Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
Le Deal du moment :
PC Portable Gamer 16” ASUS ROG Zephyrus G16
Voir le deal
1639.99 €
anipassion.com

LE TEMPS D'UN RP

Inspire-moi {+18}

Arthécate
Messages : 1308
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Mar 13 Fév - 14:11

Emily Greene
J'ai 32 ans et je vis à Castine, Maine, USA. Dans la vie, je suis artiste peintre et je m'en sors moyennement. Je suis en couple et je le vis très bien.


Informations supplémentaires ici.


Face à une telle détresse, je me sens bien impuissante. Je ne sais pas vraiment quoi faire, que dire… Alors je me contente d'être là pour lui… Juste là. Sa façon de respirer m'évoque un manque d'air alors, c'est tout naturellement que je lui propose de sortir s'aérer un peu. Nous ne pourrons certainement pas faire une randonnée, pas dans mon état, mais rien ne nous empêche de marcher jusqu'au centre ville ou jusqu'à la jetée.

Il me faut un temps monstre pour enfiler mes vêtements… Mais ce n'est rien au temps nécessaire pour me chausser. Avec une telle neige, il est parfaitement inutile d'envisager à porter des baskets. Rien ne vaut les bonnes vieilles bottes fourrées… Seulement, ce n'est pas si simple d'y glisser un pied quand la jambe qui le soutient est composée de coton…

Mais qu'importe. Ce n'est pas ce qui compte ici. Nix attend impatiemment dans l'entrée. Il nous aboie dessus, il saute … Puis à peine ai-je ouvert la porte qu'il se précipite à l'extérieur pour céder à l'appel de la liberté. Je souris en le regardant sauter dans la neige… Il adore ça … Je n'ai plus qu'à récupérer mon déambulateur et… nous voilà partis.

Nous marchons lentement, rien ne presse. L'air frais est vivifiant… C'est agréable. Nous longeons la berge par la route. Ce n'est pas le chemin le plus plaisant, mais c'est le seul que je peux emprunter pour l'instant. Tout est calme, paisible… J'aime cette saison précisément pour cela, cette impression d'être seuls au monde…

Je vais appeler Jeff, toute à l'heure. Juste pour savoir s'il a reçu le même colis. Au cas où... Et je passerai ensuite un coup de fil à Camille.
D'accord, je rétorque simplement tout en m'efforçant de sourire.
Non. Je verrai ça demain. Aujourd'hui, j'ai juste envie d'être avec toi.
Attends, j'en suis encore à guetter le prochain élément perturbateur… J'ai l'impression que l'univers fait tout pour nous empêcher d'être ensemble…

Je fais mine de regarder le ciel, cherchant la météorite ou l'avion menaçant de s'écraser sur nous… Ou bien, une autre intervention “divine”...

Regarde bien où tu mets les pieds, surtout et… je glisse sur une plaque de verglas mais, heureusement, je parviens à me rattraper à temps. Je crois que c'est l'une de ces journées où il est plus sûr de rester au lit…
Elwin
Messages : 343
Date d'inscription : 02/01/2023
Crédits : (Avatar : Photo de David Tennant, bricolée par moi)

Univers fétiche : Fantasy/Réel/ou autre
Préférence de jeu : Homme
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t5482-hello-tout-le-monde-presentation-d-elwin
Elwin
Mar 13 Fév - 14:49

Tom Alskell
J'ai 37 ans. J'ai grandi à Sacramento, en Californie. Je suis le chanteur du groupe Halo N Back, le groupe de pop le plus en vue du moment. Lassé de la célébrité, et en manque d'inspiration, j'ai voyagé le long de la côte Est, où j'ai rencontré ma compagne. Je suis en couple, et je suis très heureux, malgré les petits soucis liés à ma célébrité.



"– J'ai l'impression que l'univers fait tout pour nous empêcher d'être ensemble…", me déclare-t-elle en faisant mine de regarder si une autre catastrophe ne s'apprête pas à nous frapper de plein fouet.
"– Nous sommes ensemble", je rétorque avec un sourire amusé. "A moins que ce ne soit pas exactement ce que tu ais voulu dire ?"

Je me penche pour l'embrasser sur la joue.

"– Et je me dis qu'avec un peu de chance l'univers nous laissera tranquille pour quelque temps, maintenant qu'il nous a bien embêté."

Ou du moins je l'espère.
Emily a l'air moins optimiste, car elle me demande de bien regarder où je marche, probablement pour éviter une redite de ma chute de ce matin.

Sauf que cette fois c'est elle qui glisse.
Un cri de surprise m'échappe, et j'ai tout juste le temps de nouer mon bras valide autour de sa taille.
Mais heureusement, elle réussit à se rattraper à son déambulateur.

Je laisse échapper un rire nerveux, tout en déposant un baiser dans ses cheveux.

"– Je crois que c'est l'une de ces journées où il est plus sûr de rester au lit…"
"– Ca, mademoiselle Greene, ça peut parfaitement s'arranger", je ris.

Je la serre toujours contre moi et j'ai presque peur de la lâcher.

Mais notre promenade n'est pas terminée. Je pose ma main valide sur l'une des siennes, doucement, cherchant simplement un contact sans la gêner dans l'utilisation de son déambulateur.
Même avec mes gants qui m'empêchent vraiment de toucher sa peau, je me sens mieux ainsi.

Nous marchons lentement jusqu'à la jetée, avec Nix qui courre autour de nous.

Il revient régulièrement dans notre direction, souvent couvert de neige. Et il n'hésite pas à s'ébrouer, se fichant pas mal de la neige qu'il envoie sur nous.

Ce comportement me fait beaucoup rire, et parvient à dissiper mes dernières inquiétudes. Nous faisons une pause face à la mer. L'air marin emplit mes poumons. Il fait toujours aussi froid, mais mes vêtements sont confortables et chauds. Et surtout, je me sens beaucoup plus serein.

Nous n'avons croisé presque personne au cours de notre promenade. C'est reposant. Surtout après avoir passé des semaines dans le tumulte de Las Vegas.

"– Tu veux manger quelque chose ?" je lui demande après de longues minutes d'une contemplation silencieuse des vagues qui viennent laver la côte.

La matinée a été longue, et je présume qu'il ne doit pas être loin de midi. Peut-être même plus.
Mon estomac commence à crier famine.
Je ne dirais pas non à goûter à nouveau à la cuisine de Charly, si son restaurant est ouvert, et surtout s'il accepte de me revoir.
Je ne l'ai pas recroisé depuis notre altercation dans le couloir de l'hôpital. Et si je l'ai pardonné, j'ignore s'il en est de même pour lui.

"– A moins que tu préfères retourner tout de suite au lit ?" je lance à Emily avec un sourire taquin.

Mon estomac choisit précisément ce moment-là pour gronder bruyamment, ce qui m'arrache un éclat de rire.
Je crois que mes intentions sont désormais parfaitement évidentes.
Arthécate
Messages : 1308
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Mar 13 Fév - 15:51

Emily Greene
J'ai 32 ans et je vis à Castine, Maine, USA. Dans la vie, je suis artiste peintre et je m'en sors moyennement. Je suis en couple et je le vis très bien.


Informations supplémentaires ici.


Nous sommes ensemble. A moins que ce ne soit pas exactement ce que tu aies voulu dire ?
Si je pouffe, cette fois , c'est bien malgré moi. Le baiser qu'il dépose sur ma joue rosit par le droit m'arrache un sourire ..
Et je me dis qu'avec un peu de chance l'univers nous laissera tranquille pour quelque temps, maintenant qu'il nous a bien embêtés.
La journée n'est pas encore terminée…Essaie de ne pas trop provoquer l'univers s'il te plaît, je raille, quelques secondes avant de glisser …

Note à moi-même : respecter mes propres requêtes.

Je crois que c'est l'une de ces journées où il est plus sûr de rester au lit… je bredouille, hilare.
Ça, mademoiselle Greene, ça peut parfaitement s'arranger.
Mais bien-sûr… je rétorque en insistant bien sûr les voyelles pour donner un ton plus comique à mes propos.

Nous marchons encore un moment et je le laisse me guider jusqu'à la jetée. Je crois qu'il a faim puisque ses pas semblent nous mener jusqu'au Safe Harbor, même s'il s'arrête un instant pour observer la mer. J'aime cette teinte particulière qu'elle prend en hiver. L'azur a laissé sa place à un bleu outremer bien plus foncé surplombé d'une petite touche d'argent évoquant le froid. C'est un mélange bien particulier de couleurs qui me donne toujours envie de sortir mon matériel… Combien de toiles ai-je peinte depuis cette jetée ?

Tu veux manger quelque chose ? me demande-t-il finalement.
Pourquoi pas ?
A moins que tu préfères retourner tout de suite au lit ?

Son estomac se met alors à gronder, m'arrachant par la même un fou rire impossible à contenir.

Un besoin après l'autre, dis-je en déposant un baiser sur sa joue. Commençons par combler celui-ci.

En cette saison, la petite échoppe de la jetée n'ouvre plus que le weekend. Les gens ne s'aventurent plus beaucoup jusqu'au bord de mer et préfèrent la chaleur du centre-ville. Je le conduis alors jusqu’au The Breeze. C'est un petit établissement sans prétention, à l'image de la ville, mais l'on y sert de délicieux burgers.

Bonjour Ruth ! je lance à l'attention de la tenancière.
– Ça alors, Mily Greene sur ses jambes et en bonne compagnie. Voilà qui fait plaisir à voir… Une table pour deux peut-être ?
S'il te plaît.
– Installez-vous près de la fenêtre, les amoureux. Vous y serez bien. Je vous rapporte le menu tout de suite.

Je remercie la charmante Ruthy avant de prendre place sur la banquette aussi rouge que la façade. En réalité, il n'est pas bien difficile de deviner la couleur préférée de la propriétaire. Ici, c'est l'écarlate qui domine.

Je te conseille leurs rouleaux de crabes. Ils sont vraiment succulent, dis-je en retirant mon manteau.


Elwin
Messages : 343
Date d'inscription : 02/01/2023
Crédits : (Avatar : Photo de David Tennant, bricolée par moi)

Univers fétiche : Fantasy/Réel/ou autre
Préférence de jeu : Homme
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t5482-hello-tout-le-monde-presentation-d-elwin
Elwin
Mer 14 Fév - 9:16

Tom Alskell
J'ai 37 ans. J'ai grandi à Sacramento, en Californie. Je suis le chanteur du groupe Halo N Back, le groupe de pop le plus en vue du moment. Lassé de la célébrité, et en manque d'inspiration, j'ai voyagé le long de la côte Est, où j'ai rencontré ma compagne. Je suis en couple, et je suis très heureux, malgré les petits soucis liés à ma célébrité.



"– Un besoin après l'autre, commençons par combler celui-ci."

La sensation de ses lèvres sur ma joue tranche délicieusement avec l'air froid.

Je ne proteste pas quand elle m'entraîne jusqu'à un restaurant que je n'avais pas eu l'occasion d'essayer lors de mon premier séjour à Castine.

Un restaurant poétiquement nommé The Breeze. Et la brise est rouge, visiblement.

Emily salue la propriétaire des lieux, et cette dernière nous invite à nous placer à une table près de la fenêtre, qui nous laisse une vue sur Castine enneigée.

C'est fou à quel point je me sens bien ici.

"– Je te conseille leurs rouleaux de crabes. Ils sont vraiment succulents."
"– Hmm, pourquoi pas", je souris. "C'est toi ma guide locale, après tout."

Je me débarrasse de mon manteau, bonnet, écharpe et gants - non sans difficulté - et m'installe dans ce siège fort confortable.

Le menu m'inspire. Mais je décide de faire confiance à ma compagne.

"– Tu sais que je pourrais me plaire ici, sur le long terme ?" je lui souffle après que Ruth soit venue prendre nos commandes.

Le restaurant est loin d'être plein, mais je suppose que c'est lié à la basse saison.  

"– Personne ne m'a regardé de travers. C'est agréable. "

Je viens attraper une des mains d'Emily avec ma main droite, lui caressant le dessus de la main avec mon pouce.

Nos plats ne tardent pas à arriver.
Emily ne mentait pas lorsqu'elle me vantait les mérites des rouleaux de crabes. Ils sont délicieux.
Je me laisse porter par notre conversation, évitant les sujets délicats ou stressants pour narrer à Emily des anecdotes de mon enfance et des hiver passés dans le chalet de mes parents au lac Tahoe.

"– C'est par contre la première fois que je me fais mal de cette manière", je ris en soulevant légèrement ma main gauche. "A croire qu'en vieillissant je deviens moins stable sur mes appuis. Ou peut-être suis-je plus facilement distrait."

Je viens effleurer du bout des doigts la joue d'Emily.

"– Est-ce que tu as revu Charly ?", je lui demande ensuite en changeant complètement de sujet.

Emily et moi n'avions que brièvement évoqué l'altercation entre Charly et moi. Et à vrai dire, j'aurais aimé en discuter de vive voix avec lui, juste pour mettre les choses au clair.

"– Je n'ai pas envie de me mettre entre lui et toi. C'est un de tes amis..."

Peut-être que j'ai été un peu jaloux. Et je le suis toujours, d'ailleurs. Mais ce n'est pas pour autant que je veux empêcher Emily de le voir.
Arthécate
Messages : 1308
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Mer 14 Fév - 9:58

Emily Greene
J'ai 32 ans et je vis à Castine, Maine, USA. Dans la vie, je suis artiste peintre et je m'en sors moyennement. Je suis en couple et je le vis très bien.


Informations supplémentaires ici.


Tu sais que je pourrais me plaire ici, sur le long terme ?
Ah oui ? je demande, un peu surprise, consciente que Castine n'a pas grand-chose à offrir en dehors de sa tranquillité.

C'est ce qui me plaît ici… Mais aussi ce qui pousse les enfants du coin à déserter les lieux pour gagner les grandes villes, bien plus attrayantes. Il faut dire, qu'il n'y a rien ici pour retenir les jeunes travailleurs… La population vieillit, chaque année un peu plus, au point même de menacer les écoles.

Personne ne m'a regardé de travers. C'est agréable.
Ce n'est pas dans la mentalité des gens de regarder les autres de travers, tu sais, je pouffe.

Nous mangeons tranquillement. Je l'écoute me narrer quelques souvenirs d'enfance sur des vacances enneigées.

C'est par contre la première fois que je me fais mal de cette manière. A croire qu'en vieillissant je deviens moins stable sur mes appuis. Ou peut-être suis-je plus facilement distrait.
Il me semble, justement, que tu étais très distrait, je raille gentiment avant de retourner sa main pour y déposer un baiser juste avant que cette dernière ne vienne caresser ma joue.

J'entends alors un soupir au loin, le genre soupir langoureux que certains poussent devant une scène attendrissante. C'est celui de Ruth qui nous observe avec attention… Enfin, jusqu'à ce que mon regard ne croise le sien, la poussant à se détourner… Cette situation m'arrache un léger éclat de rire.

Est-ce que tu as revu Charly ? me demande-t-il soudainement.
Charly ? Oui, bien-sûr, je le vois assez régulièrement.
Je n'ai pas envie de me mettre entre lui et toi. C'est un de tes amis…
Pourquoi te mettrais-tu entre lui et moi ? rétorqué-je, surprise.

Puis je repense à la scène de l'hôpital… Et du fameux coup-de-poing.

Oh… je soupire. Il ne t'aime pas beaucoup, c'est vrai. Il n'a aucune confiance en toi et est persuadé que tu vas me faire souffrir d'une manière ou d'une autre… Puis il t'en veux pour ne pas avoir tout laissé tomber pour t'occuper de moi après mon accident…

Je lui explique alors que nous avons eu une très longue discussion, lui et moi.

Je lui ai dit que ne nourrissais pas ce genre d'attente à ton égard. Et puis, je n'aurais pas supporté que tu sois là alors que j'étais au plus bas. Ce n'est pas une chose facile à comprendre pour lui. Il passe son temps à se sacrifier pour ses parents et même pour les autres. Il trouve ça tout à fait normal, pas moi.

Charly a tout abandonné pour aider ses parents. Il vit même chez eux afin d'entretenir leur maison. Il passe son temps à travailler et n'a, pour ainsi dire, aucune vie sociale.

Vous êtes très différents et ce n'est pas grave. Avec le temps il finira par se calmer, ne t'en fais pas, je déclare finalement en lui serrant doucement la main.
Elwin
Messages : 343
Date d'inscription : 02/01/2023
Crédits : (Avatar : Photo de David Tennant, bricolée par moi)

Univers fétiche : Fantasy/Réel/ou autre
Préférence de jeu : Homme
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t5482-hello-tout-le-monde-presentation-d-elwin
Elwin
Mer 14 Fév - 11:08

Tom Alskell
J'ai 37 ans. J'ai grandi à Sacramento, en Californie. Je suis le chanteur du groupe Halo N Back, le groupe de pop le plus en vue du moment. Lassé de la célébrité, et en manque d'inspiration, j'ai voyagé le long de la côte Est, où j'ai rencontré ma compagne. Je suis en couple, et je suis très heureux, malgré les petits soucis liés à ma célébrité.



"– Ce n'est pas dans la mentalité des gens de regarder les autres de travers, tu sais."
"– Ici, peut-être. Mais ce n'est pas la même chose à Vegas ou à L.A"

Les quelques gestes tendrent que nous échangeons ne semblent pas passer inaperçus. Et pour cause, Ruth nous dévisage avec un air semblable à celui que ma mère a pu prendre lorsque je lui ai parlé de mon histoire avec Emily.

Mon rire fait écho à celui d'Emily.
Je préfère largement que les gens nous regardent de cette manière.

Emily n'a tout d'abord pas l'air de comprendre pourquoi je lui parle de Charly.

Mais finalement...

"– Oh… Il ne t'aime pas beaucoup, c'est vrai. Il n'a aucune confiance en toi et est persuadé que tu vas me faire souffrir d'une manière ou d'une autre… Puis il t'en veux pour ne pas avoir tout laissé tomber pour t'occuper de moi après mon accident…"

Ces mots ne sont pas agréables à entendre. Mais en même temps, je m'en suis voulu pour les mêmes raisons.

"– Il tient à toi", je soupire. "Je ne peux pas lui en vouloir."

Emily m'explique ensuite la situation particulière dans laquelle se trouve Charly. Et ces sacrifices constants qu'il fait pour les autres.
Même si je suis soulagé qu'Emily n'ai pas les mêmes attentes à mon égard, ça ne suffit pas pour autant à effacer cette culpabilité qui me ronge encore.

"– Vous êtes très différents et ce n'est pas grave. Avec le temps il finira par se calmer, ne t'en fais pas."
"– J'espère bien", je souris.

Mon téléphone vibre dans ma poche. Plusieurs notifications. Mais je décide de ne pas y répondre pour le moment.

Ce n'est que lorsque je m'éclipse un peu plus tard pour me rendre aux sanitaires que j'y jette un coup d'œil.

Jeff.

"J'ai reçu un paquet ce matin."
"Les mêmes cochonneries que Jake nous avait refilées."
"Appelle-moi quand tu peux, Tommy."

Je soupire.
Dans un sens, je suis soulagé de savoir que je ne suis pas le seul.
Mais en même temps, je n'avais plus vraiment envie de penser à tout ça.

"Je t'appelle demain", je lui réponds avec une main qui tremble un peu. "J'ai reçu le même colis."

Puis je souris et j'ajoute juste après :

"Je me suis fait une entorse au poignet. Et non, ce n'est pas ce que tu crois.".

La réponse de mon ami ne se fait pas attendre.

"Essaie juste de ne pas te blesser le second. Emily risquerait de t'en vouloir."

Le smiley qui va avec est particulièrement bien choisi.

Cette fois, j'éclate de rire.
Je pouffe encore lorsque je rejoins Emily.

"– Jeff", je lui lance en secouant la tête pour expliquer mon hilarité.

Mon téléphone vibre à nouveau. Encore un message.

"Je suis inquiet, Tom. Prends soin de toi."

Je fronce les sourcils. Ce n'est pas dans les habitudes de Jeff de réagir de cette manière.

"Toi aussi. Tout ira bien, ne t'en fais pas."

Mais à vrai dire, j'ignore vraiment si je le rassure lui ou moi.

"– Désolé", je m'excuse vis à vis d'Emily tandis que je range mon téléphone dans ma poche.

Je l'embrasse sur la joue.

"– C'est moi qui offre", je lui annonce ensuite en sortant mon portefeuille de la poche de mon manteau. "Et nous pourrons ensuite rentrer nous mettre au chaud."
Arthécate
Messages : 1308
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Mer 14 Fév - 12:23

Emily Greene
J'ai 32 ans et je vis à Castine, Maine, USA. Dans la vie, je suis artiste peintre et je m'en sors moyennement. Je suis en couple et je le vis très bien.


Informations supplémentaires ici.


Comme nous ne pouvons pas passer dix minutes ensemble sans être interrompus, voilà que son téléphone se met de nouveau à sonner. Et si Tom ne semble pas s'en préoccuper de prime abord, il finit tout de même par s'éclipser pour lire les messages reçus.

Jeff, me dit-il comme pour justifier l'existence de son sourire.
Je m'en doutais un peu, je rétorque finalement.

Il ne me dit rien de plus cependant. Je ne sais pas sur quoi se portait leur conversation… Non, il s'excuse simplement avant de déposer un baiser sur ma joue.

Quelque chose me perturbe, mais je ne saurais dire quoi, exactement… Je me promets d'y réfléchir un peu plus tard parce que je déteste ne pas savoir ce qui me gêne. J'ai encore beaucoup de mal à comprendre certaines de mes émotions, consciente qu'il s'agit là d'un travail à faire sur moi-même en attendant de pouvoir peindre de nouveau.

C'est moi qui offre. Et nous pourrons ensuite rentrer nous mettre au chaud, m'annonce-t-il en récupérant son portefeuille.

J'acquiesce simplement avant de me relever. La neige tombe de nouveau, et c'est plutôt joli à regarder.

De retour chez moi, je retrouve Nix sous le porche. Il est trempé après avoir sauté dans la neige à de très nombreuses reprises.

Et bien… En voilà un qui est très impatient de retrouver le poêle, je pouffe en ouvrant la porte.

Je retire mes bottes, mon manteau et les divers accessoires qui me préservent du froid puis me laisse tomber sur le canapé. Tout cela m'a réellement épuisé, sans doute ai-je même un peu trop forcé pour la journée.

Désolée, j'ai besoin de me reposer un peu, dis-je en fermant les yeux. Je sais que tu disais sans doute ça pour plaisanter mais… Si la vie à Castine t'intéresse mais que tu tiens à garder ton domaine privé… Il y a une maison à vendre non loin du phare… Bon, elle ne ressemble en rien à celle que tu possèdes à LA mais … C'est une jolie maison.


Elwin
Messages : 343
Date d'inscription : 02/01/2023
Crédits : (Avatar : Photo de David Tennant, bricolée par moi)

Univers fétiche : Fantasy/Réel/ou autre
Préférence de jeu : Homme
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t5482-hello-tout-le-monde-presentation-d-elwin
Elwin
Mer 14 Fév - 15:45

Tom Alskell
J'ai 37 ans. J'ai grandi à Sacramento, en Californie. Je suis le chanteur du groupe Halo N Back, le groupe de pop le plus en vue du moment. Lassé de la célébrité, et en manque d'inspiration, j'ai voyagé le long de la côte Est, où j'ai rencontré ma compagne. Je suis en couple, et je suis très heureux, malgré les petits soucis liés à ma célébrité.



Il se remet à neiger tandis que nous quittons The Breeze. Ce n'est pas particulièrement désagréable. Mais en bon Californien, je commence à en avoir un peu assez de patauger dans la neige.
J'apprécie tout de même le calme, les sons étouffés par la neige, et cette impression fugace d'être seuls au monde.

Mais je dois bien admettre que je ne suis pas mécontent de retrouver la maison d'Emily.

"– Et bien… En voilà un qui est très impatient de retrouver le poêle", s'exclame Emily au sujet de Nix qui nous attend sagement sous le porche de la maison.
"– Il n'est pas le seul ! Je ne dirais pas non à changer de vêtement et à me blottir sous des couvertures !"

Le froid commence à avoir raison de moi.
Je soupire de soulagement lorsque je referme la porte de la maison derrière nous.

Qu'il est bon de retrouver un peu de chaleur, et surtout de se mettre au sec.
Je mets un temps interminable pour me débarrasser de mes vêtements, et je m'éclipse dans la chambre pour retirer mon jean et enfiler un pantalon de jogging - non sans difficulté. Mais me voilà enfin au sec, et au chaud.

J'avise ma guitare de voyage qui traine dans un coin de la pièce. Je suis prêt à sortir l'instrument de sa housse juste avant de me souvenir que je suis parfaitement incapable d'en jouer pour le moment.
Je sens que ça va fortement me démanger dans les prochaines semaines.

Je retrouve Emily dans le salon. Cette dernière est installée dans le canapé.

"– Désolée, j'ai besoin de me reposer un peu", fait-elle en fermant les yeux.

Je m'installe à mon tour dans le canapé, glissant mon bras valide autour de ses épaules.

"– La matinée a été mouvementée", j'acquiesce en soupirant.

Je viens déposer un baiser dans ses cheveux, puis ferme les yeux à mon tour.

"– Je sais que tu disais sans doute ça pour plaisanter mais… Si la vie à Castine t'intéresse mais que tu tiens à garder ton domaine privé… Il y a une maison à vendre non loin du phare… Bon, elle ne ressemble en rien à celle que tu possèdes à LA mais … C'est une jolie maison."

Je rouvre les yeux, la dévisageant avec curiosité.

Je dois admettre que je ne m'attendais pas à cela. Et cette proposition va complètement à l'inverse de l'espace qu'Emily m'a octroyé chez elle.

"– Tu es si pressée que ça de me virer de chez toi ?" je plaisante.

A vrai dire, l'idée d'acheter une maison ici n'est pas dénuée d'intérêt. Et j'ai suffisamment d'argent pour ne pas avoir à m'inquiéter du prix que je pourrais mettre dans un tel investissement.

Je m'imagine déjà très bien m'installer un studio en bord de mer, avec la possibilité d'y loger Jeff lorsque ce dernier viendrait me rendre visite.

Mais en même temps...

"– Si je prends trop de place, si tu préfères que nous prenions plus de temps, si tout va trop vite pour toi..."

Ou peut-être trouve-t-elle que sa maison est trop petite pour nous accueillir tous les deux ?

Je dois admettre que je n'arrive pas à comprendre cette remarque. Et ça m'inquiète.
Arthécate
Messages : 1308
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Mer 14 Fév - 16:02

Emily Greene
J'ai 32 ans et je vis à Castine, Maine, USA. Dans la vie, je suis artiste peintre et je m'en sors moyennement. Je suis en couple et je le vis très bien.


Informations supplémentaires ici.


Tu es si pressée que ça de me virer de chez toi ?
Quoi ? je demande, en me redressant sous la surprise.

Il plaisante, sans doute, mais sa question me perturbe quelque peu.

Si je prends trop de place, si tu préfères que nous prenions plus de temps, si tout va trop vite pour toi…
Si tu prends trop de place ? je répète en essayant de comprendre ce qui, dans mes propos ou dans mes actions, a pu lui laisser croire qu'il prend trop de place…

Alors je me redresse un peu plus, assez pour m'asseoir correctement. Il semble qu'une petite conversation s'impose.

Comprenons-nous bien, Tom, tu peux rester ici aussi longtemps que tu le souhaites. Tu es le bienvenu ici.

Je lui prends doucement la main en affichant un grand sourire qui se veut rassurant.

Ce n'est pas une question de place. Certes, on ne peut pas vraiment pousser les murs mais… C'est chez moi ici. Cette maison, je l'ai choisie seule sans songer qu'un jour j'aurais à la partager avec qui que ce soit. Du coup… J'ai peur que ce soit trop moi et pas assez toi…

Suis-je suffisamment claire pour me faire comprendre ? J'en doute… Après tout, c'est délicat à expliquer… Alors autant développer un peu plus.

Tu es habitué à tellement plus. Tu vis dans une maison gigantesque au style épuré. Je veux dire… J'ai surtout peur que tu étouffes ici. Que tu ne te reconnaisse pas dans cette maison… Que tu n'oses pas vivre comme tu le voudrais parce que tu ne t'y sens pas suffisamment à l'aise… Pas suffisamment chez toi…

Elwin
Messages : 343
Date d'inscription : 02/01/2023
Crédits : (Avatar : Photo de David Tennant, bricolée par moi)

Univers fétiche : Fantasy/Réel/ou autre
Préférence de jeu : Homme
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t5482-hello-tout-le-monde-presentation-d-elwin
Elwin
Mer 14 Fév - 16:56

Tom Alskell
J'ai 37 ans. J'ai grandi à Sacramento, en Californie. Je suis le chanteur du groupe Halo N Back, le groupe de pop le plus en vue du moment. Lassé de la célébrité, et en manque d'inspiration, j'ai voyagé le long de la côte Est, où j'ai rencontré ma compagne. Je suis en couple, et je suis très heureux, malgré les petits soucis liés à ma célébrité.



Je la vois se redresser, et je me sens coupable de l'avoir dérangé alors qu'elle semblait prête à s'assoupir.

Elle me prend la main et j'attire la sienne à mes lèvres pour l'embrasser.
Elle m'assure que je suis le bienvenu, même si elle enchaîne sur le fait que ce soit sa maison et qu'elle l'a choisi sans songer qu'un jour elle devrait la partager.

"– J'ai peur que ce soit trop moi et pas assez toi…"
"– Emily..."

Mais elle continue.

"– Tu es habitué à tellement plus. Tu vis dans une maison gigantesque au style épuré. Je veux dire… J'ai surtout peur que tu étouffes ici. Que tu ne te reconnaisse pas dans cette maison… Que tu n'oses pas vivre comme tu le voudrais parce que tu ne t'y sens pas suffisamment à l'aise… Pas suffisamment chez toi…"
"– Ma maison est bien trop grande", je réagis aussitôt. "Et puis, je viens à peine d'arriver."

Je n'ai même pas encore eu le temps de déballer mes affaires et de m'installer dans l'espace qu'elle m'a dédié.

"– J'ai envie que nous prenions notre temps", je continue d'une voix douce. "Tu m'as laissé suffisamment de place pour que je me sente bien. Je n'ai pas amené assez de bazar pour avoir besoin de plus d'espace pour le moment."

Juste deux grosses valises, et mes deux guitares.
A vrai dire, j'ai déjà eu l'impression de déménager mes affaires les plus utiles.

"– Si dans quelques temps je ressens le besoin de m'installer un studio un peu plus grand, alors pourquoi pas acheter quelque chose ici. Mais pour l'instant, ce n'est absolument pas dans mes projets. Toi et moi avons été séparés bien trop longtemps à mon goût. Je veux simplement rester ici avec toi. Dans cette maison. Elle me plait beaucoup."

Au fond, ce que je souhaite plus que tout, c'est vivre ici avec elle. Durablement. Mais je ne suis pas certain qu'elle soit prête à entendre ça.

Je ferme les yeux, et me réinstalle contre elle, ravi d'avoir pu éclaircir ce point.  
Je ne mentais pas lorsque j'affirmais que la matinée avait été mouvementée, et je sens la fatigue me gagner.
Ou peut-être est-ce simplement le relâchement qui va de pair avec la présence d'Emily.

Je pose mes lèvres contre sa tempe, puis avance à tâtons jusqu'à capturer ses lèvres.
Contenu sponsorisé
Inspire-moi {+18}
Page 55 sur 62
Aller à la page : Précédent  1 ... 29 ... 54, 55, 56 ... 58 ... 62  Suivant
Sujets similaires
-
» (m/f) inspiré de l'univers Psi Changeling (en cours)
» D'habitude je suis inspiré pour les titres mais là, non.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: