Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» Death upon us [ Ft. Pyramid Rouge]
Quand le destin décide de se foutre de toi (Arthécate) - Page 26 EmptyHier à 23:01 par Pyramid Rouge

» Madness or reality ?
Quand le destin décide de se foutre de toi (Arthécate) - Page 26 EmptyHier à 22:02 par Senara

» il est bizarre ce sol il est palpable
Quand le destin décide de se foutre de toi (Arthécate) - Page 26 EmptyHier à 20:01 par Ananas

» Le vent nous portera...
Quand le destin décide de se foutre de toi (Arthécate) - Page 26 EmptyHier à 19:30 par Dreamcatcher

» PRÉSENTATION ¬ quand c'est fini, c'est par ici
Quand le destin décide de se foutre de toi (Arthécate) - Page 26 EmptyHier à 19:25 par Lord Xan

» Saut de l’ange - Cheryl & Nemo
Quand le destin décide de se foutre de toi (Arthécate) - Page 26 EmptyHier à 18:02 par Nemo

» On s'immerge dans la musique, comme dans un rêve mélodieux, pour s'évader d'une réalité assourdissante [Feat Houmous]
Quand le destin décide de se foutre de toi (Arthécate) - Page 26 EmptyHier à 17:57 par Houmous

» De pluie et de sang • Dinamite
Quand le destin décide de se foutre de toi (Arthécate) - Page 26 EmptyHier à 17:04 par Dinamite

» Les enfants de la lune. [PV Lulu] +18
Quand le destin décide de se foutre de toi (Arthécate) - Page 26 EmptyHier à 16:19 par Ezvana

Le Deal du moment : -48%
Réfrigérateur-congélateur CANDY ...
Voir le deal
569.99 €

LE TEMPS D'UN RP

Quand le destin décide de se foutre de toi (Arthécate)

Disney lover
Messages : 418
Date d'inscription : 05/07/2020
Région : Québec
Crédits : Groovyicons (tumblr)

Univers fétiche : Réel
Préférence de jeu : Les deux
Code lyokko
https://www.letempsdunrp.com/t5943-mon-monde-et-leur-multiverse https://www.letempsdunrp.com/t5924-le-monde-fantastique-du-rp#120239 https://www.letempsdunrp.com/t6103-le-chaudron-a-idees https://www.letempsdunrp.com/t3994-parce-que-si-le-rp-payait-je-serais-riche
Disney lover
Jeu 7 Déc - 21:07

Phillip
Ford

J'ai 38 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis Enquêteur au FBI et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt moyen.

Phillip est le bébé de famille et a toujours eu un sens aigu de la justice donc quand il a dit aux gens qu'il voulait rejoindre la police, ça n'a surpris personne. Phillip a tout miser sur ses études de police et il s'est donné à fond pour aboutir à ses fins. Il sort de l'école de police diplôme en main et il postule à la Chicago police. Il a tout fait. Du radar, de la patrouille, la circulation. Il a vu le beau mais aussi le très mauvais de Chicago. Il a vu une porte pour être enquêteur et il a appliqué pour obtenir les examens requis et ainsi quitter la patrouille. Depuis maintenant 11 ans il est enquêteur et il s'en sort vraiment bien. Dans sa vie personnelle, il a déjà été en couple pendant près de 5 ans et un jour, du jour au lendemain, il est revenu dans un appartement vide avec la simple note "Je te quitte" sans plus d'explication. Depuis il est célibataire, oui il lui arrive de ne pas avoir de nuits seul. Mais il est devenu un peu maladroit pour la drague.

Quand le destin décide de se foutre de toi (Arthécate) - Page 26 A47633b0b8193bf0_5
Quelque part je savais que Taylor n’était pas du genre expansive et que je devais m’adapter, c’était un peu contre ma nature mais je pense que j’y parviendrais… avec beaucoup d’efforts. Ne dit-on pas qu’on s’habitue à tout? Puis c’était quoi comme “sacrifice” par rapport à tout ce que son apprentissage à elle demandait? On passa une bonne soirée, si on enlève le fait que je me suis endormi bien avant la fin du film. C’est au matin que je grognais contre ce soleil beaucoup trop brillant qui entrait violemment par la fenêtre. Mais ce n’est rien en tournant le regard vers elle en la pensant endormie que je la vis les yeux ouverts. Mon coeur failli me sortir par la bouche et je tentais de reprendre un peu de calme quand elle me dit, de sa voix enrouée de sommeil, qu’elle s’excusait de s’être réveillée.

- Ah mais c’est que tu es une comique toi ce matin… dis-je en pouffant légèrement.

M’excusant qu’elle ai eue à finir le film tout seul, je renchéris en lui disant que je pouvais me faire pardonner oubliant un peu qu’elle n’était pas habitué à tout ce truc. Cependant… quelle ne fut pas ma surprise de la voir se coller contre moi et juste… répondre à ceci elle aussi de manière bien taquine.

- Hum… je doute qu’il croit à notre grippe subite même si j’aimerais bien passer la journée au lit mais… je relevai sa petite tête adorable vers moi en plissant des yeux, je pense qu’on peut profiter du temps qu’on a oui. J’ai quelques idées d’ailleurs…

Et on profita du peu de temps qu’on avait justement. Peu de temps mais pas moins intense et bon. Meilleur qu’un café pour se réveiller en fait. Douche prise, je fis ma barbe en relevant le regard dans le miroir pour lui sourire tendrement. Je m’habillai, nouai ma satané cravate, et une fois qu’on fut prêt à partir je mis ma main sur la porte et en profitai pour donner un dernier baiser, long, langoureux et rempli d’amour.

- Avant que l’on rejoigne tout le monde et que je doives me retenir jusqu’à ce soir. dis-je avec un sourire en coin.

On alla donc rejoindre les autres pour prendre notre petit-déjeuner et, galant comme toujours, je laissai Taylor passer devant moi avant de prendre place moi aussi. Je pris le menu et le parcouru tentant d’ignorer les regards sur nous. Ayant fait mon choix je posai mon menu et regardai la bande de fouines devant nous.

- Ça va? Vous n’avez rien dit depuis qu’on est assis…

- Vous vous êtes parlé ou on doit…
commença Sandra

- On a dit ce qu’on devait se dire. Pas besoin d’intermédiaire.

Dis-je sérieusement en plantant mon regard dans le sien. Confidente ok ça peut aller, mais qu’elle vienne me rabrouer comme un gamin devant tout le monde ça non. J’espère que plus jamais elle le fasse. Je lui servis quand même un sourire amical parce que je ne voulais pas mettre une froideur dans l’équipe.

- Donc le sol c’est fini? dit Brent en rigolant

- C’est mieux la causeuse. répondis-je sur le même ton blagueur.

Je me tournai vers Taylor et lui fit un sourire en coin avant de le reporter sur nos collègues. Ils parlèrent de leur affaires respectives et visiblement, tout aussi complexe que la nôtre. Je restais sagement à ma place, me retenant pour ne pas aller prendre la main de Taylor ou juste la poser sur sa cuisse. Donc Will et Bonnie avait vérifié les piste de réflexions que je leur avaient fourni.

- Il y a l’accident qui semble avoir des irrégularités, on va devoir revoir certains rapports d’accident… s’il existe. Et vous du nouveau.

- Beaucoup de pistes possibles, beaucoup de recherches aussi. On doit aller fouiller s’il n’y a pas un rapport d’incendie qui traînerait quelque part dans les archives de la police. Mais je dois dire que je n’ai pas trop d’espoir.

Je m’adossai à ma chaise en soupirant et tournant mon regard vers Taylor voir si elle partageait mon avis.
Arthécate
Messages : 1308
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Ven 8 Déc - 3:19

Taylor Martinez
J'ai 35 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis enquêtrice pour le FBI et je m'en sors très bien. Je suis célibataire et je le vis plutôt parfaitement bien!





Informations supplémentaires ici.


Outre le réveil dans ses bras, je pense que c'est surtout ce moment-là, celui que nous partageons chaque matin dans la salle de bain qui va le plus me manquer. J'aime le regarder se raser, se battre avec sa cravate… J'aime également me "disputer" avec lui concernant l'espace devant le lavabo. C'est peut-être stupide, je sais, mais j'aime cette simplicité naturelle.

Une fois prêts, nous rejoignons les autres autour d'un copieux petit déjeuner. Je les laissais discuter entre eux. Hors de question de me mêler de cette étrange conversation, d'autant plus que je suis déjà passée en mode boulot.

Il ne nous reste que trois jours avant notre départ. Il nous faut donc nous montrer particulièrement efficaces et éviter de nous disperser. Je les laisse donc discuter tout en relisant mes notes jusqu'à ce que Ford ne souligne un petit point.

Tu t'entends bien avec la femme des archives, dis-je sans relever les yeux de ma paperasse. Je pensais donc te laisser y aller… Je suis certaine qu'elle sera plus que ravie de te revoir.

J'affiche un sourire en coin, mais je n'ose toujours pas le regarder. Je sens déjà venir les protestations.

J'ai encore les archives des journaux à fouiller. Maintenant qu'on a un nom et une description, j'aimerai savoir qui était cette Alana Lopez. Elle a bien dû laisser quelques traces de son passage dans cette ville…
– En dehors des cadavres tu veux dire ? demanda Sandra.
Précisément, dis-je en refermant mon porte document. Je veux savoir d'où elle venait, qui était sa famille, où elle vivait et surtout, où elle est allée après…

Je me relève pour aller me placer près de mon partenaire.

On se retrouve tout à l'heure ?

Et comme pour sceller ma promesse de faire quelques efforts, je me penche pour déposer un baiser sur ses lèvres.

À ce soir,

Je commence par la mairie et le registre d'état civil. Alana devait forcément avoir été enregistrée quelque part. Au bout d'une bonne heure, j'obtiens un certificat de mariage et de divorce. L'union n'aurait duré que six mois, c'est plutôt court. Visiblement, ils soupçonnaient qu'il s'agissait d'un mariage blanc, son mari Miguel Lopez étant mexicain.
Lopez était donc son nom d'épouse, celle-ci étant née Bussy. Informations plutôt intéressantes. Je trouvais une adresse dans un quartier populaire de Miami et, c'est aussi la dernière adresse connue de Miguel.

Hors de question pour moi de me rendre dans ce quartier sans être accompagnée. C'est beaucoup trop dangereux et je sais par avance que cela mènerait à une grosse dispute… Autant éviter. À la place, je me contente de téléphoner à Phillip pour lui raconter tout ça. Je rentre à l'hôtel afin de passer quelques coups de fils, je joins le département du travail pour trouver tous les lieux où Alana a pu travailler. Une liste que le département doit me faire parvenir par mail. J'en profite également pour récupérer son numéro de sécurité sociale. Avec ces informations là, il sera bien plus simple de localiser ses divers déplacements.

J'appelle ensuite l'immigration pour en savoir un peu plus sur cet éventuel mariage blanc et, pareil, ils me feront parvenir le dossier par email. Je sais que l'on ne peut pas aller plus vite que la musique, mais c'est vraiment très frustrant.

Je commence à grapiller quelques éléments çà et là, mais ce n'est toujours pas suffisant pour retracer toute l'histoire. Je n'ai pas trouvé d'acte de naissance au nom d'Alana Bussy, par exemple… S'agit-il de son vrai nom ? Est-ce que son numéro de sécurité sociale correspond bien à cette personne là où est-ce aussi une histoire d'identité volée. Je vais peut-être un peu loin dans mes réflexions, mais je ne voudrais pas rater quelque chose.

J'espère que Phil aura trouvé quelque chose d'intéressant aux archives.

À treize heures, j'envoie un message à Phillip :

Moi
Je suis à l'hôtel si jamais une pause déjeuner te tente… À condition que tu rapportes le déjeuner, bien-sûr.


Disney lover
Messages : 418
Date d'inscription : 05/07/2020
Région : Québec
Crédits : Groovyicons (tumblr)

Univers fétiche : Réel
Préférence de jeu : Les deux
Code lyokko
https://www.letempsdunrp.com/t5943-mon-monde-et-leur-multiverse https://www.letempsdunrp.com/t5924-le-monde-fantastique-du-rp#120239 https://www.letempsdunrp.com/t6103-le-chaudron-a-idees https://www.letempsdunrp.com/t3994-parce-que-si-le-rp-payait-je-serais-riche
Disney lover
Ven 8 Déc - 5:52

Phillip
Ford

J'ai 38 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis Enquêteur au FBI et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt moyen.

Phillip est le bébé de famille et a toujours eu un sens aigu de la justice donc quand il a dit aux gens qu'il voulait rejoindre la police, ça n'a surpris personne. Phillip a tout miser sur ses études de police et il s'est donné à fond pour aboutir à ses fins. Il sort de l'école de police diplôme en main et il postule à la Chicago police. Il a tout fait. Du radar, de la patrouille, la circulation. Il a vu le beau mais aussi le très mauvais de Chicago. Il a vu une porte pour être enquêteur et il a appliqué pour obtenir les examens requis et ainsi quitter la patrouille. Depuis maintenant 11 ans il est enquêteur et il s'en sort vraiment bien. Dans sa vie personnelle, il a déjà été en couple pendant près de 5 ans et un jour, du jour au lendemain, il est revenu dans un appartement vide avec la simple note "Je te quitte" sans plus d'explication. Depuis il est célibataire, oui il lui arrive de ne pas avoir de nuits seul. Mais il est devenu un peu maladroit pour la drague.

Quand le destin décide de se foutre de toi (Arthécate) - Page 26 A47633b0b8193bf0_5
Un bon petit-déjeuner et en prime on pu discuter un peu de nos affaires respectives alors que Taylor avait déjà le ne dans son dossier et ne le levant pas mais quand elle dit qu’elle me laisserait aller seul aux archives je me disais que c’était inévitable mais c’était la suite qui me surprit et qui me fit tourner le regard vers elle. Je plissais des yeux une seconde mettant un coude sur le dossier de ma chaise alors qu’elle continua simplement en disant son plan de match. Elle venait de me faire une vanne? J’adorais cette femme! J’allais me lever mais une fois de plus elle me surprit en me donnant un baiser tout doux avant de me dire simplement, dans le plus grand des calme un “à ce soir”

- Euh… ce soir….

Je ramassai mes effets et direction le poste de police non sans avoir été chercher un café et en arrivant je fis un grand sourire en lui tendant le dit café.

- Oh vous êtes un amour! Vous êtes seul agent Ford?

- Ma partenaire avait des choses à vérifier de son côté. On se divise la tâche c’est plus rapide.

- Une chouette petite. Un bon caractère mais une chouette fille.


Je fis un sourire gentil mais je me dis que ce n’était pas le premier compliment qui sortait de la bouche des gens.

- Je lui dirais. Je peux…

- Mais oui, mais oui allez-y!


Je me dirigeai donc vers les archives et je fouillais tout ce qui avait trait à l’incendie et force d’admettre que mis à part le rapport des policiers, il n’y avait rien. Même pas un petit truc qui pourrait servir d’expertise pour tirer de l’ADN. J’avais beau fouiller le carton complet je ne trouvais rien. Mon téléphone sonna et j’écoutais Taylor me raconter ses trouvailles. Bien sûr elle se fit un plaisir de me dire qu’elle n’irait pas dans ce quartier ce que j’approuvais totalement. Je ne pouvais pas retourner à l'hôtel les mains vides! Je retournais aux cartons espérant trouver un truc, n’importe quoi. Je passa ma matinée à lire des dossiers, des rapports, vider et remplir les cartons pour mieux soupirer en me massant le front sentant la migraine se poindre. Je refermai le carton en soupirant, je ne pouvais pas inventer des preuves alors que le travail fait était de la merde. Mon téléphone vibra et je souris en voyant le message de Taylor.

“Je prends une pause avec plaisir et je vais chercher quelque chose pour remplir ton joli bedon ma belle. XXX”

Je quittai avec les copies des rapports, saluant la réceptionniste et allait chercher de quoi nous sustenter et direction dans la grande salle qui nous avait été réservé et qu’on utilisait bien plus que nos collègues. En entrant je lui brandit le sac de vivres et à mon tour de lui donner un baiser avant de me laisser tomber dans une chaise en soupirant.

- Les meilleurs sushis, et j’ai cherché pour que tu n’ai la crème de la crème. je posai les copies sur la table, et aussi parce que j’ai rien trouvé de plus que ce qu’on nous as dit. Pas de rapport d’autopsie, pas d'indice sur lesquels on pourrait tirer de l’ADN juste des rapports rempli à la va vite.

Je pris ma barquette de sushis et me frottai le front.

- On dirait qu’ils voulaient boucler le truc au plus vite. Les rapport c’est même de la merde. Je te dis, une honte pour des flics. toi tu as autre chose depuis ton appel?

Je pris un petit rouleau et le mastiquait lentement et dressai un index

-Au fait! Je suis un amour selon la réceptionniste. Comme quoi un café fait la différence. Autre chose, elle te trouve charmante. Et pour ça je trouve que le mot est faible, parce que tu es la plus merveilleuse.

Je me penchai et lui donnai un baiser sur sa joue pour continuer de manger.
Arthécate
Messages : 1308
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Ven 8 Déc - 19:19

Taylor Martinez
J'ai 35 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis enquêtrice pour le FBI et je m'en sors très bien. Je suis célibataire et je le vis plutôt parfaitement bien!





Informations supplémentaires ici.


C'est quand je le vois déballer fièrement ce qui sera notre repas que je réalise que nous avons encore beaucoup de choses à apprendre l'un sur l'autre. Pour l'instant, je ne dirai rien sur mon aversion pour les sushis et tout ce qui comprend du poisson cru. Je compte bien tout manger, simplement parce qu'il sourit et que ça m'ennuie de voir, encore, ce sourire s'effacer. À dire vrai, je suis même partagée entre le fait de lui avouer que je déteste les sushis et celui de ne rien dire du tout… Mais, si je ne dis rien, cette situation gênante se reproduira forcément et peut-être même plusieurs fois… Et outre le fait de déplacer le "problème", je trouve un peu dommage de ne pas lui parler de ce tout petit minuscule détail.

J'apprécie tes efforts, lui dis-je en souriant. Après tout, c'est la vérité. Je sais qu'il a essayé de me faire plaisir et cela me touche très sincèrement. Non, j'attends qu'ils me fassent parvenir les documents que j'ai demandé. Mis à part visiter l'ex mari, je ne vois pas ce qu'il nous reste à faire dans cette ville. La suite peut être étudiée à distance… C'est quand même fou, ils envoient tout par mail maintenant…

Chose que je trouve parfaitement aberrante quand on connaît les failles de ce système. Je l'observe manger mais je n'ose toujours pas toucher aux mets qui se trouvent dans la barquette devant moi. J'invoque tout mon courage pour enfin parvenir à me lancer quand il mentionne la réceptionniste… Et le fait qu'il me trouve merveilleuse.

Je ne sais pas vraiment quoi répondre à ça. Je sais que s'il le dit c'est qu'il le pense et c'est peut-être ce qui me perturbe le plus… Je ne suis pas merveilleuse. En tout cas, ce n'est pas ainsi que je me vois. Et, comme à mon habitude, j'ai bien du mal à seulement accepter le compliment.

Mon estomac gronde mais mon courage ne m'est d'aucune utilité… Alors je me décide à lui avouer la vérité.

Il faut que je te dise une chose… je me lance. Je n'aime pas du tout les sushis… Je suis désolée.

Voilà, c'est dit… Et je me sens vraiment très mal à l'aise. Le pauvre… Lui qui a fait tant d'efforts dans l'espoir de me faire plaisir.

Mon plat préféré, ce sont les enchiladas. Celles de ma grand-mère étaient à tomber par terre. Sinon j'aime beaucoup la cuisine thaï, indienne ou italienne.

Je me saisis de l'un des rouleaux et le porte à ma bouche… Non, décidément… Je n'aime vraiment pas ça.

On a beaucoup de choses à apprendre l'un sur l'autre.

Disney lover
Messages : 418
Date d'inscription : 05/07/2020
Région : Québec
Crédits : Groovyicons (tumblr)

Univers fétiche : Réel
Préférence de jeu : Les deux
Code lyokko
https://www.letempsdunrp.com/t5943-mon-monde-et-leur-multiverse https://www.letempsdunrp.com/t5924-le-monde-fantastique-du-rp#120239 https://www.letempsdunrp.com/t6103-le-chaudron-a-idees https://www.letempsdunrp.com/t3994-parce-que-si-le-rp-payait-je-serais-riche
Disney lover
Sam 9 Déc - 20:23

Phillip
Ford

J'ai 38 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis Enquêteur au FBI et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt moyen.

Phillip est le bébé de famille et a toujours eu un sens aigu de la justice donc quand il a dit aux gens qu'il voulait rejoindre la police, ça n'a surpris personne. Phillip a tout miser sur ses études de police et il s'est donné à fond pour aboutir à ses fins. Il sort de l'école de police diplôme en main et il postule à la Chicago police. Il a tout fait. Du radar, de la patrouille, la circulation. Il a vu le beau mais aussi le très mauvais de Chicago. Il a vu une porte pour être enquêteur et il a appliqué pour obtenir les examens requis et ainsi quitter la patrouille. Depuis maintenant 11 ans il est enquêteur et il s'en sort vraiment bien. Dans sa vie personnelle, il a déjà été en couple pendant près de 5 ans et un jour, du jour au lendemain, il est revenu dans un appartement vide avec la simple note "Je te quitte" sans plus d'explication. Depuis il est célibataire, oui il lui arrive de ne pas avoir de nuits seul. Mais il est devenu un peu maladroit pour la drague.

Quand le destin décide de se foutre de toi (Arthécate) - Page 26 A47633b0b8193bf0_5
Bon entre moi qui n’avit rien trouvé d’utile aux archives et elle qui attendait les mails on étaient au bout de ce qu’on pouvait faire je pense.

- Bien on peut aller voir l’ex-mari demain pour le reste… on attendra d’avoir les documents. Pour le reste… on profitera des jours qui nous restent.

Dis-je avec un sourire espiègle. Je m’assied donc pour commencer à manger alors qu’elle n’avait rien toucher. J’en profitai donc pour parler de la réceptionniste du poste et lui dire par la bande qu’elle était merveilleuse et… elle ne dit rien. Pas que ça m’offusque, je savais bien qu’elle n’était pas à l’aise mais est-ce que j’allais me priver de lui dire? Pas en privé en tout cas. Ma bouchée se figea dans ma bouche quand elle me dit qu’elle détestait les sushis. Ah merde.. Je posai donc les baguettes lentement et avalai ma bouchée tout aussi lentement.

- Bien… je vais aller te chercher autre chose. Et ne rouspète pas! Attends…

Je fouillais sur mon téléphone et sourit doucement.

Donne-moi cinq minutes, il y a un resto pas trop loin. Puis tu sais,ce n’est pas grave si tu n’aimes pas les sushis. Ça en fait plus pour moi.

Je me penchai et lui donnai un baiser rapide sur les lèvres.

- Je reviens vite.

J’allais donc au resto pas loin et revint presque aussi rapidement et posai son repas devant elle tout sourire.

- Ce n’est peut-être pas les enchiladas de ta grand-mère mais au moins tu ne mourras pas de faim.

Reprenant place à ses côtés, j’enlevais la barquette devant elle et recommençais à manger lentement en lui jetant des coups d’oeil. Après un moment, je posai mes baguettes et prit sa main dans la mienne.

- Tu disais que tu aurais du mal à notre retour à Chicago je pensais… et si on ne se réservait pas quelques soirs pour… tu sais dormir ensemble. Enfin être ensemble simplement. Pas de boulot, pas d’enquête juste toi et moi comme maintenant? Parce qu’il n’y a pas que toi qui va avoir du mal tu sais… moi aussi.
Arthécate
Messages : 1308
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Sam 9 Déc - 21:31

Taylor Martinez
J'ai 35 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis enquêtrice pour le FBI et je m'en sors très bien. Je suis célibataire et je le vis plutôt parfaitement bien!





Informations supplémentaires ici.



Sa réaction me laisse quelque peu… pantoise. Je ne m'étais certainement pas attendue à le voir réagir au quart de tour. Après tout, tant pis si je n'aime pas les sushis, c'est mon problème… À moi de le gérer…

Je ne rouspète pas, je…

Je le regarde se saisir de son téléphone et je soupire… Il n'est vraiment pas obligé de faire ça. Je peux très bien sortir un peu plus tard et m'acheter un sandwich. Pas de quoi en faire une affaire d'État… Et voilà qu'il disparaît, courant presque… Je ne peux m'empêcher de me dire qu'il en fait des caisses.

Tout ce que je voulais en lui disant cela, c'était simplement de lui apprendre un truc sur moi. Quitte à dire que je n'aime pas quelque chose, autant l'aiguiller pour la fois prochaine… Mais pas maintenant bon sang !

Plusieurs longues minutes plus tard, le voilà qu'il revient, tout sourire, un sachet plein de nourriture à la main. Il dépose le tout devant moi avant de retrouver sa place.

Merci mais… Bon sang, t'étais pas obligé de… Enfin, il ne fallait pas t'embêter…

Je suis probablement aussi reconnaissante qu'exaspérée. C'est touchant de voir un homme se plier en quatre pour vous mais, c'est aussi très gênant. J'ai l'impression d'être une horrible bonne femme trop exigeante et je n'aime pas ça du tout. Je sais que ce n'est probablement pas ce qu'il pense. Il est suffisamment franc pour me dire "merde" quand c'est nécessaire. Mais cela n'enlève rien à cette bien désagréable sensation.

Mais ma faim et ma reconnaissance ont bien vite raison de mon appétit. S'il s'est donné la peine de descendre acheter tout ça pour me faire plaisir, je peux bien prendre la peine de tout manger. Un silence s'installe et même si ce n'est pas si habituel, je ne m'en inquiète pas plus que ça. Il n'y a rien d'anormal dans le fait de manger dans le calme… Peut-être est-il simplement en train de penser à l'enquête. Personnellement, je prends simplement plaisir à manger ce plat qui, avouons-le, est vraiment délicieux.

Puis, finalement, au bout de plusieurs minutes de calme, je suis surprise de le voir me prendre la main pour me faire une proposition.

Plusieurs soirs ?

Je ne sais pas vraiment pourquoi je me sens aussi surprise par cette proposition qui, pourtant, me touche énormément. C'est réellement plaisant de réaliser que ma compagnie lui est agréable. J'en avais déjà conscience avant mais…Je ne m'étais pourtant pas attendu à ce qu'il soumette une telle idée.

Ce serait bien oui, je réponds tout en serrant sa main dans la mienne. Mes lèvres s'étirent en un sourire sincère… Je me sens vraiment en confiance avec lui. Tu veux qu'on pose les dates sur nos agendas ou…

Bien-sûr, il s'agit-là d'une petite boutade destinée à éloigner quelque peu la gêne que je peux ressentir dès lors que l'ambiance se charge de cette aura romantique qu'il aime tant. Je m'y habituerai, évidemment, mais pour l'heure, ce n'est pas encore tout à fait naturel pour moi. Alors, à la place, je romps l'espace qui nous sépare afin de venir goûter à ses lèvres. Il sent le poisson cru, mais je ne m'en préoccupe absolument pas…




Disney lover
Messages : 418
Date d'inscription : 05/07/2020
Région : Québec
Crédits : Groovyicons (tumblr)

Univers fétiche : Réel
Préférence de jeu : Les deux
Code lyokko
https://www.letempsdunrp.com/t5943-mon-monde-et-leur-multiverse https://www.letempsdunrp.com/t5924-le-monde-fantastique-du-rp#120239 https://www.letempsdunrp.com/t6103-le-chaudron-a-idees https://www.letempsdunrp.com/t3994-parce-que-si-le-rp-payait-je-serais-riche
Disney lover
Sam 9 Déc - 22:34

Phillip
Ford

J'ai 38 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis Enquêteur au FBI et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt moyen.

Phillip est le bébé de famille et a toujours eu un sens aigu de la justice donc quand il a dit aux gens qu'il voulait rejoindre la police, ça n'a surpris personne. Phillip a tout miser sur ses études de police et il s'est donné à fond pour aboutir à ses fins. Il sort de l'école de police diplôme en main et il postule à la Chicago police. Il a tout fait. Du radar, de la patrouille, la circulation. Il a vu le beau mais aussi le très mauvais de Chicago. Il a vu une porte pour être enquêteur et il a appliqué pour obtenir les examens requis et ainsi quitter la patrouille. Depuis maintenant 11 ans il est enquêteur et il s'en sort vraiment bien. Dans sa vie personnelle, il a déjà été en couple pendant près de 5 ans et un jour, du jour au lendemain, il est revenu dans un appartement vide avec la simple note "Je te quitte" sans plus d'explication. Depuis il est célibataire, oui il lui arrive de ne pas avoir de nuits seul. Mais il est devenu un peu maladroit pour la drague.

Quand le destin décide de se foutre de toi (Arthécate) - Page 26 A47633b0b8193bf0_5
Pas que je me sois précipité… oui bon un peu quand même, mais je n’allais certainement pas la laisser mourir de faim alor que moi je me bourrais la panse quand même! Je trouvais un resto mexicain pas trop loin et revint presque aussi rapidement. Bien sûr je ne m’attendais pas à ce qu’elle me remercie telle une jouvencelle et je me doutais qu’elle serait mal à l’aise. Je posais mon index sous son menton et plongeait mon regard dans le sien.

- Juste merci Taylor. Puis ça ne m’embête pas et tu n’as pas l’air d’une vieille femme exigeante. Ça me fait plaisir.

Je fis un sourire rassurant et on retourna à nos plats et je devais bien admettre que ma belle brunette, avait une faim de loup. Je continuai donc à manger tranquillement me disant que je serais incapable de manger tout ça. Cependant je continuais de réfléchir à ce qu’elle m’avait dit pour notre retour. Certes ici le cadre était idyllique, parfait même mais je n’étais pas con non plus. Le retour à Chicago, la routine reprenant on allait avoir du mal. Je commençais à m’habituer à notre cohabitation et juste de penser que je me taperais un lit froid à mon retour c’était tout sauf plaisant. Je fini donc par lui faire une proposition et c’est avec surprise qu’elle me répondit. Je hochai la tête à sa question, oui plusieurs soirs…après tout ce n’est pas ce qu’elle m’ait demandée? Mon sourire s’étira quand elle accepta.

- Hum… je trouve que ça fait trop officiel de cette manière. dis-je blagueur, disons qu’on ira au feeling. Quand on le voudra…

Je me penche pour la rejoindre et retourner son baiser. Bon ne pas oublier d’aller me laver les dents comme la demoiselle n’aime pas le poisson cru. Je romps le baiser et lui sourit tendrement en caressant sa joue. Je me perds dans son regard oubliant le temps et l'espace quand elle est dans mon axe. Je lui souris une nouvelle fois mon pouce caressant sa joue.

- Ce soir que penses-tu si on allait se balader loin de nos petites fouines. Après qu’on ait été dans les bas quartiers je parle. On se change et… on profite du temps qui passe…

En fait là tout de suite j’irais me changer et profiter du temps avec elle mais on avait un boulot à faire.

- Ha bien voilà où vous vous cacher tout les deux! tonna la voix de Bonnie.

Je relâchai la joue de Taylor et me redressai.

- Si on jouait à la cachette on seraient les pires joueurs du monde! Alors ça avance votre enquête?

Je demandais simplement alors que Bonnie et Will allèrent s’asseoir de l’autre côté de la table et que je glissai ma main vers Taylor et jouait avec ses doigts.
Arthécate
Messages : 1308
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Dim 10 Déc - 12:58

Taylor Martinez
J'ai 35 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis enquêtrice pour le FBI et je m'en sors très bien. Je suis célibataire et je le vis plutôt parfaitement bien!





Informations supplémentaires ici.


Ma petite plaisanterie visait surtout à pointer le terme "réservation" qu'il avait lui-même employé. Cela m'amuse puisque ce mot retire maladroitement toute notion de romantisme et de spontanéité, remplacée par quelque chose de bien plus formel.

Hum je trouve que ça fait trop officiel de cette manière. Disons qu’on ira au feeling. Quand on le voudra.
Je préfère ça, oui, je pouffe en venant écraser mon sourire contre ses lèvres parfumées au poisson et à la sauce soja.

Sa proposition pour la soirée, quant à elle, me paraît très intéressante. Même si nous avons déjà pris l'habitude de nous éloigner de nos collègues, chaque soir, en dînant de notre côté, que ce soit dans notre chambre ou ailleurs. Les "fouines" ne cherchent pas à s'immiscer entre nous. Au contraire, ils ont cessé de nous inviter à partager leur repas ou simplement à boire un verre en leur compagnie. J'apprécie très sincèrement leur retraite. Cela prouve le respect qu'ils ont pour nous et pour ce début de relation.

Comme s'il suffit de les évoquer pour les voir apparaître, Bonnie et Will font leur apparition. Le sourire que la petite brune affiche est empreint d'une certaine innocence… Un sourire qui n'a strictement rien de comparable à celui qu'arbore généralement Sandra.

Quoi ? Nous étions cachés alors ? je fais mine de m'offusquer, même s'il n'en est évidemment rien. On vient de finir de manger.

Phil les interroge sur leur enquête et les deux se regardent.

Et bien, je pense qu'on peut dire que c'est bouclé. On hésite à rentrer plus tôt pour retrouver les enfants…
– Ou de profiter de cette seconde Lune de miel financée par le FBI…
C'est bien tentant, mais en même temps, les filles me manquent…

A voir la mine qu'affiche Bonnie, il est évident qu'elle se languit de ses jumelles. Je n'ai peut-être pas d'enfant, mais c'est une chose que je peux aisément comprendre. Ce travail n'est pas facile lorsque l'on a une famille, surtout quand votre mari est aussi votre partenaire au boulot… Ils sont donc contraint de laisser leurs petites filles aux parents de Will ce qui n'enchante pas spécialement sa femme.

– Un conseil, profitez tous les deux… Quand on a des gosses, rien n'est plus pareil.
Euh oui, c'est prévu… dis-je sans vraiment savoir quoi répondre à cela. Je me lève pour venir tapoter l'épaule de ma collègue. Un geste qui se veut chargé de toute ma compassion. En attendant, nous, on a encore du boulot alors… Profitez bien.

Peu encline à me laisser absorber par ce genre de conversation, je fais donc signe à Ford de me suivre. De ce que je sais sur l'ex mari d'Alana, c'est qu'il est à la retraite. Par conséquent, il y a de fortes chances pour qu'il soit chez lui… Autant en profiter… Et prendre la fuite.



Disney lover
Messages : 418
Date d'inscription : 05/07/2020
Région : Québec
Crédits : Groovyicons (tumblr)

Univers fétiche : Réel
Préférence de jeu : Les deux
Code lyokko
https://www.letempsdunrp.com/t5943-mon-monde-et-leur-multiverse https://www.letempsdunrp.com/t5924-le-monde-fantastique-du-rp#120239 https://www.letempsdunrp.com/t6103-le-chaudron-a-idees https://www.letempsdunrp.com/t3994-parce-que-si-le-rp-payait-je-serais-riche
Disney lover
Dim 10 Déc - 22:09

Phillip
Ford

J'ai 38 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis Enquêteur au FBI et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt moyen.

Phillip est le bébé de famille et a toujours eu un sens aigu de la justice donc quand il a dit aux gens qu'il voulait rejoindre la police, ça n'a surpris personne. Phillip a tout miser sur ses études de police et il s'est donné à fond pour aboutir à ses fins. Il sort de l'école de police diplôme en main et il postule à la Chicago police. Il a tout fait. Du radar, de la patrouille, la circulation. Il a vu le beau mais aussi le très mauvais de Chicago. Il a vu une porte pour être enquêteur et il a appliqué pour obtenir les examens requis et ainsi quitter la patrouille. Depuis maintenant 11 ans il est enquêteur et il s'en sort vraiment bien. Dans sa vie personnelle, il a déjà été en couple pendant près de 5 ans et un jour, du jour au lendemain, il est revenu dans un appartement vide avec la simple note "Je te quitte" sans plus d'explication. Depuis il est célibataire, oui il lui arrive de ne pas avoir de nuits seul. Mais il est devenu un peu maladroit pour la drague.

Quand le destin décide de se foutre de toi (Arthécate) - Page 26 A47633b0b8193bf0_5
Je voulais vraiment qu’on se donne une véritable chance à notre tout jeune couple. Donc je ne voulais pas me frotter à un lit tout froid et surtout seul à regarder le plafond. Un point ou on était plutôt d’accord et son sourire valait tout l’or du monde  Je lui proposai un autre programme pour la soirée comme il nous restait qu’une chose à vérifier. Le lendemain serait plutôt des copies des articles pour que j'aille les remettre à notre gentil journaliste. D’ailleurs en parlant du loup, en voilà deux qui arrivaient à point nommé. J’étais content que leur enquête soit bouclée parce que la nôtre stagnait joyeusement. Je les écoutais et fit un sourire compatissant quand elle évoqua ses filles. Je n’avais pas d’enfants mais je m’ennuyais des enfants de mes sœurs. Ce n’est pas comparable mais c’était ce que j’avais de plus proche comme gamins. Cependant quand will nous dit d’en profiter avant d’avoir des enfants je sentis le malaise dans la voix de Taylor et moi… bien j’étais encore surpris parce qu’on en avait pas parler et qu’on était loin de prévoir des bébés.

- On va commencer par être un couple avant de parler d’enfants. Désolé mais ma partenaire on doit y aller.

Je ramassais les vestiges de notre repas et avant de partir je les regardais tour à tour et leur sourit doucement.

- Profitez au moins de cette soirée pour vous deux. Du temps juste pour vous avant de retrouver vos filles. Il y a pleins de petits endroits pittoresques.

Je leur fit un clin d'œil et sortit derrière Taylor pour descendre à la voiture. Dans l’ascenseur je pris sa main et tournai un regard vers elle en souriant doucement. Je sais qu’elle avait été quelque peu mal à l’aise et je voulais qu’elle sache que j’étais là derrière elle, toujours en la supportant. Finalement on s’engouffra dans la voiture et je la laissais nous porter à bon port.

- Tu sais quoi sur Miguel à part que c’est l’ex d’Alana?
Arthécate
Messages : 1308
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Lun 11 Déc - 21:19

Taylor Martinez
J'ai 35 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis enquêtrice pour le FBI et je m'en sors très bien. Je suis célibataire et je le vis plutôt parfaitement bien!





Informations supplémentaires ici.



Tu sais quoi sur Miguel à part que c’est l’ex d’Alana? me demande-t-il, une fois dans la voiture.

Je lui fais signe d'attendre quelques secondes, le temps pour moi d'entrer l'adresse dans le GPS. L'appareil se montre encore une fois récalcitrant et je prends sur moi pour ne pas exploser l'écran soit disant tactile… Sans doute l'a-t-il été, un jour… Avant de croiser la route de bourrins aux gros doigts l'ayant mis à mal. Je souffle un grand coup puis m'applique à appuyer sur cet écran digital à la noix jusqu'à ce que, enfin, la recherche se lance.

Miguel Lopez est mexicain. Il a été marié à Alana en 72, le mariage a duré six mois. Il avait trente ans à l'époque.

Je lui parle rapidement de la suspicion de mariage blanc, même si l'immigration ne semble pas s'être mêlée du dossier.

Il bossait dans le bâtiment jusqu'à la retraite, en 2012 apparemment. C'est tout ce que j'ai pu trouver sur lui.

Je ne pense pas que Miguel ait quoi que ce soit à voir dans les meurtres. Notre cher "auteur" n'a jamais évoqué le moindre complice… Ni même de mari. L'héroïne meurtrière semblait même célibataire. Son pied, elle le prenait visiblement dans ses crimes, comme beaucoup d'autres assassins du genre.

Peut-être a-t-il des choses à nous apprendre sur elle… En tout cas, je l'espère.

Je conduis jusqu'à Overtown, un quartier connu pour sa grande pauvreté. La rue où vit Miguel est composée d'une série de maisons, toutes construites selon le même modèle. Façades cramoisies d'un côté, terracotta de l'autre. Il y a beaucoup de gamins dans les rues, alors que nous sommes en pleine semaine à une heure où l'école n'est pas encore terminée.

Miguel habite au 1234, un numéro plutôt facile à retenir… Une vieille Ford Escort est garée juste devant, un modèle des années quatre-vingt. La peinture écaillée laisse sous-entendre que cette dernière a certainement connu des jours meilleurs. Je gare la nôtre juste derrière.

C'est parti ?


Contenu sponsorisé
Quand le destin décide de se foutre de toi (Arthécate)
Page 26 sur 32
Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 25, 26, 27 ... 32  Suivant
Sujets similaires
-
» "Don't decide for me, okay ?" Ft Jully
» Maybe a new start? ft Arthécate
» Kimlev • You decide what lives... and what dies... Princess...
» Hell on wheels ft. Arthécate [/!\ -18]
» (M & F ) Le destin nous ramène l'un à l'autre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: