Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» De l'amour à la haine, il n'y a qu'un pas (avec Rein)
Juste une touche de couleur, [PV Paddy] - Page 2 EmptyAujourd'hui à 18:17 par Clionestra

» Can't Get You Out of My Head (avec Rein)
Juste une touche de couleur, [PV Paddy] - Page 2 EmptyAujourd'hui à 17:05 par Rein

» Silicon Heart ft. Lexis
Juste une touche de couleur, [PV Paddy] - Page 2 EmptyAujourd'hui à 16:58 par Ananas

» « Connais ton adversaire, connais-toi, et tu ne mettras pas ta victoire en danger. »
Juste une touche de couleur, [PV Paddy] - Page 2 EmptyAujourd'hui à 16:02 par Stormy Dream

» "Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour" - Ft. Charly
Juste une touche de couleur, [PV Paddy] - Page 2 EmptyAujourd'hui à 16:01 par Charly

» Raven and Bones
Juste une touche de couleur, [PV Paddy] - Page 2 EmptyAujourd'hui à 15:08 par Lexis

» Briseur de Confiture
Juste une touche de couleur, [PV Paddy] - Page 2 EmptyAujourd'hui à 14:50 par Jambreaker

» Un frère éloigné vaut moins qu'un voisin (avec Lexis)
Juste une touche de couleur, [PV Paddy] - Page 2 EmptyAujourd'hui à 14:47 par Lexis

» Toutes les histoires ont leur histoire - ft. Clionestra
Juste une touche de couleur, [PV Paddy] - Page 2 EmptyAujourd'hui à 13:36 par Rein

Le Deal du moment : -32%
-32% Gigabyte G5 MF – PC portable 15,6″ ...
Voir le deal
749.99 €

LE TEMPS D'UN RP

Juste une touche de couleur, [PV Paddy]

Arthécate
Messages : 1325
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Lun 25 Sep - 14:23

Morgan Fraser
J'ai 39 ans et je vis à Londres, capitale de l'Angleterre, enfin, il paraît. Dans la vie, je suis technicien en informatique, je répare des ordinateurs pour trois fois rien quoi. Je m'en sors pas trop mal . Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Informations supplémentaires ici.

Je suis né et j'ai grandi à Londres, ville que je n'ai, au fond, jamais réellement quittée. Plus jeune, j'ai voulu faire des études, mais ayant dû m'occuper de ma mère malade, je me suis vu contraint de tout arrêter. L'informatique a toujours été mon dada. Monter, démonter des ordinateurs, j'ai toujours trouvé cela intéressant. Alors j'en ai fait mon métier. Aujourd'hui, je travaille pour une petite société nommée Falcon. Le patron Arnold Jenkins, n'y connaît rien, mais il est plutôt sympa. Faut bien gagner sa croûte, comme on dit.
Je me suis récemment séparé de la "compagne", si on peut vraiment la qualifier ainsi. Après tout, je ne suis pas certain que se contenter de vivre en se regardant chaque soir dans le blanc des yeux peut vraiment être appelé "une relation".



Je dois bien l'avouer, je ne m'étais certainement pas attendu à une réponse aussi franche de sa part. J'en fus même si surpris que je dû déposer mon assiette sur table pour être certain de ne pas la lâcher.

Elle me parla d'honnêteté, d'une certaine attirance à laquelle je n'étais pas obligé de répondre… Elle évoqua notre amitié qu'elle ne voulait pas perdre... Je haussais les sourcils en la voyant se noyer dans ses explications qui, peu à peu, perdaient même tout leur sens.

– Mon dieu, je suis en train de m'enfoncer là non ?
Hm… Un peu, oui, raillais-je gentiment. Et alors, que comptes-tu faire ? On dirait que tu es prête à prendre la fuite, là…

Je lui souris, penchant ma tête légèrement sur le côté afin de m'assurer de capturer son regard.

Si tu fuis… murmurais-je en posant une main sur sa joue, rapprochant mon visage du sien pour venir effleurer ses lèvres sans pour autant les toucher. Tu perds…

Deux options s'offraient à elle. La première était de me repousser et de prendre la fuite. Je ne chercherai pas à la retenir. La seconde consistait à se rapprocher pour prendre le baiser que je lui offrais. Je la laissais maîtresse de la situation… Hors de question pour moi de la brusquer. Elle était entièrement libre de faire ce qu'elle voulait…


Paddy
Messages : 196
Date d'inscription : 14/06/2023
Région : Jura | France
Crédits : (c)Perséphone

Univers fétiche : Harry Potter | Mythologie | Conte & Disney | Réel & Rantasy
Préférence de jeu : Homme
Tournesol
https://www.letempsdunrp.com/t5712-i-will-live-a-thousand-million-lives https://www.letempsdunrp.com/t5875-je-suis-prete-pour-l-aventure#118919 https://www.letempsdunrp.com/t5886-joyeux-bordel-organise https://www.letempsdunrp.com/t5710-let-the-forest-hear-our-sound
Paddy
Mar 3 Oct - 15:17

Rebecca J. Lloyd
J'ai 39 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis maitre d'œuvre et je m'en sors très bien puisque je possède mon propre cabinet. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal.

Elle est originaire de Londres • Elle a fait ses études dans la capitale du royaume uni. • Elle a déjà voyagé pour le travail mais jamais pour le plaisir • Elle a rencontré son homme au tir à l'arc et en était folle amoureuse • Elle s'est vite rendue compte que cet homme en question est en fait un fainéant de première. • Amoureuse, elle l'a abrité chez elle dans son appartement à Londres avec la réticence de ses parents • Elle a rompu avec lui très récemment et le vit plutôt mal • Elle a un chat, un siamois, qui s'appelle Seth.

« Mais, je sens que ça s'éclaircit devant
Bientôt le futur, j'te jure, aura fière allure»



Après son discours plus que honnête et rentre dedans, elle finit par se frotter le front de son index, tic qu'elle a quand elle réfléchit trop ou qu'elle finit par parler avant de réfléchir et c'était exactement ce qui se passait à cet instant. Elle n'osa pas le regarder. Elle n'avait pas voulu le braquer ou quoi que se soit. Et puis après ce qui semblait une éternité pour elle, il finit par poser son assiette sur la table basse et lui avait précisé qu'effectivement elle était belle et bien en train de s'enfoncer.

Elle remerciait le ciel pour ne pas avoir un visage qui rougissait facilement parce que sinon, elle devait surement être rouge tomate à l'heure qu'il est. Puis il s'était penché sur le côté pour capter le regard de la blonde alors qu'il lui disait qu'elle semblait vouloir prendre la fuite. Elle tourna son regard vers lui mais aucune once de blessure ne traversait son visage. Il souriait simplement, lui offrant un regard qu'elle déchiffrait comme doux.

Il avait avancé sa main jusqu'à sa joue. La chaleur de sa paume couvrit son visage alors qu'elle ferma les yeux sous la caresse offerte, effleurant ses lèvres qu'elle ouvrit inconsciemment. Elle avait de nouveau ouvert ses yeux, ses pupilles bleus tirant sur le vert alors qu'elle le vit s'approcher. Elle attendait la suite de sa phrase, pendue à ses mots, le cœur s'arrêtant alors qu'il terminait sa phrase dans un souffle. Elle pouvait à loisir, observer ses pupilles elles aussi de la même teintes que les siens.

Elle n'eut plus aucun doute quand elle attrapa la main de l'artiste posée toujours sur sa joue et qu'elle se penchait un instant pour combler le vide qui espaçait leurs lèvres. Elle avait fermé les yeux, sentant la chaleur de l'homme envahir son espace, ses lèvres contre les siennes, son souffle alors que le gout du chocolat se déposa en même temps que l'odeur de Morgan. Elle avait senti son cœur s'affoler sur l'adrénaline, et l'attirance qu'elle ressentait pour l'homme en face d'elle, qu'elle était en train d'embrasser.

Elle se recula un instant avant de capturer de nouveau ses lèvres, cette fois ci dans un baiser plus passionnel et empressant alors qu'elle attrapait de son autre main le cou de l'homme, à la rencontre de son épaule. Il avait du muscle bon sang. Elle sentait son désir exploser en même temps et du se faire violence pour ne pas approfondir le baiser ben qu'elle en mourrait d'envie.

Elle finit par rompre le baiser pour les laisser respirer un temps. Puis dans un murmure, toujours proche l'un de l'autre, elle lui sourit, un petit sourire taquin et narquois en coin de lèvres.

« Je préfère gagner. »
Arthécate
Messages : 1325
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Lun 9 Oct - 12:29

Morgan Fraser
J'ai 39 ans et je vis à Londres, capitale de l'Angleterre, enfin, il paraît. Dans la vie, je suis technicien en informatique, je répare des ordinateurs pour trois fois rien quoi. Je m'en sors pas trop mal . Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Informations supplémentaires ici.

Je suis né et j'ai grandi à Londres, ville que je n'ai, au fond, jamais réellement quittée. Plus jeune, j'ai voulu faire des études, mais ayant dû m'occuper de ma mère malade, je me suis vu contraint de tout arrêter. L'informatique a toujours été mon dada. Monter, démonter des ordinateurs, j'ai toujours trouvé cela intéressant. Alors j'en ai fait mon métier. Aujourd'hui, je travaille pour une petite société nommée Falcon. Le patron Arnold Jenkins, n'y connaît rien, mais il est plutôt sympa. Faut bien gagner sa croûte, comme on dit.
Je me suis récemment séparé de la "compagne", si on peut vraiment la qualifier ainsi. Après tout, je ne suis pas certain que se contenter de vivre en se regardant chaque soir dans le blanc des yeux peut vraiment être appelé "une relation".



Je lui avais laissé le choix, la possibilité de se reprendre pour mieux me repousser ensuite. Personnellement, je ne sais pas trop ce que j'espérais. Rébecca était une très belle femme au caractère bien trempé, mais je ne la connaissais encore que très peu. Même si, pour l'heure, ce que je savais d'elle me plaisait assez pour me donner envie de la revoir. Mais je n'ai jamais été le genre d'homme à aimer jouer avec le feu ou à tenter le diable. J'aimais tellement ma solitude que laisser quelqu'un pénétrer dans mon monde m'était très difficile. Je ne voulais pas non plus que la jolie petite tornade ne se brûle les ailes… Aussi, je préférais y aller lentement…

Elle choisit d'accepter le baiser que je lui offrais, approfondissant légèrement et timidement ce dernier. Je savourais l'instant tout en veillant à contrôler mes instincts pour ne rien précipiter… Chose bien difficile quand la belle ne s'écarta que pour reprendre mes lèvres avec bien plus de passion que de retenue… J'étais alors partagé entre la lutte contre mon propre désir et le désir de céder à la tentation… Son parfum, la chaleur de sa peau, la force qu'elle employait pour me maintenir tout contre elle. Tout cela mettait ma propre volonté à rude épreuve… Et puis, finalement, elle se détendit, s'écartant de nouveau, nous laissant tous deux, le souffle court et les idées embrumées.

– Je préfère gagner, avait-elle assuré.
Je vois ça, rétorquais-je en grognant presque. Moi qui voulais y aller doucement, je trouve que tu ne fais pas beaucoup d'efforts pour m'aider.

Le regard toujours plongé dans le sien, je caressais sa joue du bout du pouce. Mieux valait rester raisonnable pour le moment. Je finis par m'écarter à mon tour avant de me relever.

Je vais me montrer sage et partir… pour l'instant, annonçais-je en souriant. Si tu es libre, ce soir, le Regent Street passe Sunset Boulevard, il n'est plus tout jeune, mais c'est un chef-d'œuvre. Si ça te dis… Je peux passer te chercher à 19h. On ira manger un bout après la séance.

Ouais, en gros, je lui proposais un rencard.




Contenu sponsorisé
Juste une touche de couleur, [PV Paddy]
Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» Ma palette de couleur
» rêve ta vie en couleur
» Death is just behind you (ft Paddy)
» Mince, il neige ! [PV Paddy] +18
» Pepper - Couleur menthe à l'eau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Europe-
Sauter vers: