besoin de voir convenablement pour ses opérations. C’était amusant d’être ici, de penser à l’adolescence, de pouvoir poser les yeux sur ces photos. Elle l’en remercia. Avant qu’ils ne se laissent tenté par un peu plus de proximité. Mais il était l’heure du service… « -ah oui ! Bien sûr. Je n’ai pas perdu de vu que tu n’as pas beaucoup dormi. » répondit Vic avec un sourire, avant de mettre une touche de tension supplémentaire. Oui, elle avait à nouveau mit de dessous autre qu’en coton. Pour pousser encore un peu les choses, elle lui rentra dedans lors du service : « -c’est pas déjà ce qu’on fait ? » avait elle demandé avec un sourire en coin.

A table elle avala une longue gorgée de vin en sentant la jambe de Jacob contre la sienne. Heureusement Luis vint à son secours ! Mais Vic perdit son sourire en entendant la réflexion de Louisa. Sa petite sœur avait été maladroite, elle le savait. Mais ça avait toucher un point sensible. Alors après avoir assurée à sa sœur que ce n’était pas grave et qu’elle était d’accord avec elle, Vic avait gagné la cuisine pour prendre quelques minutes pour elle. Les deux mains de chaque côté de l’évier, elle eut un léger sursaut en entendant la porte s’ouvrir. « -à c’est toi… » souffla Vic avec un soulagement qui s’entendait dans sa voix. Quoi que… si Jacob était là, c’était qu’il avait entendu et comprit. Elle le laissa la prendre dans ses bras. « -excuses moi… » souffla Vic. Elle recula légèrement le visage et se justifia : « -oui et non… » ce n’était pas vraiment le manque de Roberto qui lui faisait mal. Aujourd’hui, elle était amoureuse d’un autre. Amoureuse de l’homme qui venait de la prendre dans ses bras pour la consoler avec douceur. « -je sais qu’elle ne l’a pas fait exprès. » c’était Louisa, elle parlait parfois trop vite. « -je suis d’accord avec elle tu sais… Ce qui me fait mal, c’est d’avoir perdue des années… de ne pas savoir su… comprendre, voir, écouter ou m’imposer. » elle commença à mettre les assiettes dans le lave-vaisselle. Elle sourit à Jacob. « -ça va… me regarde pas comme ça… » elle ne voulait pas qu’il en fasse toute une histoire. « -tu veux bien… aller chercher le reste des assiettes… » elle déposa ses lèvres sur sa joue avant de souffler à son oreille : « -c’est toi que j’aime… » elle ne voulait pas qu’il pense être un second choix ou un remplaçant.
   
Manhattan Redlish
Messages : 3496
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Sunny.

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
Lune
Manhattan Redlish
Dim 3 Déc - 16:51

Jacob Reyes
J'ai 39 ans et je vis à Miami. Dans la vie, je suis chirurgien traumato et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt parfaitement bien.

Help me ! He's Back  - Page 2 38fc028ccee03f861537a1e656c1f5a0a774a9c1Help me ! He's Back  - Page 2 A0497ab86a08b34ef80339dceb8f1938e4c88c47
Help me ! He's Back  - Page 2 Oscar-isaac-just-kills-me-v0-v7dfav1f43ib1
Avatar : Dopamine / Gif : Tumblr


Victoria avait joué le rôle de seconde maman pour pallier l’absence d’un père régulièrement en déplacement pour son travail. Cela ne surprenait pas vraiment le chirurgien. Il avait toujours perçu la jeune femme ainsi. Celle qui se soucie des autres plus que d’elle-même. Un rôle qu’un enfant ne devrait pas porter sur ses maigres épaules, même si cela avait permis à cette dernière de resserrer ses liens avec ses frères et sœurs « C’est un mal pour un bien » commenta-t-il avant d’ajouter « Et ça n’a pas été trop difficile pour toi au quotidien, je veux dire te tenir ce rôle ? ». Même s’il se disait que si elle était si proche de son entourage, c’était qu’elle l’avait bien vécu au quotidien. Mais peut-être se méprenait-il à penser ainsi. Il laissa ensuite la jolie brune découvrir les photos de lui punaisées sur le mur de sa chambre, et émit un petit rire à la manière dont elle le désigna « Les filles préféraient les beaux gosses vantards » et c’était une réalité. La plupart appréciait davantage la compagnie de ses camarades de l’équipe de football que la sienne, peu importe s’ils couchaient à droite et à gauche pour établir, sûrement, un record personnel. En ce qui le concernait, il aimait connaître les filles avec qui il partageait son intimité. Il n’avait pas mentit à Victoria et son expérience avec Gail en avait témoigné pour lui. « Merci… » souffla-t-il ensuite, touché par le compliment de la jeune femme avant d’acquiescer « Oui, assez ». Ils finirent par quitter la chambre à cause de l’intervention de Teresa qui avait crié son nom en bas de marches, comme lorsqu’ils étaient enfants, lui rappelant qu’il devait servir le dîner, mettant ainsi fin à leur proximité. « Le sommeil, c’est important » rétorqua-t-il ensuite, même si en cet instant, il n’avait pas envie de dormir, mais bel et bien de lui faire l’amour, et davantage après qu’elle lui ait précisé qu’elle portait un ensemble en dentelle noire sous sa tenue de soirée. Sa bousculade était également une manière comme une autre de faire monter la température entre eux et se mit à sourire à sa réponse « Je suis sage ».

Il était si sage qu’il était venu blottir sa jambe contre la sienne durant le dîner, jusqu’à l’intervention de Luis, puis de Louisa. Des mots percutants et douloureux pour la jolie brune qui trouva refuge dans la cuisine quelques minutes. Il souffla un « Oui » alors qu’il venait de la faire sursauter en entrant dans la pièce, et vint la serrer dans ses bras, tentant ainsi d’apaiser son cœur à la suite des mots de sa jeune sœur « Pourquoi tu t’excuses ? Tu n’as rien fait de mal » souffla-t-il en croisant son regard. Il fronça légèrement les sourcils, ne comprenant pas vraiment où elle voulait en venir en répondant de manière si laconique « Qu’est-ce que tu veux dire par là ? » et vint préciser que Louis n’avait pas fait exprès en se montrant si maladroite « Tu étais amoureuse de lui, tu n’avais pas conscience de tout cela, et ta famille n’a pas fourni d’effort pour l’accepter également. Les torts sont partagés entre vous tous, dont Roberto », même si aujourd’hui il n’était plus présent pour se justifier d’avoir isolé ainsi la femme qu’il disait tant aimer. Un maigre sourire étira les lèvres du latino « Quel regard ? Je ne fais rien » et acquiesça. Oui, il devait continuer de débarrasser la table. Son cœur se gonfla en entendant ces quelques mots qui lui firent le plus grand bien. C’était lui qu’elle aimait dorénavant. Il avait toujours vu Roberto comme étant en pole position dans le cœur de la jolie brune, et lui arrivant ensuite. Il l’avait accepté, parce qu’elle le rendait heureux tout autant qu’il parvenait à la rendre heureuse. Mais entendant ces mots… Oui, ça ne le laissa pas de marbre. Un regard pour la porte toujours close, il déposa rapidement ses lèvres sur les siennes « Je t’aime aussi » murmura-t-il ensuite avant de retourner dans le salon. Il aida ensuite la jeune femme à faire la vaisselle, puis avait rejoint leurs proches dans le salon, ses paupières se fermant toutes seules au fil de la conversation qu’ils avaient tous ensemble.


Contenu sponsorisé
Help me ! He's Back
Page 2 sur 15
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8 ... 15  Suivant
Sujets similaires
-
» if you could, would you take it back?
» Welcome back
» ezekiel ∇ oh take me back to the start.
» if i come back, would you meet me again ?
» Welcome back home

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Archives :: Archives :: Univers réel-
Sauter vers: