Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» Funambule feat Manhattan Redlish
Symphony of Celestial and Infernal {Dracoola & Nash} EmptyAujourd'hui à 21:32 par Charly

» PRÉSENTATION ¬ quand c'est fini, c'est par ici
Symphony of Celestial and Infernal {Dracoola & Nash} EmptyAujourd'hui à 20:43 par Mai Fong

» Les enfants de la lune. [PV Lulu] +18
Symphony of Celestial and Infernal {Dracoola & Nash} EmptyAujourd'hui à 20:41 par Ezvana

» TOPS-SITES ¬ votez pour ltdr
Symphony of Celestial and Infernal {Dracoola & Nash} EmptyAujourd'hui à 20:32 par Gäa

» Hi Everyone
Symphony of Celestial and Infernal {Dracoola & Nash} EmptyAujourd'hui à 19:54 par Mai Fong

» We don't have to dance # Senara
Symphony of Celestial and Infernal {Dracoola & Nash} EmptyAujourd'hui à 15:02 par Senara

» Centaures - (Val & Dreamcatcher)
Symphony of Celestial and Infernal {Dracoola & Nash} EmptyHier à 23:39 par Dreamcatcher

» (m) souls don't meet by accident
Symphony of Celestial and Infernal {Dracoola & Nash} EmptyHier à 23:14 par Ananas

» QUESTION ¬
Symphony of Celestial and Infernal {Dracoola & Nash} EmptyHier à 23:07 par winter

Le Deal du moment :
Cartes Pokémon 151 : où trouver le ...
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

Symphony of Celestial and Infernal {Dracoola & Nash}

Nash
Messages : 188
Date d'inscription : 29/07/2023
Crédits : Phoenix

Univers fétiche : Au feeling.
Préférence de jeu : Homme
Tournesol
https://www.letempsdunrp.com/t6009-capacious-extremis
Nash
Dim 6 Aoû - 21:26
Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Un être fait de chair naquit lors d'une fin de journée sombre, dont le croissant de lune était caché par des nuages... 1969, le 31 décembre, 18h44 naquit prématurément un petit garçon. Il ne vint pas seul, non loin de lui... Un voisin lui serait offert. En effet, un deuxième enfant naquit. 1970, 1 janvier, 6h16, sous quelques rayons timides du soleil, l'ami qu'il ne connaissait pas encore naquit.

Ils grandirent sur Terre, en Amérique, jusqu'à cela change... Agés de 7 ans, une étrange créature ailée survint en face des amis. Les enlevant de leur foyer, pour les transporter ailleurs. Dans les cieux, sur lesquels aucun être humain, vivant tout du moins, n'a osé fouler de son pied cet endroit céleste, pas que le mortel en question en aurait été capable de toute manière. Par contre, aidé d'un ange, cela en était presque facile. Sauf peut-être la hauteur, au vu de leur jeune âge et sans aucune explication, ils ont... Certes légèrement paniqué.

Les deux enfants n'ont pas eu le temps de profiter des festivités locaux, puisque tout de suite amenés dans une pièce close. Ce n'était qu'une pièce vide, blanche, immense, dont deux cercles runiques étaient présents. Dès que les enfants furent mis à l'intérieur, il n'y avait plus aucune échappatoire pour eux, ils avaient été fait prisonniers par un mur invisible. S'ensuit des expériences dont ils ne comprirent ni la raison, ni le sens. Seul le fait d'être ensemble les confortait. Puis, un jour, une chose se produit chez le plus jeune, devant l'impuissance du plus âgé. Le dernier né, après d'innombrable cris de détresse, après avoir entendu ses os être déplacés, sa chair se modifier, sa peau se déchirer, il a senti... Il a vu, dans son dos, des ailes blanches, immaculées. Bien que cela soit la seule chose que le plus jeune des deux ait pu voir, c'est avec horreur que l'aîné avait assisté à sa transformation, et il ne s'agissait pas seulement de ses ailes qui avaient poussé de nulle part. Non, ses cheveux bruns étaient devenus d'un blond flirtant avec le blanc, les cicatrices qu'il avait subies disparaissaient, sa tâche de naissance également, la marque de beauté derrière son cou en avait fait autant, ses yeux verts étaient devenus bruns grisâtres, pâles. Il ne restait du plus jeune qu'un ange ailé, ne comportant plus aucune imperfection sur le corps. Toute trace d'humanité lui fit pris. Cherchant contact avec son ami d'enfance, l'ange mit sa main dans celle de co-détenu. La transformation de ce dernier débuta dès lors que l'humain devenu ange eut fini la sienne, cependant, elle n'arriva jamais à son terme. En effet, les démons eurent vent de cette expérience et pour l'équilibre, réclama de faire de celui qui n'était pas encore transformé, un des leurs. Les anges acceptèrent à contre-cœur. 

12h32 plus tard, l'humain restant subit la même transformation que son ami d'enfance, à une seule chose près. Il n'était pas être de lumière, ange, mais un démon. Ses ailes étaient aussi noires que les plumes d'un corbeau, ses cheveux bruns prirent un teint plus cendrés, et rougeâtre, sa peau fut immaculée de toute imperfection, mais ce qui changea le plus fut ses yeux, ressemblant à s'y méprendre au regard d'un reptile, sa pupille devenant plus allongée, autour d'une iris jaune loin d'être discrète.

Ils grandirent, l'un chez les anges, l'autre chez les démons et maintenant, ils sont dépourvus de tout souvenir lié à cet événement. Âgés de 53 ans, ils vont se retrouver et travailler ensemble car la comète du destin s'élève et se rapproche, annonçant la disparition inéluctable des Anges ou des Démons...

Il ne peut rester que l'un ou l'autre.

Sauf si les anciens meilleurs amis, composés d'un ange et d'un démon, a leur mot à dire sur la question. Enfin, pour ça, il faudrait déjà qu'ils arrivent à travailler en équipe...

Ce n'est pas gagné.
Nash
Messages : 188
Date d'inscription : 29/07/2023
Crédits : Phoenix

Univers fétiche : Au feeling.
Préférence de jeu : Homme
Tournesol
https://www.letempsdunrp.com/t6009-capacious-extremis
Nash
Lun 7 Aoû - 19:31

Mephistopheles Sulfuro
J'ai 52 ans mais je suis un être immortel et je vis à la cité des démons, en Enfer. Dans la mort, je suis le démon sur l'épaule des Hommes et je m'en sors terriblement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.


I am your shadow, the embraced demon


Symphony of Celestial and Infernal {Dracoola & Nash} Tumblr_psk1yufG1t1uum0d8o1_500Symphony of Celestial and Infernal {Dracoola & Nash} Crowley-good-omens

Dans l'ère où constellations tissent leur chemin,
Une prophétie lugubre se dessine sans fin,
Les émissaires du ciel et des souterrains,
Invoqueront la Comète du destin.

L'un, puissant être démoniaque, sombre et rusé,
De son ombre sème chaos dans les esprits égarés,
Les abysses l'appellent, puissant et vorace,
Les âmes se perdent, laissant place à la menace.

L'autre, puissant être angélique, lumière d'éclat,
Dresse son bouclier, combat le mauvais qui s'abat,
Sur Terre mais également au-délà...
La discorde qui, en son sein, fait la loi.

La Comète du destin, porteuse de la fin,
Tisse le fil du sort, ne laissant derrière elle qu'un demi-rien.
Conduiront l'une des deux races, vers des chemins maudits.
Dans lequel, aucune échappatoire ne leur est permis.

-Qu'est-ce que c'est ?
Demandais-je sans jeter un œil au contenu de ce parchemin, déposé sur mon bureau sans grande délicatesse, beaucoup trop occupé à lire consciencieusement mon magazine, une revue scientifique fort intéressante.  

-Une urgence !
Fit... Comment qu'il s'appelle déjà celui-là ? Asmeudos ? Asmeudeos ? Asmond ? Asmontric ? C'est "Asm" quelque chose.

-Huhum.
Je ne le regarde toujours pas.

-Je suis sérieux ! La fin du monde tel que nous le connaissons ! Il y a un, ou, par Hadès, plusieurs traîtres parmi nous !

-Huhuh, oh, cela devient intriguant...
Fis-je sans vraiment l'écouter, en tout cas, cela lui donne une raison de continuer son charabia.

-Cette prophétie est catastrophique, oui ! Les démons, tout entier, risquent de périr !

Je hoche la tête calmement, d'appréciation même.
-Haaa, j'adore celui-ci.

-Mephistopheles ! Arrête de regarder ces images pornographiques et écoute-moi, bordel de Satan !

Sursautant légèrement, j'étais fort concentré dessus, je me relève et me sens de suite outré par ce qu'il vient de dire.

-T'as cru qu'on était potes ou quoi ? M'appelle pas par mon prénom !
Ils ont pas encore compris que mon nom de famille, c'était Sulfuro. Alors à chaque fois, ils me nomment d'une manière des plus familières ! Agaçants.

Outre ce point déplaisant, je note également que Asm~ Quelque chose s'est trompé.

-Et pour ta gouverne, ce ne sont pas des images pornographiques. C'est un magazine de lingeries pour femmes.

-Ha bah effectivement, cela change tout ! Beaucoup mieux. 
Je sens une pointe d'ironie dans sa voix. 

-Tu sais que je suis agent de terrain, n'est-ce pas ? Bah il faut que j'approfondisse ma connaissance de l'anatomie humaine, surtout des femmes, si complexe. Afin que je remplisse ma mission. T'as un nouvel humain, humaine de préférence, à me confier ?

-Tu n'as absolument rien écouté de ce que je viens de dire, hein ?

-Non, pourquoi, j'aurai dû ?

Soupirant d'exaspération, il m'explique un truc que j'ai pas trop trop saisi. Enfin, écouté. Ouais, pas écouté, j'étais ailleurs. Je me demandais si cette fille sur le magazine faisait du bonnet B ou du bonnet C ? C'est dur à dire. Je dirai quand même B.

-SULFURO !
Je sursaute une nouvelle fois.

-Hum ?
Il me tend une adresse. C'est genre... Huh ? "Département angélique". C'est censé être une blague de mauvais goût ou... ?

-Il faut que tu t'y rendes.

Bah voyons. Toujours pour ma pomme.

-Je suis agent de terrain sur Terre, pas émissaire chez les anges. Ils peuvent pas me blairer.
Je comprends pas pourquoi d'ailleurs, je suis beau à voir, incroyable sexy, bon, pas très à l'écoute mais on peut pas être parfait.

-Tu vas devoir travailler avec l'ange Métraton.

J'éclate de rire. C'est qui lui ? Et pis sérieux "Métraton" ? J'ai cru entendre que les anges se nomment par leur prénom, considérant que nommer un autre être par son nom de famille est impoli. Dégoûtant. Donc le gars là, il s'appelle Métraton ? Et son nom de famille, c'est quoi ? "Froc" ? Métraton Froc ! Pris d'un fou rire, j'en peux plus. L'autre abandonnant de me faire entendre raison, part en disant que l'ange m'attendrait pour 13h dans son bureau. Est-il au courant que son invité mystère, c'est un démon ? Va savoir !

Pensant à prendre le parchemin avec moi et mon magazine qui est à la fois divertissant et intéressant, rien de tel pour la culture. Je m'en vais chez les anges. Plein de contrôles farfelus. Peux pas avoir d'arme, peux pas avoir d'objet contondant, ni de truc pornographique. Quand on sait que pour eux, la pornographie, c'est se montrer en crop-top... Des Saintes ni touches, moi j'vous le dis ! Heureusement, j'ai mis mon trésor dans mon froc. Et je parle pas de l'ange Froc ! Haha. Je suis trop drôle. En tout cas, ça passe crème. Les anges de la sécurité, ils gobent ce qu'on leur dit. Une vraie bande de bisounours. Et encore, ces derniers ont plus d'esprit critique ! Pas étonnant qu'un démon ait pu passer avec une bombe. Pff, et après, ils vont dire que c'est notre faute quoi !

J'arrive enfin au département des anges, je regarde pas trop le numéro, lisant le prénom inscrit sur chaque porte. Ha ! Attends, c'était quoi déjà son nom ? Ha oui ! Métraton Froc ! M'en souviens maintenant.

Maëllis. Mésis. Maskim. Métraton ! Trouvé.

Sans même frapper, ha tiens, je suis en retard d'une heure ou c'est moi ? Bah qu'importe. Je retire mon catalogue de mon froc, je lance en pleine figure de l'ange assit dans son bureau en train de faire un truc pas très important, je suppose en tout cas. Je m'assois sur le fauteuil en face de lui, dépose mes pieds sur son bureau, jetant par la même occasion quelques trucs au sol, et commence à lire le... C'quoi que ce parchemin ? Où sont les meufs ? J'me relève et vois que je me suis trompé. Lui lançant un regard mauvais, comme si c'était lui qui m'avait piqué ma lecture des yeux, je lui reprends subitement le magazine des mains et lui jette le parchemin en retour. Ce dernier tombe même à terre. Mais m'en fous, moi je retourne à ma revue scientifique sans lui dire quoique ce soit. Bah c'est un ange, il fera bien tout le taff pour moi.  
Dracoola
Messages : 583
Date d'inscription : 20/04/2018
Région : Québec city
Crédits : Frimelda et Google

Univers fétiche : LOTR/ Fantasy / City / Historique
Préférence de jeu : Homme
Power Rangers
https://www.letempsdunrp.com/t6011-listen-to-them-the-children-of-the-night-what-music-they-make#121946 https://www.letempsdunrp.com/t6012-i-want-you-to-believe-to-believe-in-things-that-you-cannot#121948
Dracoola
Mar 8 Aoû - 16:02

Métatron
J'ai 52 ans et je vis au Ciel. Dans la vie, je suis secrétaire pour le boss et je m'en sors plutôt moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis chaste et je le vis plutôt bien.

Symphony of Celestial and Infernal {Dracoola & Nash} 00e3959dd0b485e274b087f2d727578580f6c8b7

Métatron n’a que peu de souvenirs de son enfance, pour lui, tout est flou. Il se souvient simplement d’avoir été recueilli chez les anges.

Plus jeune, il se démarque par son intérêt pour les auteurs et la littérature terrienne. Il devient un adepte des mots et teste même ses poèmes sur les hommes. Ceux-ci n’appréciaient guère.

Il gravit les échelons à une vitesse fulgurante et se retrouve rapidement à occuper une position de secrétaire auprès du roi des cieux.

Il découvre avec fascination qu’il a la capacité de jurer. Il s’agit là, de son secret le mieux garder.

Il n’apprécie pas la moitié de ses collègues, mais se garde bien de le montrer.

Symphony of Celestial and Infernal {Dracoola & Nash} 3f696594bc17900efd25b067f55a781d4ab06ee8

Michael Sheen @ Tumblr

I am your ghost, a fallen angel





L’earl grey était un thé à la saveur complexe, la bergamote dont le goût était à mi-chemin entre une orange bien amère et la lime rencontrait la douceur de lait en nuage. Un plaisir pour les papilles et un soulagement pour mes nerfs qui réclamaient leur dose quotidienne de caféine. Comme à mon habitude, j’étais vêtu d’un complet crème avec un nœud papillon qui je l’espérais complimentait mes yeux. Je prenais beaucoup soin de mon apparence, pour moi l’extérieur de ma personne reflétait également mon être intérieur. Depuis que le soleil s’était levé à l’horizon, j’étais penché sur un dossier qui m’intriguait. Il ne m’était jamais arrivé de questionner les décisions du tout-puissant. Ici, des têtes avaient roulé pour moins que cela. Le rôle d’un ange n’était pas de donner son opinion, il se contentait d’obéir à son maître. Il ne fallait pas chercher à comprendre la justice divine, elle était au-delà de la compréhension de tous, sauf son créateur. Or, là, on parlait d’effacer une bonne partie de ce qui maintenait l’équilibre de l’univers. Depuis le début de la Création il y avait une frontière établie entre le bien le mal. Les anges d’un bord les démons de l’autre. Ensemble, nous étions un tout qui assurait le libre arbitre de l’homme. Un mortel pouvait orienter sa vie et ses décisions selon ses propres valeurs morales. Et à son trépas, il était jugé en conséquence. Supprimer les enfants du mal, revenait à forcer les terriens à agir de manière pieuse et leur enlevait toute capacité à choisir par eux-mêmes. C’est avec cette idée en tête que j’avais commis l’impensable ; j’étais allé à l’encontre de la volonté divine. J’avais écrit une missive à l’intention d’Asmodeus. Il y a fort longtemps, Raphaël l’avait banni des cieux, il avait été un ange et maintenant il était prince de l’enfer. Dans cette lettre, je traitais d’une menace qui planait sur le sous-sol du monde et qu’il me fallait un émissaire au plus vite. J’avais passé le reste de la matinée à m’en vouloir et à craindre que Gabriel débarque dans mon bureau. Tout le monde avait entendu parler de la comète, une prophétie qui menaçait de faire éclater la paix fragile qui régnait entre nos deux camps. Tout ça sur un tableau d’apocalypse qui affolerait les mortels. J’avais tenté de répondre à quelques prières en vain. Impossible de travailler avec ce sentiment étouffant de culpabilité et de peur. J’avais soupiré en ingurgitant une gorgée de mon thé. Cela s’annonçait mal. C’est alors qu’une énergumène fit apparition dans mon bureau. Une odeur de soufre avait pris d’assaut mes narines et j’avais fait une grimace. Les démons avaient un parfum qui leur était propre et qui se rapprochait du bois brûlé. Il m’avait jeté un magazine en pleine figure, renversant par la même occasion ma tasse de porcelaine qui était allée s’écraser sur le sol. Agacé, j’avais claqué des doigts et le dégât avait aussitôt disparu. L’un des avantages de vivre au Paradis. Lissant mon veston je m’apprêtais à dire quelque chose que l’intrus se relevait déjà en me dévisageant. Puis, il jetait un parchemin dans ma direction et je me penchais pour le ramasser.  J’avais lu et déposé le papier sur mon bureau avant de me lever et de fermer la porte de la pièce. Je m’asseyais de nouveau sur ma chaise, essayant de trouver les mots pour susciter son intérêt. Je connaissais son genre, centré sur lui-même, prompt à prendre de mauvaises décisions et cherchant sans cesse la discorde. Malheureusement, pour lui je n’étais pas né de la dernière pluie et je travaillais avec des gens qui m’insultaient subtilement à travers trois compliments. L’hypocrisie qui régnait au bureau était bien pis que les âneries qui pouvaient sortir de sa bouche. Et puis j’étais habitué, j’étais la personne du département qui besognait le plus souvent en collaboration avec les démons.

– Bon, Mephistopheles, c’est un plaisir de faire ta rencontre. Je suis Métatron, archange et secrétaire du Tout-Puissant. J’imagine qu’Asmodeus ton supérieur t’as informé de la prophétie et de la menace qui plane sur nos deux royaumes ?


Je pris le temps de détailler mon interlocuteur, il semblait légèrement plus âgé que moi. Tout de noir, vêtu, il faisait honneur au stéréotype du mauvais garçon. Sa chevelure de feu s’embrasait sous les rayons de l’aurore et il portait d’épaisses lunettes fumées qui dissimulaient son regard. J’arquai un sourcil devant ses pieds sur mon bureau et je sortis une tapette à mouches d’un tiroir. D’un geste réprobateur, je le frappais jusqu’à ce qu’il dépose ses pieds sur le sol. Il y avait des limites à ma miséricorde et je détestais la saleté. Avec un chiffon, j’étais venu effacer les traces sur mon bureau. Du bois de merisier tout de même ! Un peu de respect !

– Tout porte à croire que nous sommes les émissaires de cette prophétie. Ou tout du moins les seuls qui semblent prêts à agir. C’est un dossier de la plus haute importance qu’il ne faut absolument pas prendre à la légère.

À ses mots, je m’étais retourné vers lui, curieux de voir comment il réagirait. Je ne m’attendais pas à ce qu’il saute de joie. Il ne portait visiblement pas les anges dans son cœur et je mentirais si je disais que ce n’était pas réciproque…



LA MORT DES AMANTS


Usant à l'envie leurs chaleurs dernières | Nos deux cœurs seront deux vastes flambeaux | Qui réfléchiront leurs doubles lumières | Dans nos deux esprits, ces miroirs jumeaux. | FRIMELDA

Nash
Messages : 188
Date d'inscription : 29/07/2023
Crédits : Phoenix

Univers fétiche : Au feeling.
Préférence de jeu : Homme
Tournesol
https://www.letempsdunrp.com/t6009-capacious-extremis
Nash
Dim 13 Aoû - 19:56

Mephistopheles Sulfuro
J'ai 52 ans mais je suis un être immortel et je vis à la cité des démons, en Enfer. Dans la mort, je suis le démon sur l'épaule des Hommes et je m'en sors terriblement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.


I am your shadow, the embraced demon

Symphony of Celestial and Infernal {Dracoola & Nash} Tumblr_psk1yufG1t1uum0d8o1_500Symphony of Celestial and Infernal {Dracoola & Nash} Crowley-good-omens

J'ai pas envie d'être là d'abord. En fait, j'aime pas vraiment les gens de manière générale, alors les anges ? Pwa ! Même pas en rêve ! Non pas que je puisse en faire. Je suis plus la représentation de son contraire. Mais me voilà quand même dans le bureau de cet ange dont j'ai déjà oublié le nom, faut pas le prendre perso, je retiens jamais le nom de qui que ce soit. M'a fallu du temps avant de retenir le mien. En fait, Mephistopheles, c'est mon prénom, et normalement, les démons en ont qu'un seul mais vu que les miens n'arrivaient pas à retenir un prénom aussi simple que Mephistopheles, ils m'ont donné une sorte de surnom, Sulfuro. Parce que l'odeur de soufre que je dégage est vraiment très... Forte et aussi parce que je suis celui qui fait que les humains souffrent. Soufre et souffre, dans les deux cas, je suis le meilleur. Au final, j'ai gardé Sulfuro, bah ça va paraître bête mais... Je sais pas, je trouvais que cela me rapprochait des humains. C'est peut-être ironique mais... J'aime me rapprocher des créatures que je torture. Cela me permet de les faire ENCORE plus souffrir après. Haha. Trop génial. Non mais parce qu'avant, je faisais comme tout le monde, je leur provoquais un p'tit accident des familles, rien de folichon. Genre, il a perdu ses jambes dans cet accident ? Okay, mais y'avait rien de transcendant ! Depuis que j'ai appris à apprendre plus sur eux et leur psychologique, j'ai appris que je peux lui priver de ses jambes ET de sa femme. Histoire qu'il ait personne pour le soutenir en plus de porter la culpabilité de cette perte parce que c'est lui qui conduisait ce jour-là. Après, il reste plus qu'à lui donner l'idée de rejoindre sa femme et pouf ! Travail terminé. Quoi ? Comment ça ? C'était un homme mauvais et méprisable ? Du tout, c'était un gars vraiment admirable. Pompier avec deux enfants en bas âge, attentionné avec sa femme. Vraiment, un gars super sympa. Pourquoi lui avoir fait ça alors ? Bah, déjà, c'est drôle de voir la vie d'un humain se briser devant ses yeux, et puis pour combler l'ennui et parce que c'est mon taff, je suis un démon oui ou non ? Et parce qu'en enfer, y'a rien à faire. Aussi, les humains se chargent très bien de leur propre malheur. 

Vraiment, le truc de "l'enfer, c'est une dinguerie, l'éclate, la débauche, tout ça tout ça", c'est qu'un mythe. Genre, la débauche, j'veux bien, mais la dinguerie, à part le plan à trois que je me suis fait récemment. Y'a rien eu de particuliers. A la limite, y'aurait eu une partouze tous les samedi soirs, l'enfer aurait été vraiment une dinguerie, mais non ! Et oui, pour moi, l'éclate et la dinguerie sont toujours associées à la débauche, que puis-je y faire ? Chacun a sa propre conception de ces termes. 

Remettant mes pieds sur la table après lui avoir lancé le parchemin, je reviens à mon catalogue -non sans refaire tomber un truc, ne voyant nullement le mal-, je regarde une des femmes dans cette revue scientifique basée sur l'anatomie de la gente féminine. Je ne pense qu'à une seule chose : Vraiment sexy. Si elle me demande de faire des trucs pas très catholiques ensemble, je fonce direct sur l'occasion ! Elle est assez grande, jolie, cheveux bruns foncés, super belle. Et au nom de Satan, plus je vois son sourire, et plus je me dis que nous sommes cousins éloignés ! Elle sourit tel un diablotin manipulateur prêt à commettre un crime. J'adore. Je crois que j'ai un type. Mon ex était une sadique, elle s'occupait de torturer les humains quand ils arrivent chez nous parce qu'ils ont pas été gentil. Après on dit de moi hein, mais le gars paraplégique, en faisant ce que j'ai fait, je ne lui ai nullement empêché d'accéder au Paradis donc bon, c'pas si mal. C'était juste un peu plus tôt que prévu. Ma première fut une psychopathe, un poil stalkeuse et harceleuse mais surtout, tueuse d'anges en masse. Dommage qu'elle aie joué à la kamikaze. Non mais pour ça, elle aurait pu m'inviter quoi ! Genre, elle est la seule à kiffer sa life, c'est pas juste ! C'est comme ça que j'ai su que c'était pas la démone de ma vie. Si elle me fait des infidélités avec une bombe, moi, je peux pas lutter ! Non pas que j'ai déjà été fidèle, c'est vrai. Après, genre, je suis un démon, faut pas non plus s'attendre à ce que je reste avec une femme pendant 30 ans sans voir ailleurs. Et vraiment, je suis pas jaloux. Elle peut aussi m'être infidèle, allo quoi, nous sommes des démons, la fidélité, les promesses, la loyauté, c'est que du flan. Des mots en l'air. Une vaste blague. Bref, c'est logique en soi. En enfer, personne n'est votre allié. 

J'écoute moyennement ce que l'ange me dit mais c'est plus que ce que j'ai fait pour Asmodé. Je ne le regarde pas par contre, faut pas abuser. J'ai pas envie d'être traumatisé à vie ! Déjà que ça sent trop mauvais ici, je vais pas rajouter davantage à mon supplice. 

-Asmochose n'est pas mon supérieur. 

Il n'y absolument aucune colère dans ma voix, juste un fait. J'ai pas besoin de savoir que les autres me pensent supérieurs à quelqu'un d'autre, je sais que je le suis et c'est tout ce qui compte. Je vais pas prendre la mouche parce que quelqu'un connait pas mon titre, c'est juste lui l'ignorant. En fait, en tout et pour tout, Asmochose est au même niveau que moi, à peu près. Et s'il m'a demandé de faire ça, c'est parce qu'il a été banni du territoire des anges. Et aussi parce que comme tout démon qui se respecte, il ne supporte pas la présence des êtres angéliques. Seuls ceux qui travaillent avec les humains y arrivent. Je peux pas lui en vouloir, rien que de sentir cet odeur, ça me donne un de ces relents. Et vu que je suis la représentation de Satan sur Terre, bah... Je suis le plus proche des hommes. Les malédictions ? C'est moi. Voyez la malédiction de Toutânkhamon ? Bah c'est mon oeuvre, j'en suis particulièrement fier. Les meurtres ? C'est bibi aussi. Les tueries en masse, genre génocide, attentat, tueur en série, bah c'est encore moi. En fait, les pactes avec le diable, tout ça tout ça, c'est mon taff. Mais mes préférés, c'est quand même les psychopathes. Ils me rappellent mon premier amour, rhalala, la belle époque. 

-Tu parles du contenu de ce parchemin ? Pas lu. Mais oh, man, regarde-moi ça. Tu préfères celle-ci...

Je lui montre une page de mon catalogue, montrant une jeune femme très désirable, pour le démon que je suis en tout cas, à moitié dévêtue. 

-Ou ! 

Je change de pages, montrant une autre demoiselle tout aussi peu habillée et tout aussi incroyablement sexy. 

-Celle-là ? 

Puis je réfléchis, vraiment, on pourrait presque croire que je suis sur le point de dire un truc intelligent. 

-Ha, je sais. T'es plutôt branché mec, c'est ça ? Non mais je te juge pas, je peux même te présenter des mecs si tu veux. Les terriens sont si faciles, j'te jure. Un peu d'argent et hop, t'as une p'tite gâterie. 

Puis là, il retire mes chaussures de son bureau. HA, je sais. Il a pas bien vu les images que je lui ai montré, ça se comprend. Bon, je lui remontre en rapprochant ma chaise du bureau, et tendant bien mes mains pour que l'image soit BIEN visible. Vraiment, si là, il me dit qu'il voit pas, je comprends plus rien ! 

-C'est plus visible maintenant, hein ? 

Puis là, il me parle d'émissaires, d'agir quelque part, non mais oh, il a cru quoi l'autre. 

-Non mais j'ai déjà un dossier sur le feu super important là, j'peux pas t'aider. Je dois convaincre une fille harcelée de tuer tous les gens de sa classe, et si je suis en forme, toutes les personnes présentes dans son école. Donc, j'te laisse gérer ça. 
 
 
Dracoola
Messages : 583
Date d'inscription : 20/04/2018
Région : Québec city
Crédits : Frimelda et Google

Univers fétiche : LOTR/ Fantasy / City / Historique
Préférence de jeu : Homme
Power Rangers
https://www.letempsdunrp.com/t6011-listen-to-them-the-children-of-the-night-what-music-they-make#121946 https://www.letempsdunrp.com/t6012-i-want-you-to-believe-to-believe-in-things-that-you-cannot#121948
Dracoola
Lun 14 Aoû - 21:27

Métatron
J'ai 52 ans et je vis au Ciel. Dans la vie, je suis secrétaire pour le boss et je m'en sors plutôt moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis chaste et je le vis plutôt bien.

Symphony of Celestial and Infernal {Dracoola & Nash} 00e3959dd0b485e274b087f2d727578580f6c8b7

Métatron n’a que peu de souvenirs de son enfance, pour lui, tout est flou. Il se souvient simplement d’avoir été recueilli chez les anges.

Plus jeune, il se démarque par son intérêt pour les auteurs et la littérature terrienne. Il devient un adepte des mots et teste même ses poèmes sur les hommes. Ceux-ci n’appréciaient guère.

Il gravit les échelons à une vitesse fulgurante et se retrouve rapidement à occuper une position de secrétaire auprès du roi des cieux.

Il découvre avec fascination qu’il a la capacité de jurer. Il s’agit là, de son secret le mieux garder.

Il n’apprécie pas la moitié de ses collègues, mais se garde bien de le montrer.

Symphony of Celestial and Infernal {Dracoola & Nash} 3f696594bc17900efd25b067f55a781d4ab06ee8

Michael Sheen @ Tumblr

I am your ghost, a fallen angel





Je n’avais jamais été un adepte de la bouffonnerie. Certes, une petite blague ici et là ne faisait de mal à personne, mais, je m’étais trouvé trop souvent à être le clou du spectacle et cela m’avait fait perdre mon humour. Travailler quelques semaines dans un bureau qu’il soit sur terre comme au ciel vous y trouverez peu de bonté. Or, je pouvais apprécier l’ironie d’une situation comme la suivante l’où un démon faisait irruption dans mon bureau pour m’annoncer la fin du monde seulement pour replonger son nez dans un magazine à caractère pornographique. J’avais plissé le nez de dégoût. Je pouvais comprendre l’attrait de l’amour, la romance et les papillons dans le ventre. Cependant, celui de la chair, de l’érotisme et de la séduction cela ne m’intéressait guère. La plupart des anges ignoraient comment les humains se reproduisaient, seul l’archange Gabriel avait été témoin d’une naissance humaine et il refusait d’en parler. Le démon qui se prénommait Mephistopheles refusait obstinément de me regarde en affirmant qu’Asmodée n’était pas son supérieur. À cela, je haussai les épaules, qui savaient réellement comment marchait la hiérarchie dans les abysses. Je rétorquai de manière implacable :

⁃ Je comprends. Donc pour en revenir à nos mou —


Je n’avais pas fini ma phrase qu’il me plaquait sa revue contre la figure. Il commençait sérieusement à me chauffer, surtout qu’il ajoutait qu’il n’avait pas lu le parchemin. Évidemment, j’avais été naïf de croire en la bonne foi d’un démon. Un soupir m’avait échappé et je sentais le début d’une migraine. Et voilà qu’il en rajoutait avec ses images obscènes. Prenant bien soin de me montrer en détail le corps d’une demoiselle. Puis, il enchaînait en insinuant que je préférais les hommes… bon il me tapait royalement sur les nerfs et il cherchait sans aucun doute à tirer une réaction. Autant lui donner raison, mais il n’aimerait pas.

⁃Oui, le corps de la femme est véritablement une œuvre d’art. Heureux de te voir apprécier la création du Tout-Puissant avec autant d’ardeur. Je suis touchée par ton souci pour ma vie charnelle, mais je te rassure en te disant que je n’ai pas de sexe. Littéralement.


J’avais appuyé mes paroles en soulevant ma robe. Quand le démon ajoutait qu’il avait des dossiers plus pressants, je ne pus m’empêcher de lâcher un rire sarcastique. Ah vraiment ? Plus urgent que la fin du monde ? Fallait le faire. Ne trahissant pas mon envie violente de l’étrangler, j’avais feint de réfléchir avant de claquer des doigts. La serrure de la porte s’était verrouillée et l’ambiance de la pièce s’était tamisée. Des menottes en fer étaient venues clouer ses avant-bras à la chaise. J’avais demandé poliment une première fois, j’étais plus gentil que la moitié de mes collègues. Le rôle d’un ange n’était pas toujours d’être gentil, il se devait d’assurer l’équilibre de l’univers et ce peu importe le moyen employé. Les hommes avaient en tête cette image d’un chérubin bien gras qui les visait de ses flèches d’amours. Mais nous en étions bien loin. L’ange était au ciel ce qu’était la police aux hommes et nous étions pas toujours cléments. J’étais venu me planter directement devant lui arrachant par la même occasion son panflet avant de plonger directement mon regard dans le sien :

⁃Écoute, j’ai été patient. Je t’ai parlé comme je parlerais à un collaborateur. Mais là, ton petit jeu, ça m’amuse plus. Je ne t’ai pas donné le choix. C’est la fin du monde Mephistopheles, ta petite elle n’aura pas le temps de tuer ses camarades de classe si la planète explose. Je ne vais pas te faire un dessin. Alors, tu vas me faire plaisir et arrêter de faire comme si tu t’en foutais. Je sais que tu es plus intelligent que ça.

Puis comme si de rien n’était, j’avais claqué de nouveau des doigts et les liens qui le retenaient s’étaient évanouis. Je savais que j’avais insulté sa fierté et si je connaissais aussi bien les démons que j’aimais le penser, il y avait de fortes chances qu’il se lève et qu’il franchisse la porte. Mais il était également possible, qu’il reste et qu’il m’écoute parce que j’avais piqué son intérêt. C’était un risque calculé que j’avais pris sachant que j’avais affaire à un individu particulièrement blasé qui n’avait à cœur que ses propres intérêts. Et comment pouvait-il en faire autrement ? C’était là, la raison d’être des démons.


LA MORT DES AMANTS


Usant à l'envie leurs chaleurs dernières | Nos deux cœurs seront deux vastes flambeaux | Qui réfléchiront leurs doubles lumières | Dans nos deux esprits, ces miroirs jumeaux. | FRIMELDA

Nash
Messages : 188
Date d'inscription : 29/07/2023
Crédits : Phoenix

Univers fétiche : Au feeling.
Préférence de jeu : Homme
Tournesol
https://www.letempsdunrp.com/t6009-capacious-extremis
Nash
Sam 26 Aoû - 0:41

Mephistopheles Sulfuro
J'ai 52 ans mais je suis un être immortel et je vis à la cité des démons, en Enfer. Dans la mort, je suis le démon sur l'épaule des Hommes et je m'en sors terriblement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.


I am your shadow, the embraced demon

Symphony of Celestial and Infernal {Dracoola & Nash} Tumblr_psk1yufG1t1uum0d8o1_500Symphony of Celestial and Infernal {Dracoola & Nash} Crowley-good-omens

Les yeux écarquillés d'horreur, la bouche grande ouverte. Je mis ma main devant la bouche pour éviter de crier mon désarroi. J'étais stupéfait. Pire que cela, il avait réussi à me faire taire. Pourtant, Satan sait que je suis bavard, ayant toujours mon mot à dire sur tout. Moi qui suis loin d'être une créature empathique, je pouvais réellement le dire, j'avais mal pour lui. Je m'imagine la douleur que de se faire castrer, brrr. J'en frissonne de peur. Je ne participe pas beaucoup à des moments de débauche, genre 4 fois par semaine, alors si en plus je devais être castré... Je n'ai pas peur de grand chose -pas même la fin du monde- mais ça, je dois avouer que c'est ma pire phobie ! Après quelques instants à le dévisager ainsi dans une mine à la fois terrifiée et terrifiante, je reprends contenance, en secouant mon visage, puis en frappant mon visage une bonne fois. 

-Allez Mephiro ! N'y pense plus !

Jetant ma revue par dessus bord sans me soucier où est-ce qu'il a été envoyé, j'ai pris ses mains entre mes siennes, puis remarquant que bien que le sujet soit grave, toucher un ange est dans tous les cas de figure extrêmement aberrant. De plus, anges comme démons réagissent mal à un contact physique. Pourtant, bien que mon toucher n'aie duré que quelques secondes, je n'en éprouve aucun mal être... Juste une légère... Comment dire ? Une légère sensation de déjà vu. Puis, resecouant ma tête, je murmure. 

-Allez, Mephis, qu'est-ce que te prend, tu te racontes n'importe quoi.  
L'ange n'a surement rien remarqué. Je dois avoir pris de la drogue avant de venir, c'pas impossible. Je sais jamais quand je plane ou non. 

Prenant sa tasse, celle que j'ai faite tombé faire là, à la place, je lui dis, d'une voix vraiment compatissante. 
-Métatron... Je compatis à ta douleur. Vraiment... Je... Je ne sais quoi dire. Paix à lui. Je souhaite qu'il puisse un jour être utilisé par quelqu'un, qu'il fasse plein de petits bébés. Je lui souhaite cette vie-là. 
Oui, je parle effectivement de son entrejambe. Enfin, ce qu'il n'y a pas à cet endroit avec un ton on ne peut plus sérieux. 

Genre ? C'est comme ça qu'il remercie ma compassion ? En me menottant et en m'empêchant de partir ? Les anges sont tous des ingrats ! Pour une fois que j'avais souhaité quelque chose de bien à quelqu'un ! Enfin, à un bout -non négligeable- de quelqu'un ! Bon, après son pitch sur la fin du monde, il me laissa enfin sortir. 

-La fin du monde, la fin du monde. Chuis sûr que tu exagères. Les anges, vous vous affolez tous pour un rien. Allez, laisse-moi lire ce tas de mensonges. 

A défaut de m'avoir rendu sérieux, il a fait que j'ai lu ce parchemin qui contient la prophétie, c'était vraiment une victoire pour lui. Moi, tout ce que je veux, c'est lui prouver qu'il exagère. Une fois fini, je crie. 

-Ah Ah ! C'est pas la fin du monde, c'est juste la fin des anges ou des démons. Ce dernier point se jouera à pile ou face, j'ai envie de te dire. Tu vas pas te faire du mourrons pour si peu. Pile, les anges disparaissent et la Terre contiendra encore plus de débauchés qu'elle n'en recèle déjà. Face, les démons disparaissent et les humains arriveront toujours à se débrouiller sans nous pour faire le mal. Finalement, rien ne change vraiment dans ce contexte. Hormis l'existence de nos espèces respectives qui sont en jeux, y'a pas de quoi fouetter un humain... Ni un chat d'ailleurs. 
Dracoola
Messages : 583
Date d'inscription : 20/04/2018
Région : Québec city
Crédits : Frimelda et Google

Univers fétiche : LOTR/ Fantasy / City / Historique
Préférence de jeu : Homme
Power Rangers
https://www.letempsdunrp.com/t6011-listen-to-them-the-children-of-the-night-what-music-they-make#121946 https://www.letempsdunrp.com/t6012-i-want-you-to-believe-to-believe-in-things-that-you-cannot#121948
Dracoola
Jeu 31 Aoû - 4:07

Métatron
J'ai 52 ans et je vis au Ciel. Dans la vie, je suis secrétaire pour le boss et je m'en sors plutôt moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis chaste et je le vis plutôt bien.

Symphony of Celestial and Infernal {Dracoola & Nash} 00e3959dd0b485e274b087f2d727578580f6c8b7

Métatron n’a que peu de souvenirs de son enfance, pour lui, tout est flou. Il se souvient simplement d’avoir été recueilli chez les anges.

Plus jeune, il se démarque par son intérêt pour les auteurs et la littérature terrienne. Il devient un adepte des mots et teste même ses poèmes sur les hommes. Ceux-ci n’appréciaient guère.

Il gravit les échelons à une vitesse fulgurante et se retrouve rapidement à occuper une position de secrétaire auprès du roi des cieux.

Il découvre avec fascination qu’il a la capacité de jurer. Il s’agit là, de son secret le mieux garder.

Il n’apprécie pas la moitié de ses collègues, mais se garde bien de le montrer.

Symphony of Celestial and Infernal {Dracoola & Nash} 3f696594bc17900efd25b067f55a781d4ab06ee8

Michael Sheen @ Tumblr

I am your ghost, a fallen angel





Il avait ouvert sa bouche comme une truite qui manquait d’oxygène face à mon absence de sexe. Il semblait infiniment troublé par mon absence d’engin reproducteur. Mais pour moi, c’était aussi normal que la pluie ou le vent. Je n’en avais pour ainsi dire rien à cirer. Ma mission première était le bien-être de la création du seigneur et je n’avais pas vraiment d’intérêt romantique ou désir de me rapprocher de qui que ce soit. Et donc je n’avais pas vraiment eu à me formaliser de ne pas avoir d’entrejambe. Cela faisait partie de moi. Et je n’étais qu’un outil qui servait à défendre l’humanité. Un pion, en quelque sorte. Il s’était mis à parler tout seul comme un timbré et j’avais arqué un sourcil. Ma foi, je l’avais traumatisé. J’y étais peut-être allé un peu fort ? Je ne pensais pas les démons aussi fragiles. Et le voilà qui jetait sa revue manquant faire tomber un vase que j’avais trouvé en Chine en l’an 0. LE PETIT MERDEUX. Il ne perdait rien pour attendre. Décidément, il n’avait aucun respect pour rien ni personne. Puis, à ma stupéfaction, il avait saisi mes mains dans les siennes. Et ma colère s’était calmée un peu. Étrange, je devrais être dégoûté par son toucher… puis il avait murmuré quelque chose dans sa barbe et je m’étais interrogé sur sa santé mentale. Il s’était mis à s’épancher sur la vie hypothétique de mon pénis et j’étais absolument bouche bée. Jamais, ne s’était-on autant attendri sur mon sort d’eunuque autant que lui. Cela en disait long sur sa personnalité. Vraiment, pour lui la copulation devait être une obsession. Pas vraiment, surprenant. Il avait l’air louche, aussi.

– Je t’assure que je vis très bien sans partie génitale. Nul besoin de t’en faire pour moi.


Il avait saisi le parchemin pour le lire, insulté par ma petite démonstration de force, mais il n’eut pas la réaction que j’espérais. Il se foutait bien que ce soit la fin du monde des ANGES ou des DÉMONS. Il n’y avait que LUI. Et c’était presque comique, son obstination à ne voir que son petit monde et à oublier le reste. Son égoïste ne connaissait donc pas de limites ? Pas le choix. J’allais devoir parler sa langue si je voulais que cette conversation mène à quelque chose. J’avais contourné mon bureau pour m’asseoir sur ma chaise. Puis j’avais croisé les jambes invitant d’un geste le démon à s’asseoir.

– Je vais reformuler. Écoute l’ami, qu’est-ce que tu veux ? J’ai besoin d’aide et j’ai beaucoup d’influence au ciel. Si tu m’apportes ton aide, je vais m’arranger pour réaliser ton désir le plus cher… T’en penses quoi ?

Si je ne pouvais pas faire appel à son sens des valeurs alors j’allais employer la technique de la carotte. On verrait bien qui rirait le dernier…


LA MORT DES AMANTS


Usant à l'envie leurs chaleurs dernières | Nos deux cœurs seront deux vastes flambeaux | Qui réfléchiront leurs doubles lumières | Dans nos deux esprits, ces miroirs jumeaux. | FRIMELDA

Nash
Messages : 188
Date d'inscription : 29/07/2023
Crédits : Phoenix

Univers fétiche : Au feeling.
Préférence de jeu : Homme
Tournesol
https://www.letempsdunrp.com/t6009-capacious-extremis
Nash
Ven 1 Sep - 15:32

Mephistopheles Sulfuro
J'ai 52 ans mais je suis un être immortel et je vis à la cité des démons, en Enfer. Dans la mort, je suis le démon sur l'épaule des Hommes et je m'en sors terriblement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.


I am your shadow, the embraced demon

Symphony of Celestial and Infernal {Dracoola & Nash} Tumblr_psk1yufG1t1uum0d8o1_500Symphony of Celestial and Infernal {Dracoola & Nash} Crowley-good-omens

Le pauvre... Il se ne rend même pas compte de tout ce qu'il rate. De tous les plaisirs qui lui sont fermés, de tous les fantasmes à jamais inavoués, inassouvis. Je le plains réellement ! Se complaire dans un monde où la joie des corps féminins entre ses mains, ses doigts, est inexistant. Les caresses, les faire sienne, les regards échangés, la passion qui arrive à la dérobé... Qu'elle nous fasse sien. Que l'odeur de nos deux êtres se mêlent, que nos phéromones soient en ébullition. Pour un regard, un baiser, un coup d'un soir donné ou rendu... J'aurai voulu qu'il sache ce que cela fasse. Vivre sans l’extase de la sexualité, c'est... Démoniaque ! Seul un démon aurait cette idée saugrenue ! 

-Tu sais pas c'que tu rates ! 
Mais vaut mieux peut-être pas, il serait dégoûté le pauvre, de n'avoir eu la chance de succomber au bras de la féminité. Mais c'bon, j'ai fini de me lamenter sur son sort. Après tout, même si c'est un homme, cela reste un ange... Et Satan sait que son espèce m’insupporte !  

-Mais tiens, ton pénis là, t'en avais un à la naissance ou pas ? Parce que bah... On fait pas de bébé sans pénis donc bon... Ce serait étrange que tous les anges soient asexués. Bon, après, va pas se mentir, ce serait pas étonnant vu c'mment vous êtes. T'es né comment ? Genre ton p'tit Dieu là, il a fait "Abracadabra" et t'es apparu ? 
Non mais parce que les démons, c'pareil que les humains. Crack crack boum ou autrement dit, relation sexuelle -même si c'pas aussi cool que ce que j'avais dit avant- et pouf, un gosse ! Mais chez les anges, ça se passe comment ? J'veux dire... S'ils n'ont ni pénis, ni vagin ? Enfin, sexe quoi. Dieu, je dis rien mais il a quand même foutu un gosse dans Marie, 'fin, j'me doute ce qu'il a fait mais Marie, elle était consentante ? Quoi ? Chuis pas un monstre. Je pose la question, sait-on jamais. J'pense pas qu'il lui ai demandé mais bon, si Dieu tout puissant le fait, on l’acclame mais si c'est Satan, bah le gosse, il va se taper 400 exorcismes ! C'te mauvaise foi... Pff. 

Voilà, je suis véner. Je m'affale sans grâce sur la chaise dans laquelle j'étais avant de me lever, mon dos contre l'accoudoir et mes jambes sur l'autre. Qu'est-ce que je fous ici déjà ? Ha oui ! La prophétie. Vraiment, je m'en moque total. Il veut que je me batte pour des êtres qui n'ont rien à m'apporter ? Je les déteste. Lui, les anges, moi, les démons... Je déteste tout le monde, qu'il soit céleste ou infernal. Je leur voue une haine dissimulé derrière mes sourires carnassiers, mes yeux remplient de mépris, mon insouciance à tout épreuve, mon égoïsme gravé dans le marbre. Pourquoi ? J'en sais rien. Oui, c'est peu pour justifier mon... Emotion à leur encontre, à notre encontre... Mais j'ai cette sensation qu'ils m'ont pris quelque chose, qu'ils m'ont tout pris, qu'ils m'ont volé. Mais quoi ? Et j'ai aucune preuve. J'ai toujours eu une bonne intuition et cela persiste... 

Il parle à un démon, il s'attendait à quoi ? Un petit sourire en coin vient s'étirer sur les commissures de mes lèvres. Je le perds bien vite. Je n'avais montré aucun ressentiment de haine à son égard mais maintenant, mon visage exprime un fort mépris à son encontre. Tss. Je détourne les yeux. Parce que malgré moi, une tristesse prend place. Pff. Ce que je désire... ? Ha ! Il va se moquer de moi et me dire que c'est une bonne blague. Mais... Ce n'est pas une blague. Je le désire. Malheureusement, cela m'est impossible... Que j'ai l'aide d'un ange ou non, aussi influent soit-il, cela ne changera pas. Je soupire. Par contre, il doit vraiment être désespéré s'il vient à demander l'aide d'un démon... De là à promettre à un démon de "s'arranger" pour assouvir mon souhait. 

-Déjà, on est pas amis, l'ange. Et fais pas de promesse que tu ne pourras pas tenir, ça, c'est mon domaine. 
Fis-je en le jugeant du regard. D'où il a cru qu'on était amis ? 

-Mais j'comprends pas. Tu veux stopper la prophétie ? C'est pas ton Dieu chéri qui a écrit que deux de ses joujous, l'un ange et l'autre démon s'amusent à essayer d'éradiquer une des deux espèces ?  
Dracoola
Messages : 583
Date d'inscription : 20/04/2018
Région : Québec city
Crédits : Frimelda et Google

Univers fétiche : LOTR/ Fantasy / City / Historique
Préférence de jeu : Homme
Power Rangers
https://www.letempsdunrp.com/t6011-listen-to-them-the-children-of-the-night-what-music-they-make#121946 https://www.letempsdunrp.com/t6012-i-want-you-to-believe-to-believe-in-things-that-you-cannot#121948
Dracoola
Dim 3 Sep - 23:40

Métatron
J'ai 52 ans et je vis au Ciel. Dans la vie, je suis secrétaire pour le boss et je m'en sors plutôt moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis chaste et je le vis plutôt bien.

Symphony of Celestial and Infernal {Dracoola & Nash} 00e3959dd0b485e274b087f2d727578580f6c8b7

Métatron n’a que peu de souvenirs de son enfance, pour lui, tout est flou. Il se souvient simplement d’avoir été recueilli chez les anges.

Plus jeune, il se démarque par son intérêt pour les auteurs et la littérature terrienne. Il devient un adepte des mots et teste même ses poèmes sur les hommes. Ceux-ci n’appréciaient guère.

Il gravit les échelons à une vitesse fulgurante et se retrouve rapidement à occuper une position de secrétaire auprès du roi des cieux.

Il découvre avec fascination qu’il a la capacité de jurer. Il s’agit là, de son secret le mieux garder.

Il n’apprécie pas la moitié de ses collègues, mais se garde bien de le montrer.

Symphony of Celestial and Infernal {Dracoola & Nash} 3f696594bc17900efd25b067f55a781d4ab06ee8

Michael Sheen @ Tumblr

I am your ghost, a fallen angel





C’est qu’il était vraiment obsédé. Je ne comprenais pas sa fascination pour mon entrejambe. C’était à croire qu’il était déçu. Et je me sentais étrangement flatté. C’était bien vrai que je prenais soin de mon apparence. Il faut dire que je ne me sentais pas moi-même si je n’étais pas soigné. Il fallait que j’inspire la confiance, au cas où je devais livrer un message sur terre. C’était gentil de la part du démon d’en prendre note. Malheureusement, pour lui j’étais chaste de nature. Quand il m’interrogeait sur mon enfance, je fus pris de court, mon enfance ? Je n’avais pas de souvenir de ma jeunesse. Du moins, pas à ma connaissance. Comme si tout était flou… J’avais froncé les sourcils, perplexes. Étrange, pourquoi ne me souvenais-je de rien ? Je n’arrivais pas à me rappeler le moindre détail de mon enfance. Comme si ma mémoire avait été effacée.

– Je ne me souviens… de rien.

Et c’était vrai en majeure partie je n’avais que des bribes, un visage familier, une odeur. Mais rien de concret. Pas assez pour appeler ça un souvenir. Une main, un rire, on était jeunes. À une époque, j’étais heureux. Lui aussi. Unis par notre amitié, nous vivions une existence simple. Puis, ils sont venus. Nous arrachant l’un à l’autre. Mais je n’arrivais pas à savoir si cette mémoire m’appartenait où si je l’avais inventé. J’avais une imagination débordante quand je le voulais. Ce n’était pas pour rien que mes collègues me surnommaient : le poète. Et le voilà qui repartait dans sa tirade on est pas des amis. Blah, blah, blah. Pour être tout à fait honnête, je ne le suivais pas trop. Et puis il était persuadé que je ne pourrais pas tenir ma promesse. Ouch. Déjà, il n’était pas au courant de ma réputation au Ciel et il se permettait des remarques dans le genre. Ignare. J’étais le secrétaire, du sous-secrétaire, de la secrétaire de Dieu. Je n’étais pas n’importe qui. J’étais un gros nom dans l’industrie. Il se permettait également de mentionner que je m’opposais à la volonté divine. Et par instinct, j’avais regardé à droite et à gauche avant de lancer :

– Entre toi et moi, je pense que Dieu a fait fausse route avec cette idée. J’essaie simplement de lui rendre service en l’empêchant de faire quelque chose d’irréversible. Ça ne fait pas de moi un opposant au Ciel… N’est-ce pas ?

J’étais soudainement envahi par le doute. Faisais-je réellement le bon choix en allant contre la volonté du Tout-Puissant ? Et s’il y avait une bonne raison derrière ses pulsions destructrices ? Non, j’étais déjà allé trop loin, je ne pouvais pas faire marche arrière. Conspiration était un crime impardonnable chez les anges. Coûte que coûte, je devais sauver notre monde même si cela voulait dire, travailler avec des personnages pas trop recommandables.


LA MORT DES AMANTS


Usant à l'envie leurs chaleurs dernières | Nos deux cœurs seront deux vastes flambeaux | Qui réfléchiront leurs doubles lumières | Dans nos deux esprits, ces miroirs jumeaux. | FRIMELDA

Nash
Messages : 188
Date d'inscription : 29/07/2023
Crédits : Phoenix

Univers fétiche : Au feeling.
Préférence de jeu : Homme
Tournesol
https://www.letempsdunrp.com/t6009-capacious-extremis
Nash
Lun 4 Sep - 21:43

Mephistopheles Sulfuro
J'ai 52 ans mais je suis un être immortel et je vis à la cité des démons, en Enfer. Dans la mort, je suis le démon sur l'épaule des Hommes et je m'en sors terriblement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.


I am your shadow, the embraced demon

Symphony of Celestial and Infernal {Dracoola & Nash} Tumblr_psk1yufG1t1uum0d8o1_500Symphony of Celestial and Infernal {Dracoola & Nash} Crowley-good-omens

J'hausse un sourcil face à son ton qui manque de me surprendre. Un mélange de questionnement et de stupeur, vient-il seulement de s'en rendre compte ou n'a-t-il jamais vraiment prêté attention à la chose ? Et maintenant qu'il le dit... J'avoue que je ne me souviens de rien non plus. Tout ce qui passe au-delà de mes 7, voire 8 ans, a été complètement effacé de ma mémoire. Il n'y a qu'une ombre que je vois, la forme d'un enfant, son sourire et son rire. Je le vois courir. Non, je le tire, je veux lui montrer quelque chose alors je cours et il me suit. Et étonnamment, je riais aussi. Mais... Tout le monde sait que les démons ne rient pas, pas de manière si... Spontanée en tout cas. Tout est calculé pour donner un air conspirateur, méchant, manipulateur... Pourtant, avec cette personne, j'étais libre de la contrainte que mon espèce exigeait de moi. Il brillait telle une lumière et je n'avais que pour idée de rester dans son ombre, pour évidemment "ne pas que ma lumière n'évince la sienne", et après coup, on rigolait. Mais c'est si flou. L'aurais-je rêver ? Ou n'est-ce qu'un fantasme auquel j'ai aspiré durant cette enfance qui me fait défaut ? Je tape du pied. Vite, fort. Allez, souviens-toi ! Si tant est que c'est un souvenir. Je cherche, mais rien. Il n'y a plus rien. Tout a disparu. Sauf le rire, il persiste. Il est doux. Il est beau. Et si je n'étais pas auprès d'un ange, j'aurai sans doute sourit face à la douceur de ce son. 

Je me questionne... J'ai cette impression que les anges et les démons m'ont pris quelque chose. Mais... Peut-être était-ce quelqu'un ? Je fronce des sourcils. Les paroles de l'ange font écho en moi. Je ne me souviens... de rien. Est-ce commun aux anges et aux démons de ne plus se souvenir de leur enfance, comme les humains ? Non, impossible ! Asmo-quelque chose- a dit qu'il se souvenait de son existence depuis sa conception même ! Du ventre de sa mère, à ses premiers pas, à ses premières batailles... Et je sais qu'il n'est pas seul. Beaucoup se vante du fait qu'ils étaient précoces... Après, n'est-ce peut-être là qu'un moyen de flatter leur égo. Ce sont des démons, je m'attends à ce qu'ils mentent... Passant une main dans mes cheveux, je me les ébouriffe. Vieille habitude. Puis je prends la parole. 

-Et les autres anges, ils sont pareils que toi ? Ils se souviennent de rien ? 
C'est ma seule chance de savoir si les démons sont comme moi ou non. Après tout, anges et démons ont été conçu par le même moule... Bien que nos deux espèces rechignent à l'admettre. 

Puis après un moment, l'ange regarde de droite à gauche. Il sait que les portes sont fermées au moins ? Bah, c'est un ange, il a des manies étranges. Puis finalement, il me raconte tout ce dont j'ai besoin pour qu'une sourire carnassier vienne prendre place sur ma figure. 

-Tiens donc ! Le p'tit ange va se rebeller contre son créateur ? Que c'est... Amusant. Toi qui te vantais de ta place, je suis pas certain que tu la garderas fort longtemps si cela se sait. Mais ça y est, tes arguments m'ont convaincu ! S'il y a quoique ce soit que je peux faire pour nuire à ton Dieu tout puissant de mes deux ou au prince des enfers à deux balles-là, je le ferai sans hésiter. 
Et puis qui sait ? Peut-être pourra-t-il réellement m'aider à réaliser mon désir le plus cher. Ouais, ma rancune doit sans nulle doute se lire sur mon visage. Je les déteste de m'avoir pris cette chose de fondamentale pour moi et je me déteste pour l'avoir oublié. Si la perdre me met dans une telle colère... Comment puis-je l'avoir évincé de ma mémoire ? 

-Parce que de moi à toi, je crois que Satan est de mèche aussi. 
Fis-je en haussant les épaules comme si je lui parlais de la pluie et du beau temps. 
 
Contenu sponsorisé
Symphony of Celestial and Infernal {Dracoola & Nash}
Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» La voisine du fantôme. {Dracoola & Nash}
» (F) une envie de Wessa (the infernal devices)
» [UA] Like fire and ice ft. Dracoola
» C'est l'arnaqueur arnaqué. [ft. Dracoola]
» Qu'est-ce qui se passe avec Dracoola ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers fantasy-
Sauter vers: